Zellidja. Palmarès Bourses de voyage. Cérémonie de remise des Prix et des Bourses de voyage Zellidja

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Zellidja. Palmarès 2012. Bourses de voyage. Cérémonie de remise des Prix et des Bourses de voyage Zellidja"

Transcription

1 Palmarès 2012 Zellidja Bourses de voyage Cérémonie de remise des Prix et des Bourses de voyage Zellidja à l auditorium de la Fondation La Poste mercredi 27 juin 2012

2 La deuxième Fondation Zellidja, qui a pris en 2004 la relève de la première Fondation Nationale des Bourses Zellidja, et de l Association des Lauréats Zellidja, n a pas eu à inventer le monde. L esprit des règles reste, depuis Jean Walter, identique. Il suffit d imaginer comment ce brillant voyageur et philanthrope les reformulerait aujourd hui dans un monde profondément bouleversé depuis 70 ans. Voyager avec de modestes moyens? Cela reste vrai même si la destination est aujourd hui la planète entière. Se confronter à la réalité sociale et culturelle du monde? Jamais les thèmes de l exclusion et de l insertion n ont été aussi présents dans les sujets de voyage. Conquérir son autonomie? Nos digital natives vivent beaucoup plus longtemps que leurs grands-parents la précarité. Certes l objectif de bâtir une Europe de paix et de prospérité est transcendé par le rêve d une planète gérée plus consensuellement. Mais c est peut-être au regard de nos sociétés sorties du carcan d un enseignement normatif et planifié, beaucoup plus individualiste, que Jean Walter aurait reformulé la nécessaire acquisition de l autonomie : aujourd hui, l affirmation de soi doit comporter une dimension emphatique et sociétale. La solitude se concrétise dans le monde du web, plus violemment encore : l oral devient un rituel de passage, le journal de route doit traduire l entrée positive dans un groupe, une communauté, le jeu authentique et la recherche de l adhésion collective : Zellidja doit aussi être un pont entre la solidarité familiale et l intégration dans les réseaux sociaux. Rencontrer, partager sont aujourd hui les maîtres mots d une expérience unique qui doit faire de nos jeunes européens les acteurs d une planète heureuse. Laurent Dalimier Fondation Zellidja 2

3 Les derniers parrains de promotion Nicolas VANIER - Ecrivain-voyageur Pierre GILLES de GENNES - Prix Nobel de physique Federico MAYOR - Président de l UNESCO Philippe MEYER - Sociologue, chroniqueur à Radio France Guy GEORGY - Ambassadeur de France Jacques VALADE - Vice-président du Sénat Claude ALLEGRE - ancien Ministre de l Education nationale Jean BASTIE - Président de la Société de Géographie Dominique LAPIERRE (Lauréat 1949) - Ecrivain Christine JANIN - Médecin, alpiniste, fondatrice de l association «A chacun son Everest Charlélie COUTURE - Chanteur, artiste Marjane SATRAPI - Ecrivaine bd-tiste Jean-François CLERVOY - Astronaute Tristan LECOMTE - Fondateur d Alter Eco Bernard OLLIVIER - Ecrivain voyageur Philippe LABRO (Lauréat 1952) - Ecrivain, journaliste parrains anciens Lauréats - Les 70 ans de l Association Gérard WORMS (Lauréat 1953) - Banquier (banque Rotschild) Martin HIRSCH - Président de l Agence du Service Civique Jean-Jacques FAVIER (Lauréat 1970) - Astronaute-physicien 3

4 Jean-Jacques Favier Parrain 2012 Né en 1949 à Kehl (Allemagne), Jean-Jacques FAVIER ne pensait pas un jour faire partie du club fermé des astronautes. Ce sont ses parents qui, pour ses 12 ans, en offrant le livre de Jules Verne «Le tour du monde en 80 jours, ont eu cette phrase prémonitoire «Tu feras partie de la génération qui le fera en 80 minutes. Les bourses Zellidja lui donnèrent l occasion d affirmer cet intérêt pour la découverte du monde, d abord en 1966 au cours d un voyage de Strasbourg à Marrakech en mobylette puis en 1968 lors d un tour du Moyen Orient. Il obtient en 1976 le doctorat d ingénieur à l Ecole des Mines de Paris et fut retenu en 1992 par la NASA comme astronaute remplaçant pour la mission STS- 65 de Columbia. Enfin, en 1995, il est désigné comme spécialiste de charge utile pour la mission «Life and Microgravity Spacelab lors du vol STS-78 de la navette Columbia. Il passe 16 jours en orbite, devenant ainsi le premier scientifique français à séjourner dans l espace. De retour en France en 1997, il est nommé Directeur de Recherche au Commissariat à l Energie Atomique (CEA). De 2003 à 2009, il est Directeur adjoint de la Prospective et de la Stratégie au CNES. «Lorsqu on a eu la chance de contempler la Terre depuis l espace, on ne peut rester indifférent à la beauté de notre planète ; on prend aussi conscience de sa fragilité[...]. Sa participation au programme UNESCO de développement scientifique et technologique spatial a motivé Jean- Jacques FAVIER à rejoindre 3i3s, dont il est Président d Honneur avec un intérêt particulier pour les applications spatiales au profit des pays en voie de développement ou des œuvres caritatives. 4

