MACHINE A AFFRANCHIR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MACHINE A AFFRANCHIR"

Transcription

1 Ministère de l Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie Académies de Créteil, Paris, Versailles La Maison des Examens Service Inter académique des Examens et Concours BAC STI GENIE ELECTRONIQUE SESSION 2002 Dossier de présentation Du thème inter-académique MACHINE A AFFRANCHIR EPREUVE DE CONSTRUCTION ELECTRONIQUE 1

2 SOMMAIRE Chap. I : Description du projet Documentation constructeur Présentation générale de la machine Organisation chronologique de l'étude Organisation élèves Documents d'analyse fonctionnelle Chap. II : Ce que vous avez à faire En électronique : Les pré-requis A faire tout de suite Le matériel spécifique à prévoir Bon de commande des cartes électroniques En physique appliquée : Les pré-requis A faire par le professeur Le matériel spécifique à prévoir En construction mécanique : Les pré-requis Le matériel spécifique à prévoir 2

3 DOCUMENTATION CONSTRUCTEUR 3

4 4

5 CHAPITRE I Description du projet de baccalauréat génie électronique 2002 La machine à affranchir minipost SECAP Type NP Le support du bac 2002 est une machine à affranchir type NP modèle minipost fabriquée par la société SECAP industrie qui a son siège à Saint Denis. Dans les entreprises qui ont beaucoup de courrier à affranchir, on n utilise pas des timbres classiques pour une raison évidente de coût et de temps (pas de timbres à coller, facturation au centime près, etc ) mais des machines à affranchir qui sont plus ou moins grosses et performantes suivant la taille de l entreprise ou de l administration qui les utilise. Ces machines sont fabriquées et louées par des entreprises (dont la SECAP) qui sont agrées par La Poste. Ces machines sont scellées. Les utilisateurs relèvent la valeur sur le compteur permanent et la transmettent à La Poste pour que celle-ci leur adresse une facture correspondant à la valeur réelle imprimée sur les enveloppes. A tout moment La Poste peut venir faire un relevé et constater la véracité du chiffre envoyé. Il est bien entendu que cette machine étant une véritable "planche à billets", elle est équipée d'un nombre important de sécurités que nous ne pouvons pas, bien évidemment, toutes révéler. Présentation Cette machine (qui fait partie des plus petites fabriquées par la SECAP) peut affranchir jusqu à 3500 lettres par heure, d une épaisseur maximale de 8 mm pour un niveau sonore de 66 dba. La SECAP fournit la machine et la loue à l entreprise qui paie ses affranchissements à La Poste. Il y a deux compteurs, un compteur dit journalier qui peut être remis à 0 et un compteur permanent que La Poste peut contrôler à tout moment et qui ne peut en aucune cas être modifié. Pour l utilisateur le fonctionnement est très simple. Il doit tourner une clé pour mettre sous tension la machine. Il peut remettre à 0 son compteur journalier par un bouton RAZ. Ensuite en actionnant le curseur rouge vers la droite, en position pose des valeurs, il peut grâce aux roues codeuses choisir le prix d affranchissement. La roue de poids fort (franc ou euro) est repérée par des rayures blanches. Le prix de l affranchissement étant fait, il faut activer le curseur sur la gauche, position affranchissement, et ainsi peut démarrer l affranchissement des enveloppes. Les compteurs, journalier et total, sont incrémentés de la valeur choisie. Le nombre de plis peut être lu en remettant le curseur vers la droite. L'affranchissement se fait par rotation d'un tambour d'impression, en contact avec un rouleau encreur, qui vient imprégner d'encre l'enveloppe à affranchir. Cette impression peut être constituée de la valeur du timbre seule ou de la valeur et d'un logo dessiné, qu'on appelle la flamme. Le cycle d affranchissement comporte deux phases. Le déclenchement du cycle et le comptage se font sur un tiers de tour. Si la machine ne détecte aucune anomalie alors la deuxième phase peut se produire (affranchissement proprement dit) ; Cette phase dure les deux tiers du tour. Si une coupure de l alimentation se produit lors de la première phase, le 5

6 mécanisme s arrête sur son cran de sécurité avant que l affranchissement ne commence. Dans ce cas la valeur du timbre n est pas transférée dans le compteur général. Il faut alors couper la machine part l intermédiaire de la clé et on remet manuellement le mécanisme d impression en position initiale. A la remise en marche la machine est prête à fonctionner. Lorsque la coupure apparaît lors de la deuxième phase, il faut terminer l affranchissement manuellement en tournant le mécanisme d impression jusqu à la position de départ. Quelques précisions techniques. Cette machine à affranchir doit pouvoir garantir à coup sûr l affranchissement. En effet La Poste qui relèvera le compteur facturera exactement le prix indiqué sur la machine aussi à chaque pli doit correspondre exactement le prix indiqué. Pour cela la machine possède plusieurs sécurités. Outre les sécurités classiques sur les coupures de tension temporaires ou de baisse de tension, cette machine a des sécurités plus spécifiques qui sont, entre autres, les suivantes : Toutes les opérations financières sont sauvegardées dans deux mémoires RAM à pile (durée de vie 10 ans ) pour pouvoir garantir une double mémorisation. Si la température intérieure de la machine dépasse une valeur limite, il y a blocage de toutes les fonctions. Lors de chaque affranchissement, le prix indiqué sur chaque roue codeuse est comparé à celui qui sera imprimé. Pour cela la SECAP a mis au point un système original. Chaque roue codeuse est liée mécaniquement par une tige qui a une forme particulière. La position de ces quatre tiges est lue par 5 capteurs à effet Hall qui viennent comparer le chiffre de la roue avec celui qui doit être imprimé. Ce système prévient tout défaut ou tout risque de fraude en liant la partie électronique et la partie mécanique. Cette partie ne sera pas reproduite sur le banc de test mais une évaluation en Physique appliquée rappellera le principe utilisé par l effet Hall. L'évolution de la machine à affranchir Dans le cadre de notre projet de Baccalauréat, nous avons fait évoluer la machine dans quatre directions: Dès janvier 2002, les affranchissements seront en Euro. Il fallait bien évidemment en tenir compte L'affichage des machines minipost est à afficheurs 7 segments ou à cristaux liquides. Celles que nous recevrons dans les lycées sont équipées d'afficheurs 7 segments. Nous la ferons évoluer avec un afficheur à cristaux liquides. Nous développerons la détection d'enveloppes déportée sur l'extérieur de la machine de manière à permettre l'automatisation de la chaîne de la mise sous plis. Nous utiliserons des mémoires RAM couplées à des mémoires EEPROM qui étaient limitées, il y a quelques années, en cycles lecture/écriture plutôt que les RAM à piles qui sont utilisées dans la machine industrielle. 6

