Le magazine de la filière électriquemagazine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le magazine de la filière électriquemagazine"

Transcription

1 Le magazine de la filière électriquemagazine N 69 - JUIN-JUILLET ISSN Profession installateur/ prescripteur Estuaire Électricité : qualité et service compris! Profession fabricant Aiphone : l avenir passe par le service Profession négociant Partelec dans la dynamique de l excellence Technologie La domotique bascule dans l ère des services Produits et nouveautés Luxomatic de B.E.G. monte en gamme

2

3 SOMMAIRE JUIN-JUILLET 2014 n Éditorial 5 «Domotique : l avant et l après Smartphone» 26 6 Les actualités de la filière 6 Câble téléphonique PTT 288 : la solution cuivre 6 Écoconditionnalité : les entreprises accélèrent 7 Trilux publie deux catalogues en juin 8 Thorn : lumières extérieures NICE TRUNCK : à la rencontre des électriciens 12 Philips, parrain et sponsor de l Année internationale 12 Promotelec : Mementos 14 Forum foudre 2014 : Dehn confirme sa position d expert 16 La parole à 16 Approche juridique : quelles garanties couvrent 18 Profession installateur/prescripteur 18 Les pieuvres électriques de Kit Electric 19 Estuaire Électricité : qualité et service compris! 20 Profession fabricant 20 PM Plastic Materials : une offre respectueuse 21 Yokis s appuie sur la force commerciale d Urmet 22 Aiphone : l avenir passe par le service 23 La Supply Chain made in Daumesnil 24 Legrand : prêt pour le rebond avec sa nouvelle stratégie 26 Thorn renforce son positionnement produits 28 Profession négociant 28 Partelec dans la dynamique de l excellence 29 Réglementation 29 Norme NF C : précisions 30 Technologie 30 La domotique bascule dans l ère des services 34 Solution technique 34 Choisir et installer sa solution de vidéophonie 36 Chantier L Athénée de Bordeaux sous les feux de la rampe 37 Contrôle d accès biométrique à la porte 38 Avec leurs supports de câbles, CES, Tolmega 40 Bâtiment tertiaire Atlantis éclairé par Eva Lighting 42 Produits et nouveautés 42 Luxomatic de B.E.G. monte en gamme 44 Kyoritsu K6315 : l analyseur de puissances et de qualité 46 Nouvelle gamme KNX tertiaire : Hager complète 48 FLIR : la thermographie IR, simple, accessible 49 HellermannTyton - SpotClip-Box lauréat du label 50 CAE - La fibre pour tous 52 Klauke Micro : «Sertir du bout des doigts.» 54 Agenda et index 54 Agenda 54 Index des entreprises et organismes cités Ce numéro comporte une carte de France des grossistes jetée au centre - n 69 - Juin-Juillet

4

5 ÉDITO «Domotique : l avant et l après Smartphone» SDP Dans le cadre de ses travaux, Ignes incite les industriels de la filière électrique à faire connaître et reconnaître les atouts des solutions domotiques dans les bâtiments. Exemple concret de cette volonté, les Matinales du smart home sont autant de réunions qui, depuis deux ans, contribuent au partage des informations et des différentes visions de la domotique au sein de la filière électrique et avec ses partenaires. Objectif : se rencontrer, construire une approche commune, et surtout, faciliter la compréhension des technologies et des marchés par les différents interlocuteurs. Voilà pourquoi nous travaillons tous à la convergence de nos approches. Aujourd hui, la domotique n est plus anachronique par rapport à l idée que l on se fait de l installation électrique! Je crois beaucoup en la démonstration de nos solutions, afin de prouver à quel point l automatisation des fonctions du bâtiment est devenue à la fois simple et efficace. La domotique a trop souvent été montrée et classée comme une technologie complexe et élitiste. Il nous appartient aujourd hui de montrer le vrai visage des nouvelles offres. L utilisation communément répandue du Smartphone et des terminaux mobiles marque un tournant. On peut à présent parler d un avant et d un après Smartphone, car cet outil porteur de services constitue un véritable levier. Levier par lequel chacun prend conscience à sa façon des nouvelles possibilités offertes. D où une plus grande compréhension des atouts du numérique par le grand public, en particulier au service du logement. Cependant, les terminaux mobiles restent un complément et ne remplacent pas pour autant les interfaces de commande traditionnelles. Outre le tournant marqué par le Smartphone, le déploiement des équipements connectés marquera une seconde étape importante dans la généralisation de la domotique. En effet, la connectivité Internet au service des équipements électriques, notamment du tableau, appuiera plus encore la convergence en marche, entre électricité et numérique! Bruno Barlet, Vice-président d Ignes - n 69 - Juin-Juillet

6 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Câble téléphonique PTT 288 : la solution cuivre très haut-débit et triple play Avec le lancement de son nouveau câble PTT 288, ID Câbles, filiale de TKH Group, complète son offre de câbles téléphoniques. Destiné au câblage vertical des colonnes montantes, le PTT 288 est la solution cuivre très haut-débit et triple play (Internet, téléphonie et télévision) des immeubles et des bâtiments. Ses caractéristiques s établissent comme suit : sa gaine LSZH (Low Smoke Zero Halogen, à faible dégagement de fumée, absence d halogène) permet d installer ce câble tant en extérieur qu en intérieur. En outre, ce câble PTT 288, conforme aux normes UTE C (câbles à isolation polyoléfine à usage ID Câbles extérieur pour les réseaux locaux) et UTE XP C (câbles multipaires utilisés dans les réseaux de télécommunication à haut-débit), permet d assurer le raccordement entre le répartiteur de bâtiment (c est-à-dire le câble d arrivée de l opérateur) et les répartiteurs de distribution (ou de l étage). Par ailleurs, ce câble est non-propagateur de l incendie (Fire retardant, selon la norme NF C ), limitant ainsi les risques pour les personnes et pour les installations. Enfin, il est disponible en 8, 14 et 28 paires : le câble PTT 288 répond ainsi aux contraintes de débit et de distance au sein d un bâtiment. Écoconditionnalité : les entreprises accélèrent leurs demandes de qualification RGE À quelques semaines du 1 er juillet 2014, date butoir obligeant les entreprises à disposer de la qualification RGE lorsqu elles abordent des chantiers de rénovation énergétique ouvrant droit à crédit d impôt (Éco-PTZ), les demandes affluent auprès de Qualibat, tandis que les décrets d application se font encore attendre. Alertés par leurs organisations professionnelles sur les risques de ne plus avoir accès aux chantiers des particuliers qui entreprendront des travaux de rénovation énergétique dans leur logement à compter du 1 er juillet prochain, date de l entrée en vigueur de l écoconditionnalité, les artisans et entreprises du bâtiment concernés mettent les bouchées doubles pour être reconnus garants de l environnement (RGE). Dans ce contexte, Qualibat fait face, depuis le début de l année, à un surcroît de son activité de qualification, dont l offre est constituée de trois signes de qualité : Éco-artisan, Pros de la performance énergétique et Qualibat mention Efficacité énergétique. Ainsi, Qualibat comptait, à la fin avril, plus de entreprises RGE. Parmi ces entreprises, on dénombre éco-artisans (Capeb) et pros de la performance énergétique (FFB), qui ont été intégrés, le 1 er janvier dernier, dans la nomenclature Qualibat parmi l ensemble des qualifications RGE. Plus significative encore est l explosion du nombre de demandes de qualifications RGE enregistrées depuis le début de l année. Près de demandes ont, en effet, été déposées dans les agences de Qualibat entre le 1 er janvier et le 30 avril dernier, contre sur la même période de Loin de se stabiliser, le nombre de demandes ne cesse de croître au fil des mois, passant de en janvier à près de pour le seul mois d avril Par ailleurs, les décrets sur l écoconditionnalité (encore attendus fin mai) vont accélérer la demande. Qualibat s apprête d ailleurs à mettre en place de nouveaux moyens pour faire face à tout nouvel accroissement de la demande de qualification, laquelle devrait aller en s amplifiant à l approche de la date butoir, sachant que de nombreuses entreprises attendent encore la publication de ces décrets officialisant l écoconditionnalité pour se lancer dans la démarche de qualification RGE. Qualibat estime que le cap des qualifications RGE devrait être atteint d ici à la fin de décembre En ajoutant les qualifications RGE délivrées par Qualifelec et Qualit EnR, la filière du bâtiment devrait compter entreprises RGE vers la fin de l année. Si la qualification RGE est nécessaire au 1 er juillet pour l Éco-PTZ (date d émission de l offre de prêt), la date est reportée au 1 er juillet 2015 pour la condition d obtention des CIDD (date du solde de la facture des travaux). BRÈVE Omerin division polycable propose un catalogue atypique Fabricant français de fils et de câbles à Andrézieux- Bouthéon (Loire), Omerin division polycable propose références, dont les plus courantes sont recensées dans un catalogue facile et rapide d accès de 265 pages. Atypique, ce catalogue rassemble les gammes de câbles basse tension, courants faibles, câbles informatiques et câbles industriels sous une même couverture. Chaque fiche produit présente l ensemble des caractéristiques du câble, les caractéristiques de l installation à prendre en compte ainsi que les options disponibles. L ouvrage précise les différents types de conditionnements proposés : Silibox (fûts cartonnés avec poignées de manutention brevetées), Roll n Pack (support et recharge brevetés), couronnes, tourets À la fin du catalogue, sont donnés les facteurs de conversion, caractéristiques de résistance chimique des matériaux, ainsi qu un rappel des principales normes produits relatives aux fils et câbles proposés. Ce catalogue est envoyé sur demande, mais aussi téléchargeable en intégralité ou consultable en ligne sur n 69 - Juin-Juillet 2014

7 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Trilux publie deux catalogues en juin Avec ces deux nouveaux catalogues, Trilux met l accent sur les LED tant en intérieur qu en extérieur. Au-delà de la simple présentation des produits, le fabricant développe quatre parties, véritables aides à la prescription : la première comprend les mises à jour de l ensemble des informations techniques et normatives ; une partie est dédiée aux LED : caractéristiques techniques, performance, fonctionnement sont rassemblés dans ces pages en relation avec l évolution de la technologie. Pédagogique, le texte s appuie également sur la réalité du marché et guide le lecteur afin de l aider à mieux comprendre les tenants et aboutissants de la LED, et ce, dans de nombreuses applications, avec l ambition d harmoniser les connaissances et le vocabulaire ; une autre s attache à la gestion d éclairage : avec près de 30 pages expliquant son rôle, son fonctionnement, les explications techniques précises et les caractéristiques de chaque système ; la dernière est consacrée au rythme circadien : près de 20 pages traitent de sa définition, de son rôle, de son fonctionnement et des données techniques détaillées des systèmes proposés. Le catalogue extérieur a été repensé et synthétisé pour proposer l essentiel des gammes, incluant, comme pour le catalogue intérieur, toutes les nouveautés produits y compris celles présentées au salon Light + Building de Trilux

8 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Thorn : lumières extérieures 2014 La dernière édition du catalogue Thorn sur les produits d éclairage extérieur vient de paraître. Plus de 160 pages présentent les nouveautés en matière d éclairage urbain, routier, illumination, piétonnier et balisage ; le fabricant y a même inclus les produits qui seront commercialisés en cours d année. À la fin du catalogue, un rappel sur les principes de base en matière d économies d énergies s appuie sur les solutions que le fabricant propose : réduction de puissance, détection de présence, systèmes de gestion centralisée, éclairage dynamique. Chaque produit est présenté sur plusieurs pages : en ouverture, une photo en pleine page du luminaire, suivie d exemples de réalisation, puis les caractéristiques techniques illustrées de nombreux schémas. BRÈVES Thorn Consuel : Jacques Wetzel réélu à la présidence Le 10 avril dernier, Jacques Wetzel a été réélu président du Consuel pour un troisième mandat. Partisan de la mise en œuvre de services pour la satisfaction des clients et des partenaires de la filière électrique, Jacques Wetzel est notamment à l initiative de la création des services Arc-en-ciel lancés à la fin de Ces services permettent aux installateurs professionnels d acheter leurs attestations de conformité sous format électronique, de les remplir en ligne, de les adresser par Internet à la délégation régionale du Consuel et de suivre l état d avancement de leurs dossiers sur leur espace personnalisé. À ce jour, près de la moitié des attestations de conformité sont désormais émises au format électronique. À présent, l application Arc-en-ciel mobile est disponible gratuitement sur l AppStore et sur Google Play. JNL septembre 2014 à Nantes Les prochaines Journées nationales de la lumière organisées par l Association française de l éclairage se tiendront les 22 et 23 septembre prochains à Nantes. Les grands thèmes abordés cette année porteront sur : - l éclairage et ses acteurs, composantes essentielles de la transition énergétique ; - la construction durable : l efficacité énergétique, moteur de la rénovation de l éclairage des bâtiments ; - le design et la conception en éclairage extérieur ; - les LED, une nouvelle donne ; - les quartiers et villes durables : l éclairage public dynamique et écoresponsable ; - le design et la conception en éclairage intérieur. Protection périmétrique : Siemens édite une brochure La protection périmétrique permet une identification précoce des intrus et la mise en œuvre de contre-mesures dès qu un danger s annonce. Elle permet d assurer la sécurité complète d un site (datacenters, aéroports, sites de traitement d eau, industries, entrepôts, centrales électriques ). Siemens division Building Technologies l intègre désormais à l ensemble de ses systèmes de gestion de sécurité et édite une brochure pédagogique sur le sujet. Celle-ci présente son approche globale depuis l analyse des risques jusqu à la mise en place de systèmes de surveillance électronique et de détection d intrusion. AGI accueille un nouveau commercial C est en région Nord-Picardie-Champagne- Ardennes que Pierre Cornet vient renforcer l équipe commerciale AGI. Il est notamment chargé de la visite des distributeurs en matériel électrique et des fournitures industrielles. Rappelons qu AGI présente sous différentes marques (dont e-robur et Robur) une gamme de vingt et une familles et de références. Les produits sont commercialisés par un réseau de distribution professionnelle sur l ensemble du territoire français, métropole et outre-mer n 69 - Juin-Juillet 2014

9 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Nice Trunck : à la rencontre des électriciens Nice propose des solutions complètes pour automatiser : portails, portes de garage, volets roulants, stores et sécurisation de votre maison avec des systèmes d alarme sans fil. Avec Nice, vous pouvez contrôler et gérer les automatismes pour portails, portes de garage, barrières levantes, stores et volets roulants, systèmes d alarme et d éclairage d un simple geste avec l écran tactile sans fil (Era Touch). Simples d'utilisation, de qualité, esthétiques, sécurisés, les systèmes Nice sont faciles à installer, grâce à une gamme de produits conviviale alliant innovation technologique et design incomparable. Aujourd hui Nice adopte une nouvelle stratégie pour offrir un service de proximité aux électriciens. L attention est mise sur la Distribution de Matériel Electrique. Cet été, Nice part à leur rencontre avec un véritable outil fonctionnel : une vitrine mobile pour faire connaitre toutes les gammes Nice. C est le Nice Trunck. La fidélisation des clients avec un programme dédié, le Nice center, fait également partie d un axe de développement stratégique. Nice

10 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE BRÈVES Honeywell ECC édite son premier catalogue distribution La nouvelle activité électrique de Honeywell ECC édite son premier catalogue. Cette édition 2014 donne accès aux solutions pour la gestion d énergie, la sécurité dans l habitat et l appareillage pour la rénovation. Le catalogue distribution électrique 2014 (64 pages) est un concentré des produits de la nouvelle offre : compteurs électriques, alarmes sans fil, détecteurs de mouvement, interrupteurs et projecteurs automatiques, carillons filaires ou sans fil, sonneries, radio MP3, appareillage électrique filaire ou sans pile, sans fil, détecteurs de monoxyde de carbone SVDI : Philippe Blin réélu à la présidence Le 3 avril dernier, Philippe Blin, par ailleurs dirigeant de l entreprise Astem RIE, a été réélu à l unanimité au poste de président de SVDI. Élu depuis six ans, Philippe Blin axe les actions de ce nouveau mandat de trois ans autour de deux priorités : continuer de relever les défis pour assurer la pérennité et le développement de SVDI et défendre les entreprises spécialisées en sécurité électronique des biens et des personnes. Loïc Heuzé, président du comité efficacité énergétique du Medef Directeur des relations extérieures de Delta Dore, Loïc Heuzé, sous mandat de la Fieec, vient d être nommé coprésident, avec la FFB, du comité efficacité énergétique, au sein du pôle développement durable du Medef. Dans sa mission, Loïc Heuzé représentera les professionnels des industries électriques, électroniques et de communication et portera la vision et les propositions de la Fieec sur l ensemble des enjeux de société qui nous font face : transition énergétique, efficacité énergétique, vieillissement de la population