5 Ce que m ont apporté les bourses Zellidja et ce qu elles perpétuent «Oser quitter seul à ans son cadre familial pour découvrir le monde avec un pécule limité semble anachronique à une époque où les occasions de voyager confortablement en groupe ne manquent pas. Mais partir pour un voyage Z c est tout autre chose. C est avoir un projet sur un sujet choisi sans contraintes et se donner les moyens de remplir son contrat moral en ne comptant que sur soi. Un défi que l on se lance d abord à soi et aussi aux yeux de sa famille, de ses camarades et de ses professeurs. C est surtout la découverte par soi-même, sans idées préconçues, d autres contrées et d autres gens dont le fait d être seul facilite le contact. C est enfin la satisfaction au retour d avoir rempli son contrat, des milliers de souvenirs en mémoire et d en faire le récit dans son rapport pour les partager. Voilà les valeurs que perpétuent les bourses Z depuis leurs débuts et encore aujourd hui, même si les conditions matérielles ont évolué. Changer de continent et découvrir des pays et des cultures très différentes me fascinait. S y rendre avec les moyens limités d une bourse Z me conduisit à choisir le Maroc : ce sera Strasbourg- Marrakech en mobylette pour étudier l irrigation (j étais à l époque attiré par le métier d ingénieur agronome) dans le sud marocain à une époque où l asphalte s arrêtait quasiment aux Pyrénées! Puis ce sera pour mon second voyage Z le tour du Moyen Orient, sur les traces archéologiques des civilisations successives et à la découverte des modes de vie des populations autochtones. Mes expériences Z m ont marqué pour toujours et ont orienté aussi ma vie professionnelle. Le goût de la découverte du monde et de l émerveillement qu il suscite, l attrait du défi (rien est impossible si l on s en donne les moyens), de l effort, des contacts humains avec des êtres différents, que j ai acquis à l occasion des voyages Z, m ont indéniablement aidé, en plus de ma formation scientifique, à devenir astronaute dans un contexte très international et à voyager dans l espace en contemplant la planète toujours avec des yeux d adolescent. 5

6 les lauréats 2012 BERNARD Lise Une rencontre par des rencontres, à la découverte de Salamanque, Espagne Tissus miroir ou reflets illusoires? Voyage au pays du poncho, Pérou BESNARD Ludmila Attrapeuse de sons en Inde du Sud, Inde Parce que y'a pas que les héros qui ont le droit de partir à l'aventure, Espagne BONNARDEL Ysore Le peuple Lakota aujourd'hui, Etats-Unis Soigner la terre, soigner les hommes, les Navajos : écologie et peinture de sable, Etats-Unis 6

7 «««C était J ai été accueillie à Lima par une famille remarquable et dans un environnement assez stable et pas encore trop lointain de mon quotidien (la famille avait un mode de vie assez européen). Je suis ensuite arrivée à Cuzco, une ville beaucoup plus petite, et aux tendances beaucoup moins européanisées. J ai enfin fini par arriver au cœur de mon voyage, dans les petites communautés hors du temps et presque hors du monde. J ai ainsi pu effectuer une immersion tout en douceur dans un autre monde que le mien, sans rencontrer de difficultés d adaptation, même si d autres petits problèmes se sont posés. Mais un voyage sans embûche n est pas à la hauteur d un voyageur zellidjéen. BERNARD Lise Moi qui avais peur à Lebrija de ne rencontrer personne lors de ma marche, je joue à j irai dormir chez vous, ça marche du tonnerre ; je trouve à chaque étape des gens qui m apprennent beaucoup de leur culture et leur manière de vivre. Quel voyage enchantant! Ils partagent leur quotidien avec spontanéité et ça me plaît bien! BESNARD Ludmila amusant de se retrouver au milieu de toutes ces femmes Navarro et comme on était exactement dans la même galère qu elles, une sorte de solidarité s est instaurée. Elles nous ont ainsi dit quel sèche-linge marchait, lequel marchait moins bien. [ ]. Ce qui aurait pu être une corvée lessive a finalement été un bon moment grâce à tous les échanges. Les femmes ont avoué avoir été surprises de voir des blanches débarquer de si bonne heure à la laverie, du coup des questions en ont résulté et finalement elles n ont pas fait que nous aider mais on a aussi parlé. J ai apprécié cette immersion dans leur quotidien. C est la fâcheuse tendance à imaginer des trucs incroyables mais c est finalement en faisant les choses les plus simples avec les gens que l on partage le plus. BONNARDEL Ysore 7

