LE FONDS BRITISH PETROLEUM CNC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE FONDS BRITISH PETROLEUM CNC"

Transcription

1 LE FONDS BRITISH PETROLEUM CNC 1

2 Le fonds British Petroleum donné au CNC en 2001 comprend 174 œuvres qu il est possible de consulter. Pour la grande majorité d entre elles, il s agit de copies d exploitation de court métrage documentaire (en moyenne entre 20 et 30mn), de format 16mm, bien que l on compte également quelques fictions. La plupart des films furent commandités par la British Petroleum et produits par des sociétés indépendantes. Certains d entre eux sont de production française, la BP France (alors Société Française des Pétroles BP) possédant son propre service audiovisuel. La majorité des films sont réalisés dans les années 1960 à 1980 et abordent des thématiques aussi diverses que les techniques pétrolières, l exploration, la découverte, l écologie et l environnement, les questions sociales et internationales, l automobile. Autant de sujets qui de près ou de loin ont à voir avec la recherche et l exploitation du pétrole. Ils n en revêtent pas moins de grandes qualités cinématographiques et remportent plusieurs récompenses, dont un Oscar. Le fonds BP au CNC couvre une période allant de 1950 à

3 I Un fonds aux origines diverses Le fonds BP a des origines diverses. Il est principalement constitué du don reçu par la BP France en 2001, mais aussi, de quelques films déposés au titre du dépôt légal ou encore par différents déposants. Date de réception du don : 8/02/2001 Don : 183 titres > 126 films BP britanniques > 21 films BP français > 21 films déposés par la BP mais hors-catalogue BP > 2 publicités + 2 actualités > 8 titres forgés (films indéterminés ou incomplets) > 3 films inexploitables (détruits ou retirés) > 1 seul titre pour lequel la copie ne provient pas du don BP > 168 titres avec copie(s) consultable(s) Dépôt légal : 35 titres déposés entre 1982 et 2002 > 7 titres : uniquement la copie du dépôt légal Autres déposants : > Pour 6 films, la ou les copies d exploitation proviennent exclusivement d autres déposants Le fonds BP au CNC représente donc au total 174 films consultables. II La British Petroleum Company La BP a porté plusieurs noms au cours de son histoire : Anglo-Persian Oil Company de 1909 à 1935, Anglo-Iranian Oil Company de 1935 à 1954, British Petroleum Company de 1954 à 1998, BPAmoco depuis Autres personnalités liées : Air BP Shell-Mex BP BP Government and Public Affairs Department BP Film Unit En France aussi, la BP a porté plusieurs noms : Société Générale des Huiles de Pétrole (SGHP) de 1921 à 1954, Société Française des Pétroles BP (SFBP) de 1954 à 1987, BP France depuis

4 Autres personnalités liées : Service d information BP Enerciné (service audiovisuel de la raffinerie de Lavéra) III Détail du fonds BP Le fonds BP est constitué de films de commande de production britannique ou française, et d autres films ne faisant pas partie du catalogue de la BP. Nous détaillerons pour chaque commanditaire, le nombre de films correspondant : Films de production britannique Anglo-Iranian Oil Company : 10 films British Petroleum Company : 121 films Shell-Mex BP : 3 films Air BP : 1 film > 135 titres > 127 dons > 131 copies d exploitation, 1 copie de travail, 2 internégatifs, magnétiques mixés > 42 uniquement en version originale anglaise > 90 en version française Soit un total de 131 films consultables, dont 90 en version française. Films de production française Société Générale des Huiles de Pétrole : 1 film Société Française des Pétroles BP : 25 films BP France : 1 film Coproduction franco-anglaise : 1 film > 28 copies d exploitation > 21 dons Soit un total de 28 films consultables. Autres films donnés par la BP Il s agit des films donnés par la BP mais qui n ont pas été commandés par l entreprise. 4

5 > 21 films dont 19 copies d exploitation > 15 en version française > 4 uniquement en version anglaise Soit un total de 19 films consultables, dont 15 en version française. Publicités > 1 publicité anglaise (don BP) : consultable > 1 publicité française (don BP) : consultable > + 5 titres de publicités (autres déposants) : consultables pour la plupart Actualités > 2 actualités françaises (don BP) : consultables Films indéterminés > 8 titres forgés, c est-à-dire des films non-identifiés ou incomplets, dont les éléments ne sont pas consultables. Films inexploitables Les films inexploitables ont été détruits ou retirés car ils étaient en trop mauvais état. > 4 magnétiques (don BP) et 1 copie d exploitation (autre déposant) V Les thématiques abordées Techniques de l industrie pétrolière : A Modern Oil Refinery (1954), Rig 20 (1952) Le «documentaire de voyage» (travelogue) : Scotland (1973), Persian Story (1952) L exploration : Foothold on Antarctica (1956), North Slope Alaska (1964) Questions sociales, internationales : Three Roads to Tomorrow (1958) L écologie, l environnement : The Shadow of Progress (1970), Planet Water (1979) L automobile : History of the Motor-Car (1973), Formula , an Impression of 7 International Grand Prix (1956) Fictions : Giuseppina (1959), The Home-Made Car (1963) VI Histoire des films de la British Petroleum 1909 : suite à la découverte des gisements de pétrole en Perse (l actuel Iran), l entreprise Anglo-Persian Oil Company est créée. Le premier film commandité par cette société date de Il s agit d un film en 35mm, muet noir et blanc d une durée d 1h15, témoignant des activités de l entreprise en Perse. Il est présenté aux dirigeants de l entreprise mais ne fait pas l objet d une projection publique. 5

