Veille bibliographique Janvier 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Veille bibliographique Janvier 2015"

Transcription

1 Veille bibliographique Janvier 2015 s Architecture de l aide Aid Beyond 2015: Europe s role in financing and implementing sustainable development goals post 2015, AidWatch 2014, CONCORD, 20 novembre 2014, 60 P. Dans la 9e édition de son rapport Aidwatch, Concord et ses membres interrogent la place de l aide publique au développement en Europe dans l agenda post Malgré des défis humanitaires et de développement croissants, tels que la récente épidémie Ebola en Afrique de l Ouest, l Union européenne ne sera pas en mesure d atteindre son objectif qui est de consacrer 0,7 % de son RNB à l aide au développement. Seuls 4 pays membres ont atteint cet objectif, mais la France y fait figure de mauvais élève. Les Français et la politique d aide au développement de la France, 9 ème édition du Baromètre de l AFD, AFD, octobre 2014, 37 P. Cette édition confirme l attachement des français au maintien d une politique d aide en faveur des pays en développement, et souligne la conscience d une interdépendance croissante entre économies matures et pays en développement. Une majorité pense que la lutte contre le dérèglement climatique doit être au cœur des stratégies de développement. Cette enquête montre également que les français souhaitent être davantage informés sur l aide au développement française. Humanitarian Innovation : The State of Art, Alexander Betts, Louise Bloom, OCHA Policy and Studies Series n 009, OCHA, PDSB, novembre 2014, 30 P. Alors que le système humanitaire fait face à des situations toujours plus compliquées, les nouvelles technologies permettent des réponses souvent plus rapides. Ainsi, le concept d «innovation» est en plein essor dans le secteur humanitaire où, en général, il fait référence à la technologie, aux produits, aux nouvelles formes de partenariats. Mais il n a jamais été clairement défini au risque d être mal utilisé et de rester purement théorique. Sans vouloir apporter une définition toute faite, ce rapport se penche sur ce concept pour établir un langage commun comme base de dialogue et de collaboration. Les différentes parties du rapport analysent un aspect du concept d «innovation» : d abord, la naissance et le développement de l innovation humanitaire, notamment dans trois domaines : les financements, la recherche et les réseaux/partenariats. Une deuxième partie s intéresse aux enjeux liés à l innovation humanitaire, notamment d un point de vue éthique. Puis, les auteurs explorent le cycle de l innovation en pratique, à travers les produits, les processus, les partenariats ; et enfin, l innovation au sein des communautés affectées à travers des exemples concrets. Des études de cas terminent le rapport, avec entre autres la présentation du Cash Programming ou du Digital Humanitarian Network. https://docs.unocha.org/sites/dms/documents/op9_understanding%20innovation_web.pdf

2 Crises et vulnérabilités Report of the Independent International Commission of Inquiry on the Syrian Arab Republic. Rule of Terror: Living under ISIS in Syria, Nations Unies, 14 novembre 2014, 15 P. Ce rapport est basé sur plus de 300 entretiens avec des femmes, des hommes et des enfants qui ont fui ou qui vivent encore dans les zones contrôlées par l Etat Islamique en Syrie. Après avoir dressé le contexte historique de l émergence de ce groupe ISIS, le rapport décrit les conséquences des règles imposées par ISIS et de leur brutalité sur la population. Il finit par des recommandations envers le gouvernement syrien, les parties en conflit, la communauté internationale, les Etats influents et les ONG. Global Humanitarian Overview 2015: A consolidated appeal to support people affected by disaster and conflict, OCHA, décembre 2014, 32 P. Les Nations Unies et leurs partenaires humanitaires ont lancé leur appel pour 2015 : 16,4 milliards de dollars seront nécessaires pour venir en aide à au moins 57,5 millions de personnes affectées par des crises dans 22 pays. Les crises en République d Afrique Centrale, en Irak, au Sud Soudan et en Syrie demeurent prioritaires. Mais l Afghanistan, la RDC, le Myanmar, les Territoires occupés de Palestine, la Somalie, le Soudan et l Ukraine figurent aussi parmi les crises majeures ayant besoin d aide, et les besoins de part le monde aujourd hui sont à des niveaux jamais atteints. https://docs.unocha.org/sites/dms/documents/gho-final-web.pdf A long way to go: the Ebola response in West Africa at the sixty day mark, Oxfam, décembre 2014, 4 P. Ce court rapport fait le point sur la réponse à l épidémie Ebola en Afrique de l Ouest et émet des recommandations dans différents domaines afin de contenir la propagation de la maladie et de secourir au mieux les personnes affectées. Les domaines concernés sont : les infrastructures, la coordination au niveau national et supranational, l information et la gestion des données, la transparence et la redevabilité, le renforcement de la mobilisation communautaire pour la prévention, la prise en compte de l aspect genre dans la réponse, la préparation/prévention dans les pays voisins à risques et enfin le relèvement pour s assurer que le virus Ebola ne revienne plus dans la région Humanitarian needs overview : Sahel Region, OCHA, décembre 2014, 16 P. Cette synthèse fait le point sur les besoins prioritaires de la région du Sahel à prendre en compte pour 2015 : l insécurité alimentaire, la malnutrition, les besoins liés aux conflits notamment en ce qui concerne les personnes déplacées, ceux liés aux épidémies et aux catastrophes naturelles. Les indicateurs humanitaires restent toujours très élevés Dec17.pdf

3 Déplacement de population Note de synthèse The Kampala Convention two years on: time to turn theory into practice, Briefing Paper, Norwegian Refugee Council, Internal Displacement Monitoring Centre, 8 décembre 2014, 3 P. La Convention Kampala, aussi connue sous le nom de Convention de l Union Africaine pour la Protection et l Assistance des Déplacés Internes en Afrique, est censée contraindre juridiquement les Etats à protéger les personnes qui ont fui leur maison en raison de conflits, de catastrophes ou de violations de leurs droits. Mais, deux ans après son adoption, les situations diverses du continent africain ont fait que chaque pays a eu une approche différente de cette Convention. Cet article fait le point sur sa ratification et sa mise en œuvre dans les pays concernés. Une carte illustre les pays signataires de la Convention Kampala. Revue Faith and responses to displacement, Forced Migration Revue, Refugee Studies Centre, novembre 2014, 84 P. Ce numéro de la revue Migrations Forcées soulève les questions autour de la foi et des réponses aux déplacements, et montre comment la foi peut influencer les prises de décision dans certaines situations. Les nombreux articles mettent en perspective les principes humanitaires et les actions inspirées par les différentes religions, les différentes croyances. Environnement Sortir de l impasse : le financement de la lutte contre le changement climatique post-2020 dans l Accord de Paris, Document d Information n 201, Oxfam International, décembre 2014, 8 P. Des négociations sont en cours pour poser les bases d un nouvel accord international sur le changement climatique, qui sera adopté lors de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique qui se tiendra à Paris en novembre/décembre Dans ce cadre, Oxfam publie un rapport présentant dans un premier temps les failles du précédent accord, et proposant des pistes de solutions pour combler les écarts en termes de financement international, couplé à des programmes de financement nationaux spécifiques. Pour finir, Oxfam précise les éléments que doit inclure le volet financier de l'accord de Paris à venir.

4 Espace humanitaire Manuels Humanitarian Access in situations of Armed Conflict: Handbook on the International Normative Framework Version 2, Confédération Suisse, OCHA, Conflict Dynamics International, décembre 2014, 78 P. Même si l accès humanitaire en situation de conflit armé n est pas une question nouvelle, les conflits actuels posent de nouveaux défis aux humanitaires en termes notamment de sécurité et d accès durable aux populations. C est pour aborder ces nouveaux enjeux que ce guide (et le manuel suivant qui l accompagne) a été développé. Il présente de manière détaillée le cadre normatif international lié à la question de l accès humanitaire en conflit armé : le droit international, le droit international humanitaire, les droits de l Homme, le droit international lié aux crimes de guerre, crime contre l humanité et génocide. Il peut être destiné à une large audience : ONG, organisations internationales, Etats, groupes armés. Humanitarian Access in situations of Armed Conflict, Practitioners Manual Version 2, Confédération Suisse, OCHA, Conflict Dynamics International, décembre 2014, 174 P. Ce manuel a pour objectif d aider les acteurs humanitaires à développer des approches efficaces pour améliorer l accès humanitaire en situation de conflit armé. Il peut être aussi utile pour les personnes ayant besoin elles-mêmes d assistance et de protection, pour les autorités nationales des Etats touchés, pour les parties en conflit, pour les organisations internationales et les bailleurs. Le manuel commence par définir ce qu est l accès humanitaire en situation de conflit armé, puis présente les principes humanitaires et le droit international humanitaire, les deux composantes à l origine de l accès humanitaire. La partie suivante est d ordre plus méthodologique et pratique sur la mise en place des accès humanitaires. Enfin, la dernière section analyse les dilemmes qui peuvent se présenter, comme les négociations, la sécurité ou les relations avec les militaires. Qualité de l aide Note de synthèse Quality in Humanitarian Actions : Thinking Ahead, Messages clés des Universités d Automne de l Humanitaire septembre 2014, Groupe URD, ALNAP, novembre 2014, 8 P. A l invitation du Groupe URD, la neuvième édition des Universités d Automne de l Humanitaire (UAH) a été l occasion de prendre un temps de réflexion pour définir précisément les enjeux de la Qualité et de la Redevabilité dans le secteur, faire le point sur les initiatives en cours, les attentes qu elles génèrent et leurs limites. Ce document présente une synthèse de l état des lieux des initiatives ainsi que les points-clef issus des débats entre participants. Il propose ainsi un diagnostic des multiples facettes du problème de la qualité dans le secteur.

5 Articles Transferts d espèces : bons pour les habitants, mauvais pour les communautés?, IRIN, 4 décembre Cet article revient sur les impacts socioculturels des programmes de Transferts d espèces (Cash transfers) suite à une recherche ethnographique qui a mis en lumière les conséquences fortuites des transferts d espèces sur les relations sociales au sein des communautés et sur l incapacité des évaluations standards de brosser un tableau précis de la situation. Même si ces programmes sont positifs pour les personnes recevant ces transferts, ils créent un malaise au sein des communautés, surtout lié à la sélection des bénéficiaires. Le Core Humanitarian Standard (CHS) : Nouvelle tentative d embrigadement du «secteur» ou étape innovante et porteuse?, Véronique de Geoffroy, Grotius International, 1 er décembre Le Groupe URD s étant mobilisé sur le processus d écriture et de révision du CHS, en s appuyant sur les travaux du COMPAS Qualité, l auteure de cet article, Directrice des Opérations au Groupe URD, propose quelques éléments d analyse issus des derniers travaux sur la qualité de l aide du Groupe URD. Elle revient entre autres sur la définition commune de la qualité de l aide, sur le lien entre qualité des résultats et qualité des organisations avec l objectif de renforcer la place centrale des populations au cœur de la démarche, et enfin sur la question de l impact réel d un nouveau référentiel dans le secteur humanitaire. Guide Core Humanitarian Standard on Quality and Accountability, HAP International, People In Aid, The Sphere Project, décembre 2014, 24 P. Ce nouveau référentiel «qualité», la Norme Fondamentale Humanitaire sur la Qualité et la Redevabilité (CHS), place les communautés et les personnes affectées par les crises au cœur de l action humanitaire. Les neuf critères retenus représentent neuf dimensions différentes et complémentaires de la Qualité de l aide que s engagent à suivre les acteurs humanitaires pour améliorer l efficacité de l assistance qu ils délivrent. A chaque principe est associé un critère de qualité, ainsi que des actions clefs complétées par les éléments organisationnels correspondants pour aider à mettre en place ces caractéristiques. Ce guide permet également aux communautés affectées de savoir en quoi sont redevables les humanitaires auprès d elles. Cette nouvelle Norme Humanitaire est le résultat d une longue consultation internationale qui s est inspirée de normes déjà existantes pour les compléter et les améliorer dont, entre autres, celles de HAP, People in Aid, Groupe URD et Sphère. %20English.pdf

6 Reconstruction urbaine et habitat Notes de synthèse Adaptation au changement climatique dans les villes : quelles conditions de succès?, Retours d expériences (Afrique subsaharienne, Afrique du Sud et Colombie), Question de Développement n 18, synthèses des études et recherches de l AFD, novembre 2014, 4 P. Pour que les villes se protègent contre les dérèglements climatiques, un engagement politique fort est bien sûr nécessaire, mais pas seulement. Un ensemble de facteurs institutionnels, stratégiques et sociaux sont indispensables. Cet article présente les conditions de succès des politiques locales d adaptation identifiées par trois travaux de recherche commandés par l AFD sur ce sujet. Revue Réduction des risques et désastres Managing Urban Risks in HFA2, Southasiadisasters.net, Issue n 120, novembre 2014, 20 P. Ce numéro de la revue en ligne Southasiadisasters.net veut présenter des solutions durables pour la gestion des risques urbains, dans l objectif du Cadre d action de Hyogo pour («Pour des nations et des collectivités résilientes face aux catastrophes»). La revue se concentre sur l Asie du Sudest, une région où les villes se développent rapidement et sont facilement sujettes aux typhons et tremblements de terre. Les articles s intéressent à la résilience urbaine, aux risques spécifiques liés aux habitats informels, à la nécessité d un développement urbain tenant compte du changement climatique, ou encore au rôle des gouvernements à promouvoir la résilience urbaine et des mécanismes durables. Tous les numéros de la revue : Progress and challenges in disaster risk reduction: a contribution towards the development of policy indicators for the post-2015 framework for disaster risk reduction, UNISDR, novembre 2014, 217 P. Ce rapport présente une analyse approfondie par pays des progrès accomplis en matière de gestion des risques de désastres en prenant comme priorités et indicateurs ceux définis dans le Cadre d Action de Hyogo Il identifie les enjeux et les opportunités auxquels doivent faire face les pays. Lire le résumé (67 P.) :

7 Sécurité alimentaire et nutrition Site web Une agriculture pour nourrir le monde, SOS Faim, novembre SOS Faim a mis en place une plate-forme multimédia de présentation des enjeux de l agriculture familiale, permettant de découvrir de manière pédagogique les enjeux de ce type d agriculture et de répondre à toutes ces questions à travers des vidéos, photos, infographies et témoignages : En quoi consiste l agriculture familiale? Que représente-t-elle à l échelle mondiale? Quels sont ses atouts? Quels sont les défis auxquels elle est confrontée? Comment la soutenir? Food and nutrition in numbers, FAO, novembre 2014, 249 P. La FAO a publié ce recueil de données détaillées sur la nutrition dans toutes les régions du monde en vue de la Deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2) qui a eu lieu à Rome du 18 au 21 novembre. Celui-ci contient des données et graphiques illustrant les tendances de divers aspects tels que les carences en micronutriments, le surpoids, l obésité et les maladies non transmissibles de 1990 à nos jours. Il présente aussi plusieurs indicateurs chiffrés sur les interactions entre la nutrition, la santé et l environnement, ainsi que des données détaillées sur les prix des denrées, la consommation alimentaire, les émissions de carbone liées à l agriculture et l utilisation des terres. Visiter le site consacré à la CIN2 : Revue Technologie de l information et de la communication Pour une information et un Internet libres : journalistes indépendants, médias associatifs et hacktivistes s engagent, Passerelle n 11, Coredem, Ritimo, E-change, novembre 2014, 189 P. Consacré à l information et à Internet libres, cet ouvrage questionne nos façons de communiquer au XXIe siècle avec les progrès réalisés dans les technologies de l information et de la communication (TIC) et principalement Internet. Il présente des exemples concrets pour construire et défendre un Internet libre, décentralisé et technologiquement neutre, créé et porté par les utilisateurs eux-mêmes. Cette veille bibliographique est produite chaque mois par le Groupe URD dans le cadre d une convention avec le ministère des Affaires étrangères et du Développement international (Centre de crise et Direction Générale de la Mondialisation) et l Agence Française de Développement (AFD). Elle permet de suivre l évolution des réflexions sur les sujets des modalités d intervention autour des crises (avant, pendant, après) au niveau international et de diffuser les principales publications au sein des réseaux professionnels intéressés. Elle est diffusée via la newsletter du Groupe URD (inscription : disponible sur le site (http://www.urd.org/veille-bibliographique) ou sous cette version pdf.

Veille bibliographique Mai 2015

Veille bibliographique Mai 2015 Veille bibliographique Mai 2015 Etude Architecture de l aide International and local/diaspora actors in the Syria response: a diverging set of systems? Eva Svoboda, Sara Pantuliano, HPG Working Paper,

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

Les problèmes de politisation. Comprendre. l Indice de réponse humanitaire

Les problèmes de politisation. Comprendre. l Indice de réponse humanitaire Les problèmes de politisation Comprendre l Indice de réponse humanitaire 2010 Les donateurs sont essentiels / Les donateurs jouent un rôle essentiel lorsqu il s agit de garantir que l aide parvienne aux

Plus en détail

De l intérêt croissant des bailleurs humanitaires pour l environnement

De l intérêt croissant des bailleurs humanitaires pour l environnement 44 w Dossier De l intérêt croissant des bailleurs humanitaires pour l environnement Par Blanche Renaudin Une étude portant sur l intégration de l environnement dans le secteur humanitaire 1 a été commanditée

Plus en détail

Veille bibliographique Septembre 2015

Veille bibliographique Septembre 2015 Veille bibliographique Septembre 2015 Revue Architecture de l aide Devenirs humanitaires, Michel Maietta, Stéphanie Stern (sous la dir. de), La Revue Internationale et Stratégique (RIS) N 98, juin2015,

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU)

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) STRATEGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE L APPRENTISSAGE ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR FAVORISER UN

Plus en détail

ANNULATION DE LA DETTE EXTÉRIEURE POUR LES PAYS TOUCHÉS PAR LA MALADIE À VIRUS EBOLA

ANNULATION DE LA DETTE EXTÉRIEURE POUR LES PAYS TOUCHÉS PAR LA MALADIE À VIRUS EBOLA ANNULATION DE LA DETTE EXTÉRIEURE POUR LES PAYS TOUCHÉS PAR LA MALADIE À VIRUS EBOLA Janvier 2015 Annulation de la dette extérieure pour les pays touchés par la maladie à virus Ébola ANNULATION DE LA

Plus en détail

Plan d orientations stratégiques 2012-2016

Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Agence Française de Développement Établissement public, l Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser

Plus en détail

Gnucoop, IT for non profit. Promotion de solutions innovantes en projets humanitaires

Gnucoop, IT for non profit. Promotion de solutions innovantes en projets humanitaires Gnucoop, IT for non profit Promotion de solutions innovantes en projets humanitaires Gnucoop est une société informatique avec une longe expérience en développement de software et administration de systèmes.

Plus en détail

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire Pierre Jacquet Pierre Jacquet est chef économiste de l Agence Française de Développement (AFD). Il est membre du Conseil économique pour le développement durable (CEDD). Définir le collectif : retour d

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD AVANT-PROPOS Établissement public, l Agence Française de Développement exerce une mission d intérêt public, principalement à l international. CHARTE D ÉTHIQUE

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante?

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante? Découvrir ISO 26000 La présente brochure permet de comprendre les grandes lignes de la Norme internationale d application volontaire, ISO 26000:2010, Lignes directrices relatives à la responsabilité. Elle

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

FORMATIONS AU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET A LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE. formations courtes. formations longues

FORMATIONS AU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET A LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE. formations courtes. formations longues formations courtes formations longues structures d appui/ conseil aux porteurs de projet présentation des structures de formation FORMATIONS AU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET A LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE modalités

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

SECTION 1 : INTRODUCTION SECTION 1 :

SECTION 1 : INTRODUCTION SECTION 1 : 1 SECTION 1 : 2 3 Le but de cette version 2.0 du Manuel technique du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire est d apporter aux analystes de la sécurité alimentaire des normes techniques

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

Core Humanitarian STANDARD. Norme humanitaire fondamentale de qualité et de redevabilité

Core Humanitarian STANDARD. Norme humanitaire fondamentale de qualité et de redevabilité Core Humanitarian STANDARD Norme humanitaire fondamentale de qualité et de redevabilité Document publié par : HAP International, People In Aid, le Projet Sphère et le Groupe URD. Première édition : 2015

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

JORDANIE. Personnes relevant de la compétence du HCR

JORDANIE. Personnes relevant de la compétence du HCR RAPPORT GLOBAL 2012 JORDANIE Présence du HCR en 2012 Nombre de bureaux 1 Effectifs totaux 222 Internationaux 23 Nationaux 77 JEA 3 VNU 7 Autres 112 Faits marquants Aperçu L environnement de protection

Plus en détail

Master. Dynamiques Africaines MIDAf. Interdisciplinaire et professionnel. devient Université Bordeaux Montaigne

Master. Dynamiques Africaines MIDAf. Interdisciplinaire et professionnel. devient Université Bordeaux Montaigne Master Interdisciplinaire et professionnel Dynamiques Africaines MIDAf devient Université Bordeaux Montaigne Objectifs de la formation La spécialité «Dynamiques africaines» associe l Université Bordeaux

Plus en détail

Définition et exécution des mandats : analyse et recommandations aux fins de l examen des mandats

Définition et exécution des mandats : analyse et recommandations aux fins de l examen des mandats Définition et exécution des mandats : analyse et recommandations aux fins de l examen des mandats Rapport du Secrétaire général Résumé Lors du Sommet mondial de septembre 2005, les dirigeants des pays

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

Ce chapitre offre un aperçu du processus de

Ce chapitre offre un aperçu du processus de Identification des be Introduction Ce chapitre offre un aperçu du processus de planification qui sert à déterminer les besoins des réfugiés, des apatrides et des autres personnes relevant de la compétence

Plus en détail

La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre!

La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre! La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre! Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014 Introduction Ce document est établi suivant la méthodologie du Cadre de Gestion des Risques (Risk Management Framework) proposé

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS

RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS Des recommandations détaillées sur l approche de responsabilité sectorielle

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT

OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT ÉVALUER LE COÛT D ATTEINTE DE LA CIBLE 10 SUR L EAU ET L ASSAINISSEMENT Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et la Cible 10 sur l eau et l assainissement A l occasion du Sommet du Millénaire

Plus en détail

COMMUNIQUER SUR LES TRANSFERTS MONÉTAIRES

COMMUNIQUER SUR LES TRANSFERTS MONÉTAIRES COMMUNIQUER SUR LES TRANSFERTS MONÉTAIRES GUIDE PRATIQUE DE SENSIBILISATION COMMUNAUTAIRE POUR LES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES THE CASH LEARNING PARTNERSHIP www.cashlearning.org AU SOMMAIRE DE

Plus en détail

Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes

Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes Contribution de l Institut de coopération pour l éducation des adultes (ICÉA) Juin 2014 2 Table des

Plus en détail

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Le Réseau de Systèmes d Alerte Précoce contre la Famine Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Ouagadougou, Burkina Faso 18-20 Novembre 2013 Plan A. Qu est-ce que FEWS NET? B. Les

Plus en détail

Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition. Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international.

Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition. Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international. Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international Réflexions Hans Corell Ancien Secrétaire général adjoint aux affaires

Plus en détail

Directeur Général de l association ALIMA

Directeur Général de l association ALIMA Directeur Général de l association ALIMA L ASSOCIATION ALIMA Lors de la création d ALIMA, en juin 2009, l objectif était de produire des secours médicaux lors de situations d urgences ou de catastrophes

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE Jeune Expert Associé. Groupe de la protection

TERMES DE RÉFÉRENCE Jeune Expert Associé. Groupe de la protection TERMES DE RÉFÉRENCE Jeune Expert Associé INFORMATIONS GÉNÉRALES Termes de référence créés/mis à jour le 13 janvier 2015 Titre Secteur Lieu d affectation (ville, pays) Durée de l affectation Juriste associé

Plus en détail

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues Résumé Cette étude a été lancée par l Organisation Internationale pour les Migrations à la demande du Gouvernement du Tchad par le biais du Ministère des Affaires Etrangères et de l Intégration Africaine.

Plus en détail

Deuxième Conférence internationale sur la nutrition. Rome, 19-21 novembre 2014. Document final de la Conférence: Déclaration de Rome sur la nutrition

Deuxième Conférence internationale sur la nutrition. Rome, 19-21 novembre 2014. Document final de la Conférence: Déclaration de Rome sur la nutrition Octobre 2014 ICN2 2014/2 Deuxième Conférence internationale sur la nutrition Rome, 19-21 novembre 2014 Document final de la Conférence: Déclaration de Rome sur la nutrition Nous félicitant de la participation

Plus en détail

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix»

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Résumé des résultats clés et réalisations Problématique Prévention des crises et consolidation de la paix : les défis Quelque 1,5 milliard

Plus en détail

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III)

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) DIRECTIVES ET FORMAT POUR LA PRÉPARATION DE RAPPORTS NATIONAUX SUR SIX SUJETS PRINCIPAUX, TRENTE

Plus en détail

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ INSTITUT DE MANAGEMENT PUBLIC ET GOUVERNANCE TERRITORIALE 21 RUE GASTON DE SAPORTA 13100 AIX EN PROVENCE DIPLOME UNIVERSITAIRE (DU) ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ OBJECTIFS Faire comprendre

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

Appel à propositions. La gestion durable des ressources naturelles et changements climatiques. L`élevage avec un focus sur le pastoralisme

Appel à propositions. La gestion durable des ressources naturelles et changements climatiques. L`élevage avec un focus sur le pastoralisme Foire aux savoirs Consolider la Résilience à l insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel / Afrique de l Ouest Ouagadougou, Burkina Faso, 5-7 Novembre 2013 Appel à propositions Venez nous rejoindre

Plus en détail

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification Identification des be Le HCR est pleinement conscient de la nécessité de travailler en étroit partenariat avec ses principaux bailleurs de fonds pour rassembler les ressources dont il doit disposer pour

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Note d orientation Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Évaluer comment l adaptation aux changements climatiques contribue à la réduction de la pauvreté

Plus en détail

DOCUMENT OFFICIEUX DES COPRÉSIDENTS. Chapitre Paragraphes Page. Comprendre les risques de catastrophe...14 8

DOCUMENT OFFICIEUX DES COPRÉSIDENTS. Chapitre Paragraphes Page. Comprendre les risques de catastrophe...14 8 Note explicative 1. Ce document est l avant-projet préliminaire du cadre de réduction des risques de catastrophe pour l après-2015. Il servira de base aux consultations informelles ouvertes à mener en

Plus en détail

Education en vue du développement durable : Une définition

Education en vue du développement durable : Une définition Education en vue du développement durable : Une définition Contenu : Le développement durable : Une définition 1. Historique et contexte Suisse 2. Le développement durable Le lien entre développement durable

Plus en détail

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L Aide publique au développement (APD) désigne les dépenses publiques au bénéfice des pays en développement dont le but essentiel est de favoriser le développement économique

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

CADRE JURIDIQUE INTERNATIONAL POUR LA DÉVELOPPEMENT DE PROGRAMMES CONTRE LA CORRUPTION

CADRE JURIDIQUE INTERNATIONAL POUR LA DÉVELOPPEMENT DE PROGRAMMES CONTRE LA CORRUPTION CADRE JURIDIQUE INTERNATIONAL POUR LA DÉVELOPPEMENT DE PROGRAMMES CONTRE LA CORRUPTION International Legal Framework for Development of Anti-Corruption Programs 1 AUGMENTATION DES ACCORDS CONTRE LA CORRUPTION

Plus en détail

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015 Deuxi ème jour Premier jour Jour 0 Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena 28-30 avril 2015 Date Heure Activité Veille du forum (Hôtel KEMPINSKI) Arrivée

Plus en détail

La cyberdéfense : un point de vue suisse

La cyberdéfense : un point de vue suisse La cyberdéfense : un point de vue suisse UNIDIR - Séminaire Cybersécurité et conflits 19.11.12, Palais des Nations Gérald Vernez Del CdA CYD NON CLASSIFIE Un gros potentiel de dommages Financiers Pertes

Plus en détail

INTERVENTIONS D AIDE ALIMENTAIRE (IAAs)

INTERVENTIONS D AIDE ALIMENTAIRE (IAAs) INTERVENTIONS D AIDE ALIMENTAIRE (IAAs) I. PRESENTATION GENERALE I.1. Définition Les interventions d aide alimentaire (IAAs) apportent les denrées alimentaires nécessaires aux gens affectés par une crise

Plus en détail

ANNEXE N o 1 : Rapport de situation de l Afrique sur la prévention des risques de catastrophe RÉSUMÉ ANALYTIQUE

ANNEXE N o 1 : Rapport de situation de l Afrique sur la prévention des risques de catastrophe RÉSUMÉ ANALYTIQUE Q U A T R I È M E P L A T E - F O R M E R É G I O N A L E A F R I C A I N E ANNEXE N o 1 : Rapport de situation de l Afrique sur la prévention des risques de catastrophe RÉSUMÉ ANALYTIQUE FÉVRIER 2013

Plus en détail

Programme de la CE/FAO Sécurité alimentaire : information pour l'action. Les concepts et les cadres de la sécurité alimentaire

Programme de la CE/FAO Sécurité alimentaire : information pour l'action. Les concepts et les cadres de la sécurité alimentaire Programme de la CE/FAO Sécurité alimentaire : information pour l'action Formation à distance pour renforcer les compétences et répondre aux exigences de formation des réseaux et des systèmes d information

Plus en détail

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement 7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement Session 3 Thème : Mettre le contexte au centre de l action : opérationaliser une approche sensible à la fragilité Sous-thème : «Prise

Plus en détail

REFERENCES SUR LES INDICATEURS

REFERENCES SUR LES INDICATEURS L i s t e b i b l i o g r a p h i q u e REFERENCES SUR LES INDICATEURS E t u d e G C P Nathalie Wilbeaux Actualisée en Juillet 2007 Bibliographie sélective sur les «indicateurs» - Etude GCP 2003-2007-

Plus en détail

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques «Les changements climatiques se constatent jour après jour partout dans le

Plus en détail

5ème P L A T E F ORME REGIONALE AFRICAINE ET C A T A S T R OPHE

5ème P L A T E F ORME REGIONALE AFRICAINE ET C A T A S T R OPHE 5ème P L A T E F ORME REGIONALE AFRICAINE ET 3 è m e REUNION MINISTERIELLE P OUR LA R E D U C T I ON DES RISQUES DE CATASTROPHE DU 13 AU 16 MAI 2014 ABUJA (NIGERIA) DECLARATION SOMMAIRE C ONTRIBUTION AFRICAINE

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

PROGRAMMES DE FORMATION 2015-2016

PROGRAMMES DE FORMATION 2015-2016 INSTITUT DE RECHERCHE ET D ENSEIGNEMENT SUR LA PAIX EN AFRIQUE PROGRAMMES DE FORMATION 2015-2016 Réinventer le Leadership Africain POURQUOI THINKING AFRICA Face aux enjeux de la mondialisation, aux défis

Plus en détail

Cent huitième session. Rome, 10 14 octobre 2011 FINANCEMENT DES ÉVALUATIONS - MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DU CONSEIL

Cent huitième session. Rome, 10 14 octobre 2011 FINANCEMENT DES ÉVALUATIONS - MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DU CONSEIL Août 2011 F COMITÉ DU PROGRAMME Cent huitième session Rome, 10 14 octobre 2011 FINANCEMENT DES ÉVALUATIONS - MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DU CONSEIL Résumé Le présent document fait suite à une demande formulée

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Distribution limitée IFAP-2008/COUNCIL.V/3 4 février 2008 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Conseil intergouvernemental du Programme Information

Plus en détail

Comité monétaire et financier international

Comité monétaire et financier international Comité monétaire et financier international Trente-et-unième réunion 18 avril 2015 Déclaration de Mr. Regis Immongault Ministre de l économie, de la promotion des investissements et de la prospective Gabon

Plus en détail

La Diplomatie indienne en marche

La Diplomatie indienne en marche La Diplomatie indienne en marche SANJHA PRAYAAS SABKA VIKAS: EFFORT PARTAGÉ PROGRÈS POUR TOUS SANJHA PRAYAAS SABKA VIKAS: SHARED EFFORT PROGRESS FOR ALL Le Président des Etats-Unis d Amérique, Barack Obama,

Plus en détail

Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (INSARAG)

Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (INSARAG) Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (INSARAG) Qu est INSARAG? Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (connu sous son sigle en anglais, INSARAG)

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES HAITI DEUX ANS APRES Les actions de la Commission européenne pour reconstruire le pays Janvier 2012 Table of contents 1 L aide de l UE en bref 3 2 L aide humanitaire de la Commission européenne à Haïti.

Plus en détail

DÉCLARATION DE LA HAVANE CINQUIÈME SOMMET CARICOM-CUBA. Adoptée à La Havane, Cuba, le 8 décembre 2014.

DÉCLARATION DE LA HAVANE CINQUIÈME SOMMET CARICOM-CUBA. Adoptée à La Havane, Cuba, le 8 décembre 2014. DÉCLARATION DE LA HAVANE CINQUIÈME SOMMET CARICOM-CUBA Adoptée à La Havane, Cuba, le 8 décembre 2014. DÉCLARATION DE LA HAVANE CINQUIÈME SOMMET CARICOM-CUBA Nous, chefs d État ou de gouvernement de la

Plus en détail

E/CN.6/2010/CRP.9. Compte-rendu de l animateur de la réunion. Distr. limitée 11 mars 2010 Français Original : anglais

E/CN.6/2010/CRP.9. Compte-rendu de l animateur de la réunion. Distr. limitée 11 mars 2010 Français Original : anglais Distr. limitée 11 mars 2010 Français Original : anglais Commission de la condition de la femme Cinquante-quatrième session 1 er -12 mars 2010 Point 3 a) de l ordre du jour Suivi de la quatrième Conférence

Plus en détail

REVUE DE LA DEFENSE DU BURUNDI : LEÇONS TIREES

REVUE DE LA DEFENSE DU BURUNDI : LEÇONS TIREES REVUE DE LA DEFENSE DU BURUNDI : LEÇONS TIREES Juin 2014 TABLE DES MATIERES REMERCIEMENTS... iii CARTE DU BURUNDI... iv SIGLES ET ABREVIATIONS... v RESUME EXECUTIF... vii CHAPITRE I : INTRODUCTION...

Plus en détail

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education Educational Research Network for West and Central Africa PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

UNION EUROPÉENNE ET SÉCURITÉ : ASPECTS INTERNES ET EXTERNES

UNION EUROPÉENNE ET SÉCURITÉ : ASPECTS INTERNES ET EXTERNES COLLECTION RENCONTRES EUROPÉENNES UNION EUROPÉENNE ET SÉCURITÉ : ASPECTS INTERNES ET EXTERNES Éditeur : Catherine FLAESCH-MOUGIN 2 0 0 9 ISBN 978-2-8027-2696-8 D / 2009 / 0023 / 34 2009 Etablissements

Plus en détail

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 La question sociale globale et les migrations Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 1. Nous connaissons un moment sans précédent de victoire contre la pauvreté 2.

Plus en détail

COTE D IVOIRE. FICHE TECHNIQUE Ouest Côte d Ivoire. Monitoring d un projet cash : étapes, enjeux. Introduction. Les fondamentaux du monitoring

COTE D IVOIRE. FICHE TECHNIQUE Ouest Côte d Ivoire. Monitoring d un projet cash : étapes, enjeux. Introduction. Les fondamentaux du monitoring FICHE TECHNIQUE Ouest Côte d Ivoire Monitoring d un projet cash : étapes, enjeux Cadre de travail Avec le soutien d ECHO, ACF a publié au second semestre 2012 une série de fiches techniques pour aider

Plus en détail

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE HAUT REPRÉSENTANT POUR LES AFFAIRES ETRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ COMMISSION PARLEMENTAIRE AFET COMMISSION PARLEMENTAIRE SEDE ARMéE EUROPEENNE ATHENA EUROPOL EUROJUST

Plus en détail

Sommet mondial de l ONU sur la Société de l Information. Processus de préparation. Réflexions de l Union européenne

Sommet mondial de l ONU sur la Société de l Information. Processus de préparation. Réflexions de l Union européenne Contenu Introduction Sommet mondial de l ONU sur la Société de l Information Processus de préparation Réflexions de l Union européenne Partie A Les thèmes I. Questions pour un Sommet Mondial 3 II. 4 III.

Plus en détail

Siréas asbl. La cohérence des politiques de coopération au développement en Belgique : vœu pieux ou réalité? 2012/05

Siréas asbl. La cohérence des politiques de coopération au développement en Belgique : vœu pieux ou réalité? 2012/05 2012/05 La cohérence des politiques de coopération au développement en Belgique : vœu pieux ou réalité? par Noemie Nyst Analyses & Études Monde et Droits de l Homme 1 Siréas asbl Nos analyses et études,

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE

RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE Comité économique et social européen RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE Des représentants des acteurs économiques et sociaux de l'union

Plus en détail

90 ans au service de l'excellence en éducation!

90 ans au service de l'excellence en éducation! Genève, le 19 janvier 2015 Original : anglais 90 ans au service de l'excellence en éducation! SOIXANTE-QUATRIÈME SESSION DU CONSEIL DU BUREAU INTERNATIONAL D ÉDUCATION Genève, 28 30 janvier 2015 VISIBILITÉ

Plus en détail

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF 2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF Kick off transnational project meeting June 6 & 7th 2011 6 et 7 Juin 2011 CERGY/ VAL D OISE Monday june 6th morning

Plus en détail

Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition)

Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition) Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition) Introduction Le 20 décembre 2013, l'assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution en

Plus en détail

Commission CI. Session d ouverture. Remarques d ouverture par le Président de la Commission CI

Commission CI. Session d ouverture. Remarques d ouverture par le Président de la Commission CI 35 ème session de la Conférence Générale Commission CI Session d ouverture Remarques d ouverture par le Président de la Commission CI Mesdames, Messieurs, Buenas tardes, Bonjour, Good afternoon, Здравствуйте

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Guide Méthodologique de Conduite du Dialogue Inclusif Pays «Formulation des Priorités Résilience Pays (PRP-AGIR)» Version Finale (Septembre

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

FINAL ACCORD DE LA MANCHA 25 juin 2006, Athènes L ACCORD DE LA MANCHA

FINAL ACCORD DE LA MANCHA 25 juin 2006, Athènes L ACCORD DE LA MANCHA L ACCORD DE LA MANCHA Le processus de La Mancha est né de la nécessité de relever les défis internes et externes auxquels se heurte l'action de MSF. Après plus d une année de discussions et de débats,

Plus en détail

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., ÉUA, du 30 septembre au 4 octobre 2013 CD52/DIV/9 (Fr.)

Plus en détail