MARKETING INTERNATIONALES DES PRODUITS AGRICOLES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MARKETING INTERNATIONALES DES PRODUITS AGRICOLES"

Transcription

1 MARKETING INTERNATIONALES DES PRODUITS AGRICOLES

2 Sommaire Introduction au marketing international Types de marketing international La stratégie d internationalisation La politique internationale du produit La prospection à l international

3 1- Introduction au Marketing International Il s agit de toutes les actions qui sont menées par une entreprise dans le dessein de pénétrer un marché étranger, de le rentabiliser et de le développer. L objectif principal du marketing international est de mettre en place une politique commerciale conforme à la politique générale de l entreprise et qui convient pour une installation à l étranger.

4 Historique: de 1900 à 1975: le marketing de l exportation. La fonction essentielle de l entreprise est de produire. De 1975 à 1989: le marketing international du positionnement concurrentiel. Le marketing s engage dans une démarche stratégique. Depuis 1990: l ère de la mondialisation.

5 Source: Charles Croué, «Marketing international», coll. Perspectives marketing, éd. De boek, 4 e édition

6 MARCHE Etude et potentiel MIX MARKETING Produit, prix, distribution, communication CONCURRENCE Identification et position MARKETING INTERNATIONAL PRISE DE DECISION Objectifs, programmation CONSOMMATEUR Etude et potentiel

7 2- Types de Marketing International MARKETING INTERNATIONAL Marketing Local Marketing Glocal Marketing Global

8 Marketing global ou glocal?

9 Marketing global ou glocal? Le cas de la Honda civic UE, 2006 USA 2006

10 Marketing global ou local? Cas Häagen-Dazs en Chine

11 3- La stratégie d internationalisation 1 ère étape: L étude commerciale Diagnostic externe (Étude de marché) Diagnostic interne (Capacités de l entreprise) Action Menaces Opportunités Capacité stratégique Facteurs clés de succès Ressources disponibles Compétences mobilisatrices Forces concurrent ielles Position concurren tielle

12 Étape intermédiaire: la veille commerciale Veille commerciale Technologique Environnementale Commerciale Concurrentielle

13 2 e étape: la planification de l internationalisation Planification de l internationalisation (export) Choix circuit distribution Stratégie produit Prospection clientèle Stratégie de communication Vente en maîtrise complète Vente en coopération Vente par intermédiaire Adaptation produit Fixation du prix Outils de prospection Prospection commerciale Techniques de négociation

14 Les modes d internationalisation Mode d internationalisation Exportation IDE Désengagement d activité Implication À titre expérimental Vente directe Implication À titre expérimental Point de vente Filiale, Succursale, Bureau de représentation Établissement atelier Transfert de technologie Vente en coopération Implication À titre expérimental Fusion acquisition Joint-Venture Vente sans maîtrise (ex. distributeur) Outsourcing

15 Types d IDE Création d une filiale ou succursale à l étranger. Avantage : contrôle sur la filiale/succursale. Inconvénient : processus long et difficile à mettre en œuvre. Acquisition d une unité de production ou de commercialisation déjà existante à l étranger. Avantage : entrée rapide sur le marché cible. Inconvénients : risque de payer un prix excessif et de faire face à des problèmes d intégration post-acquisition. Montage d une joint-venture. Avantages : profiter des ressources d un partenaire implanté ; limiter le risque propre à l investissement. Inconvénient : risque de conflits d intérêts.

16 Le réseau hiérarchique Siège social Filiale 1 Filiale 2 Succursale Bureau de représentation Franchise 1 Distributeur Distributeur Distributeur Franchise 2 Concessionnaire Point de vente directe

17 Le réseau multicentre Réseau intraorganisationnel Filiale 1 Filiale 4 Filiale 2 Siège social Filiale 5 Filiale 3 Filiale 6

18 Le cas spécifique des franchises Définition du contrat de franchise : contrat par lequel le titulaire d un signe distinctif (franchiseur), généralement déposé à titre de marque, en concède l usage à un commerçant indépendant (franchisé) auprès duquel il assume une fonction de conseil et d assistance commerciale, moyennant le paiement d une redevance sur le CA du franchisé ainsi que son engagement de s approvisionner en tout ou en partie (auquel cas le franchiseur défini les conditions d approvisionnement) auprès du franchiseur.

