L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE"

Transcription

1 L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1

2 Contexte Situation générale de l Europe et de son système bancaire Echanges économiques entre le Canada et l Europe Accompagnement bancaire principe Accompagnement bancaire illustration par un exemple concret Quelques conseils Conclusion Période de questions / réponses 2

3 Situation générale et son système bancaire européen La taille de l'économie européenne : L'économie de l'union européenne, mesurée en terme de produit intérieur brut (PIB), dépasse désormais celle des États-Unis. Opportunités grâce à l accord de libre-échange Commerce : L'UE ne compte que 7 % de la population mondiale, mais ses échanges commerciaux avec le reste du monde représentent environ 20 % du volume total des importations et exportations mondiales. Ces échanges ont été touchés par la récession mondiale, mais l'ue reste le principal acteur du commerce international, puisqu'elle représentait 16,4 % des importations mondiales en Elle était suivie par les États- Unis (15,5 %) et la Chine (11,9 %). L'UE était aussi le principal exportateur, représentant 15,4 % de toutes les exportations, devant la Chine (13,4 %) et les États-Unis (10,5 %). 3

4 Le poids des banques européennes En Europe, le secteur bancaire européen est l un des plus développés au monde. On y retrouve d ailleurs près de 3000 banques, dont 1800 en Allemagne seulement. Le tableau suivant retrace les 10 plus grandes banques d Europe selon la taille de leur bilan. Source: SNL, May

5 Réseau de correspondants bancaires Étape 1: Identification des besoins par le Directeur commerce international (spécialiste international de de votre institution financière): mécanismes de paiement, risques, stratégie de devises, diagnostic de vos opérations (Europe, Asie, Amérique latine). Étape 2: Référence à leurs représentants, en Europe par exemple (équipe correspondants bancaires) Rôle du département de Correspondants bancaires: Ouvrir des portes en Europe ou ailleurs. Après étude des besoins de chaque client commercial, le département établit le contact entre celui-ci et le partenaire bancaire européen approprié. Le principe de base des accords de coopération bancaires est que ces banques européennes ont accepté de traiter nos clients commerciaux comme les leurs. Ceci représente le début de l accompagnement bancaire. 5

6 En quoi consiste l accompagnement bancaire? - Discussions des besoins avec vos représentants bancaires à l étranger et identifications des solutions en lien avec votre développement de marchés - Faciliter / assurer l introduction du client à notre partenaire bancaire avec une lettre d introduction/recommandation (les banques en Europe exigent une lettre de la banque d origine). - Orienter l entreprise vers les bons interlocuteurs: autres besoins, recherche de financement, subventions - L équipe en charge de l accompagnement bancaire est aussi présente pour s assurer de votre satisfaction par la suite. - S assurer de compte des «règles du jeu» différentes entre le Canada et les pays européens. - La conformité bancaire est omniprésente; raison de plus d accompagner le client dans ses démarches à l étranger. bancaires à 6

7 Accompagnement bancaire comment il est appliqué à la Banque Nationale: La Banque Nationale du Canada BNC) peut accompagner ses clients partout dans le monde sans nécessairement avoir une succursale et/ou un bureau de représentation sur place. Le correspondant bancaire / partenaire choisi par la BNC répond à toutes les exigences de conformité. Le partenaire choisi par la BNC offre aux clients la même qualité de service La présence de la BNC sur le marché permet de vous conseiller aux divers stades de votre développement de marchés La BNC a plus de 25 ans d expérience dans l accompagnement de ses clients dans leur développement d affaires en Europe. 7

8 En quoi consiste l accompagnement bancaire? (suite) L accompagnement bancaire peut s effectuer «sur mesure» et selon les besoins du client. Voici quelques exemples: 1. Ouverture d un compte en Euros dit «compte centralisateur» car l entreprise vend à distance mais n a pas de présence physique en Europe 2. Ouverture d un compte en Euros dans un pays de l Union Européenne car l entreprise y crée une filiale 3. Recherche de financement en Europe dans le cadre d une création de compagnie ou de rachat / prise de participation dans une compagnie européenne 4. Recherche d informations sur un marché ou un secteur d activité dans le cadre d une prospection 5. Aide dans l identification et la sélection de partenaires d affaires européens 6. Fournir une 2 e opinion dans la préparation du plan d affaires 7. Accompagnement dans certaines rencontres d affaires clés 8. Analyse détaillée et gestion des risques des transactions tout au long de la chaîne d approvisionnement (fournisseurs et acheteurs) 9. Gestion du risque sur la devise des importateurs, exportateurs ou investisseurs, etc. 8

