LA PAX AMERICANA D HILLARY ET OBAMA L ancienne première dame sera en charge de la politique étrangère dans la future administration. P.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA PAX AMERICANA D HILLARY ET OBAMA L ancienne première dame sera en charge de la politique étrangère dans la future administration. P."

Transcription

1 MERCREDI MARDI 3 DÉCEMBRE 17 JUIN 2008 N FRANCE ÉDITION DE PARIS Imprimé sur du papier recyclé, ne jetez pas ce journal sur la voie publique : donnez-le. Merci! TSCHAEN / SIPA DREAMWORKS DES MINEURS PLUS À LA PEINE Un rapport remis à Rachida Dati préconise la mise en place d une riposte graduée pour faire face à la délinquance des ados. P.6 MONDE LA PAX AMERICANA D HILLARY ET OBAMA L ancienne première dame sera en charge de la politique étrangère dans la future administration. P.10 CINÉMA «MADAGASCAR 2», RIRES SUR LA JUNGLE Les héros animaliers du film d animation DreamWorks quittent leur île pour la savane africaine. P.20 SERGE POUZET / 20 MINUTES FORUM DES IMAGES CHANGEMENT DE BOBINE L institution, située au cœur des Halles à Paris, rouvrira ses portes vendredi, après trois années de travaux. L espace sera associé à une bibliothèque spécialisée. P.2

2 2 GRAND PARIS MERCREDI 3 DÉCEMBRE secondes CINÉMA L institution rouvre ses portes avec une nouvelle programmation FIN D ENTRACTE AU FORUM DES IMAGES JUSTICE Jugé pour trois viols de personnes âgées Un homme de 28 ans, accusé de trois viols ou agressions sexuelles sur des personnes âgées dans une maison de retraite et un hôpital de Boulogne-Billancourt en 2004, comparaît d aujourd hui à vendredi devant la cour d assises des Hautsde-Seine. Il aurait agi sous l emprise de la drogue et de l alcool. FAITS DIVERS Arnaque à l assurance Un jeune homme de 20 ans a été placé en garde à vue, hier à Bobigny (93), après avoir reconnu s être blessé en incendiant sa voiture pour escroquer son assurance. Il avait dans un premier temps raconté avoir été victime d une agression le 6 août à Stains. L individu est convoqué au tribunal le 3 février. ENVIRONNEMENT L adoption d animaux pour Noël doit être réfléchie L agence régionale pour la nature et la biodiversité en Ile-de-France, Natureparif, a alerté, hier, les consommateurs sur le choix de nouveaux animaux de compagnie (NAC) à offrir pour les fêtes de Noël. «Les NAC peuvent être un danger pour la biodiversité lorsqu ils sont relâchés dans la nature.» A la place d une tortue de Floride ou d un écureuil de Corée, Natureparif conseille donc d adopter des animaux déjà domestiqués. ÉDUCATION Occupation d un lycée Une partie des 90 enseignants du lycée Albert-Einstein de Sainte-Geneviève-des-Bois (91) s apprêtaient, hier soir, à passer une deuxième nuit dans l établissement pour protester contre le projet de réforme du lycée. SOCIAL Manif de la fédé mutualiste Entre 400 et 500 salariés de la Fédération mutualiste parisienne (FMP), plate-forme de services pour les mutuelles santé, ont manifesté, hier à proximité du Palais de la Mutualité à Paris, contre un plan de redressement qui menacerait quelque 500 emplois. Outre la rénovation de ses locaux, le Forum des images propose des initiatives culturelles comme des cours gratuits sur le cinéma. ALEXANDRE SULZER PHOTOS SERGE POUZET Après trois ans de travaux, le Forum des Images, au cœur des Halles (1 er ), rouvre vendredi. Et s ouvre. Architecturalement, d abord. Grâce aux 7,6 millions d euros apportés par la Ville de Paris, l ancienne institution bétonnée et discrète, inaugurée en 1988, s offre un design futuriste aux couleurs vives. Ouverture également en terme d audience puisque le Forum a à cœur d attirer aussi bien les cinéphiles avertis que le grand public. «Plus d échanges, de partage» «Nous ne pouvions plus nous contenter de projeter des films en salle. Il nous LES HALLES VEULENT JOUER UN PREMIER RÔLE Premier acte de la restructuration du quartier des Halles, la réouverture du Forum des Images confirme la vocation cinéma du centre commercial. A proximité, le multiplexe UGC draine près de 3 millions de spectateurs chaque année. La Mairie de Paris a donc décidé de jouer à fond la carte de la synergie avec le 7 e art en inaugurant, hier, la bibliothèque du cinéma François-Truffaut. Le tout forme une rue du cinéma, à forte visibilité. Et au fort potentiel commercial, comme le prouve l ouverture dominicale des boutiques de bouche qui la longent. fallait plus d échanges, de partages, de prises de parole», explique la directrice générale, Laurence Herszberg. De quoi faire la différence avec sa grande sœur, la Cinémathèque (12 e ) qui, avec plus de visiteurs annuels, séduit un nombre de personnes comparable. «Nous exerçons le même métier, mais pas de la même façon. Eux organisent des rétrospectives par réalisateur. Pour nous, le cinéma est une réponse aux problèmes de la société», tranche Laurence Herszberg. D où certaines nouveautés comme l Académie du Forum, qui organisera chaque vendredi des cours gratuits sur le cinéma. Tous les mois, un cinéaste renommé viendra aussi répondre aux questions des spectateurs, tandis que le Il faut dire que la bibliothèque Truffaut, avec son fonds de livres spécialisés et de CD de musique de films, a des arguments pour elle. «Il existait déjà la bibliothèque du film (BiFi) à Bercy, précise la directrice, Annick Verron. Mais sa collection, plus axée professionnels, n est pas accessible gratuitement et ne fait pas de prêts.» Car ici, la consultation est gratuite, y compris les DVD de classiques du cinéma et de documentaires. «Nous recoupons environ 10 à 15 % des films accessibles à la salle des réalisateur Bertrand Tavernier ouvrira sa DVDthèque. Autre originalité : deux séances mensuelles réservées aux parents qui pourront venir avec leur nourrisson. Le son dans la salle sera modéré et les chauffe-biberons à proximité. W W PRATIQUE Le Forum des Images est ouvert de 12 h 30 à 23 h 30 du mardi au vendredi et de 14 h à 23 h 30 le week-end. Le billet (5 ) donne aussi accès à deux heures en salle des collections. Portes ouvertes vendredi, samedi et dimanche prochains. collections du Forum des Images», reconnaît Annick Véron films qui ont tous pour point commun d avoir Paris comme décor ou thème et que l on peut visionner au Forum, assis à deux dans de moelleux fauteuils rouges. A François-Truffaut, l ambiance est plus scolaire puisque les films se regardent sur des postes de travail. Mais la gratuité est un plus. Autre atout : le fonds de DVD à emprunter moyennant un abonnement de 61 par an. Fréquentation attendue : au moins personnes. W A. S.

3 MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2008 GRAND PARIS 3 ACCIDENT La direction régionale de l industrie, de la recherche et de l équipement dresse son bilan LES SITES À RISQUE NE FONT PAS RIRE LA DRIRE MAGALI GRUET Attention, sujet explosif. La direction régionale de l industrie, de la recherche et de l équipement (Drire) a publié, hier, son bilan de l environnement industriel en Ile-de-France pour l année Elle y recense 37 sites classés Seveso seuil haut (les plus dangereux), dont trente en grande couronne. Près de contrôles ont été effectués en 2007 pour vérifier la conformité des industries franciliennes, ce qui n a toutefois pas empêché 84 incidents dans l année. «Le principal risque, c est le feu» Le 8 juin, deux employés d une aciérie avaient fini à l hôpital après une explosion dans un four à Gargenville (Yvelines). Le 31 juillet, l employé d un centre de traitement des déchets à Limay (Yvelines) avait été blessé après une surpression dans une citerne. Et le 16 novembre, deux sauveteurs avaient trouvé la mort après l incendie d un garage accolé à une station-service dans le 19 e. «Le principal risque, c est le feu. Dans des entrepôts qui stockent des produits toxiques, ce n est pas sans effet», explique Sébastien 20 secondes FAITS DIVERS Suicide à la prison de Fresnes C est le troisième depuis le début de l année. Jeudi dernier, un détenu de 43 ans, qui se trouvait en détention provisoire à Fresnes (94), s est suicidé dans sa cellule avec un sac plastique. Il était accusé pour le meurtre de sa femme et de ses deux L. GRANDGUILLOT / REA La Drire a effectué près de contrôles l année dernière sur les sites à risque. Dessillon, chef de la division environnement de la Drire. Il lui arrive parfois de refuser l implantation de nouvelles industries, en raison des risques pour les populations déjà installée. «Nous retoquons surtout des projets d entrepôts trop grands, et donc trop difficile à maîtriser en cas d incident, quand le site est très urbanisé», décrit-il. filles en juillet 2006 au Pré-Saint- Gervais (93). CULTURE Rencontre avec les métiers d art Le Carrousel du Louvre accueille, à partir d aujourd hui et jusqu au 7 décembre, le Carrousel des métiers d art et de création. Ils seront 340 artisans à présenter leur savoir-faire au public qui pourra participer aux ateliers. TRANSPORTS LA SNCF POUSSE POUR NE LAISSER PERSONNE À QUAI DANS LE RER D Depuis lundi, des «agents régulateurs de flux» ont fait leur apparition sur la ligne D du RER en gare du Nord et gare de Lyon, stations les plus fréquentées de la liaison. Ces «pousseurs» un terme détesté par la direction de la SNCF ont pour mission, aux heures de pointe, de répartir les usagers sur le quai, de les laisser sortir des rames et d aider personnes âgées et poussettes à entrer. Objectif : lutter contre les retards sur cette ligne très irrégulière. La RATP les S. ORTOLA / 20 MINUTES a déjà mis en place sur la ligne 13 depuis décembre 2006 ainsi que sur la ligne A depuis le début des années W A. S. W TENDANCE Selon la Drire, le nombre d incidents en Ile-de-France ne diminue pas depuis une dizaine d années car ils sont «de plus en plus détectés. Les entreprises nous les signalent de leur propre chef car elles ont conscience des conséquences pour l environnement si elles nous les cachaient.» Près de 120 inspecteurs sont mandatés dans la région pour effectuer des contrôles, contre au niveau national. «Cela montre l intérêt que nous portons à l Ile-de- France», assure l organisme. Il travaille sur la sécurité de l aéroport de Roissy et la Drire a poussé la société qui stocke son carburant à rénover ses citernes. Coût : plus de deux millions d euros. «Les nouvelles [cuves] se casseront en cas d incident, mais ne se mettront pas en surpression, évitant ainsi l effet co- Cotte-minute et l explosion de carburant à plusieurs centaines de mètres», précise Sébastien Dessillon. La raffinerie Total de Grandpuits (Seine-et-Marne) est également dans le collimateur, car hautement sensible. «C est un site qui rassemble des éléments qui ne font pas bon ménage, comme le gaz et le fioul. C est la seule raffinerie de la région, alors nous restons très vigilants», conclut Sébastien Dessillon. W L HAŸ-LES-ROSES TROIS «GAMINES» DEVANT LA COUR D ASSISES ET UN GRAND ABSENT Colère, tristesse et incompréhension. Le procès de trois des quatre jeunes filles accusées d avoir provoqué un incendie, tuant 18 habitants dans une tour de L Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), le 4 septembre 2005, a débuté à huis clos, hier, devant la cour d assises des mineurs à Créteil. Dans une ambiance lourde, plus d une vingtaine de personnes ont grossi les rangs des 77 parties civiles. Parmi elles, des proches des victimes, étourdis face à un procès dont ils se seraient bien «Je veux qu elles paient! J ai perdu ma sœur, mon beau-frère et mon neveu.» passés : «Le soir du drame, nous étions à l anniversaire de ma nièce», témoigne Chrismene, dont le mari de 39 ans est mort asphyxié. Akila, également partie civile, craque : «Je veux qu elles paient! J ai perdu ma sœur, mon beau-frère et mon neveu. Je suis tombée dans une grosse dépression. Je téléphone encore à ma sœur, je ne sais plus qui je suis.» Face aux familles, les accusées âgées de 21, 20 et 19 ans, sont apparues tête baissée. La cour s est intéressée au CV de l une d elles : contexte familial chaotique, études stoppées prématurément. «L immaturité les réunit», glisse Christian Legrand, l un des avocats de la partie civile. «Ce sont des gamines qui se disputent avec une autre pour une connerie», rapporte Françoise Cotta, avocate de la défense. Elle plaide coupable, mais pas responsable : «Personne ne pouvait prévoir les conséquences. Le bailleur est responsable.» Problème, l immobilière 3F est le grand absent. Une information judiciaire contre X reste ouverte, sur les manquements de sécurité éventuels, mais le dossier n a pas été joint. «C est inadmissible, estime Christian Legrand, les familles voulaient des réponses, ce procès sera incomplet.» «Il ne faut pas banaliser les faits», tance Cécile Hacisimon, avocate de la partie civile. La cour s intéresse, ce matin, à la personnalité des deux autres accusées avant d aborder les faits, avec les témoignages des pompiers et des policiers. W CHARLES CENTOFANTI

