Bilan Carbone: Étude de cas avec simulateur ADEME n 1.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan Carbone: Étude de cas avec simulateur ADEME n 1."

Transcription

1 Projet de Physique P6-3 STPI/P6-3/ Bilan Carbone: Étude de cas avec simulateur ADEME n 1. Etudiants : Marie EL FARES Tianchao HU Marie LANDON Clémentine RIVOALEN Florian SAVIN Le Yu ZHANG Enseignant-responsable du projet : Jamil ABDUL AZIZ

2 Cette page est laissée intentionnellement vierge.

3 Date de remise du rapport : 17/06/ Référence du projet : STPI/P6-3/ Intitulé du projet : Bilan carbone: Étude de cas avec simulateur ADEME Type de projet : bibliographie/calcul Objectifs du projet : Le premier objectif était de prendre connaissance de ce qu'est le bilan carbone et de l'appliquer à une étude de cas. Nous avons tenter de comprendre comment nous en sommes venu à créer le bilan carbone. Après s'être correctement renseigné nous avons pu passer à l'étude de cas. Nous avons réalisé les bilans carbones des transports des étudiants de premier cycle ainsi que les bilans carbones personnels que chacun peut faire seul.

4 4 TABLE DES MATIERES 1. Introduction Méthodologie / Organisation du travail Travail réalisé et résultats La situation climatique de la planète & l'influence des émissions de carbone Définition du climat «Effet de serre» Le Bilan carbone Bilan carbone du transport des insaiens Collecte des données de chaque élève: réalisation d'un sondage Exploitation des résultats Mise en évidence des erreurs de calcul Bilan Carbone Personnel Fonctionnement du calculateur Résultats D'autres perspectives Réactions après avoir travaillé sur le bilan carbone Le bilan des transports des étudiants de l'insa Les bilans carbone personnels Conclusions et perspectives Bibliographie Annexes Sondage réalisé et mis en ligne Tableau de bord...31

5 5 NOTATIONS, ACRONYMES ADEME : Agence de l Environnement et de la Maitrise de l Energie GES : Gaz à Effet de Serre BC : Bilan Carbone

6 6 1. INTRODUCTION Que ce soit dans les médias, à l'école, au travail de chacun et même de plus en plus dans la rue nous remarquons tous un soucis de prévention à la sauvegarde de la planète. Nous sommes de plus en plus encouragé à agir que ce soit à petite échelle, en multipliant de petites actions, dans de nombreux domaines. L'un des grands dangers pour la planète est le rejet en carbone dans l'atmosphère. Ce projet est donc l'occasion de s'intéresser en profondeur à un problème qui seul ne réglera pas les soucis mais qui peut avoir une influence considérable sur l'amélioration des conditions. En tant que futurs ingénieurs nous nous devons d'être conscient de l'impact qu'ont les rejets de carbone. C'est donc également une parfaite occasion pour chacun d'entre nous de parfaire notre culture en la matière. 2. MÉTHODOLOGIE / ORGANISATION DU TRAVAIL Ce projet était composé d'une importante partie de recherche ainsi que d'une partie d'étude de cas. Nous avons commencé par mettre en route les études de cas tous ensemble. Pour la réalisation du sondage ainsi que les bilans carbones personnel c'est le groupe entier qui a réfléchie sur cela. Arrivé à la fin de notre projet nous nous sommes répartis les différentes taches pour comprendre et mettre en relief le travail effectué. Le Yu a concentré ses recherches sur l'explication de la situation actuel de la planète ainsi que le phénomène des gaz a effet de serre. Il s'agissait d'une simple observation pour expliquer l'intérêt d'effectuer des bilans carbone. Tian chao a chercher à formuler tous ce que nous avons pu apprendre sur le bilan carbone en général. Il a explicité la méthode utilisé. Marie El fares s'est chargé de la partie bilan carbone personnel, pour montrer comment nous avons réalisé ce travail et la méthodologie que nous avons suivi. Elle a ensuite harmonisé le travail de chacun et mis ensemble les différentes parties. Marie landon et Clémentine se sont occupé de la partie bilan carbone des transports insaiens. Elles ont synthétisé le travail que nous avons effectué puis on mis en page les résultats de nos recherches. Florian a repris les résultats de tous nos travaux afin de les comprendre, de les expliquer et d'en trouver des solutions.

7 7

8 8 3. TRAVAIL RÉALISÉ ET RÉSULTATS 3.1. La situation climatique de la planète & l'influence des émissions de carbone Définition du climat Le climat se définit comme une description des moyennes et des extrêmes météorologiques en un endroit limité. Le climat est naturellement variable comme en témoigne l'irrégularité des saisons d'une année sur l'autre. Cette variabilité est normale, et tient aux fluctuations des courants océaniques, aux éruptions volcaniques, au rayonnement solaire et à d'autres composantes du système climatique encore partiellement incomprises. De plus, notre climat aussi a ses extrêmes (comme les inondations, sécheresses, grêle, tornades et ouragans), qui peuvent devenir dévastateurs «Effet de serre» Depuis quelques décennies, un certain nombre d'indicateurs et d'études montrent que le climat se réchauffe à l'échelle du globe... Un phénomène inquiétant qui nous interpelle sur nos activités massivement émettrices en gaz à effet de serre. Figure 1: Illustration du phénomène effet de serre

9 9 Histoire d' effet de serre -En 1824 Joseph FOURIER, physicien français, surnomme "effet de serre" le phénomène démontré par Horace Bénédict DE SAUSSURE à la fin du 18ème siècle : la température sur Terre est accrue par l'atmosphère qui piège une partie du rayonnement infrarouge émis par la Terre. -En 1896 Svante ARRHENIUS annonçait dès 1896, qu'en brûlant le charbon, les hommes allaient réchauffer la planète via un effet de serre renforcé et fût donc le premier à mettre en évidence le risque de réchauffement climatique. Il indiquait déjà avec beaucoup de clairvoyance que le doublement de la concentration en dioxyde de carbone dans l'atmosphère devrait entraîner l'augmentation de la température de 4 C à 6 C. -En 1958 Charles David KEELING commence à mesurer les concentrations de CO2 sur le volcan Mauna Loa à Hawaï : elles sont alors de 315 ppm puis de 330 ppm en 1974 : preuve locale d'une augmentation de la concentration en CO2. -En 1979 Académie nationale des sciences américaine lance la première étude rigoureuse sur le réchauffement de la planète. Le comité Charney qui en eu la charge concluait déjà que " si les émissions de dioxyde de carbone continuent d'augmenter, le groupe d'étude ne voit aucune raison de douter que des changements climatiques en résulteront, et aucune raison de penser que ces changements seront négligeables ". -Au début des années 80 En 1985, des foreurs russes parviennent à extraire des carottes de glace jusqu'à un kilomètre de profondeur. Publiées en 1987, leur analyse démontre que, depuis cent mille ans, il existe une corrélation étroite entre températures moyennes et teneurs en gaz à effet de serre. En 1999, la démonstration s'est étendue aux dernières années. Sur cette période, jamais la teneur en gaz à effet de serre n'a atteint les valeurs actuelles. Enfin, en 2008 confirmation a été apportée sur une période de ans... -Depuis 1988 Plusieurs milliers de chercheurs internationaux se sont réunis sous l'égide des Nations Unies pour constituer le Groupe Intergouvernemental sur l'evolution du Climat (GIEC) ou IPCC (Intergovernmental Panel on Climate Change) afin de travailler sur ce bouleversement global et rapide.

10 Le Bilan carbone Le Bilan Carbone est une méthode de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre (ou GES) développée par l ADEME, qui permet d évaluer l ensemble des émissions générées par l activité d une entreprise ou d une collectivité. Il peut estimer des économies liées à la réduction des consommations énergétiques et matérielles, en plus il est en responsable de mettre en œuvre d une démarche de Développement Durable pour minimiser son empreinte en CO2. Le diagnostic Bilan Carbone s'accompagne de la mise en place d une stratégie carbone pour réduire vos émissions. Par exemple en optimisant les consommations d'énergie, les modes de transport des personnes et des marchandises, les achats et consommations de matières premières, la localisation des fournisseurs, etc. Une tonne d équivalent carbone c est : 1 an de chauffage au gaz pour un 3 pièces à Paris ou 1 aller-retour Paris - New York en avion ou 160 allers-retours Paris - Londres en train ou 20 allers-retours Paris - Londres en avion ou 1,8 tonnes de papier ou km en Twingo en ville ou km en voiture 4x4 en ville figure 2: logo bilan carbone

11 11 Comment réaliser un bilan carbone? On ne mesure pas les émissions des gaz à effet de serre comme les polluants atmosphériques par des stations de prélèvements. Le but du bilan carbone est d estimer les émissions. Les gaz à effet de serre pris en compte dans toute comptabilité environnementale sont : le dioxyde de carbone, le méthane, les gaz fluorés (CFC, HCFC, SF6 ), le protoxyde d azote (N2O). Chaque gaz à effet de serre possède un certain pouvoir radiatif. Cette capacité de rayonnement dépend de la qualité chimique du gaz et de sa durée de vie dans l atmosphère. Pour établir une grille de comparaison, le dioxyde de carbone a été choisi comme étalon avec une valeur de 1. Les bilans des GES sont donc exprimés en tonne équivalent CO2 (teq CO2) ou en tonne équivalent carbone (teq C) par une multiplication stœchiométrique de 12/44. (Une mole de CO2 = 44g et C = 12g). Le CO2 devient l unité des évaluations des émissions des gaz à effet de serre. Pour établir ces facteurs d émission, les cycles de vie des matériaux, des fluides ont été étudiés. Ainsi, pour calculer le contenue équivalent carbone d un KWh électrique fourni et consommé par l utilisateur, il a été pris en compte les émissions dues : à l énergie primaire utilisée pour faire un kwh à la sortie de la centrale ; à la construction de l appareil de production (centrale, panneau solaire, éolienne ) ; aux pertes en lignes Il en est de même pour tout autre produit : papier de l arbre abattu à son incinération ou son recyclage en passant par sa production. Figure 3: diagramme explicatif du logo bilan carbone

12 Bilan carbone du transport des insaiens Collecte des données de chaque élève: réalisation d'un sondage Le premier objectif de notre projet est de réaliser le bilan carbone des transports des insaiens en première et deuxième année. Étant donné le déplacement de l'insa à Saint Etienne du Rouvray il est intéressant de comparer le bilan carbone avant et après déménagement. En effet sur le site de Mont Saint Aignan la quasi totalité des étudiants étaient logés en résidence universitaire à moins de 1km de l'insa tandis qu'au Madrillet seul les premières années, les étrangers et les boursiers bénéficient d'un logement étudiant. Les déplacements des étudiants sont donc plus polluants cette année, les étudiants de deuxièmes résidant en majorité en centre ville de Rouen. Pour réaliser cette étude nous avons fait appel aux STPI1 de l'année 2009/2010, à notre promotion qui a connu les deux sites, et aux actuels 3eme années. Pour collecter ces informations, nous avons réalisé un sondage via la boite mail INSA afin de toucher un maximum de personne. Vous pourrez trouver en annexe un exemplaire du sondage que nous avons envoyé. Premièrement nous avons souhaité réaliser le sondage via un site internet prévu à cet effet : Netootel. Le site était simple d utilisation, et permettait aisément de construire un sondage à la fois clair et esthétique. Nous avons donc envoyé nos questionnaires aux promotions concernées puis attendu les résultats. Cependant après la réception des premiers sondages au bout d une semaine, nous nous sommes rendu compte que le site était payant. En effet, il nous demandait une somme beaucoup trop importante pour se permettre de continuer à l utiliser. En conséquence nous avons perdu du temps sur la mise en œuvre d un sondage n ayant donné finalement aucun résultat concluant. Pour remédier à cette perte de temps nous avons fait appel à l autre groupe travaillant sur le bilan carbone relatif au transport du personnel de l INSA. En effet, ceux-ci avaient réalisé leur propre questionnaire par le biais de la programmation, en changeant quelques paramètres nous avons pu adapter ce sondage pour qu il réponde à nos exigences. Après la réalisation de ce bilan carbone relatif au transport des insaiens, un regard critique pourra être échangé sur le mode de transport des étudiants d une certaine classe d âge. r. En effet le but de cette prestation est de quantifier l impact environnemental du transport des étudiants notamment en évaluant les alternatives possibles.

13 Exploitation des résultats Voici tout d'abord les données brutes que nous avons pu recueillir: Avant déménagement Après déménagement voiture essence voiture diesel 7 17 personnes à pied métro 1 73 bus 10 5 moto 1 1 vélo Total ayant répondu Nous avons alors réalisé un graphique à partir de ces données. Cependant, nous nous sommes rendu compte qu'étant donné qu'il n'y avait pas le même nombre de personne ayant répondu au questionnaire avant et après le déménagement. Nous procéderons donc à l élaboration d un second graphique en accord avec le nombre de personne ayant répondu dans les deux catégories Avant le déménagement Après le déménagement Voitures Pied Métro ou Tramway Bus 2 Roues Motorisées: Vélo

14 14 Nous avons ainsi calculé les données relatives au nombre de personnes ayant répondus en réalisant un graphique basé sur le pourcentage de personne utilisant tel ou tel moyen de transport, ce qui a donné le tableau suivant : En pourcentage Avant déménagement Après déménagement voiture essence 15,6 24,20 voiture diesel 7,30 7,76 personnes à pied 51,04 26,03 métro 1,04 33,33 bus 10,40 2,28 moto 1,04 0,46 vélo 13,50 5,94 Total ayant répondu Nous avons ainsi réer à partir de ce tableau un graphique plus parlant : Avant le déménagement Après le déménagement Voitures Métro ou Tramway 2 Roues Motorisées:

15 Lecture du graphique : A première vue, les courbes montrent un changement assez radical du mode de transport des insaiens. Le mode de transport le plus utilisé avant déménagement était à pied, tandis qu'après le déménagement une majorité semble utiliser le métro. Cela s'explique dans un premier temps par le fait que tous les étudiants n'habitent plus aux environs de l'école. La voiture mais surtout le métro sont très sollicités cette année. Cela semble justifié car le métro ne desservait pas jusqu'à Mont Saint Aignan, mais surtout il existait à l'époque beaucoup plus de logements étudiants sur le campus. Cela explique aussi pourquoi l'année dernière moins d'étudiant de deuxième année prenaient leur voiture. Aujourd hui ils habitent en ville et certains n'ont donc plus le choix. Il reste cependant un nombre important de personnes allant à pied à l'insa cette année, cela est dut au fait que la majorité des premières années résident sur le campus. Le Madrillet et particulièrement le technopôle étant mal desservi en bus il est normal que très peu d étudiants utilisent ce transport. Concernant le vélo, le plateau de Mont Saint Aignan était très propice à l usage de ces deux roues, permettant des allers-retours simples et rapides entre l INSA et les résidences. Au Madrillet les distances Résidence-INSA se font plus aisément à pied, de plus dans ce quartier on laisse moins facilement sont vélo attaché n importe où. 15 Exploitation des résultats : Nous allons évaluer les émissions en tonnes équivalent CO2 de chaque type de transport après le déménagement puis la comparer aux émissions avant le déménagement. Nous prendrons en compte la totalité des étudiants de premier cycle et nous réaliserons les calculs sur une année scolaire. Pour calculer cela nous avons utilisé le site CO2 solidaire (accessible sur le site internet en rentrant nos données concernant la distance parcouru et le type de transport utilisé par un certain nombre d étudiants. Après déménagement : La voiture essence : 53 étudiants sur 219 ayant répondu au sondage utilisent une voiture essence cette année. Le nombre total d étudiant en premier cycle est de l ordre de 640 (350 STPI STPI2), pour évaluer l émission de CO2 des insaiens de premier cycle nous allons faire les calculs sur l ensemble de ces étudiants, soit 640. Etant donné que 24,2% utilisent ce mode de transport, rapporté à l ensemble des deux promotions nous obtenons un total de 153 étudiants qui utilisent la voiture essence ((640*24,2)/100)) La distance moyenne parcourue entre le domicile et L INSA par un étudiant possédant une voiture est de 7km soit 14km si on considère que celui réalise la majeure partie du temps un seul aller-retour par jour. Nous avons donc 153 étudiants qui réalisent un trajet de 14km chaque jour au volant d une voiture essence. Étant donné que nous calculons sur une année scolaire, nous allons considérer ce trajet 5 jours par semaine et 31 semaines par an (en excluant les vacances scolaires, les weekends ainsi que les jours fériés) 14km*5 = 70km/semaine 70km*31 = 2170km/an

16 16 Ainsi un étudiant parcourt 2170 km par an entre son domicile et l INSA. Ce nombre de kilomètres ramené aux 153 étudiants donne un résultat de km/an (153*2170). Grâce au calculateur CO2, pour km parcourus par une voiture essence nous obtenons une émission en CO2 égale à 83,76 tonnes eq Co2. Ce qui correspond à une compensation volontaire de La compensation volontaire correspond à ce que l on paye à l environnement pour ce qu on dépense en énergie, cependant nous approfondirons cette notion plus tard. La voiture diesel : Ce transport est utilisé par 17 étudiants ayant répondu au sondage soit environ 7,8%. Sur la totalité des étudiants (640) on en compte alors 45 possédant une voiture diesel. Comme précédemment la moyenne d un aller-retour reste de 14km donc chaque étudiant de ce type parcourt 2170 km par an entre l INSA et son domicile, et ainsi 45 étudiants réalisent km/an. Pour km parcourus par une voiture diesel nous obtenons une émission en CO2 égale à 23,95 tonnes eq CO2, soit une compensation volontaire de 575. Sur un même nombre d étudiants, on peut remarquer qu une voiture essence émet plus de CO2 qu une voiture diesel. Le métro : 73 personnes utilisent le métro cette année, comme nous l avons estimé précédemment pour les trajets en voiture, on considère que le trajet moyen en métro est de 7 km ce qui correspond à la distance entre le centre ville de Rouen et Saint Etienne du Rouvray. Ainsi, l étudiant en métro ne réalisant qu un seul aller-retour par jour pendant une année scolaire va parcourir 2170 km. Sur l ensemble du premier cycle nous avons 213 ((640*33,33)/100) étudiants qui prennent le métro matin et soir. Ces 213 étudiants réalisent à eux tous km en métro chaque année, ce qui équivaut à une émission en CO2 égale à 0,924 tonnes eq CO2. On remarque ici combien le métro est moins polluant que la voiture. Pour 198 (45+153) étudiants en voiture les émissions sont de l ordre de 107 tonnes eq CO2 au total tandis que pour 213 étudiants empruntant le métro, celles-ci sont de presque 1 tonnes eq CO2. Sur un même trajet les émissions sont multipliées par 100 lorsque les individus utilisent la voiture plutôt que le transport en commun! Le bus : Seulement 5 étudiants utilisent le bus pour venir à L INSA, étant donné l existence du métro jusqu au technopole du Madrillet nous en avons déduit qu il s agissait des étudiants n habitant pas très loin et plus particulièrement dans Saint Etienne du Rouvray. En moyenne le trajet en bus revient donc à 5 km aller-retour/jour. 5km*5 jours = 25 km/semaine 25km*31 semaines = 775 km/an Sur l ensemble du Cycle préparatoire 2,3% utilisent le bus soit 13 étudiants sur 640.

17 17 Ce groupe d étudiants parcourt km/an ce qui revient à une émission en CO2 égale à 0,86 tonnes eq CO2 La moto : Une personne utilise ce type de transport soit 0,5% des étudiants du cycle STPI soit 3 personnes en tout. Le trajet moyen étant le même que pour la voiture on considère 2170 km/an et par personne soit 6510 km pour les 3 étudiants. L émission en C02 est égale à 0,69 tonnes eq CO2. A pied / en vélo : Les personnes à pied et à vélo n émettent pas de CO2. Bilan : Au total l émission en CO2 relative au transport des étudiants de première et deuxième année à l INSA après déménagement est égale à 109,7 tonnes eq CO2 Avant déménagement : La voiture essence : 15 étudiants sur 96 ayant répondu au sondage utilisent une voiture essence cette année. Le nombre total d étudiant en premier cycle était de l ordre de 530 (280 STPI STPI2). Etant donné que 16% utilisent ce mode de transport, rapporté à l ensemble des deux promotions nous obtenons un total de 83 étudiants qui utilisent la voiture essence. La distance moyenne parcourue entre le domicile et L INSA de Mont Saint Aignan par un étudiant possédant une voiture est de 3,5 km aller-retour. Nous considérons les étudiants qui habitent à Capelle (2 km aller-retour) et ceux qui habitent en ville (environ 5km allerretour). Nous avons donc 83 étudiants qui réalisent un trajet de 3,5 km chaque jour au volant d une voiture essence. 3,5km*5*31 = 542,5 km/an et par étudiant Ce nombre de kilomètres ramené aux 83 étudiants donne un résultat de km/an. Grâce au calculateur CO2, pour km parcourus par une voiture essence nous obtenons une émission en CO2 égale à 8,78 tonnes eq Co2. La voiture diesel : Ce mode de transport était utilisé par 7 étudiants ayant répondu au sondage soit environ 7,3%. Sur la totalité des étudiants (530) on en compte alors 39 possédant une voiture diesel. Comme précédemment la moyenne d un aller-retour reste de 3,5 km donc chaque étudiant de ce type parcourt 542,5 km par an entre l INSA et son domicile, et ainsi 39 étudiants réalisent km/an.

18 18 Pour km parcourus par une voiture diesel nous obtenons une émission en CO2 égale à 3,94 tonnes eq CO2. Le Bus : 10 étudiants utilisent le bus pour aller à l INSA ce qui équivaut à 55 étudiants sur tout le cycle STPI. Le bus est en majorité utilisé par les personnes habitant au centre ville de Rouen mais aussi par certains étudiants de Capelle. Nous réalisons une moyenne de 5 km aller-retour par jour donc de 25 km par semaine. 25 km*31 = 775 km/an/étudiant Tous ces étudiants réalisent km en bus par an, nous obtenons une émission de CO2 égale à 3,64 tonnes eq CO2. La Moto : 1 personne utilisait ce type de transport soit 1% des étudiants du cycle STPI ayant répondu au sondage c'est-à-dire 5 étudiants en tout. Nous considérons le trajet moyen identique à celui du bus soit 775 km/an/étudiant. On obtient 3875 km pour les 5 étudiants, l émission en C02 est égale à 0,44 tonnes eq CO2. A pied / Le vélo et le métro : Le vélo et la marche à pied n émettent pas de CO2 et l émission relative au métro reste négligeable dans le cas ou un seul étudiant utilisait ce moyen de transport l an dernier. Bilan : Au total l émission en CO2 relative au transport des étudiants de première et deuxième année à l INSA avant déménagement est égale à 16,8 tonnes eq CO2. Afin de visualiser concrètement les nouveaux résultats, nous avons réalisé un graphique permettant de rendre compte des émissions en CO2 de chaque transport, les chiffres étant exprimés en tonnes équivalent CO2. Nous avons estimé qu il n était pas nécessaire d établir par la suite ces résultats ne pourcentage, en effet il est clair que les émissions en CO2 sont nettement plus élevées cette année. De plus le nombre d étudiants augmente chaque année, le bilan carbone reste donc propre à chaque promotion. Mode de transport Avant déménagement Après déménagement voiture essence 8,78 83,76 voiture diesel 3,94 23,95 métro 0 0,924 bus 3,64 0,86 moto 0,44 0,69 vélo 0 0 à pied 0 0 Total 16,8 109,7 Données exprimées en tonnes équivalent CO2

19 Voiture diesel Avant déménagement Après déménagement 0 voiture essence métro moto à pied Total Il est peut être utile de noter que les calculs sont soumis à des incertitudes. En effet, la collecte des données mais aussi le calcul des émissions des différents types de transports ne sont que des estimations, il faut donc calculer les incertitudes. Mais le pourcentage d'erreur prend une proportion trop importante pour assurer la cohérence des résultats obtenus par le sondage effectué auprès des étudiants. A cette estimation, il faut ajouter l'incertitude liée au nombre d'étudiants élevé, à la durée sur laquelle nous avons fait l'estimation mais aussi à des données que nous ne possédons pas, comme l'incertitude lié au facteur d'émission concernant les bus et métros. C'est la raison pour laquelle nous avons choisi d'ignorer les incertitudes liées aux calculs de ces émissions de carbone. Nous aurons donc des résultats approximatifs qui ne reflètent pas de manière certaine la réalité. Néanmoins, il est très clair que le bilan carbone du site du Madrillet est moins bon qu'à Mont Saint Aignan, c'est ce que nous retiendront de cette étude.

20 Mise en évidence des erreurs de calcul D'après le sondage ont répondu: 112 premières années soit 32,941% 55 deuxième années soit 21,153% 41 troisièmes années soit 18,636% La promotion de première année est constituée de 350 élèves et seulement 33% ont répondu au sondage. Étant donné que la majorité d entre eux habite les résidences du Madrillet ou proche de l INSA le résultat propre aux STPI1 reste cohérent. De même le sondage relatif aux troisièmes années ne concerne que leur première année, à Mont Saint Aignan comme sur le site de St Etienne du Rouvray les résidences se situent a proximité de l école. Comme la majorité des étudiants logeaient dans les résidences Capelle et Galois, on peut considérer que le résultat concernant l étude «avant déménagement» est cohérent même avec un faible pourcentage de réponse (environ 19% d entre eux). Cependant concernant les deuxièmes années les 21% ayant répondu ne sont pas représentatif de cette classe de personne résidant un peu partout dans Rouen. En conséquence ils utilisent des moyens de transport différents selon l emplacement de leur lieu de vie. Voiture, métro, vélo, il est donc difficile d'évaluer quel transport est réellement le plus utiliser pour ainsi faire une moyenne et réaliser un bilan carbone fiable. Ainsi contrairement aux résultats pré-déménagement, les résultats potsdéménagements risquent d être quelque peu inexacts. Néanmoins après avoir analysé plus spécifiquement les résultats bruts on peut noter que cette année 57 personnes viennent à pied a L'INSA et 13 en vélo. Sur 112 première année on peut considérer que 90 d'entre eux vivent en résidence, en grande majorité ils se déplacent à pieds ou à vélo. Le résultat est ici peut logique car sur 112 premières années on devrait en retrouver au moins 90 allant a l INSA à pied ou en deux roues. D après le sondage seulement 70 personnes (57 à pied + 13 en vélo) se déplacent de cette façon en tenant compte du fait que ces 70 personnes ne sont pas exclusivement constituées de STPI1. Ce dysfonctionnement peut s'expliquer par le fait que sur le sondage, la première question posait à chacun de quelle année provenait-il. Si l'élève oubliait de sélectionner son année, le résultat par défaut indiquait que la personne répondant au sondage se trouvait en première année. Ce qui explique par conséquent la grande quantité de «STPI1» ayant répondu. A l inverse on retrouve 73 personnes empruntant le métro et 70 utilisant la voiture pour seulement 55 deuxièmes années ayant répondu au sondage. Une première erreur possible serait que les actuels 3èmes années aient répondu a cette partie du sondage ne les concernant pas. Cependant nous pensons plutôt que ce résultat est du aux précédentes personne qui aurait oublié de préciser leur année. Pour tenter de rétablir une cohérence avec les résultats trouvés, on pourrait considérer que 100 élèves de deuxième année plutôt que 55 ont participé au sondage En réalité moins de STPI1 et plus de STPI2 ont répondu à ce sondage! Suite à ce sondage nous retrouvons donc de nombreuses erreurs qui faussent certains résultats. Cependant, cela permet quand même d avoir une idée générale de la consommation carbone des étudiants de premier cycle au courant des deux années à Mont Saint Aignan et a Saint Etienne du Rouvray.

21 Bilan Carbone Personnel Le bilan carbone personnel est un outil utilisé en qui permet au particulier d'évaluer ses émissions de gaz à effet de serre. Né sous l'impulsion de Jean-Marc Jancovici, il a été mis en ligne en 2007, par l'ademe et l'association Avenir climatique. Il permet à tout particulier de calculer avec précision les émissions de gaz à effet de serre induites par ses faits et gestes, et donc sa participation au réchauffement climatique, dans chaque domaine de sa vie Fonctionnement du calculateur C'est une estimation de la quantité de gaz à effet de serre émise en moyenne sur une année dans l'atmosphère dont le mode de vie est responsable. Ces émissions sont organisées en quatre catégories (menu ci-contre) : votre (ou vos) logement(s) (consommations d'énergie du logement, équipement et même construction de celui-ci), vos déplacements, votre alimentation, "le reste", c'est-à-dire toutes vos consommations - biens manufacturés, loisirs - non prises en compte dans les trois catégories précédentes. De fait, en France et dans les pays développés, chacun de ces quatre postes d'émissions est à l'origine d'environ un quart du total des émissions de gaz à effet de serre. Les émissions qui seront comptabilisées sont uniquement celles qui concernent votre vie personnelle : à l'exception des déplacements domicile-travail, les émissions imputables à votre activité professionnelle ne seront pas prises en compte. Il s'agit par ailleurs d'un Bilan Carbone individuel, c'est-à-dire portant sur les émissions associées à un seul individu (vous-même ou quelqu'un dont vous connaissez le mode de vie et les habitudes de consommation), et non à celui d'un foyer de plusieurs personnes (le calcul Bilan Carbone Personnel d'un foyer sera réalisable dans une version ultérieure). Avec, de préférence, l'aide de ses factures annuelles de gaz, d'électricité, ses kilométrages (approximatifs) automobile et avion (le site fourni en lien, un calculateur de distance ville à ville, pour le monde entier), et avec en mémoire sa consommation d'aliments, de produits et de services, le site propose de connaître les moindres détails de ses propres émissions de gaz à effet de serre (y compris le méthane émis par l'élevage des animaux que l'on consomme). Le site permet d'abord, si on le souhaite, de créer un pseudo pour sauvegarder ses informations, ce qui est utile si l'on souhaite corriger ensuite certaines de ses émissions pour par exemple comparer l'efficacité potentielle des efforts que l'on projette...

22 Résultats Le résultat du calculateur présente un graphique en couleurs( à voir dans la partie résultats 3.4), avec une marge d'incertitude calculée pour chacune des 4 parties, et des couleurs en dégradés pour chaque sous-partie. La précision des résultats permet à chacun d'identifier les postes de forte émission. Le Bilan carbone personnel est donc le seul outil permettant de connaître précisément l'efficacité de ses efforts écologiques en comparaison, par exemple, de ses voyages en avion, de sa consommation de viande rouge (très émettrice de gaz à effet de serre), etc... La barre rouge dans le résultat du test est la barre à ne pas dépasser, par tous les humains pour arrêter d'accélérer le réchauffement climatique D'autres perspectives D'autres initiatives dans le monde D'autres initiatives du même type existent dans le monde, comme au Royaume-Uni avec le site "Actonco2" ou aux États-Unis avec le site "Personal Emissions Calculator" mais ils sont très modestes, incomplets, et les quelques émissions qu'ils calculent ne concernent que le CO2 : Le site américain "Personal Emissions Calculator" ne calcule que les émissions de CO2 (alors qu'il prétend, dans son introduction, calculer les "émissions de gaz à effet de serre") en provenance seulement de l'habitat et de l'utilisation de la voiture mais ne prend pas du tout en compte les émissions en provenance de l'alimentation (et notamment la viande), ni ceux provenant des achats d'équipements technologique (ordinateurs, TVs, hi-fi, appareils photos, portables, etc...), ni ceux provenant des voyages en avions... Ainsi, ce qui prétend être un calculateur d'émissions personnel ne prend qu'une partie inférieure à la moitié des émissions réelles d'un particulier... (Car les émissions induites par l'alimentation et les Consommations de la vie quotidienne représentent déjà la moitié des émissions) Le site anglais "Actonco2", lui, calcule un peu plus en détail la partie logement et transports, et calcule vaguement les émissions de CO2 des voyages en avions (mais pour l'avion il est nécessaire de tenir compte d'autres gaz) et ne calcule pas non plus la partie essentielle de l'alimentation, ni celle de la consommation générale (fournitures diverses, meubles, habillement, loisirs) en dehors des ordinateurs. Ainsi, ce calculateur de CO2 ne prend probablement en compte qu'une partie légèrement supérieure à la moitié des émissions réelles d'un particulier... Le bilan carbone personnel permet de prendre en compte tous les aspects de la vie d'un particulier, et en détail, pour calculer non seulement les émissions de CO2, mais de tous les gaz à effet de serre, et ce avec une marge d'incertitude calculée pour chaque partie. Il permet au particulier d'avoir une vision globale de sa participation au réchauffement climatique.

23 23 Questions, perspectives Ce type d'outil repose encore sur des extrapolations moyennes et sera sans doute affiné dans le futur. Par exemple à propos du bilan de l'usage d'internet : L' empreinte carbone d'une recherche sur l'internet serait en moyenne de 20 mg de CO2 par seconde (selon les calculs d'alex Wissner-Gross de l'université Harvard, physicien auteur du projet «CO2stat [5]» qui calcule l impact d'un site internet selon sa puissance de serveur, le nombre de visiteurs, en proposant à ses clients d'acheter compensatoire ment l'équivalent de l énergie consommée par le site (par une source d'énergie électrique propre et sûre ; solaire ou éolien. Pour une requête Google ou une consultation de page Web, la consommation varie en fait fortement selon divers facteurs (dont la présence de vidéo, d'animations, d'une utilisation en jeu à multiples joueurs, ou d'un «avatar informatique». ; L'ordinateur personnel consomme le plus, puis viennent les échanges de données (selon la distance, et le support (fibre optique ou non..), le fonctionnement des serveurs et des data centers). Le pourriel est également une source en augmentation de consommation d'énergie. L'informatique serait ainsi devenu dans les années 2000 plus émetteur de gaz à effet de serre que l'aéronautique. Ceci est toutefois à mettre en balance avec les impacts positif du web en termes de transport évité et d'autres émissions de GES évitées grâce au télétravail ou au travail collaboratif. La compensation carbone volontaire. Le principe est simple: Les entreprises soucieuses de l'environnement (et de leur image au près du grand public) peuvent faire le bilan carbone de leurs activités. En fonction des résultats une compensation carbone volontaire est mise en place. C'est une compensation financière (que verse l'entreprise mais aussi l'administration ou le particulier) qui a pour but de substituer les émissions de gaz à effet de serre rejetées pour financer des projets «verts». Concrètement l'entreprise ou l'administration fait évaluer ses émissions à effet de serre générés par son activité. Puis elle cherche les solutions pour réduire sa consommation. Enfin la compensation carbone commence. L'entreprise achète auprès de tiers des «crédits carbone» afin de financer des projets qui ont pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cette solution nouvelle est néanmoins limitée car elle ne repose que sur le volontariat notamment pour les entreprises qui sont sans doute les premières émettrice de gaz à effet de serre.

24 Réactions après avoir travaillé sur le bilan carbone Le bilan des transports des étudiants de l'insa Points négatifs Après avoir exploité les résultats des questionnaires sur les habitudes des étudiants concernant leur mode de transport pour aller en cours tous les jours de la semaine, nous avons fait quelques observations. Tout d'abord, nous avons constaté que les émissions de carbone sont plus importantes sur le site du MADRILLET qu'à MONT-SAINT-AIGNAN. Cela peut néanmoins s'expliquer. En effet après le déménagement vers SAINT-ETIENNE du ROUVRAY, les étudiants en deuxième années n'ont pas bénéficié de logements étudiants proches de l'école. Ils ont alors dû se loger près du centre ville de Rouen, lieu qui leur permettait d'avoir accès aux commerces et activités ainsi qu'aux transports en commun dans toutes les directions. Or on constate que le centre ville de Rouen est situé à environ 7km des bâtiments de l'insa. Alors que sur MONT-SAINT-AIGNAN, les logements étudiants, destinés aux étudiants de 1ère et 2ème année se situait à moins de 2km du bâtiment STPI de l'insa. La proximité entre les lieux de résidence des étudiants et les locaux de l'insa forme une première explication. En ce qui concerne les modes de transport des étudiants, à MONT-SAINT-AIGNAN, les étudiants se déplaçaient plus à pied ou en vélo, le dénivelé entre les deux lieux permettait un déplacement pédestre ou cycliste aisé. Il y avait que peu d'étudiants qui se déplaçaient en voiture. Ceux-ci étaient plutôt des étudiants externes qui ne venaient pas des résidences «Capelle» ou «Galois». Au MADRILLET, malgré la présence du métro pour aller jusqu'à l'insa, un bon nombre d'étudiants ont préféré utiliser leur voiture plutôt que de prendre le métro pour aller en cours. Cela s'explique par une fréquence de passage des métros insuffisante aux heures de pointes ce qui implique leur surcharge. En effet un très grand nombre de métro sont déjà plein avant de passer la rive gauche, lieu où les étudiants sont souvent logé, car les loyers sont moins chers. De plus, le matin, pour un étudiant, attendre le métro qui est un peu plus tard signifie arriver en retard en cours... Cela constitue la deuxième raison pour laquelle les émissions de carbone sont plus élevées au Madrillet. De manière qualitative, le trajet entre le centre ville de ROUEN et les locaux de l'insa est plus difficile. En effet, un étudiant qui souhaiterait aller à l'insa en vélo est confronté à un dénivelé qui n'existait pas à MONT- SAINT-AIGNAN. De plus, le parcours cycliste est dangereux car le matin le trafic est dense et les route peu éclairé sur certaines portions. Les seuls étudiants qui viennent à pied aux bâtiments du MADRILLET sont les étudiants de 1ère année et quelques élève de 2ème année (les élèves boursiers) qui bénéficient de logements situés à environ 500m de l'école. Et les étudiant qui viennent en vélo sont majoritairement en 1ère ou deuxième année et ont eu un logement assez proche de l'insa.

25 25 Solutions à envisager Selon la situation présente, nous pouvons proposer quelques solutions, envisageables ou moins envisageables pour favoriser une baisse des émissions de gaz à effet de serre des usagers de l'insa dans le cadre des transports. La solution la plus évidente mais la moins envisageable à ce jour serait d'augmenter le nombre de place pour les étudiants de l'insa dans des logements étudiant à proximité. C'est à dire dans un périmètre d'un kilomètre environ. Arriver à avoir un arrangement avec la TCAR pour obtenir une fréquence de passage plus élevée des métros aux heures de pointe. Cela inciterait les élèves à l'utiliser plus souvent car le tarif annuel pour les transports en commun dans la ville de Rouen est très avantageux (175 pour un étudiant pour 1 an pour tous les moyens de transports en commun) Une plateforme dédiée au CO-voiturage sur moodle pourrait être mise en place. Cela permettrait aux élèves de bénéficier du CO-voiturage pour les trajets de tous les jours mais aussi pour rentrer chez eux le weekend. Une conférence obligatoire sur les enjeux et les avantages aussi bien économique qu'écologique pour les élèves pourrait être mise en place à la rentrée 2010/2011 pour sensibiliser les élèves aux objectifs que se fixe l'insa sur les enjeux économique et écologique.

26 Les bilans carbone personnels Les mauvais points de notre consommation Nous avons pu observer lors des différentes études des bilans carbone personnels, que toute notre consommation est à revoir! En effet sur tous les plans nous sommes au dessus de la moyenne recommandée par l'organisme «Bilan Carbone Personnel». Même en considérant les marges d'erreurs mises en place par l'organisme. Néanmoins, il y a des points où la consommation est encore plus intense. Pour Florian SAVIN c'est le logement qui est le point noir de ses émissions de carbone avec 1155kg/an +/- 36%. On peut se rendre compte qu'il est très loin de la limite du raisonnable qui est fixée à environ 146kg/an. C'est presque dix fois plus. Courbe de Florian Pour Clémentine RIVOALEN c'est notamment les transports qui sont au dessus de la limite autorisée. Il en est de même pour nos deux étudiants chinois Tian CHAO et Le YU qui rentrent font plusieurs aller-retour vers la Chine chaque année, sans compter leurs voyages personnels. C'est le cas aussi de Marie LANDON qui elle aussi a voyagé par la voie des airs, ce qui augmente considérablement la «facture» carbone. Courbe de Clémentine Par exemple pour Marie le bilan carbone des transports s'élève à 1138kg/an +/- 20% là aussi ses émissions sont presque dix fois plus élevée que la limite de l'organisme. En observant le graphique récapitulatif de son bilan, (voir ci-dessous) on peut se rendre compte que cette gigantesque émission de carbone est dû en quasi totalité à ses voyages en avion.

Rapport Bilan Carbone Groupe GMBA Baker Tilly (exercice 2012)

Rapport Bilan Carbone Groupe GMBA Baker Tilly (exercice 2012) Rapport Bilan Carbone Groupe GMBA Baker Tilly (exercice 2012) Introduction : GMBA est un cabinet d audit, d expertise comptable et de conseil situé sur 3 sites géographiques différents : deux à Paris et

Plus en détail

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE 900 000 déplacements TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE ET VOUS COMMENT VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST CITOYEN DE SA VILLE ET DE SA PLANÈTE évaluez vos comportements Question 1 : pour vous rendre

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats

Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats Année de référence : 2011 Alpha Santé Document {auxilia} Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Contexte et objectif du rapport 3 2. Méthodologie

Plus en détail

Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile"

Synthèse de l étude ADEME 2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile mai 2007 Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile" Contexte de l étude La mise en application de la nouvelle étape réglementaire Euro3

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement

Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement Selon le rapport "Impacts of Information and Communication Technologies on EnergyEfficiency", réalisé par BIOIS

Plus en détail

Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES)

Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES) Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES) Exercice 2013-2014 Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES)... 1 Exercice 2013-2014... 1 1. Description de la personne morale concernée...

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF. Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 -

PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF. Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 - PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 - Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du

Plus en détail

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ETUDE Il

Plus en détail

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier Samedi 19 janvier 2008 Communiqué de presse Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier La Ville de Bordeaux a adopté, fin janvier 2007, une charte d écologie urbaine et de développement durable. Elle

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 Analyses de Cycles de Vies des Technologies de l Information et de la Communication Courriers électroniques, requête Web, clé USB : quels impacts environnementaux? L ADEME

Plus en détail

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ÉTUDE Il

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

RDP : Emission de CO 2 d'une voiture

RDP : Emission de CO 2 d'une voiture 1S Thème : AGIR RDP : Emission de CO 2 d'une voiture DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution de problème telle

Plus en détail

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes à l habitation et aux déplacements d des ménagesm Exemple d un ménage de 3 personnes habitant un logement de 100m² à Lille Métropole Mars

Plus en détail

par Maxime Lalonde-Filion

par Maxime Lalonde-Filion ANALYSE DES IMPACTS ÉNERGÉTIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX ASSOCIÉS À L'IMPLANTATION MASSIVE DES VÉHICULES HYBRIDES ÉLECTRIQUES RECHARGÉS PAR LE RÉSEAU (PLUG-IN HYBRID ELECTRIC VEHICLE : PHEV) AUX ÉTATS-UNIS

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE EN STATION SAINT MARTIN DE BELLEVILLE (LES MENUIRES, VAL THORENS)

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE EN STATION SAINT MARTIN DE BELLEVILLE (LES MENUIRES, VAL THORENS) BILAN GAZ A EFFET DE SERRE EN STATION SAINT MARTIN DE BELLEVILLE (LES MENUIRES, VAL THORENS) Étude menée en partenariat avec : Agence De l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME) Commune de

Plus en détail

Observatoires de la vie étudiante. Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains

Observatoires de la vie étudiante. Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains Observatoires de la vie étudiante Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains Enquête menée dans quatre grands établissements d enseignements supérieur de Midi-Pyrénées : Toulouse 1

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB

Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB Comparaison des émissions de CO 2 par mode de transport en Région de Bruxelles-Capitale Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB 100% Papier recyclé Janvier 2008 Résumé Déplacer

Plus en détail

Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles

Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles Un Français émet environ 2,2 tonnes équivalent carbone par an tous gaz à effet de serre confondus (et en tenant compte des puits de carbone que

Plus en détail

Rapport d évaluation EMPREINTE CARBONE COMPARATIVE D UNE SOLUTION CONSTRUCTIVE BOIS + + + + + COMMANDITAIRE : SYBOIS Groupe Millet Industrie

Rapport d évaluation EMPREINTE CARBONE COMPARATIVE D UNE SOLUTION CONSTRUCTIVE BOIS + + + + + COMMANDITAIRE : SYBOIS Groupe Millet Industrie EMPREINTE CARBONE COMPARATIVE D UNE SOLUTION CONSTRUCTIVE BOIS Rapport d évaluation + + + + + ACV et Evaluation environnementale Outils logiciels R&D Transfert de compétences Eco-conception Eco-communication

Plus en détail

Sur. le covoiturage, c'est simple comme... bonjour! MODE D EMPLOI

Sur. le covoiturage, c'est simple comme... bonjour! MODE D EMPLOI Sur le covoiturage, c'est simple comme... bonjour! MODE D EMPLOI Le covoiturage, c est le moment d essayer «Chacun en Bourgogne doit pouvoir trouver une solution de déplacement moins coûteuse que la voiture

Plus en détail

- BILAN CARBONE TM -

- BILAN CARBONE TM - - BILAN CARBONE TM - Évaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités du groupe assmann convis 15/19 rue Léon Geffroy - 94400 Vitry-sur-Seine - Tél. +33 (0)1 45 15 87 34 Fax

Plus en détail

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Estimation du potentiel de développement SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 2014 avec le soutien de Enquête 2014 Pour la seconde fois

Plus en détail

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2 FUTURE LIGNE 2 DE TRAMWAY DE L'AGGLOMERATION DE MONTPELLIER Etat initial des principaux traceurs de la pollution liée au trafic routier Résumé Rédacteur : AFM Date : 29/1/3 pages I CONTEXTE Etude réalisée

Plus en détail

Comptes de la folie (auto)routière 1

Comptes de la folie (auto)routière 1 INSTITUT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Institut pour un Développement Durable Rue des Fusillés, 7 B-1340 Ottignies Tél : 010.41.73.01 E-mail : idd@iddweb.be Comptes de la folie (auto)routière 1 par Philippe

Plus en détail

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU GUIDE de L ÉCO CITOYEN au BUREAU SUIVEZ LE GUIDE...................................................................... p.03 QUELS BESOINS, QUELS IMPACTS? ce qui est consommé ce qui est rejeté > Transport

Plus en détail

Forum du 07 /04 /2011

Forum du 07 /04 /2011 Forum du 07 /04 /2011 Bilan général du tout automobile et de ces conséquences. La voiture est devenue l objet primordial de nos déplacements Infrastructures au détriment de la qualité de la vie Conséquences

Plus en détail

Des économies dans les transports avec l écologie

Des économies dans les transports avec l écologie Première Partie Des économies dans les transports avec l écologie Le secteur des transports (passagers et marchandises) consomme déjà plus d un tiers de l énergie en France. La propension à consommer de

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

1S20 Classe énergétique d un véhicule

1S20 Classe énergétique d un véhicule FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S20 Classe énergétique d un véhicule Type d'activité Exercice/évaluation Notions et contenus Énergie libérée lors de la combustion d un hydrocarbure ou d un

Plus en détail

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France Olivier Laguitton Saint Etienne, le 18 février 2013 Contenu de la présentation Le contexte du développement durable Passage en revue de la législation

Plus en détail

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours!

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours! Learning by Ear Environnement 06 Energies renouvelables Texte : Richard Lough Rédaction et idée: Johannes Beck Introduction Bienvenue dans notre série d émissions Learning by Ear, consacrée à l environnement.

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS. Synthèse > Résultats de l enquête des personnels 2011. www.univ-bpclermont.fr

PLAN DE DÉPLACEMENTS. Synthèse > Résultats de l enquête des personnels 2011. www.univ-bpclermont.fr PLAN DE DÉPLACEMENTS Synthèse > Résultats de l enquête des personnels 2011 www.univ-bpclermont.fr Objectif de l enquête Mieux connaître la mobilité des personnels dans leurs trajets domicile - travail,

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière?

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière? L autopartage en trace directe : quelle alternative à la particulière? Résultats de la première enquête sur l impact d un service d autopartage en trace directe (le cas d Autolib ) Cette étude réalisée

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

Plan d éducation au développement durable. Eduquer à la mobilité. Propositions de trois partenaires

Plan d éducation au développement durable. Eduquer à la mobilité. Propositions de trois partenaires Plan d éducation au développement durable Eduquer à la mobilité Propositions de trois partenaires Cadre de l action Développer l éco-citoyenneté dans la mise en œuvre des politiques publiques Plan d éducation

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

Véhicule hybride et impact environnemental

Véhicule hybride et impact environnemental Physique-Chimie Programme de première S Véhicule hybride et impact environnemental Thème : Agir Convertir l'énergie et économiser les ressources Type de ressources : activité documentaire : résolution

Plus en détail

Bilan d'émissions de GES

Bilan d'émissions de GES 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Code NAF : Code SIREN : Adresse : Nespresso France 1, Boulevard Pasteur 75015 PARIS Bilan d'émissions de GES Nespresso France SA Nombre de

Plus en détail

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS VILLE DURABLE ET TRANSPORT FICHE 5 AIR CLIMAT ÉNERGIE PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS DE QUOI S AGIT-IL? Un plan de mobilité ou plan de déplacements est un outil de management de la mobilité.

Plus en détail

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise.

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise. décembre 8 Yann DUCHEMIN Citroën C4-Coupé, Entreprise Etude Annuelle Analyse expérimentale et données constructeur Au terme d une année d utilisation d un véhicule de marque Citroën, et de type C4- coupé

Plus en détail

WORKsmart -Eco. Protégez l'environnement et vos profits. Let s drive business. www.tomtom.com/business

WORKsmart -Eco. Protégez l'environnement et vos profits. Let s drive business. www.tomtom.com/business WORKsmart -Eco Protégez l'environnement et vos profits www.tomtom.com/business Let s drive business Sommaire 2 Votre activité est-elle écologique? 3 Optimisez l'utilisation de vos véhicules pour réduire

Plus en détail

Cdiscount. Restitution pour la publication du bilan d émissions de GES. Page 1 sur 9. destinataires

Cdiscount. Restitution pour la publication du bilan d émissions de GES. Page 1 sur 9. destinataires Cdiscount Restitution pour la publication du bilan d émissions de GES destinataires Préfecture de la région Aquitaine 2 Esplanade Charles de Gaulle CS 41397 33077 Bordeaux Cedex La DREAL Aquitaine Direction

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable Parcours élèves Correction Jusqu à la 4 è D E V E L O P P E M E N T 2 0 1 5 U R A B L E Département éducation formation Avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.palais-decouverte.fr

Plus en détail

Distribution Casino France Hypermarchés Supermarchés - Supérettes

Distribution Casino France Hypermarchés Supermarchés - Supérettes Distribution Casino France Hypermarchés Supermarchés - Supérettes Restitution pour la publication du bilan d émissions de Destinataire climat.rhone-alpes.dreal-rhone-alpes@developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

Stockage ou pas stockage?

Stockage ou pas stockage? Stockage ou pas stockage? Table des matières 1- Stockage chimique?...1 2- Stockage thermique?...3 3- Stockage thermique et chimique!...4 4- Conclusion...5 La question du surplus dans les installations

Plus en détail

e point en recherche Une planète moins chaude en dix étapes Introduction

e point en recherche Une planète moins chaude en dix étapes Introduction l e point en recherche Série technique 00-146 Une planète moins chaude en dix étapes Introduction Tout autour de nous, des indices témoignent des changements importants que subit notre climat : inondations,

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année 2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année 2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Année 2011 P a g e 2 Sommaire 1. Description de la personne morale concernée... 3 2. Année de reporting et année de référence... 5 3. Résultats consolidés...

Plus en détail

Dynamiseur en Développement Durable. 13 janvier. Bilan carbone - DEPAC CADEAUX Novembre 2009

Dynamiseur en Développement Durable. 13 janvier. Bilan carbone - DEPAC CADEAUX Novembre 2009 Dynamiseur en Développement Durable 13 janvier 1 Bilan Carbone 2 Contexte Préoccupée par la formalisation de son offre «développement durable», la société DEPAC sollicite LGE pour la réalisation de son

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRES. Selon la méthode «Bilan Carbone» DDCS de La Manche

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRES. Selon la méthode «Bilan Carbone» DDCS de La Manche Les services de l'état dans la Manche BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRES Selon la méthode «Bilan Carbone» DDCS de La Manche Direction Départementale de la Protection des Populations 50 1304

Plus en détail

SPECIALITE «ITEC» DU BAC STI2D : «INNOVATION TECHNOLOGIQUE - ECO CONCEPTION»

SPECIALITE «ITEC» DU BAC STI2D : «INNOVATION TECHNOLOGIQUE - ECO CONCEPTION» SPECIALITE «ITEC» DU BAC STI2D : «INNOVATION TECHNOLOGIQUE - ECO CONCEPTION» Avant «d'eco»-concevoir, Concevoir un produit et innover, c'est : Étudier ou établir un Cahier des charges Envisager différentes

Plus en détail

RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION

RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION Dernière révision du document : juillet 2012 Voici en 4 étapes clé quelques conseils à respecter afin de réaliser une campagne de sensibilisation efficace en matière

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable Des solutions efficaces, économiques, écologiques Les professionnels de la mobilité durable Mobili-T et la gestion des déplacements Mobili-T, le Centre de gestion des déplacements du Québec métropolitain,

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Date 16/09/2013 Révision 00 Rem. Début

Date 16/09/2013 Révision 00 Rem. Début Page 1 sur 8 Date 16/09/2013 Révision 00 Rem. Début Flux d'émissions Projets de dragage BeNeLux (sans avantage) Projets de dragage hors BeNeLux (outside boundery) Bureaux Bergen-op-Zoom (outside boundery)

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Centre Hospitalier Villefranche de Rouergue (12)

Bilan d émissions de GES Centre Hospitalier Villefranche de Rouergue (12) Bilan d émissions de GES Centre Hospitalier Villefranche de Rouergue (12) Application du décret du 11 juillet 2011 relatif au bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre. Format de restitution conforme

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Carbone de la Communauté d agglomération Loire Forez Patrimoine et Services 2009 Contexte de l étude Afin de lutter contre

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

Observatoire de la Mobilité 2015

Observatoire de la Mobilité 2015 Observatoire de la Mobilité 2015 Septembre 2015 Contexte, objectifs et méthodologie de l étude Ce document présente les principaux résultats de l Observatoire de la Mobilité 2015 réalisée par l IFOP pour

Plus en détail

Incitations financières véhicules 2014

Incitations financières véhicules 2014 Marque : Consommation de carburant C02 inférieures ou égales à 100 g/km de 101 à 120 g/km VOITURE Énergie : Essence Les déplacements Comprendre Incitations financières véhicules 2014 Pour des véhicules

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS?

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL L électricité est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les transports collectifs et

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Juillet 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 % des

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES 4 mars 1996 FRANCAIS Original : RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFERENCE DES STATISTICIENS EUROPEENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES (EUROSTAT) ORGANISATION

Plus en détail

Note méthodologique. Module «SFR Business Conferencing»

Note méthodologique. Module «SFR Business Conferencing» La réduction de vos émissions de CO2 réduit aussi vos dépenses. Faites le calcul. Note méthodologique Module «SFR Business Conferencing» cobysfr est un outil de simulation qui permet d évaluer les gains

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT Service du climat et de l efficacité énergétique Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique Synthèse SYNTHESE Prise en compte de l'élévation

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

Le guide. de l'écocitoyen. au bureau

Le guide. de l'écocitoyen. au bureau Le guide de l'écocitoyen au bureau Le guide de l'écocitoyen au bureau SOMMAIRE : Le saviez-vous? Eco-quoi...? Achats responsables Le papier L'électricité La température Les déchets Les déplacements Mesurer

Plus en détail

Le téléphone portable au volant. Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR)

Le téléphone portable au volant. Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR) Le téléphone portable au volant Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR) Contexte 2003 : interdiction d'utiliser le téléphone portable tenu en main uniquement au volant en France. Cette décision s'appuyait

Plus en détail

2. Quel a été l'événement majoritairement responsable d'un développement massif de la technologie éolienne?

2. Quel a été l'événement majoritairement responsable d'un développement massif de la technologie éolienne? 1. Décrire rapidement l'origine de l'exploitation de l'énergie du vent. Les premières éoliennes datent de 200 ans avant JC ressemblant à des roues à aubes et utilisées principalement pour écraser les céréales.

Plus en détail