9 Cas : entreprise manufacturière québécoise - Cas d accompagnement en France. L entreprise manufacturière produit ici et vend partout à l étranger. Elle possèdes des boutiques un peu partout et vend aussi en ligne. - Elle avait beaucoup de clients européens et les frais de paiements devenaient élevés. - On l a alors mis en contact avec notre bureau de Paris afin d analyser les meilleures options. - On a établi un contact avec la banque française LaBred. - Un compte en euros a été ouvert. Les clients européens peuvent ainsi effectuer leur paiement directement à une banque européenne, ce qui diminue les frais de télévirements, car ceux-ci sont considérés comme des dépôts directs lorsque faits à l intérieur de l Europe. - L entreprise québécoise se fait ensuite un transfert une fois par mois et diminue aussi ses frais de réception de télévirement. - Notre intervention a ainsi permis au client de sauver des coûts, gagner du temps et assurer une meilleure satisfaction de ses clients européens. 9

10 Autres exemples d entreprises québécoises qui ont bénéficié d accompagnement bancaire Compagnie qui fait de courts métrages un peu partout et qui a besoin de crédit, et de liquidité rapidement puisqu il y a du matériel à louer localement ainsi que des figurants à payer (pas par chèques). Il a été décidé d émettre des cartes MasterCard avec des limites plus élevées (dont les versements/paiements seraient faits en ligne, à partir du Canada) et dont les avances de fonds seraient acceptées. Pour s assurer de ne pas avoir de problèmes aux guichets de la banque locale, pour un des tournages, nous avons contacté notre correspondant en Grèce puis nous avons confirmé le tout avec la succursale la plus près du site. 10

11 Autres exemples d entreprises québécoises qui ont bénéficié d accompagnement bancaire La compagnie québécoise souhaite faire l acquisition d une entreprise en France qui est en difficulté et qui a contracté des dettes importantes auprès de plusieurs banques françaises. Notre client québécois souhaite renégocier les dettes auprès des banques françaises concernées pour finaliser l acquisition. Nous avons organisé une réunion avec toutes les banques françaises concernées ainsi qu avec la Banque Publique d Investissement pour voir si des subventions pourraient être offertes à la compagnie québécoise qui s installe en France. Le client québécois a pu renégocier les dettes auprès des banques françaises. Nous avons aussi reçu dernièrement une demande similaire d un de nos clients qui voulait également racheter une société française en difficulté et qui souhaitait comparer les offres de plusieurs banques françaises. Dans un délai de 3 jours, nous leur avons organisé ces différents rendez-vous avec les banques locales. 11

12 Autres exemples d entreprises québécoises qui ont bénéficié d accompagnement bancaire Manufacturier et distributeur d alcools/spiritueux désirait ouvrir un nouveau marché. Au-delà de l ouverture d un compte chez un de nos partenaires, nous l avons enlignés vers des spécialistes-clés: fiscalistes, juristes, avocats, courtier en douanes spécialisé en taxes douanière Notre équipe en place les a aussi mis en contact avec des personnes clé au niveau du réseau duty free afin de les aider dans l introduction de leurs produits. Nous avons aussi travaillé de concert avec les délégations du Québec ainsi que les affaires étrangères canadiennes afin d aider au développement de l entreprise. Mise en relation pour valider l inscription de brevet.. 12

13 L accompagnement bancaire quelques conseils Pour réussir à l international, et en Europe particulièrement, ne pas oublier : De connaître la culture du pays choisi, la façon de faire affaire De s entourer d experts locaux (avocats, comptables, etc ) De développer un réseau avec différents organismes (chambres de commerce, regroupement d entreprises par secteur d activité, etc.) D être accompagné par sa banque pour sécuriser et optimiser les financements à l International L accompagnement bancaire ne s arrête pas au choix d un établissement bancaire et de la mise en relation avec cet établissement. Par l intermédiaire de ses experts à l International, la BNC conseille et facilite la mise en relation avec des partenaires locaux (agences de développement, chambres de commerce, organismes d état ayant pour but d attirer les investissements étrangers, prestataires de services, etc ). 13

