La pauvreté en Belgique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La pauvreté en Belgique"

Transcription

1 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 17 octobre 2008 La pauvreté en Belgique A l occasion de la Journée Mondiale du Refus de la Misère du 17 octobre, la Direction générale Statistique et Information économique du SPF Economie a dressé le profil de la population vivant dans la pauvreté. En Belgique, 1 personne sur 7 est considérée comme pauvre (14,7%). Il s agit de personnes isolées dont les revenus disponibles mensuels nets sont inférieurs à 860 et de ménages (2 adultes et 2 enfants) dont les revenus disponibles mensuels nets sont inférieurs à Certains profils sociaux présentent un risque accru de pauvreté: les inactifs (notamment les chômeurs et les retraités), les personnes seules et les parents de familles monoparentales en particulier, les locataires bien que la moitié des pauvres soient propriétaires d un logement. Les pauvres sont, dans de nombreux domaines, bien plus exposés à l isolement social. La situation des personnes vivant sous le seuil de pauvreté est systématiquement plus précaire, tant en ce qui concerne les biens de consommation que la qualité de l habitation et la participation sociale

2 Mesurer c est savoir A la lumière des récents événements, la pauvreté et son éradication sont des thèmes plus que jamais d actualité. Pour lutter efficacement contre la pauvreté, il faut d abord la mesurer. C est la logique appliquée par les dirigeants européens lorsque, sous la présidence belge, lors du sommet de Laeken, ils ont lancé l idée de l enquête EU-SILC. EU-SILC ( European Union Statistics on Income and Living conditions ) est une enquête annuelle sur les revenus et les conditions de vie. Cette enquête constitue de loin le principal outil de mesure de la pauvreté et de l exclusion sociale, tant au niveau belge qu européen. Elle est la source des chiffres annuels de la pauvreté et nous donne aussi une image des conditions de vie au sens large des ménages interrogés, notamment en termes d emploi, d instruction, de santé et de bien-être. Sur base de l enquête, nous pouvons mesurer non seulement les implications monétaires de la pauvreté mais aussi son impact sur certains aspects du mode de vie. En Belgique, l enquête EU-SILC est organisée par la Direction générale Statistique et Information économique (anciennement I.N.S.) du SPF Économie, P.M.E, Classes moyennes et Énergie. Chaque année, environ ménages ( personnes) sont interrogés et suivis pendant maximum quatre années consécutives. Les chiffres les plus récents, en Belgique comme au niveau européen, datent de 2006 et portent sur les revenus annuels de 2005, donc bien avant la crise actuelle. Ces chiffres n en sont pas moins importants pour autant et ce pour deux raisons : d une part, nous identifions les groupes sociaux exposés à la pauvreté ; d autre part, ces chiffres constituent un point de comparaison pour le futur et pour mesurer l impact de la crise actuelle. Des chiffres plus récents seront disponibles, en principe, début de l année prochaine. Seuil de pauvreté et risque Le seuil de pauvreté est un montant de référence. Une personne est considérée comme pauvre si son revenu net disponible est inférieur à ce montant de référence. Tous les pays membres de l union utilisent la même méthode de calcul pour parvenir à ce montant. La méthode de calcul est assez technique et le montant varie par exemple selon la taille du ménage. Vous trouverez davantage d informations sur le calcul du seuil de pauvreté dans l annexe technique. Pour 2006, le seuil de pauvreté s élevait à ,44 par an soit 860 par mois pour une personne isolée et à ,52 par an soit par mois pour un ménage composé de deux adultes et deux enfants. En Belgique, le risque global de pauvreté, à savoir le pourcentage de personnes qui se trouvent sous ces seuils, s élève à environ 15% (14,7% pour être précis). Il est stable par rapport à 2005 (14,8%) et en légère hausse par rapport à 2004 (14,3%). Un des grands objectifs poursuivis par l enquête SILC est de vérifier dans quelle mesure ce pourcentage varie dans les différents groupes sociaux et identifier ainsi les groupes particulièrement exposés à la pauvreté. Les locataires, par exemple, courent plus de risques que les propriétaires. 28,2 % des locataires sont pauvres contre 10,2 % des propriétaires. Etre actif sur le plan économique protège (bien entendu) fortement de la pauvreté. 4,2% des personnes qui travaillent sont pauvres contre 31,2% des chômeurs et 20,3% des retraités. Au niveau socio-démographique, on constate surtout le risque accru de pauvreté des personnes seules et surtout des parents de familles monoparentales. 23,7% des personnes isolées vivent sous le seuil de pauvreté. Chez les parents de familles monoparentales, ce chiffre atteint même 31,7%

3 Qui sont les pauvres? Une autre façon d aborder les choses consiste non pas à calculer le risque de pauvreté dans certains groupes mais bien à étudier la composition du groupe des personnes pauvres. En comparant la structure de l échantillon complet de l enquête EU-SILC avec la population pauvre, il est possible d identifier certaines catégories surreprésentées. De cette manière, on voit apparaître une image de la personne pauvre. Le tableau ci-dessous montre la distribution de la population totale et de la population pauvre selon le sexe, l'âge, l'activité principale et le type de ménage. En % Population totale EU_SILC (en %) Population en risque de pauvreté (en %) Hommes 49,2 45,9 Femmes 50,8 54,1 Moins de 16 ans 18,8 19, ans 10,9 12, ans 35,7 26, ans 18,5 16,9 65 ans et + 16,1 25,4 Propriétaire 75,5 52,5 Locataire 24,5 47,5 Travailleur 48,5 13,9 Inactif (total) 51,5 86,1 Chômeur 8,8 18,9 Retraité 20,9 29,1 Inactif, autre 21,8 38,1 Isolé 14,5 23,3 Ménage sans enfant (couple ou autre) 34,1 29,9 Famille monoparentale 5,9 13,2 Couple avec 1 ou 2 enfant(s) 27,2 15,1 Couple avec 3 enfants ou + 10,8 10,6 Autre avec enfant(s) 7,5 7,9 EU-SILC 2006 : comparaison de la population totale et de la population en risque de pauvreté en fonction du sexe, de l âge, de l activité principale et du type de ménage - 3 -

