allemande au Cameroun

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "allemande au Cameroun"

Transcription

1 Cameroun : 400 F CFA Gabon - Tchad : 500 F CFA Banque africaine De Développement. la vision de chacun des 8 candidats à la présidence Pages 6 et 7 Récépissé n 00043/RDJJ/J06/BASC Tél./Fax : N 249 du 17 mars ème année ExPlOiTATiOn FOREsTièRE Comprendre l offensive allemande au Cameroun Directeur de la Publication : François MBOKE COnsOmmatiOn de la viande de bœuf les assurances d un expert Dr Nfor Mohamadou Bawé Dans une interview accordée à votre journal, Dr Nfor Mohamadou Bawe, directeur de l abattoir de Yaoundé, étale le processus de contrôle de la viande destinée à la consommation. Page 5 Dr Gerd Müller, ministre allemand de la coopération Ngolle Philip Ngwesse, Minfof En appuyant le Cameroun par une enveloppe d environ 40 milliards de Fcfa pour la gestion durable des écosystèmes forestiers et en promettant de trouver de nouveaux marchés d écoulement des produits forestiers du Cameroun, le ministre allemand de la coopération a demandé aux autorités camerounaises de lever certaines barrières. Page 5 CémaC la 7e édition de la journée célébrée à Yaoundé Du 13 au 16 mars, toutes les activités ont été organisées avec pour seul objectif, la paix et la sécurité en tant que facteurs primordiaux du développement et du succès de l intégration. Page 10 Paul Tasong, commissaire Cémac Offres d emploi Camtel recrute pour la 3G et 4G Pages 8-9 JustiCe 224 greffiers en chômage depuis 3 ans Malgré le déficit criard de fonctionnaires du greffe qui plombe le fonctionnement de plusieurs de nos juridictions, plusieurs diplômés sortis de l Enam attendent toujours leur affectation. Page 3

2 2 message diapason N 249 du 17 mars 2015

3 diapason N 249 du 17 mars 2015 d entrée de Jeu qui en veut au pouvoir de Biya? GOuvERnAnCE. Difficile de répondre à cette interrogation même si certains politiciens du parti au pouvoir pointent un doigt accusateur à l endroit de certains de leurs camarades qu ils appellent les pontes du régime. Benjamin AVA La santé de Paul Biya vient une fois de plus alimentée les débats au sein de l opinion, moins d une semaine après la photo publiée sur le site de la présidence et qui a fait les choux gras de la presse. Parti du Cameroun le 2 mars dernier pour un cours séjour privé en Europe, le chef de l Etat n a certainement pas encore jouit de ce séjour parsemé des faits qui ne militent pas en sa faveur. Au regard de la succession de ces faits, le député Rdpc, Peter William Mandio ne va pas du dos de la cuillère pour dire qu il s agit d une manipulation des pontes du régime qui sont impatient de voir la fin du régime Biya. Qui sont-ils? Malheur à celui qui donnera les noms de ceux que l honorable Mandio qualifie d «assoiffés de pouvoir qui pensent qu en 2015, on peut devenir chef de l Etat au Cameroun par décret ou en accumulant des biens mal acquis» Cependant, la santé présidentielle semble être un sujet tabou pour certains régimes. Prenons le cas de la télévision russe qui a l habitude de suivre tous les faits et gestes du Paul Biya, Président de la République président Poutine. Son absence de plusieurs jours sur le petit écran a été propice aux rumeurs d une maladie. En effet, le 11 mars dernier, la présidence russe a reporté sans explication la rencontre prévue avec les présidents kazakhs et biélorusses, la presse a vite fait d annoncer que Vladimir Poutine devait être malade. Aussitôt, le porte-parole de la présidence a assuré qu'il n'en était rien, que le président était en pleine forme, au point qu'une de ses poignées de main pouvait casser le bras. Des propos qui ont fait sourire, mais n'ont pas éteint les rumeurs. Seulement que ce soit Poutine ou 3 Biya, il s agit des êtres humains qui peuvent-être malade. En effet, le président Biya est âgé aujourd hui de 82 ans. Pour ceux qui l on vu de près le 16 février dernier lors du sommet extraordinaire de la Ceeac, ils n ont pas manqué de dire que le chef de l Etat présentait visiblement des signes de fatigue. Chose normale pour un homme de son âge, d après le député Mandio. Selon lui, les informations sur la santé du président visent à le discréditer aux yeux du peuple et de son armée, à ravitailler les batailles de succession, mais surtout à décourager les investisseurs étrangers. Si d autant plus il est vrai qu aucune loi camerounaise n appelle le président à publier son bilan de santé, n en demeure pas moins que le chef de l Etat peut avoir des soucis de santé et décider de ne pas en parler à ses plus proches. En somme hier c était la photo de Paul Biya, aujourd hui sa santé, peutêtre demain le chef de l Etat viendra frapper du point sur la table et ramener certains à l ordre. En attendant le jour qu il décidera de céder son fauteuil à ceux qui le sollicitent 224 greffiers en chômage depuis trois ans FOnCTiOn PuBliquE. Malgré le déficit criard de fonctionnaires du greffe qui plombe le fonctionnement de plusieurs de nos juridictions, plusieurs diplômés sortis de l Enam attendent toujours leur affectation. Antony DAKA Après deux années de scolarité à l école nationale d administration et de Magistrature(Enam), les anciens élèves regagnent les effectifs de leurs administrations destinataires via le ministère de la Fonction publique, à l occurrence les administrateurs civils, les inspecteurs des prix, poids et mesures, des impôts, les magistrats et bien d autres. Cette logique n est malheureusement pas le cas des 224 fonctionnaires des greffes parmi lesquesl104 administrateurs des greffes et 120 greffiers issus des promotions et S agissant des 104 administrateurs des greffes soient 37 pour la promotion et 67 pour la promotion , un arrêté du Minfopra en date du 18 novembre 2013 attribuait le diplôme d administrateur des greffes au 37 premiers pour compter du 26 juin Depuis cette date, les anciens élèves sont en vadrouille au quartier. Et pour ceux des candidats internes, c est-à-dire les anciens fonctionnaires de la catégorie B, ils n ont pas regagnés non plus leurs anciens postes de travail alors qu on retrouvait parmi eux des anciens chefs de service (affaires Prestation de serment à Maroua judiciaires, affaires administratives et financières) et des anciens chefs de bureau. Pour ce qui est de la seconde catégorie, soit les 67 de la promotion , il s agit d une promotion spéciale composée de 37 contractuels d administration ayant bénéficié des dispositions bienveillantes de l article 117 du décret présidentiel du 04 février 2011 portant statut spécial des fonctionnaires des greffes. Un arrêté du ministre de Fonction publique les déclarait diplômés de l Enam section administrateur des greffes pour compter du 19 juin Seulement il faut le souligner pour le déplorer, que du fait de la longue attente de leur éventuel affectation, plusieurs anciens contractuels d administration devenus administrateurs des greffes ont été rattrapés par la limite d âge de départ à la retraite qui est de 60 ans. Pour ce qui est des greffiers, on retrouve au quartier les promotions et Tout comme leurs congénères du cycle A depuis le 26 juin Cette situation qui perdure depuis a créé un véritable malaise au sein de ces fonctionnaires qui ne comprennent pas la raison de leur situation, alors que plusieurs juridictions à l instar des nouveaux tribunaux administratifs régionaux mis en place ont de la peine à fonctionner du fait d un déficit de personnel en particulier des greffes. Pour certains de ces diplômés, il faut faire appliquer l article 12 du décret cité plus haut qui stipule qu un greffier moins gradé ne saurait avoir un pouvoir de contrôle ou de direction sur un autre greffier de grade supérieur, or c est là que se situerait le nœud de leurs difficultés pour leur déploiement. Par ailleurs, sur le terrain, beaucoup de retraités, depuis au moins trois ans, continuent toujours à travailler comme des greffiers en chefs, des chefs de services, des chefs de section et des chefs de bureau, ainsi que des greffiers sans responsabilités. Dieu seul sait quel engorgement les tribunaux vivent du fait de ce déficit dans les services du greffe. Le président de la république dénonçait encore cette inertie dans son discours à la nation du 31 décembre Alors pour vaincre les lenteurs judiciaires qui sont selon une certaine opinion le «Sida de la justice», il est nécessaire d apporter du sang neuf. Administration Centrale B.P. : Yaoundé Tél. : :(237) / Site web: Directeur de la publication François MBoke Assisté de Nelly estelle NGANMo Conseiller à la rédaction Pr. Pierre Paul TChiNDJi Comité éditorial Xavier MeSSe Félix C. ebole BoLA Conseil Juridique Me NouGA secrétaire général Anthony DAkA Rédacteur en chef Yolande MeSSu Grand reporter Coordonnateur Cyrille AVoMo Rédaction générale François MBoke Anthony DAkA Yolande MeSSu Cyrille AVoMo Benjamin AVA Alice BeSSoN S. NADeGe Léon MGBA Seidou ousmanou François deromaric Responsable Publicité Louise edwige LiVo koa : / Traduction et relecture Roy SiL CORREsPOnDAnTs Edéa et Kribi Pierre Vital NoGoS Tél.: Douala Alain F. PouAMo Tél.: Afrique du sud Patrick TChANkue Europe Janvier MBouDA infographie Appolonie MAkui impression : JV-Graf Distribution Messapresse Sogapresse (Gabon) Tchad G i C Les Les professionnels de et professionnels de la communication de la la communication commercialisation et

4 4 message diapason N 249 du 17 mars 2015 REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix- Travail-Patrie MINISTRE DES FINANCES lettre circulaire n 001 Du 12 / 02 / 2015 le ministre DeS finances, président Du conseil national Du crédit a messieurs les responsables D établissement De microfinance objet : respect des limites d'agrément par les EMF Messieurs, II m'est revenu que certains établissements de microfinance agréés, exerçant au Cameroun effectuent des opérations ne relevant pas de la catégorie à laquelle ils ont été agréés, en violation flagrante des dispositions de l'article 5 du Règlement n 01/02/CEMAC/UMAC/COBAC du 13 avril 2002 relatif aux Conditions d'exercice et de Contrôle de l'activité de Microfinance dans la Communauté Economique et Monétaire de l'afrique Centrale, qui prévoient que les établissements de microfinance sont regroupés en trois catégories. Sont ainsi classés : en première catégorie, les établissements qui procèdent à la collecte de l'épargne de leurs membres, qu'ils emploient en opérations de crédit exclusivement au profit de ceux-ci. en deuxième catégorie, les établissements qui collectent l'épargne du public et accordent des crédits aux tiers. en troisième catégorie, les établissements qui accordent des crédits aux tiers, sans exercer l'activité de collecte de l'épargne. Malgré ces dispositions, il a été relevé que certains établissements de microfinance de première catégorie effectuent par exemple des opérations de collecte d'épargne et d'octroi de crédits avec des tiers non membres de leur organisme, opérations réservées, suivant la réglementation, exclusivement aux établissements de microfinance de deuxième catégorie. Et dans ces opérations, certains autres font payer d'office des parts sociales à des clients comme s'il s'agissait de frais, sans leur expliquer la nature réelle de ces précomptes. Je vous rappelle que ces opérations sont contraires à la réglementation et de nature à porter préjudice au public, en réduisant notamment la sécurité des dépôts des clients ainsi dupés et même ceux des membres normalement constitués, en même temps qu'elles compliquent le suivi de l'activité de microfinance par les autorités de contrôle et de régulation. Je vous invite par conséquent à vous conformer désormais à la stricte application des dispositions du règlement ci-dessus mentionné, sous peine de sanctions. Considération distinguée. REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work - Fatherland MINISTRY OF FINANCE CoNsEil NAtioNAl Du CréDit Le Ministre des Finances Président du Conseil National du Crédit alamine ousmane mey

5 diapason N 249 du 17 mars 2015 léon MGBA Plusieurs s experts du domaine des forets et de la biodiversité sont unanimes du fait que le Cameroun est le second pays à forte concentration de biodiversité en Afrique. Cette assertion est aussi partagée par la coopération allemande au Cameroun à travers la GIZ qui œuvre pour le développement durable et la KWF qui est une banque de développement dont l une des filiales est la banque Allemande de développement. Ces structures qui viennent d être citées sont le symbole fort de la coopération germano camerounaise qui s est encore manifesté le 14 mars dernier à la maison de la coopération allemande de Yaoundé. En effet, au cours de la visite au Cameroun du Dr Gerd Müller, ministre allemand de la Coopération économique et du développement, une conférence sous le thème : «conservation et gestion des écosystèmes forestiers et de la biodiversité» a été organisé par la coopération allemande. Au cours des interventions, après les mots de bienvenue du Dr Christian Ruck, directeur de la KFW et Dr Ulrike Maenner, directrice résidente du bureau régional de la GIZ à Yaoundé, il ya eu une présentation captivante actualité / secteurs l oxygène qui vient d Allemangne FORETs CAMEROunAisEs. Environ 40 milliards de Fcfa viendront en appui pour la conservation et gestion des écosystèmes forestiers et de la biodiversité. En prélude à la la Journée Mondiale du Consommateur célébrée le 15 mars, la Ligue Camerounaise des Consommateurs(LCC) a organisé toute une Semaine Nationale du Consommateur pour sensibiliser d avantage les consommateurs sur leurs droits. Au cœur de cette actualité, votre journal est allé à la rencontre des responsables de l abattoir de Yaoundé pour avoir plus d informations sur l estampillage de la viande de bœufs. Ce système qui existait bien avant a été réinstauré par une note du Minepia en décembre Son application sera effective deux ans plus tard. Rendus à ce jour, le docteur Nfor Mohamadou Bawé, directeur de l abattoir de Yaoundé que nous avons rencontré au cœur du chantier de réhabilitation, éclaire la lanterne sur la qualité des viandes en vente sur nos marchés. Monsieur le directeur de l abattoir de Yaoundé, comment vont au quotidien les activités de contrôle de qualité des bœufs que vous abattez? Tout d abord, il est nécessaire de dire que la société de développement et d exploitation des productions animales (Sodepa) a été créée en 1974 par un décret présidentiel. A sa tête se trouve un directeur général qui veille au quotidien du bon déroulement des activités tant sur le plan politique que technique. Je suis seulement le directeur de l abattoir de Yaoundé. Et pour parler de la structure dont j ai la charge, nous nous battons tous au quotidien pour respecter la réglementation ou les manuels de procédure de la structure. C est pour dire que dans le domaine du sanitaire et du génie sanitaire de la viande, tout doit-être respecté selon les normes, les standards connus en Remise des cadeaux au ministre allemand matière de fonctionnement des abattoirs. En effet, avant que le bœuf n entre à l abattoir, des vétérinaires assermentés font un contrôle sanitaire appelé contrôle «anti-mountain». Après ce contrôle, tous les bœufs malades ne sont pas égorgés. Nous les observons pendant au moins deux et nous jugeons s ils sont propres pour l abattage. Après l abattage, il ya un autre contrôle appelé «post-mountain». Cette étape dépassée, le vétérinaire doit certifier que la viande est de bonne qualité. Est-ce que les activités de contrôle de qualité et d estampillage se déroulent sans problèmes? L estampillage est une innovation que le ministre de l Elevage, des Pêches et des Industries animales, le docteur Taïga avait mis en place. A cet effet, une équipe d inspection composée de deux docteurs vétérinaires et de cinq infirmiers vétérinaires avait été affectée de la coopération germano camerounaise dans le domaine des forets. L on apprendra alors de Jean Claude Soh, consultant camerounais du AHT au Ministère de la Foret et de la Faune (MInfof) que la coopération allemande est la plus importante coopération bilatérale dans le secteur forestier. Par ailleurs, ce secteur est le plus important dans les interventions de l Allemagne au Cameroun avec une coopération financière en cours d exécution pour un montant d environ 65 milliards de Fcfa, une coopération technique d environ 22,5 milliards et 22, 5 milliards dans le pipeline. Et pour une meilleure mise en œuvre de la coopération, certains instruments ont été utilisés : il ya le programme Sud- Ouest de KFW/GIZ qui s occupe de la gestion durable de 4 parc nationaux, le Fonds commun Psfe qui renforce les capacités du Minfofet du Minepded, l appui à la Commission des forets à l abattoir. Cette équipe a fait face à certaines difficultés au départ. Notamment l utilisation de l encre d alimentation dont les bouchers ne connaissaient pas. Nous avions alors pour mission de les éduquer et de faire une sensibilisation pour faire connaitre cette encre. Je crois que plus d un an après, les bouchers ont compris que l estampillage est une mesure sanitaire. Aujourd hui, nous faisons tous les efforts pour que la viande qui vient de l abattoir de Yaoundé soit frappée du sceau de l encre sur les carcasses. Faites-vous des vérifications sur nos marchés? Le délégué régional du Minepia pour le centre avait émis une solution dans ce sens. Une équipe de contrôle sanitaire a été créée et repartie dans tous les marchés de Yaoundé. Cette équipe travaille en permanence tous les jours pour vérifier que la viande qui entre dans nos marchés est de bonne qualité. Je suis d Afrique centrale (Comifac), le programme ProPsfe. L engrainage de ces instruments a permis l augmentation du domaine forestier permanent à 25% du territoire national, l existence des stratégies sous-sectorielles foret-faune et environnement etc. Cependant, des menaces persistent avec la recrudescence du braconnage commercial et international, la pression croissante sur les terres forestières avec les grandes plantations, l élevage et des exploitations minières. Bien plus, la faible capacité institutionnelle à combattre l exploitation forestière illégale et à lutter contre la corruption. Ce tableau présenté, la coopération allemande s engage à continuer son soutien au Cameroun. Car pour Gerd Müller, ministre allemand, «Sans foret, il n ya pas de vie». Il est donc annoncé un financement d environ 40 milliards pour la nouvelle phase des projets suscités auxquels vient s ajouter le nouveau projet dans les parcs transfrontaliers Sena-Oura au Tchad et Bouba-Ndjida au Cameroun. Et pour un déblocage rapide des financements, il faudrait accélérer les procédures administratives et de passation des marchés, assurer une flexibilité et une mobilisation de tous les partenaires des administrations. sûr que ces vétérinaires font bien leur travail, pas seulement dans le domaine de la viande de bœufs, mais aussi pour d autres viandes et même dans les poissonneries. les déchets issus de l abattoir de Yaoundé ont toujours causé du tort aux populations environnantes. Qu est-ce qui est fait pour remédier à cette situation? La situation a beaucoup changé. En effet, quand on avait créé l abattoir en 1974, Etoudi était une brousse. La population est venue vers l abattoir, et s est emparée même du terrain de l abattoir. Cependant, nous faisons des efforts pour garantir à nos populations et à nos produits un bon environnement. Pour ce faire, prenons par exemple le cas du sang que nous collectons pour faire la farine de sang. Les cornes nous servent à produire la farine des cornes que nous vendons aux éleveurs. S agissant de la pollution de l air, nous avons planté les arbres exotiques qui aspirent les mauvaises odeurs. Quant aux excréments, nous avons un contrat avec la société Hysacam qui collecte ces déchets. où en est-on avec le projet de réhabilitation de l abattoir de yaoundé par la société turque ticaret stl Artech insaat, puisque la turquie avait signé un «mémorandum of understanding» avec le gouvernement camerounais à travers le Minepia? Le Minepia n est pas là pour dormir. On a fini avec tous les dossiers d offres techniques et financières. Je crois que le ministre est derrière ce dossier pour mettre éventuellement en place une nouvelle structure de l abattoir vers Batchenga. Quant à la réhabilitation de l abattoir de yaoundé, elle est en chantier sur instruction du ministre. Je suis Réactions 5 philip ngolle ngwesse, ministre de la foret et de la faune du cameroun. «il est question de faire en sorte que le secteur puisse générer au tant d emplois et de ressources possibles pour les populations» La visite du ministre allemand nous permet aujourd hui aux travers des annonces fortes qu il a faites d être renforcés sur les initiatives prises jusque-là pour mettre en œuvre la politique du gouvernement en matière de protection des écosystèmes forestier. Le gouvernement allemand nous a promis des apports supplémentaires en matière de protection et de lutte contre l exploitation illégale des ressources forestières et fauniques. Il a promis des appuis supplémentaires en matière de reboisement, de nous accompagner vers l ouverture des nouveaux marchés d écoulement de nos produits, notamment forestiers. Il est question de faire en sorte que le secteur puisse générer au tant d emplois et de ressources possibles pour les populations. Dr Gerd müller, ministre allemand de la coopération et du développement «il s agira donc d utiliser et de protéger nos écosystèmes» Nous avons présenté une nouvelle stratégie pour la forêt en coopération avec votre ministre de la Foret et de la Faune. Il sera question d utiliser tout en protégeant la forêt. Par ailleurs, nous allons combattre la coupe illégale du bois et nous allons prévoir de nouvelles lignes du bois certifié. Quant aux exportations des produits du bois, les hommes et les femmes au Cameroun ont besoin d un nouveau marché. C est l objectif de notre coopération qui vise à trouver de nouveaux marchés de produits certifiés. Il s agira donc d utiliser et de protéger nos écosystèmes. DR nfor MOhAMADOu BAwE. «Aujourd hui, nous faisons tous les efforts pour que la viande qui vient de l abattoir de Yaoundé soit frappée du sceau de l encre sur les carcasses.» heureux qu à ce jour, les travaux avancent. Et je suis sûr qu au plus tard, dans trois semaines, ce sera fini. Nous avons engagé ces travaux en ce moment parce que c est la période du carême et la consommation de la viande a baissé. Il faut dire que 65% de la population de yaoundé est d obédience catholique. Nous comptons donc faire la réception de l ouvrage entre le 4 et le 5 avril. A cette date, nous allons satisfaire nos populations en viande de qualité et en quantité. Puisque nous parlons de consommations, êtes- vous satisfait de la qualité des produits consommés sur le marché camerounais? Par rapport en mon domaine, la viande que nous consommons dans notre pays est de très bonne qualité. Je le justifie par le fait qu il ya des recherches qui ont été faites dans le domaine par la Sodepa, en collaboration avec l université de Dschang et l université de Hodaily. Et pour 2013, il ya eu deux publications. En 2015, il y a déjà eu une publication sur une race appelé «Godaly». Toutes les caractéristiques de la viande technologique ont été vérifiées et répondent aux normes standards acceptés en Europe. Quant aux autres produits consommés, je pense que l agence des normes et de la qualité (L Anor) fait bien son travail de contrôle. Et je crois qu en tant que enseignant à l université, je suis allé à l Anor pour prendre tous les normes et standards nécessaires à la formation de mes étudiants à Dschang. Juste pour dire que l Anor s assure de la qualité des produits consommés au Cameroun. Docteur vétérinaire, Directeur de l abattoir de Yaoundé Propos recueillis par léon Mgba

6 6 actualité / secteurs diapason N 249 du 17 mars 2015 le point focal Centre chez le gouverneur upf CAMEROun Florence ngoa nguélé, la présidente et son bureau ont rendu récemment une visite de courtoisie à Joseph Otto wilson le patron de la région du Centre. Antony DAKA La section Camerounaise est une des sections les plus dynamiques de l Union de la presse francophone(upf). Ce dynamisme impulsé par son président et vice-président international, Aimé Robert Biyina et son bureau à travers leurs différentes activités régulières telles le club de la presse, les samedis sport de l Upf, les recyclages des journalistes, les rencontres sportives amicales, etc., impacte sur les points focaux. C est dans cette optique que se situent les activités du point focal Centre de l Upf section du Cameroun, qui a en février dernier tenu son assemblée générale au cours de laquelle son plan d activité a été arrêté. L une des articulations de ce plan d action consistait à mener le lobbying auprès des autorités administratives et élu locaux, des élites et auprès des rédactions des différents médias installés dans la région du centre. C est dans le cadre de cette première articulation que se situe la visite de courtoisie que le bureau du point focal Centre a rendu au gouverneur Joseph Otto Wilson de la région du Centre. Le bureau sous la conduite de sa présidente Florence Ngoa Nguélé est venu présenter son plan d action au Le Directeur de l'institut de l'audiovisuel et du Cinéma (I.A.C), annonce l'ouverture des inscriptions à cet établissement en vue de l'obtention du Diplôme Professionnel de Technicien de l'audiovisuel (DPTA), Année académique i composition du dossier de candidature : Peuvent faire acte de candidature les titulaires du Probatoire et/ou Baccalauréat ou d'un titre admis en équivalence; pièces à fournir: 1- ) Lettre de motivation; 2- ) Copie légalisée de l'attestation de succès ou du diplôme du probatoire et/ou du B.A.C. ou autre diplôme équivalent ; 3-) Copie légalisée de l'acte de naissance; 4- ) Un reçu de frais d étude de dossier s'élevant à frs, payable dans le compte N ouvert auprès de la banque UBA, agence hippodrome Yaoundé, ou aux différents guichets des autres agences UBA, au nom de l'institut supérieur de l'audiovisuel et du Cinéma (I.S.A.C) gouverneur, lequel a exprimé sa joie et sa satisfaction pour cette initiative. Il a salué l action des journalistes, mais a souhaité que certains ne disent plus de choses qui portent atteinte à l image de notre pays, mais a déclaré que «nous devons vendre notre pays, devenir aussi des lions indomptables, aider à faire connaitre notre pays à l extérieur et aux camerounais de l intérieur». Le gouverneur, en souhaitant que chacun gère cette grâce de vivre dans un pays en paix et de donner le meilleur de lui, a promis d apporter tout son soutien aux activités du point focal Centre. En termes d activités du plan d action 2015, en dehors du lobbying, il est N.B : - les frais d étude de dossier ne sont pas remboursables. Les candidats peuvent déposer leurs dossiers auprès de l'administration de l'i.a.c dans son campus sis à BITENG, Carrefour CAFCO, Tel : Les préinscriptions peuvent se faire en ligne par simple envoi du CV, de la lettre de motivation et d une copie scannée du reçu de frs comptant pour les frais d étude du dossier à l adresse : ail.com nb : - Le délai de réception des dossiers d inscription est fixé au mercredi 25 Mars 2015 à 17 heures 30 minutes précises; - L entretien avec le jury aura lieu le Jeudi26 Mars 2015 dès 8 heures, au campus de l I.A.C à Biteng. - La capacité d'accueil pour l'année académique , est fixée à 150 places toutes filières confondues. - La publication des résultats d admission et journée d imprégnation des étudiants retenus : le vendredi, 27 Mars 2015 au campus de l I.A.C dès 08 heures précises. Photo de famille aussi prévu au cours de cette année, des voyages de presse dont le premier est prévu du 27 au 29 mars du coté de Yoko avec la signature du contrat de construction de la route Yaoundé- Ntui-Yoko. Il est également prévu des voyages d études tous ayant pour but de donner une visibilité à travers les organes de presse à ces localités et activités dans la région du Centre. Le point focal Centre prévoit aussi au cours de cette année 2015 d organiser des sessions de recyclage des journalistes, de redynamiser les activités des Upf samedi sport. C est plein d espoir et d enthousiasme que la présidente et son bureau ont quitté le cabinet du gouverneur. COMMuniquE DE PREssE institut de l Audiovisuel et du Cinéma (i.a.c) : les inscriptions sont lancées pour l année académique La rentrée solennelle de l année académique est prévue le LUNDI 30 Mars 2015 au campus de l I.A.C. Les spécialités ouvertes à l I.A.C sont les suivantes : 1- Métier de l image, 2- Métier du son; 3- Montage et Postproduction, 4- Gestion de la production, 5- Photographie Audiovisuelle, 6- Réalisation, 7- Cinéma (Métier du Film), 8- Infographie multimédia, 9- Gestion des droits et contrats audiovisuels. 10- Maintenance audiovisuelle 11- Journalisme audiovisuel Pour toute information complémentaire, bien vouloir contacter par mail l administration de l I.A.C à l le 23 Décembre 2014 (é) le Directeur de l i.a.c :m. mendouga, Dea en Sociologie. autorisation par arrêté N 061/MINEFOP/SG/DFOP/SD GSF/CSACD du 05 Janvier 2015 l absence du témoin favorise-telle un acharnement? TRiBunAl CRiMinEl spécial. Abah Abah fait face à une affaire dont les tenants et les aboutissants ne sont pas encore élucider selon ses avocats. Peter William Mandio, député RDPC de la circonscription du Mbam et Inoubou était attendu à l audience depuis le 18 février dernier, pour comparution. Au grand dam du ministère public, il ne s est pas présenté. En l absence du seul plaignant, le tribunal avait reporté la cause au 09 mars dernier. Une fois de plus, l ex- maire de l Arrondissement de Nitoukou, dans le Département du Mbam et Inoubou, région du centre et Daniel Batock Dikanda ont choisi de faire banquette vide. La curiosité dans cette procédure se situe au niveau de l accusation. En règle générale, le ministère public, maitre des poursuites, conduit l accusé devant le juge de jugement. Or, à la lecture de l affaire inscrite au rôle du tribunal de céans, c est bien l ex-directeur de publication du journal le Front qui poursuit Abah Abah Polycarpe pour détournement de deniers publics. L absence de cet honorable plaignant au prétoire fait problème. Le tribunal a jusqu ici identifié l accusé Abah Abah. Les tenants et les aboutissants de la nouvelle procédure dans laquelle l ex Minefi est cité, restent encore à élucider. Dans la mesure où, hormis l acte d accusation à lui notifier, tout reste spéculation. Le secret d instruction oblige. Cependant, la défense de l accusé, par la voix de Me Mong, qui s est exprimé devant les medias au sortir d une des audiences a indiqué qu il s agit d un véritable acharnement contre leur client. D après l avocat, à l occasion de la remise des chèques à certains bénéficières des réductions sur les taxes, leur client Abah Abah alors Dg des impôts du Cameroun avait constaté que les montants en question avaient été placés sur son compte personnel d où était retiré l argent payé aux bénéficiaires. Une situation qui, selon Me Mong avait été immédiatement stoppée. A cet effet, Polycarpe Abah Abah avait demandé que les chèques alors remis à ce qui étaient dans la salle leurs soient retirés. Par ailleurs, pour ceux qui étaient déjà partis, il avait été demandé à la banque de ne procéder à aucun payement. Me Mong a affirmé que la banque avait reconnu son erreur et qu elle avait reconnu sa responsabilité. Aussi, le conseil de l accusé ne comprend pas comment une affaire qui avait été close, soit remise à nouveau sur la table du Tcs. Encore que les sieurs Mandio, Directeur de publication de l hebdomadaire le Front à l époque des faits et Batock, avaient fait l objet d une condamnation par le tribunal de grande instance du Mfoundi pour diffamation de nom. En plus, les enquêtes menées par la police et la gendarmerie se sont avérées vaines. Pour conclure son propos, l ex- Minefi avait été interpellé pour cette affaire devant les députés à l Assemblée Nationale, a-t-il indiqué. Vrai ou faux, seuls les débats au fond, quant ils auront bien lieu, vont éclairer notre lanterne. En attendant, le tribunal a enregistré les témoins du ministère public et de la défense. La partie civile était représentée par Me Tchangou. Le président du tribunal, Nyoh Mathias qu accompagnaient Nimagalina et Nyassa, a renvoyé la cause au 25 mars prochain en attente du visa du ministère des Finances. Ce visa faut-il préciser, permet aux témoins de l Etat du Cameroun de se faire entendre.

7 diapason N 249 du 17 mars 2015 dossier 7 la BAD participe à la relance ECOnOMiE égyptienne. la Banque africaine de développement (BAD) a participé fortement du 13 au 15 mars 2015 à Charm el-cheikh à la Conférence sur le développement économique en Egypte (Eedc). Agé aujourd hui de 55 ans, le nigerian est Docteur en agroéconomie de l'université de Purdue aux Etats- Unis. Ancien viceprésident de l'alliance pour une révolution verte en Afrique (Agra), il est depuis 2010 le ministre de l'agriculture et du Développement rural du Nigeria. Les monarchies du Golfe ont promis 12 mlliards de dollars à l egypte léon MGBA Ministres et hauts fonctionnaires égyptiens, directeurs des banques multilatérales de développement et d institutions financières, Pdg de grands groupes privés, conférenciers et experts renommés, partenaires au développement ont honoré de leur présence à l EEDC, placée sous l égide du gouvernement égyptien. Ce forum d envergure internationale, a eu pour objectif d exposer les opportunités d investissements qu offrent les différents secteurs clés de l économie égyptienne qui sont l électricité et l énergies renouvelables, eau et assainissement, pétrole et minerais, transport, agriculture et tourisme. La délégation de la BAD à ses assises était conduite par le vice-président des opérations sectorielles Aly Abou-Sabaa. À ses côtés, un autre vice-président de la BAD, Solomon Asamoah, chargé des infrastructures et de l énergie, des secteurs privé et financier ; la représentante résidente de la BAD en Egypte, Leïla Mokaddem ; Jacob Kolster, directeur régional pour l Afrique du Nord ; Samy Zaghloul, qui représente l Egypte au Conseil d administration de la Banque ; ainsi que Tas Anvaripour, qui dirige le fonds spécial dédié aux infrastructures Africa50. Tous ces membres de la haute direction de la Banque font montre d une expertise et des responsabilités ajustées au plus près des priorités que poursuit l Egypte pour consolider son économie et sa croissance, d autant plus que le pays est membres fondateurs de cette institution bancaire. Active en Egypte depuis 1974, la Banque y a financé et conduit plus d une centaine d opérations, pour un total de 2950 milliards de Fcfa, dans les secteurs clés que sont l'énergie, la finance, l'eau et l'assainissement, et l'agriculture. En participant à l EEDC, la Banque entend ainsi renouveler son engagement à appuyer les efforts que déploie le pays afin d asseoir une croissance inclusive et batailler contre la pauvreté. Ce, au moment où elle Ses partisans, parmi lesquels figurent la ministre des Finances nigériane, Ngozi Okonjo-Iweala, mettent en avant sa réforme du système de financement de l'agriculture (subventions, partage du risque). Dr Adesina a été distingué en 2007 du prix Yara à Oslo pour sa démarche pionnière dans l approche de l Agriculture africaine. Certainement que sa vision portera dans ce secteur à la BAD. travaille à l achèvement de son document de stratégie pour le pays (CSP) pour les années 2015 à Ce document s inscrit ligne droite du nouveau programme de réforme économique du gouvernement, lancé en juillet 2014 et dont les effets commencent à apparaître : la croissance devrait ainsi atteindre 3,3 % en 2015, contre 2,5 % l année précédente ; et le déficit budgétaire s établir à 10 % cette année, soit moins que les 12 % enregistrés en la vision des candidats à la présidence de la BaD akinwumi adesina ato Soufian ahmed Bédoumra Kordjé Ministres des Finances et du Budget du Tchad depuis octobre 2013, Bédoumra Kordjé affiche une carrière de vingt-huit ans au sein de la BAD, entamée en 1983 et qui l'a mené aux postes de secrétaire général ( ) puis de vice-président ( ). Agé de 63 ans, le tchadien pense qu il a encore des ressources pour conduire l Afrique vers son développement. Son partage beaucoup de réalités sociopolitiques, économiques et culturelles avec le Sahel dans Cet économ i s t e Zimbabwéen de 59 ans a été adoubé par la Communauté de développement d'afrique australe (SADC) qui en a fait son son ensemble. Celles-ci ont pour noms sècheresse, manque d eau, famine, pauvreté rurale, etc. ; bref les dures conditions de vie dans lesquelles survivent les populations. A tout cela, il convient de greffer l insécurité dont le visage hideux est représenté par le terrorisme qui sévit ces derniers temps sur toute la bande sahélienne. Ce sont des difficultés du moment auxquelles font face les Etats et auxquelles il faut aussi des réponses appropriées. Le fait d être issu de cette zone et d avoir une bonne connaissance de ces réalités constitue pour lui un atout à capitaliser Zondothomas Sakala 56 ans sonnés. Il est depuis 1995 le ministre des Finances et du développement économique de l'éthiopie. Son pays a l une des économies les plus dynamiques du continent, avec un taux de croissance supérieur à 10 % depuis dix ans. Sous sa houlette, le pays a réalisé fin 2014 ses premiers pas - réussis - sur les marchés internationaux. unique candidat. Ancien vice- président de la Banque africaine de développement, chargé des programmes pays, régionaux et des politiques, il a passé 31 ans au sein de cette institution avant de prendre sa retraite en octobre dernier. En sa qualité de Vice-président, M. Sakala chargé des programmes pays, régionaux et des politiques à la Banque africaine de développement (BAD) contribue à l orientation stratégique générale de l Institution. Samura Kamara Ministre des Affaires étrangères et de la C o o p é r a t i o n internationale de la Sierra-Léone, cet économiste âgé de 63 ans a été le ministre des Finances de son pays entre 2009 et 2012, après avoir occupé pendant trois ans le poste de gouverneur de la Banque centrale. A Propos de la BAD La Banque africaine de développement fonctionne sous la direction du Président, qui est, le représentant légal de la Banque, le Président du Conseil d'administration, et le chef du personnel de la Banque. Le Président gère les affaires courantes de la Banque, sous la direction du Conseil d'administration. Le Président est élu par le Conseil des gouverneurs, pour un mandat de 5 ans, renouvelable une fois. Le Président en exercice, Dr. Donald Kaberuka, de nationalité Rwandaise, a été élu en juillet 2005 et a commencé son premier mandat le 1er septembre A la suite de sa réélection en mai 2010, il a entamé son second et dernier mandat le 1er septembre Les Règles de procédures régissant l élection du Président de la Banque (article 1), telles qu amendées, disposent que l élection du Président de la Banque a lieu à l assemblée annuelle la plus proche du terme du mandat du Président sortant. En conséquence, le Conseil des gouverneurs élira le successeur de Dr. Kaberuka, le 28 mai 2015, durant l Assemblée annuelle de la Banque, qui se tiendra du 25 au 29 mai 2015 à Abidjan (Côte d Ivoire). Par la résolution B/BG/2014/06, adoptée par le Conseil des gouverneurs le 22 mai 2014, et après les actions de suivi menées par la Direction, telles qu autorisées par le Conseil des gouverneurs, les Jaloul ayed étapes à franchir selon le calendrier et les procédures relatifs à l élection à la fonction de Président sont : Après l appel à candidatures adressé par la Secrétaire générale de la Banque à tous les Gouverneurs des Etats membres régionaux (pays africains) à la date du 1er juillet 2014 ; après la clôture de la réception des candidatures le 30 janvier 2015 ; après la réunion du Comité directeur à Abidjan pour la vérification et la confirmation des candidatures du 10 au 12 février 2015 ; après l Arrêt et publication de la liste des candidats dûment enregistrés. Rappel à tous les candidats qu ils doivent soumettre une déclaration écrite sur leur vision pour la Banque, en français et en anglais, les deux langues de travail de la Banque, le 20 février 2015, il reste les dates du 20 mars 2015 à 17 heures au plus tard, heure d Abidjan, pour la clôture des soumissions par les candidats des déclarations écrites sur leur vision pour la Banque, en français et en anglais, les deux langues de travail de la Banque. Le 27 mai 2015, au cours de l Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs, dialogue entre les membres du Conseil des gouverneurs et chaque candidat et le 28 mai 2015 au cours l Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs, élection à la fonction de Président de la Banque. Le Tunisien est âgé de 64 ans et a fait longue carrière dans la B a n q u e (Citibank, BMCE Capital, etc.) c est un ancien ministre des Finances (2011) de la Tunisie. Il a acquis une bonne connaissance de l'afrique, de solides réseaux aux États-Unis, en France et au Maroc. Il est aujourd'hui le président de MED Confederation, une organisation de coopération socio-économique dans la région méditerranéenne, fondée par plusieurs institutions financières des deux rives. L intégration économique de l Afrique, la promotion des PME, la réforme du système financier et la mobilisation des marchés de capitaux, constituent les grandes lignes de sa vision sur l Afrique. christina Duarte La capverdienne de 52 ans est l'ancienne vice-présidente de Citibank (Angola). Elle est ministre des Finances et du Plan du Cap-Vert depuis Elle peut mettre à son actif la bonne santé économique du pays et la solide gestion des ressources de l'archipel. Quel est le secret de cette réussite? «La transformation structurelle». De sa vision, la Banque africaine de développement doit aider les pays du continent à mettre en place des «institutions fortes». En première lieu, une justice indépendante. Pour elle, les pays africains souffrent non pas d un problème de moyens mais plutôt d un «problème de gouvernance». Birama Boubacar Sidibé Le malien est un ancien directeur général de Shelter Afrique, cet ingénieur âgé de 62 ans est depuis 2009 le vice-président opérationnel de la Banque islamique de développement (BID). Il a auparavant passé 24 ans au sein de la Banque africaine de développement. Pour Sidibé, le développement durable de l Afrique passe par une double stratégie : l amélioration de l accès au financement innovant, tout en mettant l accent sur le développement des compétences grâce à des investissements dans les ressources humaines et le système éducatif.

8 8 actualité / emploi diapason N 249 du 17 mars 2015 cameroon telecommunications (camtel) programme mobile communications network appel a candidatures pour le recrutement Du personnel technique Du programme La Cameroon Telecommunications (CAMTEL) a signé avec le Gouvernement camerounais le 26 septembre 2014 une Convention de Concession pour l'établissement et l'exploitation de réseaux de communications électroniques à couverture nationale ouverts au public en vue de la fourniture des services fixes et mobiles. Afin de rendre opérationnelle le réseau de fourniture des services mobiles, la CAMTEL a mis en place un programme dénommé «Mobile Communications Network». Le programme vise les études, la mise en œuvre et l'exploitation d'une infrastructure de communications électroniques en vue de la fourniture des services mobiles voix, données et multimédia sur toute l'étendue du territoire national. A cet effet, le Directeur Général de la CAMTEL recherche des ingénieurs et techniciens dans les domaines suivants : a. projet cœur De reseau (nss) 1. ingénieurs de cœur * Niveau d'études : Bac +5 (Ingénieur de conception) en Télécommunications et Réseaux ; * Connaissances générales : Cœur des Réseaux mobiles, connaissances générales sur les réseaux 2G/3G/4G, sécurité des réseaux télécoms ; * Expérience professionnelle minimum: 4 ans dans les réseaux de cœur ; * Qualités générales: Gestion des projets ; réalisation de «reporting» réguliers, dynamisme, sens de l'organisation, rigueur, méthode, esprit d'initiative ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (technique) et du français - Maîtrise architecture des réseaux de nouvelle génération ; - Maitrise du domaine IP (signalisation, routage, configurations, troubleshooting, protocoles, sécurité, etc.) ; - Programmation de base (C, C++) ; - Programmation web ; - Expertise sur les réseaux cœur Voix et Data ; - Rédaction des études technico économiques. 2. techniciens génération et analyse cartographique de la couverture du réseau mobile * Niveau d'études : Bac +3 (Ingénieur des travaux) en Télécommunications et Réseaux ; * Compétences générales : Architecture des réseaux mobiles (GSM/UMTS/LTE), Excel, Access ; * Expérience professionnelle minimum: 4 ans dans l'utilisation du système d'information technique des réseaux mobiles; * Qualités générales: Rigueur, méthode, garantie de la cohérence des données produites, écoute, sens du dialogue, force de conviction, capacités d'animation, qualités d'analyse, prudence, dynamisme ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (bonne connaissance) ; français (écrit-oral). - Expertise dans le domaine des générations de couverture (et outils de design associés : ASSET, ATOLL) ; - Connaissance avancée des outils cartographique (SIG) et de leur utilisation appliquée aux activités de déploiement des réseaux mobiles ; - Connaissance du bilan de liaison permettant de générer les seuils de simulation radio. 3. techniciens études et implémentation des réseaux * Niveau d'études : Bac +2 en BTP/Génie civil, Télécoms réseaux, BTS EEC (études et économie de la construction), Assistant Technique, Ingénieur des travaux ou licence professionnelle chargé d'affaires en réseaux et télécoms ; * Connaissances générales : Réglementations et évolutions techniques des Réseaux mobiles ; * Expérience professionnelle minimum: 3 ans ; * Qualités générales: Technophile, Esprit de travail en équipe, sens relationnel, Maîtrise de soi, sens de l'organisation, Rigueur, volontaire, esprit d'initiative ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (bonne connaissance) et du français * Compétences techniques requises - Outils cartographiques (type AUTOCAD). B. projet reseau D'acceS (BSS) 1. ingénieurs radio * niveau d'études : Bac +5 (ingénieur de conception) en télécommunications et réseaux ; * Connaissances générales : Réseaux d'accès mobiles ; * Expérience professionnelle minimum: 4 ans dans les réseaux mobiles ; * Qualités générales: Travail en équipe, réactivité, esprit critique, sens de l'organisation, Rigueur, méthode ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (Très bonne connaissance) et du français - Outils d'ingénierie du réseau ; - Méthodes de design et d'optimisation du réseau. 2. ingénieurs radio lte * niveau d'études : Bac +4 ou Bac +5 en Télécommunications ; * Connaissances générales : Réseaux mobiles ; * Expérience professionnelle minimum: 5 ans dans les réseaux mobiles ; * Qualités générales: Esprit d'équipe en vue de partager les résultats de vos études techniques, Esprit d'analyse et de synthèse, capacité d'initiative, autonomie ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (usuel et technique), français * Compétences techniques requises. - Architecture des réseaux LTE ; - Maîtrise des algorithmes RRM 3G & 4G LTE ; - Expérience confirmée sur la 4G, notamment en optimisation et paramétrage d'équipement 4G vous permettant d'assurer la livraison de rapport d'indicateurs. 3. techniciens d'analyse de qualité du réseau radio * Niveau d'études : Bac +2 en réseaux des télécommunications ; * Connaissances générales : réseaux 2G, 3G, 4G ; * Expérience professionnelle minimum: 2ans ; * Qualités générales: Rigueur, méthode, dynamisme, sens du travail en équipe, prise d'initiatives, esprit d'innovation, professionnalisme, disponibilité ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (technique) et du français - Application des techniques de management en temps réel du réseau (RNO, SPOTS, etc.) ; - Utilisation des méthodes et logiciels de qualification du réseau radio (NTM,...) ; - Principes de QoS dans les réseaux radio mobiles ; - Mesure des performances réseaux ; - Drive tests ; - Aptitudes en reporting. c. projet SYSteme D'information (Si) 1. administrateurs systèmes * Niveau d'études : Bac+5 (Ingénieur de conception) Informatique ou équivalent ; * Connaissances générales : administration des plateformes de productions ; * Expérience professionnelle minimum: 4 ans en administration des systèmes ; * Qualités générales: Sens relationnel, rigueur, pragmatisme, sens du travail en équipe, disponibilité ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (technique et usuel), français * Connaissances approfondies : Administration des domaines technologiques suivants : - OS : Windows et Linux ; - Serveurs applicatifs : Apache, IIS, Tomcat, Websphere ; - Reverse proxy : ZTM, BigIP, mod_proxy; - SGBD : Oracle, SQL Server, MySQL, MongoDB; - Solutions de virtualisation : VmWare, Citrix ; - Solutions de stockage : EMC, Netapp ; - Solutions de supervision : BEM/BMC, Tivoli/Netcool, Shinken, Cacti ; - Services divers : OpenLDAP, AD, Exchange, Avamar, Sophos, Nessus, Business Object. 2. ingénieurs intégration systèmes * Niveau d'études : Bac +5 (Ingénieur de conception) Informatique ou équivalent ; * Connaissances générales : Intégration des systèmes informatiques ; * Expérience professionnelle minimum: 5ans dans les systèmes d'information ; * Qualités générales: Rigueur, méthode, sens du résultat, Autonomie, disponibilité ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (technique et usuel), français * Connaissances approfondies : - Administration, tuning Linux Red Hat; - Configuration, tuning serveur Apache, Tomcat ; - Base de données Oracle RAC & MySQL ; - Développement scripts shell, Perl ; - Technologies Internet (Web, messagerie, IM, VoIP, DNS, Nagios, Flyspray, HTML/XML, Architectures 3 Tiers). 3. ingénieurs sécurité des réseaux * Niveau d'études : Bac +5 (Ingénieur de conception) Informatique ou équivalent ; * Connaissances générales : Sécurité des réseaux de télécommunications ; * Expérience professionnelle minimum: 4 ans dans la sécurité des réseaux ; * Qualités générales: Rigueur, méthode, sens relationnel, passion, disponibilité ; * Aptitudes linguistiques : Bonne maîtrise de l'anglais et du français - Proxy (BlueCoat, Ironport Série S); - Load Balancing (F5) ; - Juniper FW : Netscreen ISG, SSG, SRX, NSM, JunOS; - Fortinet ; - Checkpoint FW ; - VPN-SSL (Juniper SA) ; - IDS/IPS (Tipping Point). 4. ingénieurs réseaux * Niveau d'études : Bac +3 (Ingénieur de travaux) Informatique ou équivalent ; * Connaissances générales : Réseaux informatiques, sécurité des réseaux informatiques ; * Expérience professionnelle minimum: 3 ans minimum sur les problématiques Réseaux et Sécurité ; * Qualités générales: Passionné de nouvelles technologies, Rigueur, méthode, sens relationnel, capacités rédactionnelles et d'aptitudes à travailler dans des environnements multi-projets et multi-clients ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (technique), français * Compétences techniques requises - Réseaux : LAN / MAN / WAN / DC : Cisco, HP, Alcatel ; - Firewall: Fortinet, Cisco, Juniper; - Proxy : BlueCoat, Ironport ; - Load Balancing : F5 ; - Certification CCNP. 5. ingénieurs développement de la facturation et support * Niveau d'études : Bac +5 (Ingénieur de conception) en Informatique ; * Connaissances générales : Réseaux des télécoms, programmation générale ; * Expérience professionnelle minimum: 5 ans dans la programmation et le développement d'applications ; * Qualités générales: Esprit d'analyse, responsabilité, créativité, rigueur ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (Technique et usuel), français * Compétences techniques requises - Maîtrise SQL ; - Maîtrise C, C++ ou Java ; - Maîtrise SQL*Plus, PL/SQL, DBMS Oracle ; - MS Office. 6. techniciens d'exploitation des Systèmes d'information * Niveau d'études : Bac +3 (Ingénieur des travaux) informatique ou équivalent ; * Connaissances générales : Administration de système Linux et Windows ; * Expérience professionnelle minimum: 2 ans en développement informatique (acquise au cours d'un emploi, d'un stage ou d'un apprentissage) ;

9 diapason N 249 du 17 mars 2015 actualité / emploi 9 * Qualités générales: Rigueur, méthode, sens du résultat, Autonomie, disponibilité ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (technique) et du français * connaissances approfondies : -Maîtrise technique avancée en produits Logiciels d'infrastructure et d'exploitation ; - Outils de supervisions techniques et de services ; - Ordonnancement, moniteurs de transferts flux et messages; - Sauvegardes, restauration et plan de reprise d'activités ; - Systèmes d'exploitation ; - Systèmes de gestion de Bases de Données ; - Sécurité logique du SI ; - Domaines fonctionnels et/ou techniques ; - Principes de virtualisation système. D. projet reseau intelligent (ri) et ServiceS a valeur ajoutee (Sva) 1. ingénieurs support des services * Niveau d'études : Bac +5 en Télécommunications ; * Connaissances générales : Réseaux mobiles ; * Expérience professionnelle minimum: 3 ans dans les réseaux mobiles, * Qualités générales: Autonomie, rigueur, esprit d'équipe et qualités relationnelles, capacité d'analyse, force de proposition ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (usuel et technique), français * Compétences techniques requises - Bonne perception des infrastructures mobiles et réseaux ; - Maîtrise du Système d'exploitation (Linux) ; - Compétences en scripting shell, SQL, php, perl, python (langages évolués) ; - Connaissances sur la spécification GlobalPlatform et les technologies NFC (orientées SIM) ; - Compétences dans le domaine de l'aministration Systèmes. 2. chefs de produit data et multimédia * Niveau d'études : Bac +5 (école de commerce, école d'ingénieur complétée d'une formation marketing, ou équivalent); * Connaissances générales : Bases techniques du réseau de téléphonie mobile ; * Expérience professionnelle minimum: 2 ans en marketing (Chef de produit/ chef de marché) dans la téléphonie mobile; * Qualités générales: Etre très organisé, savoir gérer plusieurs projets en même temps, être convaincant, être orienté résultats, être disponible ; * Aptitudes linguistiques : Excellente maîtrise de l'anglais (écrit/ oral opérationnel) et du français - Expertise comptable et Financière ; - Base juridique & réglementaire ; - Gestion du Mix marketing ; - Compréhension du marché. 3. ingénieurs vas * niveau d'études : Bac +5 en Informatique ou télécommunications * connaissances générales : Réseaux des télécoms * Expérience professionnelle minimum: 3 ans * Qualités générales: Esprit d'analyse, responsabilité, créativité, rigueur; * Aptitudes linguistiques : Anglais (technique et usuel) et du français (écrit-oral). * Compétences techniques requises. - Expérience et connaissances en Systèmes d'exploitation Windows et UNIX/Linux - Expérience et connaissances des serveurs Windows et UNIX/Linux - Expérience et connaissances en bases de données SQL, Oracle PL/SQL 4. ingénieurs développement mobile * Niveau d'études : Bac +5 (Ingénieur de conception) Informatique ou équivalent, * Connaissances générales Développement du réseau mobile * Expérience professionnelle minimum: 2 ans en développement d'applications mobiles (IOS, Android et/ou Phonegap/Cordova). * Qualités générales: Communication, Contact client, Rigueur, méthode, sens relationnel, * Aptitudes linguistiques : Anglais (technique et usuel), français (écrit-oral). * Compétences techniques requises - Usages liés à la mobilité dans le réseau ; - Technologies et méthodologies de développement (intégration continue, automatisation de tests,...). - Développement des systèmes embarqués - Programmation générale et développement d'applications. 5. ingénieurs des systèmes et applicatifs pour les plateformes de services d'accès * Niveau d'études : Bac +5 (Ingénieur de conception) Informatique ou équivalent, * Connaissances générales : Systèmes d'information, développement informatique des services d'accès ; * Expérience professionnelle minimum: 4 ans en exploitation Unix-Linux, intégration, validation, dans un environnement web ou études recherche ; * Qualités générales: Rigueur, méthode, pédagogie, sens relationnel, autonomie, disponibilité, esprit de synthèse, sens client, gestion des projets ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (technique), français - Bonne connaissance des protocoles IPV4, IPV6, DNS, DHCP, RADIUS ; - La connaissance bind et les moteurs de base de donnée tels que Sybase ou Mysql, perl, bash, python, puppet ; - Programmation et Développement des applications. e. projet energie et environnement (ee) 1. ingénieurs energie * Niveau d'études : Bac +5 en électrotechnique, génie électrique, électronique, génie industriel ; * Connaissances générales : Architecture et équipements des réseaux de télécoms ; * Expérience professionnelle minimum: 4 ans dans le secteur énergétique ; * Qualités générales: Esprit de travail en équipe, Rigueur, Autonomie, Curiosité, Esprit d'analyse et de synthèse, volontaire, esprit d'adaptation ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (technique), français - Systèmes électriques et automatisés (contrôle des commandes et des automatismes) ; - Logiciels de CAO et DAO (réalisation sur écran de maquettes) ; - Dimensionnement, Planification et contrôle des coûts énergétiques des équipements ; - Energies renouvelables (solaires) ; - Installation électriques ; - Déploiement d'ateliers d'énergie ; - Gestion de ressources énergétiques ; - Maîtrise des procédés de sécurité électrique. 2. technicien en électrotechnique * Niveau d'études : Bac +3 en électrotechnique ou génie électrique ; * Connaissances générales : Architecture et équipements des réseaux de télécoms ; * Expérience professionnelle minimum: 4 ans ; * Qualités générales: Esprit de travail en équipe, rigueur, autonomie, curiosité, esprit d'analyse et de synthèse, volontaire, esprit d'adaptation ; * Aptitudes linguistiques : Anglais (technique), français * Compétences techniques requises - Maîtrise des équipements sur les ateliers d'énergie 48V ; - Maîtrise des systèmes de climatisation et détection incendie; - Maîtrise des procédures de sécurité ; - Habilitation électrique B2V, BR, BC et B2T ; Les dossiers de candidatures, dont l'âge maximum est limité à 30 ans, comprenant un CV détaillé, une lettre de motivation adressée au Directeur Général de la CAMTEL, une photocopie de la carte nationale d'identité, une photocopie du diplôme devront être envoyés au plus le 30 avril 2015 uniquement à l'adresse électronique suivante : N.B. Seules les candidatures sélectionnées seront contactées. Programme des obsèques de Joachim OnAMBElE Vendredi 20 mars h: Mise en bière à la morgue du CHU de Yaoundé i2h : Transfert de la dépouille A OKOA MARIA/MBANKOMO 13 h : Installation au domicile familial 20h : Messe Prière et recueillement samedi 21 mars h : Début des cérémonies traditionnelles (nsili awu) 11h :Témoignages i2h : Messe Oraison funèbre Inhumation Partage

10 10 diapason N 249 du 17 mars 2015 Antony DAKA Le projet de construction d un pont sur le fleuve Logone entre Yagoua au Cameroun et Bongor au Tchad et des aménagements connexes s accélère. En effet la première session du comité bilatéral de pilotage du projet s est tenue à Yaoundé. La délégation camerounaise conduite par Gilbert Didier Edoa, Secrétaire général du Minepat avait en face d elle une délégation tchadienne conduite par Brahim Tahir Abderanane, Secrétaire général adjoint du ministère des infrastructures, des transports et de l aviation civile. La rencontre de Yaoundé a permis au comité de pilotage d examiner le chronogramme d activités, le projet de budget du comité pour son bon déploiement et également de définir les modalités de mise en place de l Unité mixte de gestion du projet, tout comme la définition des s des personnels à recruter au sein de cet unité. Le comité de pilotage a donc lancé à cette suite un avis international appel à candidature pour le recrutement des personnels de l unité mixte de gestion. Il sera question pour le comité de pilotage de suivre les travaux des études en cours actuellement sur le terrain pour un coût de 600 millions de Fcfa par le groupement de bureau d études Egis afin d aboutir à un devis estimatif des travaux. Il y a urgence selon Didier Edoa, Sg Minepat pour l aboutissement de ce projet qui favorisera une libre circulation meilleure, une accélération des échanges. Ce projet pour le chef actualité / CémaC le Cameroun au diapason JOuRnéE DE la CEMAC. De concert avec les autres Etats de la sous région, Yaoundé a été le théâtre des activés de réflexion, d exposition et de loisirs avec en fond la paix et la sécurité comme facteur du développement et du succès de l intégration. léon MGBA Comme chaque année depuis 7 ans, la journée de la Cemac a été célébrée le 16 mars dernier sous le thème «promouvoir la paix, la sécurité et l intégration en Afrique Centrale» ce thème phare selon Paul Tasong, commissaire de la Cemac en charge des politiques économique, monétaire et financière : «a été retenu étant donné l actualité au niveau de la sous-région afin de susciter une meilleure prise de conscience de l impact de la paix et de la sécurité sur les enjeux de développement de chaque Etat membre ainsi que toute la sous région». En parlant de cette sous région, elle fait face à une instabilité sécuritaire sur plusieurs fronts : il ya la République Centrafrique dont la situation sécuritaire reste préoccupante, la Photo de famille cemac montée de la menace du groupe terroriste Boko Haram qui ébranle la zone du Lac Tchad avec des milliers de déplacés aujourd hui, la lutte de l armée de résistance du seigneur et la sécurité maritime dans le golfe de guinée. A ces problématiques sécuritaires, les thématiques sur la libre circulation, dan la sous région, le programme économique régional, le marché commun, l union douanière dans l espace Cemac ont fait l objet des débats. En présidant donc la cérémonie de lancement de la journée Cemac le 13 mas dernier, Gilbert Didier Edoa, secrétaire général du ministère de l Economie, de la Planification et de l Aménagement du territoire a émis le vœu de voir le fonctionnement des institutions de la Cemac revenir à la normale. Et le comité de gestion mis en place POnT YAGOuA-BOnGOR. l insécurité sur l axe Maroua-waza-Kousseri du fait des attaques de Boko-haram a amené les gouvernements camerounais et tchadiens à accélérer ce projet infrastructurel d importance stratégique. Le pont Ndeli sur le Logone c était le lieu de le dire. En effet, les assises des chefs d Etat de la Cemac prévues à Libreville le 2 mars dernier ont été une fois de plus renvoyées, mettant ainsi en en exergue la fragilité des instances de décision de la sous région. Encore plus, la libre circulation connait des voix dissonantes avec le Gabon et la Guinée équatoriale qui n ont toujours pas levé certaines barrières. Le décollage de la compagnie aérienne sous régionale est toujours attendu. L existence de deux marchés financiers dans la sous région met en exergue la divergence des vues. Cependant, la sous région a connu une croissance positive passant de 2,8% en 2013 à 4,9 en ce taux de croissance devrait être de 5% en 2015 selon les prévisions de la Banque des Etats de l Afrique centrale. Seulement, la baisse du cours du pétrole et la menace terroriste Boko Haram obligent à revoir cette croissance à la baisse. Néanmoins, la banque de développement d Etats de l Afrique centrale (Bdeac) avec son capital revu à la hausse viendra donner un coup de pousse en termes d investissement aux états de la sous région. Il faut le dire, la célébration de la journée Cemac a accordé une place de choix à la jeunesse ainsi qu aux organisations de femme. Cette jeunesse bénéficie déjà des attentions des dirigeants de la sous-région qui ont mis en place un fond dénommé «train my generation» pour améliorer l employabilité des jeunes. L objectif de ce fond d un montant de 100 milliards de Fcfa est de créer les écoles professionnelles et former des jeunes. de délégation tchadienne va aussi réduire le nombre de morts lors des traversées à pirogue du fleuve Logone infesté d hippopotames. Pour ce fait, le Sg du Minepat à souhaiter que les administrations tant au Cameroun qu au Tchad collaborent avec célérité pour que les rapports soient déposé à temps afin que les financements nécessaires soient mobilisés. La première signature de convention de ce projet a eu lieu en décembre 2010 à Yaoundé lors des travaux de la 22ème commission mixte de coopération Tchad-Cameroun. Et ensuite il ya eu l accord entre les deux pays le 27 mai 2014 à Ndjamena. L importance de ce pont sur le prolongement de la national N 12 reliant Magada à Yagoua et donc l obstacle pour Bongor au Tchad est le fleuve Logone, s est fait sentir depuis le début des attaques des terroristes de Boko-Haram qui ont rendu dangereux la route Maroua-waza-Kousseri principal voie d échanges pour le Tchad avec le port de Douala et les autres régions du Cameroun. Bouba-ndjinda au centre des convoitises RéGiOn Du BAssin Du lac TChAD. Et ci c était la principale cause de l insécurité et de l instabilité dans la partie septentrionale du Cameroun. plusieurs vues du parc de Bouba-Ndjida Le parc national de Boubandjida est l'un des parcs nationaux du Cameroun, situé dans la province du Nord. Ce parc est traversé par de nombreux cours d'eau saisonniers et par une rivière permanente, le mayo Sénaroua. Avec une superficie de ha, c'est le plus grand parc national du pays, mais c'est aussi le plus isolé. À mi-chemin entre Ngaoundéré et Garoua, il est accessible par route et piste. Moins populaire que le Parc national de Waza dans la région de l'extrême nord du Cameroun qui compte pourtant moins d'espèces, il est le dernier refuge où évoluent toutes les espèces d'animaux sauvages de la savane arborée propre à la région. On y côtoie damalisques, cobes de Buffon, bubales roux, panthères, hyènes, potamochères, phacochères, lions, éléphants, girafes, 11 espèces d'antilopes dont l'éland de Derby, la plus grande espèce d'antilope,. On y trouve également des hippopotames, des buffles, plus de 300 espèces d'oiseaux. C est un parc qui contient des espèces animales et végétales qu on ne retrouve nulle part ailleurs. De gros efforts sont actuellement en cours pour développer le parc et les services proposés. À proximité se trouve le site préhistorique de Managna, où l'on peut observer sur l'une des plus grandes plaques du monde des centaines de traces de dinosaures et autres reptiles de l ère secondaire. En plus, ce parc révèle un sous-sol très riche et très varié. D important gisement de diamant, d or, de bauxite, de fer, de coltan et d uranium, etc. C est un paradis terrestre de part sa faune, sa flore, son sol et son sous-sol. Il constitue avec l ensemble du golf de Guinée un espace de «souveraineté» regorgeant des richesses qu on ne trouve nulle part ailleurs. Véritable spectre pour les nouveaux conflits stratégiques ; conflits liés à l accaparement des ressources. Durant la dernière décennie, plusieurs saisonniersmiliciens venus du Tchad, de la RCA, du Darfour, du Soudan du Sud, du Niger et même du Sénégal ont fait de cette région une zone de non droit pour y exercer tout type de trafic illégal et de pillage de ressources. Si leurs complices et partenaires ne sont pas clairement identifiés, il n en demeure moins vrai que c est un îlot à ressource au cœur de l Afrique centrale. C est un nouveau Kivu qui aiguisera sans doute l appétit des grands, des prédateurs capitalistes si ce n est pas déjà le cas. A ce titre, il devient un enjeu géostratégique, géo écologique et géo économique. L heure est donc à toutes les réflexions et stratégies pour éviter la disparition de certaines espèces du parc de Bouba-Ndjida. Des solutions militaires pour sécuriser le site, les populations, les réfugiés qui y abondent au fil des ans, des touristes et mêmes des opérateurs et partenaires économiques sont nécessaires. Mais aussi des techniques pacifiques de dissuasion. Hippolyte DJouNGuEP

11 diapason N 249 du 17 mars 2015 REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix- Travail-Patrie MINISTRE DES FINANCES SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DES IMPOTS message REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work - Fatherland MINISTRY OF FINANCE SECRETARIAT GENERAL DIRECTORATE GENERAL OF TAXATION Yaoundé le 11 COMMuniqué Le Directeur Général des impôts, Président du comité de mise en œuvre et de suivi de la déclaration préremplie en matière d'impôts locaux, porte à la connaissance des propriétaires d'immeubles bâtis et non bâtis qu'une vaste compagne de distribution des déclarations préremplies de la Taxe Foncière sur les propriétés immobilières sera lancée dans les villes de Yaoundé et de Douala, à compter du lundi 2 mars A cet effet, il souhaite qu'un accueil cordial soit réservé aux équipes en charge de cette opération par les contribuables concernés. Le Directeur Général des impôts rappelle que dans le cadre de la mise en œuvre de cette nouvelle procédure, le délai légal de déclaration de la taxe foncière au titre de l'exercice 2015, initialement fixé au 15 mars 2015, est prorogé jusqu'au 15 avril Par ailleurs, les contribuables qui reçoivent une déclaration préremplie disposent du délai d'un (01) mois pour s'acquitter de la taxe correspondante. Pour ce faite, des facilités de paiement leur sont offertes grâce au nouveau dispositif de règlement des impôts via le téléphone portable, encore appelé "mobile tax". Toutefois, les contribuables qui le souhaitent peuvent continuer à se rapprocher des guichets de leurs centres des impôts de rattachement pour effectuer leurs paiements. Le Directeur Général des impôts compte sur le civisme de tous. le Directeur des impôts mopa modeste fatoing

12

allemande au Cameroun

allemande au Cameroun Cameroun : 400 F CFA Gabon - Tchad : 500 F CFA Banque africaine De Développement. la vision de chacun des 8 candidats à la présidence Pages 6 et 7 Récépissé n 00043/RDJJ/J06/BASC Tél./Fax : +237 222 23

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 3. Dépôt et date de clôture des candidatures

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 3. Dépôt et date de clôture des candidatures UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) AVIS DE RECRUTEMENT N 008/2013/DSAF/DRH La Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina

Plus en détail

Appel à candidatures pour le recrutement d un cadre de suivi et d un responsable de l information et de la communication

Appel à candidatures pour le recrutement d un cadre de suivi et d un responsable de l information et de la communication REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON UNION EUROPEENNE EUROPEAN UNION COOPERATION CAMEROUN UNION EUROPEENNE CAMEROON EUROPEAN UNION COOPERATION Programme d Appui à la Société Civile Civil Society

Plus en détail

CONFERENCE MINISTERIELLE SUR LA COOPERATION HALIEUTIQUE ENTRE LES ETATS AFRICAINS RIVERAINS DE L OCEAN ATLANTIQUE SECRETARIAT EXECUTIF

CONFERENCE MINISTERIELLE SUR LA COOPERATION HALIEUTIQUE ENTRE LES ETATS AFRICAINS RIVERAINS DE L OCEAN ATLANTIQUE SECRETARIAT EXECUTIF CONFERENCE MINISTERIELLE SUR LA COOPERATION HALIEUTIQUE ENTRE LES ETATS AFRICAINS RIVERAINS DE L OCEAN ATLANTIQUE SECRETARIAT EXECUTIF --------------- Avis de Vacance Numéro : S E-11-02 Délai de dépôt

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTES

AVIS DE VACANCE DE POSTES Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale ECOFAC V CEEAC -------------------- Programme Ecosystèmes Fragilisés d Afrique Centrale (ECOFAC V) -------------------------- Composante FLEGT Union

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT

TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT (LE RECRUTEMENT D UNE FIRME) Appui à la mise en œuvre

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES RECRUTEMENT DU PERSONNEL DU GIMAC

APPEL A CANDIDATURES RECRUTEMENT DU PERSONNEL DU GIMAC APPEL A CANDIDATURES RECRUTEMENT DU PERSONNEL DU GIMAC Le (GIMAC), est un Organisme qui regroupe la Banque des Etats de l Afrique Centrale (BEAC) et l ensemble des établissements de crédit de la zone CEMAC,

Plus en détail

PROGRAMME DIASPORA Recrutement d Experts/Consultants de la Diaspora

PROGRAMME DIASPORA Recrutement d Experts/Consultants de la Diaspora MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE REPUBLIQUE TOGOLAISE RAVAIL-LIBERTE-PATRIE N /MFPRA/CTRAP/UGPD Lomé, PROGRAMME DIASPORA Recrutement d Experts/Consultants de la Diaspora

Plus en détail

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi Programme TAEHIL Deux Mesures concrètes pour le programme TAEHIL Formation contractualisée pour l emploi Formation qualifiante ou de reconversion Objectif FCE: Formation contractualisée pour l emploi La

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE :

TERMES DE REFERENCE : MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ----------------------- Unité de Coordination des Programmes Emploi (UCP-Emploi) -----------------------

Plus en détail

1. Contexte de l atelier

1. Contexte de l atelier 1. ATELIER DE MISE A NIVEAU SUR LA MICROFINANCE ISLAMIQUE 06-07 février 2013, Radisson Blu Hotel (SENEGAL) 1 1. Contexte de l atelier A l instar du reste du monde, au Sénégal et dans la sous région des

Plus en détail

Vous souhaitez rejoindre un établissement public en tant que fonctionnaire,

Vous souhaitez rejoindre un établissement public en tant que fonctionnaire, Fiche d information DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Emploi et Développement des compétences Service Concours- DHEC40 concours@caissedesdepots.fr CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRE

Plus en détail

Date : 29/10/2015 Version : v 0.4 IDENTIFICATION DU POSTE. Intégrateur d applications Administrateur d outils A ou contractuel de droit public

Date : 29/10/2015 Version : v 0.4 IDENTIFICATION DU POSTE. Intégrateur d applications Administrateur d outils A ou contractuel de droit public FICHE DE DESCRIPTION DE POSTE DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE TITULAIRE DU POSTE Nom : Prénom : RESPONSABLE HIERARCHIQUE DIRECT Nom : Aziz Prénom : Bénédicte Visa : Visa : Date : 29/10/2015

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence droit, économie, gestion, mention Licence d Administration Publique Autorité responsable de la certification

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT N 0001/15/AI

AVIS DE RECRUTEMENT N 0001/15/AI ACECA INTERNATIONAL SARL SOCIETE D EXPERTISE COMPTABLE 1310 Avenue du Dr. KWAME N KRUMAH Sis Immeuble MABUCIG 01 BP 4318 Ouagadougou 01 Tél. : (226) 50-31-37-44 Fax : (226) 50-31-25-98 E-mail : aceca@fasonet.bf

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

DevHopons plus que des relations

DevHopons plus que des relations DevHopons plus que des relations TOGO : LES NOUVELLES OFFRES D EMPLOI 21/05/2013 01 ASSISTANT ADMINISTRATIF ET DES RESSOURCES HUMAINES. ATTRIBUTIONS : Placé sous l'autorité hiérarchique du Directeur des

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE «RECRUTEMENT D UN EXPERT EN ACQUISITION»

APPEL A CANDIDATURE «RECRUTEMENT D UN EXPERT EN ACQUISITION» REPUBLIQUE TUNISIENNE SECRETARIAT D ETAT CHARGE DE LA GOUVERNANCE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE PROJET PILOTE «DEVELOPPEMENT DU LEADERSHIP EN SOUTIEN DE LA TRANSITION EN TUNISIE PHASE 1.1» APPEL A CANDIDATURE

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES

MINISTERE DES FINANCES REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Participations TERMES DE REFERENCES APPEL A CANDIDATURES Choix des candidats au poste de Directeur Général d une Banque Publique Juillet

Plus en détail

AVIS DE MANIFESTATION D'INTERET

AVIS DE MANIFESTATION D'INTERET REPUBLIQUE DU NIGER CABINET DU PREMIER MINISTRE Agence de Régulation des Marchés Publics AVIS DE MANIFESTATION D'INTERET L Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP) du Niger a reçu un don (IDF) de

Plus en détail

BOURSE DE L'EMPLOI 10/01/2011

BOURSE DE L'EMPLOI 10/01/2011 BOURSE DE L'EMPLOI 10/01/2011 Site Dates de parution Intitulé du poste Nature de Contrat Horaire de travail Niveau de Formation Connaissances particulières Expérience requise 10/01/2011 CONSULTANT AMOA

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

information SENETOILE.COM Jeudi, 30 Octobre 2014 20:06

information SENETOILE.COM Jeudi, 30 Octobre 2014 20:06 Les ministres des pays de l Afrique Centrale viennent de marquer un pas déterminant vers la création d une économie verte, en particulier l économie du bois Le Gouvernement de la RDC annonce une contribution

Plus en détail

Unit é* Travail*Progrès SECRETARIAT GENERAL LA VIE DES ASSEMBLEES DANS L ESPACE FRANCOPHONE RECUEIL DES PROCEDURES ET DES PRATIQUES PARLEMENTAIRES

Unit é* Travail*Progrès SECRETARIAT GENERAL LA VIE DES ASSEMBLEES DANS L ESPACE FRANCOPHONE RECUEIL DES PROCEDURES ET DES PRATIQUES PARLEMENTAIRES ASSEMBLEE NATIONALE.. SECRETARIAT GENERAL. SECRETARIAT GENERAL ADJOINT DIRECTION DES AFFAIRES LEGISLATIVES DE LA COOPERATION INERPARLEMENTAIRE ET DES RELATIONS INTERNATIONALES REPUBLIQUE DU CONGO Unit

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo. Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.org I- PRESENTATION DU CRADAT A- Création - Siège Le Centre Régional

Plus en détail

COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014

COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014 COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014 Mise en œuvre de la communication institutionnelle et de la mobilisation sociale dans le cadre de l élection présidentielle de 2015 Objet : Termes

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC Autorité hiérarchique : Secrétaire Exécutif du RAPAC (SE), Expert-Responsable

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa MCMEJF REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail ----- & ----- MINISTERE CHARGE DE LA MICROFINANCE DE L EMPLOI DES JEUNES ET DES FEMMES ------&----- PROJET BUSINESS PROMOTION CENTER (BPC) N : 00082750

Plus en détail

Cahiers des charges relatifs à l Aide à l Organisation des festivals cinématographiques

Cahiers des charges relatifs à l Aide à l Organisation des festivals cinématographiques Cahiers des charges relatifs à l Aide à l Organisation des festivals cinématographiques Le présent cahier des charges fixe les conditions, les critères et la réglementation relatifs à l aide à la production

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

Responsable en Passation de Marchés Page 1

Responsable en Passation de Marchés Page 1 Le Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l Efficacité Gouvernementale (PRCIEG) Titre : Termes de référence pour le recrutement d un Responsable de Passation de Marchés (RPM) 1. Contexte

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION A L EXPERTISE COMPTABLE «La nouvelle solution pour l expertise comptable»

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION A L EXPERTISE COMPTABLE «La nouvelle solution pour l expertise comptable» CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION A L EXPERTISE COMPTABLE «La nouvelle solution pour l expertise comptable» EN PARTENARIAT AVEC LA PRESTIGIEUSE ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE ET D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 23 Novembre 2013 Introduction : le commerce en quelques chiffres 590 000 entreprises Commerce de gros Commerce de détail

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE N AFCHPR/11/2012 CHEF DE DIVISION DES FINANCES ET DE L ADMINISTRATION (P5)

AVIS DE VACANCE DE POSTE N AFCHPR/11/2012 CHEF DE DIVISION DES FINANCES ET DE L ADMINISTRATION (P5) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA AFRICAN COURT ON HUMAN AND PEOPLES RIGHTS COUR AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES P.O Box 6274 Arusha, Tanzania, Tel: +255 732 979506/9; Fax: +255

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ASSURANCE CASABLANCA, Mercredi 15 avril 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION CENTRALE INFORMATIQUE ET SYSTÈME D INFORMATION :

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION CENTRALE INFORMATIQUE ET SYSTÈME D INFORMATION : Bourse de l emploi Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION CENTRALE INFORMATIQUE ET SYSTÈME D INFORMATION : Deux (02) Ingénieurs Sécurité Système d Information Direction Qualité, Méthodes

Plus en détail

CONCOURS D ENTREE A L ISTC 2014-2015

CONCOURS D ENTREE A L ISTC 2014-2015 CONCOURS D ENTREE A L ISTC 2014-2015 L entrée à l Institut des Sciences et Techniques de la Communication (ISTC) pour tous les parcours, niveaux et régimes se fait sur concours : concours direct cours

Plus en détail

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F)

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Emploi type : Ingénieur en développement et déploiement d applications BAP : E Niveau : Ingénieur d études N concours : EPRIE02 Affectation

Plus en détail

Assistant(e)/Secrétaire du Chef Observateur Adjoint (1 poste)

Assistant(e)/Secrétaire du Chef Observateur Adjoint (1 poste) Offre d emploi courte terme (3-4 mois) Agissant comme partenaire d exécution pour la Commission Européenne pour la Mission d Observation Electorale, OIM cherche à recruter pour un certain nombre de postes.

Plus en détail

La Formation des Personnels à l UM3

La Formation des Personnels à l UM3 La Formation des Personnels à l UM3 Le Plan de formation Le Plan de formation reprend les priorités retenues par l université pour une année. Il tient compte des besoins spécifiques de l établissement,

Plus en détail

AVIS DE SOLLICITATION A MANIFESTATION D INTERET N 00000060/ASMI/MINEE/DERME/2014 DU 07 MAI 2014

AVIS DE SOLLICITATION A MANIFESTATION D INTERET N 00000060/ASMI/MINEE/DERME/2014 DU 07 MAI 2014 REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix-Travail-Patrie MINISTERE DE L'EAU ET DE L ENERGIE R E P U B L I C O F C A M E R O O N Peace-Work-Fatherland MINISTRY OF WATER RESOURCES AND ENERGY PROGRAMME 422 : ACCES A L

Plus en détail

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES?

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Mai 2010 POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Direction Générale des Statistiques Ministère de l Economie, du Commerce, de l Industrie et du Tourisme Pourquoi le Gabon a-t-il besoin

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT. Contrôleur de gestion de l Institut Pasteur de Dakar

AVIS DE RECRUTEMENT. Contrôleur de gestion de l Institut Pasteur de Dakar AVIS DE RECRUTEMENT Contrôleur de gestion de l Institut Pasteur de Dakar INTITULE ET REFERENCE Poste : Contrôleur de gestion Implantation : Institut Pasteur de Dakar Nature : CDD ou CDI A pourvoir : au

Plus en détail

DÉPARTEMENT D ÉTAT DES ÉTATS-UNIS AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À KINSHASA SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES PROGRAMME DE MICROFINANCEMENT

DÉPARTEMENT D ÉTAT DES ÉTATS-UNIS AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À KINSHASA SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES PROGRAMME DE MICROFINANCEMENT DÉPARTEMENT D ÉTAT DES ÉTATS-UNIS AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À KINSHASA SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES PROGRAMME DE MICROFINANCEMENT Titre de l opportunité de financement : Journée mondiale du SIDA 2012

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT I- BIOSTATISTICIEN NOMBRE DE POSTE : 01. Master en Biostatistique.

AVIS DE RECRUTEMENT I- BIOSTATISTICIEN NOMBRE DE POSTE : 01. Master en Biostatistique. MINISTERE DE LA SANTE ------------------ SECRETARIAT GENERAL ------------------ BURKINA FASO Unité Progrès Justice AVIS DE RECRUTEMENT Le Centre MURAZ, Etablissement Public de Santé (EPS) à vocation de

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail

FICHE D APPEL OUVERT A CANDIDATURE

FICHE D APPEL OUVERT A CANDIDATURE CHEF DE SERVICE DE LA COOPERATION RELEVANT DE LA DIVISION DE LA COOPERATION ET DE PARTENARIAT (DIRECTION DE LA COMMUNICATION DU PARTENARIAT ET DES SYSTEMES D INFORMATION) - Elaborer, suivre et mise en

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA CREATION ET AU FONCTIONNEMENT DES BUREAUX D ENCADREMENT ET D ASSISTANCE FISCALES (1)

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA CREATION ET AU FONCTIONNEMENT DES BUREAUX D ENCADREMENT ET D ASSISTANCE FISCALES (1) CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA CREATION ET AU FONCTIONNEMENT DES BUREAUX D ENCADREMENT ET D ASSISTANCE FISCALES (1) Ce cahier des charges se compose de : - 7 pages comportant 6 chapitres et 19 articles,

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT FINANCIER ET COMPTABLE DU PROJET D APPUI A LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI)

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT FINANCIER ET COMPTABLE DU PROJET D APPUI A LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT FINANCIER ET COMPTABLE DU PROJET D APPUI A LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) I. Contexte et justification La République de Madagascar a bénéficié

Plus en détail

OHADA : PROFILS DES POSTES A POURVOIR / RECRUTEMENT 2014

OHADA : PROFILS DES POSTES A POURVOIR / RECRUTEMENT 2014 OHADA : PROFILS DES POSTES A POURVOIR / RECRUTEMENT 2014 I- CONTEXTE Dans le cadre du renouvellement de certains contrats à des postes déclarés vacants par le Conseil des Ministres, l Organisation pour

Plus en détail

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction des Ressources humaines Chef de projet informatique J CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction : Systèmes d Information Service : Études et développement Pôle : Projet et gestion applicative POSITIONNEMENT

Plus en détail

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques.

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques. Nations Unies ST/SGB/2008/13 Secrétariat 1 er août 2008 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau des affaires juridiques En application de la circulaire ST/SGB/1997/5, intitulée «Organisation

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE MASTER Professionnel Droit de l Entreprise (GEFIRE) Programme Juristes Francophones Année Universitaire 2005-2006

DOSSIER DE CANDIDATURE MASTER Professionnel Droit de l Entreprise (GEFIRE) Programme Juristes Francophones Année Universitaire 2005-2006 DOSSIER DE CANDIDATURE MASTER Professionnel Droit de l Entreprise (GEFIRE) Programme Juristes Francophones Année Universitaire 2005-2006 NOM Prénom Photo Adresse complète N 0 de téléphone : Adresse électronique

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT COMPTABLE PROJET ICF AU SECRETARIAT PERMANENT DE l OHADA. (Financement ICF) YAOUNDE, CAMEROUN

TERMES DE REFERENCE. POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT COMPTABLE PROJET ICF AU SECRETARIAT PERMANENT DE l OHADA. (Financement ICF) YAOUNDE, CAMEROUN TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT COMPTABLE PROJET ICF AU SECRETARIAT PERMANENT DE l OHADA (Financement ICF) YAOUNDE, CAMEROUN Secrétariat permanent OHADA BP 10071 - Yaoundé 1 TERMES

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN VUE D ASSISTER

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN VUE D ASSISTER 128, Boulevard du 13 janvier BP : 2704 Lomé Togo Tél. : (228) 22 21 68 64 Fax. : (228) 22 21 86 84 bidc@bidc-ebid.org www.bidc-ebid.org TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France Séminaire des 12 et 13 février 2013 Danièle LAJOUMARD, Inspecteur général des Finances C.I.A (Certified Internal

Plus en détail

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Beyrouth, Liban, 24 novembre 2010 CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE «RENFORCER UN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE Recrutement d un expert en communication institutionnelle Page 1 TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE 1. CADRE GENERAL DU PROGRAMME Le Programme d Appui au Commerce

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 11 mars 2010 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-septième session Vienne, 10-12 mai 2010

Plus en détail

DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI)

DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) REPUBLIQUE DE MADAGASCAR GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) I. Contexte et Justification

Plus en détail

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 Au Gouvernement du Burundi

Plus en détail

VACANCY ANNOUNCEMENT: ADMINISTRATEUR DE PROGRAMME (EVAL-HEALTH)- NO.VA/NPCA/11/23

VACANCY ANNOUNCEMENT: ADMINISTRATEUR DE PROGRAMME (EVAL-HEALTH)- NO.VA/NPCA/11/23 www.nepad.org info@nepad.org Tel: +27 (0) 11 256 3600 Fax: +27 (0) 11 206 3762 P.O. Box 1234 Halfway House 1685 Midrand, Johannesburg South Africa VACANCY ANNOUNCEMENT: ADMINISTRATEUR DE PROGRAMME (EVAL-HEALTH)-

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC)

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) 1 Consultant chargé de la coordination technique et du suiviévaluation Mission : Sous la supervision

Plus en détail

La directrice des ressources humaines

La directrice des ressources humaines Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Ministère des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et

Plus en détail

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement,

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement, Projet Allocution de Monsieur le Ministre de l Economie et des Finances, Monsieur Charles KOFFI DIBY Cérémonie de Présentation Officielle de BNI GESTION Juillet 2009 Monsieur le Président de la Banque

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

ReMeD Réseau Médicaments et Développement EVOLUTION DE L INSPECTION PHARMACEUTIQUE

ReMeD Réseau Médicaments et Développement EVOLUTION DE L INSPECTION PHARMACEUTIQUE ReMeD Réseau Médicaments et Développement Table ronde du 9 novembre 2004 Faculté de Pharmacie Paris V Communication Dr Nicole Ridolphi pharmacien inspecteur général honoraire EVOLUTION DE L INSPECTION

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI Bujumbura, le / /2015 AVIS DE RECRUTEMENT

REPUBLIQUE DU BURUNDI Bujumbura, le / /2015 AVIS DE RECRUTEMENT REPUBLIQUE DU BURUNDI Bujumbura, le / /2015 MINISTERE DU DEVELOPPEMENT COMMUNAL CABINET DU MINISTRE AVIS DE RECRUTEMENT Dans le but d accomplir ses missions, le Ministère du Développement Communal lance

Plus en détail

Offre d emploi ENPI/2013/320-938. Rue Froissart 123-133 1053 Les Berges du Lac Tunisie. B- 1040 Bruxelles, Belgique Téléphone: + 216 71 960 330

Offre d emploi ENPI/2013/320-938. Rue Froissart 123-133 1053 Les Berges du Lac Tunisie. B- 1040 Bruxelles, Belgique Téléphone: + 216 71 960 330 Offre d emploi Programme d Appui à la Société Civile Tunisie (PASC - Tunisie) ENPI/2013/320-938 Le Programme d Appui à la Société Civile PASC- TUNISIE est une initiative de l Union Européenne en Tunisie

Plus en détail

(Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004)

(Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004) RÈGLEMENT FINANCIER (Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004) Article 1 er Objet 1.1 Le Règlement Financier est l outil d aide à la gestion comptable et financière de la Fédération. Il vise

Plus en détail

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX TITRE Requérant Contribution au projet régional de facilitation des affaires dans l espace UEMOA «eregulations UEMOA» - Phase 2 Commission UEMOA Durée du

Plus en détail

Épreuves du concours interne

Épreuves du concours interne Épreuves du concours interne 1. Quelles sont les épreuves écrites d admissibilité du concours interne? 2. Quelles sont les épreuves d admission du concours interne? 3. Quelles sont les épreuves facultatives?

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information OFFICE DES NATIONS UNIES A GENEVE UNITED NATIONS OFFICE AT GENEVA Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006 Note d information 1. Un concours de recrutement de professeurs de français

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 2. Nationalité

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 2. Nationalité UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) AVIS DE RECRUTEMENT N 009/2013/DSAF/DRH La Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE EN GESTION DES ENTREPRISES ET AUTRES ORGANISATIONS (LPGEO)

LICENCE PROFESSIONNELLE EN GESTION DES ENTREPRISES ET AUTRES ORGANISATIONS (LPGEO) Centre Africain d Etudes Supérieures en Gestion Institut Supérieur de Management des Entreprises et autres Organisations LICENCE PROFESSIONNELLE EN GESTION DES ENTREPRISES ET AUTRES ORGANISATIONS (LPGEO)

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie En application de l article L 316-1 du Code Monétaire et Financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différents avec ses clients

Plus en détail

Lycée des Métiers de la Santé et du Social

Lycée des Métiers de la Santé et du Social B.T.S ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE Lycée des Métiers de la Santé et du Social (label officiel du Ministère de l Education Nationale) 7-9 RUE DEPOORTER - 59190 HAZEBROUCK Tél : 03.28.41.96.06 Fax : 03.28.43.15.88

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail