Crowdfunding : Rêve ou réalité?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Crowdfunding : Rêve ou réalité?"

Transcription

1 Crowdfunding : Rêve ou réalité? L encadrement du financement participatif : contrainte ou opportunité? Mardi 16 septembre 2014 Cinquième Matinale CCEF Cercle de l Union Interalliée (Paris)

2 SOMMAIRE Le financement participatif 1. Définition 2. Les risques encourus 3. L ordonnance du 30 mai 2014

3 1. Définition Historique Le crowdfunding ou littéralement «financement par la foule» est une pratique importée des Etats-Unis. Elle consiste à utiliser le lien social et les réseaux sociaux pour se financer sans l intermédiation des acteurs traditionnels. Ce secteur de la finance participative s est beaucoup développé ces dernières années nécessitant l adoption d un cadre réglementaire adapté.

4 1. Définition Points de repères Le financement participatif ou crowdfunding permet de récolter des fonds auprès d un large public en vue de financer un projet artistique ou entrepreneurial Plusieurs sites internet voués à cette activité : Babyloan My Major Company Kiss Kiss Bank Bank Anaxago Wiseed

5 1. Définition Les modalités du financement Un investissement sans aucune contrepartie financière ; Un remboursement de l investissement mais sans rémunération pour l investisseur ; Un investissement rémunéré ; La souscription aux titres d une holding créée exclusivement dans le but de financer la société bénéficiaire.

6 1. Définition Quelques chiffres Le nombre de plates-formes de financement participatif et de contributeurs en France est en plein développement (plus d un million de contributeurs depuis 2008) Selon l association Financement Participatif France, projets ont été financés avec succès en 2013 pour un montant total de fonds collectés s élevant à 78,3 M Au premier semestre 2014, le montant total des fonds collectés s établit déjà à 66,4 M, contre 33 M en 2013 sur la même période

7 1. Définition Quelques chiffres Source : Baromètre 1 er semestre 2014 réalisé pour l association Financement Participatif France par Compinnov selon les données collectées auprès de 37 plateformes en activité. Une estimation de 3,85 millions d euros collectés a été incluse pour les plateformes n ayant pas répondu au baromètre.

8 1. Définition Quelques chiffres Source : Baromètre 1 er semestre 2014 réalisé pour l association Financement Participatif France par Compinnov selon les données collectées auprès de 37 plateformes en activité. Une estimation de 3,85 millions d euros collectés a été incluse pour les plateformes n ayant pas répondu au baromètre.

9 2. Les risques encourus Guides de référence Deux guides publiés le 14 mai 2013 conjointement par l AMF et l ACPR à destination du public et des plates-formes de financement. Rappel des risques encourus : Risque de perte de tout ou partie du capital investi ou des fonds prêtés Risque de valorisation des titres non cotés Risque de détournement lié à l absence de dépôt des fonds auprès d un établissement contrôlé Absence de garantie quant à l affectation des fonds collectés Aucune garantie d une information claire, exacte et non trompeuse au public

10 Réglementation Ordonnance n du 30 mai 2014 : Favoriser le développement de la finance participative tout en s attachant à préserver les intérêts des investisseurs et des prêteurs En principe, soumission des plateformes à la réglementation bancaire et financière selon les modalités de financement retenues, notamment : fourniture de services d investissement offre au public de titres financiers réalisation d opérations de banque services de paiement démarchage bancaire et financier

11 Selon les modalités Financement participatif sous forme de titres financiers («crowd-equity») Création d un statut de conseiller en investissement participatif (CIP) Articles L à L du Code monétaire et financier : statut calqué sur celui de CIF Activité, réalisée à titre professionnel par une personne morale, de fourniture de conseils en investissement portant sur des offres d actions et d obligations par le biais d un site internet remplissant des caractéristiques fixées par le règlement général de l AMF (L , I du CMF) Immatriculation à l ORIAS (L du CMF) Principe de compétence et d honorabilité pour les dirigeants des CIP (L du CMF) Non cumul avec d autres statuts (agent d assurance, agent immobilier, IOBSP) sauf IFP

12 Selon les modalités Financement participatif sous forme de titres financiers («crowd-equity») Création d un statut de conseiller en investissement participatif (CIP) Respect des règles de bonne conduite à l égard de la clientèle (L du CMF) Se comporter avec loyauté et agir avec équité au mieux des intérêts du client Mettre en place une politique de gestion des conflits d intérêts Présentation des risques aux clients Réalisation de tests d adéquation Transparence sur les prestations fournies aux émetteurs et les frais perçus

13 Selon les modalités Financement participatif sous forme de titres financiers («crowd-equity») Création d un statut de conseiller en investissement participatif (CIP) Autres obligations professionnelles des CIP Adhésion à une association professionnelle agréée par l AMF (L du CMF) Souscription d une assurance RCP (L du CMF) Interdiction de recevoir des fonds autres que ceux destiné à rémunérer leur activité (L du CMF) Soumission aux règles du démarchage bancaire et financier (L , 7 et L , 6 du CMF) Respect des règles relatives à la lutte anti-blanchiment (L , 6 du CMF) Compétence de l AMF en cas de manquement à leurs obligations professionnelles

14 Selon les modalités Financement participatif sous forme de titres financiers («crowd-equity») Adaptation du régime et du périmètre des offres au public de titres financiers Exemption de prospectus : 3 conditions cumulatives : ne porte que sur des titres financiers mentionnés au 1 et au 2 du II de l article L (actions et obligations) qui ne sont pas admis aux négociations sur un marché réglementé ou sur un système multilatéral de négociation ; doit être proposé par l intermédiaire d un PSI ou d un CIP au moyen d un site internet remplissant les caractéristiques fixées par le RG l AMF ; porte sur un montant total inférieur à un montant fixé par décret (plafond = ?) calculé sur une période de 12 mois suivant une précédente offre dans des conditions fixées par le RG AMF mais pas de plafond pour l investisseur.

