La lettre du bureau du Groupe Thématique ENERGIE de la Société Française de Génie des Procédés. N 2 - Avril 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La lettre du bureau du Groupe Thématique ENERGIE de la Société Française de Génie des Procédés. N 2 - Avril 2011"

Transcription

1 La lettre du bureau du Groupe Thématique ENERGIE de la Société Française de Génie des Procédés N 2 - Avril 2011 Edito Bonjour à tous, De nombreux évènements se sont passés depuis la parution de notre première lettre en décembre Dans notre «petit monde» SFGP, le Comité d Orientation Stratégique (COS), présidé par Jérôme GOSSET, a vu le jour avec pour mission de décliner les principaux enjeux du Génie des Procédés à l échelle nationale et internationale à l horizon de Il s agit d un projet ambitieux mais indispensable si on souhaite que la SFGP demeure toujours en parfaite adéquation avec les préoccupations sociétales de son temps et en phase avec les évolutions futures et prévisibles du Génie des Procédés. Cette tâche ne pourra être menée à bien qu avec la participation du plus grand nombre : chaque membre de la SFGP, par le biais de son (ses) Groupe(s) Thématique(s) d appartenance a sans doute déjà été sollicité dans le cadre de cette prospective. Le milieu académique a vécu la parution de la liste des 100 (premiers?) Laboratoires d Excellence sélectionnés dans le cadre du programme national «Grand Emprunt» finalement renommé «Investissement d avenir». Mes plus vives félicitations s adressent à ceux d entre nous dont les équipes de recherche sont impliquées dans un de ces 100 projets. Si le domaine de l énergie constitue la thématique principale dans environ une dizaine de projets estampillés «Energie/Sciences de la matière» (voir plus loin), en revanche les Sciences pour l Ingénieur, et le Génie des Procédés en particulier, peuvent être considérés comme très peu représentés dans cette distribution. Ce constat, à lui seul, pourrait nourrir la discussion en cours au sein de notre communauté et nous conduire à nous interroger. Nous vous rappelons que cette lettre a pour objectif de diffuser régulièrement des informations intéressantes comme par exemple, des annonces de congrès, des rapports ou compte rendus de congrès ou de commissions (ANCRE, AIEA,..), des propositions de thèses, de postes, de postdoc. Cette liste n est bien sur pas limitative!. Nous avons plus que jamais besoin de votre participation et de votre soutien actif pour que les diverses informations rapportées reflètent aussi bien que possible la grande diversité de nos travaux. Nous vous invitons donc à nous transmettre aussi souvent que vous le souhaitez toutes les informations qu il vous paraitrait pertinent et utile de porter à la connaissance de l ensemble de notre communauté par l intermédiaire de cette lettre. Pour le bureau du GT, Roland SOLIMANDO. 1

2 SOMMAIRE Pages NOUVELLES DE LA SFGP 3 APPELS D OFFRES PROGRAMMES INSTITUTIONNELS 7 ANNONCES DE CONGRES, SYMPOSIUMS, COLLOQUES OU SEMINAIRES 17 VU SUR LE WEB 25 2

3 NOUVELLES de LA SFGP Jérôme Gosset, administrateur de la SFGP, nouveau Directeur général de la Business unit Hydrogène et Stockage d énergie d AREVA Renouvelables AREVA Renouvelables a annoncé mi mars la nomination de Jérôme Gosset au poste de Directeur général de la Business Unit Hydrogène et Stockage d'énergie du groupe et Président de la société HELION, dont le siège est en France, à Aix-en-Provence. Il remplace Patrick Bouchard qui rejoint le Pôle de Compétitivité CAPENERGIES pour en devenir le Président. Jérôme Gosset a débuté son parcours professionnel au CEA, puis à l Ecole des Mines de Paris où il a dirigé le Centre Energétique et Procédés. Dans ce poste, il a fortement redynamisé l enseignement d option que cette Ecole offre en Génie des Procédés. Jérôme Gosset a par la suite rejoint AREVA en 2007 en tant que Directeur Adjoint de la Recherche et de l Innovation. Début 2010, il avait été nommé directeur général pour l Ingénierie et l Innovation du business group (BG) AREVA Renouvelables. À ce titre, il a développé la stratégie du Business Group en matière de technologie en vue de différencier son offre de celles de ses concurrents. HELION développe des solutions de production d hydrogène par électrolyse de l eau et de production d électricité au moyen de piles à combustible. La BU mène des développements de pointe en matière de technologies associées à l hydrogène afin de proposer à ses clients des systèmes sans CO 2, sûrs et stables, permettant ainsi une diversification de la production électrique. 3

4 Compte Rendu de la journée commune des Groupes «Energie» et «Thermodynamique» 8 Janvier 2011 à Nancy "Les outils de la thermodynamique des fluides et de la thermodynamique énergétique pour un procédé optimisé" Cette réunion était organisée conjointement par les Groupes de Travail précités, ainsi que par la SFT (Société Française de Thermique). Elle a réuni à Nancy 62 participants dont 15 industriels de 7 entreprises différentes. Pierre Odru était présent au titre de son détachement ANR. La présentation introductive a été faite par Jacob de Swaan Arons, Professeur émérite de l Université de Delft qui, après avoir passé sa carrière sur les équilibres de phases, se penche maintenant sur les problèmes de durabilité. Il a montré tout l'intérêt de coupler analyse thermodynamique et l analyse du cycle de vie (ACV) en vue de développer le mix énergétique optimal du futur. On pourra distinguer deux grandes thématiques dans les autres conférences de la journée : 1. La sélection optimale de produit (solvant exposé F. Porcheron-, entraîneur pour la distillation exposé V. Gerbaud-, fluide caloporteur - exposé D. Alonso) peut changer un procédé peu rentable en un procédé optimal. Les critères de choix sont des propriétés thermodynamiques. Seul F. Porcheron a présenté des outils permettant d identifier les composants répondant au mieux aux critères sélectionnés. 2. L'utilisation du concept d'exergie pour l'optimisation des procedes est présenté par plusieurs orateurs (JH Ferrasse en combinaison avec la technologie Pinch ; J-F Portha en combinaison avec l ACV sur un procédé de réformage sujet de sa thèse en collaboration avec IFP Energies nouvelles et J-P Bedecarrats appliqué au chauffage de bâtiments). La table ronde en fin de journée a permis à différents intervenants industriels de prendre la parole également sur la question des besoins de collaboration entre les communautés thermodynamique des fluide et thermique. Leur contribution montre qu'un intérêt réel existe, mais qu'aujourd'hui, l'application de ces principes ne se fait que de manière très pragmatique. Il y a un besoin de transfert de connaissances et de mise à disposition d'outils performants -exergie, «product design». P Odru a résumé les appels a projet lancé à ce sujet par l'anr. M Tondeur rappelle que la thermodynamique des processus irréversibles n'a pas été mentionnée alors qu'elle permet d'identifier les causes de création d'entropie (par exemple par l utilisation de Navier Stokes pour calcul des pertes de charges). On peut conclure que des outils existent dans les deux communautés, que les qualités prédictives de ceux-ci, surtout pour la caractérisation des propriétés thermodynamiques doivent être renforcées afin d améliorer le «product design», et que la mise en place d outils d analyse exergétique implique une collaboration plus étroite entre différentes communautés (procédé, thermodynamique, thermique). Rédacteur : Jean-Charles DE HEMPTINNE (GT «Thermodynamique») Retrouvez ce CR ainsi que les présentations de cette journée sur les pages des groupes «Energie» et «Thermodynamique» sur le site web de la SFGP : 4

