CENTRE CULTURE ET ENVIRONNEMENT FRÉDÉRIC BACK

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CENTRE CULTURE ET ENVIRONNEMENT FRÉDÉRIC BACK"

Transcription

1 CENTRE CULTURE ET ENVIRONNEMENT FRÉDÉRIC BACK

2

3 TABLE DES MATIÈRES 5 MOT DU PRÉSIDENT 6 ACCÈS TRANSPORTS VIABLES 8 LES AMIES DE LA TERRE DE QUÉBEC 10 LES AMIS DE LA VALLÉE DU SAINT-LAURENT 12 LES ARTS ET LA VILLE 13 ASHTANGA YOGA 14 ASSOCIATION DES AMÉNAGISTES RÉGIONAUX DU QUÉBEC 15 BIAIS VERT L ENCAN ÉQUITABLE 16 ASSOCIATION FORESTIÈRE QUÉBEC MÉTROPOLITAIN 18 CENTRE DE L ENVIRONNEMENT ÉCOBÂTIMENT 22 CENTRE DE SERVICES EN DÉVELOPPEMENT DURABLE 23 CONSEIL DE BASSIN DE LA RIVIÈRE SAINT-CHARLES 24 COHABITAT QUÉBEC 26 CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE CAPITALE NATIONALE 28 CORSAIRE DESIGN ÉDITION 29 ENTR ACTES 30 ÉQUITERRE 31 FESTIVAL DE LA BANDE DESSINÉE FRANCOPHONE DE QUÉBEC 32 FONDATION EN ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE 33 FONDATION POUR LA CONNAISSANCE DE L ÂME MÉDITATION SANT MAT 34 GREENPEACE 35 INSTITUT DU NOUVEAU MONDE 36 MARCHÉ DE SOLIDARITÉ RÉGIONALE DE QUÉBEC 37 NATURE QUÉBEC 38 MOBILI.T LE CENTRE DE GESTION DES DÉPLACEMENTS DU QUÉBEC MÉTROPOLITAIN 40 PREMIER ACTE 41 PRODUCTIONS RHIZOME 42 QUÉBEC ERE 44 REGROUPEMENT NATIONAL DES CONSEILS RÉGIONAUX DE L ENVIRONNEMENT DU QUÉBEC 45 STRATÉGIES SAINT-LAURENT 46 VIVRE EN VILLE 48 VIABILYS INFORMATIQUE

4

5 MOT DU PRÉSIDENT Au printemps 1998, les membres du Conseil régional de l environnement région de la Capitale nationale identifiaient la création du Centre de l environnement comme étant un projet prioritaire dans l objectif de regrouper les organismes environnementaux sous un même toit, afin qu ils puissent partager des services et des équipements, créer des synergies, attirer d autres organismes nationaux et réaliser diverses initiatives de démonstration environnementales dans le secteur du bâtiment. En 2002, l étude de faisabilité identifiait une ancienne école située au 870, avenue De Salaberry pour mener à bien ce projet. Un mois plus tard, la Commission scolaire de la Capitale acceptait l offre d achat faite par le Centre de l environnement, l organisme gestionnaire. Dès lors, le projet prenait une dimension culturelle compte tenu de l intérêt démontré par les organismes déjà présents. Le Centre de l environnement a commencé à opérer les édifices en juillet 2003, y accueillant entre autres le Théatre Premier Acte, qui en a fait son lieu de diffusion permanent. Le Centre de l environnement est devenu officiellement propriétaire le 17 octobre C est aussi à l automne 2003 que Monsieur Frédéric Back a accepté de prêter son nom au complexe, qui prit alors le nom de Centre culture et environnement Frédéric Back. De 2004 à 2008, différents travaux de rénovation, d agrandissement, d innovation environnementale et d amélioration locative furent réalisés. Aujourd hui, lorsqu on regarde les objectifs fixés en 1998, on peut de toute évidence dire «mission accomplie». Ce projet, qui apparaissait être un rêve, ou même, pour certains, une utopie, a été réalisé grâce à la conviction, à l acharnement et à la collaboration d organismes environnementaux aux moyens pourtant modestes et grâce à l appui, au fil des ans, de partenaires publics et privés de plus en plus nombreux. Le Centre culture et environnement Frédéric Back, en tant que lieu de démonstration d innovations environnementales dans le secteur du bâtiment, attire de nombreux visiteurs. Il accueille plusieurs organismes culturels ou de loisirs importants. C est aussi le plus grand regroupement d organismes du domaine de l environnement, tant par leur nombre que par celui des employés qui y travaillent. Le Centre de l environnement est devenu le Centre de l environnement-écobâtiment grâce à l expertise acquise durant la réalisation du Centre culture et environnement Frédéric Back qui lui a permis d élargir son mandat de propriétaire et de gestionnaire de bâtiment à celui d organisme spécialisé dans le domaine du bâtiment vert et durable. Or, au-delà des innovations environnementales qui attirent l attention sur lui, c est surtout par ses occupants que le Centre culture et environnement Frédéric Back se distingue. Le Centre culture et environnement Frédéric Back est pleinement occupé depuis plus d un an. Les organismes locataires et certains partenaires extérieurs y réalisent une foule d activités qui en font un endroit très achalandé. Ce cahier présente sommairement la mission, les objectifs et les réalisations de ses occupants. En espérant qu il vous les fera découvrir ou mieux connaître, je vous souhaite une bonne lecture. Alexandre Turgeon 5

6 ACCÈS TRANSPORTS VIABLES Accès transports viables le Regroupement des utilisateurs et utilisatrices des transports collectifs et actifs du Québec métropolitain est un organisme à but non lucratif regroupant les personnes et les organisations socioéconomiques préoccupées par l avenir des transports dans la région métropolitaine de Québec. Mission La mission d Accès transports viables est de défendre les droits des utilisateurs et utilisatrices des transports collectifs (transport en commun, covoiturage, auto-partage) et actifs (marche, vélo) dans la région de Québec et, dans une perspective de développement durable, de faire la promotion de ces modes de déplacement viables. Se déplacer de façon viable a un impact bénéfique sur l environnement (réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la pollution atmosphérique, préservation des ressources énergétiques, etc.), sur la santé (diminution du stress et du bruit, activité physique, qualité de l air, etc.) et sur l économie (coûts des infrastructures de transport, coûts de la congestion, etc.). Projets de promotion des transports collectifs et actifs Mon école à pied, à vélo! Depuis septembre 2006, Accès transports viables met en œuvre Mon école à pied, à vélo!, un programme de promotion des déplacements actifs et sécuritaires entre la maison et l école. Initié par Vélo Québec à Montréal en 2005, le projet vise à mobiliser tous les acteurs susceptibles d améliorer les conditions de pratique des transports actifs chez les enfants du primaire. Chaque année, six nouvelles écoles primaires de la région de Québec pourront bénéficier du projet. 6

7 Semaine des transports collectifs et actifs Chaque année, et ce, depuis 1991, Accès transports viables organise la Semaine des transports collectifs et actifs (STCA). Cet événement a pour objectif principal de faire la promotion des modes de transport viables, tout en informant la population des avantages environnementaux, sociaux et économiques de leur utilisation. Diverses activités sont organisées ; elles visent tant les usagers des transports collectifs et actifs que les automobilistes. Journée internationale En ville, sans ma voiture! Depuis 2004, la Ville de Québec participe, chaque 22 septem bre, à la jour née interna tionale En ville, sans ma voiture! L objectif principal de cette journée est de sensibiliser la population aux conséquences néfastes de la dépendance à l automobile. Accès transports viables est chargé de la coordination et de la promotion de l événement et de l organisation des activités d animation et de sensibilisation. Soutien aux organismes en transports viables Accès transports viables offre son soutien à des organismes en transports viables de la région de Québec. Mobili.T, le Centre de gestion des déplacements du Québec métropolitain, fournit aux employeurs des services en gestion des déplacements. Un partenariat formel entre Mobili.T et Accès transports viables permet un partage de l expertise et un renforcement mutuel. Accès transports viables est également partenaire de Promo-Vélo, organisme de promotion du vélo dans la région de Québec. Dossiers Régulièrement, Accès transports viables se prononce sur divers projets ou dossiers en lien avec les transports et l urbanisme. Sa participation aux consultations et aux tables de concertation permet de rappeler aux décideurs l enjeu primordial qu est celui du transport à Québec. Quelques-uns des principaux dossiers dans lesquels Accès transports viables s est récemment impliqué : Projet de tramway à Québec ; Tarification du transport en commun ; Plan directeur d aménagement et de développement de la Ville de Québec ; Plan directeur du réseau cyclable de la Ville de Québec ; Financement du transport collectif ; Loi sur le développement durable du Québec. Accès transports viables bureau 307 T F

8 LES AMIES DE LA TERRE DE QUÉBEC Fondé en 1978, le mouvement d écologie sociopolitique des AmiEs de la Terre de Québec (ATQ) a pour mission la construction collective d une société écologiste. Afin de réaliser ce grand projet écologique et social, les ATQ permettent aux citoyennes de défendre collectivement leurs droits, de participer à une éducation populaire autonome et de développer des alternatives réalistes et concrètes aux modèles technologiques actuels. Par l entremise de comités thématiques organisés autour de l eau, de la forêt, de l agriculture, etc., les membres des AmiEs de la Terre de Québec se penchent sur diverses problématiques générées par la crise écologique. Ce sont les membres qui définissent les orientations des comités et qui retiennent les moyens d éducation et de sensibilisation. Plusieurs luttes et campagnes sont menées par les comités en vue de faire la promotion de la protection de l eau comme bien commun, d une alimentation saine, d une agriculture viable, d une gestion démocratique de la forêt publique et d une plus grande solidarité internationale passant par une application du principe de décroissance dans les pays industrialisés. De plus, les comités mettent en doute la gestion technocratique et économique du vivant : par exemple, le cas des OGM et de la privatisation du vivant, de la fluoration de l eau, de l exploitation abusive des forêts, du gaspillage et de la gestion irresponsable des ressources, etc. JC Corsaire design édition 8

9 Différents moyens sont mis à contribution pour mener à bien les luttes et les campagnes : rédaction et présentation de mémoires, conférences de presse, manifestations, mobilisations, etc. À travers les activités éducatives, les membres sont appelés à délaisser leur fonction de consommateur pour adopter une citoyenneté engagée et critique. Les bureaux des AmiEs de la Terre de Québec abritent un centre de documentation composé d ouvrages de référence et de matériel audiovisuel. Quatre fois l an, le groupe publie son bulletin de liaison, le Dazibao, accompagné d un feuillet de programmation des activités et des conférences qu il organise. Enfin, l émission Radio-Terre, diffusée depuis 1995 sur les ondes de CKIA 88.3, sert de porte-voix au message des AmiEs de la Terre de Québec. Les AmiEs de la Terre de Québec bureau 210 T

