Mesure du rayon de la Terre par la méthode d'eratosthène

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mesure du rayon de la Terre par la méthode d'eratosthène"

Transcription

1 Véronique Thévenot, Cité scolaire internationale, Lyon Virginie Kergoat, Cité scolaire internationale, Lyon Christophe Blond-Butlen, Cité scolaire internationale, Lyon Gérard Vidal, ENS de Lyon, Institut français de l'éducation Charles-Henri Eyraud, ENS de Lyon, Institut français de l'éducation, équipe ACCES Publié par Gérard Vidal

2 par Véronique Thévenot, Virginie Kergoat, Christophe Blond-Butlen, Gérard Vidal, Charles-Henri Eyraud, et Gérard Vidal Date de publication Résumé Ce document retrace le travail fait par des professeurs de physique-chimie à la Cité scolaire internationale de Lyon, pendant l'année en classe de seconde en lien avec des travaux de l'équipe ACCES de l'ifé au cours du projet "Dans les pas d'eratosthène". Il comprend un aperçu historique à l'usage du professeur qui permet de replacer le travail d'eratosthène en perspective et permettra permet d'ouvrir l'activité sur des thèmes de convergence (l'histoire des sciences, la démarche scientifique ). Il est suivi d une séance de pratiques expérimentales réalisée avec les élèves, dont l objectif est de : déterminer le rayon de la Terre selon la méthode imaginée par Eratosthène (284 à 193 avant J.C.) faire le lien entre un modèle (la maquette) et le réel Les annexes comprennent un texte historique, une bibliographie, des éphémérides interactifs et des videoconférences faites à l'ifé avec des classes du monde entier.

3 Table des matières... 1 Contexte historique... 1 De la terre plate à la terre sphérique... 1 Eratosthène... 2 Des calculs d'anaxagore à ceux Eratosthène... 3 Approche théorique et réflexion sur la maquette... 4 Maquette et matériel... 5 Pourquoi peut-on dire que les rayons du Soleil arrivant sur la portion allant de Syène à Alexandrie sont-ils parallèles?... 5 Réaliser un schéma de la Terre avec les rayons du soleil au solstice d'été... 5 Estimer la distance entre Syène et Alexandrie A partir des informations contenues dans le document, calculer le rayon terrestre Calculer l'écart relatif par rapport à la valeur réelle du rayon terrestre soit R = 6400 km Approche expérimentale et mesures... 6 Le dispositif... 6 Les consignes... 7 Annexes... 8 Aristote et la forme de la Terre... 8 Cléomède et la mesure d'eratosthène... 8 Bibliographie... 9 Conclusion... 9 Les objectifs pédagogiques du projet... 9 Prolongements... 9 Les éphémérides dans les villes partenaires Les éphémérides en tout lieu Film réalisé à la CSI - Videoconférences La maquette et la mesure présentée en vidéo Vidéoconférences iii

4 Liste des illustrations 1. Eratosthène (né vers 276, mort vers 194 av. J.C.) Eclairement de la Terre lors du solstice d'été Schémas d'après les hypothèses d'anaxagore (à gauche) et d'eratosthène (à droite) Poster réalisé par les élèves sur la méthode d'eratosthène Maquette avec puits et obélisque, présentée à la fête de la science Projecteur modélisant le soleil et ses rayons parallèles Extrait du poster : tous les rayons sont parallèles Un rapporteur représente la Terre en coupe, et deux baguettes sont placées dans le plan vertical Mesurer la hauteur h de la tige plantée en A (Alexandrie) : h=6 cm Mesurer la longueur de l'ombre de la tige sur la sphère d=2,8 cm Les élèves de la CSI présentent leur maquette et le principe de la mesure Chitré, Panama Lafrançaise, France iv

5 par la méthode d'eratosthène Véronique Thévenot, Cité scolaire internationale, Lyon Virginie Kergoat, Cité scolaire internationale, Lyon Christophe Blond-Butlen, Cité scolaire internationale, Lyon Gérard Vidal, ENS de Lyon, Institut français de l'éducation Charles-Henri Eyraud, ENS de Lyon, Institut français de l'éducation, équipe ACCES Publié par Charles-Henri Eyraud Résumé Ce document retrace le travail fait par des professeurs de physique-chimie à la Cité scolaire internationale de Lyon, pendant l'année en classe de seconde en lien avec des travaux de l'équipe ACCES de l'ifé au cours du projet "Dans les pas d'eratosthène". Il comprend un aperçu historique à l'usage du professeur qui permet de replacer le travail d'eratosthène en perspective et permettra permet d'ouvrir l'activité sur des thèmes de convergence (l'histoire des sciences, la démarche scientifique ). Il est suivi d une séance de pratiques expérimentales réalisée avec les élèves, dont l objectif est de : déterminer le rayon de la Terre selon la méthode imaginée par Eratosthène (284 à 193 avant J.C.) faire le lien entre un modèle (la maquette) et le réel Les annexes comprennent un texte historique, une bibliographie, des éphémérides interactifs et des videoconférences faites à l'ifé avec des classes du monde entier. Contexte historique Comment les Anciens sont-ils parvenus à calculer le diamètre de la Terre? De la terre plate à la terre sphérique Au VIème siècle avant J.C., si on pensait que la Terre était plate, on l'imaginait «ronde» comme un disque. Cela suffisait à expliquer les éclipses. La géométrie, discipline dominante chez les Grecs, est en plein essor au VIème siècle. A cette époque, Pythagore fonde son école, dont la pensée est que les secrets de la nature sont dans ceux des nombres. Anaxagore, un précurseur du philosophe Socrate, au Vèmesiècle, ne voyait plus le Soleil et la Lune comme des divinités, mais plutôt comme des boules incandescentes dans le ciel. Il faillit être mis à mort pour impiété. Les observations dont Eratosthène allaient se servir sur les ombres au solstice d'été à Syène et Alexandrie étaient connues, mais on ne pouvait pas les exploiter correctement car on imaginait encore la Terre plate. Puis, peu à peu l'idée de la sphéricité de la Terre s'imposa, jusqu'à être totalement acceptée au IVème siècle. Pour Platon, la sphéricité de la Terre ne faisait aucun doute car la sphère est la figure parfaite par excellence. C'est là un argument dont l'origine est une idée et non pas un fait observable. Aristote, 1

6 disciple de Platon, n'acceptait que des conclusions qui reposent sur l'expérience ou le sens commun. Il décrit donc un ensemble d'observations, comme le fait qu'onn'observe pas les mêmes étoiles selon qu'on est au nord ou au sud. C'est donc à Aristote que revient le mérite d'avoir rédigé la preuve que la Terre est ronde (dans le Traité du Ciel, voir annexe). Alexandrie, ville d'egypte, fut fondée par Alexandre le Grand. Au IIIème siècle, on y construisit la Grande Bibliothèque qui rassemblait tout ce qu'on connaissait à l'époque. La ville supplanta Athènes comme centre intellectuel du monde antique. Eratosthène Eratosthène est un écrivain de langue grecque, né vers 276 av. J.C. à Cyrène à l'ouest d'alexandrie où il passa la fin de sa vie comme directeur de la Bibliothèque. Il est connu comme astronome, géographe, philosophe et mathématicien. Il s'est rendu célèbre pour sa mesure de la circonférence de la Terre. Si d'autres avant lui avaient proposé des chiffres, il est le premier dont on connaisse sa méthode. Figure 1. Eratosthène (né vers 276, mort vers 194 av. J.C.) On peut aussi aussi citer, en mathématique, le crible d'eratosthène, qui est une méthode pour déterminer les nombres premiers par exclusion. On dit que, devenu aveugle avec l'âge et les études, Eratosthène se laissa mourir de faim car il ne pouvait plus contempler le ciel. Au siècle suivant, Alexandrie a produit un autre astronome et géographe célèbre : il s'agit de Claude Ptolémée, dont l'œuvre majeure, l'almageste, nous est parvenue par les Arabes. Il y a fait la synthèse des connaissances de l'antiquité en astronomie, selon lesquelles on a décrit le mouvement des planètes jusqu'à la révolution copernicienne (XVIème siècle). C'est vers 250 avant J.C. que s'effectuèrent les premières tentatives de la mesure du diamètre de la Terre. Eratosthène, raisonna ainsi : Syène (actuellement Assouan) était une ville dont la latitude se situait à 23,5 degrés Nord, c'est-à-dire sur le Tropique du Cancer. Les Anciens savaient que, entre les lignes des Tropiques, le Soleil passe au zénith au moins une fois par an. Pour le Tropique du Cancer, la date est unique et tombe le jour du solstice d'été, jour où le soleil est au plus haut dans le ciel. A Syène, et à tout endroit ayant une latitude Nord de 23,5 degrés (Tropique du Cancer), le jour du solstice d'été 1 à midi solaire, le Soleil est au zénith ; on peut voir sa lumière au fond d'un puits creusé verticalement. Mais à la même date et à la même heure, dans la ville d'alexandrie située plus au Nord (31 degrés de latitude Nord), on constate que les rayons du soleil n'atteignaient pas le fond des puits. Ils faisaient un angle de 7,5 degrés par rapport à la verticale. D'autre part, Eratosthène connaissait la distance entre Syène et Alexandrie : en effet, pour aller de Syène à Alexandrie, il fallait 50 jours à une caravane de chameaux qui parcourait une distance 1 Solstice d'été : Le solstice est un événement astronomique qui se produit lorsque la position du Soleil par rapport au plan de l'équateur, vue de la Terre, atteint sa position extrême méridionale ou septentrionale (déclinaison extrêmale). Par extension, le "jour du solstice" est abrégé en "solstice" et désigne le jour de l'année pendant lequel l'évènement se produit. Lors du solstice d'été d'hémisphère nord, à midi solaire local, le soleil atteint sa hauteur maximale de l'année en tout lieu situé au nord du tropique du Cancer. Il est donc facile de savoir que c'était le le même jour du solstice d'été lorsqu'on a fait une mesure de hauteur méridienne du soleil en deux lieux différents. 2

7 quotidienne de 100 stades ; le stade était l'unité de longueur et valait environ 160 m. Connaissant la distance entre ces deux villes, on arriva au raisonnement suivant : les rayons du Soleil arrivent tous sur la Terre parallèles entre eux. Si la Terre était plate, les rayons arriveraient aussi bien àla verticale d'alexandrie qu'à la verticale de Syène. Or, on constate une différence de 7,5 degrés. Figure 2. Eclairement de la Terre lors du solstice d'été Des calculs d'anaxagore à ceux Eratosthène C'est donc au IIIème siècle, à Alexandrie, devenue le centre intellectuel du monde connu, en Egypte où l'on avait observé l'effet du solstice d'été sur les ombres, que toutes les conditions étaient réunies pour la mesure de la circonférence de la Terre. Le schéma gauche de la figure ci-dessous représente les ombres dans la première hypothèse, la Terre plate comme un disque. Le Nord est donc vers la gauche de cette figure. Le schéma droit de la figure ci-dessous représente les ombres dans la deuxième hypothèse, celle de la Terre sphérique. Le Nord est vers le haut de la sphère. Figure 3. Schémas d'après les hypothèses d'anaxagore (à gauche) et d'eratosthène (à droite) Anaxagore et Eratosthène partent des mêmes observations : absence d'ombre à Syène, mesure de l'ombre de l'obélisque à Alexandrie et donc de l'inclinaison des rayons solaires à Alexandrie, distance entre Alexandrie et Syène connue ; Leurs hypothèses sont différentes (Terre plate ou sphérique), et leurs raisonnements géométriques les conduisirent à des conclusions cohérentes, mais différentes. 3

8 Les voici résumées dans un extrait d'après Une étoile nommée Soleil, de G. Gamow : «Anaxagore prétendit que le Soleil flottait à environ 6500 km de la surface de la Terre. Son raisonnement était assez logique. Des voyageurs revenant de la ville de Syène lui avaient appris que le jour du solstice d'été, à midi, le Soleil se trouve au zénith. Il savait d'autre part qu'à Alexandrie, 5000 stades (1 stade 160 m) au nord de Syène, le Soleil, ce même jour à midi, était à peu près à sept degrés du zénith. Croyant la Terre plane, il traça une figure, d'où il conclut que la hauteur du Soleil au-dessus de la Terre était égale à 6500 km.» «Le calcul mathématique d'anaxagore était correct, mais ses prémisses étaient fausses (la Terre n'est pas plane!). Deux siècles plus tard, son raisonnement fut repris par Eratosthène, pour qui la différence des positions du Soleil au solstice à Alexandrie et à Syène était imputable, non à la distance de celuici à la Terre, mais à la courbure de celle-là. Il supposa que le Soleil était assez éloigné pour que ses rayons frappent la surface terrestre en faisceaux parallèles ; il put alors conclure, à l'aide d'un schéma, que la Terre était une sphère de rayon voisin de 6500 km.» Figure 4. Poster réalisé par les élèves sur la méthode d'eratosthène Approche théorique et réflexion sur la maquette L'activité proposée ici permet de reproduire le raisonnement d'eratosthène par la géométrie (à l'aide d'une maquette) Figure 5. Maquette avec puits et obélisque, présentée à la fête de la science 4

9 Figure 6. Projecteur modélisant le soleil et ses rayons parallèles Maquette et matériel Maquette : sphère de polystyrène (décorée, avec les points représentant Alexandrie et Syène) Un rapporteur Grandes aiguilles Mètre ruban Source de lumière éloignée (8 mètres); projecteur de diapositives Règle graduée Pourquoi peut-on dire que les rayons du Soleil arrivant sur la portion allant de Syène à Alexandrie sont-ils parallèles? Piste de réflexion : penser à la distance Terre Soleil Réponse : car le soleil est très éloigné de la terre Figure 7. Extrait du poster : tous les rayons sont parallèles Réaliser un schéma de la Terre avec les rayons du soleil au solstice d'été Dessiner la terre avec l'axe des pêles, l'équateur et les tropiques Représenter un puits à Syène (sur le Tropique du Cancer) et un obélique à Alexandrie (latitude 30 N) Représenter les rayons du soleil le jour du solstice d'été d'hémisphère Nord 5

10 Estimer la distance entre Syène et Alexandrie. Piste de réflexion : se référer au texte Réponse : 100 stades en 50 jours soit 5000 stades 1 stade équivaut à 160m donc la distance entre les deux villes est de m soit 800km A partir des informations contenues dans le document, calculer le rayon terrestre. Piste de réflexion : penser à la règle de trois Réponse : On constate un angle de 7,5 pour une distance entre les deux villes de 800km Donc pour un angle de 360 on a une distance de 360 x 800 /7,5 = 38400km qui correspond au périmètre de la terre. On en déduit le rayon de la terre sachant que P=2.α.R Soit R= 6114km Calculer l'écart relatif par rapport à la valeur réelle du rayon terrestre soit R = 6400 km. Piste de réflexion : l'écart relatif est à ramener à la valeur réelle, n'a pas d'unité et est à exprimer en % Réponse : écart relatif ( )/ 6400 = 0,045 soit 4,5% Approche expérimentale et mesures Le dispositif L'activité proposée ici permet de reproduire le raisonnement d'eratosthène par le calcul (à l'aide de la trigonométrie). La maquette permet de reproduire l'expérience sur une table d'élève avec une source lumineuse qui fournit un faisceau quasi parallèle. Figure 8. Un rapporteur représente la Terre en coupe, et deux baguettes sont placées dans le plan vertical 6

11 Les consignes Disposer l'ensemble de façon à ce qu'aucune n'ombre n'apparaisse au pied de la baguette plantée en S (qui représente le puits à Syène). Mesurer à l'aide du mètre ruban les longueurs longueur de l'arc SA "distance Syène-Alexandrie" SA=6,5cm hauteur h "hauteur de l'obélisque" h=6,0cm longueur d "longueur de l'ombre de l'obélisque" d=2,8cm Figure 9. Mesurer la hauteur h de la tige plantée en A (Alexandrie) : h=6 cm Figure 10. Mesurer la longueur de l'ombre de la tige sur la sphère d=2,8 cm Montrer que tan α = d/h On le démontre avec les angles internes ; externes sur la figure de l'approche théorique En déduire la valeur de α en radian. Les élèves calculent α=0,44 rad (soit 25 ) A partir des valeurs de SA et de α, calculer le rayon R de la maquette (pour rappel SA = Rα). Les élèves calculent R=6,5/0,44 = 14,7 Vérifier la valeur trouvée sur le rapporteur à l'aide du mètre ruban. 7

12 En effet les rapporteurs ont un rayon d'environ 16 cm et retrouvent l'ordre de grandeur Annexes Aristote et la forme de la Terre Aristote Aristote est un philosophe grec né à Stagire en Macédoine (d où le surnom de «Stagirite»), en 384 av. J.C., mort à Chalcis, en Eubée, en 322 av. J.-C. Dans son ouvrage "Du ciel, II,. 14» Trad. Paul Moraux, Ed Belles Lettres, 1965 il montre à l'aide les raisons qui font penser que la terre est sphérique. Sphéricité de la Terre Argument tiré des éclipses de lune : On s'en aperçoit encore grâce aux phénomènes qui tombent sous les sens. Autrement, les éclipses de lune ne présenteraient pas les sections que l'on sait. En fait, lors de ses phases mensuelles, la lune offre tous les types de divisions (elle est coupée par une ligne droite ou se fait biconvexe ou creuse), mais lors des éclipses, elle a toujours une ligne incurvée comme limite. Par conséquent, comme l'éclipse est due à l'interposition de la terre, c'est le profil de la terre qui, à cause de sa forme sphérique, produit cette figure. Grandeur de la Terre La manière dont les astres nous apparaissent ne prouve pas seulement que la terre est ronde, mais aussi que son étendue n'est pas bien grande. En effectuant un déplacement minime vers le sud ou vers l'ourse, nous voyons se modifier le cercle d'horizon; par suite, les astres d'au dessus de nous changent considérablement, et ce ne sont pas les mêmes qui brillent au ciel quand on va vers l'ourse et quand on va vers le midi. Certains astres visibles en Egypte ou dans le voisinage de Chypre sont invisibles dans les régions septentrionales... Chez les mathématiciens, ceux qui tentent de calcule la longueur de la circonférence terrestre la disent d environ quarante myriades de stades... En se fondant sur ces preuves, on conclura que, de toutes nécessités, la masse de la Terre est non seulement sphérique, mais en outre n est pas bien grande par rapport aux dimensions des autres astres. Cléomède et la mesure d'eratosthène Cléomède, Théorie élémentaire (de motu circulari corporum caelestium) : Texte présenté, traduit et commenté par R. Goulet, Vrin, «Histoire des doctrines de l antiquité classique», 1980, On connait mal la vie de Cleomède qui vécu entre 50 avant et 100 après J.C. On connait un seul ouvrage de lui "Cyclice theoria" ou "Théorie circulaire des corps célestes". Cléomède y décrit notament les procédés utilisés par Ératosthène et Posidonios pour calculer la longueur du méridien terrestre. «Le procédé d'ératosthène, qui relève de la géométrie, passe pour un peu plus obscur. Pour clarifier son propos, nous allons formuler les diverses hypothèses de départ. Posons en premier lieu, dans ce cas aussi, que Syène et Alexandrie sont sous le même méridien ; en second lieu, que la distance entre les villes est de stades ; en troisième lieu, que les rayons émis par différentes parties du soleil sur différentes parties de la terre sont parallèles, ce que les géomètres prennent pour hypothèse ; en quatrième lieu, ce qui est démontré par les géomètres, que les droites qui coupent des parallèles déterminent des angles alternes égaux ; en cinquième lieu, que les arcs interceptés par des angles égaux sont semblables, c'est-à-dire qu'ils sont dans la même proportion et le même rapport avec leurs cercles propres, ce qui est également démontré par les géomètres, car chaque fois que des arcs sont interceptés par des angles égaux, si l'un d'eux, n'importe lequel, est la dixième partie de son cercle propre, tous les autres seront la dixième partie de leurs cercles propres.» 8

13 Bibliographie Oeuvres d'eratosthène Le traité des mesures (de la Terre), est attesté par Héron d Alexandrie (65 après J.C.) et Macrobe (400 après J.C.). Cléomède (2e siècle après J.C.) décrit précisément le procédé dans «Le Mouvement circulaire des corps», I, Arsinoe (mémoire sur la reine Arsinoe; perdu; mentionné par Athenaeus dans Deipnosophistae) Collection de fragments de mythes Hellenistic sur constellations, appelé Catasterismi (Katasterismoi), a été attribué à EratostheneEtLaMesureDuRayonDeLaTerres, peut-être pour ajouter à sa crédiblité Le livre «Géographie» est décrit et critiqué par Strabon (65 avant J.C.-24 après J.C.) Ouvrages ou articles sur Eratosthène Eratosthène de Cyrène, le pionnier de la géographie, Germaine Aujac, Editions CHTS, 2001 Nombreux articles du Bulletin de l'union des Professeurs de Physique et Chimie dont Bup 105, octobre 2011, Quelques éléments historiques et didactiques sur l expérience d Ératosthène par Nicolas Decamp et Cécile de Hosson. Conclusion Les objectifs pédagogiques du projet Comprendre le raisonnement scientifique qui conduit à faire une mesure dans le domaine des très grandes longueurs (on pourrait parler de l'infiniment grand, en relation avec l'époque de la mesure). De la représentation au réel : faire le lien entre le modèle (la maquette) et le réel. Avoir un recul critique sur le résultat de la mesure : notions d'ordre de grandeur et d'incertitudes. Ouverture sur l'histoire des sciences Transversalité : mathématiques (angles alternes, triangulation) ; géographie (l'egypte), le Globe (méridiens, tropique) Prolongements Cette activité illustre comment on pouvait mener des raisonnements scientifiques très aboutis. avec les moyens techniques modestes dont disposaient les Anciens, mais aussi avec un effort conceptuel immense pour bouleverser les représentations de leurs croyances et enfin avec les découvertes de l'époque en géométrie. Mais il est d'autres exemples où les Anciens ont affirmé des choses fausses car il entrait dans leur démonstration une part de spéculation, c'est-à-dire de raisonnements issus de suppositions ou de croyances. L'investissement des élèves dans le contexte historique, le projet, ainsi que dans le film, leur a permis de mieux maitriser l'ensemble de la méthode et les calculs. 9

14 On peut imaginer des prolongements si des lycéens souhaitent refaire l'expérience le 21 juin prochain. Pour cela, il faut 2 villes distantes, par exemple Lyon et Madrid. Il faudra alors modifier le protocole et des questions se posent : Aucune des deux villes ne se trouvent sur la ligne du tropique Pour les 2 villes, un bâton planté verticalement aura une ombre à midi le jour du solstice, mais une ombre différente. Comment peut-on connaître la différence de latitude entre les deux villes? Les deux villes ne sont pas sur le même méridien Quelle est la conséquence pour faire la mesure des ombres? Quelle est la conséquence pour la distance à prendre entre les deux villes? Ainsi, s'il y a beaucoup de possibilités d'activités à partir de la mesure d'eratosthène, c'est bien parce que la mesure n'est finalement pas très difficile et que, autour de celle-ci, et selon les centres d'intérêt de l'enseignant et de la classe, on peut faire toute sorte de développement sur des thèmes transversaux : histoire, géographie, géométrie, incertitudes Cette activité est donc une source d'enrichissement certaine pour les élèves, ce qui explique sans doute sa popularité. Les éphémérides dans les villes partenaires Ephemerides1 Les éphémérides en tout lieu Ephemerides2 Film réalisé à la CSI - Videoconférences La maquette et la mesure présentée en vidéo Figure 11. Les élèves de la CSI présentent leur maquette et le principe de la mesure Vidéoconférences Chitré 2008 Figure 12. Chitré, Panama Lafrançaise 2008 Figure 13. Lafrançaise, France 10

Seconde MESURER LA TERRE Page 1 MESURER LA TERRE

Seconde MESURER LA TERRE Page 1 MESURER LA TERRE Seconde MESURER LA TERRE Page 1 TRAVAUX DIRIGES MESURER LA TERRE -580-570 -335-230 +400 IX - XI siècles 1670 1669/1716 1736/1743 THALES (-à Milet) considère la terre comme une grande galette, dans une

Plus en détail

Univers : Détermination de distances dans le Système Solaire

Univers : Détermination de distances dans le Système Solaire Dossier de Physique Niveau 5 ème à 6 ème secondaire Univers : Détermination de distances dans le Système Solaire Bouquelle Véronique Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, Antenne de Formation

Plus en détail

Calcul de la distance Terre-Lune par des méthodes géométriques

Calcul de la distance Terre-Lune par des méthodes géométriques Atelier Mathenjeans: collèges Paul Esquinance de La réole (Gironde) et de Mana (Guyane) Calcul de la distance Terre-Lune par des méthodes géométriques 1. Calcul du rayon de la Terre: méthode d'eratosthène.

Plus en détail

Un projet interdisciplinaire

Un projet interdisciplinaire Projet Eratosthène Ceci est une introduction au Guide de l Enseignant: il présente d'abord les observations faites par Eratosthène, ses hypothèses et ses conclusions, suivies par un aperçu de la façon

Plus en détail

MATHÉMATIQUES & ASTRONOMIE CALCULS DE DISTANCES ASTRONOMIQUES NOM : Prénom :

MATHÉMATIQUES & ASTRONOMIE CALCULS DE DISTANCES ASTRONOMIQUES NOM : Prénom : MATHÉMATIQUES & ASTRONOMIE CALCULS DE DISTANCES ASTRONOMIQUES NOM : Prénom : 4 ème du collège, année 2006/2007 Plan des séquences : Séquence 1 : La mesure de la Terre par Eratosthène Séquence 2 : Détermination

Plus en détail

Les contributions de Copernic et Galilée ou la lente avancée des Sciences...

Les contributions de Copernic et Galilée ou la lente avancée des Sciences... Les contributions de Copernic et Galilée ou la lente avancée des Sciences... Retour sur les étapes clés / pistes d'activités en classe Stage "Le ciel et la Terre" Année 2012-2013 S.Rondi Animateur Sciences

Plus en détail

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 Narration de séance et productions d élèves... 6 1 Fiche professeur ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF

Plus en détail

Première partie : les distances dans le système solaire

Première partie : les distances dans le système solaire Mesurer des distances dans le système solaire Pierre Causeret(*) Après avoir rappelé les principales méthodes pour mesurer des distances dans le système solaire (dont plusieurs sont réalisables avec des

Plus en détail

MESURER LA TERRE AVEC UN BATON "SUR LES PAS D'ÉRATOSTHÈNE"

MESURER LA TERRE AVEC UN BATON SUR LES PAS D'ÉRATOSTHÈNE MESURER LA TERRE AVEC UN BATON "SUR LES PAS D'ÉRATOSTHÈNE" Emmanuel Di Folco David Jasmin Depuis septembre 2000, des centaines de classes de cycle 3 et de collège participent à un projet international

Plus en détail

Comment a-t-on mesuré l'univers?

Comment a-t-on mesuré l'univers? Comment a-t-on mesuré l'univers? Des corps célestes les plus proches, la Terre est celui dont la forme est la plus difficile à déterminer. Ayant le "nez dessus" on manque de recul pour l'observer : il

Plus en détail

Fiche de préparation

Fiche de préparation Fiche de préparation Auteurs : Fatiha, Bruna DISCIPLINE Sciences expérimentales et technologie CYCLE NIVEAU CM2 Connaissances -la Lune tourne autour de la Terre, elle est son satellite ; -la Lune est éclairée

Plus en détail

L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France)

L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France) L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France) Pierre Thomas, ENS Lyon Observatoire de Lyon 384 000 km Voici les orbites de la Terre et de la

Plus en détail

Calcul de la distance de la Lune par parallaxe

Calcul de la distance de la Lune par parallaxe Calcul de la distance de la Lune par parallaxe La Lune au 5 ème jour Sommaire Feuille de route p.3 I) Introduction 1) La Lune dans l Histoire p.4 2) Parallaxe de la Lune p.4 II) Expérience 1) Mise en situation

Plus en détail

Les dossiers pédagogiques du planétarium. Les éclipses

Les dossiers pédagogiques du planétarium. Les éclipses Les dossiers pédagogiques du planétarium Les éclipses Ce dossier pédagogique vous aidera : - A préparer votre venue au planétarium - A prolonger votre visite par d'autres activités - A mieux connaître

Plus en détail

Le modèle des lentilles minces convergentes

Le modèle des lentilles minces convergentes 1 Le modèle des lentilles minces convergentes LES LENTILLES MINCES CNVERGENTES résumés de cours Définition Une lentille est un milieu transparent limité par deux faces dont l'une au moins est sphérique.

Plus en détail

Géométrie. Itinéraire de visite

Géométrie. Itinéraire de visite Itinéraire de visite Géométrie Niveau collège Mathématiques : 5e, 4e, 3 e et seconde Disciplines concernées : géométrie du triangle, solides platoniciens Temps de visite : 1 heure Cet itinéraire de visite

Plus en détail

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Yves A. Delhaye 10 mai 2015 15 :21 Résumé Le lien entre les orbites des astres dans le système solaire et les coniques est établi. La définition des coniques

Plus en détail

L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001

L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001 L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001 LES TACHES SOLAIRES En 1611, GALILEE et trois autres observateurs redécouvrent les taches solaires grâce à la lunette (elles

Plus en détail

Les dossiers pédagogiques du planétarium. La Lune

Les dossiers pédagogiques du planétarium. La Lune Les dossiers pédagogiques du planétarium La Lune Ce dossier pédagogique vous aidera : - A préparer votre venue au planétarium - A prolonger votre visite par d'autres activités - A mieux connaître le sujet

Plus en détail

Les dossiers pédagogiques du planétarium. La Lune

Les dossiers pédagogiques du planétarium. La Lune Les dossiers pédagogiques du planétarium La Lune Ce dossier pédagogique vous aidera : - A préparer votre venue au planétarium - A prolonger votre visite par d'autres activités - A mieux connaître le sujet

Plus en détail

Site internet pour récupérer les notes de cours en pdf + bibliographie. http://www2.oca.eu/spip.php?article319. L examen

Site internet pour récupérer les notes de cours en pdf + bibliographie. http://www2.oca.eu/spip.php?article319. L examen Site internet pour récupérer les notes de cours en pdf + bibliographie http://www2.oca.eu/spip.php?article319 L examen 2. Le cosmos grec d Anaximandre à Aristote Milet dans le monde antique Au VIè siècle

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

EXERCICES SUR LE COURS 1

EXERCICES SUR LE COURS 1 Mises au point en navigation - Rappels mathématiques Page 14 SUR LE COURS 1 Année 2010 Exercice 1.1 Effectuez les calculs suivants: 1,3+13,1+(-12,7) 1,4+(-6,2)-(-4,1) 1,5*(-2) (-3,14)*(-1,25) [3,2-(-1,5)]*(-2)

Plus en détail

La hauteur du Soleil et la durée d une journée

La hauteur du Soleil et la durée d une journée La hauteur du Soleil et la durée d une journée On dit que le Soleil se lève à l Est pour se coucher à l Ouest ou encore que le Soleil est au zénith à midi. Cela n est pas vrai ou plus exactement pas toujours

Plus en détail

Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil. 1. Ombres et lumière

Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil. 1. Ombres et lumière Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil 1. Ombres et lumière L'ombre propre et L'ombre portée Dans la salle de classe obscure, plaçons un objet opaque entre une source ponctuelle

Plus en détail

Un jour un problème Cycle 3

Un jour un problème Cycle 3 Le premier de la classe Un jour un problème Cycle 3 Je fais un tableau dans lequel j écris le nombre de 1 à 99. Dans ce tableau : J entoure le 1, je passe au nombre suivant : c est 2 ; je l entoure et

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE N 1

DEVOIR SURVEILLE N 1 Année 2011/2012 - PCSI-2 DS 01 : Optique 1 DEVOIR SURVEILLE N 1 Samedi 24 Septembre 2011 Durée 3h00 Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique Exercices Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique E. (a) On a 33, 2 0cm et 20 cm. En utilisant l équation 5.2, on obtient 33 0 cm 33 20 cm 858 cm Le chat voit le poisson à 858 cm derrière

Plus en détail

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS ETUDE DE MOUVEMENTS I) OBSERVATION DU MOUVEMENT DE MARS Le mouvement de Mars dans le ciel a été observé depuis l Antiquité, notamment par les babyloniens. Les grecs avaient également observé le phénomène,

Plus en détail

Méthodes et pratiques scientifiques : des situations de recherche en astronomie pour la classe de seconde.

Méthodes et pratiques scientifiques : des situations de recherche en astronomie pour la classe de seconde. Colloque CORFEM, 13-14/06/2013, Grenoble Méthodes et pratiques scientifiques : des situations de recherche en astronomie pour la classe de seconde. Dominique Spehner, Michèle Gandit, Christine Kazantsev

Plus en détail

Les points cardinaux et la boussole

Les points cardinaux et la boussole MODULE Cycle : 3 Classe : CM1 Programme Compétences visées Le ciel et la Terre La boussole Les points cardinaux et la boussole Engager les élèves dans une démarche de construction d'un modèle scientifique

Plus en détail

Les phases de la Lune Description de la face visible de la Lune dans le ciel

Les phases de la Lune Description de la face visible de la Lune dans le ciel Les phases de la Lune Description de la face visible de la Lune dans le ciel Nicolas Rambaux Nicolas.Rambaux@imcce.fr (Crédit : Antonio Cidadao) 1 Résumé Ce document décrit le mouvement de la Lune autour

Plus en détail

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES EXPÉRIENCE 5 MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES I. Introduction et objectifs Les miroirs et les lentilles sont des objets utilisés quotidiennement. Le miroir le plus répandu (et le plus simple) est le miroir

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

Première partie situation de départ:

Première partie situation de départ: Alternance jour/nuit cycle: 3 Connaissances visées: la Terre tourne sur elle-même: c'est ce qui explique l'alternance du jour et de la nuit. La terre tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre

Plus en détail

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 1. Propagation rectiligne de la lumière (Euclide, ~300 av. J.-C. - ~260av. J.-C.) Durée : environ 1h00 en classe Construction d

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Gabriel Scherer TS3 TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE TPP4.odt 1/6 Rappels : 1 U.A. = 1,497.10 11 m Constante de gravitation universelle G = 6,67.10 11 u.s.i.

Plus en détail

Une classe Astronomie

Une classe Astronomie Organisation prévue : Une classe Astronomie L'encadrement de l'activité «Astronomie» par un intervenant spécialisé. Du CALA (Centre d Astronomie de Lyon Ampère) Chaque classe est scindée en 2 groupes qui

Plus en détail

SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre

SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre Sommaire des séances CE2 Séance 1 Séance 2 CM1 Séance 3 Séance 4 CM2 Séance 5 La Lune a-t-elle toujours la même forme? Pourquoi la Lune change-t-elle

Plus en détail

ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points)

ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points) ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points) Pour cet exercice, l'utilisation de la calculatrice est autorisée Trois siècles avant notre ère, le célèbre savant grec Aristote affirmait qu "une masse d or, de

Plus en détail

Emilien Suquet, suquet@automaths.com

Emilien Suquet, suquet@automaths.com THEOREE DE THLES Emilien Suquet, suquet@automaths.com I Le théorème de Thalès? Thalès est un mathématicien grec qui aurait vécu au VI ème siècle avant Jésus hrist. ous ne le connaissons qu à travers les

Plus en détail

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre.

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. Révision physique optique 534 2011-2012 Nom : Groupe : 054534 Physique Révision Optique 2011-2012 1 Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. D'après ce

Plus en détail

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TS Spécialité-ptique 1-formation d une image T.P-cours de Physique n 1 : IMGE RMEE PR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Partie : Produire des Il faudra être capable de : images et observer Positionner sur

Plus en détail

DURÉE DU JOUR EN FONCTION DE LA DATE ET DE LA LATITUDE

DURÉE DU JOUR EN FONCTION DE LA DATE ET DE LA LATITUDE DURÉE DU JUR E FCTI DE LA DATE ET DE LA LATITUDE ous allons nous intéresser à la durée du jour, prise ici dans le sens de période d éclairement par le Soleil dans une journée de 4 h, en un lieu donné de

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique n est plus sur l axe, il n y a plus très denses au voisinage d une courbe Pour un point à distance finie, il n y a plus stigmatisme:

Plus en détail

C H A P I T R E 2 C A L C U L S A L G E B R I Q U E S

C H A P I T R E 2 C A L C U L S A L G E B R I Q U E S Classe de Troisième C H A P I T R E C A L C U L S A L G E B R I Q U E S UTILISER DES LETTRES...4 EXPRESSIONS ÉQUIVALENTES...6 VOCABULAIRE DU CALCUL LITTÉRAL...7 RÉDUCTIONS D'ÉCRITURES...9 DÉVELOPPER UN

Plus en détail

Les Cadrans Solaires

Les Cadrans Solaires Les Cadrans Solaires Travail de Maturité Michel Di Salvo 3M7 Gymnase Auguste Piccard Lundi 13 Novembre 006 Florentin Acker Table des matières Travail de maturité Michel Di Salvo Résumé - page Liste des

Plus en détail

Habileté 49 : Prendre des décisions

Habileté 49 : Prendre des décisions Enseignement des habiletés sociales au secondaire Groupe 1 : Habiletés de planification Habileté 49 : Prendre des décisions Par Sandra Beaulac Fiche de planification Habileté sociale : PRENDRE DES DÉCISIONS

Plus en détail

BREVET CENTRES ETRANGERS juin 2012

BREVET CENTRES ETRANGERS juin 2012 ACTIVITES NUMERIQUES (12 POINTS) Exercice 1 1- Calculer 1 4 + 2 x 4. 1 4 + 2 x 4 = 1 4 + 2 4 = 1 + 2 4 = 4 BREVET CENTRES ETRANGERS juin 2012 2- Au goûter, Lise mange 1 du paquet de gâteaux qu elle vient

Plus en détail

«De la modélisation à la maquettisation» ou «Comment passer du modèle en 3D à la maquette en 2D.»

«De la modélisation à la maquettisation» ou «Comment passer du modèle en 3D à la maquette en 2D.» ANIMATION SCIENCES DU 06/02/13 : «De la modélisation à la maquettisation» ou «Comment passer du modèle en 3D à la maquette en 2D.» Points des IO : (Annexe 1) Comprendre le phénomène d alternance du jour

Plus en détail

La perspective à point de fuite

La perspective à point de fuite La perspective à point de fuite 1. L'expérience de Brunelleschi C'est à l'architecte, ingénieur et sculpteur florentin Filippo Brunelleschi (1377-1446) que revient le mérite d'avoir démontré les principes

Plus en détail

Éclipse de Lune. qu est-ce qu une éclipse de lune?

Éclipse de Lune. qu est-ce qu une éclipse de lune? ACCUEIL Éclipse de Lune Frédéric Élie, août 2010 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures, est INTERDITE.

Plus en détail

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON 1. Les objectifs 1.1. La mise en évidence du phénomène d`interférence pour obtenir des

Plus en détail

obs.4 Un modèle pour l œil exercices

obs.4 Un modèle pour l œil exercices obs.4 Un modèle pour l œil eercices Savoir son cours Mots manquants Les rayons de lumière en provenance d un objet pénètrent dans l œil, traversent plusieurs milieu transparents et forment l image de l

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

OBS.2 UN MODÈLE POUR L ŒIL exercices

OBS.2 UN MODÈLE POUR L ŒIL exercices OBS.2 UN MODÈLE POUR L ŒIL eercices SAVOIR SON COURS ❶ Mots manquants Les rayons de lumière en provenance d un objet pénètrent dans l œil, traversent plusieurs milieu transparents et forment l image de

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

COTTAZ Céline DESVIGNES Emilie ANTHONIOZ-BLANC Clément VUILLERMET DIT DAVIGNON Nicolas. Quelle est la trajectoire de la Lune autour de la Terre?

COTTAZ Céline DESVIGNES Emilie ANTHONIOZ-BLANC Clément VUILLERMET DIT DAVIGNON Nicolas. Quelle est la trajectoire de la Lune autour de la Terre? COTTAZ Céline DESVIGNES Emilie ANTHONIOZ-BLANC Clément VUILLERMET DIT DAVIGNON Nicolas Quelle est la trajectoire de la Lune autour de la Terre? Terminale S1 Lycée Elie Cartan Olympiades de Physiques 2003-2004

Plus en détail

Soleil, Terre, Lune : phases, éclipses et marées

Soleil, Terre, Lune : phases, éclipses et marées Soleil, Terre, Lune : phases, éclipses et marées On a vu (fiche «Système solaire») comment définir les positions relatives de la Terre, du Soleil et des planètes. Pour le trio Soleil-Terre-Lune, on a également

Plus en détail

LE JOUR ET LA NUIT SUR LA TERRE LES ECLIPSES Réaliser des simulations simples pour mieux comprendre et schématiser

LE JOUR ET LA NUIT SUR LA TERRE LES ECLIPSES Réaliser des simulations simples pour mieux comprendre et schématiser E JU ET NUIT U TEE E ECIPE éaliser des simulations simples pour mieux comprendre et schématiser vec quel matériel? Une boule de polystyrène placée au soleil est éclairée pour moitié, exactement comme n

Plus en détail

Les lentilles minces TP 3

Les lentilles minces TP 3 TP 3 Les lentilles minces Mots-clefs : lentille convergente, lentille divergente, distance focale, équation de conjugaison, réel, virtuel, méthode de Silbermann, autocollimation. Vous disposez de : un

Plus en détail

La gravité entre la Terre et la Lune. Qu est-ce que la gravitation?

La gravité entre la Terre et la Lune. Qu est-ce que la gravitation? Il était une fois, un homme du nom d Isaac Newton se promenant dans un verger. Alors qu il se reposait à l ombre sous un pommier, il reçut une pomme sur la tête. Une question lui vint donc à l esprit!

Plus en détail

Montage de physique n 3 : Formation optique d'une image

Montage de physique n 3 : Formation optique d'une image Montage de physique n 3 : Formation optique d'une image Niveau concerné : 2 nde et Term Spé Sources manuel Nathan série Sirius 1 ère S (Avril 2005) manuel Hachette Terminale S - Enseignement de spécialité

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

DÉMARCHES D INVESTIGATION AU COLLÈGE

DÉMARCHES D INVESTIGATION AU COLLÈGE Moyens IFÉ - IREM DÉMARCHES D INVESTIGATION AU COLLÈGE Sonia GRODOWSKI, collège Évariste Galois, Montauban Ghislaine GUEUDET, IUFM-UBO Carole LE BELLER, collège les Ormeaux, Rennes Marie-Pierre LEBAUD,

Plus en détail

Mathématiques et petites voitures

Mathématiques et petites voitures Mathématiques et petites voitures Thomas Lefebvre 10 avril 2015 Résumé Ce document présente diérentes applications des mathématiques dans le domaine du slot-racing. Table des matières 1 Périmètre et circuit

Plus en détail

Mesure, précision, unités...

Mesure, précision, unités... 1. Introduction Mesure, précision, unités... La physique, science expérimentale, impose un recours à l'expérience pour élaborer, infirmer ou confirmer les théories. Mais cette démarche qui fait qu'une

Plus en détail

6 Les forces mettent les objets en mouvement.

6 Les forces mettent les objets en mouvement. 6 Les forces mettent les objets en mouvement. Tu dois devenir capable de : Savoir expliquer la proportion directe entre la force et l accélération à l aide d un exemple ; expliquer la proportion inverse

Plus en détail

Mesures de distances : la parallaxe pour les objets inaccessibles. G. Paturel, Observatoire de Lyon

Mesures de distances : la parallaxe pour les objets inaccessibles. G. Paturel, Observatoire de Lyon AVEC NOS ÉLÈVES Mesures de distances : la parallaxe pour les objets inaccessibles G. Paturel, Observatoire de Lyon Résumé : L'exercice que nous vous proposons ici est, nous l'espérons, formateur. Il présente

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

BREVET BLANC n 1 Janvier 2014 Épreuve de Mathématiques Durée: 2 heures

BREVET BLANC n 1 Janvier 2014 Épreuve de Mathématiques Durée: 2 heures Numéro d'anonymat :.... BREVET BLANC n 1 Janvier 2014 Épreuve de Mathématiques Durée: 2 heures L utilisation des calculatrices est autorisée. CE SUJET SERVIRA DE CHEMISE DANS LAQUELLE LE CANDIDAT RENDRA

Plus en détail

* * * * Croquis n 1. * * * Croquis n 2

* * * * Croquis n 1. * * * Croquis n 2 La relativité du mouvement des astres 1. Votre mission En 1610, Galilée, depuis la ville de Padova en Italie, a observé le ciel étoilé avec sa lunette astronomique. Il a mené ce travail au mois de Janvier

Plus en détail

TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter. 1. Les lois de la mécanique céleste dans le système solaire :

TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter. 1. Les lois de la mécanique céleste dans le système solaire : TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter Objectif : calculer la masse de Jupiter en observant le mouvement de ses satellites et en utilisant la 3ème loi de Kepler 1. Les lois

Plus en détail

LES PHASES DE LA LUNE

LES PHASES DE LA LUNE LES PHASES DE LA LUNE Il est d abord nécessaire de tirer des conclusions claires de l OBSERVATION d un cycle de Lune : Nous sommes habitués à voir la Lune changer d aspect de jour en jour, voici ce que

Plus en détail

DESSIN EN PERSPECTIVE.

DESSIN EN PERSPECTIVE. DESSIN EN PERSPECTIVE. Pour représenter le volume d un objet ou d une image dans un plan, on utilise la perspective. C'est l'art de représenter les objets en trois dimensions sur une surface à deux dimensions,

Plus en détail

Prénom Nom Classe. Voyage au coeur du temps. avec Pierrot l'horlo

Prénom Nom Classe. Voyage au coeur du temps. avec Pierrot l'horlo Prénom Nom lasse oyage au coeur du temps avec Pierrot l'horlo Qu est-ce que le temps? iens le découvrir avec Pierrot l Horlo Pour toi, qu est-ce-que le temps? Ecris en une phrase ce que cela représente

Plus en détail

Diplôme National du Brevet. Épreuve blanche Proposition de corrigé. Externat Notre Dame

Diplôme National du Brevet. Épreuve blanche Proposition de corrigé. Externat Notre Dame Diplôme National du Brevet Épreuve blanche Proposition de corrigé Externat Notre Dame Vendredi 9 décembre 2011 durée de l'épreuve : 2 h I - Activités numériques II - Activités géométriques III Problème

Plus en détail

Physique - Chimie. Décrire simplement les mouvements pour le système Soleil- Terre- Lune. Interpréter les phases de la Lune ainsi que les éclipses.

Physique - Chimie. Décrire simplement les mouvements pour le système Soleil- Terre- Lune. Interpréter les phases de la Lune ainsi que les éclipses. Niveau 5 ème Physique - Chimie Document du professeur 1/6 LE SYSTEME SOLEIL TERRE LUNE Programme C- La lumière : sources et propagation rectiligne Contenus- notions Compétences Exemples d activités Le

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

BREVET BLANC *** MATHEMATIQUES *** Année 2015

BREVET BLANC *** MATHEMATIQUES *** Année 2015 BREVET BLANC *** MATHEMATIQUES *** Année 2015 L orthographe, le soin, la qualité, la clarté et la précision des raisonnements seront pris en compte à hauteur de 4 points sur 40 dans l appréciation de la

Plus en détail

Le système Terre-Lune

Le système Terre-Lune Introduction 9 Le système Terre-Lune La Terre et la Lune forment une paire peu commune dans notre système solaire. En effet, si on fait exception de Pluton, seule notre planète est accompagnée d'un satellite

Plus en détail

Classe(s) : 3 ème 2 nde

Classe(s) : 3 ème 2 nde Le toit de René Classe(s) : 3 ème 2 nde Approche de la notion de fonction à l aide d une situation concrète 1) Objectifs Mathématiques : - Notion de variable et notion de fonction. - Réinvestissement de

Plus en détail

PROBLEME DE DECORATION - FICHE PROFESSEUR

PROBLEME DE DECORATION - FICHE PROFESSEUR PROBLEME DE DECORATION - FICHE PROFESSEUR NIVEAUX ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES 6 e : Consolidation de la notion de périmètre et d aire. MODALITES DE GESTION POSSIBLES Appropriation individuelle puis travail

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

TS. 2012/2013. Lycée Prévert. Corrigé du contrôle n 3. Durée : 3 heures. Mardi 20/11/12

TS. 2012/2013. Lycée Prévert. Corrigé du contrôle n 3. Durée : 3 heures. Mardi 20/11/12 TS. 01/013. Lycée Prévert. Corrigé du contrôle n 3. Durée : 3 heures. Mardi 0/11/1 Exercice 1 : ( 6,5 pts) Première partie : Démonstration à rédiger { Démontrer que si ( ) et (v n ) sont deux suites telles

Plus en détail

Jour sidéral, jour solaire Équation de temps

Jour sidéral, jour solaire Équation de temps 1 Jour sidéral, jour solaire 1.1 Durée du jour sidéral : Jour sidéral, jour solaire Équation de temps Observations: Lancer le logiciel et enlever l atmosphère. On voit alors les étoiles en plein jour.

Plus en détail

A A. Pour l'œil, placé n importe où et qui observe cette image, la lumière semble provenir de A' et non de A. A A

A A. Pour l'œil, placé n importe où et qui observe cette image, la lumière semble provenir de A' et non de A. A A IMAGE FORMEE PAR UN MIROIR PLAN ET PAR UN MIROIR SPHERIQUE CONVERGENT Objectifs: construire l'image d'un objet donnée par un miroir I. COMMENT SE FORME UNE IMAGE DANS UN MIROIR PLAN 1) Symbole du miroir

Plus en détail

OMBRES ET LUMIERE OMBRES ET LUMIERE. Sommaire des séances. Auteur : Marie Ramos

OMBRES ET LUMIERE OMBRES ET LUMIERE. Sommaire des séances. Auteur : Marie Ramos OMBRES ET LUMIERE (CYCLE 3) OMBRES ET LUMIERE Auteur : Marie Ramos RESUMÉ : Ce module permet aux élèves de découvrir quelques propriétés physiques de la lumière. Ce module est une version raccourcie d

Plus en détail

IX. IMAGE D UN OBJET PAR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE CONVERGENTE

IX. IMAGE D UN OBJET PAR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE CONVERGENTE page IX-1 IX. IMGE D UN JET PR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE CNVERGENTE Nous allons utiliser les foyers 1 et leurs propriétés pour établir la position et la grandeur d une image, connaissant celles de l

Plus en détail

La séquence proposée ici a été réalisée par Arlette MARCE et Jean Claude CHEMORIN (Tous les deux en poste au collège Saint Joseph, à Cusset)

La séquence proposée ici a été réalisée par Arlette MARCE et Jean Claude CHEMORIN (Tous les deux en poste au collège Saint Joseph, à Cusset) La séquence proposée ici a été réalisée par Arlette MARCE et Jean Claude CHEMORIN (Tous les deux en poste au collège Saint Joseph, à Cusset) Elle porte sur la II éme partie du programme, plus précisément

Plus en détail

Chapitre 10 La relativité du temps

Chapitre 10 La relativité du temps DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 11:30 Chapitre 10 La relativité du temps Table des matières 1 L invariance de la vitesse de la lumière 2 2 La relativité du temps 2 3 La dilatation des temps 3 4

Plus en détail

Module 8 : Périmètre et aire de figures planes

Module 8 : Périmètre et aire de figures planes RÉDUCTION DES ÉCARTS DE RENDEMENT 9 e année Module 8 : Périmètre et aire de figures planes Guide de l élève Module 8 Périmètre et aire de figures planes Évaluation diagnostique...3 Aire de parallélogrammes,

Plus en détail

Brevet des collèges Centres étrangers juin 2012

Brevet des collèges Centres étrangers juin 2012 Durée : 2 heures Brevet des collèges Centres étrangers juin 2012 L utilisation d une calculatrice est autorisée. ACTIVITÉS NUMÉRIQUES Exercice 1 12 points 1. Calculer 1 4 + 2 4. 2. Au goûter, Lise mange

Plus en détail

1- Ce que pensent beaucoup d adultes

1- Ce que pensent beaucoup d adultes LE MOUVEMENT APPARENT DU SOLEIL SOUS NOS LATITUDES ET SES CONSEQUENCES 1- Ce que pensent beaucoup d adultes Avec un tel modèle on ne peut avoir la durée du jour deux fois plus longue le 21 juin que le

Plus en détail

Cadran Solaire Universel

Cadran Solaire Universel Cadran Solaire Universel 1) Construction d un cadran solaire Découper un disque (D) de 500mm de diamètre et à partir de son centre tracer 24 parts égales, de 15 degrés chacune. Percer un trou au centre

Plus en détail

obs.1 Lentilles activité

obs.1 Lentilles activité obs.1 Lentilles activité (Lentille mince convergente) 1) première partie : étude qualitative Dans cette manipulation, on va utiliser un banc d optique. On va positionner la lentille de distance focale

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 15 Volant de badminton en perte d énergie?

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 15 Volant de badminton en perte d énergie? FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 15 Type d'activité Activité expérimentale Notions et contenus du programme de 1 ère S Compétences attendues du programme de 1 ère S Énergie d un point matériel

Plus en détail

COMPTE-RENDU «MATHS EN JEANS» LYCEE OZENNE Groupe 1 : Comment faire une carte juste de la Terre?

COMPTE-RENDU «MATHS EN JEANS» LYCEE OZENNE Groupe 1 : Comment faire une carte juste de la Terre? Claire FORGACZ Marion GALLART Hasnia GOUDJILI COMPTERENDU «MATHS EN JEANS» LYCEE OZENNE Groupe 1 : Comment faire une carte juste de la Terre? Si l on se pose la question de savoir comment on peut faire

Plus en détail