4 Quelques constatations frappantes : Les locataires courent clairement un risque accru de pauvreté mais représentent proportionnellement une part moins importante des pauvres dans l échantillon (ils sont moins nombreux dans la population générale puisque seulement un quart des personnes sont locataires). A l inverse, les propriétaires ont moins de risque d être pauvres mais représentent la moitié des pauvres (ils sont plus nombreux, leur risque de pauvreté plus faible fait que le groupe des propriétaires pauvres est équivalent à celui des locataires pauvres). Ce phénomène est aussi lié au nombre important de personnes âgées parmi les pauvres. Les plus de 65 ans représentent 16% (16,1%) de l échantillon total mais plus d un quart des pauvres (25,4%), même si beaucoup d entre eux sont propriétaires. Trois quarts (74,2%) des plus de 65 ans pauvres sont propriétaires. Toutefois, étant donné que posséder une maison peut être considéré comme une sorte de revenu (les locataires doivent en effet payer un loyer), il existe des projets de calcul alternatif de la pauvreté qui tiendrait explicitement compte du fait d être propriétaire ou non. La part d inactifs dans l échantillon total dépasse tout juste les 50% (51,5%). Chez les pauvres, leur part est de 86,1%. Les retraités constituent près de 21% (20,9%) de l échantillon mais 29,1% de la population pauvre. Près de trois pauvres sur dix sont donc retraités. 8,8% de l échantillon est au chômage mais les chômeurs représentent presque 1/5e (18,9%) de la population pauvre. Près d un quart des pauvres sont des personnes seules alors que ces dernières ne représentent que 14,5% de l échantillon total. 5,9% de l'échantillon appartient à une famille monoparentale contre 13,2% des pauvres. Les pauvres et leur mode de vie La pauvreté se répercute évidemment aussi sur le niveau de vie. Le tableau en annexe présente une série de facteurs liés au mode de vie, répartis entre la population pauvre et la population dont les revenus dépassent le seuil de pauvreté. Ces chiffres donnent une image plus tangible de la pauvreté et de son impact sur divers aspects de la vie. Les pauvres rencontrent par exemple nettement plus de difficultés à financer le chauffage de leur habitation. Près d un pauvre sur trois déclare avoir des problèmes dans ce domaine (30,8%) contre seulement une personne sur neuf dans le reste de la population (11,7%). L habitation des personnes pauvres est aussi nettement moins confortable: les pauvres manquent plus souvent d espace (11,5% contre 3,7%) ou du confort élémentaire (5,7% contre 1,6%) et sont deux fois plus nombreux à trouver leur logement trop sombre (16,6% contre 8,9%). Par manque de moyens financiers, les personnes pauvres sont plus nombreuses à ne pas posséder certains biens de consommation élémentaires comme une télévision et surtout une voiture et un ordinateur. En ce qui concerne la voiture par exemple, sept fois plus de pauvres déclarent ne pas pouvoir s en permettre une (25,2% contre 3,6% du reste de la population). Pour l ordinateur, cette proportion passe à 5 fois plus (20,9% de pauvres pour 4,3% du reste de la population)

5 Pourcentage de personnes appartenant à un ménage confronté au problème suivant: Population totale Population en risque de pauvreté Population qui ne court pas de risque de pauvreté Peu d espace (moins d une pièce par personne) 4.9% 11.5% 3.7% Problèmes financiers pour chauffer suffisamment l habitation 14.5% 30.8% 11.7% Pas de confort élémentaire (absence de bain/douche ou de toilette ou d eau chaude) 2.2% 5.7% 1.6% Logement sombre, peu de lumière du jour 10% 16.6% 8.9% Impossibilité d inviter des amis une fois par mois 11.6% 31% 8.3% Impossibilité de partir une fois par an en vacances pendant une semaine 24.9% 59.5% 18.9% Impossibilité de manger tous les 2 jours de la viande/du poisson 4.2% 13.7% 2.6% Pas les moyens d avoir la télévision 0.4% 1.4% 0.2% Pas les moyens d avoir un ordinateur 6.8% 20.9% 4.3% Pas les moyens d avoir une voiture 6.8% 25.2% 3.6% EU-SILC 2006: comparaison de la population totale et de la population en risque de pauvreté sur base d indicateurs non monétaires Les conséquences sont aussi sociales. Le tableau ci-dessous énumère une série d activités sociales et culturelles et indique dans quelle mesure les pauvres diffèrent des personnes qui ne le sont pas. Au cours des 12 derniers mois Population totale Population en risque de pauvreté (en %) Population qui ne court pas de risque de pauvreté (en %) N est jamais allé voir un film au cinéma 52,6 69,8 49,6 N est jamais allé au musée ou à une exposition 58,4 76,8 55,2 N a jamais rencontré de membres de la famille ou n a pas de membres de la famille (qui n habitent pas sous le même toit) 3,5 8,2 2,6 N a jamais rencontré d amis ou n'a pas d amis 5,3 9,9 4,5 N a pas eu de contacts avec des membres de la famille (par mail, téléphone,...), n a pas de famille 5,7 11,1 4,8 N a pas eu de contacts avec des amis (par mail, téléphone,...), n a pas d amis 9,1 16,8 7,9 Ne peut compter sur l aide de voisins, de la famille ou d amis 5,3 11 4,4 EU-SILC 2006: comparaison de la population totale et de la population en risque de pauvreté en ce qui concerne la participation sociale Globalement, les pauvres apparaissent surtout plus isolés. Les pauvres sont plus nombreux à n avoir jamais de contact avec des amis ou des membres de la famille et à ne pas pouvoir compter sur l aide d autres personnes

