CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS"

Transcription

1 CC- 441 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS Sur une proposition de loi modifiant la loi du 6 avril 2010 relative aux pratiques du marché et à la protection du consommateur (Doc /001 à 004) Bruxelles, le 23 juin 2011

2 RESUME Le Conseil ne soutient pas la proposition de loi. Selon le Conseil, le fait que chaque litige entre un consommateur et une entreprise ne puisse être soumis qu au tribunal du domicile du consommateur est déséquilibré, parce que le système actuel de compétence territoriale prévu dans le Code judiciaire offre une protection suffisante au consommateur, et parce que cette proposition de loi est de nature à compliquer l accès à la procédure, tant pour le consommateur que pour l entreprise. Le Conseil plaide également pour une approche beaucoup plus prudente de la jurisprudence européenne. Si le juge national, en cas de clauses de compétence territoriale, est toujours tenu de constater d office qu il n y a pas de difficulté pour le consommateur à faire valoir ses droits de manière effective, cela ne signifie pas que seul le tribunal du domicile du consommateur peut être compétent pour les litiges en matière de contrats de consommation. Pour les raisons citées, le Conseil rend, en ordre principal, un avis négatif sur la présente proposition de loi et sur le premier amendement. Le Conseil ne considère pas que cette proposition de loi constitue un pas en avant. En ordre subsidiaire, en ce qui concerne le deuxième amendement qui veut exclure les contrats entre PME et consommateurs du champ d application du premier amendement, le Conseil est partagé. 2

3 Le Conseil de la Consommation, saisi le 1er avril 2011 d une demande d avis de Monsieur Joseph George, Vice-Président de la Commission chargée des problèmes de Droit commercial et économique de la Chambre, sur une proposition de loi modifiant la loi du 6 avril 2010 relative aux pratiques du marché et à la protection du consommateurs (Doc /001à 004) ainsi que sur les deux amendements y relatifs, s est réuni en assemblée plénière le 23 juin 2011, sous la présidence de Monsieur Robert Geurts, et a approuvé l avis suivant. Le Conseil de la Consommation a prié le Président de transmettre le présent avis au Vice- Président de la Commission chargée des problèmes de Droit commercial et économique de la Chambre, au Ministre du Climat et de l Energie, chargé de la Consommation, et au Ministre pour l Entreprise et la Simplification. AVIS Le Conseil de la Consommation, Vu le courrier du 1er avril 2011 de Monsieur Joseph George, Vice-Président de la Commission chargée des problèmes de Droit commercial et économique de la Chambre ; Vu la loi du 6 avril 2010 relative aux pratiques du marché et à la protection du consommateur, Chapitre 3 - Des contrats avec les consommateur - l article 74,23 ; Vu le Titre III Compétence territoriale - du Code judiciaire, les articles 622 et suivants ; Vu la proposition de loi modifiant la loi du 6 avril 2010 aux pratiques du marché et à la protection du consommateur (Doc /001 à 004); Vu les travaux de la Commission Pratiques du commerce présidée par Mr Nico De Bie (Test- Achats) pendant ses réunions des 18 mai et 9 juin 2011; Vu la participation aux travaux des membres du Conseil suivants : Madame Pint (Coméos), Messieurs Van Oldeneel (Assuralia) et S. Verhamme (FEB) ; Vu la participation aux travaux des experts suivants : Madame Van den Broeck (Test-Achats), Messieurs Coene (Test-Achats), De Koning (CRIOC), Schockaert (Unizo); Vu l élaboration du projet d avis par Messieurs De Koning (CRIOC) et Verhamme S (FEB) ; EMET L AVIS SUIVANT : 3

