Dialogue énergétique. d équipe. Axpo conquiert les marchés étrangers. Ignacio Soneira García. Managing Director Axpo Iberia S.L.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dialogue énergétique. d équipe. Axpo conquiert les marchés étrangers. Ignacio Soneira García. Managing Director Axpo Iberia S.L."

Transcription

1 Mai 2014 Dialogue énergétique Ignacio Soneira García Managing Director Axpo Iberia S.L. Axpo conquiert les marchés étrangers avec son esprit d équipe Page 3 5 Entretien avec Sara Stalder «L électricité est vendue au rabais» Page Reportage Emil Keller L homme à l origine d Axpo Page 13 15

2 Editorial Axpo fête ses 100 ans: cap sur les énergies renouvelables Chères lectrices, chers lecteurs Il y a cent ans, six cantons du Nord-est du pays donnaient naissance à l actuelle Axpo à Baden. Leur objectif: réaliser l électrification de la Suisse du Nord-est et lui conférer une base solide. En unissant leurs forces au-delà des frontières cantonales, les pères fondateurs de la société NOK (Nordostschweizerische Kraftwerke) garantissaient l approvisionnement en électricité, fondement du développement durable et de la prospérité de la population. À l époque, l énergie hydraulique était la principale source d énergie. Elle l est encore et le restera à l avenir. Sommaire En couverture Axpo réussit dans le négoce international Page 3 5 Savoir Le GIEC mise sur les énergies renouvelables et le nucléaire Page 6 Clients Les UMV, un travail de précision Page 7 Perspectives Axpo est bien positionnée en Europe Page 8 9 Andrew Walo CEO Axpo Dans l ensemble, les principaux objectifs initiaux n ont pas changé: sécurité, qualité et pérennité. Ces trois aspects, Axpo les garantit depuis 100 ans à ses clients fournisseurs d énergie. Nous avons désormais élargi notre horizon au-delà des frontières nationales. À l origine ancrée en Suisse du Nord-Est, Axpo est aujourd hui présente dans plus d une vingtaine de pays européens et s est fait une place dans le négoce international de l énergie. La société est bien positionnée sur le plan stratégique et elle a gagné en flexibilité et en efficacité au cours des dernières années. Une évolution indispensable pour contrer la baisse progressive des marges. Aux yeux de l entreprise, la rentabilité à long terme est la condition sine qua non à remplir pour disposer de la liberté d action nécessaire, c est-à-dire se financer sur les marchés et rester compétitive. Les difficultés actuelles que connaissent les marchés nous contraignent à examiner d encore plus près nos investissements. Nous voulons être certains de les «Aux yeux de l entreprise, la rentabilité à long terme est la condition sine qua non à remplir pour disposer» de la liberté d action nécessaire. rentabiliser. Nous continuerons aussi d investir dans la sécurité de nos installations. Nous privilégions clairement les secteurs rentables des énergies renouvelables et services énergétiques. Les énergies renouvelables sont le premier pilier de notre stratégie, même à l étranger. À titre d exemple, Axpo est aujourd hui déjà le premier distributeur d énergie éolienne en Espagne. La force d Axpo réside dans son expertise qui couvre la production, la commercialisation et la livraison d électricité dans les foyers. Grâce à son savoir-faire, Axpo est proche du marché et de ses clients. Elle dispose ainsi d un avantage sur ses concurrents. C est la raison pour laquelle Axpo continuera de remplir sa mission d approvisionnement avec courage, détermination et persévérance, fidèle à l esprit de ses pères fondateurs. Cordialement Andrew Walo CEO Axpo Sara Stalder, directrice de la SKS. Entretien Sara Stalder veut économiser plus d électricité Page Carte blanche Vince Ebert: l histoire du cheval Page 12 Reportage Emil Keller: mission accomplie Page Axpo fête ses 100 ans Sur les traces des pionniers Mentions légales Page 16 Editeur: Axpo Holding AG Zollstrasse 62 Case postale 8021 Zürich Rédaction: Catherine Mettler Tomas Honegger Franziska Pedroietta Balts Livio (Contract Media AG) Remarques, questions, commentaires: Production et mise en page: media&more GmbH Zürich Impression: Sihldruck AG Zürich Impression sur du papier certifié FSC sans retombées sur le climat Photos: Santiago Burgos (photo de la page de couverture), Gerry Ebner, Axpo Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 2 3

3 En couverture La plateforme commerciale d Axpo à Dietikon (ZH). Proche des clients: Dans plus de 20 pays d Europe Axpo fête son 100 e anniversaire en Le groupe, profondément ancré en Suisse, a évolué au fil des années. Aujourd hui présent dans le monde entier, il a misé très tôt sur des niches rentables à l étranger. Axpo dispose de filiales dans la quasitotalité des pays européens (voir illustration en pages 8 et 9). L expansion de l entreprise en dehors de la Suisse remonte à Cette année-là, sa filiale qui répond alors au nom d EGL fait ses premiers pas dans le négoce d électricité en Europe du Sud-Est. En 2000, Axpo ouvre des succursales en Italie et en Pologne. Trois années plus tard, elle s implante en Allemagne, en Hongrie et en Scandinavie. Parallèlement, elle se lance dans la commercialisation du gaz. Toujours en 2003, l entreprise réalise les premières études de faisabilité pour le projet de gazoduc transadriatique (TAP), qui sera couronné de succès dix ans plus tard. Aujourd hui, Axpo détient 5 % du TAP (contre 42,5 % auparavant). Cette participation conforte la position du groupe sur le marché européen du gaz naturel. Par ailleurs, elle permettra à Axpo d approvisionner ses propres centrales combinées à gaz en Italie, mais aussi les industriels suisses et les services techniques municipaux, et contribuera ainsi à la sécurité de l approvisionnement en Suisse. Une place sur le podium En misant par le passé sur des niches de marché sélectionnées à l étranger, Axpo a fait preuve de clairvoyance. Cette stratégie a été payante. Le groupe est bien positionné sur le marché. Axpo figure en 2014 parmi les trois premiers négociants d électricité actifs au niveau international. C est la conclusion d une enquête annuelle réalisée par les revues spécialisées «Risk» et «Energy Risk». Plus de 1600 acteurs du marché ont évalué leurs pairs à l aune de critères tels que le prix, la flexibilité, la tenue de marché, la fiabilité, l intégrité et la rapidité d exécution. Aujourd hui, le groupe emploie près de 430 salariés en dehors de son marché national. Ce personnel négocie l énergie sur le marché international et commercialise des produits et services «tout en un» spécialement conçus pour répondre aux besoins spécifiques des clients, appelés services d origination. À titre de comparaison, Axpo emploie 310 personnes dans le négoce en Suisse, à Dietikon plus précisément. L activité d origination est néanmoins peu développée en Suisse car les conditions y sont peu favorables. Dans ce segment d activité, Axpo réalise un Suite page 4

4 Mai 2014 Page 3 5 Page Page En couverture Photos: Axpo Dialogue énergétique Ignacio Soneira García Managing Director Axpo Iberia S.L. Axpo conquiert les marchés étrangers avec son esprit d équipe Entretien avec Sara Stalder «L électricité est vendue au rabais» Reportage Emil Keller L homme à l origine d Axpo Suite de la page 3 volume d affaires dix fois plus important dans le reste de l Europe. Mais que sont exactement des produits et services «spécialement conçus pour répondre aux besoins spécifiques des clients»? Ils consistent à minimiser et couvrir les risques encourus par le client. Axpo achète par exemple de l électricité à un prix fixe sur le marché à terme pour le compte d une usine d aluminium et couvre l excédent de consommation éventuel au moyen d options. Elle peut aussi gérer l énergie de compensation pour un investisseur qui mise sur les parcs éoliens, ou encore acheter de l énergie pour une multinationale sur les différents sites d implantation de cette dernière, laquelle réduit de cette manière sa facture d électricité et le coût de l approvisionnement. Axpo permet aussi à des investisseurs de financer des centrales éoliennes ou solaires avec des contrats d achat à long terme tout en commercialisant des certificats verts pour leur compte. La gamme de services d Axpo est aussi variée que sa clientèle. Le groupe apporte aussi des solutions face à la complexité croissante du marché de l énergie. En effet, il est devenu plus difficile de prévoir l évolution des prix et l amplitude des fluctuations ne cesse de croître. Néanmoins, le mécanisme de fixation des prix de l électricité, du Au service d Axpo Ignacio Soneira García Managing Director Axpo Iberia S.L. Ignacio Soneira García travaille depuis de nombreuses années dans le secteur de l énergie. En 2002, il intègre Axpo (alors EGL) en qualité d ingénieur. Depuis 2007, il dirige depuis Madrid le négoce sur la presqu île ibérique. Aujourd hui, Axpo figure parmi les plus grands négociants d électricité de la région. La recette du succès selon l Espagnol: «travailler en équipe à proximité du client.» gaz ou des certificats de CO 2 étant encore différent d une région à l autre, il est essentiel d être proche du client, sur place. Il est important de coordonner les succursales dans les différents pays et d assurer une coopération étroite entre elles, tout particulièrement lorsqu il s agit d une société multinationale. Axpo satisfait clairement à cette exigence avec ses succursales réparties sur tout le continent, qui travaillent en étroite coopération les unes avec les autres. Une diversification poussée Il est important pour Axpo de minimiser les risques non seulement pour ses clients, mais aussi pour le groupe lui-même. La diversification est son mot d ordre. Axpo veille à équilibrer les risques en intervenant dans diverses zones géographiques, en segmentant la clientèle et en négociant une grande variété de biens. Elle propose par exemple des services de gestion de l électricité éolienne en Norvège, Suède, Allemagne, Italie, Espagne, Pologne et Roumanie. Par ailleurs, elle compte parmi sa clientèle des producteurs d électricité dotés de petites installations, qui utilisent souvent de nouvelles sources d énergie comme l électricité d origine éolienne. Axpo intervient aussi pour le compte de distributeurs d électricité services techniques municipaux et communaux et de PME. Rien qu en Italie, le groupe livre de l électricité à près de petites et moyennes entreprises. S y ajoutent des entreprises industrielles qui opèrent dans des secteurs à grande consommation d énergie, par exemple des producteurs de ciment, de produits chimiques, d acier ou d aluminium. L activité de négoce d Axpo a progressé de près de 50 % au cours des trois dernières années. Elle contribue pour une part importante au résultat d exploitation du groupe, ce qui en fait une activité stratégique de poids bien que les revenus du négoce puissent être volatiles à court terme. Cette activité est aussi décisive dans le sens où elle permettra à Axpo de rester compétitive à l avenir, garantissant ainsi la fiabilité de l approvisionnement en électricité en Suisse du Nord-Est. Axpo gère des parcs éoliens comme celui de Féréole, dans le Nord-est de la France. Axpo Numéro 3 du négoce d électricité (année précédente: 5 e rang) Numéro 3 selon European Research Axpo en Europe du Nord et dans les pays baltes Numéro 1 du négoce d électricité (année précédente: 3 e rang) Axpo sur la presqu île ibérique Numéro 1 du négoce d électricité (année précédente: 2 e rang) Axpo en Italie Numéro 1 du négoce de gaz et d électricité (même rang qu en 2013) Axpo en Europe de l Est Numéro 1 (pour la 2 e fois) Axpo en Allemagne Numéro 4 du négoce d électricité Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 4 5

5 Questions à Andrew Walo CEO Axpo «Axpo a une longueur d avance sur ses concurrents» Le travail d Axpo consiste à garantir l approvisionnement en électricité dans sa région. Le groupe ne ferait-il pas mieux de se concentrer sur cette tâche au lieu de s engager à l étranger? Le négoce international d énergie et les grands comptes génèrent une part importante du bénéfice d exploitation du groupe. Cette contribution est indispensable pour compenser la baisse des marges dans la production. Axpo doit préserver sa rentabilité à long terme. Sans cela, le groupe ne pourra pas garantir l approvisionnement en électricité. Biens négociés Electricité CO 2 Certificats verts Gaz Clients Autres PME Régions Producteurs Distributeurs Industrie Italie Europe du Nord + pays baltes Presqu île ibérique Europe centrale + Europe centre-orientale Négoce en Europe centrale Grande-Bretagne Quels sont les objectifs à long terme d Axpo dans les opérations de négoce international? En dehors de la Suisse, Axpo s est engagée très tôt dans des niches de marché. Aujourd hui, nous sommes présents dans la plupart des pays européens et nous avons une longueur d avance sur nos concurrents dans ces niches. Il s agit désormais de pénétrer davantage ces marchés et d exploiter le potentiel de croissance qu ils nous offrent. Quels sont les obstacles auxquels il faudra faire face? Il devient plus difficile de prévoir l évolution du prix de l électricité et d autres biens négociés en raison du cadre politique et réglementaire. C est pourquoi il est indispensable de diversifier les risques. Cette diversification, nous la réalisons à trois niveaux: sur le plan géographique, sur le plan de la structure de la clientèle et sur le plan des biens que nous négocions. Mais cette complexité croissante nous offre aussi une chance de taille. Les gros clients demandent de plus en plus des solutions sur mesure. Nous marquons des points en la matière grâce à nos nombreuses années d expertise.

6 Savoir Protéger le climat avec les énergies renouvelables et le nucléaire Dans son dernier rapport sur la protection du climat, le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat somme la communauté internationale d abandonner les sources d énergie fossiles au profit des énergies renouvelables et de l énergie nucléaire. L heure est venue de substituer les sources d énergie renouvelables et l énergie nucléaire aux combustibles fossiles (charbon, gaz et pétrole). C est la conclusion du dernier rapport d expertise sur la recherche climatique publié début avril à Berlin par le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC). Selon les experts, le seul moyen de ne pas dépasser les objectifs d émissions de gaz à effet de serre convenus par la communauté internationale serait de contraindre les nations à abandonner les sources d énergie fossiles. Si elles n agissent pas rapidement, leur marge de manœuvre se réduira sensiblement et elles devront payer le prix fort pour protéger le climat. Concrètement, il leur faudrait réduire leurs émissions de CO 2 de 40 à 70% entre 2010 et Selon les prévisions du GIEC, les investissements consacrés à la production d électricité à partir de sources fossiles reculeront chaque année de 30 milliards de dollars d ici à Emissions mondiales de gaz à effet de serre Autre consommation d énergie Bâtiments 9,6 % 5,4 % Transport Industrie 14 % 21 % 49 Gt Gaz à effet de serre* Production d électricité et de chaleur 25 % 24 % * CO 2, méthane et autres gaz à effet de serre Déboisement et réaffectation des terres Source: IPCC 2014 (Nombres de 2010) 2029, alors que l enveloppe consacrée à la production à faible émission de CO 2 augmentera de 147 milliards par an. Les experts du GIEC estiment que ces mesures ne menacent pas la croissance de l économie mondiale. Elles ne réduiront une croissance annuelle de 1,6 à 3 % que GIEC Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) rend compte aux responsables politiques de l état de la recherche sur le climat. Il a été fondé en 1988 par le Programme des Nations Unies pour l environnement et l Organisation météorologique mondiale. Il a entre autres pour mission d évaluer les risques du réchauffement climatique mondial et de répertorier les stratégies envisageables pour éviter les émissions et apporter les changements nécessaires. de 0,06 point de pourcentage, écriventils. Axpo fait figure de bon élève dans la production d électricité à faible impact environnemental. En Suisse, le groupe n émet quasiment pas de CO 2 grâce à l utilisation des énergies renouvelables et du nucléaire. Gros plan Photo: startups.ch Les lauréats de l Axpo Energy Award 2013 ont le sourire: ce chèque leur permettra de créer leur entreprise. L Axpo Energy Award récompense des projets d entreprise innovants Le secteur de l énergie est en pleine mutation. Il offre donc un terrain très favorable aux idées novatrices. L année dernière, Axpo a décerné l Axpo Energy Award au projet de start-up le plus convaincant. Elle réitérera l opération cette année. Ce prix met à l honneur des projets commerciaux compétitifs et innovants dédiés à la production d énergie, au génie énergétique, au transport et au stockage de l énergie ainsi qu à l électrotechnique. Les lauréats reçoivent un capital de départ de francs pour fonder leur entreprise et concrétiser leur idée. Le prochain Axpo Energy Award sera décerné le 30 octobre 2014 à l occasion d une cérémonie organisée dans la salle des congrès StageOne à Zurich Oerlikon. Date limite d envoi des plans d affaires: le 30 juin Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 6 7

7 Clients Les limes de précision des UMV, utilisées par exemple dans la production de bijoux, jouissent d une réputation mondiale. Une précision de renommée mondiale Les Usines Métallurgiques de Vallorbe (UMV) sont une référence mondiale sur leur marché. Les UMV conçoivent et produisent des instruments de précision (limes, etc.) vendus dans le monde entier. Photo: UMV Aucune région n incarne mieux l art de l usinage des métaux, la précision et l artisanat que l Arc jurassien. Il héberge en effet les sièges sociaux d entreprises de renommée mondiale qui opèrent dans l industrie métallurgique et des secteurs apparentés tels l horlogerie, la mécanique de précision, la microtechnique ou la technologie médicale. La majeure partie de ces entreprises sont axées sur l exportation et sont très bien positionnées sur leur marché respectif. C est le cas des Usines Métallurgiques de Vallorbe (UMV), une entreprise du Jura vaudois riche d une longue histoire. Les UMV ont vu le jour avant Axpo puisqu elles ont été fondées en L entreprise fabrique essentiellement des limes de précision et des limes rondes pour chaîne de tronçonneuse. Ces instruments sont utilisés UMV Les Usines Métallurgiques de Vallorbe (UMV) fabriquent des instruments de précision tels que des limes, des râpes, des rifloirs ou des traçoirs. L entreprise connaît un grand succès sur le marché mondial. Elle commercialise environ 3500 produits dans plus de 80 pays sur tous les continents. Le groupe, qui a son siège à Vallorbe (VD), emploie environ 320 collaborateurs. pour fabriquer horloges, montres et bijoux. Mais ils sont aussi employés dans la lutherie ou l industrie automobile et aéronautique, pour l exécution de travaux de précision. Même des astronautes ont déjà eu en main des outils signés UMV. Pour produire des outils qui répondent aux critères de qualité de l entreprise et de ses clients, les UMV doivent être au fait du développement et de la fabrication de leurs propres machines de production. Les ateliers de l entreprise, qui occupent une surface de m 2, abritent actuellement plus de 1000 machines. Placés bout à bout, les outils qui quittent le site de production mois après mois totaliseraient une longueur de 856 kilomètres. La production est très gourmande en énergie. La fiabilité de l approvisionnement électrique doit donc égaler la précision des instruments. Les UMV achètent leur électricité à Axpo depuis le début de l année «Le rapport qualité-prix proposé par Axpo et le professionnalisme de son équipe nous ont convaincus», explique Claude Currat, directeur général des Usines Métallurgiques de Vallorbe.

8 Perspectives Axpo en Europe Dans les années 80, Axpo a commencé à étendre son activité au-delà des frontières suisses par le biais, à l époque, de sa filiale EGL. Son engagement à l étranger et sa focalisation sur des niches de marché ont porté leurs fruits. En Espagne, par exemple, Axpo est le numéro un de la gestion des parcs éoliens. Les produits et services d origination, qui répondent aux besoins spécifiques des clients, dégagent des marges importantes et offrent de bonnes perspectives de croissance, davantage que les autres segments d activité. Oslo Malmö Londres Düsseldorf Leipzig Varsovie Bruxelles Paris Baden Dietikon Vienne Budapest Lausanne Milan Zagreb Gênes Sarajevo Madrid Rome Tirana Jerez de la Frontera Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 8 9

9 Régions négoce en Europe (sans Suisse) Axpo Europe du Nord et pays baltes Nombre de salariés 35 Domaines d activité Puissance installée gérée Concurrents Négoce et origination Environ 1500 MW Statkraft, Danske Commodities, Markedskraft, Nordjysk Elhandel, Energiakolmio Helsinki Axpo Europe centrale, Grande-Bretagne et Irlande Nombre de salariés Domaines d activité Puissance installée gérée Concurrents 100 (hors production) Négoce et origination Environ 120 MW Grands fournisseurs d électricité Axpo Europe sud-est Nombre de salariés 60 Domaines d activité Puissance installée gérée Concurrents Négoce et origination Environ 300 MW Grands fournisseurs d électricité Axpo Presqu île ibérique Nombre de salariés 50 Domaines d activité Négoce et origination (essentiellement gestion de parcs éoliens) Puissance installée gérée Environ 7000 MW Concurrents Iberdrola, Acciona, Endesa Mer Caspienne Axpo Italie Nombre de salariés 146 (hors production) Belgrade Bucarest Domaines d activité Puissance installée gérée Concurrents Négoce et origination, production Georgien d électricité Environ 470 MW Edison, Energit, Enel Armenien Azerbaïdjan Gisement de gaz de Shah Deniz II Pristina Sofia Skopje TAP Istanbul TANAP

10 Entretien «Les consommateurs doivent pouvoir choisir leur fournisseur d électricité» Sara Stalder, directrice de la Fondation pour la protection des consommateurs, plaide pour une libéralisation plus poussée du marché de l énergie et défend les prix élevés dus au subventionnement de l énergie solaire et éolienne. À votre avis, quelles conditions sont nécessaires à la réalisation de la Stratégie énergétique 2050? Nous devons faire d énormes économies d électricité. En disant cela, je ne m adresse pas seulement aux consommateurs. Les producteurs aussi doivent prendre des mesures pour empêcher une hausse constante de la consommation. Le modèle californien du «decoupling» est un bon exemple de réussite. Selon ce modèle, le bénéfice réalisé par le fournisseur ne dépend pas des quantités d électricité vendues. Chaque centrale dispose d un contingent annuel qu elle ne peut dépasser. Si elle vend plus d électricité, elle est en quelque sorte pénalisée. Grâce à ce système, la consommation d électricité par habitant en Californie n a pas augmenté depuis Reste à savoir comment l appliquer en Suisse. Les certificats blancs pourraient constituer une première étape vers ce modèle. Quelles mesures votre fondation compte-t-elle prendre? Nous misons sur l efficacité et l efficience énergétique. Nous sommes également partisans de la décentralisation de la production. La Fondation se bat depuis des années pour que les consommateurs puissent changer de fournisseur d électricité, par exemple s ils ne sont pas satisfaits des prix ou du bouquet électrique qui leur sont proposés. Par ailleurs, la libéralisation du Sara Stalder, directrice de la Fondation pour la protection des consommateurs, est toujours à l écoute. Photos: Gerry Ebner Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 10 11

11 marché de l électricité corrigerait probablement l écart de prix actuel entre la Romandie et la Suisse orientale. Comment votre fondation incite-t-elle les ménages à réduire leur consommation d électricité? Nous leur donnons des conseils pour économiser de l électricité sans diminuer leur qualité de vie. Nous leurs recommandons par exemple d utiliser des appareils à faible consommation d énergie. Sur le plan politique, nous nous consacrons à la redevance facturée par la majorité des fournisseurs d électricité à leurs clients. Ceux qui réduisent aujourd hui leur consommation paient comparativement le prix fort. En revanche, ceux qui gaspillent de l électricité versent le même montant, mais bénéficient indirectement d un prix au kwh moins élevé. Nous souhaitons que la redevance soit réduite à un minimum, par exemple 5 francs par mois. Ce modèle inciterait bien davantage les ménages à réduire leur consommation. Il est déjà pratiqué par quelques fournisseurs d électricité. Quelles incitations financières seraient envisageables? La consommation d électricité des différents ménages est connue. Cette quantité moyenne consommée est facturée au consommateur au tarif normal. Nous recommandons d appliquer un tarif progressif au-delà de ce niveau, aussi bien aux ménages qu aux entreprises. La ponction financière est un autre moyen d encourager les économies. Ne devriez-vous donc pas voter pour une forte hausse du prix de l électricité? L électricité est un bien précieux qui est aujourd hui généralement vendu au rabais. Par conséquent, nous plaidons pour un renchérissement de l électricité s il est justifié et s applique à tous, même aux entreprises. Malheureusement, les dernières hausses tarifaires ont exclusivement pénalisé les petits clients. Les prix de gros de l électricité diminuent, mais les tarifs augmentent pour le client lambda. Comment expliquez-vous cela aux consommateurs? Je ne vois qu une explication à ce phénomène. L automne dernier, nous avons demandé à l autorité de régulation ElCom d examiner les tarifs de la centrale nucléaire de Mühleberg. L électricité qu elle produit coûte environ 9 ct./kwh. Elle doit maintenant investir plusieurs centaines de millions de francs pour être autorisée à poursuivre la production. Et qui paie? Le petit consommateur qui n a pas d alternative. Il doit payer entre 2 et 6 centimes de plus par kwh. Cela nous donne un prix total maximal de 15 ct./kwh, soit environ le triple du prix à long terme de l électricité sur le marché européen. Le petit consommateur ne peut pas encore s approvisionner ailleurs. C est un gros problème. Les propriétaires de maisons peuvent installer des panneaux solaires et gagner de l argent. L industrie est «L électricité est un bien précieux qui est aujourd hui généralement vendu au rabais.» épargnée. En fin de compte, les subventions sont financées par la classe moyenne et les petits revenus. Ce système est-il socialement viable? Les subventions permettent de financer rapidement les sources d énergie renouvelables. Elles sont nécessaires et leur coût doit être partagé par tous. Nous pensons qu il serait plus coûteux de maintenir le statu quo. Je rappelle que nous ne savons pas encore combien les centrales nucléaires vont nous coûter à l avenir. La solution actuelle est de loin la moins onéreuse pour les consommateurs. Sara Stalder Sara Stalder (48 ans) est directrice de la Fondation pour la protection des consommateurs depuis Elle siège dans diverses commissions économiques, dont la Commission fédérale de la consommation. À l origine enseignante du degré primaire, elle a été directrice d école pendant plusieurs années. Sara Stalder est mariée. Elle a trois enfants. Fondation La Fondation pour la protection des consommateurs défend depuis 1964 les intérêts des consommateurs vis-à-vis des entreprises. Elle conseille et informe également les consommateurs depuis sa création. Les guides qu elle publie sont très populaires. Soucieuse de préserver son indépendance, la Fondation n accepte aucune contribution financière d entreprises ou de partis politiques. La Fondation pour la protection des consommateurs conteste les conditions préférentielles accordées aux entreprises. Mais ne sont-elles pas, en partie du moins, un mal nécessaire pour préserver des emplois? Nous n y sommes pas totalement opposés. Mais les industriels qui consomment beaucoup d électricité devraient d abord prouver qu ils ont consenti tous les efforts nécessaires pour minimiser la quantité d électricité nécessaire à leur production. S ils peuvent fournir cette preuve, ils devraient être récompensés.

12 Carte blanche Autant en emporte le vent M on oncle Heinz a la fibre écologique. C est pourquoi il chauffe son ancien appartement de 180 mètres carrés avec de l électricité verte. Ce courant est produit tout naturellement par une éolienne. L installation fait ici ou là des victimes dans la population des cigognes, mais Heinz n assiste pas à ces accidents, installé bien au chaud chez lui. Photos: zvg, Axpo À y regarder de plus près, les énergies renouvelables ne sont pas si «écologiques» que le souhaiterait Heinz. Les centrales hydrauliques sont intégrées dans des barrages qui détruisent d énormes écosystèmes. Quant à la production de biodiesel, elle réduit purement et simplement la surface d exploitation des céréaliculteurs. Même l utilité écologique et économique de l énergie solaire est discutable. L Allemagne, qui fait figure d exemple en matière de protection de l environnement, a dépensé des centaines de milliards pour subventionner le photovoltaïque. Pourtant, ce mode de production d énergie ne représente que 2 % du bouquet énergétique national, autant dire rien du tout. Le bilan écologique serait donc moins lourd si l Etat payait les chômeurs de longue durée euros par an pour qu ils produisent de l électricité en pédalant deux heures par jour sur des vélos équipés d accumulateurs. L énergie solaire pêche par son manque d efficacité. Si on remplaçait une centrale à charbon de taille moyenne par des panneaux solaires, l installation devrait occuper une surface comparable à la superficie de Zurich. Il faut toutefois admettre que les Bâlois seraient prêts à franchir le pas. Nous devons notre prospérité au remplacement continu de technologies efficaces par des technologies encore plus efficaces depuis plusieurs siècles. Mais aujourd hui, pour la première fois, on nous explique que des énergies peu efficaces créent des emplois compétitifs. C est grotesque. 25 ans après la chute de la RDA, l Allemagne s est à nouveau dotée d une économie planifiée impressionnante, régulée par la «loi sur les énergies renouvelables». Les fournisseurs d énergies renouvelables sont subventionnés. Ils produisent de l électricité non rentable et reçoivent en échange plus d argent que ne leur coûte la production. Peut-être le gouvernement espère-t-il avec ce système que le soleil brille plus? Rien que l année dernière, les citoyens allemands ont déboursé 19 milliards d euros pour une électricité verte dont la valeur sur le marché n excède pas 2 milliards. De plus, les producteurs d électricité verte perçoivent des subventions «Aujourd hui, pour la première fois, on nous explique que des énergies peu efficaces créent des emplois compétitifs. Carte blanche Vince Ebert Humoriste et physicien Vince Ebert, né en 1968 à Amorbach, en Allemagne, a étudié la physique. Il a commencé sa carrière d artiste de cabaret en Il emploie les ressorts de l humour pour expliquer des phénomènes scientifiques. L humoriste est en tournée depuis septembre 2013 avec son nouveau spectacle «EVOLUTION». Ses deux bestsellers «Denken Sie selbst! Sonst tun es andere für Sie» (Pensez par vous-même ou d autres le feront pour vous) et «Machen Sie sich frei! Sonst tut es keiner für Sie» (Libérez-vous! Personne ne le fera pour vous) se sont vendus à plus d un demimillion d exemplaires. Il a publié son troisième ouvrage, «Bleiben Sie neugierig!» (Restez curieux!) à l automne même si personne n en a besoin. Résultat: près de 33 TWh de courant vert ont été bradés sur les marchés internationaux de l électricité en D ailleurs, si les prix de gros négociés sur les marchés ont reculé de moitié au cours des quatre dernières années, c est» en partie à cause de la fièvre du subventionnement qui s est emparée des Allemands. Les Suisses nous en sont très reconnaissants. À leurs centrales hydrauliques maintenant d assurer leur rentabilité. Nous avons beaucoup de raisons d abandonner les sources d énergie fossiles. Cela ne fait aucun doute. Et c est exactement ce que nous allons faire dans les prochaines dizaines d années. Nous devrions toutefois nous passer de lois, d incitations financières ou de programmes coercitifs de l Etat. Il y a 100 ans, aucun gouvernement n a été contraint d interdire l usage du cheval comme moyen de transport. Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 12 13

13 Reportage Salle des machines de la centrale hydroélectrique de Beznau. Photo de La centrale utilise la force hydraulique de l Aar depuis ans d Axpo: Emil Keller, l architecte de la NOK Le triomphe de l électricité au début du 20 e siècle fait de la force hydraulique l objet des convoitises communales. Le jeune Conseiller d Etat du canton d Argovie Emil Keller aspire alors à créer une société intercantonale de production d électricité. Ce faisant, il prépare le terrain pour la création de la NOK (Nordostschweizerische Kraftwerke). Nous sommes le 19 octobre 1910, un grand jour pour Emil Keller, Conseiller d Etat du canton d Argovie, alors à peine âgé de 32 ans. En cette journée d automne, les délégués de Glaris, Saint-Gall, Zurich, Thurgovie, Schaffhouse et Appenzell Rhodes-Extérieures doivent donner leur décision sur le projet qu il a soigneusement préparé. Emil Keller souhaitait unifier l approvisionnement en électricité de toute la Suisse du Nord-est et le placer sous la houlette des pouvoirs publics. C est pourquoi les représentants des cantons de Suisse du Nord- est se réunissent à Baden en ce jour mémorable. Le plan audacieux d Emil Keller Beaucoup réduisent le plan audacieux du jeune Conseiller d Etat à une «élucubration», arguant que les risques sont incalculables. Mais Emil Keller, qui est aussi directeur des travaux publics du canton d Argovie, ne se laisse pas intimider par les sceptiques. Il est convaincu qu il persuadera les cantons de Suisse du Nord-est à fonder une société de production d électricité publique. Les progrès techniques permettant désormais de transporter l électricité sur de grandes distances, les producteurs communaux et privés commencent en effet à se partager le marché. Emil Keller, un homme clairvoyant, est convaincu que les cantons doivent immédiatement unir leurs efforts et prospecter le marché ensemble pour ne pas se retrouver dans un simple rôle d observateur et contribuer à l avenir à l exploitation de l énergie hydraulique. Notre homme sait interpréter les signaux de l époque. Il considère l eau comme Suite page 14

14 Report Suite de la page 13 une richesse nationale qu il ne faut en aucun cas livrer à la spéculation privée. Il estime que les cantons doivent tirer d autres bénéfices en dehors des concessions octroyées pour l utilisation de l eau. Beznau-Löntsch, la clé La proposition d Emil Keller est ambitieuse. Il souhaite que la Suisse du Nord-est fasse preuve de solidarité et prenne en charge le réseau électrique de Beznau-Löntsch afin de se doter en une seule opération d une société de production, de transport et de distribution efficace à l organisation impeccable. D un point de vue économique, notre homme juge beaucoup plus intéressant pour les cantons d agir ensemble plutôt que de faire cavalier seul. Mais le plan d Emil Keller va encore plus loin. Si les cantons représentés exploitent ensemble les centrales de Beznau et Löntsch, ils seront en mesure d accroître progressivement, et selon les besoins, les forces hydrauliques encore disponibles dans les différents cantons. La première centrale appartient à la société «Motor AG für angewandte Elektrizität», une filiale de Brown, Boveri & Cie, située à Baden. Motor AG a construit la grande centrale à basse pression sur le site de Beznau, près de Döttingen, et une centrale d accumulation à Netstal, dans le canton de Glaris. Dès 1908, les deux centrales sont reliées par une conduite. Le réseau électrique de Beznau-Löntsch est né. Depuis, il approvisionne la Suisse du Nord-est en électricité. Photos: Axpo 1897 Des ouvriers de BBC L entrepreneur Walter Boveri (portrait) est cofondateur de Brown, Boveri & Cie, mais aussi de Motor AG für angewandte Elektrizität, à Baden Le berceau d Axpo La société Motor AG pose une ligne de 27 kv longue de 100 kilomètres pour relier Löntsch et Beznau au réseau électrique. C est là qu Axpo, d abord appelée NOK, voit le jour Première centrale La NOK achève sa première centrale électrique près d Eglisau, sur les rives du Rhin. Le site est classé au titre des monuments historiques depuis Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Pages 14 15

15 Axpo, anciennement NOK, a entre autres pour origine la centrale hydraulique de Beznau (centrale nucléaire de Beznau au fond) et la centrale à accumulation de Löntsch. Emil Keller ne sait pas ce qui l attend lorsqu il prend la parole devant les délégués le 19 octobre Mais son vœu le plus cher est exaucé: ses arguments convainquent les délégués, qui l applaudissent. Le grand Portrait Emil Keller, né en 1878, est considéré comme l architecte de la NOK. Excellent gymnaste et tireur, il fait ses études de droit à Munich, Berlin et Berne, avant de devenir chancelier d Etat du canton d Argovie. En 1909, il est élu au Conseil d Etat. Egalement conseiller national et docteur émérite de l Université de Zurich, Emil Keller était connu pour être un homme politique intelligent, visionnaire conduisant une politique financière qui dérange et sachant parfois se montrer intraitable. Il est décédé en Le jour de ses obsèques, un hommage lui est rendu en ces termes: «Emil Keller était doué d un grand sens de la justice». projet solidaire démarre ce jour-là. Les délégués formulent le jour-même le résultat de la conférence en ces termes: «organiser la production de l énergie hydraulique dans l intérêt des consommateurs pour répondre à un besoin devenu depuis longtemps pressant». Les mois suivants, des commissions spéciales examinent les aspects techniques et commerciaux de l acquisition. La vision devient réalité Quatre ans et plus d une douzaine de conférences plus tard, le contrat est fin prêt. Walter Boveri a accepté de vendre sa centrale rentable, bien conscient que les cantons, qui vont octroyer les concessions, finiront tôt ou tard par être gagnants. Les droits d utilisation de l eau nécessaires à la construction de centrales hydrauliques ne lui appartiennent plus. Le 1er octobre 1914, Emil Keller, désormais âgé de 36 ans, et les représentants des autres cantons apposent leur signature au bas du contrat qui, 100 ans plus tard, témoigne encore dans son libellé d origine de la solidarité des cantons de Suisse du Nordest pour leur propre bien et celui de tous les acteurs impliqués. C est grâce à l habileté d un jeune homme politique visionnaire du canton d Argovie que la NOK, devenue Axpo, voit le jour en 1914 après quatre ans de pourparlers entre les cantons de Suisse du Nord-Est Extension Plus de 8000 ouvriers travaillent sur les grands chantiers de la NOK et de ses partenaires: Grande Dixence, Blenio, Vorderrhein, Hinterrhein et Linth-Limmern millions de m 3 d eau Un barrage est érigé pour retenir les 92 millions de m 3 d eau du Limmernsee. La concession pour la construction de la voûte est octroyée en Les travaux se terminent en Poste de commande L énergie nucléaire devient le deuxième pilier de l approvisionnement électrique. Le premier réacteur est mis en service en 1969.

16 Axpo fête ses 100 ans Axpo Hier et aujourd hui Un travail de casse-cou: un ouvrier pose des repères mètre par mètre sur un câble électrique en 1934 (grande photo). Aujourd hui, la sécurité est la priorité numéro un (petite photo). Le réseau est le fondement d un approvisionnement électrique sûr. Depuis 100 ans, Axpo garantit pour une large part la performance et la fiabilité de l approvisionnement sur le réseau suisse de transport et de distribution d électricité. Forte de nombreuses années d expérience, Axpo est aujourd hui un centre de compétences majeur pour l infrastructure et les services de réseau. La maintenance joue un rôle clé. Elle garantit la sécurité et la longévité des installations. Une chose a Par le passé, les ouvriers travaillaient suspendus au câble conducteur visiblement changé au fil du temps: auparavant, les ouvriers assuraient la maintenance des réseaux directement suspendus aux câbles conduc- teurs, avec un équipement de sécurité minimal. Aujourd hui, la sécurité figure au premier plan des priorités. Les techniciens d Axpo travaillent sur une plateforme spéciale. Ils portent un casque et sont attachés par des cordes d assurage. Sans cet équipement, ils ne pourraient exécuter les travaux réguliers tels que les contrôles, la révision et la maintenance du réseau. Photos: Axpo Dialogue énergétique d Axpo Mai 2014 Page 16

Axpo réalise un résultat opérationnel solide dans un contexte difficile

Axpo réalise un résultat opérationnel solide dans un contexte difficile Communiqué de presse Baden, le 19 décembre 2014 Axpo réalise un résultat opérationnel solide dans un contexte difficile Le faible niveau des prix sur le marché de gros de l'électricité en Europe a continué

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

Assurer l avenir avec un parc de production diversifié

Assurer l avenir avec un parc de production diversifié Exercice 2010 Seul le discours prononcé fait foi Assurer l avenir avec un parc de production diversifié Discours de M. Hermann Ineichen, chef du secteur d activité Energie Suisse, dans le cadre de la conférence

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

ANALYSE. La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle

ANALYSE. La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle Florence Chapuis et Nicolas Goldberg Souvent présenté comme un modèle, le programme allemand de développement des énergies renouvelables

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

Contracting énergétique EKZ. L essentiel en bref. MON APPROCHE: Pour notre nouvelle installation, nous misons

Contracting énergétique EKZ. L essentiel en bref. MON APPROCHE: Pour notre nouvelle installation, nous misons L essentiel en bref L entreprise d électricité du canton de Zurich (EKZ) Vos avantages En tant que contracteur, EKZ assume les tâches suivantes: Responsabilité de projet, de la planification à l exploitation

Plus en détail

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Une analyse de l APERe, rédigée par Jean Cech et Christophe Haveaux Version du 07/03/2013 1. L expérience de l Allemagne 1.1. Quelles leçons tirer de

Plus en détail

Stratégies énergétiques: le modèle allemand en débat

Stratégies énergétiques: le modèle allemand en débat Stratégies énergétiques: le modèle allemand en débat Dr. Christian Hey Conseil d Experts sur l`environnement, Allemagne (SRU) 1 Introduction Mesdames et messieurs, Je vous remercie de m avoir invité à

Plus en détail

Rénover son bâtiment Mode d emploi

Rénover son bâtiment Mode d emploi Un Article de presse de Fribourg, le 31 mai 2010 Rénovation, énergie solaire : comment bien faire et quel financement? Rénover son bâtiment Mode d emploi En Suisse, près de deux millions de bâtiments,

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

SITUATION INITIALE...2

SITUATION INITIALE...2 Département fédéral de l environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Berne, le 4 août 2008 Rapport sur les résultats de l audition relative à la modification de la loi sur

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans Faillites et créations d entreprise Chiffres de janvier à juin comparés à l année précédente 1 er semestre Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Recommandations pour appuyer la croissance et le développement de la production commerciale de biocarburants cellulosiques pour une économie

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document:

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document: COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 22.4.2015 SWD(2015) 88 final DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT accompagnant le document: Rapport de la Commission au Parlement

Plus en détail

Question Christa Mutter Examen d alternatives à l investissement dans la centrale à charbon de Brunsbüttel

Question Christa Mutter Examen d alternatives à l investissement dans la centrale à charbon de Brunsbüttel Question Christa Mutter Examen d alternatives à l investissement dans la centrale à charbon de Brunsbüttel QA3184.08 Question «Toute chose a deux côtés, le charbon en a deux mauvais» (Reinhard Bütikofer,

Plus en détail

Énergies renouvelables efficaces économiques durables

Énergies renouvelables efficaces économiques durables EES Jäggi-Bigler AG 4554 Etziken Tel +41 32 686 88 00 www.eesag.ch Niederlassungen 5436 Würenlos Tel +41 56 610 88 00 6317 Zug Tel +41 41 720 22 84 Énergies renouvelables efficaces économiques durables

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

Efficience énergétique et électricité solaire

Efficience énergétique et électricité solaire Efficience énergétique et électricité solaire Pictet-Clean Energy investit dans des entreprises innovantes Juin 2015 Désormais compétitive, la production d énergie solaire croît fortement. Face au réchauffement

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe L une des priorités stratégiques de l Union européenne consiste à promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable pour l Europe. La BEI

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Tournant énergétique indispensable, défis immenses

Tournant énergétique indispensable, défis immenses Communiqué de presse Position des Académies suisses à l approvisionnement suisse en électricité Tournant énergétique indispensable, défis immenses Berne/Zurich, 9 août 2012. La transition vers des énergies

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Une solution globale sur mesure pour une centrale hydraulique

Une solution globale sur mesure pour une centrale hydraulique Une solution globale sur mesure pour une centrale hydraulique La centrale de Löntsch utilise depuis 1908 l eau du lac du Klöntal. Sa dernière révision remontait à 40 ans. Pour la rénover intégralement,

Plus en détail

La capture du carbone un autre moyen de lutter contre le changement climatique

La capture du carbone un autre moyen de lutter contre le changement climatique La capture du carbone un autre moyen de lutter contre le changement climatique Commentaire (photos de la centrale électrique Schwarze Pumpe au sud de Berlin) Lorsque la centrale électrique Schwarze Pumpe

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Présentation du Groupe IKEA

Présentation du Groupe IKEA Présentation du Groupe IKEA IKEA dans le monde en quelques chiffres En 62 ans, le Groupe IKEA est devenu le leader mondial sur le marché du meuble. En tant que spécialiste de l ameublement et de la décoration

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Traduction Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Pour quelles raisons décisives le gouvernement fédéral veut-il sortir complètement du nucléaire d ici à 2022? Décisif

Plus en détail

L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme?

L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme? L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme? Le 28 mars 2014 Patrick Schaub Analyste - énergétique Titre Sommaire Développement du marché photovoltaïque

Plus en détail

Le ministre wallon de l Energie travaille sur la manière dont le vert doit trouver sa place en Wallonie. Entretien (Le Soir mis en ligne 5 mars 2015).

Le ministre wallon de l Energie travaille sur la manière dont le vert doit trouver sa place en Wallonie. Entretien (Le Soir mis en ligne 5 mars 2015). ! Le ministre wallon de l Energie travaille sur la manière dont le vert doit trouver sa place en Wallonie. Entretien (Le Soir mis en ligne 5 mars 2015). «L éolien offshore est un non-sens» Dans son tour

Plus en détail

La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves

La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves Que peut-on acheter pour dix euros? Et si, avec cet argent, vous pouviez acheter deux maxi CD

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

LA FERME À MATURIN INC. ÉNONCÉ

LA FERME À MATURIN INC. ÉNONCÉ JEUX DU COMMERCE 2008 CAS COMPTABILITÉ FINANCIÈRE LA FERME À MATURIN INC. ÉNONCÉ Éric Déry, CA, MBA Département des Sciences comptables Université du Québec à Trois-Rivières 2007 Toute reproduction, en

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre Le soutien à la culture dans les pays où elle opère et le lien avec les traditions et les communautés locales sont un trait distinctif d eni : l importance du

Plus en détail

2.0 MegaWattBlock pour parcs solaires

2.0 MegaWattBlock pour parcs solaires The better electric. 391 MWc puissance photovoltaïque construite par BELECTRIC 2011. BELECTRIC est le leader mondial de l étude, la fourniture et la réalisation (EPC) de systèmes photovoltaïques selon

Plus en détail

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional Avril 2013 En 2011, pour la première fois, la Commission européenne parle d une

Plus en détail

assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé

assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé Notre objectif: être un assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé Chiffres-clés Données en milliers de CHF 2010 2009 Effectif des assurés 882 023 830 115 Effectif du

Plus en détail

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Clubs Mines-Energie et Mines-Finance - Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Franck Rabut - NovaWatt Président

Plus en détail

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS.

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Baptiste Boitier 1, Lionel Lemiale 2, Arnaud Fougeyrollas 3, Pierre Le Mouël 4

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Prise de position du CCRE sur la proposition de directive relative à l efficacité énergétique

Prise de position du CCRE sur la proposition de directive relative à l efficacité énergétique COUNCIL OF EUROPEAN MUNICIPALITIES AND REGIONS CONSEIL DES COMMUNES ET REGIONS D EUROPE Inscrit au registre des représentants d intérêts de la Commission européenne. Numéro d inscription : 81142561702-61

Plus en détail

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR Photo by: Ryan Carter, Philip Cheung / Crown Prince Court - Abu Dhabi Le Prix Zayed de l énergie du futur, lancé en 2008 et géré par Masdar, représente la vision

Plus en détail

Argumentaires Contre

Argumentaires Contre Parlamentsdienste Services du Parlement Servizi 13.095 del Parlamento Servetschs dal parlament Argumentaires Contre Remplacer la taxe sur la valeur ajoutée par une taxe sur l énergie. Initiative populaire

Plus en détail

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie «La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie Kurt Rohrbach, Président de l Association des entreprises électriques

Plus en détail

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient Dii Le réseau d entreprises pour l

Plus en détail

Produire de l électricité solaire sur les terrains non utilisés

Produire de l électricité solaire sur les terrains non utilisés Produire de l électricité solaire sur les terrains non utilisés Faire face au changement avec Phoenix Solar une exploitation rentable des terrains vierges Générez des revenus à long terme La réhabilitation

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE 2 1 LE CONTEXTE LES OBJECTIFS DES DIRECTIVES ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE Protéger l environnement (1), sécuriser l approvisionnement énergétique (2)

Plus en détail

LA CONSOM- MATION PROPRE D électricité SOLAIRE : DE NOUVELLES POSSIBILITÉS POUR LES PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES

LA CONSOM- MATION PROPRE D électricité SOLAIRE : DE NOUVELLES POSSIBILITÉS POUR LES PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES LA CONSOM- MATION PROPRE D électricité SOLAIRE : DE NOUVELLES POSSIBILITÉS POUR LES PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES DEVENEZ LE FOURNISSEUR DE COURANT écologique DE VOTRE BIEN IMMOBILIER. VOUS APPRENDREZ ICI

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Evolution européenne et incidences sur la Suisse Pascal Previdoli, directeur suppléant de l Office fédéral de l énergie

Stratégie énergétique 2050: Evolution européenne et incidences sur la Suisse Pascal Previdoli, directeur suppléant de l Office fédéral de l énergie Stratégie énergétique 2050: Evolution européenne et incidences sur la Suisse, directeur suppléant de l Office fédéral de l énergie Stratégie énergétique 2050: les grandes lignes Sécurité de l approvisionnement

Plus en détail

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge 1. Sécurité d approvisionnement Le taux de dépendance énergétique de la Belgique est plus important que la moyenne européenne. Ainsi en 2011, le taux

Plus en détail

FMB enregistre de bons résultats malgré un contexte difficile

FMB enregistre de bons résultats malgré un contexte difficile Seul le discours prononcé fait foi Exercice 2010 FMB enregistre de bons résultats malgré un contexte difficile Discours de Kurt Rohrbach, président de la direction d entreprise de BKW FMB Energie SA, à

Plus en détail

Delémont, capitale solaire. Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont

Delémont, capitale solaire. Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont Delémont, capitale solaire Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont SOMMAIRE Produire son énergie solaire 1) Introduction Pierre Brulhart, Conseiller communal 2) Les projets Michel

Plus en détail

La mobilité grâce à l énergie solaire

La mobilité grâce à l énergie solaire www.siemens.ch/elektromobilitaet La mobilité grâce à l énergie solaire Nous faisons le plein de soleil Answers for infrastructure. Soyez un pionnier de la mobilité solaire 50 pour cent environ de l énergie

Plus en détail

Une révolution dans les domaines de l énergie et de l emploi

Une révolution dans les domaines de l énergie et de l emploi Une révolution dans les domaines de l énergie et de l emploi Kumi Naidoo Créer de nouveaux emplois décents, lutter contre la pauvreté et contenir le changement climatique catastrophique sont des défis

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

Avantages concurrentiels grâce à la durabilité, espoir ou réalité?

Avantages concurrentiels grâce à la durabilité, espoir ou réalité? G21 - Swisstainability Forum Avantages concurrentiels grâce à la durabilité, espoir ou réalité? 5 juin 2014 Cédric Jeanneret Qui sommes-nous? Entreprise publique multifluide 1700 collaborateurs 1GCHF ch.affaire

Plus en détail

Fernwärme DIE KOMFORT-ENERGIE

Fernwärme DIE KOMFORT-ENERGIE Fernwärme DIE KOMFORT-ENERGIE Électricité et chaleur des centrales nucléaires le point de la situation Roland Schmidiger, Asset Manager, Axpo SA énergie nucléaire Table des matières Électricité et chaleur

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l ASMV, le 3 octobre 2014 Contexte international

Plus en détail

un approvisionnement sûr : un facteur décisif pour l économie suisse

un approvisionnement sûr : un facteur décisif pour l économie suisse 23 OCTOBRE 2012 FICHE THEMATIQUE : PENURIE D ELECTRICITE un approvisionnement sûr : un facteur décisif pour l économie suisse Le Conseil fédéral et le Conseil national souhaitent sortir du nucléaire à

Plus en détail

L école doit être redéfinie comme un lieu de vie et d apprentissage

L école doit être redéfinie comme un lieu de vie et d apprentissage Document de base de l'initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation L école doit être redéfinie comme un lieu de vie et d apprentissage Impressum Éditeur Initiative des villes

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

la Contribution Climat Energie

la Contribution Climat Energie Paris le 05/09/2009 la Contribution Climat Energie 1. Quelle assiette aura la CCE? a. Assiette : La CCE serait une contribution additionnelle aux taxes intérieures (TIPP, TICGN, TICC), assise sur l ensemble

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise

Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise LIGUE DES CONTRIBUABLES Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise (Moins d impôt pour les Québécois) Préparé par Claude Garcia pour la Ligue des contribuables Présenté

Plus en détail

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION La Réunion île solaire, terre d'innovation Reunion island, innovation land LE DISPOSITIF «ÉCO-SOLIDAIRE» PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique.

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. Final le 08/10/2007 Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. - NOTE DETAILLEE - 1- Le contexte Le calcul du contenu

Plus en détail

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff.

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff. www.gauff.net GAUFF Engineering Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Headquarter Passauer Str. 7 90480 Nuremberg Germany +49 911 42465-0 gauff-nue@gauff.net Luanda

Plus en détail