Campements roms : 8 maires en colère

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Campements roms : 8 maires en colère"

Transcription

1 Les Tulipes se rapprochent La traditionnelle Fête des tulipes a lieu les 17 et 18 avril. Petit avant-goût de ce qui attend le public qui fréquentera les scènes. page 3 N 826 0,61 H e b d o m a d a i r e d i n f o r m a t i o n l o c a l e d u 7 a u 1 3 a v r i l CHRONIQUES DIONYSIENNES Peace and love. Samedi 10 avril, à 16 h, le Mouvement de la paix invite tous les amis de la paix à la bourse du travail. Cette initiative, qui se terminera en chansons (prière d amener sa voix et son instrument précisent les organisateurs ) est la dernière étape dionysienne du tour de France de l abolition des armes nucléaires. Deux expos, évidemment sur les thèmes de la paix, seront également consultables sur place. D.Sz Suger sur Inter. Au micro de Daniel Mermet sur France Inter dans Là-bas si j y suis, c était «Destination Suger» vendredi 2 avril. Les élèves se sont racontés et ont raconté leur banlieue d aujourd hui et d hier, de Saint-Denis Stade de France à Saint-Denis bidonville. Une émission radio 100 % made in Suger, que, magie du podcast, ont peut écouter après le jour fatidique de la diffusion sur les ondes sur article.php3?id_article=1900 D.Sz AU COIN DE LA UNE Plaine commune, terre de contrastes Campements roms : 8 maires en colère LE PRÉSIDENT DE PLAINE commune et les huit maires des villes qui composent la communauté d agglomération tiennent ensemble une conférence de presse, le 8 avril, et en appellent au Premier ministre pour trouver des solutions. page 5 L Insee, dans le numéro 330 de sa publication À la page (1), rendue publique ce mois-ci, s intéresse aux huit villes qui forment depuis l an 2000 l entité Plaine commune. Sans surprise, mais avec précision, l Institut national de la statistique et des études économiques montre que l agglomération connaît un développement économique fulgurant. Plaine commune, écrivent les auteurs, a «dépassé son niveau d emploi de 1975, après 25 ans de baisse. Depuis 1999, l accroissement de l emploi estimé à 18 % est deux fois plus élevé que dans le département de la Seine- Saint-Denis, la région Île-de-France ou le territoire du centre des Hautsde-Seine». Mais cette poussée, due en grande partie aux villes de Saint- Denis et d Aubervilliers, ne bénéficie pas forcément aux actifs résidents, souligne l Insee, qui écrit : «Malgré ces évolutions, les caractéristiques sociales des habitants ont structurellement peu évolué entre 1999 et Les transformations sociales sont en effet toujours plus lentes que les mutations économiques. Ainsi, les habitants de Plaine commune rencontrent davantage de difficultés d accès à l emploi et sont plus souvent confrontés à la précarité. L écart entre les ménages les plus pauvres et les plus aisés aurait même tendance à se creuser.» Que l économie rencontre le social : c est l autre fusée pour un décollage réussi (1) Cette publication est consultable en PDF sur Le cri des cultureux Les structures culturelles sont au diapason pour exprimer le refus de réformes de l État qui vont les étrangler et les menacer, pour certaines, dans leur existence. page 8 Autour de la Tour Pleyel est l un des quartiers de la ville où les constructions ont le plus poussé dans la dernière période. Tour du propriétaire en images et en texte. pages 6 et 7 La rando des Verts sentiers La section randonnée pédestre du propose, un dimanche sur deux, une escapade en Île-de-France. En mars, les marcheurs avaient rejoint la tour Eiffel depuis la basilique. page 18 Camp de Roms au bassin de la Maltournée, Porte-de-Paris. GÉRARD MONICO

2 actualités actualités En Bref En Bref Ligne 13 du métro La bonne pêche du 1 er avril Parti jeudi matin à la rencontre des voyageurs, le Comité des usagers a une nouvelle fois réclamé «le dédoublement» en distribuant un tract pour rire «VOUS AVEZ raison, y en a marre», lance la dame en s engouffrant dans les escaliers. «Sur la 13, ça va jamais», déplore un monsieur, très pressé lui aussi. Jeudi 1 er avril, le jour vient de se lever sur la station Basilique. Des militants du Comité des usagers distribuent un tract où figurent un poisson de circonstance et le message suivant : «Le Stif et la RATP ont voté le dédoublement de la ligne 13 et son prolongement jusqu à Stains». Une info que personne ne semble prendre au sérieux La plupart de ceux qui acceptent le tract le lisent et le gardent, d autres ne tendent pas la main. «Ça ne m intéresse pas dit un jeune homme», ignorant manifestement de quoi il s agit. Sur la place du Caquet, lors de l arrivée de trams à la station voisine, des dizaines de voyageurs groupés se dirigent vers les tunnels. «On a un peu de mal à sensibiliser certaines personnes, constate une militante, notamment les jeunes.» Sur les quais, l ambiance est ordinaire. Aux alentours de 7 h du matin, les écrans vidéo signalent en station un «incident technique à Saint-Lazare [et que] le trafic est ralenti». Encore moins que les tracts du Comité, ça ne fait rire personne. Ce même 1 er avril, notre confrère Le Monde titre en Une : «officiellement, les métros sont à l heure», mais il ajoute très vite que «la réalité est assez différente». Donc, ce n était pas un poisson «En fait, les gens n en peuvent plus, commente Sonia Gomar, la présidente de l Association. C est tout le temps des retards, des pannes, des incidents», sans oublier les malaises fréquents consécutifs à l état d enfermement et de promiscuité. Depuis une dizaine d années, comité d usagers, élus, syndicats, réclament le dédoublement de la ligne 13, c est-à-dire la suppression de l exploitation en fourche (à partir de la station du même nom) vers le nord. La ligne deviendrait alors indépendante entre Châtillon et Saint-Denis, voire Stains avec le prolongement attendu dans ce secteur. La branche Asnières-La Fourche serait prolongée vers Saint-Lazare ou audelà. Devenant à son tour une ligne indépendante. «Pourquoi ne pas imaginer par exemple qu elle cheminerait jusqu à gare du Nord, Jeudi 1 er avril, à l entrée du métro Basilique, le Comité des usagers de la ligne 13 tracte. ce qui deviendrait tout à fait pertinent», explique l ancien conseiller régional et administrateur du Stif Jean Brafman. «On n est pas des sardines» Le dédoublement et ses variantes relèvent de choix politiques et financiers. Le Grand Paris avec le super métro du ministre Christian Blanc (lire ci-contre) pourrait jouer sa partition dans le concert. Mais pour l heure, seul a été décidé par le Stif et la Région le prolongement de la ligne 14 de Saint-Lazare à Mairie de Saint-Ouen. Ce qui soulagera la 13, mais pas avant À ce moment-là, les Docks de Saint-Ouen seront sans doute achevés, avec des milliers d emplois dans des bureaux et des centaines de logement supplémentaires. Du côté de Saint-Denis, le développement se sera poursuivi, et avec lui une demande de transports en commun accrue. À quoi il faudra ajouter le report sur les transports en commun de conducteurs lassés des embouteillages de plus en plus conséquents et des restrictions apportées à l usage de la voiture dans les villes, notamment dans la capitale. «On n est pas des sardines», proclame le Comité sur la banderole accrochée ce 1 er avril sur les grilles de basilique. Mais aujourd hui, sur la 13, impossible de prendre le large. Gérald Rossi L assemblée générale du comité : jeudi 8 avril à partir de 18 h 30, le Comité des usagers de la ligne 13 tiendra son assemblée générale à la Maison de la jeunesse, 12, place de la Résistance-etde-la-Déportation. À cette occasion, ses militants feront le point des différentes rencontres avec le Stif et diverses autorités. Une partie festive et musicale est aussi au programme. Pour en savoir plus : Ou sur GRAND ANGLE Grignotage cité Sémard Fin avril, des 164 logements de la cité Sémard (du patrimoine de PCH), rue G.-Monmousseau, il ne restera plus que des tas de gravats. Lesquels seront réutilisés dans des chantiers routiers. Pour l heure, une pelle mécanique géante grignote les immeubles qui ont auparavant été entièrement vidés de leurs équipements (fenêtres, salles de bains, tuyauteries) et un système de brumisation évite aux poussières de s échapper dans les environs. Démarrée en octobre 2009, cette démolition sera achevée en juin Plus tard, d autres logements devraient être construits là. Agression Quatre individus ont été présentés à un juge du tribunal de Bobigny en fin de semaine dernière après la découverte d un corps dans le canal de l Ourcq. La victime, un Dionysien de 36 ans originaire du Maroc, était vigile dans un magasin de bricolage à Bobigny. Un différend entre un client et le vigile mardi 30 mars au moment de la fermeture du magasin pourrait être à l origine de l agression. Les personnes interpellées ont fait état d injures racistes à leur encontre, ce qu auraient démenti plusieurs témoins. PS et retraites Les socialistes dionysiens et partenaires organisent une réunion publique sur la réforme des retraites jeudi 8 avril, à 19 h 30, à l hôtel Campanile (14, rue Jean- Jaurès). Deux intervenants sont prévus : Gérard Filoche, spécialiste de droit du travail et membre de la direction nationale du PS, et Antoine Rémond, économiste, chercheur associé au Centre d économie de Paris-Nord et auteur de Les retraites en questionà La Documentation Française. Dionyversité Prochains cours de l université populaire : jeudi 8 avril «Madagascar, du passé colonial au présent composé», présentation de Patrick Rakotomalala. Mardi 13 avril «Les camps d internement en France de 1938 à 1946», présentation de Denis Peschanski. Les séances se tiennent à la bourse du travail (rue Génin) à 19 h. Pour en savoir plus : Métiers d art La SEMA (Société d encouragement aux métiers d art) organise en partenariat avec Plaine commune, Artefact et Franciade, un Forum des métiers d art jeudi 15 avril de 14 h à 17 h au musée d art et d histoire (22, rue Gabriel- Péri), en présence d une dizaine d artisans du territoire. Éducation populaire Le «Salon des outils de l éducation populaire» se tient à l Usine, samedi 10 avril, de 9 h 30 à 18 h. L entrée est libre et le programme consultable sur Chut! Le Cercle de silence, rassemblement silencieux en solidarité avec les étrangers menacés d expulsion et les grévistes travailleurs sans papiers, se rassemble pour la 17 e fois vendredi 9 avril, à 18 h 30 devant la mairie. Cours d art floral Le prochain cours d art floral organisé par l association Saint-Denis ville verte ville fleurie aura lieu le mercredi 14 avril de 18 h 30 à 20 h 30 au 40, rue de la Boulangerie. Renseignements au Livre de jeunesse L équipe du Salon du livre et de la presse jeunesse a lancé une pétition sur son site : afin de protester contre la réduction annoncée de la subvention que lui octroie le conseil général de la Seine-Saint-Denis. Mobilisation dans l éducation 10 avril, manif à Bobigny APRÈS les manifestations à Saint-Denis du 18 et du 23 mars, les enseignants et parents d élèves s étaient donnés comme objectif de continuer à élargir la mobilisation. L idée d une manifestation rassemblant l ensemble du département avait été évoquée. Rendez-vous est pris pour le 10 avril, avec à 10 h manifestation à Bobigny entre l inspection académique et la préfecture à l appel de la FCPE, association de parents d élèves, des syndicats enseignants Sud éducation et SNUipp FSU rejoint par la CGT éduc, l Unsa et le Sgen CFDT. Un pique-nique géant sur le parvis de la préfecture suivra la manifestation. Enfin à 13 h, parents et enseignants se retrouveront pour une réunion départementale à la bourse du travail. La veille, le 9 avril, parents et enseignants dionysiens organisent une nuit des écoles de 18 h à 23 h à l école Jules-Vallès (à côté du TGP) pour préparer la journée du lendemain. Au programme, atelier banderoles, pancartes, mais aussi débat sur l école et la formation des enseignants. V.L.C. Région, villes, transports, gares Le Grand Paris refait surface AU SÉNAT a débuté mardi 6 avril le débat sur le projet de loi du Grand Paris, après l Assemblée nationale qui en a débattu en première lecture en décembre On sait que le texte élaboré par le secrétaire d État Christian Blanc comprend principalement un métro automatique de 130 kilomètres dont un des tronçons emprunterait l actuelle ligne 14 (prolongée à Mairie de Saint-Ouen) et desservirait la station Pleyel avant de s élancer vers le Bourget et Roissy. Pour l heure, plusieurs incertitudes persistent, aussi bien sûr l emplacement des gares, la gestion des territoires autour de ces stations qui pourrait échapper aux collectivités locales, et sur le financement de ce métro. Sur les 21 milliards d euros prévus, seulement quatre sont aujourd hui confirmés. Quant à Jean-Paul Huchon, reconduit à la présidence de la région Îlede-France, il estime que «le gouvernement veut imposer de force un projet inique», en dénonçant un texte qui «attaque les collectivités en matière de compétences de transport et d urbanisme». Ce mercredi 7 avril, le président de la Région a d ailleurs convoqué une grande réunion des élus franciliens «pour fédérer les initiatives». G.R. Collectif Lamaze Le «Collectif Lamaze : pour l enfouissement de l A1» vient de lancer sa campagne de pétition. 33 signatures ont été faites à la sortie des écoles Marville, 206 auprès des personnels de l hôpital Delafontaine et 120 devant la poste Barbusse. Le Collectif proposera sa pétition lors de la Fête des tulipes, sur le stand des associations. Plaine Permanence sociale La permanence sociale annoncée dans nos colonnes (JSD N 825) comme ouverte à partir du 6 avril, n ouvrira finalement que le 16 avril à la maison de quartier Plaine. Gare Braderie solidaire Samedi 10 avril, de 11 h à 17 h, une braderie solidaire co-organisée par la FCPE, le collectif «Le Peuple de la gare», et des associations culturelles se tiendra derrière l église neuve. Au programme, animations et vente de vêtements et jouets. On peut déposer vêtements, jouets, jeux, livres, dans l une des trois écoles : Jules-Vallès, l Estrée et Brise-Échalas jusqu au 9 avril (en bon état et dans un sac). Franc-Moisin/Bel-Air Brocante La Maison des associations organise sa brocante de printemps samedi 10 avril de 8 h à 18 h devant la Poste Casanova. Inscriptions et renseignements au 111, rue Danièle-Casanova. Tél. : Floréal/Saussaie/ Courtille Visite du maire Le jeudi 8 avril, le maire ira à la rencontre des habitants à partir de 16 h devant le groupe scolaire Pasteur/ Calmette (rue Chopin). Suite du parcours : association Canal, 6, rue des Aulnes, Bât.6 La Saussaie (16 h 30), Déclic, 2, allée des Saules, Bât.2 La Saussaie (16 h 45), rue des Fresnes (17 h), centre commercial Floréal (17 h 15), rue de la Garenne (17 h 30), foyer Adoma (17 h 45), dalle de la Courtille (18 h 15), foyer ALJT, 2, promenade de la Basilique (18 h 30). Porte-de-Paris/ Stade-de-France Démarche-quartier Réunion mercredi 14 avril à 19 h, à l école Rachel-Carson (2/8, rue Henri-Delaunay) avec la présentation de la future médiathèque Ulysse. Avant la réunion, à 18 h 30, l équipe chargée de la propreté récoltera les remarques des habitants sur le nettoiement du quartier à l entrée de l école. Bel-Air/Franc-Moisin Permanence La maire adjointe Fabienne Soulas reçoit les habitants le mercredi 14 avril de 16 h 30 à 18 h, à l Espace services publics (75, rue Danielle- Casanova, 1 er étage). Prendre rendez-vous au / Samedi 17 et dimanche 18 avril La scène des tulipes Le parc de la Légion d honneur, paré des parterres chatoyants cultivés par les jardiniers de Plaine co, va de nouveau accueillir la Fête des tulipes, pour un week-end annoncé riche en spectacles en déambulation. FÊTE DU PRINTEMPS, fête de l environnement, fête des spectacles de rue et des jeux, de la musique et des enfants, la Fête des tulipes, c est tout cela à la fois. Sans compter l occasion de déambuler au sein d un site patrimonial prestigieux, le parc de la Légion d honneur, le weekend des 17 et 18 avril, et d admirer les fameux parterres de tulipes soigneusement élevées par les jardiniers de Plaine commune. «Cette année, nous avons voulu proposer davantage de spectacles en déambulation, car nous avons remarqué qu un certain nombre de gens viennent à la fête pour l ambiance, mais ne se rendent pas forcément sur les lieux de spectacles», annonce Françoise Marguerite-Barbeito, en charge de l événement. Jonglage, clowns, acrobatie, musiques L année dernière à la Fête des tulipes. Autrement dit, si tu ne vas pas aux spectacles, ceux-ci viendront à toi Et il est vrai qu il y en aura pour tous les goûts : entre de curieux buissons qui déclament du Racine (compagnie du Hoquet) et la marionnette habitée de Monsieur Il (Gilles Ménard), en passant par des conteurs sur échasses (Slô-Ty par la compagnie Cavaluna), les câlins du Théâtre rouge ou encore les joueurs de steel-band de l Acousteel band et la Fanfaraï des musiques du Sud, on aura de quoi voir et entendre. Mais les spectacles «en fixe» ne seront pour autant pas absents. Cirque, danse, musique, théâtre sont au menu, copieux, de ces Tulipes «Nous avons cette année une création, par la compagnie Les Bleus de travail. Il s agit d une troupe de théâtre de rue qui proposera une comédie circo-burlesque, Le voyage de noces, qui se déclinera en cortège dès 11 h le matin depuis la mairie jusqu à la fête, puis qui sera jouée l après-midi dans le parc.» Six apprentis de l académie Fratellini donneront un Tango cirque à deux reprises chaque jour et plusieurs autres spectacles fort variés sont annoncés : jonglage, clowns, acrobatie, danse mât chinois, musiques «À ne pas manquer Marvelous mambo, par la famille Goldini, un duo acrobatique improbable qui danse le mambo, ni Dans mes bras, par l Attraction céleste, un spectacle qui aborde le thème du handicap de manière tragico-burlesque, dans une yourte», dévoile Françoise Marguerite-Barbeito. Enfin, les talents locaux sont également mis à contribution : outre deux sculptures de métal dédiées aux arbres réalisées par Marc Guillemin, les associations Jeunes prodiges et Ascurb/ANV organisent, avec la direction Une agence d un nouveau type L immobilier à vocation sociale ET SI VOTRE propriétaire alignait votre loyer sur celui d un logement social? C est en quelque sorte la mission que s est fixée l Immobilière sociale Plaine commune (ISPC), une agence sociale à vocation immobilière. «On nous a confié un marché public de prospection du parc privé sur les huit communes de Plaine commune», résume Céline Mathivet, la gestionnaire de l ISPC. Créée le 25 novembre 2009, mais opérationnelle depuis le 1 er mars seulement, cette agence veut tenter de répondre à la pénurie de logements sociaux en proposant à des propriétaires du privé de baisser le prix de leurs loyers. «En contrepartie, nous garantissons la sécurité de tout risque locatif, le paiement des loyers et la récupération du logement en bon état», explique Céline Mathivet. Valoriser son patrimoine et aider des familles modestes Restauration, rencontres et débats De quoi alimenter sa curiosité À CÔTÉ des spectacles, la Fête des tulipes est aussi l occasion de découvrir de nombreux produits régionaux (vins de propriété, spécialités gastronomiques), de rencontrer diverses institutions (mairie, Plaine commune, office de tourisme, TGP) ou associations liées à l environnement ou à la solidarité, ainsi que de se restaurer et de La gestion locative est totalement prise en charge, «le propriétaire n a que les loyers à encaisser», ajoute la responsable d ISPC. Des loyers inférieurs au prix du marché (conventionnement en loyer intermédiaire, social ou très social), mais les propriétaires peuvent bénéficier d une déduction spécifique pouvant atteindre 60 % de leurs revenus fonciers locatifs. Ils auront également la possibilité de faire rénover leurs biens en bénéficiant des aides à l amélioration à l habitat (financement ANAH). «Ainsi, ils contribuent à valoriser leur patrimoine, à l entretenir tout en aidant à l insertion de familles modestes», ajoute Céline Mathivet. L agence entend ainsi aider les propriétaires dans la gestion et/ou la rénovation de leur logement et donc valoriser leur patrimoine (contre le vide locatif et le manque d entretien des logements). L ISPC s engage également à assurer un suivi des locataires à travers des visites régulières : «On s assurera que tout se passe bien et on facilitera l accompagnement social», ajoute Céline Mathivet. Le contrat est clair. Il ne reste plus qu à trouver les logements et les propriétaires désireux de passer ce «pacte solidaire». Pour se faire connaître, l ISPC s apprête à lancer une grande campagne d affichage dans toute la ville avec un slogan choc : «Donnez du sens à votre patrimoine, choisissez l habitat solidaire». E.L. Contact ISPC au ou se désaltérer. D autre part, deux débats sont organisés dans l enceinte de la fête. Samedi 17 avril à 15 h se tiendra le 4 e forum de la Porte de Paris sur l aménagement de ce secteur. Dimanche 18 à 15 h également, ce sera la question de la place du vélo à Plaine commune qui sera au cœur des discussions. B.L. de la jeunesse et la Ligne 13, un tremplin de danse coupé-décalé avec six groupes en compétition et l on pourra voir les danses de l association des Réunionnais de Saint-Denis, celles antillaises de Kaskad (Racing club) et même écouter la chorale Dionysia. Jeux, mur d escalade, structures gonflables Les enfants seront aux premières loges de cette fête. De nombreux spectacles leur seront consacrés, ainsi que des jeux, des structures gonflables, un mur d escalade, les contes de Mots et Regards dans une tente décorée par Françoise-Bonthe Diallo. Parmi les structures dionysiennes présentes, on peut citer aussi l école d arts plastiques Gustave-Courbet, Franciade, des joutes gauloises en lien avec l exposition du musée d art et d histoire Fer des Gaulois en Seine- Saint-Denis Benoît Lagarrigue Le programme complet de la Fête des tulipes a été édité par la direction municipale de la culture, et sera encarté dans la prochaine édition du JSD. 2 3

3 a c t u a l i t é s Campements sauvages de Roms à Plaine commune Les maires en appellent à Fillon Le 8 avril, Patrick Braouezec et les huit maires des villes de Plaine commune tiennent ensemble une conférence de presse. Le même jour, ils rendront public un appel «pour que l urgence de la situation soit entendue». LE RENDEZ-VOUS est important. Le 8 avril, Journée internationale des Roms, les maires des huit municipalités de Plaine commune (Aubervilliers, Épinay-sur-Seine, L'Île-Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Stains, Villetaneuse) et le président de la communauté d agglomération tiennent une conférence de presse sur la situation des Roms présents sur le territoire. Les élus entendent surtout interpeller une nouvelle fois les pouvoirs publics: «Alors que se tient en ce moment même à Cordoue le deuxième sommet européen sur les actions et politiques en faveur des populations gitanes, nous lançons un appel au Premier ministre pour que l urgence de la situation soit enfin entendue et des réponses concrètes apportées», dit l appel dont le JSD a eu connaissance et qui sera notamment publié dans Libération le 8 avril. Le moment n est donc pas choisi au hasard, mais répond à une urgence sociale et sanitaire qui ne fait que s aggraver. En effet, les campements de fortune se multiplient dans le département, où l on dénombre près de personnes vivant dans ces bidonvilles (plus de pour la seule commune de Saint-Denis). «D une semaine à l autre, de nouvelles familles s installent, explique Florence Haye, première adjointe à la mairie en charge notamment de la lutte contre les discriminations et de la tranquillité publique. On ne peut pas fermer les yeux et ne pas voir cette misère.» Composer avec l indignation des riverains Des familles établies de façon très précaires à proximité d autoroutes ou de voies de chemin de fer dans des conditions d hygiène, de santé, désastreuses. L association Médecins du Monde ne manque d ailleurs jamais de dénoncer, chiffres à l appui, la situation de grande précarité de ces familles: une mortalité néo-natale précoce de 19 (population française : 2,2 en 1996), une mortalité infantile de 23,5 (pop. française : 4,8 en 1996), une espérance de vie entre 50 et 60 ans (soit 15 ans de moins que l espérance de vie moyenne d Europe de l Est) et une couverture vaccinale à jour pour seulement 8 à 12 % des patients rencontrés (15 % des moins de 7 ans, 5 % des adultes). À ces conditions sanitaires s ajoutent celles de sécurité : «De dramatiques incendies ont régulièrement ravagé des camps provoquant la mort d enfants», rappellent les maires signataires. Le dernier en date, en octobre 2009, n a fait par miracle que deux blessés légers dans un bidonville rue de la Révolte à Pleyel, en surplomb de l A86. Les élus doivent également composer avec l indignation des riverains et leurs inquiétudes, notamment en matière de sécurité : «Nous comprenons la colère de nos concitoyens qui ne peuvent se résoudre à voir de tels bidonvilles se développer en bas de chez eux», écrivent-ils. Le financement des villages d insertion stoppé Dans ce contexte, que faire? Les expulsions se multiplient, d autres sont prévues. «Tous les camps qui font l objet d une procédure juridique vont être rasés», a annoncé pour sa part Olivier Dubaut, sous-préfet de Saint-Denis. Une dizaine de camps sont concernés. Parmi eux, celui du quai de Saint-Ouen, installé par Médecins du Monde en mai 2009 : «Pourtant, depuis neuf mois, les associations ont pu, grâce à la stabilisation des familles sur ce terrain, effectuer un travail de fond permettant de les intégrer dans un parcours COURRIER «Pôle emploi, une bureaucratie sans visage qui rend fou» EN FIN DE CDD,je me suis inscrit à Pôle emploi à la mi-novembre. Depuis, j ai reçu : deux notifications de droits datées de fin novembre et fin janvier, qui contiennent la durée de la période d indemnisation et le montant journalier. Elles sont calculées automatiquement, m a-t-on affirmé, et cependant, avec les mêmes données initiales, mes droits ont mystérieusement chuté entre la première et la deuxième (on m en a annoncé une troisième, je croise les doigts) ; huit convocations à des entretiens, dont trois convocations pour un même entretien, deux convocations pour des entretiens à deux jours d écart, une convocation pour l entretien d un autre chômeur ; deux menaces de radiations pour des motifs fantaisistes (j ai reçu l une d elles le lendemain de mon premier entretien, elle me reprochait mon absence à un rendezvous inexistant). En revanche, je n ai toujours pas reçu la moindre indemnité. Au téléphone, soit on ne sait pas, soit on m affirme qu on va envoyer un courrier à l agence qui n a pas transmis le dossier, soit on me dit : «Ah! Vous êtes à Saint- Denis? Condoléances!»À l agence, soit on me rassure : «Votre dossier sera débloqué dans la semaine», soit on s excuse : «Je n ai pas d accès à l ordinateur aujourd hui, mais laissez un mot, je transmettrai.» Il faut le dire : tout le monde est aimable. Et incompétent : puisqu on n a pas d interlocuteur référent, seulement des voix anonymes au téléphone, scolaire et médical», revendiquet-on à l association. «Même si nous savons bien que les expulsions à répétition ne sont pas une solution et fragilisent encore davantage ces familles, nous ne pouvons laisser durer l occupation de ces terrains, parfois réservés à des opérations d aménagement, ou tout simplement parce qu il existe un danger pour les populations elles-mêmes et pour les riverains», disent quant Camp de Roms dit du Hanul, installé entre le boulevard Anatole-France à Pleyel et la rue Jules-Saulnier à la Plaine. ou des agents d accueil après une heure de queue debout (on n a droit au rendez-vous et au siège que pour le rendez-vous d inscription), on se trouve confronté à une bureaucratie sans visage qui rend fou. La semaine dernière, lors d une nouvelle visite après un nouveau coup de fil qui m a appris que «quelqu un»(?) avait fait «quelque chose» (?) sur mon dossier dix jours plus tôt (!), l agent d accueil m a annoncé qu elle avait déterré mon dossier et m a expliqué le retard de traitement : «Vous comprenez, c est un stagiaire qui s en est occupé, il faut bien contrôler après eux!»quatre mois, et toutes ces visites où on m a affirmé que mon problème serait réglé dans la semaine Mais cette fois-ci, juré : en début de semaine, je toucherai mes indemnités! Deux heures plus tard, un message sur mon répondeur : des pièces manquent au dossier (!!), on me rappellera dans la journée. Le lendemain matin, n ayant pas été rappelé, je me rends à Pôle emploi : on m affirme que rien ne manque, d ailleurs mon dossier est «parti» (Dieu sait où). En soirée, je regarde mes mails : le «contrôleur»estime qu il y a des incohérences (serais-je un fraudeur?), il veut mes bulletins de paie et d autres pièces complémentaires À ce niveau de mépris institutionnel des gens, de leurs droits, de manque de respect glacial et anonyme d une administration «modernisée», que peut-on faire? Jacques à eux les huit maires. Des expulsions qui devaient être assorties de mesures d accompagnement, mais également de constructions et de financement de villages d insertion comme ceux du Fort de l Est ou d Aubervilliers. Des programmes dans lesquels les élus de Plaine commune, en coopération avec l État, se sont engagés. «En contrepartie, nous avions obtenu que l État lutte contre l installation de camps sauvages et coordonne une politique d accueil à l échelle régionale. Aujourd hui, nous ne pouvons que constater l incurie de l État», expliquentils avant d annoncer: «Nous avons décidé de suspendre notre effort financier dans le cadre des villages d insertion, engagement que nous sommes disposés à reprendre lorsque nos revendications auront été entendues.» Le message face à une situation qualifiée «d insupportable» est Le bus pour aller voter LE 21 MARS 2010, nous devions nous rendre aux urnes pour les élections régionales. J aimerais savoir si d autres Dionysiens sont obligés de prendre un bus ou utiliser leur voiture pour se rendre au bureau de vote? Nous habitons rue Charles-Michels, côté rue du Port, et nous devons aller voter à Pleyel : ce qui veut dire que nous devons utiliser notre voiture ou prendre un bus. J ai donc attendu le bus 15 mn à l allée et autant au retour pour faire un geste qui ne prend même pas 5 mn. J ai utilisé ma carte orange car j en ai une, mais sinon je payais deux tickets pour faire un acte comme celui-ci. Je trouve inadmissible que l on «Baragouiner» : précision et rectificatif Un grand pardon aux Bretons et nos excuses les plus plates à Stéphane Peu. Nous avons écrit que l élu (JSDn 825) a traduit le mot breton bara par beurrelors de son intervention sur la mémoire et les migrations. Il avait pourtant expliqué que cela signifiait «pain» Notre bourde a permis à un autre élu municipal, Christophe Mézerette, de nous adresser quelques lignes qui rendent moins sot : RÉPUBLICAIN ET JACOBIN, je n en ai pas moins (et ce n est pas du tout contradictoire) un grand respect pour les langues régionales. Sans en avoir la pratique, la langue bretonne m a toujours donc clair. L appel se conclut avec des revendications précises : une prise en charge des Roms par les autorités compétentes, la fin de manière anticipée des mesures transitoires, la mise en place d une table ronde avec les collectivités locales d Île-de-France. Les signataires appellent enfin les populations à les rejoindre et demandent à être reçus par le Premier ministre François Fillon. Étienne Labrunie soit obligé d aller voter si loin et je peux vous dire que j ai hésité et que si je n étais pas une citoyenne militante et responsable, j aurais capitulé. Ceci pour dire que j imagine qu un taux d absentéisme dans ce quartier, appelé entre nous quartier gare deuxième zone, doit être plus important qu ailleurs. J avais déjà adressé un courrier lors des élections présidentielles à Monsieur le maire, mais je vois que rien n a changé. Les personnes âgées et les handicapés n ont aucune possibilité de faire leur devoir électoral. À quand une navette pour emmener les électeurs? Françoise Gourdon beaucoup intéressé et son vocabulaire ne m est pas totalement inconnu. Aussi, quand je lis en une du JSDque le mot«bara» d où est issu le verbe baragouiner signifie «beurre», je ne manque pas de m interroger. Le mot «bara»signifie «pain». Les soldats des régiments bretons arrivés à Paris en 1870 réclamaient du pain et du vin (bara-gwin) à qui voulait les entendre (et les comprendre). Le beurre se dit «amann» en breton, d où le nom de la fameuse pâtisserie aussi délicieuse que calorique«kouign-amann» composée de pâte et de beurre. Christophe Mézerette 5

4 images images Allée de Seine, deux programmes de logements locatifs. Les deux hôtels du boulevard de la Libération. Rue James-Watt, logements et bureaux cohabitent. REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE : GÉRARD MONICO Angle de la rue Michel-Faraday et de l allée de la Seine, derrière la centrale EDF. Allée de la Seine, des immeubles en accession à la propriété presqu au pied de la tour Pleyel. Quartier Pleyel Ça mute autour de la tour! Pleyel est moins médiatisé que la Plaine. Mais le secteur fait également sa révolution. Petit tour du propriétaire dans les rues où les bâtiments poussent. C EST UN NOUVEAU quartier. Un Dionysien qui ne serait plus passé par-là depuis quelque temps pourrait s y perdre. Nous sommes au pied de la tour, dans ce que l on appelle la ZAC Pleyel Libération. Un quartier historique de Saint- Denis, longtemps dévolu à EDF et qui s apprête à accueillir la Cité européenne du cinéma de Luc Besson. Autour de ce projet installé dans la centrale thermique désaffectée, tout un quartier a vu le jour. Une métamorphose rapide et cadencée. «On peut parler de quartier en mutation», résume Pierre Quay-Thévenon, vice-président de Plaine commune en Allée de la Seine, au pied d un immeuble, clin d œil à l architecte André Lurçat. charge du Développement économique, adjoint au maire de Saint- Denis référant pour ce quartier Et également guide précieux. Ici il y a plus de salariés que d habitants À la sortie du métro et du carrefour Pleyel, l allée de la Seine conduit justement aux anciennes usines et à la future Cité du cinéma qui devrait être inaugurée en C est de part et d autre de cette allée qu EDF s était installé au début du siècle précédent. «Une centrale a tout d abord été construite pour alimenter le métro, puis un centre de recherche dans les années 1930, le poste Ampère dans les années 1970, et enfin dans les années 1980 le Centre européen de commande qui permet de gérer les flux électriques (achat et vente sur toute l Europe)», explique Pierre Quay- Thévenon. Bref, de quoi faire d EDF le propriétaire foncier de référence. De cette époque restent une ou deux vieilles bâtisses, mais surtout de nombreux vestiges de quartiers ouvriers, des immeubles ou des maisons de brique type corons dans des ruelles aux alentours. EDF reste toujours présent, comme le rappelle l imposant immeuble qui marque l entrée de l allée de Seine sur la place Pleyel. «Nous sommes dans un quartier avant tout d affaires et il faut savoir qu à Pleyel il y a plus de salariés que d habitants!», glisse Pierre Quay-Thévenon. En avançant dans cette allée piétonne, on découvre donc à droite de très nombreuses nouvelles constructions. Un grand secteur d habitations d où se détachent plusieurs îlots, plusieurs structures bien distinctes. «Nous avons souhaité que chaque îlot soit piloté par des architectes différents», explique Pierre Quay-Thévenon. Des bâtisses résolument modernes, lumineuses, où terrasses et balcons sont omniprésents. Des programmes de 5, 6 étages maximums où cohabitent logements sociaux et habitations privées. Une toute nouvelle crèche, les Sonatines, également. Au bout de l allée, face à la future Cité du cinéma et ses m 2 de bureaux dont dédiés à Europacorp, la société de Luc Besson, qui y sera locataire et ses m 2 d activités de production cinématographique (plateaux de tournage, école Louis-Lumière, etc.), la visite continue par la rue Ampère qui délimite le pâté de maisons. «Le quartier devrait être au cœur du Grand Paris» Au croisement de la rue James- Watt se dresse un impressionnant complexe : «le Spallis». Un immense vaisseau de verre d une superficie de m². Des plateaux de bureaux sur sept niveaux qui s articulent autour d un jardin intérieur. L immeuble ocre de sept étages constitue l édifice central de ce nouveau quartier. Il fait m 2 de plus que la tour Pleyel. Le groupe de communication Publicis s apprête à occuper 40 % de la surface, une grande maison d édition parisienne devrait également en faire son siège. Un quartier qui va se fondre dans la zone d activité du Landy et positionne durablement Pleyel comme un quartier d affaires. Un signe qui ne trompe pas, deux groupes hôteliers se sont installés boulevard de la Libération. «Le quartier devrait être au cœur du Grand Paris avec même une station du fameux métro rapide», glisse Pierre Quay- Thévenon. L implantation d une gare TGV reste également toujours d actualité. D autres chantiers, concernant les futurs comme les actuels habitants, sont plus concrets. À commencer par l extension du groupe scolaire Anatole-France. Pour faire face à l arrivée de nouvelles familles, l école passera de 19 à 33 classes et le centre de loisirs doublera sa capacité d accueil. Un nouveau bâtiment va voir le jour et le tout devrait être terminé pour la rentrée De même, le futur aménagement de la place Pleyel, trop souvent encombrée, autour de la station de métro et au-delà jusqu au boulevard Ornano. Le quartier Pleyel n a donc pas fini de se transformer. Etienne Labrunie Rue James-Watt, entre bureaux et logements, effets d ombre et de lumière. Rue Michel Faraday, logements et bureaux se côtoient. Allée de la Seine, appartements locatifs signés Jacques Soucheyre. Rue James-Watt, immeuble de bureaux «le Spallis». Cour de l immeuble accueillant la maison du petit enfant Les Sonatines, alllée de la Seine. REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE : GÉRARD MONICO 6 7

5 cultures cultures Bloc-Notes CINÉMA semaine du 7 au 13 avril L ÉCRAN Place du Caquet. Répondeur-programme: Site: 6, réduit: 5, abonnés 4. Films «f»: 3. SINDBAD de Karel Zeman, Tchécoslovaquie, , 1 h 10, animation en papier, à partir de 6 ans mer : 14 h 15 (f). BLANC COMME NEIGE de Christophe Blanc, France, 2010, 1 h 54 mer : 16 h, 18 h 15, 20 h 30 ; lun : 14 h 15, 16 h 30, 18 h 45, 21 h ; mar : 18 h 15, 20 h 30. FLEUR DU DÉSERT de Sherry Hormann, Autriche/ France/Allemagne, 2009, 2 h, VOSTF mer : 14 h, 20 h 45 ; lun : 14 h, 16 h 15, 18 h 30, 20 h 45 ; mar : 20 h 45. ACHILLE LA TORTUE de Takeshi Kitano, Japon, 2009, 1 h 59, VOSTF mer : 16 h 15, 18 h 30 ; jeu : 18 h ; lun : 20 h 45 ; mar 18 h 30. PANORAMA DES CINÉMAS DU MAGHREB du jeudi 8 avril au dimanche 11 avril programme complet à l Écran ou sur GAUMONT Avenue Jules-Rimet. Tarif plein 8,90 ; tarifs réduits : 6,50 (pour les moins de 12 ans, tous les jours, toutes les séances); 7,10 (étudiants, apprenti et scolaires, tous les jours, toutes les séances); 7,10 * (seniors, du lundi au vendredi); Tarif Azizad A. Ben Ammar, visible au Panorama des cinémas du Maghreb. Festival à l Écran Panorama des cinémas du Maghreb Pour parents cinéphiles dimanche 11 avril à 16 h, l association Mots et Regards propose, en partenariat avec l Écran, aux parents qui désirent assister à la projection dans le cadre du Panorama des cinémas du Maghreb du film de Raja Amari, Les secrets, d accueillir leurs enfants en leur proposant de leur lire des albums pour les 6 à 9 ans avec pause goûter à l antenne jeunesse (30, rue Jean-Jaurès. Inscription obligatoire (places limitées) au Soyez jury du prix du courtmétrage! Si vous souhaitez faire partie du jury de spectateurs qui décernera le Coup de cœur du public pour le meilleur courtmétrage du Panorama des cinémas du Maghreb, vous êtes invités à assister aux deux séances le vendredi 9 avril à 18 h et le samedi 10 à 17 h 30. Renseignements au Spectacles Deux concerts sont organisés lors du Panorama, en partenariat avec la Ligne 13 : samedi 10 avril à 18 h 30 devant la basilique avec Baaziz (gratuit) et dimanche 11 à 19 h, en clôture du festival, avec Kamel El Harrachi. Par ailleurs, vendredi 9 à 19 h 45, Yves Adler et Rabah Mehdaoui feront une lecture à deux voix de textes de Kateb Yacine (entrée libre). AGENDA les rendez-vous de l actualité culturelle LA CHAUFFERIE 10 bis, rue Maurice-Thorez Tél. : DANSE Dans le cadre du festival Incandescences, la Chaufferie présente deux spectacles : Intérieur crème acte 1, par la compagnie Atmen, chorégraphie de Françoise Tartinville avec Max Fossati, et Black soul, par la compagnie Cube, chorégraphie de Christian Ubl avec Christian Ubl et Audrey Aubert. Vendredi 9 avril à 20 h 30. Tarifs : 8 et 5. MUSÉE D ART ET D HISTOIRE 22 bis, rue Gabriel-Péri Tél. : FER DES GAULOIS EN SEINE-SAINT-DENIS Exposition réalisée à partir des fouilles archéologiques menées depuis dix-huit ans en Seine-Saint-Denis et qui ont révélé la présence des Gaulois depuis ans. Du 9 avril au 9 août, les lundi, mercredi, vendredi de 10 h à 17 h 30, jeudi jusqu à 20 h, samedi et dimanche de 14 h à 18 h 30. Tarifs : 5 et 3. Dimanche 11 avril à 16 h, visite commentée par l archéologue Yves Le Bechennec. SCULPTURES DE PASSAGES Réalisées par Dijana Melvan, artiste céramiste en résidence à Franciade, cinq magnifiques statues de terre, silhouettes humaines stylisées, portant en leur sein des fragments d histoire de la ville, sont exposées dans le hall d entrée. Ces sculptures doivent ensuite orner des halls d une résidence à la Plaine. Jusqu au 26 avril, les lundi, mercredi, vendredi de 10 h à 17 h 30, jeudi jusqu à 20 h, samedi et dimanche de 14 h à 18 h 30. Entrée libre. MUSÉE EN MUSIQUE Découverte en musique des collections du musée, avec le conservatoire de musique et de danse de Saint-Denis. Dimanche 11 avril à 16 h. VISITE Dans le cadre de Et voilà le travail!, le comité départemental du tourisme organise une visite sur la conservation préventive et la restauration des œuvres sur papier. Mercredi 14 avril à 14 h 30. Réservation obligatoire au ÉCOLE D ARTS PLASTIQUES GUSTAVE-COURBET 51, rue Auguste-Poullain Tél. : EXPOSITION L école accueille une œuvre du fonds départemental d art contemporain, Suite du bateau ivre , du photographe Albin Brunovsky. Jusqu au 9 avril. Entrée libre. OFFICE DE TOURISME 1, rue de la République Tél. : EXPOSITION L office de tourisme accueille Nous sommes tous des exilés, une exposition de la plasticienne et D. R. Imagin R semaine, 5,90, Imagin R week-end, 6,70. Les séances de 11 h sont à 5,90. Carte 37,50, 5 places valables 2 mois dans toutes les salles Gaumont (maxi 3 places par séance). Info : code #193/0,34 /mn. * Sous conditions particulières. LE CHOC DES TITANS VF, 1 h 45 TLJ : 13 h 30, 15 h 45, 17 h 55, 20 h 10, 22 h 20 + dim : 10 h 50. REMEMBER ME VF, 1 h 53, nouveauté TLJ : 13 h 55, 16 h 40, 19 h 50, 22 h 10 + dim : 11 h. GARDIENS DE L ORDRE VF, 1 h 45, nouveauté TLj : 13 h 30, 15 h 40, 17 h 50, 20 h, 22 h 15 + dim : 11 h. DRAGONS VF, 1 h 33, en relief TLJ : 13 h 45, 15 h 50, 17 h 50, 19 h 50, 22 h 05 + dim : 10 h 50. ALICE AU PAYS DES MERVEILLES VF, 1 h 49, en relief TLJ : 14 h, 16 h 45, 19 h 40, 22 h 10 + dim : 11 h. TOUT CE QUI BRILLE VF, 1 h 40 TLJ : 13 h 40, 15 h 45, 17 h 50, 20 h 05, 22 h 20 + dim : 10 h 50. TÊTE DE TURC VF, 1 h 27 TLJ : 14 h, 16 h, 18 h, 20 h, 22 h 20 + dim : 11 h. LÉGION L ARMÉE DES ANGES VF, 1 h 40 TLJ : 13 h 45, 15 h 50, 18 h, 20 h 10, 22 h 20 + dim : 10 h 50. NANNY MAC PHEE ET LE BIG BANG VF, 1 h 49 mer, sam, dim : 13 h 50, 16 h 40 + dim : 11 h. L IMMORTEL VF, 1 h 55, Int. aux - de 12 ans mer, sam, dim : 19 h 50, 22 h 10 ; jeu, lun : 13 h 50, 16 h 40 ; ven, mar : 13 h 50, 16 h 40, 19 h 50, 22 h 10. CINÉ-CLUB PARIS 8 Université Paris 8, 2, rue de la Liberté, salle de projection de cinéma, bâtiment A. Entrée : 1,50 ; gratuit : enseignant, personnel et carte Paris 8. Double désert LA CAPTIVE DU DÉSERT de Raymond Depardon, 1990, 98 mn mercredi 14 avril : 12 h 45. photographe Anissa Berkani-Rohmer. Jusqu au 4 juillet. Entrée libre. VISITE L office de tourisme propose une visite de la nef de la basilique et de l ancienne abbaye royale. Samedi 10 avril à 14 h 30. Tarifs : 6 et 4. Gratuit pour les moins de 16 ans. UNIVERSITÉ PARIS 8 2, rue de la Liberté Tél. : EXPOSITION Le nouvel espace de l université présente une exposition consacrée à François Maspero et les paysages humains, à l occasion du cinquantenaire de ses éditions. Jusqu au 29 avril du lundi au vendredi de 12 h à 18 h dans le nouveau hall d exposition. Entrée libre. STADE DE FRANCE Porte G Tél. : EXPOSITION 30 ans au cœur du sport retrace l histoire des trente dernières années du sport à travers une sélection de 30 photos du magazine l Équipe Mag. Jusqu au 30 avril dans la salle d exposition du Stade de France. Tarif : 12. ANIMATIONS Le Stade de France propose une grande chasse aux œufs dans les coulisses du stade ainsi qu une ferme pédagogique. Jusqu au 29 avril. Tarifs : 12 (adultes), 8 (enfants et étudiants) et 32 (pass familles). MONDE DE LA CULTURE mobilisation Être ou ne plus être La culture au pain sec: c est le régime prévu par un certain nombre de réformes. Les professionnels dénoncent la destruction programmée de tout un édifice. LUNDI 29 MARS, à Paris, professionnels du spectacle ont défilé contre la réforme territoriale, et contre la politique gouvernementale en matière de culture, entre inquiétude quant à leur avenir et espoir de mobilisation. Le JSD a interrogé quatre professionnels de la culture et l élu en charge du dossier pour la municipalité : Christophe Rauck, directeur du TGP Si le projet de réforme territoriale passe, une grande partie de ce que le département développe depuis des années va partir en fumée. Tout le monde se repose sur les financements croisés État- Région-Ville. Les petites structures vont être touchées immédiatement, mais les centres dramatiques le seront tout de suite après. De l argent, il y en a. On nous prive d interlocuteurs solides avec lesquels mettre en place une politique ambitieuse de création. On a tous besoin d art, mais tout ce qu on nous donne ce sont des projets jeunes qui durent trois jours. On parle de la particularité française. À ce rythme-là, ce sera bientôt un souvenir. Joanna Jianoux, du Petit Théâtre Permanent À force de voir traiter la culture comme quelque chose d accessoire, on a peur que tout ça nous mène au mécénat, aux financements privés, à quelques grosses structures qui accapareront l essentiel des ressources. Avec le risque de voir moins de projets audacieux, et de plus en plus de choses calibrées. C est la pluralité de l offre culturelle qui est menacée. On refuse de valoriser ce que l art apporte en terme de dynamisme, de lien social à un territoire. Il y a urgence, et la mobilisation n est pas simple à organiser dans la profession. Xavier Legasa, de la Compagnie Carrosse d or Il y a une grande inquiétude en ce moment quant à l avenir du secteur. Comme beaucoup d autres, nous ne pourrons pas continuer à exister longtemps si nous sommes privés du soutien des collectivités. La crise a bon dos en ce moment, mais les budgets baissent depuis plusieurs années risque d être tragique pour les plus petites structures. Il y a une vraie volonté politique de l État de se désengager de tous ses domaines de compétence, et la culture n est plus à l abri. Michel Roger, de la Compagnie Jolie Môme Des troupes vont disparaître, on ne se fait pas d illusions. La réforme du statut intermittent avait fait mal aux petites compagnies, le processus continue. Ce qui nous arrive aujourd hui se passe dans tous les domaines : les hôpitaux, les écoles On ne se résignera pas à respecter le gouvernement, avaler la pilule, et voter pour une fausse alternative. Il faudrait une solution plus radicale et pour cela il faut qu on commence à se battre, tous ensemble, et plus seulement profession par profession. Pierre Quay-Thévenon, maire adjoint à la culture Les initiatives culturelles sont souvent le fruit de montages associant la Ville, le Département, la Région, et même l État. Tout cet édifice est menacé aujourd hui. Mais la réforme territoriale vient La culture va mal (Faut pas payer de Jolie Môme) s ajouter à la réalité des budgets pour la culture, qui stagnent ou régressent. Sans oublier les contrecoups de la réforme du statut de l intermittence, la baisse des subventions aux emplois aidés, qui vont pénaliser les petites structures. Quand on fait l addition, on sait que beaucoup de projets ne pourront pas être menés à bien. On en sentira les répercussions sur la programmation des festivals, mais aussi sur les achats d œuvres, ou sur le patrimoine Recueilli par Sébastien Banse L ÉCRAN panoram a des d cinémas du maghreb Ma jeune sse dans un camp de Harkis PARMI LES NOMBREUX rendezvous proposés par le Panorama des cinémas du Maghreb, celui intitulé Mémoire croisées s annonce particulièrement intéressant. Y seront projetées Algéries intimes, de Nathalie Marcault, qui suit le retour en Algérie d un fils de Pied-noir, auteur de BD, à la recherche du passé et de l histoire de sa famille. Puis Le chant des invisibles, de Mammar Benranou. Cinéaste dionysien de 42 ans, ce dernier a grandi dans un camp de Harkis, en GÉRARD MONICO THÉÂTRE GÉRARD-PHILIPE festival vi[ll]es Regard[s] sur la banlieue Le slameur Hocine Ben a écrit Les cinq bancs, inspiré par sa jeunesse à la Maladrerie, cité d Aubervilliers. Dans Asphalte, le chorégraphe Pierre Rigal met en scène cinq danseurs hip-hop. LES DEUX derniers spectacles du festival Vi(ll)es organisé par le TGP jusqu au 18 avril parlent de la ville. Les cinq bancs, la seule création du festival, est un texte écrit par Hocine Ben, slameur reconnu qui a notamment participé aux aventures de la Fabrique du Macadam du Café culturel. «J avais depuis longtemps envie d explorer d autres formes d écriture», dit-il. Version urbaine d En attendant Godot? Il part de ce qu il connaît le mieux: là où il a grandi, la Maladrerie à Aubervilliers, cité où se côtoyaient artistes, ouvriers, population aux origines sociales et ethniques diverses, et de ces fameux cinq bancs qu Hocine et ses copains avaient Camargue. Avec le poids du silence, du non-dit, d une blessure toujours béante. Ce film vient de loin. De la rencontre avec Alain de Sédouy pour une émission de télévision, Les brûlures de l histoire consacrée à la guerre d Algérie avec un volet sur les Harkis puis, plus récemment, d un reportage qu il a effectué auprès de personnes souffrant de la maladie d Alzheimer «Ça a réveillé quelque chose en moi, que j avais mis de côté depuis mon départ du camp, Les cinq bancs de et avec Hocine Ben. Asphaltede Pierre Rigal. à 17 ans. Il est alors devenu urgent de me retourner sur cette histoire pour mieux la comprendre. Mais le vrai point de départ, c est le silence de mon père» D ailleurs c était le titre initial de son film. «Le film est construit sur cette absence de parole» Les souvenirs sont encore tellement douloureux dans sa famille que Mammar Benranou doit effectuer des recherches historiques pour nourrir son travail. «Le film l habitude, plus jeunes, de «squatter». «J ai inventé un personnage, Dalil, qui a rendez-vous aux Cinq bancs avec un copain, qui ne viendra jamais.» Version urbaine d En attendant Godot? Prétexte surtout pour faire défiler toute une galerie de personnages de la cité, de figures du quartier, surgis de sa mémoire et de son imagination. Christophe Rauck, le directeur du CDN de Saint-Denis, a mis en rapport Hocine Ben et Mohamed Rouabhi, qui met en scène le spectacle et dont on avait vu, en 2008, Vive la France! au TGP. Lui aussi est fasciné par l architecture de Renaudie et Gailhoustet, qui ont conçu la Maladrerie. «C est une manière de concevoir un nouveau paysage urbain, pour une population bigarrée», dit-il. Pour lui, le travail d Hocine Ben dessine des «chroniques urbaines, avec ces personnages, abîmés de la vie. Cela va à l encontre de l image de la cité de banlieue qui est sans cesse renvoyée». S il a choisi de respecter le mode littéraire d Hocine Ben, Mohamed Rouabhi a travaillé sur la distanciation, s appuyant sur un gros travail sur le son et la lumière. «J ai envie que le spectateur entre dans un livre, dans une histoire» L influence de la ville sur les corps L ultime spectacle de Vi(ll)es est une pièce de danse, Asphalte, chorégraphiée par Pierre Rigal. Lui aussi parle de la ville, et lui aussi travaille énormément la lumière. «Asphalte parle de l influence qu ont la ville et son contexte social, culturel, historique, médiatique, sur les corps, les individus et les groupes. Ceuxci sont modelés, façonnés, parfois blessés, en tout cas influencés par la ville», remarque-t-il. Pierre Rigal a choisi de créer avec ses cinq danseurs venus du hiphop un univers graphique lié au style pop art, où l image tient une grande place. Pour lui, qui vient du monde de l athlétisme, donc du corps en mouvement, la danse est, au contraire du sport qui recherche l efficacité du geste, une quête d harmonie. «Mais on joue avec les stéréotypes liés est construit sur cette absence de parole, sauf la mienne, qui essaie de comprendre.» Il a choisi de tourner en noir en blanc, un parti pris certes esthétique, mais qui repose aussi sur une logique : la cohérence avec les images d archives utilisées. Mais il ne s agit pas d un film documentaire, c est une œuvre très personnelle, formellement très belle. Mammar Benranou vit à Saint- Denis depuis quatre ans. «J ai découvert cette ville par le metteur en scène Daniel Jeanneteau, au monde urbain et à la vision qu en donnent les médias : il y a de l absurde, du sérieux et de l humour.» Benoît Lagarrigue Les Cinq bancs d Hocine Ben, mise en scène de Mohamed Rouabhi, du 9 au 18 avril au Terrier, vendredi et samedi à 21 h, dimanche à 15 h 30, relâche du lundi au jeudi. Asphalte chorégraphie de Pierre Rigal, du 13 au 17 avril, salle Roger-Blin du mardi au vendredi à 19 h 30, samedi à 18 h. Rappel : Occident, de Rémi de Vos, mise en scène par Dag Jeanneret, du 7 au 18 avril salle Mehmet Ulusoy, mercredi et jeudi à 21 h, vendredi et samedi à 19 h 30, dimanche à 17 h. Relâche lundi et mardi. La Géographie du danger, d après Hamid Skif, chorégraphie de Hamid Ben Mahi, du 7 au 11 avril salle Mehmet Ulusoy, mercredi et jeudi à 19 h 30, vendredi à 21 h, samedi à 18 h, dimanche à 18 h 30. Les horaires proposés permettent d assister à deux spectacles dans la même soirée. Théâtre Gérard-Philipe (59, boulevard Jules-Guesde). Tarifs : 20, 13 pour les habitants de Seine-Saint-Denis, 10 pour les Dionysiens. Réservations au ou sur qui y vit, et je m y suis plu. C est le marché qui fut décisif pour m installer, et j ai envie de rester» L enfant timide, qui tournait avec une caméra vide pour sortir d un monde oppressant, est devenu un cinéaste dont le film est, aux yeux de Boris Spire, le directeur de l Écran, «la plus grosse surprise du Panorama. On assiste à la naissance d un cinéaste qui mêle l intime et l universel à travers une forme originale». À découvrir. B.L. PIERRE GROSBOIS À L AFFICHE à la belle étoile Jolie Môme rejoue la Commune ALORS QUE chez Brébant, le Fouquet s de l époque, on fait bombance, le peuple a faim. Et s insurge contre l armistice signé par le gouvernement et qui «offre» Paris aux Prussiens. Chez Nénette, le petit peuple se réunit, survit, résiste, se révolte. C est la Commune de Paris que la compagnie Jolie Môme fait revivre à travers son spectacle, Barricade, repris au théâtre de la Belle étoile jusqu au 18 avril. On y voit Eugène le journaliste, le petit Lulu, jumeau de Gavroche, la jolie fleuriste Henriette, dite Rillette, la Jeanneton, aveugle, et son père Hercule, l étudiante polonaise Polia qui épouse la cause de ce peuple, le soldat italien garibaldien, le professeur Matouillet, bref tout un petit monde d ouvriers et de citoyens qui va porter des idées neuves et tenter de les faire vivre. On sait, hélas!, ce qu il en advint. Une fois de plus les Jolie Môme font de la résistance avec leurs armes : le jeu, la musique, la SYNESTHÉSIE exposition Marc Fornès défie l apesanteur PLUS d infos locales d images sur chanson, une «pêche» insoluble et nous distillent quelques vérités toujours bonnes à dire. Saviez-vous, par exemple, que des idées comme la séparation de l Église et de l État, l instruction gratuite et obligatoire pour tous, la journée de travail de huit heures, la médecine gratuite pour tous, l abolition de la peine de mort, l égalité de salaire entre hommes et femmes ou encore la réquisition des logements vides, entre autres, sont nées durant ces mois enfiévrés et féconds de la Commune? Revit alors sous nos yeux cette période de bonheur, de joie, de rêves et de soif de justice et d égalité. Bien sûr, les Versaillais viendront briser ce temps des cerises, mais ce qui est semé est semé B.L. Barricade jusqu au 18 avril au théâtre de la Belle étoile (14, rue Saint-Just). Du jeudi au samedi à 20 h 30, dimanche à 16 h. Tarifs : 18 et 10. Restauration possible avant le spectacle. Réservations : JUSQU AU 30 avril, Synesthésie accueille dans son nouvel espace d exposition une installation de Marc Fornès, n/edg. Derrière cet intitulé obscur, voire abscons, se cache une étonnante recherche artistique. Mars Fornès est un architecte français qui vit et travaille à New York. «Je travaille sur des prototypes qui se nourrissent des erreurs passées. Il a d abord conçu un logiciel lui permettant de créer en 3D sur ordinateur un ensemble constitué de 580 bandes d aluminium. Ces bandes sont ensuite assemblées selon un principe architectural qui permet à un arc de tenir par son propre poids. C est ce même principe qu a utilisé Gaudi pour ériger la Sagrada Familia à Barcelone. Une curieuse figure surgit alors, dénuée d angle, semblant défier les lois de la pesanteur, à la fois gracieuse et imposante, rehaussée par un subtil éclairage.» B.L. Jusqu au 30 avril du mardi au samedi de 14 h à 18 h ou sur rendezvous. Entrée libre. 15, rue Denfert- Rochereau. Tél. : n/edg, une installation de Marc Fornès. RETROUVEZ vos rubriques habituelles (actualités, sports, cultures, portraits ), enrichies d images, avant leur parution dans le JSD papier. 8 9

6 sports sports RANDONNÉE Les Verts santé Les Verts sentiers, section randonnée pédestre du Saint-Denis union sports, proposent un dimanche sur deux, à tous les amoureux de la nature, des excursions en Île-de-France. Et bien souvent, l effort sportif le dispute aux échanges amicaux. «SPORT DE LOISIR et de détente.» Telle est l appellation inscrite en haut et en gras dans l annuaire du Saint-Denis union sports pour présenter la section randonnée du club, l association Les Verts sentiers. Si cette définition n est pas galvaudée, elle renvoie pourtant invariablement à l idée d une pratique s adressant aux retraités ou aux personnes âgées. Or, il n en est rien. «Chez nous, la moyenne d âge ne dépasse pas les 45 ans, nous sommes une jeune section», plaisante Pascale Fichaut, la présidente. Plus qu un loisir ou qu une simple balade, la randonnée est un sport qui réclame beaucoup d énergie. «Entre deux sorties, je cours beaucoup pour garder la forme, c est essentiel», confie même la dirigeante. Autre preuve : le certificat médical fait partie intégrante des modalités d inscription au club. «Quand on marche à vive allure, c està-dire à 5 voire 6 km/h, je peux vous assurer qu on sent les pulsions du cœur et que tous les muscles travaillent, on se dépense énormément. Cette pratique est recommandée aux personnes qui exercent une activité sédentaire», certifie Pascale Fichaut. Et quand les distances atteignent 25 km, on ne baguenaude plus, on vise de véritables performances d endurance. «On fait abstraction de ses soucis» Les sorties ont lieu deux fois par mois au minimum, le dimanche, sur deux distances : le 17 km parcouru sur un rythme pépère et de fait accessible au plus grand nombre, et le 22 ou 25 km, plus soutenu. À la recherche d air pur et de nature, nos trente-cinq randonneurs n hésitent pas à s expatrier. «On sillonne toute l Îlede-France», précise la responsable de l activité. Sur les bords de Seine, à Dourdan, Auverssur-Oise ou dans des forêts de Fontainebleau, Montmorency ou Chantilly. Bien souvent, ils profitent de leur escapade pour visiter un lieu ou un monument historique des châteaux par exemple. Pratique «outdoor» par excellence, la randonnée ne s organise pas au gré des saisons ou du temps. «On sort toute l année, qu il pleuve, qu il vente ou qu il neige.» «On finit par créer des attaches» Au-delà de ses vertus sportives et bénéfiques pour la santé, la randonnée offre de nombreuses plages de convivialité. «À force de marcher des heures ensemble, on finit par créer des attaches ou se lier d amitié», résume Pascale Fichaut. Même si, avant tout, la rando permet de se ressourcer. «Les bienfaits Calendrier BASKET-BALL À Delaune Samedi 10 avril: cadets entente/ Drancy, benjamins entente/ Tremblay à 15h30. Dimanche 11 avril: seniors g2/ Sceaux à 15h30, seniors g3/ Pavillonnais à 17h30, minimes filles entente/paris à 11h, minimes f1/chartres à 13h15. À l extérieur Samedi 10 avril: seniors f1/ Drancy à 20h30, benjamines entente/coulommiers à 16h. Dimanche 11 avril: seniors f2/ L Île-Saint-Denis à 15h30, minimes gars entente/livry- Gargan à 15h30, minimes g2/ La Courneuve à 13h30. CYCLOTOURISME Sorties Dimanche 11 avril, Rallye des Forêts à Villepinte. École cyclo, le samedi de 14h30 à 17h30 à Delaune. Renseignements et inscriptions au , et par mail: FOOTBALL DH Seniors Dimanche 11 avril à 15h30 Le Mée/. U19 DSR Dimanche 11 avril à 13h30 /Aulnay au stade Delaune. U17 DHR Dimanche 11 avril à 13h30 Poissy/. U15 DH Samedi 10 avril à 16h /Racing. DHR féminines Samedi 10 avril à 16h Brunoy/ Racing Saint-Denis. Seniors excellence Dimanche 11 avril à 15h30 Cosmos FC/Bondy Stade annexe du SDF. RANDONNÉE Les Verts sentiers Dimanche 11 avril, sortie à Chatou/Saint-Germain-en- Laye. Contact pour les 16 km: et pour les 22 km: et par mail: RUGBY Fédérale 3 Dimanche 11 avril à 15h: Clamart/Saint-Denis. TENNIS DE TABLE Pro A Mardi 13 avril à 19h30 à La Raquette: /Chartres. VOLLEY-BALL Avant-Garde Nationale 3 Dimanche 11 avril à 15h: Olympique club Cessonais/ Avant-Garde Saint-Denis. WATER-POLO Nationale 2 Samedi 10 avril à 20h30: Toulouse/Saint-Denis US. Résultats BASKET-BALL seniors f1/bagnolet : ; cadets 2/Bagnolet : ; benjamins entente/bondy : FOOTBALL Cosmos Coupe de Seine-Saint-Denis seniors demi-finale Cosmos FC Saint-Denis/ Rosny : 0-1. Les Dionysiens échouent près du but. ESCRIME Cercle d escrime Saint-Denis Championnat international handicapé épée 28 mars à Villemomble femmes Anne Marie Fontaine 7 e ; Laure Donato 8 e. hommes Fabrice Diarra 36 e. Tournoi national épée 7 mars à Breuillet Edmond Leb 1 er ; Didier Streletski 5 e. Tournoi international de la Manche 3 et 4 avril à Périers épée dames individuel M. Bidard 5 e ; hommes individuel D. Streletski 25 e ; J.-P. Hurel 26 e ; épée dames équipe M. Bidard 3 e ; hommes équipe F. Diarra 5 e ; J.-P. Hurel 6 e. NATATION T. Brochet master 50m papillon ; TENNIS DE TABLE 100m 4 nages ; 50mnl 33. RUGBY Fédérale 3 RC Paris 15/Saint-Denis US : Le classement de la poule 3 1/ Drancy (74) 2/ Saint-Denis (73) 3/ Sarcelles (68) 4/ Clamart (60) 5/ Boucles de la Marne (52) 6/ Val d Europe (49) 7/ Pont-à-Mousson (41) 8/ Hagondange (37) 9/ Paris 15 (31) 10/ Verdun (12) 11/ Finances Paris (12) 12/ Douai (11) WATER-POLO Nationale 1 dames ASPTT Nancy/ : Pôle France Nancy/ : La saison est désormais terminée pour les féminines du qui, en N1 cette saison, se sont trouvées face à des équipes bien plus aguerries. Le classement 1/ Nice (40) 2/ ASPTT Nancy (37) 3/ Bordeaux (24) 4/ Lille (22) 5/ Saint-Jean-d Angély (21) 6/ Pole France Nancy (16) 7/ Choisy-Le-Roi (6) 8/ Saint-Denis (0) Le choc des cathédrales SAINT-DENIS reçoit Chartres. Ce sera mardi 13 avril à 19 h 30 dans la salle de La Raquette, dans le parc des sports Delaune. Pour cette 14 e journée du championnat de France Pro A de tennis de table, les locaux, actuels 9 e au classement avec 21 points, seront opposés aux 7 e, qui en totalisent 24. Autrement dit, le score final de cette soirée pourrait permettre d y voir un peu plus clair sur la dernière partie de la saison et donc sur les chances pour les Dionysiens de se maintenir. Il va sans dire qu un public chaleureux dans les tribunes pour encourager les pongistes du cru sera le bienvenu. G.R. RUGBY Saint-Denis gagne sur Paris XV FOOTBALL AMERICAIN Un week-end chargé LES RUGBYMEN dionysiens savaient qu ils auraient fort à faire face à des Parisiens qui s étaient offert le luxe de venir faire match nul à Delaune en octobre dernier. C est donc avec beaucoup de sérieux qu ils entamèrent la partie en ce dimanche de Pâques sur la pelouse synthétique du stade Suzanne-Lenglen, proche de l héliport d Issyles-Moulineaux. La première attaque fut la bonne. Bien groupés à la réception de l engagement, les avants du Saint- Denis US enchaînèrent plusieurs ballons portés, avant de s écrouler victorieusement dans l enbut. À la transformation de l ouvreur Lamari suivit néanmoins une pénalité de son homologue parisien, puis un essai en contre du flanker local dont la transformation remit le score à parité. Comme à l aller et même s ils se débattent en milieu de tableau, les locaux n entendaient pas faire de la figuration. Il fallut donc que Henda jaillisse d un regroupement quelques instants plus tard pour aplatir un essai transformé par Lamari qui remette les pendules à l heure. Saint-Denis allait ensuite subir la pression parisienne jusqu à l heure de jeu, mais ce pressing ne se concrétisa que par les 3 points d une pénalité, grâce à une défense dionysienne bien en place. Le porta ensuite l estocade par un essai tout en puissance de son pack, mais dû se méfier jusqu au bout de tout retour d une équipe parisienne très véloce et très complète. Score final: 22 à 16. Le n a plus le droit à l erreur. Il lui faut remporter les trois derniers matches de la poule, celui de dimanche 11 avril à Clamart et celui du 18 à la maison contre le leader Drancy, pour espérer finir en tête et monter en Fédérale 2. En lever de rideau, la réserve du s est imposée par 10 à 5, consolidant ainsi sa deuxième place. Alain Azam (correspondant) SAMEDI 10 et dimanche 11 avril, le football américain va vivre un week-end chargé au stade Delaune. Au programme : un tournoi flag des Monarques (Saint- Denis) jeunes 13 et 15 ans, à partir de 13 h, face aux Gaulois de Sannois d une part, et le Team Paris XV d autre part. À 17 h, coup d envoi du match des juniors Le dimanche, coup d envoi à 14 h du match des seniors de D3 dans le championnat national. Les Monarques feront face aux Vikings de Villeneuve-d Ascq. Il faudra que les Monarques prouvent qu ils ont leur place en D3 face à une équipe qui descend en D2. Avis aux amateurs. G.R. Des professionnels du bâtiment au service de tous ÉCLAIRAGE Éco-Trail de Paris Île-de-France Le 21 mars, une dizaine d adhérents des Verts sentiers a participé pour la première fois à la «rando» de l Éco-Trail de Paris IDF, un événement proposé par la Fédération de randonnée pédestre et les comités départementaux de la région Île-de-France. L édition de Seine-Saint-Denis a d ailleurs été en partie organisée par l association dionysienne, qui s est chargée de tracer le parcours de l épreuve et de lui donner un nom, «le Chemin de l eau». «Nous sommes partis de la basilique de Saint-Denis pour gagner la tour Eiffel, deux monuments symboliques et incontournables, raconte Pascale Fichaut du randonnée. Entre ces deux points, nous avons longé le canal Saint-Denis, le canal de l Ourcq, le canal Saint-Martin et les berges de Seine.» Un itinéraire parcouru au pas de charge, les participants ayant avalé les 21 kilomètres en 3 h 30. Seul regret pour Pascale et ses amis marcheurs : l ambiance ni assez festive ni assez familiale. «L année prochaine, on mettra un peu plus de gaieté et de musique car ça en manquait sérieusement.» G.Re psychologiques sont évidents, poursuit la présidente. On est loin de la ville, du bruit, du tumulte, on fait abstraction de ses soucis du quotidien» Autrement dit, en cette période de crise ou de mal-être au travail, la marche constitue la panacée idéale. À Paris, fin mars, les adhérents des Verts sentiers en rando le long des voies d eau, de la basilique de Saint-Denis à la tour Eiffel. Dans l année, l activité ne connaît aucune interruption. Plusieurs excursions sont donc au programme parmi lesquelles Marche en 93, un rendez-vous très attendu organisé chaque année en septembre par le Comité départemental de Seine-Saint-Denis. Dans un futur qu elle espère proche, Pascale Fichaut souhaiterait que Saint-Denis devienne le théâtre de randonnées à thème pour «faire profiter les participants du riche patrimoine historique et culturel que possède cette ville et attirer, pourquoi pas, un peu plus d adhérents». Grégoire Remund Infos pratiques Tarifs : la cotisation annuelle est de 36 (40 avec la revue trimestrielle Passion Rando) avec deux randonnées à l essai. Contacts : Isabelle Comiotto au ou Pascale Fichaut au ou : GÉRARD MONICO Tous Corps d État Maçonnerie Gros-œuvre 305, rue de Meaux VAUJOURS - Tél : Fax : E.Mail : 18 19