4 Le Conseil a pris connaissance avec attention de la proposition de loi visant à rendre le juge du domicile du consommateur compétent pour trancher un litige entre un consommateur et une entreprise via la loi citée relative aux pratiques du marché. Le premier amendement à cette proposition vise le même but mais via une adaptation de l article 628 du Code judiciaire. Le deuxième amendement veut exclure les contrats entre PME et consommateurs du champ d application du premier amendement. Le Conseil ne soutient pas cette proposition de loi. Selon le Conseil, le fait que chaque litige entre un consommateur et une entreprise ne puisse être soumis qu au tribunal du domicile du consommateur est déséquilibré et offre moins de protection au consommateur par rapport au régime actuel de compétence territoriale. L article 624 du Code judiciaire stipule en effet quatre critères pour la compétence territoriale et tient compte de différentes hypothèses. En pratique, ces règles de compétence territoriale ne posent aucun problème et elles assurent un équilibre. Le fait que chaque litige entre un consommateur et une entreprise ne puisse être soumis qu au tribunal du domicile du consommateur est, selon le Conseil, déséquilibré, puisque seul un des quatre critères est maintenu et que, dans certaines circonstances, il est injustifié de dire que seul le domicile du consommateur détermine la juridiction. Le consommateur est en outre protégé par la loi du 6 avril 2010 relative aux pratiques du marché et à la protection du consommateur qui, à l article 74, 23, considère comme abusive toute clause attributive de compétence qui déroge à l article 624, 1, 2 et 4 du Code judiciaire. Le Conseil estime que le système actuel offre une protection plus équilibrée au consommateur que la présente proposition de loi. En outre, le Conseil fait remarquer que cette proposition de loi complique les moyens de défense tant pour le consommateur que pour l entreprise: ainsi, un consommateur limbourgeois qui veut intervenir pour des problèmes sérieux lors de la construction d une seconde résidence à la côte n est pas avantagé de ne pas pouvoir assigner le vendeur de l appartement devant le tribunal local à la côte; ainsi, la récupération d un retard de paiement du consommateur sera particulièrement lourde et coûteuse pour l entreprise si elle ne peut plus jamais avoir lieu devant un tribunal stipulé dans le contrat, en particulier s il s agit d une facture où le consommateur s est déplacé vers l entreprise pour la vente. Le Conseil plaide également pour une approche beaucoup plus prudente de la jurisprudence européenne que ce qu il ressort de l exposé de motifs de la proposition de loi. L élaboration des règles nationales en matière de compétence territoriale doit se situer dans le droit fil de la jurisprudence européenne (notamment l arrêt Océano Grupo) selon laquelle le juge national, en cas de clauses de compétence territoriale, est toujours tenu de constater d office qu il n y a pas de difficulté pour le consommateur à faire valoir ses droits de manière effective. Cela ne signifie toutefois pas que seul le tribunal du domicile du consommateur peut être compétent pour les litiges en matière de contrats de consommation. Pour ces raisons, le Conseil rend, en ordre principal, un avis négatif sur la présente proposition de loi et sur le premier amendement. Le Conseil est convaincu que cette proposition de loi ne répond pas à l objectif de protection du consommateur. 4

5 En ordre subsidiaire, si cette proposition de loi était malgré tout adoptée, le Conseil serait partagé sur l opportunité du deuxième amendement qui veut exclure les contrats entre les PME et les consommateurs du champ d application du premier amendement Les représentants des organisations de consommateurs ne peuvent accepter le deuxième amendement qui exclurait les PME de cette application. Bien qu il ne souhaite pas traiter le petit commerçant de la même manière que les grandes entreprises (énergie, télécommunication, ), auxquelles la proposition de loi est initialement destinée, cet amendement va malgré tout trop loin. Ils rappellent, par exemple, que les boutiques en ligne profitent d un marché toujours plus important et de plus en plus accessible. Il n est dès pas logique qu elles soient exclues de cette application. Un consommateur qui commande un produit dans une boutique en ligne établie de l autre côté du pays ne sera pas tenté, si la boutique en ligne reste en défaut, d entamer une procédure judiciaire devant le tribunal du siège social de cette boutique en ligne. Si les boutiques en ligne bénéficient des avantages de l internet, elles doivent également en supporter les inconvénients. Cet amendement viderait de sa substance la protection du consommateur. Ils sont dès lors partisans du maintien des dispositions actuelles du Code judiciaire, étant entendu que les parties ne peuvent pas y déroger. Les représentants des classes moyennes soutiennent le deuxième amendement dans la mesure où cet amendement correspond le plus à l intention initiale du législateur et à la réalité économique. Le deuxième amendement prévoit un équilibre équitable entre les intérêts des PME et leurs clients. Pour les PME, il est important que le tribunal qui doit trancher le litige ne soit pas systématiquement celui du domicile du consommateur. Pour les PME, il est impossible, d un point de vue financier et pratique, de se déplacer dans tout le pays pour récupérer des créances sur le client ou pour régler des litiges éventuels. En plus du coût entraîné par ces déplacements (déplacement proprement dit, frais supplémentaires conseiller, etc), le temps supplémentaire consacré à ces déplacements est un désavantage à ne pas sous-estimer pour les PME, où le chef d entreprise doit en effet pouvoir passer un maximum de temps dans sa propre entreprise. Dans le prolongement du premier amendement, le deuxième amendement rétablit l équilibre à l avantage des petites entreprises, puisque cet amendement exclut les indépendants et les PME du champ d application de la loi. 5

6 MEMBRES ET EXPERTS AYANT ASSISTE A L ASSEMBLEE PLENIERE DU CONSEIL DE LA CONSOMMATION DU 23 JUIN 2011 PRESIDEE PAR MONSIEUR GEURTS 1. Représentants des organisations de consommateurs: Monsieur DUCART Madame JONCKHEERE Madame TECCHIATO Madame VAN DIEREN (CSC) (Test-Achats) (CGSLB) (Mutualités chrétiennes) (CSC) 2. Représentants des organisations de la production : Monsieur VERHAMME S. Monsieur VAN BULCK Madame LAMBERT Madame SERMEUS (FEB) (Febelfin) (Essenscia) (FEVIA) 3. Représentant des organisations de la distribution: Monsieur de LAMINNE de BEX (Comeos) 4. Représentant des organisations des classes moyennes: Monsieur SCHOCKAERT (UNIZO) 5. Observateurs : Monsieur DE KONING (CRIOC) Monsieur VANDERCAMMEN (CRIOC) 6

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC-455 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS Sur un projet d arrêté royal portant modification de l arrêté royal du 4 août 1992 relatif aux coûts, aux taux, à la durée et aux modalités de remboursement du crédit

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC 474 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS Sur une requête de la protection du titre professionnel d expert immobilier'. Bruxelles, le 2 avril 2014 RESUME Par lettre du 3 mars 2014, Madame Sabine Laruelle,

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC 404 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur un projet d arrêté royal modifiant l arrêté royal du 7 juillet 2002 réglementant la Centrale des Crédits aux Particuliers. Bruxelles, le 6 novembre 2008 1 RESUME

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC- 472 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS Sur un projet de loi modifiant le Code de droit économique, relatif à l arrondissement des paiements en euros. Bruxelles, le 20 mars 2014 1 RESUME L objectif de

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC 367 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur l'évaluation des recommandations émises par le Conseil de la Consommation dans son avis du 28 avril 2004 relatives à la publicité et au marketing bancaire à l'égard

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC 458 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS Sur trois projets d arrêtés royaux relatifs aux dénominations et aux caractéristiques des gasoils destinés au chauffage et à l usage dans des engins mobiles non routiers,

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION

CONSEIL DE LA CONSOMMATION CC 484 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur les pratiques commerciales déloyales et les annonces de réduction de prix. Bruxelles, le 25 juin 2015 RESUME Un arrêt de la Cour de Justice de l Union européenne

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME F PRAT COM - compétence territoriale A2 Bruxelles, le 26 mai 2011 MH/AB/JP A V I S sur UNE PROPOSITION DE LOI MODIFIANT LA LOI DU 6 AVRIL 2010 RELATIVE AUX

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur un projet d A.R. relatif aux factures d électricité et de gaz

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur un projet d A.R. relatif aux factures d électricité et de gaz C.C. 265 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur un projet d A.R. relatif aux factures d électricité et de gaz Bruxelles, 28 mars 2002 Le Conseil de la Consommation, saisi le 28 novembre 2001 par le Secrétaire

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur le traitement des plaintes et des litiges pour les services Banques-Crédit-Placements.

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur le traitement des plaintes et des litiges pour les services Banques-Crédit-Placements. C.C. 312 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur le traitement des plaintes et des litiges pour les services Banques-Crédit-Placements. Bruxelles, le 19 juin 2003 Le Conseil de la Consommation, qui a décidé

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC-450 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS Sur un avant-projet de loi modifiant le Code civil en ce qui concerne les sûretés réelles mobilières. Bruxelles, le 30 avril 2012 RESUME Le Conseil a examiné attentivement

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur le problème des systèmes de marketing qui créent de fausses pénuries.

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur le problème des systèmes de marketing qui créent de fausses pénuries. C.C. 243 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur le problème des systèmes de marketing qui créent de fausses pénuries. Bruxelles, le 29 mars 2001 Le Conseil de la Consommation, saisi le 24 janvier 2001 par

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC 381 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur un projet d arrêté royal modifiant l arrêté royal du 28 novembre 1969 en vue de permettre l utilisation de titres-repas électroniques Bruxelles, 11 juin 2007

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC - 467 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS Sur un projet d arrêté royal fixant les exigences minimales pour les affichages environnementaux sur les produits de construction et la création d une base de données

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC-452 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS Sur un projet d arrêté royal abrogeant l arrêté royal du 18 avril 1927 concernant l importation de vins de Porto et de Madère. Bruxelles, le 27 septembre 2012 RESUME

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC-405 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur un projet d arrêté royal modifiant l arrêté royal du 28 novembre 1969 et un projet d'arrêté ministériel pris en exécution de ce projet d'arrêté royal en vue de

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS C.C. 260 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur le projet d'arrêté royal relatif à l'interdiction de la publicité pour le chauffage électrique. Bruxelles, 20 décembre 2001 Le Conseil de la Consommation, saisi

Plus en détail

Doc. n D2:91001C04 Bruxelles, le 15.12.1998 A V I S. sur UN AVANT-PROJET D ARRETE ROYAL CONCERNANT LE BON DE COMMANDE DE VEHICULES AUTOMOBILES NEUFS

Doc. n D2:91001C04 Bruxelles, le 15.12.1998 A V I S. sur UN AVANT-PROJET D ARRETE ROYAL CONCERNANT LE BON DE COMMANDE DE VEHICULES AUTOMOBILES NEUFS Doc. n D2:91001C04 Bruxelles, le 15.12.1998 MH/AB/JP A V I S sur UN AVANT-PROJET D ARRETE ROYAL CONCERNANT LE BON DE COMMANDE DE VEHICULES AUTOMOBILES NEUFS *** 2 Par sa lettre du 6 juillet 1998, le Vice-Premier

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur le projet de loi relatif à l'organisation du marché de l'électricité

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur le projet de loi relatif à l'organisation du marché de l'électricité C.C.201 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur le projet de loi relatif à l'organisation du marché de l'électricité Bruxelles, 5 mars 1999 Le Conseil de la Consommation qui, usant de son droit d'initiative,

Plus en détail

TRIBUNAL DES CONFLITS N 3843 REPUBLIQUE FRANÇAISE. Conflit positif AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

TRIBUNAL DES CONFLITS N 3843 REPUBLIQUE FRANÇAISE. Conflit positif AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL DES CONFLITS N 3843 Conflit positif Préfet de la Région Alpes Côte d Azur, Préfet des Bouches-du-Rhône Société B. c/ E. REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LE TRIBUNAL DES CONFLITS

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur l'évaluation de la charte élaborée par l'association belge des banques relative a un service bancaire de base

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur l'évaluation de la charte élaborée par l'association belge des banques relative a un service bancaire de base C.C.199 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur l'évaluation de la charte élaborée par l'association belge des banques relative a un service bancaire de base Bruxelles, le 3 juin 1999 Le Conseil de la Consommation,

Plus en détail

F Planificateur financier A2 Bruxelles, le 27 mars 2014 MH/SL-EDJ/JP 717-2014 AVIS. sur

F Planificateur financier A2 Bruxelles, le 27 mars 2014 MH/SL-EDJ/JP 717-2014 AVIS. sur F Planificateur financier A2 Bruxelles, le 27 mars 2014 MH/SL-EDJ/JP 717-2014 AVIS sur UN PROJET DE LOI RELATIF AU STATUT ET AU CONTRÔLE DES PLANIFICATEURS FINANCIERS INDEPENDANTS ET A LA FOURNITURE DE

Plus en détail

Avis de la Chambre des Métiers

Avis de la Chambre des Métiers CdM/18/04/2012-133-11 Proposition de Directive relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation. Proposition de Règlement relatif au règlement en ligne des litiges de consommation. Avis

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS C.C. 206 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur les meilleurs moyens à mettre en œuvre pour limiter les entraves à la libre circulation des communications commerciales relatives aux rabais Bruxelles, 26 oktober

Plus en détail

LA PRATIQUE JUDICIAIRE

LA PRATIQUE JUDICIAIRE SC001078/competence CENTRE D E FORM ATION PROFESSIONNELLE des Barreaux d e Liège, Verviers, Eupen, Marche -en-famenne, Neufchâtea u et Arlon LA PRATIQUE JUDICIAIRE Schéma des questions à aborder dans le

Plus en détail

On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main!

On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Shutterstock Immobilier énergie Justice On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! brochure réalisée

Plus en détail

Commission d accès aux et de réutilisation des documents administratifs

Commission d accès aux et de réutilisation des documents administratifs Commission d accès aux et de réutilisation des documents administratifs Section publicité de l administration 7 septembre 2015 AVIS n 2015-64 Sur le refus de donner accès à la décision motivée et au détail

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 09DA01584 Inédit au recueil Lebon 2e chambre - formation à 3 (bis) M. Mortelecq, président M. Vladan Marjanovic, rapporteur M. Minne, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 224 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 21 janvier 2010 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE NATIONALE, visant à renforcer la protection des consommateurs

Plus en détail

EURO, AUGMENTATION DU CAPITAL SOCIAL ET EPARGNE SALARIALE : UNE INTERFERENCE LEGISLATIVE A SUPPRIMER

EURO, AUGMENTATION DU CAPITAL SOCIAL ET EPARGNE SALARIALE : UNE INTERFERENCE LEGISLATIVE A SUPPRIMER EURO, AUGMENTATION DU CAPITAL SOCIAL ET EPARGNE SALARIALE : UNE INTERFERENCE LEGISLATIVE A SUPPRIMER Rapport présenté par Mme BOUILLET-LAROUSSE au nom des Commissions juridique et du travail et des questions

Plus en détail

Ses compétences sont décrites à l article 302 de la loi relative aux assurances du 4 avril 2014.

Ses compétences sont décrites à l article 302 de la loi relative aux assurances du 4 avril 2014. L Ombudsman des Assurances intervient si un problème persiste lorsque le demandeur n a pas obtenu de réponse satisfaisante à sa demande de la part de l entreprise d assurances ou de l intermédiaire d assurances.