8 GIRARDOT Marine Portraits et chroniques : Les travailleurs en Terre Intérieure, Argentine New-York : un pied dans les bottes de l Oncle Sam, Etats-Unis Prix Jean Walter Marine incarne parfaitement l Esprit Zellidja: débrouillardise pour trouver le financement de ses deux voyages; forte dose d humour lors de ses péripéties en Argentine puis aux Etats- Unis; très bonne restitution journalistique de son rapport d étude et de son journal de route. Comme elle le dit, dans l épilogue de son rapport de premier voyage: «Zellidja, j ai pris mon sac et mon stylo, j ai quitté ma routine,... j ai arpenté les terres argentines, bonheur et plénitude, liberté. GUERILLOT Maxime Architecture et mode de vie des Indiens, Inde Portraits de Chiliens : 4000 kms de rencontres, Chili GUYON Mathieu Etre sourd à Londres : éducation et intégration, Royaume-Uni Les tendances architecturales de Chicago, Etats-Unis 8

9 «Quatre semaines pour découvrir une bulle de folie qui éclate et se transforme chaque jour. Mais depuis que je suis rentrée, je suis en état de manque. Je veux retourner à New York, voir ce que je n ai pas eu le temps de découvrir, revoir ceux qui ont croisé ma route cette année. Je suis accro, dépendante. Cocaïne, crack, shopping, héroïne, vitesse, danger? Non rien de tout ça. Ma drogue à moi, c est l aventure, l inconnu, l incertitude et surtout les rencontres et le partage. Avant j aimais cette citation «Alors c est ça être adulte, avoir un compteur qui affiche 210 et ne jamais dépasser le 60?. Flashée sur le chemin de la liberté, je ne m arrêterai pas. Merci, merci, merci ZELLIDJA. GIRARDOT Marine «4ème jour en Inde, et j ai l impression d être là depuis une éternité! Deux vieillards dont le temps a échangé les dents contre quelques rides sur leur peau brûlée par le soleil, ne parlent pas anglais, mais leurs sourires me font chaud au cœur. Nous passons une demi-heure sans ouvrir la bouche, le regard perdu dans nos pensées. Difficile de dire pourquoi je suis assis là entre ces deux vieillards sans parler, au milieu des maisons en ruines à regarder les corbeaux manger les déchets. Leur présence me rassure et me suffit. GUERILLOT Maxime «Cinq minutes après, un jeune vient à l instant de me demander une cigarette. Le plus intéressant, c est que même après un «no, sorry il a continué à discuter. Il a vu un de mes croquis et m a demandé si j étais architecte, puis m a demandé d où je venais et m a confié qu un jour il aimerait aller à Paris. Après quoi il s est mis à me demander si Paris était bien la plus belle ville de France, puis deux, trois choses que je n ai pas comprises (du coup j ai souri en disant oui) puis je lui ai demandé de répéter (juste au cas où) Il m a demandé si la marijuana là-bas était meilleure qu ici waouf.. Non, désolé, j en sais rien, je ne fume rien du tout GUYON Mathieu 9

10 HARTMANN Hélène Diversité et cohabitation des cultures dans l'archipel hawaiien, Etats-Unis Les perspectives de développement économique en Israël, Israël JUGUIN Tahnee Guyane Française: la confrontation des Amérindiens du Haut Maroni à la mondialisation, France Le sens de l harmonie chez le peuple Mentawai, Indonésie Prix exceptionnel de l anthropologie Tahnée a confirmé, dans ses deux expériences Zellidja, ses qualités exceptionnelles d investigation: son intelligence du sujet choisi, son sens de l observation et des contacts, sa sensibilité anthropologique et humaine des autres cultures. Le choix judicieux de deux pays très différents, lui a permis de s intégrer rapidement dans les communautés. Le jury a admiré la qualité des illustrations, la mise en page et le soin extrême accordé à la présentation. LE GAL Claire À la découverte de la culture Mapuche, Chili Liberté sur parole, portraits de mexicains à travers la poésie d Octavio Paz, Mexique Mention Pour un certain regard écrit avec talent 10 Elle part, à 17 ans 1/2, découvrir la culture mapuche, minorité chilienne qui lutte pour sa survie, et la reconnaissance de son identité. Elle s'immerge, s'imprègne avec simplicité et empathie, au sein de villages mapuches et en rend compte dans une langue sincère, sensible et belle à lire. Tant chez le mapuches qu'à travers son poete mexicain Octavia Paz, Claire nous donne à voir que «toute culture naît du mélange, de la rencontre et des chocs.

11 «««Sur le chemin, j achète également un cahier, qui sera mon cahier de comptes. [..] Un jeune homme, interpelé par la lenteur de mon écriture, se propose de m aider. Il regarde ce que j ai écrit et me répond en souriant que c est juste, mais que mon nom avait été mal orthographié. Il s appelle Adji, et est agriculteur en Galilée ; [ ] il se met à parler de sa vie, de son troupeau, et de sa passion pour la musique. Dans son village, il y a de nombreux palestiniens, qui sont ses amis proches, et d ailleurs il parle arabe couramment. C est aussi la raison pour laquelle, il a demandé à ne pas faire son service militaire. Puis, je lui demande s il peut me jouer un petit morceau de flûte et il accepte. Cette flûte rudimentaire, en bois, semble venir d une autre époque, un peu comme Adji d ailleurs. HARTMANN Hélène Les chants de la journée résonnent toujours dans ma tête. C est drôle qu ils chantent autant. Parfois même, pendant les marches en forêt, ils lancent plusieurs appels et l on entend répondre par d autres chants et de grands rires venus d entre les arbres. Je décide de leur faire écouter de la musique française... s enchainent diverses démonstrations de danses entre les pas cérémoniels des mentawai, la valse et les danses bretonnes! Tout le monde se prête au jeu avec bonheur et j ignore alors qu ils vont me réclamer chaque soir d écouter de nouvelles musiques. JUGHIN Tahnee Il y a de ces jours où le voyage Zellidja semble être un don du ciel. De ces instants où tout prend sens, le pourquoi de cette ville carnivore, de ce choix inepte ne se pose plus. Je suis là pour ces murs, cette culture et, plus encore, ces gens. Le dessin est un fabuleux moyen pour se lier avec une rapidité éclair. Brusquement, la curiosité vient frapper les visages qui s approchent, s approchent jusqu à briser ce drôle de silence religieux qui s est installé. [ ] Vivre le voyage, se laisser aller au voyage et à son hors temps amènent des surprises fracassantes : une patience inconnue. Soudain, il n importe plus que le bus soit à l heure. La tête appuyée contre la vitre, la pluie qui gicle sur le carreau, tout contribue à l exotisme! LE GAL Claire 11

12 LESTERLIN Chloé Quelle place l'art traditionnel a-t-il dans la société ivoirienne contemporaine? Côte d'ivoire L'art contemporain à Madagascar, Madagascar MANJARRÈS Claire Autour de la musique populaire et de la santeria, Cuba Aux racines du flamenco. Un état d esprit, un mode de vie, Espagne Prix du jury Ses découvertes de la musique et de la danse, à Cuba d abord, puis avec le flamenco des gitans d Andalousie, sont émaillées de relations humaines chaleureuses et fortes, très bien analysées: expériences de terrain qui s ajoutent à de sérieuses recherches bibliographiques. Mais, surtout, elle nous offre le plaisir de la lecture doublé de l écoute d une multitude de sons, tout particulièrement les enregistrements de sa propre voix, improvisations au cœur de la nuit avec les rencontres de sa route. MARTEIL Amandine L'ayurveda au Sri Lanka, Sri Lanka L'enfance aux pays Toraja et Bugi, Indonésie 12

13 ««On fantasme tous sur le verbe «voyager. Lorsque l on dit à quelqu un «je pars un mois à Madagascar, on voit apparaître sur son visage un sourire béat et le mot «formidable se dessiner sur ses lèvres. Ces deux voyages Zellidja m ont permis de savoir ce que veut réellement dire le verbe «voyager. Je suis passée du fantasme à la réalité. Je sais désormais que voyager est avant tout synonyme du mot «organisation, avant et pendant le voyage c est le mot clef, il vous poursuit. Dès que l on refuse de voir l importance d organiser, on le regrette très vite. Voyager c est également vivre la découverte, le bonheur, la colère, le fou rire, l appréhension, la fatigue ; c est rencontrer la pauvreté, l injustice, la différence C est la vie puissance mille, c est extraordinaire, on est tous d accord, c est formidable! LESTERLIN Chloé Nous étions à peine dix autour de la guitare, il était trois heures du matin, c est Churi qui chante. A un moment, il se laissa emporter par l émotion et l énergie que dégageait ce cercle, il tenta deux pas de danse en même temps qu il chantait. Tous l encouragèrent immédiatement. L ambiance montait et montait, et lui de danser et chanter, tous de rire et comme un seul homme, d accélérer exactement ensemble le rythme des palmas. Ce fut une décharge d énergie tellement forte que j en ai été presque intimidée. Le «Olé final est la parfaite apothéose de ce soir-là, dernier soir, de mon voyage et de ce journal! MANJARRÈS Claire «Je n arrive pas à réaliser que c est déjà fini. [ ] C est terrible de quitter les gens sans savoir si on les reverra vraiment un jour. Je suis dans les couloirs de l aéroport de Kuala et je ne me rends toujours pas compte que demain je retrouve la France et les gens qui font la gueule dans le métro, qui te poussent sans s excuser, que je renouerai avec les gens si fermés de Bordeaux, que personne ne me dira «Hello mister!, que les enfants ne me courront plus après en scooter en criant «Bule Bule! avec un grand sourire. [ ], Je ne suis pas prête à rentrer!!! Je souhaite à quiconque de vivre au moins une fois dans sa vie une expérience pareille. De lâcher un instant son Lonely Planet pour découvrir les «vrais gens dans les petits villages reculés mais qui seront d autant plus accueillants que c est une première pour eux. De ne pas trop prévoir à l avance et surtout de ne pas trop s inquiéter et se laisser guider au fil des rencontres car il y aura toujours un ami d un ami quelque part pour vous accueillir. MARTEIL Amandine 13

14 MARTIN Marine Être éleveur de rennes nomade en Sibérie, Russie Un printemps en Sibérie, parmi un élevage de rennes, Russie Mention Pour son courage et sa persévérance Marine est une lauréate exceptionnelle qui poursuit un projet d'étude de la vie dangereuse des éleveurs de rennes de Sibérie. D'un voyage à l'autre, dans deux zones différentes de ce grand pays, elle a réussi à suivre une voie où elle a fait preuve d'un grand talent et d'une force de caractère rare. Car elle s'est immergée dans le quotidien des femmes d'un petit groupe humain, les Nénets, fragilisés de l'intérieur par l'alcool et la violence, et, de l'extérieur, par l'abandon de leur soutien par le gouvernement, par les exploitations minières et pétrolières... et par le réchauffement climatique. POULAIN Luzia Etre une association de développement au Mali, Mali Cap vers l est de l Union Européenne, à la rencontre de nos nouveaux voisins, République tchèque Prix de l audiovisuel partagé Mention Pour la conception et la réalisation de l étude de son premier voyage sous la forme d un magazine Z 14 Luzia est partie à la rencontre de la Pologne, de la Slovaquie et de la République Tchèque pour découvrir ces nouveaux membres de l Union Européenne. A travers tout un panel d interviews, elle nous fait découvrir chaque pays par le discours de ses habitants, mais également en entremêlant ceux des deux autres nations. La qualité et l efficacité de son montage ont rendu son propos très clair et permettent de porter un regard authentique et perspicace sur ces trois pays. Partie étudier les associations de développement au Mali, en véritable journaliste-reporter, elle a parcouru le pays pour rencontrer et questionner une vingtaine d associations très différentes. Elle nous livre le résultat de ses recherches et observations dans un reportage passionnant, qu elle présente sous forme d un magazine complet aux articles variés, conçu et mis en page avec une grande réussite.

15 «Après quelques instants auprès de la petite rivière qui traverse le village, je ne peux me résoudre à rentrer dans le logement que l on m a prêté en ce premier soir d arrivée au village des éleveurs. Il me faut un contact avec Surinda, ses gens, son air. Prenant le prétexte d aller fumer dehors, je m écarte du poète russe qui veut m envelopper de son contrôle. Je m assois sur un tronc coupé, et attends. Et je sais ce que j attends. J attends l occasion de la rencontre. Elle ne tarde pas à arriver, dans un ciel qui s obscurcit toujours de ténèbres. Une personne au loin. A distance nous nous présentons, voilà un éclat qui jaillit. MARTIN Marine «De façon générale ici c est vrai, les gens sont adorables, que ce soit celui qui me vend un paquet de cigarettes où celle qui me sert du vin ou celles à qui je demande quel bus prendre, ou celle à qui je demande par où est le centre. Il fait froid et la pluie ne s arrête pas. Je me dis que je suis dans le centre de la Slovaquie, seule et que tout se passe bien, et que c est vraiment dingue, tout ça, quand je suis partie tellement peu sûre de moi et sans aucun contact! J erre cinq secondes dans la gare, absolument dépitée, jusqu à ce que l autre Tchèque qui lui non-plus n a pas pu rentrer dans le bus me demande si j ai besoin d aide. Je lui réponds que je ne sais pas quoi faire. Pavel va être mon ange gardien! POULAIN Luzia 15

16 RIVIERE Marion La femme africaine dans son quotidien: sa force et ses défis d aujourd hui, Togo Les habitudes alimentaires au Sud de l Inde, Inde Mention Pour son écoute des femme africaines au Togo et ses lettres des Indes du Sud Pour sa première expérience Z, elle a choisi au nord du Togo la ville de KARA, une zone calme, pour étudier les femmes actives de l ethnie Kabyle en participant à leur quotidien. Très bien organisée, elle a réuni une présentation sincère et juste d une cohorte de femmes au travail par une recherche constante de contacts pendant tout son séjour. Son journal et son étude illustrés témoignent de sa grande implication pour cette étude. ROCCELLA Esther Voyage au Chili sur les traces de la llareta, plante du désert d'atacama, Chili Vie des bords de mer de l'irlande, Irlande «SAINT-JUST Aurélia Avoir 20 ans à Cuba, jeunesse(s) d hier et d aujourd hui, Cuba Le Petit Canadien et l Oie des neiges, Canada Prix de l écriture Aurélia a d abord parcouru Cuba et retracé la vie du quotidien de la jeunesse cubaine. Puis, pour son second voyage au Québec, elle a su mettre à profit sa sensibilité pour recueillir des témoignages parfois intimes sur les difficultés rencontrées par l immigration étrangère, et elle a su trouver les mots justes pour en faire une synthèse intéressante. Ses deux rapports sont écrits dans un style clair,riche de détails évocateurs, qui touchent à des ressorts profonds de l âme humaine. 16

17 «Le repas était délicieux et bien sûr très varié. On m a proposé une fourchette et j ai refusé. Je préfère manger comme les autres avec la main. Je trouve que le repas est différent, on le vit d une manière différente par ce contact plus direct avec la nourriture. Le seul souci c est de s en sortir entre main gauche et droite. On se sert et on mange avec la droite. Mais les choses se compliquent quand on veut se resservir. Quelle main doit-on utiliser? Résultat, j ai été un peu embarrassée quand j ai voulu me resservir. Bharathi s est précipitée et m a resservie. Je comprends maintenant pourquoi la femme mange toujours en dernier : son rôle est de resservir les invités qui justement ont les mains sales ou occupées. RIVIERE Marion «Ce fut le moment des au revoir. Je leur ai offert de nouveau un petit truc de France ; Eva m a donné des choses incroyables et que je ne montre pas forcément Elle m a donné leur bout de llareta, je n en croyais pas mes yeux, la rose de métal, une «ficha (monnaie des officines saliteras) aujourd hui impossible à trouver, puis pour finir en émotion, un collier cousu par elle-même. Elle l a cousu il y a très longtemps, elle l a toujours gardé précieusement, elle y tient beaucoup. Mais elle me le donne car je suis très «regalon. Le pendentif, c est une petite pochette avec deux grains de café et trois graines rouges. J étais très émue.j ai serré très fort Eva dans mes bras. «ROCCELLA Esther Kam ne parle pas français. Lorsqu elle doit parler avec un patient francophone, quelqu un fait l interprète. Elle a longtemps pris part à la vie de la communauté chinoise. On sent qu elle a «réussi et représente un exemple en quelque sorte! Mais, quand je lui demande pourquoi elle a pris ses distances, elle répond que «ça prenait trop de temps. J ai l impression qu elle a peut-être aussi voulu mettre une distance avec son ancienne vie hong-kongaise, pour s intégrer plus complètement. Une identité n est pas exclusive de l autre, mais dans une communauté forte et assez fermée, l entre- deux est peut-être difficile. Peut-être que, pour que ses enfants soient de «vrais Québécois, elle a fait un choix! SAINT-JUST Aurélia 17

18 SICARD Elven Le Pachakuti : un renouveau pour l identité culturelle et la situation indigène en Amérique du Sud, Bolivie Salaam Shalom. Vers une fraternisation israélopalestienne? Israël Prix de l audiovisuel partagé Elven s est donné deux grandes ambitions pour son second voyage: réaliser une étude sur le conflit Israélo-Palestinien, sujet d une actualité brûlante, et la réaliser sous forme de film. Exercice difficile pour un sujet noyé par les flux d informations des médias. Elven a su nous replacer dans le contexte local de cette région en conservant un regard humain et naïf de la situation. Des témoignages de ses rencontres, il ressort une grande sincérité qui fait la force du film. TOURNIE Annabelle Un mode de vie alternatif, en Inde et au Népal, Népal Poteries et terres cuites au Royaume du Dahomey, Bénin 18

19 «Mon voyage touche à sa fin. Cette terre, je l aime autant que je la hais. Je l aime pour sa générosité, sa créativité et ses sourires mais la violence, la confrontation et le rejet de l autre minent les esprits israéliens et palestiniens. Je suis convaincu de la nécessité d agir pour un avenir viable. Je me souviens avoir répondu à une manifestante israélienne me demandant pourquoi j avais en tête de mener un tel projet : «Je de l espoir chez les hommes. L espoir, c est simplement ce qui nous donne la volonté d agir. Je sais, qu aussi longtemps que je vivrai, je tenterai de partager ce que j ai ressenti, à savoir la nécessité du partage qui passe par la parole, l écoute, l entraide ou simplement par un sourire. Que les aigris ou les blasés qui crachent sur ces valeurs aillent faire un petit tour du côté de chez Abed! SICARD Elven «Séminakpon a 25 ans. Il est d ethnie Fon quand Mohamed était Yoruba, Chrétien quand Mohamed était Musulman : je prends plaisir à jouer le caméléon à travers ses milieux et ses identités différentes, à regarder le Dieu de l Autre. Il est professeur de Français dans un collège et membre important d une ONG Béninoise Social Vision qui agit pour le développement social local. C est un intellectuel, littéraire dans l âme, passionné de philo, d anthropologie et d Histoire. Je ne sais même plus combien d heures nous avons passés hier soir à refaire le monde autour d un sodabi (boisson alcoolisée locale), jusqu à ce que le sommeil nous emporte![ ] Un intellectuel à l humour facile même! Qu il est bon de rire d un rien, tout est si compliqué en Occident, les rapports sociaux sont tellement plus complexes, les discussions tellement plus formelles. Cette simplicité me met en joie! Cher Séminak! TOURNIER Annabelle 19

20 Boursiers de 2 nd voyage 2012 CHARIOT Pauline, Inde La perception d'un monde sur un autre monde : l'histoire des Dongria Kondh DERNIAUX Lucie : Pérou Le travail des enfants au Pérou DONNIER-VALENTIN Guillemette, Tanzanie Les neiges du Kilimandjaro sont-elles éternelles DUFFAUD Lisa, Chine Minorités du Yunnan DUFOUR Mathilde, Etats-Unis Croire dans le sud des USA DUSAPIN Lucile, Argentine Le théâtre dans tous ses états en Argentine EMAM Isis, Thaïlande Le différent et le semblable : qu'est-ce qui nous lie à l'etranger? ESTRADA Adrienne, Cuba Avoir vingt ans à Cuba, Portrait(s) d'une jeunesse nouvelle FERNANDEZ Marina, Turquie Horahane Tehára : mémoires de Sulukule FORAISON Livia, Royaume-Uni Être sans-papier en Angleterre, un rêve réalisé? LABRUNIE Mathilde, Colombie Une terre et des Hommes en territoire Kogi LENNES Kostia, Bangladesh Campagnes bangladaises : travail, famille, pari LEVEUGLE Charlotte, Nouvelle-Zélande Culture et mémoire Maori LHERMITTE Marine, Birmanie Immersion au cœur du lac Inle LONGO Marion, Tanzanie Les Hadzabe : voyage au berceau de l'humanité MOUZON Mathilde, Turquie La Turquie et la mer ROLIN Camille, Birmanie Pensées politiques et religieuses birmanes actuelles : liens et influences ROUMIER Axelle, Turquie L'autonomie des campagnes turques face à la société de consommation TOURRES Clara, Bolivie Bolivie, terre de contrastes? VIVÈS Agathe, Burkina Faso La voûte Nubienne 20

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

W PROJECT DOSSIER DE PRÉSENTATION

W PROJECT DOSSIER DE PRÉSENTATION W PROJECT DOSSIER DE PRÉSENTATION DÉCOUVREZ LES ENTREPRENEURS FRANÇAIS DE L ÉTRANGER. Une deuxième édition pour aller encore plus loin... C est par ici! www.wproject.fr W Project : Définition En février

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Ouvrages de références et objectifs

Ouvrages de références et objectifs Valise pédagogique Ouvrages de références et objectifs MESSAGE IMPORTANT: Prendre le temps de bien lire les histoires et d explorer la valise, ses activités et ce guide. Ouvrages de références Activités

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

Dossier de presse. Nos actions pour la jeunesse. 21 février 2014

Dossier de presse. Nos actions pour la jeunesse. 21 février 2014 + Dossier de presse Nos actions pour la jeunesse. 21 février 2014 + Le Centre des Jeunes 2 Dirigeants! Le CJD est un mouvement patronal, né en 1938, qui rassemble 4500 chefs d entreprise et cadres dirigeants

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Résumé sur l adoption internationale en France Source MAI

Résumé sur l adoption internationale en France Source MAI Pays Résumé sur l adoption internationale en France Source MAI Les pays ouverts à l adoption internationale En Bleu : les pays signataires de La Convention de La Haye En rouge : obligation de passer par

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré.

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Il faudrait que tu fasses ce voyage. Tout d'abord, tu ne travailleras pas et tu verras tes copains à longueur de journée. Puis, tu n'auras

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00.

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé présente des actions passées, ponctuelles, et d une durée délimitée dans le passé. Formation : avoir ou être (au

Plus en détail

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses!

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses! LE SPECTACLE Dolores Dulce, une vieille dame venue d'un pays lointain d'amérique latine, Cuba, parcourt le monde avec son chariot porteur de friandises et d'histoires. Au passage, elle partage son univers

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25%

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% Tâche 1 5 Vous allez entendre deux fois une série d annonces. Examinez les séries d images cidessous, puis, écoutez bien. Choisissez l image de

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Cette semaine, Fannie Dagenais, la directrice générale d ÉquiLibre, et Louise Dugas, la rédactrice en chef reportage, culture et style

Plus en détail

Dossier de presse Holimeet

Dossier de presse Holimeet Dossier de presse Holimeet Mardi 9 juin 2015 holimeet@gmail.com holimeet.fr Table des matières Communiqué Présentation de Holimeet 3 4-5 Le concept Holimeet, dans la mouvance du tribalisme planétaire La

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Appels nationaux (États-Unis, Canada et Guam): 1. Composez le 888-236-7527 Appels internationaux: 1. Pour appeler EthicsPoint

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Me définir. Intérêts

Me définir. Intérêts Intérêts Voici quelques exemples de champs d intérêt. Ce sont tous des mots ou groupes de mots pouvant servir à compléter la phrase : «J aime». Ne vous limitez pas à cette liste. Elle est loin d être complète!

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

L élan créateur. Week-end atelier. entraîné par Bernard Leblanc-Halmos

L élan créateur. Week-end atelier. entraîné par Bernard Leblanc-Halmos L élan créateur Week-end atelier entraîné par Bernard Leblanc-Halmos L É c o l e d u G é n i e M u t u e l e n a c c o m p a g n o n n a g e F o n d a t e u r : B e r n a r d L e b l a n c - H a l m o

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion.

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion. Rencontre Notre secteur AREQ vient de fêter son 25 e anniversaire d existence. En 1986, sous la présidence de Rita Fortin, quarante membres se sont réunis. Deux ans plus tard, Anne-Marie Roy Coulombe était

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

BLACK AND BEACH BOSTON DUCKS

BLACK AND BEACH BOSTON DUCKS A mi-chemin de mon expérience en tant que FLTA, je prends la plume pour partager avec vous les extraordinaires vacances que je viens de passer à la découverte des USA. Merci Linfield College pour ces deux

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Dis-moi ce que tu as fait, je te dirai qui tu es 1

Dis-moi ce que tu as fait, je te dirai qui tu es 1 Dis-moi ce que tu as fait, je te dirai qui tu es 1 1. la lettre qu il A écrite A. Observez les phrases suivantes et soulignez les participes passés. Que remarquez-vous? Le CV qu il a envoyé. Le document

Plus en détail

Jouer, c'est vivre! Repères sur le jeu en Action Catholique des Enfants

Jouer, c'est vivre! Repères sur le jeu en Action Catholique des Enfants Présentation du livre Jouer, c'est vivre! Repères sur le jeu en Action Catholique des Enfants 17 X 23 cm, 100 pages, 2014, 12 Pourquoi un livre sur le jeu? Parce que jouer est un droit fondamental de l'enfant,

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA A Toulouse, le 9 juillet 2015 Seul le prononcé fait foi Page 1 sur

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance Bien que les difficultés relatives à la conformité puissent souvent être résolues au niveau local, la ligne d assistance de RPM International

Plus en détail

CAPES externe d histoire et de géographie

CAPES externe d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite Dossier de Presse,,,, Une école indépendante, laïque et gratuite Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole K Une nouvelle chance pour des enfants de pouvoir apprendre dans les meilleures conditions. Ecole

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Si c était une machine, ce serait un ordinateur génial pour voyager dans le temps et vers les autres continents.

Si c était une machine, ce serait un ordinateur génial pour voyager dans le temps et vers les autres continents. En classe, nous avons imaginé à quoi ressemblerait l école qui nous apprendrait à grandir heureux. Nous avons joué à «si c était» et improvisé, par ce jeu oral, autour du thème de l école de nos rêves

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Correction des accords des verbes

Correction des accords des verbes DES ACCORDS VERBES 1 Accord du verbe Correction des accords des verbes En cliquant sur le bouton «Rubrique grammaticale» dans notre site, vous pourrez, au besoin, consulter les notions théoriques suivantes

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

55% des français sont intéressés par un volontariat international

55% des français sont intéressés par un volontariat international Membre du groupe Le Congé de Solidarité Un outil RSE au service de vos collaborateurs L association DSF Développement Sans Frontières (DSF) est une association de solidarité internationale, reconnue d'intérêt

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Fiche pédagogique Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Le public : Adultes Niveaux intermédiaires avancés (B1 et +)

Plus en détail

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez.

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. DOSSIER 3 Quelle journée! Pêle-mêle 19 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. 1.... 2.... 3.... 4.... 5.... 6.... 66. Reconstituez les mots de la page Pêle-mêle.

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5 Festival Study guide Dossier pédagogique destiné aux adolescents 2014 (Homeland) présente Alliance Française FRENCH FILM FESTIVAL Table des matières Pour travailler avec le film en classe Niveau A2...4

Plus en détail

2 Quelles vacances! Pourquoi pas! 3. A. À deux, lisez ces textes et complétez le tableau.

2 Quelles vacances! Pourquoi pas! 3. A. À deux, lisez ces textes et complétez le tableau. fiche de travail FT 3.39-3A U1P10 2 Quelles vacances! A. À deux, lisez ces textes et complétez le tableau. 1 2 Salut, Un petit mot pour te dire que tout se passe super bien On passe d excellentes vacances.

Plus en détail

DOSSIER de présentation

DOSSIER de présentation Projet d Habitat Participatif intergénérationnel et écologique DOSSIER de présentation 2015 Sommaire Mots d Ecoravissants Présentation d Ecoravie Donnez du sens à votre argent Chiffres et dates Contact

Plus en détail

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT L école Sainte-Anne a été fondée dans le souci de transmettre à nos enfants un enseignement complet intégrant l intelligence

Plus en détail

Regard sur l accueil du jeune enfant au Québec, rencontre avec les amis...

Regard sur l accueil du jeune enfant au Québec, rencontre avec les amis... Regard sur l accueil du jeune enfant au Québec, rencontre avec les amis... Par Danielle Pommier Danielle Pommier est étudiante à l école d Éducatrice de Jeunes Enfants de Lyon, en France. Elle a effectué

Plus en détail

Les Cahiers de la Franc-maçonnerie

Les Cahiers de la Franc-maçonnerie Les Cahiers de la Franc-maçonnerie N O 25 : QU EST-CE QU UNE «PLANCHE», À QUOI SERT-ELLE, QU EXIGE-T-ELLE DE CELUI QUI LA PRÉSENTE? Par le «Collectif des cahiers» «La planche» : l angoisse! Un ami, brillant

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013 3 6 étudiants internationaux 7 Juin 213 CHIFFRES CLÉS MONDE Selon l UNESCO en 21, on comptait 3 6 étudiants internationaux dans le monde. Ce nombre a augmenté de 38 % depuis 26. Les premiers continents

Plus en détail

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu parles de toi, de tes goûts. Tu lis BD. Tu fabriques un poster pour te

Plus en détail