Calcul de haute performance : Programme pour les sciences humaines au Canada

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Calcul de haute performance : Programme pour les sciences humaines au Canada"

Transcription

1 Calcul de haute performance : Programme pour les sciences humaines au Canada par John Bonnett Titulaire de la Chaire de recherche du Canada de niveau 2 en sciences humaines numériques Département d histoire Brock University 500, avenue Glenridge St. Catharines (Ontario) L2S 3A1 Résumé : La FCI vient d'annoncer qu'elle accorderait un soutien financier à la création d'une plateforme nationale de calcul de haute performance (CHP) et à la formation d'une nouvelle organisation connexe : Calcul Canada. Une fois créée, la plateforme permettra aux chercheurs canadiens d'avoir accès à une puissance de calcul sans précédent. Le CHP offre de vastes possibilités de recherche aux chercheurs en sciences humaines du Canada, mais nos milieux de recherche respectifs ne sont pas encore prêts à les exploiter. Le présent rapport examine deux possibilités d'application du CHP dans le cadre de la recherche en sciences humaines, soit en ce qui concerne les jeux d'ordinateur sérieux et les jeux massivement multijoueurs à univers persistant. Il contient également des recommandations, à l'intention du CRSH et du milieu de la recherche en sciences humaines, sur la façon de tirer parti de ces possibilités. En novembre 2006, la Fondation canadienne pour l innovation (FCI) a annoncé qu'elle accorderait un soutien financier au projet de création d'une plateforme nationale de calcul de haute performance (CHP) et à la formation d'une nouvelle organisation connexe : Calcul Canada 1. La demande de financement a été présentée par les sept réseaux régionaux qui soutiennent maintenant le CHP au Canada : l ACENET 2, le CLUMEQ 3, SCINET 4, le HPCVL 5, le RQCHP 6, SHARCNET 7 et WESTGRID 8. Si l'on tient compte des fonds provenant des gouvernements provinciaux et des autres organismes 1

2 subventionnaires, la subvention totalisera 150 millions de dollars et sera consacrée à la construction, à l'exploitation et à la gestion de l'infrastructure de CHP de prochaine génération du Canada. Quatre réseaux régionaux bénéficient de cet apport de financement : le CLUMEQ, le RQCHP, SCINET et WESTGRID. La FCI tient pour acquis que d'autres fonds seront disponibles dans trois ans pour la mise à niveau de l'infrastructure des autres réseaux et l accroissement de la capacité du réseau national dans son ensemble. La FCI fournira 60 des 150 millions de dollars proposés par l entremise du Fonds des plateformes nationales (FPN). Le FPN a été créé pour deux raisons : appuyer l'avancement du CHP au Canada et soutenir la création de ressources de gestion des connaissances en sciences humaines. En ce qui a trait au CHP, les objectifs du FPN sont triples : garantir l'accès à des ressources de CHP concurrentielles à l'échelle internationale dont bénéficieront les établissements et les chercheurs canadiens, étendre la renommée internationale du Canada en matière de CHP et assurer un financement stable pour appuyer la mise au point de l'infrastructure de CHP actuelle et future. Avant 2005, la FCI recevait de nombreuses demandes de divers consortiums à mesure que la mise à niveau de leur infrastructure devenait nécessaire. La communauté des chercheurs canadiens a constaté qu'une source de financement plus stable et mieux coordonnée s'imposait. En 2005, l'association C3.ca a publié le Plan à long terme (PLT) du CHP au Canada 9. La publication du PLT de C3.ca a facilité, en partie, la création du FPN de la FCI. Dans le cadre de son appel de propositions pour le FPN, la FCI a clairement indiqué que toutes les recherches futures portant sur le CHP devraient être menées par l'intermédiaire de la plateforme nationale proposée. Aucune initiative indépendante de CHP ne sera financée. L'infrastructure proposée doit répondre aux besoins de toutes les disciplines de recherche du Canada, notamment la physique des particules, l'histoire et l'informatique. Par conséquent, Calcul Canada s'est adressé à certains membres de la communauté des sciences humaines du Canada pour déterminer leurs besoins. Ainsi, comme la demande de Calcul Canada a été accueillie favorablement par la FCI, les chercheurs en sciences humaines du Canada devraient examiner les incidences de la plateforme de CHP proposée sur leur discipline. La proposition de Calcul Canada sur le plan de l'infrastructure, de l'exploitation et de la gouvernance permettra-t-elle aux 2