14 MERCI DE VOTRE ATTENTION! Stéphanie Beaudry Directrice commerce international, PME Tel: Chandy Ly Directrice commerce international, SAE Tel:

Financement d un projet à l exportation Préparer votre rencontre avec un banquier

Financement d un projet à l exportation Préparer votre rencontre avec un banquier Financement d un projet à l exportation Préparer votre rencontre avec un banquier Pascale Drapeau Directrice développement services internationaux Le 25 septembre 2012 Québec International - Restaurant

Plus en détail

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer!

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! www.forum-export.ca Palais des Congrès de Montréal Montréal (Québec) 12 et 13 novembre 2003 Un forum de mobilisation des exportateurs québécois Paul-Arthur

Plus en détail

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances Présentation à l Association des économistes québécois Par Jean-François Perrault Direction des finances et des échanges

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

POLITIQUE ANTI-CORRUPTION

POLITIQUE ANTI-CORRUPTION POLITIQUE ANTI-CORRUPTION 1. ÉNONCÉ ET OBJECTIF DE LA POLITIQUE Le CN croit qu une entreprise «honnête» est une entreprise durable, et il est déterminé à n utiliser que des pratiques commerciales qui sont

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Joël COURTIAL. Responsable du Développement International

Joël COURTIAL. Responsable du Développement International Joël COURTIAL Responsable du Développement International Échanges au sein de la zone InterMed (chiffres clés) Exportations Total France: 400 milliards Zone InterMed: 97 milliards 25% des exportations de

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Rétroaction sur la déclaration d opérations douteuses. Secteur des banques

Rétroaction sur la déclaration d opérations douteuses. Secteur des banques Rétroaction sur la déclaration d opérations douteuses Secteur des banques RÉTROACTION SUR LA DÉCLARATION D OPÉRATIONS DOUTEUSES : SECTEUR DES BANQUES 1. Introduction Ce rapport a été rédigé pour le secteur

Plus en détail

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada Bienvenue chez desjardins le premier groupe financier coopératif au canada 04 Vous accueillir. Vous accompagner. Vous simplifier la vie. desjardins souhaite faciliter votre intégration au pays. dans cette

Plus en détail

Documents de travail 1/5

Documents de travail 1/5 Documents de travail 1/5 La prospection des investissements directs étrangers (IDE) Préambule Les organismes de prospection d investissement étranger définissent différemment l investissement direct étranger

Plus en détail

Les comptes & moyens de paiement à l étranger

Les comptes & moyens de paiement à l étranger Les comptes & moyens de paiement à l étranger Les comptes & moyens de paiement à l étranger BMCE Bank met à votre disposition, selon vos besoins : Différents types de comptes pour apporter de la fluidité

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

La Banque, votrepartenaired affairesdansla gestiondes risquesau Japon

La Banque, votrepartenaired affairesdansla gestiondes risquesau Japon La Banque, votrepartenaired affairesdansla gestiondes risquesau Japon Par: Julien Richard Directeur Commerce International et François Norris-Paquette Directeur Services aux Entreprises 7 juin 2013 Une

Plus en détail

Comment s associer avec un partenaire du Sud

Comment s associer avec un partenaire du Sud Comment s associer avec un partenaire du Sud FCM 15/11/12 1 DLO / POLE COMEX Les Etapes du Processus La Relation Commerciale Comment vais-je m implanter? Croissance organique/interne Croissance externe

Plus en détail

Carte Visa Affaires RBC Banque Royale. Un outil plus performant pour faire des affaires

Carte Visa Affaires RBC Banque Royale. Un outil plus performant pour faire des affaires Carte Visa Affaires RBC Banque Royale Un outil plus performant pour faire des affaires Une gestion des dépenses simplifiée Nous sommes heureux de vous présenter la carte Visa Affaires RBC Banque Royale

Plus en détail

Click to edit Master title style DÉJEUNER D INFORMATION Du financement pour aider les entreprises manufacturières à innover et/ou à exporter

Click to edit Master title style DÉJEUNER D INFORMATION Du financement pour aider les entreprises manufacturières à innover et/ou à exporter Le Service des délégués commerciaux Au service des entreprises canadiennes au Canada et à l étranger Click to edit Master title style DÉJEUNER D INFORMATION Du financement pour aider les entreprises manufacturières

Plus en détail

Présentation ASD 1 seul interlocuteur: Bureau ASD en Pologne : Katowice

Présentation ASD 1 seul interlocuteur: Bureau ASD en Pologne : Katowice Présentation ASD 1 seul interlocuteur: Vos demandes sont centralisées à Montréal et vos dossiers sont gérés en Europe. Bureau ASD en Pologne : Katowice Pour vos questions Demandes centralisées par : Mr

Plus en détail

Outaouais & Cie. Démarrage de mon entreprise. Boîte à outils

Outaouais & Cie. Démarrage de mon entreprise. Boîte à outils Démarrage de mon entreprise Boîte à outils Table des matières Page Formes juridiques d une entreprise 4-5 Formulaires légaux requis 6 Le plan d affaires 7 Produits et services 8 à 10 Réussite en affaires

Plus en détail

EXEMPLES DE POSTES AFFAIRES INTERNATIONALES

EXEMPLES DE POSTES AFFAIRES INTERNATIONALES EXEMPLES DE POSTES AFFAIRES INTERNATIONALES Où trouver les stages : dans les différents ONG qui font affaire avec l ACDI, le MAE, le DRHC et d autres instances gouvernementales et qui vont offrir des stages

Plus en détail

Q- Pourquoi investir dans l immobilier en Floride?

Q- Pourquoi investir dans l immobilier en Floride? Q- Pourquoi investir dans l immobilier en Floride? R- L achat immobilier en Floride est une belle opportunité d investissement. Que ce soit pour diversifier vos actifs, créer une plus-value, profiter de

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

Performance Compte Étranger

Performance Compte Étranger Performance Compte Étranger Développement à l'international V L accompagnement personnalisé pour l ouverture d un compte bancaire à l étranger www.entreprises.societegenerale.fr Performance Compte Étranger

Plus en détail

Aspects juridiques de la conduite des affaires en Chine Plusieurs pièges à éviter

Aspects juridiques de la conduite des affaires en Chine Plusieurs pièges à éviter Aspects juridiques de la conduite des affaires en Chine Plusieurs pièges à éviter Chambre de commerce du Montréal métropolitain 10 avril 2015 Vivian Desmonts Avocat (Guangzhou, Chine) Quelques rappels

Plus en détail

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Le Canada offre des occasions d affaire à ceux qui souhaitent financer une entreprise étrangère au pays et présente tout un éventail

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Augmenter son fonds de roulement grâce aux garanties d exportations d EDC

Augmenter son fonds de roulement grâce aux garanties d exportations d EDC Livre blanc Augmenter son fonds de roulement grâce aux garanties d exportations d EDC Les exportateurs savent bien qu un fonds de roulement insuffisant peut compromettre leur réussite sur les marchés internationaux.

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

Le Québec et le commerce international

Le Québec et le commerce international Le Québec et le commerce international Stéphane Paquin, Ph.D Professeur ENAP Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée Qui gagne quand tout le monde perd? Mme Alena

Plus en détail

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Exportation et développement Canada Juin 2012 Quelques mots sur EDC Organisme de crédit à l exportation du Canada créé

Plus en détail

Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques

Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques UBIFRANCE et les Missions Economiques constituent ensemble le réseau public d appui au développement international des entreprises françaises,

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007).

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007). Sandra Fuentes-Berain Ambassadeur Ambassade du Mexique en Belgique et au Luxembourg Mission du Mexique auprès de l Union européenne. I. Introduction Mexique : 13 ème économie du monde (PIB), 8 ème importateur,

Plus en détail

Le statut des coopératives au Canada

Le statut des coopératives au Canada Le statut des coopératives au Canada Allocution de Marion Wrobel Vice-président, Politique et opérations Association des banquiers canadiens Devant le Comité spécial sur les coopératives de la Chambre

Plus en détail

Fusions et acquisitions au Québec

Fusions et acquisitions au Québec Formation APDEQ Fusions et acquisitions au Québec Rôles, mandats et services du MDEIE par Benoît Descôteaux Direction de la coordination de la promotion des investissements et des missions ministérielles

Plus en détail

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Pourquoi la France est-elle le pays à privilégier pour s implanter en Europe? * La France est l une des grandes économies de la zone euro : Deuxième

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA LOI SUR LES ENTREPRISES DE SERVICES MONÉTAIRES

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA LOI SUR LES ENTREPRISES DE SERVICES MONÉTAIRES INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA LOI SUR LES ENTREPRISES DE SERVICES MONÉTAIRES (Loi sur les entreprises de services monétaires, RLRQ, c. E-12.000001) La présente instruction générale indique de quelle

Plus en détail

REER. Spécial. Cette seconde partie de notre spécial. REER qui a débuté le mois dernier dresse un. portrait des sociétés de fonds communs de

REER. Spécial. Cette seconde partie de notre spécial. REER qui a débuté le mois dernier dresse un. portrait des sociétés de fonds communs de Cette seconde partie de notre spécial REER qui a débuté le mois dernier dresse un portrait des sociétés de fonds communs de placement (FCP) dont la direction est située au Québec et dont les produits peuvent

Plus en détail

Présentation du 30 septembre 2010 «SÉMINAIRE ET RENCONTRES D AFFAIRES MAROC : Le réseau de Finances et Conseil Méditerranée au service du

Présentation du 30 septembre 2010 «SÉMINAIRE ET RENCONTRES D AFFAIRES MAROC : Le réseau de Finances et Conseil Méditerranée au service du Présentation du 30 septembre 2010 «SÉMINAIRE ET RENCONTRES D AFFAIRES MAROC : Le réseau de Finances et Conseil Méditerranée au service du développement des PME» Le Groupe Crédit du Maroc 1 Le Groupe Crédit

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne

Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne June 2, 2015. Willkommen Bienvenue Welcome Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne 1 1. Aperçu de l Allemagne : faits et chiffres L Allemagne est le marché le plus important en UE. Possède la

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail

L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes

L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes Équipe expansion Mondiale de BDC Mission L équipe de l expansion mondiale apporte son soutien aux PME canadiennes qui étendent

Plus en détail

Démystifier le Système Fiscal Brésilien. Chambre de Commerce de Montréal 27 février 2015

Démystifier le Système Fiscal Brésilien. Chambre de Commerce de Montréal 27 février 2015 Démystifier le Système Fiscal Brésilien Chambre de Commerce de Montréal 27 février 2015 Ordre du jour Contexte fiscal et survol des divers impôts brésiliens Faire affaire au Brésil sans présence locale

Plus en détail

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable.

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable. Chapitre 1 La mise en œuvre du système d information comptable. L analyse des opérations économiques Missions et rôle de la comptabilité Le système comptable Droit et comptabilité Une entreprise est une

Plus en détail

Financer ses activités commerciales en Turquie. Julien Richard Directeur Commerce International 13 mars 2014

Financer ses activités commerciales en Turquie. Julien Richard Directeur Commerce International 13 mars 2014 Financer ses activités commerciales en Turquie Julien Richard Directeur Commerce International 13 mars 2014 Une approche globale 1 2 Stratégie et Évaluation 8 recherche d opportunités clients et fournisseurs

Plus en détail

Au service de votre entreprise à l international

Au service de votre entreprise à l international Un réseau mondial au service des entreprises 1.500 personnes dans 156 Missions économiques réparties dans 113 pays des experts sectoriels et géographiques en France et à l étranger une agence nationale

Plus en détail

Our success is measured by how well we meet your needs

Our success is measured by how well we meet your needs Grâce à l ensemble HSBC Premier, recevez un soutien personnalisé pour vous aider à gérer votre économie personnelle. Our success is measured by how well we meet your needs 1 Pour être admissible à l ensemble

Plus en détail

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE 11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE MEXICAINE Mexique Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 119,7 PIB (en G$ US courants) 1 282,7 PIB par habitant (en $ US courants) 10 714,8 Taux

Plus en détail

Vous développer à l international?

Vous développer à l international? Euler Hermes France Vous développer à l international? Germany Belgium Oui, mais sereinement. *Notre savoir au service de votre réussite United States Japan Brazil China India Spain Poland Italy United

Plus en détail

SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES PROCÉDURE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES FACTURES À PAYER

SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES PROCÉDURE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES FACTURES À PAYER 1120-11-05 SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES PROCÉDURE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES FACTURES À PAYER Révisé en septembre 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 3 1. Bon de commande...

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Missions Pays 2013 Un programme complet pour développer votre business Grâce à : Russie Perspective 2013* Japon 28 jan au 1er fév Corée

Missions Pays 2013 Un programme complet pour développer votre business Grâce à : Russie Perspective 2013* Japon 28 jan au 1er fév Corée Mission Japon & Perspectives 2013 Pays 2013 SUD DE FRANCE DÉVELOPPEMENT DÉPARTEMENT MULTISECTORIEL Un programme complet pour développer votre business Russie Perspective 2013* Corée Perspective 2013* Inde

Plus en détail

Un Regard sur le Monde

Un Regard sur le Monde Un Regard sur le Monde INFORMATION COMMERCIALE, FINANCIERE ET STRATEGIQUE GESTION DU POSTE CLIENTS ET RECOUVREMENT ASSURANCE CREDIT, FINANCEMENT COURT TERME 54 Rue Saint Maximin 69003 LYON Tél. : +33 (0)

Plus en détail

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à :

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à : [ 257] [258] L Investissement Le Soudan a beaucoup d avantages qui attirent l investissement étranger. Le Soudan est classifié comme numéro deux des pays les plus attrayants pour l investissement en Afrique

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

ANNEXE 1 SITUATION COMPTABLE BREIZH ALAGAE INVEST

ANNEXE 1 SITUATION COMPTABLE BREIZH ALAGAE INVEST ANNEXE 1 SITUATION COMPTABLE BREIZH ALAGAE INVEST BREIZH ALGAE INVEST SAS Période du 25/11/214 au 31/3/215 BILAN ACTIF ACTIF du 25/11/214 au 31/3/215 Brut Amort & Prov Net Capital souscrit non appelé Actif

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION SIMPLIFIE COMPTABILITE - MODACC

GUIDE D UTILISATION SIMPLIFIE COMPTABILITE - MODACC MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET DIRECTION GENERALE DES DOUANES ET DROITS INDIRECTS PROJET SYDONIA ++ CONGO GUIDE D UTILISATION SIMPLIFIE COMPTABILITE - MODACC SYDONIA+ + Serveur MODACC Caisse Modacc.pif

Plus en détail

Synthèse de l intervention de Mr A. BENKHALFA Consultant économique et financier indépendant

Synthèse de l intervention de Mr A. BENKHALFA Consultant économique et financier indépendant Synthèse de l intervention de Mr A. BENKHALFA Consultant économique et financier indépendant Objectifs des Politiques de financement et d appui financier aux exportateurs 1- Préfinancer le cycle de fabrication

Plus en détail

Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud

Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud Par Christophe Ventura L Amérique latine pourrait-elle devenir, ces prochaines années, une «plateforme extraterritoriale» de

Plus en détail

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Rénover l État par les technologies de l information *** Secrétariat du Conseil du trésor

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Rénover l État par les technologies de l information *** Secrétariat du Conseil du trésor ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE Rénover l État par les technologies de l information *** Stratégie gouvernementale en technologies de l information Secrétariat du Conseil du trésor 15 juin 2015 1 SOMMAIRE

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

Premier semestre 2014 : Croissance organique soutenue du volume d émission de +12,3% et du résultat d exploitation courant de +13,2%

Premier semestre 2014 : Croissance organique soutenue du volume d émission de +12,3% et du résultat d exploitation courant de +13,2% Communiqué de presse le 24 juillet 2014 Premier semestre 2014 : Croissance organique soutenue du volume d émission de +12,3 et du résultat d exploitation courant de +13,2 Une progression soutenue des résultats

Plus en détail

Barème de frais des produits et services

Barème de frais des produits et services Barème de frais des produits et services Le 4 mai 2015 Barème de frais des produits et services Sommaire Comptes bancaires 4 Compte de chèques 4 Compte Mérite 6 Compte Élan 7 Compte Épargne Privilège 8

Plus en détail

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante.

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante. Budget fédéral 2015 Le 21 avril 2015, le gouvernement du Canada a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines sont favorables aux entreprises manufacturières, donc aux

Plus en détail

Votre réseau international. Chine

Votre réseau international. Chine Votre réseau international Chine Allemagne Argentine Brésil Burkina Faso Canada Assurer votre succès à l international avec ERAI Depuis 1987, ERAI accompagne les entreprises rhônalpines pour concrétiser

Plus en détail

Programme des Sociétés de capital de démarrage

Programme des Sociétés de capital de démarrage Programme des Sociétés de capital de démarrage Bourse de croissance TSX Programme des Sociétés de capital de démarrage Êtes-vous prêt pour l inscription en Bourse? L entrepreneuriat est en pleine effervescence

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Webinaire trimestriel ICCA/RBC: Tendances conjoncturelles - Options de financement de biens d'équipement

Webinaire trimestriel ICCA/RBC: Tendances conjoncturelles - Options de financement de biens d'équipement Webinaire trimestriel ICCA/RBC: Tendances conjoncturelles - Options de financement de biens d'équipement Sondage ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles T1 2012 Aperçu des résultats économiques Le niveau

Plus en détail

en Inde possibilités Tirer parti des d investissement LA PLUS FORTE CROISSANCE ÉCONOMIQUE NOUVEAU GOUVERNEMENT MAJORITAIRE OUVERT AUX INVESTISSEMENTS

en Inde possibilités Tirer parti des d investissement LA PLUS FORTE CROISSANCE ÉCONOMIQUE NOUVEAU GOUVERNEMENT MAJORITAIRE OUVERT AUX INVESTISSEMENTS Tirer parti des possibilités L Authorité en matière de marchés émergents d investissement en Inde Classe moyenne très instruite Plus de 8 fois la population totale du Canada Dividende démographique Âge

Plus en détail

Comprendre la Malaisie 13. Données et tendances de l économie... 30

Comprendre la Malaisie 13. Données et tendances de l économie... 30 Sommaire Préface......................................................................... 7 Comprendre la Malaisie 13 Repères essentiels....................................................... 15 Chiffres

Plus en détail

La monnaie, les banques et les taux d intérêt

La monnaie, les banques et les taux d intérêt Chapitre 1 Objectifs Définir ce qu est la monnaie et décrire ses fonctions La monnaie, les banques et les taux Expliquer les fonctions économiques des banques canadiennes et des autres intermédiaires financiers

Plus en détail

La monnaie, les banques et les taux d intérêt

La monnaie, les banques et les taux d intérêt Chapitre 10 La monnaie, les banques et les taux d intérêt 1 Objectifs Définir ce qu est la monnaie et décrire ses fonctions Expliquer les fonctions économiques des banques canadiennes et des autres intermédiaires

Plus en détail

étapes du financement d un transfert d entreprise 1. Documentation du projet et réalisation du plan d affaires

étapes du financement d un transfert d entreprise 1. Documentation du projet et réalisation du plan d affaires 4 FINANCEMENT DU PROJET Le montage financier d un projet de transfert diffère d une entreprise à une autre. Contrairement à la croyance populaire, il n y a pas de produit financier universel en transfert

Plus en détail

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation Questionnement Si, aujourd hui, vous voulez savoir exactement : le

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

UK Trade & Investment

UK Trade & Investment UK Trade & Investment Présentation avril 2011 Le Royaume-Uni et l Irlande à votre portée Un excellent dossier pour attirer les investissements directs à l'étranger Le «stock» cumulatif des IDE du R.-U.

Plus en détail

16/03/2010. Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? (suite) Séminaire. Rivière-du-Loup, le 24 mars 2010

16/03/2010. Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? (suite) Séminaire. Rivière-du-Loup, le 24 mars 2010 Séminaire Financement d entreprises des solutions! En collaboration avec le SADC de la MRC de Rivière-du-Loup Rivière-du-Loup, le 24 mars 2010 Qui sommes-nous? Mission Investissement Québec est une société

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON COMMENT S OPÈRE LE FINANCEMENT de L ÉCONOMIE MONDIALE? LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON INTERPRÉTATION ÉCONOMIQUE A. QU EST-CE QU UNE BALANCE DES PAIEMENTS B. LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES C. LA

Plus en détail

Conjoncture et perspectives économiques mondiales

Conjoncture et perspectives économiques mondiales Conjoncture et perspectives économiques mondiales Association des économistes québécois ASDEQ 4 décembre 2012 Marc Lévesque, Vice-président et économiste-en-chef, Investissements PSP Ralentissement de

Plus en détail

UNIVERSITÉS D'ÉTÉ AFSSI Congrès et convention d'affaires internationale organisés par les entrepreneurs innovants pour les entrepreneurs innovants

UNIVERSITÉS D'ÉTÉ AFSSI Congrès et convention d'affaires internationale organisés par les entrepreneurs innovants pour les entrepreneurs innovants UNIVERSITÉS D'ÉTÉ AFSSI Congrès et convention d'affaires internationale organisés par les entrepreneurs innovants pour les entrepreneurs innovants Internationalisation : levier de croissance L'AFSSI Sciences

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

CH&C. Home Page : Objet: Desjardins site web Europe (bureau de représentation à Paris)

CH&C. Home Page : Objet: Desjardins site web Europe (bureau de représentation à Paris) ! CH&C Objet: Desjardins site web Europe (bureau de représentation à Paris)! Home Page : Texte introduction du site Actualité Inscription à la newsletter (module de champs à remplir, Prénom, Nom, entreprise,

Plus en détail

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Allianz Suisse Vie Compte d exploitation 1 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle

Plus en détail

En allant à l international, vous choisissez la voie de la croissance!

En allant à l international, vous choisissez la voie de la croissance! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6519-05 Juin 2010 Ce document est imprimé avec des encres végétales sur du papier issu de forêts gérées durablement certifié

Plus en détail

UE 9 Introduction à la Comptabilité Le programme

UE 9 Introduction à la Comptabilité Le programme UE 9 Introduction à la Comptabilité Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction

Plus en détail

La mise en oeuvre de la coopération renforcée dans le domaine de la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) 23 Janvier 2014

La mise en oeuvre de la coopération renforcée dans le domaine de la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) 23 Janvier 2014 La mise en oeuvre de la coopération renforcée dans le domaine de la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) 23 Janvier 2014 Les mesures préparatoires et procédurales entre 2010 et 2013 10.2010 Communication

Plus en détail

www.export.midipyrenees.fr

www.export.midipyrenees.fr Note de presse www.export.midipyrenees.fr La plateforme numérique d accompagnement des entreprises de Midi-Pyrénées à l international Lancement officiel vendredi 22 février 2013 Toulouse Service de presse

Plus en détail

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Quel type d assurance-vie convient le mieux aux propriétaires d entreprise? Tout

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 1

Table des matières. Introduction... 1 Table des matières Introduction... 1 Sommaire... 4 Introduction... 5 1.1 Intermédiaires impliqués dans la transaction internationale... 5 1.1.1 Fournisseurs en matières... 5 1.1.2 Courtiers en douane...

Plus en détail

LE FINANCEMENT D UN PROJET DE BIOMASSE : L ANALYSE DU BANQUIER

LE FINANCEMENT D UN PROJET DE BIOMASSE : L ANALYSE DU BANQUIER LE FINANCEMENT D UN PROJET DE BIOMASSE : L ANALYSE DU BANQUIER Colloque AQPER 2013 GÉRARD MOUNIER Directeur principal, Énergie et infrastructures Secteur Commercial 28 février 2013 SOMMAIRE La Banque Laurentienne

Plus en détail

PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD

PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD ÉTATS FINANCIERS ANNUELS PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD PORTEFEUILLE GÉRÉ ET INDICIEL TD - 31 décembre 2000 * PORTEFEUILLE GÉRÉ ET INDICIEL TD - ÉTAT DU PORTEFEUILLE DE PLACEMENTS AU 31 DÉCEMBRE 2000

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

Gérer. Simplifiez-vous la vie avec des moyens de paiement adaptés à vos besoins. je connais mon banquier je connais mon banquier

Gérer. Simplifiez-vous la vie avec des moyens de paiement adaptés à vos besoins. je connais mon banquier je connais mon banquier Moyens je connais mon banquier je de connais paiement mon banquier Simplifiez-vous la vie avec des moyens de paiement adaptés à vos besoins Gérer Vous désirez effectuer vos achats sans argent liquide,

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

Financer la croissance des PME

Financer la croissance des PME Financer la croissance des PME Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail