ASSEMBLÉE GÉNERALE ÉLECTIVE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASSEMBLÉE GÉNERALE ÉLECTIVE"

Transcription

1 PROCÈS-VERBAL ASSEMBLÉE GÉNERALE ÉLECTIVE FEDERATION FRANCAISE D ATHLETISME SAMEDI 17 NOVEMBRE 2012 ESIEE NOISY LE GRAND (93) Ecole Supérieure d Ingénieurs en Electronique et Electrotechnique 1

2 Liste de présence des Délégués de Clubs LIGUE NOM PRENOM SEXE DELEGUE VOIX AG COMMENTAIRE Alsace BELLICINI JEAN-MARIE M Titulaire Alsace SPIRA ALAIN M Titulaire Alsace SPIRA DORIS F Titulaire Alsace LIZAK JEAN-FRANCOIS M Titulaire 0 Non présent Alsace PRETAT RAYMOND M Suppléant Remplace J.F. LIZAK Aquitaine LAFOURCADE PHILIPPE M Titulaire Aquitaine LASSIGNARDIE NICOLE F Titulaire Aquitaine RICHARD ANDRE M Titulaire Aquitaine LEMBEYE REGIS M Titulaire Aquitaine DANIEL JEAN-LOUIS M Titulaire Aquitaine HASLAY HELENE F Titulaire Aquitaine LAFOURCADE MAITE F Titulaire Aquitaine LAVABRE ANTOINE M Titulaire Aquitaine DOLOSOR JACQUELINE F Titulaire Auvergne CLAIRE MICHEL M Titulaire Auvergne LAURENT ANNIE F Titulaire Auvergne PHLIPPOTEAU GUY M Titulaire Auvergne MARTRES ALAIN M Titulaire Auvergne DEMAY XAVIER M Titulaire Basse-Normandie BOUCHER DANIEL M Titulaire Basse-Normandie CAUGANT PASCALE F Titulaire Basse-Normandie LEROY CLAUDE M Titulaire Basse-Normandie VASTEL ERIC M Titulaire Bourgogne MONFERRAN PATRICE M Titulaire Bourgogne MICOUD DOMINIQUE M Titulaire Bourgogne MANNEVY CHRISTINE F Titulaire Bourgogne BUZZI DANIEL M Titulaire Bretagne JOANNIC MARCEL M Titulaire Bretagne LE STUM JULIE F Titulaire Bretagne DUVIGNEAU DOMINIQUE M Titulaire Bretagne HERRY EMILE M Titulaire Bretagne HERRY JEAN-CLAUDE M Titulaire Bretagne TALARMIN ALAIN M Titulaire Bretagne RUEL DIDIER M Titulaire Bretagne BERAUD JEAN-MARC M Titulaire Bretagne DERRIEN DOMINIQUE M Titulaire Bretagne HOMMETTE REMY M Titulaire Bretagne RAPINEL LOIC M Titulaire 0 Non présent Bretagne VALENTIN PATRICK M Titulaire Bretagne BRARD GASTON M Suppléant Remplace L. RAPINEL Centre GOUSSARD MARIE-FRANCE F Titulaire Centre BUTTE ALAIN M Titulaire Centre MALLET STEPHANIE F Titulaire Centre FOURNET DOMINIQUE M Titulaire Centre AUBRY DANIEL M Titulaire Centre HERBAULT MICHELLE F Titulaire Centre BAILLIE MARIE-CHRISTINE F Titulaire Centre BOUTANT JEAN-PIERRE M Titulaire 0 Non présent Centre PLEE DOMINIQUE M Titulaire Centre BILLON LILIANE F Suppléant Remplace JP BOUTANT Champ-Ardenne AVIGNON DANIEL M Titulaire Champ-Ardenne CLIENTI JEAN M Titulaire Champ-Ardenne CHAMOULAUD ELIE M Titulaire Champ-Ardenne MARCY GILBERT M Titulaire Champ-Ardenne GABREL ANNIE F Titulaire Champ-Ardenne BIEHLER ANNICK F Titulaire 0 Non présente Champ-Ardenne PREVOST CHRISTIAN M Suppléant Remplace A. BIEHLER Corse HUERTAS MICHEL M Titulaire Côte-d'Azur PONTET GEORGES M Titulaire Côte-d'Azur TAVANTI MARIE-FRANCE F Titulaire Côte-d'Azur FAMBON JEAN-FRANCOIS M Titulaire Côte-d'Azur ANGELINI ROGER M Titulaire Côte-d'Azur MASSOLO-HEUZE REGINE F Titulaire Côte-d'Azur KTORZA ALAIN M Titulaire Franche-Comté MIGNOT JEAN-FRANCOIS M Titulaire Franche-Comté GUILLEY LAURENT M Titulaire Franche-Comté JACQUOT HERVE M Titulaire Guadeloupe PEREC MARIE-JOSE F Titulaire Guadeloupe BRYAN CALVIN M Titulaire

3 Guyane LAPOMPE PAIRONNE DANIEL M Titulaire 795 Haute-Normandie REINAUDO NICOLE F Titulaire Haute-Normandie POUCHET MARIE-THERESE F Titulaire Haute-Normandie VOIRIOT ANDRE M Titulaire Haute-Normandie LE BOUCHER VERONIQUE F Titulaire Haute-Normandie LESOEUR DOMINIQUE M Titulaire Haute-Normandie DEVAUX SERGE M Titulaire Ile-de-France ZUGER PATRICIA F Titulaire Ile-de-France GODARD JEAN-JACQUES M Titulaire Ile-de-France ROULET JACK M Titulaire Ile-de-France MELET MICHEL M Titulaire Ile-de-France GOBERT NADINE F Titulaire Ile-de-France BOUGIS DIT DUMESNIL DANIEL M Titulaire Ile-de-France BAROTEAUX ISABELLE F Titulaire Ile-de-France SECHEZ CHANTAL F Titulaire Ile-de-France VIGNEAU FRANCOIS M Titulaire Ile-de-France GOBERT CLAUDE M Titulaire Ile-de-France LECLERCQ DOMINIQUE M Titulaire Ile-de-France HILAIRE MARIE-CLAIRE F Titulaire Ile-de-France HERTERT PIERRE M Titulaire Ile-de-France FRANCILLONNE FRANTZ M Titulaire Ile-de-France SACLEUX MARIE-HELENE F Titulaire 0 Non présente Ile-de-France BRIGNAT BERNARD M Titulaire Ile-de-France GOVAERE LUCILE F Titulaire Ile-de-France HUEBER DIDIER M Titulaire Ile-de-France ALABART PASCALE F Titulaire Ile-de-France REGNAULD JEAN-CLAUDE M Titulaire Ile-de-France GERGES PATRICE M Titulaire Ile-de-France MOREAU IRENE F Titulaire Ile-de-France BLONDIN JEREMY M Titulaire Ile-de-France AUGER ALEXIS M Titulaire Ile-de-France PONTON BENOIT M Titulaire Ile-de-France GOUDIN RAPHAEL M Titulaire Ile-de-France COTTEVIEILLE DENIS M Titulaire Ile-de-France GONNET CHRISTIANE F Titulaire Ile-de-France PIVARD JEAN-PIERRE M Titulaire Ile-de-France BAUBEAU MARIE-ELISABETH F Titulaire Ile-de-France PROVOST MICHEL M Titulaire Ile-de-France LECLAIRE GERARD M Titulaire Ile-de-France SCHMOULOVITCH GILBERT M Titulaire Ile-de-France CONJUNGO MICHAEL M Titulaire Ile-de-France BOUZID MOHAMED M Suppléant Remplace M.H. SACLEUX Languedoc SIMAR ANDRE M Titulaire Languedoc LE BRIGAND MARIE-CLAUDE F Titulaire Languedoc LATERRASSE DENISE F Titulaire Languedoc OLIVE PIERRE M Titulaire Languedoc ROZE BENEDICTE F Titulaire Languedoc LATERRASSE GERARD M Titulaire Languedoc LE BRIGAND PATRICK M Titulaire Limousin AVRIL JEAN-CLAUDE M Titulaire Limousin BOURNAZEIX MICHAEL M Titulaire Limousin PREVOST JEAN-YVES M Titulaire Lorraine GASCARD MICHEL M Titulaire Lorraine THOMAS JEAN M Titulaire Lorraine COMORETTO RENE M Titulaire Lorraine DESMOULINS HERVE M Titulaire Lorraine NORA-COLLARD ALINE F Titulaire Lorraine MARTIN JEAN-MARCEL M Titulaire Martinique LORSOLO LUDGER M Titulaire 1403 Martinique MORINIERE MAX M Titulaire Nord-Pas-de-Calais HERBAUT CHRISTIAN M Titulaire Nord-Pas-de-Calais DEMERVAL JEAN-PIERRE M Titulaire Nord-Pas-de-Calais STAWSKI CATHERINE F Titulaire Nord-Pas-de-Calais MIESZCZAK EMELINE F Titulaire Nord-Pas-de-Calais LAMBLIN PHILIPPE M Titulaire 0 Non présent Nord-Pas-de-Calais MEURISSE GENEVIEVE F Titulaire Nord-Pas-de-Calais PICOTIN CHRISTIAN M Titulaire Nord-Pas-de-Calais BEWEY CLAUDE M Titulaire Nord-Pas-de-Calais MOREL MAURICE M Titulaire Nord-Pas-de-Calais LECLER GREGORY M Titulaire Nord-Pas-de-Calais WERQUIN YVES M Suppléant Remplace P. LAMBLIN Nouvelle-Calédonie LOUIS CATHERINE F Titulaire 488 Pays-de-la-Loire LEBLANC DANIEL M Titulaire Pays-de-la-Loire KERGOAT LOIC M Titulaire

4 Pays-de-la-Loire JEHANNET OLIVIER M Titulaire Pays-de-la-Loire GUIGNE ANDRE M Titulaire Pays-de-la-Loire LANGLAIS DANIEL M Titulaire Pays-de-la-Loire TUFFIERE JACQUES M Titulaire Pays-de-la-Loire SCIBERRAS BERNARD M Titulaire Pays-de-la-Loire ESKENAZI ODILE F Titulaire Pays-de-la-Loire TAFFOREAU PATRICK M Titulaire Pays-de-la-Loire MOREAU JEAN-JACQUES M Titulaire Pays-de-la-Loire LE PRIELLEC JEAN-YVES M Titulaire Pays-de-la-Loire LOISEAU-LAPPARTIEN COLETTE F Titulaire Pays-de-la-Loire FAVRY PHILIPPE M Titulaire Pays-de-la-Loire FOURNERY JEAN-PIERRE M Titulaire Pays-de-la-Loire BARON JOSEPH M Titulaire Pays-de-la-Loire PLANCHOT GEORGES M Titulaire Pays-de-la-Loire MOREAU THIERRY M Titulaire Picardie PASQUIER VALERIE F Titulaire Picardie GUADAGNINI BRUNO M Titulaire Picardie BENARD PAUL M Titulaire Picardie GUYARD CLAUDE M Titulaire Picardie BOUREZ MARTIAL M Titulaire Picardie LECONTE JEROME M Titulaire Picardie FLOURY COLETTE F Titulaire Poitou-Charentes LEVEQUE GASTON M Titulaire Poitou-Charentes BECAVIN FRANCOISE F Titulaire Poitou-Charentes JOLLIT JOEL M Titulaire Poitou-Charentes GOUGUET ALAIN M Titulaire Poitou-Charentes GOUGUET FRANCINE F Titulaire Polynésie-Française MAURIN TITAUA F Titulaire 779 Provence DUPOUX CHRISTIAN M Titulaire Provence GIRAUD ROBERT M Titulaire Provence BERTRAND JEAN-MARIE M Titulaire Provence NICAULT JEROME M Titulaire Provence SAILLANT VALERIE F Titulaire Provence ARMAND ISABELLE F Titulaire Provence DAGOUMEL JEAN-LUC M Titulaire Provence ARCUBY CATHERINE F Titulaire Midi-Pyrénées DELAY MARC M Titulaire 0 Absent Midi-Pyrénées ALBERT ANDRE M Titulaire Midi-Pyrénées ALBERT ERIC M Titulaire Midi-Pyrénées DORGANS JEAN-PIERRE M Titulaire Midi-Pyrénées LONJOU ALAIN M Titulaire Midi-Pyrénées AUTHAMAYOU MARC M Titulaire Midi-Pyrénées DEPIESSE FREDERIC M Titulaire Midi-Pyrénées MILOCHEVITCH CHRISTIANE F Titulaire Réunion HUBERT GILLES M Titulaire Réunion PRIANON JEAN-CLAUDE M Titulaire Réunion LEGROS VERONIQUE F Titulaire Rhône-Alpes CORGIER ROLAND M Titulaire Rhône-Alpes BAGRIOT JEAN-PIERRE M Titulaire Rhône-Alpes FERRARI MARCEL M Titulaire Rhône-Alpes CABIREAU PIERRE M Titulaire Rhône-Alpes LAFONT MICHEL M Titulaire Rhône-Alpes FERRARI CHANTAL F Titulaire Rhône-Alpes LEGAT JANINE F Titulaire Rhône-Alpes PFAENDER BEATRICE F Titulaire Rhône-Alpes CABIREAU LOUISETTE F Titulaire Rhône-Alpes BEHM JEAN-JACQUES M Titulaire Rhône-Alpes JOSIEN DANIEL M Titulaire Rhône-Alpes BELLEVEGUE LOUIS M Titulaire Rhône-Alpes DOUMENG NICOLAS M Titulaire Rhône-Alpes MOREL MICHEL M Titulaire Rhône-Alpes REVOL JEAN-MARC M Titulaire Rhône-Alpes ROSILLO GILBERT M Titulaire

5 OUVERTURE DE L ASSEMBLEE GENERALE PAR LE PRESIDENT DE LA FFA Le Président AMSALEM souhaite la bienvenue à l ensemble des personnes présentes, Délégués de Clubs, Présidents de Ligues, membres du Comité Directeur, invités et salue tout particulièrement les représentants venus d Outre-mer dont Marie-José PEREC, nouvelle Présidente de la Ligue de Guadeloupe. Le Président demande à l Assemblée d observer un moment de recueillement en la mémoire des amis de la famille de l Athlétisme, ou leurs proches, disparus durant l année Ils nous ont quittés : - Arnaud ANDRICH, athlète du Quimper Athlétisme - Albert CHEVALLIER, co-fondateur de l EA RIVES et officiel de la Ligue du Rhône-Alpes - Jean-Claude DACH, à l âge de 55 ans, suite à une longue maladie. Ancien président du SCHA, athlète, dirigeant, juge et entraîneur, il fut très impliqué au sein de l Athlétisme bas-normand. - Edouard ESKENAZI, 64 ans, nous a quitté le 7 juin dernier. Connu de tous, reconnu jusqu au niveau international pour ses compétences, Edouard laisse un vide dans le milieu de l Athlétisme tant étaient nombreuses ses missions et fonctions de dirigeant et d officiel au fil des années. - André FINDELI, 89 ans, membre du Comité Directeur de la Ligue d Alsace, membre de la Commission Nationale des Vétérans et Secrétaire de l EVAA de 1990 à Sa carrière sportive à l AS RIBEAUVILLE fut longue pour se terminer par plusieurs titres et médailles dans les Championnats mondiaux et européens vétérans, plusieurs records de France vétérans, dont 5 toujours en cours. - Pierre HAGELSTEIN, officiel fédéral, entraîneur et Président pendant de longues années de la section d Athlétisme du Racing Club de Strasbourg, est décédé le 10 mai André JIDOUARD, dirigeant du Club d Argentan (Basse-Normandie) - Raymond KIRSTETTER, le 2 juillet 2012, à l âge de 93 ans : premier CTS d Alsace, athlète international avec 6 sélections en Equipe de France, Champion de France du disque en Germain LERASLE, dans sa 86 e année. Enseignant et responsable régional UFOLEP, il fut le créateur de l Amicale Laïque de La Chapelle puis de la section d athlétisme de l AL La Chapelle en Il fut Vice-président de la Ligue du Centre mais aussi découvreur de jeunes talents, juge-arbitre fédéral, classeur national. - Jacqueline MAZEAS, doyenne des médaillées olympiques françaises, est décédée le 9 juillet, dans sa 92 e année. Championne de France en 1944, elle était médaillée de bronze en 1948 (40,47m au disque) lors des Jeux Olympiques de Londres. - Jean LE ROUX, du Club Athlétique de Landivisiau et membre fondateur du Léon Trégor Athlétisme - Philippe PINCHON, Chef chronométreur fédéral, starter régional, licencié au CS CLICHY. - Maurice STEMPFEL, 84 ans, Président du Club AS Remiremont Hautes Vosges, ancien président du Comité des Vosges, ancien vice-président de la Ligue de Lorraine, ancien vice-président du CROSL 88. Ils ont perdu un des leurs : - Wilfrid BOULINEAU, cadre technique de la Haute-Normandie, son frère et son père - Danièle DEBAYE, salariée au siège fédéral, sa mère - Michel et Serge DEVAUX, Ligue de Haute-Normandie, leur sœur - Patricia DOILIN, salariée au siège fédéral, son père - Philippe DUPONT, de la Direction Technique Nationale, sa mère - Jean-Pierre FOURNERY, membre du Bureau Fédéral et Président de la Ligue des Pays de la Loire, sa sœur, Mme Josette GARREAU née Marie-Berthe FOURNERY - Annie LAURENT, membre du Comité Directeur FFA, son mari, Yves, le 7 juillet Michel MARLE, Vice-président Délégué de la FFA, sa mère âgée de 101 ans, le 15 novembre Hervé RACT-MADOUX, consultant financier au siège fédéral, sa mère RAPPORT DE LA COMMISSION DE VERIFICATION DES POUVOIRS Michel DEVAUX, Président de la Commission des Statuts et Règlements, fait lecture de son rapport : Décompte des voix, situation à 9 h 45 : voix représentées par 195 Délégués de Clubs Pour un total possible de voix que détiennent 200 délégués. Le quorum est atteint et l Assemblée Générale peut délibérer valablement La majorité absolue est de voix. La Commission de vérification des pouvoirs était composée de : Michel DEVAUX, Raymond HUNEAU, Annie LAURENT, Jean- Michel MAILLARD, Jack ROULET, Doris SPIRA, Yves WERQUIN et les membres du service juridique de la FFA. Michel DEVAUX informe qu une actualisation de ces données sera faite avant les votes, les 5 délégués manquants pouvant encore arriver au cours de la matinée. En attendant, il souhaite de bons travaux pour la présente Assemblée Générale. 5

6 APPROBATION DU PV DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 29 AVRIL 2012 Le Président Bernard AMSALEM propose au vote l approbation du PV de l Assemblée Générale du 29 avril 2012 qui s était déroulée à SAINT-JEAN-DE-MONTS (85). Aucune remarque n est formulée et l Assemblée approuve le PV à l unanimité Le Président Bernard AMSALEM remercie la Secrétaire Générale, Doris SPIRA, pour l important travail de rédaction. ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA FEDERATION FRANCAISE D ATHLETISME Le Président, comme il est de coutume en ouverture d une Assemblée Générale élective, propose un bilan de l olympiade écoulée à travers 18 indicateurs. Ces derniers ont été déterminés pour valider l évolution de la Fédération et sa bonne santé actuelle. Ces mêmes indicateurs sont souvent utilisés par le Ministère des Sports, par les observateurs du sport ou encore par des entreprises spécialisées dans les études sur les fédérations et le sport français en général. Le Président tient avant tout à remercier Ghani YALOUZ. Lors de sa nomination, au début de l olympiade, de nombreuses personnes ont été surprises par ce choix d un Directeur Technique National non issu du milieu de l Athlétisme. Ce fut une première et, à l évocation du bilan qui va suivre, il est aisé de constater que la connaissance préalable de l Athlétisme n était pas un critère indispensable. Par contre, le Président AMSALEM reconnaît la nécessaire expérience dans le domaine du sport, et du sport de Haut-niveau en particulier, qualité que possède Ghani YALOUZ de par son passé d athlète puis de DTN de la Fédération Française de Lutte. De plus, il maîtrise les méthodes de management de personnes et a su s entourer d une équipe qui l accompagne notamment sur le plan technique. Grâce à ses qualités personnelles, d empathie, son sens de la communication, Ghani YALOUZ a su manager à la fois son équipe mais également l ensemble des athlètes des Equipes de France, dans une qualité de dialogue exceptionnelle. Cette sérénité retrouvée entre tous les acteurs a permis d excellents résultats et des performances améliorées. 1. Le nombre de licenciés Au cours de cette olympiade, l augmentation du nombre de licenciés est supérieure à 30% (30,5% très exactement). C est un chiffre record et il faut remonter aux années 60 pour retrouver des taux de croissance aussi importants. Il y a lieu de souligner également que toutes les catégories d âges ont progressé durant cette saison. Ces excellents chiffres témoignent de l engouement pour l Athlétisme, et notamment chez les plus jeunes, grâce au travail remarquable des Clubs qui ont su accueillir et encadrer ce flux de nouveaux adhérents. C est aussi le résultat de la médiatisation et de l augmentation de la visibilité de l athlétisme ces dernières années. Une étude plus poussée permet de constater une fidélisation très forte des catégories des plus jeunes, grâce notamment aux dispositifs fédéraux mis en place, comme le Kids Athlétics, et grâce au travail fourni par la DTN afin de rendre plus ludique l athlétisme pour les jeunes. De même, la dynamique qui s est installée dans le monde du Hors stade porte aujourd hui ses fruits. Bien que la saison ait débuté depuis seulement deux mois et demi, la Fédération a déjà renouvelé plus de 90% de ses effectifs de la saison passée. Cette dynamique positive semble donc manifestement se renouveler pour la saison à venir. 2. Les podiums Le Président AMSALEM ne cite que les podiums des Equipes de France Seniors pour les compétitions sur piste. A cela, il faut bien sûr rajouter les podiums des Equipes de France Jeunes ainsi que des Equipes de France Hors Stade. Ainsi, la Fédération Française d Athlétisme totalise 63 podiums sur l olympiade (Championnats d Europe et du Monde salle et piste). Ces critères sont généralement repris par le Ministère dans le cadre de la négociation de la Convention d Objectifs. Certes, le Championnat d Europe 2012 à HELSINKI est une compétition supplémentaire par rapport aux autres années, cependant sans ces 14 podiums, le nombre de podiums est tout de même de 49, chiffre largement supérieur aux olympiades précédentes (27 podiums pour l olympiade , 25 pour l olympiade ). Les résultats sont donc en très net progrès avec un déclencheur que furent les Championnats d Europe à BARCELONE en Les résultats de l Equipe de France y ont été exceptionnels. Bien sûr, il faut se réjouir de la superbe médaille d or olympique de Renaud LAVILLENIE aux Jeux de Londres, celle d argent de Mahieddine MEKHISSI, et à l image de ces deux champions, c est toute l Equipe de France qui avait un comportement exemplaire. Les résultats sont le fruit du travail du DTN et son équipe, les entraîneurs, qu ils soient nationaux ou de Clubs. Pas moins de 42 entraîneurs personnels étaient présents à Londres et de nombreuses fédérations regardent la FFA avec envie. Cette réussite prouve également le travail efficace de la Commission de sélection et la pertinence du système mis en place. 3. La vie fédérale La Fédération Française d Athlétisme est une association, avec ses caractéristiques et ses liens particuliers avec l Etat et le Ministère des Sports du fait de l application du Code du Sport qui fixe un certain nombre de règles aux fédérations. La FFA fonctionne avec un Comité Directeur de 37 membres et, de toutes les fédérations olympiques, c est celle qui en compte le plus. Ce Comité Directeur se réunit régulièrement et les Présidents de Ligues, non élus dans cette instance, y sont 6

7 associés ainsi que les Présidents de Commissions. Tous ces dirigeants peuvent participer très largement aux débats même si les votes ne concernent ensuite que les seuls 37 membres élus. La FFA est exemplaire en termes de démocratie participative et peut être fière de son fonctionnement. Ce sont près d un millier d acteurs qui participent, d une manière ou d une autre, à la vie fédérale : - un Comité Directeur élargi, - 18 Commissions nationales qui couvrent toutes les activités de l Athlétisme, et qui comptent en moyenne 12 personnes par Commission, - des groupes de travail permanents ou temporaires, Clubs représentés lors des Assises des Clubs, - les Assises des structures déconcentrées, - les colloques sur la lutte antidopage et les colloques Jeunes organisés dans chaque région. 4. Les partenariats La recherche de ressources est indispensable pour le bon fonctionnement de la Fédération. Malgré la crise économique, le partenariat privé est en hausse de 37 % durant l olympiade. Ce constat est remarquable et il est lié au bon comportement de l Equipe de France, que les partenaires observent, tout comme la visibilité accrue de l Athlétisme avec des images fortes qui attirent. Au niveau des partenariats publics, il existe aujourd hui une quinzaine de conventions avec des Collectivités territoriales, que ce soient des Conseils Régionaux, Généraux ou des Communes. L enveloppe globale connaît une hausse de 18 % durant l olympiade grâce notamment à la qualité des dossiers présentés par le service marketing. C est aussi le fruit du développement d un réseau autour de l Athlétisme. A ce jour, 95 % des contrats ont fait l objet d un renouvellement pour les 4 prochaines années. C est le cas tout particulièrement pour les contrats avec AREVA, CANAL+ La Fédération Française d Athlétisme va changer d équipementier, après 41 années de collaboration avec la Société ADIDAS. Ainsi, ASICS sera le nouveau partenaire de la Fédération à compter du 1 er janvier La conjoncture économique a fait que la proposition d ASICS répondait davantage et de manière plus complète au cahier des charges fixé par la Fédération. Ce changement ne s est pas effectué sans certains remous, notamment pour les athlètes sous contrat avec ADIDAS. 5. L Etat Les Fédérations olympiques sont sous tutelle du Ministère des Sports, comme le précise la Loi. Les relations sont quotidiennes et importantes et mobilisent les services fédéraux, que ce soit au sein de la Direction Technique Nationale ou d autres services comme le service financier, très sollicité. La négociation de la Convention d objectifs a lieu chaque année. Durant l olympiade, l Etat a diminué les moyens alloués aux fédérations (de 91 à 80 millions d, soit une baisse de l ordre de 10 %). Dans ce contexte, la FFA n a connu qu une baisse de 1 % car les choix dans la politique de développement ont été salués, notamment dans le domaine du sport-santé. En effet, la FFA est la seule fédération olympique à avoir une démarche structurée et structurante dans ce domaine. Par ailleurs, les résultats sportifs probants et le rayonnement de l Athlétisme français sur le plan international sont autant de sujets de satisfaction pour le Ministère des Sports. Tous ces domaines font partie des grandes orientations données par le Ministère chaque année à l occasion de la négociation de la Convention d Objectifs. Il est important de noter que la RGPP a fait perdre 15 postes de cadres techniques à la Fédération, passant de 110 à 95, et, avec la DTN, il a fallu éviter les conséquences difficultés pour certaines Ligues. A ce jour, il reste encore 2 à 3 dossiers sensibles, notamment dans la Ligue de Bretagne, qui devraient être résolus dans le courant de 2013 grâce à une écoute attentive de la part des services du Ministère des Sports. 6. La visibilité, l attractivité La visibilité et l attractivité ont atteint un niveau jamais atteint pour l athlétisme français. Les heures de diffusion de l athlétisme en 2012 ont représenté près de 72 heures, toutes chaînes confondues. Les pics d audience historiques remontent néanmoins à 2010 lors des Championnats d Europe à Barcelone (plus de 6 millions de téléspectateurs). Des sondages réguliers sont réalisés (étude de la Société KANTAR SPORT) : 62% des français ont une image positive de l athlétisme et 38% suivent l athlétisme avec intérêt. La Revue fédérale est d une excellente qualité, aujourd hui vendue également en kiosque. Cette qualité est notamment le résultat d un travail remarquable de Florian GAUDIN-WINER, journaliste de la Fédération et coureur de 800m. Il anime d excellente manière l équipe participant à l élaboration de cette revue. Le site internet de la Fédération est, lui aussi, très consulté et ce succès nous oblige très régulièrement à réinvestir afin de donner plus de capacité et éviter certains dysfonctionnements. De toutes les fédérations, c est le site le plus consulté, grâce à la qualité des informations, grâce au travail remarquable des services de la Fédération et grâce aux utilisateurs. Le site est un excellent vecteur de liens entre les membres de la famille de l athlétisme. 7. Les évènements La Fédération Française d Athlétisme a organisé de très nombreuses compétitions, tant sur le plan national que sur le plan international durant cette olympiade. Certains évènements sont réguliers, comme le Meeting AREVA qui se déroule chaque année au Stade de France. A partir du 1 er janvier, le Meeting sera d ailleurs intégré à la FFA, un atout supplémentaire car il reste une formidable vitrine pour l Athlétisme français. 7

8 Il y a bien évidemment le Circuit PRO ATHLE TOUR qui a gagné en qualité ces dernières années. Les meetings qui composent le circuit figurent tous parmi les 50 premiers meetings mondiaux dans le classement international (plus de 600 meetings classés). Les clubs organisateurs font un travail d excellente qualité qui permet d offrir aux athlètes français des confrontations intéressantes avec les meilleurs athlètes mondiaux. N oublions pas le DécaNation, formule nouvelle d un match par équipes. Presque tous les matchs par équipes ont disparu à l exception du célèbre match nordique entre les pays du nord de l Europe. Le DécaNation, après des débuts difficiles où la Fédération a dû subir les foudres des meetings internationaux à cause de l étroitesse du calendrier international, a désormais trouvé toute sa place et, à ce jour, il est devenu incontournable. La dernière édition, organisée à ALBI, a été un immense succès. Le public a répondu présent, l ambiance était au rendez-vous et les athlètes étaient heureux lors de ce rendez-vous qui constituait pour eux une tournée d après Jeux Olympiques. Cet événement a encore un bel avenir. En même temps, la Fédération organise chaque année une quarantaine de Championnats de France. Pour les plus importants d entre eux, la demande est forte de la part d organisateurs potentiels et une planification sur plusieurs années est possible afin de satisfaire chaque candidature reçue. La FFA a également organisé également des Championnats internationaux durant cette olympiade : - la Coupe d Europe des Lancers à ARLES - la Coupe d Europe du m à MARSEILLE - la Coupe d Europe de Marche à METZ, grand succès dans la ville, - les Championnats du Monde des 24 Heures à BRIVE-LA-GAILLARDE, - des matchs pour les jeunes - et deux évènements majeurs avec les Championnats du Monde Cadets à LILLE, très importante opération, réussie grâce à l implication des jurys de la Ligue du Nord Pas de Calais et les nombreux bénévoles mobilisés pour gérer les déplacements et l accueil des délégations. L autre événement majeur fut les Championnats d Europe Indoor à PARIS-BERCY, une grande satisfaction pour la FFA et une réussite populaire à guichets fermés. Le Palais Omnisports s est avéré trop petit mais l ambiance était festive et exceptionnelle tout comme les résultats de nos athlètes (12 médailles, un record). 8. Les équipements L intérêt fort manifesté pour l Athlétisme se traduit à travers les demandes des collectivités territoriales et leurs décideurs pour la construction ou la rénovation d équipements. Près de 80 stades ont ainsi été rénovés ou construits au cours de cette olympiade. Ce constat est étonnant voire contradictoire avec celui observé dans d autres sports, à l exception des piscines qui bénéficient de contraintes particulières liées aux mises aux normes obligatoires. Cet engouement pour l Athlétisme fait qu à ce jour, il arrive que certains maires contactent la FFA pour demander des conseils dans le but de construire un stade d athlétisme même si la commune ne compte pas de club d athlétisme. Plusieurs stades couverts ont été réalisés, d autres sont en cours de travaux comme celui de NANTES. La nouvelle Halle de LYON a été inaugurée la semaine dernière et les athlètes du Rhône-Alpes se trouvent dotés d un outil de qualité pour la compétition et les séances d entraînement dans d excellentes conditions durant la période hivernale notamment. Des négociations sont en cours pour la construction d un stade couvert à TOULOUSE (piste d athlétisme et vélodrome), un projet est à l étude à STRASBOURG, un autre à SENART et à MIRAMAS, ce dernier étant prévu pour pouvoir accueillir 4000 places et donc des Championnats de France. En 2016, la métropole pourra comptabiliser 23 ou 24 équipements couverts pour l Athlétisme, certes à la répartition non homogène sur le territoire mais meilleure qu actuellement. 9. Les jeunes Les jeunes représentent la culture de l Athlétisme qu il nous appartient de transmettre car elle s acquiert lorsque l on est un enfant. Aussi, le travail effectué par la Direction Technique Nationale, sous le contrôle de Jean-Paul BOURDON, Gérard CAMBRELING pour ne citer qu eux, consiste à rendre l Athlétisme ludique et attractif. Durant de nombreuses années (presque 30 ans), les effectifs chez les jeunes ont connu une baisse et, à présent, cette tendance est inversée. De nouveaux outils pédagogiques ont été mis à disposition des Clubs pour attirer et fidéliser les jeunes licenciés. La FFA est de plus régulièrement sollicitée par d autres fédérations, très intéressées par cet exemple de réussite et demandeurs de ces outils. Au niveau de l Education Nationale, Marie-Claire BRUCK mène un combat régulier pour maintenir un réseau de professeurs d éducation physique et sportive et, avec eux, des sections sportives spécifiques pour l athlétisme. Même si l Education Nationale semble se désengager fortement par rapport à notre sport, la mobilisation est encore réelle comme on a pu le constater lors de l Université d Eté organisée par la Fédération. En 2012, de nombreux Inspecteurs pédagogiques régionaux se sont retrouvés pour soutenir et accompagner les idées émises et les pratiques. De plus, une convention est signée entre la FFA et l Education Nationale. Ce travail autour des jeunes doit se poursuivre bien évidemment car, à observer des enfants qui ont été bien fidélisés à la pratique, on voit que les performances n en sont que meilleures. Ces enfants ont acquis la culture de l athlétisme, ils ont acquis les gestes fondamentaux pour telle ou telle discipline et dès lors, pour l entraîneur, il sera plus facile de faire évoluer cette gestuelle et de l amener vers la performance. Le Président AMSALEM recommande vivement la lecture du compte-rendu de la Commission nationale de Jeunes, réalisé sous la houlette de Christian PREVOST. 8

9 10. La labellisation des Clubs La démarche de labellisation, pilotée par Gilbert MARCY et l équipe de la Commission du Développement et des Clubs, est simplifiée et plus fiable. Le lancement de la campagne a été une réussite et, à ce jour, 443 Clubs ont obtenu un label national. Ce chiffre est bon et l objectif est d inciter encore davantage de clubs à entrer dans la démarche pour valoriser leur activité, la qualité de leur accueil et l ensemble de leurs actions. 11. La stratégie du Hors-Stade Le phénomène du Hors-stade est né dans les années 70. Il a pris rapidement beaucoup d ampleur mais, à l époque, les dirigeants de la Fédération ont jugé qu il ne s agissait pas d athlétisme. Ce n est que sous la menace de création d une fédération nationale des courses Hors-stade par les organisateurs que la FFA a réagi et s est vu confier la délégation par le Ministère des Sports. Aujourd hui le contact avec les organisateurs a été accentué, une plate-forme existe pour les coureurs dans une démarche de valorisation de l apport fédéral (plans d entraînement par exemple) aux licenciés et aux non-licenciés. Plus récemment, la FFA a créé le Trail Tour National (TTN). De 50 organisations de trails il y a encore 5 ans, on peut en dénombrer près de 2500 à ce jour. La FFA est très impliquée dans cette discipline avec des relations très étroites avec les organisateurs, dans un intérêt commun pour la pratique. Des initiatives locales sont impulsées, comme des créations de parcours de trail permanents. Le développement de cette discipline est important, tout comme les résultats des athlètes français. Ainsi, lors des derniers Championnats du monde en Irlande (dans le Connemara), l Equipe de France est revenue avec 4 médailles d or (or en individuel hommes et femmes et classement par équipes hommes et femmes). Pour cette discipline d avenir, la FFA a pleinement rempli son rôle de service public, c est-à-dire l accès au plus grand nombre et des résultats brillants en termes de performance. Toutefois, quelques sujets de préoccupations subsistent, et notamment le Décret Hors-stade. Suite à une directive européenne sur les services, les organisations sur la voie publique sont assimilées à des activités commerciales et, de ce fait, les prérogatives fédérales sont remises en cause. La FFA a alerté l ensemble des acteurs des risques liés à l évolution de ce décret, en particulier pour l élaboration du calendrier, son harmonisation et la délivrance des autorisations. Pour l instant, les trois fédérations qui mènent le combat ensemble Fédérations d Athlétisme, de Triathlon et de Cyclisme n ont pas obtenu gain de cause compte tenu d un lobbying actif des sociétés commerciales qui exploitent les manifestations Horsstade. 12. La pratique du sport santé-loisir Cette pratique prise en considération par la Fédération depuis quelques années connaît aujourd hui un franc succès. Des études vont en effet dans ce sens en démontrant que les problèmes de santé auxquels la société est confrontée peuvent être atténués par la pratique d une activité physique encadrée. Un effort de formation sans précédent a été réalisé pour constituer un corps de Coachs Athlé Santé, des animateurs de marche nordique, avec une reconnaissance forte du Ministère de la Santé et du Ministère des Sports ainsi que des instances européennes. Cet investissement a permis d augmenter le nombre de licenciés dans les Clubs de la Fédération. Des actions de promotion ont également été mises en place sur le territoire. Certaines Ligues sont en pointe dans ce domaine (Rhône-Alpes, Provence, Champagne, Nord pas de Calais), elles ont compris que l Athlé Santé Loisir est un axe de développement intéressant et prometteur. De plus, malgré les craintes affichées il y a quelques années, il n existe pas d antinomie entre l Athlé Santé Loisir et l athlétisme de performance. 13. La lutte antidopage La Fédération a toujours été à la pointe du combat dans ce domaine. Des colloques antidopage ont été organisés sur l ensemble du territoire, pilotés par Michel MARLE. La lutte antidopage est extrêmement difficile et sérieuse car l éthique du sport est en jeu, ses valeurs véhiculées mais aussi la santé des athlètes. Malgré les campagnes de prévention, nous connaîtrons toujours des athlètes qui chercheront à tricher en prenant des produits interdits. La FFA est l une des fédérations qui sanctionne le plus durement les athlètes convaincus de dopage, avec un exemple récent d une suspension de 10 ans prononcée par l Organe disciplinaire de lutte antidopage. La FFA travaille en étroite collaboration avec l AFLD, les services spécialisés de la gendarmerie et de police ainsi qu avec ceux de la justice. Cet engagement dans la lutte a permis à la FFA d être lauréate d un appel à projet lancé par le Ministère des Sports sur la prévention du dopage. 14. L accompagnement de tous les Clubs La FFA est avant tout une Fédération de Clubs. C est pour eux que toutes les initiatives sont prises, que les réformes sont discutées, adoptées. Depuis 4 ans, les Clubs sont dans une démarche accélérée de structuration, notamment dans la professionnalisation, la gestion administrative, l encadrement, la direction sportive. Une nouvelle approche des territoires se met en place, comme des regroupements de Clubs dans les grandes agglomérations qui donnent une force et une crédibilité vis-à-vis des collectivités. A ce jour, la FFA compte déjà 20 clubs de plus de 1000 licenciés, contre aucun il y a encore quatre ans, et près de 60 Clubs de 500 à 1000 licenciés. D autres actions ont vu le jour : - l organisation décentralisée des Assises des Clubs, avec la présence de plus de 250 Clubs, - l initiation d une formation d agent de développement, - la simplification de la labellisation, - le soutien aux Clubs dans leur démarche de demande d équipements sportifs, notamment à travers le CNDS, 9

10 - l accompagnement des Clubs par la formation, - la délivrance de plus de diplômes en 4 ans pour les acteurs de l Athlétisme français. Ce chiffre est considérable et démontre le travail formidable mené par les formateurs dans ce domaine. 15. Une fédération à l écoute de ses organes déconcentrés Cette mission incombait à la Secrétaire Générale, Doris SPIRA, et l on peut noter surtout la mise en place d outils d aide à la gestion administrative et un renforcement de la qualité du système d informations, le SI-FFA. La Fédération a également organisé les Assises des Comités et des Ligues. Par ailleurs, les premiers contrats de progrès ont été mis en place avec des Comités départementaux, dans une démarche volontariste et 8 sont finalisés à ce jour. 16. La modernisation avancée de la gestion financière fédérale Christian ROGGEMANS avait la responsabilité de ce projet. La grande majorité des dépenses 67 % - est orientée vers l action sportive. Le partenariat, public et privé, a été développé et les ressources propres de la Fédération ont augmenté elles aussi grâce à l augmentation du nombre de licenciés. La gestion financière est saine et ce constat a été reconnu par la Cour des Comptes lors d un contrôle récent. La masse salariale est maîtrisée, autour de 22 % du budget, dans la moyenne des autres fédérations olympiques. 17. Le management solidaire des équipes fédérales Le consensus technique et politique entre le Directeur Technique National, le Président et leurs équipes respectives est nouveau et permet un dialogue efficace, complété par la rénovation d un travail d équipe au sein de la DTN et une solidarité entre les managers de spécialités. 18. La stratégie internationale C est une directive forte du Ministère des Sports. La France compte désormais un Vice-président à l AEA avec l élection de Jean GRACIA, et un membre au Conseil de l IAAF avec Bernard AMSALEM. De plus, la représentation de la France au sein des commissions de l IAAF a été accrue. La stratégie internationale porte ses fruits. Dans le cadre du Plan Antilles-Guyane, la FFA a mené des actions communes avec les pays voisins (Cuba, Jamaïque, Trinidad et Tobago) et des conventions ont pu être signées. L Association Francophone d Athlétisme a vu le jour, réunissant tous les pays francophones. L Union Méditerranéenne d Athlétisme a été créée et un championnat méditerranéen est prévu en Le Président AMSALEM rappelle avec satisfaction que la quasi-totalité des actions prévues en début de mandat a été réalisée. Par ailleurs, son agenda durant les 4 dernières années prouve sa grande disponibilité pour tous les acteurs de l Athlétisme Français depuis 4 ans, avec 4 à 5 déplacements par mois pour aller voir un Club, un Maire, un Président de Conseil Général ou Régional, selon les demandes, les opportunités ou les initiatives. L effort de formation a été considérable, la vie associative est riche, les débats sont intenses, nerveux quelquefois mais toujours passionnés. Le Président remercie l ensemble des Délégués, des Présidents de Ligues, de Comités départementaux car le bilan flatteur présenté n aurait pas été possible sans leur concours. Tous les acteurs de l Athlétisme peuvent le partager, le revendiquer. INTERVENTION DU DIRECTEUR TECHNIQUE NATIONAL - GHANI YALOUZ Le Directeur Technique National se dit particulièrement ému d intervenir devant cette assemblée composée d élus, de bénévoles, de cadres techniques, mais surtout et avant tout de véritables passionnés d athlétisme. Il lui semble difficile de résumer ces 1365 jours (3 années et demie) de projet partagé. Le DTN participe au consensus technique et politique au sein de la FFA. Le binôme fonctionne bien et il permet aujourd hui, sans aucun doute, d afficher un bilan flatteur que tous peuvent revendiquer et en être fiers. Les relations sont facilitées entre tous les acteurs sans oublier les athlètes qui procurent tant d émotion et l ensemble des salariés du siège fédéral qui savent répondre présents à chaque instant. Le premier objectif fixé avec le Président consistait à obtenir le meilleur résultat sportif sur la scène internationale. Pour y parvenir, plusieurs actions : - mise en place d un contrat de confiance entre la Fédération et l Etat, grâce à de nombreuses réunions ministérielles au cours desquelles le DTN et son équipe ont pu défendre l Athlétisme, - restructuration de la DTN en intégrant la notion de manager, - décloisonnement des spécialités afin de rassembler tous les acteurs dans un objectif partagé. Un second objectif était de créer un véritable esprit d équipe : - écoute renforcée et attentive des membres de l Equipe de France, dans leur environnement, - mise en place d Ambassadeurs de l Athlétisme : Annette SERGENT, Jean GALFIONE et Marie-Josée PEREC pour donner une dimension supérieure aux actions entreprises et conserver le lien avec ses champions. Le DTN rappelle une citation qu il affectionne particulièrement «Les hommes d avenir son ceux qui ont un profond respect du passé» - amélioration du suivi des athlètes en étroite collaboration avec le staff médical. L athlétisme est un sport très traumatisant et le DTN remercie le Docteur Jean-Michel SERRA et toute son équipe pour l ensemble du travail effectué 10

11 - valorisation des Championnats de France Elite pour en faire un évènement majeur tout en combattant cette culture de l évitement qui a choqué le DTN à son arrivée. Il est important de permettre à un jeune de participer aux côtés des champions, dans une confrontation saine, attractive pour le public et les partenaires. Le Directeur Technique National a souhaité renforcer le statut des athlètes et les amener vers la professionnalisation pour donner un sens à leur quotidien. La Ligue Nationale d Athlétisme contribue à cette action et le DTN en profite pour remercier Bruno MARIE-ROSE pour son engagement et Cécile VEYRIER qui travaille à ses côtés. Le DTN, dans sa stratégie de conquête, a insisté sur l envie d aller de l avant avec la volonté de croire en soi. La sérénité est l une des clés de la réussite, que ce soit pour l athlète ou son entourage. L humain doit être au cœur des préoccupations : - valorisation de l encadrement en prenant en compte toutes les personnes qui contribuent à la performance, - prise en compte de la spécificité des athlètes et leur atypie, - inculquer les valeurs de partage, d humilité et de respect, - culture du dépassement avant la mise en place de culture de la victoire, - respect du maillot tricolore. Les parcours d excellences sportives ont permis d afficher clairement les objectifs sportifs par rapport au niveau international. La préoccupation principale du DTN a été d apporter la sérénité et un esprit conquérant. Le bilan est exceptionnel durant cette olympiade. La FFA est l une des rares fédérations à être présente sur l ensemble des compétitions internationales majeures et ces choix ont été couronnés de succès. Avec 11 finalistes aux Jeux Olympiques de LONDRES, l Equipe de France obtient son plus grand nombre d athlètes présents dans le top 8 depuis les Jeux de SEOUL en Au total 63 médailles ont été gagnées sur la piste durant cette olympiade. Ces 4 années ont vu des progrès très importants : - pour le Hors-stade, la France se maintient dans les grandes masses de l olympiade précédente. Cependant l augmentation du nombre des compétitions ne permet pas de comparer d une olympiade à l autre. - pour les jeunes, le nombre de médailles reste globalement le même avec le constat que ces médailles sont davantage glanées à l échelon mondial que lors les précédentes olympiades. C est donc un pari réussi. L objectif reste de préparer les jeunes aux confrontations mondiales et aux prochains Jeux Olympiques de RIO Pour conclure ce bilan des médailles, ce sont 156 médailles obtenues par nos athlètes au cours de l Olympiade , en additionnant la piste, la salle, le Hors stade et les jeunes. La pratique chez les jeunes est un projet cher à Jean-Paul BOURDON et plusieurs dispositifs dédiés ont été mis en place par la DTN, sans cloisonnement. De même, la DTN a tenu à mettre en place un plan Haut-niveau Jeunes Antilles-Guyane. Le DTN félicite Marie-Josée PEREC pour son élection à la présidence de la Ligue de Guadeloupe d Athlétisme et la remercie pour son rôle d Ambassadrice dans lequel elle s est fortement impliquée. La politique pour les jeunes bénéficie de la formation d entraîneurs dédiés, de l évolution de l opération 1000 minimes qui s appelle dorénavant Horizon 2000 et de la création d outils spécifiques. Le but recherché est d inculquer aux jeunes, et au plus tôt, les mêmes valeurs que celles développées au sein de l Equipe de France seniors, comme par exemple le fait de considérer la sélection en équipe de France comme une récompense ou une fin en soi. Ainsi les résultats sportifs avec les cadets ont été très bons, 2 titres mondiaux, ce n est pas négligeable. La force de l Athlétisme c est aussi le mimétisme, celui des jeunes qui veulent ressembler à Leslie DJOHNE, Antoinette NANA-DJIMOU et bien d autres. L athlétisme français peut regarder Rio 2016 avec ambition car il possède un vivier prometteur. La formation fait partie intégrante des prérogatives de la DTN et du projet fédéral. Face à l évolution du profil des pratiquants et à l émergence des nouvelles attentes sportives, il était devenu crucial pour la Fédération de se mettre en ordre de bataille. Une équipe fédérale experte a été formée dans ce sens afin de suivre les athlètes tout au long de leur carrière, avec le double projet en ligne de mire pour préparer leur reconversion. La préoccupation initiale est bien évidemment de former des champions mais aussi de construire des vrais citoyens avec l opportunité de servir leur sport pour lequel ils ont tant donné. Les défis qui restent à relever sont importants, avec une remise en question quotidienne nécessaire. L un de ces défis concerne le marathon car trois abandons lors des Jeux Olympiques sont intolérables. D autres concernent les lancers, le demi-fond, le hors-stade et surtout développer les disciplines féminines pour qu elles puissent trouver toute leur place dans le dispositif du haut-niveau. Le DTN a entamé depuis plus d un mois des rencontres avec les Ligues afin d échanger avec les acteurs de terrain. Pour l olympiade qui débute, la Direction Technique Nationale va mener les travaux pour : - consolider la génération d HELSKINKI, - programmer la montée en puissance des jeunes pousses avec les différents dispositifs d accompagnement, - conforter la trajectoire des olympiens de Londres jusqu aux prochains Jeux Olympiques, - et surtout maintenir la détection et le développement des potentiels de demain pour les Jeux de Pour conclure, le DTN Ghani YALOUZ exprime sa certitude pour l Athlétisme français qui sera capable de relever le défi de l excellence durant cette olympiade qui débute, avec l union sacrée de la famille de l athlétisme maintenue pour plus de succès encore. Le bon sens de tous, ici présents, doit permettre de continuer cette belle aventure, tant humaine que sportive. Le DTN remercie le Président d avoir osé mener les réformes nécessaires car d autres fédérations le font aujourd hui. Il le remercie, ainsi que tous les élus, de lui avoir accordé sa confiance. Il tient à saluer également le travail extraordinaire de ses collaborateurs et les athlètes pour leurs preuves de soutien. 11

12 PAUSE DEJEUNER INTERVENTION DES CANDIDATS DECLARES A LA PRESIDENCE DE LA FFA Le Directeur Général, Jean GRACIA, informe l Assemblée des noms des candidats qui se sont proposés pour la présidence de la Fédération. Les candidats sont au nombre de 3 et chacun dispose de 15 minutes pour présenter son projet. Doris SPIRA est désignée pour effectuer le tirage au sort de l ordre de passage des candidats : 1. Daniel ARCUSET 2. Yves ORLIANGES 3. Bernard AMSALEM PRESENTATION DES MODALITES DE VOTE POUR LES ELECTIONS Jean GRACIA fait le point sur le nombre de votants : délégués présents - Total de voix (pour un total possible de voix que comptent les 200 Délégués). - Majorité absolue de voix. La Commission électorale est composée de : Jean BRUCK, Suzanne CATHIARD, Laurent EGHAZARIAN, Jean GRACIA et Anne- Sophie THEBAULT. Les principes du vote électronique sont expliqués et les Délégués sont invités à tester leur boîtier afin de s assurer de la bonne compréhension et du bon fonctionnement du dispositif de vote. ELECTION DES MEMBRES DU COMITE DIRECTEUR (1 er TOUR) Le Comité Directeur est composé de 37 membres. Il devra compter obligatoirement et au minimum : 1 médecin 1 représentant du sport en entreprise 15 femmes Liste des candidats au Comité Directeur selon l ordre d arrivée des candidatures N NOM PRENOM Sexe N NOM PRENOM Sexe 1 SPIRA Doris F 44 PAUGAM Jean-Luc M 2 LEGAT Janine F 45 SEHIBI Samuel M 3 LAFONT Michel M 46 ESKENAZI Odile F 4 EXERDJOGLOU Jean-Pierre M 47 ALBERT Eric M 5 AMSALEM Bernard M 48 VIGNEAU François M 6 GUI Olivier M 49 HERTERT Pierre M 7 LANGLACE Chantal F 50 MARIE-ROSE Bruno M 8 BAROTEAUX Isabelle F 51 MACKIEWICZ Philippe M 9 MARLE Michel M 52 DIAGANA Odile F 10 ROGGEMANS Christian M 53 GOUGUET Alain M 11 MELET Michel M 54 FERRARI Marcel M 12 SLUYTER Philippe M 55 MASSOLO-HEUZE Régine F 13 PLEE Dominique M 56 SPIRA Alain M 14 MORINIERE Max M 57 WEISS Pierre M 15 DELACOUR Pierre M 58 GOUDIN Raphaël M 16 MARCY Gilbert M 59 ARCUSET Daniel M 17 LAURENT Annie F 60 TALARMIN Alain M 18 VOLLARD Luc M 61 SAILLANT Valérie F 19 FOURNERY Jean-Pierre M 62 MARTRES Alain M 20 HUBERT Gilles M 63 GOVAERE Lucile F 21 CONJUNGO Michael-Glenn M 64 JOSIEN Daniel M 22 POCHON Georges M 65 SECHEZ Chantal F 23 BELLICINI Jean-Marie M 66 GOZZOLI Charles M 24 GIRAUD André M 67 PREVOST Christian M 25 BRUCK Marie-Claire F 68 AUTHAMAYOU Marc M 26 COLLETTE Sylvain M 69 MEURISSE Geneviève F 12

13 27 FREMAUX Gérard M 70 DRIEU Frédéric M 28 ROZE Bénédicte F 71 DORGANS Jean-Pierre M 29 ARCUBY Catherine F 72 LECONTE Jérôme M 30 DESCOUX Richard M 73 ORLIANGES Yves M 31 TOURNIER-LASSERVE Anne F 74 PFAENDER Béatrice F 32 VAREECKE Didier M 75 LAMRANI Sandra F 33 ZUGER Patricia F 76 MILOCHEVITCH Christiane F 34 REGNAULD Jean-Claude M 77 BAUTRAU Christian M 35 COMORETTO René M 78 PONTON Benoit M 36 GODARD Jean-Jacques M 79 BUTTE Alain M 37 NORA-COLLARD Aline F 80 DILMI Ludovic M 38 RODRIGUEZ Amando M 81 BOURDON Jean-Paul M 39 RUEL Didier M 82 DOUMENG Nicolas M 40 PREVOST Martine F 83 LEROY Claude M 41 CARFANTAN Solange F 84 AUGER Alexis M 42 HUERTAS Michel M 85 CONGARD Yves M 43 CLIN Jacques M 86 ALABART Pascale F Premier tour du vote électronique Les délégués procèdent au 1 er tour du vote pour l élection des membres au Comité Directeur Pour être valable, le vote de chaque Délégué de Club ne peut contenir plus de 37 noms Sont élus au 1 e tour 1. HERTERT Pierre voix 12. ARCUSET Daniel voix 2. TOURNIER-LASSERVE Anne voix 13. TALARMIN Alain voix 3. BELLICINI Jean-Marie voix 14. ROZE Bénédicte voix 4. VIGNEAU François voix 15. SECHEZ Chantal voix 5. BAROTEAUX Isabelle voix 16. MELET Michel voix 6. LEGAT Janine voix 17. REGNAULD J-Claude voix 7. ROGGEMANS Christian voix 18. WEISS Pierre voix 8. ZUGER Patricia voix 19. AMSALEM Bernard voix 9. HUERTAS Michel voix 20. FERRARI Marcel voix 10. MARTRES Alain voix 21. PREVOST Martine voix 11. PREVOST Christian voix ELECTION DES MEMBRES DU COMITE DIRECTEUR (2 e TOUR) Liste des candidats qui ont choisi de se retirer à l issue du 1 er tour : ORLIANGES Yves GUI Olivier GOUDIN Raphaël EXERDJOGLOU Jean-Pierre RUEL Didier MACKIEWICZ Philippe DESCOUX Richard PAUGAM Jean-Luc AUGER Alexis BAUTRAU Christian CLIN Jacques RESULTAT COMPLET DES ELECTIONS NOM PRENOM VOTE 1 VOTE 2 RESULTAT HERTERT Pierre Elu TOURNIER-LASSERVE Anne Elue BELLICINI Jean-Marie Elu VIGNEAU François Elu BAROTEAUX Isabelle Elue LEGAT Janine Elue ROGGEMANS Christian Elu ZUGER Patricia Elue HUERTAS Michel Elu MARTRES Alain Elu PREVOST Christian Elu ARCUSET Daniel Elu TALARMIN Alain Elu ROZE Bénédicte Elue SECHEZ Chantal Elue MELET Michel Elu REGNAULD Jean-Claude Elu WEISS Pierre Elu AMSALEM Bernard Elu 13

14 FERRARI Marcel Elu PREVOST Martine Elue SPIRA Alain Elu GOUGUET Alain Elu DIAGANA Odile Elue BRUCK Marie-Claire Elue GIRAUD André Elu SAILLANT Valérie Elue SPIRA Doris Elue MORINIERE Max Elu VAREECKE Didier Elu LAMRANI Sandra Elue ALBERT Eric Elu FOURNERY Jean-Pierre Elu LAURENT Annie Elue JOSIEN Daniel Elu MEURISSE Geneviève Elue MASSOLO-HEUZE Régine Elue COMORETTO René POCHON Georges GODARD Jean-Jacques GOZZOLI Charles CARFANTAN Solange LAFONT Michel DOUMENG Nicolas MARLE Michel MARCY Gilbert DORGANS Jean-Pierre COLLETTE Sylvain LECONTE Jérôme PFAENDER Béatrice GOVAERE Lucile NORA-COLLARD Aline MARIE-ROSE Bruno ARCUBY Catherine LEROY Claude BOURDON Jean-Paul ORLIANGES Yves Retrait BUTTE Alain PLEE Dominique EXERDJOGLOU Jean-Pierre Retrait MILOCHEVITCH Christiane DELACOUR Pierre ESKENAZI Odile DESCOUX Richard Retrait BAUTRAU Christian Retrait GOUDIN Raphaël Retrait FREMAUX Gérard VOLLARD Luc ALABART Pascale LANGLACE Chantal CONJUNGO Michael-Glenn GUI Olivier Retrait DRIEU Frédéric RUEL Didier Retrait PAUGAM Jean-Luc Retrait RODRIGUEZ Amando HUBERT Gilles PONTON Benoit AUTHAMAYOU Marc CLIN Jacques Retrait MACKIEWICZ Philippe Retrait DILMI Ludovic CONGARD Yves AUGER Alexis Retrait SEHIBI Samuel SLUYTER Philippe

15 REUNION DU COMITE DIRECTEUR NOUVELLEMENT ELU L Assemblée Générale élective est interrompue, le temps pour les membres du Comité Directeur nouvellement élu de se réunir entre eux pour proposer le nom d un Président à l Assemblée Générale. ELECTION DU PRESIDENT PAR L ASSEMBLEE GENERALE Le Directeur Général, Jean GRACIA, donne la parole à Jean-Pierre FOURNERY, doyen d âge du Comité Directeur, pour que ce dernier communique à l Assemblée le choix du Comité Directeur. Celui-ci propose Bernard AMSALEM qui a recueilli 22 voix en sa faveur contre 15 à Daniel ARCUSET. Les Délégués procèdent au vote électronique. Résultat du vote Bernard AMSALEM est élu avec 51,04% des voix. CLOTURE DE L ASSEMBLEE GENERALE Le Président, Bernard AMSALEM, remercie l Assemblée pour sa réélection démocratique. Le score est certes très serré mais la majorité est atteinte. Pour lui, ce sera le quatrième mandat, sûrement le plus difficile car il faut tenir dans la durée. De plus, les insatisfaits existent car un Président ne peut dire «oui» à chaque fois. Le projet présenté est un projet qui va permettre à la Fédération de continuer à se développer au cours des quatre années à venir. Dans les tous prochains jours, et conformément aux statuts de la Fédération, le Président va constituer son Bureau. Le Comité Directeur aura ensuite la charge de mettre en place un certain nombre de commissions et d en désigner les Présidents. Le Président compte sur toutes et tous, qu ils aient voté pour ou contre lui car la Fédération doit continuer à se développer, à briller, à remporter des podiums internationaux. Son image doit être excellente sur tout le territoire. L étape de l élection est terminée, place aux actions concrètes. Le Président remercie toute l assemblée et souhaite un bon retour à chacun. L ordre du jour étant épuisé, la séance est levée. Bernard AMSALEM Président 15

FEDERATION FRANCAISE D ATHLETISME

FEDERATION FRANCAISE D ATHLETISME PROCES VERBAL ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE FEDERATION FRANCAISE D ATHLETISME SAMEDI 28 AVRIL 2012 CENTRE DES CONGRES ODYSSEA Saint-Jean-de-Monts (85 Pays de la Loire) Plénière : FORMATION Plénière : CSO

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE ATHLE SANTE LOISIRS Réunion N 1 du 15 MARS 2013. Siège de la Fédération Française d Athlétisme

COMMISSION NATIONALE ATHLE SANTE LOISIRS Réunion N 1 du 15 MARS 2013. Siège de la Fédération Française d Athlétisme COMMISSION NATIONALE ATHLE SANTE LOISIRS Réunion N 1 du 15 MARS 2013 Siège de la Fédération Française d Athlétisme Présidence : Martine PREVOST Présents : Philippe BOIDE, André GIRAUD, Frédéric DEPIESSE,

Plus en détail

COMITE DE PREVENTION DU DOPAGE CPD - PV DE LA RÉUNION N 1 19/02/2015 au siège de la FFA

COMITE DE PREVENTION DU DOPAGE CPD - PV DE LA RÉUNION N 1 19/02/2015 au siège de la FFA COMITE DE PREVENTION DU DOPAGE CPD - PV DE LA RÉUNION N 1 19/02/2015 au siège de la FFA Présidence Présents Excusés Michel MARLE Lucile GOVAERE, Michel HUERTAS, Joël JOLLIT, Christiane MILOCHEVITCH, Aline

Plus en détail

COMMISSION FORMATION REUNION N 4 18 SEPTEMBRE 2015 au siège de la FFA

COMMISSION FORMATION REUNION N 4 18 SEPTEMBRE 2015 au siège de la FFA COMMISSION FORMATION REUNION N 4 18 SEPTEMBRE 2015 au siège de la FFA Présidence Jean-Marie BELLICINI Présents Invitée Excusés Absent Catherine ARÇUBY, Lionel CACAULT, René COMORETTO (le matin), Jean-Jacques

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE DES COURSES HORS STADE PV DE LA RÉUNION N 1 31 JANVIER 2015 au siège de la FFA

COMMISSION NATIONALE DES COURSES HORS STADE PV DE LA RÉUNION N 1 31 JANVIER 2015 au siège de la FFA COMMISSION NATIONALE DES COURSES HORS STADE PV DE LA RÉUNION N 1 31 JANVIER 2015 au siège de la FFA Présidence Présents Excusés Invité Jean Jacques GODARD Jean Jacques CACHOU, Roland CORGIER, Jean Pierre

Plus en détail

Notre ambition, «400 000 licenciés aux côtés d une équipe de France performante à Rio»

Notre ambition, «400 000 licenciés aux côtés d une équipe de France performante à Rio» Fédération française d athlétisme PROJET FEDERAL 2013-2016 1 Notre ambition, «400 000 licenciés aux côtés d une équipe de France performante à Rio» Une olympiade historique Depuis plusieurs années, et

Plus en détail

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES 1- LA COMMISSION SPORTIVE Article 1.1 Rôle La Commission Sportive veille à la bonne mise en œuvre de la politique sportive du projet fédéral. A ce titre, elle est chargée

Plus en détail

LA FFA ET LA PRATIQUE DU TRAIL LES ASSISES INTERNATIONALES DU TRAIL 3 SEPTEMBRE 2012 COURMAYEUR

LA FFA ET LA PRATIQUE DU TRAIL LES ASSISES INTERNATIONALES DU TRAIL 3 SEPTEMBRE 2012 COURMAYEUR LES ASSISES INTERNATIONALES DU TRAIL 3 SEPTEMBRE 2012 COURMAYEUR «Courir, Marcher, Sauter, Lancer» sont les 4 verbes qui définissent clairement la pratique de l athlétisme dans nos clubs. Les 2 premiers

Plus en détail

RELEVE DE DECISIONS. Comité Directeur du 6 décembre 2014 à Paris au siège fédéral

RELEVE DE DECISIONS. Comité Directeur du 6 décembre 2014 à Paris au siège fédéral RELEVE DE DECISIONS Comité Directeur du 6 décembre 2014 à Paris au siège fédéral 1) Approbation du compte rendu de la réunion du Comité Directeur du 11 octobre 2014 à Paris. 2) DTN Approuvé à la majorité,

Plus en détail

Qu est ce que le programme Athlètes et carrières?

Qu est ce que le programme Athlètes et carrières? Qu est ce que le programme Athlètes et carrières? C est un programme de recrutement adapté aux athlètes ayant vécu une activité sportive à haut niveau, quelle que soit la discipline pratiquée et s intéressant

Plus en détail

Commission Statuts & Règlements Réunion N 6 du 11 septembre 2014 Siège de la Fédération Française d Athlétisme

Commission Statuts & Règlements Réunion N 6 du 11 septembre 2014 Siège de la Fédération Française d Athlétisme Commission Statuts & Règlements Réunion N 6 du 11 septembre 2014 Siège de la Fédération Française d Athlétisme Présidence : Jack ROULET Présents : Daniel ARCUSET, Gilles BATALIE, Eric BERENYI, Suzanne

Plus en détail

CENTRE NATIONAL POUR LE DEVELOPPEMENT DU SPORT - CNDS

CENTRE NATIONAL POUR LE DEVELOPPEMENT DU SPORT - CNDS CENTRE NATIONAL POUR LE DEVELOPPEMENT DU SPORT - CNDS octobre 2010 Le décret n 2006-248 du 2 mars 2006, intégré au code du sport, modifié par le décret n 2009-548 du 15 mai 2009, a créé le Centre National

Plus en détail

G U I D E DES LABELS HS

G U I D E DES LABELS HS LES LABELS COURSES SUR ROUTE 2016 SOMMAIRE 5 BONNES RAISONS POUR FAIRE UNE DEMANDE DE LABEL 3 LES ENGAGEMENTS 4 REFERENCES REGLEMENTAIRES 5 PRESENTATION FAMILLES COURSES HORS STADE 6 PRESENTATION LABELS

Plus en détail

PARCOURS D EXCELLENCE SPORTIVE FEDERATION FRANCAISE D ATHLETISME

PARCOURS D EXCELLENCE SPORTIVE FEDERATION FRANCAISE D ATHLETISME PARCOURS D EXCELLENCE SPORTIVE FEDERATION FRANCAISE D ATHLETISME 2009-2013 Le parcours d excellence sportive Le parcours d excellence sportive de la Fédération Française d Athlétisme doit répondre au cadre

Plus en détail

Salle de réunion de la Communauté de Communes de Bernay

Salle de réunion de la Communauté de Communes de Bernay PROCES VERBAL DU COMITE SYNDICAL DU PAYS RISLE-CHARENTONNE VENDREDI 16 MAI 2008 A 17H00 Salle de réunion de la Communauté de Communes de Bernay Etaient présents : Monsieur André ANTHIERENS, Monsieur Christian

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE 2013 MONTPELLIER

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE 2013 MONTPELLIER SAMEDI 22 JUIN 2013 Maison des Sports 190, Avenue du Père Soulas 34000 MONTPELLIER Ordre du jour 08h00 - Vérification des pouvoirs Vote des délégués et suppléants pour l AG FFBB. 09h15 - Ouverture des

Plus en détail

SERVICE EMETTEUR : ADMINISTRATIF

SERVICE EMETTEUR : ADMINISTRATIF SERVICE EMETTEUR : ADMINISTRATIF Procès verbal du Comité Directeur du 16 novembre 2012 PV du CoDir du 16/11/2012 Présents : M-A. SOUMAH (MAS), R. FONKOUE (RFO), M. DELVALLEE (MDE) (en partie), A. ROGER

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les clubs scolaires sont des entités à part entière regroupant principalement des titulaires d une licence scolaire.

REGLEMENT INTERIEUR. Les clubs scolaires sont des entités à part entière regroupant principalement des titulaires d une licence scolaire. REGLEMENT INTERIEUR Article 1 : Le Comité Le Comité Régional du Val de Seine fait partie d une Ligue, organisme décentralisé de la Fédération Française de Bridge, dont il est la seule composante. A ce

Plus en détail

Le LABEL SPORTIF «école DE GOLF ffgolf» L école de golf ffgolf Lieu de formation et de pratique sportive dans un golf.

Le LABEL SPORTIF «école DE GOLF ffgolf» L école de golf ffgolf Lieu de formation et de pratique sportive dans un golf. 1 Le LABEL SPORTIF «école DE GOLF ffgolf» L école de golf ffgolf Lieu de formation et de pratique sportive dans un golf. Chaque jeune doit pouvoir : y apprendre à AIMER LE GOLF, dans un climat alliant

Plus en détail

Les cibles de ce dispositif sont les personnes de tous les âges ayant des objectifs de loisir, de santé.

Les cibles de ce dispositif sont les personnes de tous les âges ayant des objectifs de loisir, de santé. Janvier 2012 Le dispositif COACH ATHLE SANTE Fédération Française d Athlétisme Contexte Le dispositif COACH ATHLE SANTE a été lancé en septembre 2006 par la Fédération Française d Athlétisme dans le but

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE PROGRAMME 12h Intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Plus en détail

Commission Nationale Course en Ligne / Marathon Compte-rendu Réunion Plénière 2011

Commission Nationale Course en Ligne / Marathon Compte-rendu Réunion Plénière 2011 Visa rédacteur Visa diffusion Michel CLANET (Rapporteur) Bernard BOUFFINIER Patrick BERARD de la réunion plénière Course en ligne / Marathon 2011 Samedi 3 décembre 2011 INSEP - PARIS Etaient présents :

Plus en détail

Championnat de France Canoë-Kayak

Championnat de France Canoë-Kayak Championnat de France Canoë-Kayak 8 au 12 juillet 2015 Lac de Gérardmer Site internet : www.gerardmer-canoekayak.com Buvette et Restauration sur place Editos C est avec un immense plaisir que Gérardmer

Plus en détail

POLITIQUE FEDERALE POUR L OLYMPIADE 2008/2012. Les 5 clés de la réussite

POLITIQUE FEDERALE POUR L OLYMPIADE 2008/2012. Les 5 clés de la réussite FEDERATION FRANÇAISE DE VOLLEY BALL POLITIQUE FEDERALE POUR L OLYMPIADE 2008/2012 Rassembler Restaurer la confiance Faire participer Ecouter Décider collectivement Les 5 clés de la réussite Les 5 Axes

Plus en détail

ESVL Hockey sur Gazon. Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon. - 1 http://hockeysurgazon.free.fr

ESVL Hockey sur Gazon. Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon. - 1 http://hockeysurgazon.free.fr Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon - 1 Bureau 2002-2003 Jean-Marc Harou Hédi Baccar Catherine Pigaglio Marie Ferrua Mario Robert Jocelyne Scaglia Stephanie Amendola Christophe Bresson

Plus en détail

REUNION DU BUREAU FEDERAL N 3 Jeudi 26 mars 2015 Paris Siège de la FFA

REUNION DU BUREAU FEDERAL N 3 Jeudi 26 mars 2015 Paris Siège de la FFA PROCES-VERBAL REUNION DU BUREAU FEDERAL N 3 Jeudi 26 mars 2015 Paris Siège de la FFA Présidence Présents Excusé Assistent Bernard AMSALEM Marie-Claire BRUCK, Jean-Pierre FOURNERY, André GIRAUD, Michel

Plus en détail

SOMMAIRE EDITO DE PHILIPPE FABRIS... 3 EDITO DE BRUNO MARIE-ROSE... 4 BILAN PRO ATHLÉ TOUR 2012. 5 LA LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME EN 2013.

SOMMAIRE EDITO DE PHILIPPE FABRIS... 3 EDITO DE BRUNO MARIE-ROSE... 4 BILAN PRO ATHLÉ TOUR 2012. 5 LA LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME EN 2013. SOMMAIRE EDITO DE PHILIPPE FABRIS... 3 EDITO DE BRUNO MARIE-ROSE..... 4 BILAN PRO ATHLÉ TOUR 2012. 5 LA LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME EN 2013. 6 LA SAGA ATHLE 2013 : les 5 épisodes du Pro Athlé Tour 7 FICHE

Plus en détail

1 REGLEMENT INTERIEUR 10 MEMBRES

1 REGLEMENT INTERIEUR 10 MEMBRES 1 REGLEMENT INTERIEUR 10 MEMBRES 100 TITRES HONORIFIQUES Le titre de Président d Honneur, Vice-Président d Honneur ou Membre d'honneur est décerné par le Comité Directeur de la Fédération aux personnes

Plus en détail

Parcours Régional de Performance Sportive. Ligue d Athlétisme de Martinique

Parcours Régional de Performance Sportive. Ligue d Athlétisme de Martinique Parcours Régional de Performance Sportive Ligue d Athlétisme de Martinique Pré filière Minimes Objectif : Favoriser l entrée des meilleurs Minimes dans le collectif «Espoirs 2016». Dans le cadre du PRPS,

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 584 Novembre 214 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Troisième trimestre 214 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La puissance du parc éolien français s

Plus en détail

DISPOSITIF CLUBS FORMATEURS REGION ÎLE-DE-FRANCE

DISPOSITIF CLUBS FORMATEURS REGION ÎLE-DE-FRANCE DISPOSITIF CLUBS FORMATEURS REGION ÎLE-DE-FRANCE Ce document a pour objet de décrire le processus de hiérarchisation et de désignation des clubs de Canoë-Kayak franciliens, proposés au label «Club formateur»

Plus en détail

La liste des membres du Club de Natation Les Riverains qui ont assisté à cette assemblée générale apparaît à l Annexe 1 du présent procès-verbal.

La liste des membres du Club de Natation Les Riverains qui ont assisté à cette assemblée générale apparaît à l Annexe 1 du présent procès-verbal. Procès-verbal de l assemblée générale annuelle du Club de Natation Les Riverains tenue à Lévis, le mercredi 18 septembre 2013, à 19 h, au Centre Raymond-Blais, 6, rue Olympique. Étaient présents : La liste

Plus en détail

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77 Les différentes structures sportives et leur relation Patrice BURNEL CTD Handball 77 1 Les français ais et le sport 34 millions de français déclarent pratiquer une APS au moins une fois/semaine - Vélo:18

Plus en détail

Critères de sélection de l équipe de France senior de ski-alpinisme pour les championnats du monde 2015 à Verbier (Suisse)

Critères de sélection de l équipe de France senior de ski-alpinisme pour les championnats du monde 2015 à Verbier (Suisse) Critères de sélection de l équipe de France senior de ski-alpinisme pour les championnats du monde 2015 à Verbier (Suisse) fédération française de la montagne et de l escalade I. CADRE RÉGLEMENTAIRE La

Plus en détail

Compte-rendu de l Assemblée Générale du 12 octobre 2013.

Compte-rendu de l Assemblée Générale du 12 octobre 2013. Compte-rendu de l Assemblée Générale du 12 octobre 2013. Absents excusés : - Mr Tarillon, Président du Val de Fensch, et Maire de la ville de Florange, - Mr Léonardi, Maire de la ville de Uckange. - Mr

Plus en détail

RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS

RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS Guide à l attention des parents des jeunes compétiteurs 1 - FFT Ce guide a pour objet de présenter la réforme fédérale de la formation des jeunes de moins de 12 ans et notamment

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE

Plus en détail

LA SECTION ATHLETISME SEVIGNE EN 14 POINTS

LA SECTION ATHLETISME SEVIGNE EN 14 POINTS LA SECTION ATHLETISME SEVIGNE EN 14 POINTS Une section dans un lycée officiellement labellisé «lycée d accueil du Sport de Haut Niveau» (juin 2012). Une section athlétisme qui cohabite avec un pôle espoir

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 644 Juin 215 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Premier trimestre 215 OBSERVATION ET STATISTIQUES énergie Le parc éolien français atteint une puissance

Plus en détail

SOMMAIRE DES 5 BONNES RAISONS POUR FAIRE UNE DEMANDE DE LABEL LES ENGAGEMENTS REFERENCES REGLEMENTAIRES DEFINITION DES FAMILLES DES COURSES NATURE

SOMMAIRE DES 5 BONNES RAISONS POUR FAIRE UNE DEMANDE DE LABEL LES ENGAGEMENTS REFERENCES REGLEMENTAIRES DEFINITION DES FAMILLES DES COURSES NATURE SOMMAIRE 5 BONNES RAISONS POUR FAIRE UNE DEMANDE DE LABEL 3 LES ENGAGEMENTS 4 REFERENCES REGLEMENTAIRES 5 DEFINITION DES FAMILLES DES COURSES NATURE 6 CRITERES ET CONDITIONS DES LABELS TRAIL 7 CRITERES

Plus en détail

SEANCE : Comité syndical du 10 juillet 2006. OBJET : N - 1 Approbation du procès verbal de la réunion du 1 er décembre 2005

SEANCE : Comité syndical du 10 juillet 2006. OBJET : N - 1 Approbation du procès verbal de la réunion du 1 er décembre 2005 REPUBLIQUE FRANCAISE SEANCE : Comité syndical du 10 juillet 2006 RAPPORTEUR : Le président OBJET : N - 1 Approbation du procès verbal de la réunion du 1 er décembre 2005 Le 10 juillet 2006, le comité syndical

Plus en détail

- 1 - EPCI : SMEMAC ...

- 1 - EPCI : SMEMAC ... CS du 16 mai 2014 du SMEMAC, PV d élection DÉPARTEMENT SAÔNE ET LOIRE ARRONDISSEMENT AUTUN Effectif légal du conseil syndical 48 Nombre de délégués en exercice 47 par application de l article 5211-8 du

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE. Ordre du Jour : COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 11 AVRIL 2014

COMPTE-RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE. Ordre du Jour : COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 11 AVRIL 2014 COMPTE-RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 11 AVRIL 2014 L an deux mil quatorze, le onze avril à 20h30, les délégués du Conseil Communautaire de la communauté

Plus en détail

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 Entre les adhérents aux présents statuts est constituée une association qui

Plus en détail

Deux évènements majeurs en Alsace

Deux évènements majeurs en Alsace Deux évènements majeurs en Alsace INVITATION A l occasion de la Semaine européenne santé et sécurité au travail 2012, la DIRECCTE Alsace, avec le concours de la CARSAT Alsace Moselle, organise à Strasbourg

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013 LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE Bilan économique 2013 I. PANEL ET METHODOLOGIE 1. Nouveau panel, nouvelle mobilisation Le dispositif d observation de l activité du tourisme

Plus en détail

COMPTE RENDU Séminaire en faveur de la mixité «S engager, c est possible. Pourquoi pas vous?» Samedi 9 avril 2016

COMPTE RENDU Séminaire en faveur de la mixité «S engager, c est possible. Pourquoi pas vous?» Samedi 9 avril 2016 COMPTE RENDU Séminaire en faveur de la mixité «S engager, c est possible. Pourquoi pas vous?» Samedi 9 avril 2016 Etaient présents : COMITE REGIONAL NOM PRENOM FONCTION ALSACE STAZISAR Patricia Secrétaire

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

Commune de NOAILLY CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 28 MARS 2014

Commune de NOAILLY CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 28 MARS 2014 CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 28 MARS 2014 L an deux mil quatorze, le vingt-huit mars à 20 heures 30, en application des articles L 2121-7 et L 2122-8 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT),

Plus en détail

Assemblée Générale Ordinaire

Assemblée Générale Ordinaire Assemblée Générale Ordinaire CAB MONTPELLIER 1. Approbation du pv de l ag 2013 2. Rapport moral 3. Rapport d activité 4. Rapport financier 5. Budget prévisionnel 6. Election des membres du bureau 1 RAPPORT

Plus en détail

REGLEMENTATIONS et PRECISIONS CONCERNANT L ENCADREMENT DES JEUNES (COACHING)

REGLEMENTATIONS et PRECISIONS CONCERNANT L ENCADREMENT DES JEUNES (COACHING) FEDERATION FRANÇAISE DE PETANQUE ET JEU PROVENÇAL DIRECTION TECHNIQUE NATIONALE 13 Rue Trigance, 13002 MARSEILLE REGLEMENTATIONS et PRECISIONS CONCERNANT L ENCADREMENT DES JEUNES (COACHING) A la demande

Plus en détail

TENNIS CLUB DE MALAQUET - FAY DE BRETAGNE CLUB AFFILIÉ F.F.T N 02 44 0268

TENNIS CLUB DE MALAQUET - FAY DE BRETAGNE CLUB AFFILIÉ F.F.T N 02 44 0268 TENNIS CLUB DE MALAQUET - FAY DE BRETAGNE CLUB AFFILIÉ F.F.T N 02 44 0268 PRESIDENT GILLES BROSSAUD 02.40.87.46.70 VICE-PRESIDENT MICHEL ZIMMER TRESORIER PHILIPPE JAGOT SECRETAIRE NADINE BLANCHANDIN ECOLE

Plus en détail

10REPUBLIQUE FRANCAISE

10REPUBLIQUE FRANCAISE Pôle Vie Publique 10REPUBLIQUE FRANCAISE Direction de l'information, de la communication et du marketing - Service marketing promotionnel EXTRAIT DES DELIBERATIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL

Plus en détail

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014 Intervention de Thierry BRAILLARD Clôture du Forum sur l intégrité du sport Université de la Sorbonne Paris le 15 mai 2014 Mesdames, Messieurs, Chers amis du sport, Depuis que j'ai été nommé secrétaire

Plus en détail

avec les Travailleurs Handicapés

avec les Travailleurs Handicapés avec les Travailleurs Handicapés POUR LA PREMIÈRE FOIS LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS SONT PLEINEMENT ACTEURS DE L INTÉGRATION L expérience collective au service du handicap dans l entreprise SI VOUS CHERCHEZ

Plus en détail

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Communiqué de presse Paris, le 24 avril 2014 RESULTATS 2013 Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Initiative

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Conférence Nationale du Sport. 20 novembre 2008. Discours de Guy Drut, Membre du CIO. Bravo Henri et encore merci pour cette belle initiative.

Conférence Nationale du Sport. 20 novembre 2008. Discours de Guy Drut, Membre du CIO. Bravo Henri et encore merci pour cette belle initiative. 1 Conférence Nationale du Sport 20 novembre 2008 Discours de Guy Drut, Membre du CIO Bravo Henri et encore merci pour cette belle initiative. L occasion qui est donnée aujourd hui de rassembler les différents

Plus en détail

SPORTIFS CLUB FFSA CLUB FFCK

SPORTIFS CLUB FFSA CLUB FFCK STAGE NATIONAL DE KAYAK DU SPORT ADAPTE DU 28 AU 30 JUIN 2013 BRUGES (33) Préambule Depuis 3 ans la discipline Kayak connaît un développement important au sein de la FFSA. Cette année s est déroulée la

Plus en détail

Statuts de Open Data France

Statuts de Open Data France Statuts de Open Data France Association des Collectivités engagées dans l Open Data I - Constitution, but, composition, siège Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DE L ASSOCIATION SPORTIVE SAINT-THOMAS BASKET FORMATION (S.T.B.F.)

RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DE L ASSOCIATION SPORTIVE SAINT-THOMAS BASKET FORMATION (S.T.B.F.) RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DE L ASSOCIATION SPORTIVE SAINT-THOMAS BASKET FORMATION (S.T.B.F.) I RAPPEL DE LA PROCEDURE L examen des comptes et de la gestion a été engagé le 7 août

Plus en détail

Annuel Règlements 2015 / 2016

Annuel Règlements 2015 / 2016 Annuel Règlements 2015 / 2016 PARTENAIRE OFFICIEL TOUS AVEC L ÉQUIPE DE FRANCE DE NATATION EDF est fier de soutenir depuis 10 ans la Fédération Française de Natation et ses nageurs EDF 552 081 317 RCS

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Organisation du monde sportif

Organisation du monde sportif Organisation du monde sportif Pratique sportive au cours de l année Les Sportifs licenciés Français Organisation du sport en France Problèmes de compétences ETAT Mouvement (para)olympique Fédérations

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Séance Publique du Conseil Municipal de la Ville de Perpignan du Vendredi 4 avril 2014

Séance Publique du Conseil Municipal de la Ville de Perpignan du Vendredi 4 avril 2014 Séance Publique du Conseil Municipal de la Ville de Perpignan du Vendredi 4 avril 2014 L an deux mille quatorze et le 4 avril à 16h00, le Conseil Municipal de la Ville de Perpignan, régulièrement convoqué

Plus en détail

Procès-verbal de l Assemblée Générale

Procès-verbal de l Assemblée Générale Mardi 24 juin 2014 ESPE à Sélestat Procès-verbal de l Assemblée Générale Ligue Alsace FFESSM Le mardi 24 juin 2014 à Sélestat, les membres de la Ligue Alsace FFESSM se sont réunis, à l ESPE 1 Rue Froehlich,

Plus en détail

Convention. entre. la Fédération Française et la Fédération Française

Convention. entre. la Fédération Française et la Fédération Française Convention entre la Fédération Française et la Fédération Française de Football du Sport Adapté (FFF) (FFSA) Saint-Denis, le 17 avril 2002 Convention entre la Fédération Française de Football et la Fédération

Plus en détail

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Réseau rural de Basse-Normandie Groupe de travail thématique : «Bien gérer l'espace en milieu

Plus en détail

Règlement intérieur de l Association Sportive Golf Club des Fontenelles Administratif Financier - Sportif

Règlement intérieur de l Association Sportive Golf Club des Fontenelles Administratif Financier - Sportif Règlement intérieur de l Association Sportive Golf Club des Fontenelles Administratif Financier - Sportif Le présent règlement a pour objet de préciser certains points des statuts et organise les règles

Plus en détail

Association des Secrétaires Généraux des Chambres de Métiers et de l Artisanat

Association des Secrétaires Généraux des Chambres de Métiers et de l Artisanat Page 1 / 5 Association des Secrétaires Généraux des Chambres de Métiers et de l Artisanat Conseil d Administration du 14 janvier 2011 à 9 H 30 à Annecy Les Secrétaires Généraux présents : Anne-Catherine

Plus en détail

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB?

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? Accompagnement dans la création d un projet de développement. LE PROJET CLUB Analyser les points forts et points faibles Définir des axes d amélioration Décliner en actions

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources Documentaires

Plus en détail

F E D E R A T I O N F R A N C A I S E D E C Y C L I S M E

F E D E R A T I O N F R A N C A I S E D E C Y C L I S M E F E D E R A T I O N F R A N C A I S E D E C Y C L I S M E D I R E C T I O N T E C H N I Q U E N A T I O N A L E MODALITES DE SELECTION EN EQUIPE DE FRANCE EN 2015 CYCLISME TRIAL PRINCIPES GENERAUX DE SELECTION

Plus en détail

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS ASSEMBLEE GENERALE du 4 OCTOBRE 2012 Le quatre octobre deux mille douze

Plus en détail

Création. de club. Fédération Française des Échecs. BP 10054-78185 SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES Tél : 01 39 44 65 80 - Fax : 01 39 44 65 90

Création. de club. Fédération Française des Échecs. BP 10054-78185 SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES Tél : 01 39 44 65 80 - Fax : 01 39 44 65 90 Création de club Fédération Française des Échecs BP 10054-78185 SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES Tél : 01 39 44 65 80 - Fax : 01 39 44 65 90 Sommaire I - La Fédération Française des Echecs * Son but * Les avantages

Plus en détail

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique»

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» CLÔTURE DES TRAVAUX PAR MADAME CYNTHIA LIGEARD PRESIDENTE DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 6 novembre 2014 1 Mesdames, Messieurs les

Plus en détail

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Communiqué de presse Fiche technique du concours Présentation du réseau EGC Les partenaires

Plus en détail

Commission Sportive COMPTE-RENDU n 2015-1

Commission Sportive COMPTE-RENDU n 2015-1 Commission Sportive COMPTE-RENDU n 2015-1 Du samedi 14 mars 17h30 au dimanche 15 mars 16h00 Siège fédéral Joinville-le-Pont PROCHAINES REUNIONS Mercredi 29 avril 2015 conférence téléphonique 20h00 à 22h00

Plus en détail

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014 CE 12/13 17/12/13 2. École secondaire de la Cité Conseil d établissement 2013-2014 CÉ-12-13-PV-03 PROCÈS-VERBAL de la réunion du Conseil d établissement de l école secondaire de la Cité tenue le 17 décembre

Plus en détail

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2 Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE page Audition de M. Yves Doutriaux, Ambassadeur de France auprès de l

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

PROCES-VERBAL N 8 DU BUREAU EXECUTIF RESTREINT 03 DECEMBRE 2008

PROCES-VERBAL N 8 DU BUREAU EXECUTIF RESTREINT 03 DECEMBRE 2008 1 SAISON 2008/2009 PROCES-VERBAL N 8 DU BUREAU EXECUTIF RESTREINT 03 DECEMBRE 2008 Présents : Monsieur Messieurs Serge DELOUTRE, Président André GLAIVE, Vice-Président, Chargé du Haut-Niveau Maurice BOISSEAU,

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC INTRODUCTION: documents consultés pour établir le plan : - plan d action FCQ 2004-2008 - plan d action FCQ 2009-2013 - plan stratégique CLA 2012-2016

Plus en détail

Dossier de partenariat

Dossier de partenariat Dossier de partenariat C 008-20 2 s e n u e j e n ampag le don du sang : un autre moyen de vivre une expérience forte 09 L EFS : un acteur majeur de santé publique L EFS Créé en 2000, l Etablissement Français

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE du vendredi 21 Novembre 2008

ASSEMBLEE GENERALE du vendredi 21 Novembre 2008 Le Comité de Direction du tennis club vannetais ASSEMBLEE GENERALE du vendredi 21 Novembre 2008 Conformément à ses statuts, l'assemblée Générale Annuelle du Tennis Club de Vannes s'est réunie au le 21

Plus en détail

Évaluer pour progresser

Évaluer pour progresser REFERENTIEL Février 2012 FONCTIONNEMENT ASSOCIATIF Évaluer pour progresser LE RÉFÉRENTIEL ASSOCIATIF : MODE D EMPLOI Présentation Pourquoi un référentiel? Le référentiel associatif est destiné aux associations

Plus en détail

I. La mise en place des accords collectifs

I. La mise en place des accords collectifs Point n 2 INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION 25 SEPTEMBRE 2013 I. La mise en place des accords collectifs 1.1. Vague 1 : Pour mémoire, les 3 Urssaf régionales créées au 1 er janvier 2012 (Auvergne, Pays

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE)

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) TOUT SAVOIR SUR LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE LA VAE? > La Validation

Plus en détail

Création d une association sportive. Les Différentes Etapes

Création d une association sportive. Les Différentes Etapes Création d une association sportive Les Différentes Etapes Une association sportive Loi du 1 er Juillet 1901 Qu est-ce que c est? Une Réunion de personnes Un but commun Un but non lucratif 170 000 associations

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

FICHE. L organisation de la profession d expert-comptable 1 L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES. A L historique

FICHE. L organisation de la profession d expert-comptable 1 L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES. A L historique L organisation de la profession d expert-comptable FICHE 21 L organisation de la profession d expert-comptable est centrée autour de l Ordre des expertscomptables, institution nationale, créée par l ordonnance

Plus en détail