6 1925 : un certain Cooper réalise un film produit et distribué par la MGM, Tribes of Iran, sur la migration, deux fois par an, des tribus du sud de l Iran des plaines vers les collines. Plusieurs films sur l activité pétrolière en Perse sont réalisés et montrés au public entre 1920 et En 1934, la Gaumont British Distribution produit un film d'actualité largement distribué, intitulé Raffinerie Llandarcy, l'histoire de la grande raffinerie du Pays de Galles ; il est vu par des milliers de personnes à travers le Royaume-Uni. Dans un monde sans télévision, ces premiers films représentent une fenêtre sur le monde : la société adopte le nom d Anglo-Iranian Oil Company. L année suivante, après force négociations, le gouvernement iranien autorise la production d un film sonore de grande échelle sur l'iran, illustrant les progrès du pays grâce au Shah et le rôle joué par l'aioc dans sa progression. Entre novembre 1936 et mars 1937, on dénombre un grand nombre de tournages en Iran. Des films comme Dawn of Iran (sonore) et Oilfields of Iran (muet) permettent de faire connaître les activités de l entreprise et de montrer au public, ainsi qu au personnel de l AIOC, un Iran méconnu : AIOC devient British Petroleum Company. Au début des années 1960, la BP produit une série de films «trade test» (tests colorimétriques) qui remportent un franc succès. Ils sont diffusés pour la première fois sur la BBC2 entre janvier et avril 1964 et servent à tester la diffusion avant le programme de début de soirée. D autres films «trade test» sont présentés à partir d août Les films sont diffusés de façon sporadique dans l'après-midi et jusqu en fin de soirée, jusqu'au mois d août Novembre 1967 : lancement officiel de la couleur à la BBC2. La chaîne adopte désormais une grille de programmation régulière. Nombre de ces films remportent des prix prestigieux, dont plusieurs BAFTA et 1 Oscar. Le 24 août 1973, le tout dernier film «trade test» présenté par la BP est l oscarisé Giuseppina. Le BP Video Library reçoit encore des demandes pour ces films, dont les téléspectateurs se souviennent avec nostalgie. Au cours des années 1960 et 1970, certains des films BP les plus connus sont réalisés, dans la plus pure tradition du documentaire britannique de Grierson (dit «documentary film movement») dont certains, comme les lauréats de BAFTA The Shadow of Progress et Tide of Traffic se montrent critiques à l égard de la propre entreprise qui les a financés. Cette tradition se poursuit jusque dans les années 80. Les films sont classés dans la catégorie série B et sont très sollicités au sein des écoles et des collèges. Ils sont pédagogiques dans le sens le plus large et donnent, peut-être parfois d une manière biaisée, un aperçu des avantages de l'industrie, du commerce et du business. Dans les années 1970, on estime à plus de 20 millions le nombre de personnes ayant vu des films BP. VII Documentaire et industrie, une tradition britannique La tradition documentaire britannique est intimement liée à l industrie. Il faut remonter au «documentary film movement» ou «école documentaire britannique», créé par John Grierson en 1930 tandis qu il est le responsable du service audiovisuel de l Empire Marketing Board (organisme pour la promotion du commerce au sein de l Empire britannique). Grierson voit le documentaire comme un outil d éducation populaire et il soutient l idée d un cinéma de propagande gouvernementale, financé par différents ministères et organismes publics qui en seraient les commanditaires. En 1933, l unité de production est transférée à la General Post Office. 6

7 A partir de 1936, le groupe se disperse. Les disciples de Grierson souhaitent voler de leurs propres ailes, que ce soit à la GPO (General Post Office), la Shell Film Unit (créée en 1934), la Strand ou la Realist Film Unit. Aussi la plupart des films du «british documentary movement» des années 30 sont-ils des films d état ou d entreprise. Quant à la BP, elle ne commence véritablement à produire des films qu après-guerre mais connaît rapidement un immense succès. Elle ne possède pas sa propre unité de production audiovisuelle comme la Shell Film Unit, mais confie la réalisation à des sociétés de productions indépendantes, et grâce à un budget relativement confortable, elle peut se permettre de faire appel aux documentaristes les plus talentueux de son époque. VIII Films notables Parmi les films BP les plus populaires, on trouve ceux de James Hill, plutôt légers et s adressant au grand public : Giuseppina (1959), oscar du meilleur court-métrage documentaire en 1961 et The Home-Made Car (1963). Tous deux sont diffusés sur la BBC2 en tant que «trade test films» (films pour tests colorimétriques) et connaissent un immense succès populaire. Les téléspectateurs britanniques regrettent beaucoup l arrêt de la diffusion des «trade test films» en Les films de Derek Williams sont quant à eux plus sérieux, caractérisés par une certaine objectivité, un regard critique vis-à-vis de l industrie pétrolière et une véritable réflexion sur l environnement et l écologie, avec notamment la trilogie formée par The Shadow of Progress (La Rançon du progrès, 1970), The Tide of Traffic (1972, absent des AFF) et Planet Water (Planète Océane, 1979). Ces films constituent encore aujourd hui une analyse intéressante du fragile équilibre entre l espèce humaine et son univers et ont participé au débat sur l environnement de plus en plus vif dans les années 70. Par ailleurs, Derek Williams a réalisé plusieurs films d expédition et d exploration, en particulier le film officiel de l expédition Trans-Antarctique de la Commonwealth : Foothold on Antarctica (Antarctique Camp 1, 1956) ou encore North Slope Alaska (Forage par -40 C, 1964). Sur les 37 films BP ayant été récompensés dans la période allant de 1950 à 1991, nous en possédons 27 parmi lesquels une copie incomplète et 5 films uniquement en version originale. 7