4 4 GRAND PARIS MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2008 SANTÉ Les centres hospitaliers du Val-d Oise sont très endettés pour 2008 FORME PRÉCAIRE DES HÔPITAUX DU 95 CAROLE BIANCHI Les neuf principaux hôpitaux publics du Val-d Oise sont dans un état financier critique. Hier, les municipalités socialistes d Eaubonne, de Gonesse, d Argenteuil et de Montmorency ont déclaré être «très inquiètes» par la dette provisionnelle s élevant à près de 24,4 millions d euros pour l année 2008 sur l ensemble des établissements. «La situation s aggrave. Nous avons toujours fait des efforts pour limiter les dépenses, mais aujourd hui, ce n est plus tenable», a dénoncé François Balageas, maire d Eaubonne et président du conseil d administration (CA) du groupement hospitalier Eaubonne-Montmorency. «L inégalité entre le public et le privé s accentue» Les élus, qui réclament une rallonge budgétaire gouvernementale et la modification du projet de loi «hôpital, patient, santé et territoires», ont pointé du doigt «l inégalité entre le public et le privé accentuée par la logique de rentabilité sans cesse exigée» par l Etat. Récemment Philippe Doucet, maire d Argenteuil, S. POUZET / 20 MINUTES La dette des centres hospitaliers franciliens s élèverait à 100 millions d euros en s est ainsi refusé à opérer des économies sur les repas servis aux patients du centre hospitalier Victor-Dupouy. L hôpital Simone Veil, d Eaubonne-Montmorency, a, de son côté, dû s endetter sur cinquante ans afin de mener des travaux de rénovation. Pour les établissements franciliens, hors Assistance publique-hôpitaux de Paris, la dette s élèverait à près de 100 millions d euros en 2008, «ajoutée aux 350 millions d euros de déficit déjà accumulés les dernières années». «Pour assainir le déficit de l année accumulé en Ile-de- France, il faudrait supprimer l équivalent de postes», a relevé Jean-Pierre Blazy, maire de Gonesse et président du CA du centre hospitalier de la ville. W COLLECTIVITÉS UN AVIS BRÛLANT POUR LA GESTION DE L EAU Un pavé dans la mare. La commission consultative des services publics locaux du Syndicat des eaux d Ile-de- France (Sedif) a émis, lundi soir, un avis défavorable sur une poursuite de la gestion de l eau déléguée à un opérateur privé. Le 11 décembre, les 144 élus du Sedif, gérant l eau potable de 4 millions d habitants avec les services de Veolia, devront effectivement se prononcer sur le futur mode de gestion qui prendra effet début «A ma connaissance, il n y a jamais eu de tel avis émis en Ile-de-France», commente Eric Guerquin, président de l association de consommateurs UFC-Que Choisir Ile-de-France. «C est un avis défavorable à une voix près (6 contre 5 et 2 abstentions), relativise Philippe Knusmann, directeur général des services du Sedif. En fin de semaine dernière, le comité technique et paritaire du syndicat s est prononcé pour une délégation au privé.» Le contrat du Sedif, s élevant à 371 millions d euros, est très convoité sur le marché de l eau. W C. B. INFO-SERVICES PERTURBATIONS Désamorçage d un engin explosif L engin explosif, découvert sur un terrain en construction à Mantes-la-Ville (78) lundi 24 novembre, sera désamorcé aujourd hui à partir de 10 h. L opération prendra deux heures au maximum. Afin de sécuriser le périmètre, un dispositif a été mis en place. Le trafic sera perturbé dans cette zone. Conséquence directe : l autoroute A 13 dans les deux sens entre les échangeurs de Mantes Est et d Epône, la D 158 et la D 113, seront fermées, aujourd hui de 10 h à 12 h, a prévenu, hier, la préfecture de police de Paris. LOISIRS Ateliers découvertes pour les enfants Aujourd hui, les enfants de 7 à 11 ans pourront s initier gratuitement à l art contemporain dans les trois galeries (4 e, 6 e et 18 e ) Carré d artistes de Paris, à 14 h puis à 16 h. Carré d artistes, qui a pour ambition de rendre l art contemporain accessible à tous, a également lancé en septembre un concours de dessins d enfants. Rens. : SÉCURITÉ Les personnes âgées sensibilisées aux vols par ruse Le commissariat du 17 e arrondissement effectue ce matin, entre 9 h et 12 h 30 sur le marché des Batignolles, au 96 bis, rue Lemercier, une action de prévention contre les vols par ruse destinée aux personnes âgées. Des conseils seront donnés pour éviter les abus des malfaiteurs, qui se font généralement passer pour des plombiers ou des agents EDF. EMPLOI Un forum virtuel pour étudiants et entreprises Weavlink, le réseau social privé des grandes écoles pour l emploi et Supelec, l école supérieure d électricité, organisent aujourd hui et demain, en parallèle du forum traditionnel Supelec 2008, un forum virtuel de recrutement dédié aux jeunes diplômés de grandes écoles. Les étudiants intéressés doivent être membres de Weavlink par le biais de leur école. Aujourd hui à Paris MATIN APRÈS-MIDI 4 C 6 C Demain à Paris MATIN 3 C 9 C APRÈS-MIDI météo... et en France AU MENU DU JOUR, UN SOUPÇON DE FLOCONS, UN BOUILLON D AVERSES Une nouvelle perturbation traverse le pays, donnant des pluies sur son passage et même un peu de neige à très basse altitude dans l Est. A l arrière de la zone perturbée, quelques belles éclaircies reviennent par le nord-ouest.

5 MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2008 FRANCE 5 ÉTHIQUE PAS DE LÉGALISATION DE L EUTHANASIE La mission chargée d évaluer la loi de 2005 sur la fin de vie, présidée par le député UMP Jean Leonetti, refuse de «reconnaître un droit à la mort» et propose des aménagements visant à améliorer la fin de vie, tels que des congés payés d accompagnement ou une meilleure formation des médecins aux soins palliatifs. La France manque d une «culture palliative» et «on y meurt encore très mal», a affirmé hier Jean Leonetti, après avoir remis son rapport au Premier ministre, François Fillon. Mise en place en mars à la suite de l affaire Chantal Sébire cette femme défigurée par une tumeur qui avait demandé l aide d un médecin pour mourir et qui s était suicidée, la mission a entendu 74 personnes et s est rendue dans quatre pays européens. S il refuse une formule d exception d euthanasie pour les cas les plus dramatiques, le rapport veut mieux expliquer la loi sur la fin de vie du 22 avril 2005, qu il juge simplement «méconnue et mal appliquée». W 20 secondes PSYCHIATRIE Vers l obligation de soins Nicolas Sarkozy a annoncé hier un plan de 70 millions d euros pour sécuriser les établissements psychiatriques. Il souhaite par ailleurs la création d «une obligation de soins effective». AUTOMOBILE Des PV illégaux La cour d appel de Versailles a confirmé que «le non-affichage du ticket d horodateur» ne pouvait être une cause de verbalisation, a indiqué hier l association 40 millions d automobilistes. JUSTICE Remises en liberté dans l affaire des lignes TGV dégradées La cour d appel de Paris a ordonné hier la remise en liberté de trois personnes soupçonnées d avoir participé à des dégradations sur des lignes TGV. Deux autres, dont le chef présumé du groupe, restent en détention. GENDARMES Contrôle dans un collège de Marciac LES MAINS EN L AIR, OUVREZ VOS CARTABLES LAURE DE CHARETTE ET MATHIEU GRÉGOIRE Les gendarmes et leurs chiens venaient s assurer que les collégiens n avaient pas de drogue sur eux. Ils les auraient en fait «terrorisés». Un rassemblement doit avoir lieu vendredi devant le collège de Marciac (Gers) en réaction à un contrôle antidrogue mené dans une classe de 3 e en novembre. Violence psychologique A l origine de la mobilisation, le père d une jeune fille choquée par la brutalité du contrôle : «Elle n avait jamais connu la moindre violence, physique ou psychologique, pendant son enfance. Et la première violence de sa vie lui a été infligée par des gendarmes», s insurge Frédéric David. Selon sa fille, Zoé, 13 ans, les gendarmes ont fait entrer un chien dans leur classe pour renifler les sacs et les vêtements en déclarant : «Mettez vos mains sur les tables, restez droit, ne le regardez pas, quand il mord ça pique!» Plusieurs enfants auraient ensuite été fouillés à l extérieur de la RICLAFE / SIPA Les gendarmes cherchaient de la drogue. classe. «La gendarme fouille alors dans mon soutif et cherche en passant ses mains sur ma culotte!», raconte la jeune fille. Exagération? Selon la FCPE locale, principale fédération de parents d élèves, contactée hier, «les faits sont réels, mais les interprétations sont variables». Le père de la jeune fille dit avoir reçu près de six cents messages de soutien. W

6 6 FRANCE MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2008 JUSTICE Un rapport préconisant une riposte graduée contre l enfance délinquante est présenté aujourd hui UNE RÉFORME QUI N A RIEN DE MINEURE DAVID CARZON La justice des mineurs ressemblerat-elle à celle des majeurs? Un rapport contenant soixante-dix propositions pour «adapter la justice pénale des mineurs» est remis aujourd hui à Rachida Dati. Au cœur de ce document réalisé par une commission présidée par le juriste André Varinard, la volonté de réformer l ordonnance de 1945 relative à l enfance délinquante. Ce n est pas un simple toilettage qui s annonce mais un changement de philosophie, alors qu une bataille de chiffres s est engagée sur la réalité de cette délinquance (lire encadré). Polémique La proposition d abaisser de 13 à 12 ans la possibilité d incarcération provoque déjà une polémique chez des professionnels de l enfance. D autres recommandations ont déjà filtré : fixer la responsabilité pénale à 12 ans alors qu elle était laissée à l appréciation des juges, créer une peine d emprisonnement de fin de semaine et une réponse civile à la première infraction. Ou encore mettre en place un tribunal correctionnel pour les JÉRÉMY, 12 ANS, DÉJÀ DÉLINQUANT Jérémy* n a pas encore 13 ans, mais il est déjà un primo-délinquant. Pas un adolescent rebelle, plutôt un garçon en manque de repères qui a commis un vol. Comme ce n était pas son premier délit, la sanction est tombée : il doit «réparer» en encadrant un groupe d autistes dans un centre hippique, près de Caen. Jérémy, du haut de son 1,30 m, ne se laisse pas impressionner. Quand les enfants de l institut médico-éducatif arrivent, le jeune garçon observe, curieux et anxieux à la fois. Pendant deux heures, il s occupe de Victor, un petit garçon autiste qui ne peut pas parler. Jérémy attrape les rênes de son double poney et fait trotter l animal dans le manège, M. DORIGNY / SIPA L'âge de la responsabilité pénale pourrait passer de 13 à 12 ans. mineurs de 16 à 18 ans en état de récidive qui sont devenus majeurs au moment du jugement ou qui sont poursuivis avec des majeurs. Ce dernier point est d ailleurs très critiqué, car il va à l encontre, sur le papier, de l ordonnance de Au bout du compte, le rapport cherche à prévoir une sorte de riposte graduée de la sanction avec une progression par paliers en pendant que les autres enfants attendent leur tour. Il est «fier de faire quelque chose d utile». «Nous lui offrons une ouverture sur les autres», explique Anne, l éducatrice qui l accompagne. Bientôt, Jérémy rencontrera le juge. Le magistrat décidera si des poursuites sont nécessaires. Le blondinet a grandi dans un contexte difficile : plusieurs membres de sa famille ont déjà fait de la prison. «Le plus dur est d expliquer à ces ados qu il ne faut pas suivre l exemple des parents», souligne Anne. W M. D. * Le prénom a été changé. / sur 20minutes.fr Ce reportage en vidéo cas de récidive. Il reviendra ensuite à la garde des Sceaux de déterminer quelles propositions elle veut inscrire dans la loi. Elle devra pour cela faire face à l hostilité d une grande partie des éducateurs, qui ont déjà prévu une grève aujourd hui. W / sur 20minutes.fr Les commentaires d A. Varinard «ON NE S ATTACHE PLUS À L HISTOIRE DE CES ENFANTS» Pour Hélène Franco, juge pour enfants à Bobigny (93) et vice-présidente du Syndicat de la magistrature, ce rapport remet en cause la spécificité de la justice des mineurs en France. Pour elle, donner la possibilité à des mineurs d être jugé en dehors d un tribunal pour enfants est même contraire à la Convention internationale des droits de l enfant, ratifiée par la France. «Cela pose un problème d égalité devant la loi, ajoute-t-elle, un mineur de 16 ans ne peut pas conduire, ne peut pas voter, mais il peut être jugé comme un majeur.» Hélène Franco dénonce «une approche comportementale qui ne s attache pas au vécu ou à l histoire de ces enfants. Aujourd hui, à cause de l absence de politique éducative, les juges voient arriver des jeunes majeurs de 18 ans qui n ont fait l objet SOURCE : MINISTÈRE DE LA JUSTICE W CHIFFRES - 4 % C est la baisse de la part des mineurs dans l ensemble des personnes mises en cause dans des affaires pénales depuis mineurs ont été condamnés en 2006 pour des crimes et délits, soit 9,5 % de l ensemble des condamnations mineurs de moins de 13 ans ont été condamnés en 2006, soit 0,3 % de l ensemble des condamnations. 49 % des délits sanctionnés chez les mineurs sont des vols ou des recels. 1 mineur sur 30 mis en cause dans une affaire pénale aujourd hui contre 1 sur 166 en 1945, selon Frédéric Lefebvre, porte-parole du l UMP. d aucune mesure de prévention. Et on le paie cash.» Les professionnels de l enfance craignent la fin de toute prévention. Et pour eux, la volonté affichée du gouvernement de détecter les troubles du comportement dès l enfance pour les prévenir est en contradiction avec les suppressions de postes de spécialistes de la difficulté scolaire, comme les Réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased). «Le plus important c est d intervenir dans le cadre scolaire, de ne pas sortir l enfant de son milieu, de parier sur son intégration malgré les difficultés, explique Natasha, auxiliaire de vie scolaire en unités pédagogiques d intégration (UPI) dans le centre de la France. Or, j ai l impression qu aujourd hui, on veut mettre les enfants dans des cases et les sortir du système.» D. C. Jérémy «répare» son erreur en encadrant de jeunes autistes. M. DESCAMPS / 20 MINUTES W RÉACTION Le terme de prison «n est pas le bon» pour les mineurs de 12 ans, a estimé hier le chef des députés UMP, Jean-François Copé, pour qui «le vrai sujet» est «de pouvoir accueillir, encadrer et sauver certains de ces gosses». «Pour une justice efficace, notamment dans la lutte contre la délinquance des mineurs, il faut plus de moyens», a-t-il ajouté.

7

8 8 FRANCE ACCIDENT DEUX ÉGOUTIERS NOYÉS À BIARRITZ Deux égoutiers sont morts hier à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), en raison d une montée des eaux causée par les pluies qui se sont abattues sur la région. L accident s est produit vers 11 h. Quatre employés d une entreprise privée travaillent alors sur une canalisation souterraine du centre-ville. Une violente averse entraîne soudain un très fort débit d eau dans le réseau. La canalisation se remplit, trois des hommes sont emportés. L une des victimes, âgée de 31 ans, est retrouvée à environ 2 m sous terre et dans 80 cm d eau. Plus tard, le corps d un deuxième égoutier, âgé de 35 ans, est découvert au niveau du collecteur du port de pêche de la ville. Un troisième homme a réussi à sortir des égouts grâce à un collègue resté à l extérieur. «Il y avait bien une personne qui surveillait en raison des risques d inondation», a souligné le vice-procureur de Biarritz, qui a diligenté une enquête pour savoir s il la présence des égoutiers dans le réseau s imposait. W 20 secondes SOCIAL Les maires ne seront pas inquiétés Le ministre de l Education, Xavier Darcos, a annoncé hier l arrêt des procédures contre les maires de petites communes qui n ont pu organiser d accueil dans les écoles lors des grèves du 20 novembre. JUSTICE Montes en partie innocenté Jorge Montes, violeur présumé libéré par erreur en octobre, a été blanchi hier par le tribunal correctionnel de Paris de l accusation qui avait permis de le remettre en prison quelques jours après sa libération. La procédure pénale sera réformée François Fillon a dénoncé hier l interpellation controversée de l ex-directeur de Libération. Il a annoncé que le Parlement serait saisi dans les mois à venir pour «une réforme profonde de la procédure pénale». DAVID CARZON Il y a quelque temps, le patron de la Cnil (Commission nationale de l informatique et des libertés) s inquiétait de savoir si les internautes ont conscience des traces qu ils laissent en utilisant les réseaux sociaux. Les premiers résultats d une enquête en ligne* inédite donnent des éléments de réponse : beaucoup savent très bien ce qu ils font. Cette étude Sociogeek réalisée par des acteurs du Web 2.0 prend la forme d un quiz. Il s est rapidement diffusé, à tel point que onze mille internautes ont accepté de répondre, ce qui donne un échantillon non pas représentatif de la population française, mais des personnes actives sur le Web. Ni souffrance ni sexe L'étude révèle certains tabous des internautes : on ne montre pas ses parents, la souffrance, la douleur, le sexe «On se rend compte que les gens ne sont pas si exhibitionnistes que ça, analyse Daniel Kaplan, délégué général de la Fondation pour l Internet nouvelle génération. Ils ne laissent pas tomber toutes les barrières au motif qu ils sont sur MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2008 INTERNET Enquête sur les réseaux sociaux PAS À POIL SUR LA TOILE des réseaux sociaux. Au contraire, ils ont de vraies stratégies autour de leur image selon qu ils veulent, par exemple, se créer un capital social.» Beauté et position sociale Les réflexes sont souvent les mêmes que dans la vie «réelle». «Quand on accepte d entrer en relation avec quelqu un sur le Web, on se base sur des critères comme la beauté, l éducation ou la position sociale, poursuit Daniel Kaplan. On va chercher des gens qui nous ressemblent ou qui représentent un idéal type. Il n y a pas de transformation de notre mode d entrée en relation.» W * W LA CANTINE L idée de cette enquête est née à la Cantine, haut lieu francilien de rencontres entre acteurs du Web 2.0 qui veut identifier les tendances dans l usage d Internet. Les résultats de l enquête, qui dure jusqu à la fin de l année, seront accessibles à tous.

9 MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2008 MONDE 9 CONFÉRENCE DE DOHA PAS D AVANCÉES POUR LES PAYS PAUVRES La conférence de Doha s est achevée hier, mais «le sort des pays pauvres reste le grand oublié de la crise actuelle», déplore Jean Merckaert, responsable des questions de financement du développement au CCFD-Terre solidaire. Pendant quatre jours, sous l égide de l ONU, des représentants de 180 pays, du FMI, de la Banque mondiale et des ONG se sont pourtant penchés sur la question du financement du développement. Seulement voilà, à part Nicolas Sarkozy, qui s exprimait au nom de la France et de l Union Européenne, aucun grand dirigeant n a daigné faire le déplacement à Doha. Seul point positif, selon Jean Merckaert : «Le problème de la fraude fiscale pour les pays en développement a enfin été reconnu.» Le CCFD estime que les paradis fiscaux «coûtent 500 à 800 milliards de dollars par an aux pays du Sud». «Mais le plus dur reste à faire, affirme Jean Merckaert. Les pays riches ont réitéré leurs engagements, mais on est encore loin des 0,7 % du PIB consacré à l aide d ici 2015.» W S. C. 20 secondes RWANDA Un chanteur condamné pour incitation au génocide Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a condamné, hier, à Arusha le chanteur rwandais, Simon Bikindi, à quinze ans de prison ferme pour avoir incité, avec certaines de ses chansons, au génocide de SOMALIE Vingt personnes noyées dans le golfe d'aden Au moins vingt personnes sont mortes noyées dans le golfe d Aden après avoir été jetées à l eau par leurs passeurs, a annoncé hier le Haut Commissariat de l ONU aux les réfugiés (HCR). ROYAUME-UNI Abou Qatada retour en prison Le religieux musulman radical Abou Qatada, un temps considéré comme le chef spirituel d Al-Qaida en Europe, va être renvoyé en prison pour avoir violé les termes de sa liberté conditionnelle. THAÏLANDE Un accord pourrait dénouer la crise CASSE-TÊTE AUTOUR DU RETOUR DES TOURISTES SOPHIE COIS Les touristes bloqués en Thaïlande depuis une semaine commencent à voir le bout du tunnel. Hier, la Cour constitutionnelle a ordonné la dissolution du parti au pouvoir et a exclu le Premier ministre, Somchai Wongsawat, de la vie politique pendant cinq ans. Satisfaits, les manifestants antigouvernementaux ont annoncé arrêter toutes leurs actions dans Bangkok à partir de ce matin. Ils doivent évacuer l aéroport principal occupé depuis une semaine. La confusion régne Le trafic aérien devrait reprendre d ici à quelques jours. En attendant, les touristes sont rapatriés via les aéroports secondaires de Phuket et Chiang Mai. La base aérienne de U-Tapao a été ouverte aux vols commerciaux. Lundi, l ambassade de France estimait que ressortissants étaient bloqués. Depuis, la confusion règne. Un avion affrété par la France est attendu à Orly, ce soir, avec à bord plus de 500 Européens. Le Quai U. WEITZ / EPA / SIPA Les touristes attendent leur transfert vers la base de U-Tapao, hier. d Orsay indiquait, hier, qu au moins 530 Français avaient quitté la Thaïlande par des vols Air France et Thaï Airways, de son côté Etihad Airways a annoncé avoir rapatrié 357 Français. L ambassade conseille aux touristes de ne pas quitter Bangkok avant d avoir «sécurisé son vol avec sa compagnie». W / sur 20minutes.fr Olivier Guillard, spécialiste de l Asie, vous répond à 16 h. Rencontre-dédicace Le 5 décembre à 18h30 au Studio SFR A l occasion de la sortie du film Largo Winch, le réalisateur Jérôme Salle et Tomer Sisley vous donnent rendez-vous pour une séance de questions-réponses, suivie d'une dédicace exceptionnelle. Au cinéma le 17 décembre PE Tous droits réservés - SFR - S.A. au capital de ,15 - RCS Paris Découvrez des images inédites du film et gagnez peut-être des cadeaux : téléphones, t-shirts, places de cinéma etc. Faites graver gratuitement le logo de Largo Winch sur la coque de votre mobile. Venez nombreux! 9 rue Tronchet, Paris 8 e

10 10 MONDE MERCREDI 3 DÉCEMBRE secondes ÉTATS-UNIS Les ennemis d hier travailleront ensemble demain OBAMA CONFIE SON MONDE À CLINTON INDE Bombay aurait des «preuves sérieuses» Les attaques de Bombay étaient une «mission suicide» destinée à faire un maximum de victimes, a estimé hier le chef de la police de la ville, ajoutant avoir des «preuves sérieuses» que les assaillants «venaient du Pakistan». Islamabad a nié en bloc toute implication. ZIMBABWE Le choléra se propage Au 1 er décembre, l épidémie de choléra a fait 484 morts depuis son apparition en août, selon un dernier bilan de l Organisation mondiale de la santé (OMS). IRAK Nouvelle condamnation d «Ali le chimique» Ali Hassan al-majid a été condamné une nouvelle fois hier à la potence, pour «crimes contre l humanité et meurtres prémédités», lors de la révolte chiite dans le sud de l'irak de FINLANDE Un enfant cité sur un site de rencontres Le pays a été condamné hier par la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg pour avoir failli à son devoir de protéger un enfant, cité à son insu dans une annonce à caractère sexuel sur un site de rencontres sur Internet. Dans son arrêt, la Cour a conclu à une atteinte au respect de la vie privée de l'enfant et lui a alloué pour préjudice moral. W Vous avez des questions sur Le Canard enchaîné? Karl Laske, journaliste et auteur d une enquête sur l hebdomadaire satirique, vous répond aujourd hui à 11 h. W Aujourd hui, salariés et patrons votent pour l élection des conseillers prud homaux. Retrouvez la marche à suivre ainsi que les résultats. ARMELLE LE GOFF Les rivaux d hier bras dessus, bras dessous, en quittant la salle de conférence. C est sans doute l image qui restera de Chicago, lundi, après que Barack Obama a annoncé la nomination d Hillary Clinton, 61 ans, comme secrétaire d Etat. Un choix qui se double de celui de deux anciens de l administration Bush père et fils : Robert Gates, 65 ans, sera secrétaire à la Défense et James Jones, 64 ans, conseiller à la Sécurité nationale. Et qui révèle une volonté de la part du président élu de faire preuve de pragmatisme plus que d audace en sélectionnant les membres de son cabinet. «PRÔNER L INTERVENTION HUMANITAIRE» JAMES TRAUB Spécialiste des Nations unies, il est l auteur d un livre sur Kofi Annan et l ONU et vient de publier The Freedom Agenda : Why America Must Spread Democracy (Just Not the Way George Bush Did). Qui est Susan Rice? Pendant la campagne, elle a été l une des plus proches conseillères de Barack Obama. Il est assez peu commun de voir quelqu un si proche du président devenir ambassadeur à l ONU. Ce «Quand vous êtes aussi bien placée, vous obtenez une meilleure promotion.» poste n est pas considéré comme très important aux Etats-Unis. Quand vous êtes aussi bien placé, vous obtenez une meilleure promotion. Cela signifie manifestement qu elle prend le poste très S. OLSON / AFP Hillary Clinton, 61 ans, a été nommée lundi secrétaire d état. Une équipe soudée par le charisme du Président «Une équipe de centristes», selon le Washington Post, saluée par les uns, regardée avec plus de circonspection par l aile gauche de son électorat et ses plus fervents partisans. Parmi ceuxlà, si personne ne conteste la compétence de Clinton, certains s inquiètent : l ancienne première dame va-t-elle se montrer loyale? La bataille pour l investiture a été d une telle violence, qu il est difficile de ne pas penser que Clinton ne profitera pas de son poste pour jouer solo. Mais il reste son professionnalisme incontesté. Et le charisme d un président, qui a déjà rappelé : «En tant que président, c est moi qui fixe la politique». Plus «Orambo» qu «Obambi», il a manifesté son ambition militaire pour les Etats-Unis : augmenter les effectifs de l armée américaine de hommes. Mais aussi réaffirmé sa volonté de quitter l Irak en seize mois. Une politique résumée par son vice-président, Joe Biden : «La force militaire et économique des Etats-Unis doit être mariée à la puissance de nos idées et de nos idéaux.» W Susan Rice, nommée ambassadrice des Etats-Unis à l ONU par Barack Obama. au sérieux et Barack Obama aussi. Elle a la réputation d être un peu brusque, de ne pas avoir sa langue dans sa poche S. OLSON / AFP W NÉGOCIATIONS Sur le site Politico, Roger Simon rappelle que six négociateurs ont été nécessaires pour définir les termes et les conditions du poste d Hillary Clinton. Simon s interroge sur le fait qu elle ait obtenu le choix des membres de son équipe, sans l aval du Président alors que sa campagne a montré les choix désastreux qu elle avait pu faire. C est vrai, mais on peut être un diplomate efficace de différentes façons. Les diplomates américains ont tendance à ne pas être très «diplomates» parce que quand vous êtes aussi puissants, vous n êtes pas obligé de l être. Quels sont les premiers dossiers auxquels elle va devoir s atteler? Elle parle beaucoup du Darfour. Elle a une conception idéaliste de ce que l ONU devrait être en prônant l intervention humanitaire. Mais cette notion est très contestée à l ONU. Le fossé entre les pays du Nord et du Sud est très profond aux Nations unies. George W. Bush n en est pas le responsable et ces dissensions ne prendront pas fin avec l arrivée d Obama. Susan Rice devra compter avec ces divisions. En tant qu Afro-Américaine, elle sera perçue comme sympathisante des pays émergents «non alignés» mais elle représentera l administration de Washington. W PROPOS RECUEILLIS À NEW YORK PAR LAURA DESJARDINS

11

12 12 ÉCONOMIE 20 secondes AUTOMOBILE Vers une nouvelle prime à la casse Nicolas Sarkozy devrait annoncer demain, dans le cadre du plan de relance de l économie, «une prime à la casse» de 1 000, pour soutenir le marché automobile et encourager la mise au rebut des véhicules anciens et polluants, affirme Le Monde daté d aujourd hui. Cette prime, dont le coût global est estimé à 200 millions d euros, se combinerait avec le dispositif du bonus-malus. CONSOMMATION Le mobile-carte bancaire pas au point Expérimentée à Strasbourg et à Caen, l utilisation du téléphone portable pour payer ses achats devrait être étendue fin début Malgré l absence d engouement des consommateurs dans ces deux villes, Auchan, Carrefour, la Fnac, SFR, Orange et Bouygues Telecom ont annoncé hier le lancement d un groupe de travail. TRAVAIL LES DIMANCHES DIVISENT Consommateurs, salariés, politiques : le travail le dimanche n a pas fini de diviser. Le patron des députés UMP, Jean-François Copé, a estimé hier soir que les choses avaient «bien avancé», alors qu une proposition de loi a été inscrite à l ordre du jour de l Assemblée le 11 décembre. «Arrive le moment où il faut décider», a-t-il déclaré, alors que plus d une cinquantaine de députés ont publié dans la presse deux tribunes pour dénoncer la libéralisation du travail dominical. Augmenter le quotas d ouvertures Le sujet énerve aussi à gauche. Le président du groupe socialiste à l Assemblée, Jean-Marc Ayrault, a proposé à des députés horrifiés «qu ils siègent le dimanche 14 décembre, pour mettre en pratique ce que le président de la République veut imposer aux Français». De son côté, Martine Aubry a dénoncé le «cynisme de Sarkozy» : «Nous ne voulons pas d une société dont le seul but est de consommer toujours plus.» Le texte envisagé autorise, sous certaines conditions, l ouverture le dimanche dans les zones touristiques et les agglomérations de plus d un million d habitants. D où des tensions. «Pourquoi certaines villes seraient-elles plus qualifiées pour autoriser l ouverture le dimanche?», s interroge Philippe Baroukh, directeur général d Auchan. Au contraire, le dirigeant propose d augmenter le quota d ouvertures à dix dimanches par an (plutôt que cinq actuellement), et de laisser chaque établissement le gérer. «Dans de nombreuses villes, nous n utiliserons même pas les dix car l ouverture du dimanche a un coût. Il ne s agit pas d ouvrir pour ouvrir.» W ANGELINE BENOIT, OLIVIER ABALLAIN ET STÉPHANE COLINEAU W SONDAGE Le dimanche doit rester le jour de repos commun, selon 84 % des personnes interrogées pour un sondage Ipsos-CFTC- Famille Chrétienne-RCF- Radio Notre-Dame publié hier. 64 % de ces salariés ne souhaitent pas travailler régulièrement ce jour et doutent que la loi leur laissera le choix. MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2008 ACIER ARCELORMITTAL SUSCITE LA COLÈRE Les réactions n ont pas manqué, au lendemain de l annonce de la suppression par ArcelorMittal de «départs volontaires» en France, dans le cadre du plan de suppressions d emplois dans le monde dévoilé jeudi. A l Assemblée, le député (PS) de Moselle, Michel Liebgott, a estimé hier que le projet n a pas «d autre objectif que de maintenir le cours de l action» du numéro un mondial de la sidérurgie, qui a déjà prévu de diviser par deux les effectifs de son usine de Gandrange (Moselle). «Ce qu il n a pas pu faire depuis l acquisition d Arcelor, Mittal va le faire sous couvert de la crise», a insisté la CFDT de la métallurgie. A Fos-sur-Mer (Bouchesdu-Rhône), une intersyndicale a appelé à la mobilisation des salariés et dénoncé un «grand nettoyage». Les syndicats ont exigé le détail des suppressions par site en France, alors que des négociations sont prévues du 10 au 19 décembre. L Etat ne «laissera pas faire n importe quoi», a prévenu le secrétaire d Etat à l Emploi, Laurent Wauquiez. W A. B. ALIMENTATION L Europe accepte les formes imparfaites, pas les «rares» LES LÉGUMES CLANDESTINS PARLENT 3300 LOUIS MOULIN M J V L M Elle est rouge, allongée, courbée comme une corne de vache, d où elle tire son nom. «Succulente, la cornue des Andes reste illégale, malgré la décision de la Commission européenne», à la mi-novembre, d autoriser la vente des légumes dont la forme n est pas parfaite, dénonce Raoul Jacquin. Son association, Kokopelli, qui cultive la tomate-piment dans le Minervois, défend les semences de légumes «rares». Et déplore que Bruxelles n ait pas étendu son raisonnement à ces fruits et légumes. DR La cornue des Andes, une espèce de tomates «rare», reste illégale. «Concurrence déloyale» Comme la courge de Siam ou la tomate noire de Crimée, la tomate-piment n est tolérée que dans les jardins amateurs. En janvier, Kokopelli a même été condamné pour «concurrence déloyale», pour avoir vendu des graines non inscrites au catalogue national des espèces et variétés du Groupement national interprofessionnel des semences et plants (Gnis). Le catalogue a été créé en 1932, «à la demande des professionnels», comme le rappelle Christian Saber, du Gnis, «afin d être sûrs de l identité des semences qu ils achètent». L inscription d une variété est très contraignante, «il faut qu elle soit distincte, nouvelle et qu elle apporte un avantage agronomique». Elle doit aussi répondre à des critères de stabilité et d homogénéité génétique. Pour Nicolas Supiot, président du réseau Semences Paysannes, «les variétés sont sélectionnées pour des objectifs productivistes. Stables génétiquement, ce ne sont pas des semences qui s adaptent au territoire, c est le territoire qui doit s adapter à ces semences, à grand renfort d engrais et de pesticides.» Mais Kokopelli est optimiste : si l Etat fait encore la sourde oreille, «l idée d un autre type d agriculture fait son chemin dans la population». W

13 DELL RECOMMANDE WINDOWS VISTA ÉDITION FAMILIALE PREMIUM FAITES DES HEUREUX AVEC NOS SUPERS PROMOS! OFFRES VALABLES JUSQU AU 21 DÉCEMBRE 2008! (1) ECONOMISEZ 50 + LECTEUR MP3 POUR 1 DE PLUS! (1) 17 Rattrapez tous les films que vous avez manqués au cinéma sur cet ordinateur portable écran large. E-Value Code: NPFR5-N Processeur Intel Core 2 Duo T5800 (2.0 GHz, 800 MHz FSB, 2 MB L2 cache) Windows Vista Édition Familiale Premium authentique Mémoire 3 Go Disque dur 320 Go Ecran 17 avec webcam intégrée 2.0 MP Carte graphique 256Mo ATI Radeon HD 3650 Carte Dell Wireless TTC** POUR 1 DE PLUS, AVEC CE STUDIO 17, LE LECTEUR MP3 ZEN STONE PLUS! (1) Capot noir de jais de base. Au choix, 6 autres magnifiques couleurs (livraison différée) pour 39 de plus. ECONOMISEZ 50! (1) Moniteur non inclus. Prix du Moniteur SE198WFP vendu seul 202 TTC**. INSPIRON 530 TTC** E-Value Code: NPFR5-D Processeur Intel Pentium Dual-Core E5200 (2.50Ghz, 800Mhz FSB, 1MB cache) Windows Vista Édition Familiale Premium authentique Mémoire 2Go Disque dur 320 Go Moniteur non inclus Carte réseau 10/100 intégrée Intel Graphics Media Accelerator 3100 Intégré Graveur DVD+/-RW 16x max INSPIRON 1525 TTC** 499 E-Value Code: NPFR5-N Processeur Intel Pentium Dual Core T3200 (2.0 GHz, 667 MHz FSB, 2 MB L2 Cache) Windows Vista Édition Familiale Premium authentique Mémoire 2 Go Disque dur 160 Go Écran large 15.4 WXGA Carte wireless Dell 1395 Capot noir de jais de base. Au choix, 7 autres couleurs pour 39 TTC** de plus (livraison différée). **Contribution environnementale incluse Tellement facile avec Dell! Cliquez : Appelez : Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 19h00. Le Samedi de 10h00 à 18h00. Numero indigo 0.15 TTC/min Créez des documents de haute qualité dont vous pourrez être fier Achetez votre nouvel ordinateur pré-équipé de Microsoft Office Famille et Étudiant 2007 pour seulement 100 TTC. Ses nouvelles fonctionnalités graphiques, ses galeries de mise en page et ses menus améliorés vous permettent de produire et partager facilement des documents de haute qualité. Logiciels inclus: Office Word 2007, Office Excel 2007, Office PowerPoint 2007 et Office OneNote POUR SEULEMENT 100 TTC MCAFEE - PROTÉGEZ VOS BIENS LES PLUS PRÉCIEUXT Offres reservées aux particuliers, à la France metropolitaine et valable dans la limite des composants et pieces disponibles. Frais de livraison 30 TTC non compris dans le prix de vente. (1)Offres valables sur une sélection de systèmes du 27/11/2008 au 21/12/2008. TVA: 19.6% incluse. Prix pour la couleur noir de jais avec finition matte. Prix et caractéristiques des produits peuvent être modifiés sans avis préalable, du fait de l évolution technique notamment. Les produits de substitution seront de fonctionnalités ou de performances au moins équivalentes. Photos non contractuelles. Les noms et désignations autres que Dell peuvent être revendiqués comme marques par des tiers. Microsoft, Windows, Windows Vista et le logo Windows Vista sont des marques déposées ou des marques commerciales de Microsoft Corporation aux Etats-Unis et dans d autres pays. Celeron, Celeron Inside, Centrino, Centrino Inside, Core Inside, Intel, Logo Intel, Intel Atom, Intel Atom Inside, Intel Core, Intel Inside, Logo Intel Inside, Intel Viiv, Intel vpro, Itanium, Itanium Inside, Pentium, Pentium Inside, Viiv Inside, vpro Inside, Xeon, et Xeon Inside sont des marques de commerce d Intel Corporation aux Etats-Unis et dans d autres pays. 1Go = 1 Milliard d octets; la capacité réel des disques durs varient en fonction des éléments pré-installés et de l environnement d exploitation. Les offres de services de Dell n affectent pas les droits légaux impératifs accordés aux consommateurs. Malgré notre vigilance des erreurs de prix et/ou de spécifications peuvent s être glissées dansce document. Dell vous prie de l en excuser et vous en préviendra le plus tôt possible. Offre soumise aux conditions générales de vente et de Service DELL, disponibles sur **La contribution environnementale s applique uniquement aux équipements électriques et électroniques. Pour en savoir plus sur la contribution environnementale, vous pouvez consulter notre site Internet à l adresse Dell S.A. capital: Rond Point Benjamin Franklin Montpellier Cedex 9 - France. N RCS Montpellier - APE 4651z.

14 Toutes nos offres d emploi sont dans 20 Minutes du lundi au jeudi et sur aujourd hui Trouvez un job qui donne des ailes, tendez la main aux plus démunis, partagez vos connaissances en partenariat avec Pour faire paraître une offre d emploi : ASSOCIATION RECONNUE D UTILITÉ PUBLIQUE RECHERCHENT DES BÉNÉVOLES NOËL les 24 et 25 décembre pour préparer, animer, servir, partager les réveillons et repas de Noël, pour conduire les invités aux repas (chauffeurs), pour visiter des personnes à domicile. Ne laissons pas les plus âgés, les plus isolés et les plus pauvres, passer Noël tout seuls. Informations : N INDIGO : ¼ TTC/MN) retrouvez toutes les offres emploi du lundi au jeudi retrouvez toutes les offres de formation tous les vendredis

15 MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2008 EMPLOI 15 Pour passer une annonce : retrouvez toutes les offres emploi du lundi au jeudi retrouvez toutes les offres de formation tous les vendredis

16 16 PAUSE MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2008 HOROSCOPE Bélier du 21 mars au 20 avril De petites tracasseries vous embêtent. Vous êtes au-dessus de cela habituellement. Surmontez-les. Taureau du 21 avril au 21 mai Vous avez un peu de difficultés à démarrer votre journée. Sortez de chez vous : l air frais vous revigorera. Gémeaux du 22 mai au 21 juin Vous vous permettez toutes les audaces. Ce n est pas votre partenaire qui va s en plaindre, bien au contraire! Cancer du 22 juin au 22 juillet Tout va bien tant sur le plan moral que physique. Vous portez un autre regard sur votre entourage. Lion du 23 juillet au 23 août Sentimentalement, vous abordez un tournant important de votre vie. Vous ne savez pas quelle route choisir. Vierge du 24 août au 23 septembre Vous utilisez des voies parallèles pour améliorer vos finances. La méthode semble efficace. Continuez. Balance du 24 septembre au 23 oct. Plutôt que de rester là, à attendre que l on vienne vers vous, vous prenez les devants et forcez les discussions. Scorpion du 24 octobre au 22 nov. Vous avez le goût du risque car vous êtes un aventurier dans l âme. Rien ne vous fait peur. Prenez garde, quand même! Sagittaire du 23 nov. au 21 déc. Vous serez à la hauteur des espérances de vos supérieurs. Encore une fois, vous excellez dans votre domaine. Capricorne du 22 déc. au 20 janv. Vous arrivez à mieux gérer les périodes de stress. Vos connaissez maintenant vos priorités et les suivez. Verseau du 21 janvier au 18 février Vous vous empêchez de vivre pleinement, et vous savez pourquoi. Arrêtez de vous faire mal! Poissons du 19 février au 20 mars Vous prenez du recul face à l attitude de certaines personnes proches de vous. C est aussi pour leur bien. 20 Minutes, lecteurs, LNM er quotidien national (Epiq 2007/2008) 50-52, boulevard Haussmann, CS Paris Cedex 09 Tél. : Fax : Fax rédaction : Edité par 20 Minutes France, SAS au capital de , RCS Paris B Actionnaires : Spir Communication, Sofi ouest, Schibsted ASA, 20 Min Holding Président, directeur de la publication : Pierre-Jean Bozo Directrice de la rédaction : Corinne Sorin Directeur commercial : Renaud Grand-Clément Directrice marketing et communication : Julie Costes Directeur de l exploitation : Frédéric Lecarme Directeur administratif et financier : Laurent Vaillagou Directrice nouveaux médias : Hélène Fromen Rédacteur en chef : Luc Lemaire Rédactrice en chef technique : Florence Rifaux Impression : CirclePrinters, Maury, Weiss Drück, Gibert Clarey Rotatives, IGPM, Midi Print, Reiff Medien, La Dépêche du Midi 20 Minutes France, Dépôt légal : à parution. N ISSN : MINEURS, DEMANDEZ L ACCORD À VOS PARENTS.

17 MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2008 CINÉMA 17 SORTIE «Pour elle», premier film de Fred Cavayé ÉVASION APPROXIMATIVE CAROLINE VIÉ Un brave père de famille se transforme en ninja, afin de sortir de prison sa femme, incarcérée pour un meurtre qu elle n a pas commis. Pour elle, premier film de Fred Cavayé, suit les efforts de Vincent Lindon alors qu il tente de faire évader la belle Diane Kruger, tout en essayant de ne traumatiser ni ses parents, ni leur enfant. Manque de réalisme D abord, notre homme s organise : il fait des beaux schémas avec des feutres et du papier adhésif en observant la geôle à la longue-vue. Jusque-là, tout va bien. Les choses se gâtent considérablement lorsqu il passe à l acte. Bien que certaines péripéties soient bien vues (les soucis du héros pour se procurer une arme dans un quartier chaud de la capitale), la transformation de ce Monsieur Toutle-monde en roi de l évasion capable de damer le pion aux gardiens et aux policiers est peu crédible. Si la ressemblance avec la série «Prison Break» frappera le «téléphage», Pour elle souffre de la comparaison avec ce feuilleton. MARS DISTRIBUTION Diane Kruger et Vincent Lindon. L ensemble n est pas désagréable, mais il lui manque le réalisme et le souffle épique nécessaires pour faire décoller le spectateur de son siège. Dommage, car la psychologie des personnages est plutôt fouillée, notamment dans les rapports qui unissent Vincent Lindon à son papa et à son rejeton. W secondes 20 Sophie Marceau primée à Monte-Carlo Lol, de Lisa Azuelos, a été élu meilleur film au Monte-Carlo Film Festival de la comédie, et Sophie Marceau, meilleure actrice. French Film, de Jackie Oudney, a reçu les prix du meilleur scénario et du meilleur acteur (Hugh Bonneville). Les frères Farrelly se lancent dans un film à sketchs Bobby et Peter Farrelly s apprêtent à coproduire un film de douze sketchs, dont deux réalisés par eux-mêmes. Brett Ratner, Todd Phillips, Mike Judge, Josh Gordon et Will Speck pourraient réaliser les autres. DVD TOUT JACQUES ROZIER OU PRESQUE Cinéaste sensible et pudique, Jacques Rozier n a réalisé que six longs métrages en quarante-cinq ans de carrière. Et encore, les deux derniers sont toujours inédits. Certains auront pourtant marqué leur époque, comme Adieu Philippine (1961), un des plus beaux films de la Nouvelle Vague : une comédie légère et survoltée, sur laquelle plane la menace de la guerre d Algérie. Autre comédie incontournable : Maine Océan (1985), avec Luis Rego. Le coffret édité par Potemkine rassemble tous ses films déjà sortis et quelques courts métrages, dont Rentrée des classes (1955), où un petit garçon sèche l école pour aller se baigner, annonçant avec un an d avance Les Mistons, de François Truffaut. W S. L. «Adieu Phillipine», sorti en 1961.

18 18 CINÉMA MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2008 DRAMES Des parents aux enfants, ils accaparent les écrans LA JEUNE SALOMÉ, SOLEIL DE LA TRIBU STÉVENIN DR Salomé Stévenin interprète la compagne d un malade incurable dans Comme une étoile dans la nuit de René Féret. CAROLINE VIÉ Il y a quelques mois, Jean-François Stévenin confiait à 20 Minutes : «Salomé, ma fille, elle est parfaite!» Ce qui la fait beaucoup rire : «Parfaite? Heureusement que je ne le suis pas, ce serait chiant!» A 23 ans, elle est cependant exceptionnelle dans Comme une étoile dans la nuit, de René Féret, où elle joue la compagne d un homme atteint d une maladie incurable. «Il ne faut pas croire qu il s agit d un film triste, insiste-t-elle. C est avant tout une histoire d amour avec un côté résolument solaire.» Pour jouer les parents de l héroïne, Féret a choisi Jean-François et Claire Stévenin. «Donner la réplique à mes parents était un beau cadeau, surtout que mon personnage doit apprendre à s affranchir de son père.» Bien qu il n y ait pas eu de répétitions, l actrice s est rapprochée de René Féret avant le tournage. «Nous nous voyions souvent en voisins. Il était devenu comme une maman pour moi, tout en restant très masculin dans sa façon de me parler du rôle, inspiré de sa propre nièce.» LA FORCE TOUTE EN RETENUE DE ROBINSON Dans la famille Stévenin, je demande le fils cadet. Robinson Stévenin, intense repris de justice, poursuit une jeune fille à laquelle le lie un passé douloureux dans Sur ta joue ennemie, de Jean- Xavier de Lestrade. «Robinson a une intensité dans la retenue qu il pouvait magnifiquement apporter au rôle», insiste le réalisateur, ancien documentariste qui signe cette fiction âpre. Et le jeune comédien trouve une partenaire idéale en la personne de Fanny Valette, découverte dans La Petite Jérusalem. W C. V. Robinson dans Sur ta joue ennemie. FLEUR ARENS Affaires de famille Cette année, Salomé a réalisé un court métrage, Baïnes. L expérience l a comblée : «C était formidable d entraîner les gens sur mon bateau et d en être le capitaine.» Aujourd hui, elle est ravie que son frère Robinson (lire ci-contre) joue dans un film qui sort en même temps que le sien. «Je n ai pas vu Sur ta joue ennemie, mais je me réjouis de nous voir côte à côte dans les journaux. Cela veut dire que nous avançons ensemble. Il n existe aucune compétition entre nous.» Entre actrice et réalisatrice, Salomé ne veut pas faire de choix. «Je veux suivre ma route doucement, mais sûrement, en essayant d être heureuse pendant le voyage.» W SAGAMORE A PERDU SA MÈRE La sortie de Cages, dans lequel joue Sagamore Stévenin, suivie cette semaine de celles des films de son frère et de sa sœur, aurait dû être une fête. La disparition, il y a dix jours, de la mère de l'aîné de la fratrie de comédiens l'aura endeuillée. Jacqueline Monnier, dite Florence Stévenin, dont Sagamore était le fils unique, exerçait le métier de psychanalyste. Elle a été incinérée mercredi dernier au Père-Lachaise en présence de ses proches. W S. L.

19

20 20 CINÉMA MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2008 ANIMATION Les héros de «Madagascar» sont de retour POUR CES ANIMAUX, LA SAVANE C EST PAS DU GÂTEAU DREAMWORKS Après avoir découvert la ville, les héros de «Madagascar 2» sont cette fois largués en pleine savane africaine. CAROLINE VIÉ Madagascar 2, c est Madagascar mais en mieux. Ne serait-ce parce que les auteurs, Eric Darnell et Tom McGrath, se sont donné un peu plus de peine côté scénario. Le concept du premier film, fort rigolo au demeurant, tenait sur un timbre-poste : des animaux de zoo découvrent la nature et n en sont pas ravis. «Plus d émotions fortes» Là, les scénaristes ont poussé le bouchon plus loin en les larguant dans la savane africaine. Le lion DOUBLAGE LES VOIX PAIENT DE LEUR PERSONNE Les stars américaines adorent doubler les personnages des studios DreamWorks. Même des noms aussi improbables que Woody Allen (Fourmiz) ou Martin Scorsese (Gangs de requins) se sont lancés dans l aventure. «C est notre marque de fabrique, explique le producteur Jeffrey Katzenberg. Nous voulons que le spectateur reconnaisse les vedettes.» prétentieux se trouve une famille, la girafe hypocondriaque se croit mourante, l hippopotame tombe amoureuse et le zèbre découvre qu il n est pas unique. Comme toutes les suites, cette comédie animée fonctionne principalement sur le capital de sympathie que le spectateur a développé pour le quatuor d animaux. «Ce film est plus ample, plus drôle, plus abouti. Je pense aussi que le public s y retrouvera grâce à une histoire et des situations proches de la vie dont il rigolera mais il ressentira aussi des émotions plus fortes», explique Darnell. Ces dernières, comme Ben Stiller et Chris Rock pour Madagascar 2, sont donc filmées pendant le doublage pour que les animateurs puissent s inspirer de leurs prestations. «Bien qu on ne les voit pas à l écran, elles s impliquent à fond», affirme le producteur. Angelina Jolie (enceinte jusqu aux oreilles alors qu elle venait défendre Kung Fu Panda Que le spectateur ne s attende pourtant pas à un drame psychologique : Madagascar 2 est d abord un festival de gags et de chansons. Le commando de pingouins maladroits fait équipe avec des chimpanzés pour les meilleures scènes du film, tandis qu une senior newyorkaise, venue en touriste, se révèle aussi féroce qu un fauve. Les studios DreamWorks, créateurs de Shrek, ont parfaitement saisi qu une pincée de politiquement incorrect pimente les bons sentiments. Résultat : le film titille à la fois les zygomatiques des enfants et ceux de leurs parents. W sur la Croisette) ou Jerry Seinfeld (qui a sauté du toit de l hôtel Carlton déguisé en insecte pour Drôle d abeille) ne le contrediront pas. «Nous apportons le même soin aux voix étrangères en choisissant des acteurs très appréciés dans leur pays», déclare Katzenberg, qui a notamment fait appel à José Garcia et Anthony Kavanagh pour Madagascar 2. W C. V.

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Médiathèque de Marennes

Médiathèque de Marennes Médiathèque de Marennes Règlement Article 1 Dispositions générales La Médiathèque municipale de la ville de Marennes est un service de lecture publique chargé de contribuer à l information, à la documentation,

Plus en détail

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE Servir et protéger En bref Comité international de la Croix-Rouge 19, avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T +41 22 734 60 01 F +41 22 733

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

F a c e à l a p o l i c e

F a c e à l a p o l i c e Face à la police Si tu as besoin d aide. Parfois, les choses ne se passent pas comme nous l expliquons. En général, il y a moyen de réagir. Fais-toi aider. Une des premières personnes qui peut t aider

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Ordonnance n o 2010-18 du 7 janvier 2010 portant création d une agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l

Plus en détail

LA PLANETE BOUGE. Le scandale de «premier pocheton»

LA PLANETE BOUGE. Le scandale de «premier pocheton» Le scandale de «premier pocheton» La polémique enfle depuis le 1er mars, après la mise en ligne d une vidéo de rap aux paroles ultraviolentes et sexistes, où une dizaine de jeunes mineurs de Sarcelles

Plus en détail

Affaire DSK : vos questions, nos réponses!

Affaire DSK : vos questions, nos réponses! Affaire DSK : vos questions, nos réponses! Les rendez-vous du mercredi : les questions de la classe de CM2 de l école Robin Vous êtes très nombreux à vous poser des questions sur l arrestation de l homme

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ Instructions: 1. Le rapport doit être renvoyé au REFJ (exchanges@ejtn.eu) dans le mois suivant le stage. 2. Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour rédiger votre rapport

Plus en détail

LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006

LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006 Janvier 2007 LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006 Note sur la méthodologie : Les données chiffrées présentées dans ce document sont issues de l état 4001, qui est tenu et mis à jour par la Direction

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013 CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission Services Publics 26 novembre 2013 Intervention de Christophe SOULLEZ, chef du département ONDRP Depuis notre dernière encontre nous avons poursuivi

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 6 mars 2012 N de pourvoi: 11-84711 Publié au bulletin Cassation partielle M. Louvel (président), président SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s)

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : 2500-4318690-8 A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA

Plus en détail

«La prison est la seule solution pour préserver la société.»

«La prison est la seule solution pour préserver la société.» «La prison est la seule solution pour préserver la société.» Nous n enfermons rien d autre en prison qu une partie de nous-mêmes, comme d autres abandonnent sur le bord de la route leurs souvenirs encombrants

Plus en détail

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE Document explicatif réalisé à l intention des parents-formateurs 17 novembre 2006 PARCOURS D UN DOSSIER ACCIDENT DE ROULAGE avant l élaboration du

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

DECISION DCC 09-099 DU 27 AOÛT 2009

DECISION DCC 09-099 DU 27 AOÛT 2009 DECISION DCC 09-099 DU 27 AOÛT 2009 Date : 27 Aout 2009 Requérant : Sègla DEGBEGNI Contrôle de conformité Atteinte à l intégrité physique et morale Garde à vue Traitements cruels inhumains et dégradants

Plus en détail

Résumé de l arrêt dans l affaire Ngirabatware

Résumé de l arrêt dans l affaire Ngirabatware United Nations Mechanism for International Criminal Tribunals Nations Unies Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux RÉSUMÉ DE L ARRÊT (Destiné exclusivement à l usage des médias. Document non

Plus en détail

Toute une famille mobilisée

Toute une famille mobilisée Toute une famille mobilisée Témoignage Nadine, professionnelle de santé, a été entraînée en quelques mois, avec son compagnon, dans un enfermement psychologique qui a failli la conduire en hôpital psychiatrique,

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution?

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France.

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS RESPONSABILITE PEDAGOGIQUE JURIDIQUE MORALE CIVILE PENALE ETHIQUE TRIBUNAUX TRIBUNAUX MORALE CIVILS REPRESSIFS - Conscience du devoir - Instance - Police - Grande Instance

Plus en détail

«On aurait pu en pleurer, on a préféré en rire!»

«On aurait pu en pleurer, on a préféré en rire!» «On aurait pu en pleurer, on a préféré en rire!» Retour sur la première année du mandat d Anne Hidalgo avec les élus du groupe UMP au Conseil de Paris et l oeil de Ménégol Et si on osait vraiment Paris?

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

Dossier pratique n 6

Dossier pratique n 6 Dossier pratique n 6 Internet, mineurs et législation Contributeurs : Action Innocence France et Maître Ségolène Rouillé-Mirza, Avocate au Barreau de Paris - Mai 2010 www.actioninnocence.org france@actioninnocence.org

Plus en détail

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville Biblio tech Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville www.deauville.fr - 2012 - Pour suivre l actualité de Deauville - animations, festivals, rencontres, concerts, suivez-nous sur Facebook,

Plus en détail

L ONU EN ACTION LE TRAFIC ET L EXPLOITATION DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS EN THAÏLANDE

L ONU EN ACTION LE TRAFIC ET L EXPLOITATION DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS EN THAÏLANDE L ONU EN ACTION Date de programmation: décembre 2008 Programme n 1161 Durée: 4 34 Langues: anglais, français, espagnol et russe LE TRAFIC ET L EXPLOITATION DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS EN THAÏLANDE VIDEO

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Règlement intérieur de la Bibliothèque Municipale d Auxonne

Règlement intérieur de la Bibliothèque Municipale d Auxonne Règlement intérieur de la Bibliothèque Municipale d Auxonne Vu le Code du Patrimoine, et notamment les articles L 114-2 et L310-1 ; Vu le Code Général des Collectivités Territoriales ; et notamment les

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 4 Droit pénal et droit de la famille FR 004 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Droit pénal et droit de la

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Droit Le Service correctionnel du Canada : au cœur de la justice pénale Descriptif Le module Le Service correctionnel du Canada : au cœur de la

Plus en détail

13/18 QUESTIONS DE JUSTICE

13/18 QUESTIONS DE JUSTICE 13/18 QUESTIONS DE JUSTICE «13/18 Questions de justice» est une exposition présentée au Collège La Fayette pour les élèves de 4è. Elle a pour objectif de permettre aux élèves de comprendre le fonctionnement

Plus en détail

Les juridictions. A) Les juridictions civiles :

Les juridictions. A) Les juridictions civiles : Les juridictions. Tribunaux = Magistrats Ils ont une compétence d attribution (on ne peut pas s adresser à n importe quel tribunal pour n importe quelle affaire. Le droit privé (ordre judiciaire) de 1

Plus en détail

Direction de l administration pénitentiaire Le placement sous surveillance électronique mobile

Direction de l administration pénitentiaire Le placement sous surveillance électronique mobile Direction de l administration pénitentiaire Le placement sous surveillance électronique mobile Sous-direction des personnes placées sous main de justice (PMJ) Pôle PSEM Septembre 2007 Le placement sous

Plus en détail

- définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans)

- définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans) Leçon introductive au droit pénal des mineurs - définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans) - textes régissant

Plus en détail

L E S R É G I M E S CHANGER D ÉTABLISSEMENT

L E S R É G I M E S CHANGER D ÉTABLISSEMENT 2 Les transferts et changements d affectation CHANGER D ÉTABLISSEMENT Un changement d affectation est une décision de transférer un détenu dans un autre établissement. Le transfert est la conduite de la

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/3/Rev.1 20 avril 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

Les droits des femmes au quotidien : attribution du domicile, éviction du conjoint violent, coresponsabilité locative

Les droits des femmes au quotidien : attribution du domicile, éviction du conjoint violent, coresponsabilité locative Agir contre les discriminations en raison du sexe, de la situation familiale et de l origine, L accès au logement des femmes victimes de violences 11 octobre 2007 Les droits des femmes au quotidien : attribution

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 12 AU 18 NOVEMBRE 2013. La Sûreté du Québec souligne la Semaine de la prévention de la toxicomanie

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 12 AU 18 NOVEMBRE 2013. La Sûreté du Québec souligne la Semaine de la prévention de la toxicomanie Saviez-vous que? La Sûreté du Québec souligne la Semaine de la prévention de la toxicomanie La Sûreté du Québec souligne la 26 e semaine de la prévention de la toxicomanie, qui se déroule du 17 au 24 novembre

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de Cassation Chambre criminelle Audience publique du 26 janvier 2005 Rejet N de pourvoi : 04-84805 Inédit Président : M. COTTE REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA COUR DE CASSATION,

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

Rapport du pays ou de la juridiction FRANCE. Site Web : http://www.cnil.fr

Rapport du pays ou de la juridiction FRANCE. Site Web : http://www.cnil.fr Rapport du pays ou de la juridiction FRANCE Site Web : http://www.cnil.fr 1. Mesure de la diversité, «statistiques ethniques», égalité des chances La CNIL engage le débat La question de la lutte contre

Plus en détail

Garde de jour pour enfants

Garde de jour pour enfants Garde de jour pour enfants comprendre les dispositions de garde et les ordonnances de la cour criminelle ou du tribunal de la famille Contexte Les garderies ont pour principale tâche de préserver en tout

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Association des Chargés de Sécurité. 19 èmes journées d'études et de formation des chargés de sécurité des établissements de soins

Association des Chargés de Sécurité. 19 èmes journées d'études et de formation des chargés de sécurité des établissements de soins Tarifs réservés au(à la) conjoint(e) du stagiaire Frais de séjour : Association des Chargés de Sécurité 110,00 TTC (1) Compris tous les déjeuners, dîner du jeudi 07 au soir, dans les frais de séjours Total

Plus en détail

Services Périscolaires Restaurant scolaire, garderie, TAP Règlement Intérieur Année scolaire 2014/2015

Services Périscolaires Restaurant scolaire, garderie, TAP Règlement Intérieur Année scolaire 2014/2015 Services Périscolaires Restaurant scolaire, garderie, TAP Règlement Intérieur Année scolaire 2014/2015 Le présent règlement intérieur définit les modalités pratiques du fonctionnement des activités périscolaires

Plus en détail

Paris, le 8 mai 2008 Communiqué de presse

Paris, le 8 mai 2008 Communiqué de presse Paris, le 8 mai 2008 Communiqué de presse Action contre le déménagement du Palais de justice : lors de l audience au Conseil d Etat du mercredi 7 mai, le commissaire du Gouvernement propose de rejeter

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ECOLE DU SACRE CŒUR

REGLEMENT INTERIEUR ECOLE DU SACRE CŒUR ECOLE DU SACRE CŒUR 2 rue de Salins 77130 Forges Tél : 06 01 76 96 40 / 01.64.70.54.63 Email : ecoledusacrecoeur77@gmail.com Site internet : www.ecole-sacre-coeur.com REGLEMENT INTERIEUR ANNEE SCOLAIRE

Plus en détail

Règlement Général. Le transport scolaire.

Règlement Général. Le transport scolaire. SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE REGROUPEMENT SCOLAIRE FONS - St BAUZELY - GAJAN RUE LOUIS GARIMOND MAIRIE DE FONS 30730 FONS 04.66.63.17.88 Sirs.fons@wanadoo.fr Règlement Général Madame, Monsieur, J ai l honneur

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

Catherine Chini Germain et Alain Yung-Hing Réglez vos litiges sans avocat

Catherine Chini Germain et Alain Yung-Hing Réglez vos litiges sans avocat Catherine Chini Germain et Alain Yung-Hing Réglez vos litiges sans avocat 2010 ISBN : 978-2-212-54655-2 Partie 1 La justice : comment ça marche? Cet ouvrage a pour vocation de donner des informations pratiques

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Document réalisé avec l aide de Philippe BIELEC, Ingénieur Conseil à la Direction des risques professionnels de la

Plus en détail

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes Rapport moral Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF Assemblée Générale Pour rompre avec les habitudes, plus qu un rapport moral, nous allons tâcher de vous soumettre un rapport qui donne

Plus en détail

Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009

Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009 Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009 Excellences, Mesdames et Messieurs, J ai le plaisir de m adresser à vous aujourd hui, pour la seconde fois

Plus en détail

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN Centre européen de sensibilisation et d éducation aux risques Le contexte français Toujours trop de victimes Chaque année en France, 11 millions d accidents de la vie courante

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

Violences envers les femmes : La formation des professionnel-les, une urgence de santé publique

Violences envers les femmes : La formation des professionnel-les, une urgence de santé publique Violences envers les femmes : La formation des professionnel-les, une urgence de santé publique * * * Intervention de Madame Najat VALLAUD-BELKACEM Ministre des droits des femmes, Porte-parole du Gouvernement

Plus en détail

La Mairie de Saint-Florent-le-Vieil organise, au profit des familles dont les enfants sont scolarisés sur la commune :

La Mairie de Saint-Florent-le-Vieil organise, au profit des familles dont les enfants sont scolarisés sur la commune : REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE, T.A.P et RESTAURATION SCOLAIRE Mairie de Saint-Florent-le-Vieil ARTICLE 1 : PRESENTATION ET CARACTERISTIQUES DE LA STRUCTURE La Mairie de Saint-Florent-le-Vieil

Plus en détail

Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse

Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse Les logiciels de contrôle parental mercredi 26 avril 2006 Ministère délégué à la

Plus en détail

PARTIE I - GÉNÉRALITÉS

PARTIE I - GÉNÉRALITÉS SERVICES PERISCOLAIRES RESTAURANT SCOLAIRE RÈGLEMENT Préambule : Les services périscolaires et de restauration scolaire sont des services facultatifs que la ville d Estaires propose aux familles dont les

Plus en détail

CONVERGENCE DES HÔPITAUX EN LUTTE CONTRE L HÔSTÉRITÉ! LE 27 JANVIER, À TOURS PRÉPARONS LE PRINTEMPS DES HOSTOS! PARIS HOTEL DIEU - 75000

CONVERGENCE DES HÔPITAUX EN LUTTE CONTRE L HÔSTÉRITÉ! LE 27 JANVIER, À TOURS PRÉPARONS LE PRINTEMPS DES HOSTOS! PARIS HOTEL DIEU - 75000 COORDINATION NATIONALE des COMITÉS de DÉFENSE Des HÔPITAUX et MATERNITÉS de proximité INFOS Semaine 2 7 Janvier 2015 PARIS HÔTEL DIEU TOULOUSE PARIS LES LILAS. DOUARNENEZ Convergence des Hôpitaux... MANTES

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr ) Découvrez les métiers de la Justice Informez-vous sur www.justice.gouv.fr PENITENTIAIRE Sommaire SOMMAIRE Magistrat............................................................. p. 4, 5 Greffier en chef......................................................

Plus en détail

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.»

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Septième Tradition «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Des alcooliques qui subviennent à leurs besoins? A-t-on jamais entendu

Plus en détail

ENSEMBLE SCOLAIRE PRIVE CATHOLIQUE LA MISERICORDE. 11, Rue des Récollets 57000 METZ 03 87 75 45 76 Site Internet : www.misericorde.

ENSEMBLE SCOLAIRE PRIVE CATHOLIQUE LA MISERICORDE. 11, Rue des Récollets 57000 METZ 03 87 75 45 76 Site Internet : www.misericorde. ENSEMBLE SCOLAIRE PRIVE CATHOLIQUE LA MISERICORDE 11, Rue des Récollets 57000 METZ 03 87 75 45 76 Site Internet : www.misericorde.info REGLEMENT INTERIEUR Ecole Primaire ANNEE SCOLAIRE 2009-2010 1 REGLEMENT

Plus en détail

Règlement intérieur de l accueil périscolaire et de la restauration scolaire

Règlement intérieur de l accueil périscolaire et de la restauration scolaire Règlement intérieur de l accueil périscolaire et de la restauration scolaire La commune de Lagord organise un service d accueil périscolaire et un service de restauration pour les enfants des écoles du

Plus en détail

Témoignage de Gérald, agent de sécurité. Qu est-ce que l état d urgence? Comment la surveillance s organise-t-elle?

Témoignage de Gérald, agent de sécurité. Qu est-ce que l état d urgence? Comment la surveillance s organise-t-elle? janvier 2016 Témoignage de Gérald, agent de sécurité Qu est-ce qui est différent dans notre quotidien? Qu est-ce que l état d urgence? Qu est-ce que ça change pour la police? Quels sont mes droits? Comment

Plus en détail

Martine Legrand 1 er Adjointe au Maire, Culture, Patrimoine historique et Vie associative Conseillère Régionale d Ile-de-France

Martine Legrand 1 er Adjointe au Maire, Culture, Patrimoine historique et Vie associative Conseillère Régionale d Ile-de-France EDITO/ La rentrée s annonce, période vouée aux changements et aux résolutions en tout genre!!! Après un été on l espère ressourçant pour le plus grand nombre, et bien que l actualité internationale n ait

Plus en détail

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés L Assemblée nationale a délibéré et adopté, Le Président

Plus en détail

BROCHURE DE PRESENTATION

BROCHURE DE PRESENTATION MS -sms Introduction Le SMS Marketing est l outil de communication one-to-one idéal. vous offre la possibilité de : Communiquer en temps réal avec vos clients Promouvoir une offre Diffuser des informations

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

CONVENTION DES DROITS DE L ENFANT

CONVENTION DES DROITS DE L ENFANT CONVENTION...... DES DROITS... DE L ENFANT 3 LA CONVENTION DES DROITS DE L ENFANT Les articles de cette Convention ont été rédigés plus simplement pour les enfants par le Cofrade (Conseil français des

Plus en détail

Le fonctionnement du CHSCT

Le fonctionnement du CHSCT Le fonctionnement du CHSCT La personnalité civile du CHSCT La qualité à agir du CHSCT La capacité d ester en justice La prise en charge des frais de justice La capacité d acquérir et de contracter La responsabilité

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2010-109 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Règlement intérieur de la Maison des Associations

Règlement intérieur de la Maison des Associations Règlement intérieur de la Maison des Associations Article 1 : OBJET a) Le présent règlement a pour objet de définir les conditions d accès et d utilisation de la Maison des Associations de la ville de

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Droit Le système correctionnel canadien : un travail d équipe Descriptif Le module Le système correctionnel canadien : un travail d équipe permet

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Circulaire du 22 mars 2012 présentant les dispositions pénales d application immédiate de la loi n 2012-304 du 6 mars 2012 relative à l établissement d un contrôle des armes moderne, simplifié et préventif

Plus en détail

Provocation à la Sécurité Routière

Provocation à la Sécurité Routière Compagnie LEZ ARTS VERS 28bis, rue Denis Papin 49100 Angers 06 28 33 49 63 www.lezartsvers.com tournées/diffusion : Louise Moissonnié spectacles@lezartsvers.com Provocation à la Sécurité Routière La forme

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Entre: la société à responsabilité limitée A s.à r.l., établie et ayant son siège social à L-, représentée par son gérant actuellement en fonctions,

Entre: la société à responsabilité limitée A s.à r.l., établie et ayant son siège social à L-, représentée par son gérant actuellement en fonctions, Exempt appel en matière de droit du travail Audience publique du huit octobre deux mille neuf. Numéro 33834 du rôle. Composition: Monique BETZ, président de chambre; Astrid MAAS, conseiller; Roger LINDEN,

Plus en détail

PLAN DE CRISE ECOLE :..

PLAN DE CRISE ECOLE :.. Académie de Corse Direction des services départementaux de l'education nationale de Corse du Sud. PLAN DE CRISE ECOLE :.. Gestion des situations exceptionnelles Ce document doit disposer en annexe de la

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION D AVOCATS SANS FRONTIERES FRANCE

NOTE DE PRESENTATION D AVOCATS SANS FRONTIERES FRANCE NOTE DE PRESENTATION D AVOCATS SANS FRONTIERES FRANCE 1/ La création et le développement. ASF France a été créée en 1998 par M. François Cantier, avocat. L association a reçu, dés sa fondation, le soutien

Plus en détail

Le droit criminel et le droit de la famille

Le droit criminel et le droit de la famille FR 00 4 4 Le droit criminel et le droit de la famille Le droit de la famille et les femmes en Ontario Un seul droit de la famille pour toutes les femmes Renseignez-vous sur vos droits fodf Femmes ontariennes

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Université de Caen Basse-Normandie. Génie logiciel TD. Capture et analyse des besoins (correction) Dominique Bourgoin, Grégory Bonnet

Université de Caen Basse-Normandie. Génie logiciel TD. Capture et analyse des besoins (correction) Dominique Bourgoin, Grégory Bonnet Université de Caen Basse-Normandie Département d informatique L3 informatique, Unité INF53 / EI53 Génie logiciel TD. Capture et analyse des besoins (correction) Dominique Bourgoin, Grégory Bonnet Votre

Plus en détail

Il concerne : 1. la restauration scolaire 2. les accueils périscolaires 3. les aides aux devoirs 4. les Accueils de Loisirs Sans Hébergement (ALSH)

Il concerne : 1. la restauration scolaire 2. les accueils périscolaires 3. les aides aux devoirs 4. les Accueils de Loisirs Sans Hébergement (ALSH) RÉGLEMENT MODIFIE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE, DES ACCUEILS PÉRISCOLAIRES, DES AIDES AUX DEVOIRS ET DES ACCUEILS DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT DE LA VILLE DE LA TESTE DE BUCH PRÉAMBULE Ce présent règlement

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 331669 Mentionné dans les tables du recueil Lebon 5ème et 4ème sous-sections réunies M. Philippe Martin, président Mme Anissia Morel, rapporteur Mme Sophie-Justine Lieber, rapporteur public

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Nom et prénom de l élève : CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1 ; Vu le code de l éducation, et notamment

Plus en détail

RÈGLEMENT MUZIK CASTING, édition 2015

RÈGLEMENT MUZIK CASTING, édition 2015 RÈGLEMENT MUZIK CASTING, édition 2015 (CASTING ET DÉPÔT DE MUSIQUE SUR INTERNET) ARTICLE 1 L ORGANISATEUR L association FÉDÉRATION RHÔNE ALPES DU CRÉDIT AGRICOLE, dont le siège social est situé 465 rue

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION Sujet national pour l ensemble des Centres de gestion organisateurs CONCOURS EXTERNE DE RÉDACTEUR TERRITORIAL SESSION 2013 Des réponses à une série de questions portant sur LE DROIT PUBLIC en relation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CLUB DES JEUNES DE CROISSY-BEAUBOURG

REGLEMENT INTERIEUR DU CLUB DES JEUNES DE CROISSY-BEAUBOURG REGLEMENT INTERIEUR DU CLUB DES JEUNES DE CROISSY-BEAUBOURG Article 16 des statuts de l association : «Un règlement intérieur peut être établi par le Conseil d Administration qui le fait alors approuver

Plus en détail

BROCHURE DE PRESENTATION

BROCHURE DE PRESENTATION smsway.eu BROCHURE DE PRESENTATION Introduction Le SMS Marketing est l outil de communication one-to-one idéal. SMSWay vous offre la possibilité de : a Communiquer en temps réal avec vos clients a Promouvoir

Plus en détail