Deuxième semaine de grève dans l éducation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Deuxième semaine de grève dans l éducation"

Transcription

1 Edition d Alger - ISSN IIII LE CNAPEST DÉCIDE DE POURSUIVRE LE MOUVEMENT Deuxième semaine de grève dans l éducation Seconde semaine de grève dans le secteur de l éducation. Le conseil national du Cnapest a, sans surprise, décidé de reconduire le mouvement de protestation. Ses membres ont à l unanimité considéré que le procès-verbal sanctionnant la réunion ministère-syndicat ne répondait nullement à leurs attentes. PAGE 3 Le Bonjour du «Soir» ENTV : 1 AL KHINZIRA : 0 J adooooooore la morale BCBG qui fleure le bienséance petite-bourgeoise et les principes à quatre sous de certains observateurs «choqués» par ce qu ils appellent la «piraterie» de l ENTV! Disons-le haut et fort : voir évoluer la sélection nationale de football est un droit ; ce n est pas un sujet de chantage! Ces princes pourris qui, entre deux pseudorévolutions fomentées sur ordre des sionistes, viennent piétiner les platebandes de notre souveraineté nationale pour gagner de l argent sur notre dos, ont trouvé cette fois-ci une réponse ferme à la mesure de leur infect chantage! Et ceux qui les défendent en puisant leur argumentation dans les lexiques des systèmes capitalistes dominants, n ont jamais levé le petit doigt pour dénoncer la surenchère d Al-Jazeera et les magouilles de la FIFA qui vend, au plus offrant, les couleurs et les dignités nationales, obligeant les Etats de la région à payer le prix fort pour permettre à leurs peuples de suivre leurs équipes nationales! Et les mêmes gueulards qui s indignent aujourd hui n avaient pas bougé le petit doigt quand les plus hauts responsables du pays avaient ordonné d ouvrir les bureaux de poste un vendredi pour vendre des dizaines de milliers de cartes d ART, alors détentrice des droits sur la Coupe du monde 2006 où nous n étions même pas engagés! C est ce pouvoir, ami des princes du Golfe, qui a ouvert l appétit de ces spéculateurs jusqu à ce que des Algériens dignes disent «non!» à cette immense escroquerie! Merci l ENTV, merci la télévision égyptienne! Boycottons les cartes d Al-Jazeera! BRAS DE FER OPPOSANT AL JAZEERA À L ENTV ET À LA TÉLÉVISION PUBLIQUE ÉGYPTIENNE L Union radiophonique et télévisuelle internationale s implique L appel de l Union radiophonique et télévisuelle internationale (URTI), consistant à assurer la diffusion des programmes sportifs au plus grand nombre possible de téléspectateurs «sans entraves ni discrimination», est loin d être une simple coïncidence avec le bras de fer opposant Al Jazeera à l ENTV ou encore à la télévision publique égyptienne. PAGE 5 LOGEMENT LE NOUVEAU PROGRAMME AADL PRENDRA DU TEMPSPAGE 3 VEND SAM. 19 OCTOBRE DOU EL HIDJA N PRIX 10 DA - FAX : RÉDACTION : PUBLICITÉ : TÉL : Photo : Newpress

2 Déficit Le déficit d enseignants issus des Ecoles nationales supérieures (ENS) s aggrave d année en année. Pour le concours de recrutement de l année scolaire en cours, sur les postes à pourvoir, les candidats issus des ENS ne dépassaient pas les Pour tenter de pallier ce manque, le département de Baba Ahmed compte sur l ouverture de nouvelles écoles supérieures qui devraient passer de 11 à 14 à travers le territoire national. Deux livres de Leïla Aslaoui Durant le prochain Sila (Salon international du livre d Alger), les éditions Dalimen exposeront deux livres de Leïla Aslaoui. Il s agit d un roman «Lambèse mon destin» et d un récit intitulé «Pour tout ce que tu m as appris». P ERISCOOP Vend Sam. 19 octobre Page 2 Gardiennage Le ministère de la Santé prévoit d autoriser les CHU à avoir recours à des sociétés de gardiennage pour assurer la sécurité des travailleurs de la santé. C est la réponse du nouveau ministre aux doléances des médecins et infirmiers qui se plaignent des agressions répétitives de la part des malades ou des accompagnateurs. Ould Abbès, puis Ziari avaient, à leur époque, promis de mettre en place un dispositif de surveillance en collaboration avec la DGSN, un projet qui n a jamais vu le jour. Nuisances La décharge publique de Ouled Fayet continue de constituer une nuisance pour les habitants de la région en raison, notamment, des odeurs nauséabondes qui s en dégagent. Ainsi, si le site doit être complètement fermé et les rejets cesser d ici quelques semaines, les fumées et les odeurs sont toujours présentes. Pourtant, l ex-ministre de l Environnement et de l Aménagement du territoire, Amara Benyounès, avait assuré que ces désagréments devraient disparaître à la fin de l été Un jour, un sondage Pensez-vous que la grève du Cnapest est légitime? OUI NON Sans opinion RÉSULTATS DU DERNIER SONDAGE Pensez-vous que les commerçants ont, globalement, respecté les permanences durant la fête de l Aïd? Oui : 30,02% Non : 60,04% Sans opinion : 9,04%

3 Actualité Vend Sam. 19 octobre PAGE 3 LE CNAPEST DÉCIDE DE POURSUIVRE LE MOUVEMENT Deuxième semaine de grève dans l éducation Seconde semaine de grève dans le secteur de l éducation. Le conseil national du Cnapest a, sans surprise, décidé de reconduire le mouvement de protestation. Ses membres ont à l unanimité considéré que le procès-verbal sanctionnant la réunion ministère-syndicat ne répondait nullement à leurs attentes. Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Pas de reprise des cours ce dimanche pour de nombreux lycéens. Le conseil national du Cnapest a tranché : la grève se poursuivra avec la même formule retenue la semaine dernière. Elle sera reconductible et ne s arrêtera que lorsque le conseil national jugera les réponses de la tutelle satisfaisantes. Tenu jeudi dernier, le conseil national ne s est terminé qu aux alentours de 3 heures du matin. Face aux membres du conseil national, le bureau du Cnapest a fait lecture du procès-verbal rendant compte de la réunion de samedi dernier avec les représentants du ministère de l Education. A l unanimité, les membres du conseil national du Cnapest ont considéré que les réponses qui y sont consignés sont en deçà des exigences. Messaoud Boudiba, porte-parole du syndicat autonome, expliquait hier que la majorité des syndicalistes ont qualifié ledit P-V de «vide», considérant qu il n engageait pas le ministère à respecter ni échéances ni délais pour la concrétisation des revendications. Ils ont estimé que ce P-V était similaire à beaucoup d autres déjà signés par le passé. La réhabilitation de l enseignant de Bouira, membre du Cnapest, a évidemment été au cœur des débats. La réponse de Baba Ahmed, qui a refusé sa réhabilitation, n a pas été du goût du Cnapest. Les membres du conseil national ont insisté, une fois de plus, sur Baba Ahmed voudrait recourir aux ponctions sur salaire. le fait qu il ne s agissait nullement d un «cas particulier» mais d une violation des libertés syndicales. Sa réhabilitation demeure en tête des revendications du Cnapest qui dénonce les propos du ministre de l Education tendant à réduire cette affaire à «un cas particulier». Le Cnapest dénonce également les récents propos de Baba Ahmed Photo : NewPress qui avait laissé entendre que son département pourrait décider de recourir aux ponctions sur salaire. Une violation de la loi régissant les relations de travail, estime le Cnapest, qui rappelle que les ponctions sur salaire doivent être soumises à des négociations entre les deux parties. C est pour toutes ces raisons que le Cnapest a décidé de reconduire la grève dès demain et d organiser mercredi un sit-in. Aucune réaction hier de la part de la tutelle mais Baba Ahmed avait donné le ton dimanche dernier. A l issue de la réunion infructueuse de plus de six heures, le ministre de l Education n a pas caché sa déception et a laissé entendre que les dispositions réglementaires en matière de gestion des conflits de travail allaient être appliquées. Des ponctions sur salaire pourraient être effectuées alors que le département de Baba Ahmed pourrait aller sur le terrain du juridisme en remettant en cause la nouvelle appellation du syndicat qui est passé de Cnapest à Cnapest-élargi sans pour autant passer par le ministère du Travail. Le syndicat considère, néanmoins, que la balle est dans le camp du ministère de l Education et que l arrêt du mouvement de protestation dépendra des réponses qu il fournira. N. I. LE PREMIER MINISTRE AUJOURD HUI À GHARDAÏA Sellal et dix ministres dans une wilaya à haute tension Après une «trêve» de deux Ghardaïa, c est d abord l'éternel cohabitation, visite de dix ministres, ceux de l Intérieur, de avec des hauts et des bas entre deux la Fonction publique, de la Santé, de semaines, le Premier ministre communautés, les Mozabites et les l Enseignement supérieur, de l Habitat, de reprend son périple à travers le Chaânbis. D ailleurs, Sellal aura deux destinations principales aujourd hui : Ghardaïa, Commerce, et celui de la Jeunesse et des l Agriculture, des Ressources en eau, du pays et l on prévoit une accélération de la cadence concernant les fief des Mozabites, et Metlili chez les Sports. Un signe de l importance du programme visites dans les wilayas. Pour la «reprise», Abdelmalek Sellal a Chaânbis. Cette wilaya est également réputée pour ses fréquents soulèvements, son prévu pour Ghardaïa qui bénéficie- ra, entre autres, d un nouveau pôle universitaire, d une centrale pour énergie solaire, choisi une wilaya hautement sensible, Ghardaïa en l occurrence, où front social contestataire et la multitude de revendications d autant plus légitimes que le d un projet qui consistera à éviter que l oued taux de chômage y est si fort, en plus des M Zab n occasionne de nouvelles inondations, etc. il est attendu aujourd hui même. dramatiques séquelles des terribles inondations qui avaient ravagé la région en Sellal aura certainement d autres Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Certes, il ne s agit nullement d une visite La population locale attend donc de l Etat annonces, tant d intérêt local ou même spéciale, Sellal ayant désormais habitué les un effort particulier en termes d investissements multiples et dans tous les domaines. rencontre avec les «représentants de la national à l occasion de sa traditionnelle Algériens à ses tournées l ayant mené, depuis presque une année, à plus d une Il est à prévoir que Sellal y annoncera l octroi d une enveloppe financière supplémen- rappeler aussi, le mouvement «des chô- société civile». Dans une wilaya où, faut-il le vingtaine de wilayas. Mais pour plusieurs considérations, la sortie d aujourd hui est un taire assez conséquente. L on sait d ores et meurs» est particulièrement actif peu délicate. déjà que Sellal sera accompagné pour cette K. A. Sellal reprend son périple. Photo : Samir Sid LOGEMENT Le nouveau programme AADL prendra du temps Au ministère de l Habitat, de possibilité de ce genre, le traitement des Explicitement dit, les demandeurs de logements AADL parmi les bénéficiaires de cette l'urbanisme et de la Ville, on demandes dans le cadre du nouveau programme de logements de type locationvente de l'agence étant, selon lui, «loin semble s emmêler les pinceaux à opération seront ainsi automatiquement retirés après actualisation du fichier national propos du programme AADL. Déjà d'être achevé». que certains des anciens programmes traînent encore, voilà est toujours en cours, mais elle est loin des demandeurs de logement. Il faut dire «L'opération de traitement des dossiers qu au niveau de l AADL, on compte beaucoup sur cette large opération de reloge- que l on se projette dans un nouveau programme avec des pro- d'être achevée à cause du nombre très élevé des souscripteurs», a confié, hier, à ment qui verra la distribution de pas moins l'aps Elias Benidir, en précisant que la date de logements sociaux dont messes se révélant aussitôt de la de l'affichage des réponses sur le site web à Alger, à l effet évident de diminuer du rush poudre aux yeux. de l'agence «n'est pas encore fixée». Et ce, sur ses programmes quand on sait que par Mohamed Kebci - Alger (Le Soir) - Il a contrario de ce qui était prévu et selon précaution, ce n est pas tout le monde qui n y a pas longtemps, le premier responsable lequel les postulants, pas moins de , du secteur soutenait que les réponses prend le soin de s inscrire sur plusieurs programmes de logements dans cette course allaient recevoir leur convocation à partir de seraient données aux nouveaux souscripteurs ce dimanche. ayant formulé leurs demandes en sep- tembre dernier, dans un délai n'excédant Des postulants qui doivent, de ce fait, faire preuve de patience avant de recevoir effrénée à acquérir un toit. D autant plus que l agence compte lancer logements location-vente en pas un mois, à compter du 16 septembre une convocation en vue de commencer la Tebboune démenti par le directeur dernier, date du lancement de l'opération de procédure. de l AADL et 2014, dont unités au niveau souscription en ligne. Mais voilà, Mais l «aléa» du nombre des postulants de la capitale. Des logements AADL, qui, Abdelmadjid Tebboune vient d être tout simplement «démenti» par le «concerné» direct traitement de ces nouveaux dossiers. ments sociaux dans le cadre de l'opération n est pas le seul qui freine l opération de nonce des listes des bénéficiaires des loge- faut-il le rappeler, sont destinés essentiellement aux cadres moyens dont le salaire par le dossier. Benidir tient à évoquer un élément qui de relogement prévue avant la fin de l'année Le directeur de l Agence nationale de semble avoir «échappé» au ministre de en cours, de façon, poursuit-il, «à ce que les mensuel oscille entre DA et l'amélioration et du développement du logement tutelle, à savoir que la fin du traitement des bénéficiaires d'un logement social ne puis- DA. (AADL) vient, en effet, d écarter toute nouveaux dossiers a été assujettie à l'ansent pas bénéficier du programme AADL». M. K. Photo : NewPress

4 Actualité Vend Sam. 19 octobre PAGE4 Le FFS réclame la qualité de Chahid Le Front des forces socialistes (FFS) a communiqué hier autour de son initiative portant présentation au Bureau de l Assemblée populaire nationale (APN) de deux projets d amendement de deux lois : la loi relative au moudjahid et au chahid et le règlement intérieur de l APN. Le projet de statut pour les victimes de 1963, pourtant inscrite dans l agenda du parti, n a pas été présenté. Sofiane Aït Iflis - Alger (Le Soir) - Les deux projets d amendement des deux lois ont été déposés par le député Mustapha Bouchachi, au nom du groupe parlementaire du parti. S agissant de l amendement de la loi sur le moudjahid et le chahid, le FFS a proposé que la loi reconnaisse la qualité de chahid également à toutes les victimes des massacres du 8 Mai Additivement, il est proposé l article bis qui porte sur l extension des droits aux ayants droit des chouhada du 8 Mai L article est formulé comme suit : «Les ayants droit des chouhada du 8 Mai 1945 bénéficient C était, pourtant, une marche pacifique. «La fédération du Front de libération nationale (FLN) de France nous avait instruits, la veille du 17 octobre 1961, de ne rien porter sur nous. Nos contacts nous avaient rassemblés, deux jours auparavant, à deux reprises, pour nous conseiller de nous débarrasser de nos cravates, de nos canifs et même de nos coupe-ongles et de tout objet susceptible d être utilisé ou considéré comme arme, ce que nous fîmes», a affirmé Saïd Bencheikh dit Saïd Lakhroubi, un survivant de la ratonnade sanglante, à l occasion de la commémoration du 52 e anniversaire de cette date de l histoire de la guerre que la wilaya de Constantine a organisée dans la commune de Béni H midène. La répression n avait, en tout cas, épargné ni vieux, ni enfants. A Béjaïa, un hommage a été rendu à Fatima Beddar, une collégienne de 15 ans qui n était ni activiste, ni un enfant-soldat et qui avait payé de sa personne son audace juvénile en sortant manifester, à Paris, ce 17 octobre Enterrée au cimetière de Stains, son corps a été exhumé puis rapatrié au bout d une procédure longue engagée par la Fondation du 8-Mai-1945, et soutenue par le ministère des Moudjahidine, en 2006, dans sa ville natale de Tichy, où, depuis, elle repose au Carré des martyrs. La combattante Abdelmoumen- Ouared Fatima a souligné, en VICTIMES DES MASSACRES DU 8 MAI 1945 de tous les droits accordés aux ayants droit des chouhada de la guerre de Libération.» Pour motiver sa proposition, le FFS a expliqué que «la lutte des Algériens et Algériennes pour l indépendance a débuté au lendemain de la colonisation française», ajoutant que «ne pas reconnaître les militants du 8 Mai 1945 tombés au champ d honneur est un déni de leurs sacrifices et de ceux qui les ont précédés». Officiellement, le nombre des victimes des massacres de Mai 45 s élève à Le deuxième amendement proposé par le FFS a trait à la création d une commission chargée des droits de Des cérémonies de recueillement ont été organisées avant-hier jeudi en Algérie et en France pour commémorer la répression sanglante de la manifestation du 17 octobre 1961 à Paris, entreprise au nom de la France coloniale par le sinistre Maurice Papon, alors préfet de police. Une répression qui avait tourné au massacre où des centaines d émigrés algériens avaient été jetés dans la Seine. marge des commémorations organisées à Alger, que «les événements du 17 octobre ont amené des Français à sympathiser avec la cause algérienne, ce qui a abouti à la création de ce qui est appelé le réseau Jeanson, composé d un groupe de militants français agissant sous les directives de Francis Jeanson. Ce réseau collectait et transportait les fonds pour soutenir la Révolution algérienne en Algérie et en France, d où l appellation des porteurs de valises.» Elle a ajouté que «ces Français activant dans ce réseau et qui prenaient en charge les Algériens et les hébergeaient, ont sauvé l honneur de la France, pays ayant bafoué les droits de l homme.» Massacre ns par la France coloniale. l Homme et des libertés générales ainsi que des questions liées aux droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, de l Homme. Le FFS propose donc Il n y a rien de malsain à dire la vérité Les commémorations, organisées en France, étaient l occasion pour les partisans de la reconnaissance des crimes commis par la France coloniale d exiger de leur gouvernement de reconnaître les crimes de la colonisation. «Du point de vue de la Mémoire, il n y a rien de malsain à dire la vérité. Si des fautes graves ont été commises, on le dit. Cela ne vous abaisse pas, au contraire, ça vous grandit», a déclaré jeudi à la presse le maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë, après s être recueilli en compagnie de l ambassadeur en France, Amar Bendjemaâ, au pont Saint-Michel, à la mémoire des victimes de la répression sanglante. «La colonisation est un acte condamnable. Un peuple qui domine un autre, qui l exploite économiquement, qui pratique la répression, c est une faute», a-t-il estimé. A Paris également, des militants répondant à l appel du Collectif pour la Mémoire du 17 octobre 1961 se sont rassemblés pour exiger «vérité et justice» sur le massacre ns ce 17 octobre 1961 dans la capitale française, appelant les autorités officielles du pays à reconnaître un «crime d Etat.» Dans un appel rendu public et signé par une vingtaine d associations, des syndicats et des partis politiques de gauche, le collectif a signalé que le terme «crime» n a pas été repris, et la responsabilité, sous entendue, n a pas été clairement définie par le président Hollande dans sa déclaration de reconnaissance des faits. «Il est temps que le président de la République, au nom de la France, confirme, par un geste symbolique, la reconnaissance et la condamnation de ce crime d Etat, que la liberté d accès aux archives soit effective pour tous, historiens et citoyens, et que la recherche historique sur ces questions soit encouragée, dans un cadre franco-algérien, international et indépendant», a-t-on estimé. L universitaire et historien Olivier Lecour Grandmaison, lui, a estimé que «cette affaire n est pas une sanglante répression (comme il est dit dans la déclaration de Hollande), ce n est pas seulement une affaire liée à la reconnaissance par des maires à Paris ou en province, mais c est effectivement une affaire nationale, c est pourquoi nous continuerons d exiger de celui qui incarne le changement, qu il vienne l année prochaine sur ce pont pour qu il reconnaisse ce que, jusqu à présent, aucun parti politique national, aucun président de la République, aucun Premier ministre n a voulu reconnaître, le crime d Etat commis à Paris. Lors d une autre cérémonie de recueillement qui s est déroulée sur le pont de Clichy à Asnières, (département des Hauts-de- Seine), le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, M. Aouam Noureddine, accompagné du consul à Nanterre Abdelkader Dehendi, du députémaire d Asnières-sur-Seine, Sébastien Pietrasanta et des membres du Conseil municipal, a tenu à réitérer : «notre reconnaissance à tous ceux parmi ces Français qui n ont pas hésité à exprimer, dans l action, leur solidarité avec la cause juste du peuple algérien, en prenant des risques à la mesure de leurs engagements.» Pour le député-maire d Asnières de rajouter une 13 e commission aux 12 déjà énumérées dans l article 19 du règlement intérieur de l APN. «La question des droits de l Homme est devenue une préoccupation essentielle des pouvoirs publics», a souligné la parti, en guise d exposé des motifs, ajoutant que «l intégration de la question des droits de l Homme dans l attribution de la commission des affaires juridiques, a mené à sa marginalisation en raison des nombreuses charges et attributions assignées à cette commission». Le FFS a, par ailleurs, proposé que le bureau de l APN autorise les groupes parlementaires à proposer des points à l ordre du jour du Bureau de l Assemblée qu il devrait afficher ainsi que les décisions du Bureau, pour permettre aux députés de suivre ses travaux. Etonnement, le FFS n a pas évoqué son idée d introduire un projet de statut pour les victimes de la guerre de Environ 400 personnes ayant combattu sous la bannière du FFS ont péri dans la guerre fratricide d après-indépendance. S. A. I. LE 17 OCTOBRE 1961 COMMÉMORÉ UN PEU PARTOUT EN ALGÉRIE ET DANS L HEXAGONE Des militants exigent de la France qu elle reconnaisse sa responsabilité historique Photo : D.R. La répression n avait épargné ni vieux, ni enfants. Sébastien Pietrasanta, «il ne s agit pas de condamner mais de créer les premières mesures vers la vérité et la fraternité franco-algérienne.» «Comment œuvrer pour l intégration, le vivre-ensemble et la solidarité, si la République n est pas à même d admettre ses erreurs et reconnaître ses victimes?», s est-il interrogé. Au nouveau siège du consulat général à Nanterre, des médailles de mérite et attestations honorifiques ont été décernées à René Dumas et à l avocat Pierre Kaldore (décédé le 11 février 2010 à l âge de 97 ans), deux militants français anticolonialistes qui ont fait le choix durant la guerre de Libération nationale, d exprimer leur soutien au peuple algérien dans sa lutte contre l ordre colonial. L. H. et APS Photo : D.R.

