Mars 2008 Numéro 116

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mars 2008 Numéro 116"

Transcription

1 Mars 2008 Numéro 116

2 Le Nouveau-Brunswick un endroit où être soi-même et se dépasser! Pensez-y Notre économie est en croissance, ce qui crée des possibilités. Une carrière vous attend dans une de nos industries en plein essor. Le contexte est aussi favorable au démarrage d entreprise. Vous pouvez éprouver un sentiment d accomplissement dans la seule province officiellement bilingue du Canada; chez nous, votre dollar vaut plus et le coût des habitations est vraiment abordable et la famille et les amis sont toujours proches! Nous sommes fiers de notre diversité culturelle et nous aimons faire la fête, à preuve les nombreux festivals comme le Festival Harvest Jazz & Blues de Fredericton, le Festival acadien de Caraquet et l Expo Vins et Gastronomie du Monde de Moncton. C est facile chez nous d éveiller l esprit d aventure. À quelques minutes de la maison, de l école ou du travail, vous pouvez pêcher, observer des baleines, faire une randonnée pédestre, du ski de fond, vous baigner dans l océan, une rivière ou un lac, jouer au golf ou faire du vélo dans un sentier paisible. Le Nouveau-Brunswick s est engagé sur la voie de l autosuffisance. Serez-vous de la partie? Ici on peut être. Secrétariat de la croissance démographique C.P.6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) Téléphone : Canada E3B 5H1 EmploisNB.ca Télécopieur :

3 Le Bulletin est publié par l Association des anciens, anciennes et amis de l Université de Moncton, campus de Moncton. Conseil d administration Président Mario Thériault, bscsoc ère Vice-présidente Isabelle Moreau, baa 1993, llb e Vice-président Raymond McLaughlin, ba 1970, bed 1976 Secrétaire-trésorière Lise Robichaud McGrath, baa 1993 Conseillers et Conseillères Valmont Martin, bed 1979, med 1986, Michel Rivard, ba 1974, Marie-France Doucet, baa 1994, mba 2003, Claude Gallant, bsa 1984 (Aigles Bleus), Adélard Cormier, ba 1970, bed 1976, med 1988 (Anciens présidents), Jean-Guy Ouellette, beda 1969, maed 1971 (Représentant de l Université), Stéphanie Chouinard (Représentante étudiant) Directrice, Anciens et développement Thérèse Thériault, btrad 1979 Directrice adjointe, Anciens et développement Jeanne Farrah, bscsoc 1988, map 1991 Coordination Bureau des anciens et du développement 300, pavillon Léopold-Taillon Université de Moncton Moncton (N.-B.) E1A 3E9 Téléphone : Sans frais : Télécopieur : Courrier électronique : Page d accueil : Rédactrice en chef Jeanne Farrah Collaboration Françoise Chiasson, Julie Forest et l Institut d études acadiennes Graphisme Falstaff Media, Moncton Impression Advocate Imprimerie Maritime Press, Dieppe Tirage : exemplaires Postes Canada Poste-publications entente s o m m a i r e Mot du président de l AAAUM 4 Mot du recteur et vice-chancelier 4 Réflexion La performance mène à la visibilité par Marc LeBlanc 5 Entrevue spéciale avec Yvon Fontaine, recteur et vice-chancelier 6 Dossier L impact des sports universitaires dans nos communautés 10 Profil Le hockey à l UdeM : Les Aigles Bleus d hier à aujourd hui 20 Le campus en bref 24 Pleins feux sur 26 Bilan des activités de l AAAUM 32 In memoriam 34 Avis de recherche d anciennes et d anciens 35 Le Carnet 36 Saviez-vous que? 38 Reproduction des textes autorisée avec mention de la source. Certains textes et certaines photos sont une gracieuseté d Hebdo Campus. Photos : Falstaff Media, Bob Maillet, Live Life Imaging, Pierre Rochon, MDS Photography, Euclide Gautreau et Centres d études acadiennes. Nous remercions également celles et ceux qui nous ont fournis des photos dont le nom n apparaît pas sur la liste. Plus de 50 p. 100 de papier recyclé dont 10 p. 100 de fibres post-consommation Over 50% recycled paper including 10% post consumer fibre M Marque officielle d Environnement Canada M An official mark of Environment Canada Le Bulletin mars

4 Mot du Président de l AAAUM À l AAAUM, nous voulons faire davantage. Nous voulons animer ce réseau de professionnels, finissantes et finissants de l Université de Moncton. Nous désirons mettre en valeur les initiatives d excellence à l Université comme dans nos communautés. Dans cet esprit, nous publions un deuxième bulletin au cours de la même année pour la première fois depuis de nombreuses années. Cette édition, consacrée à l impact des sports universitaires dans nos communautés ainsi qu aux exploits de quelques-uns de nos anciennes et anciens athlètes, met en lumière les succès d individus et d équipes qui, au cours des quatre dernières décennies, ont contribué à cette maturité sportive que connaît aujourd hui notre institution. D ailleurs, la réputation et la qualité du programme des sports de l Université de Moncton sont des incitatifs pour des étudiantes et des étudiants qui choisissent de faire leurs études ici. Plusieurs de nos anciennes et anciens ont connu des moments de gloire et de succès dans leur domaine respectif. Leur contribution à la société dépasse toutefois leur discipline sportive il s agit en effet de femmes et d hommes qui, au fil des ans, ont créé des liens d amitié, apporté une contribution à leur communauté et fait des affaires ici et ailleurs. Cette quête de l excellence dont font preuve les athlètes, les équipes sportives et les individus qui travaillent dans l ombre n a pas d âge, n a pas de limite, ni de frontière ; elle est simplement basée sur une volonté comme être humain de se surpasser et d atteindre des sommets personnels. Les athlètes d aujourd hui, comme ceux et celles qui sont déjà passés par l Université de Moncton, contribuent à façonner un sentiment d appartenance envers notre institution et à solidifier les liens avec les communautés. Les accomplissements de ces athlètes et de ces entraîneurs qu ils soient dans un gymnase, sur la patinoire, sur une piste ou ailleurs nous font honneur et nous incitent à nous dépasser dans notre propre quête de réussite. Mario Thériault MOT DU RECTEUR ET VICE-CHANCELIER L énorme travail qui a été fait au cours des années pour doter l Université de Moncton d un programme de sports axé sur l excellence mérite d être souligné. Les athlètes, entraîneurs, partisans et personnes bénévoles qui ont participé à leur façon au développement et à l essor de ce programme méritent notre admiration et toute notre reconnaissance. La renommée et l influence des sports universitaires et leur impact dans la communauté acadienne sont le reflet du dynamisme dont fait preuve notre institution dans ce domaine. Sur la patinoire ou encore dans les salles de classe et les laboratoires, nos athlètes sont des étudiantes et étudiants assidus qui chaque jour excellent à leur façon, que ce soit dans le secteur académique, culturel ou communautaire. L Université de Moncton ne peut que s enorgueillir du succès de ses athlètes actuels et de ceux et celles qui ont fait la fierté de notre institution dans les différentes disciplines sportives, tant sur la scène atlantique que nationale. Avec la participation des autres étudiantes et étudiants, du corps professoral et des membres du personnel dans son ensemble, ils aident à tisser ce lien naturel qui existe entre l Université de Moncton et la communauté qui la compose puisque, ultimement, c est elle qui en bénéficie. Yvon Fontaine 4 Le Bulletin mars 2008

5 La performance mène à la visibilité par Marc LeBlanc, bl 1984 professeur titulaire à l École de kinésiologie et de récréologie Le sport universitaire de l Université de Moncton a connu des restructurations importantes depuis la création de l institution et plus particulièrement au cours des 20 dernières années. Aujourd hui, le sport universitaire est concentré autour du hockey masculin et du volley-ball féminin ainsi que, dans une moindre mesure, du hockey féminin, du soccer, du cross-country et de l athlétisme. Ces changements ont été jugés nécessaires par la direction de l Université afin de miser sur l excellence sportive. En concentrant ses ressources sur certains sports, l Université a davantage de chance à figurer parmi l élite et à fortiori de gagner des championnats atlantiques ou canadiens. Les résultats sont au rendez-vous. Les équipes s améliorent et tout laisse croire que l on connaîtra de bonnes années dans un avenir rapproché. À partir de ce constat, peut-on en conclure que l Université de Moncton favorise le développement du sport en Acadie? Oui, si l on considère que l on veut donner aux jeunes athlètes un objectif de faire partie de l élite. La performance de nos équipes est un élément de motivation pour ces «espoirs». Pas nécessairement, si l on veut s en servir comme outils de recrutement auprès d un grand bassin de sportifs. Toutefois, la visibilité qu offrent à l Université ses équipes sportives est intéressante. Grâce à leurs performances, elles se retrouvent à la une des médias écrits et électroniques. Dans un contexte sportif nordaméricain, où l un des seuls critères de succès repose justement sur la présence dans les médias, l Université de Moncton est par ce fait même visible. La visibilité qu offrent à l Université ses équipes sportives est intéressante. Grâce à leurs performances, elles se retrouvent à la une des médias écrits et électroniques. Parce que l Association des anciens, anciennes et amis de l Université de Moncton (AAAUM) représente près de personnes, elle a été en mesure de négocier pour vous auprès d entreprises de services sélectionnées (assurances véhicule et habitation, institutions financières, etc.) des programmes offrant des conditions très avantageuses. À ce jour, vous êtes nombreux et nombreuses à avoir souscrit aux programmes offerts par ces partenaires de renom. Dans la plupart des cas, l offre de service vous est transmise directement par un partenaire. L AAAUM est alors appelée à fournir à ce partenaire vos nom et adresse postale. Avant de recevoir ces renseignements, le partenaire doit s engager formellement à ne les utiliser que pour vous faire connaître le programme et vous offrir d y participer. Si vous préférez que l AAAUM ne transmette pas vos nom et adresse à nos partenaires, vous pouvez nous signifier votre souhait en ce sens par la poste à l adresse suivante : Association des anciens, anciennes et amis de l Université de Moncton, Pavillon Léopold-Taillon, bureau 300, Université de Moncton, Moncton, NB, E1A 3E9, ou par courriel à en prenant soin d indiquer votre numéro d identité. Si vous avez des questions au sujet de ce qui précède, vous pouvez nous téléphoner au ou au Le Bulletin mars

6 Entrevue spéciale avec Yvon F o n t a i n e rec teu r et v i ce - cha n ce En quarante-cinq ans, l Université de Moncton a su non seulement s affirmer comme université généraliste au service de la population de l est du Canada et d ailleurs au pays, mais aussi se tailler une place au sein de la francophonie internationale. Récemment, elle s est donné des axes de développement. Sur le plan de la recherche, elle a obtenu des fonds substantiels, entre autres pour la création de chaires et d instituts. Des investissements importants ont été faits à chacun de ses trois campus pour améliorer l infrastructure d enseignement et de recherche ainsi que les services disponibles aux étudiantes et étudiants. Une campagne de financement a permis de recueillir des fonds à la hauteur de 50 millions de dollars. À la tête de cette jeune et dynamique institution, le recteur et vice-chancelier, Yvon Fontaine, en est à la troisième année de son second mandat. M. Fontaine fait rayonner notre Université sur la scène internationale : il occupe, en effet, le poste de vice-président de l AUF et a été honoré par l Université de Poitiers (France) qui lui a décerné un doctorat honoris causa au mois de septembre dernier. Le Bulletin a évoqué avec le recteur et vice-chancelier les axes prioritaires qu il souhaite voir se développer au cours des deux prochaines années. 6 Le Bulletin mars 2008

7 Le recteur Yvon Fontaine a reçu un doctorat honoris causa de l Université de Poitiers lors d une cérémonie de la Rentrée solennelle de cette institution, en septembre M. Fontaine s est dit très ému de recevoir un tel honneur de cette université française avec laquelle l Université de Moncton a toujours maintenu des rapports fructueux depuis sa création en Et il a ajouté : «L Université de Poitiers nous a accordé un soutien très important depuis le début et est toujours un partenaire incontournable de notre institution.» l i e r d e l U n i ve r s i t é d e M o n c to n «Le Bulletin : Monsieur le recteur et vice-chancelier, vous êtes le premier diplômé de l Université de Moncton à occuper les fonctions de recteur. En poste depuis l an 2000, quels sont pour vous les moments les plus marquants depuis que vous assumez ces fonctions? Le recteur et vice-chancelier : C est d abord le fait qu on a su rebâtir le nombre d étudiants avec une augmentation des inscriptions de l ordre de 20 % entre 2000 et 2008, ce qui nous permet de fonctionner avec des masses critiques à tout le moins respectables pour nos programmes. Notre population étudiante est plus diversifiée également et provient de plusieurs continents, ce qui enrichit la vie universitaire et l expérience de vie de nos étudiants d ici. Le profil et le nombre de nos étudiantes et étudiants constituent pour moi des éléments forts de notre institution. Le deuxième aspect est la qualité du corps professoral. L enrichissement du corps professoral existant et un recrutement judicieux ont fait en sorte qu on a réussi à amener dans les rangs de notre corps professoral des gens avec toutes les qualités pour être des chercheurs de niveau national et international. Et l on note qu il commence à y avoir une culture de recherche beaucoup plus importante au sein de l institution. La campagne de financement que nous avons faite durant les années est un autre moment fort de l institution. La campagne Excellence a connu un très grand succès : les gens ont répondu à l appel de façon extraordinaire. Les résultats ont dépassé toutes les attentes que nous nous étions fixées : nous avons doublé l objectif. D autre part, les montants d argent qui nous ont été consentis par nos donatrices et donateurs nous ont permis encore une fois de bâtir l institution sur deux fronts : d abord en enrichissant nos dotations pour la recherche et aussi nos dotations pour nos bourses d excellence et de besoin pour nos étudiantes et nos étudiants. Enfin, on ne peut passer sous silence la création du Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick comme un des moments forts de la dernière décennie. L.B. : Récemment, l Université de Poitiers vous a attribué un doctorat honorifique, c est un honneur que vous avez amplement mérité. Ce n est pas la première fois qu on souligne votre contribution exceptionnelle puisque vous avez notamment été nommé «Personnalité de l année» par l Acadie Nouvelle en 2006 et, en 2004, vous avez reçu de la France les insignes de Chevalier des Arts et des Lettres. Que représentent pour vous ces distinctions? L.R.V.C. : Ces distinctions sont un témoignage à l ensemble de la communauté universitaire, à ses employés, à ses étudiants, évidemment à ses professeurs, à ses chercheurs. Je suis, en quelque sorte, celui qui projette le dynamisme de l institution. Bien sûr, il doit toujours y avoir des leaders qui travaillent avec une équipe pour amener l institution dans la bonne direction. J ai donc été touché par ces reconnaissances et j y ai toujours vu le signe que l Université est perçue de façon positive. Le développement de notre institution est bien vu de nos cousins français, sans lesquels il serait très difficile Le Bulletin mars

8 pour l Université de Moncton de rayonner au plan international. En France, ils sont très fiers qu une université comme la nôtre puisse continuer à grandir dans des régions où les francophones sont si minoritaires. Quant à la reconnaissance que l Acadie Nouvelle m a accordée l an dernier, elle reflète, je crois, ce que les gens pensent de leur université : qu elle sait se démarquer par une action positive même si c est parfois très complexe. L.B. : L U de M est la plus grande université canadienne de langue française à l extérieur du Québec, est-ce que vous croyez qu elle est bien positionnée au niveau de la francophonie nationale et internationale? L.R.V.C. : Je dirais que oui et j ajouterais «mais». Je crois que l Université est certainement connue dans la francophonie canadienne et dans la francophonie internationale. Même si l U de M est de taille très modeste par rapport aux grandes universités francophones du Québec, je pense que c est quand même une université de référence pour nos amis de la francophonie. Oui, nous sommes très bien connus, nous sommes très bien positionnés mais les universités se développent à un rythme très rapide et l on ne peut jamais s asseoir sur nos lauriers. Beaucoup d universités ont l ambition d avoir une certaine notoriété internationale; je sais que cela fait partie de la ligne d action de toutes les universités au Canada et particulièrement des universités francophones. Nous avons des acquis, mais il nous faut continuer à travailler très fort pour demeurer dans une position avantageuse et je dirais qu il faut en particulier se donner les moyens de se renouveler constamment dans la façon dont on fait les choses; développer, peutêtre, un esprit entrepreneurial par rapport à ce que l on fait et la façon dont on va montrer à la francophonie la qualité de ce que l on fait et la pertinence de notre formation et de notre recherche. C est très important pour moi de continuer à projeter ce dynamisme-là. L.B. : Du fait qu elle joue un rôle d université généraliste qui doit desservir le peuple acadien avant tout, est-ce que cela pose des défis qui sont particuliers à l institution? L.R.V.C. : Absolument. Cela fait en sorte que c est très difficile de faire des choix ou de développer des créneaux. Pourtant, les universités de demain vont devoir faire des choix dans les grands axes de leur développement et de leur action; elles devront développer des niches, car si l Université de demain veut attirer les meilleurs éléments professoraux, les meilleurs éléments du corps étudiant, elle doit exceller dans un certain nombre de domaines. Mais en même temps, l Université de Moncton doit demeurer une université généraliste parce que le jour où elle ne le sera plus, elle aura peut-être moins de raisons d exister. Je pense qu il faut trouver une façon d équilibrer ce mandat d université généraliste avec une volonté réelle de faire des choix stratégiques. On peut vraiment enrichir notre institution au plan de sa capacité en recherche et aussi, et plus particulièrement, dans un certain nombre de programmes de cycles supérieurs qui feront en sorte que nous pourrons avoir une certaine notoriété, une sorte d attrait dans la francophonie canadienne et internationale. Une université généraliste, certes, mais qui va, je crois, devoir travailler très fort pour se donner des niches qui lui sont particulières. L.B. : D après-vous, quels sont les enjeux auxquels devra faire face l U de M dans la prochaine décennie? L.R.V.C. : Tout d abord, il y a un enjeu démographique : les inscriptions, le nombre d étudiants. En deçà d un certain nombre d étudiantes et d étudiants, il y a des pressions énormes sur le fonctionnement de l Université et donc le premier grand enjeu, c est de maintenir la pertinence et la crédibilité de cette institution auprès du marché le plus naturel, c est-à-dire les francophones d ici. Mais je crois qu il faut en même temps diversifier de façon importante la provenance de notre corps étudiant, que ce soit de l international, de l immersion 8 Le Bulletin mars 2008

9 ou du Québec. Des enjeux financiers très importants découlent du nombre d étudiants dans la mesure où les budgets des universités au Canada sont en bonne partie déterminés par les inscriptions étudiantes. C est donc un enjeu de taille. Un enjeu complémentaire qui pose un défi, on le partage avec la plupart des petites universités et des universités de taille moyenne au Canada. À l heure actuelle, il y a énormément de ressources financières du gouvernement fédéral qui sont consacrées au développement des universités. Elles le sont pour le développement de la recherche, pour le développement des cycles supérieurs et il faut absolument que les petites universités, même si elles n ont pas toutes la capacité des grandes, puissent vraiment rivaliser avec les grandes pour pouvoir accéder aux fonds fédéraux. L.B. : Vous en êtes à votre troisième année d un second mandat de cinq ans, que voulez-vous accomplir au cours des deux prochaines années de votre mandat? L.R.V.C. : Mon action va se situer dans la continuité par rapport à trois, peut-être quatre grands dossiers qui sont en chantier à l heure actuelle. Nous avons lancé cette année un grand programme ambitieux sur la réussite des études au 1 er cycle. Nous avons investi des ressources importantes pour un meilleur régime d encadrement des étudiants qui arrivent à l Université. Nous avons le projet innovateur de créer dans cette Université un environnement d accueil de premier niveau et aussi de mettre tous les éléments qui vont favoriser la réussite des études universitaires pour toutes nos étudiantes et tous nos étudiants. C est le développement, à mon sens, d une nouvelle culture à l Université. C est un projet emballant et certainement qu au cours des deux prochaines années, je vais mettre une très grande priorité avec l équipe de l Université pour voir à ce que ce projet-là soit lancé et se réalise d une façon remarquable. Un deuxième élément, c est que nous voulons vraiment bénéficier du fait que nous sommes encore une université de taille humaine. Nous avons lancé un grand programme de reconfiguration pour les programmes de 1 er cycle à l Université et nous voulons faire de cet exercice-là un renouvellement complet de l approche à l offre des programmes de 1 er cycle. Je veux aussi accorder une importance capitale à ce dossier pour assurer que ce projet-là puisse aboutir selon des projections que nous avons fixées. En troisième lieu, je suis emballé de voir qu on est vraiment en train de bâtir une culture de recherche à l Université. Je voudrais bien qu à la fin de ce deuxième mandat la recherche ait progressé de façon remarquable et progressive pour qu elle devienne un élément naturel et très important à l Université. Finalement, les universités de demain doivent développer un esprit beaucoup plus entrepreneurial. Le monde évolue rapidement et les universités ont besoin d évoluer et de se donner la capacité de se renouveler d une façon périodique. Il me semble qu il faut inculquer un esprit entrepreneurial dans la gestion de l Université, dans la façon dont on forme nos étudiantes et étudiants et j aimerais aussi qu on commence à développer des initiatives qui nous permettent justement d inculquer cette culture entrepreneuriale, non pas dans le sens financier du terme mais dans le sens de l innovation. Toutes les autres priorités découlent de la priorité numéro un qui est de continuer à recruter des étudiantes et des étudiants de qualité, en nombre suffisant. Venez supporter vos Aigles Bleus! Le Bulletin mars

10 Dossier L impact des sports universitaires dans nos communautés Le programme sportif de l Université de Moncton connaît un début bien modeste en En effet, dès la première année de sa création, l Université ne compte que cinq équipes sportives, à savoir le curling, le hockey masculin, le volley-ball masculin ainsi que le basket-ball masculin et féminin. Les années suivantes témoignent de la mise en place de nouvelles infrastructures sportives, dont l aréna J.-Louis-Lévesque, inauguré en 1966, et le Centre d éducation physique et des sports (le Ceps) qui, lors de son ouverture en 1976, est décrit comme «le plus grand et le plus beau centre sportif en son genre à l est de Québec». Il en résulte une augmentation considérable du nombre de disciplines sportives qui sont pratiquées à l Université de Moncton; au tournant des années 1980, on dénombre 25 équipes sportives différentes, chiffre impressionnant compte tenu de la taille de notre université. À la liste des disciplines sportives déjà existantes s ajoutent à l époque le tennis, la lutte, le badminton, la gymnastique rythmique, l athlétisme féminin et masculin, le karaté et le judo, pour n en nommer que quelquesunes. L Université de Moncton ne sait cependant maintenir un programme sportif si vaste et si varié, et un grand nombre de disciplines sportives doivent ultimement être éliminées en raison de contraintes financières entre autres. Ainsi, le programme sportif de l Université de Moncton connaît plusieurs périodes de réflexion et de restructuration, comme celle lancée par la publication, en mars 2003, de l important Rapport sur le repositionnement des sports à l Université de Moncton : une formule gagnante, rédigé par Eugène Gaudet et Linda Schofield. Cette réflexion a mené, entre autres, au fusionnement des trois secteurs du CEPS; le SAR, la gestion des opérations et les sports universitaires, en un grand service maintenant connu sous le nom de «Service de l activité physique et sportive». De plus, grâce au leadership et à l initiative de l équipe de gestion, plusieurs recommandations ont été mises en place au service des sports suite à cette restructuration. Un total de sept équipes représente aujourd hui l Université de Moncton au sein du Sport universitaire de l Atlantique. Il s agit des équipes mixtes de crosscountry et d athlétisme, les équipes féminines et masculines de hockey et de soccer, l équipe féminine de volley-ball et l équipe de natation qui, elle, a évolué au campus d Edmundston. La natation a d ailleurs été le premier sport universitaire offert au campus d Edmundston. Depuis 2005, le logo et le nom de toutes les équipes sportives de l Université de Moncton ont été uniformisés; les équipes féminines, autrefois les Anges Bleus, et masculines seront dorénavant connus sous le vocable «Aigles Bleus/Bleues». Toujours en 2005, le Service de l activité physique et sportive dévoilait une nouvelle mascotte, Super Bleu, 10 Le Bulletin mars 2008

11 ainsi qu un nouveau site web présentant des renseignements détaillés et mis à jour sur les horaires des matchs et les performances des différents athlètes et équipes de l Université (www.umoncton.ca/sports). Si les compétitions interuniversitaires occupent l avant-scène de l actualité sportive à l Université de Moncton, il ne faut pas oublier que les sports et les activités intra-muros en sont une composante tout aussi active. En effet, c est en 1976, l année même de l ouverture du Ceps, qu est mis sur pied le Service des activités récréatives (le SAR) de l Université de Moncton. L objectif de ce service consiste encore aujourd hui à encourager les étudiantes et étudiants à tirer profit des bienfaits que peuvent apporter les activités intra-muros à leur santé et mieux-être. Les activités du SAR sont divisées en quatre catégories. Outre les activités dites libres, les étudiantes et étudiants peuvent s inscrire à des ligues sportives, dont le hockey boule et le soccer mixte, à des cours populaires, tels que le kickboxing et le tai-chi, ou encore, à des programmes animés incluant, entre autres, l aérobie, l aéroboxe et le yoga athlétique. Les sports intra-muros n évoluent pas qu à Moncton. Au campus d Edmundston, grâce entre autres au Complexe régional sportif et à la Méga-bulle consacrée au tennis intérieur, les étudiantes et étudiants peuvent choisir parmi près de vingt activités et sports différents, dont le squash, le ski, la planche à neige, le tir à l arc et le frisbee ultime. Dans les années 1990, le campus de Shippagan se dote aussi de son propre Pavillon sportif dans lequel se trouvent un gymnase double et une salle d entraînement (le «studio Énergie Santé») qui comprend une section cardiovasculaire et une section musculation. De plus, cinq équipes y évoluent, sous le nom des Rafales, soit deux équipes de soccer intérieur (masculine et féminine), deux de hockey (masculine et féminine) et une équipe mixte de frisbee ultime. Les installations sportives des trois campus de l Université de Moncton, qui sont aussi à la disposition du grand public, contribuent grandement à la promotion du mieux-être au sein de la population étudiante et de la communauté dans son ensemble. Un pionnier de la première heure En 2005, le programme sportif de l Université de Moncton subissait une lourde perte avec le décès, à l âge de 79 ans, d un de ses plus grands pionniers, Vance Toner. Fondateur et premier directeur du Département d éducation physique et de loisir (1965 à 1976), fondateur de l Institut de leadership en sports, récréation et santé physique (1972) et ancien directeur de l École d éducation physique et de loisir ( ), Vance Toner voit à la création du premier programme de baccalauréat en éducation physique à l Université de Moncton, programme qui, encore aujourd hui, permet de former les futurs enseignantes et enseignants d éducation physique des écoles francophones de la province. Intronisé en 1991 dans la catégorie «bâtisseur» au Mur de la renommée sportive de Moncton et au Temple de la renommée sportive du Nouveau- Brunswick, Vance Toner reçoit en 2003 un autre grand honneur, alors que l Université de Moncton renomme le stade du Ceps le «Stade Vance-Toner». Nombreux sont ceux et celles qui, en 2005, ont voulu rendre un dernier hommage à Vance Toner, celui que le journaliste de sports Eddie St-Pierre décrivait comme «un vrai gentleman» et une véritable «légende» (Times & Transcript, 20 avril 2005). La formation d athlètes performants est un atout, tant pour l Université que pour la communauté dans son ensemble. Les exploits des athlètesétudiants lors de compétitions régionales, nationales et internationales contribuent au rayonnement de l Université de Moncton, ce qui aide au recrutement de nouveaux étudiants et de nouveaux athlètes. Les sports universitaires entraînent aussi d importantes retombées économiques pour la communauté. Soulignons, par exemple, la Coupe Université Cavendish qui a eu lieu à Moncton au mois de mars 2007; d une durée de quatre jours, le tournoi a eu des retombées économiques pour la ville et pour la région environnante de l ordre de 1,5 à 2 millions de dollars, chiffres d autant plus significatifs que Moncton sera à nouveau la ville hôte du championnat universitaire de hockey canadien en mars La présence de différentes équipes sportives permet en outre de créer un sentiment d appartenance, non seulement parmi les athlètes eux-mêmes, qui représentent fièrement l Université, Le Bulletin mars

12 12 Le Bulletin mars 2008 Équipes Cross-Country 1 ère rangée : Annick Melanson, Jacynthe Aucoin, Natasha Ouellette, Josée Bourgeois, Josée Melanson ; 2 e rangée : Jules Comeau (entraîneur adjoint), Jean-Philippe Roy, Benoît Desjardins, Kristine Beaulieu, Alain Richard, Paul Gallant, Joël Bourgeois (entraîneur chef) Athlétisme De gaude à droite : Steve LeBlanc (entraîneur), Gabriel LeBlanc (entraîneur adjoint) Marcel Gallant, Genève Fournier, Audrey Perreault, Sara Miller, Shawn Bellefleur, Érika Côté (soigneure). Volleyball 1 ère rangée : Monette Boudreau-Carroll (entraîneure chef), Véronique Goulet, Elise Bourque, Mélanie Desjardins, Adèle LeBlanc, Jolaine Gallant, Karine Arseneau, Pauline Cormier (gérante) ; 2 e rangée : Carole Bourgeois (entraîneure adjointe) Kim Roy, Chantal Jaillet, Nadine Bourque, Kristine Levesque, Chantal Richard, Rachelle LeBlanc, Noémie Michaud, Renée LeBlanc (soigneure) Hockey masculin 1 ère rangée : Gilles Chiasson (conseiller pédagogique), Éric LaFrance, Pierre-Luc LaPrise, Serge Bourgeois (entraîneur adjoint), Carl McLean, Léo Godin (gérant), Pierre-André Bureau, Robert «Bob» Mongrain (entraîneur chef), Francis Trudel, Rémi Lévesque (entraîneur adjoint), Kevin LaChance, Clarence Boudreau (assistant gérant). Absent lors de la photo : Louis Guay (entraîneur gardien de but) ; 2 e rangée : Marc-André LeBlanc (soigneur), Danielle Johnstone (soigneure), Sébastien Strozynski, Rémi Doucet, Mathieu Bérubé, Jules Melanson, Nicolas Robillard, Christian Brideau, Louis Mandeville, Patrick Gilbert, Martin Richard, Billy Bezeau, Mathieu Gingras (gérant d équipement) ; 3 e rangée : Mathieu Bétournay, Raphaël Côté, Charles Bergeron, Frédéric Sonier, Nicolas LaPlante, Mathieu Richard, Glen Robichaud, Ken Therrien, Ian Girard. Hockey féminin 1 ère rangée : Kathy Desjardins, Denis Ross (entraîneur chef), Valérie Boisclair, Catherine Chevalier, Geneviève Truong, Marie-France Noël, Martine LeBlanc (gérante), Carole Gallant ; 2 e rangée : Sophie Drisdelle (Soigneure), Jean-Louis Rioux (entraîneur adjoint), Warren Mason (entraîneur adjoint), Mariève Provost, Marie-Ève Couture, Jill Stockton, Julie Dumoulin, Janelle Ouellette, Marie-Hélène Plourde, Kevin Mockler (gérant d équipement), Christine LeBlanc (gérante d équipement), Alexandre Rioux (assistant gérant d équipement) ; 3 e rangée : Kristine Labrie, Dominique LeBlanc, Josée Cormier, Johannie Thibeault, Marie-Pier Plourde, Vanessa Élément, Josiane Bisaillon, Marika Godin. Soccer féminin 1 ère rangée : Mélissa Pesant, Céleste Paulin, Karine Lavoie, Valérie Martin, Judith Boudreau, Danika Jobin; 2 e rangée: Solange Tuyishime, Geneviève Gould, Kristine Lavoie, Sylvie LeBlanc, Anni LeBlanc, Marie-Hélène Albert, Martine Belliveau ; 3 e rangée : Sylvain Rastello (entraîneur chef), Josée Albert, Rebecca Arseneau, Gabrielle Babineau, Karine Roy, Chanel Gourde-Bureau, Joël Gray (soigneur), Armand Doucet (entraîneur adjoint). Absentes sur la photo : Ariane St-Laurent, Rachel Jaillet, Denis Robichaud (entraîneur adjoint). Soccer masculin 1 ère rangée : Arnaud St-Jacques-Gagnon, Jérémie Chiasson, Kevin Lavigne, Tyler Crawford, Éric Gaudet, Shaun Arseneault; 2 e rangée : Philippe Bernier, John Stevenson, Mathieu Sonier, Patrick Gautreau, Stéphane Monbanga, Raoul Martens ; 3 e rangée : Sylvain Rastello (entraîneur chef), Antonio Mékary, El Meddi Taha, Vincent Martin, Alexis Belliveau, David Boilard (soigneur), Armand Doucet (entraîneur adjoint). Absents sur la photo: J.Louis Losier, Marc Allain, Julien Savoie, Philippe Goguen. mais aussi parmi l ensemble de la communauté universitaire et du grand public. La population acadienne témoigne en effet d un attachement très fort envers les équipes sportives de l Université de Moncton, notamment l équipe de hockey masculin des Aigles Bleus, connue depuis bien des années comme «l Équipe Acadie». Lors de la Coupe Université Cavendish de 2007, cette fierté s est manifestée avec beaucoup de couleurs. En effet, les drapeaux acadiens furent brandis en si grand nombre par les partisans des Aigles Bleus réunis au Colisée de Moncton, que l Acadie Nouvelle, dans son numéro du 26 mars 2007, déclarait qu il s agissait du «15 août en mars!». Cet attachement envers l Université de Moncton est aussi présent parmi les anciennes et anciens athlètes. Comme le souligne le rapport sur les sports publié en 2003, les athlètes qui ont quitté l Université de Moncton «ont développé un grand sentiment d appartenance envers leur alma mater»; encore plus significatif, ces derniers constituent «des ambassadrices et ambassadeurs engagés». Les anciennes et anciens athlètes, comme le précise ce rapport, appuient l Université par plusieurs moyens, soit par l entremise de l Association des anciens, anciennes et amis de l Université de Moncton (AAAUM), ou encore par le biais du Club des Aigles Bleus.

13 Club des Juniors Aigles Bleus/Bleues Depuis 2004, l Université de Moncton a élargi les liens existant entre ses programmes sportifs et le grand public en offrant un programme original destiné, cette fois, aux jeunes de la troisième à la huitième année. Il s agit du Club des Juniors Aigles Bleus/ Bleues. L Université de Moncton profite d un rayonnement encore plus grand lorsque ses athlètes amateurs font le saut vers les sports professionnels ou semi-professionnels. Au cours de son histoire, l Université de Moncton a vu un nombre appréciable de ces athlètes poursuivre de brillantes carrières au sein de ligues sportives professionnelles. Plusieurs d entre eux sont issus du programme de hockey des Aigles Bleus. C est le cas de Charles Bourgeois et de Claude Vilgrain. Charles Bourgeois a joué pendant sept saisons dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec trois équipes différentes, les Flames de Calgary, les Blues de St. Louis et les Whalers de Hartford. Il aussi joué dans la Ligue américaine de hockey et dans la Ligue nationale de France. Quant à Claude Vilgrain, il a évolué au sein de trois équipes de la LNH, soit les Canucks de Vancouver, les Devils du New Jersey et les Flyers de Philadelphie, en plus d avoir disputé des matchs dans la Ligue américaine de hockey, la Ligue internationale de hockey, ainsi qu au sein d équipes européennes. Benoît Doucet, François Sills, Jean-François Grégoire, Serge Dubé, Ricky Jacob, Serge Bourgeois, Don McGrath, Deny Gaudet et Tomas Baluch sont également d anciens Aigles Bleus qui ont évolué au sein de différentes ligues professionnelles de hockey, qu elles soient en Amérique du Nord ou en Europe. Mais ce ne sont pas que les hockeyeurs qui ont réussi à faire le saut de l amateur vers le professionnel. Brigitte Soucy, ancienne Ange Bleu au volley-ball, a évolué avec beaucoup de succès au sein des circuits professionnels italiens; en 2002, son équipe, Forli, remportait le championnat national A2 d Italie. De par leur dévouement et leur persévérance, les athlètes amateurs qui réussissent dans le monde des sports professionnels sont une source de grande fierté pour l Université de Moncton. Le Bulletin mars

14 ersonnalités sportives qui sont passées par l Université de Moncton Marc Albert Ancien étudiant en éducation physique ( ) et du programme du MBA (2004), Marc Albert, natif de Caraquet, est un grand volleyeur à avoir fréquenté l Université de Moncton. Au sommet de sa brillante carrière sportive, il est membre des équipes junior et senior de volleyball du Canada, puis fait partie de l équipe olympique canadienne de volley-ball de 1988 à En 1980, comme membre de l équipe junior du Canada, il remporte une médaille d argent aux championnats de la NORCECA (Amérique centrale et du Nord et les Caraïbes); l année suivante, il est à nouveau médaillé d argent à ces compétitions, mais cette fois comme membre de l équipe senior du Canada. Ses talents de volleyeur sont internationalement reconnus, car en 1992, la ligue mondiale de volley-ball le classe en troisième position en tant qu attaquant et en cinquième position en tant que receveur. En plus d être nommé à l équipe des étoiles lors de cinq compétitions internationales, Marc Albert est nommé à l équipe des étoiles lors de championnats canadiens de 1983 à Nommé joueur le plus utile lors du tournoi de qualification des Jeux olympiques de Barcelone en 1992, il sera choisi joueur de départ pour Équipe Canada à ces jeux. En 2001, il reçoit un autre grand honneur alors qu il est admis au Temple de la renommée sportive du Nouveau- Brunswick. Aujourd hui, Marc Albert est vice-président du Groupe Investors, ainsi que membre du comité de haute performance de Volleyball Canada. Il demeure à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Patty Blanchard, BA-BEd 1983 Native de Moncton, l Acadienne Patricia Blanchard mieux connue dans le monde sportif comme Patty Blanchard fait du sport depuis sa tendre enfance. À l école primaire déjà, elle aime courir, puis au secondaire elle fait aussi du volley-ball, du basketball, du badminton, etc. Cette coureuse néo-brunswickoise, titulaire d un Baccalauréat en éducation spéciale de l Université de Moncton, détient plusieurs records mondiaux dans sa catégorie. Elle commence à faire du sport de haut niveau en 1978, au niveau national, alors qu elle est étudiante à l U de M. Depuis lors, elle enchaîne les performances et les mérites sportifs et est huit fois membre des équipes nationales canadiennes; 1980 : Jeux de la francophonie (Maroc); 1993 : Relais Ekiden (Japon); 1993 : Championnat mondial x-c (Espagne); 1993 : Relais Ekiden, Seoul (Corée); 1997 : Jeux de la francophonie, Madagascar; 1998 : Relais Ekiden, Chiba (Japon); 1999 : Relais Ekiden, Beijing (Chine); 2002 : 10 km Invitation, Puerto Rico. Parmi ses meilleures performances, en 1990, elle remporte la 2 e place à la McGill Performance (Montréal) au 800 m (2 :07.0), la 4 e place au Championnat canadien (Montréal) au m (4 :22.8); en 1992, la 2 e place au Championnat canadien sur route au m (9 :23.8). Elle bat des records provinciaux (catégorie ouverte), aux 800 m, m, m, m, m (sur route), m (sur route) et demi-marathon. Elle bat également plusieurs records canadiens (catégorie maître); à l extérieur : catégorie femmes de 40 à 44 ans, en 1999, et la même année, le m à Sherbrooke, le m à Dedham (MA) et en 2002, le mile américain à San Francisco (Children Masters Mile). En salle, elle remporte, le mile américain de Boston en 1999, dans la catégorie femmes de 40 à 44 ans, et en salle aussi, dans la catégorie femmes de 45 à 49 ans, le mile américain de Ithaca (NY), en 2005; en 2006, elle remporte le m et le m à McGill (Montréal). Avec ses records en salle à Boston, en mars 1999 au mile américain, et en janvier 2005 à Ithaca, elle détient déjà deux records mondiaux lorsque le 22 décembre dernier, elle bat un autre record mondial en salle, en devenant la femme de 50 ans la plus rapide de la planète au 800 mètres dans sa catégorie (femmes de 50 à 54 ans, en salle). Elle réalise son exploit à l occasion d une compétition présentée au CEPS de l Université de Moncton par le Club du Sud-Est du Nouveau-Brunswick. En fait, c est le record canadien dans sa catégorie qu elle vise mais c est le record du monde qu elle remporte ce jour-là avec un chrono de 2 minutes 25 secondes et 2 centièmes. Plusieurs distinctions récompensent les performances sportives de Patty Blanchard : en 1991, elle est choisie à la fois l athlète de l année par le quotidien, l Acadie Nouvelle, et la Personnalité sportive de l année de Radio-Canada; cette année-là aussi, elle se voit décerner la Coupe René Monory (du nom de l ancien président du Sénat français et artisan du jumelage Loudun-Shippagan); en 1999, elle est l Athlète féminine de l année des Prix Excel de Moncton; en 2005, elle figure au Tableau d honneur académique canadien de SIC et fait partie de l Équipe étoile de cross-country et athlétisme de l Université de Moncton. En 2006, elle est nommée l Athlète la plus utile de crosscountry de l Université de Moncton et elle reçoit le Prix du Recteur x-c et athlétisme de l Université de Moncton. Patty, qui enseigne en immersion française à la Riverview Middle School (8 e année), au Nouveau-Brunswick, s entraîne cinq à six jours par semaine avec le meilleur des entraîneurs... son mari, le sportif Marc Beaudoin. 14 Le Bulletin mars 2008

15 Charles Bourgeois Ancien étudiant en administration ( ) et en sciences sociales ( ) de l Université de Moncton et ancien membre de l équipe de hockey des Aigles Bleus, Charles Bourgeois a connu une brillante carrière sportive. En 1981, il aide les Aigles Bleus à remporter leur premier championnat national et est nommé cette année-là au sein de la première équipe d étoiles canadienne. Après avoir évolué pendant plusieurs saisons dans les ligues professionnelles, dont la Ligue nationale de hockey, la Ligue américaine de hockey et la Ligue nationale de France, Charles Bourgeois passe du rang de joueur à celui d entraîneur. C est en Europe qu il entame sa carrière d entraîneur, alors qu il est, pendant une saison, à la barre des Huskies de Chamonix, qui évoluent dans la Ligue nationale de France. De retour en Amérique du Nord, il devient entraîneur adjoint des Hawks de Moncton, équipe de la Ligue américaine de hockey. Éventuellement, Charles Bourgeois revient à son alma mater où il occupe les postes d entraîneur adjoint (de 1996 à 1999) puis d entraîneur en chef des Aigles Bleus au hockey (de 2001 à 2005); en 2003, il devient le premier entraîneur en chef à temps plein à l Université de Moncton. Résidant à Moncton, Charles Bourgeois mène aujourd hui une brillante carrière en affaires en tant que directeur du Groupe de hockey atlantique (Atlantic Hockey Group). Cette entreprise, fondée en 1990, est reconnue à travers la région atlantique pour ses écoles de hockey, qui offrent à chaque année une formation de qualité à des centaines de jeunes souhaitant devenir de meilleurs hockeyeurs et hockeyeuses. Outre les écoles de hockey, l entreprise de Charles Bourgeois vient tout récemment de créer un programme sports-études à Lower Sackville, en Nouvelle-Écosse. En plus de ses activités au sein des conseils d administration du Club garçons et filles et du YMCA de Moncton, Charles Bourgeois a aussi participé à l organisation du fameux «Tournoi de golf bénéfice Charlie- Bourgeois», tournoi qui, au cours des années 1980, a permis de recueillir des sommes importantes pour les Jeux olympiques spéciaux du Nouveau- Brunswick. Charles Bourgeois a aussi fait partie de l équipe de hockey «Les Étoiles Tim Horton s», un autre groupe voué à recueillir des fonds pour les œuvres de bienfaisance. Intronisé au Mur de la renommée sportive de Moncton en 1996, il reçoit le Mérite de l excellence sportive de l Université de Moncton en Cette même année, il est admis au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick dans la catégorie des athlètes; il y sera admis une deuxième fois en 2004, cette fois en tant que membre de l équipe championne des Aigles Bleus de Joël Bourgeois, BMUS 1999 Originaire de Grande-Digue et diplômé de l Université de Moncton en musique (1999), Joël Bourgeois est un athlète acadien hors pair. Recrue masculine de l année à l Université de Moncton (1990), il est choisi athlète masculin de l année pendant les trois années subséquentes. Dès 1995, il se distingue sur la scène internationale en remportant la médaille d argent au 3000 mètres steeple lors des Jeux universitaires mondiaux au Japon. Par la suite, Joël Bourgeois va continuer sur sa lancée : il représente le Canada et se classe 16 e aux Jeux olympiques d été d Atlanta en 1996; il s empare de la médaille d or au 3000 mètres steeple lors des XIII e Jeux panaméricains tenus à Winnipeg en 1999; et il se classe 17 e aux Jeux olympiques de Sydney en En plus de s entraîner en vue de compétitions nationales et internationales, Joël Bourgeois s implique aussi au niveau de la communauté en partageant son expertise et ses expériences d athlète avec les jeunes. En effet, il est l un des olympiens canadiens embauchés à titre d ambassadeurs de la Banque royale du Canada, programme qui a comme objectif d enseigner aux jeunes l importance des valeurs de l excellence, du travail d équipe et du leadership, valeurs qui transcendent le monde du sport. Ainsi, dans son rôle d athlète olympique RBC, Joël Bourgeois donne des conférences dans les écoles de la province dans le but d encourager et de motiver les jeunes et de leur montrer que la détermination et la persévérance sont des atouts indispensables à la réussite. Mais Joël Bourgeois ne délaisse pas pour autant les compétitions sportives, car il participe en 2007 au Marathon d Ottawa ainsi qu aux Championnats canadiens d athlétisme à Windsor, en Ontario, où il s empare de la médaille d argent au 3000 mètres steeple masculin. Coentraîneur de l équipe de cross-country du Bleu et Or de l Université de Moncton depuis 2004, Joël Bourgeois est aussi entraîneur de haute performance pour la région de l Atlantique pour Athlétisme Canada et le Centre canadien du sport de l Atlantique, poste qu il occupe depuis Joël Bourgeois, qui habite à Grande-Digue, est aussi chargé de cours au département de musique de l Université de Moncton. Le Bulletin mars

16 Personnalités sportives qui sont passées par Deborah Bryant, DSS 1979, BSC 1980 Diplômée de l Université de Moncton en sciences de la santé (1979) et en sciences (biologie) (1980), Deborah Bryant a été l une des grandes pionnières de la gymnastique rythmique sportive en Acadie. Dix fois membre de l équipe nationale de gymnastique rythmique sportive (1975 à 1984), Deborah Bryant est championne senior du Nouveau-Brunswick de 1973 à 1983 et championne senior du Canada en Choisie athlète féminine de l année de l Université de Moncton à trois reprises (1977, 1981 et 1982), elle est aussi nommée athlète féminine de l année du Nouveau-Brunswick (1982). Bien connue chez elle, Deborah Bryant se fait très vite une renommée internationale, remportant une médaille d or à la Coupe des Quatre Continents (1978), au tournoi de la coupe Princesse Grace, à Monaco (1981), et à la Compétition Canada-Chine (1982). Elle représente aussi le Canada à quatre championnats mondiaux de gymnastique moderne (1975, 1977, 1979 et 1981), sa première participation ayant lieu alors qu elle est étudiante en première année à l Université de Moncton. Même après la fin de sa carrière en tant qu athlète, Deborah Bryant demeure impliquée dans le monde des sports, ayant été à la tête de la Fédération canadienne de gymnastique rythmique sportive et de l Association canadienne de nage synchronisée amateur. Elle a également été gérante pour toute l équipe canadienne (comprenant 18 sports) des Jeux du Commonwealth en 1998 à Kuala Lumpur en Malaisie. Sa ville et sa province natales ont toutes deux tenu à rendre hommage à ses réalisations en gymnastique rythmique et à sa contribution à l avancement du sport en général. Ainsi, en 1991, Deborah Bryant est intronisée au Mur de la renommée sportive de la ville de Moncton et, en 2003, au Temple de la renommée sportive du Nouveau- Brunswick. En reconnaissance de l impact qu elle a eu sur le développement de son sport, à la fois par l entremise de sa carrière d athlète et de son engagement auprès des athlètes en devenir, l Université de Moncton lui remettait, en 1993, le Mérite d Excellence sportive. Deborah Bryant demeure aujourd hui à Hawkesbury en Ontario. En plus d être consultante en gestion, elle enseigne le basket-ball aux jeunes de 7 à 9 ans et elle est cadre et entraîneur de Vie. Giovanni Corazza Giovanni Corazza étudie à l Université de Moncton au début des années Grand sportif, il s intéresse à l athlétisme et, en particulier, au lancer du javelot, discipline à laquelle il excelle. En effet, au cours de la saison , il établit une nouvelle marque pour le lancer du javelot lors des compétitions interuniversitaires en athlétisme; son lancer de 206 pieds 5 pouces dépasse de façon impressionnante l ancienne marque de 192 pieds. Au cours de la saison sportive , Giovanni Corraza établit un nouveau record interuniversitaire et provincial pour le lancer du javelot en dépassant la marque qu il avait lui-même établie l année précédente; son lancer record de 214 pieds 8 pouces dépasse l ancienne marque de plus de 8 pieds! À la fin de cette saison remarquable, Giovanni Corazza gagne le trophée de l «athlète le plus utile» à l Université de Moncton. La carrière sportive de Giovanni Corraza continue après son départ de Moncton. Il participe entre autres aux Jeux du Commonwealth en 1978 et est présélectionné pour les Jeux panaméricains en Nommé à l équipe olympique canadienne en vue des Jeux olympiques de Moscou (1980), il ne pourra malheureusement pas y participer en raison de la décision prise par le Canada de boycotter ces jeux. Au cours des années 1990, il a formé deux athlètes d élite, dont Éric Lebouthillier, originaire de la Péninsule acadienne. En 2000, l Université de Moncton choisit de rendre hommage à Giovanni Corazza et à sa contribution au développement de l athlétisme en lui décernant le Mérite d excellence sportive lors du Gala annuel des athlètes. L année suivante, il reçoit deux autres grands honneurs alors qu il est intronisé au Mur de la renommée sportive de la ville de Moncton et au Temple de la renommée sportive du Nouveau- Brunswick. Giovanni Corazza réside aujourd hui à Moncton où il travaille comme entrepreneur général en construction pour TriCor Développement Ltée ainsi que dans le domaine du développement immobilier. 16 Le Bulletin mars 2008

