Acquisition de la société allemande

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Acquisition de la société allemande"

Transcription

1 Acquisition de la société allemande Réunion d information le 02 décembre 2005

2 Sommaire Le groupe SECURIDEV Présentation du groupe DOM : son positionnement ses produits L opération d acquisition : pourquoi? comment? 2

3 Sommaire Le groupe SECURIDEV Présentation du groupe DOM : son positionnement ses produits L opération d acquisition : pourquoi? comment? 3

4 Une activité organisée autour de Trois domaines d activité 9 marques 2 branches Organisation des Accès Matériels et Equipements Professionnelle Bâtiment Grand Public 4

5 Chiffres-clès 2004 Au 31/12/2004 IFRS Chiffre d affaires : 92,2 M 60 % Banche Grand Public 40 % Branche Professionnelle près de 50 % réalisé hors de France Résultat opérationnel : 4,21 M Résultat net consolidé : 2,27 M Résultat net part du groupe : 1,86 M MBA : 6,46 M Capitaux propres : 42,8 M Taux d endettement financier net : 41 % 5

6 1 er semestre 2005 en M 06/ / /2005 Variation NF IFRS IFRS Chiffre d'affaires 46,6 46,5 48,8 + 4,9 % Résultat opérationnel 2,3 2,12 1,89-11 % en % du CA 4,9 % 4,6 % 3,9 % Résultat financier (0,28) (0,22) (0,26) Résultat exceptionnel (0,34) - - Amort des survaleurs (0,49) - - Résultat net groupe 0,71 1,20 1,11-7,5 % en % du CA 1,5 % 2,6 % 2,3 % Résultat net part groupe 0,51 1,00 0, % 6

7 Sommaire Le groupe SECURIDEV Présentation du groupe DOM : son positionnement ses produits L opération d acquisition : pourquoi? comment? 7

8 Un des leaders allemands des cylindres à organigramme (Master Key Systems) pour les bâtiments professionnels Un groupe allemand européen présent, aux Pays-Bas, en Suisse, en Grande-Bretagne et en France 55 M de chiffre d affaires (e) ,5 M de résultat opérationnel (e)

9 1936, création de la société par Joseph WOSS 1989, entrée dans le groupe Black & Decker Siège social, à Brühl (Cologne), où se situe l usine principale N 2 sur son marché en Allemagne Exporte dans plus de 30 pays Effectif moyen : ~ 530 personnes (425 sur le site de Brühl) 9

10 L Allemagne La 1ère nation de l Union Européenne 82,5 millions d habitants PIB : 1 872,142 Mds km2 de superficie Düsseldorf Cologne Dom Pays Frontalier avec : l Autriche, la Tchéquie, Les Pays-Bas, la Pologne, La France, La Suisse, Le Luxembourg et Le Danemark Stuttgart Munich 10

11 Le secteur de la serrurerie en Allemagne en 2004 Le secteur de la serrurerie (automobile, bâtiment, meuble, coffresforts ) représente un CA de 7,4 Md 238 entreprises et personnes un CA de 7,4 Md dont Serrures bâtiments 2,6 Md (évolution 04/03 +4,0 %) dont 417 M pour les serrures dont 320 M pour les cylindres L industrie allemande exporte à 85,7% vers l Europe Les prix de vente des produits ont augmenté en moyenne de 4,5% sur le marché intérieur et de 2% à l exportation NB de permis de construire accordé dans le bâtiment :

12 Les principaux concurrents de DOM en Allemagne sur son segment de marché Rang Concurrents CA CA Part de marché total M Cylindres M Cylindres en All. 1 Assa Abloy % (Zeiss Ikon) 2 DOM ,2% 3 BKS ,5% 4 Winkhaus ,4% 5 CES ,7% 6 EVVA ,7% 7 WILKA ,2% Données

13 Les produits DOM Des cylindres mécaniques et électroniques brevetés pour organiser les accès (master key systems) Evolution 03/04 74% du CA 1. Cylindres mécaniques pour le bâtiment Master Key System + 3 % 6% du CA 2. Cylindres électronique de contrôle d accès + 15 % 20% du CA 3. Cylindres mécaniques pour l industrie + 8% 55 M + 3,2 % en moyenne pondérée 13

14 1. Cylindres mécaniques pour le bâtiment et organisation des accès Systèmes à disques Systèmes conventionnels Systèmes réversibles (systèmes brevetés) 14

15 2. Cylindres électroniques pour le contrôle des accès L accès électronique DOM ELS 15

16 3. Cylindres pour l Industrie 16

17 Dom exporte dans plus de 30 pays dans le monde France UK 7,8% 5,0% Suisse 5,1% 9,7% Export Pays-Bas 12,7% 59,7% Allemagne Données

18 Dom, son site de production Superficie du site : m 2 de bâtiment sur 6 hectares de terrain 18

19 Sommaire Le groupe SECURIDEV Présentation du groupe DOM : son positionnement ses produits L opération d acquisition : pourquoi? comment? 19

20 L opération d acquisition : pourquoi? Une belle opportunité pour Sécuridev Un savoir-faire reconnu, une marque européenne, une notoriété, une clientèle Des synergies fortes entre les deux groupes Des complémentarités évidentes Un prix d acquisition raisonnable Une opération financée, sans dilution pour les actionnaires 20

21 Des complémentarités évidentes Des complémentarités géographiques Des complémentarités de gamme de produits Des complémentarités de R&D Des complémentarités de marques 21

22 Des complémentarités évidentes Des complémentarités géographiques Des complémentarités de gamme de produits Des complémentarités de R&D Des complémentarités de marques 22

23 SECURIDEV et DOM couvre l ensemble de l Europe Centrale 23

24 Des complémentarités évidentes Des complémentarités géographiques Des complémentarités de gamme de produits Des complémentarités de R&D Des complémentarités de marques 24

25 Des complémentarités produits Une large gamme de serrures mécaniques à mortaiser DIN (alu, bois, acier, verre et Pvc) aux normes européennes et allemandes, grâce à ses différentes acquisitions en Europe (Euro-Elzett et Titan) à sa politique de développement produits notamment chez Metalux (aluminium et antipanique) Une gamme de serrures électriques chez Dény-Fontaine et de gâches électriques chez Beugnot qui viennent compléter la gamme électronique et de contrôle d accès de Dom Des cylindres mécaniques et électroniques et des clès brevetés ( 2024) pour organiser les accès pour les bâtiments professionnels N a pas dans sa gamme de produits de type serrure mécanique ou électrique pour portes bois, alu, acier, verre ou Pvc 25

26 Des complémentarités produits Système à organigramme mécanique (Master Keys mécaniques) + Cylindre à clé réversible DOM Serrure Serrure à mortaiser à mortaiser DIN pour DIN profil pour aluminium porte bois Serrure à mortaiser METALPAST TITAN DIN pour porte bois Serrure à mortaiser EURO-ELZETT pour profil aluminium 26 METALUX

27 Des complémentarités produits Système de haute sécurité A2P 3* pour particuliers + Cylindre à disque DOM à clé breveté Serrure carénée PICARD 27

28 Des complémentarités produits Systèmes à organigramme électronique (Master Keys électroniques) + Serrure Serrure à mortaiser à mortaiser DIN pour DIN profil pour aluminium porte bois Serrure à mortaiser METALPAST TITAN DIN pour porte bois Serrure à mortaiser EURO-ELZETT pour profil aluminium METALUX Cylindre électronique motorisé DOM 28

29 Des complémentarités produits Contrôle des accès + Cylindre électronique motorisé DOM Serrure électrique motorisée DENY Serrure à mortaiser motorisée DENY 29

30 Des complémentarités évidentes Des complémentarités géographiques Des complémentarités de gamme de produits Des complémentarités de R&D Des complémentarités de marques 30

31 Des complémentarités R & D Le groupe Sécuridev manque d une vraie expertise, y compris chez Titan dans la conception de cylindres européens sur organigrammes de moyenne et haut de gamme à clé irreproductible et réversible brevetée Le groupe Dom possède une large gamme de brevets et de produits couvrant ce domaine et pouvant être mise à disposition des différentes filiales du groupe notamment Dény-Fontaine, Metalux, Titan, Metalplast et Euro-Elzett. 31

32 Des complémentarités R & D Le groupe Dom a besoin : d une offre serrure et gâche électrique propre, que peut lui développer Dény-Fontaine sur la base de ses produits existants, et adapté au marché allemand Dény-Fontaine possède une forte gamme de produits d issues de secours pour lieux recevant du public (aéroports, Hôtels, musées.) qui pourrait être adaptée au marché allemand avec la complémentarité DOM Dans un futur proche, les lieux recevant du public en Allemagne devront être équipés d issues de fermetures anti-panique 32

33 Des complémentarités R & D Les deux groupes ont développé une gamme de cylindres électroniques qui répond à des philosophies techniques différentes : Dény-Fontaine : un cylindre avec une clé mécanique équipée d une batterie et d un codage électronique «CLE ACTIVE» (alimente le moteur et l électronique qui est dans le cylindre et permet le déverrouillage tout en gérant les accès) Dom : un cylindre électronique avec batterie et codage dans le cylindre, la «CLE, équipée d un tag est PASSIVE» (ce système permet de valoriser les systèmes mécaniques existants) Deux technologies couvrant l ensemble de la demande européenne Deux technologies amenées à devenir leaders dans les années à venir 33

34 Des complémentarités évidentes Des complémentarités géographiques Des complémentarités de gamme de produits Des complémentarités de R&D Des complémentarités de marques 34

35 Des complémentarités marques et notoriété La marque Dom est très forte et est identifiée comme une marque de qualité chez les serruriers professionnels en Europe. Les marques de Sécuridev sont nationales et souvent assimilées à un certain type de produits Une marque européenne sur laquelle Sécuridev pourra capitaliser pour renforcer son image d acteur significatif sur ce marché Sécuridev pourra utiliser la marque pour vendre ses produits sur les marchés à influence germanique 35

36 Des complémentarités par segment de marchés Existent principalement avec Dény-Fontaine pour le bâtiment avec Ronis pour la clientèle OEM Potentiel de développement de chacune des marques dans les segments contrôle d accès ou l une des 3 marques occupent une position de leader sur son marché domestique Segments Ronis DOM Dény Fontaine OEM Oui Oui Non Banque Non Forte Faible en France Prisons Non Faible en Allemagne Leader Hôtels Non Uniquement en meca Uniquement en carte Aéroports Non Forte Forte dans les gros aéroports Immeubles bureaux Non Forte en Allemagne et Hollande Historique, mais faible en nouveaux immeubles Musées, sites culturels Equipements sportifs Résidentiel Non Non Non Forte Forte Existant à développer Bonne Forte en issue de secours Néant 36

37 DOM, des clients prestigieux L Université CEES à Madrid (Esp) L Université de Seton Hall à New Jersey (USA) Le Collège technique de la Marine à Stralsund (All.) Le Fair Frankfurt à Frankfurt (All.) Royal Opera House à Londres (UK) Le siège de Putrajaya à Kuala Lumpur (Malaysia) KBC Bank en Belgique Fortis Bank à Utrecht (Holl.) Belgacom à Bruxelles (Bel.) L Aéroport de Maastricht (Holl.) 37

38 Aux normes IFRS Données prévisionnelles En M (p) 2006 (p) Sécuridev Dom S + D (1) Chiffre d affaires 92, Résultat opérationnel 4,2 3,5 (2) 10 (2) en % CA 4,6% 6,7% 6,7% Cash Flow d Exploitation 8,3 5,8 17 en % CA 9,0% 10,5% 11,3% (1) Consolidation de DOM à compter du 1 er décembre 2005 (2) Avant affectation des écarts d évaluation (~18 M dont ~50 % affectés à des actifs amortissables et fiscalement déductibles en Allemagne) 38

39 Bilans prévisionnels Aux normes IFRS en M DOM (*) S + D Actif immobilisé 12,34 77,6 Actif circulant 17,85 66,4 dont Stocks 10,3 27,5 dont clients 7,1 31,7 Autres créances 0,4 7,2 VMP et dispo. 0,1 0 Total Bilan 30,18 144,0 Fonds propres 2,12 44,3 Provisions (**) 20,12 27,4 Dettes LMT 0,00 32,9 Dettes CT 0 7,5 Autres dettes 7,94 31,9 (*) Contribution de DOM au bilan consolidé de SECURIDEV, selon les normes IFRS (**) dont ~20 M pour pensions de retraites nettes, normes IFRS 39

40 Endettement financier prévisionnel Aux normes IFRS Dettes fin. totales / FP 41 % 91 % 79 % Dettes Fin. Nettes (M ) 19,3 40,4 37,0 40

41 Le financement de l opération Prix d acquisition : ~ 20 M Financement par emprunt sur 7 ans Crédit syndiqué auprès d une banque Avec uniquement un nantissement des titres DOM 41

42 Actionnariat SECURIDEV Le capital social : euros, composé de actions de 15 Au 30/06/05 Public 42,7 % 57,3 % SFPI (69,1 % en droits de vote) Situation nette part du groupe: 40,4 M Capitalisation boursière au 30/11/05 : 40 M 42

43 Cours de Bourse Cours de bourse le 30/11/05 : 15,44 + haut/+ bas de l année : 15,50 / 12,50 Variation depuis le 01/01/05 : + 19,5% 43

44 Acquisition de la société allemande Réunion d information le 02 décembre 2005

Systèmes et équipements pour un monde plus sûr

Systèmes et équipements pour un monde plus sûr Systèmes et équipements pour un monde plus sûr Rapport annuel 2003 Sommaire SECURIDEV Rapport annuel 2003 1 Comptes consolidés 3 1 Rapport de gestion 4 2 Bilan consolidé au 31 décembre 2003 8 3 Compte

Plus en détail

Systèmes et équipements pour un monde plus sûr

Systèmes et équipements pour un monde plus sûr Systèmes et équipements pour un monde plus sûr Rapport annuel 2004 Sommaire Rapport annuel 2004 SECURIDEV 1 Comptes consolidés 3 1 Rapport de gestion 4 2 Bilan consolidé au 31 décembre 2004 8 3 Compte

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

MEDIATOR pour les portes d entrées d immeubles

MEDIATOR pour les portes d entrées d immeubles MEDIATOR pour les portes d entrées d immeubles MEDIATOR La solution de verrouillage parfaite ASSA ABLOY, the global leader in door opening solutions La situation Connaissez-vous ce problème? La situation

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009 RÉSULTATS ANNUELS 2008 Avril 2009 2. Un marché immense et porteur La formation continue en Europe Une priorité collective La formation sur le lieu et pendant le temps de travail constitue une dimension

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1 Bruxelles, 27 mars 2014 17h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE RESULTATS ANNUELS 2013 IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair

Plus en détail

Résultats annuels 2014 Réunion SFAF, le 18 mars 2015

Résultats annuels 2014 Réunion SFAF, le 18 mars 2015 Résultats annuels 2014 Réunion SFAF, le 18 mars 2015 VM MATÉRIAUX Faits marquants 2014 Résultats 2014 Perspectives et orientations Un maillage régional de proximité, une présence à l international Groupe

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007 Résultats semestriels 2007 & Perspectives 31 octobre 2007 Agenda Identité, marchés et philosophie Les modèles économiques du groupe Freelance.com Activité et résultats semestriels 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF JEUDI 27 FEVRIER 2014 SOMMAIRE 01 - FAITS MARQUANTS 2013 02 RÉSULTATS ANNUELS 2013 03 PERSPECTIVES 1 LE GROUPE LINEDATA UN GROUPE MONDIAL 3 nouveaux bureaux en

Plus en détail

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 STRATÉGIE & PERSPECTIVES 21 CONCLUSION 28 1 RAPPEL DU POSITIONNEMENT

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

Activités et résultats 2011

Activités et résultats 2011 Activités et résultats rci en bref RCI Banque est la captive financière de l Alliance Renault Nissan et assure à ce titre le financement des ventes des marques Renault, Renault Samsung Motors (RSM), Dacia,

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Principaux fournisseurs serrurerie

Principaux fournisseurs serrurerie Principaux fournisseurs serrurerie Responsable région : J.C. Baudin Représentant : A. Groseil Directeur commercial : P. IZARN Responsable de marchés : F. POPLIN Leader européen de la fermeture antipanique

Plus en détail

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 25 Juin 2014 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2013 RESULTATS ANNUELS 2013 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

Résultats du 1 er semestre 2011 Reprise de cotation

Résultats du 1 er semestre 2011 Reprise de cotation COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats du 1 er semestre 2011 Reprise de cotation La Seyne-sur-Mer, le 25 novembre 2011 : Groupe VIAL (FR0010340406 VIA), premier groupe français indépendant de menuiserie industrielle

Plus en détail

PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS. PARIS 11 septembre 2002

PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS. PARIS 11 septembre 2002 PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS PARIS 11 septembre 2002 FAITS MARQUANTS PRÉSENTATION DES MÉTIERS PRÉSENTATION DES COMPTES PERSPECTIVES ET OBJECTIFS FAITS MARQUANTS DEPUIS DÉBUT 2002 Forte progression

Plus en détail

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012.

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012. Communiqué de presse Lille, le 29 juin 2012 Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014 Pour le semestre clos au 31 mars 2012. L Entreprise organise une conférence téléphonique

Plus en détail

Groupe ASSA ABLOY, leader mondial de solutions d'ouvertures de portes. D acteur régional à leader du marché mondial en 20 ans

Groupe ASSA ABLOY, leader mondial de solutions d'ouvertures de portes. D acteur régional à leader du marché mondial en 20 ans ASSA ABLOY dossier de presse 2015 Groupe ASSA ABLOY, leader mondial de solutions d'ouvertures de portes. D acteur régional à leader du marché mondial en 20 ans Le groupe suédois ASSA ABLOY est le leader

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 1 Version 4 du 15.01.2015

SOMMAIRE. Page 1 Version 4 du 15.01.2015 Page 1 SOMMAIRE 1/Quel équipement pour ma porte?... 2 2/Comment choisir ses paumelles?... 4 3/Comment choisir sa serrure?... 4 4/Principe des serrures électriques... 5 4.1/Généralités... 5 4.2/Serrures

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 2 février 2005 Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS Sans attendre la publication de ses comptes 2004 qui seront arrêtés par le Conseil

Plus en détail

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises 1 Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises Sommaire Préambule Comment bien évaluer une entreprise? Le diagnostic Le business plan L approche

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2012 1

Résultats du premier trimestre 2012 1 Résultats du premier trimestre 1 Luxembourg, 9 mai Faits marquants Taux de fréquence 2 en matière de santé et sécurité de 1,0 au 1 er trimestre contre 0,3 au 4 ème trimestre Expéditions de 433 milliers

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

Résultats annuels 2005

Résultats annuels 2005 Résultats annuels 2005 SOMMAIRE Chiffres clés Activité 2005 - Crédit-Bail Immobilier/Location Longue Durée - Location simple Résultats 2005 Structure financière LOCINDUS en bourse Perspectives pour 2006

Plus en détail

Temps pour le changement

Temps pour le changement Suivez-moi et découvrez SMARTair pour le contrôle d accès flexible «Choisir SMARTair était la meilleure décision que j ai prise, cela rend mon travail beaucoup plus facile.» Facilities Manager Parfois

Plus en détail

Résultats annuels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data»

Résultats annuels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data» Résultats annuels 2014 & perspectives «Du mobile au Big Data» Sommaire 1. Profil du Groupe Du mobile au Big Data 2. Résultats annuels 2014 Excellente année : croissance et rentabilité 3. Stratégie & perspectives

Plus en détail

C est le moment de changer

C est le moment de changer C est le moment de changer Venez découvrir SMARTair pour le contrôle d accès flexible «Changer pour SMARTair a été la meilleure décision que j ai prise, cela rend mon travail beaucoup plus facile.» Gestionnaire

Plus en détail

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1 Principaux éléments des comptes 2004 IFRS 1 Avertissement Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document contient des «déclarations prospectives» (forward-looking

Plus en détail

Résultats Semestriels 2011

Résultats Semestriels 2011 Résultats Semestriels 2011 9 Juin 2011 Sandpiper Bay Floride Faits marquants du 1 er semestre 2011 Forte progression de l activité Croissance à deux chiffres du Volume d Activité Villages Croissance sur

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Résultats S1 Paris, le 23/09/04

Résultats S1 Paris, le 23/09/04 Résultats S1 Paris, le 23/09/04 FRANCE Bordeaux Lille Lyon Marseille Nancy Nantes Paris Tours INTERNATIONAL Belgique Danemark Espagne Finlande Maroc Norvège Pays Bas Pologne Suède Frédéric SEBAG Président

Plus en détail

PRÉSENTATION DU GROUPE LUXEMPART

PRÉSENTATION DU GROUPE LUXEMPART PRÉSENTATION DU GROUPE LUXEMPART Page : 1 Version : 05/2015 Agenda I. Présentation du Groupe Luxempart II. Luxempart en chiffres III. Nos transactions récentes Page : 2 Version : 05/2015 I. Présentation

Plus en détail

Electroserrures à larder 282, 00

Electroserrures à larder 282, 00 Serrures électriques Serrure électrique à mortaiser Serrure à verrouillage automatique contrôlée en entrée. Une serrure à béquille contrôlée est une serrure dotée d un dispositif électromécanique interne

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Rapport financier semestriel au 30 juin 2013 de BSB Rapport financier. Ajustement de l offre commerciale. Extension de l empreinte métier

Rapport financier semestriel au 30 juin 2013 de BSB Rapport financier. Ajustement de l offre commerciale. Extension de l empreinte métier Rapport financier semestriel 2013 Solife EBIT et EBITDA en hausse Nouveaux contrats majeurs Nouveau centre de développement Ajustement de l offre commerciale Extension de l empreinte métier Lancement d

Plus en détail

Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance

Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance Bruxelles, le 31 août 2012 8h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance Résultat opérationnel consolidé

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011. Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du 30 décembre 2011

RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011. Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du 30 décembre 2011 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011 Relatif au modèle abrégé d annexe des comptes annuels Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du

Plus en détail

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger Expérience du Groupe Banque Populaire Neuvième édition du Forum pour le développement de l Afrique les Marocains Du Monde en

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Spécialiste de la distribution de produits consommables, non stratégiques et indispensables. Résultats annuels 2014 Lyon : Banque de France 09/04/2015 09h30 Lyon : Le Prisme 09/04/2015 11h30 Paris : Hôtel

Plus en détail

Les clés de l évaluation. Hervé Bardin

Les clés de l évaluation. Hervé Bardin Les clés de l évaluation Hervé Bardin Evaluation d entreprise : principes généraux Evaluation d entreprise : principes généraux Que veut-on évaluer? Contexte de l évaluation Typologie des méthodes d évaluation

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

Leguide.com FR0010146092 - ALGUI FAIR VALUE : 10

Leguide.com FR0010146092 - ALGUI FAIR VALUE : 10 Julien Méha julien@nexfinance.fr www.nexresearch.fr 1 Août 2006 Leguide.com FR0010146092 - ALGUI FAIR VALUE : 10 Données boursières K 2005 2006 E 2007 E 2008 E Dern. Cours 8,83 Chiffre d'affaires 3 884

Plus en détail

Comment évaluer une banque?

Comment évaluer une banque? Comment évaluer une banque? L évaluation d une banque est basée sur les mêmes principes généraux que n importe quelle autre entreprise : une banque vaut les flux qu elle est susceptible de rapporter dans

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 Intervenants Jean Louis Bouchard Président Bruno Lemaistre Directeur Général Jean Philippe Roesch Directeur Général P. 1 Sommaire 1 2 3 4 5 6 Le

Plus en détail

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Etats financiers consolidés 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Sommaire

Plus en détail

Résultats annuels 2004 Stratégie et Perspectives

Résultats annuels 2004 Stratégie et Perspectives Résultats annuels 2004 Stratégie et Perspectives Emmanuel Olivier Directeur Général Paris, le 22 mars 2005 1 Sommaire Esker en bref Stratégie et Perspectives Bilan de l activité et résultats 2004 2 Esker

Plus en détail

Introduction en Bourse sur Eurolist by Euronext TM Paris

Introduction en Bourse sur Eurolist by Euronext TM Paris 1 ER GROUPE FRANÇAIS INDÉPENDANT DE MENUISERIE INDUSTRIELLE DISCOUNT Introduction en Bourse sur Eurolist by Euronext TM Paris Introducteur et Membre du Marché en charge du Placement SOMMAIRE -1- Le Groupe

Plus en détail

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21%

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 mai 2015 Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Leader sur le marché de

Plus en détail

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans Faillites et créations d entreprise Chiffres de janvier à juin comparés à l année précédente 1 er semestre Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11

Plus en détail

CBo Territoria annonce son transfert sur le marché réglementé de NYSE Euronext Paris

CBo Territoria annonce son transfert sur le marché réglementé de NYSE Euronext Paris Communiqué de presse Sainte-Marie, le 16 décembre 2011, 11h30 Aménageur - Promoteur - Foncière CBo Territoria annonce son transfert sur le marché réglementé de NYSE Euronext Paris «Les résultats et la

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Résultats semestriels 2015

Résultats semestriels 2015 SMART & HYBRID LIGHTING SMART HOME TECHNOLOGIES HIGH-FIDELITY AUDIO STREAMING Résultats semestriels 2015 Conférence téléphonique 1 Chiffre 16 d affaires septembre 2015 2014 Conférence téléphonique 26 février

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier.

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier. Société Anonyme au capital de 36 659 280 Siège social : 20, rue de l'arc de Triomphe - 75017 PARIS 378 557 474 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL ETABLI EN APPLICATION DU DERNIER ALINEA DE

Plus en détail

CONFERENCE SORBONNE - IMMO RICS INVESTISSEMENT IMMOBILIER STRUCTURATION FISCALE. Mercredi 13 juin 2007

CONFERENCE SORBONNE - IMMO RICS INVESTISSEMENT IMMOBILIER STRUCTURATION FISCALE. Mercredi 13 juin 2007 CONFERENCE SORBONNE - IMMO RICS INVESTISSEMENT IMMOBILIER STRUCTURATION FISCALE Mercredi 13 juin 2007 LOCALISATION DE VEHICULES D INVESTISSEMENT EN FRANCE INVESTISSEMENTS PAN-EUROPEENS REGIMES SPECIFIQUES

Plus en détail

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds ENTREPRISE ET PATRIMOINE RDV TransmiCCIon 23 mai 2013 Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds Conseil en fusions-acquisitions et ingénierie financière Intégrité indépendance

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Louvain-la-Neuve, le 18 mars 2010, 18h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS Nous clôturons 2009 de manière contrastée. Tout d abord, les

Plus en détail

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action Paris, le 29 février 2012 En millions d euros (1) 31.12.2011 31.12.2010 variation Chiffre

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2011 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET MÉTHODES

Plus en détail

SOMMAIRE. Assurances Salim

SOMMAIRE. Assurances Salim SOMMAIRE 1- Le secteur des assurances en Tunisie 2- Présentation de la socièté «ASSURANCES SALIM» 3- Stratégie de développement et perspectives d avenir 4- Evaluation 5 -Caractéristiques de l offre Assurances

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

Rappel des raisons de l introduction en bourse de Worldline

Rappel des raisons de l introduction en bourse de Worldline Agenda 1.Introduction 2.Bilan de l année 2014 3.Stratégie et ambition 2017 4.Performance financière 2014 5.Rapports des Commissaires aux comptes 6.Objectifs pour 2015 2 Rappel des raisons de l introduction

Plus en détail

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007 Résultats Semestriels 2007 Réunion d information du 3 octobre 2007 1 S o m m a i r e efront, expert en solutions logicielles pour la finance Stratégie de développement Activité du 1 er semestre 2007 Perspectives

Plus en détail

Résultats annuels 2013

Résultats annuels 2013 Activité iié et Résultats annuels 2013 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 26 février 2014 SOMMAIRE ALTEN, leader européen sur le

Plus en détail

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre Comptes consolidés semestriels 30 juin 2009 COMMUNIQUE DE PRESSE 28 SEPTEMBRE 2009 Progression du chiffre d affaires (pro forma) en croissance de 5,6 % à 151 M Solide rentabilité : EBITDA de 25 M soit

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Une banque engagée et responsable

Une banque engagée et responsable Une banque engagée et responsable Chiffres clés juin 2014 www.bmci.ma C hiffres clés au 30 juin 2014 Un résultat avant impôt du premier semestre 2014 en progression par rapport au second semestre 2013

Plus en détail

NETBOOSTER FR0000079683 ALNBT FAIR VALUE: 6,6

NETBOOSTER FR0000079683 ALNBT FAIR VALUE: 6,6 Marina Ilieva marina@nexfinance.fr www.nexresearch.fr 6 septembre 2006 NETBOOSTER FR0000079683 ALNBT FAIR VALUE: 6,6 Données boursières K 2005 2006e 2007e 2008e Dern. Cours 5,72 Chiffre d'affaires 8 901

Plus en détail

Résultats annuels 2013 & perspectives. «Du mobile au Big Data»

Résultats annuels 2013 & perspectives. «Du mobile au Big Data» Résultats annuels 2013 & perspectives «Du mobile au Big Data» Sommaire 1. Profil du Groupe Du mobile au Big Data 2. Résultats annuels 2013 Croissance et rentabilité 3. Perspectives Confiance pour 2014

Plus en détail

Refinancement de la dette du Groupe

Refinancement de la dette du Groupe Refinancement de la dette du Groupe Syndication de la dette du Groupe sur 7 ans et diminution de la dilution des actionnaires Latécoère a conclu un accord avec ses banques portant sur le refinancement

Plus en détail

Raedschelders Bouwbeslag Partners

Raedschelders Bouwbeslag Partners Raedschelders Bouwbeslag Partners FUHR Anti-panique RAAM- & DEURBESLAG Fuhr Multisafe, serrures pour portes de secours avec crochet Type 3 Mesdames et Messieurs, En raison des événements récents, nous

Plus en détail

Groupe SAMSE 24 septembre 2014

Groupe SAMSE 24 septembre 2014 Groupe SAMSE 24 septembre 2014 Le Groupe Samse 2 Conseil 07 03 2014 Organisation commerciale NEGOCE MULTISPECIALISTE Adduction d eau, BTP Bois NEGOCE SPECIALISTE Menuiserie Carrelage Sanitaire ENERGIES

Plus en détail

Une nouvelle dimension pour le Groupe

Une nouvelle dimension pour le Groupe + Une nouvelle dimension pour le Groupe Plan Les atouts du rapprochement - Un changement de dimension - Des synergies importantes - De fortes complémentarités Les modalités de l opération Plan d action

Plus en détail

5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels. 5.5.5. Autres rémunérations

5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels. 5.5.5. Autres rémunérations 5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels Sous la direction de son Président, le Conseil d administration évalue régulièrement sa taille, sa composition

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

TOUTES LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ EN PERSPECTIVE

TOUTES LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ EN PERSPECTIVE TOUTES LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ EN PERSPECTIVE SY YSTÈ M E D ID ENT IFI CAT ION SYS T ÈME D IDENTIFICATION SYSS T È M E D IDE N T I F ICATI O N A U D I T SY ST ÈM E DE VERROUILLAGE RO SYSTÈM ÈME D E V

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques COMMUNIQUE DE PRESSE RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques Points clés Paris-Nanterre, le 18 février 2014 Chiffre d affaires net record

Plus en détail

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Nanterre, le 24 juillet 2015 Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Chiffre d affaires total en hausse de 12,6% à 10,51 milliards d euros

Plus en détail

KBC GROUP NV SUPPLÉMENT (N 1) AU PROSPECTUS DE BASE EN DATE DU 10 FÉVRIER 2015. KBC Group NV (société à responsabilité limitée de droit belge)

KBC GROUP NV SUPPLÉMENT (N 1) AU PROSPECTUS DE BASE EN DATE DU 10 FÉVRIER 2015. KBC Group NV (société à responsabilité limitée de droit belge) Ce document est la traduction du Supplément N 1 au Prospectus de Base rédigé en anglais qui a été approuvé par la FSMA. En cas de contradictions entre la version anglaise et la version française du Supplément

Plus en détail