15 Selon les modalités Financement participatif sous forme de titres financiers («crowd-equity») Adaptation du régime et du périmètre des offres au public de titres financiers Contrepartie : information minimale aux investisseurs pour protéger leurs intérêts : Information sur les actionnaires principaux et les dirigeants; Description de l activité de la société et de sa situation financière; Etats financiers de l émetteur; Description de l offre et des risques; Organisation de la liquidité; Frais facturés à l investisseur.

16 Selon les modalités Financement participatif sous forme de prêts et de dons Dérogation au monopole bancaire Possibilité pour les particuliers de consentir un prêt rémunéré à taux fixe à des personnes physiques ou morales, pour le financement d un projet professionnel ou d un besoin de formation, lorsque les parties sont mises en relation par un intermédiaire en investissement participatif (IFP) Caractéristiques de ces prêts fixées par voie de décret (L du CMF)

17 Selon les modalités Financement participatif sous forme de prêts et de dons Régime prudentiel des établissements de paiement allégé Réception de fonds par les plates-formes de dons ou de prêts Agrément et contrôle par l ACPR Capital minimum réduit Dispense des règles de fonds propres et de contrôle interne, à l exception de celles relatives à l externalisation des prestations essentielles et à la protection des fonds (L du CMF) Régime précisé par décret prochainement

18 Selon les modalités Financement participatif sous forme de prêts et de dons Création d un statut d intermédiaire en financement participatif (IFP) Articles L à L du CMF Mise en relation, par l intermédiaire d un site internet, des prêteurs (ou donateurs) et des porteurs de projets Proposer à des particuliers de contribuer au financement de projets professionnels ou de besoins de formation par des prêts rémunérés, des prêts sans intérêt et des dons (seulement des prêts sans intérêt pour le financement d autres projets) Immatriculation à l ORIAS (L du CMF) Principe de compétence et d honorabilité (L du CMF)

19 Selon les modalités Financement participatif sous forme de prêts et de dons Création d un statut d intermédiaire en financement participatif (IFP) Limitation des activités de l IFP Sur les opérations : plafond des prêts sans intérêt et avec intérêt Par prêteur et par projet : 1 000? Par porteur de projet : ? Durée des prêts limitée par décret Sur le statut : cumul limité aux seules activités ouvertes aux IFP en qualité de : Établissement de crédit, société de financement, entreprise d investissement Etablissement de paiement, établissement de monnaie électronique, agent de PSP Conseiller en investissement participatif

20 Selon les modalités Financement participatif sous forme de prêts et de dons Création d un statut d intermédiaire en financement participatif (IFP) Respect des règles de bonne conduite (L du CMF) Information du public sur les conditions de sélection des projets et des porteurs de projets Information du prêteur sur les caractéristiques des prêts Mise en garde sur les risques encourus et outils d aide à la décision Information du prêteur sur le coût total de l emprunt et sur les risques liés à un endettement excessif Obligation de suivi des opérations (rapport annuel d activités) Respect des règles relatives à la lutte anti-blanchiment (L , 7 du CMF)

21 Selon les modalités Financement participatif sous forme de prêts et de dons Création d un statut d intermédiaire en financement participatif (IFP) Autres obligations professionnelles et droits des IFP Souscription d une assurance RCP (L du CMF) Accès au fichier bancaire des entreprises (FIBEN) pour vérifier la solidité financière des entreprises sollicitant un financement participatif (L , 2 ème alinéa du CMF) Pas d adhésion à une association professionnelle agréée par l AMF Pouvoir de contrôle direct de l ACPR et de la DGCCRF

22 Conclusion Entrée en vigueur le 1 er octobre 2014 Décrets et arrêtés en cours d élaboration Réflexions parallèles dans les instances européennes (EBA/ESMA et Commission)

23 POUR PLUS D INFORMATIONS Silvestre Tandeau de Marsac Avocat au Barreau de Paris Pôle Banque Finance International Vice-président de la CCEF Tél. : Fax :

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF. Réunion du 19 juin 2014

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF. Réunion du 19 juin 2014 LE FINANCEMENT PARTICIPATIF Réunion du 19 juin 2014 SOMMAIRE Le financement participatif 1. Définition 2. Les risques encourus 3. L ordonnance du 30 mai 2014 1. Définition Historique Le crowdfunding ou

Plus en détail

Conférence sur le crowdfunding. Mardi 16 décembre 2014 Espace Hamelin - Paris

Conférence sur le crowdfunding. Mardi 16 décembre 2014 Espace Hamelin - Paris Conférence sur le crowdfunding Mardi 16 décembre 2014 Espace Hamelin - Paris SOMMAIRE Le financement participatif 1. Les modalités du financement participatif 2. Les risques encourus 3. La réglementation

Plus en détail

Cabinet ULYS BANQUE & INNOVATION, 30 SEPTEMBRE 2014. Me Cathie-Rosalie JOLY Me Lise Breteau

Cabinet ULYS BANQUE & INNOVATION, 30 SEPTEMBRE 2014. Me Cathie-Rosalie JOLY Me Lise Breteau BANQUE & INNOVATION, 30 SEPTEMBRE 2014 Me Cathie-Rosalie JOLY Me Lise Breteau Cabinet ULYS 30/09/2014 www.ulys.net - cathierosalie.joly@ulys.net - ULYS 2014 1 "CROWDFUNDING ET RÉGLEMENTATION : QUELS IMPACTS

Plus en détail

Financement participatif : le rôle de l ACPR

Financement participatif : le rôle de l ACPR Financement participatif : le rôle de l ACPR CrowdTuesday Paris 16 septembre 2014 Fabrice Pesin Secrétaire général adjoint de l ACPR 1 Introduction Des activités de «crowdfunding» supervisées par l ACPR