17 l Université de Moncton Helder Duarte, BL 1987 Natif de Sept-Îles, au Québec, Helder Duarte est l entraîneur en chef de l équipe féminine de soccer de l Université Laval depuis 1995, année de la mise en place du programme. Mais saviezvous que la carrière sportive de Helder Duarte, celui qui, en 2002, remportait le titre d entraîneur de l année au soccer féminin de Sport interuniversitaire canadien, a débuté à l Université de Moncton? Diplômé de notre université (B. Loisirs, 1987), Helder Duarte a joué au soccer pour les Aigles Bleus comme gardien de but de 1983 à Très vite, il se distingue par la qualité de son jeu et reçoit le titre de recrue masculine de l année lors de la saison L année suivante, il impressionne à nouveau et est choisi le joueur le plus utile de l équipe des Aigles Bleus au soccer. Après l obtention de son diplôme, Helder Duarte ne quitte pas son alma mater. Dès 1988, il met sur pied, en collaboration avec Mircea Roman, le premier programme de soccer féminin à l Université de Moncton. En 1989, il devient entraîneur de l équipe masculine des Aigles Bleus au soccer, poste qu il occupe aussi pendant la saison Bien que sa carrière évolue depuis plusieurs années au Québec, Helder Duarte, qui demeure aujourd hui à Lac-Beauport, a toujours conservé de bons souvenirs de son séjour en Acadie et profite de toutes les occasions pour revenir parmi nous. En 2006 notamment, il se rend dans le nord du Nouveau-Brunswick pour partager son expertise et ses expériences avec les jeunes joueurs de soccer de la région ainsi qu avec leurs entraîneurs; en effet, Helder Duarte était l un des cinq entraîneurs invités au Sportplexe Richelieu de Nigadoo par les représentants du programme de développement régional du nord du Nouveau-Brunswick. En plus de ses treize années avec le Rouge et Or de l Université Laval, Helder Duarte est aussi membre de l Association régionale de soccer du Québec depuis les 18 dernières années. Eugène Gaudet, BA 1962 Ancien de l Université Saint- Joseph (B.A. 1962), Eugène Gaudet est entraîneur de l équipe de hockey des Aigles Bleus pendant quatre saisons consécutives, de à En 1970, il entreprend des études en physiothérapie à l Université de Pennsylvanie, connaissances qu il met à profit à son retour à l Université de Moncton en En effet, dès l année suivante, il fonde la Clinique médicale sportive au Ceps et devient le responsable du programme de formation des soigneurs sportifs. Entre 1973 et 1983, il est le thérapeute sportif de plusieurs équipes de l Université, y compris l équipe de hockey. À partir de 1983, Eugène Gaudet assume de nouvelles fonctions, dont celles de thérapeute sportif en chef de l équipe olympique canadienne de hockey, thérapeute sportif en chef des Canadiens de Montréal ( ) et thérapeute sportif en chef lors de la Coupe du Canada de hockey (1987). Même suite à sa retraite, prise au début des années 1990, Eugène Gaudet demeure actif dans le domaine des sports universitaires. Il assure, à temps partiel, la direction de la Clinique médicale sportive du Ceps et est responsable de la formation des soigneurs sportifs étudiants. Il est aussi le co-auteur, à titre de conseiller spécial auprès du recteur et vice-chancelier, Yvon Fontaine, de l important «Rapport sur le repositionnement des sports à l Université de Moncton : Une formule gagnante» qui a été rendu public en mars L année suivante, la ville de Moncton rendait hommage au travail remarquable accompli par Eugène Gaudet dans le domaine des sports en l intronisant au Mur de la renommée sportive dans la catégorie «bâtisseur». Aujourd hui, Eugène Gaudet agit en tant que bénévole auprès de districts scolaires, d agences à but nonlucratif, ainsi qu auprès des villes de Moncton et de Dieppe dans le contexte du sport et de l activité physique. Il demeure à Dieppe et pratique toujours de l activité physique. Le Bulletin mars

18 Personnalités sportives qui sont passées par Lise Gautreau-Robichaud, BEDELE 1990 Native de Moncton et diplômée en éducation élémentaire (1990), Lise Gautreau-Robichaud est un ancien membre de l équipe de gymnastique rythmique sportive des Anges Bleus. Mais bien avant son arrivée à l Université de Moncton, elle est déjà reconnue comme une athlète de marque dans cette discipline, ayant remporté le championnat junior provincial de 1979 à 1982, ainsi que le championnat junior du Canada en 1981 et en Elle est couronnée championne senior provincial à quatre reprises, soit en 1984 et de 1986 à 1988, et est choisie athlète senior de l année au Nouveau-Brunswick en En 1988, après bien des années d effort et de persévérance, Lise Gautreau-Robichaud réalise le rêve qu elle poursuit depuis le début de sa brillante carrière sportive alors qu elle est nommée membre de l équipe canadienne de gymnastique rythmique en vue des Jeux olympiques d été de Séoul. En plus d être une réussite personnelle, sa présence aux Jeux de Séoul représente aussi un moment historique pour l Acadie ; en effet, elle devient ainsi la première Acadienne à participer aux Jeux olympiques. Toujours impliquée auprès des jeunes athlètes, Lise Gautreau-Robichaud est admise au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick en Aujourd hui, Lise Gautreau-Robichaud demeure à Dieppe et travaille comme enseignante d immersion de 5 e année à la Magnetic Hill School à Moncton. Jean-Guy Poitras, BA 1969 Ancien diplômé du Collège Saint- Louis (B.A. 1969), Jean-Guy Poitras est présentement professeur titulaire au secteur des Sciences de l éducation, de la kinésiologie et de la récréologie du campus d Edmundston de l Université de Moncton. Le professeur Poitras est aussi l un des arbitres de badminton les plus respectés au Canada, voire dans le monde. Arbitre aux Jeux de l Acadie, aux championnats canadiens et aux Jeux de la francophonie canadienne, le professeur Poitras est aussi arbitre lors de compétitions internationales, telles que les Jeux olympiques de Sydney, les Jeux du Commonwealth, les Jeux panaméricains (dont la 15e édition des Jeux qui se sont déroulés en juillet 2007 à Rio de Janeiro, au Brésil) et les championnats mondiaux (dont ceux de Kuala Lampur, en Malaisie, au mois d août 2007). En 2006, il offrait des cliniques d arbitrage au niveau Pan-Am; une de ces cliniques s est déroulée à Lima, au Pérou et une autre à Campinas, au Brésil. Parmi les nombreux prix qu il a reçus, notons celui d Arbitre de l année de Badminton Canada (1997), le prestigieux prix d excellence Fox 40 Kitch MacPherson de l organisme Officiels sportifs Canada (2005) et le prix de l Excellence sportive de l Université de Moncton (2006). Le professeur Poitras a également publié de nombreux articles arbitrés et plusieurs rapports d enquête, ainsi que vingt-cinq ouvrages, dont le plus récent s intitule Histoire de l éducation physique et des sports (2007). Ses intérêts de recherche ne se limitent pas au domaine des sports, car le professeur Poitras est aussi un spécialiste en généalogie; en effet, en 1995 et à nouveau en 2002, la Société généalogique canadienne-française lui décernait le Prix Percy-W.-Foy pour le meilleur ouvrage dans le domaine. Aujourd hui, le professeur Poitras est vice-président de Badminton Canada Section équité et prix, président des arbitres de badminton du Canada ainsi que des arbitres de badminton du Continent panaméricain. Il dirige de plus les examinateurs et les évaluateurs de la fédération mondiale de badminton. En hommage à son apport considérable au développement du badminton, Jean- Guy Poitras a été intronisé au Temple de la renommée sportive du Nouveau- Brunswick en 2006 dans la catégorie «bâtisseur». 18 Le Bulletin mars 2008

19 l Université de Moncton Brigitte Soucy Née à Bouctouche, Brigitte Soucy n étudie que deux ans à l Université de Moncton (éducation élémentaire, ), mais elle réussit néanmoins à récolter des honneurs prestigieux pendant son séjour parmi nous. En tant que membre de l équipe féminine de volley-ball des Anges Bleus, Brigitte Soucy est choisie recrue féminine de l année à l Université de Moncton en 1991 et athlète féminine de l année dès l année suivante. Membre de l équipe canadienne à partir de 1992, elle participe aux Jeux panaméricains de 1995 et de 1999, ainsi qu aux Jeux olympiques d été d Atlanta en Cette participation aux Jeux d Atlanta lui vaut, en 1996, le titre d athlète féminine de l année au Nouveau-Brunswick. Brigitte Soucy a réussi, avec beaucoup de succès, le saut du sport amateur au sport professionnel. En effet, elle évolue pendant plusieurs saisons au sein des circuits professionnels italiens. En 2002, lors de sa septième saison dans les circuits professionnels italiens, son équipe, Forli, remporte le championnat national A2 d Italie. Malgré les exigences et les pressions de sa carrière professionnelle, la volleyeuse Brigitte Soucy trouve toujours le temps de travailler auprès des jeunes de sa région natale. Entre autres, elle participe, en tant qu entraîneuse invitée, à plusieurs éditions du camp d été de volley-ball fondé et dirigé par l ancien entraîneur des Aigles Bleus, Robert Grandmaison. Suite à un sondage mené en 1999, les journalistes sportifs francophones de la province, témoins de son impact sur le volley-ball et sur le sport en général, la nomment athlète féminine francophone du siècle au Nouveau-Brunswick. Aujourd hui, Brigitte Soucy demeure à Vancouver, en Colombie-Britannique. Gérante des ventes au magasin de la Compagnie de la Baie d Hudson à Surrey, C.-B., elle s entraîne avec l équipe de volley-ball de la Simon Fraser University. Jean Perron Né à Saint-Isidore d Auckland, au Québec, Jean Perron est embauché par l Université de Moncton en Professeur d éducation physique, Jean Perron est aussi entraîneur des Aigles Bleus au hockey pendant dix saisons ( à ). Son impact sur l équipe est si considérable que l historien des Aigles Bleus, Euclide Gautreau, appelle cette période «la décennie Jean Perron». Et pour cause : sous la tutelle de Jean Perron, les Aigles Bleus remportent quatre championnats de l Atlantique consécutifs (dont le premier de leur histoire en 1980) et deux championnats canadiens consécutifs (1981 et 1982), devenant du même coup la première équipe de l Atlantique à être couronnée championne nationale au hockey universitaire. Choisi entraîneur de l année à l Université de Moncton en 1981 et en 1982, Jean Perron reçoit en 1983 le prestigieux trophée commémoratif Père-George-Kehoe remis par Sport interuniversitaire canadien à l entraîneur de l année; cette même année, il est aussi choisi «Ancien de l année» à l Université de Moncton. En 1984, Jean Perron quitte le monde du hockey universitaire et devient entraîneur adjoint de l équipe canadienne de hockey aux Jeux olympiques de Sarajevo. Il deviendra ensuite entraîneur adjoint puis entraîneur en chef des Canadiens de Montréal, et mènera son équipe à la Coupe Stanley en En 2004, Jean Perron est intronisé au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick avec les joueurs des Aigles Bleus qui ont fait partie de l équipe championne de Sport interuniversitaire canadien en 1981 et en Jean Perron a toujours conservé des liens très forts avec Moncton et l Acadie; en effet, dans la préface qu il signe pour le livre d Euclide Gautreau portant sur l histoire des Aigles Bleus, il se définit luimême comme «un Acadien dans l âme». En 2005, il participe à un dîner-conférence au Ceps et à une partie de hockey bénéfice au Colisée de Moncton, activités organisées dans le but d amasser des fonds pour venir en aide à l ancien Aigle Bleu, Sébastien Savage. En 2007, il se retrouve encore une fois en Acadie en tant qu invité d honneur au Championnat interuniversitaire de hockey masculin, tournoi qui se déroulait au Colisée de Moncton. Pendant son séjour, il participe, entre autres, à une soirée pour les entraîneurs des associations de hockey mineur. En plus de faire des commentaires sportifs à la radio de Rimouski, Rivière-du-Loup et Montréal, Jean Perron est analyste sportif à l émission «110%» à TQS. Il est aussi responsable du programme de hockey d Israël, ainsi que représentant des ventes pour la compagnie de transport Maisliner. Il habite aujourd hui à l Île-des-Sœurs, Québec. Le Bulletin mars

20 Profil Le hockey à l Université de Moncton LES AIGLES BLEUS D HIER À AUJOURD HUI C est avec beaucoup d intérêt et d enthousiasme que les partisans des Aigles Bleus ont accueilli, en 2003, le lancement de l ouvrage d Euclide Gautreau, La voix des Aigles Bleus , le seul livre consacré à l histoire de la plus ancienne et de la plus illustre des équipes sportives de l Université de Moncton. Comme le démontre l auteur, l origine des Aigles Bleus se situerait aux environs de 1910, alors qu est formée la première équipe de hockey représentant le Collège Saint-Joseph, l ancêtre de l Université de Moncton. Ce n est toutefois que le 25 janvier 1933 que l équipe adopte pour la représenter le nom «Aigles Bleus», que porteront fièrement plusieurs générations d athlètes de l Université Saint-Joseph d abord, puis de l Université de Moncton qui, lorsqu elle est fondée en 1963, hérite du même coup d une tradition de hockey universitaire en Acadie vieille déjà de plus d un demi-siècle. En 1964, l Université de Moncton se joint à la Ligue intercollégiale des Maritimes. À la fin de la saison , les Aigles Bleus avaient remporté neuf championnats de l Atlantique (dont quatre championnats consécutifs de 1980 à 1983), ainsi que quatre championnats nationaux (dont ceux de 1981 et de 1982). Mais comme c est souvent le cas dans l évolution d une équipe de hockey, les années difficiles et décevantes ont été aussi nombreuses que les années victorieuses. Une saison particulièrement éprouvante, comme le rappelle Euclide Gautreau, a été celle de À cette époque, le Bleu et Or, ainsi que l ensemble de la communauté universitaire, avait subi plusieurs épreuves, dont les «événements de Charlottetown» qui ont mené en juin 1996 à la publication de l important rapport de Ken Dryden sur l avenir du programme de hockey de l Université de Moncton. En décembre 2004, suite à la proposition du service de l activité physique et sportive, le Sport interuniversitaire canadien (SIC) a retenu la soumission de l Université de Moncton visant à accueillir le Championnat national au hockey masculin de SIC en 2007 et 2008 le deuxième Championnat au hockey masculin tenu ici depuis À la grande joie de leurs partisans, les hockeyeurs de l Université de Moncton ont remporté deux autres championnats de l Atlantique, l un en 2005 (leur premier championnat de conférence depuis la saison ) et l autre en 2007 (le onzième de leur histoire). Malheureusement, le Bleu et Or L équipe de hockey du Collège Saint-Joseph, n a pas réussi à se faire couronner champion canadien. Au championnat national de 2005, les Aigles Bleus ont terminé au troisième rang du classement final, alors qu à celui de 2007, ils ont subi, lors de la finale tenue au Colisée de Moncton une défaite crève-cœur devant plus de spectateurs, perdant 3 à 2 en prolongation lors d un match enlevant contre leurs grands rivaux, les Varsity Reds de la University of New Brunswick. 20 Le Bulletin mars 2008

Tableau d honneur académique canadien de SIC Dévoilement des 8 récipiendaires pour 2005-2006

Tableau d honneur académique canadien de SIC Dévoilement des 8 récipiendaires pour 2005-2006 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Tableau d honneur académique canadien de SIC Dévoilement des 8 récipiendaires pour 2005-2006 12 septembre 2006 OTTAWA (SIC) Sport interuniversitaire canadien a dévoilé lundi l

Plus en détail

COMMUNIQUÉ Diffusion immédiate. L Ordre primaire du Collège Saint-Bernard Un leadership pédagogique gagnant pour les élèves!

COMMUNIQUÉ Diffusion immédiate. L Ordre primaire du Collège Saint-Bernard Un leadership pédagogique gagnant pour les élèves! COMMUNIQUÉ Diffusion immédiate L Ordre primaire du Collège Saint-Bernard Un leadership pédagogique gagnant pour les élèves! CSB, le mardi 8 octobre 2013 - En présence des membres de la presse locale et

Plus en détail

INNOVATION, ENRACINEMENT ET LES RETOMBÉES DANS LES COMMUNAUTÉS

INNOVATION, ENRACINEMENT ET LES RETOMBÉES DANS LES COMMUNAUTÉS INNOVATION, ENRACINEMENT ET LES RETOMBÉES DANS LES COMMUNAUTÉS Aurel Schofield Directeur-fondateur du CFMNB Doyen associé FMSS Université de Sherbrooke Doyen associé formation médicale Université de Moncton

Plus en détail

SPORTSQUÉBEC est heureux de

SPORTSQUÉBEC est heureux de Club médaille d or Fondation Nordiques SPORTSQUÉBEC est heureux de vous présenter le programme d assistance financière pour les athlètes des catégories «Excellence, Élite, Relève et Espoir». Ce programme

Plus en détail

AQR. Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1

AQR. Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1 AQR Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1 Rapport du président 2014-2015 En 2014-2015, l Association Québécoise de Racquetball peut dire encore une fois, mission accomplie pour

Plus en détail

SPARTIATES FOOTBALL. TOURNOI DE GOLF 8 juin 2013 CLUB DE GOLF BELLE VUE PARCOURS WOODLAND 880, BOUL. DE LÉRY VILLE DE LÉRY, QUÉBEC J6N 1B7

SPARTIATES FOOTBALL. TOURNOI DE GOLF 8 juin 2013 CLUB DE GOLF BELLE VUE PARCOURS WOODLAND 880, BOUL. DE LÉRY VILLE DE LÉRY, QUÉBEC J6N 1B7 SPARTIATES FOOTBALL TOURNOI DE GOLF 8 juin 2013 CLUB DE GOLF BELLE VUE PARCOURS WOODLAND 880, BOUL. DE LÉRY VILLE DE LÉRY, QUÉBEC J6N 1B7 MOT DU PRÉSIDENT D HONNEUR C est avec grand plaisir que je m associe

Plus en détail

ENGAGEMENTS ÉVÉNEMENTS MARQUANTS

ENGAGEMENTS ÉVÉNEMENTS MARQUANTS Lors des Jeux olympiques de à Los Angeles, Sylvie Bernier a remporté la première médaille d or du Canada en plongeon au tremplin de 3m. À ce jour, elle est toujours la seule championne olympique cette

Plus en détail

Rapport d activité 2014-2015 de Parasports Québec Assemblé générale annuelle de BFRC

Rapport d activité 2014-2015 de Parasports Québec Assemblé générale annuelle de BFRC Rapport d activité 2014-2015 de Parasports Québec Assemblé générale annuelle de BFRC Directeur général Marc-Antoine Ducharme Coordonnateur sportif, Basketball Martin Gadouas Coordonnateur sportif Tennis

Plus en détail

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président Année 10 Numéro 36 Octobre 2014 Message du président Fernand Gaudet, président La semaine de la coopération (3 e semaine d octobre) fut une belle occasion pour le mouvement coopératif de démontrer à l

Plus en détail

Rapport annuel de l entraîneur-en-chef. Assemblée générale annuelle 2013. le 18 Novembre, 2013

Rapport annuel de l entraîneur-en-chef. Assemblée générale annuelle 2013. le 18 Novembre, 2013 Rapport annuel de l entraîneur-en-chef Assemblée générale annuelle 2013 le 18 Novembre, 2013 La saison 2013-14 fut marquée par plusieurs évènements importants pour le club de plongeon CAMO. C est le début

Plus en détail

Le Gala du Mérite Sportif Beauceron fait découvrir une nouvelle cohorte d athlètes prometteurs en FEUX

Le Gala du Mérite Sportif Beauceron fait découvrir une nouvelle cohorte d athlètes prometteurs en FEUX Le Gala du Mérite Sportif Beauceron fait découvrir une nouvelle cohorte d athlètes prometteurs en FEUX Saint-Georges, le 07 février 2015 La 37e édition du Gala du Mérite Sportif Beauceron 2015 a eu lieu

Plus en détail

Politique d excellence pour la jeunesse - Volet sportif

Politique d excellence pour la jeunesse - Volet sportif Politique d excellence pour la jeunesse - Volet sportif Cette politique a pour mission de reconnaître l excellence des jeunes citoyens de la municipalité de Morin- Heights qui contribuent à la valorisation

Plus en détail

Bourses Pierre Julien du Syndicat des chargées et chargés de cours de l UQAR. De gauche à droite : M. José Arsenault, président de la Fondation de l

Bourses Pierre Julien du Syndicat des chargées et chargés de cours de l UQAR. De gauche à droite : M. José Arsenault, président de la Fondation de l Bourses Pierre Julien du Syndicat des chargées et chargés de cours de l UQAR. De gauche à droite : M. José Arsenault, président de la Fondation de l UQAR, M. Michel Ringuet, recteur, Geneviève Brassard,

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Conférence de presse de la Fondation pour l élite Baieriveraine - Remise des bourses printemps 2015 Saguenay, le 17 juin 2015 - C est avec fierté

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF & FORMULAIRE 2015

GUIDE ADMINISTRATIF & FORMULAIRE 2015 GUIDE ADMINISTRATIF & FORMULAIRE 2015 NOS BUREAUX SONT SITUÉS DANS LA NOUVELLE ANNEXE DE L ARÉNA MARCEL-BÉDARD ACCESSIBLE PAR LA PORTE PRINCIPALE 655 BOULEVARD DES CHUTES, C.P. 700 QUÉBEC (QUÉBEC), G1R

Plus en détail

Rapport final sur la révision de la programmation sportive de SIC Approuvé par le conseil d administration le 17 janvier 2005

Rapport final sur la révision de la programmation sportive de SIC Approuvé par le conseil d administration le 17 janvier 2005 Rapport final sur la révision de la programmation sportive de Approuvé par le conseil d administration le 17 janvier 2005 Sommaire du rapport est fier d annoncer, qu à compter de 2006-2007, seize championnats

Plus en détail

Développement de l organisation artistique et culturelle

Développement de l organisation artistique et culturelle 2 Stratégie sectorielle 2 : Développement de l organisation artistique et culturelle 99 Développement de l organisation artistique et culturelle Table des matières 1. Définition... 99 2. État des lieux

Plus en détail

Règlements spécifiques 2015-2016

Règlements spécifiques 2015-2016 ATHLÉTISME UNIVERSITAIRE Règlements spécifiques 2015-2016 Mis à jour 2015/06/03 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN À L EXCELLENCE POUR LA JEUNESSE PIÉMONTAISE

POLITIQUE DE SOUTIEN À L EXCELLENCE POUR LA JEUNESSE PIÉMONTAISE POLITIQUE DE SOUTIEN À L EXCELLENCE POUR LA JEUNESSE PIÉMONTAISE Volet sportif POLITIQUE DE SOUTIEN À L EXCELLENCE POUR LA JEUNESSE PIÉMONTAISE Cette politique a pour mission de reconnaître la participation

Plus en détail

Rapport final de la vice-présidence exécutive 2007-2008

Rapport final de la vice-présidence exécutive 2007-2008 Rapport final de la vice-présidence exécutive 2007-2008 Comité externe Cette année j ai mis fin au dossier du comité externe. Par un manque d intérêt de la part des étudiants et un montant minimal de travail

Plus en détail

Horaire athlétisme mixte Caisses populaires acadiennes (12-13 ans, 14-15 ans et para 17 ans et moins)

Horaire athlétisme mixte Caisses populaires acadiennes (12-13 ans, 14-15 ans et para 17 ans et moins) Horaire athlétisme mixte Caisses populaires acadiennes (12-13 ans, 14-15 ans et para 17 ans et moins) Responsables : Pierre Goyette et Julie LeBreton Site: Alumni Canada Games Place, Université de l Î.-P.É.,

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION STADE OLYMPIQUE - SALLE HOCHELAGA MERCREDI 14 MAI 2014 À 15 HEURES

PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION STADE OLYMPIQUE - SALLE HOCHELAGA MERCREDI 14 MAI 2014 À 15 HEURES PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION STADE OLYMPIQUE - SALLE HOCHELAGA MERCREDI 14 MAI 2014 À 15 HEURES Présences Absences Employés Marcel Paul Raymond (président), Robert Bissonnette

Plus en détail

PROGRAMMES DE BOURSES

PROGRAMMES DE BOURSES PROGRAMMES DE BOURSES La Fondation du Cégep de Sainte-Foy a pour mission de soutenir l œuvre éducative du Cégep de Sainte-Foy en favorisant la qualité de l enseignement, la réussite scolaire et l innovation.

Plus en détail

Liste des lauréats du 46 e Mérite sportif régional (13 catégories + coup de cœur du jury)

Liste des lauréats du 46 e Mérite sportif régional (13 catégories + coup de cœur du jury) Liste des lauréats du 46 e Mérite sportif régional (13 catégories + coup de cœur du jury) 1. Athlète de l année niveau international Marianne St Gelais Patinage de vitesse St Félicien Marianne St-Gelais

Plus en détail

Des nouvelles. de la Campagne. Les grands donateurs : partenaires de notre succès. libre de réussir créer accomplir libre de voir plus loin...

Des nouvelles. de la Campagne. Les grands donateurs : partenaires de notre succès. libre de réussir créer accomplir libre de voir plus loin... libre de réussir créer accomplir libre de voir plus loin... Université du Québec à Chicoutimi Bulletin de la Campagne majeure de développement -Juin 2011 Volume 2 - Numéro 1 Des nouvelles de la Campagne

Plus en détail

DOSSIER SPONSORING SAISON 2015-2016

DOSSIER SPONSORING SAISON 2015-2016 DOSSIER SPONSORING SAISON 2015-2016 QUELQUES CHIFFRES Depuis sa fondation en 1976, Lutry-Lavaux Volleyball est devenu au cours des ans le club phase de l est lausannois et du Lavaux. Ses membres viennent

Plus en détail

Rencontre de parents au sujet de la nouvelle offre de service avec Hockey Mauricie

Rencontre de parents au sujet de la nouvelle offre de service avec Hockey Mauricie Rencontre de parents au sujet de la nouvelle offre de service avec Hockey Mauricie Date : Lieu : 11 février, 19 h Auditorium, Académie les Estacades 19 h 19 h 05 Accueil et mot de bienvenue par monsieur

Plus en détail

MERCREDI 30 octobre 2013 à 19H15 Salle de conférences, Polyvalente La Forêt. Procès-verbal

MERCREDI 30 octobre 2013 à 19H15 Salle de conférences, Polyvalente La Forêt. Procès-verbal Commission scolaire Harricana COMITÉ CONSULTATIF SPORT ÉTUDIANT MERCREDI 30 octobre 2013 à 19H15 Salle de conférences, Polyvalente La Forêt Procès-verbal Présences : Mario Massé Julie Sigouin Jonathan

Plus en détail

CENTRE DE TRADUCTION ET DE TERMINOLOGIE JURIDIQUES (CTTJ) Faculté de droit Université de Moncton, campus de Moncton

CENTRE DE TRADUCTION ET DE TERMINOLOGIE JURIDIQUES (CTTJ) Faculté de droit Université de Moncton, campus de Moncton CENTRE DE TRADUCTION ET DE TERMINOLOGIE JURIDIQUES (CTTJ) Faculté de droit Université de Moncton, campus de Moncton RAPPORT ANNUEL au 30 avril 2006 PRÉSENTÉ AU SÉNAT ACADÉMIQUE Téléphone : (506) 858-4145

Plus en détail

MARTIN ROBITAILLE DEMANDE DE PARTENARIAT - 2012

MARTIN ROBITAILLE DEMANDE DE PARTENARIAT - 2012 DEMANDE DE PARTENARIAT - 2012 Madame, Monsieur, La présente vise à vous informer que moi, Martin Robitaille, suis actuellement à la recherche de partenaires et que je crois que ce serait une excellente

Plus en détail

Doit-on se servir d un événement pour parvenir à se doter d infrastructures sportives?

Doit-on se servir d un événement pour parvenir à se doter d infrastructures sportives? Doit-on se servir d un événement pour parvenir à se doter d infrastructures sportives? Conférencier Louis Lauzon Conseiller municipal Ville de Sainte-Thérèse Solliciter l organisation d un événement par

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 Etienne G. Juneau Wojtek Winnicki MOT DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Depuis plusieurs années, le système éducatif québécois s est résolument tourné vers l international,

Plus en détail

Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon. Exercice terminé le 30 juin 2012

Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon. Exercice terminé le 30 juin 2012 Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon Exercice terminé le 30 juin 2012 Table des matières Mot du président... 3 Activités de financement... 4 1. Tournoi de Golf... 4 2. Tirage... 5 Nos

Plus en détail

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Rapport d étape sur le plan d action Mars 2010 Être inspiré. Être prêt. Être meilleur.

Plus en détail

Fiche#5. Faciliter l insertion et la reconversion de nos sportifs. C est quoi? Pourquoi? Comment agir?

Fiche#5. Faciliter l insertion et la reconversion de nos sportifs. C est quoi? Pourquoi? Comment agir? Fiche# Pourquoi? C est quoi? Comment agir? C est quoi? et la reconversion professionnelle, c est accompagner les sportifs dans un projet de carrière qui allie harmonieusement performances sportives et

Plus en détail

La common LaW en français, c est ici que Ça se parle! faculté de droit

La common LaW en français, c est ici que Ça se parle! faculté de droit La common LaW en français, c est ici que Ça se parle! faculté de droit La common LaW en français, c est ici que Ça se parle! Fondée en 1978, la Faculté de droit de l Université de Moncton assure aux francophones

Plus en détail

Association des archers du Nouveau-Brunswick Politique Soutien financier

Association des archers du Nouveau-Brunswick Politique Soutien financier Association des archers du Nouveau-Brunswick Politique Soutien financier Entrée en vigueur : 21 septembre 2013 But et portée : Les épreuves FITA et les épreuves sur cible animalière 3D font partie de la

Plus en détail

Je découvre mon personnage. Objectif : Simuler un personnage et créer une identité fictive.

Je découvre mon personnage. Objectif : Simuler un personnage et créer une identité fictive. Je découvre mon personnage Activité 4 Niveau : 6 e année Matières scolaires : sciences, français, mathématiques Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances. Objectif : Simuler un personnage

Plus en détail

LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada

LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada VOLUME 5 NUMÉRO 12 2008 BULLETIN * LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada Par André Thibault, directeur de l Observatoire québécois du loisir

Plus en détail

Ma vie, mon choix mon cégep!

Ma vie, mon choix mon cégep! Ma vie, mon choix mon cégep! LE CÉGEP DE DRUMMONDVILLE AU RYTHME DU SPORT 200 étudiants-athlètes; 12 équipes sportives intercollégiales; 25 entraîneurs; Une équipe de football dans la division 2; Alliance

Plus en détail

RÉGLEMENTATION POUR LA SÉLECTION DES ATHLÈTES ET LES BOURSES À REMETTRE

RÉGLEMENTATION POUR LA SÉLECTION DES ATHLÈTES ET LES BOURSES À REMETTRE RÉGLEMENTATION POUR LA SÉLECTION DES ATHLÈTES ET LES BOURSES À REMETTRE Fonds de l athlète Abitibi Témiscamingue 375, avenue Centrale Val d Or (Québec) J9P 1P4 www.fondsdelathlete.ulsat.qc.ca Révisée 2011

Plus en détail

L AJEFNB S OPPOSE À L IDÉE D UN SEUL FOURNISSEUR DE SERVICES DE TRADUCTION

L AJEFNB S OPPOSE À L IDÉE D UN SEUL FOURNISSEUR DE SERVICES DE TRADUCTION Le français, langue de travail et de service Vol. 44, n o 2 Janvier 2016 ISSN 0847-3560 L AJEFNB S OPPOSE À L IDÉE D UN SEUL FOURNISSEUR DE SERVICES DE TRADUCTION Le gouvernement provincial considère la

Plus en détail

DES GRANDS HONNEURS POUR LA CLASSIQUE RDV La Classique RDV Hockey senior TrouveUneGlace.com est heureuse d'avoir figuré au nombre des trois finalistes de la catégorie «Entreprise touristique, culturelle

Plus en détail

PATINAGE MONTRÉAL ANNONCE LA TENUE DE LA COMPÉTITION JEUX DE MONTRÉAL 2015

PATINAGE MONTRÉAL ANNONCE LA TENUE DE LA COMPÉTITION JEUX DE MONTRÉAL 2015 AVIS DE COMPÉTITION RÉGIONALE PATINAGE MONTRÉAL ANNONCE LA TENUE DE LA COMPÉTITION JEUX DE MONTRÉAL 2015 Le samedi 11 avril 2015 Cette s adresse uniquement aux patineurs admissibles, membres en règle de

Plus en détail

27 e GALA DU BADMINTON QUÉBÉCOIS Le samedi 6 juin 2015 à DRUMMONDVILLE. PROGRAMME DE RECONNAISSANCE Catégories et critères de sélection

27 e GALA DU BADMINTON QUÉBÉCOIS Le samedi 6 juin 2015 à DRUMMONDVILLE. PROGRAMME DE RECONNAISSANCE Catégories et critères de sélection 27 e GALA DU BADMINTON QUÉBÉCOIS Le samedi 6 juin 2015 à DRUMMONDVILLE PROGRAMME DE RECONNAISSANCE Catégories et critères de sélection Le Gala du badminton québécois a pour objectif d honorer les réalisations

Plus en détail

www.meceneliteanjou.fr Portons haut les couleurs de notre département!

www.meceneliteanjou.fr Portons haut les couleurs de notre département! www.meceneliteanjou.fr Avec Portons haut les couleurs de notre département! Un Fonds de dotation innovant pour accompagner les projets extra-sportifs des athlètes de notre territoire intié et soutenu par

Plus en détail

La Fondation les Amis des Estacades (FLADE) FLADE FLADE

La Fondation les Amis des Estacades (FLADE) FLADE FLADE Plan de partenariat La Fondation les Amis des Estacades (FLADE) est un organisme de charité à but non lucratif qui apporte un soutien financier aux élèves, organismes et activités de l Académie les Estacades.

Plus en détail

Document d informations destiné aux parents et aux élèves de 6 e année

Document d informations destiné aux parents et aux élèves de 6 e année Document d informations destiné aux parents et aux élèves de 6 e année Pour l inscription et la rentrée de septembre 2012 Aux parents des élèves de 6 e année Bonjour! Aujourd hui, nous avons visité la

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

Quatre entreprises néo-écossaises en lice pour le prestigieux concours national des Lauriers de la PME

Quatre entreprises néo-écossaises en lice pour le prestigieux concours national des Lauriers de la PME COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate Quatre entreprises néo-écossaises en lice pour le prestigieux concours national des Lauriers de la PME Halifax (Nouvelle-Écosse), le lundi 5 octobre 2009 Le

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

Présentation du programme

Présentation du programme Table des matières Présentation du programme... 3 Athlètes de la relève... 4 Athlètes de niveau provincial... 5 Athlètes de niveau national... 6 Athlètes de niveau international... 7 Athlètes du Réseau

Plus en détail

DOSSIER SPONSOR 2014-2015. Concarneau Volley

DOSSIER SPONSOR 2014-2015. Concarneau Volley DOSSIER SPONSOR 2014-2015 Concarneau Volley CONCARNEAU VOLLEY UN CLUB QUI GAGNE A ETRE CONNU - En haut, équipe M13 féminine - A gauche, équipe départementale féminine - En bas à droite, équipe régionale

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Prix Cardozo-Coderre 2014

COMMUNIQUÉ. Prix Cardozo-Coderre 2014 COMMUNIQUÉ L OOAQ décerne près de 45 000 $ en prix et subventions de recherche en soutien aux orthophonistes et aux audiologistes pour des soins de qualité à la population. MONTRÉAL, le 16 juin 2015 Dans

Plus en détail

REGROUPEMENT ÉLITE DE PATINAGE ARTISTIQUE DE MONTRÉAL (RÉPAM)

REGROUPEMENT ÉLITE DE PATINAGE ARTISTIQUE DE MONTRÉAL (RÉPAM) REGROUPEMENT ÉLITE DE PATINAGE ARTISTIQUE DE MONTRÉAL (RÉPAM) FICHE TECHNIQUE Le RÉPAM doit ses origines au Centre élite de Montréal fondé en 1997. L objectif est d offrir un plateau d entraînement qui

Plus en détail

Destination 20/20. Tableau de bord 2014

Destination 20/20. Tableau de bord 2014 Destination 20/20 Tableau de bord 2014 1 OBJECTIF 1 : Une expérience étudiante riche et inspirante 1.1 Appréciation de la qualité de l apprentissage au premier cycle 90% 75% % d étudiants de 1er cycle

Plus en détail

Dossier constitué de la correspondance échangée avec la firme McIntyre & Finn par rapport au Carrefour Beauséjour. Dactylogramme signé.

Dossier constitué de la correspondance échangée avec la firme McIntyre & Finn par rapport au Carrefour Beauséjour. Dactylogramme signé. Page 1 sur 8 Fonds d'archives n o 217 - Gilbert-Finn (1920-1994) Activités professionnelles, 1955-1994, 51 cm Cette série permet de connaître l homme d affaires qu est Gilbert Finn, de même que son influence

Plus en détail

Triple championne de France des Associations sportives 2010/2011/2012 Objectif : l Europe!

Triple championne de France des Associations sportives 2010/2011/2012 Objectif : l Europe! Association sportive de l Université de Bordeaux Triple championne de France des Associations sportives 2010/2011/2012 Objectif : l Europe! édito L esprit du sport à l Université de Bordeaux L enseignement

Plus en détail

Association des universités du troisième âge du Nouveau-Brunswick (AUTANB)

Association des universités du troisième âge du Nouveau-Brunswick (AUTANB) Association des universités du troisième âge du Nouveau-Brunswick (AUTANB) Demande de financement présenté à monsieur Yvon Fontaine, recteur et vice-chancelier de l Université de Moncton Janvier 2009 2

Plus en détail

L assocation canadienne du sport collégial

L assocation canadienne du sport collégial COORDINATEUR DES COMMUNICATIONS ET DES ÉVÉNEMENTS Rodney Wilson rodney@ccaa.ca 613-937-1508 ext. 3 L assocation canadienne du sport collégial L Association canadienne du sport collégial enrichit l expérience

Plus en détail

Un franc succès pour la première édition de la Soirée Reconnaissance

Un franc succès pour la première édition de la Soirée Reconnaissance Communiqué Pour diffusion immédiate Un franc succès pour la première édition de la Soirée Reconnaissance Montréal, le 30 octobre 2015 Dans une ambiance festive et agréable, plus de 200 personnes des milieux

Plus en détail

NOTES D ALLOCUTION DE L HONORABLE NOËL A. KINSELLA PRÉSIDENT DU SÉNAT

NOTES D ALLOCUTION DE L HONORABLE NOËL A. KINSELLA PRÉSIDENT DU SÉNAT NOTES D ALLOCUTION DE L HONORABLE NOËL A. KINSELLA PRÉSIDENT DU SÉNAT À L OCCASION DU DÉJEUNER OFFERT PAR SON EXCELLENCE SHEILA SEALY-MONTEITH HAUT-COMMISSARIAT DE LA JAMAÏQUE RÉSIDENCE DE L AMBASSADEUR

Plus en détail

POLES FRANCE & POLE ESPOIRS pour sportifs de haut niveau en Alsace

POLES FRANCE & POLE ESPOIRS pour sportifs de haut niveau en Alsace Secteur 1.1411 Décembre 2011 7-9 rue du Moulin 68100 Mulhouse Tél 03.89.66.33.13 www.semaphore.asso.fr www.reseau-informationjeunesse-alsace.fr POLES FRANCE & POLE ESPOIRS pour sportifs de haut niveau

Plus en détail

Notes pour l intervention de Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal

Notes pour l intervention de Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal Notes pour l intervention de Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal «Enjeux de l internationalisation de l enseignement supérieur» Les soirées regards croisés

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION POUR LES CLUBS RELATIONS AVEC LES MÉDIAS

GUIDE D UTILISATION POUR LES CLUBS RELATIONS AVEC LES MÉDIAS GUIDE D UTILISATION POUR LES CLUBS RELATIONS AVEC LES MÉDIAS TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Le communiqué de presse...4 L invitation de presse...5 Les médias sociaux...6 Annexe 1 : Exemple du communiqué

Plus en détail

FACULTÉ DE DROIT Rapport annuel de la doyenne 2011-2012

FACULTÉ DE DROIT Rapport annuel de la doyenne 2011-2012 FACULTÉ DE DROIT Rapport annuel de la doyenne 2011-2012 1. Bilan a) Objectifs fixés pour l année 2011-2012 et résultats obtenus (i) Recrutement Les stratégies de recrutement développées en 2009-2010 continuent

Plus en détail

PROPOSITION DE LA FONDATION CHRISTIAN VACHON

PROPOSITION DE LA FONDATION CHRISTIAN VACHON PROPOSITION DE LA FONDATION CHRISTIAN VACHON Christian Vachon 819 571-3493 Courriel : relaisfcv@gmail.com Site Web : www.fondationchristianvachon.com T AB LE DES M ATIÈRES 1. S O M M A I R E 2. C O N F

Plus en détail

Mise en contexte. À quoi ressemblerait un Nouveau-Brunswick prospère dans 10 ans?

Mise en contexte. À quoi ressemblerait un Nouveau-Brunswick prospère dans 10 ans? Mise en contexte Le budget 2009-2010 prévoyait un déficit global de près de 1 milliard de dollars. Depuis ce temps, le gouvernement provincial a réduit ce chiffre à plus ou moins 400 millions de dollars.

Plus en détail

E30368 Activités sportives, Club Beauséjour, trophées, s.d., 1. E30370 Athlétisme, Compétition-Maritimes, champions, 1979, 1.

E30368 Activités sportives, Club Beauséjour, trophées, s.d., 1. E30370 Athlétisme, Compétition-Maritimes, champions, 1979, 1. MONCTON E30368 Activités sportives, Club Beauséjour, trophées, s.d., E30369 Arts martiaux, démonstration, 1973, E30370 Athlétisme, Compétition-Maritimes, champions, 1979, E30371 Athlétisme-course, compétition,

Plus en détail

Site Internet : www.calma.qc.ca, section Actualités 2 février 2010 volume 13 numéro 10

Site Internet : www.calma.qc.ca, section Actualités 2 février 2010 volume 13 numéro 10 Site Internet : www.calma.qc.ca, section Actualités 2 février 2010 volume 13 numéro 10 CAMPAGNE DE FINANCEMENT L équipe de hockey collégial AAA du collège vend des billets. Ces derniers serviront pour

Plus en détail

ASSOCIATION DES TECHNICIENS EN ÉVALUATION FONCIÈRE DU QUÉBEC RAPPORT ANNUEL 2006-2007

ASSOCIATION DES TECHNICIENS EN ÉVALUATION FONCIÈRE DU QUÉBEC RAPPORT ANNUEL 2006-2007 ASSOCIATION DES TECHNICIENS EN ÉVALUATION FONCIÈRE DU QUÉBEC RAPPORT ANNUEL 2006-2007 Au service des techniciens en évaluation depuis 1983 CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration de l'atefq

Plus en détail

Revue de presse 14 novembre 2015

Revue de presse 14 novembre 2015 Revue de presse 14 novembre 2015 GALA MÉRITAS Sportif DU BAS-SAINT-LAURENT 2015 310 personnes prenaient part au 41 e Gala Méritas sportif du Bas-Saint-Laurent le samedi 14 novembre dernier, à l Hôtel Rimouski.

Plus en détail

Sont présents : INVITÉES : M me Lise Breton agit à titre de secrétaire de la séance.

Sont présents : INVITÉES : M me Lise Breton agit à titre de secrétaire de la séance. PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DE LA POLYVALENTE DE CHARLESBOURG TENUE LE 16 FÉVRIER 2010, À 19 H À LA BIBLIOTHÈQUE DE LA POLYVALENTE DE CHARLESBOURG, 900, RUE DE LA SORBONNE,

Plus en détail

Plan. stratégique 2015-2020

Plan. stratégique 2015-2020 Plan stratégique 2015-2020 Table des matières 1 2 3 5 Mot du recteur par intérim Mission Vision Valeurs Enjeu 1 Leadership et positionnement Enjeu 2 Études et formations distinctives 7 9 11 13 Enjeu 3

Plus en détail

Session Number GS 155 Presenter s/author s Name

Session Number GS 155 Presenter s/author s Name Session Number GS 155 Presenter s/author s Name Presenter s Institution or City, State, Country Pierre L Heureux, École de technologie supérieure, Montréal, Québec, Canada Line Dubé, École Polytechnique

Plus en détail

Rapport d activité 2012-2013

Rapport d activité 2012-2013 Rapport d activité 2012-2013 Mai 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. L introduction... 1 2. Le Conseil... 1 2.1 Les responsabilités et la composition du Conseil... 1 2.2 Les réunions du Conseil... 2 2.3 La mise

Plus en détail

Contact presse : agence Sport Market Julien Simonnet - 01 80 88 89 15-06 38 16 80 26 jsimonnet@sportmarket.fr

Contact presse : agence Sport Market Julien Simonnet - 01 80 88 89 15-06 38 16 80 26 jsimonnet@sportmarket.fr Contact presse : agence Sport Market Julien Simonnet - 01 80 88 89 15-06 38 16 80 26 jsimonnet@sportmarket.fr 1 Le mot de La Mie Câline Basket GO Bonne chance à tous et vive le tournoi La Mie Câline Basket

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate Trois-Rivières, le 21 janvier 2014 En manchettes ce matin : près d une centaine de gens d affaires, entrepreneurs et personnalités publiques de Trois-Rivières

Plus en détail

NATATION CANADA CRITÈRES DU PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES CANDIDATURES 2015-2016

NATATION CANADA CRITÈRES DU PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES CANDIDATURES 2015-2016 NATATION CANADA CRITÈRES DU PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES CANDIDATURES 2015-2016 INTRODUCTION: Le but de ce document est de présenter les critères pour la détermination des candidatures pour le Programme

Plus en détail

FAITS SAILLANTS RÉGION LANAUDIÈRE EN SPORT. Notes explicatives :

FAITS SAILLANTS RÉGION LANAUDIÈRE EN SPORT. Notes explicatives : Notes explicatives : Dans la présente étude, seuls les organismes éligibles au membership de Loisir et Sport Lanaudière ont été consultés. À ce titre, les organismes s adressant exclusivement à une clientèle

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC INTRODUCTION: documents consultés pour établir le plan : - plan d action FCQ 2004-2008 - plan d action FCQ 2009-2013 - plan stratégique CLA 2012-2016

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

IGF, résolument tourné vers l avenir

IGF, résolument tourné vers l avenir IGF, résolument tourné vers l avenir Au nom des membres du conseil d administration d IGF-Québec et en mon nom personnel, permettez-moi de vous présenter la nouvelle programmation 2015-2016. Cette année

Plus en détail

Groupe A 1ère 2ième Bar Groupe B 1ère 2ième Bar

Groupe A 1ère 2ième Bar Groupe B 1ère 2ième Bar Pour cette 2 ième étape du Circuit Maître Canadien de pétanque ce dimanche 12 février 2012, lendemain des festivités du grand tournoi le Carnaval de Québec, événement d envergure dans la grande région

Plus en détail

FINALISTES SAISON 2013-2014 (par ordre alphabétique)

FINALISTES SAISON 2013-2014 (par ordre alphabétique) LES LAURÉATS SERONT DÉVOILÉS AU 26 e GALA DU BADMINTON QUÉBÉCOIS À DRUMMONDVILLE LE 7 JUIN 2014 CATÉGORIE «BLOUIN» 1. ATHLÈTE PAR EXCELLENCE FÉMININ Badminton Québec - FRASER, Roxanne (Club Atwater) -

Plus en détail

«Expert en pentathlon moderne» Interview des entraîneurs de l Insep février 2014

«Expert en pentathlon moderne» Interview des entraîneurs de l Insep février 2014 «Expert en pentathlon moderne» Interview des entraîneurs de l Insep février 2014 Sylvie. F.V. : Jean-Pierre Guyomarch et Jean Max Berrou, vous êtes les entraîneurs de l'équipe de France masculine et féminine

Plus en détail

SALLE D ENTRAÎNEMENT ACTIVITÉS INTRAMUROS ACTIVITÉS AQUATIQUES

SALLE D ENTRAÎNEMENT ACTIVITÉS INTRAMUROS ACTIVITÉS AQUATIQUES SALLE D ENTRAÎNEMENT ACTIVITÉS INTRAMUROS ACTIVITÉS AQUATIQUES COURS DE GROUPE ACTIVITÉS JEUNESSE PROGRAMMATION 05-06 TARIFICATION ET INFORMATIONS GÉNÉRALES TAXES INCLUSES pour tous les prix affichés Le

Plus en détail

Jeudi 03 Juin 2004 : Poules qualificatives. Samedi 05 Juin 2004 : Demi-finales, finales, cérémonie de clôture et soirée de gala

Jeudi 03 Juin 2004 : Poules qualificatives. Samedi 05 Juin 2004 : Demi-finales, finales, cérémonie de clôture et soirée de gala Le Club Sportif Charcot Tennis de Table organise, du 02 au 05 juin 2004 la World Single Cup de Tennis de Table. Cette compétition qui réunira les 16 meilleurs joueurs et les 12 meilleures joueuses du monde

Plus en détail

Où la France rencontre le Canada

Où la France rencontre le Canada CO-ED DE LA MATERNELLE À LA TERMINALE Où la France rencontre le Canada POUR TOUT COMPLÉMENT D INFORMATIONS OU POUR UNE VISITE PRIVÉE, LE PERSONNEL DU BUREAU DES ADMISSION SE TIENT À VOTRE DISPOSITION.

Plus en détail

PLAN D AcTION 2013-2015

PLAN D AcTION 2013-2015 PLAN D AcTION 2013-2015 Politique de l activité physique et du sport Photo: Multi Photos Introduction En février 2011, le Conseil municipal de la adoptait la Politique de l activité physique et du sport.

Plus en détail

Catherine BILLON : Son CV Sportif

Catherine BILLON : Son CV Sportif Catherine BILLON : Son CV Sportif Née le 10 mai 1950 à Bellegarde sur Valserine Issue d une famille de sportifs, son papa Charly Gymnaste aux EVB Gym puis Basketteur, tout comme sa maman Simone, Basketteuse

Plus en détail

ATELIERS DU BLOC B 1ER SEPTEMBRE 2015 DE 15 H À 16 H 15

ATELIERS DU BLOC B 1ER SEPTEMBRE 2015 DE 15 H À 16 H 15 ATELIERS DU BLOC B 1ER SEPTEMBRE 2015 DE 15 H À 16 H 15 APPROPRIATION DE LA PALC B1 La communauté acadienne et francophone du Nouveau-Brunswick, en collaboration avec le gouvernement, s est engagée dans

Plus en détail

Les catégories suivantes continueront à ne payer aucuns frais o Leader Bénévole o Joueur scolaire primaire ou secondaire

Les catégories suivantes continueront à ne payer aucuns frais o Leader Bénévole o Joueur scolaire primaire ou secondaire 1A-1084 Rue Kenaston Street Ottawa, Ontario K1B 3P5 Tel: 613-748-5681 Fax: 613-748.5727 info@volleyball.ca www.volleyball.ca Chers directeurs généraux et administrateurs, souhaite vous rappeler, par la

Plus en détail

Année 11. Numéro 37. Janvier 2015. Message du président

Année 11. Numéro 37. Janvier 2015. Message du président Année 11 Numéro 37 Janvier 2015 Message du président Fernand Gaudet, président L année 2014 fut marquée par un événement majeur, soit celui de la tenue du 2 e Sommet international des coopératives tenue

Plus en détail

Mot du directeur général

Mot du directeur général Mot du directeur général Bonjour chères officielles et chers officiels, Tout d abord je vous remercie de m offrir un espace dans votre bulletin et j en profite pour vous mentionner que je suis bien heureux

Plus en détail

LES MOTIFS DE PARTICIPATION ET D ABANDON

LES MOTIFS DE PARTICIPATION ET D ABANDON Au cours des cinq dernières années, Kino-Québec a mené plusieurs actions en milieu scolaire en collaboration avec divers organismes partenaires. L une de celles-ci visait à sensibiliser les acteurs du

Plus en détail

École communautaire. Sr-St-Alexandre

École communautaire. Sr-St-Alexandre École communautaire Sr-St-Alexandre Rapport annuel 2013-2014 M essage Ce rapport annuel est un compte-rendu des résultats obtenus et des activités qui ont eu lieu durant l année scolaire 2013-2014. Il

Plus en détail

Dossier de presse Mars 2014

Dossier de presse Mars 2014 Dossier de presse Mars 2014 AVANT - PROPOS Le Pé Président tpierre CAMOU a renouvelé sa volonté affirmée d assurer un développement à la fois qualitatif et quantitatif du rugby à 7 sur le territoire français

Plus en détail

BIOGRAPHIE. Yvon Boudreauu. graduées en. recherche en. conduisant. rapatriement au. Québec des à la

BIOGRAPHIE. Yvon Boudreauu. graduées en. recherche en. conduisant. rapatriement au. Québec des à la BIOGRAPHIE DES FORMATEURS Pascal Bédard, M.Sc. Cours : Comprendre l économie régionale M. Bédard a complété un baccalauréat avec spécialisation en mathématiques pour ensuite travaillerr plusieurs années

Plus en détail

SÉANCE DU 20 DÉCEMBRE 2011 Volume 14 numéro 8

SÉANCE DU 20 DÉCEMBRE 2011 Volume 14 numéro 8 SÉANCE DU 20 DÉCEMBRE 2011 Volume 14 numéro 8 Procès verbal de la séance régulière du comité exécutif de la Commission scolaire du Fleuve et des Lacs tenue à la salle des commissaires le 20 décembre 2011

Plus en détail