10 LES AMIS DE LA VALLÉE DU SAINT-LAURENT JC Corsaire design édition Christine Blais, Le Québec en images, CCDMD Capitaine Louis Rhéaume De tous les enjeux concernant le fleuve Saint-Laurent Depuis 1986, l organisme Les Amis de la vallée du Saint-Laurent (AVSL) œuvre à la protection, à la promotion, à l harmonisation et au développement durable des richesses environnementales du fleuve Saint-Laurent. Les actions des AVSL, en partenariat avec les usagers, portent sur la navigation, sur la mise en valeur des rives du Saint- Laurent de même que sur l évaluation environnementale des activités d exploitation proprement économiques. Un des mandats principaux des AVSL est de faire reconnaître le Saint-Laurent à titre de patrimoine national. À cette fin, des démarches sont en cours auprès du gouvernement du Québec pour établir une approche globale et intégrée de tous les aspects et de tous les usages du fleuve. Composé de quelque 150 membres répartis dans les diverses régions riveraines, l organisme agit par des initiatives de mise en valeur du fleuve et de ses rives, par des actions de sensibilisation des décideurs et des usagers, par des participations aux concertations en cours, par la présentation de mémoires et par des interventions d appui à d autres organisations qui favorisent l accès au fleuve selon des usages variés et respectueux de son potentiel naturel. Les membres du conseil d administration (2008) ANDRÉ CARBONNEAU, contrôleur des services Ultramar Canada Ltée LOUIS DÉSILETS, biologiste Groupe RS&DE inc. JEAN FERRON Communication Conseil Ferron SERGE FILION, urbaniste RENÉ GÉLINAS, directeur Qualité du milieu, Service de l environnement, Ville de Québec DR BENOÎT GINGRAS Centre de santé publique Chaudière-Appalaches ME ANDRÉ JOLI-CŒUR, avocat Joli-Coeur, Lacasse, Geoffrion, Jetté, St-Pierre ME JEAN MORAND, avocat-conseil PATRICK PLANTE, formateur en gestion Initium CAPITAINE LOUIS RHÉAUME, pilote Les Pilotes du Bas Saint-Laurent AGATHE SAVARD, environnementaliste ANDRÉ STAINIER, président Les Amis de la vallée du Saint-Laurent 10

11 À la découverte du Saint-Laurent L organisme a aussi publié, en avril 2005, un livre intitulé «À la découverte du Saint-Laurent», aux Éditions de l Homme. La Semaine de la navigation et de la relève maritime Du 15 au 21 septembre 2008, les AVSL ont organisé à Québec le projet Québec et le Saint-Laurent, porte du monde : La Semaine de la navigation et de la relève maritime. Capitaine Louis Rhéaume Les Amis de la vallée du Saint-Laurent bureau 102 T F

12 LES ARTS ET LA VILLE Site portuaire de l Étang-du-Nord, œuvre de Roger Langevin, Les Îles-de-la-Madeleine. Lauréat du Prix Aménagement Télé-Québec Les Arts et la Ville 2006 [municipalité de moins de habitants]. Les Îles-de-la-Madeleine Parc Ferland, La corde à linge, œuvre de BGL, Ville de Québec. Lauréat du Prix Aménagement Télé-Québec Les Arts et la Ville 2006 [municipalité de plus de habitants]. Robert Greffard La grande marche des Tacons-Sites, Interaction Qui. Lauréat du Prix Citoyen de la Culture 2007 décerné par Les Arts et la Ville et l UMQ. Interaction Qui Depuis 1987, Les Arts et la Ville réunit les milieux municipaux et culturels afin de promouvoir et de soutenir le développement culturel des municipalités. Le réseau est un espace de connaissance, de partage des bonnes pratiques, de réflexion, de promotion, d échange et d action en faveur de la vitalité des arts et de la culture sur le plan local. Fort de ses quelque 375 municipalités et 90 organismes membres, le réseau Les Arts et la Ville représente 75 % de la population du Québec et rassemble plus de 1200 personnes élus et fonctionnaires municipaux, artistes et travailleurs culturels autour du développement culturel local. En plus de répondre aux besoins de formation et d information de son vaste réseau de membres, Les Arts et la Ville collabore à des projets de recherche et agit à titre de corps consultatif pour toute question relative au développement culturel local. Nos objectifs Valoriser le développement culturel et artistique auprès des municipalités ; Favoriser la concertation des milieux municipaux, artistiques et culturels ; Développer les expertises des équipes municipales et des travailleurs culturels ; Promouvoir la vitalité culturelle des municipalités ; Contribuer à la démocratisation culturelle au sein des municipalités ; Faire connaître les pratiques novatrices en matière de développement culturel local. Nos services Colloque annuel d envergure sur les sujets de pointe du développement culturel local qui attire, chaque année, entre 250 et 300 participants en provenance des milieux municipaux, culturels et gouvernementaux ; Information et outils de travail novateurs : guide pratique, bulletin électronique, centre électronique de ressources, portail questions/réponses, etc. ; Concours d excellence ; Plate-forme distinctive de mise en valeur de l identité culturelle des collectivités. Partenaires Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, ministère du Patrimoine canadien. Les Arts et la Ville bureau 104 T F

13 ASHTANGA YOGA QUÉBEC Qu est-ce que le yoga Ashtanga? Le yoga Ashtanga est une discipline physique vigoureuse qui se caractérise par une série de mouvements rythmés par une respiration profonde et régulière. Une séance typique s amorce avec les salutations au soleil, suivies d une séquence de postures maintenues pour cinq respirations chacune. Ces postures sont liées les unes aux autres par des transitions gracieuses et fluides qui reprennent les éléments de la salutation au soleil. La dimension très physique du yoga Ashtanga est la porte d entrée d un système yogique qui vise à pacifi er l esprit Ashtanga Yoga Québec offre des classes guidées de différents niveaux d intensité de même que des classes de style «Mysore» pour les étudiants qui désirent approfondir leur pratique et recevoir une attention personnalisée. Venez faire un essai gratuit! Pour de plus amples renseignements concernant l horaire et les tarifs, visitez-nous au : Ashtanga Yoga Québec local R24 (rez-de-chaussée) T

14 ASSOCIATION DES AMÉNAGISTES X RÉGIONAUX DU QUÉBEC Village de Saint-Antoine, MRC de Lotbinière Un regroupement de professionnels œuvrant à l aména ge ment et au développement durable du territoire québécois Créée en 1984, l Association des aménagistes régionaux du Québec (AARQ) a pour objectif premier d offrir un lieu d échanges et de formation aux professionnels responsables de l aménagement du territoire québécois par l application du schéma d aménagement et par leur implication dans les municipalités régionales de comté (MRC). Ce regroupement permet également à ses membres de se maintenir à la fine pointe des différentes facettes du rôle d aménagiste, rôle constamment en évolution, et des différents dossiers qui alimentent l actualité et la vie en communauté, notamment les changements démographiques et socioéconomiques, les bouleversements climatiques, etc. Les membres, principalement issus des MRC du Québec, proviennent également des services d aménagement du territoire de grandes villes (ayant les mêmes responsabilités que les MRC), ainsi que de différents ministères du gouvernement du Québec : Affaires municipales et Régions, Développement durable, Environnement et Parcs, Transports, Ressources naturelles et Faune, Agriculture, Culture et Communications, pour n en nommer que quelques-uns. Enfin, des organismes publics, des entreprises professionnelles privées, des organismes sans but lucratif et autres personnes préoccupées par l aménagement du territoire et l urbanisme québécois ont également une place au sein de l Association. Au fil des années, de nombreux comités ont été mis sur pied afin de suivre et d influencer les événements reliés à l aménagement du territoire et à l urbanisme au Québec. Des représentations auprès de divers comités ou commissions, notamment au Conseil du paysage québécois, à la Commission consultative sur la forêt, à la Commission du transport et de l aménagement de l Union des municipalités du Québec, au Comité consultatif sur l aménagement de la forêt publique de la Fédération québécoise des municipalités, au Comité de lecture sur le dossier d efficacité énergétique d Hydro-Québec, etc., font également partie des attributs de l AARQ. Depuis quelques années, l AARQ a entamé une vaste réflexion sur la profession d aménagiste, tant en ce qui concerne son propre rôle dans le développement du territoire québécois que sur le rôle que le gouvernement a et devrait avoir en cette matière. Cette réflexion s est traduite, en 2006, par la tenue des États généraux sur l aménagement du territoire et l urbanisme. Trois thématiques articulées autour du développement durable (mondialisation, changements climatiques et changements démographiques) ont été discutées en relation avec l aménagement du territoire, l urbanisme et leur importance sur le développement des collectivités du Québec. Des principes et des moyens de mise en œuvre ont également été élaborés afin de concrétiser la vision : «Imaginez, nous sommes en 2026». L AARQ a maintenant un nouveau mandat, soit celui d assurer, conjointement avec ses partenaires : (OUQ, AUAMQ, AUQ) un suivi de la mise en œuvre de cette vision. Par conséquent, le Comité de suivi des États généraux s engage à identifier et à faire connaître les moyens visant à assurer ce suivi. Par ailleurs, l AARQ s est donné le mandat de réaliser un consensus autour d une planification stratégique de ses activités pour les prochaines années devrait être l année charnière en ce domaine. Association des aménagistes régionaux du Québec bureau 105 T ou sans frais F

15 BIAIS VERT L ENCAN ÉQUITABLE Mission Biais Vert - l encan équitable est une entreprise d économie sociale qui utilise la vente d objets aux enchères sur Internet pour financer des organismes et des projets voués à la protection de l environnement et au développement durable. De façon plus spécifique, Biais Vert vise à favoriser la réutilisation, le recyclage et la valorisation d objets inutilisés ou désuets, réduisant ainsi les impacts et les coûts sociaux et environnementaux liés à leur mise au rebut. Le fonctionnement de Biais Vert est simple. Dans un premier temps, les gens apportent au local de l organisme des objets destinés à la vente. Si la valeur d un objet est estimée à plus de 25 $ par le personnel de Biais Vert, l objet sera mis aux enchères sur Internet. Si l objet est vendu, l argent obtenu sera retourné au client, moins une légère cote prise par Biais Vert. Si l objet n est pas vendu, le client pourra venir le reprendre sans aucun frais. Si la valeur d un objet est estimée à moins de 25 $, il ne sera pas mis aux enchères. Le client pourra alors le rapporter à la maison ou le laisser en don à Biais Vert, qui en fera profiter des organismes locaux. En tout temps, Biais Vert accepte les dons en objets de toutes sortes. Les profits résultant des ventes aux enchères de Biais Vert l encan équitable seront d abord utilisés pour combler les frais de fonctionnement de l organisme. Une fois ces frais assurés, un fond d aide pour des organismes œuvrant dans le domaine de l environnement et/ou du développement durable sera constitué. L argent amassé grâce à ce fond sera redistribué annuellement aux organismes, selon un principe de partage défini par l implication des organismes. Ainsi, chaque organisme s impliquant dans Biais Vert sera remercié proportionnellement à son implication. De plus, tout artiste désirant exposer ses œuvres dans le magasin virtuel de Biais Vert l encan équitable peut s offrir cette vitrine internationale en s inscrivant comme «artistemembre». L inscription est valide pour un an et donne droit à l exposition simultanée de 5 œuvres sur une vitrine virtuelle. Biais Vert l encan équitable vise donc à faire la promotion du réemploi, du recyclage et de la valorisation, en plus de maximiser les impacts positifs pour ses clients, ses partenaires, la collectivité et enfin l environnement. Biais vert l encan équitable bureau 303 T

16 ASSOCIATION FORESTIÈRE QUÉBEC MÉTROPOLITAIN Mission L Association forestière Québec métropolitain (AFQM) est un organisme à but non lucratif qui a été créé le 19 juin 1958 à la station forestière de Duchesnay. L AFQM a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de l arbre et des boisés en milieu urbain et l utilisation rationnelle des ressources naturelles en milieu forestier. Cette mission privilégie l éducation et la sensibilisation auprès du grand public et tout particulièrement auprès des jeunes. L AFQM concentre ses actions sur l ensemble du territoire de la Capitale-Nationale et sur une partie de la région de Chaudière-Appalaches (Ville de Lévis, MRC de Bellechasse et de Lotbinière). Objectifs Organiser et valoriser des activités d éducation relatives à l arbre et à la forêt ; Favoriser la conservation et la mise en valeur de l arbre et des boisés en milieu urbain ; Favoriser, en partenariat avec les entreprises et les organismes sociaux, publics et parapublics, une saine gestion de l environnement et un aménagement durable des forêts ; Participer à des consultations et à des évènements sur les thèmes en lien avec le milieu forestier ; Développer la visibilité de l Association forestière et de ses actions. Réalisations Éducation relative à l arbre et à la forêt L AFQM s inscrit dans une vaste démarche de conscientisation du public à l égard de l importance de l arbre et des forêts. Ces dernières années, plusieurs de ses projets traduisent cette volonté. Outre son implication durant les activités dédiées au Mois de l arbre et des forêts, l Association forestière a produit des outils de sensibilisation reconnus dont un guide découverte des parcs naturels de Québec et un cahier spécial sur la forêt. L éducation au niveau scolaire est une des pierres d assise de l organisme. Chaque année, c est plus de jeunes qui ont la chance d en apprendre un peu plus sur l aménagement durable des forêts, sur la diversité biologique ou encore sur les métiers de la forêt et du bois. Le site Web metiers permet d ailleurs de s informer et de découvrir ces métiers. D autres outils destinés aux jeunes ont également été développés et mis à la disposition des écoles dont : deux guides pédagogiques pour le primaire sur la forêt et sa 16

17 biodiversité, un guide de trois projets éducatifs pour le secondaire sur les boisés urbains et une série de huit projets éducatifs pour le secondaire sur les écosystèmes forestiers du Canada. Conservation et mise en valeur de la forêt La conservation et la mise en valeur du milieu forestier sont au cœur des actions de l Association forestière. La création du Parc de la forêt ancienne du mont Wright, à Stoneham, est sans contredit une de ses principales réalisations. En effet, en collaboration avec la municipalité et de nombreux partenaires, elle y a notamment développé un réseau de sentiers d interprétation où se déroulent des visites guidées, où circulent des brigades vertes et où ont lieu des activités récréatives, le tout organisé et géré par l Association forestière. L organisme s implique également dans d autres projets de conservation. Par exemple, il est impliqué dans la création du futur parc nature du mont Bélair de la ville de Québec, dans l élaboration et la mise en œuvre du plan de développement multiressources du parc Les Écarts avec les Amis du boisé de l Auberivière et la compagnie Ultramar, ou encore dans la mise en valeur de la pointe aux Pins à l île aux Grues avec l organisme Conservation de la nature. Environnement et aménagement durable L Association forestière favorise, en partenariat avec des entreprises et des organismes, une saine gestion de l environnement et un aménagement durable des forêts en s impliquant dans divers comités ou en participant à des consultations publiques. Transfert de connaissances et diffusion d information L Association forestière publie un bulletin électronique mensuel, organise des conférences et des colloques et produit des guides et sites Web afin de répondre aux besoins d information des intervenants du milieu forestier régional et du public en général. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site Web Association forestière Québec métropolitain bureau 103 T F

18 CENTRE DE L ENVIRONNEMENT ÉCOBÂTIMENT Centre de l environnement NG Corsaire design édition NG Corsaire design édition NG Corsaire design édition Mission Le Centre de l environnement Écobâtiment est une entreprise d économie sociale qui a pour mission : de soutenir les groupes environnementaux et les individus dans leur lutte pour la défense du droit à un environnement de qualité pour tous ; d assister les organismes environnementaux, les organismes culturels et les entreprises d économie sociale dans le but d offrir un large éventail de services à la population ; de contribuer à l atteinte du développement durable par la démonstration, l expérimentation et l exhibition d écotechnologies ; de favoriser la tenue d activités pédagogiques, de conférences, de soirées d information et d expositions sur différents thèmes reliés au respect de l environnement et au développement durable ; de fournir des services dédiés au développement du bâtiment durable au Québec et ailleurs dans le monde. Historique et réalisations Le Centre culture et environnement Frédéric Back Le Centre de l environnement-écobâtiment a été créé dans le but de mener à terme un projet d envergure unique au Québec : la création du Centre culture et environnement Frédéric Back, un bâtiment durable, destiné à héberger plus de trente (30) organismes culturels, organismes environnementaux et entreprises d économie sociale. Pour réaliser ce vaste projet, le Centre de l environnement- Écobâtiment est d abord devenu propriétaire et gestionnaire d une ancienne école, construite dans les années 30 et située dans le centre-ville de Québec, à la jonction des quartiers Montcalm et Saint-Jean-Baptiste. La Ville de Québec, le gouvernement du Québec et les organisations locales ont été les premiers à confirmer leur appui pour cette acquisition conditionnellement à la réalisation des travaux de rénovation et de réhabilitation. En juillet 2005, l agrandissement de même que la réhabilitation architecturale et écoénergétique du bâtiment ont débuté. Pour réaliser ce projet, une équipe pluridisciplinaire a travaillé à créer un lieu voué au développement des collectivités viables et à la promotion du respect de l environnement, notamment par la démonstration d innovations technologiques dans le domaine de l architecture verte et durable : Mur isolé de ballots de paille sur quatre niveaux ; Finition à l aide de crépi naturel à base d argile et/ou de chaux ; Rénovation écoénergétique de la chaufferie ; Végétalisation des trois palliers de toit et du mur sud ; Système de récupération des eaux pluviales ; Système de gestion des matières résiduelles ; 18

19 Centre de l environnement Centre de l environnement Centre de l environnement Cloisons intérieures amovibles, réutilisables et fabriquées de matériaux sains ; Mobilier intégré fabriqué de matériaux sains ; Plan de gestion des déplacements pour les occupants et visiteurs du bâtiment ; Ascenseur EcoSpace (plus efficace énergétiquement). Projets à venir Afi n de verdir davantage ce bâtiment à vocation sociale et environnementale, d autres projets de démonstration sont à réaliser pour perpétuer la promotion du bâtiment durable, soit : NG Corsaire design édition l ajout de panneaux solaires combinés à de petites éoliennes afin de réduire l impact du bâtiment sur le réseau électrique ; la mise en place d un système de pompe à chaleur géothermique qui permettra de réduire la consommation de gaz naturel pour le chauffage du bâtiment ; l agrandissement du bâtiment pour permettre à d autres organismes environnementaux de profiter de lieux de travail sains et abordables. Par leur accessibilité et leur inventivité, ces mesures font du bâtiment une vitrine technologique dans le centre-ville de Québec et une étude de cas bien documentée dans le cadre des ateliers de formation en bâtiment durable offert par le Centre de l environnement-écobâtiment. Centre de l environnement Écobâtiment bureau 316 T F

20 CENTRE DE L ENVIRONNEMENT ÉCOBÂTIMENT Pavillon Lassonde, École Polytechnique de l Université de Montréal Bibliothèque de Charlesbourg, Québec La Tohu, Montréal Écobâtiment L industrie de la construction n évolue pas de manière durable au Québec. Malgré sa standardisation remarquable, l efficacité et la compétence de ses intervenants, elle demeure polluante, énergivore et souvent imperméable à l innovation. Pour changer les mentalités et les pratiques, il faut entre autres mesurer et démontrer les avantages (sociaux, économiques et écologiques) des alternatives proposées. La division Écobâtiment du Centre de l environnement participe activement au virage vert de l industrie de la construction, par ses projets de formation et de sensibilisation de ses intervenants en matière de développement durable. En se positionnant comme un carrefour d information sur le bâtiment durable, Écobâtiment participe à mettre en réseau les professionnels du milieu et le grand public, les centres de recherche et les manufacturiers, les promoteurs immobiliers et les entrepreneurs. Ce carrefour favorise la conception intégrée et la mobilisation de tous les acteurs clés du processus de construction. Les principaux services offerts Cours et ateliers sur le bâtiment durable ; Services conseils aux entreprises et organismes ; Gestion de projets et accompagnement ; Évaluation LEED for Homes (résidentiel); Centre de documentation. Collaborations et partenaires Écobâtiment compte sur l enthousiasme et l expérience de ses membres, pour la plupart des centres de formation et d enseignement répartis dans 15 régions administratives du Québec. Écobâtiment s implique depuis 2005 au sein de la Section Québec du Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa). Écobâtiment est Évaluateur LEED for Homes désigné pour les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. Écobâtiment a collaboré étroitement avec PÔLE Québec Chaudière-Appalaches à l élaboration du Cadre Stratégique et du Plan d action pour développer le créneau émergeant du bâtiment vert et intelligent dans la région de la Capitale-Nationale, à l intérieur de la démarche ACCORD. 20

Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back

Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back Mars 2006 Le plus important regroupement d organismes environnementaux au Québec Des entreprises d économie sociale dynamiques,

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Présentation de notre offre de services. www.fondationmf.ca

Présentation de notre offre de services. www.fondationmf.ca Présentation de notre offre de services Une Fondation bien active en 2013-2014! - Formation - Outils pédagogiques - Activités de financement à revenus partagés - Programme d aide financière www.fondationmf.ca

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI OFFRE DE FORMATIONS 1 Photo : www.celine Lecomte.com TROUSSE LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE Photo : seir+seir, Creative Commons LA CARAVANE

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL

MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Plan d action de développement durable 2009-2013 MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Il me fait plaisir de présenter le plan d action de développement durable du Centre de la francophonie des Amériques

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10 POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10 Adoption le 12 juin 2007 Amendement le Mise en vigueur le 1 er juillet 2007 Résolution # C.C.-2332-06-07 Autorisation Susan Tremblay Directrice générale

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec L événement Deux jours pour le leadership jeunesse offre à quelque 200 jeunes leaders des écoles secondaires EVB-CSQ

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

Plan d action développement durable 2014-2016

Plan d action développement durable 2014-2016 Plan d action développement durable 2014-2016 Orientations 1. Informer, sensibiliser, éduquer, innover (information/éducatio n et formation / recherche et innovation). ORIENTATION PRIORITAIRE 1. Mieux

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE Par définition, un éco-quartier est un milieu de vie, circonscrit dans un territoire donné, qui respecte et applique les principes du développement durable.

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Plan de développement durable des collectivités de la Côte-de-Beaupré

Plan de développement durable des collectivités de la Côte-de-Beaupré Plan de développement durable des collectivités de la Côte-de-Beaupré RAPPORT D ACTIVITÉS 2013 Par Gitane St-Georges, Conseillère en développement durable MRC de La Côte-de-Beaupré 22 janvier 2014 1 2

Plus en détail

Projet de construction d une école primaire à l Île des Sœurs. Juin 2013

Projet de construction d une école primaire à l Île des Sœurs. Juin 2013 Projet de construction d une école primaire à l Île des Sœurs Présenté par Michel Coté ing MBA Présenté par Michel Coté, ing MBA Juin 2013 Présentation Michel Côté ing. MBA GESTION DE CONSTRUCTION FORMATION

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

PROJET D ACCUEIL CULTUREL ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX

PROJET D ACCUEIL CULTUREL ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX PROJET D ACCUEIL CULTUREL ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX INTRODUCTION MISE EN CONTEXTE La Vitrine culturelle de Montréal poursuit l objectif de mettre sur pied un projet d accueil culturel pour les étudiants

Plus en détail

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Mars 2011 La garderie durable Pourquoi? Qu est-ce que c est? Les principes

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

Appel de propositions 2014 2015

Appel de propositions 2014 2015 Appel de propositions 2014 2015 Sensibiliser les citoyens montréalais de tous âges à l architecture et au design au sein du réseau des bibliothèques de Montréal Date limite : 16 mai 2014 1 Contexte et

Plus en détail

L école de la Morelle souhaite rendre cet engagement explicite dans une charte d éducation à l environnement et au développement durable.

L école de la Morelle souhaite rendre cet engagement explicite dans une charte d éducation à l environnement et au développement durable. Préambule 1 De plus en plus d organisations s engagent dans une démarche concertée d éducation à l environnement et au développement durable tout en rendant public leur engagement. L école de la Morelle

Plus en détail

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012.

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. * Du CLD de L Érable Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. 2 *Pour le CLD de L Érable, le développement économique et social passe par la réalisation concrète de projets menés par

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Mémoire sur le Plan de développement durable du Québec

Mémoire sur le Plan de développement durable du Québec Mémoire sur le Plan de développement durable du Québec présenté au Ministère de l Environnement du Québec par L Association forestière Québec métropolitain Février 2005 RÉDACTION Association forestière

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE Plan de la présentation Élaboration du projet de politique Objet de la Politique Fondements de la Politique Définition de patrimoine Axes d intervention 1 Élaboration

Plus en détail

GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT

GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT DÉCEMBRE 2009 1 Table des matières 1. Mise en contexte... 3 2. Qu est-ce qu une entreprise d économie sociale?...

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Plan d action d Équiterre 2015

Plan d action d Équiterre 2015 Plan d action d Équiterre 2015 (présenté au Conseil d administration le 25 novembre 2014) (adopté le 15 janvier 2015) Version du 25 novembre 2014 LA MISSION L énoncé de mission d une organisation définit

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE L Assemblée générale des Nations Unies constituait la Commission mondiale de l

Plus en détail

Cadre de gestion pour le fonds de développement régional (FDR) et guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux

Cadre de gestion pour le fonds de développement régional (FDR) et guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux 16 septembre 2011 guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux Le présent cadre de gestion précise les règles d attribution du FDR à l égard du financement de projets

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

HEC Montréal. Politique de développement durable. Présenté par la Direction du développement durable de HEC Montréal

HEC Montréal. Politique de développement durable. Présenté par la Direction du développement durable de HEC Montréal HEC Montréal Politique de développement durable Présenté par la Direction du développement durable de HEC Montréal Adoptée au Conseil pédagogique, le 27 mars 2013 1 HEC MONTRÉAL Politique de développement

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

GUIDE D ORGANISATION DU COLLOQUE ÉCODÉVELOPPEMENT

GUIDE D ORGANISATION DU COLLOQUE ÉCODÉVELOPPEMENT GUIDE D ORGANISATION DU COLLOQUE ÉCODÉVELOPPEMENT PARTIE 1: Portrait général du colloque Écodéveloppement 1- Contexte, historique et présentation du colloque En février 2004, le Collège de Rosemont et

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À propos du CETEQ 2. Politique de développement durable 3. Notre vision du développement durable 4. L intégration de la responsabilité

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique portant sur le projet de plan métropolitain d aménagement et de développement de la

Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique portant sur le projet de plan métropolitain d aménagement et de développement de la Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique portant sur le projet de plan métropolitain d aménagement et de développement de la communauté métropolitaine de Montréal Adopté par le conseil

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable Le Plan Nord à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable définitif) 2 Territoire du Plan Nord Baie d Ungava Tracé de 19 27 du Conseil priv é (non Baie d Hudson Mer du Labrador

Plus en détail

En cours ou en continu PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE

En cours ou en continu PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Réalisé En cours ou en continu À faire PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Étudier la possibilité de réaménager ou de déménager les bureaux municipaux Offrir des services municipaux de qualité Mettre

Plus en détail

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence Pour une population plus active Le milieu municipal peut faire la différence Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale LE CRÉS DU CENTRE-DU-QUÉBEC SE VEUT UN LIEU DE CONCERTATION ET D HARMONISATION, UN LIEU DE PLANIFICATION DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, UN LIEU D INTERFACE ET D ARRIMAGE

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Mémoire Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Déposé par le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier à l Office de consultation publique de Montréal 12 MARS 2014 Groupe

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail

BILAN. Réalisé par BVSM. Juin 2014. Une initiative instaurée et financée par :

BILAN. Réalisé par BVSM. Juin 2014. Une initiative instaurée et financée par : BILAN CAMPAGNE D ANIMATIONS DANS LES ÉCOLES Réalisé par BVSM Juin 2014 Une initiative instaurée et financée par : Table des matières INTRODUCTION... - 3 - OBJECTIFS... - 3 - MATÉRIEL... - 4 - STATISTIQUES

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT 1. MISSION ET PHILOSOPHIE D INTERVENTION DU SLCVC En vue de l amélioration de la qualité de vie de tous les Bromontois

Plus en détail

Pour une culture du savoir

Pour une culture du savoir Pour une culture du savoir Mémoire présenté à la ville de Montréal sur la proposition de Politique de développement culturel pour la ville de Montréal par Science pour Tous et la Société pour la promotion

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION ET

POLITIQUE D ACQUISITION ET POLITIQUE D ACQUISITION ET DE GESTION D OEUVRES D ART VILLE DE LÉVIS RÉSOLUTION CV-2010-13-14 Le préambule Le 9 février 2004, le conseil de la Ville adoptait la nouvelle Politique culturelle de la Ville

Plus en détail

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Pour contrer le problème du vandalisme par tags et graffitis, la Ville de Gatineau a mis sur pied un Programme de prévention

Plus en détail

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Fonds dédié aux projets citoyens initiés et portés par des jeunes de 12 à 17 ans dans la région de la Capitale-Nationale Parrainage d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Une initiative de

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

Proposition mtb/28 juin 2013 M É M O I R E MPR. Marie-Thérèse Bournival Louise Saint-Pierre Catherine Gaumond

Proposition mtb/28 juin 2013 M É M O I R E MPR. Marie-Thérèse Bournival Louise Saint-Pierre Catherine Gaumond M É M O I R E MPR Marie-Thérèse Bournival Louise Saint-Pierre Catherine Gaumond 1 RÉSUMÉ Le patrimoine religieux est menacé par la décroissance des congrégations et par une diminution alarmante des ressources

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE *

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * 2011 Adoptée par le conseil d administration le 11 juin 2007, dernières modifications en 2011. PRÉAMBULE Le Cégep de

Plus en détail

Gestion d un monument historique cité: l exemple de la maison Mary-Dorothy-Molson

Gestion d un monument historique cité: l exemple de la maison Mary-Dorothy-Molson Gestion d un monument historique cité: l exemple de la maison Mary-Dorothy-Molson Gestion d un monument historique cité: le cas de la maison Mary-Dorothy-Molson José Froment, 12 juin 2009 Denise Caron,

Plus en détail

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à :

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à : Feuille de route pour la démarche environnementale et charte du bureau vert Novembre 2011 Introduction Les défis de la gestion environnementale représentent des enjeux de taille pour toutes les organisations

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES DANS UNE PERSPECTIVE D AUTONOMIE RÉGIONALE JANVIER 2008

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC Depuis 2004, le gouvernement du Québec met en œuvre une démarche de développement durable structurée en vue,

Plus en détail

Dépliant explicatif et critères d attribution

Dépliant explicatif et critères d attribution Dépliant explicatif et critères d attribution Dépôt de candidatures jusqu au Le Fonds de développement culturel s adresse aux organismes culturels, artistes, artisans et établissements d éducation portcartois.

Plus en détail

MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL. sur LE PROJET DE PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME (PPU) QUARTIER DES SPECTACLES PÔLE QUARTIER LATIN

MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL. sur LE PROJET DE PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME (PPU) QUARTIER DES SPECTACLES PÔLE QUARTIER LATIN 3680, rue Jeanne-Mance Bureau 317 Montréal (Québec) Canada H2X 2K5 www.culturemontreal.ca T 514.845.0303 T 514.845.0304 info@culturemontreal.ca MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL sur LE PROJET DE PROGRAMME PARTICULIER

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013 Étant donné que le gouvernement du Québec a prolongé son plan d action sur le développement durable de deux ans, le Plan d action de développement durable

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 Objet : semaine d éducation au développement durable «Mon assiette» du 10 au 18 novembre 2005 Réseaux : Tous Niveaux et services : SECONDAIRE et PRIMAIRE Période : Année

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL En vigueur à partir du 12 juin 2014 * * * Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches 6, rue Saint-Jean-Baptiste Est, bureau

Plus en détail