7 s e r v i c e s NUMÉROS utiles mairie place Victor-Hugo, , plaine commune 21, avenue Jules-Rimet, , hôpital samu 15 commissariat 17 ou gendarmerie police municipale , 28 bd Jules-Guesde (lundi au vendredi 9 h/12 h et 13 h/17 h) pompiers 18 ou centre antipoison sida info service (24 h/24 h) : drogues alcool tabac info service (24 h/24 h) alcooliques anonymes (24 h/24 h) maison de la justice et du droit plaine commune promotion allo agglo! (propreté, voirie, éclairage public, circulation, espaces verts, assainissement) (appel gratuit) office de tourisme 1, rue de la République, taxis Église neuve : Porte de Paris dépannage soir et week-end edf gdf eau ratp 3246 l assurance maladie 3646 l assurance retraite 3960 la poste Barbusse-Diez, Bureau principal, République, Franc-Moisin, Floréal, Plaine : 3631 médecins de garde SUR, Tél. : 15. pharmacies de garde dimanche 11 avril : Charbit, 85, avenue Gabriel-Péri, SAINT-OUEN, , ou Benichou, 62, route de Saint-Leu, VILLETANEUSE, Pour tout renseignement sur les gardes des médecins et pharmaciens, appelez le commissariat au Petites annonces gratuites : recherche d emploi, offre de services, achat et vente d objets divers Les faire parvenir sur papier libre par courrier ou en les déposant au Journal de Saint-Denis, 59 rue de la République, Saint-Denis, ou par mail : Petites annonces payantes : véhicules et immobilier (vente, achat, location). S adresser à la régie publicitaire : PSD, 121, rue Gabriel-Péri à Saint-Denis. Tél. : MENUS SCOLAIRES ET CENTRES DE LOISIRS Mercredi 7 avril macédoine, poisson blanc au beurre, citronné, épinards à la béchamel, fromage frais, petit pot de glace. Jeudi 8 avril salade farandole, poulet rôti au jus, beignets de salsifis, yaourt bulgare, abricots au sirop. Vendredi 9 avril 1/2 pomélo, langue de bœuf sauce Robert, coquillettes, fromage des Pyrénées, fruit. Lundi 12 avril taboulé, sauté de dinde sauce bigarde, brocolis, coulommiers, fruit. Mardi 13 avril concombre et tomates, filet de poisson sauce crustacés, pommes vapeur, edam, grillé aux pommes. Mercredi 14 avril salade verte, moussaka maison, fromage blanc, sur un lit de compote. Jeudi 15 avril pâté de volaille, rôti de porc au jus, potatoes, yaourt nature bio, fruit. La viande de bœuf proposée dans les plats est d origine française, animaux nés, élevés et abattus en France. La direction de la restauration se réserve le droit de modifier le menu à tout moment en raison des fluctuations des marchés et des effectifs. DEMANDES D EMPLOI Jeune homme cherche emploi de maçon, peinture et carrelage Jeune femme cherche emploi de ménage, garde d enfants, à accompagner à l école, et personnes âgées Auxiliaire de vie diplômée, 13 ans d expérience, grandes disponibilités, patiente, souriante, dynamique et très sérieuse cherche emploi stable auprès des personnes âgées ou Étudiante en médecine, sérieuse, dynamique cherche garde nourrissons et enfants à temps plein à partir de juin VENDS CITROEN XSARA 1.4 L SX-BREAK-5 CV essence Mise en circulation : août 1998 Entretenue par Renault Exceptionnel 1 ére main kms à débattre Tél Plombier chauffagiste cherche travaux de plomberie et sanitaire, installation de chaudières, ballon d eau chaude, radiateurs, rénovation et réparations Femme sérieuse et soignée avec expérience cherche garde enfants ou personnes âgées, secteur Romain-Rolland Jeune femme sérieuse cherche garde de personnes âgées ou Homme sérieux propose aide et dépannage informatique à domicile sur PC et Mac, initiation Word, Photoshop et Internet ou Tous les s de la rédaction dans la rubrique contact du site PLUS d infos locales PLUS d images sur RETROUVEZ vos rubriques habituelles (actualités, sports, cultures, portraits ), enrichies d images, avant leur parution dans le JSDpapier. NOUVEAU : publier vos commentaires sur des articles en ligne. ARCHIVES : téléchargez ou consultez les JSD archivés en un clic. ACTUALITÉ : les infos locales tout au long de la semaine. PRATIQUE : les menus scolaires en ligne dès le vendredi soir. RÉACTIF : les résultats sportifs en ligne dès le lundi soir. Jeune fille sérieuse cherche heures de ménage ou garde d enfants Étudiante en maîtrise de maths donne cours de maths, physique, chimie aux élèves du primaire jusqu au bac, révisions et remise à niveau Jeune femme sérieuse avec expérience cherche heures de ménage et garde d enfants ACHATS/VENTES Vds buffet bas rustique 2 portes bon état, 800 à déb.; table rectangulaire chêne massif 8 places + chaises, 700 à déb.; halogène couleur chêne, 30 ; panier de basket extérieur sur pied neuf, 50 à déb.; meuble TV, 80 à déb Vds balai nettoyeur laveur séchage des sols carrelés et durs; aspirateurlaveur Hoover H3000 neuf (valeur 249 ), 80 garantie jusqu au 15/10/ Vds vélo d appartement et rameur (anciens modèles), en excellent état de marche, 40 pièce; meuble hi-fi sur roulettes, 20.; réfrigérateur (avec petit compartiment congélateur), Vds meuble de cuisine bas blanc 80 cm de largeur, 2 portes + étagères poignées jaune clair + 2 tiroirs façades jaune clair, meuble haut 80 cm de largeur 2 portes + étagères, Vds canapé convertible lit 2 places matelas Simmons anti-acarien soutien morphologique, housse en velours bordeaux très épaisse avec 2 coussins, Vds table basse ovale en verre pied dauphin, 40 ; halogène tube noir vasque verte, bon état, 20 ; vêtements femme T38/40, fille 8/10 ans petits prix Vds lot vêtements fille 6/8 ans, 10 pièces, 10 ; chaussures femme T38,vêtements femme T40/42, 5 pièce Vds machine à écrire, 15 ; machine à tricoter, 20 ; cireuse/lustreuse, 15 ; transat bébé, 8 ; armoire pour rangement papiers en fer noir 2 tiroirs, après 17h. Vds chambre pour enfant, bébé, lit, armoire et grande commode, très bon état et originale, possibilité d envoyer des photos ou Vds 2 armoires 3 et 4 portes bois clair, chambre à coucher avec armoire 3 portes, chevet (lit offert), petit réfrigérateur, machine à coudre Singer avec son meuble, coffre congélateur, fontaine en fonte verte pour extérieur, petits prix Vds console de jeux Vsmile Vtech avec manette, 35 ; sac en toile et cuir Lancaster, 30 ; baskets Nike, pointure 42, kaki et blanche, 60 ; blouson bombardier pour femme, taille 40, neuf, ou DIVERS Donne vêtements enfant 14/15 ans + chaussures Donne table marbre, à venir chercher le soir. BON À SAVOIR Du côté des jardins Avril, le démarrage du printemps Si c est encore une période tourmentée où nous retrouvons le soleil mais aussi les giboulées frigorifiantes, semez, plantez, mais maintenez encore quelques protections. Semez la plupart des légumes en pleine terre ou en pépinière si vous voulez des plants à repiquer. Si les graines germent, il n y a malheureusement pas que les légumes et les fleurs, mais aussi les mauvaises herbes. Arrachez les régulièrement et ne les laissez pas en place car elles s enracinent à nouveau rapidement. Semez courges, courgettes, potimarrons, pâtissons sous abri. Utilisez de préférence le voilage pour la protection des semis tant pour les oiseaux que les risques de froidure. Les jardineries vous proposent toutes sortes de plants, ne soyez pas impatients et attendez la mi-mai pour mettre en place les tomates. Pour vos fenêtres et balcons attendez la fin du mois pour planter les annuelles comme géraniums, anthémis, pétunias, mais prévoyez une protection. Semez des plantes grimpantes, elles donneront de l ampleur et de la couleur à votre décor. Si vous avez un jardin d agrément, bouturez les lauriers roses dans l eau, dans laquelle vous aurez glissé un morceau de charbon de bois afin d éviter le pourrissement, l enracinement étant lent mais garanti. Finissez de diviser les touffes vivaces à floraison tardive comme les asters. Terminez le rempotage de vos plantes d intérieur car la végétation démarre. Arrosez une à deux fois par semaine selon les plantes et commencez les apports d engrais deux fois par mois maximum. Jean-Claude Segonnes, Saint-Denis ville verte ville fleurie Dates à retenir :samedi 10 avril, place Jean-Jaurès, Foire aux fleurs de Saint-Denis ville verte, ville fleurie. Samedi 17 et dimanche 18 avril, parce de la Légion d honneur, Fête des tulipes (avec un stand de Saint-Denis ville verte, ville fleurie). Le rendez-vous des retraités Le repas de la fête des mères des résidences (initialement prévu et annoncé dans le programme le 26 mai) aura lieu le19 mai à partir de 12 h. Inscriptionsle jeudi 15 avril dans les résidences de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h. Karaoké dînatoire avec Didier Couturier à la résidence Dionysia, le jeudi 22 avril à partir de 19 h. Inscriptionsà la résidence le jeudi 8 avril de 10 h à 12 h et de 14 à 16 h ; participation : 4,50 et 6,10 pour les non Dionysiens ; possibilité de raccompagnement pour les Dionysiens. Belote inter résidences vendredi 7 mai à Dionysia. Inscriptions à la résidence le jeudi 15 avril de 10 h à 12 h et 14 h à 16 h. Visite du musée du Sucre d orge de Moret, une des plus anciennes fabriques de confiserie en France, le jeudi 29 avril l après-midi. Inscriptionsau ou à partir du lundi 12 avril ; participation 5 ; rendez-vous le 29 avril à 13 h 30 devant la mairie. Séjour de vacances à Montrem en Périgord du lundi 6 au vendredi 17 septembre Présentation et préinscriptions, le vendredi 16 avril à 15 h à la résidence Basilique. Retrouvez dès le vendredi sur notre site notre rubrique «Bon à savoir» et les menus des écoles et des centres de loisirs. Rédaction 59 rue de la République Saint-Denis. Tél. : Fax : Mail : Site : Directeur de la publication Gilles Hénique. Directeur, directeur de la rédaction Dominique Sanchez : , Rédacteur en chef adjoint Gérald Rossi : , Administratrice Fyrial Lombry-Serraf : , Secrétaire de rédaction Patricia Da Silva Castro : , Maquettiste Véronique Le Coustumer : , Rédacteurs : Benoît Lagarrigue : , ; Marylène Lenfant : , Photographes: Yann Mambert : , ; Gérard Monico : , Pré-presse, édition, impression PSD. Diffusion Établissement Petit Publicité Martine De Sax Tirage exemplaires (sur papier recyclé). Numéro de commission paritaire en cours. Abonnement annuel : 23 ; chèque à l ordre de «Communiquer à Saint-Denis». 21

8 portrait Kamal El Mahouti Son cinéma Paradiso SA VIE DÉBUTE par une double absence. Celle du père, parti en France alors que la famille (neuf enfants) est restée à Tiznit, au Maroc. Et celle des souvenirs de cette première époque, disparus. Là est sans doute la clé de l homme et de l artiste. C est à 5 ans, en 1968, que Kamal El Mahouti rejoint avec sa famille son père au Blanc-Mesnil. «Je suis un môme de cité», dit-il en parlant de son enfance. Alors qu il a 15 ans, sa vie bascule mais il ne le sait pas encore. Un atelier de théâtre se monte en bas de chez lui. Il y plonge, tête baissée, et découvre le théâtre. C està-dire le jeu, la transposition, l imaginaire. Un monde qu il ne quittera plus. Puis, à Paris 8, il apprend le cinéma, comme un prolongement moins confidentiel. Car ce qu aime Kamal par-dessus tout, c est le partage. «Avec le cinéma, on peut porter une parole, c est un acte plus politique», revendique-t-il. C est avec Paris 8 qu il découvre Saint- Denis. Et avec Emma, sa femme, comédienne et dionysienne. «C est une ville que j ai choisie et que je défends. Moi qui aime la proximité populaire, elle me rassure, je m y sens bien.» Il ne supporte pas qu on en dise du mal : «Je me sens sali. Mais nous, artistes dionysiens, avons une responsabilité. Il faut se saisir des lieux d expression qui existent.» La voix enfle, le ton monte. «Enfin! Ce n est pas la ville qui est responsable du chômage! Même s il y a des choses qui ne vont pas, il faut être juste. Une ville, c est une histoire collective à écrire ensemble. Je suis d ici!», crie-t-il presque, en précisant que ce «ici» n est pas une histoire de terre mais de gens qu il aime : sa femme, ses enfants, ses amis. Il s implique, construit sa vie avec ses choix. Il ajoute que la ville nourrit son travail, qu il est une éponge au contact des gens et que le prochain film qu il va tourner se déroulera à Saint-Denis, avec des Dionysiens. Et c est ici, où il a finalement planté ses racines, qu il a eu naturellement l idée de créer, avec Boris Spire, le Panorama des cinémas du Maghreb, là encore sur une absence. «Mes références cinématographiques sont plutôt françaises et américaines. De la même manière que je n ai aucun souvenir de ma prime enfance, je ne connais pas cette histoire.» C est pour lui un rendez-vous amoureux à parta- ger, dont il souhaite que tout le monde se l approprie, et toujours une quête infinie de la mémoire perdue. Cette quête, il la poursuit aussi avec ses films : La maison perdue, film court tournée à la Saussaie en 2002, Mon frère, son premier long-métrage de fiction déjà tourné et monté, qui en est à l étape du mixage et qu on devrait voir dans q u e l q u e s mois. Et avec Indigènes «Nous, artistes dionysiens, avons une responsabilité. Il faut se saisir des lieux d expression qui existent.» films, l association qu il a créée en 2001 avec l objectif de monter des productions locales. «On doit pren dre la parole et qu on arrête de parler de la banlieue à notre place! Se raconter pour panser ses blessures, grâce aux langages artistiques, c est primordial pour les gens des quartiers.» Il n oublie pas ceux qu il a rencontrés et veut, à son tour, devenir passeur de parole. Et d images. Pour combler les absences. Benoît Lagarrigue Travaux neufs et entretien pour collectivités et industriels Département : cloisons amovibles - plafond suspendu - menuiserie 24, rue des Postillons SAINT-DENIS Tél : Fax : Qualification professionnelle - QUALIBAT **** 23

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012 L INFORMATION DE L OFFICE PUBLIC AUX LOCATAIRES LaLettreJ U I L L E T 2 0 1 5 DES LOCATAIRES LA PAROLE À MOBILISATION «NE TOUCHEZ PAS À NOS GARDIENS» GAGNANTE! Entamé fin mai, le mouvement contre le décret

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!!

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!! AssociationCinémal Ecran lundi8septembre2014 14,passagedel Aqueduc 93200SaintADenis Tel:0149336688 Introduction Projetd extensionducinémal ECRAN Le cinéma l Ecran dans le centreaville existe depuis 1991(sa

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie.

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie. Un toit pour tous C est un droit Rentrer à la maison, se relaxer ou recevoir des amis, aimer et élever ses enfants, prendre soin de soi et de ses proches, organiser son travail et ses loisirs, s instruire

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle Quoi? Une friche industrielle réhabilitée Les anciens établissements Cannelle En 1945, la famille Cannelle, originaire du territoire de Belfort, décide de s installer en bord de Loire port des Noues, afin

Plus en détail

N 97 DÉC. 2015 LE MAGAZINE DES LOCATAIRES ÉDITION SPÉCIALE. 2015 : une année. bien remplie

N 97 DÉC. 2015 LE MAGAZINE DES LOCATAIRES ÉDITION SPÉCIALE. 2015 : une année. bien remplie N 97 DÉC. 2015 LE MAGAZINE DES LOCATAIRES ÉDITION SPÉCIALE 2015 : une année bien remplie Sommaire 2 EN BREF n L enquête OPS bientôt dans les boites aux lettres n Mieux vous accueillir : votre avis nous

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

Bureau des étudiants VERSION IFP

Bureau des étudiants VERSION IFP Bureau des étudiants VI VERSION IFP l Institut Français de Presse & Version IFP L Institut Français de Presse est une institution pionnière dans la formation au monde des médias. Depuis près de 80 ans,

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Catalogue de prestations 2015 / 2016

Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme 31b rue Gambetta Enclos de l abbaye 80800 CORBIE Tél. 03 22 96 35 86 www.lecturepublique.valdesomme.com

Plus en détail

SEMAINE DE L ARCHITECTURE

SEMAINE DE L ARCHITECTURE ma rue mon quartier ATELIERS JEUX VISITE GUIDEE Patrimoine et environnement BALADES A 3 VOIX SEMAINE DE 11 au 18 octobre 2015 LORIENT ATELIER URBANISME PROJECTION DEBAT La ville autrement SALON IMMOBILIER

Plus en détail

Dossier de Presse LA SEMAINE BLEUE. Du 15 au 18 octobre 2012 Animations seniors gratuites. www.dax.fr

Dossier de Presse LA SEMAINE BLEUE. Du 15 au 18 octobre 2012 Animations seniors gratuites. www.dax.fr LA SEMAINE BLEUE Du 15 au 18 octobre 2012 Animations seniors gratuites Dossier de Presse www.dax.fr SOMMAIRE 1 - La Semaine Bleue 2 - Programme des animations 3 - Un salon des seniors 4 - Actions du ccas

Plus en détail

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard Sommaire La résidence au cœur d un quartier en plein essor P03 plan d accès à la résidence P04 La résidence et les étudiants

Plus en détail

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir!

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! DOSSIER DE PRESSE Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! 11 novembre 1934 11 novembre 2014 80 ans

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Publié le 08/11/2014 PAR JEAN-CHARLES GATINEAU PHOTOS PIB Elle fait partie des rares nouveaux maires du secteur. Alors, forcément,

Plus en détail

Tout ce que vous devez savoir pour réussir votre relogement

Tout ce que vous devez savoir pour réussir votre relogement Le relogement facile Tout ce que vous devez savoir pour réussir votre relogement Ce guide du relogement est édité dans le cadre du projet de rénovation urbaine de la ville de Saint-Brieuc. L es 6 étapes

Plus en détail

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps Fiche pédagogique

Plus en détail

Les mardis, entre 10 h et 11 h 30, du 7 janvier au 25 mars 2014 I Tarif. 600

Les mardis, entre 10 h et 11 h 30, du 7 janvier au 25 mars 2014 I Tarif. 600 DROUOT FORMATION CYCLES COURTS HIVER 2013 Les Grands Ateliers d art À travers la visite d une sélection de 10 ateliers parisiens parmi les plus prestigieux tels que Brazet, Féau ou Gohard, venez découvrir

Plus en détail

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son CIEL! LES NOCTAMBULES Depuis sa création en 1997, Ciel! Les Noctambules milite en faveur du court-métrage et de la création

Plus en détail

Programme VAE 2014. «Jouer c est partager, Les droits de l enfant»

Programme VAE 2014. «Jouer c est partager, Les droits de l enfant» Programme VAE 2014 Objectifs généraux : «Jouer c est partager, Les droits de l enfant» Sensibiliser petits et grands à la convention internationale des droits des enfants autour de la thématique «Jouer

Plus en détail

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre Sommaire Arrêtés du Maire : DIVERS /79/DIV Arrêté portant autorisation d ouverture de la maison de retraite Saint Martin (Bât 1) /80/DIV Arrêté municipal

Plus en détail

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Koell-Keith Johan- Charles Rapport de Stage I-Description de l organisation Nom de l entreprise : Noticias SIN Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Situation géographique

Plus en détail

«Ose Ton Village» Les foyers ruraux 1946-2016

«Ose Ton Village» Les foyers ruraux 1946-2016 «Ose Ton Village» Les foyers ruraux 1946-2016 Ce deuxième numéro nous accompagnera plus avant vers le Village Ephémère dont l architecture se précise de jour en jour, grâce aux pierres que chacun des participants

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

Quartier Universitaire International du Grand Paris

Quartier Universitaire International du Grand Paris Quartier Universitaire International du Grand Paris Présentation de l agglomération Plaine Commune LES MARQUEURS DU TERRITOIRE Avec ses 407 283 habitants (chiffres Insee 2010), Plaine Commune est l agglomération

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

SAISON DOSSIER DE PRESSE

SAISON DOSSIER DE PRESSE 2015 SAISON DOSSIER DE PRESSE ÉDIT OBJECTIF INDÉPENDANCE : LA SÉRIE TÉLÉ QUI INNOVE! «Cette campagne d information est une grande première en France car très peu de programmes télé donnent la parole aux

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Plan de Vidéoprotection pour Paris

Plan de Vidéoprotection pour Paris LA PRÉFECTURE DE POLICE la préfecture de police Plan de Vidéoprotection pour Paris Information sur le dispositif RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité À quoi sert la vidéoprotection? Les caméras

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

FESTIVAL GENERATION COURT

FESTIVAL GENERATION COURT FESTIVAL GENERATION COURT 2012 DOSSIER DE PRESSE NE EN 2006, LE PROJET GENERATION COURT EST UN LABORATOIRE D'INITIATION ET D'INSERTION AUX METIERS DU CINEMA ET DE L'AUDIOVISUEL POUR LES JEUNES DES QUARTIERS

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues NATURE DES ÉPREUVES DURÉE NOTE SUR 1 2 3 4 Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de

Plus en détail

Revenu de Solidarité Active

Revenu de Solidarité Active Guide à destination des bénéficiaires du rsa Les droits et les devoirs des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active Vous êtes bénéficiaire du rsa. Ce livret a pour objet de vous informer sur vos droits

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

LE TEMPS DU CHANTIER, DES MEMOIRES EN CONSTRUCTION

LE TEMPS DU CHANTIER, DES MEMOIRES EN CONSTRUCTION LE TEMPS DU CHANTIER, DES MEMOIRES EN CONSTRUCTION N Siret : 507 904 936 000 22. Tel : 01 46 06 66 84. Courriel : j@lasierraprod.com Depuis septembre 2008, La Sierra Prod développe un projet documentaire

Plus en détail

Candidature des participants. PEJ-France Caen

Candidature des participants. PEJ-France Caen Candidature des participants PEJ-France Caen Du 29 mai au 8 juin 2014 2 Le mot du président Malo MOFAKHAMI Président du PEJ-France Chers participants, En 2014, le Parlement Européen des Jeunes - France

Plus en détail

Le guide «Génération Voisins»

Le guide «Génération Voisins» ET SI ON S AIDAIT ENTRE GÉNÉRATIONS? Le guide «Génération Voisins» Édito Pourquoi agir? Vieillissement, perte d autonomie, isolement et rupture du lien social. Ces mots ne laissent personne indifférent.

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100»)

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») 2013 CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») [1- PRESENTATION GENERALE] [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] 29 mars 2013 1- Présentation LOIRE HABITAT

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po :: La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po >> À la différence d une m au centre de Paris. Sit et la rue Saint-Guillau enseignants et cherche 500 000 P O U R S

Plus en détail

DOSSIER ECOLE DU SPECTATEUR A DESTINATION DES ENSEIGNANTS

DOSSIER ECOLE DU SPECTATEUR A DESTINATION DES ENSEIGNANTS DOSSIER ECOLE DU SPECTATEUR A DESTINATION DES ENSEIGNANTS RÉSERVATIONS ET CONTACTS Daphné Pichon / Alexandra Olivier Théâtre du Pays de Morlaix l 20 rue Gambetta BP 67-127 29671 Morlaix Cedex l 02 98 15

Plus en détail

Militants Droits Devant!

Militants Droits Devant! DOSSIER DE PRESSE Militants Droits Devant! Du 18 janvier au 19 janvier 2014 Au lycée La Joliverie à Saint Sébastien/Loire SOMMAIRE «DroitS Devant!» avec la JOC... p 3 Une nouvelle campagne d année... p

Plus en détail

@ g PERPI NAN. Le journal numérique de la Ville de Perpignan

@ g PERPI NAN. Le journal numérique de la Ville de Perpignan Le journal numérique de la Ville de Perpignan @ g PERPI NAN N 52 septembre 2015 FORUM Le rendez-vous des associations - page 2 FESTIVAL Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik - page 3 MUSIQUE 27ème

Plus en détail

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants INFORMATION DES FAMILLES Ce document a pour objectif de répondre de façon concrète et pratique aux questions soulevées par les parents, les enseignants ou les associations, lors de différents temps de

Plus en détail

médiathèque municipale

médiathèque municipale médiathèque municipale ville d Onet-le-Château Les services / p.5 J emprunte / p.12 Pratique / p.14 Plus que jamais, la nouvelle médiathèque d Onet-le-Château, car c est bien d une nouvelle médiathèque

Plus en détail

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse,

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015 Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Rachid MADRANE Mesdames, Messieurs, Chers journalistes,

Plus en détail

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME MERCREDI 6 OCTOBRE 2010 Compte-rendu de la conférence qui s est tenue en public, en salle des fêtes de l Hôtel de Ville, le 6 octobre en présence

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

Choisir la rapidité et la facilité d accès pour vos réunions et réceptions.

Choisir la rapidité et la facilité d accès pour vos réunions et réceptions. Choisir la rapidité et la facilité d accès pour vos réunions et réceptions. Réussir vos réunions. Avec Mercure, le bon hôtel au bon endroit, un très large choix de sites et des hôtels idéalement placés

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

l indépendance en toute sérénité

l indépendance en toute sérénité A P P A R T S E N I O R S N A N T E S S E N g h O R VIVRE à NANTES l indépendance en toute sérénité appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant,

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contacts : George-André Banguio-Mendibil. Etienne d Alençon

DOSSIER DE PRESSE. Contacts : George-André Banguio-Mendibil. Etienne d Alençon DOSSIER DE PRESSE Contacts : Etienne d Alençon Adjoint au chef du service départemental des archives des Pyrénées-Atlantiques, Responsable du pôle d archives de Bayonne et du Pays basque Tél : 05 59 03

Plus en détail

J ai aidé à préparer et à servir et les gens ont été très sympathiques avec moi. C est fatigant, mais avec des horaires normaux.

J ai aidé à préparer et à servir et les gens ont été très sympathiques avec moi. C est fatigant, mais avec des horaires normaux. Témoignage 1 Voici le témoignage de Kevin : J ai passé une semaine d observation au restaurant d entreprise d une grosse société qui travaille pour l espace et fabrique des satellites. Tous les midis,

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire journée médiévale expositions animations découverte visites concerts performances histoire Château de Vincennes >>> Avenue de Paris Circuits par le Service historique de la Défense Inscription préalable

Plus en détail

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E ARCHITECTURE ET DECORATION Collège Sainte-Marie des Ursulines 34, avenue de la Colonne 31500 TOULOUSE Tél. 05 34 25 28 61 Fax.

Plus en détail

Association Bibliothèque Braille Enfantine

Association Bibliothèque Braille Enfantine Association Bibliothèque Rendre accessible un monde de personnages, d histoires et de connaissances aux enfants déficients visuels - août 2014 - Carte d identité de l association Public : Nom de l association

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

appart séniors une nouvelle solution d habitat

appart séniors une nouvelle solution d habitat appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant. Et mon balcon offre des vues vers la Loire! Ici, je profite des commerces à 150 mètres mais aussi

Plus en détail

Coût de la rentrée universitaire à Poitiers

Coût de la rentrée universitaire à Poitiers Coût de la rentrée universitaire à Poitiers Édition 2013 À l heure où les étudiants préparent leur rentrée, l AFEP (Association Fédérative des étudiants de Poitiers) s est penchée sur le coût de la rentrée

Plus en détail

C'EST QUOI? LES CHIFFRES CLÉS

C'EST QUOI? LES CHIFFRES CLÉS LES GRETA C'EST QUOI? LES CHIFFRES CLÉS 1er réseau de France en formation continue Les Greta sont les structures de l'education nationale qui organisent des formations pour adultes dans la plupart des

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Reims, vendredi 20 décembre 2013 Croix-Rouge : inauguration de la nouvelle antenne municipale et de la nouvelle antenne du C. C.A.S. Vendredi 20 décembre 2013 Sommaire Communiqué Un nouveau

Plus en détail

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Ce soir, nous inaugurons un nouveau lieu pour un nouveau service mis à la disposition

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à Bruxelles

Rapport de fin de séjour à Bruxelles Rapport de fin de séjour à Bruxelles Introduction Durant l année de mon master 2 Histoire-Histoire de l art à l Université Pierre Mendes France de Grenoble je devais réaliser un stage de 2 mois minimum.

Plus en détail

PROJET D ECOLE Avenant 2007-2008

PROJET D ECOLE Avenant 2007-2008 PROJET D ECOLE Avenant 2007-2008 Ecole Primaire Publique Place de la Mairie 13100 ST MARC JAUMEGARDE : 04.42.24.99.95 ~ : ecole.jaumegarde@free.fr Projet d École 2004/2008 2004/2005 2005/2006 2006/2007

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014 Programme labellisé par la Mission «centenaire 14-18» Les Archives départementales MOT DU PRÉSIDENT «ça a commencé comme

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

Des rencontres avec Des séances réservées. et les professionnels. Un accueil personnalisé. Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics

Des rencontres avec Des séances réservées. et les professionnels. Un accueil personnalisé. Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics Un accueil personnalisé. Des rencontres avec Des séances les cinéastes réservées. et les professionnels. Du 7 au 15 avril 2015 au Cinéma Luminor-Hôtel

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture 100 suggestions d activités pour la Fête de la culture Voici quelques suggestions pour vous aider à planifier vos activités de la Fête de la culture. Ces exemples ont été tirés des quelque 7 000 activités

Plus en détail

FESTEM France - Espagne - Slovénie -Trans Europe Music Le rôle des radios dans l émergence des nouveaux talents

FESTEM France - Espagne - Slovénie -Trans Europe Music Le rôle des radios dans l émergence des nouveaux talents FESTEM France - Espagne - Slovénie -Trans Europe Music Le rôle des radios dans l émergence des nouveaux talents Retrouvez le projet sur facebook : FESTEM LE PROJET FESTEM : Des échanges radiophoniques

Plus en détail

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis?

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? Les Raconte-tapis Sommaire 1. Note à l attention des bibliothécaires 3 2. Note d intention 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? 4 5 4. A qui s adressent les Raconte tapis? 6 5. Comment bien préparer une séance

Plus en détail

Les Activités Les Futures Forêts

Les Activités Les Futures Forêts Les Activités Les Futures Forêts MODULE A POURQUOI LES FORÊTS ET LES ARBRES SONT IMPORTANTS Ce module aidera vos jeunes à apprendre pourquoi les arbres et les forêts sont importants pour eux. Il contient

Plus en détail