Feuille de route sur les achats innovants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Feuille de route sur les achats innovants"

Transcription

1 Feuille de route sur les achats innovants 20/01/14 Page 1/7

2 Sommaire 1. Présentation de l Agence de services et de paiement (ASP) Un opérateur public au service des politiques publiques Un opérateur multisectoriel et interministériel Des champs d intervention diversifiés Les pistes d achats innovants Les logiciels libres L infrastructure de signature électronique certifiée RGS 1* La cartographie et l équipement des contrôleurs terrains La mise en œuvre d un fichier clients Les moyens de communication La dématérialisation Les nouvelles modalités de paiement L innovation en matière de consommables de bureau et bureautiques /01/14 Page 2/7

3 Le service des achats de l'etat (SAE) rappelle, dans un courrier adressé fin octobre 2013 au PDG, d'une part, que l'asp en tant qu'opérateur de l'etat doit réaliser des économies (objectif fixé par le 1er Ministre : 2% par an de 2013 à 2015) et, d'autre part, que les achats de l'établissement doivent s'inscrire dans une démarche de développement durable (10% minimum des marchés lancés doivent comporter une clause environnementale) et d'insertion sociale (5% minimum des marchés doivent comporter une clause sociale). Par ailleurs, les marchés initiés doivent permettre aux PME de mieux et plus souvent se positionner, et la commande publique doit également se montrer innovante. A cette fin, chaque établissement doit établir une feuille de route portant sur les achats innovants. L'achat innovant recouvre l'achat de produits ou services qui n'existent pas mais pourraient probablement être développés dans un temps raisonnable. Parmi ce type d'achat, peuvent être distinguées trois catégories : Achat de produits ou services nouveaux pour l'établissement qui sont déjà commercialisés mais de façon récente ; Achat de produits ou services qui n'existent pas "sur étagère" mais qui se caractérisent par leur nouveauté et présentent une amélioration ou une innovation par rapport à des produits ou services existants ; Achat de recherche et développement afin de concevoir une solution pour ses besoins propres ou une politique publique. L'objectif est qu'en 2020, la commande publique effectuée auprès d'entreprises innovantes représente 2%. Le présent document a pour objet de présenter des pistes d'achats répondant à ces caractéristiques, que l ASP envisage de mettre en œuvre en 2014, ou des domaines dans lesquels une action innovante non encore identifiée pourrait être proposée par une entreprise qualifiée d'innovante. 1. Présentation de l Agence de services et de paiement (ASP) 1.1 Un opérateur public au service des politiques publiques Créée en 2009, l Agence de services et de paiement est un établissement public administratif sous la double tutelle du ministère chargé de l emploi et du ministère chargé de l agriculture. Sa mission est d accompagner les décideurs du secteur public dans la mise en œuvre de leurs politiques, en assurant la gestion administrative et financière des dispositifs d aide publique. Administrée par un conseil d administration où siègent des représentants de l Etat, d établissements publics ainsi que des organisations professionnelles, l agence est dirigée par un président directeur général nommé par décret. Son siège est situé à Limoges (avec une antenne à Montreuil-sous-Bois). 1.2 Un opérateur multisectoriel et interministériel L Agence de services et de paiement accompagne les acteurs du secteur public tels que les ministères, les collectivités territoriales et établissements publics de coopération intercommunale, les établissements publics et organismes chargés d une mission de service public (ACSE, AGEFIPH, Agence du service civique, Fonds de solidarité, Agences de l eau ), ou des personnes publiques étrangères. 1.3 Des champs d intervention diversifiés L agence met en œuvre des dispositifs d aides dans des secteurs très variés tels que l agriculture, l aquaculture, la forêt, la pêche, l emploi, l éducation et la formation professionnelle, l insertion, l intégration, la solidarité et l action sociale, l aménagement du territoire, le développement local et rural, la protection de l environnement et la promotion du développement durable, l aménagement foncier outre-mer 20/01/14 Page 3/7