11

12 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Philips, parrain et sponsor de l Année internationale de la lumière en 2015 Philips sera le premier parrain et sponsor de l Année internationale de la lumière en 2015 coordonnée par l Unesco. Dans ce cadre, Philips collaborera avec l Unesco et un grand nombre d organisations scientifiques afin de sensibiliser le public sur les possibilités de la lumière pour apporter des solutions dans les domaines de l énergie, l éducation, l agriculture, de la santé et du bien-être et l Année internationale de la lumière sont l occasion de présenter le potentiel des dernières innovations en matière d éclairage et d en faire bénéficier le public à la fois socialement et économiquement, tout en s attaquant au problème du changement climatique. Chef de file de la révolution LED, Philips apportera son soutien aux Nations unies pour communiquer sur le pouvoir de transformation de la lumière partout dans le monde. «En tant que parrain et sponsor, nous allons mettre à profit tout Promotelec : mementos notre savoir-faire en matière d éclairage à faible consommation d énergie et nos connaissances des bienfaits physiologiques et émotionnels de la lumière. Grâce aux technologies LED et à l éclairage numérique, les solutions actuelles sont plus économes, contrôlables et accessibles. La lumière est entrée dans l ère du numérique. Elle est désormais connectée aux réseaux, aux appareils et aux applications permettant aux individus et aux institutions de faire face aux grands défis mondiaux comme jamais auparavant», explique Harry Verhaar, chef des affaires publiques et gouvernementales chez Philips Lighting. Philips participera à de nombreuses activités au cours de l Année internationale de la lumière, notamment au programme Study after Sunset (étudier après le coucher du soleil), qui vise à promouvoir l usage de lampes solaires à LED portatives de haute luminosité dans les régions où l accès à une source de lumière est limité. Memento «Immeubles collectifs d habitation» Promotelec publie sa 10 e édition du memento de Immeubles collectifs d habitation Installations électriques des parties communes et des services généraux. Ce memento synthétise pour les parties communes d immeubles collectifs d habitation, les règles essentielles pour concevoir et réaliser une installation électrique respectant la norme NF C et comprend les dernières évolutions réglementaires. Illustré de nombreux tableaux et schémas, ce memento décrit également les règles de sécurité de locaux spécifiques TTC Memento Établissements recevant du public (ERP) Les ERP concernent tous les bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes sont admises : des magasins aux centres commerciaux en passant par les cinémas, les théâtres, les hôpitaux, les écoles et universités, les hôtels et restaurants, etc. Dans le cadre de ses missions d accompagnement des installateurs, prescripteurs et organismes de formation, l association Promotelec édite la 20 e édition du Memento Établissements recevant du public Installations électriques, intégrant les dernières évolutions réglementaires. Il s'agit d'une synthèse, pour les installations électriques, des règles de sécurité contre les risques d incendie et de panique dans tous les types d établissements recevant du public (EPR), selon l arrêté du 25 juin 1980 modifié. En complément, les professionnels du secteur y trouveront les recommandations de l association Promotelec en matière de sécurité TTC BRÈVES Schneider Electric et Lucibel s engagent pour l avenir d un site industriel français Schneider Electric et Lucibel se sont engagés ensemble sur l avenir du site industriel de la Société d appareillage électrique Gardy (SAEG), filiale de Schneider Electric située à Barentin (Haute-Normandie). Ce site fabrique actuellement de l appareillage électrique (disjoncteurs de branchement). Après l annonce, le 14 mars 2013, de l arrêt de la production sur le site de SAEG à horizon 2015, Schneider Electric avait convenu avec ses partenaires sociaux de la création d un groupe de projet paritaire visant à appréhender toutes les solutions possibles pour permettre la reconversion industrielle du site. Grâce au soutien apporté par la Région Haute-Normandie, ainsi qu aux conditions favorables d accueil proposées par Schneider Electric, Lucibel a exprimé son intérêt pour poursuivre sa croissance sur le marché des solutions LED en renforçant son implantation en France sur le site de Barentin. L engagement signé par les deux groupes prévoit la location par Schneider Electric à Lucibel d une partie du site pendant une période de trois ans. GE LIGHTING : éclairage intelligent à San Diego Plus de dollars d économie réalisée par an pour San Diego grâce à la nouvelle technologie d éclairage extérieur intelligent de GE Lighting. L éclairage du centre-ville historique sera assuré par une solution LED d éclairage extérieur GE Lighting contrôlée par la technologie sans fil LightGridTM de GE. Le nouveau système perpétue le style classique des luminaires traditionnels du quartier et permettra une meilleure efficacité énergétique et une économie de plus de dollars par an à la ville tout en offrant la possibilité de mesurer très précisément et en temps réel la consommation énergétique de chaque point lumineux lampes et luminaires seront remplacés par des systèmes LED. GE Ligting n 69 - Juin-Juillet 2014

13

14 ACTUALITÉS DE LA FILIÈRE Forum foudre 2014 : Dehn confirme sa position d expert Ateliers, visites et échanges techniques de qualité ont ponctué l édition 2014 du Forum foudre Dehn. Dehn Le rendez-vous annuel organisé par Dehn se déroulait cette année sur le site de production de la maison mère, en Allemagne. Échanges conviviaux, conférences techniques, ateliers et visites d usine ont permis à chacun de mieux comprendre l univers de la protection foudre et ses spécificités. Du 5 au 7 mai dernier, Dehn France organisait son 6 e Forum foudre. Le spécialiste de la foudre et des surtensions a fait bénéficier 40 professionnels de la filière d un programme dense en information, agrémenté d une visite du site de production Dehn et de ses laboratoires de tests et d essais situés en Allemagne, dans la région de Nuremberg. Chacun a pu participer aux conférences et ateliers techniques dispensés au cours du déplacement. Outre les interventions des experts Dehn, la parole était également donnée à des partenaires tels qu installateur et bureau de contrôle. Actif sur le marché depuis quinze ans À l occasion du Forum foudre, Dehn fêtait ses 15 ans de présence directe dans l Hexagone, au travers de sa filiale commerciale Dehn + Fils marque la publication du premier catalogue Dehn en français et le démarrage d un déploiement régulier sur le marché français. En 2004, la raison sociale devient Dehn France. C est aussi en 2004 que démarre l organisation de séminaires de formation, de journées techniques à l usine et la présence de Dehn à de nombreux salons nationaux. Dehn confirme son positionnement de spécialiste de la protection foudre et surtension. Dehn DehnCord, un parafoudre compact et souple pour boîtes d encastrement ou intégration directe dans l équipement électrique. «Dès 2005, l offre produit a été adaptée au marché français, explique Benoît Laugel, responsable de la filiale française. Par exemple, les parafoudres de type 1 sont adaptés au mini Iimp de la norme NF C , autre exemple avec le neutre à gauche. Les solutions en coffrets avec fusible intégré sont également développées à notre initiative. Nous avons aussi ouvert à nos clients les moyens de test de l usine pour la validation de solutions innovantes comme le montage des parafoudres de type 1 en amont du différentiel dans la téléphonie mobile.» En 2008 Dehn s installe dans de nouveaux locaux, plus spacieux, toujours en périphérie de Strasbourg, et lance son premier Forum foudre. Très actif dans le domaine de la formation liée à la parution de la norme NF EN 62305, Dehn France obtient l agrément formation en «Parallèlement à la sortie du logiciel d analyse de risque foudre Dehn Support, ce sont à ce jour plus d une centaine d intervenants issus de bureaux d études ou de bureaux de contrôle, ainsi que de responsables sécurité et enfin un nombre important d installateurs foudre qui ont bénéficié de ces formations», explique Régis Reeb, responsable du marketing et de l équipe technique. Sur cette lancée, Dehn France organise sont premier Colloque foudre en 2012, afin de permettre à ses clients et partenaires la mise en œuvre des solutions de protection conformes aux exigences normatives européennes, mais également à celles de normes produits nationales. Cette même année, Dehn France marque une implication plus forte encore dans les études techniques liées au contexte des installations classées pour la protection de l environnement (ICPE) : «La demande de nos clients et partenaires nous a conduits à obtenir la certification Qualifoudre pour l ensemble des activités hormis l installation», souligne Regis Reeb. L année dernière, en 2013, soutenu par les moyens d études et de DAO de l usine, Dehn France a renforcé son offre de services, notamment pour les projets de bâtiments à risques élevés et nécessitant un haut niveau de sécurité. Parallèlement, la filiale s est engagée dans les travaux normatifs Afnor-UTE au sein des commissions TC 81 et TC 37 AB. Mise en œuvre et vérifications Plusieurs interventions portaient sur la mise en œuvre des solutions de protection foudre. Pascal Herfaut, responsable d affaires, représentait Actemium TelComTec, groupe Vinci Énergies, témoignait de l installation des parafoudres en milieu industriel n 69 - Juin-Juillet 2014

