Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011"

Transcription

1 Efficacité énergétique Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011

2 Plan Une vision globale de la consommation d'énergie des entreprises Les pays leaders et les grandes décisions en faveur des entreprises Impact des investissements sur les réductions des dépenses Les deals récents réalisés Les levées de fonds 2011 en France et à l'étranger

3 Thousands of TWh Emission (Gt CO 2 / year) Une croissance importante de la consommation d'énergie durant les 15 années à venir pour les entreprises Consommation d'énergie par région Commercial Residential Emission CO2 par origine Building (38%) Industry (36%) Transport (26%) China India Brazil The US Europe (OECD) Japan Globalement, la consommation d'energie par immeuble commercial augmentera de 25% entre 2010 et 2030, soit autant que la superficie totale utilisée par les entreprises

4 Les pays développés sont fortement concentrés sur le sujet de l'efficacité énergétique en raison des volontés politiques et des investissements réalisés par les entreprises The Netherlands Denmark Sweden The UK Germany Japan The US France China India Australia Not Applicable Low Focus Medium Focus High Focus

5 Les entreprises devront réduire leur consommation d'énergie de 60% environ afin d'atteindre les objectifs de changements climatiques prévus pour 2050 Les grands pays ont lancé les objectifs globaux de réduction des émissions de carbone pour 2020 Canada 17% China 40% European Union 20% Japan 25% The US 17% En revanche, d'autres pays émergeants comme l'inde n'ont rien annoncé à ce jour Baisse des émissions Efficacité énergétique Energie renouvelable L'environnement économique incertain, le déclin des énergies fossiles et l'augmentation des prix du pétrole poussent les pays à investir plus dans l'efficacité énergétique L'efficacité énergétique devrait correspondre à un tiers de la baisse des émissions carbone en 2020 Les pays développés devront investir 90 milliards de dollars dans le secteur jusqu'en 2020 dont un tiers iront en faveur des entreprises

6 Les pays développés ont déployé différentes règles afin d'augmenter l'efficacité énergétique des bâtiments et réduire les émissions carbone Les principales régulations des pays développés USA Mise en place de règles visant à obtenir des entreprises une progression de leur efficacité énergétique de 30% à partir de 2012 Asie - Océanie Mise en place des règlementations nécessaires sur les bâtiments et immeubles commerciaux depuis 2010 en Australie Mesures prises au Japon France Grenelle de l'environnement Allemagne Programmes spécifiques aux bureaux commerciaux et bâtiments industriels permettant d'atteindre les objectifs à moyen terme Europe Pour réduire les émissions de CO 2 de 20% en 2020 comparé à 1990 : Lancements des directives sur la performance de l'efficacité énergétique des immeubles commerciaux et bâtiments industriels UK/Suède/Danemark Lancement des certificats d'efficacité énergétique Lancement de placements financiers longs termes permettant le financement En UK : lancement d'une banque d'investissement "verte"

7 Les investissements et les gains réalisés génèrent une forte progression du secteur de l'efficacité énergétique Investissements Montant total des financements privés en 2010 dans les pays du G20 (en milliards de dollars) par secteur 1,5 3,4 Energy Efficiency Gains réalisés Le retour sur investissement est significatif pour une entreprise désireuse d'investir dans le secteur de l'efficacité énergétque 20,2 17,6 35,5 Grid Research and Development Renewables Transportation Taux d'intérêts faibles Allemagne/Pays nordiques Mise en place de financements et subventions pour les entreprises dans le cadre de la rénovation des immeubles et bâtiments UK Réflexion sur le lancement d'un emprunt obligataire permettant de financer la rénovation, dont le remboursement serait assuré à travers les factures de consommation d'énergie 16,5 Others Le secteur de l'efficacité énergétique attire un investissement significatif en 2010 dans l'univers du cleantech 1. Les Etats-Unis investiront 520 milliards de dollars d'ici à 2020 pour réduire la consommation d'énergie de 23% 130 Millions USD seront dédiés d'ici à 2015 pour accroître le développement de nouvelles technologies dans le secteur de l'efficacité énergétique 2. En Europe, 1 milliards de dollars seront réservés par les états pour promouvoir les technologies vertes and développer de nouvelles Réduction d'impôts USA/ Suède/ Danemark Réduction d'impôts visant à encourager la rénovation des bâtiments pour les entreprises Economies réalisées L'efficacité énergétique peut fournir une économie de 10% à 50% sur la consommation globale de l'entreprise

8 Focus sur les opérations réalisées par des acteurs français en 2011 Un marché en forte évolution principalement animé par des grands acteurs du secteur Des valorisations importantes : juqu'à 15 fois l'ebitda pour Converteam Les acteurs français sont notamment actifs sur les marchés émergents (Chine, Inde) Cible Investisseur Date Domaine Où IDEX Cube Infrastructure Sept 2011 Service et gestion de l'énergie France Solar Gard Saint-Gobain Août 2011 Habitat durable/bâtiment vert Belgique France Leader Harvest Power Technologies Schneider Electric Juin 2011 Efficacité énergétique Chine Luminous Power Technologies Schneider Electric Avril 2011 Solutions de stockage électrique Inde Converteam General Electric Avril 2011 Conversion d'énergie France Summit Energy Schneider Electric Mars 2011 Audit énergétique USA Cofely GDF Suez Mars 2011 Réseaux de chaleur France Sinovia GDF Suez (Sinovia) Janvier 2011 Ville Intelligente France

9 Focus sur les levées de fonds réalisées en 2011 (1/2) Accélération des levées de fonds en 2011 et notamment à partir du second semestre aux USA mais des Disparités importantes entre le montant des levées de fonds aux USA et celles réalisées en France Quelques levées de fonds en 2011 International Entreprise Investisseurs/Entreprise Montant Région Activité Alphabet Energy Claremont Creek venture 12 M$ USA Récupération de chaleur Enlighted Intel, Draper, Kleiner 14,2 M$ USA Contrôle de l'éclairage Power Assure ABB (Suisse Suède) 13,5 M$ USA Réduction Consommation data center Quantance TD Fund, Granite venture 11 M$ USA Réduction de consommation d'énergie batteries portables Project Frog General Electric 22 M$ USA Bâtiments verts Hara Energie Tech Venture et autres 25 M$ USA Logiciels de gestion de l'énergie

10 Focus sur les levées de fonds réalisées en 2011 (2/2) Accélération des levées de fonds en 2011 et notamment à partir du second semestre aux USA mais des Disparités importantes entre le montant des levées de fonds aux USA et celles réalisées en France Levées de fonds en 2011 France Entreprise Investisseurs/Entreprise Montant Région Activité Martillac Fonds régionaux 1,1 M Gironde Système de micro-cogénération Elithis Acto Capital nc Dijon Ingénierie des fluides dans le bâtiment Homelights Emertec et UFG Siparex 3 M Paris Diodes Electroluminescentes Novawatt Alto Invest, Backbone, Xange 3,8 M Paris Gestion optimisée des centrales électriques FrancEnergies AXA PE nc Savoie Solutions énergétiques pour les bâtiments ACH Demeter partners nc Divers Bâtiment vert Quelle Energie Alven Capital 1 M Paris Site mise en relation particuliers/entreprises Enertime Amundi et Siparex 1,5 M Lyon Valorisation de l'énergie de sources de chaleurs

Les énergies renouvelables : La problématique du XXIème siècle

Les énergies renouvelables : La problématique du XXIème siècle Les énergies renouvelables : La problématique du XXIème siècle Sophie MERITET sophie.meritet@dauphine.fr Rencontres Doctorales Euro-méditerranéennes Droit / Economie / Gestion de l'environnement et du

Plus en détail

Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK LA CONTRIBUTION DE LA CHINE VERS LA COP21. Quelles avancées possibles pour sa transition énergétique?

Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK LA CONTRIBUTION DE LA CHINE VERS LA COP21. Quelles avancées possibles pour sa transition énergétique? Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK LA CONTRIBUTION DE LA CHINE VERS LA COP21 Quelles avancées possibles pour sa transition énergétique? #COP21 1 INTRODUCTION Après l UE, le Mexique, le Gabon ou encore

Plus en détail

De la R&D collaborative à l Open Innovation

De la R&D collaborative à l Open Innovation De la R&D collaborative à l Open Innovation Printemps de la Recherche 19 Juin 2012 Bernard Scherrer, Délégué Innovation Groupe EDF R&D Le Groupe EDF 37 millions de clients 160,000 collaborateurs 109 g

Plus en détail

CPIS ACN 2014. Banque de France DGS - DBDP 1

CPIS ACN 2014. Banque de France DGS - DBDP 1 CPIS ACN 2014 Banque de France DGS - DBDP 1 Points évoqués Objectifs et contenu du CPIS Les limites du CPIS Quelques apports du CPIS sur les interconnections internationales Banque de France DGS - DBDP

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Analyse stratégique de la filière I. Description de la filière Les bâtiments résidentiels et tertiaires sont les plus consommateurs d'énergie en France (44 %) et la

Plus en détail

La révolution énergétique De la fée électricité à l énergie intelligente. Février 2010

La révolution énergétique De la fée électricité à l énergie intelligente. Février 2010 La révolution énergétique De la fée électricité à l énergie intelligente Février 00 L avènement de la Smart Grid* 3 et consommation Consommateurs *Réseau intelligent Communication et logiciels à tous les

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

Baromètre. des levées de fonds Cleantech en France. 1 er semestre 2015. En partenariat avec

Baromètre. des levées de fonds Cleantech en France. 1 er semestre 2015. En partenariat avec Baromètre des levées de fonds Cleantech en France 1 er semestre 2015 En partenariat avec Editorial Gautier Quéru, Mirova, et Guillaume Ansaloni, Watson Farley & Williams, membres du comité de pilotage

Plus en détail

REDRAWING MAP. World Energy Outlook Special Report RÉSUMÉ REDÉFINIR LES CONTOURS DU DÉBAT ENERGIE-CLIMAT. French translation

REDRAWING MAP. World Energy Outlook Special Report RÉSUMÉ REDÉFINIR LES CONTOURS DU DÉBAT ENERGIE-CLIMAT. French translation REDRAWING THE ENERGY-CLIMATE MAP World Energy Outlook Special Report French translation RÉSUMÉ REDÉFINIR LES CONTOURS DU DÉBAT ENERGIE-CLIMAT Édition spéciale du World Energy Outlook AGENCE INTERNATIONALE

Plus en détail

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL EN BREF Rexel, leader mondial de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l énergie La mission

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien Le plan stratégique de développement durable de

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Smart Grid: Défis et Avenir. Robert Immelé Senior Vice President Strategy & Innovation

Smart Grid: Défis et Avenir. Robert Immelé Senior Vice President Strategy & Innovation Smart Grid: Défis et Avenir Robert Immelé Senior Vice President Strategy & Innovation 1 Au centre du dilemme énergétique Les faits L impératif Demande d énergie en 2050 Demande d électricité en 2030 Source:

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

F1 Segment Voitures de Sport

F1 Segment Voitures de Sport Analyse de 2008 à 2013 Tendances du Marché Mondial F1 Segment Voitures de Sport Index - F1 segment Voitures de Sport Constructeurs et modèles pris en considération 8c Competizione GT DB9 Virage Gallardo

Plus en détail

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni ICC 110 5 28 février 2013 Original: français F Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni Les échanges mondiaux du café soluble Contexte Conformément aux objectifs de

Plus en détail

Lorsque les Bâtiments deviennent source d énergie

Lorsque les Bâtiments deviennent source d énergie Answers for infrastructure Lorsque les Bâtiments deviennent source d énergie "Bâtiments intelligents : impact de la gestion technique du bâtiment (GTB) sur l'efficacité énergétique du réseau "., Siemens

Plus en détail

Lumière sur l énergie électrique du Québec

Lumière sur l énergie électrique du Québec Plan de la présentation Lumière sur l énergie électrique du Québec Le 14 novembre 2013 Production d électricité Structure d Hydro-Québec Préoccupations environnementales L électricité du Québec et ses

Plus en détail

Synthèse n 16, Février 2012. Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire

Synthèse n 16, Février 2012. Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire Synthèse n 16, Février 2012 Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire ----------- 1. Les investissements nécessaires à la transition vers un modèle de croissance durable

Plus en détail

Le Manifeste EEB du WBCSD

Le Manifeste EEB du WBCSD Le Manifeste EEB du WBCSD Agir pour l efficacité énergétique des bâtiments Conférence thématique GDF SUEZ Réseau Pacte Mondial, France Economies d énergie Paris la Défense, le 29 Juin 2011 Constant Van

Plus en détail

Présentation Altran. Octobre 2008

Présentation Altran. Octobre 2008 Présentation Altran Octobre 2008 Le Groupe Altran: identité Pionnier du conseil en innovation technologique Leader en Europe Créé en 1982, soit plus de 25 années d expertise dans le domaine du conseil

Plus en détail

Stratégie d adaptation face aux enjeux énergétiques. Comme s engage Renault? Philippe SCHULZ Expert Leader Environnement, Energie & Matières Premières

Stratégie d adaptation face aux enjeux énergétiques. Comme s engage Renault? Philippe SCHULZ Expert Leader Environnement, Energie & Matières Premières Stratégie d adaptation face aux enjeux énergétiques Comme s engage Renault? Philippe SCHULZ Expert Leader Environnement, Energie & Matières Premières 01 VEHICULES ET ENERGIES.DES ENJEUX MULTIPLES ET EVOLUTIFS

Plus en détail

Baromètre. des levées de fonds Cleantech en France. 2 e trimestre 2014. En partenariat avec

Baromètre. des levées de fonds Cleantech en France. 2 e trimestre 2014. En partenariat avec Baromètre des levées de fonds Cleantech en France 2 e trimestre 201 En partenariat avec Editorial Fabienne Herlaut, fondatrice de Ecomobilité Ventures, Avec 23 opérations recensées et plus de 89 millions

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

LE BATIMENT L HABITAT

LE BATIMENT L HABITAT LE BATIMENT L HABITAT L habitat est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 70 millions de tonnes équivalent pétrole (tep). Soit 43 % de l'énergie finale

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

Programme d'efficacité énergétique dans les bâtiments

Programme d'efficacité énergétique dans les bâtiments Programme d'efficacité énergétique dans les bâtiments Vincent Kitio Chef, Unité Énergie Urbaine Département des Services Urbains de Base ONU-Habitat Sommaire de la présentation Le Mandat d'onu-habitat;

Plus en détail

Demand Response, une brique importante du Smart Grid

Demand Response, une brique importante du Smart Grid Emplacement Co-branding Demand Response, une brique importante du Smart Grid Colloque OSE, 29/09/2011 SAS au capital de 854 000 euros Un modèle qui a fait ses preuves Energy Pool, Agrégateur de capacités

Plus en détail

The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27. Résumé en Français

The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27. Résumé en Français The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27 Résumé en Français Project sponsored by Greens/EFA Group in the European Parliament Berlin, January 2011 Berlin, January 2011 Dr. Felix

Plus en détail

ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS

ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS L HISTOIRE D ENGIE ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS C est dans la continuité de ces traditions industrielles nationales

Plus en détail

Résultats du troisième trimestre 2012[1]

Résultats du troisième trimestre 2012[1] Résultats du troisième trimestre [1] Luxembourg, le octobre Aperam («Aperam», ou la «Société») (Amsterdam, Luxembourg, Paris: APAM et NYRS: APEMY), a annoncé aujourd'hui ses résultats pour le trimestre

Plus en détail

Des territoires en transition énergétique

Des territoires en transition énergétique Des territoires en transition énergétique Montpellier 1 er octobre 2013 Plénière Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Quel mix énergétique pour demain? incertitudes et paradoxes Jacques

Plus en détail

Édition Spéciale WORLD ENERGY INVESTMENT OUTLOOK RÉSUMÉ. French translation

Édition Spéciale WORLD ENERGY INVESTMENT OUTLOOK RÉSUMÉ. French translation Édition Spéciale WORLD ENERGY INVESTMENT OUTLOOK RÉSUMÉ French translation AGENCE INTERNATIONALE DE L ÉNERGIE L Agence internationale de l énergie (AIE) est un organe autonome institué en novembre 1974.

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

RT 2012, RT 2020 ET OBSOLESCENCE DE L IMMOBILIER TERTIAIRE. Jean Carassus Professeur Ecole des Ponts ParisTech

RT 2012, RT 2020 ET OBSOLESCENCE DE L IMMOBILIER TERTIAIRE. Jean Carassus Professeur Ecole des Ponts ParisTech RT 2012, RT 2020 ET OBSOLESCENCE DE L IMMOBILIER TERTIAIRE Professeur Ecole des Ponts ParisTech 22 novembre 2012 1/ Qu est-ce que l obsolescence? 2/ La rupture introduite par la RT 2012 et la future RT

Plus en détail

Méthodologie. Start-up sélectionnées : 266 start-up recensées. 84 ont répondu à notre questionnaire envoyé par Internet en septembre et octobre 2011.

Méthodologie. Start-up sélectionnées : 266 start-up recensées. 84 ont répondu à notre questionnaire envoyé par Internet en septembre et octobre 2011. Start-up sélectionnées : Méthodologie 5 ans ou moins (créées en 2007 ou après) tous les secteurs des cleantech : agriculture et chimie verte; air, environnement, carbone; consommation; eau et déchets;

Plus en détail

Présenté par Damien SAILLANT Le 06 juin 2011. Energie et bâtiment

Présenté par Damien SAILLANT Le 06 juin 2011. Energie et bâtiment Présenté par Damien SAILLANT Le 06 juin 2011 Energie et bâtiment Sommaire 1. Le contexte 2. Les enjeux du secteur du bâtiment 3. L'assainissement énergétique des bâtiments 2 1. Le contexte Contexte énergétique

Plus en détail

: énergie, conversion photovoltaïque, solaire

: énergie, conversion photovoltaïque, solaire Ambassade de France au Japon Service pour la Science et la Technologie 4-11-44, Minami-Azabu, Minato-ku, Tokyo, 106-8514, Japon Tél. : 81-3-5798-6034 Fax : 81-3-5798-6050 http://www.ambafrance-jp.org Domaine

Plus en détail

ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES

ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES : impacts, adaptation, mitigation MODULE 4 Combien d énergie une maison doit-elle consommer? par Sebastian Weissenberger SOMMAIRE Introduction 1. Les normes dans le secteur

Plus en détail

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014 Paris, 10 mars 2014 En 2013, AXA Real Estate enregistre un volume de transactions de 9,2 milliards d euros, lève 6,5 milliards d euros de capitaux et étend son programme de dette à 7,9 milliards d euros

Plus en détail

Matinales Smart Home IGNES

Matinales Smart Home IGNES Matinales Smart Home IGNES Didier Geig Directeur Commercial division Power & Distribution France Jeudi 27 septembre 2012 Un monde qui change 2 L entrée dans la nouvelle ère de l énergie est une réalité

Plus en détail

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre. Cinq scénarios envisagés 1

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre. Cinq scénarios envisagés 1 FEUILLE DE ROUTE CEE POUR L ENERGIE 2050 PRESENTATION Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre L'Union Européenne s'est fixé comme objectif d'ici à 2050 de réduire les émissions de gaz

Plus en détail

Les approches de la précarité énergétique en Allemagne

Les approches de la précarité énergétique en Allemagne Les approches de la précarité énergétique en Allemagne Ute DUBOIS, ISG Business School, Paris, ute.dubois@isg.fr Ines MAYER, European Institute for Energy Research (EIFER), Karlsruhe mayer@eifer.org Atelier

Plus en détail

BKW SA - Stratégie et recommandations. Assemblée générale de ener-j / 30 avril 2014 Renato Sturani

BKW SA - Stratégie et recommandations. Assemblée générale de ener-j / 30 avril 2014 Renato Sturani BKW SA - Stratégie et recommandations Assemblée générale de ener-j / 30 avril 2014 Renato Sturani Agenda Jura et Jura Bernois Suisse Stratégie énergétique 2050 Marché de l'électricité: situation temporaire

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

Solutions de financement novatrices pour les projets d efficacité énergétique Congrès 2015 - Conseil de l'industrie forestière du Québec

Solutions de financement novatrices pour les projets d efficacité énergétique Congrès 2015 - Conseil de l'industrie forestière du Québec Solutions de financement novatrices pour les projets d efficacité énergétique Congrès 2015 - Conseil de l'industrie forestière du Québec Geneviève Gauthier Directrice nationale, Econoler 1 ECONOLER 2 Firme

Plus en détail

Le Green Lease : mode d emploi à l usage des investisseurs et des utilisateurs

Le Green Lease : mode d emploi à l usage des investisseurs et des utilisateurs Le Green Lease : mode d emploi à l usage des investisseurs et des utilisateurs 15 octobre 2009 Annick Colybes Journaliste, Les Echos Denis Burckel Directeur Audit, Risques et Développement Durable, ICADE

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

ACCORDS DU BOURGET. Signés par les Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques le 6 mai 2015 au Lycée du Bourget

ACCORDS DU BOURGET. Signés par les Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques le 6 mai 2015 au Lycée du Bourget ACCORDS DU BOURGET Signés par les Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques le 6 mai 2015 au Lycée du Bourget Préambule La Conférence des Parties, Rappelant l objectif

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande

Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande Entretiens Jacques Cartier: «Electricité intelligente: Vers des systèmes à valeur ajoutée»

Plus en détail

Éléments de coût de la filière capture, transport et stockage géologique de CO2.

Éléments de coût de la filière capture, transport et stockage géologique de CO2. Éléments de coût de la filière capture, transport et stockage géologique de CO2. Paula Coussy 27 avril 2007 Atelier Acceptabilité Sociale de la capture et stockage de CO2 SoceCO2 Schémas possibles de CSG.CO2

Plus en détail

15/07/2009. Développement touristique et dépendance au carbone dans l outre-mer français. Objectifs de la présentation

15/07/2009. Développement touristique et dépendance au carbone dans l outre-mer français. Objectifs de la présentation Évaluer les émissions de GES du tourisme en outre-mer afin de proposer des stratégies de réduction Développement touristique et dépendance au carbone dans l outre-mer français Constats Enjeux Une contribution

Plus en détail

Side Event for German Pavilion. The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region:

Side Event for German Pavilion. The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region: Side Event for German Pavilion The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region: The Moroccan Solar Plan and its role in bridging the nexus between climate and energy policies **** Intervention

Plus en détail

CONTACT PRESSE Fondation Partenariale Grenoble INP ERDF Delphine Chenevier, 06 43 10 01 28 Alexandra Pons, 01 81 97 46 63

CONTACT PRESSE Fondation Partenariale Grenoble INP ERDF Delphine Chenevier, 06 43 10 01 28 Alexandra Pons, 01 81 97 46 63 Signature de la convention relative à la création d une chaire industrielle d excellence ERDF sur les SMARTGRIDS, au sein de la Fondation Partenariale Grenoble INP CONTACT PRESSE Fondation Partenariale

Plus en détail

2. L offre et la demande d énergie: tendances et perspectives

2. L offre et la demande d énergie: tendances et perspectives 5 2. L offre et la demande d énergie: tendances et perspectives La demande d énergie devrait s accroître considérablement dans les années à venir à cause de l augmentation de la population et du développement

Plus en détail

Énergie & environnement

Énergie & environnement Le Royaume-Uni mise sur l éolien offshore La capture et le stockage du carbone, un impératif pour les futures centrales? 42 44 2 2 Énergie & Énergie environnement & environnement Ferme éolienne de Thanet,

Plus en détail

Les politiques climatique et énergétique de la France

Les politiques climatique et énergétique de la France Les politiques climatique et énergétique de la France Rouen, le 11 avril 2011 Domitille BONNEFOI Domitille.bonnefoi@developpement-durable.gouv.fr DGEC Ministère de l'écologie, du Développement durable

Plus en détail

Industrial Energy Efficiency

Industrial Energy Efficiency Energy Efficiency - Made in Germany Industrial Energy Efficiency - Mécaniques et solutions allemandes - 9 octobre 2012 Export Initiative Energy Efficiency à Casablanca, Maroc Dr.-Ing. Clemens Mostert,

Plus en détail

Efficience énergétique et électricité solaire

Efficience énergétique et électricité solaire Efficience énergétique et électricité solaire Pictet-Clean Energy investit dans des entreprises innovantes Juin 2015 Désormais compétitive, la production d énergie solaire croît fortement. Face au réchauffement

Plus en détail

Application des NTIC dans le transport public: présentation de la solution de supervision intégrée Thales Hypervisor

Application des NTIC dans le transport public: présentation de la solution de supervision intégrée Thales Hypervisor Application des NTIC dans le transport public: présentation de la solution de supervision intégrée Thales Hypervisor Mathias BOSSUET mathias.bossuet@thalesgroup.com Thales presentation March 16th, 2010

Plus en détail

Conseil stratégique et opérationnel Smart City Smart Building Smart Home Efficacité énergétique Smart Grids Smart metering

Conseil stratégique et opérationnel Smart City Smart Building Smart Home Efficacité énergétique Smart Grids Smart metering Conseil stratégique et opérationnel Smart City Smart Building Smart Home Efficacité énergétique Smart Grids Smart metering Eric MOREL Mach&Team ( 06 08 71 99 48 email : eric.morel@machnteam.com, 54 ans

Plus en détail

L Efficacité énergétique dans le Programme Energie Horizon 2020

L Efficacité énergétique dans le Programme Energie Horizon 2020 L Efficacité énergétique dans le Programme Energie Horizon 2020 15 octobre 2015, Paris pascal.newton@recherche.gouv.fr Excellence scientifique L Energie dans Horizon 2020 Défis sociétaux ERC (13,1 Mds

Plus en détail

Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants?

Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants? Concurrence Energie Econométrie Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants? Yannick Perez 1, Vincent Rious 2 1. Supélec &

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013. Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies

Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013. Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013 Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies Le cadre Le bâtiment : 25 % des GES, 69 Mtep de consommation et 46% de la consommation totale d énergie

Plus en détail

Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. 206 Rapport global 2011 du HCR

Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. 206 Rapport global 2011 du HCR 206 Rapport global 2011 du HCR Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. FAITS MARQUANTS Le HCR a coopéré avec les Gouvernements

Plus en détail

Pourquoi défendre la place des EnR et de l EE dans les négociations climat

Pourquoi défendre la place des EnR et de l EE dans les négociations climat Pourquoi défendre la place des EnR et de l EE dans les négociations climat Atelier du RC&D, 28 avril 2014 Alix Mazounie, coordinatrice des politiques internationales au RAC Un climat en crise GIEC 2013:

Plus en détail

ISO, normes de management et ISO 50001

ISO, normes de management et ISO 50001 ISO, normes de management et ISO 50001 Nicolas Fleury Directeur, Marketing, Communication et Information twitter.com/nicolasfleury linkedin.com/in/nfleury Rencontres de l'ocen Genève, 29 novembre 2013

Plus en détail

Une zone des déserts du monde équivalente à un carré juste 300 km X 300 km, couverte de centrales solaires, pourrait produire toute l'électricité que

Une zone des déserts du monde équivalente à un carré juste 300 km X 300 km, couverte de centrales solaires, pourrait produire toute l'électricité que Une zone des déserts du monde équivalente à un carré juste 300 km X 300 km, couverte de centrales solaires, pourrait produire toute l'électricité que nous utilisons aujourd'hui. L'énergie éolienne a le

Plus en détail

«Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada

«Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada Newsletter n 2 «Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada Prix «Towards Class A» Editorial La Towards Class A newsletter électronique vous informera sur les activités

Plus en détail

Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud

Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud Chef Economiste Directeur chaire Energie et Prospérité Dir. de recherche CNRS Journée Scientifique «Enjeux et perspectives de la COP21»

Plus en détail

Statistiques énergétiques France

Statistiques énergétiques France Statistiques énergétiques France Avril 2001 180 160 140 120 Indice base 100 en 1973 Produit intérieur brut en volume Consommation totale d'énergie primaire 100 80 Consommation Émissions de CO2 60 de produits

Plus en détail

Présentation du projet Énergie Saguenay Mai 2015. Propriété de GNL Québec. Tous droits réservés.

Présentation du projet Énergie Saguenay Mai 2015. Propriété de GNL Québec. Tous droits réservés. Présentation du projet Énergie Saguenay Mai 2015 Aperçu du projet Objectif: Construire un complexe d exportation de gaz naturel liquéfié (GNL) à Port Saguenay, Québec Projet de 7,5 G$ Capacité d exportation

Plus en détail

Financer en capital les entreprises innovantes

Financer en capital les entreprises innovantes Financer en capital les entreprises innovantes CDC Entreprises, acteur majeur du capital investissement pour les PME de croissance 18 Janvier 2011 Présentation au CAS Véronique JACQ CDC Entreprises dédiée

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

STORAGE : LA SOLUTION POUR REDUIRE LA FACTURE ENERGETIQUE DES CONSOMMATEURS

STORAGE : LA SOLUTION POUR REDUIRE LA FACTURE ENERGETIQUE DES CONSOMMATEURS STORAGE : LA SOLUTION POUR REDUIRE LA FACTURE ENERGETIQUE DES CONSOMMATEURS Le stockage d énergie vu par Energy Pool Le fort développement des énergies renouvelables pose de nouveaux problèmes auxquels

Plus en détail

Schneider Electric, architecte de l'efficacité énergétique des bâtiments

Schneider Electric, architecte de l'efficacité énergétique des bâtiments Action n 36 La lettre des actionnaires de Schneider Electric Décembre 2011 Schneider Electric, architecte de l'efficacité énergétique des bâtiments Efficacité, confort, évolutivité Cher Actionnaire, A

Plus en détail

Pictet-Absolute Return Fixed Income

Pictet-Absolute Return Fixed Income Pictet-Absolute Return Fixed Income Une bonne couverture pour un hiver volatil Frédéric Rollin Janvier 2015 Les taux des obligations souveraines européennes ont enfoncé leurs plus bas : le taux de l OAT

Plus en détail

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept.

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. 2007 Sommaire Objectifs et justification des politiques de soutien

Plus en détail

Augmentation de presque un tiers des investissements mondiaux dans les énergies renouvelables (211 milliards de dollars)

Augmentation de presque un tiers des investissements mondiaux dans les énergies renouvelables (211 milliards de dollars) Embargo : 9 h 30 EDT (13 h 30 GMT), jeudi 7 juillet 2011 Le rapport Global Trends in Renewable Energy Investment 2011 (Tendances mondiales de l investissement dans les énergies renouvelables 2011) va être

Plus en détail

Les normes de la durabilité

Les normes de la durabilité & Les normes de la durabilité Intervenants : Et la participation de : Sommaire Les enjeux/marchés Définitions Les référentiels La mise en place Les exigences réglementaires Les aides La position de l ICC

Plus en détail

SOLAIRE BALLERUP LA VILLE CONTEXTE. (Danemark) Ballerup

SOLAIRE BALLERUP LA VILLE CONTEXTE. (Danemark) Ballerup SOLAIRE BALLERUP (Danemark) Utiliser l énergie solaire thermique avec un système de stockage de chaleur classique à accumulation et à régulation sur une longue période est une des alternatives les plus

Plus en détail

Développement Durable Magazine www.ddmagazine.com. Bernard CHABOT Conseils et formations en énergies durables

Développement Durable Magazine www.ddmagazine.com. Bernard CHABOT Conseils et formations en énergies durables Développement Durable Magazine www.ddmagazine.com Analyse des marchés et des productions d électricité nucléaire jusqu en 2014 et 2040 avec des comparaisons stratégiques avec les énergies renouvelables

Plus en détail

Compte-rendu : Réunion Comité Cleantech Investments &Entrepreneurship Section France

Compte-rendu : Réunion Comité Cleantech Investments &Entrepreneurship Section France Compte-rendu : Réunion Comité Cleantech Investments &Entrepreneurship Section France Réunion physique - 16/09/2010 de 9h00 à 10h00 Présents: ARNOULD Emmanuel (Innovafonds), BALLY Jean-Marc (Aster Capital),

Plus en détail

La chaîne gazière au service de la transition énergétique

La chaîne gazière au service de la transition énergétique La chaîne gazière au service de la transition énergétique Jean-Michel Figoli Convention AFG «Gaz et climat» 3 novembre 2015 LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE Le développement accéléré des énergies nouvelles L EUROPE

Plus en détail

Suivi technique : Caroline RANTIEN, service agriculture et forêts

Suivi technique : Caroline RANTIEN, service agriculture et forêts Convention ADEME n 1060C0125 Suivi technique : Caroline RANTIEN, service agriculture et forêts Novembre 2014 Les marchés internationaux de la biomasse énergie - Synthèse publique 2/9 La présente synthèse

Plus en détail

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE B. Laponche 2 juin 2014 Voir en annexe la présentation de la politique énergétique allemande * 1. Sur la consommation d électricité des

Plus en détail

Que suis-je? Plus de 50% des GES sont sous mon contrôle et donc ma responsabilité

Que suis-je? Plus de 50% des GES sont sous mon contrôle et donc ma responsabilité Que suis-je? Je détiens près de 60% des infrastructures J accueille aujourd hui plus de 60% de la population mondiale Je réunis l économie du savoir, des services, des finances sur mon territoire 1 Que

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

Vous accompagner vers un habitat plus économe en énergie

Vous accompagner vers un habitat plus économe en énergie Vous accompagner vers un habitat plus économe en énergie Les Services d Efficacité Energétique et Environnementale Leader européen des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit,

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts 24 janvier 2014 Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la La place sa priorité stratégique «Transition Énergétique

Plus en détail

DESTINATION CANADA - RECHERCHE Présentation du 23 Octobre 2014 à l Université catholique de Louvain. Alain Malette (23 juillet 2014)

DESTINATION CANADA - RECHERCHE Présentation du 23 Octobre 2014 à l Université catholique de Louvain. Alain Malette (23 juillet 2014) DESTINATION CANADA - RECHERCHE Présentation du 23 Octobre 2014 à l Université catholique de Louvain Alain Malette (23 juillet 2014) Plan de la présentation 1. Gérer les attentes! 2. Environnement réglementaire

Plus en détail