4 Dans ces différents champs d intervention, l agence développe des métiers et des savoirs-faire multiples : Gestion administrative et financière des aides publiques Dans ce cadre, l ASP : - instruit les demandes d aides ; - vérifie leur éligibilité, contrôle le respect éventuel des engagements pris par les bénéficiaires ; - procède aux paiements, au recouvrement de créances et à l apurement des indus. L agence peut exercer toute autre activité nécessaire à la gestion de ces aides et notamment l accueil et le renseignement des bénéficiaires. Elle peut mettre en œuvre des paiements de masse, mais aussi des paiements pour des dispositifs territoriaux. Elle dispose d une expertise reconnue dans la gestion de dispositifs d aide faisant intervenir de multiples sources de financement. Assistance technique et administrative à la mise en œuvre de politiques publiques L agence apporte un appui aux instances locales, nationales, et européennes dans la préparation et l élaboration de nouvelles politiques impliquant le versement d aides publiques. Elle conçoit et développe des outils informatiques de type extranet, forme les utilisateurs et leur apporte une assistance. Suivi et évaluation des politiques publiques L agence élabore des outils de valorisation de données et de pilotage des mesures et des programmes, des outils de cartographie, des enquêtes de satisfaction. Elle réalise sur demande des études dans les domaines couverts par son champ d intervention, au niveau national et européen. Elle apporte ainsi à ses commanditaires des conseils et des propositions opérationnelles au service de la stratégie, de l évaluation et de la prise de décision. Chiffres clés agents délégations régionales et une unité nationale d appui aux certifications sanitaires et sociales. - 17,4 milliards d euros de crédits d intervention en 2012, tous financeurs confondus. - 4,9 millions de bénéficiaires d'aide (nombre cumulé) dont 3,8 millions de personnes physiques et 1,1 million de personnes morales. 2. Les pistes d achats innovants 2.1 Les logiciels libres L ASP s est, depuis 2013, concrètement engagée dans la voie de l'utilisation de logiciels libres afin d'obtenir une réduction de ses couts de fonctionnement et d'acquérir une certaine indépendance visà-vis des éditeurs. La direction informatique de l ASP a établi une politique générale visant à encadrer l introduction des logiciels libres dans le système d information qui s'articule autour de trois règles : pas de choix dogmatique : dès lors qu un produit "open source" peut remplacer avantageusement un produit "éditeur", une étude du processus de migration est entreprise. En revanche, un produit "éditeur" apportant une plus-value quantifiable en terme de potentiel de fonctionnalités mais également de praticité au quotidien (transactions plus rapides) pourra être maintenu ; maintien d un haut niveau technique afin de garantir une maîtrise des technologies mises en œuvre au sein de l ASP. En effet, l expérience montre que le niveau de service opérationnel du système d information nécessite une réactivité que seule une équipe interne compétente et connaissant l architecture peut assurer ; expérience et maturité de la communauté sur les produits visés. Le recours à l "open source" est déjà une réalité dans l établissement : 20/01/14 Page 4/7

5 les extranets FPE sont dotés de frontaux Linux ; la ligne de production régionale fonctionne sur une plateforme construite à partir de composants "open source" MYSQL ; le serveur d application de la valorisation de données est "open source" TOMCAT ; l intranet utilise un gestionnaire de contenu (cms) "open source" DRUPAL. Cette politique générale se traduit également par une trajectoire de mise en œuvre bien définie. L année 2013 a été consacrée à l étude, au maquettage et au choix des serveurs d application "open source" cibles et des outils du poste de développeur. Les solutions retenues sont GLASSFISH et TOMCAT pour le serveur d application, Eclipse pour le poste du développeur. L'année 2014 sera celle de la migration progressive des serveurs d application "open source" dans les cycles de vie "développement" et "intégration" dans un premier temps. Dans une seconde étape, les calendriers de migration des cycles "recette" et "production" seront examinés avec l'appui des directions "métiers" de l ASP. A partir de 2015, l ASP entamera la sortie progressive de SOLARIS, ce qui lui permettra d accéder à des solutions technologiques plus standards et plus économiques (serveur INTEL, solutions de virtualisation plus riches). Toute solution innovante en la matière fera l objet d une attention particulière de l ASP dont le système d information est particulièrement stratégique compte tenu des missions qui lui sont confiées. 2.2 L infrastructure de signature électronique certifiée RGS 1* Dans le cadre de la dématérialisation du processus de gestion des contrats uniques d insertion, l ASP a été le premier organisme (tant public que privé) à obtenir la certification RGS 1* de son infrastructure de délivrance de certificats et de signatures électroniques. L établissement effectue une veille juridique et technologique en ce domaine dont les besoins en innovation sont permanents afin d optimiser les solutions mises en œuvre. 2.3 La cartographie et l équipement des contrôleurs terrains Pour prendre en compte les exigences induites par la réforme de la PAC, l ASP doit refondre les applications destinées aux contrôleurs terrain (Nomade) et back-office (Horus) relatives à la photo interprétation assistée par ordinateur, compte tenu de l obsolescence technologique du moteur cartographique actuellement utilisé. Dans ce cadre, l ASP a fait réaliser deux prototypes visant à qualifier l utilisation de la reconnaissance vocale en environnement ouvert, d une part, pour les contrôles terrain en exploitation et, d autre part, sur les solutions mobiles (terminal et GPS) éligibles pour couvrir le besoin. L ASP pourrait envisager de doter ses contrôleurs terrain d une tablette de 12 ou 14 pouces, légère, résistante à l'utilisation en extérieur (actuellement les matériel durcis sont lourds et encombrants), permettant une connexion 3G, et comportant une antenne GPS avec une précision de mesure inférieure à 1 m. L ASP est en attente de solutions innovantes en la matière. 2.4 La mise en œuvre d un fichier clients L'ASP, opérateur public de l'etat, intervient dans la gestion de fonds publics auprès d'une trentaine de donneurs d'ordre publics (notamment des ministères et des collectivités territoriales). La diversité de ces donneurs d'ordre et des prestations rendues s'accroît d'année en année. Pour structurer 20/01/14 Page 5/7

6 davantage les liens avec ses multiples interlocuteurs, l'établissement souhaite mettre en place un outil de gestion de la relation client qui permette le partage d'informations entre les services intervenant à différentes étapes auprès du donneur d'ordre. L'ASP n'a pas pu à ce jour se doter d'un tel outil du fait de deux contraintes fortes : le niveau de sécurité requis pour les données stockées et la synchronisation entre l outil de messagerie interne à l ASP et la messagerie intégrée à l outil de suivi de la relation clients. Dans ce domaine, stratégique pour l établissement, l ASP recherche toute solution innovante prenant en compte les contraintes précitées. 2.5 Les moyens de communication Le siège de l ASP étant situé à Limoges, nombre de ses agents sont amenés à se déplacer régulièrement pour rencontrer les tutelles ou les donneurs d ordre. Les agents situés en délégation régionale effectuent également des déplacements, notamment au siège pour suivre des formations. Le coût des déplacements à l ASP étant important, l établissement est donc en quête de toute technologie nouvelle de nature à réduire ces coûts ; la visio-conférence a ainsi été déployée, mais ne peut répondre à tous les types de sollicitations. De même, les formations en e-learning et les conférences en web-ex sont privilégiées, dès que cela est possible. L équipement des postes de travail en solutions de type «Skype» pour des réunions de travail à distance pourrait par exemple être envisagé. Cette problématique constitue donc une réelle opportunité pour la mise en œuvre de solutions innovantes. 2.6 La dématérialisation L ASP s est engagée dans la voie de la dématérialisation depuis plusieurs années déjà, dans un souci de modernisation de son action, notamment dans le cadre des procédures de marchés publics qu elle initie. La dématérialisation présente en outre comme avantage de réduire les coûts de fonctionnement et d améliorer les procédures en les simplifiant. L ASP conduit actuellement une réflexion sur la dématérialisation de ses factures, que ce soit en tant que client ou en tant que fournisseur, dans le respect du décret GBCP. Les innovations sur ce plan feront l objet d une attention particulière de la part de l ASP qui s est inscrite en outre, depuis plusieurs années, dans une démarche de développement durable, dans laquelle s intègre logiquement la dématérialisation. 2.7 Les nouvelles modalités de paiement Compte tenu des missions confiées à l ASP par ses différents donneurs d ordre, elle doit proposer de nouvelles modalités de paiement. Dans ce cadre, deux axes d innovation sont identifiés : Les nouveaux moyens de paiement Le corpus législatif encadrant l utilisation de nouveaux moyens de paiement ayant évolué, l'asp souhaite étudier les alternatives envisageables au virement bancaire sur le compte des bénéficiaires qu elle pratique actuellement. L établissement souhaite notamment examiner la possibilité d'émettre une carte de paiement ou des lettres-chèques pour les bénéficiaires qui ne possèdent de compte bancaire (l'asp identifierait et créditerait ces cartes), ceux-ci pouvant ainsi retirer leurs aides en liquide à un distributeur automatique bancaire. Les nouveaux moyens de communication associés aux paiements L ASP s interroge sur la façon de prendre en compte les nouveaux comportements liés au déploiement du numérique, à l usage des courriels, des smartphones, des réseaux sociaux pour faire 20/01/14 Page 6/7

7 évoluer sa communication en direction des bénéficiaires (personnes physiques et morales) par rapport aux paiements réalisés par l'asp. L établissement souhaite se doter d'applications pouvant consommer un flux de données pour communiquer différemment envers les bénéficiaires via par exemple des messages de type SMS sur smartphone, qui leur seraient envoyés en temps réel au moment du paiement. L ASP est en attente de solutions sur ce point qui constitue en lui-même une innovation. 2.8 L innovation en matière de consommables de bureau et bureautiques L ASP a eu connaissance de l existence de cartouches re-manufacturées, élaborées à partir de cartouches de marque usagées. Ces produits sont innovants, notamment au niveau environnemental, dans la mesure où les poussières récupérées dans le cadre de la fabrication de ces cartouches sont utilisées comme substitut de combustible. Les déchets sont triés selon les filières auxquelles ils se rapportent et sont ainsi optimisés. En outre, leur coût est moindre que celui des cartouches de marque, pour une capacité d'impression annoncée comme identique. L établissement, sensible à ce type d innovation, est en quête de solutions innovantes pour ses consommables de bureau et bureautiques : recyclage des stylos, des périphériques informatiques, du papier 20/01/14 Page 7/7

Feuille de route sur les achats innovants au ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt

Feuille de route sur les achats innovants au ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt Feuille de route sur les achats innovants au ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt Contact : Bureau de la commande publique et des achats Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Crédit photo : Hlp - DISSAUX La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Mars 2014 (à partir de l étude validée en juin 2013) CONTEXTE Dans un marché mondial

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 99 15 mai 2009. S o m m a i r e CENTRE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION DE L ETAT

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 99 15 mai 2009. S o m m a i r e CENTRE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION DE L ETAT MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1473 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 99 15 mai 2009 S o m m a i r e CENTRE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE 1. Présentation de l Anses L'Anses, Agence nationale de sécurité

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

La gestion sous mandat de caisses de retraite publique

La gestion sous mandat de caisses de retraite publique Retraites La gestion sous mandat de caisses de retraite publique Dès sa création en 1816, la Caisse des Dépôts s est vu confier la gestion des systèmes de retraite publique. Cette responsabilité participe

Plus en détail

CONTRAT LOGICIEL CERTIFICATION

CONTRAT LOGICIEL CERTIFICATION CONTRAT LOGICIEL CERTIFICATION Conditions Générales Entre, la Société CERTIF.ME, Société par Actions Simplifiée au capital de 10 000, dont le siège social est fixé à CEBAZAT 63118 13 Rue du Stade, immatriculée

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Service des Systèmes d Informations

Service des Systèmes d Informations Service des Systèmes d Informations Les systèmes d informations représentent les moyens logiciels, matériels, et humains pour permettre aux utilisateurs d'utiliser les ressources informatiques dans le

Plus en détail

Sextant. RFS Consultants Décembre 2008

Sextant. RFS Consultants Décembre 2008 Décembre 2008 Le logiciel d assistance administrative indispensable à toute structure de plus d une personne. Le premier logiciel que l on lance le matin et le dernier que l on ferme le soir. Un logiciel

Plus en détail

I. PRINCIPALES MISSIONS DES SERVICES DU TRÉSOR TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE. Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD

I. PRINCIPALES MISSIONS DES SERVICES DU TRÉSOR TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE. Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD Adresse : 1 bis place de la Banque 21042 DIJON CEDEX Tél : 03 80 59 26 00 Fax : 03 80 50 14 75 Mail : tg21.contact@cp.finances.gouv.fr

Plus en détail

Edito. Hervé MANGOT Président Directeur Général

Edito. Hervé MANGOT Président Directeur Général Edito Mon ambition pour SAPHELEC est d'accompagner chaque entreprise quelle que soit sa taille ou son activité, afin de lui apporter le meilleur du monde numérique. A un moment où tout devient numérique,

Plus en détail

Serveur de partage de documents. Étude et proposition d'une solution afin de mettre en place un serveur de partage de documents.

Serveur de partage de documents. Étude et proposition d'une solution afin de mettre en place un serveur de partage de documents. Serveur de partage de documents Étude et proposition d'une solution afin de mettre en place un serveur de partage de documents. Table des matières Introduction... 3 L existant... 3 Les besoins de l entreprise...

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014. PARTIE PERMANENTE Direction générale de l'armement (DGA) Texte 12

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014. PARTIE PERMANENTE Direction générale de l'armement (DGA) Texte 12 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014 PARTIE PERMANENTE Direction générale de l'armement (DGA) Texte 12 INSTRUCTION N 523/DEF/DGA/SMQ/SDSI/CTSI relative aux missions

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La solution d'aide au pilotage et au management des Ressources Humaines Produit et service de la société Reflex

Plus en détail

DE L IGN. Le directeur général. Le 31 juillet 2013. Pascal Berteaud

DE L IGN. Le directeur général. Le 31 juillet 2013. Pascal Berteaud LA CHARTE QUALITÉ DE L IGN L Institut national de l information géographique et forestière a pour mission de décrire, d un point de vue géométrique et physique, la surface du territoire national et l occupation

Plus en détail

Mise en œuvre. Gestion de projet et conduite du changement. Denis MEINGAN Gilles BALMISSE. Préface de Alain CROZIER, Président de Microsoft France

Mise en œuvre. Gestion de projet et conduite du changement. Denis MEINGAN Gilles BALMISSE. Préface de Alain CROZIER, Président de Microsoft France Mise en œuvre d Office 365 Gestion de projet et conduite du changement Préface de Alain CROZIER, Président de Microsoft France Denis MEINGAN Gilles BALMISSE Table des matières 1 Préface Avant-propos Partie

Plus en détail

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Opérateur du ministère des Affaires étran gères et européennes (MAEE) et du ministre de l Immi gration, de l Intégration, de l

Plus en détail

Système d Information du CNRST - SIC -

Système d Information du CNRST - SIC - 1 Contre National pour la Recherche Scientifique et Technique Système d Information du CNRST - SIC - Nabil Talhaoui Service système d information talhaoui@cnrst.ma 2 Plan Introduction Projet SIC : Contexte

Plus en détail

Fiche 24 Le contrôle de gestion et les systèmes d information.

Fiche 24 Le contrôle de gestion et les systèmes d information. Le contrôle de gestion et les systèmes d information. 1. Définition. On entend ici par système d information toute organisation s appuyant sur des moyens humains et informatiques dont la finalité est de

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Cahier des charges Page 1 sur 6 Sommaire 1. Objectif et contexte de la consultation 3 1.1. Objectif de la consultation

Plus en détail

PARCOURS WEB DUREE CONDITIONS

PARCOURS WEB DUREE CONDITIONS PARCOURS WEB CONDITIONS D ADMISSION Être titulaire d un titre Bac+2 / Bac+3 (selon la formation) ou titre reconnu comme équivalent OU Avoir une expérience professionnelle de 3 ou 5 ans (selon la formation)

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5 ASSISTANCE AU DEPOUILLEMENT DES OFFRES POUR UNE OPERATION DE TIERCE MAINTENANCE APPLICATIVE, EVOLUTION ET PRESTATIONS ASSOCIEES DU SYSTEME D INFORMATION DE GESTION CAHIER DES CHARGES Version : 3.0 Date

Plus en détail

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1 Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE Alexandra CENTRE BENOISTEL HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES I Projet achat Direction des achats Page 1 PLAN

Plus en détail

Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject)

Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject) Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject) Objectifs et Enjeux Contexte et objectifs du projet Objectifs Mettre à disposition

Plus en détail

L entreprise collaborative

L entreprise collaborative L entreprise collaborative Spécialiste des solutions Cloud Microsoft pour votre PME Gestion des appareils Logiciels Office Messagerie Collaborative Mobilité Partage de documents Calendriers partagés Intranets

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 28/11/2014 09:57 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé TP : Titre professionnel Technicien(ne) supérieur(e) de support

Plus en détail

Les usages en matière de Technologies de l Information et de la Communication en Bourgogne 17 Avril 2015

Les usages en matière de Technologies de l Information et de la Communication en Bourgogne 17 Avril 2015 Les usages en matière de Technologies de l Information et de la Communication en Bourgogne 17 Avril 2015 Contacts Anne CAUSSE IDATE a.causse@idate.org 04 67 14 44 63 Nicolas MORENO IDATE n.moreno@idate.org

Plus en détail

analyse des risques, évaluation de la performance et conseil en gestion publique

analyse des risques, évaluation de la performance et conseil en gestion publique Le Contrôle général économique et financier (CGEFi): analyse des risques, évaluation de la performance et conseil en gestion publique Relevant des ministres chargés de l économie et des finances, le Contrôle

Plus en détail

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Présentation de ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Le terme CLOUD (nuage en anglais), particulièrement dans l'air du temps, est un outil innovant qui permet d'externaliser tout ou partie de l informatique

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Nouveau site Urssaf.fr : une navigation facilitée et un haut niveau d expertise au service des cotisants.

DOSSIER DE PRESSE. Nouveau site Urssaf.fr : une navigation facilitée et un haut niveau d expertise au service des cotisants. Languedoc-Roussillon DOSSIER DE PRESSE Nouveau site Urssaf.fr : une navigation facilitée et un haut niveau d expertise au service des cotisants Septembre 2015 CONTACT PRESSE muriel.garbay@urssaf.fr SOMMAIRE

Plus en détail

1. Référentiel des emplois. 2. Fiches emplois

1. Référentiel des emplois. 2. Fiches emplois Ce document référence contient les descriptifs d emplois repères et les descriptifs des compétences crées dans le cadre de l identification des compétences pour l Etablissement public de la Caisse des

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

Résultats de l Observatoire 2013 Etats des Lieux de l Open Source en France réalisé en décembre 2012

Résultats de l Observatoire 2013 Etats des Lieux de l Open Source en France réalisé en décembre 2012 Résultats de l Observatoire 2013 Etats des Lieux de l Open Source en France réalisé en décembre 2012 1 1/ Dans quel secteur d'activité se situe votre organisation? 59,9% des répondants sont répartis dans

Plus en détail

CRM. IBM a 100 ans. Dématérialisation STOCKAGE. du courrier. Le CLOUD relève l industrie du. Sécurité. labos de SYMANTEC.

CRM. IBM a 100 ans. Dématérialisation STOCKAGE. du courrier. Le CLOUD relève l industrie du. Sécurité. labos de SYMANTEC. LE MAGAZINE DES DÉCIDEURS INFORMATIQUES www.solutions-logiciels.com Dématérialisation du courrier De l enveloppe à l écran Enquête exclusive Les projets des entreprises DÉC.2011 - JANV.2012 N 26 IBM a

Plus en détail

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Prestation d expertise et d assistance à maitrise d ouvrage pour la conception d un nouveau service. Page 1 sur 7 SUIVI DES MODIFICATIONS Version Eléments

Plus en détail

Établissement Public Foncier d'ile-de-france

Établissement Public Foncier d'ile-de-france Établissement Public Foncier d'ile-de-france Entretien du 22 janvier 2013 avec Julien Place, administrateur SIG Mail : jplace@epfif.fr Tél: 01 40 78 91 36 Organisme d accueil Présentation L Établissement

Plus en détail

Notre offre Collaborative systemes@arrabal-is.com

Notre offre Collaborative systemes@arrabal-is.com systemes@arrabal-is.com Groupware, Outils collaboratifs, Collecticiels, ECM, Synergiciels? Un Groupware est un ensemble de méthodes, de technologies, d'outils, de processus et de procédures permettant

Plus en détail

Alain Merle directeur du programme «Transformation des centres informatiques» CRiP Thématique Open Source 22/10/14

Alain Merle directeur du programme «Transformation des centres informatiques» CRiP Thématique Open Source 22/10/14 Alain Merle directeur du programme «Transformation des centres informatiques» CRiP Thématique Open Source 22/10/14 Présentation La DISIC La démarche logiciel libre La démarche interministérielle G-Cloud

Plus en détail

Imaginez un Intranet

Imaginez un Intranet Imaginez un Intranet clé en main et économique, adapté à vos besoins! Connectikup : Votre solution intranet/extranet/portail collaboratif Vous avez besoin de partager, organiser, synchroniser et sécuriser

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

Les logiciels libres pour les Députés Français

Les logiciels libres pour les Députés Français Les logiciels libres pour les Députés Français Assemblée nationale M Rudy SALLES, Vice-Président Bref historique Avant 2002 Chaque député achète ses propres équipements informatiques, L Assemblée nationale

Plus en détail

KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS

KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS IDENTIFIER. CONTRÔLER. PROTÉGER. Guide de migration RENOUVELLEMENTS ET MISES À NIVEAU DES LICENCES : Guide de migration PRÉSENTATION DE LA NOUVELLE GAMME ENDPOINT SECURITY

Plus en détail

Base réglementaire communautaire

Base réglementaire communautaire MESURE 311 : DIVERSIFICATION VERS DES ACTIVITES NON AGRICOLES Base réglementaire communautaire Articles 52.a.i et 53 du Règlement CE 1698/2005 Article 35 et annexe II du Règlement d application CE 1974/2006

