Organisation et gestion des risques en salle des marches financiers : appareil, marche, réseau.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisation et gestion des risques en salle des marches financiers : appareil, marche, réseau."

Transcription

1 Organisation et gestion des risques en salle des marches financiers : appareil, marche, réseau. Rémi Bachelet To cite this version: Rémi Bachelet. Organisation et gestion des risques en salle des marches financiers : appareil, marche, réseau.. Business administration. Université Paris Dauphine - Paris IX, 997. French. <tel-00477> HAL Id: tel https://tel.archives-ouvertes.fr/tel Submitted on 5 Nov 2006 HAL is a multi-disciplinary open access archive for the deposit and dissemination of scientific research documents, whether they are published or not. The documents may come from teaching and research institutions in France or abroad, or from public or private research centers. L archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

2 UFR de Sciences des organisations THÈSE présentée par Rémi BACHELET pour l'obtention du titre de DOCTEUR ES SCIENCES DE GESTION (défini par l'arrêté du 30 mars 992) ORGANISATION ET GESTION DES RISQUES EN SALLE DES MARCHES FINANCIERS : APPAREIL, MARCHE, RESEAU. Présentée et soutenue publiquement le 2 décembre 997 devant le Jury composé de messieurs : Alain BURLAUD, Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers Bernard COLASSE, Professeur à l'université Paris-Dauphine Michel LIU, Professeur à l'université Paris-Dauphine Yvon PESQUEUX, Professeur à HEC Yves SIMON, Professeur à l'université Paris-Dauphine Rapporteur Suffragant Directeur scientifique Rapporteur Président

3 UFR de Sciences des organisations THÈSE présentée par Rémi BACHELET pour l'obtention du titre de DOCTEUR ES SCIENCES DE GESTION (défini par l'arrêté du 30 mars 992) ORGANISATION ET GESTION DES RISQUES EN SALLE DES MARCHES FINANCIERS : APPAREIL, MARCHE, RESEAU. Présentée et soutenue publiquement le 2 décembre 997 devant le Jury composé de messieurs : Alain BURLAUD, Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers Bernard COLASSE, Professeur à l'université Paris-Dauphine Michel LIU, Professeur à l'université Paris-Dauphine Yvon PESQUEUX, Professeur à HEC Yves SIMON, Professeur à l'université Paris-Dauphine Rapporteur Suffragant Directeur scientifique Rapporteur Président

4 L'université n'entend donner ni approbation ni improbation aux opinions émises dans les thèses : ces opinions doivent être considérées comme propres à leurs auteurs.

5 A Marie-Odile et Jean-Pierre, mes parents.

6

7 Au moment d'achever ce travail, il me faut savoir gré à de nombreuses personnes d'y avoir aidé. Comment leur dire ma gratitude? Professeurs, collègues, témoins, chercheurs, mais aussi parents ou amis. Tout au long de ces dernières années, ils ont contribué à l'élaboration de cette thèse. Sans pouvoir tous les citer, il me faut remercier particulièrement : - pour les trois années passées à la Caisse Nationale de Crédit Agricole, Pierre Bloch et Jacques Bellut pour la confiance qu'ils m'ont accordée. Parmi les membres de l'aftb et de l'association Cambiste Internationale, je tiens en particulier à remercier Jacques Guerrier de Dumast, Ping Shing Tam, Jean-Pierre Ravisé et Jean Granoux, qui ont joué un rôle-clé dans l'obtention de contacts à travers le monde. - Parmi mes amis Valérie, Monique, Eric, Nathalie, Caroline et tous les participants aux séminaires doctoraux formels ou informels de Dauphine et de HEC. Leur rôle a été plus important que je ne saurais l'exprimer. Je tiens à les remercier pour les idées que nous avons échangées durant ces rencontres, dont on oublie trop facilement de souligner la valeur. Leur soutien au cours des années que j'ai consacré à cette recherche est sans prix. - L'équipe de direction de l'ecole Centrale de Lille qui, compatissante devant la charge de travail que représente la rédaction d'une thèse, a accepté de me laisser lui consacrer les premiers mois de cette année universitaire. À l'ecole Centrale de Paris, Oscar Ortsman pour son appui décisif au démarrage de la thèse. - Les documentalistes de la CNCA, pour leur travail permanent de suivi de l'actualité, mais surtout ceux de l'ecp pour la singulière dextérité dont ils ont fait montre dans l'obtention de références parfois "exotiques". - Les traders et professionnels des marchés à Paris, Hong Kong et Londres que mes engagements de confidentialité me préviennent de citer nommément, pour leur temps et leur témoignage. En particulier les opérateurs des salles des marchés de la CNCA, dont nombre ont depuis peu intégré Crédit Agricole - Indosuez. Enfin, il me faut savoir gré aux membres du jury pour leur attention : Yvon Pesqueux et Alain Burlaud qui ont bien voulu être les rapporteurs de cette thèse, mais également les autres suffragants : Bernard Colasse et Yves Simon, qui est également l'un des acteurs du succès des salles des marchés en France. Mes derniers remerciements vont à mon directeur scientifique, Michel Liu, qui par son ouverture d'esprit a suscité des idées nouvelles, puis en a catalysé le mûrissement tout au long du cheminement de la thèse. Rémi BACHELET :

8 SOMMAIRE : Introduction 3 PREMIERE PARTIE : EXPLORATION DES SALLES DES MARCHES ET LITTERATURE 9 Chapitre : Qu'est-ce qu'une salle des marchés? 2. Introduction 23.. La globalisation financière Les "économies de vitesse" et l'instabilité La prise de décision en salles des marchés : un problème fondamental Une approche empirique des salles des marchés Les sources d'information sur les salles : information 'grand public' et travaux scientifiques Le métier du cambiste Les salles des marchés en France et dans le monde : quelques chiffres Question de recherche Lexique Bibliographie 49 Chapitre 2 : Appareil, marché, réseau : un référentiel pour appréhender l'organisation 52. Introduction Qu'est-ce qu'une firme? L'entreprise dans l'économie néoclassique, une 'boîte noire' Coase et les début du courant institutionnaliste L'approche de Williamson L'introduction du réseau par Powell Quelle est l'approche que nous allons mettre en œuvre? 67 7

9 3.. L'approche intégrationniste Pourquoi 'appareil' plutôt que hiérarchie? Conclusion 7 5. Bibliographie 74 Chapitre 3 : Appareil, réseau et marché dans la littérature 76. Genèse de l'appareil : le mécanisme 78.. L'invention de l'appareil Les dysfonctionnements des appareils : la critique interne L'approche systémique Genèse du marché Le marché des économistes Historique des marchés concrets La 'communauté de marché' de Weber Quatre points-clés du marché en tant que structure sociale Genèse de l'idéaltype du réseau Du filet ou réseau Le réseau en tant que structure sociale L'alternative réseau - l'appareil Conclusion : les relations entre formes d'organisation 2 5. Bibliographie 7 DEUXIEME PARTIE : PROBLEMATIQUE 20 Chapitre 4 : Construction des idéaltypes. 22. Épistémologie et fondements de notre modèle d'analyse 24.. L'organisation en tant que système L'idéaltype comme vecteur de représentation La définition d'une typologie comme moyen d'articuler les idéaltypes Élaboration des idéaltypes L'idéaltype de l'appareil L'idéaltype du marché L'idéaltype du réseau Reformulation des idéaltypes à travers leur propriété d'équifinalité Une illustration de nos idéaltypes : les frontières de l'organisation Conclusion Bibliographie 5 Chapitre 5 : Les salles des marchés en tant qu'objet d'étude 54 8

10 . Introduction L'environnement de la salle des marchés L'environnement externe L'environnement interne à l'institution Les concepts clés de fonctionnement interne de la salle La prise de positions La corrélation des positions Les desks : des équipes semi-autonomes Les risques gérés dans les salles des marchés Conclusion Lexique Bibliographie 80 Chapitre 6 : Modèle d'analyse et hypothèses 82. Une hypothèse centrale : les salles des marchés en tant qu'organisations plurielles Les conditions de l'établissement de notre modèle d'étude Un premier fondement : la construction de notre objet d'étude Un deuxième fondement : une démarche 'de terrain' Un troisième fondement : les idéaltypes que nous avons construits Élaboration du modèle d'étude Construction du modèle d'analyse des formes de gestion des risques Formulation de notre première hypothèse : H Étude de l'interaction des idéaltypes dans la gestion des risques Formulation de notre deuxième hypothèse : H Formulation de la troisième hypothèse : H Spécificité et évolution permanente de l'organisation des salles des marchés : H Conclusion Bibliographie 205 TROISIEME PARTIE : PROTOCOLE D'INVESTIGATION ET RESULTATS 206 Chapitre 7 : Méthodologie et protocole de recherche 208. Une vocation exploratoire 20.. Une étude de définition Recherche descriptive ou exploratoire? 2 9

11 2. Le terrain d'étude : les grandes salles des marchés Déroulement général de la recherche Phase exploratoire La prise de contact Après l'embauche à la CNCA Observation participante en salle des marchés L'intégration en tant qu'informaticien de marché Une démarche ethnographique L'identification du chercheur à son terrain et son statut Campagne d'entretiens Mise au point d'un guide d'entretien L'accès aux acteurs des salles et l'obtention des entretiens Conduite des entretiens et validation Cohérence du protocole : de la triangulation à la 'field study' La triangulation Recherche de terrain et 'posture de recherche' Conclusions Bibliographie Articles et ouvrages Séminaires de recherche 248 Chapitre 8 : Analyse des données et vérification de la pertinence des formes de gestions du risque 250. Les phases d'analyse des données Rapport entre démarches d'investigation et analyse des résultats Analyse des informations Conclusion H : Identification et mise en évidence des idéaltypes H. La gestion du risque dans les salles des marchés peut être appréhendée partiellement à travers l'idéaltype de l'appareil H.2 La gestion du risque dans les salles des marchés peut être appréhendée partiellement à travers l'idéaltype du réseau H.3 La gestion du risque dans les salles des marchés peut être appréhendée partiellement à travers l'idéaltype du marché Conclusion 287 Chapitre 9 : La gestion des risques comme produit de l'interaction entre marché, appareil et réseau 288. Introduction H2 : Interaction des idéaltypes deux à deux 292 0

12 2.. H2. la dialogique appareil - marché permet d'éclairer certains aspects de la gestion du risque dans les salles des marchés H2.2 l'interaction réseau - marché permet d'interpréter certains aspects de la gestion du risque dans les salles des marchés H2.3 l'interaction appareil - réseau permet d'interpréter certains aspects de la gestion du risque dans les salles des marchés H3 : Dialogique des trois idéaltypes Risque déontologique et murs de Chine Les lignes produits ou comment coordonner un organisation 'globale' Conclusion H4 : les salles des marchés en tant qu'organisations plurielles et spécifiques Les salles des marchés sont des organisations plurielles L'organisation des salles des marchés est en évolution continuelle Les salles des marchés constituent une forme d'organisation spécifique Conclusion 327 Chapitre 0 : Conclusions et voies de recherche 330. Le travail réalisé : un bilan 33.. Fondements Démarche d'investigation Problématique élaborée Discussion des hypothèses Limites et prolongements de la recherche Les limites de l'approche "des systèmes ouverts" appliquée à l'étude d'un phénomène social Quels sont les apports proposés au débat sur "la nature de l'organisation"? Les idéaltypes peuvent-ils être enrichis? Dans quelle mesure la démarche que nous avons mise au point peut-elle être reprise et prolongée dans l'étude des organisations complexes? Notre travail sur les salles des marchés est-il généralisable à d'autres domaines? Conclusion 349 Bibliographie 352 Annexe : Guide d'entretien 360. Quels sont les objectifs? Principes généraux de conduite de l'entretien Présentation Déroulement de l'entretien Consigne initiale Questions et thèmes à explorer Entretiens autres que ceux de traders 365

13 5.. Pour l'interview de responsable de salle Interview informaticien ou acteur externe à la salle Interview auditeur de salle des marchés et Surveillance SFA 367 Table des matières 370 2

14 Introduction Le phénomène économique majeur des années quatre-vingt restera la montée en puissance de l économie financière. Celle-ci a pour origine une vague de réformes allant de la libre circulation des capitaux au lancement de nouveaux produits financiers. Ce bouleversement est amplifié par les progrès des technologies de l information et de la communication. L économie financière a ainsi connu une expansion soutenue qui ne s est pas ralentie depuis le début des années 90. À titre d'exemple, le volume des transactions quotidiennes sur le marché des changes se monte actuellement à 500 milliards de dollars en moyenne, l'équivalent du PIB de la France. L'apparition des salles des marchés en France, qui remonte au milieu des années quatrevingt, coïncide avec ce train de réformes des marchés financiers. L'accès direct aux marchés financiers est l'une des conséquences de ces changements : les entreprises à la recherche de capitaux ont la possibilité de les lever sans s'endetter auprès des banques. C'est pourquoi les institutions financières se sont trouvées contraintes de développer rapidement leurs activités de marché.. Les salles des marchés Pour cela, les banques du monde entier se sont inspirées du modèle des "trading rooms" de Londres, New York ou Chicago qui consiste à rassembler toutes leurs activités de marchés sur un plateau de grande superficie. Au fil des années, les services spécialisés dans les transactions sur actions, obligations et devises ont donc été regroupés dans une même salle et coiffés par une "Direction des marchés de capitaux" unique. Grâce à l'organisation en plateau, le client de la salle peut avoir accès à tous les marchés financiers simultanément. Les banques quant à elles deviennent plus réactives dans la gestion de leur trésorerie, elles s'ouvrent la possibilité de réaliser des montages financiers et de tenter de faire du profit pour leur compte propre sur les différents marchés. Cependant, plusieurs obstacles doivent être surmontés : 3

15 - Les engagements pris par les opérateurs ne peuvent être considérés isolément. En effet, tous les actifs financiers sont liés. Il est donc indispensable d'avoir une vision globale des contrats passés, - Les marchés financiers sont fortement concurrentiels et un avantage peut parfois se mesurer par une avance de quelques secondes, aussi les investissements consentis pour être compétitif sont considérables, - Les risques sont particulièrement importants : qu'il s'agisse d'un détournement, d'une décision de traiter avec une contrepartie défaillante, d'une variation subite des cours ou encore d'une méprise sur le calcul d'un prix, les pertes peuvent être élevées. Et cependant, des dizaines d'opérations sont effectuées à chaque minute. Ainsi, la salle des marchés d'une grande banque rassemble souvent plusieurs centaines d'opérateurs, nombre d'entre eux brassant plus d'un milliard de francs par jour. 2. Comment comprendre le fonctionnement d'une salle des marchés? Comment appréhender le fonctionnement d'une salle des marchés? Quels concepts peuton mettre en œuvre pour analyser son organisation? Notre recherche appartient à la famille des études de définition et non à celle des études de causalité : nous ne chercherons pas à mettre en relation des facteurs de contingence et la structure d'organisation des salles, mais d'abord à construire une représentation de leur fonctionnement. Bien qu'attirant les feux de l'actualité, les salles des marchés constituent une forme d'organisation encore inexplorée par les sciences de gestion. Or, celles-ci ne peuvent que bénéficier de l'apport des avancées réalisées dans les domaines voisins que sont la sociologie des organisations et l'économie. Nous élargirons donc notre revue de littérature en y intégrant notamment des éléments issus de l'économie des institutions, de la sociologie et de la théorie des organisations. Nous conduirons notre recherche à travers une approche empirique apparentée à la 'field study' : 4

16 - D'abord en collectant des informations pendant une période d'observation participante de trois années en travaillant en tant qu'ingénieur informaticien dans une salle. - Ensuite en menant une quarantaine d'entretiens avec des acteurs des marchés financiers des places de Paris, Londres et Hong Kong. 3. Problématique Les salles des marchés peuvent-elles être appréhendées selon un modèle d'organisation unique? Notre questionnement sur la "nature de l'organisation" nous a conduit à formuler notre problématique à partir des trois modèles canoniques de l'action organisée que sont l'appareil, le marché et le réseau. À la suite de Max Weber, nous nous proposerons de construire notre réflexion autour d'idéaltypes. Nous définirons ainsi les idéaltypes du marché de l'appareil et du réseau : - Le marché est un système où les liens entre acteurs sont facilement révocables et la transmission de l'information se fait essentiellement à travers des prix. Les règles sont destinées à définir un cadre minimal et identique pour tous. - L'appareil est un système de liens hiérarchiques. Les règles régissant son fonctionnement sont définies à l'intérieur de l'organisation. Il existe à la fois des règles applicables à toute l'organisation et des règles locales. - Le réseau désigne un système où les liens sont tissés à l'initiative des individus et les règles définies localement. En déclinant ces idéaltypes et à partir de leur cohérence interne, nous établirons une grille d'analyse spécifiant notamment les modalités de gestion des risques dans l'organisation. C'est à travers cette grille que nous discuterons notre hypothèse centrale selon laquelle les salles des marchés constituent des organisations plurielles. Signalons pour finir que ce travail de recherche à été réalisé dans le cadre d'une Convention Industrielle de Formation par la Recherche (ou convention Cifre) et d'un contrat de recherche entre la Caisse Nationale de Crédit Agricole et le Centre d'études et de Recherche en Sociologie des Organisations (CERSO) de l'université Paris IX- Dauphine. 5

17 Canevas de la thèse : Première partie : Exploration des salles des marchés et littérature Qu'est-ce qu'une salle des marchés? Ce chapitre exploratoire est l'occasion d'un tour d'horizon des phénomènes qui accompagnent l'apparition des salles des marchés, leur développement et leur fonctionnement quotidien. Pour cela, nous nous attacherons à expliciter ce qu'est la globalisation financière et la mission première des salles, qui est de prendre des décisions d'achat et de vente sur ces marchés. Puis nous proposerons une relation 'de première main' de la journée d'un trader sur le marché des changes Enfin, nous tenterons d'estimer l'ampleur du phénomène "salles des marchés" dans le monde. À l'issue de ces considérations, nous examinerons les caractéristiques saillantes des salles des marchés et formulerons la question de départ de notre recherche "Comment appréhender le fonctionnement des salles des marchés?". Enfin, nous proposerons un lexique des termes spécifiques aux salles des marchés. Appareil, marché, réseau : un référentiel pour appréhender l'organisation Appareil, marché, et réseau constituent un référentiel permettant d'appréhender l'organisation complexe. Nous montrerons au cours de ce chapitre comment les chercheurs en sciences des organisations, pour progresser dans leur connaissance des entreprises, ont été conduits à aborder l'organisation à partir de ces trois formes. Ce chapitre s'articule en deux parties : Une exploration de la littérature, essentiellement axée sur les avancées récentes de l'économie des institutions. Nous lions la genèse de notre problématique à la question fondamentale de "la nature de la firme". Nos options fondamentales étant posées, nous procédons à une clarification des choix qui présideront à notre étude, en particulier la mise en œuvre d'une vision intégrationniste de l'organisation. Appareil, réseau et marché dans la littérature Nous nous attacherons à isoler les éléments qui permettent définir nos trois formes en tant que structures sociales concrètes. Nous ne chercherons pas à procéder à une revue de littérature exhaustive, mais d'abord à découvrir les traits de ces trois formes qui nous permettront de les constituer ultérieurement en tant qu'idéaltypes. Le travail de Weber sur la bureaucratie, qui ouvrira cette réflexion, sera également mis à contribution dans l'exploration des autres formes : la 'communauté de marché' et l'organisation collégiale. La vision de l'organisation en tant que construction maîtrisée et rationnelle sera notre point de départ. En effet, la nature archétypique de l'appareil en fait la "pierre de touche" de toute réflexion sur l'organisation. La construction du marché partira des fondateurs de l'économie classique que sont Smith, Walras et Arrow, pour ensuite relativiser ce modèle du 'marché parfait'. La fortune du concept de réseau est plus récente. Nous décrirons comment il s'est dégagé de son acception textile pour s'enrichir de la notion de circulation et finalement acquérir un sens social. En conclusion, nous aborderons le problème des relations entre formes d'organisation telles que les envisagent Mintzberg et les économistes de la grandeur. 6

18 Deuxième partie : Problématique Problématique et construction des idéaltypes Quelle est la perspective théorique présidant à la problématisation de notre question de recherche? Rappelons que notre travail ne constitue pas une étude de causalité, il ne cherche pas à analyser les facteurs influant sur l'organisation des salles, mais vise à parvenir à une meilleure compréhension de leur fonctionnement. Nous serons donc conduit à opter pour l'approche système qui est synthétique plutôt qu'analytique et à mettre en œuvre le concept d'idéaltype tel que Max Weber le définit. Pour expliciter les interrelations entre les idéaltypes du réseau, de l'appareil et du marché, nous aurons recours à la notion de dialogique. Mais comment expliciter les différences entre ces idéaltypes? Nous choisissons pour cela de prendre avantage de la propriété d'équifinalité des systèmes ouverts. Nous reformulons ainsi appareil, réseau et marché à partir de certaines des dimensions par lesquelles on peut mettre en relief leurs différences : la régulation, la coordination et l'adaptation du système. Les salles des marchés en tant qu'objet d'étude Comment le nouvel arrivant dans un 'front-office' peut-il comprendre les fondements de son activité? L'observation en salle des marchés s'applique à un objet émergent et original. Elle ne peut donc se dispenser de poser les concepts spécifiques à ce milieu. Nous conduirons cette construction de l'objet d'étude "salle des marchés" en trois temps : Tout d'abord nous situerons les salles des marchés dans les relations qu'elles entretiennent avec leur environnement interne et externe à l'établissement qui les abrite. Ensuite, nous avancerons trois notions permettant de décrire l'activité interne d'une salle des marchés : celle de position, celle de corrélation des instruments financiers et celle de desk, définie à partir d'une grille d'analyse associant métiers et produits. La dernière partie de ce chapitre sera consacrée à l'exploration de la notion de risque. Modèle d'analyse et hypothèses Les salles des marchés sont des organisations plurielles : telle est notre hypothèse centrale. Pour la développer, nous montrons comment les idéaltypes permettent, chacun à leur manière, d'établir un cadre de gestion du risque. Cette "déclinaison logique" des idéaltypes permet de décomposer notre hypothèse centrale en quatre sous-hypothèses. La première comporte une série de conjectures sur les caractéristiques individuelles des systèmes de gestion des risques mis en œuvre à travers l'appareil, le réseau et le marché. La deuxième examine les interactions entre formes d'organisation prises deux à deux La troisième met en évidence la dialogique entre idéaltypes. Enfin, notre quatrième hypothèse est l'occasion de tirer les conséquences de nos résultats. Les particularités des salles des marchés peuvent-elles être mises en relation avec leur nature plurielle? 7

19 Troisième partie : protocole d'investigation et résultats Méthodologie et protocole de recherche Nous regroupons dans ce chapitre les éléments relevant de notre méthodologie de collecte d'informations et de sa mise en application. Après avoir questionné l'adéquation de notre processus de recherche à notre problématique et délimité notre terrain d'étude, nous reprenons par ordre chronologique les différentes démarches d'investigation que nous avons mises en œuvre : La phase d'exploration des milieux financiers, Nos trois années d'observation participante dans une salle des marchés, La campagne d'entretiens sur les places financières de Londres, Paris et Hong Kong. Nous tentons ensuite d'établir un bilan de notre investigation. La mise en œuvre de différentes démarches permet-elle de 'trianguler' les données collectées? En quoi notre protocole de recherche s'apparente t-il à la 'field study'? Ce chapitre est enfin l occasion d éclairer notre posture de recherche : quelle est notre relation au 'terrain'? Analyse des données et vérification de la pertinence des formes de gestions du risque Comment traiter les informations riches et abondantes que nous avons rassemblées? La démarche de dépouillement que nous avons sélectionnée à cet effet est inspirée de la "grounded theory". À l'occasion de la discussion notre première hypothèse, nous confrontons nos résultats avec les conjectures détaillées que nous a permis d'établir notre modèle d'analyse : la pertinence des idéaltypes dans la compréhension des dispositifs de gestion des risques en salle des marchés est démontrée. Considérés individuellement, ceux-ci présentent cependant de nombreuses lacunes : incapacité à faire face aux situations complexes pour l'appareil, flou du réseau, échecs du contrôle pour le marché. La gestion des risques comme produit de l'interaction entre marché, appareil et réseau En dépit des lacunes des idéaltypes étudiés dans notre précédente section, les salles des marchés restent un lieu où se prennent quotidiennement de très nombreuses décisions portant sur des flux se montant à des milliards de francs et ce, en commettant peu d'erreurs. Nous soutenons que cette 'propriété émergente' des salles a pour origine, non les formes du réseau, du marché et de l'appareil telles qu'elles sont mises en œuvre individuellement, mais leur interaction mutuelle Dans notre première hypothèse, la logique déductive présidant à la construction de nos idéaltypes nous a permis de formuler des conjectures précises sur leurs caractéristiques. La discussion de notre deuxième hypothèse est plus ouverte dans la mesure où il est difficile d'anticiper la nature exacte des interactions entre les idéaltypes d'organisation. Notre démarche est donc plus exploratoire : nous nous servons des idéaltypes comme grille interprétative des phénomènes observés. L'analyse des données relevant de notre troisième hypothèse se fait essentiellement à partir de deux problèmes d'organisation auxquels tous les grands intervenants financiers sont confrontés Celui de la maîtrise du risque déontologique par les "murs de Chine", qui vise à prévenir les conflits d'intérêts au sein de la salle, Celui de l'organisation en "lignes produits", qui permet de faire fonctionner une organisation globale coordonnant les salles des marchés des établissements répartis sur différents fuseaux horaires. Enfin, notre quatrième hypothèse est l'occasion de mettre en avant les particularités des salles des marchés : le mouvement de réorganisation continuelle dont elles sont le théâtre et leur spécificité par rapport aux autres organisations. Conclusion Nous y établirons un bilan de notre recherche en reprenant dans leurs grandes lignes les fondements de notre étude, les moyens théoriques et pratiques que nous avons mis en œuvre pour la réaliser et les résultats obtenus. Finalement, nous tenterons de cerner les apports de connaissance que nous proposons et leurs limites, ainsi que certaines pistes de recherche. 8

20 Première partie : Exploration des salles des marchés et littérature 9

21 20

22 Chapitre : Qu'est-ce qu'une salle des marchés? "La science ne commence pas avec des faits et des hypothèses, mais avec un problème spécifique. " Il est des phénomènes si connus que les recherches les prenant pour objet peuvent faire l'économie d'une étude préalable de leur environnement. Dans notre cas, il serait erroné d'omettre cette étape dans la mesure où le monde financier a ses logiques propres qui influent puissamment sur l'organisation interne des salles. Ce chapitre préliminaire est donc l'occasion de poser notre question de recherche, à partir d'un tour d'horizon des phénomènes qui accompagnent l'apparition des salles des marchés, leur développement et leur fonctionnement quotidien. Pour cela, nous nous attacherons tout d'abord à expliciter ce qu'est la globalisation financière : depuis quand les marchés financiers jouent-ils un rôle de premier plan dans nos sociétés? Quel est l'ordre de grandeur des capitaux brassés? À la suite de ces considérations, nous expliciterons la mission première des salles, qui est de prendre des décisions d'achat et de vente sur ces marchés. Un autre thème demande à être exploré avant d'aller plus avant : comme nous l'ont montré les présentations de nos travaux, l'objet de notre recherche possède déjà un statut dans l'imaginaire collectif, et sa simple évocation entraîne chez l'interlocuteur des réactions. Les salles des marchés sont en effet tout à la fois célèbres et méconnues : Célèbres dans la mesure où les journaux télévisés informant de l évolution des cours des actions ou des taux de changes présentent systématiquement des images de salles des marchés ou commentent ce "qu'on en pense dans les salles des marchés". Toutes les libraires proposent des biographies de traders. Méconnues pourtant parce qu'il n'existe sur l'organisation en salle des marchés que très peu de travaux scientifiques, bien qu'elles soient l'objet d'investissements considérables. Le poids ce ces 'prénotions' nous conduira à proposer une relation 'de première main' de ce en quoi consiste l'activité d'un cambiste. Enfin, nous tenterons d'estimer l'ampleur du phénomène "salles des marchés" dans le monde. À l'issue de ces considérations, nous examinerons les caractéristiques saillantes des salles des marchés et formulerons la question de départ de notre recherche "Comment appréhender le fonctionnement des salles des marchés?". Enfin, nous proposerons un premier lexique des termes spécifiques cités. NORTHROP F.S.C. 59, "The logic of science and the humanities", éd. World Cleveland 2

NF Marchés Financiers

NF Marchés Financiers NF Marchés Financiers Poly BACHELET R. 97, "Organisation et gestion des risques en salle des marchés financiers : appareil, marché, réseau", doctorat en sciences de gestion, Université Paris-IX Dauphine,

Plus en détail

Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer

Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer Benjamin Boller To cite this version: Benjamin Boller. Evaluation et prise en charge des processus de

Plus en détail

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Natacha Gondran To cite this version: Natacha Gondran. Système de diffusion d information

Plus en détail

Delphine Graniou. To cite this version: HAL Id: dumas-00836052 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00836052

Delphine Graniou. To cite this version: HAL Id: dumas-00836052 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00836052 Le point de vue des femmes sur la mise en place d un dépistage national organisé du cancer du col de l utérus. Étude qualitative auprès de femmes de Haute-Normandie Delphine Graniou To cite this version:

Plus en détail

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale Stéphanie Perriere To cite this version: Stéphanie Perriere. La voix en images : comment l

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes

Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes épithéliales Badreddine Chanaoui To cite this version: Badreddine Chanaoui. Résultats à long terme de la photo-kératectomie

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE Partie 2: Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? Être capable de définir Notions à acquérir en terminale

Plus en détail

L'argent afflue vers l'euro

L'argent afflue vers l'euro L'argent afflue vers l'euro Au cours des dernières semaines la crise de la dette a ressurgi en Europe. Les obligations portugaises, grecques et irlandaises ont été massivement vendues, tandis que les rendements

Plus en détail

quelles sont les spécificités du système de gouvernance des PME - PMI?

quelles sont les spécificités du système de gouvernance des PME - PMI? LA GOUVERNANCE DES PME-PMI Gérard CHARREAUX Professeur de Sciences de Gestion à 1 Université de Bourgogne, Dijon PREAMBULE Il est probable que vous vous interrogez sur l'apport des recherches en matière

Plus en détail

LES SALLES DES MARCHÉS FINANCIERS : DÉCISION ET ORGANISATION

LES SALLES DES MARCHÉS FINANCIERS : DÉCISION ET ORGANISATION LES SALLES DES MARCHÉS FINANCIERS : DÉCISION ET ORGANISATION Rémi BACHELET Chercheur associé au CERSO, Université Paris IX - Dauphine 75775 Paris Cedex 16, tel 01 44 05 46 25 fax 46 29 http://www.ec-lille.fr/rb,

Plus en détail

Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?»

Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?» Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?» Propriétés Description Intitulé court Proposition d'une activité d'exploration élève de type Micro-trottoir

Plus en détail

Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016

Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016 Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016 1. Présentation de la filière Économie et Entreprise La filière «Economie et entreprises» de quatrième année de SciencesPo Strasbourg donne aux étudiants, dans

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

SESSION 2013 UE2 FINANCE

SESSION 2013 UE2 FINANCE DSCG SESSION 2013 UE2 FINANCE Éléments indicatifs de corrigé Réseau CRCF - Ministère de l'éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 1/6 1 DOSSIER 1 : ÉTUDE DE CAS LE CAS PRIC Sous-dossier 1 1. Après

Plus en détail

Description normative des procédures de contrôle interne de la comptabilité financière

Description normative des procédures de contrôle interne de la comptabilité financière Description normative des procédures de contrôle interne de la comptabilité financière Les objectifs du contrôle interne. Les objectifs du contrôle interne consistent à : Assurer en permanence une bonne

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES CAS LIBERCLIC

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES CAS LIBERCLIC BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES CAS LIBERCLIC La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés

Plus en détail

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES 4 mars 1996 FRANCAIS Original : RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFERENCE DES STATISTICIENS EUROPEENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES (EUROSTAT) ORGANISATION

Plus en détail

Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail

Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail François Daniellou, Philippe Davezies, Karine Chassaing, Bernard Dugué,, Johann Petit To cite this version: François Daniellou, Philippe

Plus en détail

LISTE DE COMPETENCES BACHELIER EN COMPTABILITE - ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ECONOMIQUE DE TYPE COURT

LISTE DE COMPETENCES BACHELIER EN COMPTABILITE - ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ECONOMIQUE DE TYPE COURT LISTE DE COMPETENCES BACHELIER EN COMPTABILITE - ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ECONOMIQUE DE TYPE COURT A. Compétences à démontrer en fin de formation DESCRIPTION ANALYTIQUE DU PROFIL PROFESSIONNEL EPREUVE INTEGREE

Plus en détail

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Grégory Wegmann, Stephen Nozile To cite this version: Grégory

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE I. La démarche pas à pas Date Démarche Trouver un sujet qui vous intéresse Lire la bibliographie : thèses, articles Participer au séminaire «thèse»

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL Au niveau du second degré, l'économie et gestion recouvre un ensemble de champs disciplinaires relevant de l'économie, du droit, des sciences de

Plus en détail

Introduction à la méthodologie de la recherche

Introduction à la méthodologie de la recherche MASTER DE RECHERCHE Relations Économiques Internationales 2006-2007 Introduction à la méthodologie de la recherche geraldine.kutas@sciences-po.org Les Etapes de la Recherche Les étapes de la démarche Etape

Plus en détail

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE FICHE MEDIAS N 1 REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE A l'attention des enseignants des cycles II et III Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Les sciences de l éducation et les sciences de la. en dialogue : à propos des médias et des technologies éducatives. L université En Ligne : du

Les sciences de l éducation et les sciences de la. en dialogue : à propos des médias et des technologies éducatives. L université En Ligne : du Les sciences de l éducation et les sciences de la communication en dialogue : à propos des médias et des technologies éducatives. L université En Ligne : du dispositif empirique à l objet de recherche,

Plus en détail

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer Compter et gérer 1 / 9 Compter et gérer I. LA NECESSITE D'UNE COMPTABILITE Au-delà des obligations légales qui imposent aux entreprises de tenir une comptabilité, avoir un système comptable au sein de

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

I / Un marché planétaire de la devise

I / Un marché planétaire de la devise I / Un marché planétaire de la devise Le marché des changes est le plus important des marchés. Pour beaucoup, il apparaît également comme le plus parfait des marchés, sur lequel l information circule vite

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Glossaire La terminologie propre au projet, ainsi que les abréviations et sigles utilisés sont définis dans le Glossaire. Approbation Décision formelle, donnée

Plus en détail

BÂTIR UNE STRATÉGIE DE RÉMUNÉRATION

BÂTIR UNE STRATÉGIE DE RÉMUNÉRATION Introduction L a question de la rémunération se situe, par nature, au fondement même des pratiques de gestion du personnel. Aussi peu développée soit-elle, toute gestion des ressources humaines s organise

Plus en détail

PNPMS Ministère de la Santé. Plan 2009-2011. Les grandes lignes Synthèse des travaux de l'atelier du 13 au 16/02/2009

PNPMS Ministère de la Santé. Plan 2009-2011. Les grandes lignes Synthèse des travaux de l'atelier du 13 au 16/02/2009 PNPMS Ministère de la Santé Plan 2009-2011 Les grandes lignes Synthèse des travaux de l'atelier du 13 au 16/02/2009 Le document reprend les éléments essentiels produits lors de l'atelier qui s'est tenu

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

Doctorate of Business Administration Programme francophone

Doctorate of Business Administration Programme francophone Mis à jour le 11-10-13 Doctorate of Business Administration Programme francophone 1. Présentation du programme DBA(F) Le programme Doctorate of Business Administration (DBA) assuré à distance par l American

Plus en détail

Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation

Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation Abdelkader Baaziz To cite this version: Abdelkader Baaziz. Apport du Knowledge Management dans l amélioration

Plus en détail

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2 Centre Universitaire de Formation des Enseignants & des Formateurs Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l Education et de la Communication Université de Haute Alsace Domaine Sciences Humaines

Plus en détail

LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT. Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec

LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT. Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec Introduction L'un des principes directeurs de la politique

Plus en détail

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe La fin de l'année, pour les trésoriers, rime avec synthèse comptable. Trois documents doivent être produits. Les deux premiers (bilan et compte

Plus en détail

Les problèmes de mise en œuvre d un SIH

Les problèmes de mise en œuvre d un SIH Les problèmes de mise en œuvre d un SIH N.Qarmiche 1*, K.Amzian 2, M.Berraho 1, Z.Srhier 1, K.El Rhazi 1, S.El Fakir 1, N.Tachfouti 1, C.Nejjari 1 1 Laboratoire d Epidémiologie et Santé Publique, Faculté

Plus en détail

ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant

ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant LES QUESTIONS PROPRES À L ÉTUDIANT 4 Ai-je bien identifié mes besoins de formation et d'encadrement et les objectifs que je désire atteindre

Plus en détail

Projet C++ :Salle de marchés

Projet C++ :Salle de marchés Université Paris Diderot Langages à Objets Avancés Master 1 II Année 2010-2011 Projet C++ :Salle de marchés November 24, 2010 1 Salle de marchés C est un lieu qui regroupe différents services spécialisés

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

Structure défendue par H. Fayol, qui met en avant l'unité de commandement : chaque individu n'a qu'un seul supérieur.

Structure défendue par H. Fayol, qui met en avant l'unité de commandement : chaque individu n'a qu'un seul supérieur. Structure défendue par H. Fayol, qui met en avant l'unité de commandement : chaque individu n'a qu'un seul supérieur. Découpage des activités (et donc des responsabilités) par fonctions, par unités de

Plus en détail

Une charte éthique pour le Big Data

Une charte éthique pour le Big Data Une charte éthique pour le Big Data Primavera De Filippi To cite this version: Primavera De Filippi. Une charte éthique pour le Big Data. Documentaliste - Sciences de l Information, ADBS, 2013, pp.8-9.

Plus en détail

Épreuve orale de TIPE

Épreuve orale de TIPE Banque Agro Veto. Session 2012 Rapport sur les concours A TB Épreuve orale de TIPE Concours Nb cand. Moyenne Ecart type TB ENSA- ENITA Note la plus basse Note la plus haute 65 11,98 3,09 5 20 TB ENV 28

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

Safari des produits financiers qu est-ce qui s échange sur la planète finance?

Safari des produits financiers qu est-ce qui s échange sur la planète finance? CHAPITRE 1 Safari des produits financiers qu est-ce qui s échange sur la planète finance? Plongeons au cœur du sujet ami lecteur, et pour cela imaginezvous à la tête d une entreprise, la GlobalCo. Pour

Plus en détail

Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan)

Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan) Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan) Bénédicte Tratnjek To cite this version: Bénédicte Tratnjek. Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan). Les Cafés géographiques, rubrique à comité de lecture

Plus en détail

Collecter les 54 milliards d'euros de bénéfices issus des nouveaux usages de la donnée

Collecter les 54 milliards d'euros de bénéfices issus des nouveaux usages de la donnée Livre Blanc Collecter les 54 milliards d'euros de bénéfices issus des nouveaux usages de la donnée Sponsorisé par : Microsoft Sebastien Lamour mai 2014 QUELS SONT LES NOUVEAUX BENEFICES POTENTIELS ISSUS

Plus en détail

La voix de l opposition de gauche courant marxiste-révolutionnaire combattant pour la révolution socialiste internationale.

La voix de l opposition de gauche courant marxiste-révolutionnaire combattant pour la révolution socialiste internationale. Document Banque de France, Banque centrale européenne, euro. (1) XIXe SIECLE 1800 : création de la Banque de France par un groupe de représentants de banques privées. Le Premier Consul sous le régime du

Plus en détail

3e question : Qui crée la monnaie?

3e question : Qui crée la monnaie? 3e question : Qui crée la monnaie? INTRO : Sensibilisation Vidéo : Comprendre la dette publique en quelques minutes (1min à 2min 27) http://www.youtube.com/watch?v=jxhw_ru1ke0&feature=related Partons de

Plus en détail

Ce document répond aux étudiants ayant envoyé un email pour demander de préciser des points spécifiques

Ce document répond aux étudiants ayant envoyé un email pour demander de préciser des points spécifiques Ce document répond aux étudiants ayant envoyé un email pour demander de préciser des points spécifiques Les questions sont résumées en bleu ; les réponses figurent en noir. NB en dernier lieu je réponds

Plus en détail

4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés

4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés 4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés Mishkin (2007), Monnaie, Banque et marchés financiers, Pearson Education, ch. 7 1- Évaluer le prix d'une

Plus en détail

Manuel de recherche en sciences sociales

Manuel de recherche en sciences sociales Résumé de QUIVY R; VAN CAMPENHOUDT L. 95, "Manuel de recherches en sciences sociales", Dunod Cours de TC5 du DEA GSI de l intergroupe des écoles Centrales 11/2002 Manuel de recherche en sciences sociales

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

LE ROLE DES INCITATIONS MONETAIRES DANS LA DEMANDE DE SOINS : UNE EVALUATION EMPIRIQUE.

LE ROLE DES INCITATIONS MONETAIRES DANS LA DEMANDE DE SOINS : UNE EVALUATION EMPIRIQUE. LE ROLE DES INCITATIONS MONETAIRES DANS LA DEMANDE DE SOINS : UNE EVALUATION EMPIRIQUE. Synthèse des travaux réalisés 1. Problématique La question D7 du plan d exécution du Programme National de Recherches

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME F REGL PROF - Qualifications prof. A2 Bruxelles, 26 mai 2011 MH/JC/JP A V I S sur LA REFORME DE LA DIRECTIVE RELATIVE A LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1 Réf.AQ-Q1 Les Systèmes d'information des entreprises réglementées font l'objet d'exigences spécifiques. Celles-ci sont souvent difficiles à appréhender pour les spécialistes métier de l'assurance Qualité,

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ. 1.4 - Remplacement d instruments

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ. 1.4 - Remplacement d instruments CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Réponse aux questions pratiques liées à l application du règlement CRC n 2002-09 relatif à la comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

L impact des normes IFRS sur la performance et le risque des compagnies d assurance

L impact des normes IFRS sur la performance et le risque des compagnies d assurance L impact des normes IFRS sur la performance et le risque des compagnies d assurance Jean-Michel Sahut, Mohamed Naceur Souissi To cite this version: Jean-Michel Sahut, Mohamed Naceur Souissi. L impact des

Plus en détail

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers LES SECRETS DE L'OR Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers AVERTISSEMENT INVESTISSEMENT À HAUT RISQUE : Le trading de forex et de contrats de différence (CFDs)

Plus en détail

Perspectives. Les Orientations générales de la politique monétaire en Afrique du Sud. Ediab Ali. que monétaire

Perspectives. Les Orientations générales de la politique monétaire en Afrique du Sud. Ediab Ali. que monétaire ARTICLE & ETUDE Les Orientations générales de la politique monétaire en Afrique du Sud Ediab Ali Le concept de la politi- Économiste que monétaire La politique monétaire est une des plus importants piliers

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER PROGRAMME DE LICENCE EN SCIENCES COMMERCIALES ET FINANCIERES OPTION : FINANCE ( applicable à partir

Plus en détail

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne Sophie Morlaix To cite this version: Sophie Morlaix. L indice de SEN, outil de mesure de l équité

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE Laboratoire Redéploiement Industriel et Innovation DOCUMENTS DE TRAVAIL. N 73 Mars 2004

UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE Laboratoire Redéploiement Industriel et Innovation DOCUMENTS DE TRAVAIL. N 73 Mars 2004 Lab.RII UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE Laboratoire Redéploiement Industriel et Innovation DOCUMENTS DE TRAVAIL N 73 Mars 24 La Bourse en Chine : éléments clés Peng YANG 1 La Bourse en Chine : éléments

Plus en détail

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile W. Lermantoff To cite this version: W. Lermantoff. Sur le grossissement

Plus en détail

CONSEIL : et si nous passions du prix à la valeur?

CONSEIL : et si nous passions du prix à la valeur? V3 4 juin 2015 CONSEIL : et si nous passions du prix à la valeur? Préambule : une première version de cet article a servi pour amorcer la réflexion collective engagée le 22 mai dernier. Cette troisième

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable Tunisienne NC 15 relative aux opérations en monnaies étrangères définit les règles

Plus en détail

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année CONTENU DES ENSEIGNEMENTS ET MODALITES D EVALUATION Semestre 1 : 30 crédits 9 EC obligatoires 1 EC optionnelle à choisir parmi 2

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Zoom sur le contexte des ressources humaines Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Au travers de leur management stratégique, les entreprises voient les ressources humaines comme le moyen

Plus en détail

SEP 2B juin 20. Guide méthodologique de calcul du coût d une prestation

SEP 2B juin 20. Guide méthodologique de calcul du coût d une prestation SEP 2B juin 20 12 Guide méthodologique de calcul du coût d une Sommaire Préambule 3 Objectif et démarche 3 1 Les objectifs de la connaissance des coûts 4 2 Définir et identifier une 5 Calculer le coût

Plus en détail

Les enjeux de la dématérialisation en assurance

Les enjeux de la dématérialisation en assurance Colloque de l'ajar 4 décembre 2012 Les enjeux de la dématérialisation en assurance Philippe POIGET, Directeur des affaires juridiques, fiscales et de la concurrence Fédération Française des Sociétés d'assurances

Plus en détail

Les systèmes de taux de change

Les systèmes de taux de change Les systèmes de taux de change Du taux de change fixe au taux de change flottant 2012 1 Introduction Dans une économie globalisée, avec des marchés financiers intégrés, comme celle dans laquelle nous vivons

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION

DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION ISO/CEI/GEN 01:2001 DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION Avant-propos Parallèlement à l'essor rapide du commerce international des biens et services,

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 Pages 38 à 41. Pourquoi on a fait l'euro. Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 - situe en 1970 le projet de créer une monnaie unique au sein de la Communauté économique européenne

Plus en détail

La question de recherche

La question de recherche TOUR-F-414 : Méthodes de recherche en tourisme TOUR-F-401 et TOUR-F-500 : Mémoire de fin d'études La question de recherche Année académique 2014-15 LES ETAPES DE LA DEMARCHE SCIENTIFIQUE Etape 1 La question

Plus en détail

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Source : "Comptable 2000 : Les textes de base du droit comptable", Les Éditions Raouf Yaïch. Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Le nouveau système comptable consacre d'importants

Plus en détail

Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique?

Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique? Formation et pratiques d enseignement en questions Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique? Abdel-Jalil AKKARI 1, (HEP-BEJUNE) et Sylvain RUDAZ (IFMES) Elément structurel des nouvelles

Plus en détail

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie S3 Spécialité : Recherches en psychologie UE OBLIGATOIRES UE 1 : Epistémologie et méthodes de recherche en psychologie Ce séminaire aborde plusieurs aspects de la recherche en psychologie. Il présente

Plus en détail

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions?

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? en collaboration avec Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? Vous participez au concours organisé par l association Transaction l Investment Challenge, et vous avez bien

Plus en détail