6 Informations techniques Quelques caractéristiques de l enquête SILC 2006 en Belgique EU-SILC (Study on Income and Living Conditions) est un panel que l on interroge chaque année sur les revenus et les conditions de vie et qui se compose à la fois de personnes déjà interrogées précédemment et de nouveaux répondants. 55% des personnes (enfants y compris) qui ont fourni des informations en 2006 étaient interrogées pour la deuxième fois. Les panels, et surtout les enquêtes-panels portant sur les revenus, sont très sensibles au phénomène que l on appelle l attrition sélective. Les personnes ne sont pas toujours disposées à participer d année en année à l enquête, en particulier au sein de la population pauvre. Le niveau de participation plus faible de la partie pauvre de la population peut avoir pour conséquence une sous-estimation artificielle de la pauvreté en général ou dans certains groupes socio-économiques et démographiques spécifiques. Cela ne semble pas avoir été le cas à grande échelle mais, jusqu à nouvel ordre, nous ne pouvons exclure que ce phénomène ait joué un rôle spécifique dans les tendances observées. Nous avons intégré au niveau de l échantillon du panel EU-SILC une série de mesures destinées à prévenir ce type d effets. Cependant, ces mesures ne jouent pleinement leur rôle que quand le panel tourne à plein régime. En tout état de cause, et certainement dans le contexte économique actuel, il faudra attendre les données plus récentes (disponibles fin de cette année ou début de l année prochaine) pour tirer davantage de conclusions. Calcul du risque de pauvreté Le seuil de pauvreté équivaut à 60% de la médiane, à l échelle individuelle, du revenu disponible. Cela correspond à la moyenne arithmétique suivante: 60% de par an équivaut pour une personne isolée à un seuil de ,44 par an, soit 860 par mois. Pour obtenir le seuil de pauvreté des ménages, il ne suffit pas de multiplier ce chiffre par le nombre de membres du ménage. Partant du principe que les membres d un ménage partagent les charges et les dépenses, un deuxième adulte dans un ménage se voit appliquer un facteur de 0,5 dans le calcul du seuil de pauvreté et les enfants (<14 ans) un facteur de seulement 0,3. Le seuil de pauvreté d un ménage composé de deux adultes et de deux enfants se calcule donc en multipliant le seuil des personnes isolées par un facteur 2,1 (10.316,44*2,1=21.664,52 soit par mois). Ce facteur de 2,1 s obtient en attribuant un poids de 1 au chef de famille, de 0,5 au deuxième adulte du ménage et de 0,3 à chacun des enfants. Renseignements complémentaires De plus amples renseignements peuvent s obtenir auprès de M. Freddy Verkruyssen : 02/ Mention de la source SPF Économie Direction générale Statistique et Information économique

DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 avril 2009

DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 avril 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 avril 2009 La pauvreté et le manque de confort du logement vont de pair Les chômeurs et les parents de familles monoparentales

Plus en détail

Les chiffres de LA PAUVRETE Une analyse des résultats de l enquête EU-SILC à l occasion de la journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre

Les chiffres de LA PAUVRETE Une analyse des résultats de l enquête EU-SILC à l occasion de la journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 16 octobre 9 Les chiffres de LA PAUVRETE Une analyse des résultats de l enquête EU-SILC à l occasion de la journée mondiale

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 15 mai 2017

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 15 mai 2017 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 15 mai 2017 Les indicateurs de pauvreté en Belgique en 2016 (EU-SILC) Les chômeurs, les familles monoparentales et les locataires sont les plus vulnérables à la pauvreté

Plus en détail

Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale

Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale Des faits et des chiffres Tableaux EU-SILC 2007 Tableau 1a-2007 : Taux de risque de pauvreté (= le pourcentage de personnes vivant

Plus en détail

interfédéral de la pauvreté Baromètre Sécurité sociale Service public fédéral DE STAATSSECRETARIS VOOR MAATSCHAPPELIJKE

interfédéral de la pauvreté Baromètre Sécurité sociale Service public fédéral DE STAATSSECRETARIS VOOR MAATSCHAPPELIJKE DE STAATSSECRETARIS VOOR MAATSCHAPPELIJKE INTEGRATIE EN ARMOEDEBESTRIJDING LE SECRETAIRE D ÉTAT À L INTÉGRATION SOCIALE ET À LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Service public fédéral Sécurité sociale DIRECTION

Plus en détail

Définition et mesure de la pauvreté

Définition et mesure de la pauvreté Définition et mesure de la pauvreté Taux de pauvreté et seuil de pauvreté Selon l Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), un individu (ou un ménage) est considéré comme pauvre

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 15 octobre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 15 octobre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 15 octobre 2015 La privation matérielle en Belgique Focus sur la privation matérielle chez les enfants En Belgique, 6 % de la population est confrontée à une situation

Plus en détail

Actualités OFS. Etat de santé, renoncement aux soins et pauvreté. 14 Santé Neuchâtel, juillet 2013

Actualités OFS. Etat de santé, renoncement aux soins et pauvreté. 14 Santé Neuchâtel, juillet 2013 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS 14 Santé Neuchâtel, juillet 2013 Etat de santé, renoncement aux soins et pauvreté Enquête sur les revenus et les

Plus en détail

La grande détresse des personnes qui frappent à la porte des associations : Le cas du Secours Populaire Français dans les Hauts-de-Seine.

La grande détresse des personnes qui frappent à la porte des associations : Le cas du Secours Populaire Français dans les Hauts-de-Seine. La grande détresse des personnes qui frappent à la porte des associations : Le cas du Secours Populaire Français dans les Hauts-de-Seine. Six constats et trois enseignements qui interpellent. Dans ses

Plus en détail

Rapport sur la qualité de vie des groupes à revenus moyens en 2013

Rapport sur la qualité de vie des groupes à revenus moyens en 2013 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 03.10.2016, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-1609-10 Rapport sur

Plus en détail

Les navetteurs gagnent plus

Les navetteurs gagnent plus DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 juin 2011 Les navetteurs gagnent plus 500.000 personnes se rendent dans une autre région pour exercer leur emploi. Cela

Plus en détail

Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil Pauvreté en termes de conditions de vie

Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil Pauvreté en termes de conditions de vie CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 24 septembre 2014 à 9 h 30 «Consommation et épargne des retraités» Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil Pauvreté en termes de

Plus en détail

L actualité socio-économique au Luxembourg. Une information courte, pertinente, transmise en priorité

L actualité socio-économique au Luxembourg. Une information courte, pertinente, transmise en priorité CSL N 3-2013 juin 2013 L actualité socio-économique au Luxembourg Préface Une information courte, pertinente, transmise en priorité Le CSL flash renforce l éventail des newsletters que la Chambre des salariés

Plus en détail

Les conditions de vie en Suisse en 2009

Les conditions de vie en Suisse en 2009 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS 20 Situation économique et sociale Neuchâtel, décembre 200 de la population Les conditions de vie en Suisse en

Plus en détail

La (r)évolution numérique continue de gagner du terrain

La (r)évolution numérique continue de gagner du terrain DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 29 septembre 9 La (r)évolution numérique continue de gagner du terrain La révolution numérique ne cesse de progresser en Belgique

Plus en détail

Niveau de vie et pauvreté des immigrés en 2007

Niveau de vie et pauvreté des immigrés en 2007 Niveau de vie et pauvreté des immigrés en 2007 Philippe Lombardo, Jérôme Pujol* En 2007, le revenu disponible moyen des ménages immigrés est de 25 390 euros par an contre 33 720 euros pour les ménages

Plus en détail

LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane

LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane Pauvreté monétaire relative et minima sociaux: une analyse à partir de l enquête Revenus fiscaux 2005 Henri Ruiz (Insee) LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane s établit

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 11 juin 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 11 juin 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 11 juin 2013 38% des adultes en formation en 2011 Les premiers résultats de l enquête sur l éducation des adultes L'enseignement et la formation occupent à nouveau une

Plus en détail

Faits saillants. Portrait démographique et socio économique de la population du territoire de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Faits saillants. Portrait démographique et socio économique de la population du territoire de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles Faits saillants Portrait démographique et socio économique de la population du territoire de la Clinique communautaire de Pointe-Saint- Réalisés à partir des données du recensement de 2011 de Statistiques

Plus en détail

l occupation du parc social :

l occupation du parc social : L occupation du parc social : entre mixite sociale et pauperisation Le parc Hlm 1 présente historiquement une vocation familiale. Bien que les personnes seules y soient de plus en plus nombreuses, les

Plus en détail

MESURES ET EVOLUTION DE LA PAUVRETE

MESURES ET EVOLUTION DE LA PAUVRETE Rapport 2007-2008 MESURES ET EVOLUTION DE LA PAUVRETE Avant de présenter les résultats en matière de mesure de la pauvreté et de l exclusion sociale il convient de rappeler que : - La définition de la

Plus en détail

Un contexte de précarisation des locataires

Un contexte de précarisation des locataires 3 Un contexte de précarisation des locataires Comparés à la moyenne nationale, les revenus des ménages bourbonnais restent peu élevés. En effet, avec un revenu déclaré médian de 17 526 par unité de consommation,

Plus en détail

LA pauvreté a légèrement baissé en France entre 1996 et Le seuil

LA pauvreté a légèrement baissé en France entre 1996 et Le seuil De 1996 à 2000, une baisse de la pauvreté monétaire qui s estompe Fabien Dell, Nadine Legendre (Insee) LA pauvreté a légèrement baissé en France entre 1996 et 2000. Le seuil de pauvreté monétaire relative

Plus en détail

Chapitre 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE

Chapitre 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE Chapitre 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 83 II. LISTE DES TABLEAUX... 83 III. PRESENTATION... 84 IV. METHODOLOGIE... 84 V. SOURCES DE DOCUMENTATION... 84 Chapitre 5

Plus en détail

FOCUS Les travailleurs faisant appel à l aide du CPAS

FOCUS Les travailleurs faisant appel à l aide du CPAS FOCUS Les travailleurs faisant appel à l aide du CPAS Numéro 6 - Décembre 2013 1. Introduction Avoir un emploi rémunéré est la meilleure garantie de ne pas sombrer dans la pauvreté. Le travail n'offre

Plus en détail

La pauvreté : concepts et mesures

La pauvreté : concepts et mesures La pauvreté : concepts et mesures Pas de définition unique et consensuelle consensuelle de la pauvreté et de l exclusion sociale Pauvreté Les concepts de pauvreté et d exclusion sociale Une définition

Plus en détail

FOCUS «Hommes et femmes au CPAS»

FOCUS «Hommes et femmes au CPAS» FOCUS «et femmes au CPAS» Numéro 14 Mars 2016 1. Introduction L égalité hommes femmes est un principe fondamental des sociétés démocratiques modernes qui est garanti par la Constitution. Depuis la conférence

Plus en détail

Une étude scientifique approfondie identifie les conditions de vie réelles des personnes sans abri et des personnes en séjour irrégulier

Une étude scientifique approfondie identifie les conditions de vie réelles des personnes sans abri et des personnes en séjour irrégulier Cabinet du Secrétaire d'etat à l'intégration sociale et à la Lutte contre la Pauvreté Philippe COURARD Cabinet de la Ministre des PME, des Indépendants, de l'agriculture et de la Politique scientifique

Plus en détail

Niveau de vie et revenu arbitrable des bénéficiaires de revenus minima garantis

Niveau de vie et revenu arbitrable des bénéficiaires de revenus minima garantis 15 Niveau de vie et revenu arbitrable des minima garantis Tandis que le niveau de vie médian de la population de France métropolitaine s élève à 1 540 euros par mois en 2011, la moitié des personnes vivant

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 septembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 septembre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 septembre 2015 Légère baisse du chômage Chiffres du marché du travail 2e trimestre 2015 Le taux de chômage selon les définitions de Bureau international du Travail

Plus en détail

Précarité énergétique des ménages dans leur logement sur la Communauté d Agglomération du Bocage Bressuirais