3 chercheurs en sciences humaines de mener des recherches de pointe axées sur des problèmes présentant un défi informatique de taille? Je ne crois pas que la proposition de Calcul Canada, dans sa forme actuelle, remplisse ce mandat pour les chercheurs en sciences humaines. J'estime en fait que Calcul Canada n'aurait pas pu respecter ce mandat même si on lui avait accordé un délai supplémentaire pour évaluer les besoins des chercheurs, ce qui n'a pas été le cas. Les chercheurs canadiens en sciences humaines pourront bientôt effectuer des calculs d'une puissance sans précédent. Malheureusement, la plupart des chercheurs de nos communautés respectives ne savent pas comment exploiter cette puissance pour les besoins de leurs recherches. Et même s'ils le savaient, les chercheurs en sciences humaines, contrairement à leurs homologues des sciences naturelles et médicales, ne possèdent pas les compétences informatiques leur permettant d utiliser le réseau proposé ou de préciser leurs exigences à son égard. Si la communauté canadienne des sciences humaines veut faire une utilisation judicieuse de l'infrastructure de CHP en émergence au pays, je crois qu'elle devrait prendre quelques mesures au préalable : elle doit d'abord définir les problèmes importants qui nécessitent des calculs de haute performance; elle doit définir l'infrastructure nécessaire à ses recherches et les formes d'accès à cette infrastructure dont elle aura besoin; elle doit déterminer en quoi ses besoins liés à l infrastructure et aux activités diffèrent de ceux des chercheurs en sciences naturelles et médicales; elle doit déterminer le type de soutien formation, programmation, etc. qu elle devra obtenir du personnel affilié à la plateforme nationale de CHP; elle doit faire part de ces besoins à la FCI et, le cas échéant, à Calcul Canada. Selon moi, le CRSH peut et doit jouer un rôle de premier plan pour ce qui est de favoriser l adoption du calcul haute performance par les chercheurs. Mes arguments concernant la proposition de Calcul Canada et les mesures que les chercheurs canadiens en sciences humaines doivent prendre pour s'engager dans la voie 3

4 du CHP reposent sur une conception précise de ce qui constitue un problème «de pointe», conception qui ne fait pas l'unanimité parmi les chercheurs en sciences humaines. À l'heure actuelle, les réseaux de CHP du Canada sont configurés de manière à permettre le traitement et l'exploration de grandes quantités de données ainsi que la création de simulations hautement complexes dans des domaines tels que l'astrophysique et la protéomique. Les projets sont placés en file d'attente et traités par lots, c'est-à-dire que l on soumet son projet, les réseaux de CHP effectuent les calculs, puis les résultats nous sont envoyés. Certains chercheurs en sciences humaines arrivent à devenir à l'aise avec un tel système de CHP. Des économistes, par exemple, déploient actuellement des microbases de données et des modèles économétriques sur des réseaux de calcul de haute performance afin d'évaluer les conséquences probables de certaines politiques sociales. Dans le domaine des sciences humaines numériques, le CHP pourrait éventuellement servir pour l'analyse et l'exploration de textes. Il ne fait aucun doute que les projets décrits ci-dessus peuvent et doivent être considérés comme des projets de pointe. Cependant, si on limitait le calcul de haute performance en sciences humaines à ces initiatives, il s'agirait à mon avis d'un grave manque d'imagination. Il existe d'autres avenues que les chercheurs canadiens peuvent explorer et qu'ils devraient explorer étant donné les bénéfices sociaux et économiques éventuels qui s'y rattachent. La concrétisation d'un tel programme de recherche forcera Calcul Canada à modifier le type d'accès offert aux chercheurs pour passer d'une méthode d'accès avec file d'attente et traitement par lots à une méthode interactive. Cela obligera aussi l'organisation à réserver certaines parties de l'infrastructure canadienne de CHP aux besoins particuliers des chercheurs en sciences humaines. Plutôt que de simplement exécuter des programmes, ces chercheurs, je crois, effectueront un jour des recherches qui amèneront des sujets humains à interagir avec des simulations ou avec des environnements virtuels persistants, dans des contextes utiles pour la recherche. Voici deux exemples appuyant mon point de vue. Une première possibilité potentiellement intéressante pour les sciences humaines serait de consacrer l'infrastructure de CHP aux projets qui combinent de vastes simulations axées sur les agents avec des jeux sérieux. Entre autres choses, les simulations axées sur les agents servent actuellement à évaluer l'épidémiologie éventuelle 4

5 des pandémies. Récemment, Chris Barrett et son équipe du Los Alamos National Laboratory ont créé une ville virtuelle formée d'un million d'agents pour déterminer la trajectoire d'une pandémie de variole 10. Les simulations de CHP visent à repérer les éventuels points chauds de transmission afin de donner aux décideurs l'occasion de contenir et de réduire la transmission de la variole et d autres maladies contagieuses. Ce sont des travaux importants. J'estime cependant que ces simulations pourraient être encore plus utiles si on les combinait avec des jeux sérieux. Les jeux sérieux reprennent les technologies et les formes d'expression des jeux d'ordinateur pour des besoins de formation militaire, d'enseignement et de sécurité publique. Dans une optique de recherche, la combinaison des jeux sérieux et des simulations de CHP viserait à évaluer les points forts et les points faibles des concepts opérationnels que les trois ordres de gouvernement du Canada mettent en place afin de contenir et de limiter les menaces pour la sécurité publique et l'environnement. En gros, en cas de menace pour la sécurité publique ou l'environnement, les autorités déploient des organismes, du matériel et des effectifs pour la contrer. Les jeux sérieux, conjugués à la formation et à des exercices, permettraient aux décideurs de déterminer dans quelle mesure les concepts opérationnels actuels et proposés fonctionnent. Qui coopère et qui ne le fait pas? Quelles politiques sont efficaces et lesquelles ne le sont pas? On ne saurait trop insister sur les avantages, pour le public, d'une combinaison de TI, de CHP, de formation et d'exercices. À la suite des attentats du 11 septembre, les intervenants en cas d'urgence ont indiqué que la préparation en vue du bogue de l'an 2000 leur avait été très précieuse lors de l'intervention au World Trade Center 11. Un deuxième domaine de recherche potentiellement intéressant pour les chercheurs en sciences humaines pourrait mettre l accent sur le déploiement efficace de jeux massivement multijoueurs à univers persistants (MMUP). Les jeux MMUP sont des environnements virtuels en ligne dans lesquels des centaines, voire des milliers d'utilisateurs, interagissent en temps réel. Il s'agissait à l'origine de jeux de divertissement, mais on leur a également trouvé des applications en matière de communication, de formation, de collaboration distribuée, de modélisation prédictive et d'enseignement 12. Examinons la portée des jeux MMUP sur deux plans. Culturellement, leur arrivée est aussi importante que l'émergence des manuscrits dans la Rome antique. 5

6 Les jeux MMUP, à l'instar des environnements de collaboration assistée par ordinateur, sont de nouvelles plateformes permettant la production, l'analyse, le stockage et la distribution d'information. Pour assurer leur mise en œuvre efficace, on devra élaborer et mettre à l essai de nouvelles conventions de narration, d'expression et de documentation. Les jeux MMUP, comme le cinéma au début du XX e siècle, nécessiteront la mise au point d'une «grammaire» propre au médium des environnements virtuels. Les chercheurs en sciences humaines sont bien placés pour participer à ce type de programme de recherche axé sur la pratique. Ils possèdent une connaissance poussée des conventions actuelles de domaines tels que les arts, la littérature et le cinéma, conventions qui pourraient être adaptées. Mais plus pertinent encore, ils ont déjà mené de telles recherches auparavant. Dans le domaine de la documentation, par exemple, la note de bas de page a fait son apparition à la suite d'un processus d'innovation, d'essais et de débats au XVII e siècle 13. Les jeux MMUP sont d'autant plus importants étant donné leurs conséquences économiques éventuelles. Or, les chercheurs en sciences humaines préfèrent généralement éviter ce genre d'argument, en bonne partie parce qu'ils considèrent pour beaucoup que la valeur de la recherche ne devrait jamais dépendre de considérations économiques. La recherche, particulièrement en sciences humaines, devrait être évaluée selon d'autres critères, comme l'avancement des connaissances ou les retombées possibles sur le plan culturel, social ou politique. Je comprends ce point de vue. D ailleurs, dans certains cas, j'y adhère. Mais en ce qui concerne l'utilisation du CHP en sciences humaines, je crois qu'il est contre-productif. Si les chercheurs en sciences humaines abordent le CHP de cette façon, ils exigeront beaucoup de la FCI et de Calcul Canada. Essentiellement, ils demanderont que des groupements soient spécialement affectés aux projets de sciences humaines. Cette demande s'imposera, car les chercheurs devront avoir accès au CHP sur une base prolongée (un, deux ou trois jours) dans le cas des jeux sérieux ou sur une base continue (des mois, peut-être des années) dans le cas des jeux MMUP. Pour que Calcul Canada et la FCI accèdent à cette demande, la communauté des chercheurs en sciences humaines devra rallier les décideurs. À mon avis, les arguments économiques constitueront le meilleur raisonnement pour convaincre Calcul Canada et la FCI d'affecter des ressources de CHP aux fins voulues. 6

7 Dans cette foulée, examinons le poids du secteur culturel canadien en général et les conséquences économiques possibles des jeux MMUP en particulier. En 2001, Statistique Canada indiquait que la contribution du secteur des arts et de la culture au produit intérieur brut du Canada avoisinait les 26 milliards de dollars 14. En termes plus concrets, les producteurs de la série de science-fiction La porte des étoiles (Stargate) estiment que la franchise a généré des revenus d'environ 500 millions de dollars américains pour l économie de la Colombie-Britannique au cours des 10 dernières années 15. Pour ce qui est des retombées économiques des jeux MMUP, le jeu World of Warcraft a généré des revenus de quelque 250 millions de dollars américians en Selon moi, ces chiffres révèlent cinq implications importantes pour les chercheurs en sciences humaines du Canada et pour le CRSH : la contribution des industries culturelles à l'économie du Canada est manifestement importante; les industries culturelles ne sont pas statiques. Leurs composantes évoluent. De nouvelles formes de culture apparaissent, et elles ont des conséquences économiques; la mise en place efficace de nouvelles plateformes culturelles et de nouveaux formalismes doit s'appuyer sur la recherche pour que tout leur potentiel d'expression et de diffusion se réalise; nos sujets de recherche, particulièrement les jeux MMUP, sont de nature continue et nécessiteront donc l'affectation à long terme de ressources de CHP; étant donné les retombées actuelles et éventuelles des industries de la culture et de la culture numérique du Canada, il est justifié que les chercheurs en sciences humaines et le CRSH demandent des groupements réservés qui permettent l'interaction plutôt que le traitement par lots des projets de recherche. 7

8 Cette conclusion amène à s'interroger sur les mesures que le CRSH devrait prendre à l'heure actuelle, dans un avenir rapproché et dans un avenir lointain pour faciliter l'intégration du CHP dans les programmes de recherche des disciplines qu'il représente. Je ne recommande aucune politique en particulier, mais je crois que les trois principes ci-dessous devraient orienter l'élaboration des futures politiques. Premier principe : Le CRSH et la communauté des chercheurs en sciences humaines du Canada devraient viser l'objectif stratégique consistant à obtenir des groupements réservés dans les prochaines itérations de l'infrastructure de CHP au Canada. Pour les raisons mentionnées précédemment, les chercheurs en sciences humaines devront être en mesure d'interagir de manière durable avec les environnements virtuels et les simulations qu'ils utilisent pour appuyer leurs recherches. À cette fin, il leur faudra davantage de groupements réservés dans l'infrastructure de CHP du Canada. Cependant, je ne crois pas que l'acquisition de ces groupements soit un objectif réaliste dans la phase de financement actuelle, et ce, pour deux raisons. D'abord, la communauté des chercheurs en sciences humaines est actuellement trop petite pour justifier l'affectation d'un ou de plusieurs groupements. La proposition de Calcul Canada a déjà été approuvée en ce qui concerne le financement. Elle reposait sur une certaine compréhension des besoins de nos diverses communautés de chercheurs, et celles-ci n'ont plus le temps ou la possibilité de modifier cette compréhension. Nos efforts seront mieux investis dans la préparation en vue des prochaines itérations de l'infrastructure de CHP au Canada. Deuxième principe : Afin de concrétiser le souhait d'un meilleur accès au CHP, le CRSH devrait établir une relation de travail plus étroite avec la FCI et Calcul Canada. Justification : À cette étape, il ne serait pas justifié d'en attendre davantage de la FCI et de Calcul Canada. Si le CHP doit être intégré dans la recherche et les pratiques en sciences humaines, je crois que les chercheurs de ce domaine et le CRSH ainsi que la FCI et Calcul Canada doivent faire de l'intégration un objectif stratégique à long terme commun, à atteindre d'ici 10 à 20 ans. 8

9 Si le CRSH veut encourager l'intégration du CHP dans la recherche en sciences hmaines, il doit approfondir sa relation avec la FCI à tous les niveaux et établir une relation avec Calcul Canada afin que les deux organisations acquièrent une compréhension des besoins actuels et futurs de nos communautés de recherche respectives. Pour ce qui est du CRSH et des chercheurs en sciences humaines, ils doivent présenter à la FCI et à Calcul Canada des projets de recherche concrets du genre de ceux que j'ai décrits. Sinon, aucune des organisations ne sera intéressée à modifier la configuration et l'exploitation de l'infrastructure canadienne de CHP. Troisième principe : Le CRSH, la FCI et Calcul Canada devraient prendre des mesures individuelles et collectives pour encourager la prochaine génération de chercheurs en sciences humaines à intégrer le CHP dans leurs travaux. Justification : À mon avis, cet encouragement ne viendra pas des chercheurs établis dans les disciplines représentées par le CRSH. La plupart d'entre eux ne possèdent au mieux qu'une compréhension superficielle du calcul de haute performance. Et même si leur compréhension était meilleure, ils ne sauraient vraisemblablement pas comment en tirer parti. Ce sont les étudiants diplômés d'aujourd'hui qui détiennent le potentiel du CHP en sciences humaines. Et ce potentiel se réalisera seulement s'ils sont exposés aux possibilités qu'offrira le CHP. 1 Calcul Canada remplacera C3.ca, une organisation nationale fondée en 1997 pour promouvoir le calcul de haute performance au Canada. La nouvelle organisation agira à la fois comme groupe de pression et comme organe de gouvernance pour veiller à ce que la plateforme proposée fonctionne à l'échelle nationale. À l'heure actuelle, C3.ca regroupe 50 établissements membres et représente les intérêts de milliers de chercheurs canadiens en ce qui concerne le CHP. Selon ce qui est prévu, Calcul Canada réunira des chercheurs, les sept consortiums et des universités. 9

10 2 Atlantic Computational Excellence Network. Membres : Dalhousie U., Memorial U., Mount Allison U., St. Francis Xavier U., St. Mary's U., U. of New Brunswick et U. of Prince Edward Island. Futurs membres : Acadia U. et Cape Breton U. 3 Consortium Laval UQAM McGill and Eastern Quebec for High Performance Computing. Membres : U. McGill, U. Laval, UQAM et tous les autres établissements et instituts de 1'Université du Québec : UQAC, UQTR, UQAR, UQO, UQAT, ETS, ENAP et INKS. 4 Réseau québécois de calcul de haute performance. Membres : U. Bishop's, U. Concordia, École Polytechnique, U. de Montréal et U. de Sherbrooke. 5 High Performance Computing Virtual Laboratory. Membres : Carleton U., Loyalist College, Queen's U., Royal Military College, Ryerson U., Seneca College et U. d'ottawa. 6 SciNet. Membre : University of Toronto. 7 Shared Hierarchical Academic Research Computing Network. Membres : Brock U., Fanshawe College, U. of Guelph, Lakehead U., U. Laurentienne, Sir Wilfrid Laurier U., McMaster U., Ontario College of Art and Design, U. Ontario Institute of Technology, Sheridan College, Trent U., U. of Waterloo, U. of Western Ontario, U. of Windsor et U. York. 8 Western Canada Research Grid. Membres : Athabasca U., Brandon U., Simon Fraser U., U. of Alberta, U. of British Columbia, U. of Calgary, U. of Lethbridge, U of Manitoba, U. of Northern British Columbia, U. of Regina, U. of Saskatchewan, U. of Victoria et U. of Winnipeg. 9 Le plan à long terme, Moteurs de la découverte : la révolution du XXI e siècle, est disponible en ligne à [10 octobre 2006]. 10 Chris L. Barrett, Stephen G. Eubank et James P. Smith, If Smallpox Strikes Portland Episims unleashes virtual plagues in real cities to see how social networks spread disease. That knowledge might help stop epidemics., Scientific American, 292(3), 54-61, mars Disponible à 8EA383414B7FFE9F [11 octobre 2006]. 11 Exemple récent de la contribution des sciences humaines à l'amélioration de l'efficacité opérationnelle des décideurs et des secouristes : Sharon S. Dawes, Anthony M. Cresswell et Bruce B. Cahan, Learning from Crisis: Lessons in Human and Information Infrastructure From the World Trade Center Response, Social Science Computer Review, 22(1), 52-66, printemps Robert Gehorsam, The Coming Revolution in Massively Multiuser Persistent Worlds, IEEE Computer, 36(4), 93-95, avril Anthony Grafton, The Footnote: A Curious History, Cambridge, MA, Harvard University Press, Conseil des Arts du Canada, La création d emplois et les répercussions économiques, à [11 octobre 2006]. Il convient également de tenir compte du fait que le Conseil des Arts du Canada est la source de ces statistiques. Son recours aux arguments économiques donne à croire que les intérêts économiques et artistiques ne sont pas toujours incompatibles. De la même façon, on pourrait faire valoir qu'il n'y a pas toujours de conflit entre les intérêts des chercheurs en sciences humaines et les projets de recherche qui profiteraient au Canada sur le plan économique. 15 Mary McNamara, Stargate 200: Science-Fiction Series SG-1 Is Cable s First to Reach Historic Milestone, Multichannel News: A Variety Group Publication, à [11 octobre 2006]. 16 Seth Schiesel, World of Warcraft Keeps Growing, Even as Players Test Its Limits, New York Times, 10 février Disponible en ligne à x= &partner=rssuserland&pagewanted=all&position [11 octobre 2006]. 10

CIHR SSHRC NSERC CRSNG IRSC CRSH. Total for the three funding agencies Total pour les trois agences subventionnaires. In Alphabetical Order

CIHR SSHRC NSERC CRSNG IRSC CRSH. Total for the three funding agencies Total pour les trois agences subventionnaires. In Alphabetical Order Acadia University 0 0 1 1 Athabasca University 0 0 1 1 Brock University 3 0 6 9 Carleton University 12 1 12 25 Concordia University 9 2 17 28 Dalhousie University 15 16 9 40 École de technologie supérieure

Plus en détail

SECTION 1 STATISTIQUES GÉNÉRALES... 2

SECTION 1 STATISTIQUES GÉNÉRALES... 2 Statistiques sur les concours de 2015 de d études supérieures, de d études supérieures du Canada Alexander-Graham-Bell et de postdoctorales Le présent rapport comprend des tableaux et des figures qui présentent

Plus en détail

Founding Year and Joining Year of Member Institutions. Année de fondation et d adhésion des établissements membres

Founding Year and Joining Year of Member Institutions. Année de fondation et d adhésion des établissements membres Year and Joining Year of Member Institutions et des établissements membres Institution/Établissement Acadia University 1838 1916 University of Alberta 1906 1915 Algoma University College 1964 2007 Athabasca

Plus en détail

Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent des grades

Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent des grades Notes explicatives 1 Centre de la statistique de l'éducation le 1 septembre,2005 Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent

Plus en détail

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE Au Canada, plus de mille chercheurs en sciences humaines financés par le CRSH étudient des questions qui contribuent à la prospérité des entreprises. Ils s intéressent

Plus en détail

UNIVERSITY GRADING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTATION UNIVERSITAIRE

UNIVERSITY GRADING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTATION UNIVERSITAIRE cadia 92-93 & after/& après cadia efore/avant 92-93 lberta fter/ après 09/03 lberta efore/avant 09/03 thabasca University 3 pprox. min. 9 7.5 UNIVERSITY GRDING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTTION UNIVERSITIRE

Plus en détail

Ambassade de France au Canada

Ambassade de France au Canada SERVICE POUR LA SCIENCE ET LA TECHNOLOGIE COMPOSITION DU RESEAU CANADA «HORS QUÉBEC» Conseiller pour la Science et la Technologie Philippe Carlevan philippe.carlevan@diplomatie.gouv.fr Assistante du Conseiller

Plus en détail

PARTIE IV - RÈGLES SPÉCIFIQUES. Chapitre cinq. Marchés publics. Annexe 502.4 1

PARTIE IV - RÈGLES SPÉCIFIQUES. Chapitre cinq. Marchés publics. Annexe 502.4 1 PARTIE IV - RÈGLES SPÉCIFIQUES Chapitre cinq Marchés publics Annexe 502.4 1 Marchés publics - Dispositions applicables aux municipalités, aux organismes municipaux, aux conseils et commissions scolaires,

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Traitements et échelles de traitement du personnel enseignant à temps plein dans les universités canadiennes, 2008-2009 : rapport préliminaire

Traitements et échelles de traitement du personnel enseignant à temps plein dans les universités canadiennes, 2008-2009 : rapport préliminaire N o 81-595-M au catalogue N o 076 ISSN : 1711-8328 ISBN : 978-1-100-91594-4 Documents de recherche Culture, tourisme et Centre de la statistique de l éducation Traitements et échelles de traitement du

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Budget fédéral de 2010

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Budget fédéral de 2010 Présentation prébudgétaire au Comité permanent des finances Budget fédéral de 2010 Présenté par l Association des bibliothèques de recherche du Canada (ABRC) Le 14 août 2009 Sommaire 1. L ABRC recommande

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada

Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada Juin 2012 D r Graham Dickson Université Royal Roads D r Ronald Lindstrom Université Royal Roads D r Charlyn

Plus en détail

UNIVERSITY GRADING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTATION UNIVERSITAIRE

UNIVERSITY GRADING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTATION UNIVERSITAIRE " UNIVERSITY --------- ------ i---- cadia 92-93 & after/& après cadia efore/avant 92-93 3 lberta ftert après 09/03 lberta 9 efore/avant 09/03 ishop's randon ** efore/avant 06-07 --- ------ randon fter/

Plus en détail

Pensez Canada Pensez universités canadiennes

Pensez Canada Pensez universités canadiennes Pensez Canada Pensez universités canadiennes Pour la recherche, l innovation, l éducation et les partenariats Association des universités et collèges du Canada Pensez Canada / Pensez universités canadiennes

Plus en détail

La certification des programmes de soin et d utilisation des animaux

La certification des programmes de soin et d utilisation des animaux Canadian Council on Animal Care Conseil canadien de protection des animaux La certification des programmes de soin et d utilisation des animaux Cette politique regroupe et remplace la Politique du CCPA

Plus en détail

Accès aux microdonnées pour les Canadiens Programme international en gestion d organismes statistiques (PIGOS)

Accès aux microdonnées pour les Canadiens Programme international en gestion d organismes statistiques (PIGOS) Accès aux microdonnées pour les Canadiens Programme international en gestion d organismes statistiques (PIGOS) David Price, Chef Division de l accès aux microdonnées Traitement des données Données d enquête

Plus en détail

L UNITÉ DANS LA DIVERSITÉ Regard sur les politiques de droit d'auteur des universités canadiennes. Marc Couture, Téluq / UQAM. FQPPU - Conseil fédéral

L UNITÉ DANS LA DIVERSITÉ Regard sur les politiques de droit d'auteur des universités canadiennes. Marc Couture, Téluq / UQAM. FQPPU - Conseil fédéral L UNITÉ DANS LA DIVERSITÉ Regard sur les politiques de droit d'auteur des universités canadiennes Marc Couture, Téluq / UQAM mcouture@teluq.uqam.ca teluq.uqam.ca/spersonnel/mcouture FQPPU - Conseil fédéral

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

Vivez l expérience de la recherche et de l innovation au Canada

Vivez l expérience de la recherche et de l innovation au Canada Vivez l expérience de la recherche et de l innovation au Canada 2 ACCUEIL Êtes-vous un étudiant du premier cycle souhaitant explorer son champ d études à un niveau plus profond avec un réseau mondial?

Plus en détail

POSSIBILITÉS DE COMMANDITE

POSSIBILITÉS DE COMMANDITE Conférence sur la Diversité en Ingénierie 2015: POSSIBILITÉS DE COMMANDITE 13-16 Novembre 2015 Algorithmes du Succès Lettre de la présidente L a le plaisir d accueillir la première Conférence sur la Diversité

Plus en détail

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays (Communiqué) L insuffisance de financement chronique menace les collèges, les étudiants, les employeurs et l économie de l Ontario Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Crédit d impôt de l Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques Bulletin

Crédit d impôt de l Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques Bulletin Crédit d impôt de l Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques Bulletin Ministère des Finances Le 2 novembre 2015 Le 23 avril 2015, le gouvernement a annoncé des changements proposés

Plus en détail

Accès aux données et formation à l analyse

Accès aux données et formation à l analyse Les 7es Journées scientifiques du Réseau Démographie de l AUF Séance spéciale sur Mémoires et démographie : les expériences québécoises et canadiennes Accès aux données et formation à l analyse Bilan et

Plus en détail

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS Décembre 2013 Pourquoi un observatoire sur la maltraitance? Sérieux problème Multitude d acteurs Fragmentation Besoin de convergence La maltraitance

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES Politique de recherche Janvier 2004 Institut canadien de recherche sur les minorités

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

Programme de recrutement étudiant automne 2011

Programme de recrutement étudiant automne 2011 FUTURES ATLANTIC SYMPOSIUM Associé, Crédit aux grandes entreprises Associé, Services de Valeurs Mobilières TD Associé, Ventes et négociation Le 6 septembre 2011 Veuillez visiter le site web Futures Atlantic

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

L esprit d initiative : Un outil important

L esprit d initiative : Un outil important !!""####$ www.ingredientslaitiers.ca L esprit d initiative : Un outil important Innover, investir, moderniser Voilà comment les transformateurs laitiers et les fabricants d aliments finis peuvent conserver

Plus en détail

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3)

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture. PRINCIPES FONDAMENTAUX Les incidents provoqués par des conduites intimidantes ou violentes

Plus en détail

FORMULAIRE DE CANDIDATURE - BOURSE DE COTUTELLE DU FFCR POUR DOCTORANTS CANADIENS INSCRITS EN COTUTELLE DE THESE FRANCO- CANADIENNE (HORS QUEBEC)

FORMULAIRE DE CANDIDATURE - BOURSE DE COTUTELLE DU FFCR POUR DOCTORANTS CANADIENS INSCRITS EN COTUTELLE DE THESE FRANCO- CANADIENNE (HORS QUEBEC) FORMULIRE DE CNDIDTURE - BOURSE DE COTUTELLE DU FFCR POUR DOCTORNTS CNDIENS INSCRITS EN COTUTELLE DE THESE FRNCO- CNDIENNE (HORS QUEBEC) DTE LIMITE D ENVOI DES DOSSIERS : 20 février 2015 fin de soutenir

Plus en détail

UNE VUE D ENSEMBLE DES INSCRIPTIONS UNIVERSITAIRES : MISE À JOUR DE CERTAINS TABLEAUX ET FIGURES

UNE VUE D ENSEMBLE DES INSCRIPTIONS UNIVERSITAIRES : MISE À JOUR DE CERTAINS TABLEAUX ET FIGURES UNE VUE D ENSEMBLE DES INSCRIPTIONS UNIVERSITAIRES : MISE À JOUR DE CERTAINS TABLEAUX ET FIGURES JUIN 2008 Maritime Provinces Higher Education Commission Commission de l enseignement supérieur des Provinces

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

RENCONTRE DES MINISTRES DES PARCS DU CANADA. WINNIPEG - LE 12 AOOT 1992 - Les ministres des parcs federaux,

RENCONTRE DES MINISTRES DES PARCS DU CANADA. WINNIPEG - LE 12 AOOT 1992 - Les ministres des parcs federaux, 1=--- Nil11 11 RENCONTRE DES MINISTRES DES PARCS DU CANADA COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ WINNIPEG - LE 12 AOOT 1992 - Les ministres des parcs federaux, provinciaux et territoriaux se sont rencontres

Plus en détail

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique La gestion Citrix Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique Dans les environnements informatiques complexes, une relation de support technique proactive s avère essentielle.

Plus en détail

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION Statut Le Comité de nomination et de rémunération est un comité consultatif du Conseil d Administration. Il remplit également

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Session Number GS 155 Presenter s/author s Name

Session Number GS 155 Presenter s/author s Name Session Number GS 155 Presenter s/author s Name Presenter s Institution or City, State, Country Pierre L Heureux, École de technologie supérieure, Montréal, Québec, Canada Line Dubé, École Polytechnique

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL CEANS-WP/5 15/4/08 CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 15 20 septembre 2008 Point 1

Plus en détail

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS Observation n o Observations Recommandations Chef de projet Plan d action Date d achèvement prévue 1. Gouvernance 1.1 1.2 1.3 1.4 Le Comité spécial des sous-

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Les programmes de bourses d entrée des universités et de divers organismes (Automne 2012)

Les programmes de bourses d entrée des universités et de divers organismes (Automne 2012) Information scolaire et professionnelle Les programmes de bourses d entrée des universités et de divers organismes (Automne 2012) École de technologie supérieure (E.T.S.) L École de technologie supérieure

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Maintien d une saine gestion financière et économique février 1999 «la dernière année se caractérise par un incroyable climat d incertitude économique,

Plus en détail

L analyse Comparative dans les Municipalités avec

L analyse Comparative dans les Municipalités avec L analyse Comparative dans les Municipalités avec Rencontre municipale de l énergie, le 4 avril 2014 Présenté par Mareleine Nehme, agente principale Ressources naturelles Canada Objectifs de la présentation

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE 2013 D'APPROBATION : 22/02/2011 Il est recommandé que, en collaboration

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

Surtout, Données de recherche Canada salue le leadership dont le Groupe 3+ a fait preuve en mettant en branle l actuel processus de consultation.

Surtout, Données de recherche Canada salue le leadership dont le Groupe 3+ a fait preuve en mettant en branle l actuel processus de consultation. Réponse de Données de recherche Canada au document de consultation Tirer profit des données massives : Vers un nouveau cadre stratégique pour l évolution de la recherche numérique au Canada Novembre 2013

Plus en détail

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Quelques constats et remarques formulés à partir de l examen de trois rapports d activités (juin 2008, avril et juin 2009)

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

RAPPORT AU MINISTRE POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1 ER AVRIL 2004 AU 31 MARS 2005. Gouvernement du Canada. Government of Canada. Government of Canada

RAPPORT AU MINISTRE POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1 ER AVRIL 2004 AU 31 MARS 2005. Gouvernement du Canada. Government of Canada. Government of Canada PROGRAMME DES COÛTS INDIRECTS POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1 ER AVRIL 2004 AU 31 MARS 2005 Gouvernement du Canada Government of Canada Government of Canada Gouvernement du Canada PROGRAMME DES COÛTS INDIRECTS

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Mandat du Conseil des ingénieurs en chef

Mandat du Conseil des ingénieurs en chef Association des transports du Canada Mandat du Conseil des ingénieurs en chef Énoncé de mission Le Conseil des ingénieurs en chef de l Association des transports du Canada offre une tribune d excellence

Plus en détail

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 1. Le Conseil de l AAI a approuvé le Programme-cadre d études et les Lignes directrices sur l éducation lors de la réunion qui a eu lieu le 6 juin 1998,

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

Situation du calcul informatique de pointe en recherche au Canada

Situation du calcul informatique de pointe en recherche au Canada Situation du calcul informatique de pointe en recherche au Canada De concert avec les organisations régionales que sont ACENET, Calcul Québec, Compute Ontario et WestGrid, Calcul Canada favorise une accélération

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Étude préparée pour les villes de Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal Par Kelly Hill, Hill

Plus en détail

PROCÉDURE VISANT LA CERTIFICATION ÉTHIQUE DES TRAVAUX

PROCÉDURE VISANT LA CERTIFICATION ÉTHIQUE DES TRAVAUX PROCÉDURE VISANT LA CERTIFICATION ÉTHIQUE DES TRAVAUX DE RECHERCHE IMPLIQUANT DES ANIMAUX ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE DE DIRECTION LE 20 DÉCEMBRE 2005 MODIFIÉE PAR L ASSEMBLÉE DE DIRECTION LE 3 JUIN 2008 ET

Plus en détail

Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015

Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015 L honorable Céline Hervieux-Payette, c.p. Sénateur Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015 Nécessité d'une action nationale Préparé par : David E. Hamilton 9/15/2015

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information 6 février 2009 Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information Facteurs déterminants du changement : Examens du GC Examens stratégiques, horizontaux et examens

Plus en détail

PRÉSENTÉ AU FRONT DES INDÉPENDANTS DU CANADA PAR ANNE-MARIE DUBOIS

PRÉSENTÉ AU FRONT DES INDÉPENDANTS DU CANADA PAR ANNE-MARIE DUBOIS RAPPORT DE RECHERCHE SUR LES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT ET LES ORGANISATIONS OFFRANT DE LA FORMATION EN CINÉMA, TÉLÉVISION, VIDÉO, ARTS MÉDIATIQUES ET MÉDIAS INTERACTIFS AU CANADA PRÉSENTÉ AU FRONT

Plus en détail

Présentation pour le plan d infrastructure de dix ans du ministre de l Énergie et de l Infrastructure. Brad Duguid

Présentation pour le plan d infrastructure de dix ans du ministre de l Énergie et de l Infrastructure. Brad Duguid Présentation pour le plan d infrastructure de dix ans du ministre de l Énergie et de l Infrastructure. Brad Duguid Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Ontario Août 2010 Pour obtenir des renseignements

Plus en détail

NATO SANS CLASSIFICATION Communicable à l ALBANIE et à la CROATIE

NATO SANS CLASSIFICATION Communicable à l ALBANIE et à la CROATIE 6 février 2009 DOCUMENT Procédure d accord tacite : 2 mars 2009 18:00 POLITIQUE RELATIVE À LA CONSERVATION ET À LA DESTINATION FINALE DE L INFORMATION OTAN Note du secrétaire général 1. Au sommet de Riga,

Plus en détail

Termes de Référence Spécialiste en Gestion Financière

Termes de Référence Spécialiste en Gestion Financière Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Termes de Référence Spécialiste en Gestion Financière

Plus en détail

www.ekos.com Préparé par :

www.ekos.com Préparé par : SOMMAIRE Préparé par : EKOS RESEARCH ASSOCIATES Ottawa 359, rue Kent, bureau 300 Ottawa (Ontario) K2P 0R6 Tél. : 613-235-7215 Téléc. : 613-235-8498 Courriel : pobox@ekos.com Toronto 181, avenue Harbord

Plus en détail

RÉSUMÉ DU TRAVAIL DE DIPLÔME

RÉSUMÉ DU TRAVAIL DE DIPLÔME Filière d'informatique de gestion Travail de diplôme ÉTUDE ORACLE XE & APEX RÉSUMÉ DU TRAVAIL DE DIPLÔME AUTEUR: BRUNO DA COSTA RESPONSABLE DU PROJET: FABRICE CAMUS MANDANT: LABORATOIRE DE GÉNIE LOGICIEL

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne»

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» UNI Europa Commerce Aller de l avant MADRID 9 & 10 JUIN 2011 Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» (Resolution 3) Objectif stratégique 1

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1. Sommaire statistique Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1.1 Vue d ensemble Nombre de groupes Participants par catégorie 34 Producteurs 4 5 Transformateurs 1 Distributeur Nombre de participants

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 11673 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 20 mai 2015 Projet de loi de bouclement de la loi n 10515 ouvrant un crédit au titre d indemnité d'investissement

Plus en détail

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA BOURSE DE RECHERCHE DE L HÉRITAGE DE LA RECHERCHE ORTHOPÉDIQUE AU CANADA (HROC) Les candidatures doivent être soumises par voie électronique, en format PDF,

Plus en détail

***I PROJET DE RAPPORT

***I PROJET DE RAPPORT PARLEMENT EUROPÉEN 2009-2014 Commission des transports et du tourisme 20.6.2013 2011/0327(COD) ***I PROJET DE RAPPORT sur la proposition de directive du Parlement européen et du Conseil modifiant la directive

Plus en détail

Résumé du Plan stratégique de l ACEI 2014 2016

Résumé du Plan stratégique de l ACEI 2014 2016 Résumé du Plan stratégique de l ACEI 2014 2016 La mission de l ACEI d encourager le développement du domaine.ca comme une ressource publique clé pour tous les Canadiens en fournissant des services d enregistrement

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

Direction de la recherche parlementaire

Direction de la recherche parlementaire Résumé législatif LS-395F PROJET DE LOI C-17 : LOI MODIFIANT LA LOI D EXÉCUTION DU BUDGET DE 1997 ET LA LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES Alexandre Laurin Marc-André Pigeon Division de l économie

Plus en détail

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE n Quelles sont les différences et les similarités, d après certaines caractéristiques du milieu familial et les réponses au questionnaire, entre les élèves de 9 e année inscrits au cours théorique et au

Plus en détail

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Octobre 2012 Objet et vue d ensemble Présenter

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES

POLITIQUE RELATIVE À LA PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES 1. Traitement des plaintes Efficacité, efficience et responsabilité Cette politique met en place la procédure s appliquant à la Compagnie d assurances FCT Ltée., à la First American Title Insurance Company,

Plus en détail