Plus en détail

CHAMBRE D AGRICULTURE DE REGION ALSACE

CHAMBRE D AGRICULTURE DE REGION ALSACE CHAMBRE D AGRICULTURE DE REGION ALSACE Cahier des Clauses Particulières FOURNITURE DE SERVICES DE TELEPHONIE MOBILE PAGE 2 SUR 10 TABLE DES MATIERES 1 Objet du marché 1.1 Objet du document 1.2 Objet du

Plus en détail

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Le Groupe consultatif du SYGADE soumet à l'attention du Secrétaire général de la CNUCED les conclusions suivantes formulées lors de sa 9ième

Plus en détail

Microsoft Lync 2010. Réinventons la communication dans l entreprise. Lync permet :

Microsoft Lync 2010. Réinventons la communication dans l entreprise. Lync permet : Réinventons la communication dans l entreprise Lync permet : L intégration de la VoIP, de la messagerie instantanée, de la gestion de la «présence» et de la vidéo conférence. L unification des solutions

Plus en détail

Le programme Chorus et l'intégration du document électronique dans la comptabilité nationale

Le programme Chorus et l'intégration du document électronique dans la comptabilité nationale Le programme Chorus et l'intégration du document électronique dans la comptabilité nationale Présentation EDIFICAS Mai 2011 Nicolas Botton SOMMAIRE 1. Les gains issus de la dématérialisation dans le secteur

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

ID Concept. Informatique et Communications. 21 rue d Esbly 77150 Lésigny Tél : 01 60 02 07 51 Fax : 01 60 62 99 92 Mail : info@id concept.

ID Concept. Informatique et Communications. 21 rue d Esbly 77150 Lésigny Tél : 01 60 02 07 51 Fax : 01 60 62 99 92 Mail : info@id concept. ID Concept Informatique et Communications Spécialiste de l informatique depuis 1996 ID Concept ID Concept 21 rue d Esbly 77150 Lésigny Tél : 01 60 02 07 51 Fax : 01 60 62 99 92 Mail : info@id concept.com

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP?

QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP? QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP? Lorraine A côté du réseau téléphonique traditionnel et des réseaux de téléphonie mobile (GSM, GPRS, UMTS, EDGE ), il existe, depuis quelques années, une troisième possibilité

Plus en détail

Content Management System. bluecube. Blue Cube CMS V4.3 par Digitalcube

Content Management System. bluecube. Blue Cube CMS V4.3 par Digitalcube Content Management System bluecube V4.3 1 SOMMAIRE Avant-propos Découvrir le CMS Blue Cube Les modules Les clients BLUE CUBE CMS V4.3 par Digitalcube 2 CMS sans bugs 3 Avant-propos Facile à prendre en

Plus en détail

Infrastructures en place Monde libre

Infrastructures en place Monde libre Infrastructures en place Monde libre Les infrastructures : matériels et OS Villes de 10000 à 30000 Hbts : Nombre moyen de postes de travail : 250 Postes de travail connectés au réseau : 90% Postes de travail

Plus en détail

Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation (environ 27 % de l enveloppe globale),

Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation (environ 27 % de l enveloppe globale), NOTICE D'INFORMATION RELATIVE A LA DEMANDE D AIDE EUROPEENNE PROGRAMMATION 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEDER, PROGRAMME COMPETITIVITE, AUTORITE DE GESTION : REGION ALSACE Cette notice d information,

Plus en détail

Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises

Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises N. Naffah, Directeur Général Prologue De plus en plus, nous constatons l étendue de l usage du numérique dans la vie quotidienne du

Plus en détail

La valeur ajoutée de votre information. Catalogue Solutions

La valeur ajoutée de votre information. Catalogue Solutions La valeur ajoutée de votre information Catalogue Solutions Open Bee : la valeur ajoutée de votre information Situé au coeur du bassin annécien, Open Bee est un éditeur français disposant d une expérience

Plus en détail

OBJET : Mise en œuvre du décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat.

OBJET : Mise en œuvre du décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat. Secrétariat général DIRECTION DE L'EVALUATION DE LA PERFORMANCE, ET DES AFFAIRES FINANCIERES ET IMMOBILIERES SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES IMMOBILIERES SLAC/N AFFAIRE SUIVIE PAR : Pierre AZZOPARDI Tél :

Plus en détail

gestion et organisation administrative

gestion et organisation administrative Catherine BÉRÈS Directrice départementale du Trésor Public, chargée de la mission de modernisation de la gestion des retraites de l Etat Le service des retraites de l Etat, au cœur de la modernisation

Plus en détail

Les titres (TH) inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles

Les titres (TH) inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles Les titres (TH) inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles La Certification Professionnelle regroupe les diplômes à finalités professionnelles délivrés par l Etat, les titres élaborés

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

PILOTAGE STRATÉGIQUE - MODE COCKPIT

PILOTAGE STRATÉGIQUE - MODE COCKPIT INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN PILOTAGE STRATÉGIQUE - MODE COCKPIT La solution d'aide au pilotage et au management stratégique et global de l'entreprise Produit et service de

Plus en détail

Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc. M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume

Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc. M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume Abidjan, 29 Novembre 2013 MISSIONS DE LA TRESORERIE GENERALE

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle commerce spécialité commerce B to B en milieu industriel Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Les autres types de cartes de commande et de règlement

Les autres types de cartes de commande et de règlement CHAPITRE 1 Les autres types de cartes de commande et de règlement La carte d'achat est un outil nouveau pour les collectivités et établissements publics locaux qui demande des aménagements dans les pratiques

Plus en détail

OPÉRATEURS DU SECTEUR PUBLIC : ANTICIPER LES TRANSFORMATIONS BUDGÉTAIRES ET COMPTABLES

OPÉRATEURS DU SECTEUR PUBLIC : ANTICIPER LES TRANSFORMATIONS BUDGÉTAIRES ET COMPTABLES OPÉRATEURS DU SECTEUR PUBLIC : ANTICIPER LES TRANSFORMATIONS BUDGÉTAIRES ET COMPTABLES Décret gestion budgétaire et comptable du 7 novembre 2012 Afin de préciser les modalités d application concrètes de

Plus en détail

GED, dématérialisation du courrier. Quelles solutions et quelle valeur ajoutée?

GED, dématérialisation du courrier. Quelles solutions et quelle valeur ajoutée? GED, dématérialisation du courrier Quelles solutions et quelle valeur ajoutée? Jeudi 2 avril 2015 Rencontre 2 avril 2015 GED, dématérialisation du courrier : Quelles solutions et quelle valeur ajoutée?

Plus en détail

Attaché(e) de gestion dans une structure de direction CQPM 0089

Attaché(e) de gestion dans une structure de direction CQPM 0089 Attaché(e) de gestion dans une structure de direction CQPM 0089 Public concerné Attachée de gestion, Assistant(e) polyvalent(e), Assistant(e) de direction, Chargé(e) d accueil, Secrétaire commercial(e)

Plus en détail

AgriShop Boutique en ligne

AgriShop Boutique en ligne AgriShop Boutique en ligne Version 1.1 du 02/02/2010 EDUTER-CNERTA. Ce document est propriété d EDUTER-CNERTA et ne peut être copié, reproduit par quelque procédé que ce soit, utilisé ou transmis à des

Plus en détail

Dossier de presse L'archivage électronique

Dossier de presse L'archivage électronique Dossier de presse L'archivage électronique Préambule Le développement massif des nouvelles technologies de l information et de la communication (TIC) a introduit une dimension nouvelle dans la gestion

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 CONSEIL DEPARTEMENTAL DU JURA APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 PON FSE 2014-2020 Axe 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» Programme Départemental d Insertion 2015 Date de lancement

Plus en détail

Notre offre s'articule autour d'une approche innovante et différenciatrice : le «one roof concept».

Notre offre s'articule autour d'une approche innovante et différenciatrice : le «one roof concept». ÉDITORIAL E-LETTER N 9 / AVRIL 2006 SOMMAIRE NOUVEAU SITE WEB NEWS NSE SE RAPPROCHE DE REPAIR'TECH COMMUNIQUÉS NSE UNE ENTREPRISE CITOYENNE Bonjour, Depuis sa création, NSE Services a pour ambition d'accompagner

Plus en détail

Présentation du produit. Introduction Fonctionnalités Technologies Open Source Avantages Services Éditions Licence Captures d écran

Présentation du produit. Introduction Fonctionnalités Technologies Open Source Avantages Services Éditions Licence Captures d écran Présentation du produit Introduction Fonctionnalités Technologies Open Source Avantages Services Éditions Licence Captures d écran Page 2 Page 3 Page 5 Page 6 Page 7 Page 8 Page 9 Page 10 Introduction

Plus en détail

RAPPORT MAIRIE PARIS. Ville de Paris. Interview du 14 Février 2013 avec Richard Malachez, Chef du Bureau des Projets Patrimoniaux et Géographiques.

RAPPORT MAIRIE PARIS. Ville de Paris. Interview du 14 Février 2013 avec Richard Malachez, Chef du Bureau des Projets Patrimoniaux et Géographiques. Ville de Paris Interview du 14 Février 2013 avec Richard Malachez, Chef du Bureau des Projets Patrimoniaux et Géographiques. Mail : richard.malachez@paris.fr Tel : 01 43 47 62 96 Organisme d accueil Présentation

Plus en détail

Les clients légers. Exposé Système - Ingénieurs 2000 Informatique & Réseaux 2007-2008. Pierre Verron. CFAI INGÉNIEURS 2000 Caribbean's Pirates Crew

Les clients légers. Exposé Système - Ingénieurs 2000 Informatique & Réseaux 2007-2008. Pierre Verron. CFAI INGÉNIEURS 2000 Caribbean's Pirates Crew Les clients légers Exposé Système - Ingénieurs 2000 Informatique & Réseaux 2007-2008 Pierre Verron CFAI Sommaire Définitions Objectifs Historique Les architectures Inventaire des avantages et des inconvénients

Plus en détail

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales?

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation

Plus en détail

Soutien à la numérisation des TPE Chèque numérique. Pépinière d entreprises La Roche-sur-Yon Mardi 8 septembre 2015

Soutien à la numérisation des TPE Chèque numérique. Pépinière d entreprises La Roche-sur-Yon Mardi 8 septembre 2015 Soutien à la numérisation des TPE Chèque numérique Pépinière d entreprises La Roche-sur-Yon Mardi 8 septembre 2015 Constat de départ Sous-exploitation des technologies numériques dans les TPE Décalage

Plus en détail

Espaces collaboratifs Retour d expérience sur la transformation des pratiques numériques

Espaces collaboratifs Retour d expérience sur la transformation des pratiques numériques Espaces collaboratifs Retour d expérience sur la transformation des pratiques numériques 2015 1 Le Département de Loire-Atlantique > Repères 4 808 agents (1er janvier 2015) dont 4 322 agents sur poste

Plus en détail

CATALOGUE DE SERVICES DE LA DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION DE L UNIVERSITE DE LIMOGES

CATALOGUE DE SERVICES DE LA DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION DE L UNIVERSITE DE LIMOGES CATALOGUE DE SERVICES DE LA DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION DE L UNIVERSITE DE LIMOGES Sommaire Fiche 1 : Gestion des identités : annuaires et authentification Fiche 2 : Connectez-vous en toute sécurité

Plus en détail

«FCI Limousin SAS» Société par Action simplifiée au capital de 17 000 000 euros. Siège social : 27, Boulevard de la Corderie - 87031 LIMOGES CEDEX

«FCI Limousin SAS» Société par Action simplifiée au capital de 17 000 000 euros. Siège social : 27, Boulevard de la Corderie - 87031 LIMOGES CEDEX «FCI Limousin SAS» Société par Action simplifiée au capital de 17 000 000 euros Siège social : 27, Boulevard de la Corderie - 87031 LIMOGES CEDEX Charte-cadre du candidat au label «Co-investisseur du FCI

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Version 6.6_2.1.0 Release Notes

Version 6.6_2.1.0 Release Notes Viadeis CRM Version 6.6_2.1.0 Référence : 11295 Version N : 1.0 Créé le : 06/06/2011 Créé par : Coservit Téléphone : 0811 656 002 Sommaire 1. Objectifs du document... 4 2. Nouveautés... 5 2.1. Viadeis

Plus en détail

Librairies francophones à l étranger

Librairies francophones à l étranger Centre national du livre Hôtel d Avejan - 53, rue de Verneuil - 75343 Paris Cedex 07 Tél. 00 33 (0)1 49 54 68 43 Fax 00 33 (0)1 45 49 10 21 site Internet : http://www.centrenationaldulivre.fr Librairies

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

LOI N 98-750 DU 23 DECEMBRE 1998 RELATIVE AU DOMAINE FONCIER RURAL Modifiée par la loi n 2004-412 du 14 août 2004

LOI N 98-750 DU 23 DECEMBRE 1998 RELATIVE AU DOMAINE FONCIER RURAL Modifiée par la loi n 2004-412 du 14 août 2004 LOI N 98-750 DU 23 DECEMBRE 1998 RELATIVE AU DOMAINE FONCIER RURAL Modifiée par la loi n 2004-412 du 14 août 2004 CHAPITRE PREMIER - DEFINITION ET COMPOSITION DU DOMAINE FONCIER RURAL Section première

Plus en détail

MANUEL QUALITE RESUME

MANUEL QUALITE RESUME CNDA Centre National de Dépôt et d'agrément MANUEL QUALITE RESUME 515, chemin du Mas de Rochet 34170 Castelnau le Lez France 04.67.02.30.00 www.cnda-vitale.fr Version 1 1 / 8 21 avril 2010 PRESENTATION

Plus en détail

Kit organisation. Synthèse méthodologique VERSION 0.1

Kit organisation. Synthèse méthodologique VERSION 0.1 Kit organisation Synthèse méthodologique VERSION 0.1 SOMMAIRE Présentation de la démarche... 3 1 ETAT DES LIEUX... 3 1.1 Cartographie des processus et de l organisation existants... 3 1.2 Diagnostic de

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) CONCEPTION ET REALISATION D UNE PLATEFORME DIGITALE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) CONCEPTION ET REALISATION D UNE PLATEFORME DIGITALE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) CONCEPTION ET REALISATION D UNE PLATEFORME DIGITALE Ce cahier des charges est composé d une offre de base et de trois options 1 CONTEXTE La communauté

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

ORGANISME DEMANDEUR. Bibliothèque Municipale Bibliothèque Intercommunale

ORGANISME DEMANDEUR. Bibliothèque Municipale Bibliothèque Intercommunale DEMANDE DE SUBVENTION AIDES AUX BIBLIOTHEQUES CONSTRUCTION, EXTENSION ou REHABILITATION DE BATIMENT Dossier à retourner avant le 18 mars ou le 26 août 2011 Commune :... Intercommunalité :... Canton :...

Plus en détail

LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI

LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI ENTREPRISE : Structure associative membre du Service Publique de l Emploi, la Mission Locale de l Agglomération Havraise

Plus en détail

Description de l offre de services

Description de l offre de services Description de l offre de services Prestations en Webconférence... 2 Les prestations :... 3 Etude d éligibilité Microsoft Office 365... 3 Forfait de Mise en service... 4 Migration 5 utilisateurs... 5 Formation

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE «FORMATION PROFESSIONNELLE EN PHP ET JAVA/JEE» RELATIFS A LA

TERMES DE RÉFÉRENCE «FORMATION PROFESSIONNELLE EN PHP ET JAVA/JEE» RELATIFS A LA RÉPUBLIQUE TUNISIENNE *** MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE *** UNIVERSITÉ DE JENDOUBA TERMES DE RÉFÉRENCE RELATIFS A LA «FORMATION PROFESSIONNELLE EN PHP ET JAVA/JEE»

Plus en détail