7 Organisation chronologique de l'étude : L'étude du projet se décomposera en trois phases successives : Démonstration du fonctionnement de la machine à affranchir Chaque section recevra une machine en état de fonctionnement. Cette machine permettra d'illustrer l'étude fonctionnelle du projet. Mise au point et étude des cartes électroniques Carte "sécurité", conçue et réalisée par les élèves Cartes étudiées par groupes de 4 élèves Banc de mise au point Les élèves par équipes de 4, mettront au point et étudieront les cartes électroniques associées aux différentes fonctions principales de la machine à affranchir. Les parties opératives et les actionneurs de la machine sont remplacés par un banc de mise au point. Synthèse et validation de l'ensemble Chaque élève valide sont projet en pilotant la machine à l'aide de ses cartes. Des modifications ont été apportées à la machine pour que celle-ci soit aisément connectable aux cartes électroniques par la même nappe de fils que celle utilisée pour connecter le banc de mise au point. En fin de projet, le banc de test est remplacé par la machine à affranchir 7

8 Organisation élèves 1/ En Electronique Il est prévu pour une classe de 24 élèves : - 6 ensembles dénommé "Etude des fonctionnalités de la machine", - 1 machine à affranchir et une carte "Connectique machine" Chaque ensemble "Etude des fonctionnalités de la machine" s'adresse à un groupe de 4 élèves et est constitué de: - une Carte "Afficheur LCD & Roues codeuses" - une Carte "Détection d'enveloppes" - une Carte "Mémorisation" - une Carte "Commande du moteur d'entraînement" - une Carte "Banc de test des cartes électroniques" - et une Carte "Sécurité embrayage" N.B.: La Carte "Température" sera étudiée en Physique Appliquée. La carte "Sécurité embrayage" est une "carte élève" qui fera l'objet d'une évaluation (recherche des schéma et typon). Elle sera donc à fabriquer au sein de chaque établissement. 8

9 Tableau récapitulatif: Objet Carte "Afficheur LCD & Roues Codeuses" Carte "Détection d enveloppes" Carte "Mémorisation" Carte "Commande du moteur d entraînement" Carte "Banc de test des cartes électroniques" Carte "Connectique machine" Nombre total par section de 24 élèves x 6 x 6 x 6 x 6 x 6 x 1 2/ En Physique Appliquée Pour l'enseignement de Physique Appliquée, le nombre de cartes nécessaire, pour une classe de 24 élèves, s'établit comme suit : Objet Carte1 Carte "Source de courant" Carte2 Carte3 Nombre total par section de 24 élèves x 6 x 6 x 6 x 6 9

10 DIAGRAMME SAGITTAL DU SYSTEME D'AFFRANCHISSEMENT EN NOMBRE Mission Technicien de maintenance et contrôle Fabricant et concepteur de la machine Balance postale Opérations de maintenance Informations Lettres à peser Mise sous plis Lettres à affranchir Enveloppes Dépose des lettres à affranchir Machine à affranchir Actions manuelles pour l affranchissement Utilisateur Lettres affranchies Informations sur les sommes dues Informations visuelles Lettres à acheminer Contrôle Déclaration des sommes affranchies et paiement La Poste Cahier des charges Location Lettres à distribuer Feuilles à mettre sous plis Facturation 10

11 ELEMENTS DU DIAGRAMME SAGITTAL Machine à affranchir : c est l objet technique au centre du système qui permet l affranchissement en nombre par le dépôt d encre sur les enveloppes. Elle remplace le timbre permettant un gain de temps et d argent (ajustement au plus près de la somme à imprimer). L utilisateur appose par l intermédiaire de roues codeuses une valeur qui va être imprimée sur l enveloppe. La machine garde en mémoire la valeur totale qui servira à l établissement de la facture. Utilisateur : il loue la machine au fabricant, approvisionne la machine en lettres à affranchir et récupère des lettres affranchies en fonction de la valeur qu il a lui-même entrée. Il relève, régulièrement, la valeur affichée et la transmet à La Poste pour que celle-ci puisse établir la facture correspondante. La Poste : elle établit un cahier des charges au fabricant, distribue le courrier, facture ses services à l utilisateur. Elle vérifie l'exactitude des montants sur la machine une à deux fois par an et en cas de doutes elle mandate le fabricant pour qu'il vérifie de manière scientifique le montant réel. Mise sous plis : elle est du ressort de l utilisateur, elle peut être manuelle ou automatique dans le cas d un nombre élevé d envois. Balance postale : elle permet de déterminer avec précision le prix à imprimer, elle peut aussi servir à des fins statistiques. Technicien de maintenance et contrôle : personne employée par le fabricant, met en service la machine, assure la maintenance et peut être mandaté, après requête de la part de La Poste, pour contrôler la bonne utilisation de la machine. Fabricant et concepteur de la machine : fabrique la machine en fonction du cahier des charges de La Poste, démarche les entreprises pour louer ces machines et assure le bon fonctionnement de celles-ci. 11

12 Fonction d'usage : L'objet technique, machine à affranchir Minipost, est une des machines d'affranchissement utilisées principalement dans les administrations ou les entreprises pour l'affranchissement en nombre des différents courriers qu'elles souhaitent expédier. Après détection de la présence d'un pli, l'objet technique, qui gère les différentes opérations de l'affranchissement, - procède au contrôle des paramètres de fonctionnement (température machine, état de marche, ), - fait l'acquisition du prix fixé manuellement par l'utilisateur (défini en fonction du poids du pli préalablement déterminé par pesage), - le sauvegarde, et le traite dans le but d'actualiser les données présentes dans la machine, lorsqu'aucune anomalie n'a été détectée. Il autorise ensuite la mise en rotation du tambour d'impression (associé à de petites roues sur les lesquelles figurent les chiffres correspondants au montant de l'affranchissement ainsi que la date d'affranchissement) et indique, à l'attention de l'utilisateur et/ou de l'agent de contrôle de la Poste, - le montant ou le nombre de plis journaliers réalisé (selon le mode d'affichage choisi), - et le montant total de tous les affranchissements effectués depuis la mise en service de la machine. N.B.: A noter que, les données sauvegardées au sein de la machine sont accessibles au seul Technicien de Maintenance, qui, en s'y connectant, sera en mesure de lire et de vérifier ces informations. 12

13 Schéma fonctionnel de niveau 2 : Lettres à affranchir Détection présence pli Mise en rotation du tambour d impression Lettres affranchies Contrôle des paramètres de fonctionnement Température machine Validation affranchissement Signal commande moteur Gestion et traitement des opérations d affranchissement Prix / Plis journalier et prix total Affichage Prix / Plis Prix / Plis journalier Prix total Prix Prix / Plis journaliers et totaux Mise en place du prix de l affranchissement Sauvegarde des données d affranchissement Contact clé RAZ compteur journalier Choix Prix/Plis Saisie du prix Opérations de vérification 13

14 Schéma fonctionnel du 1er degré de la machine à affranchir : Informations visuelles Actions de l'utilisateur Enveloppe à affranchir Secteur 220V eff 50Hz Alimentation F.A. Affichage F.P.9 b0roco à b3roco Acquisition du prix à affranchir F.P.8 Actions de l'utilisateur 18V 2A 12V 5V Acquisition des consignes de fonctionnement F.P.6 Clé RAZ Sélect RS_AFF E_AFF D0 à D7 Gestion et contrôle Sel_Rg CS_Cts CS_Euro Valid_Mot Entraînement de l'enveloppe à affranchir F.P.4 Enveloppe à affranchir Enveloppe non affranchie Présence d'une enveloppe Détection d'enveloppe F.P.2 V_Détect CE_Ram1 CE_Ram2 SK Di F.P.1 Mémorisation F.P.3 Do Embray Tempé Synchro Surveillance de la température de la machine F.P.7 Entraînement du tambour d'impression F.P.5 Température interne de la machine Enveloppe affranchie Machine à affranchir 14

15 Rôle des fonctions principales de la machine à affranchir : F.A. : "Alimentation" : Le rôle de cette fonction est de fournir des tensions continues de 18V, 12V et 5V pour l'alimentation des fonctions F.P.1 à F.P.9. Pour pouvoir entraîner le moteur de la machine à affranchir, l'alimentation de 18V doit pouvoir fournir un courant d'au moins 2 A. F.P.1 : "Gestion et contrôle" : Le rôle de cette fonction est d'assurer le séquencement du fonctionnement de la machine à affranchir à partir des informations reçues. Cette fonctions réalise aussi les calculs du nombre de plis et des sommes affranchies tout en assurant un contrôle destiné à éviter les tentatives de fraude. F.P.2 : "Détection d'enveloppe" : Cette fonction fournit à F.P.1: " Gestion et contrôle", une information binaire représentative de la présence physique d'une enveloppe à l'entrée de la machine à affranchir. Cette détection d'enveloppe reste insensible à la lumière ambiante de la pièce dans laquelle se trouve la machine à affranchir. F.P.3 : "Mémorisation" : Cette fonction mémorise de façon non volatile les valeurs liées au nombre de plis affranchis et aux sommes affranchies en Euro. Pour des raisons de sécurité la mémorisation est effectuée de façon identique dans deux composants distincts. En cas de suspicion de fraude, les valeurs mémorisées peuvent être lues par une personne habilitée, après levée du scellé et ouverture de la machine. F.P.4 : "Entraînement de l'enveloppe à affranchir" : Cette fonction permet la mise en mouvement de l'enveloppe détectée. Elle assure de plus une surveillance et une limitation du courant dans le moteur en cas de bourrage d'une enveloppe. F.P.5 : "Entraînement du tambour d'impression" : Durant la phase d'acquisition du prix à affranchir, cette fonction assure l'entraînement du tambour d'impression et elle délivre un signal de synchronisation permettant l'acquisition de chaque chiffre du prix à affranchir à des instants correspondant à des positions particulière du tambour. ( La phase d'acquisition du prix commence dès la détection d'une enveloppe et correspond à une rotation d'un tiers de tour du tambour d'impression). Après une vérification de sécurité effectuée par F.P.1, la fonction F.P.5 assure l'entraînement du tambour d'impression durant les deux tiers de tour restant. (Cette rotation de deux tiers de tours correspond à la phase d'impression de l'enveloppe). Si l'autorisation d'effectuer la phase d'impression n'est pas donnée à un instant très précis par F.P.1, la fonction F.P.5 assure le blocage mécanique du tambour d'impression obligeant l'utilisateur à effectuer un repositionnement manuel de celui-ci. F.P.6 : "Acquisition des consignes de fonctionnement" : Cette fonction à pour rôle de fournir trois informations binaires caractérisant la position de la clé de verrouillage, du bouton de remise à zéro et du bouton de sélection de la machine. F.P.7 : "Surveillance de la température de la machine" : Cette fonction surveille la température interne de la machine et délivre une information binaire représentative de la température par rapport à une valeur critique de fonctionnement. Un dépassement de température, verrouille le fonctionnement de la machine. En cas de suspicion de fraude, (tentative de destruction) le dépassement de température est mémorisé et peut être lu par une personne habilitée, après levée du scellé et ouverture de la machine. 15

16 F.P.8 : "Acquisition du prix à affranchir" : Le rôle de cette fonction est de fournir à F.P.1 la valeur de chaque roue codeuse en DCB. Les quatre valeurs sont transmises les une après les autres sur un bus de 4 bits (boroco à b3roco). Les signaux de sélection de la valeur à envoyer sont fournis par F.P.1 à des instants correspondant à une position très précise du tambour d'impression. F.P.9 : "Affichage" : Le rôle de cette fonction est d'afficher les différentes informations de fonctionnement ainsi que les valeurs correspondant au nombre de plis et aux sommes affranchies par la machine. ( C'est la somme totale affichée par F.P.9 qui doit être envoyée à la poste pour la facturation des valeurs affranchies par la machine ). CHAPITRE II Ce que vous avez à faire : Les pré-requis Pour le début janvier 2002, l élève devra être capable : d utiliser un outil de développement associé au 68hc11 de reconnaître l organisation d un programme d exploiter un programme en langage assembleur d utiliser un logiciel de simulation d utiliser un logiciel de routage A faire tout de suite Avant le 17/06/01 : Passer la commande des machines. (Voir bon de commande joint). Les délais de commande sont impératifs de façon à pouvoir lancer la production et les modifications sur les machines qui seront livrées. Avant le 15/09/01 : Passer la commande des cartes électroniques. (Le bon de commande concernant ces cartes vous sera adressé prochainement). Vérifier que vous disposez bien du matériel spécifique et éventuellement rendre votre outil de développement compatible avec le projet (Voir ci-dessous rubrique "matériel spécifique à prévoir"). Matériel spécifique à prévoir : Pour mener à bien le projet 2002 dans de bonnes conditions vous devez disposer du matériel suivant : 16

17 Une alimentation 18V 2A pour piloter la machine avec les cartes électroniques en fin de projet. Un programmateur de circuits logiques programmables capable de programmer des circuits de type 22V10. Un outil de développement à base de micro contrôleur 68HC11. Nous avons développé notre projet à l'aide du kit éducation développé par la société HCT. Toutefois si vous disposez déjà d'un système de développement vous devez prévoir pour chaque kit, la réalisation d'une carte d'interfaçage permettant la liaison des nappes L1 et L2 correspondant aux connecteurs JP2 et JP3 de la carte 1 (Afficheur). Le brochage de ces connecteurs de type HE10 20 broches est donné ci-dessous. BROCHAGE DES CONNECTEURS DE LA CARTE 1 JP2 HE10-20 points JP3 HE10-20 points Broche 68HC11 Broche 68HC11 1 PB0 1 PA0 2 PB1 2 PA1 3 PB2 3 PA2 4 PB3 4 PA3 5 PB4 5 PA4 6 PB5 6 PA5 7 PB6 7 PA6 8 PB7 8 PA7 9 PC0 9 PE0 10 PC1 10 PE1 11 PC2 11 PE2 12 PC3 12 PE3 13 PC PC PC PC V 19 0V 20 0V 20 0V En physique appliquée : Les pré-requis : Pour la première évaluation, l élève devra connaître l étude d un amplificateur de différence, inverseur, 17

18 amplificateur en régime non linéaire Pour la deuxième évaluation,l élève devra connaître l étude d un soustracteur amplificateur opérationnel en régime non linéaire Pour la troisième évaluation l élève devra connaître le fonctionnement d un montage astable le fonctionnement d un transistor le fonctionnement d une bascule RS A faire par le professeur : Pour la première évaluation Exposer au cours d une séance l effet Hall. Indiquer les domaines d application d un capteur à effet Hall. En utilisant une bobine longue de laboratoire relever à l aide d un teslamètre les valeurs du champ magnétique B au centre de cette bobine. Consigner les résultats dans un tableau et fournir à chaque poste la caractéristique B = f(i) pour I variant de 0,5A à 2A. Montage de la sonde : La sonde se présente sous la forme d un petit carré de 5 mm environ de côté pourvu de 4 pattes. Souder un fil électrique de 30 cm environ à l extrémité de chaque patte du composant. L autre extrémité de chaque fil est relié ensuite à une borne pouvant être connectée à la maquette d étude. Placer la sonde et les quatre fils dans un support cylindrique en PVC électrique de diamètre 32 mm. Sa longueur est telle que ce support puisse coulisser jusqu au milieu de la bobine dont vous disposez au laboratoire. Ce cylindre est fermé aux deux extrémités par des rondelles en bois ou PVC percées d un côté aux dimensions du capteur et de l autre côté aux dimensions des fils électriques. Percer sur la partie supérieure du support en son milieu un trou dont le diamètre puisse convenir au vis qui maintiendra ce support solidaire du réglet de la bobine. Pour la deuxième évaluation Présenter au cours d une séance le capteur thermique et son utilisation. On pourra indiquer les différents types de capteurs usuels. Souder un fil électrique de 30 cm environ à l extrémité de chaque patte du composant. L autre extrémité de chaque fil est relié ensuite à une borne pouvant être connectée à la maquette d étude. Le capteur sera ensuite introduit dans un tube long pouvant s immerger dans l eau. Pour la troisième évaluation Aucune préparation de matériel n est nécessaire. Matériel spécifique à prévoir Une bobine longue de valeur 1Henry avec son réglet qui permet de déplacer le noyau de fer doux. Un chauffe ballon avec son thermostat. 18

19 En construction mécanique Les pré-requis Pour le début janvier 2002, l élève devra être capable : de représenter des pièces et assemblage à l'aide d'un modeleur volumique: D.A.O. : Réaliser un arbre de construction, Réaliser une pièce par volumes élémentaires, Réaliser des formes complémentaires (raccord, chanfrein ), Assembler des pièces par contraintes géométriques, Simuler le fonctionnement d'un ensemble ou sous-ensemble mécanique. Mécanique & construction mécanique : Cinématique plane, Modélisation des assemblages mécaniques, Chaîne et organes de transmission de mouvement, Détermination de rapport de transmission par poulies et courroies crantées. Matériel spécifique à prévoir : Poste de DAO avec logiciel volumique, module d'assemblage et module d'animation (modeleur 3D de type Solid Concept, Solid Works, etc ) 19

20 BON COMMANDE Machine à affranchir "MINIPOST électronique" secap, modifiée et bridée, avec flamme publicitaire et rouleau encreur. (Nombre recommandé une machine par classe) (Nombre minimum une machine par établissement) Prix unitaire : 1500 francs TTC Le bon de commande est à établir au nom de la société : SECAP industrie 11 rue des Bretons Saint Denis Les bons de commandes devront être adressé, avant le 17 juin 2001, à Monsieur Jean-Claude Molez Chef de travaux au lycée Gustave Eiffel de Cachan 61 avenue du Président Wilson Cachan Tel: Nom du lycée : Adresse : Personne à contacter : Téléphone : 20

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

CLIP. (Calling Line Identification Presentation) Appareil autonome affichant le numéro appelant

CLIP. (Calling Line Identification Presentation) Appareil autonome affichant le numéro appelant 1. Besoin CLIP (Calling Line Identification Presentation) Appareil autonome affichant le numéro appelant ETUDE FONCTIONNELLE De très nombreux abonnés du réseau téléphonique commuté ont exprimé le besoin

Plus en détail

Machine à affranchir SECAP Minipost NP

Machine à affranchir SECAP Minipost NP Baccalauréat Technologique STI Génie Electronique 2006 EPREUVE DE CONSTRUCTION ELECTRONIQUE Sujet réalisé par le lycée Pape Clément PESSAC Machine à affranchir SECAP Minipost NP BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE

Plus en détail

Boite aux lettres communicante

Boite aux lettres communicante Classe concernée : Terminale S Science de l ingénieur Nombre total d élèves : 3 Nombre de s pour ce projet :2 Boite aux lettres communicante On se propose d'équiper une boite aux lettres normalisée d'un

Plus en détail

IMPRIMANTE HP5652. Mise en situation : FONCTION PRINCIPALE TP1. L appareil sur lequel porte le TP est une imprimante domestique à jet d encre.

IMPRIMANTE HP5652. Mise en situation : FONCTION PRINCIPALE TP1. L appareil sur lequel porte le TP est une imprimante domestique à jet d encre. Mise en situation : L appareil sur lequel porte le TP est une imprimante domestique à jet d encre. Modèle : HP Deskjet 5652 Objet étudié FONCTION PRINCIPALE Feuille en stockage Imprimer les feuilles Feuille

Plus en détail

MICRO-EMETTEUR FM - DOSSIER ELEVE

MICRO-EMETTEUR FM - DOSSIER ELEVE NOM Prénom Classe MICRO-EMETTEUR FM - DOSSIER ELEVE V ous allez commencer la réalisation du kit "Micro-émetteur FM". Ce dossier a été conçu pour vous aider tout au long de votre travail. Les consignes

Plus en détail

Le réglage mécanique virtuel

Le réglage mécanique virtuel Le réglage mécanique virtuel Didier LE PAPE [1] Un réglage mécanique est une modification de la configuration d un mécanisme, sans changement de la définition des pièces, réalisée afin de satisfaire une

Plus en détail

LES OUTILS EN ELECTRONIQUE

LES OUTILS EN ELECTRONIQUE LES OUTILS EN ELECTRONIQUE Toute activité, dans le secteur industriel génie électrique, a pour but de contribuer à produire des objets ou des sous-ensembles électroniques. Afin d avoir une activité efficace

Plus en détail

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie OBJECTIFS Etude de la chaine d'énergie. Etude du cycle de montée et de descente de la station de levage. Etude de la fonction acquérir (capteur de vitesse). POINTS DU PROGRAMME ABORDES 2.1.1 Organisation

Plus en détail

DOSSIER DE GUIDANCE POUR LE LOGICIEL XBT. L1000 V4.20

DOSSIER DE GUIDANCE POUR LE LOGICIEL XBT. L1000 V4.20 DOSSIER DE GUIDANCE POUR LE LOGICIEL XBT. L1000 V4.20 Page 1 SOMMAIRE 1 ) Exemple de mise en œuvre complète d une application sous XBT-L1000 et TSX Micro Page 3 2 ) Application sur un système mécanique

Plus en détail

Centrale électronique pour le traitement des remontées capillaires des murs humides

Centrale électronique pour le traitement des remontées capillaires des murs humides Centrale électronique pour le traitement des remontées capillaires des murs humides Notice d utilisation Guide d installation Centrales CT- 5 et CT- 8 Sommaire Composition du kit Description centrales

Plus en détail

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles.

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles. MBR225 Module de surveillance des chaînes cinématiques Le module est dédié à la surveillance du fonctionnement de machines dont la chaîne cinématique constitue un facteur important de sécurité : treuil,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 1. Activités. Poser des questions aux élèves. Aider les élèves à répondre aux questions.. Introduire le cours. Récapituler à la fin

FICHE TECHNIQUE N 1. Activités. Poser des questions aux élèves. Aider les élèves à répondre aux questions.. Introduire le cours. Récapituler à la fin FICHE TECHNIQUE N 1 Semestre : 1 (2009/2010) Niveau : 1ème année du siècle collégial Horaire : 4h Unité : Système informatique. Séquence : Environnement matériel d un système informatique. Objectif de

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

ROUTAGE SOUS MICROSIM 17 ETAPES SIMPLES

ROUTAGE SOUS MICROSIM 17 ETAPES SIMPLES ROUTAGE SOUS MICROSIM EN 17 ETAPES SIMPLES Public : 1 ère STI GEL Logiciel : Microsim Support d étude : Sonde logique TTL Lycée P.E. Martin Routage sous Microsim M. TREUFFET SOMMAIRE ETAPE 1. Saisir le

Plus en détail

Découvrir le système objet de l étude. Utiliser un logiciel de simulation

Découvrir le système objet de l étude. Utiliser un logiciel de simulation Lycée PE MARTIN TP N 6 durée : 2h CENTRE D INTERET : CI.5 : transmission de puissance, transformation de mouvement MECANISME D ESSUIE GLACE BOSCH TP de découverte. Application - mise en œuvre de savoirs/savoir-faire.

Plus en détail

Décision d'approbation de modèle n 00.00.510.004.1 du 1 er février 2000

Décision d'approbation de modèle n 00.00.510.004.1 du 1 er février 2000 Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Secrétariat d Etat à l Industrie Décision d'approbation de modèle n 00.00.510.004.1 du 1 er février 2000 Direction de l'action régionale et de la

Plus en détail

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance LES RESISTANCES Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance Le rôle de la résistance est de limiter le courant dans un circuit. Elle possède plusieurs caractéristiques technique : La valeur

Plus en détail

Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8. Désignation des éléments 9. Je retiens l essentiel 10

Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8. Désignation des éléments 9. Je retiens l essentiel 10 1/12 SOMMAIRE Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8 Désignation des éléments 9 Je retiens l essentiel 10 Glossaire 12 2/12 UN SYSTEME AUTOMATISE Nous

Plus en détail

Guide Opérationnel du Service de Relevé de Courrier

Guide Opérationnel du Service de Relevé de Courrier Guide Opérationnel du Service de Relevé de Courrier Sommaire Introduction... 1 Comment fonctionne le Service de Relevé de Courrier?...1 De quoi avez-vous besoin?...2 Quels types d envois pouvez-vous faire

Plus en détail

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Énergie Comportemental Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (4 H) 2.1.1 Organisation fonctionnelle d une chaîne d énergie Production d énergie électrique

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION ET DE MONTAGE DU CONTROLEUR DE CHARGE TR2

NOTICE D UTILISATION ET DE MONTAGE DU CONTROLEUR DE CHARGE TR2 NOTICE D UTILISATION ET DE MONTAGE DU CONTROLEUR DE CHARGE TR2 SOMMAIRE I DESCRIPTION MATERIEL page 3-4 II PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT page 5 III CARACTERISTIQUES GENERALES page 5 IV INSTALLATION page 5-6

Plus en détail

CONTROLEUR TYPE SM SS E POUR CHAUFFE EAU SOLAIRE MANUEL D INSTRUCTION

CONTROLEUR TYPE SM SS E POUR CHAUFFE EAU SOLAIRE MANUEL D INSTRUCTION CONTROLEUR TYPE SM SS E POUR CHAUFFE EAU SOLAIRE MANUEL D INSTRUCTION INTRODUCTION Nous vous remercions d avoir choisie notre contrôleur SM SS E spécialement conçu pour les chauffe eau solaires. Nous espérons

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES Session : 2011 E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE UNITE CERTIFICATIVE U11 sous-épreuve E11 Analyse d un système

Plus en détail

COMPETENCES ATTENDUES

COMPETENCES ATTENDUES ACTIVITE CAPTEUR DE TEMPERATURE LE SECATEUR CENTRE D INTERET CI.9 : ACQUISITION DES INFORMATIONS THEME : I4 COMPETENCES ATTENDUES - Identifier les constituants matériels du système d'acquisition. - Caractériser

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME 51 Le B.O. N 1 du 13 Février 1997 - Hors Série - page 173 PROGRAMMES DU CYCLE CENTRAL 5 e ET 4 e TECHNOLOGIE En continuité avec le programme de la classe de sixième, celui du cycle central du collège est

Plus en détail

1. Sommaire 2. 1. Sommaire Page. 2. Mise en route rapide 3. 3. Remarques sur l installation 4. 3.1 Installation 5. 3.

1. Sommaire 2. 1. Sommaire Page. 2. Mise en route rapide 3. 3. Remarques sur l installation 4. 3.1 Installation 5. 3. 1. Sommaire 2 1. Sommaire Page 2. Mise en route rapide 3 3. Remarques sur l installation 4 3.1 Installation 5 3.2 Raccordement 5 3.3 Réglage du temps de 6 cycle/montage 4. Réglage de l heure et jour actuels

Plus en détail

Maison DÔME éléments de correction

Maison DÔME éléments de correction Maison DÔME éléments de correction 1 - ANALYSE FONCTIONNELLE DU DISPOSITIF DE ROTATION DE LA MAISON Q 1) Désignation du flux d entrée de la chaîne d énergie repéré sur le schéma-blocs : Réseau domestique

Plus en détail

Didacticiel Scanner & Expédier

Didacticiel Scanner & Expédier Didacticiel Scanner & Expédier 2012 Amazon ou ses sociétés affiliées. Tous droits réservés. INTRODUCTION Bienvenue dans le didacticiel «Scanner & Expédier». L objectif de ce didacticiel est d expliquer

Plus en détail

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système Description du système En cas de combinaison de systèmes de chauffage par le sol et par radiateurs, les températures nécessaires pour le chauffage par le sol sont généralement plus faibles que celles nécessaires

Plus en détail

Activités de Découverte de

Activités de Découverte de Activités de Découverte de la Maintenance des Equipements Industriels Vous allez découvrir quelques aspects et compétences du métier de la maintenance industrielle Métier de la Maintenance Industrielle

Plus en détail

L automate programmable industriel A.P.I

L automate programmable industriel A.P.I L automate programmable industriel A.P.I Introduction : Dans les chapitres précédents, nous avons vu des schémas de commande parfois très compliqués: c est de la logique câblée. Avantages: Coût économique

Plus en détail

VENTELEC RENOUVELER L AIR

VENTELEC RENOUVELER L AIR OBJECTIF Etudier l influence du Variateur de vitesse, sur le banc moto-ventilateur, en phase de démarrage et en régime établi (volet totalement OUVERT). Mettre en œuvre les mesureurs et leurs accessoires.

Plus en détail

Certificat d examen de type n F-05-C-1815 du 15 novembre 2005

Certificat d examen de type n F-05-C-1815 du 15 novembre 2005 Certificat d examen de type n F-05-C-1815 du 15 novembre 2005 Accréditation n 5-0012 Organisme désigné par le ministère chargé de l industrie par arrêté du 22 août 2001 DDC/22/F021205-D4 Le présent certificat

Plus en détail

Electrodynamique. Moteur monte-charge. Ref : 302 194. Français p 1. Version : 1004

Electrodynamique. Moteur monte-charge. Ref : 302 194. Français p 1. Version : 1004 Français p 1 Version : 1004 1 Description Le monte-charge est constitué des éléments suivants : 1 moteur avec moto-réducteur commandé par un bouton poussoir une poulie solidaire de l'axe du moteur permettant

Plus en détail

Figure 6.3: Possibilité d exprimer son talent

Figure 6.3: Possibilité d exprimer son talent SÉANCE 6 Création de schémas 6.1 Présentation du logiciel «Draw» est un logiciel de dessin vectoriel et de PAO (Publication Assistée par Ordinateur). Avec ce logiciel, il vous est possible de créer divers

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture CAHIER DES CHARGES 2 Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite Par : Boniface Lalié et Alex Couture CÉGEP DE SHERBROOKE Date : 20/12/2013 Table des matières 1. But:... 3 2.

Plus en détail

Aide-mémoire Appareil WorkCentre 5755

Aide-mémoire Appareil WorkCentre 5755 Aide-mémoire Appareil WorkCentre 5755 4 5 6 7 6 9 Présentation du modèle WorkCentre 5755 Capacité d entre 75 à 00 feuilles (selon le modèle); Originaux de format 5,5 x 8,5 à x 7; Placer les originaux face

Plus en détail

J TB/TW Limiteur de température, contrôleur de température avec afficheur LCD, montage sur rail oméga 35 mm

J TB/TW Limiteur de température, contrôleur de température avec afficheur LCD, montage sur rail oméga 35 mm JUMO GmbH & Co. KG Adresse de livraison : Mackenrodtstraße 14, 36039 Fulda, Allemagne Adresse postale : 36035 Fulda, Allemagne Téléphone : +49 661 6003-0 Télécopieur : +49 661 6003-607 E-Mail : mail@jumo.net

Plus en détail

Dossier de consultation des entreprises (DCE)

Dossier de consultation des entreprises (DCE) MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE DE MATERIEL ET SERVICES INFORMATIQUES Centre Départemental de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gers 4 Place Maréchal Lannes BP 80002 32001 AUCH Cedex Tél: 05

Plus en détail

Soudeuse Thermoprint TP d installation - configuration

Soudeuse Thermoprint TP d installation - configuration Soudeuse Thermoprint TP d installation - configuration Votre nom : Date : Nom de votre binôme : Objectifs : Réaliser l installation du guide d entrée. Etudier la montée en température. Modifier la base

Plus en détail

Réalisations étudiantes

Réalisations étudiantes Réalisations étudiantes - Projets de fin d'études. Dernière mise à jour 02-Fév-2005 Réalisations étudiantes 1. Réseau de capteurs 2. Lecteur de codes barres 3. Terminal Portable 4. Gestion d'un habitacle

Plus en détail

COMMANDE FILAIRE PLSB

COMMANDE FILAIRE PLSB INFORMATIONS TECHNIQUES NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN RIDEAUX D AIR CHAUD COMMANDE FILAIRE PLSB PLSB = 0006000235 RD.CdePLS.B.2013V1 A lire attentivement avant toute opération d installation, d

Plus en détail

Dossier Le positionnement

Dossier Le positionnement Dossier Le positionnement Festo Belgium sa Rue Colonel Bourg 0 BE-030 Bruxelles Tel.: +3 70 3 39 Info_be@festo.com www.festo.com Le positionnement d entraînements pneumatiques La plupart des vérins pneumatiques

Plus en détail

SONDE. NOM : PRENOM : CLASSE : DS n 1 de SII. Samedi 27 septembre 2014 Durée 2 heures

SONDE. NOM : PRENOM : CLASSE : DS n 1 de SII. Samedi 27 septembre 2014 Durée 2 heures NOM : PRENOM : CLASSE : DS n 1 de SII Samedi 27 septembre 2014 Durée 2 heures La rédaction des réponses se fera sur les documents réponses uniquement! De nombreuses questions sont indépendantes : à vous

Plus en détail

Envoyez de vraies cartes postales personnalisées

Envoyez de vraies cartes postales personnalisées La Poste, http://www.laposte.fr/, aime les nouvelles technologies et offre de plus en plus de nouveaux services en ligne afin de faciliter les démarches de ses clients. C est ainsi que la lettre recommandée

Plus en détail

Certificat d examen de type n F-06-C-1611 du 20 novembre 2006

Certificat d examen de type n F-06-C-1611 du 20 novembre 2006 Certificat d examen de type n F-06-C-1611 du 20 novembre 2006 Accréditation n 5-0012 Organisme désigné par le Ministère chargé de l Industrie par arrêté du 22 août 2001 DDC/22/G011542-D1 Dispositif de

Plus en détail

5 La réalisation d un objet technique MONTAGE VOITURE TELECOMMANDE. ROT2 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 2/20. Nomenclature

5 La réalisation d un objet technique MONTAGE VOITURE TELECOMMANDE. ROT2 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 2/20. Nomenclature 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 1/20 ROT 2 LA FABRICATION D UNE PIECE PRESENTATION DE L ACTIVITE TRAVAIL A REALISER - Lire attentivement les documents ressources prêtés - Réaliser le travail demandé.

Plus en détail

Bureau Etude. Conception d un monte charge. Godart Maxime, Niclot Pierre- Marc

Bureau Etude. Conception d un monte charge. Godart Maxime, Niclot Pierre- Marc Bureau Etude Conception d un monte charge Godart Maxime, Niclot Pierre- Marc Sommaire : Table des matières I) Objet... 3 II) Présentation générale de l organisme... 3 2.1 Présentation générale de l organisme...

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

Electronique Automatisme Informatique Electricité

Electronique Automatisme Informatique Electricité POLYVELEC Développements et Applications Electronique Automatisme Informatique Electricité Contrôleur AZUR Transmission par GSM Télésurveillance et télécommandes Version 2 133, avenue Bellevue - Quartier

Plus en détail

Fonctions essentielles de la DI380

Fonctions essentielles de la DI380 Fonctions essentielles de la DI380 Facilité d utilisation Les applications peuvent être pré-programmées pour réduire le temps de mise en route. Facile à utiliser : configuration rapide et commandes visuelles

Plus en détail

Notice de montage Robot 3D RobotFoot avec télécommande à boutons poussoirs

Notice de montage Robot 3D RobotFoot avec télécommande à boutons poussoirs Notice de montage Robot 3D RobotFoot avec télécommande à boutons poussoirs 1 Détail du kit robot RobotFoot Composants nécessaires 1 x Carte Rooby 1 x Support CI 16 broches 1 x CI Drivers moteur 2 x Borniers

Plus en détail

COMMANDES D AXES. Présentation générale

COMMANDES D AXES. Présentation générale Présentation générale Les commandes d axes SGA Automation ont été conçues sans accepter aucun compromis en termes de qualité, de fiabilité et de performance. Les moteurs sont placés dans des boîtiers blindés

Plus en détail

Système 260. Système 260 Contrôle de processus. Caractéristiques clés. Logiciels Typiques

Système 260. Système 260 Contrôle de processus. Caractéristiques clés. Logiciels Typiques Système 260 Contrôle de processus La technologie novatrice de ce produit vous offrirait non seulement une analyse immédiate de systèmes mais aussi elle met en valeur leurs capacités. Étant à l avant-garde

Plus en détail

Montage du bloc manettes v2 avec Trim.

Montage du bloc manettes v2 avec Trim. Montage du bloc manettes v2 avec Trim. Introduction : Cette version 2 du bloc manettes Elle diffère de la précédente par les points suivants : - Supports des manettes en alu à la place de médium. - Intégration

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Communiquer les informations

Communiquer les informations Série S option : Science de l Ingénieur Communiquer les informations Adresse : irai.gotdns.com Port : 5003 Mot de passe : à demander au professeur Problème technique : Analyser le fonctionnement de l affichage

Plus en détail

Optimisez la productivité de votre courrier. Mise sous enveloppe DI425

Optimisez la productivité de votre courrier. Mise sous enveloppe DI425 Optimisez la productivité de votre courrier Mise sous enveloppe DI425 Une approche optimisée du traitement de votre courrier Avec des objectifs de productivité toujours plus élevés pour rester compétitives,

Plus en détail

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, HorsSérie 2, 20 (2005) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bibj3ea:2005720 EDP Sciences, 2005 Projet

Plus en détail

Installation capteur de pression TBLZ-1-23-aa GOLD/COMPACT/MIRUVENT

Installation capteur de pression TBLZ-1-23-aa GOLD/COMPACT/MIRUVENT Installation capteur de pression TBLZ-1-23-aa GOLD/COMPACT/MIRUVENT 1. Généralités Le capteur de pression s utilise dans des installations où l on recherche un débit variable en maintenant constante la

Plus en détail

Certificat d examen de type n F-04-H-974 du 13 septembre 2004

Certificat d examen de type n F-04-H-974 du 13 septembre 2004 Certificat d examen de type n F-04-H-974 du 13 septembre 2004 Accréditation n 5-0012 Organisme désigné par le ministère chargé de l industrie par arrêté du 22 août 2001 DDC/72/C011889-D1 Le présent certificat

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur Etiqueteuse à transfert thermique ALX92 1/17 !" L'étiqueteuse ALX92 est une machine capable d'imprimer et de déposer des étiquettes sur

Plus en détail

Obsrvation : Aucune documentation n est autorisée. L utilisation de la calculatrice est permise.

Obsrvation : Aucune documentation n est autorisée. L utilisation de la calculatrice est permise. REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION EXAMEN DU BACCALAUREAT SESSION DE JUIN 2008 SECTION : SCIENCES TECHNIQUES NOUVEAU REGIME SESSION PRINCIPALE Epreuve : TECHNOLOGIE Durée

Plus en détail

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Rédaction de messages et de courriers professionnels simples, liés à l activité courante de la structure - Identifier l'objet, les destinataires et le contexte

Plus en détail

EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL

EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL 2871-66 SESSION DE 2005 CA/PLP Section: GÉNIE INDUSTRIEL Option: RÉPARATION ET REVÊTEMENT EN CARROSSERIE EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL Durée: 4 heures. - Coefficient 1 Calculatrice

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur Composition écrite de Sciences de l'ingénieur Durée 4 heures Étude d'un système pluritechnique. Sont autorisés

Plus en détail

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION La règle s applique à tous types de sites ou bâtiments quels qu en soit la surface totale et l usage. L avantage d un unique document est d harmoniser les méthodes

Plus en détail

Mini-projet : Le métronome

Mini-projet : Le métronome Conception d un circuit imprimé carte Réalisation d une Mini-projet : Le métronome REALISATION DU CIRCUIT ET CONCEPTION DE LA CARTE: 1. Produire un typon : Afin de concevoir le typon, notre professeur

Plus en détail

MODE D EMPLOI Boitier de programmation SKY300046-01

MODE D EMPLOI Boitier de programmation SKY300046-01 MODE D EMPLOI Boitier de programmation SKY300046-01 INTRODUCTION Merci d avoir fait l acquisition du Boitier de programmation SkyRc (SKY300046-01). Veuillez lire complètement et attentivement ce manuel

Plus en détail

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Chapitre 2 Architecture d un ordinateur Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Les objectifs : o Identifier les principaux composants d un micro-ordinateur. o Connaître les caractéristiques

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

Envoyez un courrier unitaire

Envoyez un courrier unitaire Création du courrier Téléchargez depuis le site www.asterion.fr/clicdoc, le modèle de courrier Clic doc. Il détermine la position des marges minimum requises (1cm), bloc adresse, zones techniques. Créez

Plus en détail

Activité FlowCode. Il DECIDE : toute la logique simple (et, ou, comparaison, test de valeur)

Activité FlowCode. Il DECIDE : toute la logique simple (et, ou, comparaison, test de valeur) Activité FlowCode I. Objectif Découvrir les éléments simples d une structure programmée. Simuler un programme de MicroContrôleur. II. Présentation du Microcontrôleur Microcontrôleur PIC 16F84 1. Qu est-ce

Plus en détail

ROBOT INSPECTEUR DE CABLES

ROBOT INSPECTEUR DE CABLES Barra Jérémy TS1 SSI ROBOT INSPECTEUR DE CABLES En ce début d année de terminale S Si, nous ont été présentés différentes idées de projets que l on pourrait réaliser pour notre projet personnel encadré.

Plus en détail

BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC

BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC Fiche de Données Techniques BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC Répond à tous les besoins d étalonnage, de vérification et d ajustage Etalonnage sur site ou en laboratoire Mesure précise et sans dérive

Plus en détail

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME Compétences associées A3 : Identifier les composants réalisant les fonctions Acquérir A3 : Décrire et analyser le comportement d un système A3 : Justifier la

Plus en détail

SOMMAIRE. Eclatée de la voiture radiocommandée avec repèrage... 1. La nomenclature... 2. Eclatée de la télécommande... 3

SOMMAIRE. Eclatée de la voiture radiocommandée avec repèrage... 1. La nomenclature... 2. Eclatée de la télécommande... 3 SOMMAIRE Eclatée de la voiture radiocommandée avec repèrage... 1 La nomenclature... 2 Eclatée de la télécommande... 3 Circuit imprimé de la voiture radiocommandée... 4 Eclaté général de la voiture radiocommandée...

Plus en détail

TECHNOLOGIE GENERALE - AUTOMATISME

TECHNOLOGIE GENERALE - AUTOMATISME FEUILLE DE PRESENTATION Le sujet de Technologie Générale et d Automatisme est composé de 11 feuilles au total numérotées de 1/11 à 11/11 Première partie : Technologie Générale, de la feuille 1/11 à la

Plus en détail

SD-DISPLAY GAMME D AFFICHEURS

SD-DISPLAY GAMME D AFFICHEURS SD-DISPLAY GAMME D AFFICHEURS C A T A L O G U E T E C H N I Q U E SD-DISPLAY Mode d emploi : Ce document s'adresse aux constructeurs des machines qui intègrent les produits Poclain Hydraulics. Il décrit

Plus en détail

Projet : Prévention des. risques d'orage

Projet : Prévention des. risques d'orage LPO JEAN JAURES Projet : Prévention des BTS SE S1 - projets risques d'orage Aurélien Catalfo, Matthieu Kancel, Kevin Duflot, Frédéric Duong 05/03/2014 La coopérative vinicole des "Coteaux d'ammerschwir"

Plus en détail

REL4YLC. Projet «météo-domotique» expérimental Arduino

REL4YLC. Projet «météo-domotique» expérimental Arduino REL4YLC Projet «météo-domotique» expérimental Arduino Ce projet réalisé au cours de l'été 2014 a été guidé par l'envie de mettre en application pratique le cours MOOC sur la Fabrication Numérique de Baptiste

Plus en détail

KRONOS V4. Logiciel de gestion de banc d essai moteur KRONOS4_P_08_04 1/9

KRONOS V4. Logiciel de gestion de banc d essai moteur KRONOS4_P_08_04 1/9 KRONOS V4 Logiciel de gestion de banc d essai moteur KRONOS4_P_08_04 1/9 KRONOS : une multitude d applications. Rotronics conçoit des bancs d essai liés au moteur à combustion interne depuis plus de 10

Plus en détail

Imprimer ses enveloppes

Imprimer ses enveloppes Imprimer ses enveloppes Vous envoyez régulièrement du courrier aux mêmes adresses? Pour vous simplifier la tâche et obtenir un résultat propre, vous pouvez imprimer vos enveloppes. Pour imprimer vos enveloppes,

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

1. Sommaire 2. 1. Sommaire Page. 2. Mise en route rapide 3. 3. Indication pour l installation 4. 3.1 Installation 5-6. 3.

1. Sommaire 2. 1. Sommaire Page. 2. Mise en route rapide 3. 3. Indication pour l installation 4. 3.1 Installation 5-6. 3. 1. Sommaire 2 1. Sommaire Page 2. Mise en route rapide 3 3. Indication pour l installation 4 3.1 Installation 5-6 3.2 Raccordement 7 3.3 Réglage du temps de 8 cycle/montage 4. Réglage de l heure et jour

Plus en détail

Nouvelle version Logicielle Connect+ Améliorations et Nouvelles fonctionnalités

Nouvelle version Logicielle Connect+ Améliorations et Nouvelles fonctionnalités Nouvelle version Logicielle Connect+ Améliorations et Nouvelles fonctionnalités La nouvelle version Connect+ mise à disposition par téléchargement vous apporte la correction et la réduction de divers problèmes

Plus en détail

ALICO MAILDOC. Sommaire

ALICO MAILDOC. Sommaire 2 Sommaire 1 Page d accueil 3 1.1 Connexion à votre espace privé 3 1.1.1 Vous disposez déjà de vos codes d accès 3 1.1.2 Votre compte n est pas encore créé 3 2 Espace privé 4 2.1 Page d accueil de votre

Plus en détail

Dépôt de Valeurs Sécurisé : DVS

Dépôt de Valeurs Sécurisé : DVS (Dépôt Manuel d argent sécurisé par cylindre) Dépôt de Valeurs Sécurisé : DVS Tête de dépôt sécurisée agrée CAMCA. La tête de dépôt est fabriquée suivant les mêmes caractéristiques de parois qu un coffre

Plus en détail

Compte rendu d' E&R. 1. Introduction. 2. Analyse du système. 1. Les spécifications. Robin DRUEL 2ième année. Fonctionnalités demandées

Compte rendu d' E&R. 1. Introduction. 2. Analyse du système. 1. Les spécifications. Robin DRUEL 2ième année. Fonctionnalités demandées Robin DRUEL 2ième année Compte rendu d' E&R 1. Introduction L'objet de ce projet est un module permettant de communiquer avec des cartes magnétiques RFID. Sa finalité est de communiquer avec un ordinateur

Plus en détail

Modification de l autorail Joustra «Etoile d Argent» en 20 Volts

Modification de l autorail Joustra «Etoile d Argent» en 20 Volts Modification de l autorail Joustra «Etoile d Argent» en 20 Volts Cet autorail se trouve très facilement sur le marché de l occasion aussi bien dans des brocantes, vide-greniers que sur les enchères Internet

Plus en détail

Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet

Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet www.didel.com -- info@didel.com www.bricobot.ch -- info@bricobot.ch http://www.bricobot.ch/kits/bimoplusvoiture.pdf Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet Le but est de modifier une voiture télécommandée

Plus en détail

Automatisation pour un traitement rationalisé du courrier

Automatisation pour un traitement rationalisé du courrier 300 rue de l Étier - ZI Prairie de Mauves - 44315 NANTES CEDEX 3 Tél. 02 51 860 860 - Fax 02 40 29 19 38 e-mail : infos@verigneaux.com -www.verigneaux.com Automatisation pour un traitement rationalisé

Plus en détail

Demartek Janvier 2007. Évaluation du logiciel Emulex HBAnyware. Introduction. Résumé de l évaluation

Demartek Janvier 2007. Évaluation du logiciel Emulex HBAnyware. Introduction. Résumé de l évaluation Demartek Évaluation du logiciel HBAnyware Rapport d évaluation préparé sous contrat avec Corporation Introduction Corporation a chargé Demartek d évaluer la facilité d installation et d utilisation de

Plus en détail

PROJET TECHNIQUE INDUSTRIEL : BOULE À VAGUES

PROJET TECHNIQUE INDUSTRIEL : BOULE À VAGUES LTP DON BOSCO Année Scolaire 2010/2011 78, rue Stanislas Torrents 13006 MARSEILLE Tel : 04-91-14-00-00 Fax : 04-91-81-96-97 PROJET TECHNIQUE INDUSTRIEL : BOULE À VAGUES Entreprise : Projet réalisé par

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 4 Durée de l épreuve : 4 heures Sont autorisés les calculatrices électroniques et le matériel

Plus en détail

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique.

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. But du TP : le but de ce neuvième TP de seconde année est l'étude d'une chaîne de transmission utilisant une fibre optique.

Plus en détail

Matière : Corps Laiton

Matière : Corps Laiton Dimensions : Raccordement : Température Mini : Température Maxi : Calibre 15 à 40 Fileté mâle BSP + 5 C + 105 C Pression Maxi : 16 Bars Caractéristiques : Compteur à ultrasons Comptage chauffage Comptage

Plus en détail

Exemplaire n Opacimètres BOSCH 3.110, 3.015 et BEA 150

Exemplaire n Opacimètres BOSCH 3.110, 3.015 et BEA 150 Epreuve de substitution Exemplaire n Opacimètres BOSCH 3.110, 3.015 et BEA 150 RBFR / 9 989 161 923 / 06-10-2000 1. Matériel nécessaire 1.1. Contrôle des dimensions de la sonde: - Un pied à coulisse, échelon

Plus en détail