SEA FOR SOCIETY Sea for Society nouvelle façon d appréhender la mer et les océans : la Blue Society

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SEA FOR SOCIETY Sea for Society nouvelle façon d appréhender la mer et les océans : la Blue Society"

Transcription

1

2 SEA FOR SOCIETY Sea for Society est un plan d actions européen pour un apprentissage mutuel et de mobilisation qui réunit chercheurs, décideurs politiques, acteurs économiques, représentants de la société civile, jeunes et citoyens à travers le dialogue, l apprentissage mutuel et une action commune autour d une nouvelle façon d appréhender la mer et les océans : la "Blue Society". Liteau 22 novembre 2013

3 VERS LA BLUE SOCIETY L Océan, source de progrès L Océan, indispensable à tout l équilibre naturel de la Planète, est l ultime espace à explorer. Il abrite des millions d espèces, offre des ressources vivantes et minérales indispensables, régule le climat, intervient dans le cycle de l eau et produit la moitié de l oxygène de l air. La Blue Society, c est changer notre vision du monde et construire un nouveau modèle de société mondial qui intègre l Océan de manière responsable et durable pour un partage équitable de ses richesses. C est bénéficier de son immense potentiel en innovations et en solutions aux problèmes écologiques et socio-économiques actuels. En replaçant l Océan au cœur des préoccupations quotidiennes de tous les citoyens du monde, l humanité peut vivre mieux tout en préservant ce précieux patrimoine pour les générations futures. Liteau 22 novembre 2013

4 RÉSULTATS ATTENDUS DE SEA FOR SOCIETY Financé par la Direction générale (DG) de la Recherche et de l Innovation de la Commission européenne, Sea For Society doit permettre d atteindre les résultats attendus suivants - Formuler et élaborer avec la société civile des propositions concrètes, à destination de la DG Recherche et Innovation et des instances européennes, en matière de recherche et de gouvernance sur les questions liées à la mer dans le cadre du processus d Innovation et de Recherche Responsable - Approfondir la définition du concept de Blue Society, de ses thèmes et de ses déclinaisons concrètes au niveau européen - Mettre en place une plateforme de partenariat à long terme, point de départ de la mise en œuvre de la Blue Society en lien avec d autres initiatives, au niveau européen - Orienter la participation du public vers les enjeux marins Liteau 22 novembre 2013

5 LES PARTENAIRES DE SEA FOR SOCIETY NAUSICAA est le co-concepteur et coordinateur de Sea For Society qui réunit 28 partenaires issus de 11 pays européens et d Israël. La première étape de ce projet est une étape de consultation des parties prenantes, des citoyens et des jeunes dans neuf pays européens. Liteau 22 novembre 2013

6 LES PARTENAIRES SEA FOR SOCIETY : 20 ORGANISATIONS DANS 11 PAYS EUROPÉENS 11 STRUCTURES EN LIEN AVEC LA RECHERCHE ET LA SCIENCE - 1 centre d information sur les sciences et la technologie marine : EurOcean Foundation, Portugal - 1 agence nationale pour la culture scientifique et technologique : Ciência Viva, Portugal - 4 universités pour sensibiliser et mobiliser les professionnels ainsi que les nouvelles générations : Institut Supérieur Technique (IST), Portugal Université Nationale d Irlande de Galway (NUIG), Irlande Université de Göteborg (UGOT), Suède Institut de Recherche Marine (IMR), Norvège Liteau 22 novembre 2013

7 LES PARTENAIRES SEA FOR SOCIETY : 20 ORGANISATIONS DANS 11 PAYS EUROPÉENS - 5 instituts de recherche en lien avec la société et les acteurs de la mer : Foras na Mara - Marine Institute - Agence nationale de recherche marine, Irlande Institut Français de Recherche pour l Exploitation de la Mer (Ifremer), France Institut Espagnol d Océanographie (IEO), Espagne Institut d Océanologie, Académie polonaise des Sciences (IOPAN), Pologne Centre Hellénique de Recherche Marine, Institut d Océanographie (HCMR-IO), Grèce

8 LES PARTENAIRES SEA FOR SOCIETY (suite) 2 STRUCTURES FAISANT LE LIEN ENTRE LE MONDE DE LA RECHERCHE / DE L INNOVATION ET LES ENTREPRISES AquaTT, Irlande European Business & Innovation Centre Network (EBN), Belgique 6 STRUCTURES EN CAPACITÉ DE MOBILISER LE GRAND PUBLIC 1 ONG internationale : Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), bureau auprès de l Union européenne 2 organismes de mobilisation fonctionnant en réseau : - Agence européenne des Expositions Scientifiques, Techniques et Industrielles (ECSITE), Belgique - Réseau Océan Mondial, Belgique 3 musées scientifiques et/ou aquariums : Nausicaá Centre National de la Mer, France Aquarium de Genève, Italie Aquarium de Finisterra, musées scientifiques de La Corogne, Espagne 1 AGENCE DE COMMUNICATION MULTIMEDIA Studio K, France

9 8 PARTENAIRES ASSOCIÉS EN EUROPE ET EN ISRAËL EN APPUI POUR LES CONSULTATIONS ET LA MOBILISATION UICN France - Comité français de l Union Internationale pour la Conservation de la Nature UICN Espagne - Comité espagnol de l Union Internationale pour la Conservation de la Nature Musée National des Sciences, Technologies et de l Espace - Centre Daniel et Matilde Recanati, Israël IRSNB - Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique Muséum National d Histoire Naturelle de Paris, France Musée d Histoire Naturelle de Londres, Royaume-Uni W5 - WHOWHATWHEREWHENWHY, Irlande du Nord VLIZ - Institut Flamand de Recherche Marine et Côtière, Belgique

10 LA CONSULTATION ET L APRÈS CONSULTATION EN Après le lancement de Sea For Society à NAUSICAA, en juin 2012 et la phase de consultation en 2013, une campagne de sensibilisation et de mobilisation Sea For Society sera mise en place en 2014 en Europe sur la base des résultats de cette consultation. A terme, Sea For Society permettra à la DG Recherche et Innovation d identifier les thèmes de recherche qui permettront d orienter les politiques publiques et les investissements vers la Blue Society. Au printemps 2015, une conférence européenne rassemblera les conclusions et les acteurs de cette nouvelle vision des océans.

11 LES CONSULTATIONS SEA FOR SOCIETY EN EUROPE 9 pays (Espagne, France, Grèce, Irlande, Italie, Norvège, Pologne, Portugal, Suède) représentant différentes régions maritimes européennes (Mer Baltique-Mer du Nord/ Méditerranée/Océan Atlantique) consultent et font débattre jeunes, citoyens et parties prenantes sur l Océan et : Les énergies La santé L aménagement du territoire Le tourisme et les loisirs L alimentation Les transports Aires géographiques Activités

12 PLANNING DES CONSULTATIONS EN EUROPE de Mai à Octobre 2013 MER BALTIQUE/MER DU NORD Suède, thèmes Energies et Santé : en mai et juin. Parties prenantes en septembre. Norvège, thèmes Alimentation et Transports : en cours de décision. Pologne, thèmes Tourisme et Aménagement du territoire : en mai/juin. Parties prenantes en août et septembre. MER DU NORD/MANCHE/OCÉAN ATLANTIQUE France, thèmes Energies et Santé : jeunes et citoyens, 15 mai et 25/26 juin. Parties prenantes, 24/25 juin et 16/17 septembre. Irlande, thèmes Alimentation et Aménagement du territoire : en mai. Parties prenantes en septembre. Portugal, thèmes Transports et Tourisme : en mai. Parties prenantes en septembre et octobre. MER MÉDITERRANÉE Italie, thèmes Alimentation et Energies : en mai et juin. Parties prenantes en septembre. Grèce, thèmes Transports et Tourisme : entre mai et juin. Parties prenantes en septembre. Espagne, thèmes Santé et Aménagement du territoire : en septembre. Parties prenantes en mai.

13 CONSULTATION : la méthodologie de l Université Nationale d Irlande de la ville de Galway Le processus : méthode d intelligence collective qui permet une identification des challenges à dépasser pour arriver au développement de solutions. Les publics : - un groupe d une vingtaine de jeunes citoyens aussi diversifiés entre 18 et 28 ans réunis pendant une journée - un groupe d une vingtaine de personnes issues des parties prenantes du secteur de l énergie et de la santé (chercheurs, entreprises, Etat et collectivités, représentants de la société civile )

14 CONSULTATION : la méthodologie de l Université Nationale d Irlande de la ville de Galway La sélection des parties prenantes : - Niveau 1 : les parties prenantes en lien direct avec la thématique - Niveau 2 : Les parties prenantes qui ont un lien direct avec les parties prenantes de niveau 1 - Parties prenantes ayant une influence (exemple : les media )

15 CONSULTATION : la méthodologie de l Université Nationale d Irlande de la ville de Galway La différence de méthodologie entre jeunes citoyens et parties prenantes 3 étapes communes : - l émergence des challenges - le classement des challenges - les propositions de solutions Une étape spécifique aux parties prenantes - la carte des problématiques entre le classement des challenges et les propositions de solutions

16 CONSULTATION : les premiers résultats de la consultation en France avec les jeunes citoyens Le public : des jeunes citoyens, une majorité de la région Nord- Pas-de-Calais mais aussi des façades Atlantique et Méditerranée avec une participation de jeunes d Algérie, de Tunisie et de Madagascar.

17 CONSULTATION : les premiers résultats de la en France avec les jeunes citoyens sur «océans et santé» et «océans et énergies» Une question commune : Que nous apportent la mer et ses ressources dans notre vie quotidienne? Dans les domaines de Santé, Energie, Aménagement du territoire, Transports, Loisirs et Tourisme, Alimentation

18 OCÉANS ET SANTÉ : les idées les plus votées Les participants ont ajouté une catégorie «éducation» aux 6 catégories proposées. 1. La mer nous apporte l'espoir de nouveaux médicaments puisque la biodiversité marine est riche en molécules originales 2. Très fort potentiel d énergies renouvelables 3. La mer est source de nourriture pour l Humanité 4. La mer permet de nous fournir en énergies fossiles et renouvelables 5. La mer nous permet de respirer (O 2 oxygène) 6. La mer permet la création d emplois 7. La mer est un trésor de biodiversité

19 OCÉANS ET SANTÉ les solutions les plus votées Les solutions les plus votées sont : 1. Créer plus de formations liées à la mer et la santé 2. Développer l'écovolontariat (dans la recherche, le recyclage ). 3. Encourager et développer l'alimentation responsable grâce à une signalétique simple, entraînant une alimentation variée 4. Développer des centres de recyclage "in situ" ou "mobiles" 5. Rendre accessibles les médicaments et les soins issus de la mer à toutes les bourses 6. Partager les recherches (partager toutes les recherches qui ont été faites dans le domaine moléculaire biochimique qu'elles soient actuelles ou déjà finies et quels que soient les résultats, pour constituer une base de données accessible à tous) 7. Allouer plus de fonds à la recherche

20 OCÉANS ET ÉNERGIES - les idées les plus votées Les participants ont créé une septième catégorie «culture». 1. Il ne faut pas vivre à côté de la nature (océans) mais vivre dans cet écosystème (pas homme et nature mais homme dans la nature) 2. La mer délivre beaucoup d'énergies renouvelables (bis) 3. Une personne sur deux vit EXCLUSIVEMENT grâce aux océans (oxygène...) (bis) 4. La mer est source d'alimentation. Du poisson, j'en mange au minimum une fois par semaine et je souligne la cherté de certains produits de mer (bis) 5. La mer, la nage, la plage permettent de prendre confiance et conscience de nous sentir libres mais responsables. Ils apportent bien-être mais nécessitent entretien et protection 6. Hydrogénérateur : utilisation des courants marins pour produire de l'électricité en mer (sur un voilier) 7. La mer est un énorme réservoir d'énergie (pourquoi pas un accès facile aux EMR?) (bis)

21 OCÉANS ET ÉNERGIES les solutions les plus votées Les solutions les plus votées sont : 1. Créer un Service écologique (quota d heures par individu pour la protection et la sensibilisation à l environnement). Tout au long de la scolarité ou à un moment choisi. 2. Encourager les politiques participatives dans le but d obtenir des projets stables et fédérateurs 3. Produire de l énergie à base de déchets aquacoles 4. Débuter l éducation en bas âge. Informer les jeunes et sensibiliser les adultes sur le thème de la mer 5. Mettre en place une législation plus stricte en matière de pollution marine 6. Coordonner les flux maritimes

22 OCÉANS ET ÉNERGIES Parties prenantes Quels sont les obstacles qui s opposent ou qui freinent le développement des énergies (renouvelables ou non) tout en préservant le potentiel des océans?

23

24 OCÉANS ET ÉNERGIES 6 catégories de propositions 51 propositions classées dans six catégories différentes : 1. En réponse au manque de gouvernance et de législation 2. En réponse aux conflits d intérêt et au manque de concertation 3. En réponse à un manque de connaissances du milieu marin et des techniques (d'exploitation des énergies marines) 4. En réponse à une forte empreinte écologique 5. En réponse à la nécessité d une «résistance sociétale» 6. En réponse à une insuffisance de viabilité économique

25 OCÉANS ET ÉNERGIES Une catégorie de proposition - En réponse au manque de gouvernance et de législation : - Pousser les Etats à signer et à ratifier un protocole sur la Haute Mer pour une gestion raisonnée des ressources (pour protéger et contrôler la gestion des ressources) - Encourager les expériences pilotes de gouvernance à l'échelle de bassins maritimes (exemple : initiative Détroits d'europe ) - S'assurer de l'indépendance des auteurs des études d'impact

26 OCÉANS ET ÉNERGIES Les propositions les plus votées 1. Evaluer les impacts sur les écosystèmes incluant réchauffement global, biodiversité, carbone (ACV) 2. Instaurer un cadre politique et législatif stable 3. Identifier et promouvoir les services rendus par les écosystèmes 4. Partager localement les savoirs scientifiques entre acteurs économiques et utilisateurs 5. Promouvoir l'océan par le biais de créations artistiques ; 6. Multiplier les expositions /shows artistiques sur les différentes richesses des mers et des océans (exemple : les Plankton shows) 7. Créer "les chevaliers de la mer» = citoyens (modèles)

27 OCÉANS ET ÉNERGIES Les propositions les plus votées 8. Favoriser l'émergence et la construction de solutions par les acteurs concernés 9. Labelliser les journalistes / média consciencieux et indépendants (crédibilité) 10. Assurer le suivi environnemental 11. Impliquer et responsabiliser le citoyen

28 OCÉANS ET SANTÉ Parties prenantes Un écosystème marin préservé et bien géré contribue à la bonne santé des êtres humains et des espèces vivantes. Quels sont les freins qui s opposent à une bonne gestion des écosystèmes?! Liteau 22 novembre 2013

29

30 OCÉANS ET SANTÉ 7 catégories de propositions 77 propositions classées dans sept catégories différentes : 1. En réponse au manque de connaissances scientifiques 2. En réponse au modèle économique dominant 3. En réponse au manque d approche ou de vision systémique 4. En réponse à l insuffisance d institutions de régulation et de gouvernance 5. En réponse à l impuissance et aux défaillances des politiques publiques 6. En réponse à un manque de coordination et de communication entre les acteurs et des actions concrètes 7. En réponse à la pression anthropique qui s exerce sur certains territoires.

31 OCÉANS ET SANTÉ Les propositions les plus votées 1. Encourager la recherche sur la biodiversité marine et littorale ainsi que sur les impacts d'une potentielle exploitation des ressources (impacts dus à l'emploi de certaines technologies, notion de capacité de charge, impacts cumulés) 2. Encourager la gestion collaborative et la participation des citoyens à la gestion de l'écosystème marin et côtier 3. Développer des projets multi-acteurs/multi-parties prenantes (société civile, secteur privé, secteur public, ONG)

32 OCÉANS ET SANTÉ Les propositions les plus votées 5. Créer une Ecole Nationale ou européenne de la Mer (type Ecole Nationale d'administration ou Ecole Nationale de la Magistrature) afin de former une élite spécialisée dans la gestion de l'écosystème marin. Cela afin de pouvoir conseiller les responsables politiques, les institutions et les chefs d'industries 6. Utiliser les réseaux sociaux 7. Améliorer la qualité des eaux continentales qui vont à l'océan

33 Liteau 22 novembre 2013

34 Merci de votre attention Ludovic FRÈRE ESCOFFIER Responsable Sea for Society, Mission Blue Society Nausicaá, Centre National de la Mer Boulevard Sainte Beuve BP Boulogne-sur-Mer Cedex - France Tel.: +33 (0) Fax: +33 (0)

Gestion des écosystèmes

Gestion des écosystèmes Gestion des écosystèmes Programme des Nations Unies pour l environnement Aperçu Le bien-être dépend de la santé des écosystèmes. Un écosystème peut se définir comme un ensemble dynamique constitué de plantes,

Plus en détail

Promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive. équipe de soutien au. Plan d Action Atlantique. Financé par la

Promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive. équipe de soutien au. Plan d Action Atlantique. Financé par la Promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive pour l Espace Atlantique équipe de soutien au Plan d Action Atlantique Financé par la Qu est ce que l équipe de soutien au Plan d Action? En

Plus en détail

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche Frédéric Ravel et Elisabeth Vergès Direction Générale de la Recherche et de l Innovation Service

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur ACTIVITES ECONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Les Français et la mer : perceptions et attachements Analyse socio-économique générale A RETENIR Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur

Plus en détail

Point de Contact National Défi 5 Action climatique, environnement, efficacité des ressources et matières premières

Point de Contact National Défi 5 Action climatique, environnement, efficacité des ressources et matières premières Point de Contact National Défi 5 Action climatique, environnement, efficacité des ressources et matières premières Poitiers - 2/02/205 Horizon 2020 Défi sociétal n 5 Présentation des sujets «Déchets» Poitiers

Plus en détail

DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable. Une campagne du

DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable. Une campagne du DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable Une campagne du Une campagne répondant aux enjeux régionaux La Région Provence-Alpes-Côte d Azur : première région

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 Objet : semaine d éducation au développement durable «Mon assiette» du 10 au 18 novembre 2005 Réseaux : Tous Niveaux et services : SECONDAIRE et PRIMAIRE Période : Année

Plus en détail

Tout savoir sur Mr.Goodfish

Tout savoir sur Mr.Goodfish Tout savoir sur Mr.Goodfish 1 BIENVENUE DANS LE PROGRAMME MR.GOODFISH Par votre adhésion au programme Mr.Goodfish, vous faites un geste important pour une consommation durable des produits de la Mer. Soyez

Plus en détail

Séminaire sur la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020

Séminaire sur la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020 Les opportunités 2014/2020 des programmes INTERREG pour les acteurs du Nord Pas de Calais Les 1ères rencontres de la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020 Séminaire sur la Coopération Territoriale

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

Intervention au Colloque international Euro-Méditérranée, Toulon 20 et 21 novembre 2007

Intervention au Colloque international Euro-Méditérranée, Toulon 20 et 21 novembre 2007 Intervention au Colloque international Euro-Méditérranée, Toulon 20 et 21 novembre 2007 M le Président directeur général de l Ifremer, M. le Directeur de l INSU, Mesdames et Messieurs les délégués nationaux

Plus en détail

ESS et politiques européennes

ESS et politiques européennes Denis Stokkink ESS et politiques européennes RTES 16 janvier 2015 Introduction - Présentation Pour la Solidarité Think & do tank européen / laboratoire d'idées et d'actions Devise : «Comprendre pour agir»

Plus en détail

LA FONDATION: MISSION ET VISION

LA FONDATION: MISSION ET VISION Premier symposium régional sur la pêche artisanale en Méditerranée et en mer Noire Gestion durable de la pêche artisanale: Actions menées par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'environnement

Plus en détail

Fonds pour l environnement mondial. 20 avril 2000 PROGRAMME D OPÉRATIONS N 12 GESTION INTÉGRÉE DES ÉCOSYSTÈMES

Fonds pour l environnement mondial. 20 avril 2000 PROGRAMME D OPÉRATIONS N 12 GESTION INTÉGRÉE DES ÉCOSYSTÈMES Fonds pour l environnement mondial 20 avril 2000 PROGRAMME D OPÉRATIONS N 12 GESTION INTÉGRÉE DES ÉCOSYSTÈMES INTRODUCTION 1. Les systèmes écologiques ou écosystèmes sont responsables des fonctions de

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Fonds FEDER-INTERREG. Julie MENARD. CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation

Fonds FEDER-INTERREG. Julie MENARD. CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation Fonds FEDER-INTERREG Julie MENARD CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation Fonds FEDER - INTERREG Politique de cohésion et fonds européens structurels et d investissement

Plus en détail

DEVENIR Pour un développement durable dans les accueils collectifs de mineurs dans les Alpes de Haute-Provence

DEVENIR Pour un développement durable dans les accueils collectifs de mineurs dans les Alpes de Haute-Provence A l initiative du Réseau ADD (Acteurs du Développement Durable du 04) Centre Éco-Pilote DEVENIR Pour un développement durable dans les accueils collectifs de mineurs dans les Alpes de Haute-Provence Avec

Plus en détail

SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS MASTER SCIENCES DE LA MER. FOGEM : Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins. www.univ-littoral.

SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS MASTER SCIENCES DE LA MER. FOGEM : Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins. www.univ-littoral. SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS MASTER SCIENCES DE LA MER FOGEM : Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION La gestion intégrée de la mer

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée Livre bleu Vers une politique maritime nationale intégrée Rouen, 30 mars 2010 France et politique maritime Jusqu en 2009, pas de véritable politique maritime en France superposition de politiques sectorielles,

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR. CRB 3 juin 2014

STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR. CRB 3 juin 2014 STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR CRB 3 juin 2014 Une démarche de co-construction depuis 2010 : 1 - Diagnostic partagé (état de la biodiversité, relations homme-nature,

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Faire entrer l école dans l ère du numérique

Faire entrer l école dans l ère du numérique Thème/ titre «Faire entrer l école dans l ère du numérique». Oui mais est-ce bien pour la planète? Du papier ou du numérique utilisés au collège, lequel a le plus d impact sur l environnement, lequel est

Plus en détail

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE Pour un transport et des services maritimes responsables PREAMBULE Véritables acteurs de la mondialisation, les armateurs français œuvrent au quotidien pour un transport

Plus en détail

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Mise en oeuvre 2010 / 2012 2 ème édition Mise à jour du calendrier Définition du développement durable : La terminologie officielle le définit

Plus en détail

Le rôle des entreprises dans les dynamiques de «ville durable et intelligente» en Belgique

Le rôle des entreprises dans les dynamiques de «ville durable et intelligente» en Belgique Le rôle des entreprises dans les dynamiques de «ville durable et intelligente» en Belgique Auteurs Anne-Marie André & Nathalie Crutzen Smart City Institute HEC-Ecole de Gestion de l Université de Liège

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 10 ANS DE CULTURE CÉLÉBRÉ AVEC LA NATURE! Grâce à votre fidèle participation et celle de plus de 100 institutions culturelles, le programme Cultivez le Jour de la Terre célébrera

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE

PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE ANALYSE DE SITUATION : Ce projet se situe dans le prolongement des actions menées l an dernier

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR LA PROMOTION DE LA CONVENTION-CADRE DE FARO SUR LA VALEUR DU PATRIMOINE CULTUREL POUR LA SOCIETE 2013-2015

PLAN D ACTION POUR LA PROMOTION DE LA CONVENTION-CADRE DE FARO SUR LA VALEUR DU PATRIMOINE CULTUREL POUR LA SOCIETE 2013-2015 AT(2014)510 Strasbourg, 25 novembre 2014 PLAN D ACTION POUR LA PROMOTION DE LA CONVENTION-CADRE DE FARO SUR LA VALEUR DU PATRIMOINE CULTUREL POUR LA SOCIETE 2013-2015 Etat d avancement et perspectives

Plus en détail

1Er CLUsTEr mondial DE LA GéoInFormATIon Telespazio France

1Er CLUsTEr mondial DE LA GéoInFormATIon Telespazio France 1er cluster mondial de la géoinformation Telespazio France EarthLab, le satellite au plus proche de la Terre et le drone pour encore plus de précision. La prise de conscience environnementale de la fin

Plus en détail

AGIR POUR L INNOVATION SOCIALE

AGIR POUR L INNOVATION SOCIALE AGIR POUR L INNOVATION SOCIALE La Fondation Macif : 15 années au service de la solidarité En 15 années d existence, les domaines explorés par la Fondation Macif ont tous eu pour socle commun la solidarité

Plus en détail

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Coordinateur : Sylvie VARRAY -Fédération des Conservatoires d espaces naturels Avec le soutien de : Séminaire du Centre de

Plus en détail

EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE Projets et actions

EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE Projets et actions EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE Les textes de l ONU (RIO 1992) et du MEN depuis 2004 Développement durable Pilier Environnement (Ecologie) Pilier participation populaire / culturel/ social Pilier économique

Plus en détail

Excellences, Mesdames, Messieurs

Excellences, Mesdames, Messieurs Excellences, Mesdames, Messieurs Permettez-moi d abord de vous présenter les salutations chaleureuses de Son Excellence Paul BIYA,Président de la République du Cameroun, qui aurait tant voulu prendre personnellement

Plus en détail

s t r a t é g i e d e d é v e l o p p e m e n t

s t r a t é g i e d e d é v e l o p p e m e n t s t r a t é g i e d e d é v e l o p p e m e n t d u r a b l e D U S I A A P 1 page 3 Introduction page 4 Participer à un aménagement durable de l agglomération parisienne page 6 Contribuer à l amélioration

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD)

Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD) Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD) Le Cercle de c oopération des organisations non g ouvernementales de développement La Plateforme éducation à l environnement et au développement durable

Plus en détail

La Caraïbe insulaire face à l économie verte: présentation des orientations stratégiques

La Caraïbe insulaire face à l économie verte: présentation des orientations stratégiques La Caraïbe insulaire face à l économie verte: présentation des orientations stratégiques Loïza Rauzduel, Chargée de projet Caribbean Natural Resources Institute (CANARI) Conférence ICFC, Espace Régional

Plus en détail

La gestion intégrée des zones côtières pour une meilleure gestion de l environnement au bénéfice des populations

La gestion intégrée des zones côtières pour une meilleure gestion de l environnement au bénéfice des populations La gestion intégrée des zones côtières pour une meilleure gestion de l environnement au bénéfice des populations Exemple du développement d un mode de gestion des risques côtiers adaptés à Ouvéa, îles

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT PUBLIC

MASTER MANAGEMENT PUBLIC MASTER MANAGEMENT PUBLIC - MASTER 1 : Management public environnemental - MASTER 2 : anagement euro-méditerranéen et développement durable couvmasters_a5_01.indd 1 17/01/12 10:08 Le Management Public et

Plus en détail

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc LA CONVENTION DE BERNE AU MAROC Le Maroc est Partie contractante à la Convention de Berne

Plus en détail

Rejoignez le plus vaste réseau mondial de protection de l environnement

Rejoignez le plus vaste réseau mondial de protection de l environnement Rejoignez le plus vaste réseau mondial de protection de l environnement Les avantages de l adhésion à l UICN UNION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION DE LA NATURE Michael DeYoung/CORBIS Pourquoi rejoindre

Plus en détail

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Traduction juridique du concept de réserve de biosphère en droit national Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Ce projet de modèle de loi a été

Plus en détail

LA 7EME EDITION. Ø Une édition riche et innovante

LA 7EME EDITION. Ø Une édition riche et innovante Le Salon de l Écologie est un événement annuel d envergure nationale organisé par les étudiants du master Ingénierie en Écologie et en Gestion de la Biodiversité (IEGB) de l Université de Montpellier.

Plus en détail

SOMMAIRE. 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? 2/ Le contenu du site Internet

SOMMAIRE. 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? 2/ Le contenu du site Internet 3... SOMMAIRE 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? a. Définition et enjeux du «reporting RSE des entreprises» - Quoi? - Pour qui? - Pourquoi? - Comment? 5... b. Objectifs du site Internet

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Commande artistique avec médiation - Surfrider Art Campus Climat Océan Société

Commande artistique avec médiation - Surfrider Art Campus Climat Océan Société Commande artistique avec médiation - Surfrider Art Campus Climat Océan Société Pour sa première année, le fond Surfrider Art Campus propose un appel à projet pour la réalisation d'une création artistique

Plus en détail

Programme REPERE, année 2011 «Réseau d échange et de projets sur le pilotage de la recherche et l expertise»

Programme REPERE, année 2011 «Réseau d échange et de projets sur le pilotage de la recherche et l expertise» Second appel à projets Programme REPERE, année 2011 «Réseau d échange et de projets sur le pilotage de la recherche et l expertise» Remise des projets : le 15 mars 2011 Date de publication : 17 décembre

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

Passer à l action. Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Pierre Radanne

Passer à l action. Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Pierre Radanne Passer à l action Pierre Radanne Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Deux hypothèses : - Des émissions stables à partir de 2000 - Parvenir à stabiliser le climat Emissions de CO 2 Concentration

Plus en détail

2. Vote et hiérarchisation des leviers Chaque participant a en sa possession 6 gommettes, la question posée est :

2. Vote et hiérarchisation des leviers Chaque participant a en sa possession 6 gommettes, la question posée est : Les ateliers débat Groupe 3 Animation : Natacha Jacquin, OIEau Rapporteure : Gaëlle Nion, OIEau L atelier s est déroulé en 4 temps : - Présentation - Atelier «gommettes» et présentation des leviers identifiés

Plus en détail

Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail. signé le 27 novembre 2014

Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail. signé le 27 novembre 2014 Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail signé le 27 novembre 2014 Jacques Mouton, GT du Secteur Electrique le 24 février 2015 à Bruxelles Présentation I II III

Plus en détail

Cadre d Intervention Transversal 2013-2016

Cadre d Intervention Transversal 2013-2016 Cadre d Intervention Transversal 2013-2016 BIODIVERSITE Présentation aux parties prenantes françaises 10 juin 2013 Calendrier Elaboration inter services AFD Discussion avec les administrations françaises

Plus en détail

CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Véme Session du Conseil de la Présidence de l UMA Nouakchott, 11 novembre 1992 1 INTRODUCTION A notre époque, les questions

Plus en détail

de la Fédération Française

de la Fédération Française Les bonnes pratiques Développement Durable de la Fédération Française d Aviron Les bonnes pratiques Développement Durable de la Fédération Française d Aviron sont structurées sur la base de la Stratégie

Plus en détail

Termes de référence pour l équipe de consultants travaillant à l Ile de La Réunion

Termes de référence pour l équipe de consultants travaillant à l Ile de La Réunion Termes de référence pour l équipe de consultants travaillant à l Ile de La Réunion I. Contexte : Depuis 2001, Critical Ecosystem Partnership Fund (CEPF) a investi dans 22»Hotspots. CEPF a commencé à investir

Plus en détail

Biomasse énergétiques Éducation Architectes et ingénieurs Énergie éolienne Autre Institutions financières Géothermique

Biomasse énergétiques Éducation Architectes et ingénieurs Énergie éolienne Autre Institutions financières Géothermique Promotion de la gestion de l énergie dans l industrie textile en Grèce, au Portugal, en Espagne et en Bulgarie Projet EMS-Textile SIGMA Consultants Ltd - Grèce Résumé Le projet EMS-TEXTILE vise à promouvoir

Plus en détail

«Le climat, ma planète et moi!», un projet d éducation à

«Le climat, ma planète et moi!», un projet d éducation à Table des matières Communiqué de presse...2 Pourquoi étudier le changement climatique à l école?...3 Synthèse et objectifs du projet...4 Le guide pédagogique...5 Le site Internet...6 Les partenaires...7

Plus en détail

Actualisation du mandat du Comité Directeur du patrimoine culturel (CDPAT) Observations du Secrétariat

Actualisation du mandat du Comité Directeur du patrimoine culturel (CDPAT) Observations du Secrétariat Délégués des Ministres / Groupes de rapporteurs GR-C Groupe de rapporteurs sur l'education, la Culture, le Sport, la Jeunesse et l Environnement GR-C(2007) 2007 1 Actualisation du mandat du Comité Directeur

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale CJD international Présentation Générale Niveau texte 3 Niveau texte 4 Le CJD International est un réseau qui regroupe plus de 5000 jeunes dirigeants d entreprise sur 12 pays. Le CJD International a pour

Plus en détail

Gouvernance de la mer et du littoral

Gouvernance de la mer et du littoral Séminaire «Gestion de l environnement marin et côtier» Gouvernance de la mer et du littoral 20 octobre 2011 Biarritz 1 La gestion intégrée de la mer et du littoral, promue par le travail du Grenelle de

Plus en détail

La participation. Une compétence transversale nécessaire en éducation au développement durable (EDD) et à la santé

La participation. Une compétence transversale nécessaire en éducation au développement durable (EDD) et à la santé La participation Une compétence transversale nécessaire en éducation au développement durable (EDD) et à la santé Roland Battus, DGCO - Sophie Lagana, SSJ Symposium "Lier santé, équité et développement

Plus en détail

ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE

ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE NATIONS UNIES COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE RECOMMANDATION n 4, deuxième édition, adoptée par le Centre des Nations Unies pour la facilitation du

Plus en détail

Présentation du rapport de stage. d Aquitaine Février. Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature. à Juillet 2013 GABRIELLE SAVIN COUAILLAC

Présentation du rapport de stage. d Aquitaine Février. Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature. à Juillet 2013 GABRIELLE SAVIN COUAILLAC Présentation du rapport de stage effectué au Conseil Régional R d Aquitaine Février à Juillet 2013 Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature GABRIELLE SAVIN COUAILLAC Master professionnel: Economie et

Plus en détail

JEUDI 10 SAMEDI 12. SEPTEMBRE pass journée. SEPTEMBRE pass journée. SEPTEMBRE pass journée. vendredi 11. 31 Tarif réduit 28

JEUDI 10 SAMEDI 12. SEPTEMBRE pass journée. SEPTEMBRE pass journée. SEPTEMBRE pass journée. vendredi 11. 31 Tarif réduit 28 vortex de l entrepôt 18h30 TAmple 17h30 conférence d ouverture du festival hubert reeves - alain rousset - alain juppé 19h40 I me mine 20h55 botibol 22h10 year of no light 22h50 1024 x VITALIC JEUDI 10

Plus en détail

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable Robert Lauzon, directeur Bureau de coordination du développement durable Association québécoise de vérification environnementale

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU)

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) STRATEGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE L APPRENTISSAGE ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR FAVORISER UN

Plus en détail

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire.

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Éduquer à l environnement urbain : le bruit, l air, l architecture, l énergie et la mobilité La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Dominique Gillet, Inspectrice de

Plus en détail

COMMISSION EUROPEENNE DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES MARITIMES ET DE LA PECHE

COMMISSION EUROPEENNE DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES MARITIMES ET DE LA PECHE COMMISSION EUROPEENNE DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES MARITIMES ET DE LA PECHE FORUM ATLANTIQUE 1. VISION L'énorme potentiel économique de nos mers et océans reste largement inexploité. Les énergies marines,

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales?

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? En 2014, le Certu devient la Direction technique Territoires et Ville du Cerema Plan de l intervention 1. D une approche technique sectorielle à une

Plus en détail

«Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada

«Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada Newsletter n 2 «Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada Prix «Towards Class A» Editorial La Towards Class A newsletter électronique vous informera sur les activités

Plus en détail

Jbeil- Byblos Jbeil - Byblos Première ville dans l histoire de l humanité habitée constamment depuis plus de 7000 ans. A Byblos que fut inventé l alphabet occidental consonantique Classée patrimoine mondial

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social LE DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES PETITES ENTREPRISES ET LES ARTISANS. La notion de Développement Durable est une thématique à la mode. Elle est largement reprise dans les médias et devient une donnée

Plus en détail

Poitou-Charentes Nature

Poitou-Charentes Nature Poitou-Charentes Nature 14 rue Jean Moulin 86240 FONTAINE LE COMTE Poitiers, le 6 juin 2012 Objet : Législatives 2012 et environnement Mesdames, Messieurs, Suite à votre courrier du 24 mai dernier, je

Plus en détail

Processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée

Processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée Processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée Communication relative au premier forum euro-méditerranéen de l enseignement technique et de la formation professionnelle Marseille, 18 décembre 2008

Plus en détail

Objet : Invitation à l édition 2012 du Jour de la Terre aux musées

Objet : Invitation à l édition 2012 du Jour de la Terre aux musées Montréal, le 8 novembre 2011 Objet : Invitation à l édition 2012 du Jour de la Terre aux musées Madame, Monsieur, Institutions culturelles Depuis sept ans, divers musées, bibliothèques et centres culturels

Plus en détail

Devenir Partenaire. du 5 ème Symposium International WETPOL

Devenir Partenaire. du 5 ème Symposium International WETPOL Devenir Partenaire du 5 ème Symposium International WETPOL WETPOL 2013, un évènement international - 2 - Dossier de partenariat : Page Pourquoi sponsoriser WETPOL 2013? 3 Un évènement novateur de dimension

Plus en détail

http://gpr.insa-lyon.fr

http://gpr.insa-lyon.fr 31/ 01/ 2003 DEPARTEMENT GENIE PRODUCTIQUE http://gpr.insa-lyon.fr DEVELOPPEMENT DURABLE : COUVERTURE COGNITIVE DU PRODUIT PEDAGOGIQUE Association pour les Pratiques du Développement Durable (APDD) http://www.agora21.org/apdd

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

Prof. Dr. Larbi SBAÏ CURRICULUM VITAE

Prof. Dr. Larbi SBAÏ CURRICULUM VITAE Prof. Dr. Larbi SBAÏ CURRICULUM VITAE 1 RÉSUMÉ Monsieur Larbi SBAÏ est né en 1952 à Fès (Maroc). Il a poursuivi ses études primaires, secondaires et universitaires dans la même ville où il a obtenu en

Plus en détail

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat Projet de parc éolien en mer de Fécamp Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat ************************* OUVERTURE DE LA REUNION Plus d une vingtaine de personnes étaient réunies le samedi

Plus en détail

Gouvernance et gestion pour un tourisme durable dans les zones côtières d Afrique

Gouvernance et gestion pour un tourisme durable dans les zones côtières d Afrique Gouvernance et gestion pour un tourisme durable dans les zones côtières d Afrique Copyright 2013, Organisation mondiale du tourisme (OMT) Gouvernance et gestion pour un tourisme durable dans les zones

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Gouvernance de l environnement. Programme des Nations Unies pour l environnement

Gouvernance de l environnement. Programme des Nations Unies pour l environnement Gouvernance de l environnement Programme des Nations Unies pour l environnement Aperçu Gérer la richesse et la diversité des ressources naturelles de notre planète est un défi dont la complexité va croissant.

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Introduction. Depuis tout temps, les hommes cherchent une énergie propre, viable ; cette énergie c est la géothermie.

Introduction. Depuis tout temps, les hommes cherchent une énergie propre, viable ; cette énergie c est la géothermie. Introduction Depuis tout temps, les hommes cherchent une énergie propre, viable ; cette énergie c est la géothermie. La géothermie par captage horizontal DÉFINITION La géothermie, du grec géo (la terre)

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

Nature. et aménagement du territoire

Nature. et aménagement du territoire Nature et aménagement du territoire Informations sur l ouvrage Des compétences pour la biodiversité locale L intégration de la biodiversité dans les politiques et actions d aménagement est porteuse d un

Plus en détail

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking»

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Cadre général : 24-25 avril 2012, Hôtel NOVOTEL -Tunis Depuis le rapport du Club de Rome sur les limites de la croissance en 1972, l opinion publique

Plus en détail

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Déclaration de Hangzhou Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Adoptée à Hangzhou, République populaire de Chine, le 17 mai 2013 Nous, les participants réunis à Hangzhou à l

Plus en détail

VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES

VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES 1. L agriculture et la pêche sont des secteurs essentiels pour le développement social et économique

Plus en détail

Appel à candidatures

Appel à candidatures Appel à candidatures Grand Prix national «le génie écologique au service des enjeux de la politique de l eau» 1 - contexte et objet de l appel à projets Le ministère de l Ecologie, du Développement Durable

Plus en détail

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Sciences pour l environnement MASTER. Management. environnemental

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Sciences pour l environnement MASTER. Management. environnemental Université de La Rochelle Droit, Économie, Gestion MASTER Sciences pour l environnement Management environnemental Objectifs de la formation Connaissances dispensées Le master Sciences pour l environnement

Plus en détail