8 IX Les films BP en France En 1953, Claude Rolland, diplômé de l Ecole Nationale de Cinématographie, crée la section Cinéma de la Société Générale des Huiles de Pétrole (ancien nom de BP France de 1923 à 1954). C est Gilles Mainaud qui prend sa suite en Parmi les réalisateurs ayant régulièrement travaillé pour le service cinéma de la Société Française des Pétroles BP ( ), on trouve notamment Jean-Jacques Languepin, spécialiste des films de montagne. Source photo : Reflets, magazine de la ville de Martigues, numéro 76, novembre 2013 Notons également que la raffinerie de Lavéra à Martigues (Bouches-du-Rhône) possède sa propre unité de production audiovisuelle, «Enerciné», comme en témoigne le film L Art d instruire qui nous a été déposé, ainsi que le magazine Reflets n 76 (novembre 2013) édité par la ville de Martigues (voir pièce jointe du film L Art d instruire de Fernando Serra, 1950?). Manifestement, la crise de 1973 met fin à cette activité (mais la salle de cinéma est récupérée par la municipalité). Le Trait d'union n 50 (janvier 1961). Magazine interne de la Société Française des Pétroles 8

9 Le Trait d'union n 73 (mars 1967) 9

10 10

11 Sources d identification des films L identification des films a été possible grâce à diverses sources. Par ordre d importance : le générique parfois, la documentation d origine. la base de données du British Film Institute (très complète), qui a servi à dater et à retrouver les titres originaux : la BP Video Library, base de données assez médiocre mais qui a tout de même permis de connaître l histoire des films BP et de vérifier que ceux que nous avions appartenaient bien à cette entreprise : Colonial Film Database, base de données des films des anciennes colonies britanniques : BBC2 Trade Test Colour Films, liste des films «trade test» : Le Trait d Union, magazine d entreprise interne de BP France, numéros consultables en ligne : anciensbp.fr/ Dans le but d inventorier le fonds dans son intégralité, nous avons effectué des recherches avancées dans la base de données Lise : recherche par titre de film, par déposant, par société de production Les films n ayant pas forcément tous été déposés par BP France, cette méthode nous a permis de retrouver l ensemble des films commandités par la BP, présents dans nos collections. Films consultables sur internet (en version originale anglaise) Antarctic Crossing (George Lowe, 1958) Three Roads To Tomorrow (Humphrey Swingler, 1958) Pitcairn People (Peter Newington, 1962) Autres Entrevue avec Derek Williams (en anglais) Coffret DVD édité par la British Film Institute : Shadows of Progress, documentary film in post-war Britain : 2 films BP : The Island (1952) et The Shadow of Progress (1970). 11

Mise au concours du Prix du cinéma suisse 2015

Mise au concours du Prix du cinéma suisse 2015 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Mise au concours du Prix du cinéma suisse 2015 L Office fédéral de la culture (OFC), vu l art. 7 de la loi sur le cinéma (LCin, RS

Plus en détail

Prix «Tremplin jeunes réalisateurs Ciné Regards Africains»

Prix «Tremplin jeunes réalisateurs Ciné Regards Africains» Prix «Tremplin jeunes réalisateurs Ciné Regards Africains» DOSSIER DE CANDIDATURE à retourner avant le 1 er décembre 2015 accompagné d'un justificatif de l'école et d'un lien internet pour visionner le

Plus en détail

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires 1 Cour des comptes - Rappel du titre de avril la présentation 1, 2014 LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires Rapport public thématique Avril 2014 Cour

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DU FESTIVAL FIRST SHORT 2015 DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT GENERAL DU FESTIVAL FIRST SHORT 2015 DISPOSITIONS GENERALES REGLEMENT GENERAL DU FESTIVAL FIRST SHORT 2015 DISPOSITIONS GENERALES La deuxième édition du FIRST SHORT ou encore Festival panafricain de films école de Yaoundé aura lieu au Cameroun et principalement

Plus en détail

NOM DE LA CAMPAGNE: Groupe Castel, film institutionnel

NOM DE LA CAMPAGNE: Groupe Castel, film institutionnel Nom de l entité déposante : 18-55 (société de production audiovisuelle et studio de création) Nom de l agence conseil ou de l annonceur : Café Crème NOM DE LA CAMPAGNE: Groupe Castel, film institutionnel

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DES JOURNEES CINEMATOGRAPHIQUES DE CARTHAGE 2015

REGLEMENT GENERAL DES JOURNEES CINEMATOGRAPHIQUES DE CARTHAGE 2015 REGLEMENT GENERAL DES JOURNEES CINEMATOGRAPHIQUES DE CARTHAGE 2015 Article 1 LES JOURNEES ClNEMATOGRAPHIQUES DE CARTHAGE (J.C.C.) sont une manifestation annuelle fondée sur la présentation publique de

Plus en détail

Fiche d'inscription à la 5ème Édition du festival

Fiche d'inscription à la 5ème Édition du festival Fiche d'inscription à la 5ème Édition du festival Date limite d'envoi des dossiers : 31 décembre 2011 [MERCI D'ECRIRE EN LETTRES CAPITALES] FILM Titre original Présence de sous-titres (oui ou non) Catégorie

Plus en détail

29 ème Festival International du Film Francophone de Namur 3 10 octobre 2014

29 ème Festival International du Film Francophone de Namur 3 10 octobre 2014 29 ème Festival International du Film Francophone de Namur 3 10 octobre 2014 Le 29 ème Festival International du Film Francophone (FIFF) se déroulera du 3 au 10 octobre 2014 à Namur. L Asbl Festival International

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Culture du documentaire, connaissance du milieu, initiation aux techniques et aux savoir-faire professionnels UE.1 Histoire des courants et des formes

Plus en détail

Formulaire de dépôt légal

Formulaire de dépôt légal Film (Production à épisodes multiples ou série) Un guide pour remplir le formulaire est disponible à la page 3. 1. Titre 2. bre d épisodes de la série 3. Titre ou numéros des épisodes déposés Date de 1

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes

Ministère des Affaires étrangères et européennes Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la coopération culturelle et du français Regards VI, DVD 1 Culture Réalisation Isabelle Barrière, Thomas Sorin (CAVILAM) Rédaction Marjolaine

Plus en détail

Le concours scolaire «carnet de voyage» de l école à l université organisé par le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand.

Le concours scolaire «carnet de voyage» de l école à l université organisé par le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand. Le concours scolaire «carnet de voyage» de l école à l université organisé par le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand. Le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand profite du temps fort qu est le rendez-vous

Plus en détail

les études du CNC mars 2012 les coûts de production des films en 2011

les études du CNC mars 2012 les coûts de production des films en 2011 les études du CNC mars 2012 les coûts de production des films en 2011 films d initiative française ayant reçu l agrément de production en 2011 Centre national du cinéma et de l image animée Direction des

Plus en détail

FESTIVAL DE PREMIERS FILMS

FESTIVAL DE PREMIERS FILMS FESTIVAL DE PREMIERS FILMS 2Fp UN PROJET DE LA MAISON DE PRODUCTION «LES FILMS HÖLÖWABA» REP.DE GUINEE BP: 1658/CONAKRY TEL :( +224) 664 46 38 28/621 21 48 07 E-mail: vagbanan1@gmail.com 1 I- CONTEXTE

Plus en détail

MOBILISATION ESTIVALE RAPPORT D ACTIVITÉ

MOBILISATION ESTIVALE RAPPORT D ACTIVITÉ MOBILISATION ESTIVALE RAPPORT D ACTIVITÉ Octobre 2012 1. DESCRIPTION DE L ACTIVITÉ La mobilisation estivale «Au boulot sans ma voiture Cet été, tout le plaisir est pour moi!» consistait en un événement

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation 3 ÈMES RENCONTRES INTERNATIONALES DES ECOLES DE CINÉMA DU 7 AU 10 MARS 2012 OUARZAZATE (ROYAUME DU MAROC) SOMMAIRE : 1/ Présentation et contexte 2/ Écoles invitées 3/ Fonction des

Plus en détail

Les Archives françaises du film du CNC

Les Archives françaises du film du CNC Les Archives françaises du film du CNC Historique 1969 Création des Archives françaises du film du CNC à l initiative d André Malraux, ministre de la Culture, afin que soient pris en charge, par l État,

Plus en détail

Caradisiac. Le 1 er site d info automobile français construit un modèle éditorial générateur de trafic grâce aux données AT Internet.

Caradisiac. Le 1 er site d info automobile français construit un modèle éditorial générateur de trafic grâce aux données AT Internet. Online Intelligence Solutions Caradisiac Le 1 er site d info automobile français construit un modèle éditorial générateur de trafic grâce aux données AT Internet. CASE STUDY CASE STUDY Client Caradisiac

Plus en détail

Règlement : Compétition du Film d Entreprise du Festival des Étoiles & des Ailes.

Règlement : Compétition du Film d Entreprise du Festival des Étoiles & des Ailes. Des Étoiles et des Ailes 2015 1 Table des matières Article 1 Nature du Festival 2 Article 2 Catégories de film en compétition 2 Article 3 Qui peut participer? 3 Article 4 Modalite s d inscription a la

Plus en détail

Le court métrage. www.csa.fr

Le court métrage. www.csa.fr Le court métrage www.csa.fr I- Rappels juridiques et contexte 1. Définition du court métrage Le court métrage est une œuvre dont la définition apparaît en «creux» à travers les articles 2, 3 et 4 du décret

Plus en détail

SCIENCE-ACTUALITÉS. Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France

SCIENCE-ACTUALITÉS. Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France SCIENCE-ACTUALITÉS Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France Rappel historique La salle Science-Actualités a été inaugurée

Plus en détail

Les jeunes et le cinéma

Les jeunes et le cinéma Rencontre nationale Collège au cinéma : le 14 novembre 2014 Les jeunes et le cinéma Benoît DANARD Directeur des études, des statistiques et de la prospective (millions de spectacteurs) 29,30 29,90 29,60

Plus en détail

C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E

C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Vidéo C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Ministère de la Culture et de la Communication Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre LE DOCUMENTAIRE : ÉCRITURES DES MONDES CONTEMPORAINS Master 2 Professionnel DEMC (2013-2014) PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Bloc 1 : Culture du documentaire, connaissance du milieu,

Plus en détail

CONDITIONS D INSCRIPTION ET DE SELECTION DE LA 5 eme EDITION DU FESDOB

CONDITIONS D INSCRIPTION ET DE SELECTION DE LA 5 eme EDITION DU FESDOB BP : 2281 Lomé Togo/ Tél : (00228) 90 12 42 59/ 26 70 70 33/ 90 29 01 95/ 90 23 80 60 E-mail asso.terr2007@yahoo.fr /essohanamk@yahoo.fr / Site Web : www.atactogo.org CONDITIONS D INSCRIPTION ET DE SELECTION

Plus en détail

Les médias font leur pub :

Les médias font leur pub : Les médias font leur pub : TV5MONDE fait son cinéma Thèmes Économie, consommation, publicité Le principe du dispositif À l'occasion de la 24 e édition de la Semaine de la presse et des médias dans l'école,

Plus en détail

Vidéo C H I F F R E S C L É S 2 0 13 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E

Vidéo C H I F F R E S C L É S 2 0 13 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Vidéo C H I F F R E S C L É S 2 0 13 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Ministère de la Culture et de la Communication Secrétariat général Département des études, de la prospective et des statistiques

Plus en détail

Chapitre 1 Les différents aspects du

Chapitre 1 Les différents aspects du Chapitre 1 Les différents aspects du marketing des services Mieux comprendre les services d un point de vue économique et marketing Notre recours aux services est si fréquent, diversifié et quotidien que

Plus en détail

Animation 1 Visite du centre de documentation et initiation à la recherche documentaire : Démarche des documentalistes

Animation 1 Visite du centre de documentation et initiation à la recherche documentaire : Démarche des documentalistes Animation 1 Visite du centre de documentation et initiation à la recherche documentaire : Démarche des documentalistes L «Animation 1» fait partie d un projet d animations consacrées à la découverte du

Plus en détail

Direction des programmes DPAC. Novembre 2014

Direction des programmes DPAC. Novembre 2014 Direction des programmes DPAC Novembre 2014 Sommaire Services assujettis à la contribution réglementaire Définitions et obligations Assiettes et contribution réglementaire Ensemble des services de télévision

Plus en détail

Le marché publicitaire de la vidéo

Le marché publicitaire de la vidéo Le marché publicitaire de la vidéo Octobre 2003 Service des études Des statistiques et de la prospective SOMMAIRE Objectifs... 3 Synthèse... 4 I. Publicité vidéo sur les chaînes hertziennes... 5 LA TÉLÉVISION

Plus en détail

CM DOC F-TV ANIM MMEDIA

CM DOC F-TV ANIM MMEDIA CINEMA AUDIOVISUEL LM CM DOC F-TV ANIM MMEDIA RÉGION FRANCHE-COMTÉ VOTRE INTERLOCUTEUR Conseil régional de Franche-Comté Amandine THÉVENIN Chargée de mission cinéma et audiovisuel cinema-et-audiovisuel@franche-comte.fr

Plus en détail

BOURSES À LA CRÉATION

BOURSES À LA CRÉATION SABAM_BEURZEN_A5_FR_02d_Mise en page 1 4/10/11 14:54 Page1 LA SABAM, PARTENAIRE DE L AUTEUR AUDIOVISUEL BOURSES À LA CRÉATION foto s Fotolia, Istock SOCIÉTÉ BELGE DES AUTEURS, COMPOSITEURS ET ÉDITEURS

Plus en détail

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011 Collège d autorisation et de contrôle Avis n 02/2011 Première évaluation de la Recommandation du 24 juin 2010 relative à la mise en valeur des œuvres européennes et de la Communauté française dans les

Plus en détail

Nouveau pour 2010! Sony Pictures Entertainment. Location de films et licence de présentation publique Catalogue 2010 1 800 289-8887 www.acf-film.

Nouveau pour 2010! Sony Pictures Entertainment. Location de films et licence de présentation publique Catalogue 2010 1 800 289-8887 www.acf-film. Nouveau pour 2010! Sony Pictures Entertainment 2010 Columbia Pictures Industries, Inc. 2010 Columbia Pictures Industries, Inc. 2010 Columbia Pictures Industries, Inc. Location de films et licence de présentation

Plus en détail

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son CIEL! LES NOCTAMBULES Depuis sa création en 1997, Ciel! Les Noctambules milite en faveur du court-métrage et de la création

Plus en détail

des établissements sous tutelle du ministère de l Éducation nationale et de l Enseignement supérieur

des établissements sous tutelle du ministère de l Éducation nationale et de l Enseignement supérieur Enseignants des établissements sous tutelle du ministère de l Éducation nationale et de l Enseignement supérieur Ce qu il faut savoir pour utiliser des œuvres protégées par le droit d auteur CFC - Centre

Plus en détail

Lignes Directrices. Date limite de dépôt de candidature: 20 octobre 2012-12:00 (GMT +1)

Lignes Directrices. Date limite de dépôt de candidature: 20 octobre 2012-12:00 (GMT +1) Formation et mise en réseau en marketing, distribution, financement et media numériques pour producteurs méditerranéens de documentaires et de longmétrages Lignes Directrices Date limite de dépôt de candidature:

Plus en détail

TARIFS PRISES DE VUES CINEMATOGRAPHIQUES

TARIFS PRISES DE VUES CINEMATOGRAPHIQUES TARIFS PRISES DE VUES CINEMATOGRAPHIQUES Prises de vues cinématographiques Tarif "A" Tarif "JOUR" (de 8 h à 20 h) Tarif "NUIT" (de 20 h à 8 h) CINEMA Long-métrage 4 598,66 901,34 5 500 6 856,19 1 343,81

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015)

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015) RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015) Sommaire I - Soutien à la production 2 Œuvres cinématographiques de longue durée Œuvres

Plus en détail

Règlement concernant l octroi d aides financières du 10 mai 2010

Règlement concernant l octroi d aides financières du 10 mai 2010 Fonds de production télévisuelle s.à.r.l. Zinggstrasse 16 CH-3007 Berne Tél. 031 370 10 60 Fax 031 370 10 61 www.tpf-fpt.ch info@tpf-fpt.ch Règlement concernant l octroi d aides financières du 10 mai 2010

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009

Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009 Le cycle de vie d un produit culturel Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009 Objectifs Mesurer l impact d Internet Observer le cycle de vie des produits culturels Mieux comprendre les rôles

Plus en détail

Le Pour-cent culturel Migros encourage le cinéma suisse. De l idée à la salle de cinéma.

Le Pour-cent culturel Migros encourage le cinéma suisse. De l idée à la salle de cinéma. Le Pour-cent culturel Migros encourage le cinéma suisse. De l idée à la salle de cinéma. L encouragement du cinéma, une tradition de longue date La Fédération des coopératives Migros soutient le cinéma

Plus en détail

Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes. Guide d attribution des subventions 2015-2016

Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes. Guide d attribution des subventions 2015-2016 Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes Guide d attribution des subventions 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Enseignement supérieur, de

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Qu est-ce que l efficacité énergétique?

Qu est-ce que l efficacité énergétique? Qu est-ce que l efficacité énergétique? Vous avez sûrement beaucoup entendu cette expression dernièrement. En général, elle désigne le fait d utiliser moins d énergie qu avant pour fournir des services

Plus en détail

Enquête L industrie du rêve/écran Total. marché du cinéma français en 2011

Enquête L industrie du rêve/écran Total. marché du cinéma français en 2011 Enquête L industrie du rêve/écran Total Les producteurs entrants sur le marché du cinéma français en 2011 12e Rencontres Art & Technique Février 2012 MéTHODOLOGIE DE L ENQUÊTE Afin de mener cette enquête*

Plus en détail

Bibliothèque Atelier : Les essentiels de la recherche

Bibliothèque Atelier : Les essentiels de la recherche Bibliothèque Atelier : Les essentiels de la recherche Accès aux outils de recherche de la bibliothèque Accès au Collège o À partir du site du CLG, cliquer sur l onglet bleu «Bibliothèque». o À partir du

Plus en détail

Le long métrage documentaire canadien

Le long métrage documentaire canadien Le long métrage documentaire canadien Comparution au Comité permanent du patrimoine canadien de la Chambre des communes Examen de l industrie canadienne du long métrage Présenté par M. Claude Joli-Coeur

Plus en détail

L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE L ESSENTIEL EN

L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE L ESSENTIEL EN L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, BERCEAU DU CINÉMA En 1895, les frères Lumière inventaient le cinématographe. La France compte des groupes historiques tels que Pathé

Plus en détail

But du jeu. Mise en place. Déroulement du jeu

But du jeu. Mise en place. Déroulement du jeu 2-4 Joueurs - 30/45 mn Les règles qui suivent sont pour 3 et 4 joueurs. En fin de livret, vous trouverez la règle pour 4 joueurs en équipe ainsi que la règle pour 2 joueurs. 1808 Mer de Chine Jeune pirate

Plus en détail

DIVISION DE L ORGANISATION SCOLAIRE

DIVISION DE L ORGANISATION SCOLAIRE DIVISION DE L ORGANISATION SCOLAIRE PRIX «MOBILISONS-NOUS CONTRE LE HARCÈLEMENT» BIR n 5 du 28 septembre 2015 Réf : DOS 3 Le ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche

Plus en détail

www.mareemoderne.com Comment participer?

www.mareemoderne.com Comment participer? www.mareemoderne.com Comment participer? Date limite d inscription : Vous avez jusqu au : 25 juillet 2014 pour nous envoyer votre film accompagné de la fiche d inscription au concours. Comment participer?

Plus en détail

2 Green Smile Production

2 Green Smile Production 1 2 FORMULAIRE D INSCRIPTION A renvoyer au plus tard avant le 2 juillet 2011 (cachet de la poste faisant foi) à l adresse suivante : Mr Fruit - Impasse de la Manufacture 11170 Montolieu Tel : 0468248018

Plus en détail

Demande de soutien sélectif

Demande de soutien sélectif SÉRIE TV D ANIMATION OU SPÉCIAL TV Soutien au développement Dossier 2016 Version octobre 2015 Demande de soutien sélectif Vous trouverez dans ce document le règlement du soutien sélectif de Ciclic au développement

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

CAMPAGNE DE LANCEMENT INTERNATIONAL 2012

CAMPAGNE DE LANCEMENT INTERNATIONAL 2012 CAMPAGNE DE LANCEMENT INTERNATIONAL 2012 Tout a commencé par une lettre. À l attention des messieurs de «trip advisor», Je m appelle Juan, John ou Jungen, selon l adresse IP que j ai au bureau. Si je m

Plus en détail

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo L Exploitation des films recommandés Art et Essai en salles, à la télévision, en vidéo octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

FICHE METIER. «Directeur de production» APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Directeur de production» APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Directeur de production activité 1 APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Le directeur de production assume les responsabilités de la préparation, de la gestion budgétaire et du bon déroulement

Plus en détail

Multimédia et intermittents du spectacle Etude portant sur les codes NAF des sociétés de l industrie du jeu vidéo et du multimédia

Multimédia et intermittents du spectacle Etude portant sur les codes NAF des sociétés de l industrie du jeu vidéo et du multimédia Etude portant sur les codes NAF des sociétés de l industrie du jeu vidéo et du multimédia 2003 Agence Française pour le Jeu Vidéo afjv.com Reproduction autorisée avec mention «Source : Agence Française

Plus en détail

METHODE IDENTIFIER LA NATURE D UN DOCUMENT

METHODE IDENTIFIER LA NATURE D UN DOCUMENT METHODE IDENTIFIER LA NATURE D UN DOCUMENT Dire «ce document est un texte» ou «c est un tableau de statistiques», cela ne suffit pas à donner avec précision la nature d un document. Plus cette nature est

Plus en détail

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY Avant toute autre démarche, il faut avoir un «business plan» (projet professionnel) solide et bien conçu. Pour cela, il vous suffit de suivre les instructions ci-dessous :

Plus en détail

Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université

Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université La première pratique culturelle des jeunes est celle de l image, sous toutes ses formes et sur tous ses supports : cinéma, photo, télévision, jeux

Plus en détail

Direction de la Culture

Direction de la Culture Direction de la Culture Date limite de dépôt : 15 novembre 2012 Ce document est disponible pour téléchargement sur le site Internet du Département des Bouches-du-Rhône : www.cg13.fr / Services en ligne

Plus en détail

le court métrage en 2013

le court métrage en 2013 les études du CNC février 2015 le court métrage en 2013 production et diffusion Le CNC tient à remercier UniFrance films, France Télévisions, Arte, Canal+ et l Agence du court métrage pour leurs contributions

Plus en détail

PROJET. 24h. 24h pour faire un film. Masterclass. édition 2015. le défi. 4-5 avril 2015

PROJET. 24h. 24h pour faire un film. Masterclass. édition 2015. le défi. 4-5 avril 2015 pour faire un film édition 2015 PROJET le défi Masterclass 4-5 avril 2015 .I composez votre équipe et inscrivez-la sur notre site internet.2 soyez prêt à tourner le 4 avril à 17h.3 3 mots autour d un thème.4

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

CINEMA ET INDEPENDANCE DANS L ERE DE LA CONCENTRATION ECONOMIQUE VENDREDI 16 OCTOBRE / 9H30-12H00

CINEMA ET INDEPENDANCE DANS L ERE DE LA CONCENTRATION ECONOMIQUE VENDREDI 16 OCTOBRE / 9H30-12H00 RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES DE DIJON CINEMA ET INDEPENDANCE DANS L ERE DE LA CONCENTRATION ECONOMIQUE VENDREDI 16 OCTOBRE / 9H30-12H00 De grands groupes du cinéma, de l audiovisuel ou liés à Internet

Plus en détail

EXERCICE 1 : LE DOMAINE DE LA PROMOTION TOURISTIQUE. Ecoutez attentivement l extrait qui suit puis répondez aux questions ci-dessous.

EXERCICE 1 : LE DOMAINE DE LA PROMOTION TOURISTIQUE. Ecoutez attentivement l extrait qui suit puis répondez aux questions ci-dessous. EXERCICE 1 : LE DOMAINE DE LA PROMOTION TOURISTIQUE Ecoutez attentivement l extrait qui suit puis répondez aux questions ci-dessous. 1) En quoi consiste la promotion touristique? 2) Tous les professionnels

Plus en détail

Accueil dans l université

Accueil dans l université L université dans laquelle j ai effectuée mon échange universitaire en S5 est Kyung Hee University dans la ville de Séoul en Corée du Sud. J ai choisi cette université pour en premier lieu le pays qui

Plus en détail

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr S.N.T.P.C.T. Adhérent à EURO-MEI Bruxelles 10 rue de Trétaigne 75018 Paris Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de la Production Cinématographique et de Télévision Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION Ce document doit être écrit de façon lisible, en LETTRES CAPITALES, sans oublier de mentionner les accents ou diverses ponctuations afin de permettre une saisie correcte des informations

Plus en détail

FICHE METIER. «Chargé de postproduction» Chargé de postproduction. Assistant de postproduction Responsable de postproduction APPELLATION(S) DU METIER

FICHE METIER. «Chargé de postproduction» Chargé de postproduction. Assistant de postproduction Responsable de postproduction APPELLATION(S) DU METIER Chargé de postproduction Version 1 «Chargé de postproduction» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de postproduction Assistant de postproduction Responsable de postproduction DEFINITION DU METIER Le chargé

Plus en détail

Termes de référence. Observatoire du Foncier

Termes de référence. Observatoire du Foncier Termes de référence Pour le recrutement d un cabinet pour la production d un film documentaire sur les investissements agricoles à large emprise foncière à Madagascar Organisme : Résultat Attendu 3 : Activité

Plus en détail

BUDGET PRINCIPAL DES DÉPENSES 2015-2016 DE L OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES FINANCES NATIONALES

BUDGET PRINCIPAL DES DÉPENSES 2015-2016 DE L OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES FINANCES NATIONALES BUDGET PRINCIPAL DES DÉPENSES 2015-2016 DE L OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES FINANCES NATIONALES Comparution de l Office national du film du Canada Mercredi 6 mai 2015

Plus en détail

ANNALES. OFFICIELLES 2011 concours. ecricome. prepa ÉPREUVE ÉCRITE ÉPREUVE COMMUNE. z Langue vivante 1 / Chinois. www.ecricome.org

ANNALES. OFFICIELLES 2011 concours. ecricome. prepa ÉPREUVE ÉCRITE ÉPREUVE COMMUNE. z Langue vivante 1 / Chinois. www.ecricome.org ANNALES OFFICIELLES 2011 concours ÉPREUVE ÉCRITE ÉPREUVE COMMUNE z Langue vivante 1 / Chinois www..org Esprit général Les épreuves de langues ont pour but de : - vérifier l existence des bases grammaticales

Plus en détail

Programme "initiation au cinéma pour le primaire" ACTIVITÉ «L école autrement»

Programme initiation au cinéma pour le primaire ACTIVITÉ «L école autrement» Programme "initiation au cinéma pour le primaire" ACTIVITÉ «L école autrement» Matériel requis : - Vidéo : «L école autrement» dans la section «vidéos» du site Question 1 : Lorsqu il était plus jeune,

Plus en détail

I- FICHE SIGNALETIQUE

I- FICHE SIGNALETIQUE I- FICHE SIGNALETIQUE Dénomination : Multi clic, concours d image de synthèse Thème de l année 2010 : Faites votre cinéma! Organisation : Art Com Sup Lancement du concours : Décembre 2009 Soirée de remise

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

SEMAINE DE L INDUSTRIE EN ESSONNE 14 au 20 mars 2016 Concours audio-visuel «Deviens reporter sur un métier industriel»

SEMAINE DE L INDUSTRIE EN ESSONNE 14 au 20 mars 2016 Concours audio-visuel «Deviens reporter sur un métier industriel» FONDATION ARTS ET MÉTIERS SEMAINE DE L INDUSTRIE EN ESSONNE 14 au 20 mars 2016 Concours audio-visuel «Deviens reporter sur un métier industriel» Concours à l initiative de l association FIPES et de la

Plus en détail

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com 1 PRESENTATION DE NOTRE PROJET DE DEVELOPPEMENT 2 NOTRE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT : Lancement de la Franchise MultiFood 2-1 CARACTERISTIQUES Nous développons à la fois des implantations de restaurants

Plus en détail

PROJET LIBERTÉ- NATION

PROJET LIBERTÉ- NATION 15 OCTOBRE 2014 L AN 2030 LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU QUÉBEC PROJET LIBERTÉ- NATION POLITIQUE FICTION? Synopsis Me Guy Bertrand Promotion du produit (le Pays québécois : RFQ) : par un Plan de marketing et

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

guide de création pour ebooks et projets de livres avec mybod

guide de création pour ebooks et projets de livres avec mybod guide de création pour ebooks et projets de livres avec mybod Bienvenue sur mybod! En vous enregistrant, vous venez d ouvrir toutes les portes de l auto-édition moderne pour vos ebooks et livres imprimés.

Plus en détail

ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES

ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES ANNEXE 1 TARIFS DE LA BIBLIOTHÈQUE 1. Tarifs de fournitures d images en haute définition 1 et redevance USAGES Usage strictement personnel, sans aucune utilisation commerciale ni de diffusion Pour l édition

Plus en détail

Demande de soutien sélectif

Demande de soutien sélectif COURT METRAGE Fiction, documentaire de création Soutien à la production Dossier 2016 Version octobre 2015 Demande de soutien sélectif Vous trouverez dans ce document tous les éléments concernant le soutien

Plus en détail

D art d art. Thèmes. Concept. Contenu. Le site de l émission. Objectifs. Art, cinéma, littérature, musique

D art d art. Thèmes. Concept. Contenu. Le site de l émission. Objectifs. Art, cinéma, littérature, musique D art d art Thèmes Art, cinéma, littérature, musique Concept «D art d art» est une émission qui fait découvrir ou redécouvrir une œuvre d art au téléspectateur. Cette émission présente l artiste et ses

Plus en détail

Programme d aide à la production

Programme d aide à la production Programme d aide à la production Le Fonds TELUS finance la création de contenu exceptionnel qui a le potentiel de divertir, d intéresser les Canadiens et les éclairer quant à leurs choix en matière de

Plus en détail

Convention. Entre la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA), Et, M (nom et prénom).

Convention. Entre la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA), Et, M (nom et prénom). Convention d octroi d une licence de création et d exploitation d une chaine de télévision privée thématique et fixant les conditions et modalités particulières y afférente. Entre la Haute Autorité Indépendante

Plus en détail

Le portefeuille TV de Publicitas Présentation des chaînes 2014. Publicitas SA Zurich

Le portefeuille TV de Publicitas Présentation des chaînes 2014. Publicitas SA Zurich Présentation des chaînes 2014 Publicitas SA Zurich Agenda 1. Pourquoi faire de la publicité à la télévision? 2. Aperçu du portefeuille TV de Publicitas 2.1 S1 2.2 CHTV 2.3 Eurosport 2.4 BFMTV 2.5 Escales

Plus en détail

BOURSES À LA CRÉATION

BOURSES À LA CRÉATION ARTES, LE MEILLEUR CHOIX POUR LES AUTEURS BOURSES À LA CRÉATION RELATIONS MEMBRES SECTEUR AUDIOVISUEL OCTOBRE 2013 PRÉAMBULE Cinéma, télévision, vidéo, multimédia autant de moyens de communication permettant

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATION

CATALOGUE DE PRESTATION UN AUTRE REGARD SUR LA NATURE CATALOGUE DE PRESTATION Présentation Nos prestations Conditions tarifaires Contacts ASSOCIATION GRANDEUR NATURE - PRATS HAUTS - 05350 CHATEAU VILLE VILLE 06 99 52 55 05 -

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMA/AUDIOVISUEL

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMA/AUDIOVISUEL Délibération n 12/02.495 du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon du 12 octobre 2012 Délibération n 14/02.250 du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon du 27 juin 2014 REGLEMENT DU FONDS REGIONAL

Plus en détail

Principaux objectifs et public cible :

Principaux objectifs et public cible : Plan de commandites 2015 DE L INTERNET À LA WEBTÉLÉ JUSQU AU WEBFEST MONTRÉAL... Internet est aujourd hui introduit dans la majorité des foyers du monde. Il est essentiel pour communiquer, avoir des relations

Plus en détail