Feuille de route sur les achats innovants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Feuille de route sur les achats innovants"

Transcription

1 Feuille de route sur les achats innovants 20/01/14 Page 1/7

2 Sommaire 1. Présentation de l Agence de services et de paiement (ASP) Un opérateur public au service des politiques publiques Un opérateur multisectoriel et interministériel Des champs d intervention diversifiés Les pistes d achats innovants Les logiciels libres L infrastructure de signature électronique certifiée RGS 1* La cartographie et l équipement des contrôleurs terrains La mise en œuvre d un fichier clients Les moyens de communication La dématérialisation Les nouvelles modalités de paiement L innovation en matière de consommables de bureau et bureautiques /01/14 Page 2/7

3 Le service des achats de l'etat (SAE) rappelle, dans un courrier adressé fin octobre 2013 au PDG, d'une part, que l'asp en tant qu'opérateur de l'etat doit réaliser des économies (objectif fixé par le 1er Ministre : 2% par an de 2013 à 2015) et, d'autre part, que les achats de l'établissement doivent s'inscrire dans une démarche de développement durable (10% minimum des marchés lancés doivent comporter une clause environnementale) et d'insertion sociale (5% minimum des marchés doivent comporter une clause sociale). Par ailleurs, les marchés initiés doivent permettre aux PME de mieux et plus souvent se positionner, et la commande publique doit également se montrer innovante. A cette fin, chaque établissement doit établir une feuille de route portant sur les achats innovants. L'achat innovant recouvre l'achat de produits ou services qui n'existent pas mais pourraient probablement être développés dans un temps raisonnable. Parmi ce type d'achat, peuvent être distinguées trois catégories : Achat de produits ou services nouveaux pour l'établissement qui sont déjà commercialisés mais de façon récente ; Achat de produits ou services qui n'existent pas "sur étagère" mais qui se caractérisent par leur nouveauté et présentent une amélioration ou une innovation par rapport à des produits ou services existants ; Achat de recherche et développement afin de concevoir une solution pour ses besoins propres ou une politique publique. L'objectif est qu'en 2020, la commande publique effectuée auprès d'entreprises innovantes représente 2%. Le présent document a pour objet de présenter des pistes d'achats répondant à ces caractéristiques, que l ASP envisage de mettre en œuvre en 2014, ou des domaines dans lesquels une action innovante non encore identifiée pourrait être proposée par une entreprise qualifiée d'innovante. 1. Présentation de l Agence de services et de paiement (ASP) 1.1 Un opérateur public au service des politiques publiques Créée en 2009, l Agence de services et de paiement est un établissement public administratif sous la double tutelle du ministère chargé de l emploi et du ministère chargé de l agriculture. Sa mission est d accompagner les décideurs du secteur public dans la mise en œuvre de leurs politiques, en assurant la gestion administrative et financière des dispositifs d aide publique. Administrée par un conseil d administration où siègent des représentants de l Etat, d établissements publics ainsi que des organisations professionnelles, l agence est dirigée par un président directeur général nommé par décret. Son siège est situé à Limoges (avec une antenne à Montreuil-sous-Bois). 1.2 Un opérateur multisectoriel et interministériel L Agence de services et de paiement accompagne les acteurs du secteur public tels que les ministères, les collectivités territoriales et établissements publics de coopération intercommunale, les établissements publics et organismes chargés d une mission de service public (ACSE, AGEFIPH, Agence du service civique, Fonds de solidarité, Agences de l eau ), ou des personnes publiques étrangères. 1.3 Des champs d intervention diversifiés L agence met en œuvre des dispositifs d aides dans des secteurs très variés tels que l agriculture, l aquaculture, la forêt, la pêche, l emploi, l éducation et la formation professionnelle, l insertion, l intégration, la solidarité et l action sociale, l aménagement du territoire, le développement local et rural, la protection de l environnement et la promotion du développement durable, l aménagement foncier outre-mer 20/01/14 Page 3/7

4 Dans ces différents champs d intervention, l agence développe des métiers et des savoirs-faire multiples : Gestion administrative et financière des aides publiques Dans ce cadre, l ASP : - instruit les demandes d aides ; - vérifie leur éligibilité, contrôle le respect éventuel des engagements pris par les bénéficiaires ; - procède aux paiements, au recouvrement de créances et à l apurement des indus. L agence peut exercer toute autre activité nécessaire à la gestion de ces aides et notamment l accueil et le renseignement des bénéficiaires. Elle peut mettre en œuvre des paiements de masse, mais aussi des paiements pour des dispositifs territoriaux. Elle dispose d une expertise reconnue dans la gestion de dispositifs d aide faisant intervenir de multiples sources de financement. Assistance technique et administrative à la mise en œuvre de politiques publiques L agence apporte un appui aux instances locales, nationales, et européennes dans la préparation et l élaboration de nouvelles politiques impliquant le versement d aides publiques. Elle conçoit et développe des outils informatiques de type extranet, forme les utilisateurs et leur apporte une assistance. Suivi et évaluation des politiques publiques L agence élabore des outils de valorisation de données et de pilotage des mesures et des programmes, des outils de cartographie, des enquêtes de satisfaction. Elle réalise sur demande des études dans les domaines couverts par son champ d intervention, au niveau national et européen. Elle apporte ainsi à ses commanditaires des conseils et des propositions opérationnelles au service de la stratégie, de l évaluation et de la prise de décision. Chiffres clés agents délégations régionales et une unité nationale d appui aux certifications sanitaires et sociales. - 17,4 milliards d euros de crédits d intervention en 2012, tous financeurs confondus. - 4,9 millions de bénéficiaires d'aide (nombre cumulé) dont 3,8 millions de personnes physiques et 1,1 million de personnes morales. 2. Les pistes d achats innovants 2.1 Les logiciels libres L ASP s est, depuis 2013, concrètement engagée dans la voie de l'utilisation de logiciels libres afin d'obtenir une réduction de ses couts de fonctionnement et d'acquérir une certaine indépendance visà-vis des éditeurs. La direction informatique de l ASP a établi une politique générale visant à encadrer l introduction des logiciels libres dans le système d information qui s'articule autour de trois règles : pas de choix dogmatique : dès lors qu un produit "open source" peut remplacer avantageusement un produit "éditeur", une étude du processus de migration est entreprise. En revanche, un produit "éditeur" apportant une plus-value quantifiable en terme de potentiel de fonctionnalités mais également de praticité au quotidien (transactions plus rapides) pourra être maintenu ; maintien d un haut niveau technique afin de garantir une maîtrise des technologies mises en œuvre au sein de l ASP. En effet, l expérience montre que le niveau de service opérationnel du système d information nécessite une réactivité que seule une équipe interne compétente et connaissant l architecture peut assurer ; expérience et maturité de la communauté sur les produits visés. Le recours à l "open source" est déjà une réalité dans l établissement : 20/01/14 Page 4/7

5 les extranets FPE sont dotés de frontaux Linux ; la ligne de production régionale fonctionne sur une plateforme construite à partir de composants "open source" MYSQL ; le serveur d application de la valorisation de données est "open source" TOMCAT ; l intranet utilise un gestionnaire de contenu (cms) "open source" DRUPAL. Cette politique générale se traduit également par une trajectoire de mise en œuvre bien définie. L année 2013 a été consacrée à l étude, au maquettage et au choix des serveurs d application "open source" cibles et des outils du poste de développeur. Les solutions retenues sont GLASSFISH et TOMCAT pour le serveur d application, Eclipse pour le poste du développeur. L'année 2014 sera celle de la migration progressive des serveurs d application "open source" dans les cycles de vie "développement" et "intégration" dans un premier temps. Dans une seconde étape, les calendriers de migration des cycles "recette" et "production" seront examinés avec l'appui des directions "métiers" de l ASP. A partir de 2015, l ASP entamera la sortie progressive de SOLARIS, ce qui lui permettra d accéder à des solutions technologiques plus standards et plus économiques (serveur INTEL, solutions de virtualisation plus riches). Toute solution innovante en la matière fera l objet d une attention particulière de l ASP dont le système d information est particulièrement stratégique compte tenu des missions qui lui sont confiées. 2.2 L infrastructure de signature électronique certifiée RGS 1* Dans le cadre de la dématérialisation du processus de gestion des contrats uniques d insertion, l ASP a été le premier organisme (tant public que privé) à obtenir la certification RGS 1* de son infrastructure de délivrance de certificats et de signatures électroniques. L établissement effectue une veille juridique et technologique en ce domaine dont les besoins en innovation sont permanents afin d optimiser les solutions mises en œuvre. 2.3 La cartographie et l équipement des contrôleurs terrains Pour prendre en compte les exigences induites par la réforme de la PAC, l ASP doit refondre les applications destinées aux contrôleurs terrain (Nomade) et back-office (Horus) relatives à la photo interprétation assistée par ordinateur, compte tenu de l obsolescence technologique du moteur cartographique actuellement utilisé. Dans ce cadre, l ASP a fait réaliser deux prototypes visant à qualifier l utilisation de la reconnaissance vocale en environnement ouvert, d une part, pour les contrôles terrain en exploitation et, d autre part, sur les solutions mobiles (terminal et GPS) éligibles pour couvrir le besoin. L ASP pourrait envisager de doter ses contrôleurs terrain d une tablette de 12 ou 14 pouces, légère, résistante à l'utilisation en extérieur (actuellement les matériel durcis sont lourds et encombrants), permettant une connexion 3G, et comportant une antenne GPS avec une précision de mesure inférieure à 1 m. L ASP est en attente de solutions innovantes en la matière. 2.4 La mise en œuvre d un fichier clients L'ASP, opérateur public de l'etat, intervient dans la gestion de fonds publics auprès d'une trentaine de donneurs d'ordre publics (notamment des ministères et des collectivités territoriales). La diversité de ces donneurs d'ordre et des prestations rendues s'accroît d'année en année. Pour structurer 20/01/14 Page 5/7

6 davantage les liens avec ses multiples interlocuteurs, l'établissement souhaite mettre en place un outil de gestion de la relation client qui permette le partage d'informations entre les services intervenant à différentes étapes auprès du donneur d'ordre. L'ASP n'a pas pu à ce jour se doter d'un tel outil du fait de deux contraintes fortes : le niveau de sécurité requis pour les données stockées et la synchronisation entre l outil de messagerie interne à l ASP et la messagerie intégrée à l outil de suivi de la relation clients. Dans ce domaine, stratégique pour l établissement, l ASP recherche toute solution innovante prenant en compte les contraintes précitées. 2.5 Les moyens de communication Le siège de l ASP étant situé à Limoges, nombre de ses agents sont amenés à se déplacer régulièrement pour rencontrer les tutelles ou les donneurs d ordre. Les agents situés en délégation régionale effectuent également des déplacements, notamment au siège pour suivre des formations. Le coût des déplacements à l ASP étant important, l établissement est donc en quête de toute technologie nouvelle de nature à réduire ces coûts ; la visio-conférence a ainsi été déployée, mais ne peut répondre à tous les types de sollicitations. De même, les formations en e-learning et les conférences en web-ex sont privilégiées, dès que cela est possible. L équipement des postes de travail en solutions de type «Skype» pour des réunions de travail à distance pourrait par exemple être envisagé. Cette problématique constitue donc une réelle opportunité pour la mise en œuvre de solutions innovantes. 2.6 La dématérialisation L ASP s est engagée dans la voie de la dématérialisation depuis plusieurs années déjà, dans un souci de modernisation de son action, notamment dans le cadre des procédures de marchés publics qu elle initie. La dématérialisation présente en outre comme avantage de réduire les coûts de fonctionnement et d améliorer les procédures en les simplifiant. L ASP conduit actuellement une réflexion sur la dématérialisation de ses factures, que ce soit en tant que client ou en tant que fournisseur, dans le respect du décret GBCP. Les innovations sur ce plan feront l objet d une attention particulière de la part de l ASP qui s est inscrite en outre, depuis plusieurs années, dans une démarche de développement durable, dans laquelle s intègre logiquement la dématérialisation. 2.7 Les nouvelles modalités de paiement Compte tenu des missions confiées à l ASP par ses différents donneurs d ordre, elle doit proposer de nouvelles modalités de paiement. Dans ce cadre, deux axes d innovation sont identifiés : Les nouveaux moyens de paiement Le corpus législatif encadrant l utilisation de nouveaux moyens de paiement ayant évolué, l'asp souhaite étudier les alternatives envisageables au virement bancaire sur le compte des bénéficiaires qu elle pratique actuellement. L établissement souhaite notamment examiner la possibilité d'émettre une carte de paiement ou des lettres-chèques pour les bénéficiaires qui ne possèdent de compte bancaire (l'asp identifierait et créditerait ces cartes), ceux-ci pouvant ainsi retirer leurs aides en liquide à un distributeur automatique bancaire. Les nouveaux moyens de communication associés aux paiements L ASP s interroge sur la façon de prendre en compte les nouveaux comportements liés au déploiement du numérique, à l usage des courriels, des smartphones, des réseaux sociaux pour faire 20/01/14 Page 6/7

7 évoluer sa communication en direction des bénéficiaires (personnes physiques et morales) par rapport aux paiements réalisés par l'asp. L établissement souhaite se doter d'applications pouvant consommer un flux de données pour communiquer différemment envers les bénéficiaires via par exemple des messages de type SMS sur smartphone, qui leur seraient envoyés en temps réel au moment du paiement. L ASP est en attente de solutions sur ce point qui constitue en lui-même une innovation. 2.8 L innovation en matière de consommables de bureau et bureautiques L ASP a eu connaissance de l existence de cartouches re-manufacturées, élaborées à partir de cartouches de marque usagées. Ces produits sont innovants, notamment au niveau environnemental, dans la mesure où les poussières récupérées dans le cadre de la fabrication de ces cartouches sont utilisées comme substitut de combustible. Les déchets sont triés selon les filières auxquelles ils se rapportent et sont ainsi optimisés. En outre, leur coût est moindre que celui des cartouches de marque, pour une capacité d'impression annoncée comme identique. L établissement, sensible à ce type d innovation, est en quête de solutions innovantes pour ses consommables de bureau et bureautiques : recyclage des stylos, des périphériques informatiques, du papier 20/01/14 Page 7/7

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Prestation d expertise et d assistance à maitrise d ouvrage pour la conception d un nouveau service. Page 1 sur 7 SUIVI DES MODIFICATIONS Version Eléments

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE 1. Présentation de l Anses L'Anses, Agence nationale de sécurité

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Cahier des charges Page 1 sur 6 Sommaire 1. Objectif et contexte de la consultation 3 1.1. Objectif de la consultation

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Service des Systèmes d Informations

Service des Systèmes d Informations Service des Systèmes d Informations Les systèmes d informations représentent les moyens logiciels, matériels, et humains pour permettre aux utilisateurs d'utiliser les ressources informatiques dans le

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra Direction de l Innovation et des Systèmes d Information Systèmes informatiques Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 28/11/2014 09:57 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé TP : Titre professionnel Technicien(ne) supérieur(e) de support

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012 Appel à projets régional Télémédecine Edition 2012 RÈGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : 14 septembre 2012 EXPOSÉ DES MOTIFS Dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat de projets Etat Région

Plus en détail

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services www.orone.com VOUS ÊTES Une banque, un organisme de crédit, un acteur de l assurance ou de la protection sociale, une enseigne de la

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE Mars 2014 SOMMAIRE Faire équipe avec vous 3 SFR Business Team, 1 er opérateur alternatif 4 Notre gouvernance Qualité et Développement

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Titre : Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Cahier des charges Page 1 sur 7 Sommaire 1. Objectif et contexte de la consultation 3 1.1. Objectif de la consultation

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Performance Compte Étranger

Performance Compte Étranger Performance Compte Étranger Développement à l'international V L accompagnement personnalisé pour l ouverture d un compte bancaire à l étranger www.entreprises.societegenerale.fr Performance Compte Étranger

Plus en détail

Dossier de presse L'archivage électronique

Dossier de presse L'archivage électronique Dossier de presse L'archivage électronique Préambule Le développement massif des nouvelles technologies de l information et de la communication (TIC) a introduit une dimension nouvelle dans la gestion

Plus en détail

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité»

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Objectifs : Le Conseil Régional de Lorraine, la DRAC de Lorraine et

Plus en détail

La Certification un outil au service des SDIS

La Certification un outil au service des SDIS La Certification un outil au service des SDIS 02 février 2012 Sommaire Présentation d AFNOR Qu est-ce que la certification Focus sur la certification de service Processus de développement Processus de

Plus en détail

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN RELATION CLIENT - CRM - MARKETING La solution d'aide au pilotage et au management de la performance commerciale Produit et service de la société

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

Description de l offre de services

Description de l offre de services Description de l offre de services Prestations en Webconférence... 2 Les prestations :... 3 Etude d éligibilité Microsoft Office 365... 3 Forfait de Mise en service... 4 Migration 5 utilisateurs... 5 Formation

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE 60 PROPOSITIONS POUR DEVELOPPER DES USAGES INNOVANTS DES RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE DANS LES ADMINISTRATIONS Piloté par le secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) et la

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2002-173

LETTRE CIRCULAIRE N 2002-173 PARIS, le 29/07/2002 DIRECTION DES SYSTEMES D'INFORMATION DU RECOUVREMENT DISIR LETTRE CIRCULAIRE N 2002-173 OBJET : Procédure «e-mail sécurisé» pour la transmission des déclarations et paiements EDI.

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Opérateur du ministère des Affaires étran gères et européennes (MAEE) et du ministre de l Immi gration, de l Intégration, de l

Plus en détail

avec Europ Act 2007 / 2013

avec Europ Act 2007 / 2013 avec Europ Act Programme européen d appui et de coordination technique GUIDE DU BENEFICIAIRE 2007 / 2013 Programme opérationnel 2007-2013 Adopté par la Décision n C (2007) 6691 du 17 décembre 2007 de la

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

Soutien à la numérisation des TPE Chèque numérique. Pépinière d entreprises La Roche-sur-Yon Mardi 8 septembre 2015

Soutien à la numérisation des TPE Chèque numérique. Pépinière d entreprises La Roche-sur-Yon Mardi 8 septembre 2015 Soutien à la numérisation des TPE Chèque numérique Pépinière d entreprises La Roche-sur-Yon Mardi 8 septembre 2015 Constat de départ Sous-exploitation des technologies numériques dans les TPE Décalage

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

formation professionnelle continue : des organismes et des actions de qualité

formation professionnelle continue : des organismes et des actions de qualité formation professionnelle continue : des organismes et des actions de qualité Le contexte réglementaire de la formation professionnelle évolue et prévoit que les organismes paritaires s assurent, lorsqu

Plus en détail

1. Garanties accordées sur les interventions en matière d innovation et d investissement

1. Garanties accordées sur les interventions en matière d innovation et d investissement Fiche N : 504 Version : 20/06/2014 Les interventions de Bpifrance en garantie des financements bancaires Mots clés : Bpifrance, financements, investissements, international, garantie Objet : présenter

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Etude relative au développement des missions E-administration et E- citoyenneté.

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Etude relative au développement des missions E-administration et E- citoyenneté. Cahier des Clauses Techniques Particulières Etude relative au développement des missions E-administration et E- citoyenneté. SOMMAIRE Article 1 Contexte p 3 Article 2 Objet du marché p 4 Article 3 Exigences

Plus en détail

Délégation interministérielle à la famille

Délégation interministérielle à la famille Délégation interministérielle à la famille Circulaire Interministérielle DIF/DGAS/DGS/DGESCO/ DGER/DGEFP No 2006-556 du 22 décembre 2006 relative à la mise en place de plates-formes de formation aux métiers

Plus en détail

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines La DRH fait face à de nouveaux défis Quelle stratégie adopter pour que toutes les filiales acceptent de mettre en place un outil groupe? Comment

Plus en détail

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique AG2I / R2D2 : En Marin route de Pessan 32000 Auch (Gers en Gascogne) ZI du

Plus en détail

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS Objet de la présente fiche La fiche vise à présenter le contexte organisationnel et informatique de la conduite d un projet de dématérialisation

Plus en détail

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 université de Nantes AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 cnam SOMMAIRE 1. Présentation 2. Mutualisation? 3. La nouvelle offre 4. Quelques

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

Profession : Expert-Comptable

Profession : Expert-Comptable Profession : Expert-Comptable La profession d expert comptable : La passion du conseil Le monde de l entreprise évolue, la profession d expert comptable aussi. L expert comptable, le conseiller financier

Plus en détail

PARCOURS FORMATION 2014

PARCOURS FORMATION 2014 Branche des commerces de détail de papeterie, fournitures de bureau, bureautique et informatique APPEL A PROPOSITIONS A L ATTENTION DES ORGANISMES DE FORMATION PARCOURS FORMATION 2014 Maxime MARION Fédération

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

Enquête ACHATS Santé. Factea Healthcare et Pragma

Enquête ACHATS Santé. Factea Healthcare et Pragma Enquête ACHATS Santé Factea Healthcare et Pragma Présentation de l enquête ACHATS Santé Le Baromètre ACHATS Santé offre une synthèse annuelle permettant d'évaluer le niveau de confiance et le niveau d'engagement

Plus en détail

Infrastructures en place Monde libre

Infrastructures en place Monde libre Infrastructures en place Monde libre Les infrastructures : matériels et OS Villes de 10000 à 30000 Hbts : Nombre moyen de postes de travail : 250 Postes de travail connectés au réseau : 90% Postes de travail

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION Mission d appui à l animation et au développement de la Stratégie Orientation Formation Territoriale (S.O.F.T) sur le Bassin d Emploi

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Canon étend sa plate-forme uniflow aux appareils mobiles La version 5.1 d uniflow est désormais disponible à partir de n importe quel smartphone, tablette ou autre appareil mobile

Plus en détail

APPEL D OFFRE POUR PRESTATION DE SERVICES

APPEL D OFFRE POUR PRESTATION DE SERVICES APPEL D OFFRE POUR PRESTATION DE SERVICES Intelligence Economique : accompagnement des PME de la filie re des e co-activite s en Ile-de-France CAHIER DES CHARGES Paris, le 29 octobre 2015 Sommaire Mission

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation "COMPTABLE D'ENTREPRISE"

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation COMPTABLE D'ENTREPRISE PAGE 1/8 Cahier des charges à l'attention des organismes de formation "COMPTABLE D'ENTREPRISE" Action collective au profit des entreprises adhérentes de plus de 10 salariés Formations organisées avec le

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Espaces collaboratifs Retour d expérience sur la transformation des pratiques numériques

Espaces collaboratifs Retour d expérience sur la transformation des pratiques numériques Espaces collaboratifs Retour d expérience sur la transformation des pratiques numériques 2015 1 Le Département de Loire-Atlantique > Repères 4 808 agents (1er janvier 2015) dont 4 322 agents sur poste

Plus en détail

Sommaire. Concertations et décisions entreprises Objectifs de l étude Résultats de l étude Perspectives

Sommaire. Concertations et décisions entreprises Objectifs de l étude Résultats de l étude Perspectives Sommaire Introduction DGO4 Missions du Département Evolution du Photovoltaïque en Wallonie et en Belgique Objectifs régionaux de qualité PV et sécurité des pompiers Concertations et décisions entreprises

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

CHAMBRE D AGRICULTURE DE REGION ALSACE

CHAMBRE D AGRICULTURE DE REGION ALSACE CHAMBRE D AGRICULTURE DE REGION ALSACE Cahier des Clauses Particulières FOURNITURE DE SERVICES DE TELEPHONIE MOBILE PAGE 2 SUR 10 TABLE DES MATIERES 1 Objet du marché 1.1 Objet du document 1.2 Objet du

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2015 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE Assistant(e)

Plus en détail

1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE

1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE 1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE Cette méthode, fruit de retours d expériences, permet de maîtriser un projet QSE et d atteindre l objectif de certification. C est une véritable «feuille

Plus en détail

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Mme Fabiola BERIZIKY Chargée d Etudes et de Développement AGEFIPH PACA CORSE Journée «Maintien dans l Emploi»

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La solution d'aide au pilotage et au management des Ressources Humaines Produit et service de la société Reflex

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

Le programme Chorus et l'intégration du document électronique dans la comptabilité nationale

Le programme Chorus et l'intégration du document électronique dans la comptabilité nationale Le programme Chorus et l'intégration du document électronique dans la comptabilité nationale Présentation EDIFICAS Mai 2011 Nicolas Botton SOMMAIRE 1. Les gains issus de la dématérialisation dans le secteur

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

Profil d études détaillé. Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique

Profil d études détaillé. Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera

Plus en détail

Librairies francophones à l étranger

Librairies francophones à l étranger Centre national du livre Hôtel d Avejan - 53, rue de Verneuil - 75343 Paris Cedex 07 Tél. 00 33 (0)1 49 54 68 43 Fax 00 33 (0)1 45 49 10 21 site Internet : http://www.centrenationaldulivre.fr Librairies

Plus en détail

ETUDE SERDALAB SOMMAIRE «GED ET GESTION DE CONTENU : MARCHE, BESOINS ET TENDANCES 2009-2010»

ETUDE SERDALAB SOMMAIRE «GED ET GESTION DE CONTENU : MARCHE, BESOINS ET TENDANCES 2009-2010» ETUDE SERDALAB SOMMAIRE «GED ET GESTION DE CONTENU : MARCHE, BESOINS ET TENDANCES 2009-2010» PARUTION DECEMBRE 2009 SOMMAIRE...3 PRESENTATION DE L APROGED...7 REMERCIEMENTS...8 INTRODUCTION...9 METHODOLOGIE

Plus en détail

SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS

SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS NUMERIQUE & INFORMATIQUE Les établissements publics rencontrent les PME 7 JUILLET 2014 1 ère édition Centre de conférences Pierre Mendès-France 139, rue de Bercy

Plus en détail

Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012. Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE

Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012. Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012 Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE Mai 2013 Table des matières Sommaire 1 Introduction... 3 1.1 Objectifs...

Plus en détail

AgriShop Boutique en ligne

AgriShop Boutique en ligne AgriShop Boutique en ligne Version 1.1 du 02/02/2010 EDUTER-CNERTA. Ce document est propriété d EDUTER-CNERTA et ne peut être copié, reproduit par quelque procédé que ce soit, utilisé ou transmis à des

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

Groupe de travail «TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION» Réunion du 26 janvier 2006. L archivage électronique

Groupe de travail «TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION» Réunion du 26 janvier 2006. L archivage électronique Département Administration et Gestion Communale AP/DB N 11 Paris, le 25 janvier 2006 Groupe de travail «TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION» Réunion du 26 janvier 2006 L archivage électronique

Plus en détail

La dématérialisation dans le secteur public local. Réunion Dématérialisation 20 février 2012

La dématérialisation dans le secteur public local. Réunion Dématérialisation 20 février 2012 La dématérialisation dans le secteur public local Réunion Dématérialisation 20 février 2012 La dématérialisation : un plan d action en partenariat Charte nationale partenariale Cadre National d Acceptation

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

Le Réseau santé social, l avenir en toute sécurité. Simplement professionnel

Le Réseau santé social, l avenir en toute sécurité. Simplement professionnel Le Réseau santé social, l avenir en toute sécurité Simplement professionnel Parce que nous connaissons vos exigences Premier fournisseur de services et d accès Internet en France dédié aux professionnels

Plus en détail

Plus de suivi dans un monde en mouvement

Plus de suivi dans un monde en mouvement M O B I L I T Y Plus de suivi dans un monde en mouvement M O B I L I T Y S appuyant sur un vaste réseau d agences en France, les équipes Hub One fournissent des solutions clé en main pour répondre de façon

Plus en détail