I. Les quatre diversités et leurs conséquences

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I. Les quatre diversités et leurs conséquences"

Transcription

1 Dompter le malentendu : les tâches de la traduction Nicolas Froeliger, Université Paris 7 Denis Diderot, UFR EILA Paru dans Tribune internationale des langues vivantes début 2004 Pour moi, la problématique du malentendu est celle qui domine la pratique de la traduction et le monde des traducteurs. Je dis pour moi, car je ne connais guère de profession plus diverse dans les conditions de son exercice : la neutralité que nous nous efforçons de conserver dans les textes qui passent entre nos mains trouve son pendant dans un jaillissement des subjectivités plurielles quant à la façon dont on exerce et dont on devrait exercer ce métier. Il y a malentendu parce que toute traduction suppose une méconnaissance : on ne ferait pas appel à nous s il n y avait pas besoin de savoir ou de faire savoir quelque chose que quelqu un ignore. Il y a malentendu parce qu une bonne partie de la population croit qu un traducteur, c est quelqu un qui travaille derrière une vitre fumée, avec un casque sur les oreilles. Il y a malentendu parce qu il vient souvent à l esprit que la traduction, c est difficile à cause du nombre de mots à connaître, ou bien que c est facile, parce qu il suffit d avoir fait des langues pour y arriver. Pendant ce temps là, les traducteurs, êtres souvent discrets et modestes, affrontent des problèmes d un ordre tout à fait différent, et qui sont d une très grande diversité. Car il n y a pas, et de loin, que la diversité des langues. Il ne sera donc pas inutile, dans un premier temps, de nous faire explorateurs de cette diversité avant, dans un second temps, d envisager quels pourraient être les points d accord qui confèrent, malgré tout, son unité à cette corporation si bigarrée. I. Les quatre diversités et leurs conséquences Bigarrée, elle l est sous quatre angles principaux. - Celui des statuts : on peut par exemple être traducteur salarié d une agence de traduction, d une entreprise (petite ou grande) ou d une organisation internationale ; on peut aussi être indépendant, auquel cas on sera assujetti à l AGESSA ou à l URSSAF, selon que l on travaille pour l édition ou pour d autres types de clients (entreprises, sociétés savantes, administrations publiques, organisations internationales ), avec des différences de cotisation et de couverture sociale très importantes ; on rencontre également des associations de traducteurs selon leur degré d intégration, elles prendront la forme de sarl (sociétés à responsabilité limitée) ou de scop (sociétés coopératives ouvrières de production) employant des salariés, ou bien, à l opposé, de sociétés civiles de moyens, voire des sociétés de fait ; on peut être pigiste, lorsqu on travaille, par exemple, pour la presse ; certains traducteurs audiovisuels sont intermittents du spectacle, d autres sont payés comme auteurs ; on peut enfin être traducteur occasionnel, par exemple pour des syndicats d initiative ou des amis universitaires. Ce qui va varier, dans ces diverses situations, c est le degré de sujétion par rapport au demandeur : ai-je la possibilité de refuser? 1

2 - Celui du partage des fonctions : dans certains cas, traduire, c est fournir un produit fini et directement publiable, ce qui suppose une relecture du sens et de la forme, des corrections typographiques, une mise en page, et même, parfois, la signature du bon à tirer ; dans d autres, c est simplement produire une succession de mots, un avant-texte qui sera ensuite haché menu par toutes sortes d intervenants aval : relecteurs, éditeurs/rewriters, secrétaires de rédaction, metteurs en page, etc. La question, ici, c est le volume traduit et le partage de la valeur ajoutée : lequel ou lesquels de ces intervenants ont la responsabilité de faire d un texte traduit un texte qui fonctionne? Je citerai à cet égard une anecdote révélatrice : il existe, en France, un hebdomadaire paraissant le jeudi et composé à plus de 90 % de traductions et dans lequel les traducteurs sont exclus de la société des rédacteurs, au motif que les journalistes ne sauraient se mélanger avec eux. Le traducteur se sent souvent mal aimé ; il en souffre parfois. - Celui de la relation avec les auteurs et les destinataires. Certains traducteurs et c est à mon avis un objectif majeur pour exercer ce métier avec bonheur sont pleinement intégrés à la chaîne de communication : ils peuvent poser des questions, pointer des erreurs ou des incohérences, discuter, à la limite, de la pertinence d un argument, bref, peser non seulement sur le texte d arrivée, mais aussi sur le texte de départ. D autres parce qu ils travaillent par exemple pour des agences qui, par peur de perdre le client, ne tiennent pas à établir un contact direct entre le mandant et l exécutant, mais aussi, bien souvent, parce que la nature de leur travail est profondément méconnue sont privés de cette possibilité, et sont donc réduits à fonctionner en aveugles. Ce qui est ici en jeu, c est la capacité à être reconnu et à se faire reconnaître comme un interlocuteur responsable 1. - Et il y a bien sûr la diversité des domaines, la plus évidente. Là encore, tous les cas de figure coexistent : certains traducteurs ne sortiront jamais du cercle étroit de la réassurance ou du traitement des eaux usées, d autres sauteront, avec plus ou moins de plaisir, d un sujet à l autre, parfois plusieurs fois dans la même journée, avec des destinataires ultimes qui pourront se compter par centaines de milliers (traduction de presse grand public), par milliers (comme en général dans la presse d édition ou la presse professionnelle), par centaines (dans les finances), sur les doigts d une main (certaines traductions juridiques), ou même être destinées à un seul individu (certaines traductions techniques) ou carrément à personne, car il existe, aussi bizarre que cela puisse paraître, des traductions qui sont faites pour ne pas être lues (certaines de celles destinées aux organisations internationales, par exemple). La question, ici, consiste à savoir si l on préfère se penser comme traducteur spécialisé ou comme spécialiste de la traduction. La première option est plus rémunératrice ; la seconde est intellectuellement plus satisfaisante : il faut choisir. Ces multiples différences ont, on s en doutait, une traduction monétaire. Commençons par les salariés. La rémunération mensuelle de départ d un traducteur 1 Et je ne suis pas loin de penser que beaucoup des angoisses qu on voit se cristalliser autour du débat sur le statut du traducteur tiennent à ce problème. 2

3 en agence est actuellement de l ordre de à euros bruts. Dans une grande organisation internationale, elle atteint euros sans aucune expérience, et euros à partir d un an de pratique, sans les primes. Avec le même diplôme : DESS ou maîtrise. Chez les indépendants, un traducteur d édition peut raisonnablement facturer son feuillet (un feuillet égale 250 mots et signes, en comptant les espaces vides) 18 euros, plus des droits d auteurs (généralement 3 %), au-delà d un certain nombre d exemplaires vendus. Un indépendant assujetti à l URSSAF facturera sa page de traduction (une page égale 300 mots et signes) entre 15 et 27 euros si son client est une agence, et entre 45 et 120 euros s il travaille en direct (moyenne SFT : 45 euros). Dans la traduction audiovisuelle (le sous-titrage), il est courant de facturer entre 2 et 3 euros par sous-titre pour un film qui sort en salle, mais ce tarif peut tomber à 0,356 euros pour une sortie en DVD. Je parle ici pour la combinaison la plus courante, c est-à-dire de l anglais vers le français. Quant aux traducteurs occasionnels, il n est pas rare qu ils soient payés dans des unités de compte plus exotiques : j en ai connu un qui, pour une collaboration régulière à une revue médicale assez confidentielle, touchait des timbres de collection Les services à thé sont aussi très appréciés, ainsi que les bouteilles de whisky. Pour ajouter à la complexité, il faut savoir que la base de calcul est très variable : - Est-ce la langue de départ ou la langue d arrivée? La différence (le coefficient de foisonnement) est de 15 % en faveur du français par rapport à l anglais Pour l allemand, langue agglutinante, elle peut atteindre 40 %. - Est-ce qu on parle de feuillets ou de pages (la différence de l un à l autre est de 20 %)? On peut aussi compter en mots ou en caractères (avec ou sans espaces vides). En Allemagne, les demandeurs vous demanderont souvent votre tarif à la ligne de 55 caractères. Ceux de l ONU, dans bien des cas, voudront savoir combien vous facturer, en dollars, par unité de mots anglais, et j en passe. Je joindrai un tableau récapitulant tous ces aspects un peu déroutants pour le profane. Par delà le côté anecdotique, il faut en retenir deux choses. La première : toujours avoir une calculatrice sous la main et savoir dans quel contexte on se trouve. La deuxième et la plus importante : il faut commencer par s entendre sur les bases. La traduction s effectue sur un marché, c est-à-dire un endroit où viennent se rencontrer une offre et une demande. Et tout économiste vous dira qu un marché fonctionne d autant mieux que l asymétrie d information y est réduite : bref, avant de songer à traduire, il faut être sûr que l on parle la même langue. Vu ces multiples diversités, on conviendra aisément que l exercice de la profession se prête assez peu aux généralisations. Cet éclatement a trois conséquences : - Premièrement, les traducteurs ont souvent une vision d insecte : il est tentant de ne voir que les conditions étroites dans lesquelles on exerce, et d en tirer des vérités qu on imagine générales. - Deuxièmement, ce corps de métier est organisé en castes, avec d un côté ses soutiers, qui rament à fond de cale, de l autre ses stars, qui n hésitent jamais à 3

4 expliquer aux autres comment ils devraient faire, et entre les deux tout un parcours de rancoeurs, de jalousies et de mépris. Il y a beaucoup de traducteurs ravis de l être ; il y en a au moins autant qui vivent très mal leur profession, souvent parce qu elle ne s accorde pas à leur personnalité : ce n est pas forcément parce qu on est bon en langues que l on va être heureux en traduction. C est un aspect important à préciser aux étudiants. - Troisièmement, les formations de traduction se doivent de comporter, non seulement des cours axés sur des domaines spécifiques découpés un peu à la hache (traduction générale et/ou de presse, traduction littéraire, traduction technique, traduction informatique, traduction économique et/ou financière, etc.), mais aussi des enseignements sur la terminologie, la dictionnairique, la gestion de bases de données, les langages de programmation Internet et j en passe. Il faut surtout, je crois, un cours de méthodologie qui permette une mise en cycle de ces multiples savoirs, c est-à-dire qui recrée une vision transversale. II. Les quatre facteurs de cohérence Où se trouvent, alors, les facteurs de cohérence? J en discerne personnellement quatre. - La première tâche de tout traducteur consiste, nous l avons vu, à aplanir les malentendus potentiels sur ce que l on attend réellement de lui. Mais, de même qu il faut s entendre au préalable sur les conditions matérielles dans lesquelles devra s effectuer le travail, il faut aussi commencer par chercher à savoir la visée précise du texte commandé. Car si traduire, c est établir une communication, essayer de combler un différentiel de savoirs, le demandeur d une traduction n est pas toujours, loin s en faut, en mesure de formuler précisément ce qu il veut. Et cet aspect là est trop souvent absent des enseignements, parce qu en cours, il est difficile de le simuler. Il m est arrivé de traduire une proposition commerciale sur un dispositif servant à tester les huiles et lubrifiants. Il s agit d appareils peu connus, avec des caractéristiques techniques aussi précises que complexes. Autant dire que les dictionnaires, dans ces cas là, servent avant tout à écrire des bêtises. Quelques recherches infructueuses plus loin, je dois appeler le demandeur pour y voir un peu plus clair. Et celui-ci m explique que lui non plus n y comprend pas grandchose, mais que ces détails lui sont au mieux indifférents, car il s occupe de comptabilité et que la seule chose qu il veut connaître, ce sont les conditions de paiement pour ces matériels Cela n interdit pas de traduire correctement le reste, mais évidemment, cela relativise la gravité des éventuelles inexactitudes sur les autres aspects. - La deuxième tâche de tout traducteur, c est la neutralité : il est absent du texte qu il traduit et dont, pourtant, il doit s être imprégné. Cela peut être très difficile à vivre pour certains et franchement libérateur pour d autres : j ai rencontré les deux cas. Mais qu est-ce que cela veut dire, être neutre? Certainement pas, comme beaucoup de professionnels et encore plus d étudiants en sont tentés, gommer toutes les aspérités et toutes les images originales d un texte pour en 4

5 faire un festival de clichés. Cela signifie au contraire abdiquer sa propre subjectivité pour rendre compte sans états d âme d une subjectivité autre, et parfois très antipathique. Cela suppose deux approches fort différentes, selon qu on produit des textes pragmatiques ou littéraires 2. Dans le premier cas, il faut s exprimer dans le langage le technolecte, si on veut d une communauté de destinataires : la traduction d un contrat doit non seulement être exacte du point de vue du sens, mais aussi correspondre aux règles d écriture attendues par un juriste. De ce point de vue, c est une école de conformisme. A contrario, si vous traduisez un audit comptable en alexandrins, cela ne va pas forcément combler les attentes de votre destinataire. Dans le second cas, celui de la traduction littéraire, c est exactement le contraire. C est Proust, je crois, qui résume le mieux le problème, lorsqu il dit «tous les beaux livres sont écrits dans une sorte de langue étrangère 3». Ici, on doit aussi respecter des contraintes de forme, mais ce sont celles singulières définies par l auteur unique du texte : si on traduit Faulkner, mieux vaut éviter que cela sonne comme du Thomas Mann. Cela renvoie au problème de la retraduction, avec des cas célèbres, comme The Catcher in the Rye, ou encore avec les deux traductions vers l anglais de La Disparition de Perec 4. Bien sûr, cette typologie un peu brutale fait l impasse sur tous les cas de figure qu on peut trouver entre ces deux postures emblématiques, ainsi que sur ce qu on a appelé les belles infidèles, et leur riche postérité, qui se rencontre notamment dans la traduction des romans Harlequin 5. Dans les deux cas, néanmoins, il s agit de constituer un texte d arrivée au moyen de deux grilles : celle de la langue générale, mais aussi et surtout celle du discours particulier d un auteur unique, d un corps de métier ou d une catégorie de destinataires. Voilà pourquoi un cours de traduction n est qu accessoirement un cours de langue. Il est donc impératif d adopter une posture, une démarche pour aborder le texte, ce qui suppose de commencer par lire, par questionner et par réfléchir. Cela sonne comme une évidence, et pourtant - Troisième impératif : avoir conscience de ce que l on traduit, bien comprendre qu on ne traduit pas une succession de mots, mais bien des textes, avec une visée initiale précise, qui sont, s il s agit de textes pragmatiques, en rapport avec une réalité extérieure, et qui doivent remplir une fonction. J ai l air, là encore, d énoncer une évidence, mais il suffit de faire une expérience très simple pour se persuader de la réalité du problème : faites traduire un texte court, simple et truffé d erreurs factuelles grossières à des étudiants, et comptez ceux qui réalisent qu ils sont en train d écrire des fantasmagories 6. Il s agit, au fond, d oser se comporter de manière active et responsable face à ce que l on traduit : de ne pas tout prendre pour argent comptant. Et c est 2 Tout ce que je vais dire sur ce point prend le risque de la simplification, car on pourra toujours trouver des contre-exemples. 3 Marcel PROUST, Contre Sainte-Beuve, Gallimard, p Voir Palimpsestes ***. 5 Voir Palimpsestes ***. 6 Voir ***. En temps normal, le raccordement au réel est aussi un puissant adjuvant au moment de traduire et, surtout, de relire un texte. 5

6 d autant plus délicat que le traducteur est bien souvent un être assez réservé, qui craint fort de se faire remarquer, et de remettre le savoir (ou l ignorance) des autres en question. - Le pendant sympathique de cette réserve est un certain penchant pour le perfectionnisme. Mais là encore, il y a un piège. En effet, s il est bon de tendre vers la perfection, il faut se souvenir toujours que celle-ci n est pas de ce monde. Il n y a pas de traduction parfaite, mais il peut y avoir des traductions acceptables 7, et une traduction acceptable est d abord une traduction rendue dans les temps. Dans ce métier, il faut savoir se dire qu un texte est terminé au moment ou l heure est venue de le rendre, et ne pas se torturer après sur la manière dont on aurait pu tourner telle ou telle phrase. Autrement, on risque l épuisement. Car le problème majeur du traducteur professionnel, c est de durer. Et c est par souci de la perfection que beaucoup d excellents traducteurs j en ai connu quittent ce métier dégoûtés. Très rares sont les traducteurs qui estiment travailler dans des conditions idéales : il faut s en souvenir au moment de dire pis que pendre d une traduction qui vous tombe entre les mains. Et parce qu on ne travaille pas dans l idéal, mais dans un monde bien réel, il faut sans cesse, dans ce métier, accepter des compromis. Le tout est de bien appréhender lesquels. C est la quatrième tâche du traducteur. * * * En somme, pour exercer ce métier avec bonheur, je serais tenté de dire qu il faut se garder des états d âme et se forger un état d esprit : il faut cesser d être consommateur pour devenir producteur ; il faut accéder à la responsabilité. Ceux que cela intéresse y gagnent une vue imprenable sur le monde et sur les hommes : la tâche essentielle de la traduction pragmatique consiste à sortir de l univers des mots pour accéder à l univers tout court ; la tâche essentielle du traducteur littéraire consiste, pour autant que je puisse en juger, à traverser une pensée pour restituer une forme originale 8. C est la différence entre le prêt-à-porter et la haute couture ; et il faut les deux pour vêtir le monde. Mais en fait, ce n est pas très intéressant en soi, la traduction ; cela devient intéressant parce que, pour traduire correctement, on ne cesse de sortir du champ étroit de la traduction. Car ses principes organisateurs sont en dehors d elle-même. Et pour pouvoir exercer correctement et avec bonheur ce métier, la qualité qui prime tout, c est la disponibilité à aller vers autrui, vers l étranger. Et essayer d entretenir cette qualité, ce n est plus seulement une tâche de traducteur, mais aussi, mais avant tout la tâche des enseignants en traduction. 7 8 Nous devons ce concept à Bruno Bettelheim, ***. Voir Antoine Bermann*** 6

Je prépare mon entretien avec un prospect

Je prépare mon entretien avec un prospect Chapitre 1 Je prépare mon entretien avec un prospect La vie de Jérémie «Le jour du premier entretien client arrive. En tout cas, la date est posée. Ayant repris le secteur laissé vacant par un commercial

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT Éric Delamarre Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8 2 e édition Avant-propos Être photographe professionnel indépendant, c est avant tout concevoir,

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme?

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Je m appelle Julie Remfort et je travaille au Ministère des Finances à Paris. Quel métier faites-vous

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT?

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? Afin de vous éviter de vains efforts et pour vous épargner de précieuses heures de travail, voici quelques conseils qui guideront votre préparation. Travailler avec régularité

Plus en détail

Enseigner par tâches complexes

Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes pour permettre aux élèves d'acquérir les compétences du socle commun et favoriser la différenciation pédagogique. 1. Pourquoi enseigner par

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Damas. effet oui. M.N- En. la peur de blanche. M.N- ça sais pas. quoi écrire. chose. .com

Damas. effet oui. M.N- En. la peur de blanche. M.N- ça sais pas. quoi écrire. chose. .com Retranscription de la vidéo 1 M- Bonjour, Mikael Messa, aujourd hui j ai le plaisir d accueillir chez moi, Marie-Noël Damas. M.N- Bonjour Mikael. M- Suite au sondage que l on vous a envoyé il y a quelques

Plus en détail

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Ces scénarios sociaux ont été préparés depuis l automne 2008 par Jézabel Parent du Cégep Saint-Hyacinthe, Lyne Picard, du CRDI Normand-Laramée,

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1

Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1 Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1 Tout au long de ce récit, je vais essayer de vous faire part de quelques réflexions émanant de ma

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 3. Pierre Magnan, auteur à succès Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Murielle Bidault,

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

Questions typiques d entrevue

Questions typiques d entrevue Questions typiques d entrevue 1- Parlez-moi de vous? Question la plus importante de l entrevue; pourrait être la seule. Soyez bref. Ne tombez pas dans le piège de donner tout en détail. Ne dépassez pas

Plus en détail

Vous avez besoin d argent?

Vous avez besoin d argent? Vous avez besoin d argent? Voici un système qui vous permet d acquérir un revenu récurrent d environ 1500 euros sans trop d effort! Laissez- moi compléter votre lignée pour vous! Du bureau de Joseph Edward

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

LUCY CALDWELL. FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois

LUCY CALDWELL. FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois LUCY CALDWELL FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois ouvrage publié avec le concours du centre national du livre éditions THEATRALES maison antoine vitez La collection

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

PMU Analyses et logiques pour bien jouer!

PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Dany Jurdeczka PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

La traduction économique et financière, Piège ou eldorado?

La traduction économique et financière, Piège ou eldorado? La traduction économique et financière, Piège ou eldorado? Dominique Johnkers Au-delà de ce titre un peu provocateur, mon propos est de remettre notre métier en perspective. Je compte bien enfoncer quelques

Plus en détail

Un commentaire de texte (subjectif?)

Un commentaire de texte (subjectif?) Un commentaire de texte (subjectif?) Par Virginie MATTIO Psychologue spécialiste des troubles cognitifs Présidente de l APOC (Association de Psychologues à Orientation Cognitive) a demande de Nicolas SARKOSY

Plus en détail

DÉCLARATION PUBLIQUE DE MONSIEUR ALEXANDRE ZOLLINGER

DÉCLARATION PUBLIQUE DE MONSIEUR ALEXANDRE ZOLLINGER DÉCLARATION PUBLIQUE DE MONSIEUR ALEXANDRE ZOLLINGER Relative au jugement du Tribunal de grande instance de LILLE en date du 10 mai 2011 rendu dans un litige l opposant au plagiaire de sa thèse de doctorat

Plus en détail

ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE

ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE Travailler- en- Suisse.ch ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

Enquêtes Juriforum Bonnes pratiques. Comment bien travailler avec son traducteur?

Enquêtes Juriforum Bonnes pratiques. Comment bien travailler avec son traducteur? Enquêtes Juriforum Bonnes pratiques Comment bien travailler avec son traducteur? Comment choisir son traducteur? Comment procèdent les avocats et les juristes? Quelques précautions s imposent tant au niveau

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos Rédigé par : Julie PICHOT TABLE DES MATIERES 1. CHOIX DU STAGE : MAGNUM PHOTOS... 2 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE MAGNUM PHOTOS... 2 2.1 CREATION DE L ENTREPRISE... 2 STATUT JURIDIQUE DE L ENTREPRISE...

Plus en détail

Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006

Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006 Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006 Fiche technique Sondage réalisé pour : MALONGO Dates de réalisation : Les 22 et 23 mars 2006 Échantillon national de 1000 personnes, représentatif

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Le rôle d un tableau de bord

Le rôle d un tableau de bord CHAPITRE 1 Le rôle d un tableau de bord Introduction «Trop d informations tue l information.» Proverbe japonais Sur le plan théorique, un tableau de bord est un outil de reporting regroupant différents

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

1. Approbation du procès-verbal de l'assemblée générale du 23 mars 2010

1. Approbation du procès-verbal de l'assemblée générale du 23 mars 2010 Procès-verbal de l Assemblée générale de l AETOC - Association d entraide de personnes souffrant de troubles obsessionnels-compulsifs du 15 mars 2011 de 18 h. 45 à 21 h., Association Parole, 1 rue du Vieux-Billard

Plus en détail

E Projet d écriture FLA 20-2. Texte analytique : Mon robot a des puces. Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

E Projet d écriture FLA 20-2. Texte analytique : Mon robot a des puces. Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE E Projet d écriture Texte analytique : Mon robot a des puces FLA 20-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : D Mon robot favori Lecture E Mon robot a des

Plus en détail

Nous vous recommandons donc fortement de bien étudier les spécifi cités des épreuves que vous souhaitez passer

Nous vous recommandons donc fortement de bien étudier les spécifi cités des épreuves que vous souhaitez passer Nous allons vous présenter une méthode générale pour les épreuves avec dossier. Cette méthode concerne les 5 épreuves suivantes : L épreuve de synthèse de textes de l EDHEC (Concours Admission sur Titre

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage LE RAPPORT DE STAGE Le rapport de stage a pour objet de présenter des faits et des réflexions sur un stage d apprentissage qui, généralement, s est déroulé dans le cadre d un programme de formation professionnelle.

Plus en détail

Le Portefeuille d Etudes Yphise

Le Portefeuille d Etudes Yphise à l attention des décideurs, managers et cadres pour réfléchir, agir et se former Manager - Investir - Aligner - Produire Recherche indépendante en informatique d entreprise MOe et MOa depuis 1985 LE PORTEFEUILLE

Plus en détail

Comment bien gérer votre temps

Comment bien gérer votre temps Comment bien gérer votre temps Bonjour, je m appelle Marie-Ève. Au secondaire, vous aviez l habitude d être en classe 30 heures par semaine, alors qu à l université, vous pouvez avoir de 15 à 25 heures

Plus en détail

Code des usages pour la traduction d une œuvre théâtrale

Code des usages pour la traduction d une œuvre théâtrale Code des usages pour la traduction d une œuvre théâtrale Proposé par la Préambule La traduction se révèle être une activité essentielle pour la découverte et la diffusion d œuvres théâtrales étrangères,

Plus en détail

Argent : ce qu il faut faire

Argent : ce qu il faut faire GÉRARD HUGUENIN Argent : ce qu il faut faire Et que vous ne savez pas Éditions Eyrolles, 2005 ISBN : 2-7081-3082-X 2 Économiser L essentiel 1. Constituer son épargne progressivement et sans efforts. 2.

Plus en détail

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble Faisons bouger ensemble Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux le monde J assume depuis le début des responsabilités dans cet emploi. Mon travail est très apprécié dans

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle Développer des compétences professionnelles du BTS Assistant de Manager en séance d Activités Professionnelles de Synthèse (APS) Par Elodie SERGENT (relecture Maguy Perea) Le BTS assistant de manager forme

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

Les cabinets d'expertise-comptable et la sous-traitance de la Paie. Livre Blanc 2012-2013

Les cabinets d'expertise-comptable et la sous-traitance de la Paie. Livre Blanc 2012-2013 Les cabinets d'expertise-comptable et la sous-traitance de la Paie Livre Blanc 2012-2013 Eriaxis-FocusPaie, 2012 Pourquoi externaliser la Paie? Préambule La Paie est une source de coûts et de risques,

Plus en détail

LES ETAPES DU MANAGEMENT LE CONTEXTE MONDIAL

LES ETAPES DU MANAGEMENT LE CONTEXTE MONDIAL LE CONTEXTE MONDIAL LE CONTEXTE COUTS QUALITE DELAIS LE RÔLE DU MANAGER ROLE DU MANAGER A ) ROLE DE GESTIONNAIRE FINALITE PRODUIRE. Ateindre les objectifs MOYENS GERER Organiser / Planifier / coordonner

Plus en détail

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie.

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. Réussir sa vie 1. Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. 2. Pour certaines personnes avoir une fonction importante, un poste à responsabilités, c est le signe de la réussite. 3. Pour

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

Enfance et adolescence

Enfance et adolescence SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : ENFANCE ET ADOLESCENCE 1 / 5 Enfance et adolescence Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges Lev Nikolaïevitch Petrovitch Tolstoï,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

LE PLAN D INTERVENTION

LE PLAN D INTERVENTION LE PLAN D INTERVENTION SCOLAIRE Des moyens pour s y préparer Quel est mon rôle dans la rencontre? Quels sont mes droits et ceux de mon enfant dans le milieu scolaire? «La nature crée des différences, la

Plus en détail

LE GUIDE DU MAUVAIS MANAGER

LE GUIDE DU MAUVAIS MANAGER Gilles Roux LE GUIDE DU MAUVAIS MANAGER Pourquoi tant de chefs sont-ils nuls? Mon Petit Éditeur en collaboration avec les Éditions Majarogi Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :

Plus en détail

Word est multilingue

Word est multilingue Microsoft Word, Tous les programmes Office, Live Messenger et Internet Explorer Word est multilingue Si vous avez lu Word a du vocabulaire, beaucoup de vocabulaire et Word a réponse à tout, ou presque,

Plus en détail

tout à coup Solut!ons pour planifier vos finances

tout à coup Solut!ons pour planifier vos finances Seul tout à coup 8 Solut!ons pour planifier vos finances P l a n i f i c a t i o n f i n a n c i è r e 1 0 1 Faire face aux épreuves de la vie et aborder la retraite Martin a 50 ans et sa femme, Claire,

Plus en détail

Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site.

Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site. Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site. C est simple, pas une semaine ne se passe sans qu un nouvel article

Plus en détail

Quelques conseils pour bien réaliser son année de Master 2 Recherche

Quelques conseils pour bien réaliser son année de Master 2 Recherche http://adstic.free.fr adstic@gmail.com Quelques conseils pour bien réaliser son année de Master 2 Recherche Qu est ce que l Adstic? L Adstic est l association des doctorants du campus sciences et techniques

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Présentation. Principes de base

Présentation. Principes de base Présentation «Philou et la chasse aux mots» est un cahier d activités qui vise le développement des habiletés d accès lexical chez les enfants d âge scolaire, principalement pour ceux de maternelle et

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

master LAngUEs ET COMMUnICATIOn

master LAngUEs ET COMMUnICATIOn master LAngUEs ET COMMUnICATIOn rédacteurtraducteur ARTs, LETTREs ET LAngUEs ARTs, LETTREs ET LAngUEs Objectifs de la formation L objectif de la formation est de former des rédacteurs/traducteurs techniques

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture

Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture Ou Comment j ai appris par hasard que ma voiture avait été revendue 32 FOIS PLUS CHER que le montant de ma reprise! AVERTISSEMENT Cette fiche pratique n a qu

Plus en détail

Stratégie Générale du Succès en Ligne. Livret de travail

Stratégie Générale du Succès en Ligne. Livret de travail Stratégie Générale du Succès en Ligne Livret de travail Par Dushan Jancik Remarque : Ce livret est un outil de travail utilisé dans les coachings en stratégie Internet proposés par Dushan Jancik. Vous

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Université d Aix-Marseille 2015 2016 Licence CUPGE COMPTE-RENDU DU SYSTÈME D INTERROGATIONS ORALES EN CUPGE ORGANISÉ EN 2015-2016.

Université d Aix-Marseille 2015 2016 Licence CUPGE COMPTE-RENDU DU SYSTÈME D INTERROGATIONS ORALES EN CUPGE ORGANISÉ EN 2015-2016. Université d Aix-Marseille 2015 2016 Licence CUPGE COMPTE-RENDU DU SYSTÈME D INTERROGATIONS ORALES EN CUPGE ORGANISÉ EN 2015-2016. PIERRE ARNOUX Comme les deux années précédentes, un système d interrogations

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager!

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager! La gestion d une équipe vie scolaire Quelques petits conseils pour être un super manager! Les facteurs de stress Dans une équipe, on peut repérer différents facteurs de stress Une direction trop autoritaire

Plus en détail

MASTER 2 SEJOUR A L ETRANGER. Baptiste Kurtz, Centre Hospitalier Universitaire de Rouen, Service de Cardiologie. (François Tournoux, CHU Montréal)

MASTER 2 SEJOUR A L ETRANGER. Baptiste Kurtz, Centre Hospitalier Universitaire de Rouen, Service de Cardiologie. (François Tournoux, CHU Montréal) 13 éme Séminaire National de Cardiologie et Maladies Vasculaires MASTER 2 SEJOUR A L ETRANGER Baptiste Kurtz, Centre Hospitalier Universitaire de Rouen, Service de Cardiologie (François Tournoux, CHU Montréal)

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002

LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002 LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002 LE POINT DE VUE DES MILIEUX DU TRAVAIL Me Claudine Roy Contrairement aux autres conférenciers qui, jusqu à présent, vous ont

Plus en détail

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui»

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Conférence-débat dans le cadre de la plate-forme «Ecole Lien». Aquascope-Virelles, le 23 mai 2013 Le point de départ : un constat. Aujourd

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3.1. CONCEPT La formation professionnelle doit être envisagée comme un moyen de fournir aux étudiants les connaissances théoriques et pratiques requises

Plus en détail

!"!#!$% & $' # ("#! ) (' $ '*$ & $'+,

!!#!$% & $' # (#! ) (' $ '*$ & $'+, "#$% & $' # "# ) ' $ '*$ & $'+, - «Peut-on espérer, dans un avenir proche, que la nature soit ouverte à tous et soit donc accessible aux personnes handicapées?» «et comment envisager l accessibilité comme

Plus en détail

Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études,

Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études, Communiqué de presse Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études, Enfin une école où l on peut s inscrire tout au long de l année

Plus en détail