5 Actualité Vend Sam. 19 octobre PAGE 5 BRAS DE FER OPPOSANT AL JAZEERA À L ENTV ET À LA TÉLÉVISION PUBLIQUE ÉGYPTIENNE L Union radiophonique et télévisuelle L appel de l Union radiophonique et télévisuelle internationale (URTI), consistant à assurer la diffusion des programmes sportifs au plus grand nombre possible de téléspectateurs «sans entraves ni discrimination», est loin d être une simple coïncidence avec le bras de fer opposant Al Jazeera à l ENTV ou encore à la télévision publique égyptienne. Mehdi Mehenni - Alger (Le Soir) - Les résolutions adoptées, ce jeudi, à l issue des travaux de la 65 e assemblée générale de l Union radiophonique et télévisuelle internationale, sonnent comme une mise en garde contre les chaînes TV qui détiennent le monopole de la retransmission des grands évènements sportifs, notamment footballistiques, impliquant un large public. Nul doute que la réponse de l URTI à Al Jazeera TV, qui a menacé d entreprendre des actions judiciaires à l encontre des deux chaînes TV publiques algérienne et égyptienne, pour avoir diffusé deux matchs barrages comptant pour la qualification de leurs sélections nationales respectives au Mondial ACCIDENTS DE LA ROUTE Des dizaines de morts en moins d une semaine Meurtrière, la route l a été durant ces derniers jours. Plusieurs accidents, des dizaines de morts et de blessés ont été enregistrés par la Gendarmerie nationale et la Protection civile durant les derniers jours. Les unités de la Protection civile ont enregistré, en effet, 22 morts et 50 blessés dans 20 accidents de la circulation survenus durant la période du 14 au 17 octobre. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Khenchela avec 3 personnes décédées et une autre blessée, suite au renversement d'un véhicule léger survenu au lieu-dit El Azar au niveau de la commune de Khenchela. Un jeune conducteur et 4 passagers de véhicules touristiques ont été blessés dans 2 accidents de la circulation survenus mercredi à Blida, indique la même source. Effroyable, le bilan établi par le commandement de la Gendarmerie nationale pour la même période l est également. Jeudi dernier, 18 personnes sont mortes et 84 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation, indique-t-on. Selon la même source, 38 accidents de la circulation routière (16 mortels et 22 corporels) ont été constatés par les unités de la Gendarmerie nationale à travers 24 wilayas. L accident le plus grave a été enregistré à 11h 10 mn sur la RN1, à 4 km de la sortie nord de la commune de Djelfa, occasionnant le décès du conducteur et 2 enfants, ainsi que des blessures diverses à l'épouse du chauffeur. La même source indique que 29 personnes ont trouvé la mort et 257 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus durant la veille et les deux jours de l'aïd El-Adha. Durant les journées des 14, 15 et 16 octobre 2013, 126 accidents de la circulation routière ont été constatés par les unités de la Gendarmerie nationale à travers 39 wilayas du pays. La wilaya de Chlef vient en tête avec 29 accidents, suivie respectivement des wilayas de Blida, Bouira et Alger, précise la même source. Un bilan qui risque d être alourdi durant ce week-end, marqué par le retour de nombreux citoyens ayant effectué des déplacements à l intérieur du pays à l occasion de la fête religieuse. Ainsi, la route demeure meurtrière malgré toutes les actions de sensibilisation et de dissuasion, les comportements des conducteurs y contribuant principalement. C. B./APS internationale s implique 2014, ne souffre d aucune ambiguïté. «Nous lançons un appel solennel et pressant à toutes les parties concernées, (fédérations internationales, continentales et nationales, organisations professionnelles et médias publics) pour trouver dans les plus proches délais, les solutions appropriées, à l'exemple notamment des dispositions pertinentes de la convention européenne sur la télévision transfrontière, de nature à garantir le fonctionnement normal du service public par l'assurance de la diffusion des programmes sportifs et en l'occurrence footballistiques, au plus grand nombre possible de téléspectateurs et d'auditeurs sans entraves ni discrimination, de C est demain dimanche que débute la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière au niveau du territoire national. Le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, avait déclaré que le vaccin est actuellement disponible. Le coup d envoi de la campagne nationale de vaccination sera donné dès demain au niveau des structures de santé. La vaccination se fera, de ce fait, tout au long de la période automne-hiver en Mise en garde de l URTI contre Al Jazeera. quelque sorte que ce soit», ont souligné les participants à cette rencontre dans une déclaration commune rapportée par l APS. Les valeurs éthiques et morales mises en avant L autre aspect abordé par l Union radiophonique et télévisuelle internationale, est celui des vue d éviter les épidémies de grippe particulièrement dangereuses, notamment pour les personnes âgées. Ainsi, la vaccination est recommandée par le corps médical pour les personnes risquant des complications qui sont les personnes âgées de plus de 65 ans, et celles aussi bien enfants qu adultes présentant notamment des maladies chroniques. Le vaccin est aussi recommandé pour le personnel de santé. A cet effet et selon le ministère de la Santé, les besoins en vaccin de cette population ciblée avaient Photos : DR déjà était exprimés et notés en vue de la commande de vaccins. Cette décision avait été prise au mois de mars dernier dans le cadre de la prévention contre la grippe. A ce jour, les principales pharmacies n ont pas encore annoncé la disponibilité du vaccin et le début de la campagne de vaccination. Chaque année et à la même période, le ministère de la Santé lance une campagne de sensibilisation en vue d encourager la vaccination contre la grippe et éviter ainsi, une épidémie. La grippe, rappellent les médecins, peut provoquer valeurs éthiques et morales dont souffre en grande partie le marché des droits à la retransmission et la diffusion mondial. «La dérégulation de ce marché a généré certaines pratiques commerciales incompatibles avec les valeurs et les missions du service public audiovisuel et les valeurs éducatives qu'il véhicule», ont-ils considéré tout en estimant que «la recherche effrénée et permanente de revenus publicitaires sans cesse croissants a entraîné la généralisation de ce phénomène induisant une augmentation inadmissible des prix de cession des droits». En évoquant la monopolisation de ce secteur et sa privatisation par de puissants groupes commerciaux, l URTI a rappelé, toujours selon l APS que «les médias de service public contribuent, de façon décisive, à la promotion des valeurs éthiques et morales des activités sportives et culturelles», ajoutant au passage que cet objectif «ne peut être atteint que si le libre accès des plus larges publics aux évènements est garanti, particulièrement aux plus importants d'entre eux, y compris le football». Enfin, tout en qualifiant ces pratiques de «dangereuses évolutions», les participants à la rencontre ont conclu que «l'éthique du partage doit prévaloir en permanence sur les considérations commerciales étriquées». M. M. ILS AURAIENT ENFREINT LE SYSTÈME DE TRAVAIL Trois médecins suspendus à Mascara Trois médecins spécialistes ont été suspendus de leurs fonctions dans la wilaya de Mascara pour «infraction au système de travail.» Pour sa part, le docteur Réda Bekkat, président de l Ordre des médecins, a condamné les actes de deux médecins parmi les trois, évoquant «une corruption active quand il s agit de faire payer un acte médical, au niveau du secteur public.» F.-Zohra B. - Alger (Le Soir) - Ainsi le secteur de la santé dans la wilaya de Mascara a été secoué par le scandale de trois médecins spécialistes qui ont été purement et simplement suspendus de leurs fonctions pour «avoir commis des actes contraires à la législation en vigueur». C est suite à des plaintes qu une enquête a été déclenchée révélant que deux des médecins prenaient en charge au niveau de structures publiques, des malades soignés dans des cliniques privées, et ce, en contrepartie d un paiement. Ceci, alors que la troisième spécialiste qui a été sanctionnée aurait refusé de mettre en service le scanner de l hôpital. Les trois médecins, deux chirurgiens et une radiologue, exercent dans les hôpitaux de Tighennif et de Mohammadia. «Quand on est fonctionnaire et de surcroît médecin, cela relève de la corruption active que d accepter de l argent en contrepartie d un acte médical», a déclaré, pour sa part, le docteur Bekkat. Interrogé sur le cas des deux chirurgiens, il précisera qu il y a une confusion entre les secteurs privé et et public et ce, à la faveur de la loi sur le temps complémentaire. Le spécialiste dira que la loi en question est transgressée «dans la mesure où les chirurgiens notamment, travaillent dans le privé, sans respect des horaires». Pour ce qui est du cas de la radiologue, le président de l Ordre des médecins dira qu il s agit plutôt de connaître les raisons qui ont amené la praticienne à refuser de faire fonctionner l appareil. Il évoquera ainsi le manque de formation de certains spécialistes. Pour le docteur Bekkat, il est nécessaire de réunir les intervenants du secteur dans le cadre d assises nationales et de présenter les problèmes par les chiffres et les statistiques. «Il est nécessaire de restituer les responsabilités», précisera l intervenant. F.-Z. B. VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIÈRE Coup d envoi de la campagne dès demain des complications sévères pouvant aboutir au décès. Le vaccin est, chaque année, disponible dans tous les établissements hospitaliers et au niveau des centres de santé de proximité ainsi qu au niveau des officines privées. Le vaccin est également gratuit pour les personnes atteintes de maladie chronique, et remboursable pour l ensemble des assurés sociaux. Pour sa part, le ministre de la Santé avait assuré que le vaccin contre la grippe saisonnière est disponible en quantités suffisantes. F.-Z. B.

6 Le Soir du Centre Vend Sam. 19 octobre PAGE6 BOUMERDÈS Les travailleurs de Socothyd menacent de descendre dans la rue Craignant pour leurs emplois qu ils disent menacés par les containers made in China, les 600 travailleurs de la société étatique de production de produits parapharmaceutiques et d hygiène corporelle, la Socothyd, de Boumerdès, menacent de descendre dans la rue. La PCH est en voie de finaliser un contrat pluriannuel de 500 millions de dinars par an, payable en devises, pour l importation, en grande partie de Chine, de produits parapharmaceutiques dont une gamme de ces consommables dans le secteur de la santé est fabriquée localement. C est ce qui soulève l ire du personnel de Socothyd et trois opérateurs privés basés à Tlemcen, Aïn-Témouchent et les Issers (Boumerdès). Le secrétaire général de la section syndicale UGTA et président du comité de participation de la Socothyd, Sebti Adjal, ne mâche pas ses mots. «S ils veulent jouer avec le pain de nos enfants, nous sortirons alors dans la rue. S il faut fermer l autoroute, nous le ferons. Dans cette affaire qui concerne l avenir de centaines de familles, nous sommes aux côtés de notre direction. Je rappelle à l opinion publique que monsieur le président de la République et son Premier ministre insistent à chaque fois sur la protection de la production nationale, c est le moment de démontrer leur bonne foi en intervenant dans cette affaire. C est aussi l occasion pour le premier responsable de l UGTA de prouver que son engagement en faveur de cette politique est réel. J insiste sur le danger de la précarité qui guette des centaines de famille.» Cadres et travailleurs de cette entreprise ne cachent pas leur dépit et leur angoisse. Ils ne comprennent pas pourquoi leur entreprise est subitement écartée d un marché de fournitures de produits parapharmaceutiques à la PCH au profit d un fournisseur étranger, chinois notamment. Ce marché, étalé sur plusieurs années, sera entériné, rappelons-le, à la faveur d un appel d offres national et international. «Depuis des décennies, nous avons travaillé avec la PCH et les hôpitaux algériens et à des moments plus difficiles financièrement pour eux. Nous leur avons toujours fourni des quantités demandées et conformes aux normes internationales puisque notre entreprise possède 4 certifications. Subitement, et au moment où des dossiers sur le comportement des opérateurs chinois font scandale dans notre pays, on nous écarte au profit de ces derniers. J ai le droit d être perplexe et choqué», nous confiera un cadre de l entreprise qui se demande aussi «comment notre entreprise remboursera-t-elle le milliard de dinars que lui a prêté l Etat pour acheter des équipements et faire d autres travaux en vue d augmenter la production si elle ne pouvait plus écouler justement cette dernière et surtout que deviendront les 600 familles». Malheureusement, dans ce dossier, ce ne sont pas uniquement la Socothyd et ses employés qui risquent d être mis sur le carreau, trois opérateurs privés, versés également dans cette filière et qui emploient 70 chefs de famille, peuvent eux aussi mettre la clé sous le paillasson. L un d eux fera des insinuations graves. Il nous a montré, en effet, l accusé de réception du dépôt du dossier technique accompagnant son offre. A l ouverture des offres, on lui a dit que ce dossier technique n existait pas. Son offre a été tout simplement rejetée. Refus d éclairer l opinion publique Le directeur commercial de la PCH de Dar-El-Beïda, que nous avons joint par téléphone pour connaître son avis sur ces conventions projetées sur 3 ans et qui vont être signées avec plusieurs fournisseurs étrangers, nous a recommandé de nous présenter au bureau du directeur général. C est ce que nous avons fait lundi dernier en début d après-midi. Sur place, un niet nous a été signifié. En dépit de notre insistance pour obtenir un entretien avec lui, le DG a argumenté l absence d une autorisation du ministère de la Santé. Que fera-t-on de la production des entreprises algériennes? Nous avons également pris contact avec Mustapha Achaïbou, le P-dg de la Socothyd qui est la partie la plus lésée dans ce dossier et qui risque gros à cause de cette importation massive. En commis de l Etat, notre interlocuteur, prudent dans ses déclarations, n en reste pas moins les bras croisés. Il compte introduire un recours auprès des autorités. Il peut aussi faire valoir l article 1 er de l arrêté ministériel du 8 mai 2011 interdisant l importation des produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux destinés à la médecine humaine fabriqués en Algérie. De plus, le ministère de la Santé et de la Population a instruit par un autre arrêté du 1 er février 2012, la PCH de passer des contrats de gré à gré avec les entreprises publiques pour commercialiser leurs produits. A ce propos, M. Achaïbou dira : «Je vous informe qu à la suite de ces directives ministérielles, la PCH nous a saisi par courrier daté du 26 mai 2013, nous réitérant sa disponibilité à commercialiser nos produits.» Questionné sur la capacité de son entreprise à prendre en charge les demandes du marché national, il a affirmé que la Socothyd a toujours répondu pour prendre en charge 100% de la demande nationale en pansements et bandes plâtrées, rappelant, en outre, que la production de son entreprise est conforme aux normes requises puisqu elle a acquis 4 certifications. Dès lors, que deviendra cette production? Seul le ministre de la Santé a une réponse. Un choix économique improbable Il est vrai que les opérateurs nationaux ne pourront pas répondre pour tous les articles contenus dans l appel d offres lancé par la PCH. Il y a lieu, néanmoins, d apprécier cette opération d approvisionner le secteur de la santé dans sa dimension économique pour le pays. Pour les articles produits en Algérie, même si la PCH, qui fonctionne avec les financements de l Etat, les achète plus cher, ce sont les entreprises algériennes et l économie nationale qui sont gagnantes. Effectivement, si cette centrale du médicament opte pour la préférence nationale comme la loi l y autorise, elle économisera au pays des devises. Elle aidera les entreprises locales dans leur course contre la concurrence déloyale de certains fournisseurs asiatiques et participera à juguler un tant soit peu l hémorragie des importations. Abachi L. BOUIRA Lancement de la campagne «labours-s les» C est ce jeudi qu a été lancée officiellement la campagne labourss les au niveau de la ferme pilote Abdenebi de Bouira. Ainsi, sur place, outre l exposition de tracteurs et d autres matériels agricoles, un exposé a été fait au wali qui a donné le coup d envoi en compagnie du président de la Chambre nationale d agriculture, Slimane Tali. Ainsi, pour la wilaya de Bouira, ce sont quelque hectares qui sont prévus pour cette campagne, dont hectares pour le blé dur, pour le blé tendre, pour l orge et pour l avoine. Cette superficie qui est relativement faible par rapport aux années précédentes, avec hectares, s explique, selon le directeur des services agricoles, Morsli Rachid, par le fait qu après plusieurs campagnes, il s est avéré que près de hectares situés essentiellement dans les communes de Hadjra Zerga et Ouled Rached sont presque incultes et arides ; ce qui a amené ses propres services à les désaffecter de la céréaliculture pour ne retenir que la surface fertile et cultivable qui est de hectares. Pour ce qui est des moyens mobilisés pour cette campagne qui a débuté le 1 er octobre dernier et qui se poursuivra jusqu à la fin janvier, la wilaya dispose de tracteurs, charrues, 850 autres matériels aratoires et, enfin, 140 semoirs. A ce sujet, l on apprendra que depuis le 1 er octobre, la CCLS a déjà reçu plus de 214 dossiers pour bénéficier des crédits RFIG, dont 64 dossiers ont été déjà validés. Sur place, le directeur de la CCLS, qui a rappelé la constitution d un guichet unique pour faciliter l opération aux agriculteurs, tant du côté de la préparation du sol, l achat à crédit des engrais de fond, que la semence, a annoncé la disponibilité des semences dont le stock est de quintaux, des engrais de fond avec quintaux. Pour rappel, durant la campagne , la récolte au niveau de la wilaya de Bouira a, encore une fois, été un record, avec hectares, dont quintaux de blé dur, quintaux de blé tendre, qx d orge et quintaux d avoine. Durant cette campagne, le directeur de la CCLS a annoncé que ses différentes structures et points de collecte au niveau de la wilaya ont reçu quelque quintaux, une quantité jugée des plus importantes, jamais réalisée depuis l indépendance et qui pourrait être revue à la hausse si les pouvoirs publics venaient à assurer d autres points de collecte, surtout dans certaines communes éloignées comme Bordj-Okhriss ; ce qui facilitera la tâche aux agriculteurs pour livrer leur production dans les structures relevant de la CCLS. Concernant les prévisions de la présente campagne, le DSA expliquera que depuis quelques années, la méthode prévisionnelle est passée à un stade plus scientifique et se fait en deux étapes, avec la méthode dite GPS ou méthode du mètre carré. La première étape se fait au mois de mars, lorsque les surfaces emblavées sont à un stade avancé de germination. Aussi, à ce moment-là et dans le cadre d une enquête «rendements céréales», des dizaines de points à enquêter sont identifiés et devront concerner la majorité des communes pour pouvoir obtenir une meilleure moyenne estimative du rendement à l hectare. Une fois ces points identifiés, il sera alors procédé au relevé des coordonnées GPS pour chaque point à enquêter, en délimitant par le mètre carré, puis le comptage des épis. Durant cette étape, tous les renseignements concernant le nom du propriétaire de la parcelle, la superficie, l itinéraire technique, le stade de végétation, la semence utilisée, etc. sont relevés par les enquêteurs. La deuxième étape se fait vers fin juin, début juillet avec le retour sur les mêmes parcelles où il sera procédé au prélèvement des échantillons se trouvant au stade de maturité, avec comptage des épis sur place et en les mettant de chaque point, dans un sac séparé. Une fois ces épis récoltés, ils sont alors transportés au niveau de la station ITGC de Béni Slimane, dans la wilaya de Médéa, aux fins de leur battage et à leur pesée. Avec les poids obtenus lors des pesées de chaque point, il sera calculé à l aide d un logiciel, les rendements des parcelles enquêtées et la moyenne pour le rendement de la wilaya. A Bouira, le rendement moyen par hectare durant l exercice précédent était de 28 qx/ha. Y. Y. TIZI-OUZOU Les villageois de Hidjeb ferment le siège de l APC d Illoula Ou Malou Les habitants du village de Hidjeb, dans la commune d Illoula Ou Malou, à 67 km à l est de Tizi-Ouzou, ont fermé le siège de l APC depuis dimanche dernier. Il en sera ainsi jusqu'à satisfaction de leurs revendications, au nombre de douze, liées à l amélioration de leur cadre de vie. Au premier rang de ces revendications, figurent le revêtement en béton bitumineux de la route reliant Hidjeb à Ighil Igueltounène, le goudronnage de la piste du village et l accès vers celle-ci, la réalisation d un mur de soutènement, l aménagement et le défrichage du terrain, l extension du réseau de l électricité et du réseau d assainissement, afin de rendre plus viable ce village autrefois cible privilégiée de ratissages et de bombardements intensifs de l aviation coloniale. N ayant pas pu entrer en contact avec le maire que nous avons vainement essayé de joindre par téléphone, une source proche de l APC fait état de l infructuosité de l appel d offres lancé par la collectivité pour des projets qui ne trouvent pas preneur, selon cette source, en dépit de la disponibilité des financements depuis bientôt 18 mois. S. Hammoum CHLEF Renforcement du réseau électrique Un poste électrique 220/60kv sera prochainement implanté à Ouled Farès et sera opérationnel à partir du 2 e trimestre Le premier étage de 220kv va desservir trois travées : Oued Sly, Khemis et l'unité de dessalement de Ténès. Le deuxième étage de 60kv, quant à lui, va desservir cinq travées : Chlef, Oum Drou, Ténès, Ouled Farès, Chorfa, Oued Fodda, El Attaf. Cet équipement a coûté 4 milliards 600 millions de dinars. Actuellement, le réseau est soutenu par un poste mobile. L installation de cet important ouvrage vise à éliminer les délestages et en alimentant le réseau domestique, agricole et industriel, il contribuera au développement économique de la région. Medjdoub Ali

7 Le Soir de l Est Vend Sam. 19 octobre PAGE6 Cent cinquante-sept affaires seront traitées lors de la 3 e session criminelle de l année en cours, qui débutera à partir de demain dimanche jusqu au 19 janvier prochain. Selon le rôle affiché à la cour de Sétif, les magistrats auront à juger 365 prévenus, dont 10 en fuite. Les dossiers enrôlés durant cette session, où sont impliquées également 13 femmes, concernent principalement les atteintes aux biens et aux personnes avec 42 crimes d association de malfaiteurs, 21 autres crimes d attentat à la pudeur avec violence, le faux et usage de faux avec 8 affaires, 11 pour le vol en réunion, 4 affaires de trafic de stupéfiants, 8 affaires de faux et usage de faux, 3 autres affaires liées à la fausse monnaie, 3 affaires d évasion fiscale et enfin le viol avec 8 affaires. Quant au crime de sang, il concerne 14 affaires d assassinat ou meurtre avec préméditation. Les autres affaires sont relatives aux tentatives d homicides volontaires, infanticide, parricide, et incendie volontaire. Parmi les procès fort attendus, figurent deux affaires d assassinats qui ont défrayé la chronique dans la région de Sétif. La première est celle du meurtre d une jeune mariée par son époux le lendemain de leur nuit de noces. Pour rappel, cette affaire remonte au 16 juin 2012, quand des automobilistes ont découvert le corps sans vie d une jeune femme sur la RN9. Les gendarmes ont constaté que la victime a été égorgée. L auteur de cet acte n était autre que le mari qui fut vite appréhendé par les gendarmes. Selon les premiers éléments de l enquête, la victime âgée de 24 ans, originaire de Ras-El-Oued, dans la wilaya de Bordj-Bou- SÉTIF 157 affaires dans le rôle Un grand ouf pour les hémodialysés La décision de M. le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, lors de sa visite de travail à Khenchela de renforcer le service d'hémodialyse, a fait beaucoup d'heureux parmi les malades puisque 20 appareils de suppléance rénale vont s'ajouter au nombre déjà existant et vont rendre la tâche des médecins et des malades plus facile. Ces derniers ont, à chaque fois, déploré le manque de moyens et de conditions favorables. Alors, la balle est maintenant dans le camp des responsables et des médecins pour bien prendre en charge les malades. du tribunal criminel KHENCHELA Arréridj et enseignante à l université de Biskra, était partie à Béjaïa pour un voyage de noces en compagnie de son jeune époux à bord d un véhicule. En cours de route, et pour des raisons que seul le procès pourra déterminer, le mari, R. Ramzi, un plombier de 27 ans également originaire de Ras-El- Oued, va assassiner sa femme en l égorgeant à l aide d un couteau ramené a cet effet. Un détail qui conforte la thèse de la préméditation. Les raisons qui ont poussé le jeune marié à commettre ce crime demeurent jusqu à ce jour inconnues. Le prévenu était resté muet sur le mobile de son geste tout le long de l instruction. La seconde affaire concerne l assassinat dans des conditions atroces d une mineure. Les faits de cette tragique affaire remontent à la journée du 20 avril de l année 2012, quand des informations parvenues à la brigade de la Gendarmerie nationale de Hammam Guergour, à une quarantaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya, faisaient état de la présence d un cadavre à l intérieur d un puits au village Bouariba, dépendant de la commune de Hammam Guergour. Arrivés sur les lieux, les gendarmes accompagnés des éléments de la cellule de la police scientifique et technique, remontent le cadavre qui s est avéré être celui d une personne de sexe féminin. Ce n est que trois jours après la découverte du cadavre, que les gendarmes de la compagnie d El- Eulma alertèrent leurs homologues de la brigade de recherche, sur la disparition d une mineure répondant aux initiales de L. I., qui avait quitté le domicile de son grand-père à Hammam Sokhna depuis le 27 février 2012, en emportant une somme de 550 millions de centimes. Depuis cette date, elle n avait plus donné signe de vie. Sur la base de ces informations capitales, les gendarmes prirent contact avec la famille de la HÔPITAL ALI-BOUSHABA Le wali demande le départ immédiat des responsables et des syndicalistes Le wali de Khenchela n'a pas caché sa colère lors de la visite du ministre de la Santé en fustigeant les responsables et les syndicalistes de l'hôpital Ali-Boushaba en les accusant de la détérioration de l'établissement. Il demande purement et simplement leur départ immédiat. De leur côté, les syndicalistes du SAP ont déclaré qu'ils sont prêts à dévoiler de grandes affaires louches et d'assumer leurs responsabilités. Plus de habitants sans cardiologue Malgré les efforts déployés par les autorités de la wilaya dans le secteur de la santé et la disponibilité des infrastructures et une variété d'équipement, l'absence de certains médecins spécialistes ajoute à la souffrance et au calvaire des malades. Tel est le cas des malades souffrant de problèmes cardiaques qui se voient mourir à petit feu ou faire des centaines de kilomètres vers les ville de Annaba, Batna ou Alger pour se faire consulter. Par ailleurs, certains ont même baissé les bras vu leur situation sociale et le manque de moyens d où la hausse de la mortalité chez ces malades, selon un médecin de la ville de Khenchela. Devant cet état de fait, les malades lancent un SOS au wali et au ministre pour leur venir au secours. Benzaïm A. Photo : DR mineure. Pour parvenir à son identification, un médecin légiste a été sollicité pour prélever des échantillons d ADN du père et les comparer à ceux de la victime, au niveau de l Institut national de criminologie de la Gendarmerie nationale à Alger. Les résultats étaient concordants. La jeune fille découverte dans le puits était incontestablement la mineure disparue. Aussi, les résultats des analyses portant sur les échantillons d eau prélevés du puits avaient démontré que la date du décès de la jeune fille remontait entre le 2 et le 4 avril Avec toutes ces informations, les gendarmes entament la seconde étape de l enquête, à savoir l exploitation des appels téléphoniques des proches et des connaissances de la jeune fille, ainsi que l enquête sur leur patrimoine. Les efforts et la patience des gendarmes commencent à porter leurs fruits malgré la complexité de la tâche. Après de longs mois d investigations, les enquêteurs de la Gendarmerie nationale ont réussi à élucider cette affaire dont les acteurs, 5 membres d une même famille (le père, la mère, le fils, et deux filles), avaient participé avec d autres individus à l incitation de la mineure à voler l argent de son grand-père. Puis ils ont caché la victime durant un mois chez leurs proches dans divers endroits entre Sétif, Bordj-Bou- Arréridj et Alger afin d éviter que la jeune fille ne soit repérée par les services de police. Après avoir pris possession de l argent et acheté de luxueuses voitures, les auteurs se sont mis d accord pour faire disparaître à tout jamais la jeune fille, en la tuant tout simplement. Ainsi, le père de famille, T. Messaoud, avait convenu avec son complice, un certain C. Salah, moyennant une somme de 50 millions de centimes, de transporter la jeune fille d Alger vers Hammam Guergour puis vers le puits Boukhefache afin de la liquider physiquement. Sur les lieux du drame, et après avoir consommé des boissons alcoolisées, les deux criminels vont abuser sexuellement de la jeune fille, puis la rouer de coups avant de la jeter dans le puits encore vivante. Ces derniers se tenaient en haut du puits, regardaient la pauvre malheureuse se débattre dans l eau et ce, jusqu à ce qu elle soit engloutie par les flots. Les deux hommes rentreront tranquillement chez eux et ce, après que l auteur principal eut remis à son complice la somme convenue ainsi que le téléphone portable, un Samsung de couleur rouge de la victime retrouvé en sa possession lors de son arrestation. Ainsi, dans cette affaire, sept personnes accusées d assassinat, viol, détournement de mineure et recel d objets volés, seront présentes dans les box des accusés. Imed Sellami ANNABA Cérémonie d'inauguration de la basilique Saint-Augustin Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, représentera aujourd hui le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à la cérémonie d'inauguration de la basilique Saint-Augustin d Annaba, après sa restauration qui a duré 32 mois, a-t-on appris hier du Conseil. Ce repère phare de l ancienne Hippone, dont la construction remonte à 1900, a été réceptionné officiellement en juin dernier pour une enveloppe de 500 millions de dinars. Erigé sur une colline dominant les ruines de l antique cité d Hippone et la rive méditerranéenne, cet édifice, mémoire de la ville d Augustin l Algérien, le penseur universel, le théologien chrétien de l Antiquité et l évêque d Hippone, un des quatre pères de l église latine, figure parmi les sites phares d Annaba. Annuellement, la basilique était visitée, avant sa restauration, par touristes, chercheurs, étudiants et curieux qui remontent le temps et retracent une partie de l histoire de l Algérie. Symbole d'échange entre l'islam et le christianisme, elle est également visitée par près de pèlerins chrétiens par an. Lancés en novembre 2010, les travaux de restauration ont été confiés à une entreprise française spécialisée dans le domaine de la préservation des sites et monuments anciens, avec la contribution de plusieurs partenaires ainsi que des institutions gouvernementales nationales et étrangères, et le concours de l'association Diocésaine d'algérie, initiatrice du projet. APS

8 Le Soir de l Ouest Vend Sam. 19 octobre PAGE6 RATONNADES DU 17 OCTOBRE 1961 Les Tioutis se souviennent L Association de défense du patrimoine de la commune de Tiout «Agharm Akdim» en tamazight, qui signifie «vieux ksar», vient d élaborer un répertoire des manifestants du 17 Octobre L on dénombre 74 participants, rescapés de cette nuit d horreur, dont 3 femmes et dont la quasitotalité est encore en vie ; un recensement effectué uniquement pour la commune de Tiout. Betoul Kaddour, Boutrad Mohamed, Fadel Mohamed, Bénouaz Miloud, des rescapés témoins oculaires de cette nuit d horreur, racontent : «Nous avons passé une nuit d horreur, nous avons été tabassés, d autres étranglés, abandonnés, incapables de bouger ; alors que d autres ont été carrément assommés et jetés dans la Seine.» Des séquelles, des cicatrices sont encore visibles sur leur corps. L ouvrage Dans les Ratonnades d Octobre, un meurtre collectif à Paris en 1961, l auteur Michel Levine a recueilli des témoignages de quelques Algériens survivants dont Slimane Alla, octogénaire originaire de la commune de Tiout et vivant à Annaba. Dans cet ouvrage, il livre un long témoignage sur cette nuit d enfer où lui même l a échappé belle. Son frère Ahmed, se souvient-il, était superzonal dans la région parisienne, il n'a plus réapparu depuis cette nuit, il a été arrêté, massacré et jeté dans la Seine. Slimane a reçu également l historien Benjamin Stora. Dans l ouvrage de Michel Levine, Mohamed Badache que deux policiers ont étranglé avec un lacet et abandonné dans un fossé. Mohamed Trachi, assommé et jeté dans la Seine. Ahcène Boulanouar, battu et jeté dans la Seine face au jardin Notre-Dame. Bachir Aïdouni, seul rescapé d une tentative de noyade. Ramdane Berkani, assommé à coups de crosse. Medjdouli La commune de Sidi Khettab a bénéficié de quelques projets dans le secteur agricole et de l aménagement dans le milieu rural, dans le cadre du PPDRI (projet de proximité de développement rural intégré). Ainsi, plusieurs villages de cette municipalité déshéritée ont vu des projets se concrétiser au grand bonheur des bénéficiaires. Selon le district des forêts de la circonscription d El Matmar, les villages de Deghamidj et Zeradnia, qui se débattent, faut-il le souligner, dans un sous-développement aigu, ont bénéficié dans le cadre des PPDRI, de la période allant de 2010 à 2012, entre autres, de l ouverture et l aménagement de pistes agricoles, de greffage d oléastres, de plantation d oliviers (25 ha en tout, ce qui représente quelque oliviers plantés), de captage et l aménagement de sources et de correction Lalou, violemment matraqué sur tout le corps, menacé, puis abandonné par les policiers au coin d une rue. Akli Benadji et son ami Arezki, tabassés à coups de barre de fer et laissés dans les bois de Meudon. Ahmed Bouzidi, dont le neveu est retrouvé noyé. Sinistre bilan, misérable liste, fragmentaire, désespérante. Peu auparavant, alors que la fin de la guerre approchait, le préfet de RELIZANE La commune de Sidi Khettab en plein essor Une mère assassinée par son propre fils à Ouarizane Les habitants de Ouarizane, dans la wilaya de Relizane, sont sous le choc. Un homme de 30 ans a assassiné sa propre mère en lui portant plusieurs coups de couteau, hier, au domicile familial situé à Ouarizane. Les éléments de la Protection civile de Oued R hiou ont déposé la dépouille mortelle de la mère à l établissement hospitalier public Ahmed-Francis. Cette nouvelle macabre s est vite propagée dans les communes avoisinantes. Une enquête a été ouverte par les éléments de la Brigade de police judiciaire territorialement compétente pour déterminer les causes de ce meurtre. A. Rahmane les céréales et peuvent s'adapter au climat de la région. Ainsi, la superficie destinée à la culture de la carotte et les cucurbitacées est estimée à plus de hectares, et chaque année elle connaît une hausse au détriment de la superficie préposée pour la céréaliculture qui est de hectares. Ce sont des partenaires venus d autres wilayas du pays notamment du centre qui sont les plus grands investisseurs dans les cultures de la carotte, la pastèque et le melon. Ils ont créé un nombre important d emplois dont généralement pour des jeunes en provenance d autres wilayas. Ils sous louent des terres agricoles fertiles irrigables et s arrangent avec des exploitants agricoles sans se soucier de la politique nationale de l agriculture qui vise à assurer l autosuffisance en blé dans toutes ses variétés. Aussi, des budgets étatiques colossaux ont été injectés dans torrentielle. Ces projets constituent une bouffée d air pour les agriculteurs de la région. La source de rente dans ces villages provient essentiellement de l agriculture de montagne, notamment de l oléiculture et de l élevage. Le district des forêts a enregistré à son niveau (en attendant le quitus de la wilaya) d autres projets qui concernent les villages susmentionnés. Ainsi, pour ces deux villages, il est formulé des projets de construction de bassins d accumulation des eaux pluviales, de captage de sources, de plantation d oliviers, aménagement de pistes, etc. Dans le même sillage, concernant l élevage, que ce soit bovin, ovin, caprin, apiculture ou la cuniculture (élevage de lapins), quelque vingt dossiers d éleveurs sont avalisés au niveau du district et qui attendent leur concrétisation. Les éleveurs sont originaires des villages de Deghamidj, Zerdania et Zebaïdia dans la commune de Sidi Khettab. A. Rahmane L AGRICULTURE À AÏN TÉMOUCHENT La carotte concurrence la céréaliculture A défaut d'une bonne culture céréaliculture en raison d'une terre semi-aride, les paysans de la wilaya d Aïn-Témouchent viennent depuis trois ou quatre années à varier leurs cultures en optant pour les cucurbitacées qui ont un rendement meilleur que le domaine pour développer l agriculture et encourager les fellahs. Certes, si ces exploitants agricoles s enrichissent, en revanche la production céréalière et sa superficie diminuent d'année en année entraînant des conséquences néfastes sur l économie nationale. S. B. Photo : DR police Maurice Papon avait instauré un couvre-feu pour les Algériens, en publiant un communiqué leur interdisant de circuler la nuit dans les rues de Paris entre 20h et 5h30 du matin. 52 ans après le massacre des Algériens en plein Paris, la lumière n a jamais été faite sur cette nuit meurtrière qui a coûté la vie à des dizaines, voire des centaines ns, massacrés et jetés dans la Seine, par la police française le 17 octobre La police parisienne était-elle noyautée par l OAS, comme on l a déjà dit? Ou, était-ce du racisme ordinaire? Des interrogations qui, à nos jours, n ont pas trouvé de réponses. L Histoire avec un grand H reste l un des grands soucis des Algériens. B. Henine ILS CONTINUENT À BRAVER LA MORT 2 mineurs parmi 16 harraga interceptés au large de Mostaganem Tout semble dire que les harraga choisissent surtout les jours de fête pour tenter la traversée, croyant mettre à profit une baisse de la vigilance des gardes-côtes. En effet, les conditions météo marines favorables en cette période du mois d octobre, ont incité les «passeurs de la mort» à faire d autres victimes, dont le seul tort est de chercher une vie meilleure. Ce mercredi deuxième jour de l Aïd El Adha, un groupe de 16 personnes âgées entre 16 et 32 ans dont 2 mineurs a été récupéré sain et sauf, à bord d une embarcation monomoteur de 30 CV. Tous sont issus du vieux quartier de Diar El Hana à Tigditt ; ils ont embarqué dans la nuit d mardi dernier à partir du phare de cap Ivy relevant de la localité de Benabdelmamalek Ramdane, située à l est du chef-lieu de wilaya. L embarcation a été interceptée à quelques miles nautiques du littoral mostaganémois et les clandestins ont été conduits en terre ferme en direction du siège du commandement des gardes-côtes pour les procédures d usage, entre autres, une présentation devant le procureur de la République, qui a ordonné ce jeudi leur mise sous mandat de dépôt. Néanmoins, les 2 jeunes mineurs remis à leurs parents ont bénéficié d une citation directe. A. B.

9 Faits divers Vend Sam. 19 octobre PAGE7 Le corps de la victime qui était enveloppé dans un sac en plastique a été découvert par des riverains. Selon les premières informations recueillies sur place, la victime aurait été égorgée et découpée, d autres Découverte macabre reur de la République près le tribunal de Sétif se sont déplacés sur le lieu de la découverte et ont entamé les procédures d usage. Le cadavre a été transféré par les éléments de la témoignages affirment qu elle a été dépecée, avant d être mise dans un sac en plastique et jetée devant le perron de sa maison. Alertés, les services de sécurité accompagnés du chef de Sûreté de wilaya et du procu- Protection civile vers le service de médecine légale du CHU de Sétif pour y subir une autopsie. Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade criminelle de la Sûreté de wilaya de Sétif. Les investigations permettront Il était environ 6h30, hier vendredi, en début de matinée, quand le cadavre d un homme âgé d une cinquantaine d années et père de famille a été découvert près de son domicile à la rue Hamadou-Abderrahmanne de la cité populaire de l Avenir, ou communément appelé la cité Birgay (Pierre-Gallet) à Sétif-ville. Le tribunal correctionnel d'oum-el-bouaghi a condamné en ce début de semaine à une peine de deux mois de prison avec sursis un jeune homme de 26 ans répondant aux initiales de K. R. pour tentative de meurtre sur la personne de son père. Le père K. H., un quinquagénaire, se présenta devant les services de police pour porter plainte contre son propre fils, en précisant que celui-ci n'était pas à sa première agression contre lui. Selon la plainte, le fils aurait demandé DA, une SÉTIF sans aucun doute de faire toute la lumière sur ce crime atroce qui a mis en émoi toute la cité en ces jours de fête de l Aïd El Adha. Notons que la victime est un homme sans ressources qui passe ses journées au souk Abacha-Amar pour y vendre des vêtements usagés. Le défunt dont on ne lui connaît aucun ennemi habite une sinistre masure dans ce quartier populaire et populeux. Imed Sellami OUM-EL-BOUAGHI Deux mois de prison avec sursis pour tentative de meurtre sur ascendant Aucun endroit n est maintenant épargné par les actes de vols dont se rendent coupables, des individus sans scrupules sans foi ni lois, même pas les mosquées où des vols de souliers sont signalés ici et là, et qui ont nettement régressé grâce à la vigilance et à la mobilisation de bénévoles qui veillent pendant les heures de prière et aussi parce que chacun surveille ses chaussures, de peur de rentrer chez lui pieds nus. Les mosquées étant devenues partout zones interdites pour ces individus, maintenant ce sont les hôpitaux qui en sont leurs cibles. A ce sujet, mercredi dernier, un individu a escaladé un mur d enceinte du côté du service de la maternité, et est arrivé a atteindre le balcon à partir de l une des chambres de malades. Il a été servi par le hasard parce qu un bébé Exploitant des informations faisant état de l existence d un trio circulant à bord d une Peugeot 308 dans la ville de Khémis Miliana qui tentait d écouler des faux billets de DA, les éléments de la police judiciaire de la Sûreté de daïra se sont mis à la recherche du véhicule signalé et dès le lendemain de la réception de l information, à savoir mardi dernier, le véhicule a été identifié et ses 3 occupants interpellés. Ils sont âgés de 25 à 28 ans et demeurent dans le quartier Dardara. Les policiers ont découvert sur eux 2 faux billets de venait de décéder, l événement ayant suscité la convergence de nombreuses femmes vers la chambre concernée, aucune d elles ne se doutait que son absence allait lui coûter le vol de son appareil téléphonique par un individu venu de l extérieur. Ce n est qu au retour dans leurs chambres et à leurs lits respectifs que 3 ou 4 d entre elles se sont aperçues de la disparition de leurs portables. Alertés, les services de sécurité se sont rendus sur les lieux et ont interrogé plusieurs personnes. Un témoin a bien donné le signalement d une personne qui se trouvait là. Cependant, vérification faite, cette personne a été vite interpelée mais il s est avéré qu elle n était pour rien dans cette affaire et donc relâchée. L auteur du vol est toujours libre, avons-nous appris d'une source hospitalière très crédible. La question de la sécurisation de l hôpital a bien été posée au directeur de wilaya de la santé dimanche dernier lors de la réunion qu il a tenue avec le personnel de DA.Conduits au siège de la Sûreté de daïra, ils ont été placés en garde à vue. Leur interrogatoire a permis aux policiers d identifier le fabricant de ces billets, un individu résidant à Boufarik, dans la wilaya de Blida. Les policiers chargés de l enquête ont continué leurs investigations en se rendant à Boufarik. Le faux monnayeur a été alors interpellé alors qu il était attablé à un café au centre-ville. Il avait sur lui, indique-t-on, 54 faux somme que le père a refusé de lui donner, alors il l a menacé de mort, à la veille de la fête de l'aïd. Le mis en cause a comparu devant le tribunal pour répondre de ses faits, mais le père, les larmes aux yeux, a demandé la clémence pour son fils disant lui avoir pardonné. Le juge, accédant aux vœux du père, a prononcé une peine de deux mois avec sursis pour ordonner ensuite la libération de K. R. la veille de l'aïd. Le procureur de la République avait requis 6 mois de prison assortis d'une amende de 20 mille dinars. M. C. KHÉMIS MILIANA Un individu s infiltre dans le service de maternité et dérobe des portables aux patientes l hôpital, les représentants des différentes formations syndicales et des correspondants de la presse nationale. Selon le directeur du secteur, pour assurer une totale sécurisation de l hôpital, notamment le service des urgences où très souvent le personnel est pris à partie par des individus qui se croient tout permis usant même de violence verbale ou physique, une convention serait en voie d être signée avec une agence privée, spécialisée. Oui mais quand? On signalera qu un acte similaire, de vol de téléphone portable, a été commis déja il y a quelques temps cette fois-ci à l hôpital Sidi Bouabida d El Attaf. Karim O. Un réseau de faussaires démantelé Lundi dernier, alors que tout le monde s apprêtait à célébrer l Aïd El Adha, une découverte macabre a été faite. Vers 19 h, le corps d un enfant de 12 ans, M. N., en classe de 5 e année primaire, a été découvert flottant à la surface du plan d eau d un bassin d irrigation, dans l enceinte de la ville, au quartier des «Autoconstructeurs», appellation des sinistres officines de torture d avant l indépendance, les SAS. Dès que la découverte du corps a été signalée, une équipe de la Protection civile de l Unité de Khémis Miliana a été dépéchée sur les lieux et a procédé au repêchage du corps qui a été évacué vers l hôpital de Khemis Miliana où il a été déposé à la morgue en attendant les conclusions de billets du même type. A son domicile, un matériel informatique et d impression a été découvert. Les quatre individus ont été déférés au parquet de Khémis Miliana. Après avoir été entendus par le procureur de la République, ils ont été placés en détention provisoire en attendant d être jugés. Karim O. BIR OULD KHELIFA (AÏN DEFLA) Le corps d un enfant de 12 ans découvert noyé dans un bassin d irrigation l enquête de la brigade locale de la Gendarmerie. Il s agit là du douzième cas de noyade dans des conditions similaires dans les nombreux plans d eau d irrigation que compte la wilaya de Aïn Defla, dont aucun n est gardé ni protégé. K. O. BLIDA Arrestation de trois membres d une organisation mondiale de vol de voitures Les éléments de la BRI en collaboration avec le bureau d Interpol et la Direction générale de la police judiciaire viennent d arrêter trois individus qui œuvraient dans une organisation mondiale spécialisée dans le vol de voitures de l étranger notamment d Europe pour ensuite les introduire en Algérie avec de faux papiers et de fausses plaques d immatriculation. Selon la cellule de communication de la Sûreté de wilaya de Blida, 13 voitures de différentes marques ont pu être récupérées et les trois trafiquants ont escroqué, nous dit-on, des dizaines de victimes avant d être arrêtés. Les trois mis en cause ont été présentés lundi dernier devant le procureur de la République du tribunal de Blida qui les a placés sous mandat de dépôt. Il convient de souligner que l enquête suit son cours pour l arrestation des autres membres de l organisation. M. B. BÉJAÏA 2 narcotrafiquants arrêtés en possession de 5 kilos de kif Les éléments de la section de recherche de la Gendarmerie nationale ont procédé, mercredi dernier, à l arrestation de deux présumés narcotrafiquants à la sortie est du chef-lieu de wilaya de Béjaïa, plus précisément au lieu-dit Irayahen, en possession de 5 kilogrammes de kif traité sous forme de plaquettes, a rapporté une source de ce corps de sécurité. Les deux dealers ont été interpellés au moment où ils s apprêtaient à écouler leur marchandise, précise notre source. Présentés devant le parquet près la cour de Béjaïa, jeudi dernier, les deux dealers, répondant aux initiales de L. N. et B. N., âgés respectivement de 24 et 27 ans, ont été écroués sous le chef d inculpation de trafic de drogue. A. Kersani SIDI BEL-ABBÈS 13 étrangers écroués pour séjour illégal Quelques treize personnes de nationalité étrangère, dont un mineur de 14 ans ont été arrêtées par les services de sécurité dernièrement, à travers la wilaya de Sidi Bel-Abbès pour séjour illégal sur le sol algérien. A Aïn El Berd, sept Maliens, à Mostefa- Benbrahim deux Nigériens, à Belarbi, deux Maliens, à Tenira, un Marocain à Bir El Hmam et un mineur malien de 14 ans, ont été arrêtés par la Gendarmerie nationale. Déférés devant le procureur de la République, les treize ressortissants étrangers ont été incarcérés pour séjour illégal. A signaler que Sidi Bel-Abbès connaît depuis quelques mois un afflux d étrangers notamment du Mali et du Niger. Ce sont des familles entières, parents et enfants, qui élisent domicile dans les venelles des cités, pour s adonner à la pratique de la mendicité afin de survivre. Pour les Marocains, ils viennent en quête de travaux de maçonnerie, plâtre, et peinture qui sont très demandés par des particuliers. A.M.

10 Contribution Vend Sam. 19 octonbre PAGE 8 PATRIMOINE CULTUREL EN PÉRIL De la Casbah d Alger à la Souika de Constantine Dans son Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l Afrique septentrionale, Ibn Khaldoun écrit : «Yahia Ibn Ghania ( ) envahit le Maghreb central ( ), pénétra dans Tihert de vive force et à plusieurs reprises. A la suite de ces malheurs, Tihert resta abandonné, et vers l an 620 (1223), ses ruines mêmes avaient disparu» (Traduction de Slane, tome 1, page 244). Je me souviens aussi d un surprenant livre édité par le ministère de l information en 1982, sous le titre : Les Cités disparues. Tihert, Sedrata, Achir, Kalaâ des Beni Hammad. Il faut bien admettre en effet qu apprendre que des villes et des cités de l époque médiévale ont disparu dans notre pays, sans laisser de trace et sans qu on parvienne aujourd hui encore à situer pour certaines d entre elles, l emplacement exact n est pas chose anodine et suscite même de l inquiétude. Nos ancêtres seraient-ils à ce point des démolisseurs et des contadins? Nous auraient-ils transmis le détestable gène de la destruction et de la casse? N est-ce pas en effet d arasement et de disparition que sont menacées aujourd hui, la Casbah d Alger et la Souika de Constantine? On est en droit de se poser la question, quand on sait l épouvantable état de délabrement de ces deux sites, qui sont tout à la fois, culturels, historiques et touristiques. Ce sont aussi des pièces maîtresses de notre patrimoine architectural national. La Casbah d Alger, tombée en ruine, est condamnée, semble-t-il, au plus triste des destins qui est celui de disparaître, comme si elle n avait jamais existé. Elle a pourtant été, en plein territoire des Beni Mezghana, le centre de la Puisse le rendez-vous pris pour 2015, pour célébrer «Constantine, capitale de la culture arabe», être le coup d aiguillon salvateur qui permettra à la vieille ville arabe de Constantine de retrouver, au moins partiellement dans une première phase, son lustre d antan! Sinon, on ne voit pas quel intérêt présenterait, pour les Constantinois en tout cas, la grande manifestation annoncée pour l année «République d Alger», qu administrait jusqu en 1516, le cheikh Salim Toumi. Elle devint ensuite «Cité-Etat», puis consacrée comme capitale du «Royaume d Alger» selon les uns ou de la «Régence d Alger» selon d autres, ainsi que l attestent plusieurs ouvrages d histoire et d autres documents diplomatiques d époque. A partir de 1830, elle fut réduite à une simple «médina» plus ou moins pittoresque, et surtout connue pour ses bouges mal famés et ses lieux de débauche. Cette fâcheuse image que la Casbah traînera pendant de longues années, sera largement diffusée par le film français Pépé le Moko, fiction qui date de 1936 et qui raconte de manière romancée, les ennuis judiciaires et les aventures amoureuses d un malfrat parisien, recherché par la police de son pays. La Casbah ne se débarrassera de cette sulfureuse réputation que vers l année 1956, en devenant l un des lieux les plus symboliques de la résistance populaire et de la guérilla urbaine, durant la guerre de Libération nationale. La bataille d Alger, un autre film sorti en 1966, en consacrant son statut de cité combattante et de cœur historique de notre capitale, révélera au monde entier la place essentielle prise par la Casbah dans l histoire de notre pays. Aujourd hui pourtant, sur les rares murs qui résistent encore à l usure du temps et aux déprédations de l homme, tout est décrépi, décati, traversé de lézardes et déchiré par de multiples brèches. Des maisons se sont effondrées, des ruelles sont impraticables, des pans entiers de maisons partent en poussière ou prennent un air de vestiges de l Antiquité. Les ravaudages à la chaux ou au vinyl, qui s y pratiquent à quelques occasions, ne sont que des trompe-l œil, des camouflages, des cache-misère. D anciens édifices et monuments, comme la mosquée Ketchawa, le palais Hassan (ou palais d hiver), Dar Aziza, pour ne citer que ceux-là, ne sont plus que des souvenirs d anciennes splendeurs. Des mosquées sont outragées et dénaturées. Des palais sont délabrés et dégradés. Des rues sont transformées en dépotoirs et poubelles. L histoire retiendra que si on a beaucoup parlé depuis une bonne quarantaine d années, à propos du patrimoine culturel et historique de la Casbah, on n a en vérité pratiquement rien fait pour conserver ce patrimoine et le transmettre aux générations futures. On a, certes, créé des associations et des comités pour la réhabilitation de la Casbah et on a lancé parfois des travaux de réparations ponctuelles et superficielles. On a également souvent organisé des expositions, des conférences de sensibilisation, et bien d autres manifestations, mais force est de constater que tout cela est resté généralement sans effet sur le terrain. Pour reprendre un mot de J.-J. Rousseau au sujet des pièces du théâtre classique, il y a eu, dirais-je à propos de la Casbah d Alger, «beaucoup de paroles et peu d action». Dans sa lente déchéance, la Casbah a été rabaissée à l état peu glorieux de cour des miracles peuplée de mendiants, de clochards et individus sans domicile fixe. L Etat qui ne semble pas lésiner sur la dépense pour construire de nouveaux édifices culturels ou cultuels et des sites touristiques de prestige, semble malheureusement oublier qu il a aussi pour mission et obligation morale et politique, s agissant du patrimoine immobilier architectural, d en assurer sa remise en état, sa conservation, sa protection, sa mise en valeur, et sa transmission dans les meilleures conditions possibles aux générations futures. Cela est du reste, à mon humble avis, la première raison d être des administrations centrale et locale de l Etat, en charge de la culture, dans notre pays. A Constantine, ce que l on continue de nommer la «Souika», c est-à-dire la vieille ville de Constantine, elle ne va guère mieux A partir de 1830, elle fut réduite à une simple «médina» plus ou moins pittoresque, et surtout connue pour ses bouges mal famés et ses lieux de débauche. Cette fâcheuse image que la Casbah traînera pendant de longues années, sera largement diffusée par le film français Pépé le Moko, fiction qui date de 1936 et qui raconte de manière romancée, les ennuis judiciaires et les aventures amoureuses d un malfrat parisien, recherché par la police de son pays. que la Casbah d Alger. Il n y a pas longtemps encore, la Souika constituait entre son labyrinthe de ruelles et de placettes, une longue succession d édifices culturels et cultuels, de maisons d habitation cossues, de fonds de commerce florissants, d échoppes de tous types, d ateliers d artisanat utilitaire ou artistique très actifs, de hammams, de fondouks, de restaurants et de cafés. Se dressant du côté nord de la ville, au-dessus de la plaine de Hama-Bouziane qui fut jadis le jardin et le verger de Constantine, elle surplombe du côté sud, l impressionnant canyon formé par «les gorges du Rhumel», d où elle domine notamment la gare de chemin de fer, le plateau de Mansourah, l ancien faubourg Lamy, le bois de la Légion d honneur et Sidi Mabrouk, tous situés sur la rive droite du Rhumel. Prenant son assise sur le rocher, la vieille ville ou ville arabe par opposition à la ville européenne va d un seul trait, d ouest en est, du pont Sidi Rached au pont d El- Kantara, en passant par la Médersa El- Kettani, la Grande Mosquée, et par l élégante passerelle Mellah (ex-perrégaux) réservée aux piétons et reliée à un ascenseur qui permet d accéder la rue Ben-M hidi (ex-rue nationale). En parcourant ses multiples rues, ruelles et placettes, le promeneur ou le visiteur se retrouve dans des lieux aux noms anciens particulièrement évocateurs, tel celui de Bab-El-Jabia, Rahbet El- Jmal, Rahbet Essouf, ou encore Zanqat el Mesk, Kouchet Ezzeit, Souk el Assar ou Dar Debegh. Malgré les baptisations de l époque coloniale, les débaptisations et rebaptisations par les autorités publiques d hier comme celles d aujourd hui, ces anciens noms ont survécu à tous les changements, parce qu ils sont consacrés par l usage populaire. N est-ce pas là, une manière pour la population de cette ville et en particulier les Constantinois d origine, de se réapproprier leur ville et son histoire? Grâce par ailleurs à un subtil réseau de traverses, on pouvait entrer dans l ancien quartier juif dit quartier Charra, et de là prendre la direction de la place d Armes, puis se retrouver devant le Photo : DR Par Zineddine Sekfali Palais du Bey, pour aboutir enfin, au pied de mur d enceinte de la «Casbah», qui à Constantine, est le nom donné à une imposante caserne militaire qui domine la plaine du Hama, située en contrebas du boulevard de l Abîme. En fait, la vieille ville a été profondément restructurée durant l époque coloniale, par la construction de nombreux immeubles modernes et par l ouverture de voies d accès et de longues rues dont la rue de France et la rue Caraman. Tant et si bien du reste, qu on peut aujourd hui encore, passer en certains endroits, de la vieille ville à la ville européenne, en changeant de trottoir tout simplement. Mais on peut malheureusement aussi se trouver face à d infranchissables tas de décombres qui obligent le passant à faire demi-tour. C est cependant à la vieille ville que les Constantinois pensent, quand ils parlent de la «ville des Oulémas», de la «ville du malouf», du «Vieux-Rocher» et de la «ville des Ponts». Des ponts qui enjambent les gorges du Rhumel, on en compte trois grands et une passerelle par laquelle les piétons accèdent rapidement à la gare de chemin de fer. A tous ces ponts, va prochainement s ajouter un grand viaduc qui enjambera le Rhumel, en s élançant, non pas de la vieille ville comme les ponts existants, mais de l extrémité ouest de la ville européenne. En fait, ce viaduc va permettre de contourner toute la vieille ville et une bonne partie de la ville européenne. Il ne faut pas, cependant, se voiler la face : la vieille ville de Constantine, comme la Casbah d Alger, se meurt lentement. Des quartiers entiers se sont effondrés ou ont été détruits parce qu ils menaçaient ruine. Cela saute aux yeux de toute personne passant sur le pont Sidi Rached : on a l impression que les quartiers Kouchet Ezzeit, Sidi Bzar et Tabala ont été abattus à coups de canons ou bombardés par des avions! Et comme ce visiteur européen qui a écrit en 2005, que Constantine «n est plus qu un tas de ruines et d immondices, surplombant un Rhumel transformé en égout!» nous déplorons cette déchéance intolérable. Le plus dramatique, c est que ce visiteur étranger aurait pu refaire le même triste constat, s il était repassé par Constantine, fin décembre 2012 Néanmoins, la Souika garde toujours dans notre cœur et notre mémoire, une place privilégiée, qu elle doit à son cachet très particulier, à son charme irrésistible et à sa forte identité. Puisse le rendez-vous pris pour 2015, pour célébrer «Constantine, capitale de la culture arabe», être le coup d aiguillon salvateur qui permettra à la vieille ville arabe de Constantine de retrouver, au moins partiellement dans une première phase, son lustre d antan! Sinon, on ne voit pas quel intérêt présenterait, pour les Constantinois en tout cas, la grande manifestation annoncée pour l année En conclusion, par l effet de quelle malédiction sommes-nous devenus incapables de conserver, protéger et mettre en valeur la Casbah d Alger, comme les Espagnols le font depuis neuf siècles pour «Alcazaba» de Séville ou de reconstruire «à l identique» des quartiers entiers, comme les Polonais l ont fait, à Varsovie, à la fin de la Deuxième Guerre mondiale? Z. S. En parcourant ses multiples rues, ruelles et placettes, le promeneur ou le visiteur se retrouve dans des lieux aux noms anciens particulièrement évocateurs, tel celui de Bab-El-Jabia, Rahbet El- Jmal, Rahbet Essouf, ou encore Zanqat el Mesk, Kouchet Ezzeit, Souk el Assar ou Dar Debegh. Malgré les baptisations de l époque coloniale, les débaptisations et rebaptisations par les autorités publiques d hier comme celles d aujourd hui, ces anciens noms ont survécu à tous les changements, parce qu ils sont consacrés par l usage populaire.

11 Culture Le Soir Vend Sam. 19 octobre PAGE 9 EN LIBRAIRIE ALGER, LE CRI DE SAMIR TOUMI Récit autobiographique Alger de son enfance.alger de son passé. Alger de son présent. La capitale est au cœur du premier récit de Samir Toumi. La ministre de la Culture, Khalida Toumi, qui effectuait une visite de travail dans la wilaya de Constantine, a déclaré dimanche dernier qu une dizaine de jeunes Constantinois effectuera un stage de formation à l opéra de Pékin, en Chine. Ces jeunes auront ensuite à prendre en charge la gestion de la future salle de spectacles de la ville. Une infrastructure culturelle d une telle dimension requiert en effet «la maîtrise de normes spéciales en matière de gestion», a souligné la ministre. Khalida Toumi a précisé que l entreprise China State Engineering Corporation (CSCES), chargée de réaliser cette salle, «contribuera à la concrétisation de ce stage de formation». Sur le site devant accueillir cette salle de spectacles de 3000 places et le pavillon d expositions, programmés pour la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe 2015», Le grand artiste et poète Daho Meziane est décédé samedi dernier, à Mascara, suite à une longue maladie. Il avait 79 ans. Né à Mascara en 1934, le défunt est un pur produit de la culture mascaréenne. Il avait de qui tenir, son grand-père n étant autre que le grand poète Mokadem Meziane. Dès l âge de 13 ans, Daho Meziane commence à s initier au théâtre et à la poésie, grâce aux SMA (Scouts musulmans algériens). Le scoutisme est également une école de nationalisme. Il est d ailleurs arrêté en 1956 pour son De sa terrasse avec vue sur mer, il la scrute sous toutes ses coutures. Alger est assise sur une faille. Elle a le «daâwassou» (la malédiction) qui lui colle à la peau. L échelle de Richter plane sur sa tête et les inondations mortelles ont déjà semé la mort dans le quartier de Bab-El-Oued. Chaussé de ses bottes de sept lieues, Samir Toumi arpente les rues d Alger. Ce grand vadrouilleur écoute les bribes des Algérois qu il croise, décrypte leur mal-être et leur envie d un ailleurs meilleur. Alger n est qu un cri. Le cri que l auteur n a pas poussé en venant au monde dans cette clinique de Bologhine (Saint-Eugène). «La sage-femme a vigoureusement secoué mes jambes. Le cri a fini par sortir.» Le cri est pluriel pour Samir Toumi. «En «CONSTANTINE, CAPITALE DE LA CULTURE ARABE 2015» Où sera réalisé le pôle culturel? la ministre a indiqué que ce pavillon doit être «bien étudié» et «doté de toutes les commodités nécessaires». Elle a par ailleurs émis des réserves quant à l emplacement du pôle culturel devant englober un palais de la culture, un musée, une bibliothèque et des galeries, prévu sur les hauteurs de la cité Zouaghi- Slimane, sur un site difficilement accessible. Soulignant que le critère de l'accessibilité constitue «une condition essentielle» pour la réalisation de ce genre d équipements, Khalida Toumi a instruit les responsables locaux à l effet de proposer d autres assiettes de terrain pour la réalisation de ce projet. A Bab-El-Kantara, non loin du centre-ville, Khalida Toumi a inspecté le terrain devant accueillir le musée d art et d histoire de la ville, sur un site donnant sur la Médersa et la passerelle suspendue Mellah- Slimane. Par ailleurs, elle a annoncé, en marge de sa visite de travail, LE GRAND ARTISTE MASCARÉEN S EN EST ALLÉ Daho Meziane était poète, chanteur, amoureux de la culture engagement révolutionnaire, et interné au camp de Berrouaghia. C est là qu il a côtoyé de grands noms tels Moufdi Zakaria, Cheikh Smati, Haddad, le coureur cycliste Kebaïli et d autres nationalistes. Il est libéré en Daho Meziane commence à chanter des chansons humoristiques dès sa prime jeunesse, dont la première était un chant de scouts pour animer les veillées Zdoudouda zdoudouda... Et c est depuis cette chanson qu il a d ailleurs été surnommé Zdoudouda. Puis il devient l animateur principal du grand orchestre mascaréen El Fen oua El Amel, durant la période post-indépendance. Dirigé par Bachir Zahaf, l orchestre comprenait tous les grands artistes de la ville et produisait même de courtes pièces de théâtre et de la danse folklorique. Daho Meziane était connu pour chanter le social avec beaucoup d humour. Parmi ses chansons de style comique, Bini ou bin oumi a eu un succès retentissant au début des années Il a également chanté le bédoui, dont les textes de Abdelkader Khaldi et des poèmes de sa composition. Daho Meziane a d ailleurs toujours présenté le festival annuel dédié à Abdelkader Khaldi, le grand poète mascaréen. En 1985, il est l un des acteurs principaux du film consacré au poète du melhoun, et réalisé par Miloud Touadjine pour l ENTV. Poète satyrique, amoureux du melhoun et de sa région de Mascara, Daho Meziane n a eu de cesse de militer pour le regain des activités culturelles dans sa bonne ville. Il a toujours milité pour la culture, depuis son engagement dans l OC- FLN (organisation civile du FLN) jusqu à quelques mois avant sa disparition, en passant par la troupe Art et Action qu il avait fondée avec d autres artistes. Cette troupe avait même décroché le prix national du Festival des arts populaires en 1979, puis cessa ses activités. Avec le décès de Daho Meziane, c est un autre pan de la mémoire de la ville qui s en va. Le riche passé culturel de Mascara risque d être encore plus oublié après le départ de celui qui continuait à l incarner... Photos : DR qu un salon international du livre sera prochainement institutionnalisé dans la wilaya de Constantine. Un tel salon sera lancé à l occasion de l événement «Constantine, capitale de la culture arabe 2015» et constituera un rendez-vous annuel phare. Au cours d une conférence de presse, Khalida Toumi a également déclaré que 50% des infrastructures à réaliser dans le cadre de la manifestation seront opérationnelles «le jour du lancement de l événement», prévu en avril En revanche, des espaces réservés pour la tenue des événements culturels et ceux pour l hébergement seront fonctionnels. Elle a souligné que ce qui reste des infrastructures inscrites sera réceptionné «tout au long des douze mois que durera la manifestation». S agissant du volet culturel, elle PALAIS DES EXPOSI- TIONS, PINS-MARI- TIMES, ALGER Du 31 octobre au 9 novembre : 18 e édition du Salon international du livre d Alger. MAISON DE LA CULTU- RE D EL-OUED Du 22 au 24 octobre : La fête de la littérature, 7 e édition des journées littéraires. Hommage au poète Ali Anad. PALAIS DES RAÏS, ALGER A partir du 31 octobre : Exposition sur la Fédération de France du FLN. GALERIE ISSIAKHEM, MAISON DE LA CULTU- RE DE CONSTANTINE Jusqu au 23 octobre : Exposition de l artiste Lichani Mimia. INSTITUT FRANÇAIS D ALGER Jeudi 24 octobre à 19h30 : La faute d orthographe est ma langue maternelle, une pièce théâtrale de Marie-Pascale Osterrieth (entrée sur carte d accès). CINÉMATHÈQUE ALGÉ- RIENNE ET SALLE EL- MOUGGAR, ALGER Du 3 au 8 novembre : Festival culturel du film maghrébin. THÉÂTRE RÉGIONAL Algérie, le cri engendre la mort, le cri est partout, les montagnes de Kabylie crient, les Babors crient, le désert crie, les villes crient, le peuple crie. L indifférence et le mépris des élites répondent à ces cris qui explosent de partout.» (p. 113). Même lorsqu il est en Tunisie où il se rend régulièrement, Samir Toumi ne parvient pas à se défaire d Alger. Il a développé une sorte de syndrome de Stockholm envers cette ville qui l a vu naître. «Je quitte Sidi Bou-Saïd à bord d un taxi jaune, direction avenue Habib-Bourguiba. Alger me poursuit, la voix de Hasni s échappe de l autoradio et déchire la nuit tunisoise.» (p. 41) L auteur d Alger, un cri nous balade dans la capitale : «Je sortirai pour me perdre dans la foule, je descendrai le boulevard Mohammed V, je traverserai la place Audin pour rejoindre la Grande- Poste et suivrai la rue Ben M hidi Je rejoindrai la place des Martyrs, puis le Bastion 23 et Padovani. J y trouverai le concert de chaâbi, les joueurs de pétanque, des petits manèges» (p. 101). Ce récit est agrémenté de photos de la collection privée de l auteur : famille, maison des grands parents à Bordj Menaïel, quartiers de la capitale Big coup de cœur pour cet ouvrage. A lire absolument! Né en 1968, Samir Toumi vit et travaille à Alger où il dirige une entreprise de conseil. Alger, le cri est son premier livre. Sabrinal Alger, le cri, de Samir Toumi. Editions Barzakh p. 600 DA. MALEK-BOUGUER- MOUH, BÉJAÏA Du 29 octobre au 5 novembre : Festival international de théâtre de Béjaïa. GALERIE BAYA, PALAIS DE LA CULTURE MOUF- DI-ZAKARIA, ALGER Du 28 octobre 2013 au 31 janvier 2014, de 10h à 18h : 6 e Salon d automne. PALAIS DES RAÏS, ALGER Du 31 octobre au 14 novembre : La photographie de guerre, exposition de Mohamed Kouaci. SALLE IBN-KHAL- DOUN, ALGER Vendredi 25 octobre à 18h : Soirée algéroise animée par Nadia Benyoucef. Jeudi 31 octobre à 22h : Soirée commémorative à l'occasion du 1 er Novembre, animée par Fouad Ouamen, Bariza et Abdelkader Chaou. COMPLEXE CULTUREL LAÂDI-FLICI, ESPACE CASBAH, ALGER Samedi 26 octobre : Spectacle de variétés animé par Naïma Dziria. SALLE IBN-ZEYDOUN, RIADH-EL-FETH, ALGER Dimanche 20 octobre a indiqué que le programme définitif de «Constantine, capitale de la culture arabe 2015» sera officiellement arrêté le 30 novembre prochain. Pour rappel, les grands projets prévus dans le cadre de l événement de 2015 englobent un pôle culturel comprenant un palais de la culture, une bibliothèque urbaine, un musée et des galeries, aux côtés d un musée d art et d histoire, d une salle de spectacles de 3000 places et d un palais des expositions. Au cours de sa conférence de presse, Khalida Toumi a également indiqué que 75 projets relevant du patrimoine matériel et immatériel sont concernés par des opérations de réhabilitation et de mise en valeur. Elle a souligné que ce grand événement culturel constitue «une occasion en or» pour former des spécialistes en restauration. à 19h 30 : Concert de flamenco avec le groupe Amalgama Compania Flamenca. CINÉMATHÈQUE ALGÉRIENNE (26, RUE LARBI BEN M HIDI, ALGER- CENTRE) Samedi 19 octobre : Projection du film La voisine de Ghouti Bendeddouche. INSTITUT FRANÇAIS D ALGER Du 6 au 24 octobre : Exposition du peintre Salah Khaldi GALERIE D ART DAR- EL- KENZ (16, LOTIS- SEMENT BEN HADDADI CHÉRAGA, ALGER) Du 7 au 30 octobre : 13 e Salon d'automne du Petit format. La galerie est ouverte du samedi au jeudi de 10h à 18h. La galerie est fermée le dimanche. GALERIE BAYA, ALGER Samedi 19 octobre : Exposition de l artiste peintre Meriem Kazouit. MUSÉE NATIONAL D ART MODERNE ET CONTEMPORAIN, ALGER Du 21 septembre au 21 novembre : Exposition de Djamel Tatah.

12 SNS LE SOIR NUMÉRIQUE & SATELLITE Vend Sam. 19 novembre PAGE 10 SATELLITE Utiliser l'atlas E en mode serveur Voici comment utiliser la fonctionnalité serveur de l'atlas E. Déjà, il vous faut minimum la version A2.13 Multi (mais il est recommandé de toujours utiliser la dernière version disponible). Côté serveur : Le serveur c'est celui qui partage sa carte avec un autre Atlas. - Aller dans Menu/Contrôle d'accès/ethernet puis touche Verte - Mettre Share Local Cards sur «Enable» - Choisir un Port (ex ). Ensuite, il faut «forwarder» ce port dans votre routeur vers l'ip de votre Atlas. C'est-à-dire rediriger toutes les connexions qui entrent sur ce port vers l'ip local de votre Atlas (exemple ) Côté client : Le client est celui qui veut se connecter à la carte de l'atlas serveur - Aller dans Menu/Contrôle d'accès/ethernet puis touche Bleu Pensée 17 octobre octobre 2013 Le lundi 17 octobre 1994, à 15 heures 30 minutes, le docteur Mohamed-Réda Aslaoui - Choisir un n de serveur - Selectionner «Protocole Radegast» - Entrer l'ip ou l'url (dyndns par ex.) du serveur (donc de l'atlas qui partage sa carte) - Entrer le port du serveur (ex ) - Entrer le Caid de la carte qui est partagée sur le serveur (ex-0500 pour du Viaccess, 0100 pour du Seca etc.). Pour aller un peu plus loin, il est également possible de partager la carte d'un Atlas pour quelle soit disponible sur votre serveur C ccam. Exemple, vous avez un serveur Cccam sous PC Linux ou démo Linux, il suffit de créer une connexion Radegast vers l'atlas via une Rline (protocole Radegast). Par exemple, en mettant dans votre cccam.cfg : R: B00 dans cet exemple, l'ip de l'atlas est , port , Caid 0500 et la carte 030B00 (TNTSAT) Par Actarus DZSAT FORUM fut assassiné à l arme blanche par des terroristes islamistes à l intérieur de son cabinet dentaire (sis 2 rue Bab Azzoun - Alger). Il avait 53 ans et aurait pu vivre encore de belles années. Ils avaient leurs couteaux. Il portait sa blouse blanche et s apprêtait à soigner ses patients. Très cher Réda, Tu étais mon époux et le père de Khalid notre fils, mais tu étais bien plus que cela : tu étais mon ami. Soudain, ma vie a basculé parce que des mains lâches ont décidé de nous séparer. En cette dix-neuvième année marquant ta disparition, le temps n a absolument rien changé : c était hier et ce sera toujours hier. Cette année 2013, ce triste souvenir? Cette commémoration? quel nom donne-t-on à une mort injuste programmée par la haine et l intolérance? a coïncidé avec l Aïd. Une dix-neuvième fête sans toi. Sans ta présence. Les terroristes islamistes, pardonnés, blanchis, amnistiés, félicités, récompensés, par ceux qui ont concocté à leur intention la loi de l impunité ont eu le droit de célébrer l Aïd en famille. L égorgement du mouton n a aucun secret pour eux, puisque durant de longues années, ils ont aiguisé leurs couteaux haineux indistinctement sur des bébés, des enfants, des femmes et des hommes. Ce sont eux, aujourd'hui, les «héros» de l Etat. Ce sont eux les hérauts des ténèbres, d hier, d aujourd hui et de demain. Ce sont eux les criminels et qui le demeureront. Aucune loi scélérate et aucune monstruosité «juridique» ne nous contraindront à oublier, à pardonner et à confondre la victime et son bourreau. En t assassinant, ils n ont pas tué nos mémoires. Nous nous souviendrons cher Réda et nous ne pardonnerons jamais. Que tes assassins, leurs commanditaires et ceux qui se sont octroyé le droit de pardonner à notre place, sachent qu en te tuant, ils n ont pas assassiné notre foi en une Algérie républicaine. La nôtre, pas la leur. En cette journée du 17 octobre, que celles et ceux, proches et amis, qui ont connu le Docteur Mohamed-Réda Aslaoui aient une pensée pour lui. Que tes assassins sachent aussi que : «La vie ne dure qu un instant, l amour pour nos défunts est éternel.» (Proverbe indien) Repose en paix mon ami. Ton épouse qui te redit : «Sans oubli, sans pardon». Leïla Aslaoui-Hemmadi SAT NEWS Al-Jazeera poursuit la Télé algérienne pour piratage Al-Jazeera sport a annoncé qu'elle allait poursuivre en justice la Télévision publique algérienne pour avoir retransmis samedi 12 octobre, sans son accord, le match Burkina Faso-Algérie. Dans un communiqué posté sur son site internet, la chaîne qatarie souligne qu'elle détient l'exclusivité des droits de retransmission des matchs barrages pour la Coupe du monde Al-Jazeera sport ajoute avoir saisi la Confédération africaine de football (CAF) qui, à son tour, avait protesté auprès de la Télévision algérienne, pour «le piratage audiovisuel du match». Selon le communiqué, la CAF a fait savoir aux responsables de la Télévision algérienne qu'elle «se réservait le droit d'engager des poursuites judiciaires pour cette retransmission illégale de la rencontre». Source, Le Monde Planète+ No Limit et Planète+ Justice changent de nom et d'habillages dès le 13 novembre Le Groupe Canal+ fait savoir dans un communiqué de presse que ces deux chaînes vont changer de nom, d'éditeur et d'habillage. «Une sélection du meilleur des programmes de l éditeur U.S. viendra ainsi compléter la très grande diversité des programmes déjà proposée sur les quatre chaînes Planète+ pour une alliance inédite du savoir-faire éditorial à la française et des super productions A&E», indique Canal+. Ainsi, Planète+ No Limit devient Planète+ Action & Expérience (Planète+ A&E) et Planète+ Justice devient Planète+ Crime Investigation (Planète+ CI). Ce changement sera effectif avec de nouveaux logos le 13 novembre prochain. Pour information, «A&E est l un des acteurs phare de l édition de chaînes et de programmes documentaires aux Etats-Unis. A&E est présent dans 150 pays et disponible dans 425 millions de foyers abonnés (mars. 2013)». OCS nouvelle génération Orange propose depuis, hier, OCS nouvelle génération. Une version complètement remaniée de son bouquet de chaînes consacrées au cinéma et aux séries. Ce bouquet ravira les fans de séries américaines. OCS les diffuse 24h après leur diffusion aux Etats-Unis. Autre surprise de taille, Orange semble s affranchir de la chronologie des médias. Si vous voulez voir ou revoir les meilleures séries américaines en svod (vidéo à la demande par abonnement) comme boardwalk Empire, Game of Thrones, ou avoir accès à un vaste choix de films, OCS nouvelle génération est fait pour vous. Lancé en 2008, le bouquet de chaînes d Orange propose depuis hier, une nouvelle formule. Elle est composée de quatre chaînes en Haute Définition (OCS city, OCS Max, OCS Choc et OCS géants) et d un service de Replay (OCS Go) ultra-complet où vous pouvez retrouver tous les programmes diffusés sur les chaînes du bouquet jusqu à 30 jours après leur première diffusion. Pour vos questions, écrire à : Faire-part Mustapha Benhalima très attristé par la perte de Ayma Benmissi présente à ses parents, ses plus sincères condoléances en cette douloureuse circonstance, qui a vu partir à la fleur de l âge Ayma, 14 ans. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.» Pensée Voilà déjà 10 ans que nous a quittés à jamais notre chère et regrettée mère et grand-mère M me HAMMOUDI Belkacem née SAÂDI Djamila En ce douloureux souvenir, ses enfants ainsi que ses petitsenfants demandent à tous ceux qui l'ont connue et aimée d'avoir une pieuse pensée en sa mémoire. Que Dieu le Tout-Puissant l'accueille en Son Vaste Paradis. F /B4 Remerciements M. et M me Meddahi Sabrina, M me Kherrat Souyla, M me V ve Kourifa Zoulikha, les familles Mitourni, Mosbah et Benbrahim remercient toutes les personnes qui ont compati à leur douleur, suite au décès de leur père, beaupère, beau-frère et grandpère Kourifa Hamid. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.» PENSÉE Cela fait déjà 40 jours que tu nous as quittés à jamais pour un monde meilleur notre chère yemma chérie M me Vve Medjdoub née Afif Fatma-Zohra Yemma, la vie sans toi n a aucun sens, tu es l exemple de générosité, et de courage, tu étais notre pilier et celui de toute notre famille, notre modèle yemma Aziza, tu es partie en souriant, en douceur, tu nous as laissé comme des oiseaux sans ailes, tu as laissé un très très grand vide que nul ne peut combler. La douleur est immense, il ne passe pas un jour sans que nous parlions de toi, de tes gestes, de tes paroles, ton souvenir est gravé dans nos mémoires. Ton fils, tes filles, tes petites-filles, tes petits-fils, et tes beaux-fils, pensent très fort à toi et demandent à tous ceux qui t ont connue et aimée d avoir une pieuse et tendre pensée en ta mémoire. Puisse Dieu le Tout-Puissant t accorder Sa Sainte Miséricorde et t accueillir en Son Vaste Paradis

13 Enquête-Témoignages Vend Sam. 19 octobre PAGE 11 Soirmagazine A n i m e p a r N a i m a Y achir Nume ro 90 L ENTRETIEN DE LA SEMAINE Le silence des symptoˆmes d autisme n est pas toujours une garantie de bonne e volution Sabah M rakach, psychologue clinicienne, fait la lumière sur cette maladie très particulière, encore méconnue, et surtout difficile à détecter par les parents d autistes qui ont du mal à l admettre. Lire en page C EST MA VIE L amour a gaˆche mon existence Il était orphelin de père, je le savais déjà, et il vivait avec sa mère et une sœur encore célibataire, il en avait trois autres mariées. Ce qui m a étonnée, c est le fait que sa sœur m ait tout de suite accueillie avec des remarques désobligeantes.... VOYAGE CULINAIRE Dolmat el mesrane, un plat au rendez-vous Nous irons à la découverte d un des multiples plats traditionnels du terroir que la vie moderne nous a fait oublier, il s agit de dolmat el mesrane, une denrée rare du XXI e siècle que l on ravive lors de circonstances exceptionnelles. Lire en page13 ATTITUDES Mon enfant est autiste, il ne faut pas négliger les signes silencieux Dur, terrible, courage, avoir la foi.voici quelques mots qui reviennent dans les récits et témoignages poignants de parents d autistes. Ils en parlent avec beaucoup de difficultés. Dalila, maman d une petite autiste : J'ai 35 ans et maman de trois enfants, 12, 11 et 4 ans. J'ai commencé à soupçonner l'autisme chez ma petite dernière dès l'âge de 18 mois, car j'ai déjà vu des films et des reportages qui traitaient le sujet. Au début, je ne voulais pas croire que ma petite chérie était autiste, mais au fil du temps, les symptômes typiques qu'elle présentait ne faisaient que me confirmer la lourde réalité. Elle avait presque tous les signes. Elle ne parlait pas, ne pointait pas les objets, elle avait une alimentation difficile, elle était absente, faisait des gestes bizarres avec les mains. Elle jouait toujours avec les mêmes objets d'une façon inlassablement répétitive. Elle aimait la lumière. Elle mettait la pagaille dans toute la maison en vidant les tiroirs, en jetant les objets ici et là. Ce qui a été le plus dur pour moi, ce fut le jour où j ai pris mon courage à deux mains et j ai décidé de consulter un psychiatre dans un centre public. Il faut dire que j ai été seule à croire que ma fille était autiste. Son père ne voulait pas entendre parler de ça. Pour lui, sa fille était normale et elle avait juste un caractère différent des autres enfants. Heureusement, il a fini par y croire mais avec deux années de retard. Pour revenir au psychiatre, il a vu ma fille pas plus de trois minutes. Tout en restant debout devant la porte de la salle d'attente, il a proposé à son assistante de lui enlever le ballon qu'elle tenait à la main, sachant qu'avant son arrivée, elle l'a repéré suspendu au mur de la salle d'attente et elle a tout fait pour qu'on le lui donne. A la place du ballon, elle lui a donné une poupée, ce qui a rendu ma fille folle de rage. Le psychiatre a alors donné son verdict : «Madame, votre fille Rébellion est autiste. Si elle était une fille normale, elle aurait tout jeté et couru vers la poupée!» Ces mots m'on blessée, meurtrie et je me disais : «Non! On ne fait pas un diagnostic d'autiste comme ça!» Je suis passée par des moments très difficiles, j étais et je suis encore désespérée de voir ma fille s'enfoncer de jour en jour. Je me pose des questions auxquelles personne n'a pu me répondre : «Est-ce que ma fille parlera un jour? Aura-t-elle l'occasion de connaître le chemin de l'école comme les autres enfants? Sera-t-elle autonome? Propre? Mais, je ne baisse pas les bras. Je ne cesserai pas de me battre pour qu elle puisse atteindre un minimum d autonomie. En Algérie, les centres ne sont pas adaptés. Il n y a pas beaucoup de moyens. Alors, je suis en train de prendre les dispositions pour partir à l étranger. Ce que je cherche là-bas, ce n est pas seulement un diagnostic, mais des conseils sur des méthodes éducatives (telles que Teach, ABA, Son- Rise...) qui sont des méthodes ayant prouvé leur efficacité. Nous, les parents d autistes, pourrions les apprendre pour aider nos enfants à mieux comprendre le Par Naïma Yachir Elle était sereine le jour de ses noces. Belle dans ses tenues, mais peu souriante. Les invitées ne l ont même pas remarquée, emportées par la folie de la danse. La fête est terminée et chacun s en retourne chez soi. Les mariés rejoignent leur chambre d hôtel pour savourer leur nuit de noces. Fahima, assise sur le lit ne bouge pas. Elle fixe le mari de son air le plus pathétique et lui lance : - Ne me touche pas. Je ne t aime pas. Comme s il avait reçu une douche froide, Lyes garde son calme et sans l approcher, essaye de comprendre : - C est pas grave, fatiguée, tu as envie peut-être de te reposer? - Non. Mais tu n'as pas compris. Tu ne me toucheras pas ni aujourd hui ni jamais, éclate-t-elle en sanglots. Lyes en garçon bien élevé respecte les exigences de Fahima. Il sort de la chambre. Atterré, ne sachant plus quoi faire, il prend son téléphone, appelle sa mère et lui explique la tuile. Sa maman, bouleversée, en larmes, lui conseille de ne pas s'emporter et de patienter jusqu au lendemain. Lyes prend la couette et un oreiller et, sans mot dire, s installe dans la salle de bains. Il n a pas fermé l œil de la nuit. Fahima, épuisée, dort à poings fermés, soulagée par la réaction de «son époux». A la maison, la mère et toute la bellefamille s affairent tôt le matin à préparer le déjeuner du lendemain de la nuit de noces, où les proches de la mariée y sont conviés. La maman de Lyes affiche une mine des Photos : DR monde qui les entoure et parvenir par la suite à les scolariser et à les rendre autonomes. Que Dieu soit avec nous! Larbi, père de Rayan, autiste : Mon fils est âgé actuellement de sept ans. Il est, en plus d être autiste, hyperactif. Il ne parle pas encore, mais il est propre depuis presqu un an. Il mange normalement, il dort très bien et comprend tout ce qu'on lui dit. Il a été suivi par un psychologue pendant deux années. Il est traité au sein du centre de Dély Ibrahim depuis l'âge de 30 mois en externe. A la maison, il est suivi d'une manière permanente par un membre de la famille grâce à des méthodes apprises par de l exercice et en faisant des recherches sur internet en permanence. Sa maman et moi nous nous intéressons à tous les livres qui abordent l'autisme. Nous avons commencé à voir les spécialistes alors que notre fils avait 27 mois. D un spécialiste à un autre, les avis différaient. Mais l'autisme revenait souvent dans leur diagnostic. Un jour, un médecin m'a conseillé d aller en France pour faire d ultimes tests et être fixé une fois pour toutes. Nous y sommes partis deux fois. La première fois, nous sommes restés trois jours pour des tests. On nous a demandé de revenir trois mois plus tard. La «Le pshychiatre a vu ma fille pas plus de trois minutes, tout en restant debout devant la porte de la salle d'attente, il a proposé à son assistante de lui enlever le ballon qu'elle tenait à la main. A la place, elle lui a donné une poupée, ce qui a rendu ma fille folle de rage. Le psychiatre a alors donné son verdict : «Madame, votre fille est autiste.» seconde fois, nous sommes restés une semaine pour le même diagnostic. Un an après, nous sommes repartis à Paris pour avoir le même diagnostic. Nous avons galéré beaucoup entre la France et l'algérie et avons déboursé une fortune. De guerre lasse, nous avons décidé de rester en Algérie en faisant en sorte d avoir une vie des plus stables avec notre petit Rayan. Pour lui, le plus important est son cercle familial. Nous avons décidé de nous armer de courage et de patience et de faire face le plus courageusement possible à cette fatalité. Mais une chose est certaine dans l'autisme, plus tristes. Elle ne souffle pas un mot de ce qui s est passé, et essaye de faire comme si de rien n était. On l interroge sur sa tronche de mort, elle répond : «le surmenage sans doute». Les invités arrivent, les youyous fusent de partout. La mère de Lyes ne peut plus taire la «catastrophe». Elle prend en aparté la belle-mère de Lyes et lui déballe tout. Elle ne semble pas affectée outre-mesure. Elle la rassure en expliquant que «c est juste un caprice de nouvelle mariée, ne t inquiète pas, tout va rentrer dans l ordre dans quelques jours». Tout le monde est autour de la table, on se goinfre, on rit, sans la mariée qui s est enfermée dans sa chambre prétextant une migraine. Le café est servi, on fait semblant de n avoir rien entendu, pas remarqué l absence de Fahima. On se dit au revoir en souhaitant tout le bonheur au couple et on quitte ses hôtes. La belle-mère de Fahima a beau supplier sa belle-fille de revenir à la raison, rien Par Sarah Raymouche chaque enfant est un cas particulier. En Algérie, la prise en charge c'est d'abord nous, et c est très, très fatigant. Mais pour nos enfants, nous ferons l'impossible. Houria, maman de Manel, 18 ans : Grande, bien portante physiquement et avec un grand sourire aux lèvres, Manel ne donne pas l impression d être autiste. Bien au contraire, elle paraît bien dans sa peau. C est son regard enfantin et ses gestes qui font ressortir son état. Sa maman parle de l histoire de sa petite dernière avec difficulté. Sa naissance a été pour son père, sa grande sœur, son frère et moi-même une grande joie. Durant son enfance, nous n avons rien remarqué de particulier. Elle n avait pas parlé tôt. A peine si elle gazouillait. On peut dire que c était une enfant très calme. C est vrai aussi qu elle ne jouait pas souvent avec sa sœur et son frère. Je la protégeais et je me disais que c était son caractère. Mon mari n était pas du même avis. Je dirais qu à sa deuxième année, mon mari avait décidé de l emmener chez un orthophoniste pour savoir pourquoi elle ne parlait pas. Et là, elle avait commencé à émettre des doutes sans toutefois prononcer le terme autisme. Son papa l avait alors emmenée chez un psychologue, et là, le diagnostic est tombé. Autour de nous, dans notre famille et notre entourage professionnel, nous ne disions pas qu elle était autiste. Les gens ne connaissaient pas cette maladie. Manel, à cet âge, souriait souvent à son père. Elle communiquait très bien avec lui. Elle était très calme, et en présence de son papa, n avait quasiment pas de crises de colère. Elle avait fait de bonnes avancées. Son père était professeur à l université et savait y faire avec elle.elle avait commencé à parler. Mais un drame qui bouleversa toute notre famille arriva. Mon mari décéda brutalement. La prise en charge de Manel s arrêta brusquement. Elle ne parlait plus, et tout ce qu elle faisait était autour du souvenir de son père. Et puis, petit à petit, entourée des siens, j ai pu prendre le dessus et organiser tout mon programme. Nous sommes passés par des moments très difficiles, et maintenant nous vivons au jour le jour. Manel a échoué dans son cursus scolaire, elle a été renvoyée de son établissement. Je ne me suis pas battue contre un système scolaire qui marginalise les enfants qui sont différents, je me suis tournée vers la formation professionnelle. Aujourd hui, elle sait compter et commence à parler. Elle a appris à broder. Je ne veux pas faire de projets et penser au futur. Je vis au jour le jour, en m armant de courage et ayant la foi en Dieu. n y fait. Une semaine passe, puis deux, Lyes dort seul dans la chambre d amis. Au bout du seizième jour, et par un beau matin, Fahima refuse de sortir de sa chambre, elle s enferme à double tour et casse tout ce qu elle trouve sous la main. La belle-mère prise de frayeur appelle ses parents, et son fils qui se trouvait au boulot. Tout le monde débarque, le père de Fahima en tête. Il force la porte et découvre sa fille les mains ensanglantées. Il lui assène des coups qui la mettent à terre, arrêté in extremis par Lyes qui lui ordonne de cesser cette violence. Fahima se lève le visage bouffi et s adresse à Lyes : «Tu n y es pour rien, tu es un gentil garçon et c est pour ça que je ne veux pas te tromperk.» Puis se retourne vers son père : «Je t ai dit que je ne voulais pas me marier, mais il n y a que ta parole qui compte. Tu m as menacée de mort si je refusais d accepter, et bien tue-moi si tu en as toujours envie.»a ces mots, Fahima et sa famille quittèrent la maison, tête baissée, sans prononcer un mot.

14 L entretien de la semaine Vend Sam. 19 octobre PAGE 12 S oirmagazine SABAH M RAKACH, PSYCHOLOGUE CLINICIENNE, DIRECTRICE GÉNÉRALE DE SAB SOLUTIONS AU SOIRMAGAZINE : «Le silence des symptômes d autisme n est pas toujours une garantie de bonne évolution» Sabah M rakach, psychologue clinicienne, fait la lumière sur cette maladie très particulière, encore méconnue, et surtout difficile à détecter par les parents d autistes qui ont du mal à l admettre. Soirmagazine : Qu est-ce que l autisme? Sabah M rakach : Pour répondre à cette question, je vous cite des exemples. Djalil a 9 mois, c est un bel enfant, plein de santé apparemment est adressé par son pédiatre. Sa mère le décrit comme étant hypertonique et fatigant dans le bain, quand il se dérobe au contact comme s il «glissait littéralement entre les doigts». Les repas sont source de soucis quotidiens bien que l état pondéral n inspire pas d inquiétude. Les difficultés relationnelles sont passées inaperçues au vu des critères habituels de croissance et ont été mises au compte de particularités précoces de caractère. Asma, 3 ans et 4 mois, sa consultation est recommandée par la directrice de l école (préscolaire) en raison de l absence de langage et des conduites d isolement. Le moment de séparation d avec sa mère est, chaque matin, dramatique. Elle pleure, s accroche aux grilles ou aux vêtements et une fois dans la classe, ne pleure plus et paraît absente. A la maison, elle refuse l usage des toilettes et peut passer de longues heures dans son lit sans dormir. Elle ne joue pas avec sa grande sœur, et le moindre refus est source de crises interminables lors desquelles elle hurle en se roulant par terre, jusqu à ce que l entourage cède. Voici deux exemples distincts qui permettent d avoir un aperçu de l autisme. L histoire de l autisme infantile débute, en effet, véritablement en 1943 par l article de Kanner Autistic distrubances of affective contact. On y met surtout un accord entre autisme et indifférence, retrait et désintérêt du monde extérieur. Il s agit d une psychose, une maladie mentale grave qui était traitée comme d autres troubles psychotiques de l enfant, mais ce qu on sait aujourd hui, c est que l autisme est inné, c est-à-dire présent dès la naissance. Ceci, sans pour autant que l innéité soit présentée par les chercheurs comme une cause organique, perceptive, psychique ou intellectuelle. Ces enfants indemnes d anomalies organiques sont intelligents. Mais on décrit cette perturbation initiale comme l absence d un ajustement de leur corps d avec celui de la personne qui les tient. «La conduite de l enfant est régie par une obsession anxieuse de la permanence, que personne ne peut rompre, sauf l enfant lui-même et en de rares occasions.» L extérieur est d emblée constitué comme une menace. Les enfants autistes ne prêtent pas attention à ce qui intéresse les enfants dont le développement social est normal. Leur monde pour autant n est pas anesthésié. S ils peuvent produire chez eux ceux qui les suivent, sans imagination, un ennui intense et pesant, leur vie affective n est pas pour autant animale ou désertique. Ainsi, aux Etats-Unis d Amérique, un jeune adulte de 25 ans, qui, à l âge de 4 ans avait été diagnostiqué comme «enfant autiste précoce», a dit que le seul souvenir le plus net qui lui restait de l état dans lequel il était enfant, et dont il a réussi à émerger, était la «terreur». Comment peut-on déceler l autisme chez l enfant et à partir de quel âge? La famille, et souvent les parents, bien entendu, remarquent chez leur enfant, ayant entre 3 mois (observation précoce) et 3 ans (observation plus ou moins tardive) un retrait social, des problèmes de développement, (moteurs, de langage, de socialisation...), qui ne savent pas nommer, mais qui les inquiètent, malheureusement, à juste titre. Le pédiatre qui suit l enfant fait très souvent partie des premiers acteurs, ayant repéré une anomalie chez l enfant, et qui va susciter chez ce professionnel médical un déclic. Dans ce cas, il va orienter les parents en consultation pédopsychiatrique et/ou psychologique. L âge est important dans cette maladie très particulière dont les modalités et le devenir sont essentiellement liées à la précocité de l atteinte. C est en effet, notamment en regard de ce critère que se différencient les formes proprement autistiques des formes psychotiques. Tout au moins dans les premiers mois de vie où peuvent d emblée être repérés ces troubles susceptibles de mutiler profondément et durablement l ensemble de l organisation psychique. Ce sont évidemment plusieurs examens, suivant une procédure qui inclut : consultations médicales, bilans psychologiques cliniques, des observations et des épreuves réservées aux très jeunes enfants, entretiens approfondis, centrés sur l évolution pulsionnelle et la relation, qui permettront de diagnostiquer l autisme. Pour un enfant de 4 ans, par exemple, le psychologue clinicien proposera des épreuves fines, et ce, à des enfants dotés de langage, et dans la mesure du possible (au cas par cas), s ajouterait ce qu on appelle une exploration projective (test projectifs). Avec ce dispositif, il s agit d apprécier l existence et l élocution des diverses rencontres et interactions visuelles et/ou verbales, avec le clinicien, avec l accompagnant et vis-à-vis du matériel. Les aspects psychomoteurs et éventuellement graphomoteurs sont, certes, très importants dans ces tranches d âge. Ces observations peuvent utilement être comparées à celles que rapporte la famille. Mais l essentiel est peut-être avant tout d envisager les perspectives d un proche ou plus lointain changement à travers lequel pourraient se dessiner d autres stratégies moins lourdement invalidantes pour le psychisme de l enfant et le devenir de ses rapports sociaux et familiaux. Est-ce qu un seul spécialiste pourrait reconnaître l autisme chez l enfant? L appréciation diagnostique et pronostique se fonde sur plusieurs sources, complémentaires dans l espace et dans le temps, à travers la répétition des rencontres. Des enfants, qui paraissent totalement en retrait lors de la première séance de consultation psychologique, peuvent montrer une autre facette de leur fonctionnement, par la suite, laquelle, peut bien entendu, être significative de potentiels changements. L utilité du dépistage précoce est, évidemment, à mettre en évidence, que ce soit au niveau des professionnels de la santé, ou pour les parents ayant mis au monde un enfant qui ne regarde pas les autres, qui ne joue pas, qui ne gazouille pas, qui ne «dérange» pas son monde externe, et qui passe pour étant «d un caractère sage, tranquille», alors qu ils glissent dans l autisme. Quels sont les stades de développement de l autisme? Selon les normes médicales et psychopathologiques, mondiales, on retient avant 30 mois la notion de troubles autistiques et range parmi les «schizophrénies infantiles» les troubles profonds apparus entre 30 mois et 12 ans. Dans la classification française (CFTMEA) (Misès et al. 1988), sont aussi retenus le début dans le cours de la première année et le seuil des environs de 3 ans comme éléments de distinction entre troubles autistiques et autres psychose. L analyste Tustin, qui a entrepris un travail approfondi de démarcation entre psychose et autisme (à travers des prises en charges et des supervisions de pratiques de collègues), propose le schéma du «trou noir» et suppose qu une des premières illusions de l enfant est que le monde est une surface continue, prolongement de sa matière corporelle. Pour expliquer l autisme, elle retrouve l idée communément admise d une catastrophe autour de la perception continue bouche-sein-regard. En effet, l enfant autiste ne peut pas regarder en face, ce dont est capable un enfant schizophrène. Il est dans un «état d identification mimétique», comme le bébé qui tirera sa langue si sa mère vient juste de le faire, et restera bloqué à ce stade de façon pathologique. Les armoires et les commodes sont mises en équation avec des estomacs, les taille-crayons sont ressentis par les autistes comme une équation avec sa bouche en train de se mordre cruellement. Si un enfant autiste entre dans une boîte, un tunnel ou une armoire, c est la sensation d être caché et protégé qui a un sens pour lui. Ce n est pas le fait d aller dedans. Les autistes bouchent les trous, colmatent les failles, se collent aux ouvertures des espaces pour ne pas s évider. Comment doit s articuler leur prise en charge? Et quel est le rôle des parents et de la famille dans ce processus? Très souvent, il faut une prise de conscience soudaine de la mère ou du père pour qu une demande se fasse jour. De nombreuses consultations d enfants pleinement autistes depuis la première heure ne sont réalisées qu au moment où la scolarité révèle la gravité des troubles. Or, le pronostic est d autant plus sombre que les années passent dans le vraisemblable déni des difficultés majeures alors que les mutilations symboliques s accentuent. En fait, outre les particularités de la personnalité parentale, une des raisons de ces dépistages tardifs est la fréquente bonne santé de ces enfants qui explique le peu de mobilisation autour d eux : pas plus que Djallil ou Asma, n ont eu l occasion d attirer l attention par des désordres somatiques plus ou moins marqués. Ils ont traversé la première année de vie (et Asma, la seconde), sans bruit, comme s ils avaient «poussé tout seuls». C est ce que dit une maman de son fils, marcheur précoce, et vite dégourdi. Evidemment, l essentiel de la psychose (de l autisme) est de la soigner, les enfants atteints et/ou leurs familles bénéficient d un suivi intensif qui s avère aujourd hui diversement favorable, lorsque le dispositif de soins est complet (professionnalisation des pédopsychiatres, des pédiatres, psychologues, et de tous les professionnels impliqués dans le processus thérapeutique...) Dans la mesure du possible, une approche psychanalytique est privilégiée de façon à tenir compte de l ensemble de la dynamique du groupe, tant dans l éclosion des troubles que dans leur répercussion sur chacun. Des expériences ont démontré l efficacité de certains travaux (prises en charge) des résultats Photos : DR Par Sarah Raymouche spectaculaires. Par exemple, un enfant autiste est devenu méconnaissable après un an de thérapie familiale dans laquelle les deux parents sont très fortement impliqués. Cet enfant qui présentait un retard de parole et de langage avec des propos peu compréhensibles sans décodeur pour les étrangers, communique manifestement avec les siens. Les colères sont devenues espacées, sans toutefois, disparaître. Intégré dans le groupe de l enfant de sa classe, l enfant joue désormais, un peu plus souvent avec eux. En effet, une prise en charge individuelle, psychothérapique et orthophonique est indispensable, en plus du travail au sein du groupe familial. Mais attention, il est peut-être aussi nécessaire de rappeler que la prise en charge peut s avérer lente et paradoxale, ponctuée de régressions et d intolérances violentes à la frustration. Qu en est-il de leur prise en charge en Algérie? Très insuffisante! Il est de la responsabilité des scientifiques, des centres hospitaliers universitaires, des laboratoires pharmaceutiques, des autorités de la santé, de produire des campagnes de sensibilisation, qui cibleraient l information du grand public, et l implication/la formation des parents dans l observation du développement psychomoteur de leurs enfants, pour l utilité du dépistage précoce, et l aide à une prise en charge efficiente pour un travail sur la réinsertion sociale de l enfant autiste. Un dernier mot, un conseil en direction des familles ayant un enfant autiste. Le silence des symptômes n est pas toujours une garantie de bonne évolution, bien au contraire, puisque c est dans ces contextes que se découvrent de nombreuses éclosions psychotiques. Comment se sont inscrits les organisateurs essentiels que sont la différenciation des visages étrangers puis plus tard l opposition entre le oui et le non, porteuse des distinctions fondamentales entre le dedans et dehors, le conservé et le projeté? Les anamnèses (consultations approfondies) des enfants autistes et psychotiques sont souvent étonnamment vides de ces informations. C est dire combien sont importantes les consultations préventives et le rôle des médecins généralistes, des pédiatres auprès desquels ces signaux inscrits en creux devraient devenir hautement alarmants dans certains contextes. Les parents jouant alors un rôle central, ils sont les acteurs «traits d union» dans l observation du développement de leur enfant. Plus ils sont attentifs au signes (non-dits/non verbaux), plus ils s intéressent au développement physiologique et psychologique de leur enfant, avec la distance suffisante, sans tomber dans l excès, plus ils impacteront positivement, le processus du diagnostic et de la prise en charge. Les parents d enfants autistes, se sentant très souvent coupables, ne doivent pas restés isolés, et doivent se rapprocher des associations spécialisées pour s informer sur la maladie et sur le mode d approche de communication avec l enfant autiste. On citera à titre d exemple, l Association nationale de l autisme.

15 Soirmagazine Vend Sam. 19 octobre PAGE 13 C est ma vie (3 e partie et fin) J appris alors que Yanis avait obligé ses sœurs à rester à la maison juste après la disparition de leur père. Il était par ailleurs autoritaire et revêche et ne rentrait à la maison que pour donner l ordre qu on lui serve à manger ou qu on lui prépare ses vêtements. Il était craint et respecté, et tout le monde se soumettait à son autorité et très rapidement, je réalisais qu il était pareil avec moi. Je remarquais d abord qu il ne m appelait jamais par mon prénom et qu il me lançait ses ordres directement avec un simple «Hé!». Il était aussi avare de compliments: ni mes plats ni mes tenues vestimentaires et encore moins la façon dont je me pomponnais ne lui plaisaient, il m abreuvait de remarques sur tout ce que je faisais, me criait d aller me changer parce j avais mis tel ou tel vêtement qui laissait entrevoir un peu de ma féminité, et lorsque je me maquillais, il me disait carrément que j avais l air d une fille de mœurs légères et qu il n avait pas à subir cela sous son toit. Au bout de quelques mois, j ai craqué, m étant disputée avec sa sœur qui m avait lancé une énième pique relative à mon soi-disant passé de fille facile. Je fut déçue et révoltée de le voir prendre le parti de sa sœur disant que j étais une menteuse et que je voulais semer le trouble dans sa famille. Sa mère, ses sœurs et lui s étaient tous ligués contre moi et je ne savais plus quoi faire pour sortir de cet enfer. J appelais donc mon père et lui demandais de venir me ramener à la maison et c est alors que je vis la face de mon bourreau. Ne digérant pas cet acte défiant envers l homme puissant qu il était, Yanis m avait alors battue, rouée de gifles et d insultes et m avait prévenue que si j en disais quelque chose à mes parents, il demanderait directement le divorce et que je ne le reverrais plus. Il m a également dit devant sa mère et ses sœurs qu il lui serait tellement facile de trouver une autre fille plus belle et mieux élevée que moi. Je partis donc avec mon père et restais à la maison une semaine au bout de laquelle on a réussi à renouer. Mon époux s était confié à mon père, lui disant que la pression Voyage culinaire Nous sommes encore en pleine festivité de l Aïd el Adha et les maîtresses de maison s en donnent à cœur joie pour préparer les plats les plus riches et les plus rares qu on ne déguste qu une fois l an à l occasion de la fête de l Aïd El Adha el moubarek. Alors, elles vont puiser dans leur mémoire toutes les bonnes recettes que leurs mères et grands-mères ont si bien su leur transmettre et qu elles ont si bien apprises et gardées afin de les mettre en pratique pour non seulement régaler toute la maisonnée mais aussi épater les maris et la belle-mère. Ainsi, L amour a gâché mon existence Il était orphelin de père, je le savais déjà, et il vivait avec sa mère et une sœur encore célibataire, il en avait trois autres mariées. Ce qui m a étonnée, c est le fait que sa sœur m ait tout de suite accueillie avec des remarques désobligeantes, m informant qu alors que son cher grand frère passait du bon temps avec moi, elle, était restée cloîtrée depuis le décès de son père. du travail et le fait qu il était seul responsable de sa famille m obligeait, moi sa compagne, à le soutenir dans la difficulté et non à céder aux provocations de sa sœur qui ne tarderait pas à se marier à son tour. Mes parents me décidèrent donc de repartir avec mon époux, m assurant que les choses ne sauraient tarder à s améliorer, sitôt cette sœur frustrée et un peu méchante, mariée. Nous reprîmes donc la vie à deux, au sein d une famille qui était restée froide et distante, ma belle-mère me pria de faire cuisine à part dans le but, disait-elle, d éviter les ennuis. Je m occupais donc de mes tâches ménagères, préparais à manger et me faisais belle pour un mari tout aussi insensible à mes charmes qu un étranger. Je tenais pourtant le coup et gardais la face notamment avec mes parents que je ne voulais plus embêter avec mes problèmes. Je vivais une vie banale, un quotidien sans intérêt et sans aucun divertissement ; je ne sortais jamais sans mon époux, et les seules destinations permises étaient médicales ou familiales. Je tombais enceinte de mon fils aîné et passais une grossesse fatigante, et jamais mon époux ne céda à l une de mes envies, même pas à celle d un peu de lait caillé que j ai voulu boire et qu il m a refusé, me disant d arrêter mes chichis d enfant gâtée. Arrivée à terme, j accouchais de mon petit Sofiane que Yanis prénomma sans même me demander mon avis. Un ami lui avait suggéré ce «Au bout de quelques mois, j ai craqué, m étant disputée avec sa sœur qui m avait lancé une énième pique relative à mon soidisant passé de fille facile. Je fus déçue et révoltée de le voir prendre le parti de sa sœur disant que j étais une menteuse et que je voulais semer le trouble dans sa famille.» prénom et il l avait directement enregistré sur les papiers du petit. J étais déçue, j avais en tête le prénom de Benjamin depuis très longtemps mais je n en ai rien dit, sachant d avance que je n aurais pas gain de cause et que de toutes façons, les choses étaient faites ainsi. L arrivée au monde de mon petit garçon réussit cependant à m apporter de la gaieté et du bonheur, je le Dolmat el mesrane, un plat au rendez-vous Nous irons à la découverte d un des multiples plats traditionnels du terroir que la vie moderne nous a fait oublier, il s agit de dolmat el mesrane, une denrée rare du XXI e siècle qu on ravive lors de circonstances exceptionnelles. Par H. Belkadi chaque année, les familles se réunissent dans la grande maison pour célébrer ce jour sacré, en compagnie des enfants et des moutons à sacrifier et dans une ambiance de joie et de grande piété. Après le sacrifice, le mouton est partagé avec les proches et les plus démunis, une tradition perpétuée par tous les croyants. Cependant, il reste encore assez de viande dans les foyers pour satisfaire les envies culinaires de chacun des membres de la famille. Les avis et les goûts ne sont pas toujours partagés. Les enfants raffolent de viandes grillées ou frites tandis que les plus âgés se font une joie à l idée de savourer les plats traditionnels qu ils attendent et qu ils ont pris l habitude de déguster durant cette fête sacrée. Le répertoire culinaire algérien est d une grande richesse et pas un seul foyer ne Ingrédients - 2 boyaux de mouton g de viande hachée - 1 œuf - Persil - 2 c. à soupe de riz étuvé - 1 pincée de cannelle - 1 c. à café de poivre noir - 2 c. à soupe de smen ou de beurre - 1 verre d'huile végétale - Un gros oignon - 1 kg de petites pommes de terre saurait célébrer cette fête sans cuisiner les fameux plats de tripes, d abats, de viande, accompagnés de légumes de saison et de pain fait maison. regardais grandir, s épanouir et devenir un petit garçon intelligent et curieux. Mes parents me rendaient visite plus régulièrement et même mon époux avait un peu changé. Il me faisait moins de remarques sur ma façon de tenir la maison et la présence de notre enfant faisait qu on partageait quelques moments de rires ensemble. Du côté privé, les choses n avaient pas autant changé. Ma prise de poids suite à la grossesse a poussé mon époux à renouer avec les remarques désobligeantes. Il me disait que j étais trop grosse et qu il fallait faire un régime en urgence, il ne me touchait plus et se contentait de se glisser dans le lit conjugal très tard la nuit. J étais délaissée et dévastée par tant de méchanceté gratuite par cet homme à qui j avais tout donné et pour qui j avais sacrifié toute ma vie et ma jeunesse. Mon fils était la seule réussite de mon couple, et je faisais tout pour que dorénavant le seul qui compte à mes yeux soit mon bébé. Aujourd hui, et après sept années de vie commune, les choses sont tout aussi affligeantes ; mon époux ne peut s empêcher de me faire des remarques sur tout ce que je fais, jamais un mot gentil ne sort de sa Préparation Laver et gratter les boyaux entiers sur les deux faces en les retournant puis réserver. D'autre part, hacher l'oignon et le persil finement, préparer un hachis avec la viande, le riz, l'œuf, le poivre noir, le sel, la cannelle et 1 cuillère de beurre. Bien mélanger le tout et en remplir les boyaux. Attacher ensuite chaque extrémité des boyaux avec de la ficelle de cuisine. Piquer les boyaux avec une aiguille. Mettre dans une cocotte le beurre restant, l'huile, l'oignon haché, le sel, Par Katya Kaci bouche, et les seules fois où je le vois me sourire sont lorsque je tiens dans mes bras mon fils. Sofiane va à l école et est devenu un petit garçon épanoui et sûr de lui ; comme moi à son âge mais lui veut devenir cuisinier. Mon couple est passé par de très nombreuses crises, j ai failli demander le divorce à plusieurs reprises mais c est en pensant à mon fils, à la vie qu il aurait sans son père et sans ses repères que je me suis à chaque fois résignée à rester. Je ne crois plus en l amour, j estime que ce sentiment qu on prétend noble et inestimable ne saurait exister sans la générosité et le partage. Aimer quelqu un ne signifie pas qu on veuille l accaparer, le dominer et lui ôter tout ce qu il avait avant. L amour doit permettre d acquérir plus de droits, plus de liberté, de se sentir plus belle, plus complète et non l inverse. Je regrette vraiment d avoir succombé à mon cœur, d avoir arrêté mes études, de m être engagée dans une existence qui ne m était pas destinée, mais que faire, je suis seule fautive, je dois assumer mes choix et tout faire pour qu à l avenir, de telles erreurs ne se reproduisent plus avec les êtres qui me sont chers. La recette le poivre, la cannelle et faire revenir. Ajouter 3 verres d'eau, les pommes de terre entières ainsi que les boudins formés en couronne. Laisser cuire à feu doux. Après cuisson, retirer les boyaux et les faire dorer avec du beurre salé dans une poêle en les retournant délicatement. Enlever les fils et couper la couronne en tranches régulières. Servir dans un plat en décorant avec du persil haché et des rondelles de citron. On peut remplacer les pommes de terre par des petits pois ou des navets. Photos : DR

16 magazine femme Le de la Vend Sam. 19 octobre PAGE 14 Page animée par Hayet Ben TRUCS ET ASTUCES Taches d'encre sur sol plastique Pour enlever une tache d'encre sur un sol plastique, additionner de l'eau oxygénée avec quelques gouttes de vinaigre blanc. Frotter la taches d'encre à l'aide d'un chiffon doux Dépoussiérer un radiateur électrique Prendre un cintre, entourer tout autour un chiffon. Passer derrière le radiateur électrique. Pour la façade, utiliser une petite brosse. Passer la brosse sur les grilles pour dépoussiérer et nettoyer les aérations. Pour nettoyer les traces sur le radiateur et raviver la peinture, utiliser une chiffon imbibé d'alcool ménager. Détacher un matelas - Bien aspirer toute la surface du matelas. - Tamponner légèrement les taches avec de l'ammoniaque. - Rincer avec une éponge humide. - Puis sécher complètement le matelas. Petits remèdes quotidiens Aujourd hui, plus que jamais, le stress envahit notre quotidien. Stress au travail, stress à l école, stress de la femme, nous avons même entendu parler de stress des animaux Les études sur le sujet sont innombrables et les méthodes et produits anti-stress fleurissent. Nous sommes tous à l affût de petits miracles qui feront disparaître en quelques minutes ce nœud dans le ventre ou la migraine du dimanche matin. - Diminuer autant que possible les sources du stress - Un plaisir par jour chasse le stress - L activité physique - Manger moins gras, moins sucré et moins salé - Pratiquer l altruisme égoïste! - Cultiver cet optimisme qui permet de transformer les soucis en défis. Finalement, se débarrasser du stress, contre le stress n est pas forcément compliqué ou coûteux - Diminuer autant que possible les sources du stress. Plus simple à dire qu'à faire? Pas forcément! Avec un peu de bonne volonté, c'est facile. Nous sommes soumis à un nombre de sources de stress colossal. Notre organisme est programmé pour résister à, environ, 5 à 7 sources de stress par semaine. Or, nous en subissons en moyenne 50 par jour! Dans la vie de tous les jours nous subissons constamment des sources de stress. Et les mamans, par exemple, en accumulent encore plus que la moyenne (organisation quotidienne, enfants, travail...). L'idéal serait d'essayer de diminuer progressivement certaines sources de stress, celles que l'on peut maîtriser. Il est par exemple préférable de se lever dix minutes plus tôt que de commencer la journée en courant. Couscous aux tripes farcies 4 ou 5 osbanes, 1 kg de couscous roulé, 1 poignée de pois chiches trempés la veille, 1 gros oignon, 1 c. à soupe de concentré de tomates, 3 c. à soupe d huile de table, 2 à 3 carottes, 2 navets de taille moyenne, 2 courgettes de taille moyenne, 1/2 c. à café de poivre noir, 1/2 c. à café de paprika, sel, beurre pour enduire délicatement le couscous Mettez dans la marmite d un couscoussier les osbanes, les oignions émincés, le concentré de tomates, l huile, les carottes et les navets épluchés et coupés en deux et en morceaux de taille moyenne. Ajoutez l huile, les épices et le sel. Faites revenir à petit feu pendant quelques minutes. Photos : DR Qu'est-ce qu'une bonne chaussure? Mouillez ensuite avec presque 2 litres d eau chaude. Remettez sur feu vif et plongez les pois chiches. Après ébullition, placez le haut du couscoussier rempli de couscous sur la marmite. Laissez cuire 1/4 d heure ou jusqu à ce que la vapeur s échappe bien entre les grains de couscous, retirez le couscous et laissez la marmite sur le feu. Aspergez le couscous d 1 bol d eau environ, en libérant les grains les uns des autres. Laissez gonfler quelques minutes. Ajoutez maintenant la courgette car elle cuit plus vite que les navets et les carottes et le couscous. Remettez sur la marmite. Répétez cette opération une seconde fois en aspergeant d eau salée et remettez une 3 e fois si nécessaire. Souris d agneau fondante De belles souris d'agneau, herbes Provence, 1 tête d'ail, 3 oignons, 5 carottes, 4 tomates concassées, 10 pommes de terre, 1 branche de céleri, 1 cube de légume, 1 c. à c. coriandre moulue, 1 c. à c. de noix de muscade moulue, sel, poivre. Rincez les souris d'agneau sous l'eau. Emincez les oignons. Epluchez les carottes et coupez en bâtons, coupez le céleri en petits morceaux, épluchez les pommes de terre et laissez-les tremper dans l'eau pour éviter qu'elles noircissent. Prendre une cocotte en fonte, faire cuir les souris d'agneau sous toutes les faces, les retirez et placez les oignons émincés, les faire revenir doucement, ajoutez les herbes de Provence, le céleri émincé, le cube de légume puis remettre les souris d'agneau. Ajoutez la tomate concassée, le coriandre, la muscade, sel, poivre, la tête d'ail entière et couvrir d'eau. Dès que cela arrive à ébullition, couvrir, baissez le feu et laissez mijotez 1heure 30 minutes, voire un peu plus. L'idéal serait de faire cette opération la veille et faire la deuxième cuisson le lendemain. Si possible le lendemain, ajoutez les carottes et les morceaux de pommes de terre et placez la cocotte dans le four avec le couvercle légèrement entrouvert et cuire 1heure 30 minutes à 180. La viande sera confite et fondante, un pur bonheur pour les grands adeptes de la souris d'agneau ou autre morceaux d'agneau à mijoter longtemps. C'est une chaussure qui vous permet d'être bien stable sur vos deux pieds, avec suffisamment d'espace au bout des orteils de façon à empêcher tout frottement. Quand vous essayez des chaussures, faites-le de préférence l'après-midi ou le soir, quand vos pieds sont déjà un peu gonflés. Gardez-les un moment aux pieds et faites quelques pas. Enfilez aussi les deux chaussures, car on n'a pas toujours les deux pieds identiques. A la fin, beurrez légèrement le couscous et versez dans un plat creux. Une fois les osbanes et les pois chiches cuits, disposez-les sur le couscous avec les légumes et arrosez de bouillon selon votre goût.

17 Sports Vend Sam. 19 octobre PAGE 15 LES VERTS BIEN PARTIS POUR S OFFRIR UNE QUATRIÈME QUALIFICATION EN PHASE FINALE DE LA COUPE DU MONDE FOOTBALL Le chapeau 3 à l horizon pour l Algérie Le classement Coca-Cola/Fifa du mois d octobre, publié jeudi, a confirmé les tendances émises avant le déroulement des 69 joutes (amicales et officielles) programmées lors de cette date fixée par l instance faîtière du football. Incontestablement, l Algérie sera, en cas de qualification le 19 novembre prochain à Blida face au Burkina Faso, intégrée dans le chapeau 3. Mohamed Bouchama- Alger- (Le Soir) - A quelques détails près, le tableau mondial des sélections est marqué par une stabilité profitable aux grandes écuries européennes. Sans surprise, l Espagne a conforté son leadership grâce à deux nouvelles victoires (Biélorussie et Géorgie) acquises lors des deux journées de clôture des éliminatoires du Mondial Dans le top 10, la «Roja» est désormais suivie par la Mannschaft de Löw qui a coiffé au tableau l Argentine. Les Argentins font partie des trois pays sud-américains à faire partie du lot des dix premiers au monde, selon le classement de ce mois d octobre. La Colombie et l Uruguay en sont les deux autres sélections de la zone Amsud à contempler le groupe des dix meilleures nations. Les cinq autres formations européennes sont la Belgique (5 e, +1), Suisse (7 e, +7), l Italie (8 e,-4) et l Angleterre (10 e, +7). Ce léger remaniement dans le classement mondial est observé dans le reste du tableau que la Fédération internationale prendra en considération pour effectuer son tirage au sort du prochain Mondial brésilien prévu le 6 décembre prochain à Costa do Sauípe, à Bahia. La procédure a été confirmée au début de ce mois par la commission d organisation de la Coupe du monde Celle-ci a indiqué qu outre le Brésil, pays hôte, désigné d office tête de série du groupe A, les sept autres têtes de série seront puisées parmi les équipes les mieux classées dans le classement mondial du mois en cours et que, par ailleurs, ce dernier déterminera les têtes de séries du tirage au sort des barrages de la zone européenne programmé ce lundi à Zurich. Aussi, la composition du chapeau 1, celui qui regroupera les têtes de série, est à une exception près connue. On y trouvera le Brésil (pays hôte), l Espagne (1 re au classement Fifa), l Allemagne (2 e ), l Argentine (3 e ), la Colombie (4 e ), la Belgique (5 e ) et la Suisse (7 e ). Le 8 e ticket sera attribué soit à l Uruguay, 6 e au classement mais qui doit valider sa qualification en phase finale lors de la double explication face à la Jordanie, représentant asiatique dans le barrage intercontinental. Si les Albicelestes trinquent devant les Nashamas, ce sont les Pays-Bas (8 e au classement Fifa) qui prendront leur place parmi les têtes de série. Les Néerlandais dépassent, dans cet ordre, l Italie (8 e ex æquo) de quelques centièmes (1 135,95 points contre 1 135,61 points). Les deux chapeaux pour le tirage au sort des barrages européens seront constitués du Portugal (14 e ), la Grèce (15 e ), la Croatie (18 e ) et l Ukraine (20 e ) versés dans le pot 1 dont les équipes affronteront celles du pot 2 qui comprend la France (21 e ), la Suède (25 e ), Roumanie (29 e ) et l Islande (46 e ). Les barrages européens, ceux du continent africain et les deux matches intercontinentaux Nouvelle-Zélande (Océanie)- Mexique (Concacaf) et Uruguay (Amsud)- Jordanie (Asie) désigneront les onze derniers qualifiés à la phase finale. Outre le Brésil, pays hôte du grand rendez-vous de 2014, 20 autres équipes sont déjà qualifiées pour la Coupe du monde : l Allemagne, l Angleterre, l Argentine, l Australie, la Belgique, la Bosnie-Herzégovine, le Chili, la Colombie, la République de Corée, le Costa Rica, l Équateur, l Espagne, les États-Unis, le Honduras, l Iran, l Italie, le Japon, les Pays-Bas, la Russie et la Suisse. Le chapeau 3 pour l Algérie Classés 32 e lors du classement rendu public jeudi passé, les Verts, qui doivent composter leur qualification à la phase finale du Mondial brésilien à l occasion de la seconde manche, le 19 novembre prochain à Blida, contre le Burkina Faso, seront versés dans le chapeau 3. En effet, le chapeau 2 sera composé des huit équipes ayant assuré leur qualification et dont le classement durant ce mois d octobre est bien meilleur que celui des Algériens. Il s agira des sélections de l Uruguay (ou des Pays- Bas en cas d élimination des Uruguayens face à la Jordanie dans le barrage Asie Amsud), de l Italie, l Angleterre, le Chili, les USA, du Portugal et de la Grèce (en cas de qualification dans les barrages) et de la Bosnie- Herzégovine. Comme le second chapeau, ce pot est soumis à des réserves. Plusieurs formations ne sont pas encore assurées de faire le voyage au Brésil. Certaines, dans la zone européenne exclusivement peuvent même se retrouver nez-à-nez lors du tour des barrages. D où la probabilité de voir quelques strapontins se libérer au lendemain de ce tour de vérité. C est la même logique qui présidera pour définir le nom des sélections qui seront injectées dans les deux derniers chapeaux. Outre la Russie (qualifiée et classée 19 e ), on pourra également trouver dans ce lot la Croatie (18 e ), l Ukraine (20 e ), la France (21 e ), la Suède (25 e ) et la Roumanie (29 e ) mais aussi la Côte d Ivoire (17 e ), le Ghana (23 e ), le Mexique (24 e ), le Costa Rica (31 e ), l Algérie voire le Nigeria (33 e ) et le Honduras (34 e ). Des treize équipes, deux sont déjà qualifiées (Russie, Costa Rica et Honduras) et deux ont pris une sérieuse option pour le Brésil. Il s agit des Africains de la Côte d Ivoire (3-1 face au Sénégal) et du Ghana qui a étrillé l Égypte (6-1) à Kumasi, mardi passé. Ce qui laisse trois places à partager entre les huit équipes en instance de qualification mais aussi dans l attente des places qui se libèreront depuis le chapeau 2. M. B. Sofiane Feghouli : «La qualification sera difficile, mais pas inaccessible» L'international algérien, Sofiane Feghouli, a reconnu hier vendredi que la qualification des Verts à la prochaine Coupe du monde de football sera difficile mais loin d'être inaccessible face au Burkina Faso lors du barrage retour le 19 novembre prochain à Blida (défaite à l'aller : 3-2). «C'est embêtant de perdre de cette manière mais il faut se projeter sur l'avenir. Au Burkina, on a joué en pleine après-midi, sous un soleil de plomb, c'était éprouvant. On verra ce que vaut le Burkina en novembre prochain, à Blida, en nocturne», a déclaré le joueur de Valence (Liga espagnole). «Les Burkinabés s'appuient sur de fortes individualités, mais on est aussi solides et on reste déterminés à l'emporter et à se qualifier. (...) A tête reposée, je pense qu'on ne doit s'en prendre qu'à nous-mêmes, on a eu l'occasion de tuer le match, on ne l'a pas fait. Si on gagne 1-0 au retour, ça nous suffira, on en est conscients», INTER MILAN a-t-il ajouté. Feghouli (23 ans) a assuré, en outre, que ses coéquipiers et lui vont «tout donner pour se qualifier», estimant que si par malheur l'équipe nationale venait d'être éliminée, «c'est que le Burkina aura été plus fort». Le milieu offensif des Verts a été crédité d'une belle prestation samedi passé à Ouagadougou,avec à la clé un but inscrit, son cinquième personnel en 16 matches disputés sous les couleurs de la sélection algérienne. Ishak Belfodil : «Je ne veux pas un poste de titulaire» L'attaquant international algérien de l'inter Milan, Ishak Belfodil, a affirmé qu'il ne visait pas un poste de titulaire avec son équipe car ceci signifiait «peu» vu que l'effectif change de match en match, mais qu'il voulait être toujours en forme. «Je me sens mieux chaque jour et j'espère, tôt ou tard, être toujours en forme. Le poste de titulaire signifie peu pour moi car le Onze de départ de l'équipe change beaucoup de match en match», a déclaré Belfodil, «Ce qui est sûr, c'est que je travaille quotidiennement pour gagner ma place sur le terrain, mais c'est clair que, dans une équipe comme l'inter, la concurrence est rude», a-t-il reconnu. Interrogé sur son rôle préféré sur le terrain, l'ancien joueur de Parme n'est pas allé par quatre chemins en affirmant qu'il voulait évoluer en tant qu'avant-centre et non pas sur le flanc ou derrière les attaquants. «Si je ne touche pas le ballon pendant plusieurs minutes, je me sens inutile à l'équipe, même si j'ai marqué deux buts auparavant. Je veux au moins toucher la balle en faisant une passe», a-t-il expliqué. Les supporters, qui ont envoyé leurs messages à l'émission, ont demandé à Belfodil plus de lucidité devant les cages adverses : «Même les entraîneurs me le demandent et ils ont raison. Je dois être plus lucide devant les bois pour attaquer le gardien. C'est un aspect sur lequel je dois travailler», a avoué l'international algérien. En dépit de ses belles prestations avec Parme, son ex-club durant la saison où il a joué 34 matches pour 8 buts inscrits, Belfodil (21 ans) a voulu rester modeste, estimant qu'»en réalité, il n'avait pas montré grand chose». L'attaquant de l'inter Milan, qui affirme que son point fort est son caractère car il a grandi dans une région difficile, a terminé en évoquant la sélection algérienne où il n'est pas convoqué fréquemment. «Nous avons une bonne équipe avec beaucoup de jeunes qui évoluent dans de grands clubs. Nous sommes capables d'obtenir de bons résultats», a conclu le jeune joueur algérien. Photo : Samir Sid ECHOS DU BURKINA FASO Bakary Koné forfait Le défenseur central international burkinabé, Bakary Koné, blessé à la cuisse, est forfait pour le match retour face à l'algérie, prévu le 19 novembre au stade Mustapha-Tchaker de Blida (19h15), comptant pour le tour des barrages qualificatif au Mondial 2014 de football. Le joueur de l'olympique Lyon (Ligue 1 française) a quitté le terrain au bout de cinq minutes de jeu, lors du match aller disputé face aux Verts samedi dernier à Ouagadougou (3-2). Après avoir passé une imagerie à résonance magnétique (IRM), le résultat n'était pas pour rassurer le joueur et l'encadrement technique des «Etalons», puisque Koné devra observer un repos de cinq semaines, ce qui va le priver du match retour face à l'algérie, précise la même source. Outre Koné, le Burkina Faso devra se passer des services du milieu de terrain Mohamed Koffi (Petrojet FC/Egypte), suspendu pour la manche retour. Alain Traoré de retour L'international burkinabé du FC Lorient Alain Traoré, éloigné des terrains depuis plus d'un mois à cause d'une déchirure au quadriceps contractée lors du match contre Valenciennes FC en championnat de France, devrait reprendre avec le groupe le 28 octobre, a indiqué le club français de Ligue 1 de football. Le milieu offensif des Etalons du Burkina Faso «poursuit sa préparation individuelle avec Florian Simon. Il devrait reprendre avec le groupe le 28 octobre», précise le site officiel du FC Lorient. Agé de 22 ans, Alain Traoré n'a joué que 77 minutes depuis le début de la saison avec son club en championnat de L1. Il avait manqué les barrages aller qualificatif au mondial-2014 contre l'algérie (3-2) du samedi dernier au stade 4-Août de Ouagadougou. Considéré comme un élément essentiel dans les plans de l'entraîneur Paul Put, Alain Traoré espère être remis sur pied avant le match retour face à l'algérie, prévu le 19 novembre prochain à 19h15 au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Fracture de l'avant-bras d Aristie Bance L'international Burkinabé de Fortuna Dusserldorf Aristide Bance, souffre d'une fracture de l'avant-bras, a annoncé mercredi dernier le club allemand de seconde division de football. Le blessure de l'attaquant des Etalons a été diagnostiquée à son retour de l'équipe nationale après le match face à l'algérie (3-2) en barrages aller qualificatif à la Coupe du monde 2014, disputé samedi dernier à Ouagadougou, précise le site officiel du club allemand. Aristide Bance qui souffrait déjà d'une fracture ancienne a disputé cette rencontre avec une attelle, mais il a souffert à un autre endroit de la fracture de l'avant-bras, explique la même source. A l'aide d'un plâtre spécial, le buteur du club allemand devrait reprendre prochainement les entraînements, selon son équipe. Aristide Bance avait inscrit le troisième but de la sélection nationale du Burkina Faso face à l'algérie (3-2) sur un penalty gracieusement accordé par l'arbitre zambien Janny Sikazwe. Il avait auparavant raté un premier penalty à la 43 e minute, brillamment arrêté par le gardien M bolhi.

18 Sports Vend Sam. 19 octobre PAGE 16 FOOTBALL CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 (8E J) Choc à Tizi-Ouzou, la JSMB et le CRBA à la recherche de leur première victoire La 8 e journée du championnat professionnel de football Les Constantinois auront à cœur de impérativement trouver la bonne formule d'algérie, qui ont mal entamé la saison, confirmer leur regain de forme, et surtout pour renouer avec le succès, d'autant que espèrent retrouver leurs repères, et cela de Ligue 1, prévue aujourd hui, offre un plateau royal essayer de se hisser à la seconde place l'entraîneur suisse, Alain Geiger, de plus passera inéluctablement par un succès avec le choc entre la JS Kabylie et l'es Sétif, alors que la au classement, dans le cas d'un faux pas en plus contesté, se trouve sur une siège face à Béjaïa. La JSMB, sans la moindre JSM Béjaïa et le CRB Aïn Fakroun continueront à chercher leur première victoire de la saison. de la JSK face à l'entente. Le match éjectable. Le CR Belouizdad (7 e, 10 pts), victoire depuis l'entame du championnat, devrait, a priori, revenir aux locaux, même qui commence à retrouver des couleurs va chercher à surprendre l'usmh sur son si les coéquipiers de Mohamed Amroune depuis quelques journées, effectuera un terrain, même si sa mission est d'ores et JSK-ESS, où le 2 e au classement face Aït Djoudi, qui vont être certainement ne vont pas se présenter au stade déplacement périlleux à Béjaïa pour donner la réplique au MOB (14 e, 4 pts). Les journée, figure également une explication déjà délicate. Au programme de cette 8 e au leader, va certainement éclipser les poussés par un large public. L'enjeu de Hamlaoui en victime expiatoire. autres matchs de cette journée qui intervient après la pause observée en raison équipes, même si les observateurs prédipionnat, le RC Arbaâ, qui partage la 3 e restent sur une défaite à Oran face au Eulma (12 e, 7 pts) et l'usm Alger (5 e, 12 cette rencontre sera grand pour les deux La surprise de cette entame de cham- Crabes seront appelés à réagir, eux qui qui s'annonce très disputée entre le MCE du match de l'équipe nationale face au sent un match équilibré et ouvert à tous place avec le CSC, se déplacera à Alger MCO (2-0). Le Chabab, quant à lui, effectuera le voyage avec la ferme intention de mis à rude épreuve par une formation eul- pts). Le club algérois sera certainement Burkina Faso (2-3), disputé samedi dernier à Ouagadougou, comptant pour l'aller avaient déjà réussi à frapper un bon coup stade Omar-Hamadi. préserver son invincibilité, entamée mie, à la recherche de sa première victoi- les pronostics, d'autant que les Sétifiens pour donner la réplique au MC Alger, au du tour des barrages qualificatif au à Tizi-Ouzou. Le CS Constantine (3 e, 13 Les joueurs de l'entraîneur Si Tahar depuis trois journées. re à domicile. Les deux derniers matchs, Mondial La JSK (2 e, 14 pts) va pts), invaincu en championnat depuis la Chérif El Ouazzani vont chercher à confirmer les excellents résultats réalisés sur une victoire à Aïn Fakroun (2-1), MC Oran, s'annoncent équilibrés et L'USM Harrach (13 e, 7 pts), qui reste CABB Arréridj-ASO Chlef et JS Saourachercher à l'emporter face au double 14 e journée de l'exercice précédent, soit tenant du titre (1 er, 16 pts), pour lui ravir le 23 matchs, accueillera le CRB Aïn jusque-là, devant une équipe du MCA, en accueille la JSM Béjaia, désormais dirigée par le Franco-algérien, Kamel équipes locales partiront avec l'avantage ouverts à tous les pronostics, même si les poste de leader, une mission qui reste Fakroun, le nouveau promu, à la perte de vitesse, et qui reste sur trois dans les cordes des joueurs de Azzedine recherche de son premier succès en élite. matchs sans victoire. Le Doyen devra Djabour. Les Harrachis, vice-champions de jouer à domicile. A peine arrivé, l enfant d Akbou qui a pris officiellement ses fonctions dimanche à la tête de la barre technique s est vite mis au travail pour mettre en œuvre son plan d attaque face aux Harrachis. Kamel Djebour qui ne veut surtout pas débuter son travail avec un échec n a rien laissé au MO BÉJAÏA «Gagner le CRB pour aborder sereinement la JSMB» Le milieu de terrain mobiste, Malek Ferhat, parle des trois prochaines rencontres à domicile. En recevant le CRB, les Crabes auront à cœur d empocher les trois points pour aborder sereinement le prochain derby contre la JSMB. Le nouveau technicien mobiste, Amrani a profité de cette trêve pour organiser un stage d une semaine à Tipaza afin de mieux connaître son groupe et préparer ses trois prochains rendez-vous consécutifs à domicile. Dans cet entretien, le milieu de terrain vert et noir Malek Ferhat revient sur cette préparation et cette délicate mission qui attend ses partenaires pour ces trois matches avec un objectif d empocher au moins 7 points sur les 9 en jeu. LSA : Le MOB vient d effectuer un stage d une semaine. Comment s est passé ce séjour à Tipaza? Le stage de Tipaza a été très bénéfique. On a disputé 2 matches amicaux face d abord à l EN militaire que nous avons gagné par deux buts à un, puis contre le RCA qui s est aussi terminé à notre avantage un but à zéro. Des matches amicaux d un niveau appréciable, qui ont aussi permis d améliorer la cohésion du groupe. Le stage a été également une occasion au coach de se faire une idée précise sur l état actuel et le niveau de chacun des joueurs, pour mieux préparer les prochaines rencontres, très importantes, que nous n avons pas le droit de rater à domicile pour engranger le maximum de points. Quel a été le discours de l entraîneur? Le coach a tenu un discours clair. Il a insisté sur le travail, le sérieux et la rigueur aux entraînements. L entraîneur a exigé aussi le respect de ses consignes si on veut avancer dans notre travail, réussir dans notre mission de redresser la barre et s éloigner rapidement de cette zone rouge. Le MOB a été quelque peu secoué par toutes ces turbulences après le limogeage de l entraîneur et un changement à la tête du staff dirigeant. Estce que cela a influé négativement sur le mental du groupe? Pas du tout! Les joueurs ne s occupent pas de ces détails. Les dirigeants ont jugé utile d apporter des changements à la tête de la barre technique. Ils ont leurs raisons. C est un volet qui demeure du ressort exclusif des dirigeants. les joueurs, eux, sont appelés à faire leurs preuves uniquement sur le terrain. Vous allez recevoir consécutivement, à trois reprises, sur votre terrain, d abord le CRB, ensuite le derby face à JSMB avant de recevoir l ESS. Trois matches qui s annoncent très difficiles. Comment se présente la préparation de ces trois rendez vous? Il n y a pas de matches faciles. Toutes les rencontres sont difficiles. Il n y a pas de préparation spécifique. On se prépare de la même façon. On prépare match par match. Pour le prochain rendez-vous de ce samedi contre le CRB, on n a pas d autre choix que de tout faire JSM BÉJAÏA Test de vérité pour Djebbour Les Béjaouis ont effectué leur dernière séance d entraînement au stade de l Unité maghrébine, hier, dans la matinée, avant de regagner par avion, en début d après-midi, la capitale en prévision de la confrontation contre la formation banlieusarde de l USM El Harrach, prévue ce samedi au stade de Lavigerie, à 15h. Une chaude empoignade en perspective qui aura valeur de test pour le nouveau coach vert et rouge, Kamel Djebour. pour empocher les trois points de cette rencontre. On s est préparé en conséquence. Le groupe est hyper motivé pour ne pas rater ce rendez-vous si on veut se maintenir en Ligue 1. Nous allons aborder les autres rencontres chez nous avec la même motivation : empocher au moins 7 points sur les 9 en jeu. Juste après le CRB, ce sera le grand derby béjaoui contre la JSMB. Comment se présente ce premier derby de l histoire des deux équipes de la Soummam en Ligue 1? Sincèrement, pour l instant les joueurs sont totalement concentrés sur le match de samedi contre le CRB. Une importante rencontre qu il est impératif de gagner pour espérer aborder dans de bonnes dispositions mentales ce derby. Le MOB est réputé aussi pour ses nombreux supporters qui sont très exigeants. Comment vivez vous cette pression? La pression des supporters peut se répercuter négativement sur le rendement des joueurs. Jouer la peur au ventre diminue énormément le rendement des joueurs. Je profite de cette occasion, tout en souhaitant une bonne fête de l Aïd à nos supporters, pour leur demander de rester derrière leur équipe pour l aider dans ces moments difficiles. Il faut croire en cette équipe. Les joueurs sont conscients de leur mission et déterminés à se surpasser pour sortir rapidement de la zone dangereuse et assurer le maintien en Ligue 1. Propos accueillie par A. Kersani hasard en essayant de mettre le maximum de chances de son coté pour réussir un bon résultat devant l USMH. En expliquant sa méthode de travail à son groupe, Kamel Djebour a longuement insisté sur la discipline, le sérieux et la rigueur dans le travail ainsi qu une grande générosité dans l effort et surtout le jeu collectif pour réussir un résultat positif devant un onze harrachi qui, faut-il le souligner, se présentera avec les mêmes intentions de renouer avec le succès pour s éloigner la zone des relégables. Voulant offrir toutes les conditions pour une préparation dans le calme et la sérénité, l ancien technicien du Stade malien et de l AJ Auxerre est allé jusqu à interdire toute déclaration à la presse à ses joueurs. Les partenaires de Zafour qui ont bénéficié de deux jours de repos pour passer les fêtes de l Aïd avec leurs proches ont replongé dans le bain des entraînements mercredi dernier. Auteur d une entame de saison catastrophique sans la moindre victoire après huit matches, le onze vert et rouge a été sèchement secoué par les dirigeants afin de se ressaisir dès cet après-midi à travers un résultat probant face à El Harrach. Conscient de la dure épreuve que traverse son groupe depuis notamment l humiliante défaite face à l Aigle noir de Sétif (5-0), le technicien émigré de la JSMB a mis aussi l accent sur le coté psychologique pour permettre à ses joueurs d aborder dans de bonnes dispositions mentales ce rendez-vous d El Harrach. A Kersani Championnat de Ligue 1 de football (8 e journée) : Aujourd hui : Alger (1 er -Novembre) : USM Harrach-JSM Béjaïa (15h) Bordj : CABB Arreridj-ASO Chlef (18h) Tizi-Ouzou : JS Kabylie-ES Sétif (17h45) Alger (Omar-Hamadi) : MC Alger-RC Arbaâ (18h) El Eulma : MC El-Eulma-USM Alger (18h) Constantine : CS Contantine-CRB Aïn Fakroun (18h) Béchar : JS Saoura-MC Oran (15h) Béjaïa : MO Béjaïa-CR Belouizdad (18h) JS KABYLIE Le match-référence? Auteurs d une entame de championnat qui a suscité un engouement sans pareil depuis plusieurs saisons, les Canaris sauront ce samedi soir où ils en sont vraiment puisqu ils auront à leur programme l adversaire considéré comme la référence depuis quelque temps. L Entente de Sétif devrait, en effet, servir de réel baromètre pour une équipe de la JSK qui, il faut tout de même le dire, a su franchir sans grand dommage les tests qui lui étaient imposés jusque-là même si en certaines occasions, contre le CRB au 20-Août et lors du dernier déplacement à Chlef, les hommes d Ait Djoudi avaient de quoi espérer largement mieux. Pour tout dire, c est un début de saison qui a mis l eau à la bouche de plus d un en Kabylie et partout ailleurs où la JSK a de nouveau droit de cité. Ceci bien qu il faille se garder de croire aussi tôt que les Canaris vont «casser la baraque» comme ne cesse de prévenir Azzedine Ait Djoudi, il est vrai mieux placé que quiconque pour déceler des lacunes dans son ensemble au point où il s est déjà penché sur les «retouches» que subira son effectif lors de la prochaine ouverture du mouvement de joueurs. Asselah et compagnie ont démontré à leur staff qu ils ne sont pas des «bras cassés», mais dans ses convictions, Ait Djoudi sait que son équipe peut faire mieux, et quelle belle occasion lui offre ce rendez-vous avec les Sétifiens pour se situer par rapport au premier favori pour se succéder à luimême dans le palmarès du championnat et, à l occasion, lui ravir la première place. Tout un programme donc pour une équipe de la JSK qui, la vielle de ce sommet, n était pas sûre de compter dans ses rangs sur les services de celui qui mériterait d être attentivement suivi par coach Vahid, le défenseur central Djamal Benlamri. Une grosse défection s il s avère que l ex-nahdiste est inapte pour ce que l on pourrait considérer comme le premier tournant de la saison et peut-être le vrai match-référence pour une équipe à la reconquête de son lustre d il n y a pas longtemps. M. Azedine MC EL EULMA Enfin, la première Les Vert et Rouge occupent à l issue de la septième journée la peu reluisante place de 11 e au classement, n ayant récolté que le tiers des points possibles. Sur les sept points, six ont été arrachés à l extérieur avec une victoire et trois nuls. Sur le ground de Messaoud-Zeghar, les supporters se demandent s il ne vaut mieux pas jouer tous les matches à l extérieur. En recevant aujourd ui les gars de Soustara, ils doivent et peuvent impérativement remporter les trois points comme la saison passée sinon et par la même arracher la première victoire, à domicile, cette saison. L équipe, qui s est préparée sérieusement en jouant même un match amical contre le CA Batna, est au complet à part Ousserir blessé qui cédera sa place au jeune Mahsas qui n a pas démérité jusqu ici. Gharbi aussi rétabli sera de la partie, de même que Derrardja et le jeune Sakhi qui doit être aligné au côté de Hamiti, encore convalescent mais qui tient à jouer contre l USMA. Yaïche n a d autres choix que d aligner les meilleurs et jouer carrément l offensive en optant pour un milieu renforcé afin de priver les chevronnés joueurs de Courbis qui jouent un excellent football avec la fougue en plus du vieux Khoualed, la «vista» de Zemamouche en grande forme en ce début de saison. La partie sera donc âprement disputée et reviendra au plus volontaire et sera déterminante pour le groupe des Vert et Rouge condamné à se surpasser pour chasser la guigne qui le poursuit sur le tapis de Messaoud-Zeghar. Un véritable défi pour Yaïche et sa troupe s ils veulent retrouver la confiance des supporters qui seront nombreux à les encourager. Mostefa Djafar

19 Sports Vend Sam. 19 octobre PAGE 17 LE FOOTBALLEUR BLOQUÉ AU QATAR ESPÈRE ÊTRE LIBÉRÉ FIN OCTOBRE Le cauchemar d un Franco-algérien Zahir Belounis, footballeur franco-algérien bloqué au Qatar suite à un conflit salarial avec son club, devrait être libéré fin octobre, a-t-il confié vendredi au micro d'europe 1, en assurant, cependant, ne pas vouloir retirer sa plainte. «Depuis une semaine, les négociations avancent bien (...) et le gouvernement qatari a dit de manière officielle à l'ambassade de France que je pourrais rentrer chez moi à la fin du mois», a assuré Zahir Belounis, 33 ans. Le joueur est en conflit depuis début 2013 avec le club de 2 e division qatarie d'al Jaish, à Doha, où il avait pour la première fois chaussé les crampons en «Mais je ne retire pas ma plainte!», a insisté le joueur, originaire du Val-de-Marne (région parisienne), et qui avait porté le maillot national qatari en 2010, pour la Coupe du monde militaire au Brésil, après avoir été naturalisé. «Le jour où je rentre, invitez-moi : j'ai d'autres choses à dire, je ne peux pas tout dire, je ne suis pas sorti», a-t-il lancé. Zahir Belounis s'était décidé à porter plainte en février 2013, le club ayant cessé de lui verser son salaire. «Ils ne me paient plus, plus un centime depuis un an et demi», a rappelé le joueur hier vendredi, revenant sur la réaction des dirigeants d'al-jaish lors de son action en justice. D'autres footballeurs avant Belounis «Ils l'ont mal pris, a-t-il expliqué. «J'ai demandé mon exit visa (ndlr : visa de sortie) pour rentrer, pour jouer en France. On m'a dit non. (...) Chaque mois, devant l'ambassade, le club me dit : «Zahir, retire ta plainte, tu auras ton exit visa. C'est clair.» «Ici, vous êtes parrainé par une personne ou une entreprise, et grâce à cet exit visa, ils ont le droit de vous donner l'autorisation de quitter le pays ou non. Vous imaginez bien que chaque employé au Qatar réfléchit à deux fois avant d'attaquer son employeur», a expliqué le footballeur, une de ces victimes parmi des centaines d'autres de ce système du kafala, en vigueur dans les pays du Golfe, où chaque salarié est en fait la quasi propriété de son «sponsor». Belounis est représenté en France par M e Frank Berton, avocat au barreau de Lille, comme trois autres Français actuellement bloqués au Qatar. Début octobre, M e Berton avait menacé de porter plainte contre l'emir de ce petit émirat du Golfe si la situation de ses clients n'avait pas évolué d'ici le 21 octobre. Deux autres joueurs ayant évolué en France, l'attaquant international marocain Youssouf Hadji (ex- Bastia et Rennes) et un autre Marocain, Abdeslam Ouaddou (ex- Valenciennes et Nancy), ont vécu des histoires similaires à celle de Zahir Belounis. Ils sont restés bloqués au Qatar pendant des mois suite à des conflits avec leurs clubs respectifs du Al-Arabi Doha (1 re division du Qatar) et de Lekhwiya. ITALIE Maradona doit toujours 39 millions d'euros au fisc Des fonctionnaires du fisc italien ont remis à la star du football Diego Maradona, en visite à Milan, une mise en demeure de sa dette de 39 millions d'euros d'impôts, a annoncé l'agence Ansa hier vendredi. Maradona a signé cette mise en demeure, selon l'ansa. Elle pourrait permettre au fisc de saisir des sommes éventuellement touchées par l'ex-n 10 argentin, reçu à Milan par un journal sportif italien qui publie une collection de DVD de sa carrière. Le conflit de Maradona avec le fisc italien remonte à ses années napolitaines ( ), et de condamnations en appels, n'a toujours pas été résolu. Maradona avait été condamné en 2005 à payer 37,2 millions d'euros, dont 23,5 d'intérêts, pour fraude fiscale, par la Cour de cassation. Et depuis, des intérêts ont couru. La justice italienne avait décidé le 3 novembre 2011 de reprendre à zéro le procès pour des erreurs de procédure. Cela avait été interprété comme une victoire par l'avocat de Maradona en Italie, Angelo Pisani, mais le fisc avait assuré que Maradona lui devait toujours de l'argent. Depuis, une sentence de la Commission tributaire de la province de Naples du 10 janvier 2013, rendue définitive par absence d'appel, a rendu inadmissible tout recours de Maradona. Champion du monde en 1986 avec l'argentine, Maradona a marqué 115 buts en 259 matches pour Naples, où il est toujours adulé. Avec lui, le Napoli a décroché ses deux seuls titres de champion d'italie (1987, 1990). Ancien sélectionneur de l'argentine ( ), Maradona est aujourd'hui ambassadeur sportif des Emirats arabes unis après son départ en 2012 du club local d'al Wasl. HANDBALL A moins de deux mois de l entame de la 21 e édition de la Coupe d Afrique des nations, notre équipe nationale messieurs va entamer le dernier cycle préparatoire. Sous la conduite de Zeguili et du DTN Kheraïfia Habib, 20 joueurs issus du championnat national seront présents au stage prévu dès aujourd hui et jusqu au 24 octobre courant, à l hôtel Forsene de Baraki. Parmi l effectif retenu à ce regroupement, figure le gardien À QUELQUES SEMAINES DE LA 21 e CAN La dernière ligne droite de but Slahdji de retour après avoir «boudé» la formation Gardiens de but : Slahdji Abdelmalek, Benmenni Abdellah (GS Pétroliers) / Kerbouche Samir (CRB Baraki) / Senouci Abdelkader (ES Ain Touta) Joueurs de champ : Chahbour Riadh, Zouaoui Hamza, Remili Hamza, Berkous Messaoud, Boudrali Hichem, Fredj Hamza,, Zamoum Anis, Berriah Abderrahim (GS Pétroliers ) / Daoud Hichem, Cheikh Salah-Eddine, Gaceb Effectif retenu : Abdelkader (HBC El Biar) /Belaïd Mohamed-Amine, Hamoud Ayat Ellah Khomeini (ES Aïn Touta). Kaâbache Hichem, Boukhmis Tarek, Bouriche Mouloud (JSE Skikda) / Arib Réda, Farhi Maâmar (MC Saïda) / Hedjaïdji Abdelhafid (CRB Baraki)/ Aïchouche Saâd (O El Oued). Boultif Sassi ( Nasr Dubai) ) / Rahim Abdelkader (Nîmes D1) / Yahia Sid-Ali (Aix-en-Provence- D1 /France ) / Boubayou Malik (Nîmes D1) / Mokrani nationale depuis l ère de Bouchekriou. Il y aura aussi l incorporation de nouveaux éléments, à savoir Belaïd Mohamed-Amine, Arib Réda, Farhi Maâmar et Aïchouche Saâd. Par contre, Bousmal Adel et Barka Brahim ont dû déclarer forfait suite à des blessures. Au lendemain de ce stage, la formation algérienne ralliera la république de Tchéquie où elle séjournera jusqu au 3 novembre prochain pour y effectuer un stage précompétitif ponctué par quatre matches amicaux internationaux face à des clubs de première division nationale locale. Dans ce pays, les joueurs évoluant à l étranger intégreront la sélection nationale pour y rester jusqu à la CAN Pour rappel, notre équipe nationale disputera la 21 e CAN dans le groupe B, aux côtés du Maroc, de l Angola, du Congo Brazzaville, du Congo démocratique et du Nigeria. H. C. Mohamed (US Dunkerque D1 / France) Soudani Rabah (Nantes D2) / Benali Omar (Cherbourg D2 ) / Chentout Khaled (D1 /Norvège). Staff : Entraîneurs : Zeguili Reda et Kheraïfia Habib (DTN) Mouici Kamel / Staff medical : Mellal Youcef / Kiné : Mahiout Belkacem / administrateur : Herdjani Mustapha. Le boxeur algérien Chouaib Bouloudinet (-91 kg) s'est qualifié hier pour les 8 es de finale des Championnats du monde qui se déroulent du 13 au 26 octobre à Almaty (Kazakhstan). Bouloudinet, n 9 mondial et médaillé d'or aux Jeux méditerranéens de Mersin en Turquie (18-30 juin), s'est imposé aux 16 es de finale face au Suédois Richards Gabriel sur le score de 3-0. En huitième de finale, Bouloudinet affrontera lundi prochain, le n 8 mondial de la catégorie des -91 kg, le Cubain Savon Erislandy. CHAMPIONNAT DU MONDE DE BOXE Chouaib Bouloudinet (-91 kg) en 8 es de finale Quant à Abdelkader Chadi (-64 kg), classé 7 e au classement AIBA et tenant du titre méditerranéen, il devait donner la réplique, hier vendredi soir en 1/16 es de finale, au Belarus Davhaliavets Yauheni. Mercredi, Lyes Abbadi (-69 kg), premier représentant algérien dans cette compétition mondiale, avait battu le Chinois Tapia Daniel, sur le score de 3-0. Il sera opposé le 20 octobre au Cubain Despaigne Arisnoidys, pour le compte des 16 es de finale. De son côté, Reda Benbaâziz (-56 kg), âgé de 20 ans, et médaillé d'or aux JM2013 s'est imposé jeudi aux 1/32 es de finale face au Nigérian Ojo Sikiru sur le score de 3-0. En 16 es de finale, Benbaâziz affrontera, le n 3 mondial de la catégorie des -56 kg, le Brésilien De Jesus Robenilson (26 ans). La journée du 19 octobre verra l'entrée en lice des trois Algériens : Mohamed Flissi (-49 kg), Abdelmalek Rahou (-75 kg) et Hamza Beguerni (+91kg). Flissi affrontera le Mexicain Velazquez Joselito, alors que Rahou sera opposé au vainqueur du combat entre l'anglais Fowler Antony (ENG) et Carapcevschll Victor. Quant à Beguerni, il donnera la réplique au n 3 mondial de la catégorie des +91 kg, l'anglais Joyce Joseph. Les deux derniers représentants algériens à ce rendez-vous mondial, Abdelhafid Benchabla (-81 kg), 10 e au classement mondial, et Mohamed-Amine Ouadahi (-60kg) croiseront les gants le 20 octobre prochain, respectivement avec Draskovic Basko (MNE) et l'allemand Harutyunyan Rober. La sélection algérienne de boxe prend part aux Championnats du monde d'almaty avec neuf pugilistes. Au total, 457 boxeurs, issus de 100 pays dont l'algérie, prennent part à ces Mondiaux. Parmi eux, cinq tenants du titre de Bakou et 10 médaillés aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

20 Détente Vend. MOTS FLÉCHÉS 18 - sam. 19 octobre PAGE 18 Par Tayeb Bouamar Son nom Son prénom Toile Tumeur Avec des ailes Néon Période Lithium Saison Arsenic Faiblesses Confiants Basses Son univers Erbium Démonstratif Traité Note Son pays Adorée Table Sous-sols Germanium Montagnes Sodium Article Tournois Esprits Poissons Rincer Pharaon Habit Lui a consacré un film Dans la nuit Curium Cousin du prophète Article Du nez Table Borne Arbre Argon Préposition Pronom Film sur sa vie Plus jeune Nouveau Saint Liaison Débute Négation Poèmes Close Diplôme Fin de soirées Lac Argon Voyelle double Fatigué Dégoûté Bulletin Fin de journée Générosité Aliénation Qualité Dans le vent Ville belge Iridium Individus Possessif Sombra Pots Cobalt Article Béryllium Peinai Tempête Titre Dans le sillon Velu Réfutai Négation Couronne Apprise Désiré Risque ENUMÉRATION Ces colonnes abritent les noms de cinq écrits de Salvador Dali. Une lettre ne peut être cochée qu une seule fois. Définition du mot restant = «Peintre espagnol» ISSEVIESECRI CEHCEDETERRL RRROMATEMAAE AIP LTD NCH LIE EOO EOT DES NNE LAFEMMEVISIU DLANRUOJELBQ UNGENIELACON 1- LA FEMME VISIBLE 2- JOURNAL D UN GÉNIE 3- LA CONQUÊTE DE L IR- RATIONNEL 4- LA MÉTAMORPHOSE DE NARCISSE 5- VIE SÉCRÈTE MOT RESTANT = DE CHERICO SOLUTIONS S SOLUTIONS SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS GÉANTS GENTILLES-EPI-NP RTA-NOUMEA-RAVEL AS-DC-SIS-SE-ARA N-CILS-R-BE-T-FI DRAGUER-SONDEE-S I-DUEL-MANTES-PA LIEES-TAUDIS-BAN OSAS-SERVIE-PONT Q-U-BENIES-T-RDA UN-PORTEE-BOUDAI E-MEUVES-BERNE-T NOIRCIS-TERRIER- TR-ILS-SELLES-AA ETALA-HELAIS-D-G -INS-PI--IN-BASE UEL-FOLLET-DEMON TS-PIRATE-BEN-UC I-PIETRE-GENIALE LETTRES DE : Dallas D A L L A S LIBEREE-PARI-S-M ID--ES-GARCES-BE SOLES-SONDER-SON ALES-FUMIER-FONT TES-FORMEE-MILE- IS-BERGER-RUES-S O-AA-CIE-RARE-TE NA-TUES-LAME-COI SIENNE-FETE-SOIN -LIASSE-VARIANTE MOTS FLÉCHÉS -KERRY-ETATSUNIS JETA-ETRES-T-IO- ONE-GN-IL-DETEND HO-VA-LE-TIRET-I N-HAITI-LIMES-TP -BALTE----ES-FIL SALVE-----S-RA-O ESTE-T-----PANAM 1- Y FUT ASSASSINÉ 2- ETAT 3- GISEMENT 4- SERIE TV 5- PAYS 6- VILLE RIVA- LE LETTRES DE DARDANELLES NEE-GAINE-REPERA AS-FERRE-LESEE-T T-TANTA-SAPER-SE -ARMEE-PT-OR-RE- AMOUR-TRAIN-SERA SECRETAIREDETAT DETROIT EGEE TURQUIE- ----MARMARA BOGAZI--- CHURCHILL MONTREUX---

Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013

Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013 Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013 Source El Moudjahid 19 décembre 2013 Le premier ministre inaugure la

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME

RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME Par A. AIT-AIDER. Directeur Régional de la BNA. L Entreprise, la Banque : voilà deux acteurs centraux de l environnement économique dont le destin est

Plus en détail

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Gens du voyage - Schéma départemental exemptant une commune de ses obligations en matière d accueil des gens du voyage - Violation de la Loi Besson Recommandations.

Plus en détail

Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge. de Rome qui s ouvrait le 22 novembre de l année dernière et qui fut

Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge. de Rome qui s ouvrait le 22 novembre de l année dernière et qui fut Monsieur le Président, Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge Monsieur l Ambassadeur, Autorités, Chers Collègues, Je suis heureux de Vous rencontrer encore une fois après

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Source APS 19/10/10 Mustapaha Benbada présente un exposé sur son secteur devant la commission

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

EN SAVOIR PLUS SUR LA CAMPAGNE «GAZ MOINS CHER ENSEMBLE»

EN SAVOIR PLUS SUR LA CAMPAGNE «GAZ MOINS CHER ENSEMBLE» EN SAVOIR PLUS SUR LA CAMPAGNE «GAZ MOINS CHER ENSEMBLE» Pourquoi l UFC-QUE CHOISIR lance de nouveau la campagne «Gaz moins cher ensemble»?... 2 En quoi la transmission à l ensemble des fournisseurs de

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE K A F REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Intervention du ministre de l'intérieur. sur la sécurité routière. 5 janvier 2012

Intervention du ministre de l'intérieur. sur la sécurité routière. 5 janvier 2012 Intervention du ministre de l'intérieur sur la sécurité routière 5 janvier 2012 La lutte contre l insécurité routière constitue une grande cause nationale. C est une priorité majeure pour le Gouvernement

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey.

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. ETUDE DU CAS N 1 Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. A un croisement, les deux occupants sont contrôlés par

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1588 du 4 décembre 2015 relatif à l organisation et au fonctionnement

Plus en détail

UNE LOI VOTEE MAIS NON APPLIQUEE!

UNE LOI VOTEE MAIS NON APPLIQUEE! UNE LOI VOTEE MAIS NON APPLIQUEE! Loi N 2013-504 du 14.06.2013 Entreprises en LIQUIDATION JUDICIAIRE NON APPLICATION DE LA LOI SUR LA PORTABILITE GRATUITE DES FRAIS DE SANTE et DE PREVOYANCE Si aujourd

Plus en détail

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE PREFECTURE DE LA LOIRE-ATLANTIQUE Le 17 janvier 2011 PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE par Monsieur Jean DAUBIGNY, préfet de la région Pays de la Loire,

Plus en détail

FICHE JURIDIQUE N 5 LES DOMMAGES ET INTERETS. Les dommages et intérêts L indemnisation de la victime

FICHE JURIDIQUE N 5 LES DOMMAGES ET INTERETS. Les dommages et intérêts L indemnisation de la victime Association Réflexion Action Prison et Justice FICHE JURIDIQUE N 5 LES DOMMAGES ET INTERETS L indemnisation de la victime La partie civile dispose des règles du droit civil et des voies d exécution de

Plus en détail

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage TEST D'ACCÈS AU DALF CO. ÉPREUVE ÉCRITE 1 : COMPRÉHENSION ÉCRITE Lisez attentivement le document ci-dessous, puis répondez aux questions : Sécurité routière : les Français amorcent un virage Systématisation

Plus en détail

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION (En application du paragraphe 2 sur la Résolution 1/8 relative

Plus en détail

Communiqué. La FFPSC a du Coeur. Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies

Communiqué. La FFPSC a du Coeur. Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies Communiqué La FFPSC a du Coeur Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies A Chartres, le 6 décembre 2013, la FFPSC, via son comité directeur, a rappelé toute l attention qu elle porte

Plus en détail

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE CHAPITRE ACTION SOCIALE L USM est depuis de nombreuses années investie dans les instances de l action sociale pour préserver et développer les dispositifs dont les magistrats peuvent bénéficier, qu ils

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 RESUMÉ ANONYMISÉ DE LA DÉCISION Décision relative à une Recommandation Domaines de compétence de l Institution : Défense des droits de l'enfant, Droits

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération faisant suite à un refus d embauche en raison de la grossesse de la réclamante Grossesse - Emploi Emploi privé Rappel à la loi La haute autorité

Plus en détail

Demande d indemnisation adressée à la. Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions 1 (C.I.V.I)

Demande d indemnisation adressée à la. Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions 1 (C.I.V.I) Nous sommes là pour vous aider Demande d indemnisation adressée à la N 12825*03 Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions 1 (C.I.V.I) (Articles 706-3 à 706-15, R 50-1 à R 50-28 du code de procédure

Plus en détail

Soumission d Avocats Sans Frontières (ASF) À la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l eau potable et à l assainissement :

Soumission d Avocats Sans Frontières (ASF) À la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l eau potable et à l assainissement : Soumission d Avocats Sans Frontières (ASF) À la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l eau potable et à l assainissement : Une étude de cas du bassin minier en Tunisie sur la participation des titulaires

Plus en détail

APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS

APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS Note d information La Fondation CNP Assurances lance un nouvel appel à projets dédié aux collectivités territoriales qui s engagent pour implanter des

Plus en détail

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses Rue du XXXI-Décembre 8 Case postale 3159 1211 Genève 3 Tél.: +41 (0)22 388 77 90 Fax: +41 (0)22 388 77 99 Internet: www.ge.ch/cdc Genève, le 25 juin 2013 Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

SAISON DOSSIER DE PRESSE

SAISON DOSSIER DE PRESSE 2015 SAISON DOSSIER DE PRESSE ÉDIT OBJECTIF INDÉPENDANCE : LA SÉRIE TÉLÉ QUI INNOVE! «Cette campagne d information est une grande première en France car très peu de programmes télé donnent la parole aux

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Conseil municipal du 30 juin 2010 RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Délibération Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Considérant qu il y a lieu de mettre

Plus en détail

Le revenu et le pouvoir d achat

Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu & le pouvoir d achat Le revenu d une personne est la somme d argent perçue en contrepartie du travail fourni, de ses placements, d un service rendu ou d une situation

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS -

VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS - VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS - RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES ACTIVITÉS ORGANISÉES DANS LE CADRE DES «MERCREDIS LOISIRS» ET DES «PETITES VACANCES SCOLAIRES» ARTICLE 1 - FONCTIONNEMENT La propose

Plus en détail

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement»

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement» Journal : Liberté Titre : Hassi R Mel, La téléphonie arrive à Bellil Page : 09 Organe : Commission technique daïra de Hassi R Mel La commission technique de la daïra de Hassi R mel s'est déplacée dernièrement

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT L ÉTABLISSEMENT D UN SERVICE DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES

RÈGLEMENT CONCERNANT L ÉTABLISSEMENT D UN SERVICE DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES RÈGLEMENT CONCERNANT L ÉTABLISSEMENT D UN SERVICE DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES ARTICLE 1 Le préambule fait partie intégrante du présent règlement. ARTICLE 2 Le service de protection contre les incendies

Plus en détail

Les usagers sont civilement responsables des dommages qu ils causent aux biens et aux personnes dans le véhicule.

Les usagers sont civilement responsables des dommages qu ils causent aux biens et aux personnes dans le véhicule. 1 Article 1. Conditions d accès Le Transport de Proximité Tedibus est un service organisé par la Communauté de Communes du Grand Couronné. Il est accessible à tous les habitants du Grand Couronné, sous

Plus en détail

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS,

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, LA DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA SECURITE PUBLIQUE ET LE GROUPEMENT DE GENDARMERIE DEPARTEMENTALE

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

Catherine Olivier Divorcer sans casse

Catherine Olivier Divorcer sans casse Catherine Olivier Divorcer sans casse Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3511-2 Chapitre 2 Le divorce accepté Cette procédure concerne actuellement environ 15 % des divorces. Le divorce accepté, autrefois

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Strasbourg, 10 Mars 2015 DDCP-YD/NHSM (2015) 4F LA FIN DU COMMENCEMENT? Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Centre Européen de la Jeunesse, Strasbourg 27 au 30 Mai 2015 Informations et appel

Plus en détail

DIRECTIVES MUNICIPALES EN MATIÈRE DE REFUS D OCTROI DES HEURES DE PROLONGATIONS POUR LES ÉTABLISSEMENTS DE NUIT. Du 13 février 2014

DIRECTIVES MUNICIPALES EN MATIÈRE DE REFUS D OCTROI DES HEURES DE PROLONGATIONS POUR LES ÉTABLISSEMENTS DE NUIT. Du 13 février 2014 DIRECTIVES MUNICIPALES EN MATIÈRE DE REFUS D OCTROI DES HEURES DE PROLONGATIONS POUR LES ÉTABLISSEMENTS DE NUIT Du 13 février 2014 1. Préambule Il est préliminairement exposé que la base légale de ces

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement.

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement. Le mardi 3 juillet 2012, le Premier Ministre de la France a parlé aux Députés. Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement de la France. Il y a plusieurs Ministres dans le Gouvernement. Le Premier

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES»

Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES» Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES» MARDI 15 DÉCEMBRE 2015 --- Evénement présidé par Christiane TAUBIRA, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et Michel SAPIN,

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE Je fais un don à la Fondation de France / Fondation des promoteurs immobiliers de France de : 1.500 5.000 Engagement de soutien :

Plus en détail

Les juridictions. A) Les juridictions civiles :

Les juridictions. A) Les juridictions civiles : Les juridictions. Tribunaux = Magistrats Ils ont une compétence d attribution (on ne peut pas s adresser à n importe quel tribunal pour n importe quelle affaire. Le droit privé (ordre judiciaire) de 1

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES Loi n 09-04 du 14 Chaâbane 1430 correspondant au 5 août 2009 portant règles particulières relatives à la prévention et à la lutte contre les infractions liées aux technologies de l information et de la

Plus en détail

Traite des êtres humains, que faire?

Traite des êtres humains, que faire? Traite des êtres humains, que faire? Conseils pour le personnel hospitalier InTRODUCTION Il arrive que le personnel hospitalier soit confronté à des situations liées à la traite des êtres humains. Ce sont

Plus en détail

MARDI 03 JUIN 2014 10H30

MARDI 03 JUIN 2014 10H30 CONFéRENCE DE PRESSE MARDI 03 JUIN 2014 10H30 dépistage du cancer du col de l utérus à mayotte SOMMAIRE 1- présentation de l association Fonctionnement de l association Territoire d intervention Population

Plus en détail

Service Municipal d Accueil Postscolaire

Service Municipal d Accueil Postscolaire Service Municipal d Accueil Postscolaire Règlement intérieur 2013-2014 Direction de la Vie Scolaire et de la Petite Enfance 15 mail d Allagnat 63000 Clermont-Ferrand mail : dvspe-secretariat@ville-clermont-ferrand.fr

Plus en détail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique NOR : [ ] DECRET n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail Publics concernés : fonctionnaires,

Plus en détail

JURISCOPE - 1999. 1. Historique de la police judiciaire nationale

JURISCOPE - 1999. 1. Historique de la police judiciaire nationale La direction de la police judiciaire et son contrôle par les autorités judiciaires au Sénégal Textes de référence :! loi n 65-61 du 21juillet1965 (Code de procédure pénale).! loi n 85-25 du 25 février

Plus en détail

Tu as entre 16 et 25 ans? Bouge >> Propose >> Réalise

Tu as entre 16 et 25 ans? Bouge >> Propose >> Réalise Tu as entre 16 et 25 ans? Bouge >> Propose >> Réalise Réglement La Municipalité par l intermédiaire de la commission Jeunesse souhaite promouvoir les initiatives des jeunes, favoriser l émergence de projets

Plus en détail

HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND

HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND Mandat de la Rapporteuse spéciale sur l indépendance des juges et

Plus en détail

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes de l Université Paris-Sorbonne

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes de l Université Paris-Sorbonne Règlement intérieur du Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes de l Université Paris-Sorbonne Préambule Le Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes

Plus en détail

Bourses olympiques pour athlètes «Londres 2012»

Bourses olympiques pour athlètes «Londres 2012» Bourses olympiques pour athlètes «Londres 2012» Objectifs Aider les athlètes d élites désignés par leurs CNO respectifs à se préparer et à se qualifier pour les Jeux de la XXXème Olympiade à Londres 2012,

Plus en détail

PASS sports vacances. Sommaire

PASS sports vacances. Sommaire PASS sports vacances Sommaire PREAMBULE Article 1 : Modalités d inscription Article 2 : Modalités de fonctionnement Article 3 : Les infrastructures Article 4 : Tarification Article 5 : Sécurité et secours

Plus en détail

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié N 50729#02 L invention de salarié REPèREs Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié titre chapitre L invention de salarié Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

www.propiscines.fr Rubrique : Trouver un Pro

www.propiscines.fr Rubrique : Trouver un Pro PISCINES PROPISCINES : 250 PROFESSIONNELS Avec le retour des beaux jours, les 1,7 million de piscines privées de France ont repris du service. Depuis leur construction jusqu à leur rénovation, en passant

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 09DA01584 Inédit au recueil Lebon 2e chambre - formation à 3 (bis) M. Mortelecq, président M. Vladan Marjanovic, rapporteur M. Minne, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SARTHE EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI ----- SESSION 2014

PREFECTURE DE LA SARTHE EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI ----- SESSION 2014 1 PREFECTURE DE LA SARTHE EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI ----- SESSION 2014 JEUDI 9 OCTOBRE 2014 CORRIGE EPREUVES DE REGLEMENTATION LOCALE Durée de l épreuve - 40mn Notation sur 20 points Toutes

Plus en détail

2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT

2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT 2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT Ivoiriens, Ivoiriennes cher Compatriotes, La Côte d Ivoire, à l instar des autres pays africains, célèbre ce dimanche

Plus en détail

Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise. Institut National Algérien de la Propriété Industrielle

Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise. Institut National Algérien de la Propriété Industrielle Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la Promotionde l Investissement Institut National Algérien de la Propriété Industrielle La contrefaçon dans le domaine des TIC, en vertu

Plus en détail

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir!

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! DOSSIER DE PRESSE Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! 11 novembre 1934 11 novembre 2014 80 ans

Plus en détail

Avoirs dormants. L assureur réveille le bénéficiaire

Avoirs dormants. L assureur réveille le bénéficiaire Avoirs dormants L assureur réveille le bénéficiaire 2 Avoirs dormants Table des matières Table des matières... 2 1 Introduction... 3 1.1 Avoirs dormants... 3 1.2 Nouvelle législation... 3 2 Procédures

Plus en détail

HAÏTI (Liste de surveillance de Catégorie 2)

HAÏTI (Liste de surveillance de Catégorie 2) HAÏTI (Liste de surveillance de Catégorie 2) Haïti est un pays d origine, de transit et de destination pour les hommes, les femmes et les enfants victimes de la traite des personnes à des fins de travail

Plus en détail

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine.

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine. RESTAURANT SCOLAIRE D HABERE LULLIN REGLEMENT INTERIEUR Article préliminaire La cantine scolaire n a pas de caractère obligatoire et a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions possibles d hygiène

Plus en détail

Monsieur François HOLLANDE. Président de la république Palais de l Elysée. 55 rue du Faubourg- Saint Honoré. 75008 PARIS

Monsieur François HOLLANDE. Président de la république Palais de l Elysée. 55 rue du Faubourg- Saint Honoré. 75008 PARIS Monsieur LABORIE André Le 7 février 2013 2 rue de la Forge 31650 Saint Orens «Courrier transfert» Tél : 06-14-29-21-74. Mail : laboriandr@yahoo.fr http://www.lamafiajudiciaire.org PS : «Actuellement le

Plus en détail

Leçon 2. La formation du contrat

Leçon 2. La formation du contrat Objectifs : Connaître les différentes étapes de la formation du contrat de crédit à la consommation. Leçon 2 La formation du contrat Afin de responsabiliser l emprunteur la loi a voulu apporter à ce dernier

Plus en détail

BENEVOLAT ET TRAVAIL EN FAMILLE

BENEVOLAT ET TRAVAIL EN FAMILLE BENEVOLAT ET TRAVAIL EN FAMILLE 25/02/2015 Cette forme d entraide, courante dans les petites entreprises (de type familiale) ou au cours des phases de lancement d une affaire, soulève un certain nombre

Plus en détail

Impôts 2014. Où se renseigner? Comment réclamer?

Impôts 2014. Où se renseigner? Comment réclamer? Impôts 2014 Où se renseigner? Comment réclamer? La direction générale des Finances publiques est un service du ministère des Finances et des comptes publics. Au plan local, les services des impôts des

Plus en détail

Titel. Subtitel + auteur

Titel. Subtitel + auteur Titel Subtitel + auteur 1 Les nouvelles obligations en matière de prévention du stress, du burnout, de la violence et du harcèlement au travail 2 Introduction Les risques psychosociaux étaient auparavant

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

RAPPORT DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LES CAS DE MAUVAISE CONDUITE AYANT REQUIS DES MESURES DISCIPLINAIRES ET ADMINISTRATIVES EN 2013 ET 2014

RAPPORT DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LES CAS DE MAUVAISE CONDUITE AYANT REQUIS DES MESURES DISCIPLINAIRES ET ADMINISTRATIVES EN 2013 ET 2014 RAPPORT DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LES CAS DE MAUVAISE CONDUITE AYANT REQUIS DES MESURES DISCIPLINAIRES ET ADMINISTRATIVES EN 2013 ET 2014 Contexte 1. Conformément à la Directive organisationnelle

Plus en détail

Association nationale des victimes de l insécurité routière www.victimes.org AIDE AUX VICTIMES D UN ACCIDENT DE LA ROUTE

Association nationale des victimes de l insécurité routière www.victimes.org AIDE AUX VICTIMES D UN ACCIDENT DE LA ROUTE Association nationale des victimes de l insécurité routière www.victimes.org AIDE AUX VICTIMES D UN ACCIDENT DE LA ROUTE L accueil est assuré 24 h sur 24 au 0 820 30 3000 * ou 06.86.55.24.01 Victimes &

Plus en détail

SIXIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011)

SIXIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011) SIXIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011) INTRODUCTION 1. Le 26 février 2011, le Conseil de sécurité de l

Plus en détail

ANIMAUX DOMESTIQUES ASSISTANCE. Convention d Assistance. Juillet 1995 1670-8.08.13

ANIMAUX DOMESTIQUES ASSISTANCE. Convention d Assistance. Juillet 1995 1670-8.08.13 ANIMAUX DOMESTIQUES Convention d Assistance Juillet 1995 1670-8.08.13 ASSISTANCE Notez ici les renseignements utiles en cas de demande d assistance votre Numéro de sociétaire votre Numéro de contrat Fidélio

Plus en détail

Examen d habileté à répondre aux demandes des citoyens (H R D C) Exemples de questions

Examen d habileté à répondre aux demandes des citoyens (H R D C) Exemples de questions Examen d habileté à répondre aux demandes des citoyens (H R D C) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 39616/98 présentée par J. F. contre

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Réponse du Conseil communal à l interpellation no 11-609 du groupe PopVertsSol intitulée «De l argent immédiat pour une dette éternelle»

Réponse du Conseil communal à l interpellation no 11-609 du groupe PopVertsSol intitulée «De l argent immédiat pour une dette éternelle» Réponse du Conseil communal à l interpellation no 11-609 du groupe PopVertsSol intitulée «De l argent immédiat pour une dette éternelle» (Du 5 mars 2012) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Le

Plus en détail

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ;

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ; Convention entre l Etat et l établissement d enseignement relative aux prêts ne portant pas intérêt destinés aux formations à la conduite de véhicules de catégorie B et à la sécurité routière Vu le code

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 13/10/2011 Cour Administrative d Appel de Versailles N 08VE00008 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre M. MOUSSARON, président M. Frédéric MARTIN, rapporteur M. DAVESNE, commissaire du gouvernement

Plus en détail

La Lettre de l'etat en V@ucluse

La Lettre de l'etat en V@ucluse La Lettre de l'etat en V@ucluse L éditorial De Yannick BLANC Directeur de la publication Yannick BLANC Préfet de Vaucluse Conception et réalisation Rédaction Service Départemental de Communication Interministérielle

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

cfemmes@ducotedesfemmes.asso.fr :www.ducotedesfemmes.asso.fr

cfemmes@ducotedesfemmes.asso.fr :www.ducotedesfemmes.asso.fr cfemmes@ducotedesfemmes.asso.fr :www.ducotedesfemmes.asso.fr 1 L association «Du Côté Des Femmes» de Cergy était partie civile mi-novembre aux côtés de la famille, au procès d un homme meurtrier de sa

Plus en détail

On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir

On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir Dessins : Gérard Gautier - Création et réalisation : Esprit Graphique F. Fullenwarth - Impression : Hauts de Vilaine On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir Maison de la consommation et de l environnement

Plus en détail