Précarité énergétique des ménages dans leur logement sur la Communauté d Agglomération du Bocage Bressuirais Précarité énergétique des ménages dans leur logement sur la Communauté d Agglomération du Bocage Bressuirais Novembre 2013 1. Carte d identité du territoire Nombre d habitants (2008) : 69 000 (soit 19%

Plus en détail

La fracture digitale se résorbe: 10% de ménages en plus sur la toile

La fracture digitale se résorbe: 10% de ménages en plus sur la toile DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 29 octobre 2007 La fracture digitale se résorbe: 1 de ménages en plus sur la toile 67% des ménages belges possèdent un ou plusieurs

Plus en détail

Parce qu elle est multiforme, la pauvreté peut

Parce qu elle est multiforme, la pauvreté peut Familles et pauvreté : aspects statiques et dynamiques Jean-Paul Lorgnet Jérôme Pujol INSEE Division Revenus et patrimoine des ménages. Mots clés : Pauvreté Pauvreté monétaire Familles pauvres. Parce qu

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 30 septembre 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 30 septembre 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 30 septembre 2013 Légère embellie sur le marché du travail? Chiffres du marché du travail deuxième trimestre 2013 67,5% des 20-64 ans exercent un emploi. Ce pourcentage

Plus en détail

Introduction. 5. Revenu des familles et des ménages. Caractéristiques des ménages et des logements.

Introduction. 5. Revenu des familles et des ménages. Caractéristiques des ménages et des logements. Introduction Au cours des années, le Québec a structuré son territoire en trois paliers pour faciliter la gestion de son aménagement et de son développement. Le niveau de base regroupe près de 1 600 entités

Plus en détail

Evolution de la situation sociale et de la Protection sociale en Belgique

Evolution de la situation sociale et de la Protection sociale en Belgique Evolution de la situation sociale et de la Protection sociale en Belgique Monitoring de la situation sociale en Belgique et des progrès réalisés par rapport aux objectifs sociaux et aux priorités du Programme

Plus en détail

L e travailleur pauvre, outre la faiblesse fréquente de

L e travailleur pauvre, outre la faiblesse fréquente de L e travailleur pauvre, outre la faiblesse fréquente de ses revenus d activité, vit souvent dans un ménage plus grand que la moyenne, où il est le seul à travailler. Les revenus du ménage ne permettent

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014 La pauvreté et le bien-être en Belgique Chiffres de la pauvreté selon l'enquête SILC Le risque de pauvreté reste stable autour de 15% en Belgique ; 21%

Plus en détail

Une information courte, pertinente, transmise en priorité

Une information courte, pertinente, transmise en priorité CSL Préface Une information courte, pertinente, transmise en priorité Le CSL flash renforce l éventail des newsletters que la Chambre des salariés consacre aux thèmes juridiques, socioéconomiques, liés

Plus en détail

Une approche multidimensionnelle de la pauvreté dans les quartiers prioritaires

Une approche multidimensionnelle de la pauvreté dans les quartiers prioritaires Une approche multidimensionnelle de la pauvreté dans les quartiers prioritaires L es cinq nouveaux quartiers prioritaires de la politique de la ville regroupent près de 13 000 habitants, soit 13 % de la

Plus en détail

Quel lien entre statut dans l emploi et statut dans le logement?

Quel lien entre statut dans l emploi et statut dans le logement? Septembre 2016 Quel lien entre statut dans l et statut dans le logement? Clément PAVARD ANIL / 2, boulevard Saint Martin 75010 Paris Tél. : 01 42 02 05 50 email : anil@anil.org internet : anil.org Cette

Plus en détail

Les working poor en Suisse

Les working poor en Suisse Analyses socio-économiques Travailler et être pauvre Les working poor en Suisse Ampleur du phénomène et groupes à risque d après l Enquête suisse sur la population active 2003 (ESPA) Neuchâtel, 2004 Nous

Plus en détail

TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD

TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD Portrait de la population du Centre-Sud Avril 2015 Source : Statistique Canada Avertissement Les données indiquées sont pour 2011, sauf mention contraire. Les données

Plus en détail

Portraits démographiques. Profil des familles de la ville de Montréal

Portraits démographiques. Profil des familles de la ville de Montréal Portraits démographiques Profil des familles de la ville de Montréal Ce document est produit à partir des plus récentes statistiques disponibles au moment de la publication. Les données mises à jour seront

Plus en détail

SELON l enquête Revenus fiscaux 2005, le niveau de vie moyen mensuel

SELON l enquête Revenus fiscaux 2005, le niveau de vie moyen mensuel Pascal Chevalier, Jérôme Pujol (Insee) SELON l enquête Revenus fiscaux 2005, le niveau de vie moyen mensuel des individus est de 1550 euros. La moitié des individus ont un niveau de vie inférieur à 1360

Plus en détail

CHAPITRE 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE

CHAPITRE 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE CHAPITRE 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE 1.Présentation... 1 2.Méthodologie... 2 3.Sources de documentation... 2 4.Definition des concepts... 3 5.Graphiques... 4 6.Tableaux... 5 Liste des graphiques Graphique

Plus en détail

Les visages de la précarité en France

Les visages de la précarité en France Les visages de la précarité en France Bousculons les idées reçues Avril 2012 A.T. Kearney Paris Sommaire Définition de la pauvreté et estimation du nombre de personnes concernées Quel sont les visages

Plus en détail

Constatations principales

Constatations principales Chapitre 7 Constatations principales Dépenses des ménages par Sylvie Jean Les dépenses des ménages nous renseignent sur leurs goûts, leurs besoins, leurs habitudes de consommation, mais aussi sur leur

Plus en détail

Niveau de vie et pauvreté des retraités

Niveau de vie et pauvreté des retraités Séance plénière 22 janvier 2014 Niveau de vie et pauvreté des retraités Secrétariat général du COR 1 1 ère partie Evolutions comparées du niveau de vie et de la pauvreté des actifs et des retraités d après

Plus en détail

Résultats de l enquête «Ménages logements 2002» Syndicat Intercommunal du Grand Nouméa

Résultats de l enquête «Ménages logements 2002» Syndicat Intercommunal du Grand Nouméa Résultats de l enquête «Ménages logements» Observatoire Urbain du Grand Syndicat Intercommunal du Le revenu des ménages du Le revenu moyen des ménages du est élevé car il atteint près de 375. F par mois.

Plus en détail

ETAT DU LOGEMENT SOCIAL A FIN Rapport d étude réalisé par l AORIF Et présentation faite à la fédération des Directeurs d Office

ETAT DU LOGEMENT SOCIAL A FIN Rapport d étude réalisé par l AORIF Et présentation faite à la fédération des Directeurs d Office ETAT DU LOGEMENT SOCIAL A FIN 2009 Rapport d étude réalisé par l AORIF Et présentation faite à la fédération des Directeurs d Office SOURCES Presse (Les Echos, Le Moniteur, Le Monde) ; Documents de l Union

Plus en détail

informations statistiques récentes n 36/ /09/2011

informations statistiques récentes n 36/ /09/2011 statnews informations statistiques récentes n 36/2011 29/09/2011 La reproduction ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Les conditions de vie des

Plus en détail

Evolutions récentes du niveau de vie et de la pauvreté des retraités

Evolutions récentes du niveau de vie et de la pauvreté des retraités CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 22 janvier 2014 à 14h30 «Niveau des pensions et niveau de vie des retraités» Document N 3 Document de travail, n engage pas le Conseil Evolutions

Plus en détail

Vers de nouveaux indicateurs de richesse CEP-L et ODC 12 juillet Approche monétaire et approches alternatives de la pauvreté

Vers de nouveaux indicateurs de richesse CEP-L et ODC 12 juillet Approche monétaire et approches alternatives de la pauvreté Vers de nouveaux indicateurs de richesse CEP-L et ODC 12 juillet 2006 Approche monétaire et approches alternatives de la pauvreté L approche monétaire et les approches alternatives de la pauvreté : un

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juin 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juin 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juin 2013 Les plus de 55 ans plus nombreux à avoir un emploi Chiffres du marché du travail premier trimestre de 2013 66,7% des 20-64 ans exercent un emploi. Ce pourcentage

Plus en détail

Portrait statistique Égalité. Un regard sur la MRC Deux-Montagnes

Portrait statistique Égalité. Un regard sur la MRC Deux-Montagnes Portrait statistique Égalité Un regard sur la MRC Deux-Montagnes Portrait statistique Égalité : Un regard sur la MRC Deux-Montagnes Note : À moins d indication contraire, les données statistiques présentées

Plus en détail

Germain Dulac Ph.D. N 1. Les pères monoparentaux au Québec : un portrait statistique

Germain Dulac Ph.D. N 1. Les pères monoparentaux au Québec : un portrait statistique Germain Dulac Ph.D. N 1 Les pères monoparentaux au Québec : un portrait statistique Montréal, 1er mai 2008 Les pères monoparentaux au Québec : un portrait Page 2 Table des matières LA MONOPARENTALITÉ AU

Plus en détail

Niveau de vie et pauvreté des agriculteurs. Eric Seguin, Magda Tomasini, Insee

Niveau de vie et pauvreté des agriculteurs. Eric Seguin, Magda Tomasini, Insee Niveau de vie et pauvreté des agriculteurs Eric Seguin, Magda Tomasini, Insee Plan I Sources disponibles II Le niveau de vie III Pauvreté monétaire IV Pauvreté en conditions de vie V Patrimoine Page 2

Plus en détail

3.1 Profil des locataires

3.1 Profil des locataires 3.1 Profil des locataires Quatre ménages réunionnais sur dix sont locataires d un logement dans le secteur libre ou le parc social, (définitions) soit une proportion en légère hausse par rapport à 26 (43

Plus en détail

Le patrimoine des Français

Le patrimoine des Français https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/dossiers/patrimoine/le-patrimoine-des-francais Le patrimoine des Français Les difficultés statistiques pour évaluer le patrimoine sont plus importantes que

Plus en détail

Pauvreté et privations matérielles des enfants en Suisse enfants vivent dans un ménage à faible revenu

Pauvreté et privations matérielles des enfants en Suisse enfants vivent dans un ménage à faible revenu Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 18.11.2016, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-1612-30 Pauvreté et

Plus en détail

Les revenus et la pauvreté des personnes âgées. OCDE, «Panorama des pensions 2013», chapitre 5

Les revenus et la pauvreté des personnes âgées. OCDE, «Panorama des pensions 2013», chapitre 5 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 22 janvier 2014 à 14h30 «Niveau des pensions et niveau de vie des retraités» Document N 14 Document de travail, n engage pas le Conseil Les revenus

Plus en détail

Table des matières 1. CARACTÉRISTIQUES SOCIODÉMOGRAPHIQUES ET SOCIO- ÉCONOMIQUES 4

Table des matières 1. CARACTÉRISTIQUES SOCIODÉMOGRAPHIQUES ET SOCIO- ÉCONOMIQUES 4 Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Direction de la planification et de l évaluation Février 2008 Analyse et rédaction : Daniel Lalonde Traitement statistique : Nathalie Ouellet Serge

Plus en détail

La (r)évolution numérique en Belgique en 2009

La (r)évolution numérique en Belgique en 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 9 février 21 La (r)évolution numérique en Belgique en 29 La révolution numérique ne cesse d avancer en Belgique : 71% des ménages

Plus en détail

Portrait statistique Égalité. Un regard sur la MRC Les Pays-d en-haut

Portrait statistique Égalité. Un regard sur la MRC Les Pays-d en-haut Portrait statistique Égalité Un regard sur la MRC Les Pays-d en-haut Portrait statistique Égalité : Un regard sur la MRC Les Pays -d en-haut Note : À moins d indication contraire, les données statistiques

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2014 L'emploi est stable, mais le taux de chômage reste élevé Chiffres du marché du travail premier trimestre de 2014 67 % des 20 à 64 ans occupaient un emploi,

Plus en détail

«BAROMÈTRE SOCIAL 2010» RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS

«BAROMÈTRE SOCIAL 2010» RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS «BAROMÈTRE SOCIAL 2010» RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS Bruxelles est caractérisée par une importante concentration de la pauvreté dans les quartiers fortement peuplés du croissant pauvre au centre de la ville,

Plus en détail

Communauté locale des Jardins-Fleuris (C-6) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1

Communauté locale des Jardins-Fleuris (C-6) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 Communauté locale des Jardins-Fleuris (C-6) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Démographie La communauté locale des Jardins-Fleuris de

Plus en détail

PROFIL SOCIODÉMOGRAPHIQUE. Recensement Arrondissement. du Sud-Ouest. Édition novembre 2017

PROFIL SOCIODÉMOGRAPHIQUE. Recensement Arrondissement. du Sud-Ouest. Édition novembre 2017 PROFIL SOCIODÉMOGRAPHIQUE Recensement 2016 Arrondissement du Sud-Ouest Édition novembre 2017 Ce profil sociodémographique a comme principale source d information le recensement de la population de Statistique

Plus en détail

Observatoire départemental de l habitat du Doubs

Observatoire départemental de l habitat du Doubs Note de conjoncture - N 20 - Août 2017 Habitat Observatoire départemental de l habitat du Doubs Demande et attribution de logements sociaux dans le Doubs Bilan au 1 er janvier 2016 La loi égalité citoyenneté

Plus en détail

Évaluation du programme «Habiter Mieux» De 2011 à 2013

Évaluation du programme «Habiter Mieux» De 2011 à 2013 Évaluation du programme «Habiter Mieux» De 2011 à 2013 Région Nord - Pas de Calais Synthèse 30 juin 2014 SOMMAIRE I Le profil du public bénéficiaire II Les résultats - Les travaux réalisés - Les ingénieries

Plus en détail

Le parc locatif privé et ses bailleurs en 2013

Le parc locatif privé et ses bailleurs en 2013 Juillet 2016 Le parc locatif privé et ses bailleurs en 2013 Maxime CHODORGE - Clément PAVARD ANIL / 2, boulevard Saint Martin 75010 Paris Tél. : 01 42 02 05 50 email : anil@anil.org internet : anil.org

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2015 Chômage des jeunes en recul au premier trimestre de 2015 Chiffres du marché du travail premier trimestre de 2015 Au premier trimestre de 2015, 67,4 % des

Plus en détail

Monoparentalité = femme + pauvreté? Pistes de lutte contre la pauvreté des femmes monoparentales

Monoparentalité = femme + pauvreté? Pistes de lutte contre la pauvreté des femmes monoparentales Monoparentalité = femme + pauvreté? Pistes de lutte contre la pauvreté des femmes monoparentales 2013 Cette analyse est parue dans le Mensuel du Centre d Action Laïque ASBL Espace de Libertés N 424, décembre

Plus en détail

LES personnes qui, tout en ayant travaillé une partie de l année, vivent

LES personnes qui, tout en ayant travaillé une partie de l année, vivent Sophie Ponthieux, Émilie Raynaud (Insee) LES personnes qui, tout en ayant travaillé une partie de l année, vivent dans un ménage dont les revenus ne suffisent pas à offrir à ses membres un niveau de vie

Plus en détail

Portraits démographiques. Profil des familles de la ville de Montréal

Portraits démographiques. Profil des familles de la ville de Montréal Portraits démographiques Profil des familles de la ville de Montréal Ce document est produit à partir des plus récentes statistiques disponibles au moment de la publication. Les données mises à jour seront

Plus en détail

Rapport de Quelle est l importance de l écart salarial?

Rapport de Quelle est l importance de l écart salarial? Rapport de Quelle est l importance de l écart salarial? 1. Pour 2012, l écart salarial basé sur les salaires horaires bruts des travailleurs à temps plein et à temps partiel tous secteurs confondus s élève

Plus en détail

personnes sous le seuil de pauvreté en Midi-Pyrénées

personnes sous le seuil de pauvreté en Midi-Pyrénées 400 000 personnes sous le seuil de pauvreté en Midi-Pyrénées Auteurs : Christophe Bordet, Claire Boré Avec une personne sur sept vivant sous le seuil de pauvreté, Midi-Pyrénées est un peu plus concernée

Plus en détail

Caractéristiques de la population

Caractéristiques de la population Chapitre 2 Caractéristiques de la population Issouf Traoré Institut de la statistique du Québec Direction des statistiques de la santé Introduction Ce chapitre décrit la population de l Enquête québécoise

Plus en détail

Quand le travail n empêche plus d être d

Quand le travail n empêche plus d être d Quand le travail n empêche plus d être d pauvre! Contexte Décembre 2004, recherche sur l état de la pauvreté à Montréal: 514 000 personnes pauvres Meilleure connaissance de la situation: recherche sur

Plus en détail

2. Les régions administratives

2. Les régions administratives 16 2. Les régions administratives 2.1 La structure de la population par âge Le se subdivise en 17 régions administratives dont la plus populeuse, la région de, compte 1 775 845 habitants en 1996, et la

Plus en détail

Les femmes des quartiers prioritaires

Les femmes des quartiers prioritaires 67 Les femmes des quartiers prioritaires Eléments démographiques et situation sur le marché du travail Les femmes sont légèrement plus nombreuses que les hommes dans les quartiers prioritaires. La monoparentalité

Plus en détail

Approche de l Union Européenne Stratégie Europe 2020: Nouvel indicateur de pauvreté et d'exclusion sociale

Approche de l Union Européenne Stratégie Europe 2020: Nouvel indicateur de pauvreté et d'exclusion sociale Séminaire International Justice sociale et lutte contre l exclusion dans un contexte de transition démocratique Approche de l Union Européenne Stratégie Europe 2020: Nouvel indicateur de pauvreté et d'exclusion

Plus en détail

Les retraités dans les enquêtes Budget de Famille INSEE

Les retraités dans les enquêtes Budget de Famille INSEE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du mardi 27 juin 2006 à 9 h 30 «Evolution des pensions, minimums et niveau de vie des retraités» Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Rapport de présentation

Rapport de présentation 1 Les évolutions socio-démographiques 1.1 Une population en forte hausse... Avec 1 584 habitants en 2009, LOCQUELTAS constitue la 4ème commune la plus peuplée de l EPCI 1, derrière Grand-Champ, Colpo et

Plus en détail

LES FAMILLES ET LES ENFANTS AU QUÉBEC. Principales statistiques

LES FAMILLES ET LES ENFANTS AU QUÉBEC. Principales statistiques LES FAMILLES ET LES ENFANTS AU QUÉBEC Principales statistiques Avril 2004 1 PRODUCTION : Direction de la recherche, de l évaluation et de la statistique (volet Famille) Ministère de l Emploi, de la Solidarité

Plus en détail

Les inégalités de niveau de vie sont plus fortes parmi les chômeurs

Les inégalités de niveau de vie sont plus fortes parmi les chômeurs Les inégalités de niveau de vie sont plus fortes parmi les chômeurs Éric Seguin* Le niveau de vie d une personne dépend de ses revenus personnels, mais aussi des ressources du ménage dans lequel elle vit,

Plus en détail

Portrait de la population de 65 ans et plus. Agglomération de Montréal

Portrait de la population de 65 ans et plus. Agglomération de Montréal Agglomération de Montréal Septembre 2011 La population de 65 ans et plus Répartition de la population de 65 ans et plus selon le groupe d âge, agglomération de Montréal,2006 1 Répartition de la population

Plus en détail

SONDAGE CLIENTELE TOURISME WALLON

SONDAGE CLIENTELE TOURISME WALLON SONDAGE CLIENTELE TOURISME WALLON Bilan novembre 2013 > janvier 2014 Rapport complet 17 février 2014 Ce baromètre est réalisé par l Observatoire du Tourisme wallon, en collaboration avec la société Expansion

Plus en détail

1,2 millions d enfants de moins de 18 ans. vivent dans une famille recomposée

1,2 millions d enfants de moins de 18 ans. vivent dans une famille recomposée CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 avril 2012 à 9h30 «Parcours de vie, activité professionnelle et retraite» Document N II-3 Document de travail, n engage pas le Conseil 1,2 millions

Plus en détail

NOTE METHODOLOGIQUE. L indice de confiance des consommateurs. Cette note méthodologique est tirée du site internet de la BNB :

NOTE METHODOLOGIQUE. L indice de confiance des consommateurs. Cette note méthodologique est tirée du site internet de la BNB : NOTE METHODOLOGIQUE L indice de confiance des consommateurs Cette note méthodologique est tirée du site internet de la BNB : www.nbb.be 1. Contexte La méthodologie et le questionnaire utilisés pour établir

Plus en détail

Répartition des salaires

Répartition des salaires Figure 1 ci-dessous présente la répartition des salaires en. En équivalent mensuel (salaire annuel divisé par 1), la moitié des salaires se situent entre 1 et par mois. Un tiers des répondant.e.s touchent

Plus en détail

Portrait statistique Égalité. Un regard sur la MRC Thérèse-De Blainville

Portrait statistique Égalité. Un regard sur la MRC Thérèse-De Blainville Portrait statistique Égalité Un regard sur la MRC Thérèse-De Blainville Portrait statistique Égalité : Un regard sur la MRC Thérèse-De Blainville Note : À moins d indication contraire, les données statistiques

Plus en détail

Version corrigée page 2 : modification en italique T1 : modification en italique ( , 10:30)

Version corrigée page 2 : modification en italique T1 : modification en italique ( , 10:30) Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Version corrigée page 2 : modification en italique T1 : modification en italique (27.11.2008, 10:30) Communiqué de presse Embargo:

Plus en détail

Rhônalpins arrivés de l étranger en 5 ans, selon le pays de provenance

Rhônalpins arrivés de l étranger en 5 ans, selon le pays de provenance Migrations résidentielles de la Suisse vers Rhône-Alpes Fiche 01* 06 10 On peut appréhender la population d «origine suisse» vivant en Rhône- Alpes selon trois critères : la nationalité, le lieu de naissance

Plus en détail

Portrait socioéconomique de la MRC de Deux-Montagnes

Portrait socioéconomique de la MRC de Deux-Montagnes Portrait socioéconomique de la MRC de Deux-Montagnes Amar Dehiles Économiste Emploi-Québec - Direction régionale des Laurentides 21 octobre 2015 DPPIMT 1 Plan de la présentation Données démographiques

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 septembre 2017

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 septembre 2017 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 septembre 2017 Un tiers de nos dépenses consacré au logement Les dépenses moyennes des ménages belges en 2016 Un tiers du budget du ménage était consacré au logement

Plus en détail

Insee en bref. Pour comprendre... La mesure de la pauvreté

Insee en bref. Pour comprendre... La mesure de la pauvreté Insee en bref Pour comprendre... La mesure de la pauvreté Comment mesure-t-on la pauvreté? Pourquoi la mesure de la pauvreté monétaire ne suffit pas? À quoi sert la mesure de la pauvreté? Comment mesure-t-on

Plus en détail

CLE de Lévis 1200, boul. Alphonse-Desjardins bureau 200. Lévis. Direction régionale 5130, boul. de la Rive-Sud bureau 300 Lévis.

CLE de Lévis 1200, boul. Alphonse-Desjardins bureau 200. Lévis. Direction régionale 5130, boul. de la Rive-Sud bureau 300 Lévis. territoire de la CLE de Lévis 1200, boul. Alphonse-Desjardins bureau 200 Lévis Lévis Direction régionale 5130, boul. de la Rive-Sud bureau 300 Lévis GH 132 Saint-Joseph-de-la- Pointe-de-Lévy DESJARDINS

Plus en détail