15 «Contre les effets directs de la foudre, nous utilisons des systèmes de capture raccordés à des prises de terre et contre les effets indirects, des parafoudres. Statistiquement et compte tenu de l emprise des réseaux, notamment basse tension et courants faibles, les effets indirects de la foudre sont plus nombreux. Et comme les équipements à protéger sont de plus en plus sensibles, la mise en place de parafoudres devient incontournable. L efficacité d un parafoudre, au-delà de ses performances intrinsèques, dépend aussi de la qualité de son installation. Car le câblage de raccordement a une importance majeure sur la tension résiduelle que voient les équipements. En cas de surtension liée à la foudre, fils et câbles se comportent comme des selfs plus que comme des résistances. L application de la règle des 50 cm permet de réduire au maximum cette tension résiduelle dans les câbles. Elle est pourtant peu appliquée dans la pratique. Le montage en série permet cependant d y parvenir et le câblage en V des parafoudres est préféré. À ce titre, les parafoudres Dehn dotés d une double cage sont assez pratiques pour un tel raccordement.» Pour leur part, Pierre Willemann et Jean- Jacques Renaud, de l Apave, et Benjamin Desplanques, d Ekium, présentaient également chacun à leur tour leur retour d expérience en matière de conformité de mise en œuvre des parafoudres sur les installations industrielles classées. «Nous constatons régulièrement que des installations sont définies selon des critères d esthétique ou d emplacement disponibles dans les tableaux. Dans d autres cas, les longueurs de conducteurs sont trop importantes, ou encore des conducteurs forment des boucles ou amorces de boucles sans oublier le cheminement commun de conducteurs parafoudres dans une même goulotte, qui induit un couplage inductif. Concernant la règle des 50 cm, il faut se rappeler qu il s agit d une méthode Un nouveau centre logistique mondial Non loin de son usine de production implantée à Neumarkt (Allemagne), Dehn a inauguré au début de 2014 son nouveau centre logistique mondial de m² pour un volume intérieur de m 3. Rappelons que Dehn emploie plus de salariés dans le monde, dont 150 se consacrent à la recherche et au développement des produits et solutions de protection foudre. Dehn Dehn DehnSolid, le parafoudre d une capacité de décharge maximale (200 ka) pour applications critiques. simplifiée visant à respecter la tenue aux chocs des matériels à protéger. En fait, le plus important consiste à s assurer que la tension résiduelle transmise au matériel n est pas supérieure à sa tenue aux chocs électriques. Outre cette condition, il est possible de déroger à cette règle en choisissant des parafoudres présentant un niveau de protection très bas et en évaluant les tensions induites sur les conducteurs de câblage.» Essais en direct et levée de doute En complément de la visite du site de production, les participants au Forum foudre ont pu cette année assister en direct à une série d essais réalisée dans le laboratoire d essais de Dehn. Ceux-ci portaient notamment sur les dispositifs de protection associés aux parafoudres de type 1. En effet, après la parution de la note de l Ineris de décembre 2013, de nombreuses questions concernant le dimensionnement des fusibles et des disjoncteurs associés aux parafoudres de type 1 sont apparues. Lors du Forum foudre, Dehn a tenté d apporter des éléments de réponses à ce sujet. Explication de Philippe Leloire : «Des essais de 12,5 ka [onde 10/350] réalisés dans notre laboratoire sur des fusibles gl/gg cylindriques 125 A et disjoncteurs de 80 A ont confirmé, conformément au tableau de la note de l Ineris et de la norme , que nous ne pouvons mettre en œuvre que des fusibles NH 00 associés au parafoudre de type 1, même pour des intensités Iimp de 12,5 ka [10/350].» Une vague de nouveautés Pour les participants, le Forum foudre est aussi l occasion de découvrir les nouveautés et les innovations Dehn. Voici présentés quelques produits tout juste lancés au catalogue : DehnCord : le parafoudre de type 2 souple et compact il s intègre facilement dans des boîtiers encastrables, dans un équipement ou au plus près des câbles. Similaire au DehnFlex, avec un haut pouvoir de décharge, il est testé en tant que parafoudre de type 2. Son utilisation est polyvalente : deux pôles pour la protection intégrale d un système monophasé (L, N, PE) ou un pôle pour un mode de protection différentiel L-N seulement. Il vise des applications ciblées telles que la protection des éclairages LED, par nature très sensibles aux surtensions d origine atmosphérique ou de manœuvre. Il comporte un dispositif de surveillance et un déconnecteur, afin de protéger l application sur toute sa durée de vie (indication visuelle de défaut). Plus largement, Dehn dispose de toute une gamme de modules permettant d éliminer ces risques appliqués à l éclairage LED ; bornes 200 ka : première mondiale Vient d être lancée par Dehn, toute une famille de bornes de déconnexion 200 ka (testées selon une onde 10/350). Cette nouvelle gamme est une réponse à un besoin des sites de production très sensibles ; DehnSolid : une capacité de décharge de 200 ka Parafoudre de type 1 doté actuellement du plus grand pouvoir d écoulement au monde, ce module offre un niveau de protection très bas (Up 2,5 kv) pour cette capacité de décharge. Il peut se monter directement sur un jeu de barres. Applications : militaire, systèmes de chauffage des pales d éoliennes, installations très exposées Michel Laurent - n 69 - Juin-Juillet

16 LA PAROLE À Approche juridique : quelles garanties couvrent l installateur électricien? D.R Entre la garantie de parfait achèvement et la garantie décennale, les installateurs sont confrontés à plusieurs types de situation. Le point avec maître Taransaud. Maître Taransaud Électro Magazine Quelles sont les assurances obligatoires pour un installateur électricien? M e Taransaud La loi instaure plusieurs garanties au bénéfice des maîtres d ouvrage et pour lesquelles les entrepreneurs sont tenus de souscrire des assurances. La première est la garantie de parfait achèvement, prévue par l article al. 2 du Code civil, à laquelle l entrepreneur est tenu pendant un délai d un an à compter de la réception de l ouvrage. Il n est pas possible de se soustraire à cette obligation, qui couvre les défauts de conformité et désordres signalés par le maître de l ouvrage : - soit au moyen de réserves mentionnées au procès-verbal de réception ; - soit par voie de notification écrite (mise en demeure par RAR), pour ceux révélés postérieurement à la réception (ainsi durant la période d un an, le maître d ouvrage peut signaler à l entrepreneur les défauts de conformité non révélés à la réception, mais qui sont apparus après et en obtenir la réparation). Dans le cadre de cette garantie, l entrepreneur et le maître de l ouvrage définissent ensemble les travaux à refaire ou à finir et les délais nécessaires. En l absence d un tel accord ou en cas d inexécution dans le délai fixé, les travaux peuvent, après mise en demeure restée infructueuse, être exécutés aux frais et risques de l entrepreneur défaillant. Qu est-ce que la garantie décennale? M e Taransaud La garantie décennale, instaurée par la loi Spinetta du 4 janvier 1978, prend le relais de la garantie de parfait achèvement pendant dix ans après la réception des travaux. Garantie : les points de vigilance «Il faut systématiquement vérifier les dates de validité de ses contrats et les plafonds de garantie. Ainsi, il faut s assurer que l enjeu financier du chantier entre dans le plafond de garantie, faute de quoi il est vivement conseillé de souscrire une assurance ponctuelle complémentaire. En outre, les contrats d assurance comportent beaucoup de «clauses-types» qui peuvent être négociées et dont le coût peut varier d une compagnie à une autre. Enfin, il faut impérativement faire signer pour tous les chantiers, les procès-verbaux de réception de travaux par les maîtres d ouvrage. Cela n est pas toujours fait, et les assurances savent parfaitement en jouer car leurs garanties ne commencent à courir qu à compter de la date de signature» Elle ne concerne que certaines catégories de professionnels, afin de protéger le maître d œuvre d un bâtiment et ses propriétaires des malfaçons constatées après la livraison du chantier, sur les équipements inséparables du gros œuvre. Elle n est donc pas systématique pour les installateurs électriciens. Mais ceux-ci peuvent être obligés de souscrire une assurance couvrant leur garantie décennale dans les cas suivants : mise en place des réseaux de distribution du courant électrique, installation de réseaux destinés au chauffage électrique, installation de VMC, installation d équipements de protection (par exemple contre les variations de tension ou la foudre ). La garantie doit également prendre en compte, selon les cas, la réalisation de tranchées, trous, saignées dans les murs et de raccords, ainsi que la pose de chapes de protection des installations, notamment pour le chauffage. Cette garantie décennale joue-t-elle même après la validation de l installation par le Consuel? M e Taransaud Bien sûr. L examen par le Consuel, qui ne concerne que certains travaux (installation électrique neuve ) est très formel, dans le sens ou l organisme ne fait que vérifier la véracité des informations déclarées par l installateur dans l attestation de conformité que celui-ci établit sous sa propre responsabilité. Les contrôles sur site ne sont pas systématiques. Et cette vérification n exonère nullement l installateur électricien de souscrire la garantie décennale. Qu en est-il de la garantie biennale? M e Taransaud La garantie biennale dite aussi «garantie de bon fonctionnement», est prévue par l article du Code civil. Elle concerne les menus ouvrages d une construction d habitation, c est-à-dire les éléments d équipements qui peuvent être enlevés sans détériorer leur support. Elle court à compter de la réception des travaux. Cela concerne par exemple les appareils mécaniques ou électriques tels que les appareils de ventilation, plaques électriques de cuisson ou chauffe-eau. Attention, certains travaux, qui peuvent sembler relever de la garantie biennale, ont néanmoins été jugés comme relevant de la garantie décennale, comme : une chaudière ou une installation de chauffage électrique, des appareils ménagers intégrés dans un bloc-cuisine Propos recueillis par Michel Laurent n 69 - Juin-Juillet 2014

17

18 XX PROFESSION INSTALLATEUR/PRESCRIPTEUR AVIS D UN PROFESSIONNEL Kit Electric Laurent Marchat Les pieuvres électriques de Kit Electric dans les boîtes étanches de BLM Sur son site de production de m², la société Kit Electric élabore les pieuvres électriques pour quelque quatre mille maisons par an et les installe dans les boîtes étanches de BLM Distribution. Un ensemble de produits parfaitement adaptés au marché de la construction. Entreprise d une quarantaine de salariés fondée en 1986 par Francis Laboute qui en est toujours le PDG, Kit Electric est une société (chiffre d affaires d environ 12 M ) de préfabrication d installations électriques en atelier, que l on appelle habituellement des pieuvres électriques. Celles-ci sont conçues à la demande : il suffit de fournir le plan précis de l habitation à équiper. Kit Electric est donc un préfabricateur d installations, un métier que l on désigne habituellement dans le langage courant par «pieuvriste». Il figure parmi la vingtaine de spécialistes en France qui fabriquent des pieuvres électriques pour une cible de clientèle où l on trouve tous les constructeurs de maisons individuelles. Un marché certes difficile aujourd hui, car le nombre de primo-accédants a fortement diminué : on s oriente davantage vers le marché du second accédant, celui qui vend son premier bien pour réaliser un second investissement plus conséquent. Concrètement, depuis l an passé, le volume de construction de pavillons baisse, mais les constructions sont plus conséquentes. La pose facile «Nous préfabriquons toute l installation électrique. Elle est ensuite vendue aux constructeurs de maisons individuelles (les CMIstes). Ceux-ci, font appel à leurs poseurs, à des sous-traitants ou à leurs propres équipes internes pour réaliser les installations électriques dans les pavillons de leurs clients, explique Laurent Marchat, le responsable de production de Kit Electric. Nous produisons environ quatre mille maisons par an.» Dans un premier temps, une force commerciale de sept personnes démarche les constructeurs, rapporte les différentes affaires et effectue le chiffrage du chantier. Dès que la commande du client est passée, le bureau d études de l entreprise se charge de la définition technique du dossier, dans le respect de la norme NF C : dessin et calcul des longueurs de fils, des longueurs de gaines et ce à l aide d un logiciel de dessin assisté par ordinateur développé Kit Electric Fileuse de gaine automatique. Câblage d une boîte. Kit Electric spécifiquement pour les besoins de Kit Electric. Le dossier technique est ensuite envoyé, via des moyens informatiques, sur les lignes de production, en l occurrence des machines à filer : ce sont des machines automatiques qui insèrent les fils dans des gaines à partir du plan technique élaboré par le bureau d études. «L atelier compte trois lignes de production fonctionnant en deux équipes de sept heures, précise Laurent Marchat. Nos machines permettent de satisfaire les besoins de seize à vingt-deux maisons par jour.» Dans les boîtes No-Air de BLM Si la filerie est automatisée, la partie qui se trouve en aval compte de nombreuses opérations manuelles de façon à satisfaire les spécificités des chantiers : dès lors, chaque chantier est étudié individuellement. On ne produit pas de série chez Kit Electric! Dès qu elles sortent des machines de production, les gaines sont prémontées dans les boîtes de dérivation fournies par BLM, puis chaque boîte est câblée par les électriciens. Enfin, elle est contrôlée, emballée, expédiée, pour finalement être mise dans les combles. Le choix de ces boîtes étanches est imposé par la nouvelle réglementation thermique, ce qui conduit Laurent Marchat à préciser : «Nous utilisons les boîtes pavillonnaires pour combles et faux plafonds No Air, donc étanches à l air et dédiées aux maisons BBC en tenant compte des contraintes réglementaires apportées par la réglementation RT 2012.» C est bien entendu le bureau d études qui fait le calcul du nombre de gaines et définit la taille des boîtes à utiliser. Selon Laurent Marchat, «Kit Electric a commencé à travailler avec BLM depuis une demi-douzaine d années, en fait dès les débuts de cette société». «BLM est une entreprise qui va de l avant et propose des produits adaptés à l évolution du marché, ajoute-t-il. Nous utilisons également toute la gamme de boîtes placo Multimat No Air de BLM (les boîtes d appareillage étanches à l air), qui servent à poser l appareillage : les interrupteurs, les prises, etc. Il est fait usage de boîtiers simples, de doubles postes, de triples postes, de points de centre DCL, de boîtes pavillonnaires» Des boîtes étanches à l air appelées à être encastrées dans les cloisons sèches. Au sein de Kit Electric, ces boîtes se trouvent stockées en grande quantité (entre et boîtes) dans la réserve de l usine. Finalement, celle-ci se réapprovisionne en quantité constante au début de chaque mois et réajuste le stock de chaque référence lorsque le niveau minimal est atteint. Jean-Claude Festinger n 69 - Juin-Juillet 2014

19 PROFESSION INSTALLATEUR/PRESCRIPTEUR Estuaire Électricité : qualité et service compris! SDP Xavier Courbe En 2007, l ex-responsable d affaires Xavier Courbe, accompagné de quatre professionnels, tous armés d une forte expérience en entreprise d installation, créent de toutes pièces Estuaire Électricité. Bien née, l entreprise havraise ne cesse depuis de se développer. Explications avec le gérant. Électro Magazine Comment peut-on, aussi rapidement et dans un contexte économique relativement tendu, créer de toutes pièces une entreprise aussi importante? Xavier Courbe Au départ, l équipe restreinte mais motivée par l aventure de cette nouvelle entreprise, a bénéficié tout de suite d une clientèle. Nous n étions pas nouveaux dans ce métier, et certains donneurs d ordres, qui appréciaient nos valeurs, nous ont immédiatement suivis. Ce furent tout d abord des bailleurs sociaux qui alimentèrent notre carnet de commandes pour la construction neuve et l entretien de logements. Le premier exercice affichait 600 K au bilan. Nous avons ensuite rapidement structuré l entreprise pour aborder le marché tertiaire des ERP qui, aujourd hui, représente 60 % de l activité. Nous travaillons aussi sur les chantiers de logements privés neufs collectifs et individuels. Aujourd hui, avec un effectif de 50 personnes, nous assurons un chiffre d affaires de 5,5 M. Comment faites-vous la différence sur le marché? Xavier Courbe Nous intégrons tous les services en interne et disposons de toutes les compétences. C est une clé importante sur le marché actuel. Nous disposons de deux personnes pour définir les structures des projets et les chiffrer, d un directeur de travaux chargé de la production et de trois conducteurs de travaux. De mon côté, j assure le relationnel clients. Avec cette organisation, nous nous affranchissons des chargés d affaires. Cela s explique par le fait qu Estuaire Électricité travaille beaucoup avec les majors du gros œuvre. De fait, les actions de démarchage restent très limitées. Nous faisons vivre une structure relativement «familiale» dont l'âge moyen des salariés est de 35 à 40 ans. Les décisions sont partagées et prises de façon collégiale. Une bonne ambiance et des compagnons motivés, qui ont envie d évoluer avec l entreprise, contribuent au bien-être et à la dynamique de chacun. Ils sont volontaires pour suivre régulièrement des formations, afin d être en phase avec les nouvelles technologies mises en œuvre sur les chantiers. Quelles sont vos valeurs? Xavier Courbe C est tout d abord le service aux clients. Par exemple, nous avons à cœur de respecter les délais des chantiers et surtout de rendre des procès-verbaux de réception sans aucune réserve. Ce challenge se repose pour beaucoup sur les épaules des chefs de chantier et conducteurs travaux. Globalement, nous faisons tout pour respecter le cahier des charges de chaque projet. C est capital. De tout cela découle un niveau de qualité des plus élevés. Enfin, notre maîtrise totale d un projet, sans aucune sous-traitance, est un atout incontestable aux yeux de nos clients. Comment vous inscrivez-vous dans l ambiance économique actuelle? Xavier Courbe Nous ne déplorons aucune perte de chiffre d affaires! Certes, jusqu en 2012, nos clients nous confiaient des chantiers de 200, voire 300 logements en une commande. Aujourd hui, le projet moyen tourne autour de 30 à 40 logements. Mais globalement, nous en traitons autant, car nous avons élargi notre périmètre d intervention géographique à un rayon de 100 kilomètres autour du Havre. Les marchés sont plus complexes, mais notre carnet de commandes reste complet pour les douze prochains mois. Nous sommes sereins et la société demeure rentable. Vous avez, il y a peu de temps, lancé une activité de confection de pieuvres. Pour quelle raison? Xavier Courbe Créée en 2011, l entreprise Pieuvres de l estuaire représente aujourd hui 20 % de notre activité. Notre futur bâtiment lui réservera un atelier dédié à son équipe de sept personnes. Nous réalisons des pieuvres en premier lieu pour nos propres besoins, mais aussi pour nos confrères installateurs. Les pieuvres comportent les courants forts, les courants faibles, la domotique, pour le résidentiel comme pour le collectif, jusqu au kit électrique complet pour l installateur. Avez-vous des projets de développement? Xavier Courbe Bien sûr! Mais pour cela, il nous faudra déjà mener à terme la réalisation de notre nouveau siège. Nous passerons ainsi de 800 à m² d atelier et de 320 à 450 m² de bureaux. Les travaux débuteront en septembre pour un emménagement dans le courant de l été de Ce bâtiment exemplaire sera le vecteur de notre image. À une échéance de cinq ans, nous envisageons de mieux nous structurer pour aborder la Normandie, en répondant vraiment à tous les dossiers, chose que nous ne faisons pas actuellement. Cela pourrait induire la réalisation de deux centres de travaux, par exemple à Caen et à Rouen. Ensuite, nous regardons l ouest parisien comme un marché potentiel sur lequel nos donneurs d ordres nous sollicitent beaucoup actuellement. Propos recueillis par Michel Laurent - n 69 - Juin-Juillet

20 PROFESSION FABRICANT PM Plastic Materials Laura Moscheni, responsable marketing. PM Plastic Materials : une offre respectueuse des personnes et de l environnement Sur la totalité du cycle de vie des produits, PM Plastic Materials applique une stratégie qui vise à réduire au maximum l impact environnemental des produits. Explications avec Laura Moscheni, responsable marketing. Électro Magazine Que signifie la protection de l environnement chez PM? Laura Moscheni Nous nous sentons responsables vis-à-vis de nos partenaires commerciaux, des installateurs qui mettent en œuvre nos produits, des utilisateurs de ces produits et, bien évidemment, de l environnement dans lequel nous vivons. Au sein de l entreprise, le respect de l environnement se pose en priorité absolue. Une priorité transcrite dans chaque phase du cycle de vie de nos produits : la conception, la production, l emballage, le transport, l utilisation et enfin le recyclage. Quels sont plus précisément vos engagements? Laura Moscheni Notre engagement pour la sauvegarde de l environnement vise des objectifs de plus en plus ambitieux. Il prévoit notamment un processus de production totalement écoresponsable, sans aucune émission de substance polluante. D ailleurs, l eau, l air, les déchets et les emballages sont gérés dans le cadre d un circuit fermé. Tout effluent est traité et recyclé sans impact sur l environnement. Nos objectifs visent la fabrication de produits recyclables à 100 %. Nos laboratoires mènent également une recherche constante sur l emploi de matières premières qui respectent les plus hauts standards en matière de sécurité. On peut ainsi affirmer que les produits au catalogue PM sont conformes aux attentes du règlement européen Reach. Mais nos produits vont plus loin encore : non seulement ils sont exempts des substances actuellement interdites, mais ils ne contiennent aucun des principes actifs qui, peut-être, ne seront plus autorisés dans l avenir. Ces substances, telles que des plastifiants, sont mentionnées dans la Candidate List. Nos tubes flexibles et rigides en PVC utilisent une formulation visant à respecter les plus hauts standards de durabilité. Nos formules sont green à 100 %. Cela signifie que PM n utilise pas de stabilisants ou d additifs dérivés des métaux lourds. PM n emploie pas non plus de colorants dangereux pour l homme et l environnement. Qu en est-il de votre offre à faibles émissions de fumées? Laura Moscheni PM dispose en effet d une offre large de produits écocompatibles : les conduits flexibles et rigides en polypropylène sont tous LSZH, c est-à-dire Low Smoke Zero Halogen. Ils représentent 80 % de notre production. Les tubes n émettent qu une très faible quantité de substances acides ou irritantes, bien au-dessous des niveaux de dangerosité, et n émettent pas du tout d acide chlorhydrique. En outre, les tubes PM n exhalent qu une quantité négligeable de fumées opaques, afin d assurer un niveau maximal de visibilité pour l intervention des équipes de secours en cas d incendie. Pour aller plus loin encore en matière de sauvegarde de l environnement et de protection des personnes, PM prévoit également le nec plus ultra de la sécurité avec les tubes 100 % LSZH. Il s agit de conduits en polypropylène écologique, préfilés avec des câbles qui sont aux aussi LSZH. Les produits LSZH sont efficaces parce qu ils réduisent les coûts d un sinistre et protègent les vies humaines. En cas d incendie, les tubes en PVC émettent des gaz corrosifs qui dégradent les équipements électriques. En revanche, les conduits en PP LSZH ne rejettent que très peu de ces gaz dangereux et ne représentent aucune menace pour les équipements. Vous luttez également contre les rayonnements électriques Laura Moscheni Effectivement, pour répondre aux demandes des bio architectures les plus exigeantes, PM a conçu FlexCab AntiRay, une gaine préfilée qui annule les champs électriques dûs à la tension d alimentation. Grâce à son fil de phase écranté d un revêtement en polyester et aluminium, FlexCab AntiRay protège contre la pollution électrique dans les locaux destinés au repos ou sensibles : chambres, hôpitaux, maisons de repos, crêches Et afin de pouvoir proposer un système entièrement écocompatible, nous avons créé des solutions de raccordement LSZH différentes. C est le cas des PM Block, étanches IP 65 et transparents, afin de vérifier la bonne jonction des tubes. PM Plastic Materials Du point de vue logistique, c est-à-dire en matière d emballage et de transport, quels sont vos engagements? Laura Moscheni PM utilise des emballages écoresponsables. Non seulement le film plastique sélectionné pour envelopper les rouleaux est totalement recyclable, mais il permet aussi des réduire les quantités utilisées de 25 % par rapport aux films plus traditionnels. Moins de matière plastique utilisée, c est aussi moins de déchets générés! Pour ce qui concerne le transport des produits, nous privilégions autant que possible la solution intermodale, contribuant ainsi à la réduction des émissions de CO 2 dans l atmosphère! Propos recueillis par Michel Laurent n 69 - Juin-Juillet 2014

Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités

Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités CERC Ile de France 22 novembre 2011 Jérôme Gatier, Directeur Plan Bâtiment Grenelle 1 Le Plan Bâtiment Grenelle : un pilotage inédit Mission d animation

Plus en détail

REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN

REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN Chaque jour, Rexel accompagne Quel que soit le secteur d activité, habitat, tertiaire ou industrie, Rexel accompagne les professionnels dans toute la France. Rexel

Plus en détail

Hager innove pour. l efficacité énergétique

Hager innove pour. l efficacité énergétique Hager innove pour l efficacité énergétique Le groupe Hager développe et commercialise des solutions accompagnées de multiples services pour la distribution sécurisée et intelligente de l énergie électrique

Plus en détail

c est simple quand on nous guide!

c est simple quand on nous guide! Pour un habitat adapté à chacun Vivre mieux chez soi, c est simple quand on nous guide! Confort au quotidien Accessible à tous, la domotique s'adapte à vos besoins et à votre mode de vie Des solutions

Plus en détail

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès!

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès! Devenez Expert Tertiaire Somfy Et engagez vous sur la voie du succès! Valorisez votre savoir-faire et vos compétences avec l appui des chargés d affaires tertiaire Somfy qui s engagent à vos côtés. Votre

Plus en détail

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr MAISON www.c-3-p.fr VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) MAISON Construire avec C3P MAISON c est choisir la tranquillité et un interlocuteur unique pour mener à bien

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2015, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE

Nouvelles aides fiscales 2015, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE Nouvelles aides fiscales 2015, ce qu il faut retenir... CEE TVA éco-ptz CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ÉCO - RÉNOVATION RGE 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2015, ce qu il faut retenir...

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Engineering in motion

Engineering in motion U n r e g a r d s u r Au travers de lignes droites épurées, notre siège de Lüdenscheid revendique rigueur et sérieux, en même temps que ses nombreuses baies vitrées affirment une volonté d ouverture vers

Plus en détail

AVANT PROPOS RECOMPENSES

AVANT PROPOS RECOMPENSES Association pour la promotion de la domotique dans l habitat et le tertiaire TROPHEES DU BATIMENT INTELLIGENT AVANT PROPOS DOMOLOR est une Association à compétences multiples regroupant des professionnels

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Ces cadres normatifs visent les applications d éclairage extérieur suivantes :

Ces cadres normatifs visent les applications d éclairage extérieur suivantes : Ce condensé explicatif permet de mettre en exergue les notions normatives principales liées aux installations neuves et en rénovation d éclairage extérieur. Le cadre normatif NF C 17-200 de juin 2007 en

Plus en détail

Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes

Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes Building Technologies Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes Siemens, votre partenaire pour la conception et la rénovation de bâtiments intelligents et innovants Retrouvez

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance OCTOBRE 2013 Certification, visites sur site et écarts récurrents sur les installations de VMC 1. Certification, visites sur site et écarts récurrents Fort de 130000 logements neufs visités à ce jour,

Plus en détail

La manutention est dans notre ADN

La manutention est dans notre ADN La manutention est dans notre ADN Conteneur de treillis métalliques Conçu et bâti pour les poids lourds Case de mise au stock Chariot de manutention Chariot de manutention Nos Gènes Fondé en 1976, le Groupe

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES

LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES un réseau de proximité une culture de l efficacité Rejoignez la 1 ère franchise nationale dans le domaine du contrôle réglementaire et de la prévention des risques professionnels

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE

GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE LA DECLARATION PRESENTATION DE LA SOCIETE LES 10 PRINCIPES DU PACTE MONDIAL PRINCIPE RELATIFS AUX DROITS DE L HOMME PRINCIPES RELATIFS AUX CONDITIONS DE TRAVAIL PRINCIPES

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

Une révolution électrique en un seul geste

Une révolution électrique en un seul geste Une révolution électrique en un seul geste Développement, fabrication et commercialisation de dispositifs de commande d éclairages ou d appareils électriques Carte d identité: Fondateur : Luc Wathelet,

Plus en détail

Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL

Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL Communiqué de presse 3 décembre 2014 Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL Répondant aux enjeux de la transition énergétique,

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Systèmes de recharge. A chaque application, sa solution. In Charge of E-Mobility.

Systèmes de recharge. A chaque application, sa solution. In Charge of E-Mobility. Systèmes de recharge. A chaque application, sa solution. In Charge of E-Mobility. Recharger correctement, facilement et en toute sécurité. Dans tous les domaines de la mobilité électrique. Expérience et

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

VEHICULES ELECTRIQUES La réglementation applicable aux IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques) CONSUEL - CAPEB 30 octobre 2012

VEHICULES ELECTRIQUES La réglementation applicable aux IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques) CONSUEL - CAPEB 30 octobre 2012 VEHICULES ELECTRIQUES La réglementation applicable aux IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques) CONSUEL - CAPEB 30 octobre 2012 IRVE Définition 2 CONSUEL - CAPEB 30 octobre 2012 Le

Plus en détail

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires Guide du programme Arcserve Global Partner destiné aux VAR - EMEA Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des

Plus en détail

DOSSIER DE REALISATION

DOSSIER DE REALISATION Nom Candidat : Poste N : Concours Général des Métiers 2015 Spécialité : ELEEC DOSSIER DE REALISATION La ville de CONDE SUR NOIREAU Dossier RÉALISATION Session 2015 Durée: 8 heures DR1 / DR9 SOMMAIRE Modification

Plus en détail

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT Des processus de bureau respectueux de l environnement grâce au recours à un système moderne de gestion des documents Utilisation de matériaux respectueux de

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Fiche d application : Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 30 mai 2013 1 Préambule L article 23 de l arrêté

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT

Plus en détail

w w w. e p - p a r i s. f r

w w w. e p - p a r i s. f r www.ep-paris.fr Secteurs d Activités EP s adresse particulièrement au secteur Tertiaire. > Banques et Assurances > Cabinets d Architectes > Foncières d immobilier locatif > Sociétés de services de biens

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 APPLIQUABLE POUR LES PERMIS DE CONSTRUIRE DEPOSES A PARTIR DU 1 er JANVIER 2013. A compter du 1 er janvier 2013, seules les maisons répondant à la Réglementation Thermique

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION CAHIER DES CLAUSES SPECIALES ETABLI PAR LE GROUPE DE COORDINATION DES TEXTES TECHNIQUES Ce document

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014. Maisons Kerbéa. La franchise du Groupe Fousse Constructions à la conquête du territoire français

DOSSIER DE PRESSE 2014. Maisons Kerbéa. La franchise du Groupe Fousse Constructions à la conquête du territoire français DOSSIER DE PRESSE 2014 Maisons Kerbéa La franchise du Groupe Fousse Constructions à la conquête du territoire français SOMMAIRE Franchise Kerbéa: gagnants dans tous les K Les Maisons Kerbéa à la conquête

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS

SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS SOMMAIRE A qui s adresse ce kit?...3 Introduction sur le traitement des commandes...4 Challenges...5 Solution

Plus en détail

Léger et très performant!

Léger et très performant! Isolant à souffler pour combles perdus Textile recyclé Léger et très performant! > Seulement 10 kg/m 3 > Moins de poids sur les structures > Conforme au DTU 25.41 www.isonat.com/cotonwool I S O L A N T

Plus en détail

Certifications LEED / HQE (Eclairage)

Certifications LEED / HQE (Eclairage) Sylumis 3, Rue Victor Cousin 77127 Lieusaint www.sylumis.com Certifications LEED / HQE (Eclairage) LEED HQE 7 Chapitres (5 principaux + 2 bonus) 14 Cibles 4 niveaux de performances 3 niveaux de performances

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE 72 CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE Guide de choix de vos formations MAÎTRISER LES

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du

Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles, un magasin, ou vous souhaitez devenir exploitant d un tel établissement, et vous

Plus en détail

Systèmes de Sécurité Incendie. Club Installateurs partenaires SSI

Systèmes de Sécurité Incendie. Club Installateurs partenaires SSI Systèmes de Sécurité Incendie Club Installateurs partenaires SSI 2 CLUB INSTALLATEURS PARTENAIRES SSI EATON Sommaire 1. Générer de nouvelles opportunités de vente Objectifs et actions planifiés sur l année...4

Plus en détail

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8 Charte d Engagement des industries des produits entrant dans la construction pour le développement des formations aux économies d énergie dans le bâtiment et la promotion de la mention RGE «Reconnu Garant

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Rappel du contexte et du contenu de l accord

Rappel du contexte et du contenu de l accord BILAN DE L EXPERIMENTATION FAVORISANT L ACCES DES JEUNES A L EMPLOI Rappel du contexte et du contenu de l accord La collaboration entre le CNML et le groupe CRIT s est formalisée à travers un accord de

Plus en détail

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI OFFRE DE FORMATIONS 1 Photo : www.celine Lecomte.com TROUSSE LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE Photo : seir+seir, Creative Commons LA CARAVANE

Plus en détail

Cérémonie de clôture du programme HOMES

Cérémonie de clôture du programme HOMES Dossier de presse 13 février 2013 Cérémonie de clôture du programme HOMES Contact Presse Schneider Electric Jean-Pierre Gherardi Tél. : +33 (0)4 76 60 50 24 jean-pierre.gherardi@schneider-electric.com

Plus en détail

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau Etude de cas Porter l optimisation au plus haut niveau Après la mise en oeuvre du Quintiq Company Planner, Vlisco a réduit ses délais de production de 50%. L étape suivante, le déploiement du Scheduler,

Plus en détail

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc Bâtiment d une surface de 1030 m² créé dans l enceinte du lycée Jean ZAY. Ascenseur à créer Bandeau béton Elévation Façade Nord Bardage bois vertical Bardage cassette aluminium laqué RAL7016 Menuiseries

Plus en détail

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Au fidèle tableau noir, de plus en plus d écoles ajoutent aujourd hui les services de l informatique. Place aux TICE, Technologies de l Information

Plus en détail

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Présentation basé sur le Guide d intégration du gaz naturel à un bâtiment Par Serge Rivard, Formateur, École des Technologies Gazières 11 novembre

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments

L efficacité énergétique dans les bâtiments https://intranet.swe.siemens.com/fr/intra/infrastructure-cities/bt/offre/ssp/buildingautomation/energie/pages/notre-offre.aspx L efficacité énergétique dans les bâtiments siemens.com/answers Kurt Detavernier

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Choisir un professionnel qualifié RGE

Choisir un professionnel qualifié RGE L habitat Choisir un professionnel qualifié RGE COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : septembre 2014 RGE, un signe pour identifier DES PROFESSIONNELS COMPÉTENTS Vous voulez faire

Plus en détail

on ne confie pas la construction de sa maison au hasard Vert Constructeur depuis Fabrication Sarthe

on ne confie pas la construction de sa maison au hasard Vert Constructeur depuis Fabrication Sarthe on ne confie pas la construction de sa maison au hasard Vert Constructeur depuis 1952 Énergie POSITIVE RT 2012 Fabrication en Sarthe Maisons PREMIUM Énergie positive Compactes, intelligentes et accessibles,

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

La qualité globale et durable en construction et en rénovation

La qualité globale et durable en construction et en rénovation La qualité globale et durable en construction et en rénovation 18 octobre 2014 Journées de l éco-construction Pont à Mousson Certifications & Labels Panorama du paysage de la certification des différents

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER POUR ALLER PLUS LOIN Thibault CHARLES, Fondateur et directeur d isonomia «De formation ingénieur et expert en physique du

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE Depuis la parution du décret n 2011-829 d application du 11 juillet 2011, il devient obligatoire, pour les entreprises de plus de 500 salariés en France, de

Plus en détail

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE :

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT Date de mise en application : 20/02/2014 QUALIFELEC RE/0010 indice A 1 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Objet...

Plus en détail

le salon de la performance du bâtiment et de la construction durable

le salon de la performance du bâtiment et de la construction durable le salon de la performance du bâtiment et de la construction durable un salon bâtiment bois énergies Eurexpo Lyon France 4>6 mars 2015 Pourquoi exposer? > Une offre large à l heure des marchés porteurs

Plus en détail

Comptabilité par internet isobec

Comptabilité par internet isobec Comptabilité par internet isobec Sobec a investi dans la réalisation d un logiciel de saisie et de mise à disposition de données comptables. Grâce aux codes qui vous sont fournis, vous avez accès à votre

Plus en détail

AGIR et Rénover + ACCOMPAGNER LES PROJETS DE RENOVATION ENERGETIQUE «PERFORMANTS» ACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS POUR DES PROJETS «PERFORMANTS»

AGIR et Rénover + ACCOMPAGNER LES PROJETS DE RENOVATION ENERGETIQUE «PERFORMANTS» ACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS POUR DES PROJETS «PERFORMANTS» La Région Provence-Alpes-Côte d Azur a mis en place une expérimentation qui a deux volets : - volet «grand public» : aider les ménages à améliorer les performances énergétiques et le confort de leur logement,

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

SIMPLEMENT INTELLIGENT

SIMPLEMENT INTELLIGENT SIMPLEMENT INTELLIGENT SIMPLEMENT INTELLIGENT Intelli Vida offre des solutions intégrées et abordables qui permettent de contrôler tous les systèmes de votre maison gestion de l énergie, de la sécurité

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03 1 «REDUCTION DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES DES PARTIES COMMUNES D IMMEUBLES COLLECTIFS ET DE BATIMENTS TERTIAIRES» Contexte et enjeux Les consommations d électricité des parties communes (éclairage des

Plus en détail

Les actions de l ADEME Ile-de- France pour la transition énergétique du secteur du bâtiment

Les actions de l ADEME Ile-de- France pour la transition énergétique du secteur du bâtiment Les actions de l ADEME Ile-de- France pour la transition énergétique du secteur du bâtiment Réunion de conjoncture du CERC Ile-de-France 7 Novembre 2013 Objectif environnementaux L objectif européen du

Plus en détail

LOCATION DE VEHICULE AVEC CHAUFFEUR DOSSIER COMMERCIAL

LOCATION DE VEHICULE AVEC CHAUFFEUR DOSSIER COMMERCIAL LOCATION DE VEHICULE AVEC CHAUFFEUR DOSSIER COMMERCIAL Alterauto est une marque du Groupe Alterna Développement Un groupe de l économie sociale et solidaire ALTERAUTO dossier de présentation Vous souhaitez

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100

ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100 SOMMAIRE ENJEUX ET CONTEXTE 4 ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100 ACCOMPAGNER ET STRUCTURER LA FILIERE

Plus en détail

Vendre. Concevoir. Réaliser. La suite logicielle des installateurs

Vendre. Concevoir. Réaliser. La suite logicielle des installateurs Vendre Concevoir Réaliser La suite logicielle des installateurs L outil terrain pour mieux vendre La conception intelligente et intuitive L assistant multifonction pour piloter votre entreprise Produits,

Plus en détail

Dossier de Presse. Avril 2012. Mars 2012. Le MAT ELECTRIQUE vous emmène en voyage!

Dossier de Presse. Avril 2012. Mars 2012. Le MAT ELECTRIQUE vous emmène en voyage! !!!! Dossier de Presse Mars 2012 Avril 2012 Le MAT ELECTRIQUE vous emmène en voyage! RIQUE ainsi que le jeu vous emmène en voyage! qui se tient du lundi 26 Mars au samedi 30 Juin 2012. texte peuvent ê

Plus en détail

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP L exploitation d un Établissement Recevant du Public nécessite de respecter un certain nombre de règles spécifiques. Deux domaines sont particulièrement surveillés : l accessibilité, ces établissements

Plus en détail

s o l u t i o n s * * *

s o l u t i o n s * * * Sommaire Qui sommes nous? Notre métier Notre positionnement Une solution complète Notre champ d intervention Notre process Cas clients Nos références Contacts Qui sommes nous? Un éditeur de logiciels spécialisé

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Installation intérieure de télécommunications d un logement

Installation intérieure de télécommunications d un logement Installation intérieure de télécommunications d un logement 1 Installation intérieure de télécommunications d un logement Les besoins en termes de connectivité évoluent rapidement, c est pourquoi il est

Plus en détail

Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation de votre budget voyages

Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation de votre budget voyages Lauréat des trophées du voyage d affaires 2006 pour «la meilleure conduite du changement»! Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation l de votre budget voyages Expertise

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

L énergie de créer. EDF Entreprises vous accompagne pour vous aider à mieux choisir vos énergies et mieux maîtriser votre consommation.

L énergie de créer. EDF Entreprises vous accompagne pour vous aider à mieux choisir vos énergies et mieux maîtriser votre consommation. L énergie de créer EDF Entreprises vous accompagne pour vous aider à mieux choisir vos énergies et mieux maîtriser votre consommation. Votre projet grandit avec notre énergie EDF Entreprises vous accompagne

Plus en détail

La qualité au service de. vos exigences

La qualité au service de. vos exigences La qualité au service de vos exigences Edito La qualité, la réactivité, l investissement humain dans chaque projet ont fait de ERI un acteur incontournable dans l acte de construire. ERI dispose, depuis

Plus en détail

RT 2012: Comment optimiser la distribution dans les systèmes de chauffage à eau chaude?

RT 2012: Comment optimiser la distribution dans les systèmes de chauffage à eau chaude? Jeudi 7 novembre 2013 RT 2012: Comment optimiser la distribution dans les systèmes de chauffage à eau chaude? Intervenants: Marie-Hélène HUZE, directeur technique adjoint, COSTIC Jérôme MALDONADO, porte-parole

Plus en détail

Multirisque Construction

Multirisque Construction Multirisque Construction Pour vous protéger en toutes circonstances, faites confiance à Aréas Diriger, c est vous investir au quotidien, faire des choix, prendre des décisions importantes. Mais c est aussi

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Gérer les ventes avec le CRM Servicentre

Gérer les ventes avec le CRM Servicentre «Augmentez votre chiffre d affaires en prenant le contrôle de vos activités de ventes» 1 Gérer les ventes avec le CRM Servicentre L ÉVOLUTION EN SOLUTIONS INTÉGRÉES Un développeur de logiciels d expérience

Plus en détail