Applications Embarquées Critiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Applications Embarquées Critiques"

Transcription

1 Applications Embarquées Critiques Jean-Marc Pierson Cours DL Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (1/50)

2 Applications Embarquées Critiques: Plan Caractéristiques générales, contraintes et contexte Sûreté de fonctionnement, Performances, Systèmes d exploitation? RTOSs Outils: JavaRT, CorbaRT Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (2/50)

3 Système embarqué On doit pouvoir être assuré du comportement: (et rassuré par son comportement) Fiabilité: probabilité que le système fonctionne correctement à un instant t s il fonctionnait à t=0 Maintenance: probabilité que le système fonctionne correctement après une erreur Sûreté: Pas de conséquence dramatique Sécurité: communication authentifiée et confidentielle Il est souvent dédié à un domaine applicatif. Sa durée de vie varie de quelques mois (mobiles) à plusieurs décennies (avionique). Il possède des interface de communication spécifiques. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (3/50)

4 Contraintes Un SE doit être efficace en: Energie (ressource limitée) Performance (réactivité) Taille (mémoire code + exécution) Prix (quoique...) Choix/compromis souvent nécessaire. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (4/50)

5 Critique ou pas? Un système embarqué est dit critique si le fait de ne pas pouvoir en dépendre peut avoir des conséquences graves. ("dependability") Le resepct de la sûreté de fonctionnement est un élément clé d un SE critique. Nécessité de prendre la mesure des risques au plus tôt, dès la conception. Notion de prédictibilité, de pires cas. Exemples: Justesse des résultats (confiance) Réactivité dans le temps (senseurs avec énergie manquante) Réactivité dans les temps (délai non respecté)... Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (5/50)

6 Sûreté de fonctionnement Nécessité de gérer à la fois le temps de conception (durée de vie en rapport) et la sûreté du SE. Méthodes formelles de vérification de programme: Coûteux en temps, dédié à des projets pas trop grands, ou des parties de projet. Un challenge : la certification (standards, procédure de certification, organismes de certification). Exemples: système Coq. preuves de programme. langage B. modélisation par réseau de Petri, automates. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (6/50)

7 Paradigmes de conception dédiés design for cost design for performance design for safety Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (7/50)

8 Contraintes temporelles (temps-réel) Surdimensionner? Performances et Systèmes Gestion de ressources dirigée par les délais Un système temps-réel doit réagir aux stimuli de son environnement dans un délai temporel imposé par l environnement, l application Ex: système de freinage, automatisme, procédés industriels... Pour un système temps-réel, il ne suffit pas de fournir des résultats corrects, il faut aussi les fournir en temps et en heure -> Résultats corrects au sens temporel. Des résultats corrects mais tardifs sont faux. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (8/50)

9 Temps réel dur et mou Surdimensionner? Performances et Systèmes Gestion de ressources dirigée par les délais Dur (Hard real-time): une contrainte est dite "dure", si son non respect résulterait en une catastrophe (Kopetz 1997). Temps de réponse garanti, pas de mesure statistiques. Pour s assurer du temps réel dur, il "suffit" de s assurer que toutes les deadlines dures sont respectées. Connaissance a priori de la charge du système (peu de variabilité, système sous-chargé, comportement périodique). Lâche (Soft real-time): toutes les autres contraintes temporelles. Le but est alors de minimiser les retards, le nombre de deadlines ratés,.. avec des systèmes variants grandement. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (9/50)

10 Temps réel et Performance Surdimensionner? Performances et Systèmes Gestion de ressources dirigée par les délais Un système temps réel n est PAS un système plus rapide! Par exemple, un Unix RT sera 10% plus lent. Ceci est dû à la préemptibilité du système temps réel, qui peut s interrompre plus souvent car tout (ou presque) est pré-emptible: les sections critiques sont réduites a minima. Les utilisateurs veulent des tâches qui se terminent dans les temps. Et pas au plus vite! Commencer plus vite ne garantit pas de finir plus vite: dû au contention, conflits d accès, dépendances entre tâches. L échelle de temps peut varier grandement. Un senseur de température peut "rater" un échantillon toutes les microsecondes, mais envoyer un missile au mauvais endroit (plusieurs secondes) ou ne pas maîtriser une réaction chimique (de l ordre de l heure par exemple) peut être ennuyeux... Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (10/50)

11 Prédictabilité et respects des délais Surdimensionner? Performances et Systèmes Gestion de ressources dirigée par les délais La prédictibilité est presque impossible à assurer. Pour respecter les délais, deux méthodes : sur dimensionner les ressources: RAM, CPU, BW. Pb sur sur-dimensionnement car il est adhoc (dépend de la chance?), basée sur des pire cas (peu fréquents), coûte cher en ressources. Et peu s avérer inefficace. faire une gestion de ressources dirigée par le respect des délais. L important est de finir les tâches à temps, pas de les commencer. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (11/50)

12 Aller vite n est pas toujours le mieux! Surdimensionner? Performances et Systèmes Gestion de ressources dirigée par les délais Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (12/50)

13 Surdimensionner? Performances et Systèmes Gestion de ressources dirigée par les délais Sur-dimensionnement est mauvais : meilleur CPU Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (13/50)

14 Surdimensionner? Performances et Systèmes Gestion de ressources dirigée par les délais Sur-dimensionnement est mauvais: plus de proc. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (14/50)

15 Surdimensionner? Performances et Systèmes Gestion de ressources dirigée par les délais Sur-dimensionnement est mauvais: plus de proc. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (15/50)

16 Surdimensionner? Performances et Systèmes Gestion de ressources dirigée par les délais Sur-dimensionnement est mauvais : meilleurs CPUs Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (16/50)

17 Performances et Systèmes Surdimensionner? Performances et Systèmes Gestion de ressources dirigée par les délais Systèmes non temps-réel : les situations considérées importantes sont les plus fréquentes. Système temps-réel dur : les situations les plus contraintes sont considérées, même si peu fréquentes, sans regarder l impact en termes de performances globales ou de coût. Système temps-réel lâche : les situations considérées importantes sont celles avec des exceptions avec grand stress (situations d urgence, pannes inattendues): les cas pire sont difficiles à imaginer. les surcharges fréquentes, l adaptivité est la règle. Des pratiques comme par exemple l utilisation de caches peut s avérer contre-productif (en cas de miss), la gestion des exceptions sans sortie d urgence peut être catastrophique,... Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (17/50)

18 Surdimensionner? Performances et Systèmes Gestion de ressources dirigée par les délais Gestion de ressources dirigée par les délais L important est de finir les tâches à temps, pas de les commencer. Besoins: Définir des contraintes de temps pour l achèvement des tâches Définir des politiques d ordonnancement pour le choix de la tâche à exécuter, basées sur le respect des contraintes de temps et la prédiction de ce respect. Notions de Deadline dur : si la tâche se termine après le deadline, son résultat est inutile (considéré même faux) Mais un deadline peut être dépassé, sans que ce soit catastrophique! Calcul du retard, et optimisation pour l ordonnancement du nombre de retards, du pourcentage de non-respect, du retard moyen, du retard maximum... Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (18/50)

19 Fonction d utilité des tâches Surdimensionner? Performances et Systèmes Gestion de ressources dirigée par les délais Possibilité d ajouter la notion de fonction d utilité d une tâche: une tâche finie perd de son utilité avec le retard, en gagne si elle est en avance. Pour un hard deadline, la fonction vaut 0 ou 1, mais sinon peut varier continuellement entre ces deux valeurs. Puis on fait une optimisation de l utilité des tâches, selon leur importance. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (19/50)

20 Déroulement d un projet 1 Spécifications des besoins 2 Choix d une architecture matérielle (processeurs, cartes,...) Puissance de calcul nécessaire (en nombre d instructions/s) Besoins en consommation et en entrée/sortie Choix a priori dans 75% des cas : énergie, prix, besoins spécifiques, domaines d application, culture d entreprise... 3 Choix d un langages de programmation et d un système d exploitation Plus de 70 SE Disponibilité / plateforme : processeur? drivers? Domaine d application, Coût, Documentation, Pérennité... 4 Choix d un environnement de développement : compilo, débugger, profiler, simulateur. Ex: Eclipse. 5 Conception : lien entre plateforme et l application, intégration, optimisation. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (20/50)

21 Langages de spécification et de modélisation SART : analyse fonctionnelle descendante Textuel Matlab, StateMate : automates et lois de contrôle Automatique discrete et continue UML (paradigme objet peu répandu), profils UML (MARTE) Méthodes et langages formels (B, Coq) Langages de conception UML, codesign (HW-SW), ADL et Composants multitâche approches synchrones, langages dédiés (Esterel, Signal, Lustre) Ingénierie dirigée par les modèles (IDM) Model Driven Engineering (MDE) Modèles, métamodèles (concepts), transformation de modèles Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (21/50)

22 - 2 Langages d action Assembleur, C, avec des contraintes d utilisation Java, «XX Java» (JavaCard, RealTimeJava, EmbeddedJava) Systèmes d exploitation Exécutif «maison» propriétaire Système temps réel RTOS ( VxWorks) Système généraliste spécialisé (RTLinux) Machines virtuelles (EmbeddedJava, Real-TimeJava) Environnements de développement Spécifique à la carte et au langage éditeur, compilateur, éditeur de lien et mapping mémoire spécifiques Mise au point instrumentation du code (printf sur LCD, led,?) émission sur un port série debug via la liaison JTAG (Joint Test Action Group) Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (22/50)

23 - 3 IHM limité, spécifique ou inexistant Communication bus(vme), liaison série réseaux de terrain ( I2C, CAN, TTP, FlexRay, FIP, ARINC, AFDX) réseaux sans fil (irda, Bluetooth) protocoles classiques ( socket, TCP/IP ) Vérification / validation preuves, test exhaustif, simulation ordonnancement, logique temporelle simulation réaliste certification de code (avionique) ou de compilateur règles d écriture relecture du code tests et preuves Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (23/50)

24 Processeurs généralistes Microprocesseurs programmables Mémoire programmable, registres et ALU généralistes Avantages: mise sur le marché rapide, coûts faibles de développements, fit 4 all Exemples: Pentium, AMD, ARM,... Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (24/50)

25 Processeurs Dédiés Conçu pour exécuter (bien) UN seul programme Pas de mémoire programmable, contient uniquement le nécessaire pour le programme cible Avantages: Rapide, peu gourmand en ressources, faible encombrement Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (25/50)

26 Processeurs Spécifiques applications Optimisé pour des classes d applications ayant des caractéristiques communes Mémoire programmable, registres, ALU spécialisé pour les foncions de la classe Avantages: compromis entre les deux précédents Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (26/50)

27 Co-Design Conception du matériel et du logiciel simultanément Matériel spécialisé : ASIC, FPGA, SoC, MP-SoC ASIC: Application Specific Integrated Circuit. Par rapport à VLSI, conception de quelques couches seulement de circuits. Mais encore long. FPGA: Field-Programmable Gate Array. SoC: System on Chip MP SoC: Multi-Processor System on Chip Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (27/50)

28 FPGA Caractéristiques, contraintes, criticité Circuits composés de nombreuses portes logiques élémentaires librement assemblables. Connexions des portes par programmation, afin de réaliser la ou les fonctions numériques voulues. Avantages: une même puce peut être utilisée dans de nombreux systèmes électroniques différents ; disponibilité immédiate; et possibilité de valider les sorties / entrées > vérification / validation du code possible plus facilement ; validation des ASIC et SoC avant production Mais: coût, taille, consommation Exemple: FPGA Xilinx: portes logiques, 50 MHz Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (28/50)

29 SoC Caractéristiques, contraintes, criticité Intégration de plusieurs composants d un système sur une seule puce: CPU/microcontroller/DSP, ALU, horloge, mémoire (RAM, ROM, EEPROM, flash), carte graphique, périphériques externes (USB, Ethernet,...), interfaces analogiques... Logiciels contrôlant l accès aux composants. Mise au point par émulation sur FPGA. Raccourci les temps de conception des systèmes. Exemple: AMD Geode Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (29/50)

30 RTOS ou pas? La plupart des SE n ont pas de système d exploitation: Accès directs aux E/S, au bus mémoire (pas de MMU), écriture en langages de bas niveau (Assembleur, C). Sinon... un SE temps réel ou pas? Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (30/50)

31 Système d exploitation à noyau monolithique: Linux Non modulaire, pb de maintenabilité, évolutivité? Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (31/50)

32 Micro Noyau Fonctions limités à la gestion mémoire et la gestion processus, et communications interprocessus, plus le temps. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (32/50)

33 Micro Noyau temps réel et hybride Accès aux deux aspects. Ex: LinuxRT, VxWorks Il en existe des dizaines! Diffèrent selon : l applicatif, le coût, la taille Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (33/50)

34 Les objets du temps réel Le processus : regroupement d objets temps réel, espace mémoire Les objets programmables : la tâche ou le thread, les routines d interruption, l alarme Les objets de communication : le sémaphore (synchronisation, exclusion mutuelle), l événement (synchronisation), la boîte aux lettres (échange synchronisé d informations), le canal ou pipe (échange synchronisé d informations entre processus) Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (34/50)

35 Langages: JavaRT Java possède de grands avantages pour les appli. embarquées (critiques) : Contrôle de types, à la compilation et à l exécution Gestion des exceptions Gestion de la mémoire, avec ramasse-miette. (objet = null) Support des threads et de la concurrence. (par signaux: join, interrupt ; ou par moniteur : synchronized, wait, notify) Et pour le temps réel Gestion des priorités des threads (setpriority(n)) Gestion de l inversion de priorité Et plus dans Real Time Specifications for Java (RTJS 1.1) Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (35/50)

36 Java: Synchronisation par mutex, rappel Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (36/50)

37 Java: Ordonnancement des Threads, rappel Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (37/50)

38 Real Time Specifications for Java Ordonnanceur d objets adapté au temps réel, avec des moyens de le changer Gestion de zones mémoire non gérées par le ramasse-miette, et de zones mémoire immortelles Gestion des files d attente des threads Priorités de threads plus hautes que le ramasse-miette : non préemptible Gestion de l heure et des timers (notamment temps écoulé, alarmes ponctuelle et périodique) Notion d évènements et d exceptions asynchrones (événements internes et externes venant de l OS) Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (38/50)

39 Java : Mémoire et Ramasse-miette Facheuse habitude : le ramasse-miette dans Java se met en route quand il veut, il a une priorité > autres threads. Dans RTSJ : les threads de priorité > 10 ne sont pas pré-emptables par le ramasse-miettes plusieurs types de mémoires : seule la HeapMemory (le tas) est récupérable par le ramasse-miette. définition de zones ou la mémoire n est pas ramassée (donc pas de préemption) : en particulier ScopedMemory et ImmortalMemory ScopedMemory : taille fixe ; libérée quand aucun thread ne l utilise plus ; libération en bloc de la zone ; deux types de ScopedMemory : VTMemory et LTMemory, selon contraintes de temps d allocation : prévision possible pour LTMemory ; ImmortalMemory : jamais libérée. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (39/50)

40 Java : ScopedMemory et ImmortalMemory rt = new RealTimeThread() { public void run() { Vector v1 = new Vector(); ScopedMemory sm1 = new ScopedMemory(n); sm1.enter(); Vector v2 = new Vector(); ScopedMemory sm2 = new ScopedMemory(n); Vector v3 = new Vector(); } } MemoryArea area = ImmortalMemory.instance(); area.enter(); rt.start(); // Ici v1 est dans area, v2 est dans sm1 (et sm1 est dans area), v3 est dans sm2 qui est dans sm1 Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (40/50)

41 Java : Thread Deux types de threads temps réel : Temps réel lâche : peut accéder au tas, priorité < ramasse-miettes RealTimeThread Temps réel dur: Sans accès au tas, non préemptable par le ramasse-miettes, mémoire pré-réservée NoHeapRealTimeThread Une sous-classe de la précédente Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (41/50)

42 Java : Ordonnanceur temps réel Classe Scheduler. Son rôle : Vérification de la faisabilité (respect des contraintes) Organisation/séquencement de l exécution Une sous-classe : PriorityScheduler préemptif priorité fixe (28 niveaux) round-robin gestion de l inversion de priorité Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (42/50)

43 Java : Ordonnanceur temps réel Méthode : setscheduler( Scheduler sc, SchedulingParameters s, ReleaseParameters r, MemoryParamaters m, ProcessingGroupParameters g) Avec : sc : un scheduler, par exemple un PriorityScheduler s : paramètre d ordonnancement (gestion des priorités, de l importance des tâches) r : caractéristique de la tâche : périodicité, deadline, pire temps, handler pour les dépassements de deadlines. m : gestion de la mémoire : taille maximum utilisée, taille maxi de la mmoire permanente, vitesse d allocation g : pour grouper les tâches hiérarchiquement. Date de début, période, pire temps, deadline Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (43/50)

44 Java : Ordonnanceur temps réel, exemple Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (44/50)

45 Java : Ordonnanceur temps réel, exemple, suite Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (45/50)

46 Java : Inversion de priorité : le problème La synchronisation peut engendrer des inversions de priorités : des processus moins prioritaires passent avant! Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (46/50)

47 Java : Inversion de priorité : solutions dans RTSJ Solution: l héritage de priorité. Lorsqu une tâche acquière un mutex, elle acquière momentanément la plus haute priorité des tâches en attente. Pas possible de T2 préempte T3! Mais les threads avec priorités basses non-rt sont bloquées par le ramasse-miette. Solution au problème par deux types de files d attente: WaitFreeWriteQueue et WaitFreeReadQueue... Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (47/50)

48 Outils: CorbaRT Par rapport à Corba, CorbaRT ajoute les spécifications suivantes : Gestion des ressources de l infrastructure de communication. Garantie de la qualité de la communication, par exemple en utilisant les paramètres QoS d ATM ou en choisissant une connexion plutôt qu une autre Exploitation de l ordonnancement des systèmes d exploitation (à chaque bout de la comm.) pour garantir la priorité des applications (et donc gestion des threads) Expression des besoins en termes de ressources et de priorités à l ORB Outils pour la gestion globale de la synchronisation, des exclusions mutuelles, de l ordonnancement des threads dans le système global pour respecter les contraintes de délai Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (48/50)

49 Conclusion Juste une introduction au domaine à découvrir sans modération avec : Des compétences architectures, conception, programmation, systèmes Un intérêt pour les challenges de performances, d espace mémoire, de respect du temps, la sûreté de fonctionnement. Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (49/50)

50 Références Cette présentation est issue de multiples lectures, en particulier les cours trouvés en ligne ou par mail: E. Jensen, F. Armand, armand/m2_sem/ F. Simono-Lion, simonot H. Cassé, J-P Babau, Wikipedia, Jean-Marc Pierson Applications Embarquées Critiques (50/50)

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel ETR 07 4 septembre 2007 Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel Jean-Philippe Babau, Julien DeAntoni jean-philippe.babau@insa-lyon.fr 1/31 Plan Architectures logicielles pour les

Plus en détail

Informatique industrielle A7-19571 Systèmes temps-réel J.F.Peyre. Partie I : Introduction

Informatique industrielle A7-19571 Systèmes temps-réel J.F.Peyre. Partie I : Introduction Informatique industrielle A7-19571 Systèmes temps-réel J.F.Peyre Partie I : Introduction Plan de la première partie Quelques définitions Caractéristiques communes des applications temps-réel Exemples d

Plus en détail

Introduction aux systèmes temps réel. Iulian Ober IRIT ober@iut-blagnac.fr

Introduction aux systèmes temps réel. Iulian Ober IRIT ober@iut-blagnac.fr Introduction aux systèmes temps réel Iulian Ober IRIT ober@iut-blagnac.fr Définition Systèmes dont la correction ne dépend pas seulement des valeurs des résultats produits mais également des délais dans

Plus en détail

ORDONNANCEMENT CONJOINT DE TÂCHES ET DE MESSAGES DANS LES RÉSEAUX TEMPS RÉELS 4. QUELQUES EXEMPLES DU DYNAMISME ACTUEL DU TEMPS RÉEL

ORDONNANCEMENT CONJOINT DE TÂCHES ET DE MESSAGES DANS LES RÉSEAUX TEMPS RÉELS 4. QUELQUES EXEMPLES DU DYNAMISME ACTUEL DU TEMPS RÉEL i LE TEMPS RÉEL 1. PRÉSENTATION DU TEMPS RÉEL 1.1. APPLICATIONS TEMPS RÉEL 1.2. CONTRAINTES DE TEMPS RÉEL 2. STRUCTURES D'ACCUEIL POUR LE TEMPS RÉEL 2.1. EXÉCUTIFS TEMPS RÉEL 2.2. RÉSEAUX LOCAUX TEMPS

Plus en détail

Conception et microprocesseurs

Conception et microprocesseurs Electronique embarquée Conception et microprocesseurs Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen Conception et microprocesseurs Architectures et composants: Logiciel; Matériel. Test

Plus en détail

Technologies SOC (System On Chip) (Système sur une seule puce)

Technologies SOC (System On Chip) (Système sur une seule puce) Technologies SOC (System On Chip) (Système sur une seule puce) Pierre LERAY et Jacques WEISS Équipe de recherche ETSN Supélec Campus de Rennes février, 02 Technologies SoC ; P. Leray, J. Weiss 1 Évolution

Plus en détail

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA MEAD : un intergiciel temps-réel et tolérant aux pannes pour CORBA Master 2 Informatique Recherche Université de Marne-la-Vallée Vendredi 3 mars 2006 Plan 1 Introduction 2 Solutions existantes 3 Concilier

Plus en détail

Partie 6 : Ordonnancement de processus

Partie 6 : Ordonnancement de processus INF3600+INF2610 Automne 2006 Partie 6 : Ordonnancement de processus Exercice 1 : Considérez un système d exploitation qui ordonnance les processus selon l algorithme du tourniquet. La file des processus

Plus en détail

Exécutif temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

Exécutif temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Exécutif temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 7-11 Octobre 2002 Plan Exécutif Tâches Evénements et synchronisation Partage de ressources Communications

Plus en détail

Synchronisation par. Rappels. Plan. Conditions et moniteurs (1/7) Inf 431 Cours 11. jeanjacqueslevy.net

Synchronisation par. Rappels. Plan. Conditions et moniteurs (1/7) Inf 431 Cours 11. jeanjacqueslevy.net Rappels Inf 431 Cours 11 un processus t (Thread) est un programme qui s exécute Synchronisation par mémoire partagée tstart lance l exécution concurrente de la méthode trun de t tinterrupt signale qu on

Plus en détail

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION 3.1 Un historique 3.2 Une vue générale 3.3 Les principaux aspects Info S4 ch3 1 3.1 Un historique Quatre générations. Préhistoire 1944 1950 ENIAC (1944) militaire : 20000 tubes,

Plus en détail

REALISATION d'un. ORDONNANCEUR à ECHEANCES

REALISATION d'un. ORDONNANCEUR à ECHEANCES REALISATION d'un ORDONNANCEUR à ECHEANCES I- PRÉSENTATION... 3 II. DESCRIPTION DU NOYAU ORIGINEL... 4 II.1- ARCHITECTURE... 4 II.2 - SERVICES... 4 III. IMPLÉMENTATION DE L'ORDONNANCEUR À ÉCHÉANCES... 6

Plus en détail

QCM systèmes d exploitation (Quarante questions)

QCM systèmes d exploitation (Quarante questions) QCM systèmes d exploitation (Quarante questions) QUIZZ OS N 1 (10 questions avec réponses) Question 1: Aux origines de l informatique, l'interface utilisateur des systèmes d exploitations était composée

Plus en détail

Les systèmes embarqués Introduction. Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen Nacer Abouchi Professeur ESCPE Lyon

Les systèmes embarqués Introduction. Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen Nacer Abouchi Professeur ESCPE Lyon Les systèmes embarqués Introduction Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen Nacer Abouchi Professeur ESCPE Lyon Introduction aux systèmes embarqués Définition. Caractéristiques d

Plus en détail

Introduction au temps réel

Introduction au temps réel Introduction au temps réel Laurent.Pautet@enst.fr Version 2.0 Définition d un système temps réel Un système temps réel se compose d'un ou plusieurs sous-systèmes devant répondre en un temps fini et spécifié

Plus en détail

Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4. Rapport RE09. Load Balancing et migration

Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4. Rapport RE09. Load Balancing et migration Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4 Rapport Load Balancing et migration Printemps 2001 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 SYNTHESE CONCERNANT LE LOAD BALANCING ET LA MIGRATION... 4 POURQUOI FAIRE DU LOAD BALANCING?...

Plus en détail

1 Mesure de la performance d un système temps réel : la gigue

1 Mesure de la performance d un système temps réel : la gigue TP TR ENSPS et MSTER 1 Travaux Pratiques Systèmes temps réel et embarqués ENSPS ISV et Master TP1 - Ordonnancement et communication inter-processus (IPC) Environnement de travail Un ordinateur dual-core

Plus en détail

Java et le temps réel

Java et le temps réel Java et le temps réel Bertrand Dupouy Telecom-Paristech Telecom_Paristech - 2010 1 Plan Rappels sur les systèmes temps réel Java et le temps réel : RTSJ Introduction Ordonnancement Gestion mémoire Horloges,

Plus en détail

Conception et Intégration de Systèmes Critiques

Conception et Intégration de Systèmes Critiques Conception et Intégration de Systèmes Critiques 15 12 18 Non 50 et S initier aux méthodes le développement de projet (plan de développement, intégration, gestion de configuration, agilité) Criticité temporelle

Plus en détail

Ordonnancement temps réel

Ordonnancement temps réel Ordonnancement temps réel Laurent.Pautet@enst.fr Version 1.5 Problématique de l ordonnancement temps réel En fonctionnement normal, respecter les contraintes temporelles spécifiées par toutes les tâches

Plus en détail

Eléments de spécification des systèmes temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

Eléments de spécification des systèmes temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Eléments de spécification des systèmes temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 7-11 Octobre 2002 - Evénements et architectures - Spécifications de performances

Plus en détail

STRE. Systèmes temps réel Embarqués. Plan. Bertrand Dupouy. STR Embarqués. STR Embarqués

STRE. Systèmes temps réel Embarqués. Plan. Bertrand Dupouy. STR Embarqués. STR Embarqués STRE Plan Systèmes temps réel Embarqués Bertrand Dupouy 1. Présentation des systèmes temps réel embarqués (STRE) a. rappels sur les systèmes temps réel b. contraintes des systèmes embarqués c. les STRE

Plus en détail

Plan. Java et le temps réel. Bertrand Dupouy ENST. Rappels sur les systèmes temps réel

Plan. Java et le temps réel. Bertrand Dupouy ENST. Rappels sur les systèmes temps réel Java et le temps réel Plan Rappels sur les systèmes temps réel : RTSJ Mise en œuvre : compilation, paramétrage Annexe : JVM embarquées Bertrand Dupouy ENST ENST - 2008 1 ENST - 2010 2 Contraintes des STR

Plus en détail

Cours A7 : Temps Réel

Cours A7 : Temps Réel Cours A7 : Temps Réel Pierre.Paradinas / @ / cnam.fr Cnam/Cedric Systèmes Enfouis et Embarqués (SEE) Organisation des cours 12 prochaines séances 6 janvier au 24 mars, Partiel le 27 janvier, Les 3 et 24

Plus en détail

Processus! programme. DIMA, Systèmes Centralisés (Ph. Mauran) " Processus = suite d'actions = suite d'états obtenus = trace

Processus! programme. DIMA, Systèmes Centralisés (Ph. Mauran)  Processus = suite d'actions = suite d'états obtenus = trace Processus 1) Contexte 2) Modèles de Notion de Points de vue Modèle fourni par le SX Opérations sur les 3) Gestion des Représentation des Opérations 4) Ordonnancement des Niveaux d ordonnancement Ordonnancement

Plus en détail

PIC EVAL Dev Board PIC18F97J60

PIC EVAL Dev Board PIC18F97J60 PIC EVAL Dev Board PIC18F97J60 2 TP1 : Prise en main de l environnement de programmation pour la carte PIC EVAL-ANFA Pour répondre aux questions et justifier vos réponses, vous pouvez faire des copies

Plus en détail

Le système Windows. Yves Denneulin. Introduction. Introduction. Plan

Le système Windows. Yves Denneulin. Introduction. Introduction. Plan Introduction Le système Windows Yves Denneulin Windows a 25 ans Au début basé sur MS/DOS Multi-tâches coopératifs Pas de réelle protection entre applications Famille 1.0 -> 386 -> 95 -> 98 -> Me Version

Plus en détail

Programmation temps-réel Cours 5 Environnements d exécution

Programmation temps-réel Cours 5 Environnements d exécution Master 2 pro Programmation temps-réel Cours 5 Environnements d exécution Isabelle PUAUT / Rémi COZOT Université de Rennes I 1 Environnements d exécution Objectif d un système multitâche Faire coexister

Plus en détail

Programmation temps-réel Cours 1 et 2 Introduction et ordonnancement

Programmation temps-réel Cours 1 et 2 Introduction et ordonnancement Master 2 pro Programmation temps-réel Cours 1 et 2 Introduction et ordonnancement Isabelle PUAUT / Rémi COZOT Université de Rennes I 1 Applications temps-réel embarquées Systèmes en interaction avec l

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

Entrées-Sorties: Architectures de bus. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde

Entrées-Sorties: Architectures de bus. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Entrées-Sorties: Architectures de bus GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Architectures CPU/Mémoire/E-S Un ordinateur a cinq composantes de base: le(s) processeur(s)

Plus en détail

MODULE I1. Plan. Introduction. Introduction. Historique. Historique avant 1969. R&T 1ère année. Sylvain MERCHEZ

MODULE I1. Plan. Introduction. Introduction. Historique. Historique avant 1969. R&T 1ère année. Sylvain MERCHEZ MODULE I1 Plan Chapitre 1 Qu'est ce qu'un S.E? Introduction Historique Présentation d'un S.E Les principaux S.E R&T 1ère année Votre environnement Sylvain MERCHEZ Introduction Introduction Rôles et fonctions

Plus en détail

Industrialisation du logiciel Temps Réel Critique

Industrialisation du logiciel Temps Réel Critique Industrialisation du logiciel Temps Réel Critique Sommaire Projets opérationnels Les outils du marché utilisés et les contraintes associées CS et les méthodes CS et la R&D Conclusion RdV de l'innovation

Plus en détail

Les entrées/sorties Les périphériques

Les entrées/sorties Les périphériques Les entrées/sorties Les périphériques La fonction d un ordinateur est le traitement de l information (fonction réalisée au niveau de la mémoire et l UC). L ordinateur acquiert cette information et restitue

Plus en détail

WAGO-I/O-IPC. La puissance d un ordinateur compact sur le terrain. 2 rue René Laennec 51500 Taissy France Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29

WAGO-I/O-IPC. La puissance d un ordinateur compact sur le terrain. 2 rue René Laennec 51500 Taissy France Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29 WAGO-I/O-IPC La puissance d un ordinateur compact sur le terrain Robuste Refroidissement passif, sans ventilation La puissance d un ordinateur compact sur le terrain Flexibilité maximale et conception

Plus en détail

Introduction aux systèmes temps réel

Introduction aux systèmes temps réel Introduction aux systèmes temps réel Frank Singhoff Bureau C-203 Université de Brest, France LISyC/EA 3883 singhoff@univ-brest.fr UE applications de l informatique, Université de Brest Page 1/22 Plan du

Plus en détail

Implémentation Matérielle des Services d un RTOS sur Circuit Reconfigurable

Implémentation Matérielle des Services d un RTOS sur Circuit Reconfigurable Implémentation Matérielle des Services d un RTOS sur Circuit Reconfigurable Pierre Olivier*, Jalil Boukhobza*, Jean-Philippe Babau +, Damien Picard +, Stéphane Rubini + *Lab-STICC, + LISyC, Université

Plus en détail

Diagrammes de Package, de déploiement et de composants UML

Diagrammes de Package, de déploiement et de composants UML labsticc.univ-brest.fr/pages_perso/babau/ Diagrammes de Package, de déploiement et de composants UML Jean-Philippe Babau Département Informatique, UFR Sciences, Laboratoire Lab-STICC 2 1 Plan Description

Plus en détail

Chapitre V : La gestion de la mémoire. Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping

Chapitre V : La gestion de la mémoire. Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping Chapitre V : La gestion de la mémoire Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping Introduction Plusieurs dizaines de processus doivent se partager

Plus en détail

Gene-Auto, Projet ITEA 05018 IDM pour la génération de code critique certifié Validation et Vérification de transformations

Gene-Auto, Projet ITEA 05018 IDM pour la génération de code critique certifié Validation et Vérification de transformations Gene-Auto, Projet ITEA 05018 IDM pour la génération de code critique certifié Validation et Vérification de transformations Journées GDR GPL Transformations de modèles et de programmes 18 janvier 2008

Plus en détail

Développement et intégration sous Linux/RTAI de composants logiciels temps-réel open-source génériques

Développement et intégration sous Linux/RTAI de composants logiciels temps-réel open-source génériques Développement et intégration sous Linux/RTAI de composants logiciels temps-réel open-source génériques Thibault GARCIA, Audrey MARCHAND et Maryline SILLY-CHETTO IRIN (Institut de Recherche en Informatique

Plus en détail

Synchro et Threads Java TM

Synchro et Threads Java TM Synchro et Threads Java TM NICOD JEAN-MARC Master 2 Informatique Université de Franche-Comté UFR des Sciences et Techniques septembre 2008 NICOD JEAN-MARC Synchro et Threads avec Java TM 1 / 32 Sommaire

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Chapitre 1 : Introduction aux Systèmes Informatiques Temps Réel

TABLE DES MATIÈRES. Chapitre 1 : Introduction aux Systèmes Informatiques Temps Réel TABLE DES MATIÈRES Introduction générale Chapitre 1 : Introduction aux Systèmes Informatiques Temps Réel 1. Introduction 7 2. Les systèmes temps réel 7 2.1. Présentation générale 7 2.2. Structure d un

Plus en détail

Temps Réel. Jérôme Pouiller Septembre 2011

Temps Réel. Jérôme Pouiller <j.pouiller@sysmic.org> Septembre 2011 Temps Réel Jérôme Pouiller Septembre 2011 Sixième partie VI Architectures des OS temps réels J. Pouiller Temps Réel 172 / 197 18 Problématique des OS RT 19 Systèmes Symétriques

Plus en détail

LINUX et le temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

LINUX et le temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) LINUX et le temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 24-28 Mars 2003 Sommaire - Contexte et contraintes pour l embarqué et le temps réel - Caractéristiques

Plus en détail

Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille

Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille Lucas Nussbaum Soutenance de thèse 4 décembre 2008 Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 1 / 49 Contexte

Plus en détail

DAns un système multi-utilisateurs à temps partagé, plusieurs processus

DAns un système multi-utilisateurs à temps partagé, plusieurs processus Chapitre 8 Ordonnancement des processus Dns un système multi-utilisateurs à temps partagé, plusieurs processus peuvent être présents en mémoire centrale en attente d exécution. Si plusieurs processus sont

Plus en détail

Restez maître de votre process et de vos coûts avec Control Technology Inc. CTI Série 2500

Restez maître de votre process et de vos coûts avec Control Technology Inc. CTI Série 2500 Restez maître de votre process et de vos coûts avec Control Technology Inc. CTI Série 2500 Des API robustes et puissants pour le contrôle des process et l automation des machines Une supervision IHM/SCADA

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL MÉTHODE DE CONCEPTION DIRIGÉE PAR LES MODÈLES POUR LES SYSTÈMES AVIONIQUES MODULAIRES INTÉGRÉS BASÉE SUR UNE APPROCHE DE COSIMULATION LIN BAO DÉPARTEMENT DE GÉNIE INFORMATIQUE ET

Plus en détail

Linux embarqué: une alternative à Windows CE?

Linux embarqué: une alternative à Windows CE? embarqué: une alternative à Windows CE? : une alternative à Windows CE Présentation Mangrove Systems Distribution embarqué Perspective WinCe / Questions Mangrove systems Créé en 2001 Soutien Soutien Ministère

Plus en détail

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS ESIEE Unité d'informatique IN101 Albin Morelle (et Denis Bureau) QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS 1- ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D UN ORDINATEUR Processeur Mémoire centrale Clavier Unité d échange BUS

Plus en détail

Real Time Developer Studio. Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com

Real Time Developer Studio. Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com Real Time Developer Studio Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com TPE Française PragmaDev Dédiée au développement d un outil de modélisation pour le développement des systèmes communicants. Bénéficiaire

Plus en détail

Les systèmes embarqués

Les systèmes embarqués Unité IFS (Interface) Les systèmes embarqués Architecture des systèmes à processeur Etienne Messerli Le 17 février 2015 p 1 Ordinateur Système UNIVERSEL de traitement de l'information "binaire" Utilisé

Plus en détail

Logiciels et Systèmes Embarqués :

Logiciels et Systèmes Embarqués : Logiciels et Systèmes Embarqués : Enjeux Economiques Défis Scientifiques et Directions de Travail Joseph Sifakis Laboratoire Verimag novembre 2002 plan Les Systèmes Embarqués L approche Centrée Système

Plus en détail

Linux embarqué Retour d expérience et temps réel. Denis Coupvent-Desgraviers

Linux embarqué Retour d expérience et temps réel. Denis Coupvent-Desgraviers Linux embarqué Retour d expérience et temps réel 1 Denis Coupvent-Desgraviers Introduction Bien connaître les bases d un système d exploitation Utilisation de GNU/Linux Bonnes connaissances en langage

Plus en détail

Introduction. Mes coordonnées. Module Systèmes Embarqués. Systèmes embarqués. Systèmes embarqués Sylvain Tisserant

Introduction. Mes coordonnées. Module Systèmes Embarqués. Systèmes embarqués. Systèmes embarqués Sylvain Tisserant Mes coordonnées Introduction Systèmes embarqués Sylvain Tisserant Enseignant-Chercheur Professeur à l ESIL depuis sa création Recherche en physique des particules Acquisition et traitement de données Contrôle

Plus en détail

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES 1 DECOUVERTE DE LA VIRTUALISATION... 2 1.1 1.2 CONCEPTS, PRINCIPES...2 UTILISATION...2 1.2.1 Formation...2

Plus en détail

MASTER 2 PROFESSIONNEL. Génie Logiciel, Logiciels Répartis et Embarqués

MASTER 2 PROFESSIONNEL. Génie Logiciel, Logiciels Répartis et Embarqués MASTER 2 PROFESSIONNEL INFORMATIQUE Génie Logiciel, Logiciels Répartis et Embarqués Secrétariat Pédagogique Téléphone :(+33)(0)561558639 Brigitte BÉCHU Email : secm2info@adm.ups-tlse.fr Bât 1TP1 - B6 bis

Plus en détail

IV- Comment fonctionne un ordinateur?

IV- Comment fonctionne un ordinateur? 1 IV- Comment fonctionne un ordinateur? L ordinateur est une alliance du hardware (le matériel) et du software (les logiciels). Jusqu à présent, nous avons surtout vu l aspect «matériel», avec les interactions

Plus en détail

À qui s adresse ce livre?... 3 Structure de l ouvrage... 4 Précisions concernant cette deuxième édition... 4

À qui s adresse ce livre?... 3 Structure de l ouvrage... 4 Précisions concernant cette deuxième édition... 4 Table des matières Remerciements.............................................. V Préface....................................................... 1 Avant-propos................................................

Plus en détail

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Aperçus de l action RASC et du projet Concerto F. Guidec Frederic.Guidec@univ-ubs.fr Action RASC Plan de cet exposé Contexte Motivations

Plus en détail

Connectivité des systèmes embarqués

Connectivité des systèmes embarqués Connectivité des systèmes embarqués «Présentation des Protocoles et Applications» École Nationale Supérieure de Physique de Strasbourg bruno.serio@ensps.u-strasbg.fr Cours en ligne : http://optothermique.dyndns.org:8008/

Plus en détail

Un concept multi-centre de données traditionnel basé sur le DNS

Un concept multi-centre de données traditionnel basé sur le DNS Confiez vos activités critiques à un expert S il est crucial pour vos activités commerciales que vos serveurs soient disponibles en continu, vous devez demander à votre hébergeur de vous fournir une solution

Plus en détail

1 Architecture du cœur ARM Cortex M3. Le cœur ARM Cortex M3 sera présenté en classe à partir des éléments suivants :

1 Architecture du cœur ARM Cortex M3. Le cœur ARM Cortex M3 sera présenté en classe à partir des éléments suivants : GIF-3002 SMI et Architecture du microprocesseur Ce cours discute de l impact du design du microprocesseur sur le système entier. Il présente d abord l architecture du cœur ARM Cortex M3. Ensuite, le cours

Plus en détail

Temps Réel. Jérôme Pouiller Septembre 2011

Temps Réel. Jérôme Pouiller <j.pouiller@sysmic.org> Septembre 2011 Temps Réel Jérôme Pouiller Septembre 2011 Sommaire Problèmatique Le monotâche Le multitâches L ordonnanement Le partage de ressources Problèmatiques des OS temps réels J. Pouiller

Plus en détail

AADL. un langage pour la modélisation et la génération d applications. Thomas Vergnaud, thomas.vergnaud@enst.fr

AADL. un langage pour la modélisation et la génération d applications. Thomas Vergnaud, thomas.vergnaud@enst.fr AADL un langage pour la modélisation et la génération d applications, thomas.vergnaud@enst.fr Les langages de description d architecture la conception des systèmes devient complexe difficulté de compréhension

Plus en détail

Circuits multi-horloges: métastabilité et synchronisation

Circuits multi-horloges: métastabilité et synchronisation Circuits multi-horloges: métastabilité et synchronisation Gérard Berry Collège de France Chaire Algorithmes, machines et langages http://www.college-de-france.fr/site/gerard-berry gerard.berry@college-de-france.fr

Plus en détail

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Chapitre 2 Architecture d un ordinateur Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Les objectifs : o Identifier les principaux composants d un micro-ordinateur. o Connaître les caractéristiques

Plus en détail

Conception des systèmes répartis

Conception des systèmes répartis Conception des systèmes répartis Principes et concepts Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Octobre 2012 Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 1 / 37 plan

Plus en détail

Le programme d examens préparé par le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada englobe dix-sept disciplines du génie.

Le programme d examens préparé par le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada englobe dix-sept disciplines du génie. INTRODUCTION Le programme d examens préparé par le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada englobe dix-sept disciplines du génie. Le programme d examens de chaque spécialité

Plus en détail

Modules du DUT Informatique proposés pour des DCCE en 2014/2015

Modules du DUT Informatique proposés pour des DCCE en 2014/2015 Modules du DUT Informatique proposés pour des DCCE en 2014/2015 Résumé de l offre : Parmi les 5500 heures d enseignement informatique dispensées au département informatique de l IUT (avec 2880 heures de

Plus en détail

La carte à puce. Jean-Philippe Babau

La carte à puce. Jean-Philippe Babau La carte à puce Jean-Philippe Babau Département Informatique INSA Lyon Certains éléments de cette présentation sont issus de documents Gemplus Research Group 1 Introduction Carte à puce de plus en plus

Plus en détail

RTDS G3. Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com

RTDS G3. Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com RTDS G3 Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com PragmaDev Dédiée au développement d un AGL pour le développement des applications temps réel et embarquées. Réseau de partenaires: Formations, Service,

Plus en détail

Annexe 1 RAPPEL DES PRINCIPALES DISPOSITIONS LEGALES DE L'APPRENTISSAGE

Annexe 1 RAPPEL DES PRINCIPALES DISPOSITIONS LEGALES DE L'APPRENTISSAGE Annexe 1 RAPPEL DES PRINCIPALES DISPOSITIONS LEGALES DE L'APPRENTISSAGE Statut et rémunération de l'apprenti en Licence Professionnelle AII : La durée du contrat est de un an. Il peut être résilié sans

Plus en détail

Linux Embarqué - Linux Temps Réel. Projet Soft PLC sur Linux / RTAI

Linux Embarqué - Linux Temps Réel. Projet Soft PLC sur Linux / RTAI Linux Embarqué - Linux Temps Réel Projet Soft PLC sur Linux / RTAI CIO Informatique Industrielle Société d'ingénierie en informatique industrielle et technique Au service de nos clients depuis 1990 Une

Plus en détail

Gestion Mémoire. Informatique Embarquée M2 / 2014. Gestion Mémoire

Gestion Mémoire. Informatique Embarquée M2 / 2014. Gestion Mémoire Informatique Embarquée M2 / 24 24 Interaction CPU / mémoire Bus d'adresses CPU Bus de Données Bus de Contrôle 24 Architecture Von Neumann CPU contient: Instructions et Données CPU charge les instructions

Plus en détail

Utilisation de SystemC pour la conception des SoC

Utilisation de SystemC pour la conception des SoC Utilisation de SystemC pour la conception des SoC aniela ragomirescu 1,2, Roberto Reyna 3 1 - Université de Toulouse : INSA Toulouse, 135 Av. de Rangueil Toulouse cedex 4 2-LAAS-CNRS ; Université de Toulouse,

Plus en détail

Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d

Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d Architecture Doctorant: Directeurs de thèse: Bechir ZALILA

Plus en détail

Vers un outil d analyse de l empreinte mémoire d un code de calcul scientifique.

Vers un outil d analyse de l empreinte mémoire d un code de calcul scientifique. Vers un outil d analyse de l empreinte mémoire d un code de calcul scientifique. Ameziane NAIT ABDELAZIZ Département informatique, filière PRCD Maître de stage : Bruno LATHUILIERE Tuteur : Brice GOGLIN

Plus en détail

Modélisation des interfaces matériel/logiciel

Modélisation des interfaces matériel/logiciel Modélisation des interfaces matériel/logiciel Présenté par Frédéric Pétrot Patrice Gerin Alexandre Chureau Hao Shen Aimen Bouchhima Ahmed Jerraya 1/28 TIMA Laboratory SLS Group 46 Avenue Félix VIALLET

Plus en détail

Initiation au HPC - Généralités

Initiation au HPC - Généralités Initiation au HPC - Généralités Éric Ramat et Julien Dehos Université du Littoral Côte d Opale M2 Informatique 2 septembre 2015 Éric Ramat et Julien Dehos Initiation au HPC - Généralités 1/49 Plan du cours

Plus en détail

Les avantages de la virtualisation sont multiples. On peut citer:

Les avantages de la virtualisation sont multiples. On peut citer: 1 Les mécanismes de virtualisation ont été introduits il y a fort longtemps dans les années 60 par IBM avec leur système CP/CMS. La motivation première de la virtualisation est la possibilité d'isoler

Plus en détail

Quoi de neuf en contrôle/commande et systèmes embarqués (RIO, WSN...)?

Quoi de neuf en contrôle/commande et systèmes embarqués (RIO, WSN...)? Quoi de neuf en contrôle/commande et systèmes embarqués (RIO, WSN...)? Mathieu PACE National Instruments, Ingénieur d applications L architecture RIO se développe Processeur FPGA E/S E/S E/S personnalisées

Plus en détail

Tolérance aux pannes

Tolérance aux pannes Tolérance aux pannes Arnaud Labourel Université de Provence 15 mars 2012 Arnaud Labourel (Université de Provence) Tolérance aux pannes 15 mars 2012 1 / 55 Présentation Tolérances aux pannes Pannes Définition

Plus en détail

AC - Virtualisation. Romain Hinfray

AC - Virtualisation. Romain Hinfray AC - Virtualisation Semestre Automne 2008 Antoine Benkemoun Romain Hinfray Introduction Cadre du projet Choix de Xen Quatre parties Tour d horizon de la virtualisation Pré-requis à la compréhension de

Plus en détail

THEME 1 : L ORDINATEUR ET SON ENVIRONNEMENT. Objectifs

THEME 1 : L ORDINATEUR ET SON ENVIRONNEMENT. Objectifs Architecture Matérielle des Systèmes Informatiques. S1 BTS Informatique de Gestion 1 ère année THEME 1 : L ORDINATEUR ET SON ENVIRONNEMENT Dossier 1 L environnement informatique. Objectifs Enumérer et

Plus en détail

Portage de l architecture sécurisée CryptoPage sur un microprocesseur x86

Portage de l architecture sécurisée CryptoPage sur un microprocesseur x86 Portage de l architecture sécurisée CryptoPage sur un microprocesseur x86 Guillaume Duc Ronan Keryell Département Informatique École Nationale Supérieure des Télécommunications de Bretagne Symposium en

Plus en détail

Sur un ordinateur portable ou un All-in-One tactile, la plupart des éléments mentionnés précédemment sont regroupés. 10) 11)

Sur un ordinateur portable ou un All-in-One tactile, la plupart des éléments mentionnés précédemment sont regroupés. 10) 11) 1/ Généralités : Un ordinateur est un ensemble non exhaustif d éléments qui sert à traiter des informations (documents de bureautique, méls, sons, vidéos, programmes ) sous forme numérique. Il est en général

Plus en détail

Offres de stages Adeneo Embedded

Offres de stages Adeneo Embedded Offres de stages Adeneo Embedded Postes: Stages de fin d etude Société: Adeneo Embedded. Postes ouverts sur: Ecully (69), France Massy (91), France Type: Stages de 4 à 6 mois pour 1 à 2 étudiants Aperçu

Plus en détail

Hiérarchie matériel dans le monde informatique. Architecture d ordinateur : introduction. Hiérarchie matériel dans le monde informatique

Hiérarchie matériel dans le monde informatique. Architecture d ordinateur : introduction. Hiérarchie matériel dans le monde informatique Architecture d ordinateur : introduction Dimitri Galayko Introduction à l informatique, cours 1 partie 2 Septembre 2014 Association d interrupteurs: fonctions arithmétiques élémentaires Elément «NON» Elément

Plus en détail

NIVEAU : 3ING GEC-CSM

NIVEAU : 3ING GEC-CSM NIVEAU : 3ING GEC-CSM Techniques 1 de conception et technologies de fabrication des 01/06/2015 Cis 10h30 à 12h 1h30 Analyse et synthèse de circuits analogiques 4 03/06/2015 10h30 à 12h 1h30 Traitement

Plus en détail

Annexe 6. Notions d ordonnancement.

Annexe 6. Notions d ordonnancement. Annexe 6. Notions d ordonnancement. APP3 Optimisation Combinatoire: problèmes sur-contraints et ordonnancement. Mines-Nantes, option GIPAD, 2011-2012. Sophie.Demassey@mines-nantes.fr Résumé Ce document

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 34 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 7 - CORBA/Partie 1 Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon

Plus en détail

Le gestionnaire des tâches

Le gestionnaire des tâches 43-45 rue CHARLOT 75003 PARIS. Benoît HAMET FRANCE : benoit.hamet@hametbenoit.fr.st Le gestionnaire des tâches......... Le gestionnaire des tâches Sommaire Sommaire...2 Introduction...3 Les onglets et

Plus en détail

Système d exploitation

Système d exploitation Chapitre 2 Système d exploitation 2.1 Définition et rôle Un ordinateur serait bien difficile à utiliser sans interface entre le matériel et l utilisateur. Une machine peut exécuter des programmes, mais

Plus en détail

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE 1 Définition et présentation RNIS = Réseau Numérique à Intégration de Services En Anglais = ISDN = Integrated Services Digital Network Le RNIS est une liaison autorisant une meilleure qualité que le RTC

Plus en détail