MICHEL FLEURIET BANQUES D'INVESTISSEMENT ET DE MARCHÉ. Les Métiers des Banques d'affaires. C'3 ECONOMICA 49, rue Héricart, Paris

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MICHEL FLEURIET BANQUES D'INVESTISSEMENT ET DE MARCHÉ. Les Métiers des Banques d'affaires. C'3 ECONOMICA 49, rue Héricart, 75015 Paris"

Transcription

1 MICHEL FLEURIET BANQUES D'INVESTISSEMENT ET DE MARCHÉ Les Métiers des Banques d'affaires C'3 ECONOMICA 49, rue Héricart, Paris

2 Table des matières Remerciements 5 Introduction 7 Chapitre 1 - D'où viennent les banques d'affaires? La banque d'affaires a deux ancêtres Les premières banques d'affaires La banque universelle Les premières banques d'affaires américaines La naissance de la banque d'affaires des temps modernes L'évolution du métier bancaire à la fin du xx e siècle 23 Chapitre 2 - L'origine des techniques financières Les bons du Trésor Les rémérés Les financements structurés La syndication d'emprunts Les marchés à terme Les options Le cash est roi Les sociétés par actions La bourse 34 Chapitre 3 - Les métiers des banques d'affaires Les banques d'affaires apportent des solutions financières à leurs clients Leur offre de services s'appuie sur une large gamme de produits financiers La structure opérationnelle de la banque d'affaires 42

3 268 Banques d'investissement et de marché 4. Les principaux clients et les sources de revenu des banques d'affaires Comment se comparent-elles? 47 Cas pratique : L'adaptation au changement chez Merrill Lynch 49 Chapitre 4- L'orientation stratégique La matrice Services/Clients L'approche par services L'approche par clients 57 Cas pratique : Pourquoi la banque Goldman Sachs réussit-elle si bien? 59 Chapitre 5 - La perspective mondiale Les clés d'une expansion à l'étranger Les deux mamelles de l'internationalisation : croissance et liquidité : Tout d'abord la croissance des marchés et leur liquidité Où aller et qu'y faire? Les pays occidentaux Où aller et qu'y faire? Les pays d'asie 72 Cas pratique : Grandes manœuvres en Chine 73 Chapitre 6 - La relation avec le client «Trust me, I'mabanker» La segmentation de la clientèle Les différents senior bankers Senior Banker ou Seigneur Banker? Le meilleur modèle? Goldman Sachs Comment font-ils? ; Le développement de la relation de confiance 85 Cas pratique : Comment Merrill Lynch France a déplacé Goldman Sachs pour conseiller la plus importante fusion dans le monde en Chapitre 7 - Les métiers du trading Les marchés de gré à gré et les marchés organisés Les marchés gouvernés par les prix Les marchés gouvernés par les ordres Des marchés gouvernés par les prix à ceux gouvernés par les ordres Le parquet ou l'informatique 101 Cas pratique : LTCM - Long Term Capital Management 102 Chapitre 8 - La stratégie des banques d'affaires en trading L'intensité concurrentielle entre marchés boursiers La consolidation des marchés boursiers La stratégie des banques d'affaires vis-à-vis des marchés boursiers. 109

4 Table des matières Les stratégies des banques d'affaires sur les marchés de gré à gré Le trading à la demande d'un client et le proprietary trading Les techniques de trading L'analyse quantitative et l'arbitrage Une révolution de gré à gré Les spéculateurs 116 Chapitre 9 - Les métiers de l'analyse financière La recherche de Merrill Lynch en question Que font exactement les analystes de recherche? Les recommandations Les analystes tournent Enron À quoi sert la recherche boursière? Pourquoi les «zinzins» n'en tiennent pas compte? Le modèle économique de la recherche a-t-il changé? 130 Cas pratique : comment le modèle de recherche de Citigroup a mal tourné. 132 Chapitre 10 - Les métiers du marché primaire d'actions Le petit mystère des techniques d'introduction en bourse L'introduction en bourse par enchères L'offre à prix minimal L'offre à prix ferme L'offre à prix ouvert Le placement garanti La procédure de book-building aux États-Unis 142 Chapitre 11 - La stratégie dans le marché primaire d'actions Choisir le mécanisme d'introduction en bourse Choisir la banque Choisir la société à introduire en bourse Choisir l'actionnaire Choisir le prix d'introduction 152 Cas pratique : l'introduction en bourse de Google 154 Chapitre 12 - Les métiers de taux Les outils des métiers de taux Les «plain vanilla products» Les obligations du secteur public Les obligations du secteur privé La stratégie d'innovation La titrisation Les dérivés de crédit Les financements de projets 174

5 270 Banques d'investissement et de marché Chapitre 13 - La stratégie dans les métiers de taux Bien connaître les clients investisseurs Bien connaître les clients émetteurs 176 Cas pratique : Dolly, la titrisation des stocks de laine 179 Chapitre 14- Les fusions-acquisitions Les fusions-acquisitions ou M&A Les variétés de transactions y Fusions-acquisitions et création de valeur Défenses contre OPA Les vagues de M&A Le rôle des banques d'affaires en M&A Comment obtenir un mandat de M&A? Les commissions des banques d'affaires dans les fusions-acquisitions 195 Chapitre 15 - La synergie dans les fusions-acquisitions Comment peut-on mesurer ces synergies eh termes financiers? Les catégories de fusions-acquisitions Les transactions de surcapacité Les fusions-acquisitions géographiques Les fusions-acquisitions destinées à augmenter l'offre de produits ou la clientèle L'acquisition de nouvelles technologies L'invention'd'industries nouvelles Un exercice d'application 206 Cas pratique : succès et échecs dans l'industrie automobile : Renault/Nissan et Daimler/Benz 207 Chapitre 16 - Fusions-acquisitions : questions de prix Acquisitions financées par du cash ou par des actions L'énigme des fusions-acquisitions Une théorie (ultra-courte) de l'évaluation La méthode des comparaisons La méthode du DCF pour évaluer les synergies Mesurer les synergies en pratique Partager les synergies 225 Cas pratique : la fusion entre Alcatel et Lucent Technologies 227 Chapitre 17 - Les métiers de la gestion d'actifs Qu'est-ce que la gestion d'actifs? Les retraites et la gestion d'actifs C'est le fonds qui manque le moins Faire croître les capitaux sous gestion 236

6 Table des matières La performance commande la collecte L'architecture également La relation avec le client La gamme de produits financiers L'acquisition de capitaux sous gestion 241 Cas pratique : l'acquisition de Mercury Asset Management par Merrill Lynch 243 Chapitre 18 - Les fonds alternatifs et la stratégie des banques d'affaires Les hedgefunds ou fonds d'investissement spéculatifs Les fonds de capital-risque Les fonds d'investissement ou buy-out funds 253 Cas pratique : La stratégie de Goldman Sachs dans les fonds alternatifs. 255 Conclusion 259 Bibliographie 260 Index 262

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

Présentation d Aforge Degroof Finance

Présentation d Aforge Degroof Finance Nom du document Confidentiel Le jour mois année Présentation d Aforge Degroof Finance Degroof, banque d affaires et patrimoniale européenne indépendante, accompagne le développement de ses clients depuis

Plus en détail

SG Corporate & Investment Banking renforce son équipe Vente et Trading Actions et dynamise son offre client

SG Corporate & Investment Banking renforce son équipe Vente et Trading Actions et dynamise son offre client Communiqué de presse Paris, le 25 Octobre 2005 SG Corporate & Investment Banking renforce son équipe Vente et Trading Actions et dynamise son offre client SG Corporate & Investment Banking (SG CIB) a renforcé

Plus en détail

La question de la retraite

La question de la retraite Partie 1 La question de la retraite Introduction............................................................ 3 Les enjeux liés aux caisses de retraite......................... 7 L actualité des questions

Plus en détail

La nouvelle banque : métiers et stratégies

La nouvelle banque : métiers et stratégies La nouvelle banque : métiers et stratégies Dhafer Saïdane Maître de conférences à l'université Charles-de-Gaulle-Lille III Chercheur au centre EQUIPPE Sommaire Préface 11 Introduction 12 PARTIE 1 - LES

Plus en détail

MARKETING. Denis Pettigrew D. Se. gestion Professeur titulaire de marketing Université du Québec à Trois-Rivières

MARKETING. Denis Pettigrew D. Se. gestion Professeur titulaire de marketing Université du Québec à Trois-Rivières MARKETING 6 e édition Denis Pettigrew D. Se. gestion Professeur titulaire de marketing Université du Québec à Trois-Rivières Normand Turgeon Ph. D. (Marketing) Professeur titulaire Service de l'enseignement

Plus en détail

Catherine Karyotis. Gualino éditeur

Catherine Karyotis. Gualino éditeur Catherine Karyotis Gualino éditeur Introduction 1 L'environnement réglementaire et les autorités de tutelle 1 - L'environnement législatif 11 La loi bancaire du 24 janvier 1984 11 Des lois de 1996 et 1998

Plus en détail

Les marchés financiers Voyage au cœur de la finance mondiale

Les marchés financiers Voyage au cœur de la finance mondiale HERVÉ JUVIN Les marchés financiers Voyage au cœur de la finance mondiale, 2004 ISBN : 2-7081-3032-3 Sommaire INTRODUCTION... 13 CHAPITRE 1 - PETITE HISTOIRE DES MARCHÉS FINANCIERS... 21 Naissance des marchés

