12 ème Baromètre. de la Création TV. En partenariat avec

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "12 ème Baromètre. de la Création TV. En partenariat avec"

Transcription

1 12 ème Baromètre de la Création TV 2015 En partenariat avec

2 Le Baromètre de la Création TV est réalisé chaque année dans le cadre des Journées de la Création TV organisées par l APA (Association pour la Promotion de l Audiovisuel)

3 ÉDITO Jean-François Boyer, Président de l APA UN NOUVEAU MONDE? Beaucoup de créateurs audiovisuels ont vécu une année difficile et certains se disent sans doute comme Einstein «si j avais su, je me serais fait plombier!» Une année d incertitudes à France Télévisions, des inquiétudes sur la pérennité des financements du CNC, des chaines TNT qui commandent si peu, la croissance des OTT, la confirmation que notre public vieillit... bref la nécessité pour chacun de nous de nous adapter à ces nombreux défis. Cette 12ème Journée de la Création TV intervient dans ce contexte morose : elle est donc conçue pour permettre aux créateurs et notamment aux plus jeunes d entrevoir des pistes concrètes d amélioration. En effet un nouveau monde nait sous nos yeux : France Télévisions pourrait connaître un bouleversement profond. Un changement générationnel à l image de sa nouvelle Présidente? Ou plutôt le besoin de faire sa propre révolution à partir d une vision sociale et culturelle claire de ses missions? TF1 a entrepris sa mue. Canal + lance STUDIO + avec des moyens importants, un nouveau guichet pour les créateurs... Cette année le CNC a souhaité ouvrir le sujet de la transparence de nos métiers et de nos pratiques respectives, mais aussi les relations entre producteurs, auteurs et diffuseurs... Ce sera donc le thème de notre premier débat : connivences, transparences, concurrence... Il fera chaud à Fontainebleau dès le matin! Après le succès du débat initié l an dernier sur la place des femmes dans nos métiers nous avons voulu en 2015 aller plus loin avec un deuxième débat sur la représentation des diversités à la télé, avec un titre poil à gratter emprunté au Premier Ministre, «Apartheid social à la télé : La télévision reflète-t-elle les diversités françaises dans leur ensemble?» Enfin le débat politique de l après midi permettra aux partisans de la remise en cause de l exception culturelle Européenne et Française de nous poser des questions stimulantes! Nous retrouverons le Président du CSA, Olivier SCHRAMECK, mais aussi Rémy PFLIMLIN qui a souhaité nous parler, ainsi que le nouveau Président de l INA Laurent VALLET. Décidément le lieu de la création audiovisuelle s est bien déplacé vers cette famille que nous incarnons, scénaristes, réalisateurs, compositeurs et producteurs d oeuvres de fiction, d animation, de documentaires ou de spectacle vivant. Nous sentons tous, comme nos amis diffuseurs et distributeurs, que nous vivons une année charnière. En 1780, Lafayette rejoint l Amérique avec l Hermione. Il a 20 ans. Ses rêves sont toujours les nôtres : nos images et nos désirs sont le Printemps des Peuples et nous espérons tout de ce Nouveau Monde qui s offre à nous! 1

4 SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA TÉLÉVISION 1. Evolution du marché depuis 10 ans 2. Audience, publicité et production en Evolution des recettes publicitaires et de l audience 4. Evolution de la durée d écoute de la télévision 5. Télévision sociale et second écran LA FICTION 1. Production 2. Diffusion 3. Audience 4. Notes de satisfaction du public LE DOCUMENTAIRE L ANIMATION L EXPORTATION LA MUSIQUE À L IMAGE PUBLICITÉS INA France Télévisions Procirep Palatine Sacem Cette étude a été réalisée en partenariat avec le CNC - Direction des études, des statistiques et de la prospective

5 LE MARCHÉ DE LA TÉLÉVISION 1. EVOLUTION DU MARCHÉ DEPUIS 10 ANS Deux fois plus de programmes en 10 ans! Mais... Offre gratuite de programmes (heures) Marché publicitaire net (Md ) Production audiovisuelle (heures) Production de fiction (heures) Production de documentaire (heures) Production d animation (heures) Entre 2005 et 2014, le volume horaire de programmes diffusés sur les chaînes nationales gratuites a doublé. En parallèle, le marché publicitaire a reculé de 2,7 % et le volume horaire de la production audiovisuelle aidée a augmenté de 23,6 %. Le nombre d heures produites est en croissance de 25,4 % pour le documentaire alors qu il diminue de 11,6 % pour la fiction et de 3,0 % pour l animation. Source : CNC, IREP 3

6 LE MARCHÉ DE LA TÉLÉVISION 2. AUDIENCE, PUBLICITÉ ET PRODUCTION EN 2014 TNT : 25% de l audience mais moins de 4% de la création originale Audience (4 ans et plus) Recettes publicitaires brutes Investissements en production La contribution des chaînes de la TNT à la production audiovisuelle demeure très inférieure à leurs poids en termes d audience et sur le marché publicitaire. En 2014, les chaînes de la TNT représentent 25 % de l audience de la télévision, 36 % des investissements publicitaires bruts à la télévision et moins de 4 % des investissements de l ensemble des chaînes dans la production audiovisuelle aidée par le CNC. Source : Médiamétrie, Kantar Media, CNC Le Baromètre 2015 de la Création TV 4

7 3. ÉVOLUTION DES RECETTES PUBLICITAIRES ET DE L AUDIENCE Les chaînes historiques résistent! Chiffre d affaires publicitaire net des chaînes de télévision (Md ) Source : IREP En 2014, les recettes publicitaires nettes des chaînes de télévision sont stables par rapport à Le chiffre d affaires publicitaire des chaînes gratuites du groupe TF1 (TF1, TMC, NT1, HD1) est en baisse de 0,8 % et celui des chaînes gratuites du groupe M6 (M6, W9, 6ter) recule de 1,7 %. Part d audience des chaînes 4 ans et plus (%) En 2014, la part d audience des chaînes nationales historiques s établit à 64,3 % (-0,7 point par rapport à 2013). La part d audience des chaînes de la TNT atteint 25,0 % (+0,8 point) dont 3,8 % pour les chaînes TNT HD (+1,5 point). La part d audience des chaînes thématiques s établit à 10,7 % (-0,1 point). Source : Médiamétrie 5

8 LE MARCHÉ DE LA TÉLÉVISION 4. EVOLUTION DE LA DURÉE D ÉCOUTE DE LA TÉLÉVISION Durée d écoute : une baisse lente mais confirmée... Durée d écoute quotidienne de la télévision (h:mn) En 2014, la durée d écoute de la télévision diminue de 5 minutes par rapport à 2013 pour l ensemble du public (individus âgés de 4 ans et plus). Elle s établit à 3h41 par jour en moyenne. Elle est en baisse de 12 minutes à 3h37 pour les ménagères de ans. Durée d écoute quotidienne de la télévision par tranche d âge (h:mn) En 2014, la durée d écoute est en baisse de 11 minutes à 1h58 chez les 4-14 ans et de 8 minutes à 3h03 chez les ans. Elle est stable à 5h02 chez les 50 ans et plus. A partir de 2011, la mesure d audience intègre la consommation des programmes en différé via un enregistrement personnel. Source : Médiamétrie. Le Baromètre 2015 de la Création TV 6

