VALOREM et le Crédit Coopératif lancent la première épargne éolienne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VALOREM et le Crédit Coopératif lancent la première épargne éolienne"

Transcription

1 Revue de Presse VALOREM et le Crédit Coopératif lancent la première épargne éolienne

2 SOMMAIRE Communiqué de presse : VALOREM et le Crédit Coopératif lancent la première épargne éolienne... p 1 Un produit d épargne dans l éolien... p 2 VALOREM et le Crédit Coopératif inaugurent l épargne éolienne... p 3 Comment Valorem a réussi la première épargne éolienne de l Hexagone... p 4 Les débuts timides de l énergie participative... p 6 VALOREM et le Crédit Coopératif expérimentent «l épargne éolienne»... p 8

3 1

4 Un produit d épargne dans l éolien 17/04/ :00 Energie Valorem et le Crédit Coopératif ont créé le premier produit d épargne exclusivement dédié à l investissement dans un parc éolien. Il s agit d une «expérimentation, désormais clôturée, (qui) a permis aux riverains du parc d Arfons- Sor situé à la frontière du Tarn et de l Aude de souscrire fin 2012 un compte à terme bénéficiant de la garantie de la banque et rémunéré à un taux attractif par rapport aux conditions du marché». Ce modèle simplifié a permis de mobiliser sous la forme d un circuit-court, une épargne de proximité dédiée au financement d un projet local identifié. «Il s agit d une première en France et l engouement dont il a bénéficié est de bon augure quant à sa généralisation à d autres parcs ou projets d énergies renouvelables», ont souligné les deux partenaires. Le parc éolien d Arfons-Sor a été mis en service en novembre Valorem et le Crédit Coopératif ont souhaité tester ce nouveau produit bancaire sur un parc éolien déjà en fonctionnement «afin de préserver les épargnants de tout risque industriel». Source ENERPRESSE 2

5 VALOREM et le Crédit Coopératif inaugurent l épargne éolienne VALOREM, société basée à Bègles, en Gironde, est spécialisée dans l énergie verte. Avec le Crédit Coopératif, dans le cadre de leur partenariat bancaire, les deux entreprises ont récemment créé le premier produit d épargne exclusivement dédié à l investissement dans un parc éolien. Cette expérimentation, désormais clôturée, a permis aux riverains du parc d Arfons-Sor situé à la frontière du Tarn et de l Aude, de souscrire fin 2012 un compte à terme bénéficiant de la garantie de la banque et rémunéré à un taux attractif par rapport aux conditions du marché. Une formule d épargne simplifiée- Ce modèle simplifié a permis de mobiliser sous la forme d un circuit-court, une épargne de proximité dédiée au financement d un projet local identifié. Il s agit d une première en France et l engouement dont il a bénéficié est de bon augure quant à sa généralisation à d autres parcs ou projets d énergies renouvelables. «Cela fait longtemps que je souhaitais participer à un investissement local. Ce qu on nous propose là est vraiment tout bénéfice puisque le parc est déjà construit. La prochaine fois, je suis prête à participer en amont pour aider à la construction. Il y a des pays où 50 % des éoliennes appartiennent aux citoyens ; il est temps que la France suive ce chemin», témoigne Maryse Arditi, souscriptrice, habitante de l Aude, et par ailleurs responsable énergie de France Nature Environnement. Le parc éolien d Arfons-Sor, qui a constitué le terrain d expérimentation, a été mis en service en novembre Depuis 3 ans, les 11 éoliennes du parc produisent plus de MWh par an, soit la consommation domestique d une ville comme Carcassonne. Le parc a bénéficié du soutien de la population et des collectivités locales tout au long de son développement. VALOREM et le Crédit Coopératif ont ainsi souhaité tester ce nouveau produit bancaire, garanti par le Crédit Coopératif, sur un parc éolien déjà en fonctionnement afin de préserver les épargnants de tout risque industriel. A travers cette expérimentation, VALOREM a permis aux riverains de bénéficier eux aussi des revenus générés par l énergie éolienne. Pour le Crédit Coopératif, c est un produit innovant qui s inscrit dans la foulée des produits dédiées dont il a l expertise. La France est aujourd hui l un des pays européens où les contraintes règlementaires relatives à la collecte de l épargne sont parmi les plus rigides d Europe a contrario de l Allemagne et du Danemark, pays pionniers du développement éolien, dans lesquels le recours à l investissement participatif est extrêmement répandu voire obligatoire. «Le vent est une énergie gratuite et inépuisable et doit pouvoir profiter à tous. VALOREM et le Crédit Coopératif entendent ainsi poursuivre leur collaboration pour pouvoir proposer d autres produits d investissements dans les parcs de production d énergies renouvelables.» (D après le communiqué) Mardi 16 Avril

6 Comment Valorem a réussi la première épargne éolienne de l Hexagone Cela fait deux ans et demi que nous essayons de trouver la bonne formule, explique Claudio Rumolino, chargé de mission éolien participatif chez Valorem. Les premiers résultats semblent satisfaisants pour le producteur d énergie éolienne. Valorem, en partenariat avec le Crédit Coopératif, vient de boucler un projet d épargne éolienne, à la frontière du Tarn et de l Aude. Au total, 17 familles ont investi dans le parc d Arfons-Sor de 22 MW, en service depuis 2009, pour un montant cumulé d environ Une somme modeste pour un projet qui a coûté environ 33 M. Mais une formule plutôt inédite. Valorem, l un des 10 premiers opérateurs du marché français, présente d ailleurs cette initiative comme une première nationale et compte bien la reproduire sur d autres projets. La réglementation française ne favorise par l épargne éolienne, contrairement à l Allemagne ou au Danemark, où cette pratique est répandue. Le Danemark, par exemple, impose aux développeurs de réserver 20 % du capital d un projet éolien aux riverains concernés. Dans l Hexagone, un développeur éolien doit faire un appel public à l épargne pour lever de l argent auprès des citoyens. Dans ce cadre, l AMF (Autorité des marchés financiers) limite notamment le nombre d investisseurs privés à 149 si la collecte dépasse Et d une manière générale, le dispositif français est rigide. Le Crédit Coopératif comme intermédiaire Comment Valorem a-t-il contourné ces contraintes? L entreprise dispose d une équipe dédiée à l investissement participatif, qui travaille depuis plusieurs années pour trouver des outils satisfaisants à l épargne éolienne, note Claudio Rumolino. Et cela a fini par payer : Nous nous sommes appuyés sur des outils existants comme les comptes à terme. Une démarche réalisée avec le Crédit Coopératif. Il existe ainsi un intermédiaire entre les citoyens épargnants et Valorem. Ce n est donc pas l entreprise qui collecte directement l épargne, explique Claudio Rumolino. De ce fait, Valorem ne s inscrit pas dans une logique d appel public à l épargne. Nous avons délibérément voulu nous inscrire en dehors de ce champ d application, confirme l entreprise. Le compte à terme est un produit habituel dans le monde bancaire et représente un compte de dépôt à terme (différent du compte de dépôt à vue, comme les comptes courants). Ce dispositif permet un placement financier dédié, sur une période donnée, rémunéré et sécurisé. Le dépôt de l épargnant, comme sa rémunération, sont garantis par le Crédit Coopératif, développe Claudio Rumolino. Et ici, le dépôt des épargnants est dédié au projet éolien. Un taux de 5,25% Sur le parc d Arfons-Sor, les épargnants bénéficient d un taux de 5,25%. En détail, le ticket d entrée était de 2.500, et le plafond de Sur les 17 familles convaincues, 8 ont souscrit au maximum. C est une réussite pour Valorem qui cherchait à lever au moins Au total, l entreprise et le Crédit Coopératif ont trouvé environ. Sur les 11 éoliennes de 22 MW du parc, seules 6 sont exploitées en compte propre par Valorem. Sur les 33 M d investissement du parc, la société a supporté seulement 18 M, dont 80% par endettement. Donc, Valorem a apporté sur ce projet environ 3,5 M en propre, selon nos calculs. 4

7 Autrement dit, l épargne collectée avec le Crédit Coopératif représente 7 à 10 % du capital du parc détenu par Valorem. Un parc qui partage ses bénéfices Autre raison de la réussite de cette initiative d épargne éolienne : le parc est en service depuis 3 ans. Il est tangible et présente un bilan de 2-3 ans d activité. Les comptes sont publics et la productivité est au rendez-vous. Nous sommes dans un climat de confiance. Ce n est pas la même situation que collecter de l épargne pour construire un parc. Sur le projet d Arfons-Sor, nous ne sommes plus dans un partage des risques, mais dans un partage des bénéfices, continue Claudio Rumolino. Pour lui, toutes ces raisons soulignent des différences majeures avec ce qui a été tenté en France jusqu à présent. Ce modèle simplifié a permis de mobiliser sous la forme d un circuit court, une épargne de proximité dédiée au financement d un projet local identifié, résume Valorem dans un communiqué. 5

8 Les débuts timides de l énergie participative Par Matthieu Quiret 24/04 07:00 Deux sociétés impliquent les particuliers dans des projets de centrales. Un modèle très développé en Europe du Nord mais pas en France. Le montage est tortueux mais Valorem est parvenu à ses fins. Ce promoteur d énergie renouvelable (24 millions d euros de chiffres d affaires en 2011, 100 mégawatts en exploitation) vient de boucler son premier tour de financement participatif pour un parc éolien. Il consiste à impliquer les riverains d une installation dans son financement avec l objectif qu ils ne subissent pas seulement le projet mais en profitent aussi financièrement. Le modèle de l énergie participative offre l avantage d augmenter l acceptation sociale des énergies renouvelables et de limiter les recours juridiques. - Photo Image Source Les pays du Nord et l Allemagne ont massivement utilisé cette forme de gouvernance de projet, qui a pour autre bénéfice d augmenter l acceptation sociale des énergies renouvelables et de limiter les recours juridiques. Il se monterait actuellement en Allemagne trois coopératives d habitants par semaine pour le financement des énergies vertes, 800 seraient déjà en activité et la moitié de la puissance installée appartiendrait aux citoyens. Le grand parc éolien danois appartient également à familles. Prudence Valorem, qui cherche à importer ce modèle en France, a choisi de le faire avec prudence. En limitant la taille d abord. Un premier appel a permis de lever euros auprès de dixsept particuliers en 45 jours. «Nous voyons cette opération comme une expérimentation pour tester l appétence locale», raconte Claudio Rumolino, chargé de mission éolien participatif chez Valorem. Autre signe de prudence, la collecte sous forme de compte à terme ne financera pas un nouveau projet éolien, elle mais viendra en substitution d une partie des fonds propres que Valorem détient dans la société de projet qui porte un parc existant à Arfons-Sor situé entre le Tarn et l Aude. Le promoteur entend ainsi éviter de faire peser le risque industriel d un projet éolien sur des particuliers. «Valorem pourra ainsi consacrer ses fonds propres correspondant pour financer d autres projets», explique Claudio Rumolino. Pour lui, c est gagnant-gagnant. Les épargnants tireront une rémunération de 5,25 % de ce placement. Le promoteur accède ainsi à de l argent frais avec des intérêts de 6 à 7 % bien inférieurs à ce que proposeraient d autres investisseurs. Il juge l opération satisfaisante et envisage de reproduire ce modèle participatif dans quelques mois sur un autre parc. Cette fois, le montant porterait sur 1 à 3 millions d euros, soit une majorité des fonds propres. Un parc moyen requiert 16 millions d euros, dont 20 % sont exigés en fonds propres par les banques. Autre acteur au front de l investissement participatif, la coopérative Energie Partagée profite du débat sur la transition énergétique pour relancer son appel à la collecte qui a débuté en octobre dernier. Cette structure fondée par l opérateur énergétique Enercoop et plusieurs ONG lève des fonds via une OPTF (offre au public de titres financiers) pour financer des petits projets. Lancé à l origine au milieu des années 2000 avec l ambition de lever des dizaines de millions d euros, la coopérative a dû composer avec la suppression d une niche fiscale et la crise. En 2012, elle 6

9 a collecté 2,6 millions d euros en 2012, manquant l objectif de 3 millions fixé par l AMF. Une seconde OPTF a été lancée en octobre avec la même cible, mais la coopérative s inquiète. «Nous n avons à ce jour collecté que euros», indique Marc Mossalgue, coordinateur d Energie Partagée. La coopérative investit en parallèle ses fonds propres dans quelques projets de centrales solaires avec des prises de participation de euros. A une échelle plus grande, la coopérative participe au parc de Béganne dans le Morbihan. Ce projet de quatre machines, porté par une association de riverains depuis plus de huit ans, se concrétise enfin, le chantier doit démarrer en mai-juin. Des projets de chaufferie bois ou des microcentrales hydroélectriques. Matthieu Quiret 7

10 Crédit Coopératif et Valorem testent «l épargne éolienne» Participer à un investissement local en optant pour l épargne de proximité. Telle est la proposition aux particuliers de Valorem, spécialiste de la création de parcs éoliens qui s est uni au groupe Crédit Coopératif afin de lever des fonds pour participer au financement du parc d Afons-Sor. Parc éolien Arfons-Sor Valorem 8

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Contexte Les enjeux des énergies renouvelables Une transition énergétique nécessaire Les questions énergétiques représentent l un des

Plus en détail

Le placement dans un compte d épargne dédié VALOREM/banque

Le placement dans un compte d épargne dédié VALOREM/banque 1 Le placement dans un compte d épargne dédié VALOREM/banque 1) Phase de collecte et d investissement Banques de détail Souscriptions obligataires participations Riverains parcs en projet Emissions obligataires

Plus en détail

LE POTENTIEL PARTICIPATIF DES Enr

LE POTENTIEL PARTICIPATIF DES Enr LE POTENTIEL PARTICIPATIF DES Enr Pour se détourner d une épargne fossile ou fissile Journées d été EELV - Août 2012 Jean-Yves GRANDIDIER Claudio RUMOLINO INTRODUCTION Pourquoi des mécanismes participatifs

Plus en détail

Investissement participatif

Investissement participatif Investissement participatif Partager les retombées économiques des énergies renouvelables Valorisons ensemble les ressources de vos territoires VALOREM est née en 1994 de la volonté affirmée de développer

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Les projets VALOREM pour proposer l investissement participatif dans les EnR:

Les projets VALOREM pour proposer l investissement participatif dans les EnR: 4èmes rencontres TEPOS Mimizan 2014 Les projets VALOREM pour proposer l investissement participatif dans les EnR: partenariat bancaire pour la mise en place d un dédié à l éolien; modèle de co-investissement

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

Projet éolien d Herbitzhein un projet citoyen? Possibilités et avantages d un financement participatif.

Projet éolien d Herbitzhein un projet citoyen? Possibilités et avantages d un financement participatif. Projet éolien d Herbitzhein un projet citoyen? Possibilités et avantages d un financement participatif. Un projet citoyen Le citoyen devient actionnaire il permet la création de synergies entre les citoyens

Plus en détail

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet 1 Page 1 Contexte et ambitions pour les énergies renouvelables en

Plus en détail

L investissement participatif dans les EnR en France : état des lieux les projets VALOREM

L investissement participatif dans les EnR en France : état des lieux les projets VALOREM L investissement participatif dans les EnR en France : état des lieux les projets VALOREM Etat des lieux de l investissement participatif en France Du simple placement individuel au portage de projet Les

Plus en détail

Conférence de Presse Groupama Banque

Conférence de Presse Groupama Banque Conférence de Presse Groupama Banque 22 mai 2014 Intervenants 2 Michel Lungart, Directeur Assurances, Banque et Services de Groupama Bernard Pouy, Directeur général de Groupama Banque Sommaire 3 Introduction

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Le crowdfunding : le guide. Printemps de l économie CNAM 15 avril 2015

Le crowdfunding : le guide. Printemps de l économie CNAM 15 avril 2015 Le crowdfunding : le guide Printemps de l économie CNAM 15 avril 2015 Définition Un mode de financement de projets créatifs, solidaires, entrepreneuriaux ou personnels en récoltant via internet de petits

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA Résultats exceptionnels d Argenta pour l année de crise 2011 La cinquième banque de Belgique n a pas désappris le métier du banquier de détail.

Plus en détail

L éducation financière dans le cadre d un plan quinquennal de lutte contre les exclusions

L éducation financière dans le cadre d un plan quinquennal de lutte contre les exclusions L éducation financière dans le cadre d un plan quinquennal de lutte contre les exclusions 1. L éducation financière est un élément de lutte contre les exclusions, ou d inclusion financière. 2. A relativement

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

WE DO WHAT? DOSSIER DE PRESSE L INVESTISSEMENT PARTICIPATIF À IMPACT POSITIF! MAI 2015. CONTACT PRESSE Lisa Moisan 06 34 69 16 82 presse@wedogood.

WE DO WHAT? DOSSIER DE PRESSE L INVESTISSEMENT PARTICIPATIF À IMPACT POSITIF! MAI 2015. CONTACT PRESSE Lisa Moisan 06 34 69 16 82 presse@wedogood. WE DO WHAT? L INVESTISSEMENT PARTICIPATIF À IMPACT POSITIF! DOSSIER DE PRESSE MAI 2015 CONTACT PRESSE Lisa Moisan 06 34 69 16 82 presse@wedogood.co 1 S E O M M A I 1/ QUI SOMMES-NOUS? 2/ VALEURS 3/ FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Ce parc éolien comptera donc un maximum de 12 éoliennes et sera construit en partenariat avec une coopérative locale.

Ce parc éolien comptera donc un maximum de 12 éoliennes et sera construit en partenariat avec une coopérative locale. 1. Qui est ENECO? Eneco est un groupe énergétique hollandais basé à Rotterdam, actif dans la production d électricité renouvelable à partir du biogaz, de l éolien et du solaire, mais également fournisseur

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Discours de Danièle Nouy Conférence de presse du 28 juin 2010 Lancement Assurance Banque Épargne Info Service

Discours de Danièle Nouy Conférence de presse du 28 juin 2010 Lancement Assurance Banque Épargne Info Service Discours de Danièle Nouy Conférence de presse du 28 juin 2010 Lancement Assurance Banque Épargne Info Service Mesdames, Messieurs, Je suis heureuse de vous accueillir aujourd hui pour le lancement d «Assurance

Plus en détail

Entreprises et plateformes NOUS AVONS EN COMMUN BIEN PLUS QU UN TERRITOIRE

Entreprises et plateformes NOUS AVONS EN COMMUN BIEN PLUS QU UN TERRITOIRE Entreprises et plateformes FRANCE INITIATIVE NOUS AVONS EN COMMUN BIEN PLUS QU UN TERRITOIRE La réussite des entreprises que nous aidons à naître Notre rôle : apporter un coup de pouce financier à ceux

Plus en détail

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 26 février 2014 RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une forte amélioration de son résultat

Plus en détail

Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique?

Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique? Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique? France Energie Eolienne Mars 2014 Le marché de l électricité traverse aujourd hui une crise sans précédent. La crise économique engendre

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Financement participatif/crowdfunding pour les projets environnementaux Appel à projets

Financement participatif/crowdfunding pour les projets environnementaux Appel à projets Financement participatif/crowdfunding pour les projets environnementaux Appel à projets septembre 2014 Financer vos projets? C est possible grâce au crowdfunding! De plus en plus, le financement participatif

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires Page : 1 / 6 Introduction Dans le cadre des Etats généraux de l ESS en juin 2010, le Labo a coordonné la rédaction de plus de 400 cahiers d espérances. Ils sont des témoins de la vitalité de l ESS et de

Plus en détail

Finances Conseil Méditerranée / ESIA

Finances Conseil Méditerranée / ESIA Finances Conseil Méditerranée / ESIA - Financement des TPE - Financement des entreprises responsables - Dispositif CEDRE 25 avril 2013 QUI EST ESIA? Un outil de développement local créé en 2001 par la

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

BNP Paribas. Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation. 29 mars 2005

BNP Paribas. Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation. 29 mars 2005 BNP Paribas Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation 29 mars 2005 1 Plan de la présentation Une opportunité unique Cofinoga: un acteur majeur du crédit à la consommation

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Ouvrez-vous à de nouveaux horizons

Ouvrez-vous à de nouveaux horizons Ouvrez-vous à de nouveaux horizons Avec le crowdlending, financez vos projets d avenir www.pretgo.fr Le crowdlending, le nouvel eldorado de l économie réelle Réelle alternative au financement bancaire

Plus en détail

LE POTENTIEL PARTICIPATIF DES EnR

LE POTENTIEL PARTICIPATIF DES EnR LE POTENTIEL PARTICIPATIF DES EnR Orienter son épargne vers les renouvelables : un acte citoyen qui rapporte. Février 2013 Claudio RUMOLINO INTRODUCTION Pourquoi favoriser les mécanismes participatifs

Plus en détail

Le FINANCEMENT PARTICIPATIF au service de la TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Le FINANCEMENT PARTICIPATIF au service de la TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Le FINANCEMENT PARTICIPATIF au service de la TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Ateliers ARENE, Paris 8 octobre 2015 Le financement participatif des énergies renouvelables au service de la transition énergétique Pourquoi

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

Assurance Avec l acquisition de deux nouveaux cabinets Roederer assure aussi sa position de leader

Assurance Avec l acquisition de deux nouveaux cabinets Roederer assure aussi sa position de leader par Antoine Latham, publié le 09/10/2012 à 05:00 Assurance Avec l acquisition de deux nouveaux cabinets Roederer assure aussi sa position de leader Geoffroy Roederer veut une taille suffisante pour investir

Plus en détail

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine.

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Afin d en profiter, le Plan d Epargne en Actions (1) (PEA) et le Plan d Epargne

Plus en détail

Adomos : la solution clés en main pour investir dans l immobilier

Adomos : la solution clés en main pour investir dans l immobilier 1 Adomos : la solution clés en main pour investir dans l immobilier ADOMOS, spécialiste de la distribution aux particuliers de biens immobiliers d investissement Adomos a pour métier de permettre à tous

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

épargne BaNcaIRE Rémunérez vos économies!

épargne BaNcaIRE Rémunérez vos économies! épargne BaNcaIRE Rémunérez vos économies! L ESSENTIEL POUR GéRER VOtre épargne Avec les solutions Groupama Banque, vous valorisez votre épargne à court, moyen ou long terme. On a tous des raisons d épargner

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

Une approche sur-mesure

Une approche sur-mesure L offre de services de HSBC Private Bank en France Le cœur de notre métier consiste à vous fournir des conseils de qualité et à mettre en œuvre les solutions d investissements permettant de répondre précisément

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Deutsche Bank Dossier spécial

Deutsche Bank Dossier spécial Deutsche Bank Dossier spécial Tout ce que vous devez savoir sur la réforme du livret d épargne Sommaire La réforme des comptes d épargne réglementés en 9 points Introduction...3 1. Plus de conditions pour

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

Synthèse sur l investissement participatif dans les parcs éoliens en France

Synthèse sur l investissement participatif dans les parcs éoliens en France Synthèse sur l investissement participatif dans les parcs éoliens en France Cette étude a été réalisée par le Syndicat des énergies renouvelables et sa branche éolienne France Energie Eolienne Juin 2010

Plus en détail

UN PARTENARIAT FRANCO-BRESILIEN PLEINEMENT REUSSI. CNP Assurances et CAIXA Economica Federal (CEF) à travers leur filiale : CAIXA SEGUROS

UN PARTENARIAT FRANCO-BRESILIEN PLEINEMENT REUSSI. CNP Assurances et CAIXA Economica Federal (CEF) à travers leur filiale : CAIXA SEGUROS UN PARTENARIAT FRANCO-BRESILIEN PLEINEMENT REUSSI CNP Assurances et CAIXA Economica Federal (CEF) à travers leur filiale : CAIXA SEGUROS Par : Gilles Benoist CEO du Groupe CNP Assurances de 1998 à 2012

Plus en détail

SOLIRA Solaire investissement local Rhône Alpes. Solaire investissement local Rhône Alpes

SOLIRA Solaire investissement local Rhône Alpes. Solaire investissement local Rhône Alpes Solaire investissement local Pourquoi? Face aux menaces sur la planète : bouleversements climatiques, tensions autour des ressources, fin programmée des énergies fossiles, accroissement des risques nucléaires...

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

concrétisez votre projet d installation

concrétisez votre projet d installation agriculteurs, concrétisez votre projet d installation concrétisez votre projet d installation cultivez la proximité rejoignez LA BANQUE POPULAIRE de l ouest développez votre exploitation découvrez nos

Plus en détail

Produire des EnR : finalité

Produire des EnR : finalité www.7vents.fr 1 Produire des EnR : finalité Produire mieux et moins Une innovation de produits et de services ajustée à une consommation optimisée = transition Produire mieux et plus Une augmentation de

Plus en détail

Camille de Rocca Serra Député de la Corse-du-Sud CREATION D UN FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE SPECIFIQUE A LA CORSE

Camille de Rocca Serra Député de la Corse-du-Sud CREATION D UN FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE SPECIFIQUE A LA CORSE CREATION D UN FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE SPECIFIQUE A LA CORSE DOSSIER DE PRESSE JANVIER 2007 Un outil moderne haut de gamme d épargne et d investissement en faveur du financement de l économie

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sommaire Préambule - Kickstarter dépasse le milliard de dollars collectés - Mouvement de fonds ou épiphénomène? - Un ensemble d opportunités et d enjeux pour les différents acteurs

Plus en détail

Centrales Villageoises Photovoltaïques

Centrales Villageoises Photovoltaïques Centrales Villageoises Photovoltaïques Note explicative sur les montages juridiques possibles Anne-Sophie Cichowlas Noémie Poize Contexte global L approche défendue est une approche globale et intégrée

Plus en détail

Dossier de Presse. Carte Jeunes Nouveau Monde. L innovation au service du pouvoir d achat et de l autonomie des jeunes.

Dossier de Presse. Carte Jeunes Nouveau Monde. L innovation au service du pouvoir d achat et de l autonomie des jeunes. Dossier de Presse Carte Jeunes Nouveau Monde L innovation au service du pouvoir d achat et de l autonomie des jeunes Contacts presse Zakia Douakha Cécile Joachin Tél. : 04 73 31 93 58 Tél. : 04 73 31 85

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale

Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale Le Fonds de cohésion sociale (FCS) Le FCS est institué le 18 janvier 2005. C est un fonds de garantie qui vise à lutter contre l exclusion

Plus en détail

MAÎTRISEZ VOTRE PATRIMOINE

MAÎTRISEZ VOTRE PATRIMOINE MAÎTRISEZ VOTRE PATRIMOINE Olifan Group innove dans le domaine du conseil en stratégie patrimoniale et en investissements avec un mode de gouvernance unique en Europe. Olifan Group, première société paneuropéenne

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Il était une fois WiSEED

Il était une fois WiSEED Il était une fois WiSEED En 2008, le financement participatif en capital des startups ou de toute autre entreprise n existait nulle part dans le monde. 2 hommes décidèrent de réinventer l économie et créèrent

Plus en détail

SOLIRA Solaire investissement local Rhône Alpes SOLIRA. Solaire investissement local Rhône Alpes

SOLIRA Solaire investissement local Rhône Alpes SOLIRA. Solaire investissement local Rhône Alpes Solaire investissement local Pourquoi? Face aux menaces sur la planète : bouleversements climatiques, tensions autour des ressources, fin programmée des énergies fossiles, accroissement des risques nucléaires...

Plus en détail

Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre.

Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre. Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre. Nous sommes honorés de la tenue de cette rencontre présidée par M. le Premier Ministre et qui dénote l importance

Plus en détail

et un vecteur important de partenariat. C est le cas dans près de 80 pays dans lesquels l AFD opère pour le compte de l Etat

et un vecteur important de partenariat. C est le cas dans près de 80 pays dans lesquels l AFD opère pour le compte de l Etat 1 Messieurs les membres du gouvernement, Monsieur le gouverneur de la banque centrale, Honorables invités, chers amis. L Agence Française de Développement est l opérateur pivot de la politique française

Plus en détail

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient Dii Le réseau d entreprises pour l

Plus en détail

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger Expérience du Groupe Banque Populaire Neuvième édition du Forum pour le développement de l Afrique les Marocains Du Monde en

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE)

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le crédit d impôt compétitivité emploi (CICE) est la première mesure prévue par le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés.

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. 2 3 E.ON, une dimension internationale Un grand énergéticien privé Né en 2000, le groupe E.ON est devenu

Plus en détail

EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Face aux solutions recherchées par le gouvernement au regard des milliards de dettes sociales et fiscales accumulées dans les DOM

Plus en détail

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000 Une expertise internationale de l assurance vie Cardif Lux International, anciennement Investlife, a été fondée en 1994 par Cardif et BNP Paribas Luxembourg. C est un des leaders de l assurance vie internationale

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Bercy Financements Export Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mardi 17 mars 2015 Contact presse :

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Dossier de presse. Retraite Multisupport Entreprise. Solution d assurance retraite complémentaire collective, moderne et innovante.

Dossier de presse. Retraite Multisupport Entreprise. Solution d assurance retraite complémentaire collective, moderne et innovante. Dossier de presse Retraite Multisupport Entreprise Solution d assurance retraite complémentaire collective, moderne et innovante Contact presse Département Communication Wadii RHAZI Tél. : 05 22 43 88

Plus en détail

FINANCE PARTICIPATIVE ET AGRICULTURE PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE JURIDIQUE

FINANCE PARTICIPATIVE ET AGRICULTURE PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE JURIDIQUE FINANCE PARTICIPATIVE ET AGRICULTURE PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE JURIDIQUE Saf agr idébats Paris, 4 novembre 2014 Christine Lebel, Maître de conférences HDR à la Faculté de Droit de Besançon (Université

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

Associations : comment bénéficier des apports financiers du programme investissement d avenir (PIA)?

Associations : comment bénéficier des apports financiers du programme investissement d avenir (PIA)? Associations : comment bénéficier des apports financiers du programme investissement d avenir (PIA)? M o d e d e m p l o i d e s p r ê t s a c c o r d é s a u x s t r u c t u r e s d u t i l i t é s o

Plus en détail

Présentation de la société

Présentation de la société Présentation de la société SARL Eolienne de Plouisy investissement local Octobre 2008 Initiatives & Energies Locales Société indépendante, fondée en janvier 2004 Effectif : 22 personnes Études, Installations

Plus en détail

Livret Vie. Un cadre fiscal avantageux. Un livret en toute simplicité. Le contrat d assurance-vie pour vos projets du quotidien.

Livret Vie. Un cadre fiscal avantageux. Un livret en toute simplicité. Le contrat d assurance-vie pour vos projets du quotidien. Livret Vie Le contrat d assurance-vie pour vos projets du quotidien. Livret Vie est un contrat d assurance-vie sans frais sur versements qui vous permet de disposer d une réserve d'épargne pour financer

Plus en détail

Résolument, Electrabel qui dispose d un parc diversifié entend conforter sa place de premier producteur vert du pays.

Résolument, Electrabel qui dispose d un parc diversifié entend conforter sa place de premier producteur vert du pays. Note de presse Octobre 2015 1 La deuxième partie de 2015 marque une accélération dans la réalisation des ambitions éoliennes d Electrabel : 20 éoliennes seront en construction. Ces nouveaux mâts participent

Plus en détail

Création et développement des petites et très petites entreprises

Création et développement des petites et très petites entreprises Création et développement des petites et très petites entreprises L EXPERIENCE DE FRANCE INITIATIVE Séminaire Tunis 11-14/12/06 1 1 - Généralités Nous parlons de la «très petite et de la petite entreprise»

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE

AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE Qui sommes nous? La franchise AKERYS : AKERYS Immobilier SOMMAIRE Le Marché de l immobilier en France Devenez «courtier en immobilier» Toute une vie à construire

Plus en détail

Conférence sur le Crowdfunding

Conférence sur le Crowdfunding Conférence sur le Crowdfunding 16 décembre2014 Marie-Agnès NICOLET Présidente fondatrice de Regulation Partners Présidente du club des marchés Financiers marieagnes.nicolet@regulationpartners.com +33.6.58.84.77.40

Plus en détail

Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure

Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure ANDRÉ CAMO PRÉSIDENT DE GROUPE PRIMONIAL «NOTRE INDÉPENDANCE CAPITALISTIQUE GARANTIT NOTRE INDÉPENDANCE D ESPRIT. NOUS

Plus en détail

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine Generali Espace Lux Au service de la structuration de votre patrimoine Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? Generali

Plus en détail

Renouvellement durable de l éclairage public Pose de la 2000 e lanterne. Dossier de presse. le 26 octobre 2010

Renouvellement durable de l éclairage public Pose de la 2000 e lanterne. Dossier de presse. le 26 octobre 2010 Dossier de presse Renouvellement durable de l éclairage public le 26 octobre 2010 Contacts VILLE DE BESANÇON Direction Voirie et Déplacements Christophe VUILLEMIN 03 81 61 52 18 Contact presse Catherine

Plus en détail

Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux

Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et opérations

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise L investissement des collectivités locales : un enjeu national «L investissement des collectivités locales est nécessaire à l avenir économique et à la cohésion sociale du

Plus en détail