Plus en détail

Conférence sur le Crowdfunding

Conférence sur le Crowdfunding Conférence sur le Crowdfunding 16 décembre2014 Marie-Agnès NICOLET Présidente fondatrice de Regulation Partners Présidente du club des marchés Financiers marieagnes.nicolet@regulationpartners.com +33.6.58.84.77.40

Plus en détail

FINANCE PARTICIPATIVE ET AGRICULTURE PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE JURIDIQUE

FINANCE PARTICIPATIVE ET AGRICULTURE PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE JURIDIQUE FINANCE PARTICIPATIVE ET AGRICULTURE PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE JURIDIQUE Saf agr idébats Paris, 4 novembre 2014 Christine Lebel, Maître de conférences HDR à la Faculté de Droit de Besançon (Université

Plus en détail

PME Finance 29 avril 2014

PME Finance 29 avril 2014 PME Finance 29 avril 2014 http://www.pmefinance.org/9587-crowdfunding-analyse-du-projet-d-ordonnance.html Crowdfunding : le projet d'ordonnance se précise Très attendu, le projet d'ordonnance de simplification

Plus en détail

Financement des TPE-PME

Financement des TPE-PME Financement des TPE-PME Présentation d initiatives françaises Atelier 2 Introduction Les banques sont soumises à des contraintes internes liées à la marge et au risque crédit et des contraintes externes

Plus en détail

Le crowdfunding : Cadre réglementaire et conditions d immatriculation des conseillers en investissements participatifs (CIP)

Le crowdfunding : Cadre réglementaire et conditions d immatriculation des conseillers en investissements participatifs (CIP) Le crowdfunding : Cadre réglementaire et conditions d immatriculation des conseillers en investissements participatifs (CIP) Natalie LEMAIRE Christelle SQUIBB Crowdtuesday 16 septembre 2014 Le crowdfunding

Plus en détail

LE CROWFUNDING : Quelles opportunités pour le chef d entreprise? Lundi 14 septembre

LE CROWFUNDING : Quelles opportunités pour le chef d entreprise? Lundi 14 septembre LE CROWFUNDING : Quelles opportunités pour le chef d entreprise? Lundi 14 septembre SOMMAIRE Contexte le financement participatif sous forme de prêts ou de dons Règles et spécificités Accompagnement expert-comptable

Plus en détail

Crowdfunding. Présentation conférence EIFR -18 décembre2014

Crowdfunding. Présentation conférence EIFR -18 décembre2014 Crowdfunding Présentation conférence EIFR -18 décembre2014 Marie-Agnès NICOLET Présidente fondatrice de Regulation Partners marieagnes.nicolet@regulationpartners.com +33.6.58.84.77.40 / +33.1.46.22.65.34

Plus en détail

BANQUE & INNOVATION, 01 OCTOBRE 2015. Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet Ulys Docteur en droit, thèse sur les paiements en ligne

BANQUE & INNOVATION, 01 OCTOBRE 2015. Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet Ulys Docteur en droit, thèse sur les paiements en ligne BANQUE & INNOVATION, 01 OCTOBRE 2015 Philippe RIBOULIN Avocat au barreau de Paris philippe.riboulin@ulys.net Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet Ulys Docteur en droit, thèse sur les paiements

Plus en détail

Enjeux des plateformes de financement participatif françaises : Concilier développement, innovation et conformité.

Enjeux des plateformes de financement participatif françaises : Concilier développement, innovation et conformité. Traitement de données personnelles Cibles Européennes Archivages Investisseurs non-résidents Contrôle AMF Contrôle ACPR Gestion des conflits d intérêts Contrôle interne de conformité Enjeux des plateformes

Plus en détail

Le crowdfunding : le guide. Printemps de l économie CNAM 15 avril 2015

Le crowdfunding : le guide. Printemps de l économie CNAM 15 avril 2015 Le crowdfunding : le guide Printemps de l économie CNAM 15 avril 2015 Définition Un mode de financement de projets créatifs, solidaires, entrepreneuriaux ou personnels en récoltant via internet de petits

Plus en détail

Pôle commun ACPR/AMF Rapport annuel 2013

Pôle commun ACPR/AMF Rapport annuel 2013 Pôle commun ACPR/AMF Rapport annuel 2013 Natalie LEMAIRE Olivier FLICHE Conférence de presse le 13 juin 2014 1 Sommaire 1. Le point d entrée commun : Assurance Banque Épargne Info Service 2. Bilan 2013

Plus en détail

S informer sur le nouveau cadre applicable au financement participatif (crowdfunding)

S informer sur le nouveau cadre applicable au financement participatif (crowdfunding) S informer sur le nouveau cadre applicable au financement participatif (crowdfunding) 1 LE CADRE RÉGLEMENTAIRE Le financement participatif est un phénomène de société qui a émergé grâce à l essor d internet

Plus en détail

S informer sur le nouveau cadre applicable au financement participatif (crowdfunding)

S informer sur le nouveau cadre applicable au financement participatif (crowdfunding) S informer sur le nouveau cadre applicable au financement participatif (crowdfunding) 1 LE CADRE RÉGLEMENTAIRE Le financement participatif est un phénomène de société qui a émergé grâce à l essor d internet

Plus en détail

QUAND LE CROWDFUNDING RENCONTRE LE DROIT DES PAIEMENTS. Pierre STORRER

QUAND LE CROWDFUNDING RENCONTRE LE DROIT DES PAIEMENTS. Pierre STORRER QUAND LE CROWDFUNDING RENCONTRE LE DROIT DES PAIEMENTS Pierre STORRER 1. La rencontre. On parlera de la rencontre entre un droit tout neuf : celui du financement participatif (ordonnance n 2014-559 du

Plus en détail

Partie I L environnement juridique de l introduction en Bourse

Partie I L environnement juridique de l introduction en Bourse Partie I L environnement juridique de l introduction en Bourse Note de l éditeur : Les chapitres 2 «Les règles communes aux divers marchés» et 3 «Les règles spécifiques aux divers marchés» du présent

