Formulaire de proposition d inscription Registre international de la Mémoire du monde

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formulaire de proposition d inscription Registre international de la Mémoire du monde"

Transcription

1 Formulaire de proposition d inscription Registre international de la Mémoire du monde Les archives de Saemaul Undong (mouvement de nouvelles communautés) (République de Corée) Résumé (200 mots maximum) Décrivez brièvement le patrimoine documentaire proposé et donnez les raisons de sa proposition. Les archives publiques de Saemaul Undong (littéralement, le mouvement de nouvelles communautés ou mouvement des nouveaux villages) comprennent des discours présidentiels, des documents gouvernementaux, des documents municipaux, des lettres, des manuels, des photographies et des clips vidéo portant sur le mouvement Saemaul Undong entre 1970 et 1979 en République de Corée. La Corée du Sud est aujourd'hui un modèle de référence pour de nombreux pays en développement et est le seul pays au monde qui, suite à la domination coloniale et la guerre, a bénéficié d'une croissance économique et d'une démocratisation rapide. Le mouvement Saemaul Undong a marqué la première étape de ce parcours remarquable. De 1970 à 1979, le revenu moyen des ménages agricoles coréens est passé de 825 $ à 4602 $, marquant une étape importante dans la réduction de la pauvreté. L'esprit de la «diligence, de l'entraide et de la coopération» s'est largement répandu dans les milieux ruraux. Le mouvement a jeté les bases du développement de la Corée, cette dernière évoluant de l'un des pays les plus pauvres du monde à un acteur économique de premier plan. L'expérience du peuple coréen dans cette évolution est un atout précieux pour l'humanité. Entre 1970 et 2011, quelque fonctionnaires et chefs de village de 129 pays ont visité la Corée pour en apprendre davantage sur Saemaul Undong. Les documents d'archives décrits dans cette candidature ont été utilisés dans le cadre de programmes d'information présentant le mouvement dans 157 villages de 18 pays. 2.0 Auteur 2.1 Nom de l auteur de la proposition (individu ou organisation) L'administration du patrimoine culturel de la République de Corée. 2.2 Relation avec l élément considéré du patrimoine documentaire L'agence gouvernementale chargée de la gestion du patrimoine culturel de la République de Corée. 2.3 Personne(s) à contacter (et en mesure de fournir des informations sur la proposition) Yi Kyung-hoon, directeur de la division des affaires internationales, service du patrimoine culturel. 2.4 Coordonnées complètes de la personne à contacter Nom Yi Kyung-hoon, directeur Adresse Division des affaires internationales, service du patrimoine culturel. Daejeon Government Complex Building 1 1

2 189 Cheongsa-ro, Seo-gu, Daejeon , République de Corée Téléphone Fax Adresse électronique 3.0 Identité et description de l élément du patrimoine documentaire 3.1 Nom et identification de l élément proposé En cas d inscription, le nom exact et l institution apparaîtront sur le certificat qui vous sera fourni Archives de Saemaul Undong : 1) Les ressources documentaires fournies par le bureau du Président. 2) Les ressources documentaires fournies par les organismes administratifs centraux et locaux. 3) Les propres ressources documentaires des villages sur Saemaul Undong. 4) Les ressources documentaires sur les réussites des dirigeants Saemaul et leurs lettres. 5) Des lettres de citoyens, d'organismes, de sociétés commerciales et des certificats de dons. 6) Les ressources documentaires fournies par l'institut de formation Saemaul Undong. 3.2 Catalogue ou référencement Le contenu des documents est décrit ci-dessous : 1) Les ressources documentaires fournies par le bureau du Président. Le bureau présidentiel avait mis en place un service dédié au Saemaul Undong, au sein duquel les documents ont été produits de 1970 à Les documents comprennent des manuscrits et des discours du défunt président Park Chung Hee, dans lesquels il décrit les principes, les objectifs et l'esprit des brochures du mouvement qui détaillent les projets généraux et les moyens de les mettre en œuvre, ainsi que des rapports, portant la signature du défunt Président Park. Ces documents montrent clairement la détermination ferme du défunt président Park à poursuivre le développement des villages ruraux et l'ensemble des procédures de mise en œuvre du mouvement. Un ensemble de 288 documents est conservé aux archives nationales de Corée et au Local Government Officials Development Institute (LOGODI). 2) Ressources documentaires fournies par les organismes administratifs centraux et locaux. En conformité avec les lois et les mesures de soutien adoptées par le gouvernement central, les bureaux administratifs locaux ont fourni les documents nécessaires à la mise en œuvre du mouvement selon leurs rôles et leurs sphères de responsabilité respectifs. Ces documents présentent les organismes gouvernementaux, leurs fonctions et leurs rôles dans les activités de pilotage du mouvement. En particulier, le ministère de l'information publique et le centre national de production de films réalisent des films et des albums photographiques pour les relations publiques et l'enseignement contribuant à la mise en œuvre du mouvement. Ces supports visuels montrent les personnes qui ont participé au mouvement et documentent la transformation physique des villages ruraux. Les archives nationales de Corée détiennent documents dans cette catégorie. 3) Les ressources documentaires propres aux villages sur Saemaul Undong. Des documents en rapport avec Saemaul Undong ont également été créés dans les villages eux-mêmes. Il s'agit notamment de la réglementation des villages, de comptesrendus de réunions publiques, de prospectus, de feuilles de calcul, de rapports budgétaires et de rapports de résultat, beaucoup d'entre eux manuscrits, et conservés en tant qu'archives. Les comptes-rendus des réunions publiques fournissent dans le détail les dates et heures des 2

3 réunions, le nom des projets, l'ordre du jour des discussions, la liste des problèmes et des mesures correctives et les résultats du travail effectué. Ils offrent un aperçu sur la façon dont le mouvement a été mené dans chaque village. Le centre coréen Saemaul Undong conserve 750 de ces documents. 4) Les ressources documentaires sur les réussites des dirigeants Saemaul et leurs lettres. Les réussites des dirigeants Saemaul racontent de façon vivante la manière avec laquelle les dirigeants Saemaul ont surmonté des difficultés à faire du mouvement un succès. Leurs histoires se sont propagées à d'autres villages et ont permis d'établir des modèles de réussite. Les lettres des dirigeants Saemaul au président de l'institut de formation Saemaul Undong révèlent les difficultés auxquels ils ont été confrontés et comment ils ont résolu leurs problèmes grâce aux conseils du président de l'institut. Le centre coréen Saemaul Undong conserve 4042 documents de cette catégorie. (ci-joint Annexe-4) 5) Des lettres de citoyens, d'organismes, de sociétés commerciales et des certificats de dons. Beaucoup de citoyens, d'organisations et de sociétés commerciales ont envoyé des lettres, des dons d'argent et de biens au bureau du Président et à d'autres organismes gouvernementaux pour contribuer au mouvement, espérant que le mouvement aiderait la nation vaincre la pauvreté. Le bureau présidentiel a répondu à chaque lettre, contribuant à une communication active entre le gouvernement et le public alors que le mouvement était en cours. Les archives nationales de Corée détiennent 160 documents dans cette catégorie. 6) Les ressources documentaires fournies par l'institut de formation Saemaul Undong. L'institut de formation Saemaul Undong a été le principal organisme responsable de la formation des dirigeants Saemaul et de la production de matériel de formation. Les formations dispensées dans cet institut ont souligné l'esprit de diligence, d'entraide et de coopération à travers des discussions de groupe, des visites sur le terrain et de la formation professionnelle agricole. Les ressources documentaires dans cette catégorie comprennent des manuscrits de manuels scolaires, des diaporamas sonorisés sur les réussites, des enregistrements de conférences, des listes des participants aux formations, des registres d'activité, des organigrammes des groupes de discussion, et des témoignages verbaux des années L'institut conserve 2645 de ces documents. 3.4 Histoire/Provenance Les archives publiques de Saemaul Undong sont composées de matériaux documentaires produits entre 1970 et 1979, incluant les consignes données par le défunt président Park Chung Hee lors d'une conférence tenue le 22 avril 1970 qui a réuni des maires provinciaux et les gouverneurs, en vue de lancer le développement communautaire à la base pour moderniser les villages ruraux et à améliorer les moyens de subsistance des populations rurales. Les ressources documentaires ont été produites par le bureau du président, les organismes administratifs centraux et locaux, les dirigeants et les habitants des villages, et l'institut de formation Saemaul Undong. Les documents produits par les organismes gouvernementaux sont conservés aux archives nationales de Corée, et ceux produits par l'institut de formation Saemaul Undong sont conservés au centre coréen Saemaul Undong à Séoul. Le centre coréen Saemaul Undong, fondé en 1980 grâce à une initiative privée, a rassemblé les ressources de particuliers et de bureaux de village qui auraient été abîmées ou perdues. En 2011, les ressources documentaires consacrées au Saemaul Undong en possession du centre coréen Saemaul Undong ont été baptisées «biens documentaires d'état» et bénéficient depuis de la gestion et de la préservation spéciale du gouvernement. 3

4 4.0 Informations juridiques 4.1 Propriétaire du patrimoine documentaire (nom et coordonnées) Nom Adresse Le gouvernement de la Daejeon Government Complex Building 2 République de Corée 189 Cheongsa-ro, Seo-gu, Daejeon , République de Corée Téléphone Fax Adresse électronique Nom Adresse Centre coréen Saemaul 316 Yeongdong-Daero, Gangnam-gu, Seoul République de Corée Undong Téléphone Fax Adresse électronique Dépositaire du patrimoine documentaire (nom et coordonnées si différents du propriétaire) Nom Adresse Le gouvernement de la République de Corée (archives nationales de Corée) Nom Centre coréen Saemaul Undong Adresse 316 Yeongdong-Daero, Gangnam-gu, Seoul République de Corée Téléphone Fax Adresse électronique Statut juridique Fournir les informations afférentes à la responsabilité légale et administrative de la préservation du patrimoine documentaire. Toutes les responsabilités juridiques et administratives pour la préservation des archives de Saemaul Undong appartiennent aux propriétaires et dépositaires mentionnés ci-dessus. 4.4 Accessibilité Les archives de Saemaul Undong peuvent être consultées indifféremment par les Coréens et les non- Coréens grâce aux sites internet des institutions mentionnées ci-dessus. 4

5 Les deux institutions accordent la plus grande attention à la préservation et à la gestion scientifique de ces ressources documentaires. En vue de faciliter l'accès aux ressources, elles ont poursuivi la numérisation des matériaux et amélioré les systèmes de recherche pour que les matériaux soient facilement utilisables par tous grâce à internet. 4.5 Droits d auteur Le droit d'auteur des Archives de Saemaul Undong appartient au gouvernement de la République de Corée et au centre Saemaul Undong de Corée. Ils assumeront conjointement toutes les responsabilités liées au droit d'auteur ayant trait à l'inscription des archives au registre Mémoire du monde de l'unesco. 5.0 Évaluation des critères de sélection 5.1 Authenticité Les archives de Saemaul Undong témoignent d'une phase cruciale de la modernisation de la Corée, dévoilant la façon dont le gouvernement coréen et les personnes ayant coopéré avec succès sont parvenus à accomplir la transformation économique et la réduction de la pauvreté, l'amélioration des conditions de vie, l'agriculture scientifique, la révolution spirituelle, le développement du leadership, et l'essor de la participation sociale des femmes. Les matériaux documentaires s'y reportant produits par les bureaux gouvernementaux centraux et locaux sont tous conservés aux archives nationales de Corée, tandis que ceux produits par l'institut de formation Saemaul Undong, les dirigeants locaux et les villageois Saemaul ont été rassemblés par le centre Saemaul Undong de Corée en vue d'assurer leur conservation. Ce sont tous des documents d'origine et ils sont les premiers à montrer la façon dont le mouvement a été planifié, exécuté et de quelle manière il a transformé les villages ruraux de Corée. 5.2 Importance mondiale Saemaul Undong est un exemple de collaboration réussie entre les secteurs public et privé qui s'appuie sur un lien organique entre la participation enthousiaste des agriculteurs et le soutien du gouvernement. Grâce au mouvement, la République de Corée est parvenue à réduire la pauvreté dans les zones rurales, à développer l'agriculture scientifique, à améliorer le statut des femmes et à moderniser les villages ruraux dans un court laps de temps. Le mouvement a été entrepris dans le cadre de procédures démocratiques, des réunions régulières ont été organisées avec la participation du village entier, la démocratie progressant alors dans les villages locaux. En particulier, une femme dirigeante a été élue à travers un processus démocratique dans chacun des quelque villages du pays, ce qui a encouragé la participation sociale des femmes et a contribué au développement du leadership féminin. Saemaul Undong attire l'attention de la communauté internationale en tant qu'exemple de réussite dans lequel les problèmes ruraux ont été entièrement résolus en vue d'accélérer le développement national. Le mouvement a jeté les bases de la transformation de la Corée qui était l'un des pays les plus pauvres au monde en économie majeure, une réussite remarquable dans l'histoire humaine. Les matériaux documentaires de Saemaul Undong ont été des ressources utiles pour les agences internationales de développement, les gouvernements et les peuples des pays en voie de développement qui cherchent à vaincre la faim, éradiquer la pauvreté, moderniser les zones rurales et à améliorer le statut des femmes. Le modèle de développement rural décrit dans ces matériaux documentaires est reconnu comme un moyen efficace de lutte contre la pauvreté et offre l'aide publique au développement. Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (The United Nations World Food Program ou UNWFP) a signé en mai 2011 un protocole d'entente avec le gouvernement coréen pour se charger du «projet Saemaul : nourriture pour les nouveaux villages» au Rwanda et au Népal. La commission économique et sociale des Nations Unies pour l'asie et le Pacifique (UN Economic and Social Commission for Asia and the Pacific ou UNESCAP) a mené des projets pilotes Saemaul au 5

6 Vietnam, au Laos et au Cambodge, à partir de L'Organisation mondiale du tourisme Fondation ST-EP depuis 2009 a construit des «Villages du Millénaire» de style coréen en Tanzanie et en Ouganda dans le cadre d'un programme visant à réduire l'extrême pauvreté. Le gouvernement coréen et le centre Saemaul Undong de Corée prennent également Saemaul Undong comme un modèle pour l'aide au développement international. Le centre coréen Saemaul Undong porte actuellement des projets de développement rural dans de nombreux pays asiatiques et africains. L'agence de coopération internationale de Corée (Korea International Cooperation Agency ou KOICA), une entité publique fournissant une aide officielle à l'étranger au moyen de subventions et de coopération technique, a désigné les villages de modèle Saemaul au Cambodge et au Rwanda, où elle entreprend des projets visant à améliorer les conditions de vie et à accroître les revenus. Les matériaux documentaires de Saemaul Undong ont été exposés dans les musées d'histoire et des salles d'exposition publiques dans toute la Corée, et reproduits dans des livres, des clips vidéo et des publications diverses. Ces matériaux se sont avérés très utiles pour l'enseignement et les échanges internationaux. Depuis les années 1970, quelque personnes de 129 pays ont visité la Corée afin de participer à des cours de formation Saemaul et depuis 2010, 157 projets Saemaul ont été entrepris dans 18 pays. 5.3 Critères comparatifs : 1 Le temps Les archives de Saemaul Undong se composent de documents historiques portant sur le processus de modernisation des villages ruraux qui a eu lieu entre 1970 et Ces matériaux documentaires décrivent les réussites du développement rural, lorsque la population agricole de Corée du Sud a construit des villages prospères, au cours d'une période d'efforts semblables dans des pays à faible revenu, en vue de poursuivre le développement régional et d'éradiquer la pauvreté grâce à la coopération communautaire dans les années 1960 et Le lieu Les archives de Saemaul Undong contiennent des matériaux documentaires sur un mouvement national en Corée du Sud, mobilisant villages à travers le pays pour lutter contre la pauvreté qui résultait de la pénétration du régime colonial capitaliste mondial, des luttes armées et intestines, de la confrontation prolongée avec la Corée du Nord, du «choc pétrolier» de 1973, et des pénuries alimentaires chroniques. 3 Les personnes Les archives de Saemaul Undong contiennent une profusion de ressources relatant les réussites encourageantes des villageois ruraux dans leur lutte contre la pauvreté et la misère ainsi que l'enthousiasme et le dévouement d'un chef de file national et des fonctionnaires. Les paysans pauvres et sans instruction des villages ruraux coréens ont amélioré leur sort sans ménager leurs efforts pour apprendre l'agriculture scientifique afin d'augmenter leurs revenus et de bénéficier de meilleures conditions de vie. De nombreux agriculteurs se sont portés volontaires pour partager leurs réussites avec d'autres agriculteurs, et aider à la formation des étudiants, des citoyens intéressés et des fonctionnaires. Beaucoup de femmes et d'autres personnes marginalisées, auparavant exclues toute prise de décision dans leurs foyers et leurs villages, sont devenues des dirigeants ou des participants actifs du mouvement. On notera en particulier la détermination ferme du défunt président Park à lutter contre la pauvreté dans ses discours et ses notes manuscrites personnelles apposées sur les documents officiels recueillis dans les archives. Les efforts pleins d'abnégation des fonctionnaires et des agents de vulgarisation de l'agriculture coopérative qui ont travaillé aux côtés des agriculteurs sont également dépeints dans divers rapports. 4 Sujet et thème 6

7 (1) Augmentation des revenus et agriculture scientifique Les archives de Saemaul Undong contiennent des matériaux documentaires sur la modernisation de la Corée rurale, retraçant la façon dont les ménages agricoles ont adopté l'agriculture scientifique et ont augmenté leurs revenus grâce à la coopération, l'amélioration des routes du village, la redistribution, le remembrement et le remaniement des terres arables, l'introduction de machines agricoles et la diffusion de nouvelles technologies agricoles. (2) Changement d'attitude et révolution spirituelle Les archives de Saemaul Undong contiennent des matériaux documentaires sur le changement d'attitude et les encouragements pour une révolution spirituelle dans les communautés rurales coréennes, où les résidents ont été formés à rompre avec la dépendance et le fatalisme et à avoir foi en eux-mêmes et à relever les défis. Le mouvement n'aurait jamais pu être un succès sans un changement d'attitude chez les agriculteurs, les femmes et les dirigeants Saemaul. (3) Le développement communautaire participatif Les archives de Saemaul Undong contiennent des matériaux documentaires portant sur le développement des villages grâce à la participation spontanée des villageois. Le mouvement fût un succès et a continué à évoluer vers un mouvement pour le développement communautaire grâce à la participation active de la population. (4) La participation sociale des femmes et l'amélioration de leur statut. Les femmes des villages ruraux sont sorties de la marginalisation traditionnelle grâce à une participation active à Saemaul Undong. Elles sont venues se faire entendre et ont voté lors de réunions de village, votes desquels elles étaient traditionnellement exclues. Beaucoup de femmes ont été élues dirigeantes Saemaul, contribuant ainsi à une plus grande participation sociale des femmes et à l'amélioration de leur statut. 5 Forme et style Les archives de Saemaul Undong contiennent une riche collection de documents, de cassettes audio, de photographies, de films et de bandes vidéo en bobines, de manuscrits et d'autres matériaux sous diverses formes. 6 Importance sociale/spirituelle/communautaire Les archives de Saemaul Undong contiennent des récits historiques de villages luttant pour leur développement. Le mouvement a conduit au développement rural en Corée du Sud poussé par les aspirations socio-économiques et la participation volontaire des agriculteurs pour être unis par une vision commune incarnée par le slogan «Vivons mieux!». La société rurale de Corée aspirait à construire des villages prospères de manière à ce que la richesse ne soit plus réservée uniquement à certains individus et certaines familles. 6.0 Information contextuelle 6.1 Rareté Les archives de Saemaul Undong comprennent des dossiers sur le développement rural dans son ensemble, qui ont été produits par les participants et les responsables réels de la mise en œuvre du mouvement de développement rural, notamment le président, divers organismes gouvernementaux, des établissements d'enseignement, les dirigeants Saemaul et les villageois. Un nombre considérable de documents manuscrits originaux font partie des archives, tels que les textes des discours présidentiels, des documents administratifs avec la signature du président, des comptes-rendus de réunion écrits par les agriculteurs, des manuscrits des dirigeants Saemaul, et des lettres de citoyens. Ces matériaux 7

8 permettent de mieux comprendre les procédures de mise en œuvre de la campagne et offrent différents points de vue sur les facteurs de son succès. Ceux-ci pourraient être des ressources de référence utiles pour les responsables politiques, les chercheurs et les responsables locaux œuvrant pour le développement communautaire. Ces documents de référence n'ont aucun équivalent sur le sujet dans le monde. La détérioration ou la perte de ces matériaux serait une grave perte pour la communauté internationale visant le développement rural et la modernisation. 6.2 Intégrité Les archives nationales de Corée et le centre Saemaul Undong de Corée ont collecté des matériaux documentaires pertinents et les ont préservés dans leur état d'origine. Les archives nationales de Corée conservent les documents produits par des organismes étatiques, y compris ceux produits par le bureau du président et divers organismes administratifs ainsi que les manuscrits originaux du défunt président Park Chung Hee. Le centre coréen Saemaul Saemaul conserve les documents produits par l'institut de formation Saemaul Undong pour la formation des dirigeants Saemaul ainsi que des dossiers sur les exemples de réussite de part et d'autre du pays. 8

9 Informations supplémentaires sur la nomination des archives de Saemaul Undong (mouvement de nouvelles communautés) 1. Exemples de projets Saemaul Undong dans d'autres pays : Merci de vous référer à l'annexe 1 ci-jointe comprenant les descriptions des projets de Saemaul Undong dans huit pays (la Mongolie, le Népal, le Cambodge, le Laos, le Myanmar, Madagascar, l'ouganda et la Tanzanie). 2. Conservation et gestion des documents de support visuel : Contrairement aux documents papier, les documents audiovisuels (diapositives, cassettes vidéo, films, CD, photos, DVD et VHS, etc.) sont sujets à la détérioration et peuvent être abîmés s'ils ne sont pas entretenus pendant une longue période. À cet égard, le centre coréen Saemaul Undong a opté pour le système le plus performant actuellement afin de préserver et gérer les documents audiovisuels de Saemaul Undong dans les meilleures conditions possible. Plus particulièrement pour les matériaux visuels présentés, le centre a conservé les originaux dans un lieu de stockage sécurisé équipé d'appareils de haute technologie qui contrôlent la température et l'humidité en permanence. En outre, les documents seront numérisés dans le cadre de la démarche visant à protéger les originaux. Le projet de numérisation doit être achevé en (1) Compte-rendu du projet et organisation pour les archives de Saemaul Undong (annuel) Système de base de données Saemaul établi en Documents généraux : 519 documents ( pages), livres : 104 documents ( pages) - Presse écrite : 1033 pages, supports visuels : 294 documents, 7119 séries Enquête approfondie sur l'état actuel du stockage des documents Saemaul au sein de l'institut de formation Saemaul Undong/stockage installé Système de base de données Saemaul établi en Documents généraux : 290 documents ( pages), livres : 158 documents ( pages) - Presse écrite : 26 documents, 6895 pages, supports visuels : 346 documents (4448 pages) Système de base de données en ligne pour Saemaul Undong mis à jour - Enregistrements audio des entretiens avec de hauts responsables Saemaul : 20 personnes/traduction en anglais des entretiens : 90 documents - Production de vidéos éducatives sur les principaux dirigeants Saemaul et de vidéos visant à être exposées dans le musée Saemaul. Création du système de base de données Saemaul Documents généraux : documents ( pages), livres : 55 documents (5 606 pages) 9

10 2013 Mise à jour du système de base de données en ligne pour Saemaul Undong - Enregistrements audio des entretiens avec de hauts responsables Saemaul : 20 personnes/traduction en anglais des entretiens : 90 documents - Production de vidéos éducatives sur les principaux dirigeants Saemaul et de vidéos visant à être exposées dans le musée Saemaul. Création du système de gestion de base de données Saemaul ( ) - Documents généraux : documents ( pages), livres : 55 documents (5606 pages) Mise à jour du système de base de données pour Saemaul Undong doit être completé et rendu accessible au public Création du système de gestion de base de données Saemaul ( ) doit être completé - Documents généraux : documents ( pages), livres : 55 documents (5 606 pages) - Documents visuels : 509 documents, séries Un service mobile pour la base de données Samaul doit être créé. (2) Photos : stockage des archives de Saemaul Undong (Annexe 2) 3. L'accès du public et la gestion : Le Centre coréen Saemaul Undong restreint l'accès du public aux archives Saemaul en vue de protéger les matériaux contre tout dommage ou perte. Seuls les chercheurs et les gestionnaires des organisations concernées sont autorisés à accéder aux documents à des fins de préservation et de gestion ainsi que pour vérifier leur état. Le projet de création d'une base de données des documents destinés à compléter les originaux sera finalisé en Le centre fait de son mieux pour préserver les archives dans leur état d'origine. À cette fin, le centre a nommé un directeur en charge de cela et est en train de le former avant son affectation. Le stockage est équipé d'un système de sécurité perfectionné et il est surveillé 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 par un système de télésurveillance. Traduction : Agathe Seneschal, volontaire pour les Nations-Unies. 10

Qu est-ce qu un document?

Qu est-ce qu un document? OBJET La présente ligne directrice vise à aider les conseils scolaires à déterminer les renseignements qu ils doivent conserver conformément à leur programme de gestion de l information et de la vie privée

Plus en détail

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Les parlementaires africains Reconnaissant que les parlements

Plus en détail

Canada. m y 1*1. 8^1 Agriculture AUG. f/jfwjêkw. Canada. Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5

Canada. m y 1*1. 8^1 Agriculture AUG. f/jfwjêkw. Canada. Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5 Canada 8^1 Agriculture Canada Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5 AUG ftïiï? ] 3 I999 1*1 m y f/jfwjêkw Agriculture et Agroalimentaire Canada Agriculture

Plus en détail

COMMENT FAIRE POUR Mettre en œuvre le questionnaire de MY WORLD sur les téléphones

COMMENT FAIRE POUR Mettre en œuvre le questionnaire de MY WORLD sur les téléphones COMMENT FAIRE POUR Mettre en œuvre le questionnaire de MY WORLD sur les téléphones L enquête sur My World est disponible à travers trois canaux principaux: en ligne sur www.myworld2015.org hors ligne sous

Plus en détail

RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE

RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE Comité économique et social européen RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE Des représentants des acteurs économiques et sociaux de l'union

Plus en détail

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales.

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. DÉCRET n 1394/PR-MI du 28 décembre 1977 Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. TITRE Ier DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article premier. L'Administration de la Republier

Plus en détail

Loi du 11 floréal an X (1 e mai 1802)

Loi du 11 floréal an X (1 e mai 1802) Loi du 11 floréal an X (1 e mai 1802) La loi du 11 floréal an X spécifie que l'enseignement comporte trois degrés : primaire, secondaire, spécial et qu'il est dispensé dans quatre catégories d'établissements

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire Responsabilité de gestion : Secrétariat général Date d approbation : 24 avril 1979 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 24 avril 1995 Date

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» GAAV (version 1.0) un logiciel de gestion d archives

Plus en détail

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth)

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Le comité du fonds de la bourse commémorative Ronald P. Smyth et Centraide de la région du

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT. Note de projet

PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT. Note de projet www.unidroit.org PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT Le Guide UNIDROIT/FAO sur l agriculture sous contrat Note de projet SOMMAIRE Qu est-ce que l agriculture

Plus en détail

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ Date d entrée en vigueur: Mai 2006 Remplace/amende: VRS-52/s/o Origine: Vice-rectorat aux services Numéro de référence: VPS-52 DÉFINITION Une substance biologique dangereuse se définit comme un organisme

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS ACDIC Aujourd hui & demain A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS D. QUATRE THEMES D ACTIONS PRIORITAIRES E. NOS AMBITIONS

Plus en détail

La culture : quatrième pilier du développement durable

La culture : quatrième pilier du développement durable La culture : quatrième pilier du développement durable S'appuyant sur le travail mené de longue date par la Commission de culture de CGLU, sur la Déclaration universelle de l'unesco sur la diversité culturelle

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Déclaration concernant la promotion parmi les jeunes des idéaux de paix, de respect mutuel et de compréhension entre les peuples (Droit des enfants et des jeunes)

Plus en détail

Politique de gestion des documents administratifs et des archives

Politique de gestion des documents administratifs et des archives Politique de gestion des documents administratifs et des archives Préparation : Division de la gestion des documents administratifs et des archives Révision : Bureau du secrétaire général Entrée en vigueur

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire L application de cette politique est sous la responsabilité du cadre de direction qui remplit les fonctions de secrétaire général Adopté par le conseil d administration

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres Promotion de l égalité des sexes

Plus en détail

41/128 Déclaration sur le droit au développement

41/128 Déclaration sur le droit au développement 41/128 Déclaration sur le droit au développement L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de la Charte des Nations Unies relatifs à la réalisation de la coopération internationale en

Plus en détail

La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre!

La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre! La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre! Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de

Plus en détail

Déclaration sur le droit au développement

Déclaration sur le droit au développement Déclaration sur le droit au développement Adoptée par l'assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 41/128 du 4 décembre 1986 L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de

Plus en détail

Evolution de la pauvreté au

Evolution de la pauvreté au Evolution de la pauvreté au Vietnam : quelques réflexions Mai Lan Phuong 1, Philippe Lebailly², Nguyen MauDung 1 (1) L Université d Agronomie de Hanoi (2) L université de Liège, Agro Biotech GemBloux Introduction

Plus en détail

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs, Discours de Irini Pari à la Rencontre internationale sur "Les Conseils économiques et sociaux, les stratégies nationales de développement, la démocratie participative et les TIC pour le développement"

Plus en détail

Sociétés de développement de l industrie des médias de l Ontario

Sociétés de développement de l industrie des médias de l Ontario Sociétés de développement de l industrie des médias de l Ontario Présentation du Crédit d'impôt pour la production cinématographique et télévisuelle ontarienne (CIPCTO) Le 3 mars 2011 Ordre du jour 1.

Plus en détail

Trousse d information Novembre 2004. Des outils pour s informer

Trousse d information Novembre 2004. Des outils pour s informer Trousse d information Novembre 2004 Des outils pour s informer Des outils pour s informer Ce cahier présente des outils qui permettent de pousser plus loin la recherche d'information. Une grande partie

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013)

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) Le générique masculin est utilisé sans discrimination uniquement dans le but d alléger le texte. 1. OBJECTIFS Gérer efficacement

Plus en détail

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE Exploiter le Potentiel de la Science, de la Technologie et de l Innovation dans les chaînes Agro-alimentaires en Afrique : Créer emplois et richesse

Plus en détail

solutions Investir dans des Plan stratégique 2015-2020

solutions Investir dans des Plan stratégique 2015-2020 International Development Research Centre Centre de recherches pour le développement international Investir dans des solutions Plan stratégique 2015-2020 LE MOT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL Je suis très fier

Plus en détail

COMPRENDRE LA GESTION DES SUCCESSIONS DANS LES RE SERVES

COMPRENDRE LA GESTION DES SUCCESSIONS DANS LES RE SERVES Centre d excellence en matière de biens immobiliers matrimoniaux Hébergé par l Association des gestionnaires des terres des Premières Nations (ANGTA), le CDEBIM aide les collectivités et les membres des

Plus en détail

COMPOSANTE 3 Objectif 3.C

COMPOSANTE 3 Objectif 3.C TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA PLATEFORME DE GESTION DES CONNAISSANCES POUR LA REFORME DE LA GOUVERNANCE COMPOSANTE 3 Objectif 3.C Sous-objectif 3.C.02

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Distribution limitée IFAP-2008/COUNCIL.V/3 4 février 2008 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Conseil intergouvernemental du Programme Information

Plus en détail

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Problématique : Existe-t-il un modèle de développement pour les pays du Sud? Page 2 Document 1 Evaluation : 1. Présentez le document.(x

Plus en détail

UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES

UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES LE CONSTAT 1,5 milliards de personnes vivent dans des États fragiles ou en conflit. Environ 70 % des États fragiles ont été affectés par un conflit

Plus en détail

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE 1 ER MAI 1802 (FLOREAL AN X) TITRE I DIVISION DE L'INSTRUCTION Art.1. L'instruction sera donnée : 1 Dans les Écoles primaires établies par les commu nes ; 2 Dans

Plus en détail

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Programme des Nations Unies pour le développement LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Les élections

Plus en détail

REGISTRE DE LA MÉMOIRE DU MONDE. Journal d Anne Frank

REGISTRE DE LA MÉMOIRE DU MONDE. Journal d Anne Frank REGISTRE DE LA MÉMOIRE DU MONDE Journal d Anne Frank Réf. N 2008-42 PARTIE A - INFORMATIONS ESSENTIELLES 1. RÉSUMÉ Le Journal d Anne Frank porte l attention du monde entier l histoire de cette jeune fille.

Plus en détail

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 L'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) soutient le développement de formations délocalisées de niveau

Plus en détail

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Stratégie de communication CountrySTAT Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Sommaire Stratégie de Communication de CountrySTAT: Analyse de la situation Objectifs Messages Public

Plus en détail

Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r.

Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r. Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r. (Résolution 398-CA-3497, 25 novembre 1996) 1. Énoncé Par cette politique, l'université

Plus en détail

YouthStart ÉTUDE DE CAS PEACE

YouthStart ÉTUDE DE CAS PEACE Par Laura Muñoz Conception, test pilote et commercialisation à grande échelle d un produit destiné aux jeunes Cet article présente les principales réalisations et difficultés rencontrées par PEACE (partenaire

Plus en détail

ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC

ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC P6NOV05F C/S P.006 ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT ET LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC CONCERNANT LES EXEMPTIONS, LES AVANTAGES FISCAUX ET LES PRÉROGATIVES DE COURTOISIE CONSENTIS AU PROGRAMME, AUX REPRÉSENTANTS

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2ème édition 2014/2015 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTE

PROMOTION DE LA SANTE PROMOTION DE LA SANTE Charte d'ottawa La première Conférence internationale pour la promotion de la santé, réunie à Ottawa, a adopté le 21 novembre 1986 la présente "Charte" en vue de contribuer à la réalisation

Plus en détail

DEVENIR UNE ONG PARTENAIRE OFFICIEL DE L UNESCO

DEVENIR UNE ONG PARTENAIRE OFFICIEL DE L UNESCO DEVENIR UNE ONG PARTENAIRE OFFICIEL DE L UNESCO L'UNESCO s'appuie sur un éventail aussi large que diversifié de relations de collaboration et de partenariats dans toutes les régions du monde pour s acquitter

Plus en détail

EXAMEN ET MISE A JOUR DES POLITIQUES DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DE LA BANQUE MONDIALE

EXAMEN ET MISE A JOUR DES POLITIQUES DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DE LA BANQUE MONDIALE EXAMEN ET MISE A JOUR DES POLITIQUES DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DE LA BANQUE MONDIALE Plan des consultations avec les parties prenantes extérieures pendant la phase 2 de l examen et de la

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques «Les changements climatiques se constatent jour après jour partout dans le

Plus en détail

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE Note Conceptuelle PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE La Tunisie renouvelle son engagement pour le développement et la prospérité de l'afrique et des pays arabes, par l'organisation de la 8ème édition de

Plus en détail

Workshop Gestion de projet- IHEID- MIA- Décembre 2008 Cas Colombie Cucuta

Workshop Gestion de projet- IHEID- MIA- Décembre 2008 Cas Colombie Cucuta PROJET FORMATION DE LEADERS POUR LA DEMOCRATISATION ET LE DEVELOPPEMENT LOCAL DANS LA MUNICIPALITE DE SAN JOSE DE CUCUTA COLOMBIE. 1. CADRE D'INSERTION DU PROJET Les conditions de vie de la population,

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE

LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE UN INSTRUMENT POUR APPUYER LES INITIATIVES LOCALES PAR LES COMMUNAUTES POUR

Plus en détail

Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 68,661

Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 68,661 Initulé de poste et classe : Avis de vacance de poste n : Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 5027FE-RE Date limite de dépôt des candidatures : 10.06.2015 Unité administrative

Plus en détail

Titre du projet : Contribution à la réhabilitation et à la sauvegarde de

Titre du projet : Contribution à la réhabilitation et à la sauvegarde de Termes de référence pour l évaluation et la capitalisation du projet PMF-FEM Titre du projet : Contribution à la réhabilitation et à la sauvegarde de l'abeille jaune par l'introduction de ruches peuplées

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA Préparé par l ARD de Kaolack Dans le Cadre de la Convention PNDL Enda ECOPOP Table des matières Sigles et acronymes

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.15/AC.2/2002/2 8 novembre 2001 Original : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail

Plus en détail

Programme de Subventions d Aide Internationale (SAI) de la LCIF. Critères gouvernant les subventions et formulaire de demande

Programme de Subventions d Aide Internationale (SAI) de la LCIF. Critères gouvernant les subventions et formulaire de demande Programme de Subventions d Aide Internationale (SAI) de la LCIF Critères gouvernant les subventions et formulaire de demande INTRODUCTION A la réunion d avril 1996, les membres du conseil de la Fondation

Plus en détail

BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS

BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS Août 2012 Tout d abord, un grand MERCI à tous ceux qui sont intervenus et qui ont fourni des efforts

Plus en détail

GESTION DES ARCHIVES

GESTION DES ARCHIVES GESTION DES ARCHIVES Principes et législation NOTIONS FONDAMENTALES D ARCHIVISTIQUE Définition de l archive Définition du producteur d archives Les outils de gestion des archives Principes Outils fondés

Plus en détail

Le contexte : l'agenda post-2015 sur le développement global

Le contexte : l'agenda post-2015 sur le développement global Les Nations Unies et leurs partenaires se sont associés pour rédiger et diffuser un sondage innovant et global, sous le nom de MY WORLD, pour que les citoyens puissent participer au processus d'après -2015,

Plus en détail

Déclaration de Jakarta sur la Promotion de la Santé au XXIème Siècle

Déclaration de Jakarta sur la Promotion de la Santé au XXIème Siècle Déclaration de Jakarta sur la Promotion de la Santé au XXIème Siècle Préambule La quatrième conférence internationale sur la promotion de la santé : "A ère nouvelle, acteurs nouveaux : adapter la promotion

Plus en détail

Fait du jour RFI. Richesse / pauvreté : le grand écart. Exercices corrigés

Fait du jour RFI. Richesse / pauvreté : le grand écart. Exercices corrigés Fait du jour : Richesse / pauvreté : le grand écart Exercices corrigés Exercice 1 Première écoute. De quoi s agit-il? Entourez le bon synonyme en fonction de ce que vous En guise de préambule / Comme introduction

Plus en détail

Forum sur le développement social de Roussillon. Assurer l équilibre. 4 juin 2009. Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay

Forum sur le développement social de Roussillon. Assurer l équilibre. 4 juin 2009. Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay Forum sur le développement social de Roussillon Assurer l équilibre 4 juin 2009 Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay Assurer l équilibre Le CLD de Roussillon compte parmi ses instances la commission

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

Recrutement d un consultant. Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina. PlaNet Finance Madagascar

Recrutement d un consultant. Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina. PlaNet Finance Madagascar Termes de références Recrutement d un consultant Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina Version finale 15 janvier 2015 1 / 8 Sommaire I. Contexte 3 I.1. Au niveau international 3 I.2. Au niveau

Plus en détail

RÈGLEMENTS FINANCIERS DES COMPTES SPÉCIAUX. Résumé

RÈGLEMENTS FINANCIERS DES COMPTES SPÉCIAUX. Résumé Conseil exécutif Cent quatre-vingt-onzième session 191 EX/30 PARIS, le 25 mars 2013 Original anglais Point 30 de l'ordre du jour provisoire RÈGLEMENTS FINANCIERS DES COMPTES SPÉCIAUX Résumé Conformément

Plus en détail

Secteur de la croissance verte à Madagascar

Secteur de la croissance verte à Madagascar Influence- Communication-Publicité Pour l Afrique et Madagascar Secteur de la croissance verte à Madagascar Revue de presse destinée aux investisseurs potentiels 23 août 2014 Croissance verte: une stratégie

Plus en détail

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique les services d'orange pour l agriculture en Afrique ce catalogue a pour objectif d éclairer sur les méthodes développées par Orange pour améliorer la productivité dans le monde rural 2 sommaire 1 2 3 l'apport

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION SOCIÉTÉ DU CENTRE DES CONGRES DE QUEBEC

PLAN DE CLASSIFICATION SOCIÉTÉ DU CENTRE DES CONGRES DE QUEBEC PLAN DE CLASSIFICATION SOCIÉTÉ DU CENTRE DES CONGRES DE QUEBEC 01 GESTION ADMINISTRATIVE 01-1000 PLANIFICATION ADMINISTRATIVE 01-1025 Plans de gestion 01-2000 ORGANISATION ADMINISTRATIVE 01-2050 Création

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois LISTE DES RÈGLES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois LISTE DES RÈGLES LISTE DES RÈGLES 01 - ADMINISTRATION ADMINISTRATION - GÉNÉRALITÉS 01.01 Document définitif - Fichier informatique 01.02 Document mis à jour - Fichier informatique 01.03 Document préparatoire, document

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Loi sur la Société de l assurance automobile du Québec (chapitre S-11.011) Le

Plus en détail

Pourquoi la durabilité et l équité?

Pourquoi la durabilité et l équité? Comment peut-on : Pourquoi la durabilité et l équité? Poursuivre le progrès de manières équitables qui ne nuisent pas à l environnement? Répondre aux aspirations de développement des pauvres dans le monde

Plus en détail

K1602 - Gestion de patrimoine culturel

K1602 - Gestion de patrimoine culturel Appellations Attaché / Attachée de conservation du patrimoine Chargé / Chargée d'études et d'inventaire patrimoine Conservateur / Conservatrice de musée Conservateur / Conservatrice des antiquités et objets

Plus en détail

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Page 1 sur 15 NOTE La présente note et les documents joints décrivent un cadre pour la collaboration continue

Plus en détail

LE MÉCANISME DE DÉVELOPPEMENT PROPRE LE MDP EN AFRIQUE FINANCEMENT ET SOUTIEN

LE MÉCANISME DE DÉVELOPPEMENT PROPRE LE MDP EN AFRIQUE FINANCEMENT ET SOUTIEN LE MÉCANISME DE DÉVELOPPEMENT PROPRE LE MDP EN AFRIQUE FINANCEMENT ET SOUTIEN INTRODUCTION Dès 2006, les parties au protocole de Kyoto ont reconnu l'importance d'une répartition équilibrée des projets

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE LIGNE DIRECTRICE N 6 LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE Le 15 novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DE LA LIGNE DIRECTRICE... 3 Pratiques prudentes

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

CONCOURS FINANCIER DE LA REGION BRETAGNE POUR

CONCOURS FINANCIER DE LA REGION BRETAGNE POUR Rennes, le 10 septembre 2004 Réf : A/P714/2004 Politique régionale CONCOURS FINANCIER DE LA REGION BRETAGNE POUR l'organisation de colloques, congrès ou symposiums en Bretagne et la réalisation de communications

Plus en détail

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION 35 C 35 C/7 27 août 2009 Original anglais Point 3.3 de l ordre du jour provisoire PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) Source : Résolution 29 C/87. PRÉSENTATION Antécédents

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION AU MALI SUR LA CONCEPTION TARIFAIRE DE L'ELECTRICITE ET DE L'EAU

PROGRAMME DE FORMATION AU MALI SUR LA CONCEPTION TARIFAIRE DE L'ELECTRICITE ET DE L'EAU PROGRAMME DE FORMATION AU MALI SUR LA CONCEPTION TARIFAIRE DE L'ELECTRICITE ET DE L'EAU Le tient à apporter une contribution significative à la restructuration du secteur des infrastructures de ses membres.

Plus en détail

Cahier des charges des blogs «Dotclear» des écoles de l Orne

Cahier des charges des blogs «Dotclear» des écoles de l Orne Cahier des charges des blogs «Dotclear» des écoles de l Orne Hébergement assuré par le CRDP de Basse Normandie 21, rue du Moulin-au-Roy BP 5152 - Caen cedex 5 Le blog à l école.jouer sur des vecteurs de

Plus en détail

PROPOSITION DE VERSION DEFINITIVE Révisée sous les auspices du Comité scientifique ICOMOS sur l interprétation et la présentation

PROPOSITION DE VERSION DEFINITIVE Révisée sous les auspices du Comité scientifique ICOMOS sur l interprétation et la présentation Charte ICOMOS Pour l interprétation et la présentation des sites culturels patrimoniaux PROPOSITION DE VERSION DEFINITIVE Révisée sous les auspices du Comité scientifique ICOMOS sur l interprétation et

Plus en détail

Les archives. On conserve ces documents pour faire des recherches historiques, administratives ou généalogiques.

Les archives. On conserve ces documents pour faire des recherches historiques, administratives ou généalogiques. Les archives Les Archives sont : les documents les administrations qui conservent ces documents les bâtiments dans lesquels sont conservés les documents. Tous les documents produits par les services municipaux

Plus en détail

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Mise à jour du Forum conjoint des autorités de réglementation du marché financier Réseau de conciliation

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE. MERLOT--The Multimedia Educational Repository for Learning and Online Teaching

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE. MERLOT--The Multimedia Educational Repository for Learning and Online Teaching Centre National de Télé-enseignement de Madagascar PROTOCOLE D ACCORD ENTRE MERLOT--The Multimedia Educational Repository for Learning and Online Teaching ET Le Centre National de Télé-enseignement de

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Dernière mise à jour : septembre 2014

Dernière mise à jour : septembre 2014 Crédit d impôt remboursable pour l édition de livres TABLE DES MATIÈRES Société admissible....... 1 Société exclu... 2 Maison d édition reconnue.. 2 Ouvrages admissibles...... 2 Ouvrages exclus. 3 Auteur

Plus en détail