9 Diversité et qualité : francetélévisions est fière du succès de ses fictions françaises 5. TÉLÉVISION ET SECOND ÉCRAN Pénétration de la vidéo à la demande (%) Pénétration de la télévision de rattrapage (%) Un tiers des internautes paye pour regarder des programmes TV En 2014, 33,1 % des internautes âgés de 15 ans et plus déclarent avoir déjà payé pour regarder des programmes en VàD, contre 31,5 % en En parallèle, 72,2 % des internautes interrogés en 2014 déclarent avoir regardé des programmes en télévision de rattrapage au cours des 12 derniers mois, contre 68,9 % en % des 15 ans et plus regardent quotidiennement la télévision en direct ou en différé (enregistré) sur un téléviseur pour une durée moyenne de 4h42. En parallèle, 6 % des 15 ans et plus regardent quotidiennement la télévision sur un autre écran (ordinateur, téléphone mobile, tablette) ou en rattrapage sur un téléviseur pour une durée moyenne de 1h47. Source : CNC/Harris interactive (internautes âgés de 15 ans et plus) DISPARUE DE CHARLOTTE BRANDSTRÖM 6.0M/22.6% LA STAGIAIRE Victime d une erreur judiciaire elle devient magistrate LA STAGIAIRE DE CHRISTOPHE CAMPOS 5.0M/17.9% ET AUSSI, LA VIE DEVANT ELLES - PLUS BELLE LA VIE - MONGEVILLE SAISON 2... Victime d une erreur judiciaire elle devient magistrate LA STAGIAIRE LES TÉMOINS DE MARC HERPOUX ET HERVÉ HADMAR 4.8M/18.4% COLLECTION MEURTRES À 4.4M/18.7% Désormais, les fictions françaises de francetélévisions devancent régulièrement leurs concurrentes américaines! Merci aux téléspectateurs qui apprécient la qualité de nos programmes, et merci aux auteurs, scénaristes, réalisateurs, acteurs et producteurs de rendre cette offre possible par leur talent et leur travail. CHEFS DE MARION FESTRAËTS ET ARNAUD MALHERBE 4.4M/17.1% ET AUSSI, CHERIF SAISON 2 - CAÏN SAISON 3 - CANDICE RENOIR SAISON 3... LA LOI DE BARBARA Une avocate atypique LA LOI DE BARBARA DE DIDIER LE PÊCHEUR 3.8M/14.7% Plus de 32 millions * de Français ont vu au moins une fiction française sur France 2 ou France 3 Près de 5.6 millions ** de vidéos vues sur 7 *Source Médiamat, Médiamétrie, Audiences consolidées du 29/12/14 au 26/05/15. Audiences veilles du 27/05 au 31/05/15-32 millions : au seuil de vision de 51% d au moins 1 fiction ** Sources Médiamétrie, Estat, Streaming - du 01/01 au 15/05/2015 (de fictions françaises de prime time diffusées sur France 2 ou France 3). Crédits photos : Etienne Chognard CCSP Quad Télévision / Studio FTV - Artwork copyright 2015 Sweetpixel.fr Cinétévé / B. Barbereau et N.Guyon FTV - Christophe Charzat / FTV / CALT - François Lefebvre / Elephant et cie

10 LA FICTION 1. PRODUCTION Volume annuel de production de fiction depuis 1986 (heures) En 2014, le volume de fiction produite diminue de 4,2 % par rapport à 2013 à 748 heures. Les devis de fiction progressent de 0,9 % à 717,2 M. En 2014, la contribution des diffuseurs à la production des programmes de fiction diminue de 3,4 % par rapport à 2013 à 483,9 M. Leur part dans le financement du genre diminue de 3,0 points à 67,5 %. Le coût horaire moyen de la fiction est en hausse de 5,4 % à 958,3 K. Source : CNC Investissement des chaînes dans la production de fiction (M ) France 3 locomotive de la fiction française? En 2014, l investissement des chaînes nationales gratuites dans la production de fiction est en baisse de 3,6 % à 435,6 M. Les chaînes publiques nationales diminuent leur apport financier de 0,7 % à 279,7 M. L investissement des chaînes privées nationales gratuites recule de 8,3 % à 155,9 M. La participation des chaînes de la TNT à la production de fiction diminue de 9,9 % à 8,0 M en L investissement des chaînes payantes est en baisse de 2,1 % à 47,0 M. Source : CNC Le Baromètre 2015 de la Création TV 8

11 Investissement des chaînes dans la production de fiction par groupe (M ) France Télévisions 255,66 257,26 Groupe TF1 138,26 122,22 Groupe Canal+ 43,49 41,54 Groupe M6 30,69 32,53 Arte France 27,75 24,57 Orange 2,47 2,33 NRJ - 1,40 AB Groupe 0,62 1,06 Disney 0,56 0,70 Lagardère 0,98 0,02 Répartition des investissements des chaînes dans la production de fiction par groupe en 2014 (%) France Télévisions, toujours leader pour la fiction en volume! En 2014, le groupe France Télévisions demeure le premier investisseur dans la production de fiction (53,2 % des apports de l ensemble des chaînes). Il est suivi par le groupe TF1 (25,3 %), le groupe Canal+ (8,6 %), le groupe M6 (6,7 %) et Arte (5,1 %). Source : CNC Source : CNC Financements étrangers (coproductions et préventes) dans la production de fiction (M ) Source : CNC Les financements étrangers s installent mais restent concentrés sur les blockbusters En 2014, les financements étrangers atteignent 45,3 M (+67,1 % par rapport à 2013). Cette hausse est liée à quatre séries d envergure internationale (une seule en 2013). En effet, le Transporteur (saison 2), Panthers, Versailles et Taxi Brooklyn captent plus de 90 % des préventes à l étranger (y compris minimums garantis). 9

12 LA FICTION EN 2013 (SUITE) Volume de fiction produite par format (heures)¹ Volume de fiction produite par catégorie (heures)¹ Enfin, comme partout ailleurs, les 52 et 26 s installent en tête En 2014, le 52 minutes est le premier format de fiction (33,4 % des heures aidées), devant le 26 minutes (23,8 %), le 90 minutes (23,3 %) et le format court (19,5 %). Les volumes de 26 minutes (+27,4 %) et de 90 minutes (+1,4 %) sont en hausse alors que les volumes de 52 minutes (-4,8 %) et de format court (-29,5 %) sont en baisse. Plus belle la vie représente 59,2 % du volume de fiction au format de 26 minutes en Les unitaires représentent désormais 1/7 du total des séries La production de fiction est majoritairement composée de séries. En 2014, le volume des séries est toutefois en baisse de 5,7 % par rapport à 2013 à 639 heures alors que les unitaires augmentent de 5,9 % à 95 heures. Les séries représentent ainsi 85,4 % du volume de fiction produite. ¹ Hors unitaires de format court. Les collections sont réparties dans les différentes catégories en fonction de leur format. * Y compris mini-série et collection. Source : CNC. Le Baromètre 2015 de la Création TV 10

13 Répartition du volume de production des séries selon leur âge en 2014 (%) La France peine à installer des séries longues En 2014, près des trois quarts du volume de production de séries sont réalisés par des séries lancées il y a moins de 5 ans. Les nouvelles séries représentent près d un quart du volume de production total des séries. Plus belle la vie constitue la totalité du volume des séries âgées de 10 ans. Une famille formidable est la série la plus ancienne en production en Volume de fiction produite par catégorie selon la chaîne en 2014 (heures)¹ Seules les chaînes publiques préservent les unitaires En 2014, la part des séries dans la production de fiction par chaîne s établit en volume horaire à 48,8 % pour Arte, 72,8 % pour France 2, 79,8 % pour France 3, 91,0 % pour Canal+, 96,2 % pour TF1 et 100,0 % pour M6. Les postes de dépenses de production de fiction (%) Les comédiens et la post-prod trinquent Le poids des dépenses d interprétation dans les devis de fiction est passé de 14,6 % en 2005 à 11,9 % en La part allouée aux moyens techniques et laboratoires est également en baisse sur cette période. La part des dépenses de personnel et la part consacrée aux décors et costumes sont au contraire en progression au cours des dix dernières années. 11

14 LA FICTION EN 2013 (SUITE) 2. DIFFUSION Soirées de fiction par chaîne et par nationalité en 2014 (%) La fiction US enfin minoritaire (sauf sur M6) En 2014, l offre de fiction en première partie de soirée est majoritairement française sur France 2 et France 3, américaine sur TF1, Canal+ et M6, et européenne non française sur Arte. Source : CNC, Médiamétrie Soirées de fiction selon la nationalité sur les chaînes nationales historiques¹ La baisse de la fiction US se confirme Source : CNC, Médiamétrie En 2014, le nombre de soirées dédiées à la fiction française augmente de 13 soirées par rapport à 2013 alors que l offre de fiction étrangère diminue de 39 soirées. L offre est en baisse de 15 soirées pour la fiction européenne non française, de 11 soirées pour la fiction américaine et de 13 soirées pour la fiction étrangère hors Europe et Etats-Unis. L offre de fiction américaine apparaît ainsi en baisse pour la deuxième année consécutive. ¹ TF1, France 2, France 3, Canal+, M6, Arte. Le Baromètre 2015 de la Création TV 12

15 3. AUDIENCE Consommation de fiction en 2014 (%) Le coeur du public bat majoritairement pour la fiction! La fiction est le genre de programmes le plus consommé sur les chaînes nationales gratuites. En 2014, la fiction représente 24,6 % de la consommation des téléspectateurs âgés de 4 ans et plus sur l ensemble de la journée sur les chaînes nationales gratuites. En parallèle, la fiction totalise 24,9 % des vidéos vues en télévision de rattrapage. Source : Médiamétrie (4 ans et plus), NPA Conseil, GfK Nombre de fictions françaises et américaines dans les 100 meilleures audiences TV Cocorico : nouveau recul de la fiction US dans le top 100! En 2014, la fiction enregistre 21 des 100 meilleures audiences de la télévision (36 en 2013). La présence des séries américaines dans le classement recule pour la troisième année consécutive (16 épisodes en 2014). Source : Médiamétrie (4 ans et plus) Répartition des 100 meilleures audiences de fiction à la télévision selon la nationalité (%) Sur l ensemble de la journée, la fiction française enregistre 61 des 100 meilleures audiences de fiction en 2014, contre 37 en

16 LA FICTION EN 2013 (SUITE) La fiction française bientôt contributive nette à l audience de toutes les chaînes En 2014, la part d audience de la fiction française progresse sur toutes les chaînes nationales historiques alors que la part d audience de la fiction étrangère recule sur la majorité d entre elles en première partie de soirée. En 2014, la part d audience de la fiction française augmente de 1,4 point sur France 2 par rapport à 2013, de 1,3 point sur France 3, de 1,2 point sur Canal+, de 0,5 point sur TF1, de 0,3 point sur M6 et de 0,1 point sur Arte. Part d audience moyenne de la fiction étrangère en première partie de soirée (%) Part d audience moyenne de la fiction française en première partie de soirée (%) * Sur la tranche horaire 20h45-22h20 Source : CNC, Médiamétrie (4 ans et plus). Le Baromètre 2015 de la Création TV 14

17 4. NOTES DE SATISFACTION DU PUBLIC Note moyenne de satisfaction pour la fiction selon la nationalité (sur 10)¹ En 2014, les notes moyennes de satisfaction concernant la fiction diffusée en première partie de soirée sur TF1, France 2, France 3 et M6 sont stables par rapport à 2013 à 7,9 sur 10 pour la fiction française et 8,1 sur 10 pour la fiction étrangère. En 2014, la meilleure note est obtenue pour la première fois en trois ans par une fiction française. Le téléfilm unitaire Malgré-elles, diffusé sur France 3, obtient en effet la meilleure note des fictions diffusées en première partie de soirée sur TF1, France 2, France 3 et M6 (8,8 sur 10). ¹ Fictions diffusées en première partie de soirée, sur TF1, France 2, France 3 et M6. Source : QualiTV Harris Interactive pour France Télévisions. 15

18 LE DOCUMENTAIRE Volume annuel de production de documentaire depuis 1986 (heures) Explosion du volume de documentaire de création en 20 ans En 2014, le volume de production de documentaire aidé par le CNC s établit à heures. Il diminue de 16,2 % par rapport à Source : CNC Investissement des chaînes dans la production de documentaire (M ) Et pourtant recul généralisé des financements sur toutes les chaînes Source : CNC En 2014, l investissement des chaînes nationales gratuites dans la production de documentaire est en baisse de 16,3 % par rapport à 2013 à 164,6 M. Les chaînes publiques nationales diminuent leur apport financier de 15,7 % à 134,4 M. L investissement des chaînes privées nationales gratuites est en baisse de 19,0 % à 30,1 M. La participation des chaînes de la TNT à la production de documentaire diminue de 17,1 % à 15,6 M en L investissement des chaînes payantes recule de 14,6 % à 30,8 M. Le Baromètre 2015 de la Création TV 16

19 Production de documentaire selon le thème en 2014 (% en volume horaire) Y a-t-il des genres délaissés en documentaire (scientifique, animalier...)? En 2014, le documentaire de société représente 50,6 % du volume de production de documentaire. La part du documentaire historique s établit à 10,6 %. 9,1 % du volume de production traite de l environnement et de la nature. Source : CNC Offre et consommation de documentaire sur les chaînes nationales gratuites en 2014 (%) Le documentaire : seulement 7% du goût du public mais pour des productions françaises En 2014, le documentaire représente 14,7 % de l offre de programmes sur les chaînes nationales gratuites et 7,5 % de la consommation des téléspectateurs âgés de 4 ans et plus sur ces chaînes. Les meilleures audiences de documentaires sont toutes réalisées par des programmes français : Rendez-vous en terre inconnue, Apocalypse, la 1ère Guerre mondiale, Sacrifice, 6 juin 44, la lumière de l aube, la Nuit des éléphants. Source : Médiamétrie (4 ans et plus), 17

20 L ANIMATION Volume annuel de production d animation depuis 1986 (heures) Des chiffres traditionnellement en yoyo En 2014, le volume de production d animation diminue de 20,1 % par rapport à 2013 à 260 heures. La production d animation est généralement rythmée par des cycles biennaux ou triennaux. Source : CNC Investissement des chaînes dans la production d animation (M ) En 2014, l investissement des chaînes nationales gratuites dans la production d animation est en baisse de 18,6 % par rapport à 2013 à 39,5 M. Les chaînes publiques nationales augmentent leur apport financier de 8,1 % à 29,1 M. L investissement des chaînes privées nationales gratuites est en baisse de 52,0 % à 10,4 M. La participation des chaînes de la TNT à la production d animation augmente de 51,3 % à 4,0 M en L investissement des chaînes payantes recule de 19,6 % à 7,0 M. Source : CNC Le Baromètre 2015 de la Création TV 18

21 Structure de l offre d animation sur les chaînes nationales historiques selon la nationalité en 2014 (%)¹ En 2014, l offre d animation diffusée sur les six chaînes nationales historiques est majoritairement composée de programmes français (42,5 % du volume horaire total). La part de l animation américaine s établit à 36,2 %, contre 13,8 % pour les programmes européens non français et 7,5 % pour les programmes extra-européens non américains. L animation française est majoritaire sur TF1, France 3, France 5 et M6. L animation américaine est en tête sur France 2 et Canal+. ¹ Ensemble de la journée, films cinématographiques inclus. Source : Médiamétrie TV Performances - Médiamat - copyright Médiamétrie - tous droits réservés 19

22 L EXPORTATION Exportation des programmes audiovisuels (M ) Exportation des films (M ) Source : CNC, TVFI En 2013, l exportation des programmes audiovisuels français augmente de 8,0 % alors que l exportation des films français recule de 21,7 %. Pourquoi la fiction française reste-t-elle à la traîne derrière le documentaire et l animation? SI VOUS AVIEZ UN MÉTIER COMME LES AUTRES... VOUS AURIEZ UNE BANQUE COMME LES AUTRES. MAIS LES ENTREPRENEURS DE L AUDIOVISUEL NE SONT PAS DES ENTREPRENEURS COMME LES AUTRES. Vous avez donc besoin d un interlocuteur qui connait votre univers professionnel et ses spécificités. La Banque Palatine et ses experts de l audiovisuel se mobilisent pour répondre à vos attentes. Le Baromètre 2015 de la Création TV 20

23 LA MUSIQUE À L IMAGE Musique et audiovisuel sont étroitement liés. Le répertoire de la Sacem avec ses 90 millions d œuvres rayonne en France et à l international. Si l exposition de la chanson française sur les écrans n a cessé de reculer ces dernières années, fictions et séries télévisées permettent de faire vivre la musique à l image. La Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique est consciente de l importance de ce secteur et lui dédie des aides spécifiques (www.sacem.fr) LA MUSIQUE ET L IMAGE, UNE LONGUE HISTOIRE Depuis la création du cinématographe à la fin du 19ème siècle puis de la télévision quelques décennies plus tard, la musique a toujours joué un rôle de premier plan. Ce furent d abord les orchestres jouant devant l écran pour accompagner les projections de films muets puis les créations originales avec l arrivée du cinéma parlant. Créée en 1851, la Sacem représente aussi les auteurs-réalisateurs ainsi que les compositeurs de musique à l image. Depuis 2010, les dépôts de musiques originales de fictions et de séries télévisées auprès de la Sacem sont restés stables autour de par an. Nombre de films ou fictions déposées quotidiennement à la Sacem. Chiffres fictions +d 1 film - court ou long métrage LES ACTEURS DE LA DIFFUSION DANS L AUDIOVISUEL Des musiques originales créées pour les films, séries, fictions télévisées, d habillage, de publicité, œuvres musicales. Le répertoire de la Sacem est utilisé abondamment par les créateurs audiovisuels pour illustrer et accompagner leurs images. L explosion du nombre de chaînes de télévision permet une large diffusion de ce répertoire dans le monde entier. LA DIFFUSION TÉLÉVISÉE DU RÉPERTOIRE DE LA SACEM 7 chaînes nationales 86, 7M répartis au titre de la musique dans les films/fictions * 94 chaînes du câble, satellite, ADSL, TNT 36,7M répartis au titre de la musique dans les films/fictions * 92 pays 17M répartis au titre de la musique dans les films/fictions * * Chiffres

24 LA MUSIQUE À L IMAGE (SUITE) LES DROITS D AUTEUR DE LA MUSIQUE À LA TÉLÉVISION Quels droits d auteur sur les chaînes nationales, câble, satellite, ADSL, TNT? Collecte des droits d auteur calculés sur le pourcentage des recettes des 7 chaines nationales et des 94 chaînes du câble, satellite, ADSL, TNT. Remise des programmes par les chaînes. Calcul de la répartition en fonction : -des droits collectés pour les chaînes ou les opérateurs -du nombre de secondes de diffusion -de l heure et du jour de diffusion (pour les chaînes nationales) -du genre : film ou fiction (pour les chaînes nationales) -du type de programmation de la chaîne (câble, satellite, ADSL, TNT) Chaque œuvre musicale reçoit une part calculée en fonction de sa durée dans le film/fiction. En titres de musique de films et de fictions ont été traités sur les chaînes nationales et les chaînes du câble, satellite, ADSL, TNT Le Baromètre 2015 de la Création TV 22

25 MUSIQUE ET AUDIOVISUEL : L ENJEU DE L INTERNATIONAL En 2013, les bases internationales comptaient plus de 3 millions de films/fictions dont plus de 90% des musiques sont concentrées sur cinq pays. La France se situe au quatrième rang derrière les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et devant l Australie. Les films/fictions françaises s exportent bien et les musiques françaises sont appréciées à l international. Le secteur est surtout tiré par des auteurs compositeurs de musiques de fictions et de séries animées dont le talent est reconnu en France comme à l étranger. Parmi les séries animées, six figurent dans le top 10 export (en droits d auteur) musique à l image : Garfield et compagnie, Yakari, Simsala Grimm (dessin animé allemand), Takonta, Mini justicier et Angelo la débrouille. Les droits d auteur font vivre ceux qui nous font rêver Chaque année, l Action culturelle de la Sacem contribue à la création de musique originale et valorise la musique pour l audiovisuel La Sacem aide la création, la diffusion et promeut la musique à l image Tout au long de l année, l action culturelle de la Sacem développe des programmes d aides pour soutenir la création, la diffusion, la promotion et la valorisation du répertoire de la Sacem. Elle propose notamment 6 programmes pour soutenir la création, la production et la diffusion d œuvres pour : La fiction, Le court métrage, Le long métrage, Le documentaire, Le vidéo clip, La captation de spectacle vivant, de ciné-concert, Les émissions musicales. Retrouvez le détail de ces programmes sur site aide aux projets. Marc Chesneau 23

26 NOTES

27

28 APA Association pour la Promotion de l Audiovisuel 60 rue Marcel Dassault Boulogne Billancourt Président de l APA : Jean-François Boyer Déléguée Générale : Julie Carrère l APA remercie son Bureau, composé de : Carole BIENAIME-BESSE, vice-présidente Jean NAINCHRIK, vice-président David KODSI, trésorier Denis GOULETTE, Secrétaire Général Sylvette FRYDMAN Nicole JAMET Christel GONNARD Paul ROZENBERG Graphiste : Mathilde Élu Imprimeur : Acinnov

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

Etude de marché de la Vidéo à la Demande en France

Etude de marché de la Vidéo à la Demande en France Etude de marché de la Vidéo à la Demande en France Présenté par : Damien Guiavarch Sommaire 1. Introduction... 3 2. Présentation de la VàD... 4 2.1 Technologie de la VàD... 4 2.2 La VàD dans le monde...

Plus en détail

L économie de la télévision de rattrapage

L économie de la télévision de rattrapage L économie de la télévision de rattrapage Medianalyses Scholè Marketing Sommaire I. SYNTHESE... 4 A. Le succès d audience de la télévision de rattrapage... 5 1. Environ un tiers de la population concernée...

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Médiamat Thématik. L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL du 29 août 2011 au 12 février 2012

Médiamat Thématik. L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL du 29 août 2011 au 12 février 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Médiamat Thématik L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL du 29 août 2011 au 12 février 2012 Levallois, le 13 mars 2012 Source : Médiamétrie - Médiamat

Plus en détail

Le marché publicitaire télévisuel français en 2009 : (r)évolution? Commission prospective

Le marché publicitaire télévisuel français en 2009 : (r)évolution? Commission prospective Le marché publicitaire télévisuel français en 2009 : (r)évolution? Commission prospective Février 2009 Synthèse L annonce par le Président de la République, le 8 janvier 2008, d engager une réflexion sur

Plus en détail

rapport annuel 2014 faits marquants

rapport annuel 2014 faits marquants rapport annuel 2014 faits marquants janvier janvier francetvpluzz, le service de rattrapage de France Télévisions, rejoint l offre de Canalsat à la demande. 21 janvier Le groupe signe sa meilleure soirée

Plus en détail

La Réunion, terre d images et de tournages

La Réunion, terre d images et de tournages TOP RÉSA 2011 / 20-23 SEPTEMBRE 2011 À PARIS www.regionreunion.com La Réunion, terre d images et de tournages LA RÉUNION AU PATRIMOINE MONDIAL DE L HUMANITÉ cirques, pitons, remparts Terre d images Terre

Plus en détail

GUIDE DES CHAÎNES NUMÉRIQUES

GUIDE DES CHAÎNES NUMÉRIQUES GUIDE DES CHAÎNES NUMÉRIQUES AVRIL 2015 13 e ÉDITION CONSEIL SUPÉRIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des études et de la prospective Direction des programmes Tour Mirabeau. 39-43 quai André Citroën 75 739

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Nouveau record pour la télévision en ligne Le 07 novembre 2013 Résultats du baromètre de la TV en ligne, septembre 2013 Suresnes, le 07 novembre 2013 Canal+ Régie, France Télévisions

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Discours SEUL LE PRONONCE FAIT FOI

Discours SEUL LE PRONONCE FAIT FOI Discours SEUL LE PRONONCE FAIT FOI Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l occasion de la table ronde sur la fiction en présence des principaux présidents

Plus en détail

Questions pour un Champion La bonne réponse pour votre marque

Questions pour un Champion La bonne réponse pour votre marque Questions pour un Champion La bonne réponse pour votre marque Les téléspectateurs se passionnent pour les jeux TV Les jeux TV, un divertissement apprécié de tous Etes-vous intéressé par les jeux télévisés?

Plus en détail

Les Ateliers NPA. S appuyant sur cette expertise, Les Ateliers NPA

Les Ateliers NPA. S appuyant sur cette expertise, Les Ateliers NPA Formations Les Ateliers NPA R Référence en matière d étude et de conseil dans le secteur des médias et des services numériques, NPA Conseil met à disposition son expertise au service de son département

Plus en détail

GUIDE DES CHAÎNES NUMÉRIQUES

GUIDE DES CHAÎNES NUMÉRIQUES GUIDE DES CHAÎNES NUMÉRIQUES MARS 2013 11 e ÉDITION CONSEIL SUPÉRIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des études et de la prospective Direction des programmes Tour Mirabeau. 39-43 quai André Citroën 75 739

Plus en détail

INTRODUCTION DU PRÉSIDENT

INTRODUCTION DU PRÉSIDENT INTRODUCTION DU PRÉSIDENT PRÉSENTATION DES RÉSULTATS STRUCTURE DU CAPITAL AU 31 DÉCEMBRE 2005 VIVENDI UNIVERSAL 100 % GROUPE CANAL+ CANAL+ S.A 48,5 % SPORT+ 100 % CRÉDIT INDUSTRIEL D ALSACE ET DE LORRAINE

Plus en détail

Encaissement moyen du distributeur sur une entrée en salle de cinéma (1998-2007)

Encaissement moyen du distributeur sur une entrée en salle de cinéma (1998-2007) Encaissement moyen du distributeur sur une entrée en salle de cinéma (1998-2007) Avril 2009 Centre national de la cinématographie Direction des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60 60 PROGRAMMATION ET DIFFUSION Cette division comprend les activités d édition de chaines

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

Bulletin de déclaration d une œuvre audiovisuelle

Bulletin de déclaration d une œuvre audiovisuelle Bulletin de déclaration d une œuvre audiovisuelle (1) Ne rien inscrire dans ce cadre n d œuvre Je déclare (ou nous déclarons) au répertoire de la Scam (2) titre de l œuvre durée de l œuvre N épisode saison

Plus en détail

Convergence de A à Z 10000

Convergence de A à Z 10000 Convergence de A à Z 10000 second screen : la convergence entre en jeu, atouts, questions l 21,4 millions de mobinautes au 2 ème trimestre 2012 (Médiamétrie) l 45% des équipés mobiles ont un smartphone

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2013 Réalisé par 1 Édito L Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers succède à l Observatoire de l équipement des foyers pour

Plus en détail

!!!!! !"##$%&'!%'(&%##%' !"##$%&'(

!!!!! !##$%&'!%'(&%##%' !##$%&'( "##$%&'%'(&%##%' "##$%&'( "#$%&'(#)%" +,$-./"#0#)%"/#(01/"&$)/$ 2 3/.-4-"/5/"#.670$/. 8 30$-9%$5/&/.($-&)#.&:)56;# )=)#01?'55)# @,0$).50=/.,$% @,0$).50=/.3%(0#)%"AB6%C3/?01%"&/.3)/'B&/D%'$"0=/.

Plus en détail

ANNEXE 3 ANALYSE D UN DEVIS DE PRODUCTION

ANNEXE 3 ANALYSE D UN DEVIS DE PRODUCTION ANNEXE 3 ANALYSE D UN DEVIS DE PRODUCTION Analyse d un devis de production Le devis de production, élaboré à partir des besoins du scénario, est un budget prévisionnel de dépenses comprenant la description

Plus en détail

La télévision de rattrapage - Une pratique installée, une économie en devenir

La télévision de rattrapage - Une pratique installée, une économie en devenir DEP Pierre PETILLAULT, Didier GUILLOUX, Bernard CELLI Décembre 20/10/2006 2008 La télévision de rattrapage - Une pratique installée, une économie en devenir Synthèse de l étude Février 2015 Sommaire L

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

mission. Le premier poste du programme de travail du DREV vise la qualification, la quantification et le suivi

mission. Le premier poste du programme de travail du DREV vise la qualification, la quantification et le suivi Dans le cadre de la mission le DREV est chargé de conduire des études et expérimentations permettant de mieux comprendre les usages en matière de consommation de produits culturels en ligne et de produire

Plus en détail

La télé comme je la veux, quand je le veux!

La télé comme je la veux, quand je le veux! La télé comme je la veux, quand je le veux! Avec la netbox, regardez ce que vous voulez quand vous le voulez! Design, compacte et high-tech, la netbox vous offre le meilleur du numérique. Grâce à son ergonomie

Plus en détail

La télé comme je la veux, quand je le veux!

La télé comme je la veux, quand je le veux! La télé comme je la veux, quand je le veux! Avec la netbox, regardez ce que vous voulez quand vous le voulez! Design, compacte et high-tech, la netbox vous offre le meilleur du numérique. Grâce à son ergonomie

Plus en détail

NetLetter n 10 Octobre 2014

NetLetter n 10 Octobre 2014 NetLetter n 10 Octobre 2014 Sommaire [Edito] La NetLetter de Mediametrie//NetRatings fait peau neuve! [Tendances du net] BlaBlaCar, ça roule! [Actualités] Cibles+ pour valoriser l audience des critères

Plus en détail

MERCREDI 28 MAI 18H30 A 20H30 UNIVERSITÉ PARIS DAUPHINE SALLE RAYMOND ARON COLLOQUE : LA TELEVISION TELLE QUE NOUS LA CONNAISSONS EST-ELLE MORTE?

MERCREDI 28 MAI 18H30 A 20H30 UNIVERSITÉ PARIS DAUPHINE SALLE RAYMOND ARON COLLOQUE : LA TELEVISION TELLE QUE NOUS LA CONNAISSONS EST-ELLE MORTE? MERCREDI 28 MAI 18H30 A 20H30 UNIVERSITÉ PARIS DAUPHINE SALLE RAYMOND ARON COLLOQUE : LA TELEVISION TELLE QUE NOUS LA CONNAISSONS EST-ELLE MORTE? Dans le cadre des Soirées Numériques de Dauphine, le Master

Plus en détail

ADOLESCENTS/JEUNES ADULTES ET MÉDIAS : LE SÉQUENCAGE DES PRATIQUES MÉDIAS DES 13-24 ANS

ADOLESCENTS/JEUNES ADULTES ET MÉDIAS : LE SÉQUENCAGE DES PRATIQUES MÉDIAS DES 13-24 ANS ADOLESCENTS/JEUNES ADULTES ET MÉDIAS : LE SÉQUENCAGE DES PRATIQUES MÉDIAS DES 13-24 ANS Juin 2014 ADOLESCENTS/JEUNES ADULTES ET MEDIAS : LE SEQUENCAGE DES PRATIQUES MEDIAS DES 13-24 ANS La Commission

Plus en détail

Chiffres clés TOTAL TV 989 708 6,5% TOTAL TV 8 073 212 3,9% Déclaratif 777 464-3,0% TOTAL TV 619 901 5,8% TOTAL TV 4 711 836-3,4%

Chiffres clés TOTAL TV 989 708 6,5% TOTAL TV 8 073 212 3,9% Déclaratif 777 464-3,0% TOTAL TV 619 901 5,8% TOTAL TV 4 711 836-3,4% Bilan des investissements publicitaires de la télévision. Novembre 2012 et Cumul janvier-novembre 2012 Chiffres clés Novembre 2012 vs novembre 2011 Recettes publicitaires en K Janv. à novembre 2012 vs

Plus en détail

Agenda. EBU - New Media Forum 2006. Neuf cegetel en bref. Image du marché français du haut débit et de la télévision payante.

Agenda. EBU - New Media Forum 2006. Neuf cegetel en bref. Image du marché français du haut débit et de la télévision payante. EBU - New Media Forum 2006 22 Juin 2006 Agenda Neuf cegetel en bref Image du marché français du haut débit et de la télévision payante L offre neuf TV Applications & évolutions 2 1 Qui sommes-nous? Un

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n à Sy n c h r o N ew

I n t r o d u c t i o n à Sy n c h r o N ew Introduction à SynchroNew Laurent Juppé SEPTEMBRE 2013 1 Synchronew, la solution «double écran» de XD Interactive Principe de fonctionnement : le «Play Along» synchronisé Fidélité au principe et à la mécanique

Plus en détail

BOURSES À LA CRÉATION

BOURSES À LA CRÉATION SABAM_BEURZEN_A5_FR_02d_Mise en page 1 4/10/11 14:54 Page1 LA SABAM, PARTENAIRE DE L AUTEUR AUDIOVISUEL BOURSES À LA CRÉATION foto s Fotolia, Istock SOCIÉTÉ BELGE DES AUTEURS, COMPOSITEURS ET ÉDITEURS

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 60

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 60 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section J Division 60 60 PROGRAMMATION ET DIFFUSION Cette division comprend les activités d'édition de chaines de radio et de télévision, consistant à créer du

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Sixième édition 1 er trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

C DANS L AIR ET LA TÉLÉVISION CONNECTÉE EN DIRECT

C DANS L AIR ET LA TÉLÉVISION CONNECTÉE EN DIRECT C DANS L AIR ET LA TÉLÉVISION CONNECTÉE EN DIRECT ÉDITO Depuis 2011, le groupe audiovisuel France Télévisions s est engagé dans une stratégie ambitieuse de développements numériques afin de mieux répondre

Plus en détail

ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE L'ESPAGNE

ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE L'ESPAGNE ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE L'ESPAGNE Madrid, le 14 janvier 1985 ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT

Plus en détail

+Allocution sur les impacts et défis du numérique dans le secteur de l édition musicale Par Joëlle Bissonnette APEM jbissonnette@apem.

+Allocution sur les impacts et défis du numérique dans le secteur de l édition musicale Par Joëlle Bissonnette APEM jbissonnette@apem. +Allocution sur les impacts et défis du numérique dans le secteur de l édition musicale Par Joëlle Bissonnette APEM jbissonnette@apem.ca Dans le cadre du colloque «L articulation commerce-culture à l ère

Plus en détail

La télé, le second écran, et nous Résultat et analyse de l enquête réalisée début 2015 auprès d un panel de téléspectateurs français

La télé, le second écran, et nous Résultat et analyse de l enquête réalisée début 2015 auprès d un panel de téléspectateurs français TiVine Technologies La télé, le second écran, et nous Résultat et analyse de l enquête réalisée début 2015 auprès d un panel de téléspectateurs français Mosaïque représentant l icon de l application TiVipedia,

Plus en détail

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile BAROMOBILE EDITION 2011 Le baromètre de l internet mobile «Le monde change» Alors que les smartphones poursuivent leur envolée, le trafic de données sur le téléphone mobile explose. Il devrait être multiplié

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

DISPOSITIF SPONSORS OFFICIELS CROSS MÉDIA 2014

DISPOSITIF SPONSORS OFFICIELS CROSS MÉDIA 2014 DISPOSITIF SPONSORS OFFICIELS CROSS MÉDIA 2014 RUN STAR 2014 PHASE 1. «LE SALON DE LA MAISON» PHASE 2. «LES CASTINGS» PHASE 3. «LE PROGRAMME» 4 ÈME ÉDITION À PARTIR DU 26 SEPTEMBRE 2014 LE PLUS GRAND

Plus en détail

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION FONDS DES MÉDIAS DU CANADA Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques Date : Le 28 juin 2011 Présentatrices : C. Briceno et J. Look À DES FINS DE DISCUSSION OBJET : Indicateurs

Plus en détail

Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires)

Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires) Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires) Seule une attitude commune et responsable des compositeurs permettra une défense de nos

Plus en détail

Dossier de presse French Tech Tour Canada

Dossier de presse French Tech Tour Canada 2015 Dossier de presse French Tech Tour Canada Business France Amérique du Nord Bureaux de Toronto et Montréal Mars 2015 Organisé par Business France Amérique du Nord, le French Tech Tour Canada a été

Plus en détail

CONTENUS NUMÉRIQUES ÉTUDE NOV. 2014

CONTENUS NUMÉRIQUES ÉTUDE NOV. 2014 CONTENUS Le partenariat entre Industries Culturelles et opérateurs télécoms doit être redynamisé afin de faire face aux enjeux posés par la numérisation et le développement des usages. L accès aux œuvres,

Plus en détail

Téléfilm Canada. Du cinéma au téléphone cellulaire

Téléfilm Canada. Du cinéma au téléphone cellulaire Téléfilm Canada Du cinéma au téléphone cellulaire Téléfilm Canada Pourquoi sommes-nous ici aujourd hui? Pour vous donner un compte rendu de ma première année comme directeur général de Téléfilm Canada

Plus en détail

Consultez ci-dessous le support vous concernant afin de prendre connaissance des éléments nécessaires à votre demande d accréditation.

Consultez ci-dessous le support vous concernant afin de prendre connaissance des éléments nécessaires à votre demande d accréditation. ACCREDITATION PAR SUPPORT Consultez ci-dessous le support vous concernant afin de prendre connaissance des éléments nécessaires à votre demande d accréditation. Presse écrite et multimédia Merci d adresser

Plus en détail

PROPOSITION POUR ASSURANCE MULTIRISQUE DES PRODUCTEURS

PROPOSITION POUR ASSURANCE MULTIRISQUE DES PRODUCTEURS PROPOSITION POUR ASSURANCE MULTIRISQUE DES PRODUCTEURS 1. Nom de la société de production (proposant) : 2. Adresse : 3. Le proposant est : Particulier Société de personnes Personne morale, dont les membres

Plus en détail

La promotion des films. Analyse en données brutes

La promotion des films. Analyse en données brutes La promotion des Analyse en données brutes Juillet 2007 Sommaire Synthèse... 3 Méthodologie... 5 1. Les en salles : plus de 80 % des bénéficient d une exposition publicitaire... 6 2. L affichage : support

Plus en détail

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui Horizons Solidaires Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui «Nous sommes à un moment de l histoire qui pose un défi radicalement nouveau à l espèce humaine :

Plus en détail

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40%

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40% LA REVOLUTION MOBILE AURA-T-ELLE LIEU : LES CHIFFRES LES CHIFFRES 1. UTILISATEURS 1.1 France En France, 3 ème trimestre 2010 : 45,9 millions de personnes équipées d un téléphone mobile 13,7 millions de

Plus en détail

Film publicitaire. Tâche à réaliser. Musique 3 e cycle du primaire

Film publicitaire. Tâche à réaliser. Musique 3 e cycle du primaire Film publicitaire Musique 3 e cycle du primaire Tâche à réaliser Objectifs Il s agit d une situation où les élèves auront à réaliser un message publicitaire vidéo à l aide d une tablette tactile. Cette

Plus en détail

Grand Prix stratégies

Grand Prix stratégies 2 e édition Grand Prix stratégies du BRAND CONTENT 2013 Présentez vos meilleurs contenus de marque Date limite de remise des dossiers : le 5 juillet 2013 Contacts : Cécile Rubben 01 46 29 46 60 - crubben@reedbusiness.fr

Plus en détail

Education à l ' image par l' analyse, et la réalisation.

Education à l ' image par l' analyse, et la réalisation. Jean Luc Laupeze Prestataire,intervenant spécialisé cinéma colonies, classes découvertes, mjc,croisières. Education à l ' image par l' analyse, et la réalisation. Présentation Je travaille depuis 10 ans

Plus en détail

Convention collective de la production cinématographique : Etude d'impact sur le texte signé le 19 janvier 2012

Convention collective de la production cinématographique : Etude d'impact sur le texte signé le 19 janvier 2012 AFPF APC APFP SPI UPF Convention collective de la production cinématographique : Etude d'impact sur le texte signé le 19 janvier 2012 Notre étude d impact a été réalisée à partir de données objectives

Plus en détail

Analyse des documentaires diffusés par TF1, FRANCE2, FRANCE3, La Cinquième, ARTE et M6

Analyse des documentaires diffusés par TF1, FRANCE2, FRANCE3, La Cinquième, ARTE et M6 Analyse des documentaires diffusés par TF1, FRANCE2, FRANCE3, La Cinquième, ARTE et M6 Camille LEVERT & Irina KERGOURLAY DESS Traductique et Gestion d information 1999/2000 Introduction L étude consiste

Plus en détail

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis,

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis, Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l occasion du lancement du comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION Ce document doit être écrit de façon lisible, en LETTRES CAPITALES, sans oublier de mentionner les accents ou diverses ponctuations afin de permettre une saisie correcte des informations

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

La musique au service du marketing

La musique au service du marketing Laurent DELASSUS La musique au service du marketing L impact de la musique dans la relation client, 2012 ISBN : 978-2-212-55263-8 Introduction La musique est-elle un langage? S il est évident qu elle est

Plus en détail

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMADs des éditeurs de services de télévision

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMADs des éditeurs de services de télévision Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMADs des éditeurs de services de télévision Juin 2015 1 Sommaire I. Les nouveaux visages de la télévision de rattrapage. Des

Plus en détail

net-art, dessin de presse, affiche, vidéo, rush, collage...

net-art, dessin de presse, affiche, vidéo, rush, collage... 100jours est un projet cinématographique, artistique, documentaire, collectif et politique. 100jours c est 100 courts-métrages documentaires diffusés en ligne, au rythme d un film par jour, pendant les

Plus en détail

LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE FRANCAISE ET SON FINANCEMENT

LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE FRANCAISE ET SON FINANCEMENT LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE FRANCAISE ET SON FINANCEMENT Rapport établi à la demande du ministre de la culture et de la communication par Antoine Schwarz Décembre 2003 2 Cette mission a bénéficié de l

Plus en détail

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel Sommaire PRESENTATION GENERALE DU MARKETING: Qu est-ce que le Marketing? Introduction et définition

Plus en détail

La plateforme européenne de gestion des tournages. Février 2012

La plateforme européenne de gestion des tournages. Février 2012 La plateforme européenne de gestion des tournages Février 2012 Préparation des tournages de films & séries En Europe, ce sont plus de 8 000 studios et sociétés de production qui réalisent 50 000 tournages

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE

Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE 2011 Notre portail Smart TV a reçu la récompense «Best innovation» lors du CES 2011 en s appuyant sur son extrême

Plus en détail

Dispositif de promotion, communication & marketing de recrutement à l occasion de TRANSFAIR 2015.

Dispositif de promotion, communication & marketing de recrutement à l occasion de TRANSFAIR 2015. Dispositif de promotion, communication & marketing de recrutement à l occasion de TRANSFAIR 2015. Principe de collaboration A l occasion de la 1 ère édition TRANSFAIR, le Groupe Les Echos propose d associer

Plus en détail

Formations professionnelles. De la création à la production transmedia

Formations professionnelles. De la création à la production transmedia Formations professionnelles De la création à la production transmedia Le savoir-faire du Transmedia Lab Le Transmedia Lab Nous avons la conviction que d ici 5 ans, 50% des productions audiovisuelles auront

Plus en détail

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011 Collège d autorisation et de contrôle Avis n 02/2011 Première évaluation de la Recommandation du 24 juin 2010 relative à la mise en valeur des œuvres européennes et de la Communauté française dans les

Plus en détail

Vers des Médias accessibles. Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques

Vers des Médias accessibles. Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques Vers des Médias accessibles Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques Le Crédit impôt cinema Le Crédit impôt audiovisuel Le Crédit d impôt cinéma Quel Objectif? Soutenir

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

Fonds TV5. Programme de soutien à la production de webséries. Renseignements généraux

Fonds TV5. Programme de soutien à la production de webséries. Renseignements généraux Fonds TV5 Programme de soutien à la production de webséries 1 er dépôt abrégé : 16 novembre 2015 2 e dépôt pour les projets sélectionnés : 15 février 2016 Grâce à ses contenus uniques et de haute qualité

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Première édition - 4 e trimestre 2011 Un nouvel outil : Initié par la chaire Économie numérique de

Plus en détail

PRINT, TABLETTES, AUTRES ÉCRANS Les nouveaux usages des moins de 20 ans

PRINT, TABLETTES, AUTRES ÉCRANS Les nouveaux usages des moins de 20 ans PRINT, TABLETTES, AUTRES ÉCRANS Les nouveaux usages des moins de 20 ans OBJET DE L ÉTUDE Comportements de consommation DRESSER LE PORTRAIT DES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS Loisirs, styles de vie Équipement

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Huitième édition 3 e trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

CENTRE D ÉTUDES SUR LES MÉDIAS

CENTRE D ÉTUDES SUR LES MÉDIAS La télévision Services et écoute On compte actuellement 33 stations de télévision qui émettent des signaux numériques par voie hertzienne à partir du Québec. Vingt-cinq d entre elles appartiennent à des

Plus en détail

STRATEGIE «QUATRE ECRANS» DU GROUPE TF1

STRATEGIE «QUATRE ECRANS» DU GROUPE TF1 STRATEGIE «QUATRE ECRANS» DU GROUPE TF1 Mai 2011 LA STRATEGIE QUATRE ECRANS DU GROUPE TF1 REPOSE SUR L EXPLOITATION DES NOUVEAUX SUPPORTS MEDIA ET DES OPPORTUNITES TECHNOLOGIQUES. Le groupe TF1 fait rayonner

Plus en détail

HORS-SÉRIE SEPTEMBRE 2012

HORS-SÉRIE SEPTEMBRE 2012 HORS-SÉRIE SEPTEMBRE 2012 ÉDITO TF1, PARTENAIRE DE VOTRE REUSSITE En investissant sur TF1, vous gagnez en notoriété, développez vos ventes, améliorez votre référencement en distribution, favorisez la préférence

Plus en détail

COMMENT FINANCER. Cinema et television PIXIT

COMMENT FINANCER. Cinema et television PIXIT ISABELLE TERREL CHRISTOPHE VIDAL COMMENT FINANCER Cinema et television PIXIT SOMMAIRE INTRODUCTION 11 LE MONTAGE FINANCIER OU COMMENT BÄTIR SON PLAN DE FINANCEMENT 13 I L'enjeu du plan de financement 15

Plus en détail

e supplément Arménie Royaume-Uni Afrique lettre n 16 / avril 2010

e supplément Arménie Royaume-Uni Afrique lettre n 16 / avril 2010 e supplément lettre n 16 / avril 2010 Royaume-Uni Londres, 28 août 2009 Orange, acteur majeur de la publicité numérique Avec l acquisition d Unanimis, le plus grand réseau exclusif de publicité numérique

Plus en détail

Déclaration d accord pour archivage et exploitation. Informations sur le contenu COMPAGNIE / CHORÉGRAPHE : PRESTATION : CHORÉGRAPHE : Nom :

Déclaration d accord pour archivage et exploitation. Informations sur le contenu COMPAGNIE / CHORÉGRAPHE : PRESTATION : CHORÉGRAPHE : Nom : COMPAGNIE / CHORÉGRAPHE : Nom : Personne de contact : Pays : Informations sur le contenu PRESTATION : Titre de l œuvre : Date et lieu de la représentation (enregistrée sur le support) : Date et lieu de

Plus en détail

Etude des besoins en fréquences en France à l horizon 2020

Etude des besoins en fréquences en France à l horizon 2020 Etude des besoins en fréquences en France à l horizon 2020 DGMIC, DGCIS Réf : 2011-28-AF-DGCIS-DGMIC-Besoins en fréquences 2020 TERA Consultants 32, rue des Jeûneurs 75002 PARIS Tél. + 33 (0) 1 55 04 87

Plus en détail

70% des publicités vidéo in-stream sont visualisées jusqu au bout

70% des publicités vidéo in-stream sont visualisées jusqu au bout 10 choses à savoir sur la publicité vidéo in-stream La publicité vidéo in-stream représente une énorme opportunité pour les annonceurs. En fait, c est l un des segments les plus en vogue de la publicité

Plus en détail

CENTRE D ENTREPRISES ET D INNOVATION DE MONTRÉAL 18 septembre 2014. Nathalie Clermont. @CMF_FMC #eyeoncanada

CENTRE D ENTREPRISES ET D INNOVATION DE MONTRÉAL 18 septembre 2014. Nathalie Clermont. @CMF_FMC #eyeoncanada CENTRE D ENTREPRISES ET D INNOVATION DE MONTRÉAL 18 septembre 2014 Nathalie Clermont @CMF_FMC #eyeoncanada Ordre du jour 1. Présentation générale du Fonds des médias du Canada (FMC) 2. Volet Expérimental

Plus en détail

«L Homme est un animal mobile»

«L Homme est un animal mobile» présente : «L Homme est un animal mobile» - création 2015 - www.lamenagerie.com Durant trois jours et trois nuits, sur une place et dans les rues adjacentes, des hommes en noirs, peintres, affichistes,

Plus en détail

Conceptrice-Réalisatrice / Cadreuse / Monteuse / JRI

Conceptrice-Réalisatrice / Cadreuse / Monteuse / JRI Marion Lecareux Tel : 06 66 94 89 28 Adresse : 18 rue Eugène Varlin - 75010 Paris Date de naissance : 17/12/1984 Mail : marion.lecareux@gmail.com Site web : www.fabrique-images.fr Conceptrice-Réalisatrice

Plus en détail

Pourquoi disposer d un site Internet mobile n est qu un début

Pourquoi disposer d un site Internet mobile n est qu un début Edition Spéciale 2 Intelligence Applied 1 Avoir un site «responsive design» ou adapté aux mobiles constitue un grand pas en avant. Il ne doit cependant pas être considéré comme le substitut à une véritable

Plus en détail

SOMMAIRE. A b. intermedia. Agences de communication généralistes. Agences de marketing opérationnel. Agences de communication spécialisées

SOMMAIRE. A b. intermedia. Agences de communication généralistes. Agences de marketing opérationnel. Agences de communication spécialisées A b c d Agences de communication généralistes 01 Communication globale et grand public Agences de marketing opérationnel 01 Promotion des ventes et trade marketing 02 Stimulation et animation des réseaux

Plus en détail

L audience des offres publicitaires sur Internet en Septembre 2014

L audience des offres publicitaires sur Internet en Septembre 2014 Levallois, le 13 novembre 2014 L audience des offres publicitaires sur Internet en Septembre 2014 L offre publicitaire valorise l audience de regroupements de sites commercialisés par les régies et les

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LA CULTURE AUTREMENT. Pour diffusion immédiate

COMMUNIQUÉ LA CULTURE AUTREMENT. Pour diffusion immédiate COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Télé-Québec lance une plateforme culturelle sur le Web La Fabrique culturelle : le seul espace public collectif dédié à la culture au Québec 11 mars 2014 Montréal La

Plus en détail

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction Introduction La nature, pour être commandée, doit être obéie.» Francis Bacon, peintre anglo-irlandais. En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, soit un quart de la population

Plus en détail

Les nouveaux usages de la mobilité : les tablettes. 5 avril 2012

Les nouveaux usages de la mobilité : les tablettes. 5 avril 2012 Les nouveaux usages de la mobilité : les tablettes 5 avril 2012 Des internautes, des mobinautes et désormais des «tablonautes» 39,9 millions 19 millions 1,7 millions d internautes + 5% en 1 an de mobinautes

Plus en détail