Plus en détail

GUIDE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF (CROWDFUNDING) A DESTINATION DES PLATES-FORMES ET DES PORTEURS DE PROJET

GUIDE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF (CROWDFUNDING) A DESTINATION DES PLATES-FORMES ET DES PORTEURS DE PROJET GUIDE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF (CROWDFUNDING) A DESTINATION DES PLATESFORMES ET DES PORTEURS DE PROJET Selon les modalités de financement retenues, un opérateur de crowdfunding peut être soumis au respect

Plus en détail

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF UNE NOUVELLE SOLUTION DE FINANCEMENT. Samuel CHAVEY, Expert-comptable

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF UNE NOUVELLE SOLUTION DE FINANCEMENT. Samuel CHAVEY, Expert-comptable LE FINANCEMENT PARTICIPATIF UNE NOUVELLE SOLUTION DE FINANCEMENT Samuel CHAVEY, Expert-comptable 1 LE FINANCEMENT PARTICIPATIF Définitions Environnement juridique 2 En quoi consiste le crowdfunding? Le

Plus en détail

Présentation du 4 février 2016 APESS 53 Catherine Deffains-Crapsky, Maître de conférences, GRANEM Université d Angers

Présentation du 4 février 2016 APESS 53 Catherine Deffains-Crapsky, Maître de conférences, GRANEM Université d Angers Présentation du 4 février 2016 APESS 53 Catherine Deffains-Crapsky, Maître de conférences, GRANEM Université d Angers Le financement participatif Eléments de définition Les 4 principaux modèles de financement

Plus en détail

E GUIDE DU CROWDFUNDING POUR LES PRÊTEURS

E GUIDE DU CROWDFUNDING POUR LES PRÊTEURS E GUIDE DU CROWDFUNDING POUR LES PRÊTEURS L investissement direct dans les entreprises - Un soutien fort a l emploi SOMMAIRE 1. Le Crowdfunding? 2. Quels enjeux? 3. Quel cadre juridique? 4. Comment choisir

Plus en détail

L INTERMEDIATION EN BIENS DIVERS (œuvres d art) L affaire Marble Art Invest

L INTERMEDIATION EN BIENS DIVERS (œuvres d art) L affaire Marble Art Invest L INTERMEDIATION EN BIENS DIVERS (œuvres d art) L affaire Marble Art Invest SOMMAIRE I ANALYSE DE LA DECISION MARBLE ART 1. ETAPES DE LA COMMERCIALISATION 2. LE RAISONNEMENT TENU PAR L AMF II LE REGIME

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l économie et des finances PROJET D ORDONNANCE. relatif au financement participatif. NOR: EfIXI4O6454RJRose-1

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l économie et des finances PROJET D ORDONNANCE. relatif au financement participatif. NOR: EfIXI4O6454RJRose-1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l économie et des finances PROJET D ORDONNANCE relatif au financement participatif NOR: EfIXI4O6454RJRose-1 RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Monsieur le Président

Plus en détail

Position de l ACPR relative à l application du règlement n 97-02 à l intermédiation en opérations de banque et en services de paiement

Position de l ACPR relative à l application du règlement n 97-02 à l intermédiation en opérations de banque et en services de paiement Le 13 novembre 2013 Position de l ACPR relative à l application du règlement n 97-02 à l intermédiation en opérations de banque et en services de paiement 2013-P-01 Document de nature explicative La présente

Plus en détail

PRÉFACE. Une vague de fond(s)?

PRÉFACE. Une vague de fond(s)? PRÉFACE Une vague de fond(s)? Le financement participatif des entreprises (ou crowdinvesting ou equity crowdfunding) est redevenu une réalité depuis 2009 en France, puis 2010 en Angleterre, aux USA et

Plus en détail

La réglementation des plateformes de Finance Participative

La réglementation des plateformes de Finance Participative La réglementation des plateformes de Finance Participative 1 SOMMAIRE 1. Contexte 2. Avertissement 3. 3 éléments à retenir 4. Les plateformes de DON 5. Les plateformes de PRET 6. Les plateformes d investissement

Plus en détail

GUIDE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF (CROWDFUNDING) A DESTINATION DES PLATES-FORMES ET DES PORTEURS DE PROJET

GUIDE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF (CROWDFUNDING) A DESTINATION DES PLATES-FORMES ET DES PORTEURS DE PROJET GUIDE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF (CROWDFUNDING) A DESTINATION DES PLATESFORMES ET DES PORTEURS DE PROJET Selon les modalités de financement retenues, un opérateur de crowdfunding peut être soumis au respect

Plus en détail

Les Rencontres Interprofessionnelles du Patrimoine (L Agefi Actifs) Jeudi 7 février 2013

Les Rencontres Interprofessionnelles du Patrimoine (L Agefi Actifs) Jeudi 7 février 2013 Les Rencontres Interprofessionnelles du Patrimoine (L Agefi Actifs) Jeudi 7 février 2013 Atelier n 5 Quelle rémunération et quelle transparence? L interprofessionnalité peut-elle permettre une généralisation

Plus en détail

REPONSE de la CNCIF et de la CNCEF. A la Consultation de Place relative à un Nouveau Cadre pour Faciliter le Développement du Financement Participatif

REPONSE de la CNCIF et de la CNCEF. A la Consultation de Place relative à un Nouveau Cadre pour Faciliter le Développement du Financement Participatif Paris, le 14/11/2013 REPONSE de la CNCIF et de la CNCEF A la Consultation de Place relative à un Nouveau Cadre pour Faciliter le Développement du Financement Participatif La réponse suit la numérotation

Plus en détail

Définition de l activité d IOBSP (Articles L.519-1 et R.519-1 du Code Monétaire et Financier)

Définition de l activité d IOBSP (Articles L.519-1 et R.519-1 du Code Monétaire et Financier) INTERMEDIAIRE EN OPERATIONS DE BANQUE ET SERVICES DE PAIEMENTS IOBSP (conformément à la Loi n 2010-1249 du 22/10/2010, aux décrets n 2012-100 et 2012-101 du 26/01/2012 et aux arrêtés des 01/03/2012 et

Plus en détail

Michel STORCK 17. Le dispositif de la finance participative repose sur l intervention de trois acteurs :

Michel STORCK 17. Le dispositif de la finance participative repose sur l intervention de trois acteurs : LE FINANCEMENT PARTICIPATIF (CROWDFUNDING) Michel STORCK 17 Le crowdfunding, appelé également financement participatif, est une technique de financement de projets de création d'entreprise qui utilise

Plus en détail

«Un projet, un réseaux, trois solutions de financement participatif»

«Un projet, un réseaux, trois solutions de financement participatif» 11h00-12h00 : Financement participatif «Un projet, un réseaux, trois solutions de financement participatif» Intervenants Pierre-Henri SOLER, Unilend Jean-Christophe LEONARD, My Galoo Michelle SALLERIN,

Plus en détail

Présentation Crowdfunding

Présentation Crowdfunding Présentation Crowdfunding Un nouveau mode de financement entre porteurs de projets et particuliers Narbonne - 17/12/2015 Introduction «Crowdfunding» : Crowd = la foule Funding = le financement Soit Financement

Plus en détail

Intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement

Intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement Intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement 1. Qualificati on juri di que Est intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement toute personne qui exerce l'intermédiation

Plus en détail

Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change

Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change 2015-R-04 du 2 mars 2015 1. Contexte de la recommandation 2012-R-01 publiée le 6 avril 2012 Des établissements

Plus en détail

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14 Le 30 janvier 2012 JORF n 0024 du 28 janvier 2012 Texte n 14 DECRET Décret n 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements,

Plus en détail

Point sur les immatriculations des CIP et IFP

Point sur les immatriculations des CIP et IFP Point sur les immatriculations des CIP et IFP Grégoire Dupont Secrétaire Général 16/12/2014 Centre des professions financières 1 Une extension progressive des missions 2007 2013 2014 Création de l ORIAS

Plus en détail

LE CROWDFUNDING CADRE JURIDIQUE & FISCAL

LE CROWDFUNDING CADRE JURIDIQUE & FISCAL LE CROWDFUNDING CADRE JURIDIQUE & FISCAL PAR ME XAVIER SENNÈS Présentation au CROS Aquitaine Bordeaux, le 07.11.2014 SOMMAIRE I. CONTEXTE FINANCIER & POLITIQUE FAVORABLE AU CROWDFUNDING II. CADRE JURIDIQUE

Plus en détail

FICHE EXPERT HYALIN LE NOUVEAU STATUT D IOBSP

FICHE EXPERT HYALIN LE NOUVEAU STATUT D IOBSP FICHE EXPERT HYALIN LE NOUVEAU STATUT D IOBSP 01 78 41 44 60 DEFINITION D UN IOB / IOBSP L article L. 519-1 du CMF reprend, en la précisant, la définition assurantielle, en déclarant : «Est un intermédiaire

Plus en détail

MICRO-CRÉDIT ET CROWDFUNDING AUJOURD HUI

MICRO-CRÉDIT ET CROWDFUNDING AUJOURD HUI MICRO-CRÉDIT ET CROWDFUNDING AUJOURD HUI 16 janvier 2015 Prêts distribués en micro-crédit Crédits distribués (en cours) Prêt moyen accordé Le conseil en investissement participatif «Art. L. 547-1.-I. Les

Plus en détail

LA NOUVELLE DEFINITION DES FIA. CENTRE DES PROFESSIONS FINANCIERES CLUB DES RESPONSABLES CONFORMITE ET ETHIQUE 19 septembre 2013

LA NOUVELLE DEFINITION DES FIA. CENTRE DES PROFESSIONS FINANCIERES CLUB DES RESPONSABLES CONFORMITE ET ETHIQUE 19 septembre 2013 LA NOUVELLE DEFINITION DES FIA CENTRE DES PROFESSIONS FINANCIERES CLUB DES RESPONSABLES CONFORMITE ET ETHIQUE 19 septembre 2013 SOMMAIRE La nouvelle définition des FIA 1. Définition des FIA 2. Les précisions

Plus en détail

LA FINANCE PARTICIPATIVE (CROWDFUNDING)

LA FINANCE PARTICIPATIVE (CROWDFUNDING) L essentiel sur LA FINANCE PARTICIPATIVE (CROWDFUNDING) Participer à l économie différemment En partenariat avec Qu est-ce que c est? La finance participative ou crowdfunding (financement par la foule)

Plus en détail

Notre devise : Formation : IOBSP. Intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement. Durée : 150 heures (22 jours)

Notre devise : Formation : IOBSP. Intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement. Durée : 150 heures (22 jours) Notre devise : «Offrir une qualité optimale de formation basée en premier lieu sur la confiance des Hommes et des Femmes qui font et feront l entreprise de demain en Outre-Mer» Formation : IOBSP Intermédiaires

Plus en détail

MiFID Markets in Financial Instruments Directive

MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Les principales dispositions de la directive Les objectifs de la Directive MiFID L objectif de l Union européenne en matière de services financiers

Plus en détail

FORMATION IOBSP Niveau 1

FORMATION IOBSP Niveau 1 GROUPE VALORIALE VALORIALE FORMATION FORMATION IOBSP Niveau 1 Catalogue des formations valable jusqu au 31/12/13 VALORIALE 2012-2013 Objectifs de la formation Répondre aux obligations légales issues du

Plus en détail

LE CROWDFUNDING. Copyright Duhamel Blimbaum.

LE CROWDFUNDING. Copyright Duhamel Blimbaum. LE CROWDFUNDING Copyright Duhamel Blimbaum. Introduction Le financement participatif (ou «crowdfunding» en anglais) est un mode de financement, via internet, qui permet de collecter les apports financiers

Plus en détail

Réunion Assureurs de RCP-GF

Réunion Assureurs de RCP-GF Réunion Assureurs de RCP-GF Grégoire Dupont Secrétaire Général 03/12/2014 Réunion Assureurs de RCP-GF 1 Sommaire Introduction : Actualités de l ORIAS 1. Mise en perspectives des données Evolution du nbre

Plus en détail

Consultation publique sur le financement participatif («crowdfunding») Réponse AFG

Consultation publique sur le financement participatif («crowdfunding») Réponse AFG LD SP AH 15 novembre 2013 Consultation publique sur le financement participatif («crowdfunding») Réponse AFG Nous tenons tout d abord à vous remercier pour cette consultation publique sur le crowdfunding.

Plus en détail

GROUPE VALORIALE VALORIALE FORMATION

GROUPE VALORIALE VALORIALE FORMATION GROUPE VALORIALE VALORIALE FORMATION FORMATION IOBSP Niveau 1 Catalogue permanent VALORIALE 2012-2013 Agrément 91 3407225 34 Objectifs de la formation Répondre aux obligations légales issues du décret

Plus en détail

La France, nouveau paradis du crowdfunding?

La France, nouveau paradis du crowdfunding? La France, nouveau paradis du crowdfunding? 2014 a été annoncée comme l'année du crowdfunding 1. Cependant ce mode alternatif de financement d entreprises et de projets est apparu dès les années 2000 aux

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE

SÉNAT PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE N 22 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Annexe au procès-verbal de la séance du 15 octobre 2008 PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE pour le financement de l économie, ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE,

Plus en détail

Enerfip. La plate-forme de financement participatif dediée a la Transition Energétique

Enerfip. La plate-forme de financement participatif dediée a la Transition Energétique Enerfip La plate-forme de financement participatif dediée a la Transition Energétique enerfip en bref Objectif Permettre le financement d une partie des projets d énergie renouvelables par les citoyens

Plus en détail

Conseillers en investissements financiers (CIF)

Conseillers en investissements financiers (CIF) S informer sur Conseillers en investissements financiers (CIF) Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Quelles sont les activités autorisées ou interdites aux CIF? Quelles sont

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE 65 TABLEAU COMPARATIF Texte du projet de loi Texte adopté par l Assemblée nationale Propositions de la Commission PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS GÉNÉRALES DE L ÉQUILIBRE FINANCIER

Plus en détail

Réponses aux questions fréquemment posées

Réponses aux questions fréquemment posées Le 6 avril 2012 Contribution pour frais de contrôle due par les courtiers en assurance ou réassurance et les intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement au titre de l année 2012 Réponses

Plus en détail

Contrôle de l intermédiation en opération de banque et services de paiement

Contrôle de l intermédiation en opération de banque et services de paiement Contrôle de l intermédiation en opération de banque et services de paiement Paris, 4 avril 2012 Cécile Sellier - Directeur adjoint Direction du contrôle des pratiques commerciales 1 Sommaire 1. Mission

Plus en détail

Practis SAS est une société de conseil en droit du patrimoine essentiellement dédiée aux chefs d'entreprises et familles fortunées.

Practis SAS est une société de conseil en droit du patrimoine essentiellement dédiée aux chefs d'entreprises et familles fortunées. PRÉSENTATION PRACTIS SAS de A à Z Practis SAS est une société de conseil en droit du patrimoine essentiellement dédiée aux chefs d'entreprises et familles fortunées. Orientée sur des missions de conseil

Plus en détail

Descriptif du Programme de Rachat d Actions 2015-2016

Descriptif du Programme de Rachat d Actions 2015-2016 Descriptif du Programme de Rachat d Actions 2015-2016 1. INTRODUCTION Il est rappelé que l Assemblée Générale Mixte du 2 juin 2014, dans sa cinquième (5 ème ) résolution, avait précédemment autorisé le

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Arrêté du 9 juin 2016 portant approbation des programmes de formation des intermédiaires en opérations de banque

Plus en détail

ASFFOR 17/10/2013 E FIALON (DGT) JC HUYSSEN (ACPR)

ASFFOR 17/10/2013 E FIALON (DGT) JC HUYSSEN (ACPR) Réforme des établissements de crédit Quelles conséquences pour les sociétés financières? Quelles nouvelles conditions d agrément? ASFFOR 17/10/2013 E FIALON (DGT) JC HUYSSEN (ACPR) 1 Points clefs Rappel

Plus en détail

Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Les conseillers en investissements financiers (CIF)

Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Les conseillers en investissements financiers (CIF) MARS 2006 S informer sur... Les conseillers en investissements financiers (CIF) Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Un conseiller en investissements financiers est une personne

Plus en détail

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances Association internationale de la sécurité sociale Colloque des directeurs d'institutions de sécurité sociale des pays francophones d'afrique Limbé, Cameroun, 28-30 janvier 2004 Investissement des réserves

Plus en détail

Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Jeudi 6 juin 2013

Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Jeudi 6 juin 2013 1 Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires Jeudi 6 juin 2013 2 L assemblée nationale a voté dans la nuit du 5 au 6 juin 2013 en seconde lecture le projet de loi

Plus en détail

Conseillers en investissements financiers (CIF)

Conseillers en investissements financiers (CIF) S informer sur Conseillers en investissements financiers (CIF) QU EST-CE QU UN CONSEILLER EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS (CIF)? QUELLES SONT LES ACTIVITÉS INTERDITES AUX CIF? QUELLES SONT LES OBLIGATIONS

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LES ATOUTS DE LA SCPI

SOMMAIRE 1. LES ATOUTS DE LA SCPI SOMMAIRE 1. LES ATOUTS DE LA SCPI 2. EXEMPLE DE SOUSCRIPTION 3. PRINCIPALES CARACTERISTIQUES 4. PRESENTATION DU SIMULATEUR 5. DOCUMENTS COMMERCIAUX 6. DOCUMENTS DE SOUSCRIPTION AGRÉMENT DE L AMF TOUTE

Plus en détail

LA REFORME DES INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET EN SERVICES DE PAIEMENT (IOBSP)

LA REFORME DES INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET EN SERVICES DE PAIEMENT (IOBSP) LA REFORME DES INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET EN SERVICES DE PAIEMENT (IOBSP) La loi de régulation bancaire et financière n 2010-1249 du 22 octobre 2010 a mis en place différentes mesures visant

Plus en détail

DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE A L OFFRE AU PUBLIC

DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE A L OFFRE AU PUBLIC DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE A L OFFRE AU PUBLIC Ordonnance n 2009-80 du 22 janvier 2009 (JO du 23 janvier 2009) La notion d appel public à l épargne, issue de l article 72 de la loi de 1966, manifestait

Plus en détail

RAPPORT SUR LA PROPOSITION DE REFORME DU REGIME DE L «EQUITY CROWDFUNDING» EN FRANCE

RAPPORT SUR LA PROPOSITION DE REFORME DU REGIME DE L «EQUITY CROWDFUNDING» EN FRANCE RAPPORT SUR LA PROPOSITION DE REFORME DU REGIME DE L «EQUITY CROWDFUNDING» EN FRANCE SOMMAIRE Première partie - les normes de source nationale : le démarchage financier I. Analyse synthétique des difficultés

Plus en détail

Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune (ISF)

Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune (ISF) S informer sur Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune (ISF) Octobre 2009 Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune

Plus en détail

IOBSP Les impacts des décrets de janvier 2012

IOBSP Les impacts des décrets de janvier 2012 IOBSP Les impacts des décrets de janvier 2012 4 avril 2012 Contact: Marie-Agnès NICOLET Présidente de REGULATION PARTNERS 06 58 84 77 40 IOBSP: les évolutions réglementaires o Après le rapport Deletré

Plus en détail

Workshop Levée de fonds. First fridays 6/11/2013

Workshop Levée de fonds. First fridays 6/11/2013 Workshop Levée de fonds First fridays 6/11/2013 Y a-t-il un Vademecum des levées de fonds?! Quelles sont les différentes formes (émission d'actions, BSA...) de levées de fonds? pour quels montants? et

Plus en détail

Code de déontologie. 1 - Pré ambulé. 2 - Principés é lé méntairés. Version actualisée et validée en AG le 7 avril 2016

Code de déontologie. 1 - Pré ambulé. 2 - Principés é lé méntairés. Version actualisée et validée en AG le 7 avril 2016 Code de déontologie 1 - Pré ambulé Le financement participatif est un outil de collecte de fonds opéré via une plateforme internet permettant à un ensemble de contributeurs de choisir collectivement de

Plus en détail

Conseils en gestion De patrimoine indépendant

Conseils en gestion De patrimoine indépendant 250 000 familles font confiance Aux 2 300 conseils en gestion de patrimoine indépendants Agréés par la Chambre des indépendants du patrimoine Document d entrée en première relation À remettre au client

Plus en détail

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Membre inscrit I. Définitions Loi du 11 mai 2007 relative

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des Textes

Plus en détail

Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients

Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients Document public 27/09/2013 La Banque Postale Structured Asset Management - 34, rue de la Fédération 75737 Paris cedex 15

Plus en détail

Recommandation sur la commercialisation des comptes à terme

Recommandation sur la commercialisation des comptes à terme Recommandation sur la commercialisation des comptes à terme 2012-R-02 du 12 octobre 2012 1 Contexte Dans le cadre de son action de veille sur la publicité et les nouveaux produits, l ACP a constaté sur

Plus en détail

FCPI Idinvest Patrimoine N 5

FCPI Idinvest Patrimoine N 5 FCPI Idinvest Patrimoine N 5 Profitez d une expertise de premier plan avec Idinvest Partners Un acteur de longue date De nombreuses institutions financières, classées parmi les premières en Europe, font

Plus en détail

LE CROWDFUNDING LA NOUVELLE DONNE. Copyright Duhamel Blimbaum.

LE CROWDFUNDING LA NOUVELLE DONNE. Copyright Duhamel Blimbaum. LA NOUVELLE DONNE Copyright Duhamel Blimbaum. Introduction Le financement participatif (ou «crowdfunding» en anglais) est un mode de financement, via internet, qui permet de collecter les apports financiers

Plus en détail

Le système de cotation de la Banque de France

Le système de cotation de la Banque de France DGAFP D I R E C T I O N G É N É R A L E D E S A C T I V I T É S F I D U C I A I R E S ET DE P L A C E Direction des Entreprises Le système de cotation de la Banque de France Mars 2015 Sommaire 1. La cotation

Plus en détail

Directive AIFM: Les recommandations de l AMF

Directive AIFM: Les recommandations de l AMF Date : Jeudi 5 juillet 2012 Heure : 16h45 18h45 Directive AIFM: Les recommandations de l AMF Par Silvestre TANDEAU de MARSAC Avocat au Barreau de Paris Président de l AFIDU Introduction : La Directive

Plus en détail

INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET EN SERVICES DE PAIEMENT

INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET EN SERVICES DE PAIEMENT INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ET EN SERVICES DE PAIEMENT 2.1 Qualification juridique L article L. 519-1 du CMF précise la définition d un IOBSP, à savoir «est intermédiaire en opérations de banque

Plus en détail

Informations réglementaires

Informations réglementaires Informations réglementaires Sommaire 1. Politique de «meilleure sélection»... 2 2. Politique de gestion des conflits d intérêt... 3 3. L exercice des droits de vote... 4 3.1 Politique de vote... 4 3.2

Plus en détail

avec les acteurs du financement des entreprises : Business Angels, Capital Investissement et Banques Bilan de la matinée

avec les acteurs du financement des entreprises : Business Angels, Capital Investissement et Banques Bilan de la matinée avec les acteurs du financement des entreprises : Business Angels, Capital Investissement et Banques Bilan de la matinée 1er Rendez-vous du Crowdfunding en Midi-Pyrénées Avec les acteurs du financement

Plus en détail

Notre devise : Formation professionnelle. Conseillers en Investissements Financiers

Notre devise : Formation professionnelle. Conseillers en Investissements Financiers Notre devise : «Offrir une qualité optimale de formation basée en premier lieu sur la confiance des Hommes et des Femmes qui font et feront l entreprise de demain en Outre-Mer» Formation professionnelle

Plus en détail

La Cotation Banque de France Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

La Cotation Banque de France Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil La Cotation Banque de France Novembre 2013 La Cotation Banque de France 2 Objectifs de la Banque de France Définition de la Cotation Banque de France Les sources d informations pour l attribution de la

Plus en détail

S informer sur. Les conseillers en investissements financiers (CIF)

S informer sur. Les conseillers en investissements financiers (CIF) S informer sur Les conseillers en investissements financiers (CIF) Autorité des marchés financiers Les conseillers en investissements financiers (CIF) Sommaire Qu est ce qu un conseiller en investissements

Plus en détail

ATELIER SUR LE COMMERCE DES SERVICES: AUDIT REGLEMENTAIRE SERVICES FINANCIERS

ATELIER SUR LE COMMERCE DES SERVICES: AUDIT REGLEMENTAIRE SERVICES FINANCIERS ATELIER SUR LE COMMERCE DES SERVICES: AUDIT REGLEMENTAIRE SERVICES FINANCIERS Présenté par : YEO SIONLE Date : 4 au 6 novembre 2009 Lieu : CCT/BNETD Département des Etudes Economiques et Financières Plan

Plus en détail

UN NOUVEAU CADRE POUR FACILITER LE DEVELOPPEMENT DU FINANCEMENT PARTICIPATIF

UN NOUVEAU CADRE POUR FACILITER LE DEVELOPPEMENT DU FINANCEMENT PARTICIPATIF UN NOUVEAU CADRE POUR FACILITER LE DEVELOPPEMENT DU FINANCEMENT PARTICIPATIF Les textes soumis à la présente consultation ont vocation à encadrer le développement du financement participatif (ou crowdfunding)

Plus en détail

7 ème partie du rapport

7 ème partie du rapport 3 6 ème partie du rapport SOMMAIRE DU TOME II Avertissement : De très nombreuses modifications purement formelles ont été apportées au texte adopté par le Sénat, sans avoir fait l objet d amendements en

Plus en détail

S informer sur. Investir votre épargne : étape par étape

S informer sur. Investir votre épargne : étape par étape S informer sur Investir votre épargne : étape par étape Autorité des marchés financiers Investir votre épargne : étape par étape Sommaire Se poser les bonnes questions avant d investir 03 Prendre contact

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPC : SICAV et FCP Autorité des marchés financiers L investissement en OPC : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPC? 03 Comment choisir

Plus en détail

Jean-Charles COTIN Janvier 2015

Jean-Charles COTIN Janvier 2015 Jean-Charles COTIN Janvier 2015 INTRODUCTION : Le crowdfunding (financement par la foule) permet à un grand nombre de personnes de participer à l accompagnement financier de projets de toutes natures.

Plus en détail

LE RETRAIT DE COTE : UNE OPERATION

LE RETRAIT DE COTE : UNE OPERATION LE RETRAIT DE COTE : UNE OPERATION PERTINENTE DANS UN CONTEXTE DE MARCHE DIFFICILE Si les marchés actions semblent se reprendre en ce début d année 2012, le CAC 40 demeure en baisse de près de 9 % sur

Plus en détail

ACCUEIL ET OUVERTURE DES TRAVAUX Nicols CHILLOF - Président de CCI CENTRE Thierry MARTIGNON Directeur Régional BPIFRANCE

ACCUEIL ET OUVERTURE DES TRAVAUX Nicols CHILLOF - Président de CCI CENTRE Thierry MARTIGNON Directeur Régional BPIFRANCE 9H30 9H40 10H00 ACCUEIL ET OUVERTURE DES TRAVAUX Nicols CHILLOF - Président de CCI CENTRE Thierry MARTIGNON Directeur Régional BPIFRANCE LE FINANCEMENT PARTICIPATIF : UNE VERITABLE REVOLUTION FINANCIERE

Plus en détail

Département des Risques

Département des Risques DOCUMENTATION RELATIVE AU PILIER 3 DE LA REGLEMENTATION BALE II SOMMAIRE 1- Présentation 2- Politique de gestion des risques 3- Fonds propres 4- Adéquation des fonds propres 5- Risques de contrepartie

Plus en détail

Marie-Agnès NICOLET Christophe CONNILLE. Présidente du Club des Marchés Financiers Président du Club des Jeunes Financiers

Marie-Agnès NICOLET Christophe CONNILLE. Présidente du Club des Marchés Financiers Président du Club des Jeunes Financiers Marie-Agnès NICOLET Christophe CONNILLE Présidente du Club des Marchés Financiers Président du Club des Jeunes Financiers Conférence du 11 décembre 2013 de 8 heures 30 à 11 h 30 : Financement alternatif/

Plus en détail

ACCIMMO PIERRE. Société civile de placement immobilier à capital variable COMMUNICATION À CARACTÈRE PROMOTIONNEL

ACCIMMO PIERRE. Société civile de placement immobilier à capital variable COMMUNICATION À CARACTÈRE PROMOTIONNEL ACCIMMO PIERRE Société civile de placement immobilier à capital variable COMMUNICATION À CARACTÈRE PROMOTIONNEL DIVERSIFIEZ VOTRE PATRIMOINE EN INVESTISSANT INDIRECTEMENT DANS L IMMOBILIER D ENTREPRISE

Plus en détail