Dialogue énergétique. d équipe. Axpo conquiert les marchés étrangers. Ignacio Soneira García. Managing Director Axpo Iberia S.L.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dialogue énergétique. d équipe. Axpo conquiert les marchés étrangers. Ignacio Soneira García. Managing Director Axpo Iberia S.L."

Transcription

1 Mai 2014 Dialogue énergétique Ignacio Soneira García Managing Director Axpo Iberia S.L. Axpo conquiert les marchés étrangers avec son esprit d équipe Page 3 5 Entretien avec Sara Stalder «L électricité est vendue au rabais» Page Reportage Emil Keller L homme à l origine d Axpo Page 13 15

2 Editorial Axpo fête ses 100 ans: cap sur les énergies renouvelables Chères lectrices, chers lecteurs Il y a cent ans, six cantons du Nord-est du pays donnaient naissance à l actuelle Axpo à Baden. Leur objectif: réaliser l électrification de la Suisse du Nord-est et lui conférer une base solide. En unissant leurs forces au-delà des frontières cantonales, les pères fondateurs de la société NOK (Nordostschweizerische Kraftwerke) garantissaient l approvisionnement en électricité, fondement du développement durable et de la prospérité de la population. À l époque, l énergie hydraulique était la principale source d énergie. Elle l est encore et le restera à l avenir. Sommaire En couverture Axpo réussit dans le négoce international Page 3 5 Savoir Le GIEC mise sur les énergies renouvelables et le nucléaire Page 6 Clients Les UMV, un travail de précision Page 7 Perspectives Axpo est bien positionnée en Europe Page 8 9 Andrew Walo CEO Axpo Dans l ensemble, les principaux objectifs initiaux n ont pas changé: sécurité, qualité et pérennité. Ces trois aspects, Axpo les garantit depuis 100 ans à ses clients fournisseurs d énergie. Nous avons désormais élargi notre horizon au-delà des frontières nationales. À l origine ancrée en Suisse du Nord-Est, Axpo est aujourd hui présente dans plus d une vingtaine de pays européens et s est fait une place dans le négoce international de l énergie. La société est bien positionnée sur le plan stratégique et elle a gagné en flexibilité et en efficacité au cours des dernières années. Une évolution indispensable pour contrer la baisse progressive des marges. Aux yeux de l entreprise, la rentabilité à long terme est la condition sine qua non à remplir pour disposer de la liberté d action nécessaire, c est-à-dire se financer sur les marchés et rester compétitive. Les difficultés actuelles que connaissent les marchés nous contraignent à examiner d encore plus près nos investissements. Nous voulons être certains de les «Aux yeux de l entreprise, la rentabilité à long terme est la condition sine qua non à remplir pour disposer» de la liberté d action nécessaire. rentabiliser. Nous continuerons aussi d investir dans la sécurité de nos installations. Nous privilégions clairement les secteurs rentables des énergies renouvelables et services énergétiques. Les énergies renouvelables sont le premier pilier de notre stratégie, même à l étranger. À titre d exemple, Axpo est aujourd hui déjà le premier distributeur d énergie éolienne en Espagne. La force d Axpo réside dans son expertise qui couvre la production, la commercialisation et la livraison d électricité dans les foyers. Grâce à son savoir-faire, Axpo est proche du marché et de ses clients. Elle dispose ainsi d un avantage sur ses concurrents. C est la raison pour laquelle Axpo continuera de remplir sa mission d approvisionnement avec courage, détermination et persévérance, fidèle à l esprit de ses pères fondateurs. Cordialement Andrew Walo CEO Axpo Sara Stalder, directrice de la SKS. Entretien Sara Stalder veut économiser plus d électricité Page Carte blanche Vince Ebert: l histoire du cheval Page 12 Reportage Emil Keller: mission accomplie Page Axpo fête ses 100 ans Sur les traces des pionniers Mentions légales Page 16 Editeur: Axpo Holding AG Zollstrasse 62 Case postale 8021 Zürich Rédaction: Catherine Mettler Tomas Honegger Franziska Pedroietta Balts Livio (Contract Media AG) Remarques, questions, commentaires: Production et mise en page: media&more GmbH Zürich Impression: Sihldruck AG Zürich Impression sur du papier certifié FSC sans retombées sur le climat Photos: Santiago Burgos (photo de la page de couverture), Gerry Ebner, Axpo Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 2 3

3 En couverture La plateforme commerciale d Axpo à Dietikon (ZH). Proche des clients: Dans plus de 20 pays d Europe Axpo fête son 100 e anniversaire en Le groupe, profondément ancré en Suisse, a évolué au fil des années. Aujourd hui présent dans le monde entier, il a misé très tôt sur des niches rentables à l étranger. Axpo dispose de filiales dans la quasitotalité des pays européens (voir illustration en pages 8 et 9). L expansion de l entreprise en dehors de la Suisse remonte à Cette année-là, sa filiale qui répond alors au nom d EGL fait ses premiers pas dans le négoce d électricité en Europe du Sud-Est. En 2000, Axpo ouvre des succursales en Italie et en Pologne. Trois années plus tard, elle s implante en Allemagne, en Hongrie et en Scandinavie. Parallèlement, elle se lance dans la commercialisation du gaz. Toujours en 2003, l entreprise réalise les premières études de faisabilité pour le projet de gazoduc transadriatique (TAP), qui sera couronné de succès dix ans plus tard. Aujourd hui, Axpo détient 5 % du TAP (contre 42,5 % auparavant). Cette participation conforte la position du groupe sur le marché européen du gaz naturel. Par ailleurs, elle permettra à Axpo d approvisionner ses propres centrales combinées à gaz en Italie, mais aussi les industriels suisses et les services techniques municipaux, et contribuera ainsi à la sécurité de l approvisionnement en Suisse. Une place sur le podium En misant par le passé sur des niches de marché sélectionnées à l étranger, Axpo a fait preuve de clairvoyance. Cette stratégie a été payante. Le groupe est bien positionné sur le marché. Axpo figure en 2014 parmi les trois premiers négociants d électricité actifs au niveau international. C est la conclusion d une enquête annuelle réalisée par les revues spécialisées «Risk» et «Energy Risk». Plus de 1600 acteurs du marché ont évalué leurs pairs à l aune de critères tels que le prix, la flexibilité, la tenue de marché, la fiabilité, l intégrité et la rapidité d exécution. Aujourd hui, le groupe emploie près de 430 salariés en dehors de son marché national. Ce personnel négocie l énergie sur le marché international et commercialise des produits et services «tout en un» spécialement conçus pour répondre aux besoins spécifiques des clients, appelés services d origination. À titre de comparaison, Axpo emploie 310 personnes dans le négoce en Suisse, à Dietikon plus précisément. L activité d origination est néanmoins peu développée en Suisse car les conditions y sont peu favorables. Dans ce segment d activité, Axpo réalise un Suite page 4

4 Mai 2014 Page 3 5 Page Page En couverture Photos: Axpo Dialogue énergétique Ignacio Soneira García Managing Director Axpo Iberia S.L. Axpo conquiert les marchés étrangers avec son esprit d équipe Entretien avec Sara Stalder «L électricité est vendue au rabais» Reportage Emil Keller L homme à l origine d Axpo Suite de la page 3 volume d affaires dix fois plus important dans le reste de l Europe. Mais que sont exactement des produits et services «spécialement conçus pour répondre aux besoins spécifiques des clients»? Ils consistent à minimiser et couvrir les risques encourus par le client. Axpo achète par exemple de l électricité à un prix fixe sur le marché à terme pour le compte d une usine d aluminium et couvre l excédent de consommation éventuel au moyen d options. Elle peut aussi gérer l énergie de compensation pour un investisseur qui mise sur les parcs éoliens, ou encore acheter de l énergie pour une multinationale sur les différents sites d implantation de cette dernière, laquelle réduit de cette manière sa facture d électricité et le coût de l approvisionnement. Axpo permet aussi à des investisseurs de financer des centrales éoliennes ou solaires avec des contrats d achat à long terme tout en commercialisant des certificats verts pour leur compte. La gamme de services d Axpo est aussi variée que sa clientèle. Le groupe apporte aussi des solutions face à la complexité croissante du marché de l énergie. En effet, il est devenu plus difficile de prévoir l évolution des prix et l amplitude des fluctuations ne cesse de croître. Néanmoins, le mécanisme de fixation des prix de l électricité, du Au service d Axpo Ignacio Soneira García Managing Director Axpo Iberia S.L. Ignacio Soneira García travaille depuis de nombreuses années dans le secteur de l énergie. En 2002, il intègre Axpo (alors EGL) en qualité d ingénieur. Depuis 2007, il dirige depuis Madrid le négoce sur la presqu île ibérique. Aujourd hui, Axpo figure parmi les plus grands négociants d électricité de la région. La recette du succès selon l Espagnol: «travailler en équipe à proximité du client.» gaz ou des certificats de CO 2 étant encore différent d une région à l autre, il est essentiel d être proche du client, sur place. Il est important de coordonner les succursales dans les différents pays et d assurer une coopération étroite entre elles, tout particulièrement lorsqu il s agit d une société multinationale. Axpo satisfait clairement à cette exigence avec ses succursales réparties sur tout le continent, qui travaillent en étroite coopération les unes avec les autres. Une diversification poussée Il est important pour Axpo de minimiser les risques non seulement pour ses clients, mais aussi pour le groupe lui-même. La diversification est son mot d ordre. Axpo veille à équilibrer les risques en intervenant dans diverses zones géographiques, en segmentant la clientèle et en négociant une grande variété de biens. Elle propose par exemple des services de gestion de l électricité éolienne en Norvège, Suède, Allemagne, Italie, Espagne, Pologne et Roumanie. Par ailleurs, elle compte parmi sa clientèle des producteurs d électricité dotés de petites installations, qui utilisent souvent de nouvelles sources d énergie comme l électricité d origine éolienne. Axpo intervient aussi pour le compte de distributeurs d électricité services techniques municipaux et communaux et de PME. Rien qu en Italie, le groupe livre de l électricité à près de petites et moyennes entreprises. S y ajoutent des entreprises industrielles qui opèrent dans des secteurs à grande consommation d énergie, par exemple des producteurs de ciment, de produits chimiques, d acier ou d aluminium. L activité de négoce d Axpo a progressé de près de 50 % au cours des trois dernières années. Elle contribue pour une part importante au résultat d exploitation du groupe, ce qui en fait une activité stratégique de poids bien que les revenus du négoce puissent être volatiles à court terme. Cette activité est aussi décisive dans le sens où elle permettra à Axpo de rester compétitive à l avenir, garantissant ainsi la fiabilité de l approvisionnement en électricité en Suisse du Nord-Est. Axpo gère des parcs éoliens comme celui de Féréole, dans le Nord-est de la France. Axpo Numéro 3 du négoce d électricité (année précédente: 5 e rang) Numéro 3 selon European Research Axpo en Europe du Nord et dans les pays baltes Numéro 1 du négoce d électricité (année précédente: 3 e rang) Axpo sur la presqu île ibérique Numéro 1 du négoce d électricité (année précédente: 2 e rang) Axpo en Italie Numéro 1 du négoce de gaz et d électricité (même rang qu en 2013) Axpo en Europe de l Est Numéro 1 (pour la 2 e fois) Axpo en Allemagne Numéro 4 du négoce d électricité Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 4 5

5 Questions à Andrew Walo CEO Axpo «Axpo a une longueur d avance sur ses concurrents» Le travail d Axpo consiste à garantir l approvisionnement en électricité dans sa région. Le groupe ne ferait-il pas mieux de se concentrer sur cette tâche au lieu de s engager à l étranger? Le négoce international d énergie et les grands comptes génèrent une part importante du bénéfice d exploitation du groupe. Cette contribution est indispensable pour compenser la baisse des marges dans la production. Axpo doit préserver sa rentabilité à long terme. Sans cela, le groupe ne pourra pas garantir l approvisionnement en électricité. Biens négociés Electricité CO 2 Certificats verts Gaz Clients Autres PME Régions Producteurs Distributeurs Industrie Italie Europe du Nord + pays baltes Presqu île ibérique Europe centrale + Europe centre-orientale Négoce en Europe centrale Grande-Bretagne Quels sont les objectifs à long terme d Axpo dans les opérations de négoce international? En dehors de la Suisse, Axpo s est engagée très tôt dans des niches de marché. Aujourd hui, nous sommes présents dans la plupart des pays européens et nous avons une longueur d avance sur nos concurrents dans ces niches. Il s agit désormais de pénétrer davantage ces marchés et d exploiter le potentiel de croissance qu ils nous offrent. Quels sont les obstacles auxquels il faudra faire face? Il devient plus difficile de prévoir l évolution du prix de l électricité et d autres biens négociés en raison du cadre politique et réglementaire. C est pourquoi il est indispensable de diversifier les risques. Cette diversification, nous la réalisons à trois niveaux: sur le plan géographique, sur le plan de la structure de la clientèle et sur le plan des biens que nous négocions. Mais cette complexité croissante nous offre aussi une chance de taille. Les gros clients demandent de plus en plus des solutions sur mesure. Nous marquons des points en la matière grâce à nos nombreuses années d expertise.

6 Savoir Protéger le climat avec les énergies renouvelables et le nucléaire Dans son dernier rapport sur la protection du climat, le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat somme la communauté internationale d abandonner les sources d énergie fossiles au profit des énergies renouvelables et de l énergie nucléaire. L heure est venue de substituer les sources d énergie renouvelables et l énergie nucléaire aux combustibles fossiles (charbon, gaz et pétrole). C est la conclusion du dernier rapport d expertise sur la recherche climatique publié début avril à Berlin par le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC). Selon les experts, le seul moyen de ne pas dépasser les objectifs d émissions de gaz à effet de serre convenus par la communauté internationale serait de contraindre les nations à abandonner les sources d énergie fossiles. Si elles n agissent pas rapidement, leur marge de manœuvre se réduira sensiblement et elles devront payer le prix fort pour protéger le climat. Concrètement, il leur faudrait réduire leurs émissions de CO 2 de 40 à 70% entre 2010 et Selon les prévisions du GIEC, les investissements consacrés à la production d électricité à partir de sources fossiles reculeront chaque année de 30 milliards de dollars d ici à Emissions mondiales de gaz à effet de serre Autre consommation d énergie Bâtiments 9,6 % 5,4 % Transport Industrie 14 % 21 % 49 Gt Gaz à effet de serre* Production d électricité et de chaleur 25 % 24 % * CO 2, méthane et autres gaz à effet de serre Déboisement et réaffectation des terres Source: IPCC 2014 (Nombres de 2010) 2029, alors que l enveloppe consacrée à la production à faible émission de CO 2 augmentera de 147 milliards par an. Les experts du GIEC estiment que ces mesures ne menacent pas la croissance de l économie mondiale. Elles ne réduiront une croissance annuelle de 1,6 à 3 % que GIEC Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) rend compte aux responsables politiques de l état de la recherche sur le climat. Il a été fondé en 1988 par le Programme des Nations Unies pour l environnement et l Organisation météorologique mondiale. Il a entre autres pour mission d évaluer les risques du réchauffement climatique mondial et de répertorier les stratégies envisageables pour éviter les émissions et apporter les changements nécessaires. de 0,06 point de pourcentage, écriventils. Axpo fait figure de bon élève dans la production d électricité à faible impact environnemental. En Suisse, le groupe n émet quasiment pas de CO 2 grâce à l utilisation des énergies renouvelables et du nucléaire. Gros plan Photo: startups.ch Les lauréats de l Axpo Energy Award 2013 ont le sourire: ce chèque leur permettra de créer leur entreprise. L Axpo Energy Award récompense des projets d entreprise innovants Le secteur de l énergie est en pleine mutation. Il offre donc un terrain très favorable aux idées novatrices. L année dernière, Axpo a décerné l Axpo Energy Award au projet de start-up le plus convaincant. Elle réitérera l opération cette année. Ce prix met à l honneur des projets commerciaux compétitifs et innovants dédiés à la production d énergie, au génie énergétique, au transport et au stockage de l énergie ainsi qu à l électrotechnique. Les lauréats reçoivent un capital de départ de francs pour fonder leur entreprise et concrétiser leur idée. Le prochain Axpo Energy Award sera décerné le 30 octobre 2014 à l occasion d une cérémonie organisée dans la salle des congrès StageOne à Zurich Oerlikon. Date limite d envoi des plans d affaires: le 30 juin Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 6 7

7 Clients Les limes de précision des UMV, utilisées par exemple dans la production de bijoux, jouissent d une réputation mondiale. Une précision de renommée mondiale Les Usines Métallurgiques de Vallorbe (UMV) sont une référence mondiale sur leur marché. Les UMV conçoivent et produisent des instruments de précision (limes, etc.) vendus dans le monde entier. Photo: UMV Aucune région n incarne mieux l art de l usinage des métaux, la précision et l artisanat que l Arc jurassien. Il héberge en effet les sièges sociaux d entreprises de renommée mondiale qui opèrent dans l industrie métallurgique et des secteurs apparentés tels l horlogerie, la mécanique de précision, la microtechnique ou la technologie médicale. La majeure partie de ces entreprises sont axées sur l exportation et sont très bien positionnées sur leur marché respectif. C est le cas des Usines Métallurgiques de Vallorbe (UMV), une entreprise du Jura vaudois riche d une longue histoire. Les UMV ont vu le jour avant Axpo puisqu elles ont été fondées en L entreprise fabrique essentiellement des limes de précision et des limes rondes pour chaîne de tronçonneuse. Ces instruments sont utilisés UMV Les Usines Métallurgiques de Vallorbe (UMV) fabriquent des instruments de précision tels que des limes, des râpes, des rifloirs ou des traçoirs. L entreprise connaît un grand succès sur le marché mondial. Elle commercialise environ 3500 produits dans plus de 80 pays sur tous les continents. Le groupe, qui a son siège à Vallorbe (VD), emploie environ 320 collaborateurs. pour fabriquer horloges, montres et bijoux. Mais ils sont aussi employés dans la lutherie ou l industrie automobile et aéronautique, pour l exécution de travaux de précision. Même des astronautes ont déjà eu en main des outils signés UMV. Pour produire des outils qui répondent aux critères de qualité de l entreprise et de ses clients, les UMV doivent être au fait du développement et de la fabrication de leurs propres machines de production. Les ateliers de l entreprise, qui occupent une surface de m 2, abritent actuellement plus de 1000 machines. Placés bout à bout, les outils qui quittent le site de production mois après mois totaliseraient une longueur de 856 kilomètres. La production est très gourmande en énergie. La fiabilité de l approvisionnement électrique doit donc égaler la précision des instruments. Les UMV achètent leur électricité à Axpo depuis le début de l année «Le rapport qualité-prix proposé par Axpo et le professionnalisme de son équipe nous ont convaincus», explique Claude Currat, directeur général des Usines Métallurgiques de Vallorbe.

8 Perspectives Axpo en Europe Dans les années 80, Axpo a commencé à étendre son activité au-delà des frontières suisses par le biais, à l époque, de sa filiale EGL. Son engagement à l étranger et sa focalisation sur des niches de marché ont porté leurs fruits. En Espagne, par exemple, Axpo est le numéro un de la gestion des parcs éoliens. Les produits et services d origination, qui répondent aux besoins spécifiques des clients, dégagent des marges importantes et offrent de bonnes perspectives de croissance, davantage que les autres segments d activité. Oslo Malmö Londres Düsseldorf Leipzig Varsovie Bruxelles Paris Baden Dietikon Vienne Budapest Lausanne Milan Zagreb Gênes Sarajevo Madrid Rome Tirana Jerez de la Frontera Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 8 9

9 Régions négoce en Europe (sans Suisse) Axpo Europe du Nord et pays baltes Nombre de salariés 35 Domaines d activité Puissance installée gérée Concurrents Négoce et origination Environ 1500 MW Statkraft, Danske Commodities, Markedskraft, Nordjysk Elhandel, Energiakolmio Helsinki Axpo Europe centrale, Grande-Bretagne et Irlande Nombre de salariés Domaines d activité Puissance installée gérée Concurrents 100 (hors production) Négoce et origination Environ 120 MW Grands fournisseurs d électricité Axpo Europe sud-est Nombre de salariés 60 Domaines d activité Puissance installée gérée Concurrents Négoce et origination Environ 300 MW Grands fournisseurs d électricité Axpo Presqu île ibérique Nombre de salariés 50 Domaines d activité Négoce et origination (essentiellement gestion de parcs éoliens) Puissance installée gérée Environ 7000 MW Concurrents Iberdrola, Acciona, Endesa Mer Caspienne Axpo Italie Nombre de salariés 146 (hors production) Belgrade Bucarest Domaines d activité Puissance installée gérée Concurrents Négoce et origination, production Georgien d électricité Environ 470 MW Edison, Energit, Enel Armenien Azerbaïdjan Gisement de gaz de Shah Deniz II Pristina Sofia Skopje TAP Istanbul TANAP

10 Entretien «Les consommateurs doivent pouvoir choisir leur fournisseur d électricité» Sara Stalder, directrice de la Fondation pour la protection des consommateurs, plaide pour une libéralisation plus poussée du marché de l énergie et défend les prix élevés dus au subventionnement de l énergie solaire et éolienne. À votre avis, quelles conditions sont nécessaires à la réalisation de la Stratégie énergétique 2050? Nous devons faire d énormes économies d électricité. En disant cela, je ne m adresse pas seulement aux consommateurs. Les producteurs aussi doivent prendre des mesures pour empêcher une hausse constante de la consommation. Le modèle californien du «decoupling» est un bon exemple de réussite. Selon ce modèle, le bénéfice réalisé par le fournisseur ne dépend pas des quantités d électricité vendues. Chaque centrale dispose d un contingent annuel qu elle ne peut dépasser. Si elle vend plus d électricité, elle est en quelque sorte pénalisée. Grâce à ce système, la consommation d électricité par habitant en Californie n a pas augmenté depuis Reste à savoir comment l appliquer en Suisse. Les certificats blancs pourraient constituer une première étape vers ce modèle. Quelles mesures votre fondation compte-t-elle prendre? Nous misons sur l efficacité et l efficience énergétique. Nous sommes également partisans de la décentralisation de la production. La Fondation se bat depuis des années pour que les consommateurs puissent changer de fournisseur d électricité, par exemple s ils ne sont pas satisfaits des prix ou du bouquet électrique qui leur sont proposés. Par ailleurs, la libéralisation du Sara Stalder, directrice de la Fondation pour la protection des consommateurs, est toujours à l écoute. Photos: Gerry Ebner Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 10 11

11 marché de l électricité corrigerait probablement l écart de prix actuel entre la Romandie et la Suisse orientale. Comment votre fondation incite-t-elle les ménages à réduire leur consommation d électricité? Nous leur donnons des conseils pour économiser de l électricité sans diminuer leur qualité de vie. Nous leurs recommandons par exemple d utiliser des appareils à faible consommation d énergie. Sur le plan politique, nous nous consacrons à la redevance facturée par la majorité des fournisseurs d électricité à leurs clients. Ceux qui réduisent aujourd hui leur consommation paient comparativement le prix fort. En revanche, ceux qui gaspillent de l électricité versent le même montant, mais bénéficient indirectement d un prix au kwh moins élevé. Nous souhaitons que la redevance soit réduite à un minimum, par exemple 5 francs par mois. Ce modèle inciterait bien davantage les ménages à réduire leur consommation. Il est déjà pratiqué par quelques fournisseurs d électricité. Quelles incitations financières seraient envisageables? La consommation d électricité des différents ménages est connue. Cette quantité moyenne consommée est facturée au consommateur au tarif normal. Nous recommandons d appliquer un tarif progressif au-delà de ce niveau, aussi bien aux ménages qu aux entreprises. La ponction financière est un autre moyen d encourager les économies. Ne devriez-vous donc pas voter pour une forte hausse du prix de l électricité? L électricité est un bien précieux qui est aujourd hui généralement vendu au rabais. Par conséquent, nous plaidons pour un renchérissement de l électricité s il est justifié et s applique à tous, même aux entreprises. Malheureusement, les dernières hausses tarifaires ont exclusivement pénalisé les petits clients. Les prix de gros de l électricité diminuent, mais les tarifs augmentent pour le client lambda. Comment expliquez-vous cela aux consommateurs? Je ne vois qu une explication à ce phénomène. L automne dernier, nous avons demandé à l autorité de régulation ElCom d examiner les tarifs de la centrale nucléaire de Mühleberg. L électricité qu elle produit coûte environ 9 ct./kwh. Elle doit maintenant investir plusieurs centaines de millions de francs pour être autorisée à poursuivre la production. Et qui paie? Le petit consommateur qui n a pas d alternative. Il doit payer entre 2 et 6 centimes de plus par kwh. Cela nous donne un prix total maximal de 15 ct./kwh, soit environ le triple du prix à long terme de l électricité sur le marché européen. Le petit consommateur ne peut pas encore s approvisionner ailleurs. C est un gros problème. Les propriétaires de maisons peuvent installer des panneaux solaires et gagner de l argent. L industrie est «L électricité est un bien précieux qui est aujourd hui généralement vendu au rabais.» épargnée. En fin de compte, les subventions sont financées par la classe moyenne et les petits revenus. Ce système est-il socialement viable? Les subventions permettent de financer rapidement les sources d énergie renouvelables. Elles sont nécessaires et leur coût doit être partagé par tous. Nous pensons qu il serait plus coûteux de maintenir le statu quo. Je rappelle que nous ne savons pas encore combien les centrales nucléaires vont nous coûter à l avenir. La solution actuelle est de loin la moins onéreuse pour les consommateurs. Sara Stalder Sara Stalder (48 ans) est directrice de la Fondation pour la protection des consommateurs depuis Elle siège dans diverses commissions économiques, dont la Commission fédérale de la consommation. À l origine enseignante du degré primaire, elle a été directrice d école pendant plusieurs années. Sara Stalder est mariée. Elle a trois enfants. Fondation La Fondation pour la protection des consommateurs défend depuis 1964 les intérêts des consommateurs vis-à-vis des entreprises. Elle conseille et informe également les consommateurs depuis sa création. Les guides qu elle publie sont très populaires. Soucieuse de préserver son indépendance, la Fondation n accepte aucune contribution financière d entreprises ou de partis politiques. La Fondation pour la protection des consommateurs conteste les conditions préférentielles accordées aux entreprises. Mais ne sont-elles pas, en partie du moins, un mal nécessaire pour préserver des emplois? Nous n y sommes pas totalement opposés. Mais les industriels qui consomment beaucoup d électricité devraient d abord prouver qu ils ont consenti tous les efforts nécessaires pour minimiser la quantité d électricité nécessaire à leur production. S ils peuvent fournir cette preuve, ils devraient être récompensés.

12 Carte blanche Autant en emporte le vent M on oncle Heinz a la fibre écologique. C est pourquoi il chauffe son ancien appartement de 180 mètres carrés avec de l électricité verte. Ce courant est produit tout naturellement par une éolienne. L installation fait ici ou là des victimes dans la population des cigognes, mais Heinz n assiste pas à ces accidents, installé bien au chaud chez lui. Photos: zvg, Axpo À y regarder de plus près, les énergies renouvelables ne sont pas si «écologiques» que le souhaiterait Heinz. Les centrales hydrauliques sont intégrées dans des barrages qui détruisent d énormes écosystèmes. Quant à la production de biodiesel, elle réduit purement et simplement la surface d exploitation des céréaliculteurs. Même l utilité écologique et économique de l énergie solaire est discutable. L Allemagne, qui fait figure d exemple en matière de protection de l environnement, a dépensé des centaines de milliards pour subventionner le photovoltaïque. Pourtant, ce mode de production d énergie ne représente que 2 % du bouquet énergétique national, autant dire rien du tout. Le bilan écologique serait donc moins lourd si l Etat payait les chômeurs de longue durée euros par an pour qu ils produisent de l électricité en pédalant deux heures par jour sur des vélos équipés d accumulateurs. L énergie solaire pêche par son manque d efficacité. Si on remplaçait une centrale à charbon de taille moyenne par des panneaux solaires, l installation devrait occuper une surface comparable à la superficie de Zurich. Il faut toutefois admettre que les Bâlois seraient prêts à franchir le pas. Nous devons notre prospérité au remplacement continu de technologies efficaces par des technologies encore plus efficaces depuis plusieurs siècles. Mais aujourd hui, pour la première fois, on nous explique que des énergies peu efficaces créent des emplois compétitifs. C est grotesque. 25 ans après la chute de la RDA, l Allemagne s est à nouveau dotée d une économie planifiée impressionnante, régulée par la «loi sur les énergies renouvelables». Les fournisseurs d énergies renouvelables sont subventionnés. Ils produisent de l électricité non rentable et reçoivent en échange plus d argent que ne leur coûte la production. Peut-être le gouvernement espère-t-il avec ce système que le soleil brille plus? Rien que l année dernière, les citoyens allemands ont déboursé 19 milliards d euros pour une électricité verte dont la valeur sur le marché n excède pas 2 milliards. De plus, les producteurs d électricité verte perçoivent des subventions «Aujourd hui, pour la première fois, on nous explique que des énergies peu efficaces créent des emplois compétitifs. Carte blanche Vince Ebert Humoriste et physicien Vince Ebert, né en 1968 à Amorbach, en Allemagne, a étudié la physique. Il a commencé sa carrière d artiste de cabaret en Il emploie les ressorts de l humour pour expliquer des phénomènes scientifiques. L humoriste est en tournée depuis septembre 2013 avec son nouveau spectacle «EVOLUTION». Ses deux bestsellers «Denken Sie selbst! Sonst tun es andere für Sie» (Pensez par vous-même ou d autres le feront pour vous) et «Machen Sie sich frei! Sonst tut es keiner für Sie» (Libérez-vous! Personne ne le fera pour vous) se sont vendus à plus d un demimillion d exemplaires. Il a publié son troisième ouvrage, «Bleiben Sie neugierig!» (Restez curieux!) à l automne même si personne n en a besoin. Résultat: près de 33 TWh de courant vert ont été bradés sur les marchés internationaux de l électricité en D ailleurs, si les prix de gros négociés sur les marchés ont reculé de moitié au cours des quatre dernières années, c est» en partie à cause de la fièvre du subventionnement qui s est emparée des Allemands. Les Suisses nous en sont très reconnaissants. À leurs centrales hydrauliques maintenant d assurer leur rentabilité. Nous avons beaucoup de raisons d abandonner les sources d énergie fossiles. Cela ne fait aucun doute. Et c est exactement ce que nous allons faire dans les prochaines dizaines d années. Nous devrions toutefois nous passer de lois, d incitations financières ou de programmes coercitifs de l Etat. Il y a 100 ans, aucun gouvernement n a été contraint d interdire l usage du cheval comme moyen de transport. Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 12 13

13 Reportage Salle des machines de la centrale hydroélectrique de Beznau. Photo de La centrale utilise la force hydraulique de l Aar depuis ans d Axpo: Emil Keller, l architecte de la NOK Le triomphe de l électricité au début du 20 e siècle fait de la force hydraulique l objet des convoitises communales. Le jeune Conseiller d Etat du canton d Argovie Emil Keller aspire alors à créer une société intercantonale de production d électricité. Ce faisant, il prépare le terrain pour la création de la NOK (Nordostschweizerische Kraftwerke). Nous sommes le 19 octobre 1910, un grand jour pour Emil Keller, Conseiller d Etat du canton d Argovie, alors à peine âgé de 32 ans. En cette journée d automne, les délégués de Glaris, Saint-Gall, Zurich, Thurgovie, Schaffhouse et Appenzell Rhodes-Extérieures doivent donner leur décision sur le projet qu il a soigneusement préparé. Emil Keller souhaitait unifier l approvisionnement en électricité de toute la Suisse du Nord-est et le placer sous la houlette des pouvoirs publics. C est pourquoi les représentants des cantons de Suisse du Nord- est se réunissent à Baden en ce jour mémorable. Le plan audacieux d Emil Keller Beaucoup réduisent le plan audacieux du jeune Conseiller d Etat à une «élucubration», arguant que les risques sont incalculables. Mais Emil Keller, qui est aussi directeur des travaux publics du canton d Argovie, ne se laisse pas intimider par les sceptiques. Il est convaincu qu il persuadera les cantons de Suisse du Nord-est à fonder une société de production d électricité publique. Les progrès techniques permettant désormais de transporter l électricité sur de grandes distances, les producteurs communaux et privés commencent en effet à se partager le marché. Emil Keller, un homme clairvoyant, est convaincu que les cantons doivent immédiatement unir leurs efforts et prospecter le marché ensemble pour ne pas se retrouver dans un simple rôle d observateur et contribuer à l avenir à l exploitation de l énergie hydraulique. Notre homme sait interpréter les signaux de l époque. Il considère l eau comme Suite page 14

14 Report Suite de la page 13 une richesse nationale qu il ne faut en aucun cas livrer à la spéculation privée. Il estime que les cantons doivent tirer d autres bénéfices en dehors des concessions octroyées pour l utilisation de l eau. Beznau-Löntsch, la clé La proposition d Emil Keller est ambitieuse. Il souhaite que la Suisse du Nord-est fasse preuve de solidarité et prenne en charge le réseau électrique de Beznau-Löntsch afin de se doter en une seule opération d une société de production, de transport et de distribution efficace à l organisation impeccable. D un point de vue économique, notre homme juge beaucoup plus intéressant pour les cantons d agir ensemble plutôt que de faire cavalier seul. Mais le plan d Emil Keller va encore plus loin. Si les cantons représentés exploitent ensemble les centrales de Beznau et Löntsch, ils seront en mesure d accroître progressivement, et selon les besoins, les forces hydrauliques encore disponibles dans les différents cantons. La première centrale appartient à la société «Motor AG für angewandte Elektrizität», une filiale de Brown, Boveri & Cie, située à Baden. Motor AG a construit la grande centrale à basse pression sur le site de Beznau, près de Döttingen, et une centrale d accumulation à Netstal, dans le canton de Glaris. Dès 1908, les deux centrales sont reliées par une conduite. Le réseau électrique de Beznau-Löntsch est né. Depuis, il approvisionne la Suisse du Nord-est en électricité. Photos: Axpo 1897 Des ouvriers de BBC L entrepreneur Walter Boveri (portrait) est cofondateur de Brown, Boveri & Cie, mais aussi de Motor AG für angewandte Elektrizität, à Baden Le berceau d Axpo La société Motor AG pose une ligne de 27 kv longue de 100 kilomètres pour relier Löntsch et Beznau au réseau électrique. C est là qu Axpo, d abord appelée NOK, voit le jour Première centrale La NOK achève sa première centrale électrique près d Eglisau, sur les rives du Rhin. Le site est classé au titre des monuments historiques depuis Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 14 15

15 Axpo, anciennement NOK, a entre autres pour origine la centrale hydraulique de Beznau (centrale nucléaire de Beznau au fond) et la centrale à accumulation de Löntsch. Emil Keller ne sait pas ce qui l attend lorsqu il prend la parole devant les délégués le 19 octobre Mais son vœu le plus cher est exaucé: ses arguments convainquent les délégués, qui l applaudissent. Le grand Portrait Emil Keller, né en 1878, est considéré comme l architecte de la NOK. Excellent gymnaste et tireur, il fait ses études de droit à Munich, Berlin et Berne, avant de devenir chancelier d Etat du canton d Argovie. En 1909, il est élu au Conseil d Etat. Egalement conseiller national et docteur émérite de l Université de Zurich, Emil Keller était connu pour être un homme politique intelligent, visionnaire conduisant une politique financière qui dérange et sachant parfois se montrer intraitable. Il est décédé en Le jour de ses obsèques, un hommage lui est rendu en ces termes: «Emil Keller était doué d un grand sens de la justice». projet solidaire démarre ce jour-là. Les délégués formulent le jour-même le résultat de la conférence en ces termes: «organiser la production de l énergie hydraulique dans l intérêt des consommateurs pour répondre à un besoin devenu depuis longtemps pressant». Les mois suivants, des commissions spéciales examinent les aspects techniques et commerciaux de l acquisition. La vision devient réalité Quatre ans et plus d une douzaine de conférences plus tard, le contrat est fin prêt. Walter Boveri a accepté de vendre sa centrale rentable, bien conscient que les cantons, qui vont octroyer les concessions, finiront tôt ou tard par être gagnants. Les droits d utilisation de l eau nécessaires à la construction de centrales hydrauliques ne lui appartiennent plus. Le 1er octobre 1914, Emil Keller, désormais âgé de 36 ans, et les représentants des autres cantons apposent leur signature au bas du contrat qui, 100 ans plus tard, témoigne encore dans son libellé d origine de la solidarité des cantons de Suisse du Nordest pour leur propre bien et celui de tous les acteurs impliqués. C est grâce à l habileté d un jeune homme politique visionnaire du canton d Argovie que la NOK, devenue Axpo, voit le jour en 1914 après quatre ans de pourparlers entre les cantons de Suisse du Nord-Est Extension Plus de 8000 ouvriers travaillent sur les grands chantiers de la NOK et de ses partenaires: Grande Dixence, Blenio, Vorderrhein, Hinterrhein et Linth-Limmern millions de m 3 d eau Un barrage est érigé pour retenir les 92 millions de m 3 d eau du Limmernsee. La concession pour la construction de la voûte est octroyée en Les travaux se terminent en Poste de commande L énergie nucléaire devient le deuxième pilier de l approvisionnement électrique. Le premier réacteur est mis en service en 1969.

16 Axpo fête ses 100 ans Axpo Hier et aujourd hui Un travail de casse-cou: un ouvrier pose des repères mètre par mètre sur un câble électrique en 1934 (grande photo). Aujourd hui, la sécurité est la priorité numéro un (petite photo). Le réseau est le fondement d un approvisionnement électrique sûr. Depuis 100 ans, Axpo garantit pour une large part la performance et la fiabilité de l approvisionnement sur le réseau suisse de transport et de distribution d électricité. Forte de nombreuses années d expérience, Axpo est aujourd hui un centre de compétences majeur pour l infrastructure et les services de réseau. La maintenance joue un rôle clé. Elle garantit la sécurité et la longévité des installations. Une chose a Par le passé, les ouvriers travaillaient suspendus au câble conducteur visiblement changé au fil du temps: auparavant, les ouvriers assuraient la maintenance des réseaux directement suspendus aux câbles conduc- teurs, avec un équipement de sécurité minimal. Aujourd hui, la sécurité figure au premier plan des priorités. Les techniciens d Axpo travaillent sur une plateforme spéciale. Ils portent un casque et sont attachés par des cordes d assurage. Sans cet équipement, ils ne pourraient exécuter les travaux réguliers tels que les contrôles, la révision et la maintenance du réseau. Photos: Axpo Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Page 16

Axpo réalise un résultat opérationnel solide dans un contexte difficile

Axpo réalise un résultat opérationnel solide dans un contexte difficile Communiqué de presse Baden, le 19 décembre 2014 Axpo réalise un résultat opérationnel solide dans un contexte difficile Le faible niveau des prix sur le marché de gros de l'électricité en Europe a continué

Plus en détail

PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES. Vents d Oc Énergies Renouvelables

PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES. Vents d Oc Énergies Renouvelables PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES Vents d Oc Énergies Renouvelables Chers lecteurs, En octobre 2014, l Assemblée nationale a adopté avec une large majorité le projet de loi sur la transition énergétique.

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

stratégie énergétique pour le Canada

stratégie énergétique pour le Canada L électricité : au cœur d une stratégie énergétique pour le Canada VERSION 2.0 www.electricite.ca Publié en juillet 2012. Association canadienne de l électricité, 2012. Tous droits réservés. Also available

Plus en détail

Assurer l avenir avec un parc de production diversifié

Assurer l avenir avec un parc de production diversifié Exercice 2010 Seul le discours prononcé fait foi Assurer l avenir avec un parc de production diversifié Discours de M. Hermann Ineichen, chef du secteur d activité Energie Suisse, dans le cadre de la conférence

Plus en détail

Association suisse de techniques de chauffage, d aération et de climatisation

Association suisse de techniques de chauffage, d aération et de climatisation ImmoClimat Suisse Association suisse de techniques de chauffage, d aération et de climatisation Portrait ImmoClimat Suisse Portrait 1 Le milieu de nos activités Le marché suisse de la technique du bâtiment

Plus en détail

Couloir Africain de l Énergie Propre

Couloir Africain de l Énergie Propre Couloir Africain de l Énergie Propre LE COULOIR AFRICAIN DE L ÉNERGIE PROPRE L Afrique change rapidement. En 2050, elle comptera 2 milliards d habitants, dont trois sur cinq vivront dans des villes. Plus

Plus en détail

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation RT 2012 / BBC : nos solutions performantes climat d innovation Les principales solutions Viessmann pour les Bâtiments Basse Consommation qui préfigurent la nouvelle Règlementation Thermique 2012 Performance

Plus en détail

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG)

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) conformément à l article 20 de la loi EEG - Projet du BMU - Résumé 5.7.2007 1 Résumé du projet du BMU de compte rendu d activité

Plus en détail

Contracting énergétique EKZ. L essentiel en bref. MON APPROCHE: Pour notre nouvelle installation, nous misons

Contracting énergétique EKZ. L essentiel en bref. MON APPROCHE: Pour notre nouvelle installation, nous misons L essentiel en bref L entreprise d électricité du canton de Zurich (EKZ) Vos avantages En tant que contracteur, EKZ assume les tâches suivantes: Responsabilité de projet, de la planification à l exploitation

Plus en détail

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Une analyse de l APERe, rédigée par Jean Cech et Christophe Haveaux Version du 07/03/2013 1. L expérience de l Allemagne 1.1. Quelles leçons tirer de

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

Notre avenir est renouvelable! L électricité de demain 2012 2050.

Notre avenir est renouvelable! L électricité de demain 2012 2050. Notre avenir est renouvelable! L électricité de demain 2012 2050. La production d électricité, aujourd hui et demain. Des défis pour ewz. Sortie du nucléaire, objectifs en matière de climat, libéralisation

Plus en détail

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés.

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. 2 3 E.ON, une dimension internationale Un grand énergéticien privé Né en 2000, le groupe E.ON est devenu

Plus en détail

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics 29 novembre 2013 COLLOQUE La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics Par David CLARINVAL Député fédéral Bourgmestre de Bièvre Le rôle des pouvoirs publics

Plus en détail

Influence du marché du gaz sur le marché de l électricité suisse

Influence du marché du gaz sur le marché de l électricité suisse Influence du marché du gaz sur le marché de l électricité suisse Document connaissances de base, état: octobre 2013 1. Synthèse Le gaz naturel influence le marché de l électricité uniquement à travers

Plus en détail

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien Le plan stratégique de développement durable de

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

La métallurgie suisse et la fabrication de machines en pleine forme

La métallurgie suisse et la fabrication de machines en pleine forme La métallurgie suisse et la fabrication de machines en pleine forme Environ 5% de la population active vit de la métallurgie et de la fabrication de machines, ce qui classe ces branches parmi les principaux

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

SOLVÉO ENERGIE, producteur d énergie verte. Contact Presse : Mia Com Sandrine BEAULIEU contact@mia-com.com +33(0) 6 23 43 65 41

SOLVÉO ENERGIE, producteur d énergie verte. Contact Presse : Mia Com Sandrine BEAULIEU contact@mia-com.com +33(0) 6 23 43 65 41 Dossier de presse - 2012 SOLVÉO ENERGIE, producteur d énergie verte. Contact Presse : Mia Com Sandrine BEAULIEU contact@mia-com.com +33(0) 6 23 43 65 41 SOMMAIRE Edito.. p.3 2 Le développement des énergies

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document:

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document: COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 22.4.2015 SWD(2015) 88 final DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT accompagnant le document: Rapport de la Commission au Parlement

Plus en détail

Atelier «énergie, climat et développement durable : quels rôles pour les collectivités locales?» Eléments de contexte et de débat

Atelier «énergie, climat et développement durable : quels rôles pour les collectivités locales?» Eléments de contexte et de débat 1 INTRODUCTION Par la loi du 13 juillet 2005, la France s est dotée d une nouvelle stratégie énergétique. Dès 2010, 10% de ses besoins devront être couverts par des sources renouvelables, contre 7% aujourd

Plus en détail

Développement et optimisation de l éner ie et des marchés.

Développement et optimisation de l éner ie et des marchés. Développement et optimisation de l éner ie et des marchés. Veiller à la qualité de notre avenir Une énergie nouvelle pour aujourd hui et pour demain Les énergies renouvelables contribuent de manière décisive

Plus en détail

Présentation du Groupe IKEA

Présentation du Groupe IKEA Présentation du Groupe IKEA IKEA dans le monde en quelques chiffres En 62 ans, le Groupe IKEA est devenu le leader mondial sur le marché du meuble. En tant que spécialiste de l ameublement et de la décoration

Plus en détail

ANALYSE. La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle

ANALYSE. La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle Florence Chapuis et Nicolas Goldberg Souvent présenté comme un modèle, le programme allemand de développement des énergies renouvelables

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Parité réseau. 1. Synthèse. 2. Introduction

Parité réseau. 1. Synthèse. 2. Introduction Parité réseau Document connaissances de base, état: octobre 2013 1. Synthèse Dès lors que l électricité autoproduite affiche un coût équivalent à celui de l électricité prélevée sur le réseau, elle devient

Plus en détail

BÂTIMENTS COMMUNAUX : ÇA VA CHAUFFER! Postulat déposé par Jean-Yves Schmidhauser, Conseiller communal

BÂTIMENTS COMMUNAUX : ÇA VA CHAUFFER! Postulat déposé par Jean-Yves Schmidhauser, Conseiller communal BÂTIMENTS COMMUNAUX : ÇA VA CHAUFFER! Postulat déposé par Jean-Yves Schmidhauser, Conseiller communal 1) Présentation générale Comme vous le savez, notre Conseil a refusé il y a quelques mois le préavis

Plus en détail

Garantir l approvisionnement énergétique sans centrale nucléaire et sans centrale à gaz. énergétiquement efficace renouvelable écologique productif

Garantir l approvisionnement énergétique sans centrale nucléaire et sans centrale à gaz. énergétiquement efficace renouvelable écologique productif Garantir l approvisionnement énergétique sans centrale nucléaire et sans centrale à gaz énergétiquement efficace renouvelable écologique productif 2 Pas de «pénurie énergétique»: Grâce à une meilleure

Plus en détail

Consultation - Arrêté fédéral sur la deuxième étape de l ouverture du marché de l électricité

Consultation - Arrêté fédéral sur la deuxième étape de l ouverture du marché de l électricité Office fédéral de l énergie Section MR 3003 Berne Par courriel : marktregulierung@bfe.admin.ch Lausanne, le 22 janvier 2015 Consultation - Arrêté fédéral sur la deuxième étape de l ouverture du marché

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE

LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE Discours de Madame Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Tanger le 28 juin 2010 Projet Marocain d Energie Eolienne.

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

L'ouverture à la concurrence

L'ouverture à la concurrence [Extrait] CONSOMMATION ET CONCURRENCE RÉGLEMENTATION Services en réseaux L'ouverture à la concurrence Article du bureau Économie des réseaux, de la direction de la Prévision et de l analyse économique.

Plus en détail

Valiant régularise le passé et se met en condition pour l avenir

Valiant régularise le passé et se met en condition pour l avenir Traduction française en cas de divergence, la version allemande fait foi. Communiqué de presse Berne, le 5 mars 2014 Valiant régularise le passé et se met en condition pour l avenir Bénéfice brut en hausse

Plus en détail

Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27

Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27 Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27 Auteur: International Network for Sustainable Energy Europe (INFORSE-Europe), Juin 2010. Dans le cadre du développement d un «Vision Globale»

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

2009/02/17 HENRI SIMONS. ÉNERGIE : UN ENJEU MAJEUR POUR LES BRUXELLOIS (contexte et propositions) 1 / Introduction : contexte

2009/02/17 HENRI SIMONS. ÉNERGIE : UN ENJEU MAJEUR POUR LES BRUXELLOIS (contexte et propositions) 1 / Introduction : contexte ÉNERGIE : UN ENJEU MAJEUR POUR LES BRUXELLOIS (contexte et propositions) 2009/02/17 HENRI SIMONS 1 / Introduction : contexte La Région de Bruxelles-Capitale compte approximativement 62 millions de m² de

Plus en détail

Un producteur d électricité engagé durablement en France

Un producteur d électricité engagé durablement en France GDF SUEZ Logotype version Blanc au trait 18/11/2008 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com RÉFÉRENCE COULEUR BLANC

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

la révision de l ordonnance sur l énergie (OEne): augmentation du supplément visé à l art. 15b de la loi sur l énergie (art. 3j, al.

la révision de l ordonnance sur l énergie (OEne): augmentation du supplément visé à l art. 15b de la loi sur l énergie (art. 3j, al. Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Division Efficacité énergétique et énergies renouvelables Avril 2015 Rapport

Plus en détail

Réseaux d électricité et de gaz naturel

Réseaux d électricité et de gaz naturel Réseaux d électricité et de gaz naturel La mission de Creos est d assurer, en sa qualité de propriétaire et de gestionnaire de réseaux d électricité et de gaz naturel, le transport et la distribution d

Plus en détail

Les principales spécificités des «résidences de tourisme»

Les principales spécificités des «résidences de tourisme» Les principales spécificités des «résidences de tourisme» «La résidence de tourisme est un établissement commercial d hébergement classé, faisant l objet d une exploitation permanente ou saisonnière. Elle

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Transition énergétique: quels défis pour un service industriel? Smart energy 5 ème édition HES-SO Valais, Sion

Transition énergétique: quels défis pour un service industriel? Smart energy 5 ème édition HES-SO Valais, Sion Transition énergétique: quels défis pour un service industriel? Smart energy 5 ème édition HES-SO Valais, Sion 4 septembre 2015 Gilles Garazi Directeur Transition énergétique, SIG Nécessité de décorréler

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

Stratégies énergétiques: le modèle allemand en débat

Stratégies énergétiques: le modèle allemand en débat Stratégies énergétiques: le modèle allemand en débat Dr. Christian Hey Conseil d Experts sur l`environnement, Allemagne (SRU) 1 Introduction Mesdames et messieurs, Je vous remercie de m avoir invité à

Plus en détail

Pourquoi choisir une installation solaire chez-soi?

Pourquoi choisir une installation solaire chez-soi? Optez pour le solaire Cette brochure a été réalisée par Jonas Braichet, Olivier Flückiger et Michael Paratte, trois étudiants du Centre Professionnel Artisanal et Industriel du Jura Bernois en troisième

Plus en détail

Chiffres & statistiques

Chiffres & statistiques COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Chiffres & statistiques n 547 Août 2014 Objectifs énergétiques Europe 2020 : la doit poursuivre ses efforts pour les énergies renouvelables observation et

Plus en détail

FMB entre libéralisation et régulation

FMB entre libéralisation et régulation FMB entre libéralisation et régulation Seul le discours prononcé fait foi Discours de Fritz Kilchenmann, président du conseil d administration de BKW FMB Energie SA, lors de l assemblée générale du 16

Plus en détail

Bilan énergétique des bâtiments

Bilan énergétique des bâtiments Bilan énergétique des bâtiments Résultats et synthèse de l enquête Plan de la présentation 1. CONTEXTE GENERAL: SITUATION ENERGETIQUE SUISSE - Evolution de la consommation - Secteurs de consommation -

Plus en détail

Comité Interprofessionnel du Bois Energie

Comité Interprofessionnel du Bois Energie Impact d une écotaxe sur la rentabilité des projets bois-énergie La combustion des énergies fossiles conventionnelles génère des émissions de CO 2 dans l atmosphère. La lutte contre le réchauffement climatique

Plus en détail

Le chauffage électrique, une contrainte ou une opportunité? Présenté par Mme Sahar Pasche Directrice, cofondatrice d Ecobuliding 8 octobre 2014

Le chauffage électrique, une contrainte ou une opportunité? Présenté par Mme Sahar Pasche Directrice, cofondatrice d Ecobuliding 8 octobre 2014 Le chauffage électrique, une contrainte ou une opportunité? Présenté par Mme Sahar Pasche Directrice, cofondatrice d Ecobuliding 8 octobre 2014 Chauffage électrique - parlons en Après la crise pétrolière

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale

Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale Communiqué de presse - Mardi 28 juillet 2009 Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale A la suite de la conférence d experts sur la Contribution Climat Energie, Michel

Plus en détail

ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS

ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS Retour accueil Articles de fond Immobilier : état des lieux du marché en Europe David Peyrat le 16 Novembre 2004 ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS ERA, premier réseau d'agences immobilières en

Plus en détail

Energies vertes, la grande illusion?

Energies vertes, la grande illusion? Energies vertes, la grande illusion? 13èmes rencontres suisses de l électricité Alain Sapin, Directeur Energie - Groupe E Lausanne, 11 mars 2010 Sommaire 1. Politique énergétique suisse 2. Prix du marché

Plus en détail

Rénovons nos maisons, pas la centrale nucléaire!

Rénovons nos maisons, pas la centrale nucléaire! Rénovons nos maisons, pas la centrale nucléaire! Nos calculs montrent qu en fermant la centrale nucléaire plutôt qu en la relançant pour les 25 ans à venir, le Québec pourrait consacrer les sommes non

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans Faillites et créations d entreprise Chiffres de janvier à juin comparés à l année précédente 1 er semestre Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11

Plus en détail

Hausse des coûts = hausse des primes

Hausse des coûts = hausse des primes o Fait N 1 Les caisses-maladie payent pour 23 milliards de francs de factures par an. Lorsqu on est malade, on veut pouvoir bénéficier de la meilleure médecine possible et on est content que ce soit l

Plus en détail

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français rotection igoureusement. Celle-ci se définie essous. Aucun visuel ou texte ne doit des logotypes. Rexel Energy in Motion Français Rexel, Building the future together Notre mission La mission de Rexel est

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

SITUATION INITIALE...2

SITUATION INITIALE...2 Département fédéral de l environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Berne, le 4 août 2008 Rapport sur les résultats de l audition relative à la modification de la loi sur

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

l économie se mobilise pour une protection active du climat

l économie se mobilise pour une protection active du climat 23 OCTOBRE 2011 FICHES THEMATIQUES: POLITIQUE CLIMATIQUE l économie se mobilise pour une protection active du climat La loi sur le CO 2 est la base de référence pour l application du Protocole de Kyoto

Plus en détail

Futur des Energies Energies du Futur

Futur des Energies Energies du Futur SYMPOSIUM UVSS 2011 Samedi 12 novembre Amphithéâtre du Biophore, Université Lausanne - Dorigny (Métro Ouest TSOL, arrêt "UNIL-Sorge") Futur des Energies Energies du Futur D é f i s e t I m p a c t s Résumés

Plus en détail

Agir sur les changements climatiques : vers un dialogue élargi à la société civile canadienne

Agir sur les changements climatiques : vers un dialogue élargi à la société civile canadienne ganisation ons Unies éducation, la culture Agir sur les changements climatiques : vers un dialogue élargi à la société civile canadienne Un recueil de textes en réponse à Agir sur les changements climatiques

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre Le soutien à la culture dans les pays où elle opère et le lien avec les traditions et les communautés locales sont un trait distinctif d eni : l importance du

Plus en détail

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature (L Agenda Énergie en 10 points du Ministère fédéral de l Économie et de l Énergie [BMWi]) 1. Énergies renouvelables, loi

Plus en détail

Des menaces sur la cogénération gaz

Des menaces sur la cogénération gaz Des menaces sur la cogénération gaz ; Rappel des enjeux : La puissance de 3 EPR 1,7 Mtep/an économisées Près de 10 Mt de CO 2 /an évitées 30 000 emplois industriels concernés Préserver des actifs performants

Plus en détail

Camille DEMAZURE Mars 2014 1

Camille DEMAZURE Mars 2014 1 Camille DEMAZURE Mars 2014 1 Les principes guidant au projet CARBONUS Ville Neuve est une ville résolument tourné vers l avenir. Dynamique et moderne, elle attire de plus en plus de jeunes ménages par

Plus en détail

Impression climatiquement neutre

Impression climatiquement neutre Impression climatiquement neutre Programme de performance myclimate pour l industrie graphique Analyser Eviter / Réduire Compenser Recommandé par: Schweizerischer Verband für visuelle Kommunikation Association

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

L industrie suisse de la construction: évolution cyclique et problèmes structurels

L industrie suisse de la construction: évolution cyclique et problèmes structurels L industrie suisse de la construction: évolution cyclique et problèmes structurels La construction est toujours l une des principales branches de l économie suisse, même si son importance est souvent sous-estimée,

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Brochure Culture d entreprise

Brochure Culture d entreprise Brochure Culture d entreprise Travail Coopération Lignes directrices Exemplarité Force Egalité des chances Droits de l homme Culture Valeurs Objectifs Responsabilité Dans le monde entier Global Fiable

Plus en détail

VERS LE MIX ELECTRIQUE

VERS LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE PRODUIRE EN TEMPS REEL CHOISIR LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE De la centrale au consommateur L électricité qui arrive au bout de la prise

Plus en détail

Tournant énergétique indispensable, défis immenses

Tournant énergétique indispensable, défis immenses Communiqué de presse Position des Académies suisses à l approvisionnement suisse en électricité Tournant énergétique indispensable, défis immenses Berne/Zurich, 9 août 2012. La transition vers des énergies

Plus en détail

La distribution publique de l électricité

La distribution publique de l électricité La distribution publique de l électricité RÈGLES PÔLE ÉLÉCTRICITÉ - GAZ ENJEUX UNE CONCESSION LES COMMUNES L organisation des services publics 1984 Les communes sont compétentes pour organiser les services

Plus en détail

L'hydraulique : le pilier renouvelable historique de l'approvisionnement électrique de la Suisse. Conférence de presse du 21 août 2009

L'hydraulique : le pilier renouvelable historique de l'approvisionnement électrique de la Suisse. Conférence de presse du 21 août 2009 L'hydraulique : le pilier renouvelable historique de l'approvisionnement électrique de la Suisse Conférence de presse du 21 août 2009 Interventions 1. La journée portes ouvertes à la Grande Dixence Pierre

Plus en détail

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Services de change et de gestion des paiements internationaux

DOSSIER DE PRESSE. Services de change et de gestion des paiements internationaux DOSSIER DE PRESSE Services de change et de gestion des paiements internationaux Janvier 2014 Fiche d identité de FX4Biz Date de création 2012 : FX4Biz Belgique Type de société SA de droit Belge au capital

Plus en détail

EVALUATION DES BESOINS TECHNOLOGIQUES ET PLAN D ACTIONS TECHNOLOGIQUES AUX FINS D ATTENUATION DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

EVALUATION DES BESOINS TECHNOLOGIQUES ET PLAN D ACTIONS TECHNOLOGIQUES AUX FINS D ATTENUATION DU CHANGEMENT CLIMATIQUE EVALUATION DES BESOINS TECHNOLOGIQUES ET PLAN D ACTIONS TECHNOLOGIQUES AUX FINS D ATTENUATION DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SYNTHESE Août 2012 Préambule Préambule La présente synthèse est un résumé du rapport

Plus en détail

UN ÉVÉNEMENT CITOYEN À L OCCASION DE LA COP21

UN ÉVÉNEMENT CITOYEN À L OCCASION DE LA COP21 UN ÉVÉNEMENT CITOYEN À L OCCASION DE LA COP21 Du 28 novembre au 6 décembre 2015, à l occasion de la COP21 à Paris, IKEA transforme les Champs Elysées en terrain de production d énergies propres et lance

Plus en détail

Rénover son bâtiment Mode d emploi

Rénover son bâtiment Mode d emploi Un Article de presse de Fribourg, le 31 mai 2010 Rénovation, énergie solaire : comment bien faire et quel financement? Rénover son bâtiment Mode d emploi En Suisse, près de deux millions de bâtiments,

Plus en détail

STRATÉGIE DE GESTION DES FORÊTS DE LA COURONNE

STRATÉGIE DE GESTION DES FORÊTS DE LA COURONNE POURQUOI MAINTENANT? La crise est bien réelle Notre industrie forestière est essentielle à la santé économique du Nouveau-Brunswick, car la subsistance de 22 000 travailleurs dépend de cette importante

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

La commercialisation de l électricité

La commercialisation de l électricité N 33 La commercialisation de l électricité Un marché de la fourniture qui bénéficie de la baisse des prix de marché de gros Depuis l ouverture totale des marchés de l électricité en 2007, les tarifs réglementés,

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

L approvisionnement électrique de la Suisse. Hans Björn (Teddy) Püttgen. Café Scientifique Hôpital de Morges 27 octobre 2011

L approvisionnement électrique de la Suisse. Hans Björn (Teddy) Püttgen. Café Scientifique Hôpital de Morges 27 octobre 2011 L approvisionnement électrique de la Suisse Hans Björn (Teddy) Püttgen Professeur, Chaire de Gestion des Systèmes Energétiques Directeur, Energy Center Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Georgia

Plus en détail