Plus en détail

Banque de Financement et d Investissement Séverin Cabannes Michel Péretié

Banque de Financement et d Investissement Séverin Cabannes Michel Péretié 15 juin 2010 Banque de Financement et d Investissement Top 5 en Europe Séverin Cabannes Directeur général délégué Michel Péretié Directeur de la Banque de Financement et d Investissement Un modèle à même

Plus en détail

Le point sur la situation des fonds négociés en Bourse (FNB) Élisabeth Préfontaine Vice-présidente

Le point sur la situation des fonds négociés en Bourse (FNB) Élisabeth Préfontaine Vice-présidente Le point sur la situation des fonds négociés en Bourse (FNB) Élisabeth Préfontaine Vice-présidente Croissance des FNB Croissance des FNB à l'échelle mondiale Croissance des FNB à l'échelle mondiale (milliards

Plus en détail

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS VOUS ÊTES UN PARTICULIER FORTUNÉ ÉVOLUANT DANS UN ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL NOUS CONSTRUISONS POUR VOUS DES SOLUTIONS HAUT

Plus en détail

L acceptabilité des fonds souverains

L acceptabilité des fonds souverains L acceptabilité des fonds souverains Pierre-Ignace Bernard Directeur Associé, McKinsey Ce rapport est exclusivement réservé au personnel de notre client. Il ne peut être diffusé, cité ni reproduit, intégralement

Plus en détail

Comment mieux comprendre la communication financière?

Comment mieux comprendre la communication financière? Comment mieux comprendre la communication financière? AXA Group Solutions Web Shared Services/Digital Studio - Novembre 2012 Focus sur l Investor Day Contacts: Communication interne Groupe : comint@axa.com

Plus en détail

POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR

POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR Le présent document est une information sur la politique de meilleure exécution de Lyxor Asset Management et de Lyxor International Asset Management (ensemble

Plus en détail

Plan de la séance du 20 novembre. Cours de gestion financière (M1) Objectifs pédagogiques de cette session. Classification des actifs

Plan de la séance du 20 novembre. Cours de gestion financière (M1) Objectifs pédagogiques de cette session. Classification des actifs Cours de gestion financière (M1) Séance (8) du 20 novembre 2015 Valeurs économiques et comptables des actifs et des passifs Plan de la séance du 20 novembre Comptabilité économique et financière Flux d

Plus en détail

Découverte de l option finance

Découverte de l option finance Découverte de l option finance Option finance Le domaine de la finance offre un large éventail de possibilités de carrière. Les différents profils tels la finance de marché et finance d'entreprise donne

Plus en détail

Marketing III. Calcul du prix & Indicateurs. Contenu

Marketing III. Calcul du prix & Indicateurs. Contenu Calcul du prix & Indicateurs Pour la gestion économique de l'entreprise, il est essentiel que les prix des biens et services soient soigneusement calculés en tenant compte de tous les facteurs internes

Plus en détail

JM Corporate University - 02 -

JM Corporate University - 02 - - 02 - 03 Programmes 04 Objectfis 05 Débouchés 06 Inscriptions 07 Plan d'accès www.jmcu.net L'ouverture généralisée des frontières aux mouvements de capitaux et les politiques de déréglementation ont provoqué

Plus en détail

Table des matières. Remerciements 15

Table des matières. Remerciements 15 Pratiques et techniques bancaires 5 Table des matières Remerciements 15 1 Introduction 16 11 À l origine du métier de banquier 17 12 Intermédiation financière 18 121 Ménages 19 122 Entreprises 19 123 États

Plus en détail

Recherches mises en valeur

Recherches mises en valeur Recherches mises en valeur Résumé hebdomadaire de nos meilleures idées et développements au sein de notre univers de couverture La Meilleure Idée Capital One va fructifier votre portefeuille 14 février

Plus en détail

Des évolutions favorables à la concentration des banques

Des évolutions favorables à la concentration des banques 8 février 8 - N 57 Des évolutions favorables à la concentration des banques RECHERCHE ECONOMIQUE Rédacteur : Patrick ARTUS Nous pensons que les évolutions récentes, étant favorables aux banques de grande

Plus en détail

La Mission d'évaluation : méthodologie et outils d'analyse

La Mission d'évaluation : méthodologie et outils d'analyse La Mission d'évaluation : méthodologie et outils d'analyse I- Contexte de l'évaluation et perspectives... 2 1) Contexte de l évaluation... 2 2) Les demandeurs de l'évaluation?... 2 3) Perspectives... 3

Plus en détail

L essentiel des marchés financiers

L essentiel des marchés financiers Éric Chardoillet Marc Salvat Henri Tournyol du Clos L essentiel des marchés financiers Front office, post-marché et gestion des risques, 2010 ISBN : 978-2-212-54674-3 Table des matières Introduction...

Plus en détail

Récapitulatif: Du 1 er au 12 Juin 2015. Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux.

Récapitulatif: Du 1 er au 12 Juin 2015. Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux. Du 1 er au 12 Juin 2015 Récapitulatif: Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux. Mise en place d un référentiel de données en Turquie. Test de continuité

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Les métiers de la banque d investissement et de financement

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Les métiers de la banque d investissement et de financement RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER GESTION Mention Management Spécialité Finance à finalité professionnelle, en formation continue Annexe 3 : Fiche RNCP

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

Droit bancaire DAJIOZ. L'activite bancaire. Jean-Pierre Deschanel Professeur ä l'universite d'auvergne I

Droit bancaire DAJIOZ. L'activite bancaire. Jean-Pierre Deschanel Professeur ä l'universite d'auvergne I Droit bancaire L'activite bancaire 1997 Jean-Pierre Deschanel Professeur ä l'universite d'auvergne I DAJIOZ Table des matieres INTRODUCTION 1. Operations sous monopole et hors monopole 1. Desequilibres

Plus en détail

PLAN DE COURS. Description du cours. Approche pédagogique. Matériel pédagogique. 3-203-99 Gestion de portefeuille Automne 2005

PLAN DE COURS. Description du cours. Approche pédagogique. Matériel pédagogique. 3-203-99 Gestion de portefeuille Automne 2005 3-203-99 Gestion de portefeuille Automne 2005 PLAN DE COURS Professeurs : Kodjovi Assoé Téléphone : 340-6615, bureau 4.222, kodjovi.assoe@hec.ca Jean-Philippe Tarte Téléphone : 340-6612, bureau 4.261,

Plus en détail

Mot du Président Mot de l Administrateur Directeur Général. Profil et Organes de Gouvernance 06. I. Contexte macroéconomique et marchés en 2009

Mot du Président Mot de l Administrateur Directeur Général. Profil et Organes de Gouvernance 06. I. Contexte macroéconomique et marchés en 2009 SOMMAIRE Mot du Président Mot de l Administrateur Directeur Général 03 05 Profil et Organes de Gouvernance 06 I. Contexte macroéconomique et marchés en 2009 A. Contexte international B. Synthèse macroéconomique

Plus en détail

L évolution du marché des prêts consortiaux en Amérique du Nord

L évolution du marché des prêts consortiaux en Amérique du Nord L évolution du marché des prêts consortiaux en Amérique du Nord Jim Armstrong L e crédit consortial, qui se situe à la confluence des services bancaires commerciaux et des services bancaires d investissement,

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Allocation d actifs. Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12.

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Allocation d actifs. Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12. Allocation d actifs Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12.2013 Contenu Et si on était riche, on ferait quoi? Gestion de fortune 1. Définition des besoins 2. Définition d une stratégie d investissement

Plus en détail

Gestion Actif-Passif De Arrow à Enron : 50 ans de produits dérivés.

Gestion Actif-Passif De Arrow à Enron : 50 ans de produits dérivés. Gestion Actif-Passif De Arrow à Enron : 50 ans de produits dérivés. Jean-Paul Laurent Professeur à l ISFA, Université Lyon 1 Consultant scientifique, BNP PARIBAS! «Imaginons que nous puissions introduire

Plus en détail

L'offre d OPCVM Les solutions d investissement de BNP Paribas Investment Partners. Communication à caractère promotionnel

L'offre d OPCVM Les solutions d investissement de BNP Paribas Investment Partners. Communication à caractère promotionnel L'offre d OPCVM Les solutions d investissement de BNP Paribas Investment Partners Communication à caractère promotionnel 2 sommaire 1 Pourquoi investir dans les OPCVM? 4 Qu'est-ce qu'un OPCVM? Quels sont

Plus en détail

Henri Houben Université marxiste d été 20 août 2008

Henri Houben Université marxiste d été 20 août 2008 La crise des subprimes Henri Houben Université marxiste d été 20 août 2008 La crise des subprimes 1. Qu est-ce qu un subprime? 2. Le mécanisme de la crise 3. La gravité de la crise 4. Conclusions 2 La

Plus en détail

Risk Management: TP1

Risk Management: TP1 Risk Management: TP1 Q 1) FRA: Forward Rate Agreement Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/forward_rate_agreement C est un contrat de gré à gré sur un taux d intérêt ou sur des devises, avec un montant

Plus en détail

Annexe I (Modifiée par les arrêtés des 10 juin 2003 et 14 juin 2004) MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE. Première année :

Annexe I (Modifiée par les arrêtés des 10 juin 2003 et 14 juin 2004) MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE. Première année : Classes préparatoires - nature des classes composant les classes préparatoires économiques et commerciales aux grandes écoles Arrêté du 23-03-1995 http://mentor.adc.education.fr/exl-doc/scanbo/resk9500106a.pdf

Plus en détail

master Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE

master Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE Collection master BANQUE FINANCE ASSURANCE Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Table des matières Introduction... 9 Chapitre 1 L entreprise : l investissement

Plus en détail

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau de flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 * ex Legrand Holding

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : HSBC IMMOBILIER Fonds Commun de Placement (FCP) de droit français

Plus en détail

Cas n COMP/M.4155 - BNP PARIBAS / BNL. RÈGLEMENT (CE) n 139/2004 SUR LES CONCENTRATIONS

Cas n COMP/M.4155 - BNP PARIBAS / BNL. RÈGLEMENT (CE) n 139/2004 SUR LES CONCENTRATIONS FR Cas n COMP/M.4155 - BNP PARIBAS / BNL Le texte en langue française est le seul disponible et faisant foi. RÈGLEMENT (CE) n 139/2004 SUR LES CONCENTRATIONS Article 6, paragraphe 1, point b) NON-OPPOSITION

Plus en détail

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché un méthode différente pour contrer la volatilité des marchés Fonds à revenu stratégique Manuvie* *Aussi offert : Catégorie de revenu stratégique Manuvie Un fonds d obligations mondiales «pour tous les

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016

Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016 Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016 1. Présentation de la filière Économie et Entreprise La filière «Economie et entreprises» de quatrième année de SciencesPo Strasbourg donne aux étudiants, dans

Plus en détail

Apéro démocrate 13 janvier 2009. Le monde de la finance, ses mécanismes, son influence sur la vie de tous les jours

Apéro démocrate 13 janvier 2009. Le monde de la finance, ses mécanismes, son influence sur la vie de tous les jours Apéro démocrate 13 janvier 2009 Le monde de la finance, ses mécanismes, son influence sur la vie de tous les jours La bourse, les marchés financiers, à quoi ça sert? Financer le développement des entreprises,

Plus en détail

NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Toronto-Dominion Centre Toronto (Ontario) Canada M5K 1A2 Le 28 février 2001 Avis de distribution Le présent document doit être accompagné d un exemplaire de tous

Plus en détail

THÉORIES MODERNES DE PORTEFEUILLE Exercices d'application (Série 1)

THÉORIES MODERNES DE PORTEFEUILLE Exercices d'application (Série 1) 3-203-99 Gestion de portefeuille THÉORIES MODERNES DE PORTEFEUILLE Exercices d'application (Série 1) Note: Cette série d'exercices constitue un supplément aux exercices du manuel de cours. Les réponses

Plus en détail

PARTIE A STATUTAIRE HSBC OBLIGATIONS REVENUS TRIMESTRIELS. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : CACEIS FASTNET

PARTIE A STATUTAIRE HSBC OBLIGATIONS REVENUS TRIMESTRIELS. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : CACEIS FASTNET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN : Dénomination : Forme juridique : FR0000984387 HSBC OBLIGATIONS REVENUS TRIMESTRIELS Fonds Commun de Placement de droit français

Plus en détail

JPMorgan Investment Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») de droit Luxembourgeois Registered Office:

JPMorgan Investment Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») de droit Luxembourgeois Registered Office: JPMorgan Investment Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») de droit Luxembourgeois Registered Office: European Bank & Business Centre, 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand

Plus en détail

Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie parle de la crise financière internationale : Ses origines, ses répercussions sur le plan

Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie parle de la crise financière internationale : Ses origines, ses répercussions sur le plan Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie parle de la crise financière internationale : Ses origines, ses répercussions sur le plan nationalinternational et ses enseignements I -Quelles sont les origines

Plus en détail

Appelton Miller Capital Investment Consulting Company

Appelton Miller Capital Investment Consulting Company Investment Consulting Company 183, avenue du Roule 92200 Neuilly-sur-Seine France Présentation Corporate Tel : +33 (0) 1 46 40 75 51 Fax : +33 (0) 1 46 40 75 55 Janvier 2013 contact@appeltonmillercapital.com

Plus en détail

UN CHANGEMENT DE PARADIGMES

UN CHANGEMENT DE PARADIGMES UN CHANGEMENT DE PARADIGMES Alin L. HALL, CFP FINANCER LE DEVELOPPEMENT EN HAITI GROUP CROISSANCE HOTEL KARIBE 10 AVRIL 2014 4/23/2014 1 INTRODUCTION Le rôle de la finance directe est restée trop longtemps

Plus en détail

La mise en oeuvre de la coopération renforcée dans le domaine de la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) 23 Janvier 2014

La mise en oeuvre de la coopération renforcée dans le domaine de la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) 23 Janvier 2014 La mise en oeuvre de la coopération renforcée dans le domaine de la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) 23 Janvier 2014 Les mesures préparatoires et procédurales entre 2010 et 2013 10.2010 Communication

Plus en détail

PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN : Dénomination : Forme juridique : Compartiments/nourricier : Société de gestion : Dépositaire et conservateur

Plus en détail

Master Finance Apprentissage Master 2

Master Finance Apprentissage Master 2 Master Finance Apprentissage Master 2 2014/2015 UE1 ENTREPRISE ET MARCHÉS DE CAPITAUX Ydriss Ziane L'objectif général de cette unité d enseignement est de permettre aux étudiants d appréhender les grandes

Plus en détail

SWISS LIFE FUNDS (F) EQUITY GLOBAL

SWISS LIFE FUNDS (F) EQUITY GLOBAL SWISS LIFE FUNDS (F) EQUITY GLOBAL Fonds commun de placement Conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE Société de gestion SWISS LIFE ASSET MANAGEMENT (France) 86, boulevard Haussmann 75008 PARIS

Plus en détail

L état connu de la recherche en gestion des risques. Georges Dionne professeur de finance à HEC Montréal

L état connu de la recherche en gestion des risques. Georges Dionne professeur de finance à HEC Montréal L état connu de la recherche en gestion des risques Georges Dionne professeur de finance à HEC Montréal Table des matières Histoire et définition de la gestion des risques Recherche 1. Gouvernance de la

Plus en détail

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada Financière Banque Nationale Présentation à la conférence des chefs de la direction des banques canadiennes Présentation aux investisseurs Raymond McManus Président et chef de la direction Banque Laurentienne

Plus en détail

COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS

COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS 3 juin 2015 REVUE 31 mai 2015 31 décembre 2014 Changement (en %) S&P/TSX 15 014,1 14 632,4 2,6 % S&P 500 2 107,4 2 058,9 2,3 % DJIA 18 010,7 17 823,1 1,0 % NASDAQ 5 070,0

Plus en détail

Quid de la réglementation du système bancaire parallèle (SBP)? Olivier Jaudoin

Quid de la réglementation du système bancaire parallèle (SBP)? Olivier Jaudoin Quid de la réglementation du système bancaire parallèle (SBP)? Olivier Jaudoin Directeur adjoint de la stabilité financière Banque de France 23/11/2014 1 SOMMAIRE Pourquoi amender la réglementation financière?

Plus en détail

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance. PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 31 décembre 2013 Paramètres de marché au 31 décembre 2013 Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Plus en détail

Informations financières 1 er trimestre

Informations financières 1 er trimestre Communiqué Paris, 7 août 2014 Informations financières 2014/2015 Très bon premier trimestre en terme de revenus Revenus record du Conseil financier (Global Financial Advisory) au premier trimestre portés

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Ras al-khaimah Géographie Situation générale Ras al-khaimah fait partie des sept émirats des Émirats Arabes Unis et se trouve à environ 100 kilomètres au nord-est de Dubaï dans la partie sud du golfe Persique.

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : Compartiments/nourricier : Société de gestion : Dépositaire et conservateur

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Fonds Commun de Placement de droit français. HSBC Global Asset Management (France)

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Fonds Commun de Placement de droit français. HSBC Global Asset Management (France) PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : HSBC EURO LONG TERM GVT BOND FUND Fonds Commun de Placement de droit

Plus en détail

Rapport du Conseil d administration. sur les projets de résolutions proposés au vote de l Assemblée

Rapport du Conseil d administration. sur les projets de résolutions proposés au vote de l Assemblée Rapport du Conseil d administration sur les projets de résolutions proposés au vote de l Assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 19 juin 2015 Mesdames, Messieurs, Chers Actionnaires, Nous vous

Plus en détail

CHAPITRE 4 MARCHES et EPARGNE

CHAPITRE 4 MARCHES et EPARGNE CHAPITRE 4 MARCHES et EPARGNE Section 1. Les marchés de capitaux I. Le marché financier Dans un sens plus étroit, c'est le marché où s'échangent les titres à moyen et long terme (valeurs mobilières) contre

Plus en détail

1A. La Découverte. La finance islamique. Kaouther Jouaber-Snoussi. >n re n- as à ur se lé. ui nt. )O îe re lé n- in.

1A. La Découverte. La finance islamique. Kaouther Jouaber-Snoussi. >n re n- as à ur se lé. ui nt. )O îe re lé n- in. Kaouther Jouaber-Snoussi La finance islamique >n re n- ui nt é- Q- as à ur se lé )O îe re lé n- in 1A. La Découverte 9 bis, rue Abel-Hovelacque \ 75013 Paris D- le la el le 2S Table des matières Introduction

Plus en détail

ALPHA VERSUS BÊTA. Ksenya Rulik. Décembre 2008

ALPHA VERSUS BÊTA. Ksenya Rulik. Décembre 2008 Décembre 2008 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers et actifs risqués 2 3 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers et actifs risqués 2 3 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers

Plus en détail

BNP Paribas Rencontre Actionnaires. Marseille 20 octobre 2009

BNP Paribas Rencontre Actionnaires. Marseille 20 octobre 2009 BNP Paribas Rencontre Actionnaires Marseille 20 octobre 2009 1 Des résultats 2008 robustes malgré une crise financière sans précédent Adaptation au nouvel environnement Atouts structurels Fortis Banque

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

ESSEC. Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit

ESSEC. Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit ESSEC Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit Plan de la séance 3 : Le risque de crédit (1) Les opérations de crédit Définition d un crédit La décision de crédit Les crédits aux petites

Plus en détail

Stéphane AMINE. 46 ans EXPERIENCE PROFESSIONNELLE. Depuis 1997 : Inovalis - 18 ans d expérience en investissement immobilier

Stéphane AMINE. 46 ans EXPERIENCE PROFESSIONNELLE. Depuis 1997 : Inovalis - 18 ans d expérience en investissement immobilier Stéphane AMINE 46 ans Depuis 1997 : Inovalis - 18 ans d expérience en investissement immobilier Depuis 2001 : Président Directeur Général De 1998 à 2001 : Président du Conseil d Administration Avril 2013

Plus en détail

la crise que traverse le monde va durablement modifier le paysage bancaire

la crise que traverse le monde va durablement modifier le paysage bancaire Dossier :les institutions financières dans la crise L atout français ariane obolensky Directrice générale de la Fédération bancaire française Pour les banques françaises, la future régulation doit être

Plus en détail

UN ENCRAGE HISTORIQUE A DIJON IMPLANTÉE A DIJON DEPUIS 1872 27 AGENCES 165 COLLABORATEURS 70 000 CLIENTS PARTICULIERS 9 000 CLIENTS PROFESSIONNELS

UN ENCRAGE HISTORIQUE A DIJON IMPLANTÉE A DIJON DEPUIS 1872 27 AGENCES 165 COLLABORATEURS 70 000 CLIENTS PARTICULIERS 9 000 CLIENTS PROFESSIONNELS GARDER LE RYTHME UN ENCRAGE HISTORIQUE A DIJON IMPLANTÉE A DIJON DEPUIS 1872 27 AGENCES 165 COLLABORATEURS 70 000 CLIENTS PARTICULIERS 9 000 CLIENTS PROFESSIONNELS 900 ENTREPRISES 65 ASSOCIATIONS 20 COLLECTIVITÉS

Plus en détail

Avril 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Avril 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2015 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Octobre 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Octobre 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Octobre 2015 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

DÉCLARATION DES RISQUES

DÉCLARATION DES RISQUES DÉCLARATION DES RISQUES Tenant compte du fait que CM Marketing Associates Ltd accepte de conclure, à la base de gré à gré ( OTC ) des contrats financiers pour différences ( CFD ) et contrats de change

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Impacts opérationnels de la loi bancaire française

Impacts opérationnels de la loi bancaire française Impacts opérationnels de la loi bancaire française Analyse comparée des propositions Volcker, Vickers, Liikanen et de la Réforme française Présenté par Mays Lloyd MOUISSI Introduction Questionnement initial

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

المملكة المغربية. Royaume du Maroc مديرية الخزينة و المالية الخارجية. Direction du Trésor et des finances Extérieures

المملكة المغربية. Royaume du Maroc مديرية الخزينة و المالية الخارجية. Direction du Trésor et des finances Extérieures Royaume du Maroc المملكة المغربية Direction du Trésor et des finances Extérieures مديرية الخزينة و المالية الخارجية Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion de la cérémonie de signature du Mémorandum

Plus en détail

Notre indépendance vous assure des choix de gestion en toute objectivité

Notre indépendance vous assure des choix de gestion en toute objectivité A VOTRE SERVICE Forte de plus de 50 ans d'expérience, PKB a acquis une connaissance approfondie des exigences des particuliers et des familles, ainsi que des entrepreneurs, des professions libérales et

Plus en détail

AVEC HC INVEST GROUP LA GESTION DE PORTEFEUILLE N A JAMAIS ÉTÉ AUSSI AGREABLE HC INVEST GROUP BIEN PLUS QUE DE LA SIMPLE GESTION DE PORTEFEUILLE

AVEC HC INVEST GROUP LA GESTION DE PORTEFEUILLE N A JAMAIS ÉTÉ AUSSI AGREABLE HC INVEST GROUP BIEN PLUS QUE DE LA SIMPLE GESTION DE PORTEFEUILLE HC INVEST GROUP Créée par deux fondateurs en septembre 2010, tous deux issus du milieu financier. Christophe Beaufaron a débuté sa carrière auprès de grandes banques en tant que chargé d affaire d entreprises

Plus en détail

COMMUNIQUE DE L AGENCE TUNIS AFRIQUE PRESSE TAP

COMMUNIQUE DE L AGENCE TUNIS AFRIQUE PRESSE TAP COMMUNIQUE DE L AGENCE TUNIS AFRIQUE PRESSE TAP Suite à la crise financière internationale : Cellule de veille à la BCT pour préserver les acquis de l'économie tunisienne Une cellule de veille placée sous

Plus en détail

Définitions des catégories de fonds de placement destinés aux particuliers

Définitions des catégories de fonds de placement destinés aux particuliers Définitions des catégories de fonds de placement destinés aux particuliers VERSION FINALE DES DÉFINITIONS DE CATÉGORIES Juillet 2015 Filtrages quantitatifs Notes sur la méthodologie de classification Pour

Plus en détail

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins Durée : Minimum 14h Maximum 182h (Ce choix permet de valider 10% du Titre de niveau II «chef d entreprise développeur

Plus en détail

Caisse de retraite Université de Sherbrooke. Rendements au 31 décembre 2008. Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009

Caisse de retraite Université de Sherbrooke. Rendements au 31 décembre 2008. Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009 Caisse de retraite Université de Sherbrooke Rendements au 31 décembre 2008 Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009 Plan de la présentation Rétrospective 2008 Contexte économique

Plus en détail

Jean-Pierre Chardonnens. Finance d'entreprise. Editeur : Adoc Treuhand & Consulting AG, Cham

Jean-Pierre Chardonnens. Finance d'entreprise. Editeur : Adoc Treuhand & Consulting AG, Cham Jean-Pierre Chardonnens Finance d'entreprise Editeur : Adoc Treuhand & Consulting AG, Cham Du même auteur En français Comptabilité générale, 4ème édition, Cham 2003. Comptabilité des sociétés, 3ème édition,

Plus en détail

BLACKROCK GLOBAL FUNDS

BLACKROCK GLOBAL FUNDS CE DOCUMENT EST IMPORTANT ET REQUIERT VOTRE ATTENTION IMMÉDIATE. En cas de doute quant aux mesures à prendre, consultez immédiatement votre courtier, votre conseiller bancaire, votre conseiller juridique,

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES SOLIDAIRE EURO - FCPE SOLIDAIRE - Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000076709

FCPE AG2R LA MONDIALE ES SOLIDAIRE EURO - FCPE SOLIDAIRE - Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000076709 FCPE AG2R LA MONDIALE ES SOLIDAIRE EURO - FCPE SOLIDAIRE - Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000076709 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds

Plus en détail

Construire un Business Plan Complet

Construire un Business Plan Complet Construire un Business Plan Complet 2010 Connecting-Investors.fr Page /8 I. RESUME Synthèse rapide du plan de développement en quelques dizaines de lignes, le résumé opérationnel doit présenter les points

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 3/24 3/27

En emploi et poursuivant des études 3/24 3/27 Ensemble du 1 er cycle - Emplois MAÎTRISE EN ADMINISTRATION CONCENTRATION FINANCE (COURS) (11), CONCENTRATION GESTION DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE (5), CONCENTRATION GESTION INTERNATIONALE (COURS) (1), CONCENTRATION

Plus en détail

Rapport de comparaison des portefeuilles

Rapport de comparaison des portefeuilles Rapport de comparaison des portefeuils de référence :S&P/TSX 60 RT CAD (CAD) de référence :Personnalisé Page 1 de 7 Les pages suivantes donnent un aperçu détaillé des différences entre s pondérations en

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse de Bureau Veritas Le prix de l offre est fixé à 37,75 euros par action

Succès de l introduction en bourse de Bureau Veritas Le prix de l offre est fixé à 37,75 euros par action Succès de l introduction en bourse de Bureau Veritas Le prix de l offre est fixé à 37,75 euros par action Prix de l Offre : 37,75 euros par action, en haut de la fourchette indicative de l offre Exercice

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

Société Française des Evaluateurs

Société Française des Evaluateurs Strictement confidentiel Société Française des Evaluateurs L évaluation dans le secteur bancaire : particularités, limites et changements post-crise 2008. PwC Valuation & Business Modelling Juin 2015 Projet

Plus en détail

Analyse financière. I) Partiel. II) Résumé du cours. III) Formulaire

Analyse financière. I) Partiel. II) Résumé du cours. III) Formulaire Analyse financière I) Partiel II) Résumé du cours III) Formulaire I) Partiel Pas de document autorisé (N.B : prenez vos calculettes) Pas de QCM (ne venez pas avec votre dé ^^) Certainement questions de

Plus en détail