19

20

21 4- La politique commerciale internationale du produit Choix entre la standardisation et l adaptation Standardisation Lancement d un même produit Adaptation Lancement d un produit adapté au local Création d une gamme spécifique à un marché ou une cible

22 L adaptation de la politique commerciale concerne: La marque Le design du produit L étiquetage du produit

23 Stratégies possibles de la marque Renoncer à sa marque et commercialiser sous la marque de son distributeur (MDD) Utiliser la marque employée en France en utilisant l origine nationale de la marque pour renforcer sa spécificité Utiliser une marque spécialement conçue pour le marché étranger

24 Quelques conditions de l utilisation de la marque à l étranger Etre prononçable dans toutes les langues Ne pas avoir de traduction, de connotation négative dans la langue Etre facilement mémorisable Ne pas être contradictoire avec le produit

25 Etude de cas: la création de la marque Fanta

26 Adaptation technique du produit L adaptation technique concerne: Les normes (ex. CE, ISO etc.) La certification (ex. AFAQ-AFNOR) Les labels (ex. AOC/AOP)

27 La protection juridique du produit Rappel: le cycle de vie des produits et la R&D R & D

28 Présentation de la R&D Objectif: proposer des produits innovants. Types d innovation:2 types: Innovations de «maintenance»: - elles permettent de maintenir l activité de l entreprise sans lui apporter un avantage concurrentiel durable; - elles ne contribuent pas à dynamiser le marché; - souvent, elles n occasionnent qu une simple redistribution du CA, ex. lessives avec assouplissant. Discussion: ces innovations méritent-elles de faire l objet d un brevet?

29 Innovations de «rupture»: - elles offrent des réels bénéfices au consommateur. Elles peuvent être la réponse à un besoin latent (l entreprise doit anticiper l évolution des besoins), ex. ebay; - elles permettent de développer un marché, voire de le créer, en permettant à l entreprise de s imposer sur le marché en distançant durablement ses concurrents, ex. ipod; - elles permettent à l entreprise de devenir la référence du secteur et de créer une marque et une image auprès du consommateur; - elles permettent à l entreprise de pratiquer un prix offrant une marge confortable, ex. BlackBerry.

30 Financement de la R&D: moyens de financement: Auto-financement (par fonds propres ou par investissement d une partie des bénéfices tirés de la vente des vaches à lait); Prêts bancaires et financements publics (ex.oseo- ANVAR); Désengagement d activité (transfert de technologie principalement des vaches à lait); Intégration du C&D («Connect & Develop») dans la R&D: partenariats avec des universités, des PME, des laboratoires publics ou experts.

31 Le brevet Titre de propriété industrielle permettant de protéger les inventions. Il donne à son titulaire un droit exclusif et temporaire d exploitation pour toute invention nouvelle, impliquant une activité inventive et susceptible d application industrielle.

32 Conditions de brevetabilité: Invention (excepté les théories scientifiques et méthodes mathématiques, les créations esthétiques, les méthodes de traitement médical, le résultat d activités intellectuelles - ex. logiciels); Nouveauté de l invention; Activité inventive (ne découle pas de l état de la technique); Application industrielle (la simple application commerciale n est pas brevetable).

33 La contrefaçon: France: article L.615 C.pr.intell: «Toute atteinte portée aux droits du propriétaire du brevet, tels qu ils sont définis aux articles L à 613-6, constitue une contrefaçon». Sont considérées comme des contrefaçons la copie, la vente ou l importation d une invention nouvelle protégée par un brevet.

34 Le brevet européen Délivré par l Organisation européenne des brevets (OEB), qui compte actuellement 34 Etats. Prévu par la Convention du 5 octobre 1973, modifiée par la Convention sur le brevet européen du 29 novembre 2000 (entrée en vigueur le 13 décembre 2007).