5 Programme : Prochaine Manifestation du GT «Energie»: Forum des groupes «Energie» et «Biotechnologies et procédés agroalimentaires» de la SFGP «Evaluations Energétiques en Procédés Biotechnologiques» Mardi 17 mai 2011 CNAM Paris, Amphi A, 292 rue Saint Martin, PARIS Métro «Réaumur Sébastopol» 9h00 9h25 9H25 9h30 9h30 10h05 10h05-10H40 10h40-11H00 Accueil des participants Introduction Présentation de la journée par les organisateurs Efficacité énergétique des opérations d homogénéisation Guillaume DELAPLACE - INRA, Villeneuve d Ascq La nanofiltration, une technique verte pour la production biotechnologique Jean-François TROTZIER (Process Development Biotechnology, Vitry) SANOFI Chimie et Biotechnologies Pause Café 11h00-11H35 Using Oxygen to Reduce Unit Variable Operating Cost in Fermentation Alan CHENG (Sr Development Associate - R&D Biopharmaceutical) PRAXAIR 11H35 12H10 12h15 13H45 13H45-14h20 14h20 14H55 15H00 16H30 Extrapolation des bio-réacteurs : analyse, modélisation, simulation, CFD Jérôme MORCHAIN LISBP, INSA Toulouse Pause Déjeuner Bioraffinerie des eaux usées : vers une valorisation matière et énergie Antoine FINDELING (Directeur du Département Biosystèmes et Biotechnologies) VEOLIA Séchage par désorption, un outil pour déterminer et optimiser les coûts énergétiques Pierre SCHUCK INRA Agrocampus Ouest, Rennes Table Ronde Discussion ouverte Efficacité énergétique en bio-procédés : vers une utilisation préférentielle de procédés innovants et intensifiés au détriment des procédés classiques? Quels sont les enjeux et les verrous scientifiques, technologiques et industriels? Animée par les organisateurs : Alexandre WILLOCQUET (SANOFI, GT «biotechnologies» SFGP) et Roland SOLIMANDO (LRGP Nancy, GT «Energie» SFGP) 5

6 FORUM Biotechnologie Energie de la SFGP Mardi 17 mai 2011 CNAM Paris «Evaluations Energétiques en Procédés Biotechnologiques» NOM : Prénom : Fonction : Société : Adresse : Code postal : Pays : Téléphone : Télécopie : Date : BULLETIN D INSCRIPTION Adhérent SFGP 2011 : oui - non Frais de participation : - Adhérent SFGP : 50 - Non adhérent SFGP 70 Modes de règlement : - par chèque bancaire ou postal (libellé à l ordre de la SFGP). - par virement (LCL Paris-Luxembourg - IBAN : FR K 44, BIC : CRLYFRPP). - par bon de commande. Bulletin à renvoyer au Secretariat de la SFGP : Date limite d inscription : Lundi 9 Mai 2011 ATTENTION : COMPTE TENU DES DISPONIBILITES D ACCUEIL, LE NOMBRE DE PARTICIPANTS EST LIMITE. N hésitez pas à répondre dès aujourd hui. 6

7 APPELS D OFFRES PROGRAMMES INSTITUTIONNELS «Biocarburants avancés» : l'appel du gouvernement est lancé Le 07 mars 2011 par Ana Lutzky Les entrepreneurs des biocarburants de nouvelles générations peuvent désormais postuler pour obtenir des fonds publics. Dans le cadre du programme d investissements d avenir, le gouvernement a lancé un appel à manifestations d intérêt dédié au secteur. Piloté par l'ademe, l'appel se clôt le 22 juillet Rendre opérationnelle et compétitive, dès 2020, la production des biocarburants avancés liquides ou gazeux : c est le pari que souhaite relever le gouvernement en soutenant quelques projets choisis, à travers son appel à manifestations d intérêt lancé le 7 mars. L un des enjeux sera en particulier d évaluer les bilans carbone, les rendements énergétiques et la rentabilité économique de chaque technologie. Comment? Notamment, par une diversification des ressources et une meilleure valorisation des co-produits de l'industrie du bois, des résidus agricoles et des déchets organiques. Les micro-algues sous le feu des projecteurs : 10% des carburants en 2020 Bruxelles a fixé des objectifs ambitieux en termes d utilisation de sources renouvelables pour le secteur des transports (10 % de l énergie consommée) à l horizon Moyennant critères de durabilité pour éviter les conflits d usage.. Parmi les pistes de recherche visées par le gouvernement, les algues font en effet figure de stars. Les microalgues permettraient d envisager des rendements à l hectare largement supérieurs à ceux des espèces oléagineuses classiques. En énergie restituée, des micro-algues permettraient de faire 500 à 5000 fois mieux que le colza pour une même surface. Les pailles de blés ou autres déchets végétaux peuvent être transformées en alcool ou en gaz, certaines bactéries permettent de transformer de manière efficace les déchets de bois en sucres pour la production d éthanol. Outre les carburants automobiles, le kérosène est aussi concerné par l'appel du gouvernement. N'en déplaise à ses détracteurs, le transport aérien a pour le moment un impact modéré sur la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre. La consommation de pétrole pour l aviation ne représente que 8 à 9 % de la consommation totale. Mais les recherches sur un nouveau carburant pour les avions a son intérêt. L'Ademe rappelle en effet que l'accroissement prévisible du trafic aérien pourrait conduire au doublement de son impact à l horizon La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 22 juillet En savoir plus : 7

8 Pôles de compétitivité : résultats du 11 eme appel à projets Les résultats du 11e appel à projets : 83 nouveaux projets et une aide de l État de 76 millions d euros. Le Gouvernement annonce le financement de 83 projets de recherche et développement issus de 52 pôles de compétitivité, pour un financement par l État de 76 M. Ces projets ont été sélectionnés à l issue du 11e appel à projets du fonds unique interministériel. La mobilisation des collectivités territoriales et des fonds communautaires (FEDER) sur la plupart de ces projets complète ces financements à hauteur de 56 M. En cumul, l ensemble des appels à projets des pôles de compétitivité ont permis de soutenir 972 projets depuis Ces projets représentent un montant de dépenses de R&D de près de 4,7 milliards d euros, chercheurs et un financement public de plus de 1,9 milliard d euros dont plus de 1,2 milliard d euros par l État. Plus de détails : 11e-appel-a-projets-r-d-784.html Pôles de compétitivité : 12 eme appel à projets Lancé le 15 mars 2011 par les ministres en charge de la politique des pôles de compétitivité, le 12e appel à projets de R&D dans le cadre du FUI est ouvert jusqu'au 29 avril 2011 à 12h. À l issue de l expertise des projets présentés, les ministères procéderont à la sélection des projets dont la liste sera publiée fin juillet Les aides accordées à ce titre seront gérées par OSEO. Plus de détails : Programme de Coopération franco-russe des pôles de compétitivité et technopôle français : Programme Interpôle 1 er Appel à projets Descriptif du programme Interpôle et objectifs : la première édition du programme Interpôle s ouvre à l ensemble des pôles de compétitivité et technopôles français. Ce programme consiste en l organisation de rencontres prises en charge par le service scientifique de l Ambassade de France en Russie et a pour but d offrir aux PME innovantes, en association avec un de leurs partenaires de recherche académique, une mission d évaluation et d identification de partenaires de coopération entre acteurs français et russes sur des projets de R&D. Le programme permet d effectuer des missions sur l ensemble du territoire russe. Plus de détails : 8

9 Energie : deux nouveaux programmes de bourses dédiés aux technologies propres Rédacteur : Gabriel Marty, Le Département de l'énergie américain (DoE) a annoncé le 10 mars dernier le lancement de deux nouveaux programmes de financement ("fellowships programs"), destinés à soutenir la recherche sur les "technologies propres". Deux axes : les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. Ces deux programmes traduisent la volonté de l'administration Obama qui entend développer la recherche et l'innovation - qu'elle considère comme des moteurs indispensables à l'économie des Etats-Unis - tout en assurant la formation d'une main-d'oeuvre nouvelle et nécessaire au développement technologique. Le premier des deux programmes, celui concernant les bourses postdoctorales ("Postdoctoral Fellowships Program") [1], le DoE entend financer une vingtaine de post-doctorants ayant une expérience dans le domaine des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique, couvrant les sujets les plus divers : efficacité énergétique dans le domaine du bâtiment et de l'industrie, véhicules, piles à combustible, biomasse, géothermie, énergie solaire et éolienne... Les candidats sélectionnés par le programme seront financés sur deux ans. En plus de leur travail sur un projet de recherche préalablement défini, les boursiers devront aussi consacrer 20% de leur temps à la poursuite d'un projet de recherche personnel et innovant. Les bénéficiaires du second programme ("SunShot Initiative Fellowships Program") iront quant eux contribuer au programme de recherche "SunShot Initiative" [2] récemment créé. Ce dernier a pour but de faire baisser les coûts d'installation de l'électricité solaire photovoltaïque de 75%, afin d'atteindre 1 dollar par watt d'ici 2017 [3]. Ces deux nouveaux programmes vont rejoindre ceux déjà financés par le DoE [4]. Outre plusieurs programmes de recherche généralistes, le DoE dispose aussi de programmes avec des objectifs plus ciblés. A l'instar du programme de bourses "SunShot", l'agence de recherche avancée en énergie (ARPA-E) dispose, elle aussi, d'un programme de bourses taillé sur mesure à ses activités, c'est-à-dire de la recherche à hauts risques et fort potentiel dans le domaine énergétique [5]. Il existe aussi un programme de bourse dans lequel le DoE finance des jeunes diplômés pour leurs travaux dans le domaine de l'hydroélectricité ("Hydro Fellowship Program") [6]. Enfin, le programme GATE ("Graduate Automotive Technology Education") finance des centres d'excellence au sein des universités, qui permettent à des étudiants de faire de la recherche dans le domaine de l'automobile [7]. Parmi les domaines considérés, on peut citer les systèmes de propulsion hybrides, les biocarburants, les piles à combustibles ou le stockage énergétique. Pour en savoir plus, contacts : - [1] Page du Postdoctoral Fellowships Program sur le site du DoE - - [2] Détails du "SunShot Initiative Fellowships Program" - - [3] "Un dollar le watt de photovoltaïque est lancé : la course au soleil est lancée" - Bulletins Electroniques n DESCHAMPS Thomas, CAUMON Pauline - 21/02/ [4] Liste des programmes de bourse financés par le DoE : - [5] Page "A propos" sur le site d'arpa-e : - [6] Détails du Hydro Fellowship Program : - [7] Présentation du programme Graduate Automotive Technology Education : Source : - "Department of Energy announces funding to support the next generation of American scientists and engineers" - Department of Energy Press Release - 10/03/

10 100 lauréats laboratoires d excellence 241 projets ont été reçus pour cet appel lancé en août 2010 dont 100 ont été retenus (soit l ensemble des 83 projets classés A et A+ ainsi que 17 projets classés B) par un jury international, présidé par le Professeur Manuel Garcia Velarde (Universidad Complutense de Madrid - Physique). Les financements accordés et attribués pour 10 ans aux lauréats seront communiqués dans les semaines à venir. Ces financements permettront aux laboratoires de renforcer leur excellence scientifique et leur compétitivité au niveau international, ou encore de mettre en place des projets de formation innovants de niveau master ou doctorat. Plus de détails : Investissements d avenir : le grand emprunt accouche de 100 labex dans la douleur Publié le 1 avril 2011 par René-Luc BENICHOU, AEF.Info, Que de péripéties, d atermoiements, de fuites, de rumeurs et de rebondissements! La sélection des laboratoires d excellence au titre du programme d investissements d avenir ne s est pas vraiment faite dans la sérénité. Enfin, c est fait : 100 laboratoires sont retenus. Par contre, pour les financements, il faudra encore attendre un peu pour en connaître les montants. Déserts. Premier enseignement : l essentiel des labex lauréats est inclus dans le périmètre des projets d initiatives d excellence (idex). Deuxième enseignement : il est des régions mieux servies que d autres. Le Premier ministre lui-même, François Fillon, n a pu s empêcher de remarquer, au moment d annoncer les lauréats, que l Ouest ne comporte quand même «pas beaucoup» de labex. Un troisième enseignement à retenir est la remarquable percée des sciences humaines et sociales, qui totalisent le plus de labex sélectionnés : 26. Chers collègues. N empêche que le beau mécanisme d une évaluation internationale et souveraine par les pairs s est singulièrement grippé. Il est difficile de déterminer ce qui a pu coincer au milieu des noms d oiseaux qui fusent de toutes parts. Mais des projets présentés par des équipes de grande renommée internationale se sont retrouvés affublés d une note B, voire d un C infamant comme la Toulouse School of Economics. Aussi le gouvernement a-t-il obtenu du président du jury, l Espagnol Manuel Garcia Velarde, que puissent être rattrapés quelques projets classés B. Ont ainsi pu être sauvés in extremis 17 projets, dont ceux des physiciens Mathias Fink à Paris et Alain Aspect à Saclay, ou de l économiste Jean Tirole à Toulouse. Colère. Pour sa défense, le président du jury fait savoir que nombreux étaient les projets ayant des «défauts sérieux de fond et/ou de forme», et que certains, «vides de contenus, faisaient cependant preuve d une grande arrogance». Toujours est-il que cet épisode mouvementé du grand emprunt laissera des traces. Les fuites en provenance du jury et de l ANR n ont guère été appréciées, pas plus que l interprétation parfois toute personnelle des appels à projets que cette dernière se permettrait de transmettre aux jurys. «Il y aura des suites, on ne va pas en rester là. Il va falloir recadrer l ANR», s énerve-t-on au ministère. En attendant, Valérie Pécresse a déjà annoncé qu un nouveau jury sera nommé pour la deuxième vague. 10

11 DES LABORATOIRES D EXCELLENCE POUR LES SOLUTIONS ENERGETIQUES DE DEMAIN Une quinzaine de projets retenus comme Laboratoires d Excellence ont pour mot clé «l Energie», déclinée sous toutes ses formes. Parmi eux, une dizaine de projets émargent directement dans le secteur «Energie» et la discipline «Sciences de la Matière». Revue de détail ci-dessous. PROJET CEMAM INTITULE: Centre d'excellence en Matériaux Architecturés Multifonctionnels PORTEUR: PRES - Université de Grenoble SECTEUR / DISCIPLINE(S): Energie / Sciences de la matière DESCRIPTION: Conception, réalisation et caractérisation de "matériaux multifonctionnels architecturés" pour améliorer les performances des technologies futures de la santé, l'environnement, l'habitat et l'énergie. LA SCIENCE: Des domaines d'application variés liés à l'énergie, aux nanotechnologies, aux écotechnologies, à la santé (matériaux à hautes performance pour environnements extrêmes, fonctionnalisation thermique des bâtiments, matériaux multifonctionnels pour les générateurs électrochimiques, biomatériaux pour l'ingénierie tissulaire). PROJET CheMISyst INTITULE: Chimie des systèmes moléculaires et interfaciaux PORTEUR: Université de Montpellier 2 SECTEUR / DISCIPLINE(S): Energie / Sciences de la matière DESCRIPTION: Le projet CheMISys du pôle Balard a pour objet de développer le concept de "chimie de système", offrant de nouvelles perspectives sur la connaissance de nouveaux matériaux pour des applications dans les domaines de l'énergie, du recyclage, de la cosmétique, de la biologie et de la santé. LA SCIENCE: Le projet CheMISys est structuré autour de 3 axes : - synthèse de nouveaux matériaux pour l'énergie (catalyseur, membrane,..) et la santé ; - développement des procédés pour la séparation, la décontamination et le recyclage de matière organique et inorganique ; - développement des procédés biomoléculaires pour des applications médicales. PROJET EMC3 INTITULE: Centre des Matériaux pour l énergie et de la combustion propre PORTEUR: CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE SECTEUR / DISCIPLINE(S): Energie / Sciences de la matière DESCRIPTION: Regroupement de laboratoires en chimie, matériaux et énergie de Haute et Basse-Normandie pour accroître leur excellence et leur visibilité internationale, dans les thématiques "matériaux pour l'énergie" (matériaux pour la récupération de l'énergie, la diminution de la consommation électrique, la sûreté des installations nucléaires, développement de nouveaux matériaux par des méthodes éco-compatibles) et "combustion propre"(amélioration du carburant et de la combustion, dépollution des gaz d'échappement et récupération de l'énergie thermique). Ces deux thématiques s'appuient sur des développements d'instruments faisant appel à des technologies communes (lasers, spectroscopies ). LA SCIENCE : Continuum de recherche allant d'une recherche fondamentale de très haut niveau sur les matériaux, à une recherche appliquée et partenariale, dans le domaine de l'automobile. 11

12 PROJET IMoBS3 INTITULE: Mobilité Innovante : Solutions intelligentes et durables PORTEUR: Université Blaise Pascal SECTEUR / DISCIPLINE(S): Sciences du numérique / Sciences et technologies du matériel DESCRIPTION: ce projet interdisciplinaire vise à relever trois défis majeurs : - le développement de véhicules et des machines intelligentes ; - la mise au point de système de contrôle permettant la gestion optimisée en terme de qualité de service de flottes de véhicules ou de machines; - le développement de nouveaux procédés de production de bioénergie par l'intégration et l'intensification des bioréacteurs de haute technologie, permettant la vision d'un concept de bioraffinerie d'avenir. LA SCIENCE: le contrôle de sytèmes complexes pose des problèmes difficiles, notamment dans des environnements inconnus, dont la connaissance est acquise au travers de capteurs limités et porteurs d'incertitudes. Il est nécessaire de mettre en oeuvre des solutions "intelligentes" faisant intervenir des approches issues de disciplines diverses. C'est cette interdisciplinarité qui sera le moteur des innovations que produira le projet IMoBS3. Son originalité repose aussi sur sa focalisation sur des solutions durables mettant en jeu des approches coopératives. PROJET Imust INTITULE : Institut des Sciences et Technologies Multiéchelles : de la Physique et la Chimie Fondamentales à l'ingénierie des Matériaux, des procédés et des écotechnologies PORTEUR: UNIVERSITE DE LYON SECTEUR / DISCIPLINE(S): Energie / Sciences de la matière DESCRIPTION: Le projet a pour objet de promouvoir une recherche incluant les aspects multi-disciplinaires et multi-échelles, en exploitant les méthodes et techniques issues des communautés de physique, chimie et ingénierie, dans les domaines des matériaux et procédés (design et fabrication de matériaux composites, de l'échelle atomique aux échelles nano, méso et macro) et des éco-technologies (développement de solutions éco-compatibles au travers du contrôle et de la miniaturisation des procédés dans les domaines industriels et des transports). LA SCIENCE: l'objectif est de créer des conditions favorisant la structuration et l'intégration d'équipes d'excellence issues des domaines suivants : - catalyse et procédés catalytiques, - matériaux fonctionnels, - fluides complexes et multi-échelles, - modèles et simulations numériques, - instrumentation et caractérisation. PROJET LANEF INTITULE: Laboratoire d'alliances Nanosciences - Energies du Futur PORTEUR: Université de Grenoble SECTEUR / DISCIPLINE(S): Nanotechnologies / Sciences de la matière DESCRIPTION : le projet propose d'explorer de nouvelles propriétés de la matière comme le transport de photons ou d'électrons ou encore la quantification de l'énergie avec des applications pour de nouvelles générations de composants. Dans le domaine des matériaux, le projet va se traduire par des ruptures dans le domaine de l'énergie (stockage et conversion) mais également dans le domaine de la création de fort champs qui auront des applications pour les grands projets du LHC et d'iter. La connaissance de ces propriétés de la matière sera exploitée pour la création de nouvelles générations de nanocapteurs pour la santé et la biologie. LA SCIENCE: le projet a pour objectif de créer un institut de recherche fondamentale en appui du centre d'intégration technologique de Grenoble représenté par le LETI et le LITEN. 12

13 le projet est organisé en 7 axes prioritaires -photonique et semiconducteurs, spintronique et nanomagnétisme, nanoélectronique quantique, énergie électrique, superconductivité, cryogénie, nanocapteurs et nanomatériaux pour la santé et la biologie, un axe transverse concernant la théorie et la modélisation et enfin des plateformes de haut niveau. PROJET LaSIPS INTITULE: Laboratoire Systèmes et Ingénierie de Paris Saclay PORTEUR: Fondation Digiteo Triangle de la Physique SECTEUR / DISCIPLINE(S): Sciences du numérique / Sciences et technologies du matériel DESCRIPTION: le projet porte sur l'ingénierie des matériaux, des procédés jusqu'aux systèmes avec trois challenges sociétaux : le développement durable (e.g. structures moins gourmandes en énergie), l'énergie (production, gestion et distribution) et la santé (e.g. capteurs de diagnostic plus sensibles, prothèses innovantes, reconstruction de tissus). Le projet comporte une forte composante formation avec une coordination entre les formations universitaires et d'écoles d'ingénieurs. LA SCIENCE: dans le domaine de l'ingénierie des matériaux, les enjeux sont de développer de nouveaux matériaux (composites) aux fonctionnalités augmentées et de nouvellesstructures plus fiables, moins gourmandes en énergie au travers de développements technologies et de simulation avancées. Dans le domaine de l'ingénierie biomédicale, les enjeux concernent à la fois le développement de nouvelles génération de capteurs plus sensibles, de nouvelles techniques de traitement du signal à plus forte résolution et de nouvelles approches pour la reconstruction de tissus ou la réalisation de nouvelles prothèses. Dans le domaine de l'énergie, les enjeux concernent des avancées dans le domaine des plasmas, du solaire pour la production d'énergie mais également dans le domaine de la gestion et de la distribution de l'énergie provenant de sources multiples. PROJET MATISSE INTITULE: MATériaux, InterfaceS, Surfaces, Environnement PORTEUR : PRES Paris Sorbonne Université SECTEUR / DISCIPLINE(S) : Energie / Sciences de la matière DESCRIPTION: Le projet MATISSE a pour objectif de comprendre les principes fondamentaux régissant l'organisation de la matière et de pouvoir ainsi élaborer de nouveaux matériaux aux propriétés remarquables. Pour la première fois, le parallèle entre matériaux naturels et matériaux synthétiques sera exploité de façon prospective en impliquant conjointement la chimie, la physique et les sciences de la terre. Cette approche originale conduira à une meilleure compréhension et à la maîtrise des matériaux dans l'environnement ou l'énergie (altération, biodégradation, contamination, dépollution, catalyse verte, énergies renouvelables). LA SCIENCE: l'expertise combinée des chercheurs de MATISSE en chimie, physique et sciences de la terre va engendrer une nouvelle façon de regarder et étudier la structure des matériaux naturels et leurs propriétés de surface. Le projet MATISSE réunit un ensemble exceptionnel de compétences dans les domaines de l'élaboration, la caractérisation dans des conditions extrêmes, la caractérisation des propriétés chimiques et physiques des matériaux depuis l'échelle nanométrique jusqu'au km, et enfin la modélisation d'une immense variété de matériaux en termes de composition, dimension et fonction. 13

14 PROJET MEC INTITULE: Mécanique et Complexité PORTEUR: UNIVERSITE DE PROVENCE SECTEUR / DISCIPLINE(S): Energie / Sciences de la matière DESCRIPTION: le projet MEC regroupe quatre laboratoires dans les domaines de la mécanique (acoustique, solide et fluide) et des systèmes énergétiques. Trois axes principaux de recherche ont des applications nombreuses dans les domaines de l'ingénierie, de l'énergie et de la santé sont définis : l'étude des systèmes mécaniques, la caractérisation des matériaux, l'étude des fluides complexes. LA SCIENCE: ce projet pluridisciplinaire concerne la résolution de nouveaux défis dans les domaines de la mécanique et des systèmes énergétiques. Il fait ainsi intervenir des recherches concernant : - la modélisation et l'étude des systèmes mécaniques en terme de rendement et de fiabilité, - l'analyse théorique et expérimentale des propriétés mécaniques des matériaux - l'exploration des nouvelles propriétés des fluides multi échelles avec des applications dans les domaines de l'ingénierie, de l'énergie et de la santé. PROJET Nano-Saclay INTITULE: Nano-Lab multidisciplinaire de Paris-Saclay PORTEUR : Fondation Digiteo Triangle de la Physique SECTEUR / DISCIPLINE(S): Nanotechnologies / Sciences de la matière DESCRIPTION: le projet a pour objectif d'explorer les potentialités des nanosciences et nanotechnologies pour : - la définition de nouvelles générations de composants utilisant les propriétés quantiques de la matière, - l'exploration de nouvelles générations de nanomédicaments et de dispositifs d'imagerie pour la santé - et enfin l'impact des nanomatériaux pour les nouvelles énergies. LA SCIENCE : le projet est articulé autour de trois projets phares o Nanoélectronique quantique et de spin o Nanomédicaments pour traiter les maladies sévères o Nanophotonique: nano-objets pour le contrôle de l'énergie Le projet vient en appui de l'equipex TEMPOS et viendra en appui de l'irt SystemX et de l'ieed Claire. PROJET PALM INTITULE: Physique: Atomes, Lumière, Matière PORTEUR: Fondation Digiteo Triangle de la Physique SECTEUR / DISCIPLINE(S): Energie / Sciences de la matière DESCRIPTION: le projet propose des avancées scientifiques majeures dans trois grandes directions - dans le traitement de l'information et de la communication en utilisant les propriétés quantiques de la matière -dans la compréhension des réactions et des processus lents ou rapides dans le domaine de la biologie, du climat ou de l'énergie (nucléaire) et dans le domaine de l'exploitation de phénomènes ultra rapides pour la génération de nouvelles sources lumineuses qui auront des applications dans le domaine des télécommunications et de la santé. LA SCIENCE: Palm est une initiative de la communauté des scientifiques du campus Paris- Saclay travaillant sur un vaste ensemble de sujets en physique fondamentale et appliquée : matière condensée, physique atomique et moléculaire, optique, lasers et lumière extrême, physique statistique et chimie physique. Le projet de recherche de PALM a trois thèmes prioritaires : étude des caractéristiques essentielles du monde quantique, dynamique lente et 14

15 émergente dans les systèmes hors-équilibre, et processus ultra-rapides accompagnés de leurs conséquences. PROJET SISE-MANUTECH INTITULE: Science & Ingénierie des Surfaces et Interfaces PORTEUR: Université de Lyon SECTEUR / DISCIPLINE(S): Energie / Sciences de la matière DESCRIPTION: comprendre les phénomènes mécaniques, chimiques et physiques associées aux surfaces et aux interfaces (usure, frottement, réactivité chimique, mouillabilité, résistance à la fatigue...), pour des applications dans le domaine de l'énergie, des transports, de l'environnement et de la fiabilité des systèmes (par exemple moteurs à faible émission de CO 2 ). LA SCIENCE: approche interdisciplinaire partant de l'application vers les questions fondamentales. Les études porteront sur le design de surfaces, la texturation par différents procédés comme le laser ultra-brefs ou des procédés mécaniques. PROJET SOLSTICE INTITULE: SOLaire : Science, Technologie, Innovation pour la Conversion d'energie PORTEUR: Université de Perpignan SECTEUR / DISCIPLINE(S): Energie / Sciences de la matière DESCRIPTION: le projet SOLSTICE (SOLaire: Science, Technologie et Innovation pour la Conversion d'energie) porte sur le solaire à concentration, incluant tous les modes de conversion : production d'électricité (thermodynamique et photovolaïque sous concentration, de combustibles de synthèse et de chaleur industrielle pour le traitement des solides). Il vise à développer des procédés solaires de valorisation de la chaleur basse température pour la climatisation de l'habitat, des procédés d'élaboration de couches minces pour les systèmes photovoltaïque et des procédés photochimiques de dépollution de l'eau (polluants organiques). LA SCIENCE: conversion de l'énergie solaire par voie thermique et photonique. SOLSTICE inclut 5 projets de recherche : la conversion efficace et à bas coût de l'énergie solaire ; les matériaux à très haute température pour la prochaine génération de centrales solaires ; les combustibles de synthèse à partir d'énergie solaire ; les éco-technologies solaires; l'optimisation des procédés solaires. PROJET STORE-EX INTITULE: Laboratoire d excellence sur le stockage électrochimique de l énergie PORTEUR CNRS - Université de Picardie Jules Verne SECTEUR / DISCIPLINE(S): Energie / Sciences de la matière DESCRIPTION: ce projet a pour objectifs de : - relever les défis scientifiques limitant actuellement l'état d'avancement du stockage électrochimique de l'énergie électrochimique comme les matériaux et leur caractérisation ; - comprendre et explorer des phénomènes auxquels les futures avancées de la recherche dans les batteries et les supercondensateurs seront confrontées ; - accélérer la recherchedéveloppement de nouveaux systèmes électrochimiques durables au-delà du lithium-ion. LA SCIENCE: mise en place d'un véritable réseau de recherche intégré sur les systèmes complexes tels que les batteries. Les 7 groupes de recherche français les plus importants (70% de la recherche sur les batteries Lithium et les supercondensateurs). 15

16 Technologies clés 2015 : 85 technologies clés dans sept secteurs économiques L étude technologies clés 2015 a pour objectif d identifier des segments stratégiques de notre économie et de mener une analyse des forces et faiblesses du développement de ces technologies en France. Elle est destinée aux formateurs voulant offrir des perspectives, aux chefs d entreprises et cadres à la recherche de relais de croissance et enfin aux décideurs publics, dans leurs choix et prises de décisions pour préparer l avenir. Cette quatrième édition de l étude de prospective technologique «Technologies clés 2015» présente 85 technologies clés qui trouvent leurs applications dans sept secteurs économiques. Les organismes les plus pertinents ont été associés dans chacun des domaines investigués pour faire de l étude Technologies clés 2015 une analyse stratégique et un outil structurant. Chacun des secteurs décrit dans cet ouvrage s accompagne d une monographie permettant de préciser les éléments de contexte et les enjeux associés, les grandes tendances d évolution et les technologies clés du secteur, la position de la France sur celles-ci. Des recommandations élaborées à l issue des travaux menés par les différents groupes d experts sont formulées pour proposer des pistes de réflexion. Les technologies clés sont présentées sous une forme très synthétique de description de la technologie, de ses applications, de son état de diffusion, de l état de la concurrence et des acteurs qui lui sont associés. Enfin, ces technologies sont positionnées par rapport à un temps d accès aux marchés, à un niveau d attrait et aux différents enjeux qui les concernent. Toutes les technologies clés de l énergie sont ainsi abordés, à savoir : Carburants de synthèse issus de la biomasse Solaire thermodynamique Énergies marines Piles à combustible Technologies de l hydrogène Captage, stockage et valorisation du CO 2 Énergie nucléaire* Solaire photovoltaïque Énergie éolienne en mer Géothermie Stockage stationnaire d électricité Réseaux électriques intelligents Technologies d exploration et de production d hydrocarbures Technologies de raffinage des hydrocarbures Technologies pour l exploration, l extraction et les traitements des ressources minérales Carburants de synthèse issus de ressources fossiles Biomasse et déchets : valorisation énergétique Pour consulter ce rapport : 16

17 ANNONCES DE CONGRES, SYMPOSIUMS, COLLOQUES OU SEMINAIRES 3rd Annual Carbon Capture & Storage Date: Wednesday 18 May Thursday 19 May 2011 Location: Bari, Italy ACI s 3rd Annual Carbon Capture & Storage summit will bring together leading CCS experts from the oil & gas industry, power generators, utility companies, technology providers and academia around the world to discuss the latest political and technological developments for which it is renowned as well as assess carbon capture progress within other industries such as steel, refining and cement. Cost is the keyword in CCS at present. Where is the money coming from during the pre-commercial phase to support the development of the CCS industry? What are the costs associated with capture, transportation and storage projects and how can these best be managed? What and where is the value of CO2? CCS economics is the running theme of ACI s 2011 event through case study capture, transportation and storage projects around the globe. 17

18 Date: Monday 5 June Wednesday 8 June 2011 Location: Hong Kong University of Science and Technology Plan on joining your colleagues, friends and fellow chemical engineers at the 2011 Global Conference on Energy Sustainability in Process Industries, co-sponsored by AIChE and DECHEMA. The conference is dedicated to providing a forum for discussion that will help guide you to reduce energy usage and minimize CO 2 emissions. Minimizing energy usages and CO 2 emissions has always been one of the objectives in any process and product design exercise, however, in the past these considerations have often been secondary to overall process economics. Leading authorities will discuss the needs and incentives that various countries and government organizations need to promote the best global engineering solutions. The Conference Technical Committee has invited speakers from the user sector, academia, and consultants to speak on the following critical topics and industries: * Advanced Uses of Fossil Fuels * Renewable Energy Sources * Automotive * Pharmaceutical and Biotechnology * Chemicals Preliminary Conference Technical Program Monday, June 6th Sessions * Innovations in the Efficient Production and Use of Fossil Fuels and the Development of Renewable Energy Sources * Breakthroughs in the Design and Energy-Efficient Production Processes and Applications in the Electronics Industry Tuesday, June 7th Sessions * Advancements in the Design of More Energy-Efficient Products and Production Processes in the Automotive Industry * Energy and Feedstock Sustainability in the Chemical, Pharmaceutical and Biotech Industry Wednesday, June 8th Sessions * Governmental Policies and Initiatives that can Encourage Energy Savings and Carbon Dioxide Emissions Reductions * Session 6: Panel Discussion and Wrap Up 18

19 19 th European Biomass Conference and exhibition Date: Tuesday 6 June Friday 10 June 2011 Location: Berlin Germany Programme : 1. Biomass Resources T1.1 Biomass potentials and cost of resources T1.2 Biomass residues and by-products T1.3 Energy crops T1.4 Algae and novel crops 2. Biomass Conversion Technologies for Heating, Electricity and Chemicals T2.1 Combustion for small and medium scale applications T2.2 Combustion for large utility T2.3 Gasification for power, CHP and polygeneration T2.4 Gasification for synthesis gas production T2.5 Pyrolysis for power, CHP, polygeneration and chemicals T2.6 Biochemical conversion T2.7 Biorefineries T2.8 Recycling of conversion residues 3. Processes for Fuels from Biomass T3.1 Production and supply of solid biofuels T3.2 Torrefaction of biomass T3.3 Production and supply of first generation liquid biofuels T3.4 Production and supply of gaseous biofuels T3.5 Production and supply of second generation biofuels 4. Technology Deployment and Industrial Demonstration T4.1 Biomass utilisation in the heat and CHP sector T4.2 Biomass utilisation in the electricity sector T4.3 Biofuels for transport T4.4 Bio-processes T4.5 Bio-based systems and related technologies 5. Biomass Policies, Markets and Sustainability T5.1 International bioenergy trade T5.2 Sustainability assessment and criteria T5.3 Assessment of secondary effects of bioenergy T5.4 Financing of bioenergy projects T5.5 International cooperation T5.6 Biomass strategies and policies 19

20 20

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Présentation. Présentation. générale. générale 23.01.2013. 1 ère Réunion Suivi ANR

Présentation. Présentation. générale. générale 23.01.2013. 1 ère Réunion Suivi ANR Labex Labex SOLSTICE SOLSTICE Présentation Présentation générale générale Gilles Gilles Flamant 23.01.2013 1 ère Réunion Suivi ANR Sommaire Introduction Partenaires Objectifs de R&D Domaines d intervention

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

Journée d information sur les appels à propositions 2010. Théme 5 ENERGIE

Journée d information sur les appels à propositions 2010. Théme 5 ENERGIE Journée d information sur les appels à propositions 2010 Théme 5 ENERGIE Lundi 29 Juin 2009 CNRS, Montpellier Christelle Bedes (Remplaçante d Armelle De Bohan) Introduction Futur appel sur l énergie pour

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Les formations en cycle ingénieur

Les formations en cycle ingénieur Les formations en cycle ingénieur Eau, environnement, aménagement Ce domaine forme des ingénieurs capables d'explorer et d'organiser l'espace (surface et sous-sol), d'exploiter durablement les ressources

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

The space to start! Managed by

The space to start! Managed by The space to start! Managed by ESA Business Incubation Centers (ESA BICs) : un programme de soutien à la création d entreprises L Agence Spatiale Européenne (ESA) dispose d un programme de transfert de

Plus en détail

Mines Nantes 20/05/2014. Institut Mines-Telecom : a national network 12 Engineering Graduate schools & 1 Business school. 2 Institut Mines-Télécom

Mines Nantes 20/05/2014. Institut Mines-Telecom : a national network 12 Engineering Graduate schools & 1 Business school. 2 Institut Mines-Télécom Mines Nantes Graduate School of Engineering FRANCE bernard.lemoult@mines-nantes.fr Institut Mines-Telecom : a national network 12 Engineering Graduate schools & 1 Business school 13 000 students 3 900

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE B. Laponche 2 juin 2014 Voir en annexe la présentation de la politique énergétique allemande * 1. Sur la consommation d électricité des

Plus en détail

Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques

Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques 9 Plateformes technologiques européennes sur l Energie (ETP) Industrie + Recherche Association

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

MASTER RECHERCHE EN ENERGIES RENOUVELABLES

MASTER RECHERCHE EN ENERGIES RENOUVELABLES UNIVERSITÉ LIBANAISE UNIVERSITÉ SAINT-JOSEPH MASTER RECHERCHE EN ENERGIES RENOUVELABLES En collaboration avec des Établissements Français et Canadiens Renseignements et Retrait des dossiers: http://ulfg.ul.edu.lb/master2/master6.aspx

Plus en détail

IFP School. www.ifp-school.com. S'ouvrir de nouveaux horizons. École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations

IFP School. www.ifp-school.com. S'ouvrir de nouveaux horizons. École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations IFP School S'ouvrir de nouveaux horizons École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations www.ifp-school.com Transition énergétique demande énergétique mondiale : mieux utiliser

Plus en détail

Master of Science in Engineering www.hes-so.ch/mse

Master of Science in Engineering www.hes-so.ch/mse Présentation du MSE Fouad.Rahali@heig-vd.ch Master of Science in Engineering www.hes-so.ch/mse 1 Bachelors et Masters HES professionnalisant + de responsabilités Master HES-SO Bachelor HES-SO Compétences

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

N hésitez pas à vous rapprocher des responsables de l Axe 4 (Jean-Paul Deroin et Guillaume Decocq) pour toute information complémentaire.

N hésitez pas à vous rapprocher des responsables de l Axe 4 (Jean-Paul Deroin et Guillaume Decocq) pour toute information complémentaire. Bonjour à tous, Vous trouverez ci-joint la lettre d informations d Avril 2013. Vous trouverez comme informations : les dates à retenir de la SFR, les prochains séminaires et colloques, les deadlines des

Plus en détail

3 ème édition. Dossier de présentation

3 ème édition. Dossier de présentation 3 ème édition Dossier de présentation Les trophées Cet événement national et annuel a pour objectif d accompagner les dirigeants de PME-PMI dont les innovations sont en adéquation avec les attentes sociétales

Plus en détail

Prospective, scénarios et mutations. Daniel Brissaud - Yannick FREIN

Prospective, scénarios et mutations. Daniel Brissaud - Yannick FREIN 1 Prospective, scénarios et mutations des systèmes de production à l horizon 2030 FUTURPROD Daniel Brissaud - Yannick FREIN Grenoble Ge obe INP,,GSCO G-SCOP 2 L ARP «Systèmes de production du futur» Identifier

Plus en détail

INNOV ECO. "Les nouveaux challenges du stockage d'énergie" Jeudi 11 juin 2015, Paris

INNOV ECO. Les nouveaux challenges du stockage d'énergie Jeudi 11 juin 2015, Paris INNOV ECO "Les nouveaux challenges du stockage d'énergie" Jeudi 11 juin 2015, Paris Le stockage, c est l anticipation d un besoin. Ce n est pas le propre des humains Le stockage de l énergie est très ancien

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

Performances énergétiques de capteurs solaires hybrides PV-T pour la production d eau chaude sanitaire.

Performances énergétiques de capteurs solaires hybrides PV-T pour la production d eau chaude sanitaire. Performances énergétiques de capteurs solaires hybrides PV-T pour la production d eau chaude sanitaire. Patrick DUPEYRAT 1,2*, Yu BAI 3,4, Gérald KWIATKOWSKI 5, Gilles FRAISSE 3 Christophe MENEZO 2,3 et

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011

Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011 Efficacité énergétique Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011 Plan Une vision globale de la consommation d'énergie des entreprises Les pays leaders et les grandes décisions en faveur des entreprises

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

Dates de rentrée 2015-2016 Master 2

Dates de rentrée 2015-2016 Master 2 Dates de rentrée 2015-2016 Sciences, Technologies, Santé Energie électrique et développement durable 9 septembre 10h00 Bâtiment P2 Automatique et systèmes électriques Automatique, Robotique Biodiversité,

Plus en détail

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux Bernard Schneuwly Université de Genève Faire de la science Une institution sociale avec des règles Une règle fondatrice: l évaluation par les pairs

Plus en détail

Industrial Phd Progam

Industrial Phd Progam Industrial Phd Progam Catalan Government: Legislation: DOGC ECO/2114/2012 Modification: DOGC ECO/2443/2012 Next: Summary and proposal examples. Main dates March 2013: Call for industrial Phd projects grants.

Plus en détail

Comment réduire les émissions de CO 2? Les réponses de l'ifp

Comment réduire les émissions de CO 2? Les réponses de l'ifp Septembre 2005 Comment réduire les émissions de CO 2? Les réponses de l'ifp L'IFP inscrit les travaux sur la réduction des émissions de CO 2 au cœur de ses programmes de recherche. La stratégie de l'ifp

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Les PME dans le programme H2020

Les PME dans le programme H2020 Les PME dans le programme H2020 Le réseau EEN France Méditerranée Réseau européen de soutien aux PME : «Services d appui aux entreprises et à l innovation» 54 pays couverts 600 structures d appui 4000

Plus en détail

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement Des modules d une filière (Master) dans le domaine «La gestion de l environnement et des déchets industrielles» L exemple de l Allemagne Otto Schmidt En RFA, l Autriche et la Suisse allemande: Des Masters

Plus en détail

La «smart valley» De Minatec à GIANT en passant par Campus et Minalogic 21/01/2010. Micro- nanotechnologies and embedded software Nanoelectronics

La «smart valley» De Minatec à GIANT en passant par Campus et Minalogic 21/01/2010. Micro- nanotechnologies and embedded software Nanoelectronics La «smart valley» De Minatec à GIANT en passant par Campus et Minalogic 21/01/2010 www.minalogic.com About Minalogic Domain Location Micro- nanotechnologies and embedded software Nanoelectronics Grenoble/France,

Plus en détail

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard A Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux La Vision d ALLISTENE 5 janvier 2012 Michel Cosnard Missions d Allistene Stratégie de recherche et d innovation Distingue

Plus en détail

en énergies renouvelables

en énergies renouvelables Larecherche en énergies renouvelables en France Signataire du protocole de Kyoto, la France a développé un nouveau système de soutien à la recherche, au développement et à l innovation dans les domaines

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 INTITULE

Plus en détail

HORIZON 2020. Nouveau programme-cadre de l Union européenne pour la recherche et l innovation 2014-2020

HORIZON 2020. Nouveau programme-cadre de l Union européenne pour la recherche et l innovation 2014-2020 HORIZON 2020 Nouveau programme-cadre de l Union européenne pour la recherche et l innovation 2014-2020 Nicolas Chéhanne ARII PACA - EEN France Méditerranée Panorama général des aides européennes Research,

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

François Louesse Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Bien choisir son programme

François Louesse Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Bien choisir son programme François Louesse Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Bien choisir son programme Bien choisir son programme européen de R,D&I Principes généraux des programmes européens Les différentes opportunités

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière L'impact des biocarburants sur l'effet de serre Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière Auteur(s) : Etienne POITRAT, ADEME (Agence de l'environnement

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3 SOMMAIRE : Sommaire page 1 Introduction page 2 L'énergie solaire page 2 Le panneaux solaires thermiques page 3 Les panneaux solaires photovoltaïques page 4 Glossaire page 5 Conclusion page 7 Bibliographie

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

Curriculum Vitae. Informations générales

Curriculum Vitae. Informations générales Sandy CAMPART Maître de conférences de sciences économiques Membre permanent du CREM (UMR CNRS 6211) Directeur délégué à la formation continue de l IUP Banque Assurance de Caen Responsable de la licence

Plus en détail

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir?

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir? 7 èmes Rencontres parlementaires sur l Énergie Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir? Organisées et présidées par Claude GATIGNOL Député de la Manche, président du Groupe d

Plus en détail

L hydrogène, nouvelle énergie propre au service de l environnement. Dossier de presse - Juin 2013

L hydrogène, nouvelle énergie propre au service de l environnement. Dossier de presse - Juin 2013 L hydrogène, nouvelle énergie propre au service de l environnement Dossier de presse - Juin 2013 Sommaire L hydrogène, Énergie propre de demain...3 Blue Hydrogen : l engagement d Air Liquide 4 Hydrogène

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

Comparaison avec quelques sources d'énergie : Les systèmes non thermodynamiques : Comparaison avec le photovoltaïque : Comparaison avec l'éolien :

Comparaison avec quelques sources d'énergie : Les systèmes non thermodynamiques : Comparaison avec le photovoltaïque : Comparaison avec l'éolien : Comparaison avec quelques sources d'énergie : Toutes les énergies renouvelables ont pour origine l énergie solaire, mais elle est sous une forme de plus en plus dégradée et de moins en moins dense, par

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Recherche et Formation dans un environnement de pointe. Contact: Eric.Beaugnon@ujf-grenoble.fr

Recherche et Formation dans un environnement de pointe. Contact: Eric.Beaugnon@ujf-grenoble.fr Recherche et Formation dans un environnement de pointe Contact: Eric.Beaugnon@ujf-grenoble.fr 1 Grenoble: forte synergie recherche formation relations industrielles Années 8 International training courses

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Physique fondamentale et appliquée de l ENS Cahan Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

VA-T-ON VERS UNE RÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE?

VA-T-ON VERS UNE RÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE? VA-T-ON VERS UNE RÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE? Pierre Sigonney Chef Economiste Entretiens Enseignants-Entreprises 2014 Mercredi 27 Août 2014 Campus Veolia Ile-de-France, Jouy-le-Moutier LA RÉVOLUTION DÉJÀ ENGAGÉE

Plus en détail

CentraleSupélec Option Energie Année universitaire 2015-2016 LE TRONC COMMUN

CentraleSupélec Option Energie Année universitaire 2015-2016 LE TRONC COMMUN OPTION ENERGIE http://www.option-energie.ecp.fr LE TRONC COMMUN Le cursus de l Option Energie se compose d un tronc commun de formation générale à la problématique énergétique dont l ambition est de sensibiliser

Plus en détail

Devenir partenaire du CFM 2013 Le rendez-vous de la communauté scientifique, universitaire et industrielle. Du 26 au 30 août 2013 BORDEAUX SPONSORING

Devenir partenaire du CFM 2013 Le rendez-vous de la communauté scientifique, universitaire et industrielle. Du 26 au 30 août 2013 BORDEAUX SPONSORING Devenir partenaire du CFM 2013 Le rendez-vous de la communauté scientifique, universitaire et industrielle Du 26 au 30 août 2013 BORDEAUX SPONSORING ENSEIRB-MATMECA 1 avenue du Dr Albert Schweitzer F -

Plus en détail

GRR EEM Réseau Matériaux

GRR EEM Réseau Matériaux GRR EEM Réseau LOMC GPM AMME LECAP SMS PBS ESITPA 100n m CRISMAT CIMAP... CRT A&S UMS = Le Havre + Caen IRMA = Rouen + Caen METSA = Rouen + Caen LABEX = Rouen + Caen 1 Réseau 2013 : 7 Laboratoires et CRT

Plus en détail

ABattReLife. Automotive Battery Recycling and 2nd Life

ABattReLife. Automotive Battery Recycling and 2nd Life ABattReLife Automotive Battery Recycling and 2nd Life Sophie RICHET, PSA Peugeot Citroën 15 Avril 2015 1 Consortium Paris, 15 janvier 2014 2 Objectifdu projet L objectif du projet ABattReLife est d étudier

Plus en détail

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies.

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies. CAILLAUD Frédéric Directeur du Licensing L'ORÉAL Frédéric Caillaud joined L'Oréal in 1994 as Director of the Licensing and Business Development Department in charge of negotiating alliances, licensing

Plus en détail

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Préambule Aujourd hui à travers l activité de «Recherche-Développement» l application technologique des acquis de la science est devenue non seulement l équivalent d une

Plus en détail

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009 Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale Dr. Mars Dominique 2009 DUMAY Mars 2009 0 CURSUS Universitaire L avant Doctorat Né en 1957 près de Verdun (enfant de la région)

Plus en détail

staff worldwide years 36b. revenues countries

staff worldwide years 36b. revenues countries 150 336 000 staff worldwide years 36b. 72 72 revenues countries In the lab Special expertise In the field Pilot demonstration Deployment Access to market and customers Decentralized market Risk adverse

Plus en détail

Exemple d étude de caractérisation et monitoring d un site de stockage de CO 2 en aquifère salin profond. (Bassin Parisien).

Exemple d étude de caractérisation et monitoring d un site de stockage de CO 2 en aquifère salin profond. (Bassin Parisien). Exemple d étude de caractérisation et monitoring d un site de stockage de CO 2 en aquifère salin profond. (Bassin Parisien). Clean Tuesday 12 octobre 2010 Natalia QUISEL Pascal CESSAT 12/10/2010) Veolia

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING)

LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING) LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING) LIEU: Sandman Hotel ( Près de la station de métro ) 999 rue de Sérigny Longueuil, QC, CANADA J4K 2T1 http://www.sandmanhotels.com/fr/hotel/quebec/montreal

Plus en détail

Renewable Energy For a Better World. Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities ENERSA

Renewable Energy For a Better World. Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities ENERSA Renewable Energy For a Better World Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities COMPANY PROFILE Haiti's only designer and MANUFACTURER of solar panels and solar appliances

Plus en détail

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS.

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 1 er décembre 2014 INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. Le 27 novembre 2014, Renault, la Fondation Renault

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Les Rencontres ANR du numérique 2013

Les Rencontres ANR du numérique 2013 Les Rencontres ANR du numérique 2013 Jean-Yves Berthou ANR, Directeur dept. Sciences et Technologies de l Information et de la Communication Le Numérique à l ANR Quelques éléments marquants et réflexions

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

Une conférence-débat proposée par l Institut National de la Recherche Agronomique

Une conférence-débat proposée par l Institut National de la Recherche Agronomique Economies d'énergies dans les procédés agro-alimentaires : l'optimisation coût/qualité, un équilibre pas si facile à maîtriser Une conférence-débat proposée par l Institut National de la Recherche Agronomique

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

Cédric ALINOT Tél. bureau (514) 396-8800 poste 7736 e-mail : cedric.alinot@etsmtl.ca FORMATION UNIVERSITAIRE

Cédric ALINOT Tél. bureau (514) 396-8800 poste 7736 e-mail : cedric.alinot@etsmtl.ca FORMATION UNIVERSITAIRE Cédric ALINOT Tél. bureau (514) 396-8800 poste 7736 e-mail : cedric.alinot@etsmtl.ca FORMATION UNIVERSITAIRE 1998-2002 - DOCTORAT en Génie, Montréal Québec «Analyse aérodynamique des parcs éoliens immergés

Plus en détail

VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA

VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA RECOMMANDATIONS VISANT LA POLITIQUE GOUVERNEMENTALE : 2004-2005 Au Canada, la production d énergie est sur le point d entrer

Plus en détail

Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Octobre 2007. Télescope Lovell - Copyright : Jodrell Bank, University of Manchester

Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Octobre 2007. Télescope Lovell - Copyright : Jodrell Bank, University of Manchester Service Science et Technologie Télescope Lovell - Copyright : Jodrell Bank, University of Manchester Un budget de la science et de l innovation en augmentation pour 2008 à 2011 Politique scientifique Un

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Séminaire sur la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020

Séminaire sur la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020 Les opportunités 2014/2020 des programmes INTERREG pour les acteurs du Nord Pas de Calais Les 1ères rencontres de la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020 Séminaire sur la Coopération Territoriale

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE)

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE DES PLANTES

Plus en détail

EUREKA Tourism et Projets Européens

EUREKA Tourism et Projets Européens EUREKA Tourism et Projets Européens Jean-Bernard TITZ jbtitz@dev-help.fr Activités principales Accompagnement des PME innovantes dans le montage de partenariats technologiques et financiers avec comme

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PEDAGOGIQUE En seconde Année du MASTER «Sciences de l Ingénieur» (SDI) Année universitaire 2008-2009

DOSSIER DE CANDIDATURE PEDAGOGIQUE En seconde Année du MASTER «Sciences de l Ingénieur» (SDI) Année universitaire 2008-2009 DOSSIER DE CANDIDATURE PEDAGOGIQUE En seconde Année du MASTER «Sciences de l Ingénieur» (SDI) En seconde année de la composante Mécanique du master SDI, il est possible de candidater dans l une ou l autre

Plus en détail

Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2

Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2 Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2 Les nouvelles technologies énergétiques devant faire l objet de démonstrateurs de recherche de façon prioritaire ont été identifiées,

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université ParisDauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention science de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2

Master. en sciences et technologies mention science de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2 Master en sciences et technologies mention science de l ingénieur spécialité énergétique et environnement - E 2 master sciences de l ingénieur Master sciences de l ingénieur Spécialité énergétique et environnement

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail