MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE"

Transcription

1 MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le jour de notre fête nationale, le pays se retrouve autour de ses forces armées, qui sur notre territoire et partout dans le monde, défendent les valeurs de la République et protègent les français. Ce 14 Juillet, nous commémorons le 70 e anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale. La France est sortie la tête haute de ce long conflit. En créant l Ordre de la Libération, le général de Gaulle a voulu récompenser ceux qui avaient pris une part déterminante à cette action patriotique. Aujourd hui les Compagnons de la Libération sont les derniers survivants mais aussi les villes et les unités militaires qui furent les acteurs de cette résistance héroïque. L emblème de l Ordre ouvrira la cérémonie en se déployant pendant le tableau initial. Il la clôturera en étant à nouveau présenté au public. Le 14 Juillet la France invite traditionnellement certains amis ou alliés à participer au défilé. Cette année, les troupes mexicaines seront présentes aux côtés de leurs frères d armes français et se présenteront face au Président des États-Unis du Mexique, M. Peña Nieto que notre pays accueille en visite d État. Notre fête nationale mettra aussi en avant les soldats qui se sont illustrés au cours de ces 12 derniers mois en opérations extérieures, notamment en République centrafricaine, au Mali et en Irak. Elle soulignera le rôle de l opération Sentinelle qui mobilise depuis déjà six mois des milliers de policiers, de militaires et de gendarmes pour protéger les sites les plus sensibles. J ai également tenu à associer les personnels qui se sont engagés avec une exemplaire détermination dans la lutte contre le virus Ebola. 1 L Établissement de communication et de production audiovisuelle de la défense a 100 ans. Depuis sa création, il conserve les images de nos interventions militaires. Nos armées furent d ailleurs pionnières dans la couverture des actions de guerre à des fins historiques et mémorielles. Elles nous permettent de disposer d images précieuses qui sont autant de trésors visuels et sonores. Les manifestations qui ont suivi les attentats qui nous ont frappés au mois de janvier 2015 ont montré l engagement des français à défendre les principes qui fondent notre société. Cet engagement, il est aussi celui des jeunes du service civique. Ils participeront donc eux aussi aux animations de cette commémoration. Ainsi le 14 Juillet, la Nation sera rassemblée autour de tous ceux qui la servent. Vive la République! Vive la France! François Hollande

2 MESSAGE DU MINISTRE DE LA DÉFENSE Chaque année pour le 14 Juillet, la France honore ses soldats. Cette année, les Français sont plus que jamais unis autour de ces femmes et de ces hommes qui leur inspirent reconnaissance et fierté. Fierté pour chacune des actions conduites par nos soldats tout au long de l année, au plus loin de nos frontières ou au plus près de nos foyers. Souvent, leur discrétion les écarte de nos regards ; mais en ce jour de fête, où la Nation contemple ceux qui veillent au quotidien sur sa tranquillité, nous leur témoignons toute notre reconnaissance. Fierté, aussi, pour la mobilisation exceptionnelle de nos forces armées sur le territoire national, décidée par le Président de la République au lendemain des attentats qui, du 7 au 9 janvier, ont visé la France en son cœur. Cet engagement sans précédent a montré une fois de plus l immense professionnalisme, la réactivité et le dévouement, mais aussi le courage et le sang-froid des hommes et des femmes qui servent notre pays à travers sa Défense. Désormais, ils sont déployés en permanence dans le cadre de l opération Sentinelle, pour veiller sur les sites les plus sensibles et, de la sorte, sur la sécurité de nos familles et la quiétude de notre cadre de vie. Fierté, pour tous nos militaires qui combattent sur les fronts des opérations extérieures. Au Sahel comme au Levant, en Centrafrique comme dans le golfe de Guinée, ils luttent, avec un courage qui impose le respect, avec une détermination qui force l admiration, ici contre la menace du terrorisme djihadiste, là pour rétablir la paix et la sécurité des personnes, au sein d immenses régions qui en ont été privées. Sur tous ces théâtres, nos armées font la preuve de leur grande valeur, au service de la France et de tous nos concitoyens. C est pourquoi, en ce jour, nous leur exprimons toute notre reconnaissance. La fête nationale est un moment de fierté collective. C est un moment de recueillement aussi. À l instant où leurs camarades défilent, nous gardons en mémoire nos soldats tombés cette année. Ils sont morts pour la France. Nous pensons à leurs familles, qui ont besoin de la chaleur d un pays rassemblé autour d elles. Mais nous pensons aussi à nos soldats blessés, à tous ceux qui ont enduré, dans leur chair et dans leur âme, les combats qu ils ont livrés pour la France. Le 14 Juillet est ainsi l occasion d un hommage, inscrit dans tous les cœurs, aux hommes et aux femmes qui veillent sur notre sécurité commune et garantissent, parfois au péril de leur vie, le respect de notre souveraineté. Plus que jamais, leur mission continue. Face à des menaces qui sont à la fois directes et durables, les Français comptent plus que jamais sur leurs armées. En retour, ces dernières savent pouvoir compter sur la Nation. C est tout le sens de l actualisation de la loi de programmation militaire, qui porte en particulier une augmentation signalée de notre dépense de défense, à la hauteur des défis que nos armées doivent aujourd hui relever. Bravo à nos soldats. Les derniers mois les ont particulièrement mobilisés, mais ils ont toujours répondu présent. Ils méritent la confiance que les Français placent en eux, et qu ils leur expriment avec force à l occasion de ce 14 Juillet. Jean-Yves Le Drian 2

3 DÉROULEMENT DU DÉFILÉ Présenté par le général d armée Pierre de Villiers, Chef d état-major des armées (CEMA), le défilé est commandé par le général d armée Hervé Charpentier, Gouverneur militaire de Paris (GMP), officier général de la zone de défense et de sécurité en Île-de-France. Précédé par la parade des formations et communes «Compagnons de la Libération» et par le défilé des avions, le défilé à pied est ouvert par un détachement interarmées mexicain, suivi par les écoles militaires, les écoles du ministère de l Intérieur, ainsi que des unités des trois armées, du service de santé des armées, de la gendarmerie, de la police et des sapeurs-pompiers volontaires et professionnels. Le défilé des troupes à pied est traditionnellement clôturé par la Légion étrangère qui défile sur un pas plus lent que les autres unités de l armée française (88 pas/minute contre 115). Le défilé des troupes à pied est suivi du défilé des hélicoptères, des troupes motorisées, puis de celui des troupes montées. 9 h 20 Fin de la mise en place des troupes à pied et motorisées sur le site Étoile/Champs-Élysées. 9 h 30 Inspection des troupes par les officiers généraux commandant les défilés à pied et motorisé. 9 h 45 Fin de la mise en place des détachements d honneur de la garde républicaine, place de l Étoile et place de la Concorde. 10 h 10 Arrivée du Président de la République, avenue de Friedland. Accueil par le CEMA, accompagné du GMP. Revue des troupes. 10 h 25 Honneurs rendus au Président de la République place de la Concorde par le 1 er Régiment d infanterie (1 er RI) de la garde républicaine. Accueil par le Premier ministre, M. Manuel Valls, le ministre de la Défense, M. Jean-Yves Le Drian, le secrétaire d État aux Anciens combattants et à la Mémoire, M. Jean-Marc Todeschini, et le chef d état-major particulier du Président de la République, le général d armée Benoît Puga h 30 Animation d ouverture. 10 h 45 Défilé des avions commandé par le général de division aérienne Jean-Christophe Zimmermann, commandant en second la défense aérienne et les opérations aériennes. 10 h 55 Défilé des troupes à pied commandé par le général de brigade Henry Bazin, général adjoint engagements auprès du GMP. 11 h 30 Défilé des hélicoptères commandé par le général de division aérienne Jean-Christophe Zimmermann. 11 h 35 Défilé des troupes motorisées commandé par le général de division Philippe Pontiès, commandant l état-major de force n 3 de Marseille. 11 h 45 Défilé des troupes montées. 11 h 50 Animation de clôture. 11 h 55 Départ du Président de la République.

4 LE DÉFILÉ 2015 EN CHIFFRES DÉFILÉ DES AVIONS 55 appareils : 46 de l armée de l air dont 1 belge et 2 espagnols, 6 de la marine nationale, 3 de la sécurité civile. DÉFILÉ À PIED hommes, 3 aigles et 3 buses. DÉFILÉ DES HÉLICOPTÈRES 31 appareils : 16 de l aviation légère de l armée de terre, 7 de l armée de l air, 4 de la marine nationale, 3 de la gendarmerie nationale et 1 de la sécurité civile. DÉFILÉ DES TROUPES MOTORISÉES 208 véhicules dont 62 motos. DÉFILÉ DES TROUPES MONTÉES 237 chevaux. 4

5 RAPPEL HISTORIQUE DU DÉFILÉ MILITAIRE DU 14 JUILLET Le 14 juillet 1790, les Fédérés partis de la place de la Bastille traversent Paris, précédés et suivis de la garde nationale, en direction du Champ-de-Mars où se déroule, dans un esprit d union républicaine, la fête de la Fédération universelle de France qui commémore le premier anniversaire de la prise de la Bastille. Jusqu au Directoire, l aspect militaire du défilé ne constitue pas l essentiel de la commémoration. En cependant, l armée joue un rôle prédominant. Elle ne se contente pas de défiler, mais offre aux Parisiens une simulation de combat. À partir du Consulat ( ), la célébration du 14 Juillet perd son caractère populaire et voit le défilé militaire s imposer. La date symbolique du 14 Juillet se voit même supplantée par des anniversaires liés à la vie de Bonaparte, voire plus tard à la monarchie restaurée. La III e République remet le 14 Juillet à l honneur. C est avec le décret du 6 juillet 1880 que fêtes nationale et militaire coïncident sans être jamais plus dissociées. De 1880 à 1914, la fête du 14 Juillet s est déroulée à Longchamp. Interrompue pendant la première guerre mondiale, la célébration reprend en 1919 sur les Champs-Élysées. Le 14 juillet 1939, dernier anniversaire avant la seconde guerre mondiale, marque aussi le 150 e anniversaire de la Révolution. Les fêtes se déroulent du 12 au 16 juillet, rendant un triple hommage au drapeau, à l armée et à l empire. Un défilé de hommes a lieu de l Arc de Triomphe à la Concorde. Le défilé du 14 juillet 1945 marque la Victoire. Depuis cette date, les défilés du 14 Juillet sont l occasion pour les armées de se présenter devant les Français et de mettre tout particulièrement à l honneur les unités ayant participé aux opérations extérieures. De 1974 à 1979, le lieu de célébration du défilé varie : 14 juillet 1974 : Bastille-République 14 juillet 1975 : Cours de Vincennes 14 juillet 1976 : Champs-Élysées 14 juillet 1977 : École militaire 14 juillet 1978 : Champs-Élysées 14 juillet 1979 : République-Bastille Depuis 1980, les Champs-Élysées sont redevenus le cadre du défilé. 5

6 SCHÉMA DU DISPOSITIF DU SITE V SANTÉ REA VÉTÉRINAIRE MATÉRIEL AV. FOCH AV. V.HUGO AV. DE LA GRANDE ARMÉE AV. CARNOT AV. MAC MAHON PC MOUVEMENT PSI PSI INCENDIE AV. KLÉBER AV. D'IÉNA AV. MARCEAU AV. DE WAGRAM AV. HOCHE AV. FRIEDLAND DISPOSITIF DES TROUPES MOTORISÉES R. GALILÉE R. BASSANO AV. GEORGE V 6 PSI V ROND-POINT DES CHAMPS-ÉLYSÉES DISPOSITIF DES TROUPES À PIED V DÉFILÉ PLACE CLEMENCEAU FORMATIONS À L HONNEUR PSI ÉCLATEMENT PC CONCORDE

7 DISPOSITIONS PRÉVUES POUR LA PRESSE Accréditations des journalistes Les journalistes souhaitant se faire accréditer pour les tribunes réservées à la presse sont invités à se renseigner auprès du comité de liaison de la presse. Tel. : Courriel : Ils peuvent également s adresser au centre de presse du ministère de la Défense - Délégation à l information et à la communication de la Défense (DICOD) Tél. : Courriel : Les cartes d accès pour les véhicules techniques doivent également être demandées au comité de liaison de la presse. Les véhicules privés ne sont pas admis. Aide à la presse Des officiers de presse du ministère de la Défense se tiendront dans les tribunes «presse», à la disposition des journalistes. Contact DICoD Centre de presse de la DICoD Capitaine Marc Dejean Tél. : ou Fax : Courriel : Tous les renseignements sont disponibles sur le site du ministère de la Défense : fr/salle-de-presse 7 Préreportages, informations sur les coulisses du défilé Un site Internet dédié, «14 juillet 2015, les coulisses du défilé», est mis en ligne par le service de communication du Gouverneur militaire de Paris (GMP). Une cellule presse est activée au cabinet du GMP à partir du 3 juillet 2015 jusqu au 15 juillet inclus. Elle a pour mission d assurer la coordination des actions de communication durant la phase de répétitions à Versailles-Satory (Yvelines), à Brétigny-sur-Orge (Essonne) et sur les Champs-Élysées. Contact GMP Service de communication du GMP. Hôtel national des Invalides 129 rue de Grenelle Paris Chef du centre presse principal Invalides Capitaine Adeline Motsch Tél. : Centre presse principal Invalides : Tél. : , , Courriel :

8 PARTICIPATION DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Le ministère de la Culture et de la Communication participe traditionnellement à l organisation de la cérémonie du 14 Juillet. Sous l Ancien Régime et au XIX e siècle, le service des bâtiments du Roi (ou de l Empereur) était chargé de l organisation des fêtes royales (ou impériales). De manière plus naturelle ce service, réorganisé par la République sous le nom de service des palais nationaux, a assuré l organisation des cérémonies nationales. Puis, par décret de 1945, «l ordonnance des cérémonies publiques» a été confiée à ce qui est maintenant la direction générale des patrimoines. Aujourd hui, l opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture, établissement public du ministère de la Culture et de la Communication, est chargé, sous la responsabilité de la sous-direction des monuments historiques et espaces protégés, de la mise en place des tribunes sur les Champs-Élysées et la place de la Concorde, ainsi que de la gestion des invitations. MAÎTRISE D OUVRAGE DÉLEGUÉE Oppic - Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture 30, rue du Château des rentiers CS Paris cedex 13 Tél. : FINANCEMENT Ministère de la Culture et de la Communication Direction générale des patrimoines Sous-direction des monuments historiques et des espaces protégés 182, rue Saint-Honoré Paris Tél. : ORGANISATION TECHNIQUE DU CHANTIER Maîtrise d œuvre Groupement : GECELE ARCHITECTURE (mandataire) 27, rue Eugène Varlin MALAKOFF GEC INGENIERIE 134 bis, rue du vieux pont de Sèvres Boulogne-Billancourt DELTA PARTNERS 17, rue du Colisée Paris CASSO & ASSOCIES 52, rue Jacques Hillairet Paris Cedex 12 Contrôleur technique Bureau Veritas Agence Paris 21/23, rue des Ardennes Paris cedex 19 Coordonnateur SPS BECS 114, rue Gallieni BOULOGNE ENTREPRISES Tribunes - Habillage - Mobilier Groupement : - GL évents Services Route de Grigny BP BRIGNAIS - Jaulin SA 10, rue Lindbergh CHILLY-MAZARIN Charpentes métalliques Normandie Structures ZI Porte Rouge Etrepagny Électricité - Balisage Bouygues énergie servies 20, route de la Longueraie Vigneux-sur-Seine Contrôle d accès - Gardiennage V.I.P. sécurité 94, avenue Victor Hugo Boulogne-Billancourt Conception tribune présidentielle Marie-Christine Dorner 34, rue Saint-Dominique Paris 8

9 SOMMAIRE DE L OUVERTURE DU DÉFILÉ Revue des troupes...10 Déroulement des honneurs rendus au Président de la République...11 Animation d ouverture OUVERTURE DU DÉFILÉ

10 REVUE DES TROUPES La revue des troupes est passée par le Président de la République, le CEMA et le GMP, dans deux Véhicules légers de reconnaissance et d appui (VLRA). Dans le premier VLRA prennent place le Président de la République, le CEMA et l aide de camp du Président de la République. Le GMP, son aide de camp et son porte-fanion se placent dans le second VLRA. Les deux VLRA s insèrent au sein de la grande escorte à cheval de la garde républicaine qui débute immédiatement son mouvement. TROMPETTE-MAJOR 1 TIMBALIERS 2 FANFARE 35 CDT DE RÉGIMENT ÉTENDARD 3 CDT ESCADRON CHEFS DE PELOTON 2 10 CEMA ADC PR ESCADRON 1 AVANT-GARDE 48 VLRA PRÉSIDENTIEL FRONT DES TROUPES ADC GMP OFFICIER DE PORTIÈRE FLANCS-GARDES 6+6 FANION CDT ESCADRON CHEFS DE PELOTON 2 ESCADRON 2 ARRIÈRE-GARDE 48 VLRA DE REMPLACEMENT OUVERTURE DU DÉFILÉ

11 DÉROULEMENT DES HONNEURS RENDUS AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le Président de la République, descend du premier VLRA, suivi par le CEMA. Il est accueilli par le Premier ministre, le ministre de la Défense, le secrétaire d État aux Anciens combattants et à la Mémoire et le chef d état-major particulier de la Présidence de la République. Le GMP descend du second VLRA et rejoint le Président de la République. La fanfare du régiment de cavalerie de la garde républicaine arrête de jouer. Le Président de la République se dirige vers le drapeau du 1 er RI de la garde républicaine. La musique joue Aux Champs pendant le déplacement puis La Marseillaise lorsque les autorités ont rejoint leurs emplacements. Le drapeau s incline à l horizontale. Le Président de la République passe le détachement d honneur en revue. La musique joue la Marche de la garde consulaire à Marengo. En fin de revue, le Président de la République se retourne pour recevoir le salut du colonel commandant le 1 er RI de la garde républicaine. Le Président de la République gagne la tribune officielle. 1 PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE 2 PREMIER MINISTRE 3 MINISTRE DE LA DÉFENSE 4 SECRÉTAIRE D ÉTAT AUX ANCIENS COMBATTANTS ET À LA MÉMOIRE 5 CHEF D'ÉTAT-MAJOR DES ARMÉES 6 CHEF DE L ÉTAT-MAJOR PARTICULIER 7 GOUVERNEUR MILITAIRE DE PARIS 8 COMMANDANT DES TROUPES HONNEURS, PLACE DE LA CONCORDE Place de la Concorde A ACCUEIL : PREMIER MINISTRE MINISTRE DE LA DÉFENSE SECRÉTAIRE D ÉTAT AUX ANCIENS COMBATTANTS ET À LA MÉMOIRE CHEF D'ÉTAT-MAJOR PARTICULIER B HONNEUR AU PRÉSIDENT - HYMNE NATIONAL C REVUE DES TROUPES D SALUT DU COMMANDANT DES TROUPES E DÉPLACEMENT VERS LA TRIBUNE PRÉSIDENTIELLE 11 TRIBUNE E D C B A 2 e RI 1 er RI MPTDM M AIR M TRS Musique de la garde républicaine G A R D E SENS DE LA REVUE ESCORTE À CHEVAL CHEVAUX DE MARLY OUVERTURE DU DÉFILÉ

12 ANIMATION D OUVERTURE Cette année, l animation d ouverture qui précède le défilé met à l honneur l Ordre de la Libération. Face à la tribune présidentielle, défilent en V, les 13 drapeaux et les deux fanions des 15 unités décorées de l Ordre de la Libération : la 13 e Demi-brigade de Légion étrangère (13 e DBLE), le régiment d infanterie de marine du Pacifique Nouvelle-Calédonie (représenté par le 3 e régiment d infanterie de marine), le régiment de marche du Tchad, le 2 e régiment d infanterie de marine, les 1 er et 3 e régiments d artillerie de marine, le 1 er régiment de spahis, le 1 er régiment de parachutistes d infanterie de marine, le 501 e régiment de chars de combat, le sous-marin nucléaire d attaque Rubis, la frégate légère furtive Aconit, l école des fusiliers marins, l escadron de chasse «Île-de-France», l escadron de chasse «Lorraine» et le régiment de chasse «Normandie-Niemen». À la pointe du V, cinq jeunes volontaires portent les coussins brodés au nom des villes Compagnons de la Libération : Grenoble, l Île de Sein, Nantes, Paris et Vassieux-en-Vercors. Chacun de ces jeunes est originaire d une de ces cinq villes. Au centre du V, défilent en croix de Lorraine, le chœur de l armée française dont l uniforme blanc constitue le corps de la croix, et la musique des équipages de la flotte de Toulon dont l uniforme bleu marine compose les traverses. Les défilants sont placés sous l autorité du colonel Nicolas Heuze, chef de corps de la 13 e DBLE. 12 OUVERTURE DU DÉFILÉ

13 L ORDRE DE LA LIBÉRATION Le défilé du 14 Juillet 2015 met à l honneur l Ordre de la Libération, alors que cette année marque les dernières commémorations du 70 e anniversaire de la Libération de la France et de la victoire sur le nazisme. Crée par le général de Gaulle le 16 novembre 1940 à Brazzaville, l Ordre de la Libération est destiné à récompenser les personnes ou les collectivités, militaires ou civiles, qui se sont distinguées dans l œuvre de la libération de la France et de son Empire. Il est le deuxième ordre national français après la Légion d honneur et ne comporte qu un seul et unique grade. Décoration récompensant des mérites exceptionnels, la Croix de la Libération, insigne de l Ordre, cristallise toute la symbolique de cette décoration originale : un écu de bronze portant un glaive surchargé d une croix de Lorraine noire avec au revers la devise «Patriam servando victoriam tulit» («En servant la Patrie, il a remporté la Victoire») ; un ruban de décoration alliant le noir du deuil de la France opprimée par les envahisseurs au vert de l espérance de la Patrie personnes, 5 communes (Grenoble, l Île de Sein, Nantes, Paris, Vassieux-en-Vercors) et 18 unités combattantes (bataillon de marche n 2, 13 e demi-brigade de Légion étrangère, bataillon d infanterie de marine du Pacifique, régiment de marche du Tchad, 2 e régiment d infanterie coloniale, 1 er régiment d artillerie coloniale, 1/3 e régiment d artillerie coloniale, 1 er régiment de marche de spahis marocains, 501 e régiment de chars de combat, escadrille française de chasse n 1, régiment de chasse Normandie-Niemen, 2 e régiment de chasseurs parachutistes de l armée de l air, groupe de bombardement Lorraine, groupe de chasse Île -de- France, groupe de chasse Alsace, sous-marin Rubis, corvette Aconit, 1 er régiment de fusiliers marins) se sont vu attribuer cette décoration entre le 29 janvier 1941 et le 23 janvier 1946, date à laquelle l Ordre est forclos. 13 Il n est rouvert par le général d e Gaulle qu en deux occasions exceptionnelles, en 1958 pour Winston Churchill et en 1960 pour le Roi Georges VI, à titre posthume, portant ainsi à le nombre de Compagnons. Fin 2012, la Chancellerie de l Ordre de la Libération a transféré ses attributs aux cinq communes Compagnons de la Libération, lors d une cérémonie présidée par le Premier Ministre aux Invalides. Cette passation de pouvoirs du Conseil de l Ordre à un Conseil national des communes permettra de perpétuer à jamais ce symbole de la Résistance OUVERTURE DU DÉFILÉ

14 LE SERVICE CIVIQUE Créé par la loi du 10 mars 2010 et soutenu par un large consensus politique, intégré dans le code du Service national, le Service civique est un engagement volontaire au service de l intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans sans condition de diplôme. Le Service civique peut être effectué auprès d associations, de collectivités territoriales ou d établissements publics, hôpitaux, préfectures etc, sur une période de 6 à 12 mois, en France ou à l étranger, dans 9 grands domaines reconnus d utilité publique pour la Nation: culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d urgence, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport. Dans les Antilles, par exemple, les volontaires se sont illustrés en participant à la lutte contre le chikungunya. Depuis sa création il y a 5 ans, près de jeunes de tous horizons d un point de vue social, scolaire, culturel ou géographique, se sont engagés pour participer à un projet collectif, se rendre utiles et découvrir de nouveaux territoires, sociaux, géographiques ou professionnels. Ils en sont sortis enrichis et transformés, sous de multiples aspects : leur rapport à autrui, leur confiance en eux-mêmes et en leur capacité à agir sur le monde qui les entoure, leur connaissance de leur environnement, leur projet d avenir. Le Président de la République a annoncé lors de sa conférence de presse du 5 février, puis le 9 mars 2015 à l occasion des 5 ans du Service civique, sa volonté de rendre le Service civique «universel», c est-à-dire accessible à tous les jeunes qui souhaitent s engager. Dès 2015 l Agence du Service civique pourra accueillir jeunes, pour atteindre volontaires dès que possible, ce qui représente une augmentation très forte pour répondre à la demande d engagement de ces jeunes. L Agence du Service civique bénéficie d une mobilisation forte pour développer de nouvelles missions avec les organismes déjà agréés et l ensemble des ministères et des collectivités territoriales pour faire une place à ces jeunes et leur offrir des terrains d engagement de qualité. 14 Pour la troisième année consécutive, les engagés en Service civique participent au défilé du 14 Juillet. En 2015, le défilé met à l honneur ces jeunes volontaires : 26 d entre eux participent à l animation de clôture. OUVERTURE DU DÉFILÉ

15 DÉFILÉ DES AVIONS OUVERTURE 12 Alphajet en formation Croix de Lorraine (Patrouille acrobatique de France) FORCES AÉRIENNES DE LA FRANCE LIBRE 1 C-135FR (Groupe de ravitaillement en vol [GRV] «Bretagne», Base aérienne [BA] 125 Istres) 4 Rafale C (Régiment de chasse [RC] «Normandie-Niemen» , BA 118 Mont-de-Marsan) 4 Mirage 2000C/B (EC «Île-de-France», BA 115 Orange) FORCES AÉRIENNES STRATÉGIQUES 1 C-135FR (GRV «Bretagne», BA 125 Istres) 3 Rafale B (EC «Gascogne», BA 113 Saint-Dizier) 3 Mirage 2000 N (EC «La Fayette», BA 125 Istres) PROJECTION DE PUISSANCE 15 4 Mirage 2000D (3 e escadre de chasse, BA 133 Nancy-Ochey) POLICE DU CIEL 1 E-3FAwacs (escadron de détection et de contrôle aéroportés «Berry»,BA 702 Avord) 3 Mirage 2000 RDY (EC «Cigognes», BA 116 Luxeuil) FORMATION ET ENTRAÎNEMENT 2 Alphajet français (École de transition opérationnelle [ETO] , BA 120 Cazaux) 1 Alphajet belge (ETO , BA 120 Cazaux) DÉFILÉ AVIONS

16 DÉFILÉ DES AVIONS INTERVENTION À PARTIR DE LA MER 2 Rafale Marine (flottille 12F, Base aéronautique navale [BAN] Landivisiau) 2 Super-Étendard modernisés (flottille 17F, BAN Landivisiau) PATROUILLE ET SURVEILLANCE MARITIME 1 Atlantique 2 1 Falcon 50 PROJECTION DE FORCES 1 A400 M Atlas (Escadron de transport [ET] «Touraine», BA 123 Orléans-Bricy) 1 C130 Hercules (ET «Franche Comté», BA 123 Orléans-Bricy) 1 C130 espagnol 1 C160 Transall (ET «Béarn», BA 105 Évreux) 1 CN235 Casa (ET «Vercors», BA 110 Creil) 1 CN295 espagnol 16 SÉCURITÉ CIVILE ET LUTTE INCENDIE 1 Beech King Air 2 Canadair CL415 (Marignane) TRANSPORT STRATÉGIQUE 1 A340 (ET «Estérel», BA 110 Creil) DÉFILÉ AVIONS

17 SOMMAIRE DES TROUPES À L HONNEUR Les forces armées mexicaines Opérations Intérieures Forces de réaction aux attentats Opération Sentinelle TROUPES À L HONNEUR

18 LES FORCES ARMÉES MEXICAINES Les forces armées mexicaines sont pour la première fois à l honneur lors d un défilé du 14 Juillet, au travers de la participation d un détachement interarmées. Cette présence s inscrit dans le cadre de la visite d État en France de M. Enrique Peña Nieto, Président des États-Unis du Mexique. Partenaires stratégiques, le Mexique et la France entretiennent des liens militaires étroits, comme en témoigne la présence au sein de l ambassade de France au Mexique d une mission militaire depuis Celle-ci favorise entre les deux pays une interopérabilité des forces, principalement grâce aux échanges, escales et exercices communs menés avec les forces françaises en Guyane, aux Antilles et dans le Pacifique. Composition/articulation : Le lieutenant-colonel Victor Hugo Serrano Estrada, commandant en second du corps des cadets de l Heroico colegio militar (école des officiers de l armée de terre) commande le détachement et ouvre le défilé. Il est suivi de 4 porte-étendards représentant chaque composante du détachement. Ils sont suivis du drapeau mexicain et de sa garde de couleurs précedant 6 fauconniers. 6 porte étendards, un officier et 27 militaires de l Heroico colegio militar, l école des officiers de l armée de terre défilent pour représenter l armée de terre mexicaine. 6 porte étendards, un officier et 27 marins de l Heroica escuela naval militar, l école des officiers de la marine de guerre suivent. Le même schéma est repris pour représenter le Colegio del aire, l école des officiers de la marine de guerre. 1 porte-étendard, 1 officier et 27 gendarmes ferment le détachement. Dans la grande tradition de la fauconnerie mexicaine, les 6 fauconniers portent 3 aigles royaux et 3 buses. 18 TROUPES À L HONNEUR

19 OPÉRATIONS INTÉRIEURES Le début de l année 2015 a vu la concrétisation brutale, soudaine et simultanée des menaces identifiées par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de Celles-ci ont rendu nécessaire une mobilisation de nos forces à un degré très élevé, engageant les soldats français massivement et de manière inédite sur le territoire national, alors que ceux-ci l étaient déjà dans de nombreuses opérations extérieures. À la demande du Président de la République, le ministre de la Défense a décidé le 12 janvier, à la suite de l attentat perpétré contre le journal Charlie Hebdo, de mettre en place une opération intérieure de grande envergure baptisée Sentinelle, afin de renforcer le dispositif interministériel Vigipirate. Un déploiement de plus de soldats est réalisé en trois jours, mettant en exergue le rôle des armées au titre de la sécurité intérieure, en complément des forces de sécurité. Par ailleurs, les forces armées sont également engagées dans des missions intérieures permanentes de protection du territoire national : la posture permanente de sûreté pour la défense de notre espace aérien et de nos approches maritimes, les missions de lutte contre les trafics illicites et les missions de service public pour porter secours et assistance à la population française, lors de catastrophe naturelle par exemple. Le défilé met à l honneur des militaires des trois armées ayant participé à l opération Sentinelle, mais également, pour la première fois, des forces de réaction aux attentats, la brigade de recherche et d intervention, le groupement d intervention de la gendarmerie nationale et le RAID. 19 TROUPES À L HONNEUR

20 FORCES DE RÉACTION AUX ATTENTATS Lieu d implantation : Paris pour la BRI (Brigade de recherche et d intervention) et le RAID (Recherche, assistance, intervention et dissuasion) ) ; Versailles-Satory (Yvelines) pour le GIGN (Groupe d intervention de la gendarmerie nationale). Effectif total de l unité : 50 pour la BRI ; 400 pour le GIGN ; 430 pour le RAID. Date de création : 1967 pour la BRI ; 1973 pour le GIGN 1985 pour le RAID. Subordination organique : force d intervention de la police nationale pour la BRI ; direction générale de la gendarmerie nationale pour le GIGN ; direction générale de la police nationale pour le RAID. Devise : «S engager pour la vie» pour le GIGN ; «Servir sans faillir» pour le RAID. Mission : à la suite des attentats qui ont frappé la France au mois de janvier 2015, trois unités d élite ont été mobilisées pour neutraliser les terroristes qui mettaient en danger la sécurité de nos concitoyens. Chacune d'elles participe au quotidien à la préservation de la sécurité des Français dans des domaines proches mais avec des savoirs-faire spécifiques. La BRI est le seul service qui allie missions de police judiciaire et missions d intervention en situation de crise. Elle mène de front lutte contre le grand banditisme et missions d assistance d autres services de police dans le cadre d interpellations, d enlèvements ou encore de demande de rançons. Unité emblématique de la gendarmerie en matière d intervention et de gestion des situations d exception, le GIGN lutte contre le terrorisme, le grand banditisme et la criminalité organisée. Depuis sa création en 1985, le RAID participe sur l ensemble du territoire à la lutte contre toutes les formes de terrorisme et de criminalité organisée. À ce titre, il est plus particulièrement chargé de résoudre des crises complexes portant gravement atteinte à l ordre public (terrorisme, prise d otages ), mais également d assister les services de protection des hautes personnalités pour certaines missions. Autorité défilant en tête : (de la gauche vers la droite) le commandant de la BRI ; le colonel commandant le GIGN ; le directeur du RAID. Effectif défilant : 21 (7 BRI ; 7 GIGN ; 7 RAID). Composition et articulation : les 3 chefs de détachement suivis des drapeaux et de leur garde. Le GIGN est créé à la suite de la prise d otages de septembre 1972 lors des Jeux olympiques de Munich. Est d abord créé un commando destiné à lutter contre la piraterie aérienne, constitué de sportifs entrainés et mobilisables sur l ensemble du territoire national. Depuis sa création, le GIGN a permis de libérer lors de ses opérations, plus de 600 otages et 700 ressortissants français et étrangers menacés. Le 17 juin dernier, le drapeau du GIGN a reçu la fourragère et la médaille de la sécurité intérieure. Héritière de la section de recherche et d intervention, la BRI prend son nom en Plus connue sous le nom d «antigang», elle est l une des brigades centrales de la direction de la police judiciaire parisienne. Pionnière, elle s est forgée, au fil des affaires, des compétences et un savoir-faire qui inspirent la création du Raid en 1985, sous l égide de certains de ses anciens membres. Aujourd hui encore, elle mène de front lutte contre le grand banditisme et interventions en situation de crise. La BRI a fêté son 50 e anniversaire le 23 juin. À la différence du RAID, les policiers des BRI travaillent principalement en civil et n interviennent que rarement cagoulés et en uniforme. 20 TROUPES À L HONNEUR

Protocole et organisation des cérémonies commémoratives

Protocole et organisation des cérémonies commémoratives Protocole et organisation des cérémonies commémoratives Organisation et déroulement actualisé en 2014 Les cérémonies publiques sont organisées sur ordre du gouvernement. Le maire est responsable du déroulement

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France Education-Civique Chapitre n. La Défense et l action internationale en France I) La Défense globale du territoire national Problématique : Comment le territoire national et la population sont-ils protégés?

Plus en détail

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE En ce 14 juillet 2014 et comme tous les ans, notre pays célèbre sa fête nationale. Mais cette année, elle s inscrit dans le cycle mémoriel du souvenir des deux conflits

Plus en détail

Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014.

Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014. Dès le début de la crise ukrainienne et compte tenu de la menace potentielle perçue par ses alliés d Europe centrale et du Nord à leurs frontières, l OTAN a pris un ensemble de mesures politiques et militaires

Plus en détail

LES ECOLES NATIONALES À VOCATION RÉGIONALE

LES ECOLES NATIONALES À VOCATION RÉGIONALE UN ÉVENTAIL DE FORMATIONS RÉPONDANT AUX BESOINS DES PAYS PARTENAIRES LE RÉSEAU DES ENVR 16 écoles nationales à vocation régionale Maintien de la paix et forces de sécurité : opérations de maintien de la

Plus en détail

Le Président de la République est le responsable

Le Président de la République est le responsable LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le Président de la République est le responsable suprême de la politique de défense. A ce titre, il est le garant de l indépendance nationale, de l intégrité du territoire

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE)

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) Qu est ce que l intelligence économique (IE)? L intelligence économique (IE) consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger

Plus en détail

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE MESSAGE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Une fois encore, le 14 Juillet rassemble les Français dans toutes les villes et tous les villages en métropole, outre-mer et partout dans le monde en pensant à ceux

Plus en détail

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir!

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! DOSSIER DE PRESSE Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! 11 novembre 1934 11 novembre 2014 80 ans

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère.

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ------------- DECRET N 2014-288 fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. LE PREMIER MINISTRE, CHEF

Plus en détail

DÉCORATIONS OFFICIELLESFRANÇAISES ORDRE D HONNEUR D HONNEUR LES GRAND CROIX CROIX ET PLAQUE ENSEMBLE GRAND OFFICIER SE PORTE AVEC LA CROIX D OFFICIER

DÉCORATIONS OFFICIELLESFRANÇAISES ORDRE D HONNEUR D HONNEUR LES GRAND CROIX CROIX ET PLAQUE ENSEMBLE GRAND OFFICIER SE PORTE AVEC LA CROIX D OFFICIER DÉCORATIONS OFFICIELFRANÇAISES TOUS INSIGNES FABRIQUÉS PAR LA MONNAIE DE PARIS SONT CONFORMES AUX NORMES OFFICIEL ATTENTION AUX FAUX INSIGNES. ORDRE DE LA ORDRE DE DE LA ORDRE DE LA LA GRAND ET PLAQUE

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana --------------

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana -------------- REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana -------------- SECRETARIAT D ETAT AUPRES DU MINISTERE DES FORCES ARMEES CHARGE DE LA GENDARMERIE NATIONALE DECRET N 2009-865 Fixant l organisation,

Plus en détail

école nationale d administration

école nationale d administration école nationale d administration une école de service public et d application Créée par le Général de Gaulle en octobre 1945, l École nationale d administration a pour principes fondateurs de démocratiser

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Arrêté du 30 septembre 2013 relatif aux formations des sapeurs-pompiers professionnels NOR : INTE1315095A Publics concernés : sapeurs-pompiers

Plus en détail

SERVICE DU COMMISSARIAT DES ARMEES. 7 avril 2014. 2 juin 2014

SERVICE DU COMMISSARIAT DES ARMEES. 7 avril 2014. 2 juin 2014 SERVICE DU COMMISSARIAT DES ARMEES Corps concerné École Dates des épreuves épreuves, dossier d'inscription, etc.) Commissaires des armées (recrutement sur épreuves) Commissaires de l armée de terre (recrutement

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant Cour d honneur des Invalides, le 1 er octobre 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport A Paris, mardi 04 mars 2014 [validé] Seul le prononcé fait foi Page 1

Plus en détail

Le ministre auprès de la ministre de l écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports,

Le ministre auprès de la ministre de l écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports, Arrêté du 21 juillet 2011 relatif à l obtention d un titre de conduite des bateaux de plaisance à moteur par équivalence avec un titre ou une qualification professionnelle Le ministre auprès de la ministre

Plus en détail

Introduction. Infirmier Chef Pierre LEMAIRE -Hospitalisations sous contraintes- JNISP 2014

Introduction. Infirmier Chef Pierre LEMAIRE -Hospitalisations sous contraintes- JNISP 2014 Introduction Les modalités d hospitalisations sous contraintes sous extrêmement encadrées d un point de vue légal et réglementaire. Deux lois sont venues récemment modifier la Loi de 1990 relative «aux

Plus en détail

L es Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan

L es Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan i n vi t a t i o n L es Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan Installées au cœur de la Bretagne, dans le Morbihan, les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan se situent dans un environnement unique en France. Elles ont

Plus en détail

Célébration des 100 ans de la SPA 3 du groupe de chasse 1/2 «Cigognes»

Célébration des 100 ans de la SPA 3 du groupe de chasse 1/2 «Cigognes» MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DOSSIER DE PRESSE Vendredi 28 septembre 2012 Célébration des 100 ans de la SPA 3 du groupe de chasse 1/2 «Cigognes» Contacts : Département médias, Service de l Information et des

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

LETTRE DE MISSION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES JEUX DES ILES LE CROS

LETTRE DE MISSION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES JEUX DES ILES LE CROS LETTRE DE MISSION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES JEUX DES ILES LE CROS La préparation efficiente des équipes de la Réunion devant participer aux jeux des îles de l OI est une préoccupation essentielle du CROS

Plus en détail

SURVEILLANT DE PORT DE PLAISANCE: UN NOUVEAU METIER PLEIN D AVENIR

SURVEILLANT DE PORT DE PLAISANCE: UN NOUVEAU METIER PLEIN D AVENIR SURVEILLANT DE PORT DE PLAISANCE: UN NOUVEAU METIER PLEIN D AVENIR 6 ème rencontres nationales Activités portuaires & développement durable - La Baule le 28 mars 2012 Maître Geneviève REBUFAT-FRILET Avocat

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Plan égalité des chances du ministère de la Défense à Coëtquidan Le 16 janvier 2013 Coëtquidan

Plan égalité des chances du ministère de la Défense à Coëtquidan Le 16 janvier 2013 Coëtquidan Plan égalité des chances du ministère de la Défense à Coëtquidan Le 16 janvier 2013 Coëtquidan Dossier de presse «Pour accomplir de grandes choses, il faut d abord les avoir rêvées.» Général DE GAULLE

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 2 du 19 janvier 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 5

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 2 du 19 janvier 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 5 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 2 du 19 janvier 2015 PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 5 ARRÊTÉ fixant pour le armées la liste des emplois ouvrant droit au bénéfice

Plus en détail

W.. Semianiw. le 11 juillet 2007. Général R.J. Hillier. Général R.J. Hillier

W.. Semianiw. le 11 juillet 2007. Général R.J. Hillier. Général R.J. Hillier CHEF PERSONNEL MILITAIRE Cérémonie de passation de commandement du Contre-amiral T.H.W.. Pile au Major-général W.. Semianiw le 11 juillet 2007 Présidée par le Général R.J. Hillier Général R.J. Hillier

Plus en détail

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE Capitaine de vaisseau Ndome Faye, Conseiller Militaire à la Mission Permanente du Sénégal auprès des Nations unies à New York Dans certains

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

JORF n 0030 du 5 février 2011. Texte n 1

JORF n 0030 du 5 février 2011. Texte n 1 Le 21 septembre 2014 JORF n 0030 du 5 février 2011 Texte n 1 ARRETE Arrêté du 28 janvier 2011 fixant la liste des emplois de conseiller d administration de la défense (régularisation) NOR: DEFH1103509A

Plus en détail

LISBONNE EN 10 POINTS

LISBONNE EN 10 POINTS Ambassade de France à Lisbonne Mission de Défense LISBONNE EN 10 POINTS NOTE D INFORMATION N 47 15/31 janvier 2013 L Edito Des efforts malgré la crise! Alors que les prévisions sur la croissance s assombrissent,

Plus en détail

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Organisme de rattachement : Ministère de l'éducation nationale/ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche Date de disponibilité Catégorie

Plus en détail

Dossier de candidature Session «Jeunes» Ile-de-France

Dossier de candidature Session «Jeunes» Ile-de-France Dossier de candidature Session «Jeunes» Ile-de-France Du lundi 23 mars au vendredi 27 mars 2015 École des officiers de la gendarmerie nationale Melun (Seine-et-Marne) L INHESJ L Institut national des hautes

Plus en détail

Assemblée générale Saint-Cyrienne

Assemblée générale Saint-Cyrienne Assemblée générale Saint-Cyrienne La grande école du commandement forme des chefs capables de décider en situation difficile, des chefs en vue du combat, quelle que soit sa nature Projet éducatif ciblé

Plus en détail

1. L ordre protocolaire

1. L ordre protocolaire 1. L ordre protocolaire Les cérémonies publiques sont les cérémonies organisées sur ordre du Gouvernement ou à l initiative d une autorité publique. Lorsque les autorités, dans les cérémonies publiques,

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS INITIALES DES ÉCOLES D OFFICIERS DE L ARMÉE DE L AIR

CATALOGUE DES FORMATIONS INITIALES DES ÉCOLES D OFFICIERS DE L ARMÉE DE L AIR CATALOGUE DES FORMATIONS INITIALES DES ÉCOLES D OFFICIERS DE L ARMÉE DE L AIR 2014-2015 CATALOGUE DES FORMATIONS INITIALES DES ÉCOLES D OFFICIERS DE L ARMÉE DE L AIR SOMMAIRE Présentation générale... 3

Plus en détail

Pilote : SGDSN En lien avec : Ministère chargé de la santé, ministère de l'intérieur

Pilote : SGDSN En lien avec : Ministère chargé de la santé, ministère de l'intérieur 1H1 Activation de l'organisation de conduite de crise Pilote : SGDSN En lien avec : Ministère chargé de la santé, ministère de l'intérieur 1. OBJECTIFS DE LA MESURE En lien avec : ministères associés,

Plus en détail

ARRETE PREFECTORAL 850 DU 4 MARS 1996

ARRETE PREFECTORAL 850 DU 4 MARS 1996 ARRETE PREFECTORAL 850 DU 4 MARS 1996 PREFECTURE DES BOUCHES DU RHÔNE Cabinet Service Interministériel Régional des Affaires Civiles et Economiques de Défense de De la Protection Civile Rèf : 850 Affaire

Plus en détail

UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU

UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU FORMER DE HAUTS RESPONSABLES L ÉCOLE POLYTECHNIQUE FORME DES FEMMES ET DES HOMMES RESPONSABLES, CAPABLES DE MENER DES ACTIVITÉS

Plus en détail

SAVE THE DATE VENDREDI 2 OCTOBRE 2015 9H 18H GARE MARITIME DE NOUMEA

SAVE THE DATE VENDREDI 2 OCTOBRE 2015 9H 18H GARE MARITIME DE NOUMEA NOUVELLE-CALEDONIE SAVE THE DATE VENDREDI 2 OCTOBRE 2015 9H 18H GARE MARITIME DE NOUMEA L EVENEMENT Organisation annuelle sur le territoire national depuis 2007 (ancienne dénomination : Journée de la Sécurité

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

BUREAU DU C.A.S.D.I.S.

BUREAU DU C.A.S.D.I.S. R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E D é p a r t e m e n t d e S E I N E - ET- M A R N E SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DE SEINE ET MARNE GROUPEMENT DE LA FORMATION BUREAU DU C.A.S.D.I.S.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 18 février 2008 relatif à l obtention d un titre de conduite des bateaux de

Plus en détail

Dossier de candidature. «Middle management en sécurité privée»

Dossier de candidature. «Middle management en sécurité privée» 2011 2012 Dossier de candidature Cycle de spécialisation «Middle management en sécurité privée» fåëíáíìí k~íáçå~ä ÇÉë e~ìíéë íìçéë ÇÉ i^ p Åìêáí Éí ÇÉ ä~ àìëíáåé En complément de la sécurité publique,

Plus en détail

Fiches Métiers Novembre 2015

Fiches Métiers Novembre 2015 LES INGENIEURS En France, comme dans de nombreux autres pays, le mot ingénieur désigne avant tout un titre professionnel réglementé qui ne sera délivré qu après une formation spécifique, normalement, de

Plus en détail

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL C-WP/Simulation 5/12/14 CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL DÉFIS RELATIFS AUX PRÉVISIONS DE PÉNURIE DE PERSONNEL AÉRONAUTIQUE QUALIFIÉ

Plus en détail

Dossier de partenariat

Dossier de partenariat Dossier de partenariat Sommaire L Ecole de l Air p.3 L équipe du bureau de élèves p.4 Les actions du bureau des élèves p.5 Le gala p.6 La boutique p.7 Budget p.8 Pourquoi nous soutenir? p.9 Ils nous soutiennent

Plus en détail

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l'ecole Centrale de Lille (ECLille) Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ecole Centrale

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT EURO-MEDITERRANEEN : DEVELOPPEMENT DURABLE www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille : 110,

Plus en détail

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES Les épreuves écrites et orales des concours externe et interne pour l accès à l emploi de secrétaire des affaires étrangères

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2014-674 du 24 juin 2014 modifiant les dispositions du code de la santé publique relatives aux fonctions

Plus en détail

Plus de 150 hussards Pour renforcer le plan VIGIPIRATE

Plus de 150 hussards Pour renforcer le plan VIGIPIRATE Plus de 150 hussards Pour renforcer le plan VIGIPIRATE L a Griffe du chef Colonel Cyril BOURDEAU de FONTENAY 80 e Maistre de camp du 3 e régiment de hussards Hussards d Esterhazy, chef Chers amis, Le 10

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE LA SÉCURITÉ INTÉRIEURE ET DES LIBERTÉS LOCALES Arrêté du 16 août 2004 relatif aux formations des médecins, pharmaciens et infirmiers

Plus en détail

Signature de la convention d objectifs. Maison de l Algérie

Signature de la convention d objectifs. Maison de l Algérie Signature de la convention d objectifs Maison de l Algérie Mardi 22 mars 2005 SOMMAIRE Communiqué de presse 3 La convention d objectifs 4 Schéma directeur 10 Fiche technique de la Maison d Algérie 11 Déroulement

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE PROGRAMME 12h Intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Plus en détail

Le régime des retraites de l Etat

Le régime des retraites de l Etat Le régime des retraites de l Etat Deuxième régime de retraite de France en importance des prestations versées après le régime général, le régime des retraites de l Etat gère 4,5 millions de ressortissants,

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2013-1405 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 17 décembre 2013 modifiant la décision n 02-1179 du 19 décembre 2002 établissant la liste des

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc Débat du Conseil de Sécurité Sur Le Maintien de la paix multidimensionnel Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki Ambassadeur Representant du Maroc New York, 21 Janvier 2013 Prière de vérifier à l audition

Plus en détail

La directrice des ressources humaines

La directrice des ressources humaines Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Ministère des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et

Plus en détail

CREATION DE LA PREMIERE FILIERE DE FORMATION D INGENIEURS EN CYBERDEFENSE PAR ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE EN FRANCE

CREATION DE LA PREMIERE FILIERE DE FORMATION D INGENIEURS EN CYBERDEFENSE PAR ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE CREATION DE LA PREMIERE FILIERE DE FORMATION D INGENIEURS EN CYBERDEFENSE PAR ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE EN FRANCE Conférence de presse 24 septembre 2013 - Vannes La cyberdéfense est

Plus en détail

L Université résistante au défilé du 14 juillet

L Université résistante au défilé du 14 juillet L Université résistante au défilé du 14 juillet Le 14 juillet prochain, Alain Beretz, président de l Université de Strasbourg assistera au défilé du 14 juillet dans la tribune Brest proche de la tribune

Plus en détail

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Développement compétences Apprentissage Programmes «executive» Chaires d entreprise VAE Partenariats Stages International Intra-entreprise

Plus en détail

11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements.

11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements. 11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements. TITRE Ier DE LA CRÉATION ET DE LA MISSION Art. 1er. Il est créé un service public doté de

Plus en détail

Guide Pratique. Déroulement de carrière dans la filière Sapeur-Pompier Professionnel. Juin 2012

Guide Pratique. Déroulement de carrière dans la filière Sapeur-Pompier Professionnel. Juin 2012 Juin 2012 Guide Pratique Déroulement de carrière dans la filière Sapeur-Pompier Professionnel Copyright Pierre Bricout Service Départemental d Incendie et de Secours de Maine-et-Loire SOMMAIRE Préambule

Plus en détail

2013 ANNEE DU VOLONTARIAT ET DE LA JEUNESSE POINT PRESSE TRIE SUR BAÏSE 15 AVRIL 2013 DOSSIER DE PRESSE

2013 ANNEE DU VOLONTARIAT ET DE LA JEUNESSE POINT PRESSE TRIE SUR BAÏSE 15 AVRIL 2013 DOSSIER DE PRESSE SDIS 65 PREFET DES HAUTES-PYRENEES 2013 ANNEE DU VOLONTARIAT ET DE LA JEUNESSE POINT PRESSE TRIE SUR BAÏSE 15 AVRIL 2013 DOSSIER DE PRESSE Votre correspondant presse : Marie-Pierre TOUSTARD Mail : contact@sdis65.fr

Plus en détail

GT 14 personnels d orientation

GT 14 personnels d orientation GT 14 personnels d orientation Fiche 4 Recrutement et formation des psychologues de l éducation nationale Les deux catégories de professionnels chargés, chacun en ce qui les concerne, de mobiliser leur

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I I - Métiers, fonctions et activités visés A. Désignation du métier et des fonctions Expert

Plus en détail

Modèle commercial 2015 de la FOAP DCA 33 Annexe 1 à l ordre de la FOAP DCA 33 de 2015

Modèle commercial 2015 de la FOAP DCA 33 Annexe 1 à l ordre de la FOAP DCA 33 de 2015 Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Armée suisse Forces aériennes Formation d application de la défense contre avions 33 Marcel Amstutz 30.09.2014 Modèle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. - Commémoration - 93 ème anniversaire de l Armistice de 1918. - Vendredi 11 novembre 2011 -

DOSSIER DE PRESSE. - Commémoration - 93 ème anniversaire de l Armistice de 1918. - Vendredi 11 novembre 2011 - DOSSIER DE PRESSE - Commémoration - 93 ème anniversaire de l Armistice de 1918 - Vendredi 11 novembre 2011 - CÉRÉMONIE DU 11 NOVEMBRE La cérémonie de commémoration du 93 ème anniversaire de l Armistice

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL

FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL Une large palette de compétences au service de la santé publique vétérinaire Protection animale Formation Elevage, Médecine vétérinaire, Santé Publique Vétérinaire en régions

Plus en détail

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE U n i v e r s i t é d e l a M é d i t e r r a n é e F a c u l t é d e s S c i e n c e s E c o n o m i q u e s e t d e G e s t i o n M a s t e r E c o n o m i e, P o l i t i q u e e t G e s t i o n P u

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Ingénierie de l'efficacité énergétique des bâtiments de l Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines -

Plus en détail

Appel aux candidats. 65 sapeurs-pompiers volontaires (h/f).

Appel aux candidats. 65 sapeurs-pompiers volontaires (h/f). ANNEXE 1 : Appel à candidats Extrait des délibérations des Conseils de zone des 26 octobre et 14 décembre 2015 ayant pour objet : PROCEDURE DE RECRUTEMENT DU PERSONNEL DU CADRE DE BASE. ZONE DE SECOURS

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 10 du 26 février 2015. PARTIE PERMANENTE Armée de l'air. Texte 18

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 10 du 26 février 2015. PARTIE PERMANENTE Armée de l'air. Texte 18 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 10 du 26 février 2015 PARTIE PERMANENTE Armée de l'air Texte 18 CIRCULAIRE N 87/DEF/DRH-AA/SDEF/BORH relative au rattachement à un commandant de formation

Plus en détail

UFR SCIENCES HUMAINES

UFR SCIENCES HUMAINES UFR SCIENCES UMAINES Mention Etude réalisée par l Observatoire des Parcours Etudiants et de l Insertion Professionnelle (OPEIP) en janvier 2007 sur les étudiants de inscrits en 2004/200 et non réinscrits

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005)

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (SEA) est un service interarmées relevant du Chef d Etat Major des armées et doté d un compte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 21 mai 2014. De 9h à 21h au centre commercial de Confluence

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 21 mai 2014. De 9h à 21h au centre commercial de Confluence DOSSIER DE PRESSE Mercredi 21 mai 2014 2ème édition de la Journée du Marin à Lyon De 9h à 21h au centre commercial de Confluence CONTACT PRESSE Cellule de communication de l OGZDS-SE LTT Héloïse HABLOT

Plus en détail

LES périodes militaires Et LES StagES

LES périodes militaires Et LES StagES LES périodes militaires et les stages DANS l ARMée de terre faites un essai les périodes militaires et les stages L armée de Terre vous propose les périodes militaires et une palette de stages. Ces passages

Plus en détail

Motion de synthèse FNAM 2015

Motion de synthèse FNAM 2015 COMMISSION DE DÉFENSE DES DROITS N. Réf. : AC/CK/1660. 23 septembre 2015 Motion de synthèse FNAM 2015 adoptée le 17 septembre 2015 ONAC-VG Mesure 1 La FNAM se réjouit de l adoption du très ambitieux contrat

Plus en détail

LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. mode d emploi

LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. mode d emploi LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE mode d emploi Découvrir la Fonction Publique Territoriale Trois fonctions publiques en France Il existe en France trois fonctions publiques : la Fonction Publique d Etat

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 49 du 3 octobre 2014. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 15

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 49 du 3 octobre 2014. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 15 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 49 du 3 octobre 2014 PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 15 INSTRUCTION N 1988/DEF/EMA/CPI portant organisation et fonctionnement du

Plus en détail

Maître de conférences de droit public Directeur du centre de recherche des écoles St-Cyr Coëtquidan

Maître de conférences de droit public Directeur du centre de recherche des écoles St-Cyr Coëtquidan Ronan DOARE Né le 19 décembre 1966 à Quimper (29) 02.90.40.40.00 ronan.doare@st-cyr.terre-net.defense.gouv.fr Maître de conférences de droit public Directeur du centre de recherche des écoles St-Cyr Coëtquidan

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 1960-2010 29 Hommage aux anciens combattants africains et malgaches Dans le cadre des célébrations officielles du cinquantième anniversaire des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE DE COMMUNICATION POUR LA PROMOTION ET LE RECRUTEMENT DE SAPEURS-POMPIERS

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE DE COMMUNICATION POUR LA PROMOTION ET LE RECRUTEMENT DE SAPEURS-POMPIERS DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE DE COMMUNICATION POUR LA PROMOTION ET LE RECRUTEMENT DE SAPEURS-POMPIERS Jeudi 27 août 2015 Salle du conseil d administration SDIS de la Corrèze - Tulle Contact Presse Sandrine

Plus en détail

Cnim Systèmes Industriels. La performance technologique au coeur de notre savoir-faire industriel

Cnim Systèmes Industriels. La performance technologique au coeur de notre savoir-faire industriel Cnim Systèmes Industriels La performance technologique au coeur de notre savoir-faire industriel le groupe CNIM Le Groupe CNIM développe et réalise des ensembles industriels clés en main à fort contenu

Plus en détail

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Séminaire régional à l intention des parlementaires et fonctionnaires de parlements des pays

Plus en détail

DIRECTION CENTRALE DU SERVICE DE SANTÉ DES ARMÉES : sous-direction ressources humaines ; bureau enseignement.

DIRECTION CENTRALE DU SERVICE DE SANTÉ DES ARMÉES : sous-direction ressources humaines ; bureau enseignement. DIRECTION CENTRALE DU SERVICE DE SANTÉ DES ARMÉES : sous-direction ressources humaines ; bureau enseignement. INSTRUCTION N 20280/DEF/DCSSA/RH/ENS/2 relative à l attribution des brevets élémentaire et

Plus en détail