35 Procédure internationale - PCT Prévue par le traité PCT (Traité de coopération en matière de Brevets ) Le système du PCT est un système de «dépôt» des demandes de brevet. Il comporte 2 phases: La phase internationale: - dépôt de la demande internationale; - la recherche internationale; - la publication internationale; - l examen préliminaire international. La phase nationale (décision de délivrer le brevet)

36 Idée de produit Moment propice de dépôt de brevet Phase de recherche Phase de fabrication Phase de commercialisation Lancement Etude de faisabilité Coûts très importants Intérêt commercial encore incertain Aucune rentabilité Risque d espionnage industriel Coûts très importants Début de recettes (si commercialisation en même temps) Risque d espionnage industriel très important Risque de contrefaçon Réalisation du prototype

37 5- La prospection internationale 1- Objectifs et enjeux: Stratégiques Commerciaux Financiers 2- Prospects Entreprises utilisatrices (BtoB) Distributeurs ou agents (BtoD) Utilisateurs finaux (BtoC)

38 Etapes de la prospection Plan de prospection Identification du prospect Fixation des objectifs Identification des contraintes Choix des actions de prospection

39 Préparation de l opération de prospection Planification des actions Préparation des outils Réalisation du budget prévisionnel Recherche des moyens de financement et de garantie

40 Déroulement de l opération de prospection Organisation des aspects pratiques Animation de stand Démarches douanières Vente Collecte d informations

41 Suite à l opération de prospection Réalisation du bilan de la prospection Recherche d information s de notoriété Mise à jour du fichier prospects Relance des prospects

Le transfert de technologie

Le transfert de technologie Le transfert de technologie Walter DALLE VEDOVE Walter DALLE VEDOVE 1 Notre but est de vous familiariser avec le transfert de technologie et la négociation de contrats de transfert technologique Croissance

Plus en détail

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global Historique Les marques existent depuis les premiers échanges commerciaux et servaient essentiellement à authentifier l origine

Plus en détail

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4 Table des matières Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3 1. Des raisons environnementales poussant à l internationalisation des activités...3 2. Des raisons stratégiques poussant

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

développement innovation

développement innovation phases d un projet de recherche développement innovation Programme, projet et opération Programme : un ensemble de projets concourant à un même objectif. Projet : un ensemble finalisé d activités et d

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins Durée : Minimum 14h Maximum 182h (Ce choix permet de valider 10% du Titre de niveau II «chef d entreprise développeur

Plus en détail

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Plus en détail

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation Objectifs de la formation Les métiers Ce Master valide votre qualification professionnelle et votre aptitude à tenir les emplois de cadres et futurs cadres supérieurs dans les professions industrielles

Plus en détail

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE DESCRIPTION GÉNÉRALE Niveau et conditions d accès Le master MSE (master européen de niveau I délivré par la Fédé*) est préparé en 2 ans pour un étudiant titulaire d un diplôme bac +3 (licence, DEES ou

Plus en détail

Les statuts des vendeurs. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun

Les statuts des vendeurs. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun Salarié de droit commun Agent commercial Concessionnaire Commissionnaire courtier Salarié de droit commun Le salarié est lié par un contrat de travail. Les conflits relèvent du Conseil de Prud hommes.

Plus en détail

Mutualisation commerciale en Chine

Mutualisation commerciale en Chine Mutualisation commerciale en Chine Concept Permettre à un groupe de 3 à 4 sociétés de disposer d un bureau de représentation et d un Commercial partagé 1. Un bureau local à destination 2. Un développeur

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE MSE. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE MSE. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede. MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE MSE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation Ce programme de formation interdisciplinaire

Plus en détail

Fixer son prix à l export

Fixer son prix à l export Fixer son prix à l export Commerce extérieur Juin 2009 Politique de prix Dans le cadre de votre stratégie internationale, vous devez fixer un prix de vente pour vos marchés d exportation. La politique

Plus en détail

GESTIONNAIRE D UNITÉ COMMERCIALE

GESTIONNAIRE D UNITÉ COMMERCIALE GESTIONNAIRE D UNITÉ COMMERCIALE GÉNÉRALISTE OU DISTRIBUTION OBTENIR UN : BAC+2 (NIVEAU III) DIPLÔME INSCRIT AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES (RNCP) PUBLIC CIBLE PUBLIC Jeunes

Plus en détail

TP 3 : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER

TP 3 : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER GACO S TP : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER Cas n : SELECTION DES MARCHES CIBLES : AQUALUX / Pour appréhender ces marchés, les critères généraux et spécifiques

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

I) Le diagnostic externe

I) Le diagnostic externe Le diagnostic stratégique est la première étape de la démarche stratégique et consiste à analyser le diagnostic externe et interne de l entreprise. L analyse FFOM (SWOT) résume les conclusions de ces deux

Plus en détail

Les stratégies marketing

Les stratégies marketing Les stratégies marketing Stratégie de pénétration Produits actuels : marchés actuels. Stratégie d extension de marchés Produits actuels : nouveaux marchés. LES STRATÉGIES MARKETING Couverture des marchés

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation

Plus en détail

Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat : 081/33.44.84 Accompagnement.recherche@spw.wallonie.be. Guide pratique pour les études de faisabilité

Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat : 081/33.44.84 Accompagnement.recherche@spw.wallonie.be. Guide pratique pour les études de faisabilité Direction générale opérationnelle Économie, Emploi et Recherche Département du Développement technologique Direction de l Accompagnement de la Recherche Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat :

Plus en détail

RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT

RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT Titre enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles de niveau II délivré par Université Catholique de l Ouest IPLV (J.O du

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales MERCATIQUE GRC-DUC. Prép a rat io n au x épre u ve s ora le s d ACRC e t de P DUC.

BTS Management des Unités Commerciales MERCATIQUE GRC-DUC. Prép a rat io n au x épre u ve s ora le s d ACRC e t de P DUC. BTS Management des Unités Commerciales MERCATIQUE GRC-DUC Prép a rat io n au x épre u ve s ora le s d ACRC e t de P DUC Nathalie HOUVER Sommaire GRC - DUC 1 re PARTIE : Les savoirs associés - Référentiel

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES

PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES 29 septembre 2006 PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES DOCUMENT DE TRAVAIL REMARQUES PREALABLES SUR LES MODALITES D ELABORATION DU

Plus en détail

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES Programmes de Formations Bachelor Bac + 3 Management Opérationnel des Organisations Formation en 3 années, accessible chaque année, en fonction des pré-requis du candidat.

Plus en détail

Dispositifs Médicaux. Programme et Compte-Rendu. 1 ère Formation Interactive et Personnalisée. Comment Lancer et Développer une Gamme de

Dispositifs Médicaux. Programme et Compte-Rendu. 1 ère Formation Interactive et Personnalisée. Comment Lancer et Développer une Gamme de Société Française des Antioxydants 1 ère Formation Interactive et Personnalisée Comment Lancer et Développer une Gamme de Dispositifs Médicaux Jeudi 28 Novembre 2013, Paris Mercredi 4 Décembre 2013, Paris

Plus en détail

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières création, implantation et développement d entreprises x TABLE DES MATIERES 2 1. PRÉAMBULE 1.1. PRINCIPES GÉNÉRAUX 3 2. SOUTIEN

Plus en détail

DEES MARKETING DEESMA. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3

DEES MARKETING DEESMA. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 DEES MARKETING DEESMA Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 Fonction Dans un contexte de forte concurrence, les entreprises doivent réorganiser leur approche

Plus en détail

Notre mission : Faciliter l'export Un atout en PLUS

Notre mission : Faciliter l'export Un atout en PLUS Notre mission : Faciliter l'export Un atout en PLUS Les classiques : Le diagnostic stratégique Le réseau Mentorat Etude des marchés et veille sur mesure Eprouver l offre l adapter Prospecter et générer

Plus en détail

PRESENTATION Une offre globale

PRESENTATION Une offre globale PRESENTATION Une offre globale ALTIOS International AOC Conseils Le spécialiste du développement à l international Accompagnement commercial des entreprises du vin Un réseau de filiales et 150 partenaires

Plus en détail

2 Md dédiés au financement de l immatériel

2 Md dédiés au financement de l immatériel Conférence de Presse 20 MARS 2014 2 Md dédiés au financement de l immatériel Bpifrance révolutionne le crédit aux PME 01. Qui sommes-nous? 2 200 collaborateurs 6 métiers Garantie Crédit Fonds de fonds

Plus en détail

Workshop n 1 : les partenariats stratégiques inter-entreprises. Vers quelles formes de partenariats s orienter?

Workshop n 1 : les partenariats stratégiques inter-entreprises. Vers quelles formes de partenariats s orienter? Workshop n 1 : les partenariats stratégiques inter-entreprises Vers quelles formes de partenariats s orienter? Sommaire Définitions - rappels Les stratégies de croissance de l entreprise Les différentes

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

LES TROPHÉES «PULL ROUGE» DE L INNOVATION ÉCONOMIQUE EN MONTAGNE

LES TROPHÉES «PULL ROUGE» DE L INNOVATION ÉCONOMIQUE EN MONTAGNE PRÉSENTATION DU PROJET LES TROPHÉES «PULL ROUGE» DE L INNOVATION ÉCONOMIQUE EN MONTAGNE Banque Populaire des Alpes / SNMSF / SOCAMMES CATÉGORIE «PROJET» Le porteur de projet Nom : Prénom : Âge : Date de

Plus en détail

Labels, certifications

Labels, certifications Labels, certifications..... Interet pour l ameublement..... Labels, certifications..... sommaire..... introduction L intervenant definitions Termes utiles exemples Cas concrets A retenir Points importants

Plus en détail

Masters Professionnels

Masters Professionnels École Pégase Masters Professionnels Management de projets RH Formation en alternance / Contrat de Professionnalisation 2 jours à l école et 3 jours en entreprise Objectif : Ces Masters ont pour but de

Plus en détail

Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel

Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel Diplôme Spécial en Management International Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel Michel Philippart Tunis, Juin 2007 Michel Philippart 2007 0 Objectifs Parcourir le processus de planification

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale Le plan d action marketing et : De la réflexion marketing à l action e Un document qui oblige à réfléchir et à prendre du recul sur l activité, en mêlant l analyse marketing à l action e 1 L analyse marketing

Plus en détail

Collection dirigée par Xavier Chiron

Collection dirigée par Xavier Chiron EXTRAIT Collection dirigée par Xavier Chiron Coordination : Marc Geronimi Bruno Bonnefous Professeur agrégé d économie et gestion Marc Geronimi Professeur agrégé d économie et gestion Élise Grosjean Professeur

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

MANAGER DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS

MANAGER DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS MANAGER DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS Titre inscrit au RNCP, niveau I (NIVEAU BAC+5), JO du 09/08/2014 120 crédits ECTS Délivré en partenariat avec ECORIS Langues d enseignement

Plus en détail

I) Les stratégies de croissance au niveau économique

I) Les stratégies de croissance au niveau économique Toute entreprise ambitionne de se développer et donc de s agrandir en recherchant la croissance. Elle peut l obtenir à partir de 3 choix essentiels. Choix de croissance du point de vue économique (1 ou

Plus en détail

Marketing Management, 11 e éd.

Marketing Management, 11 e éd. Marketing Management, 11 e éd. Philip Kotler, Bernard Dubois & Delphine Manceau Table des matières détaillée Les innovations de cette nouvelle édition De nouveaux thèmes et une nouvelle structure De nouveaux

Plus en détail

MARKETING MIX. Politique Produit. Les composantes d un produit POLITIQUE PRODUIT

MARKETING MIX. Politique Produit. Les composantes d un produit POLITIQUE PRODUIT MARKETING MIX POLITIQUE PRODUIT Sandrine Monfort Politique Produit! Les composantes d un produit! Les classifications produit! Lancement produit! Politique de gamme! Politique de marque Les composantes

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

ASSISTANT DE DIRIGEANT D ENTREPRISE ARTISANALE (ADEA)

ASSISTANT DE DIRIGEANT D ENTREPRISE ARTISANALE (ADEA) ASSISTANT DE DIRIGEANT D ENTREPRISE ARTISANALE (ADEA) Objectifs : L ADEA prépare et accompagne le conjoint du chef d entreprise dans l exercice de sa fonction et lui permet d acquérir l ensemble des compétences

Plus en détail

L expertise adaptée à vos besoins

L expertise adaptée à vos besoins Cabinet de conseil Formation professionnelle Etude CATALOGUE DE FORMATION 2015 L expertise adaptée à vos besoins 1 MARKETING Elaborer une stratégie marketing. Veille stratégique et intelligence marketing.

Plus en détail

Programme détaillé DIPLÔME SPECIALISE MARKETING DES PRODUITS INDUSTRIELS. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation

Programme détaillé DIPLÔME SPECIALISE MARKETING DES PRODUITS INDUSTRIELS. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation Programme détaillé Objectifs de la formation Le diplôme spécialisé en Marketing des Produits Industriels est une formation de niveau BAC +5. Il valide votre qualification professionnelle et votre aptitude

Plus en détail

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Négociation et Relation Client est un diplôme national de l enseignement supérieur qui s inscrit dans un contexte de mutation des métiers

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

Intelligence economique Levier de competitivite

Intelligence economique Levier de competitivite Intelligence economique Levier de competitivite 1 Dispositifs offensifs Innovation Export Accompagnement au développement des entreprises. 2 Accompagnement au développement des entreprises ARI. (avance

Plus en détail

INTRODUCTION. 1. L innovation permet de renforcer la compétitivité de l entreprise et influe sur les stratégies mises en oeuvre

INTRODUCTION. 1. L innovation permet de renforcer la compétitivité de l entreprise et influe sur les stratégies mises en oeuvre INTRODUCTION Il y a 20 ans, toute l attention de l entreprise se portait sur la diminution des coûts et la maîtrise des filières de production autour des produits standardisés. Dans les années 1990, le

Plus en détail

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE La question posée s inscrit dans une démarche d amélioration de la circulation de l information. questionnaire d

Plus en détail

CHOIX D'EXPERTISES - ZONE CONSEILS

CHOIX D'EXPERTISES - ZONE CONSEILS CODE GESTION A-1 Conseils en gestion CHOIX D'EXPERTISES - ZONE CONSEILS 101,111,112,116,126,130,202,203,204,209,210,211,226,229,230,234,305,318,335,349,377,422,501,503,513,557,566, 571,588,593 A-2 Coaching

Plus en détail

Coface et les soutiens publics à l Exportation

Coface et les soutiens publics à l Exportation Coface et les soutiens publics à l Exportation LES OPPORTUNITES D AFFAIRES AUX EMIRATS ARABES UNIS Financer sa démarche de prospection, Son projet export. 16 décembre 2014 / Saint Denis de La Réunion Les

Plus en détail

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international.

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international. Diagnostic Export L entreprise doit faire le point sur sa capacité à atteindre les marchés qu elle s est fixé afin de pouvoir déterminer la meilleure façon pour elle de les exploiter. 1) phase de diagnostic

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

Atlansèvre Entreprises Le club des usagers

Atlansèvre Entreprises Le club des usagers Compte-rendu Réunion du 12 février 2008 Sur le thème «Les aides économiques» Les domaines abordés : Emploi, formation, gestion des compétences Innovation et R&D Qualité et sécurité Environnement, énergie

Plus en détail

Règlement d attribution de PM up

Règlement d attribution de PM up Règlement d attribution de PM up Le Conseil régional d Ile-de-France a mis en place le programme PM up pour soutenir le développement des petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance

Plus en détail

Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE

Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE Les missions de Rennes Atalante Accompagner les créateurs

Plus en détail

EPCCI ÉCOLE PRATIQUE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE & D INDUSTRIE DE CÔTE D IVOIRE NOTRE OFFRE DE FORMATION

EPCCI ÉCOLE PRATIQUE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE & D INDUSTRIE DE CÔTE D IVOIRE NOTRE OFFRE DE FORMATION EPCCI ÉCOLE PRATIQUE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE & D INDUSTRIE DE CÔTE D IVOIRE NOTRE OFFRE DE FORMATION LES PLUS DE L EPCCI L EPCCI, UNE ÉCOLE EN PHASE AVEC LES ATTENTES DES ENTREPRISES L Afrique dans sa

Plus en détail

Un outil pour les entreprises en réseau

Un outil pour les entreprises en réseau STRATEGIE COMMERCIALE : LA «MONTGOLFIERE», UN OUTIL D ANALYSE DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE DES ENTREPRISES EN RESEAU Executive summary La stratégie commerciale mise en place par les points de vente des

Plus en détail

Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006. En partenariat avec

Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006. En partenariat avec Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006 En partenariat avec 1 Plan Syntec Logiciel pour les Éditeurs Jean-Pierre Brulard, Président du Comité Éditeurs Journée «Croissance Éditeurs Syntec informatique», 6

Plus en détail

VOTRE RÉSEAU INTERNATIONAL

VOTRE RÉSEAU INTERNATIONAL VOTRE RÉSEAU INTERNATIONAL Simay SOYLU Directrice du bureau d Istanbul BIENVENUE DANS VOS BUREAUX D AFFAIRE EN TURQUIE Sommaire Sommaire 1 - ERAI partenaire d EXPANSION QUÉBEC... 3 2 Présentation ERAI

Plus en détail

Comment développer vos missions paie?

Comment développer vos missions paie? Comment développer vos missions paie? La performance des cabinets ne repose pas seulement sur une course à la productivité mais sur une stratégie de croissance fondée sur : Le savoir La qualité du service

Plus en détail

L étudiant devra être capable d élaborer des stratégies de développement dans l entreprise, en situation réelle.

L étudiant devra être capable d élaborer des stratégies de développement dans l entreprise, en situation réelle. MASTER Européen de Management et de Stratégies touristiques Présentation : Ce master européen s adresse prioritairement à des étudiants ayant validé un diplôme de niveau II (Bac+3) dans les domaines de

Plus en détail

> AUDIT EXPORT FONCTION MANAGEMENT

> AUDIT EXPORT FONCTION MANAGEMENT > AUDIT EXPORT FONCTION MANAGEMENT MOYENS > Service (ou responsable) export spécialisé Observations L entreprise dispose-t-elle d un service export spécialisé ou d un ou plusieurs collaborateurs dont la

Plus en détail

Explicatif acheteurs professionnels

Explicatif acheteurs professionnels Explicatif acheteurs professionnels DEFINITIONS Les cartouches compatibles et recyclées sont une alternative aux produits d origine. Elles ne sont pas développées par les fabricants d'imprimantes. Le

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen Contenu de la formation Présentation générale Au Centre de Formation des Monts du Lyonnais, le BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel

Plus en détail

Intégrateur de solutions Achats. Parce qu il est primordial de ne pas se tromper

Intégrateur de solutions Achats. Parce qu il est primordial de ne pas se tromper Intégrateur de solutions Achats Parce qu il est primordial de ne pas se tromper 2 ACHATS Logis Spécialiste des achats techniques et notamment l électronique, la connectique et l informatique. Dans une

Plus en détail

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative)

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative) achats Famille de métiers achats // Acheteur international L acheteur a pour mission de sélectionner la meilleure offre de produits sur un marché donné selon la stratégie marketing et commerciale de l

Plus en détail

En allant à l international, vous choisissez la voie de la croissance!

En allant à l international, vous choisissez la voie de la croissance! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6519-05 Juin 2010 Ce document est imprimé avec des encres végétales sur du papier issu de forêts gérées durablement certifié

Plus en détail

STRATEGIES INTERNET INTRODUCTION AUX. Vers une approche globale de la présence sur Internet

STRATEGIES INTERNET INTRODUCTION AUX. Vers une approche globale de la présence sur Internet INTRODUCTION AUX STRATEGIES INTERNET Vers une approche globale de la présence sur Internet 2008 Philippe FLOC H Strategic Consulting Tous droits réservés Introduction aux Strategies Internet 22/02/2008

Plus en détail

Coface et les soutiens publics à l Exportation

Coface et les soutiens publics à l Exportation Coface et les soutiens publics à l Exportation Béatrice Langella 15 Février 2013 Vos besoins, notre offre 1. L Assurance Prospection 2. L Assurance- Crédit ( >2 ans) 3. Les Assurances Risque Exportateur

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT»

PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT» PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT» 1 ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT DEFINITION DU METIER L assistant commercial import export contribue au développement international durable

Plus en détail

Elaboration et Suivi des Budgets

Elaboration et Suivi des Budgets Elaboration et Suivi des Budgets 1 1- La Notion Du contrôle de Gestion 2- La Place du Contrôle de Gestion dans le système organisationnel 3- La Notion des Centres de responsabilité 4- La procédure budgétaire

Plus en détail

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179 TABLE ANALYTIQUE Les chiffres renvoient aux numéros de pages Introduction générale 7 LIVRE 1 Droit européen de la concurrence Introduction 19 Partie 1 Ententes et abus de position dominante Titre 1 Domaine

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

Questionnaire. Groupe de travail Biens de consommation UNIFA. Président : Jean-Claude RICOMARD. Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER

Questionnaire. Groupe de travail Biens de consommation UNIFA. Président : Jean-Claude RICOMARD. Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER Questionnaire Groupe de travail Biens de consommation UNIFA Président : Jean-Claude RICOMARD Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER 1 DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

L innovation. Facteur clé de développement rentable. Document Confidentiel Toute reproduction est interdite sans l autorisation de FOOD DEVELOPMENT

L innovation. Facteur clé de développement rentable. Document Confidentiel Toute reproduction est interdite sans l autorisation de FOOD DEVELOPMENT L innovation Facteur clé de développement rentable Document Confidentiel Toute reproduction est interdite sans l autorisation de FOOD DEVELOPMENT Sept. 2013 Par Vincent LAFAYE NOTRE POSITIONNEMENT FOOD

Plus en détail

Faire avancer la performance des entreprises

Faire avancer la performance des entreprises Faire avancer toutes les envies d entreprendre CCI Formation Continue Entreprises 1 er semestre 2015 Faire avancer la performance des entreprises + de 160 formations pour passer du savoir à l action www.formation-entreprise.com

Plus en détail

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE I. Introduction 1. En substance, le transfert de technologie est le processus par lequel une technologie, des compétences, un savoir-faire ou

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

MARKETING. Denis Pettigrew D. Se. gestion Professeur titulaire de marketing Université du Québec à Trois-Rivières

MARKETING. Denis Pettigrew D. Se. gestion Professeur titulaire de marketing Université du Québec à Trois-Rivières MARKETING 6 e édition Denis Pettigrew D. Se. gestion Professeur titulaire de marketing Université du Québec à Trois-Rivières Normand Turgeon Ph. D. (Marketing) Professeur titulaire Service de l'enseignement

Plus en détail

MARKETING INTERNATIONAL UN CONSOMMATEUR LOCAL DANS UN MONDE GLOBAL. de boeck PERSPECTIVES. 6 e ÉDITION CHARLES CROUÉ

MARKETING INTERNATIONAL UN CONSOMMATEUR LOCAL DANS UN MONDE GLOBAL. de boeck PERSPECTIVES. 6 e ÉDITION CHARLES CROUÉ PERSPECTIVES MARKETING CHARLES CROUÉ MARKETING INTERNATIONAL UN CONSOMMATEUR LOCAL DANS UN MONDE GLOBAL PRÉFACE DE JEAN-MARC DE LEERSNYDER 6 e ÉDITION de boeck TABLE DES MATIERES Remerciements 7 Préface

Plus en détail

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING Consulting DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING Un véritable expert pour réussir votre développement international Développement International Consulting / SAS / Siège :70, rue LAURISTON, 75116 PARIS

Plus en détail

is built today Mot du Président

is built today Mot du Président Mot du Président En quelques années, CIEMS a relevé de nombreux défis, il est devenu aujourd'hui un acteur de référence en Intelligence Economique et Management Stratégique. f t re f t re is built today

Plus en détail