Plus en détail

AVIS CONCERNANT LE PROJET D ARRÊTÉ ROYAL RELATIF AUX FACTURES DE FOURNITURE D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ

AVIS CONCERNANT LE PROJET D ARRÊTÉ ROYAL RELATIF AUX FACTURES DE FOURNITURE D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ AVIS CONCERNANT LE PROJET D ARRÊTÉ ROYAL RELATIF AUX FACTURES DE FOURNITURE D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ ADVIES OVER HET ONTWERP VAN KONINKLIJK BESLUIT HOUDENDE DE FACTURATIE VAN ELEKTRICITEIT EN GAS BRUXELLES

Plus en détail

AVIS CCE 2012-0613. Contrôle interne au Bureau fédéral du Plan

AVIS CCE 2012-0613. Contrôle interne au Bureau fédéral du Plan AVIS CCE 2012-0613 Contrôle interne au Bureau fédéral du Plan CCE 2012-0613 DEF Avis Contrôle interne au Bureau fédéral du Plan : application des arrêtés royaux du 17 août 2007 Bruxelles 20-06-2012 2

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur la requête de l'union des Designers de Belgique (UDB) en protection du titre d'architecte d'intérieur

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur la requête de l'union des Designers de Belgique (UDB) en protection du titre d'architecte d'intérieur CC 383 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur la requête de l'union des Designers de Belgique (UDB) en protection du titre d'architecte d'intérieur Bruxelles, 2 juillet 2007 1 Le Conseil de la consommation,

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.371. Liège, le 06 avril 2006

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.371. Liège, le 06 avril 2006 AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.371 Liège, le 06 avril 2006 Objet : - Avant-projet de décret portant transposition de la Directive 2003/98/CE du Parlement européen et du Conseil du 17 novembre 2003 concernant

Plus en détail

CELSO RODRÍGUEZ PADRÓN, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU CONSEIL GÉNÉRAL DU POUVOIR JUDICIAIRE,

CELSO RODRÍGUEZ PADRÓN, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU CONSEIL GÉNÉRAL DU POUVOIR JUDICIAIRE, CELSO RODRÍGUEZ PADRÓN, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU CONSEIL GÉNÉRAL DU POUVOIR JUDICIAIRE, JE CERTIFIE: QUE L ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU POUVOIR JUDICIAIRE QUI S EST RÉUNIE AUJOURD HUI, A APPROUVÉ

Plus en détail

CONDITONS GENERALES DE LOCATION

CONDITONS GENERALES DE LOCATION CONDITONS GENERALES DE LOCATION Toute commande passée à COLOS implique de la part du locataire, et ce sans restriction aucune, l acceptation de nos conditions générales de location qui prévalent sur tout

Plus en détail

On vous doit de l argent en Europe...

On vous doit de l argent en Europe... On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! Centre Européen des Consommateurs France Réseau européen ECC-Net en coopération avec le Ministère de la Justice,

Plus en détail

DÉCISION INTERLOCUTOIRE DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION INTERLOCUTOIRE DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : D. L et als c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 14 N o d appel : GE-13-635 ENTRE : D. L. et als Appelants et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée et Les

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur la problématique des labels

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS. sur la problématique des labels CC 334 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur la problématique des labels Bruxelles, 26 janvier 2005 RESUME Le précédent Ministre de l Economie a saisi le Conseil de la Consommation d une demande d avis relative

Plus en détail

13 Madame S a formé un pourvoi en cassation contre cet arrêt devant le Högsta domstolen (cour suprême).

13 Madame S a formé un pourvoi en cassation contre cet arrêt devant le Högsta domstolen (cour suprême). Isabelle Chaumont Avocate Au Barreau de Lyon Lettre d actualité Mars 2008 DROIT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE DROIT DE LA CONSOMMATION DROIT BANCAIRE RECOUVREMENT DE CREANCES CIVILES ET COMMERCIALES PROCEDURES

Plus en détail

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans

Plus en détail

Numéro du rôle : 2801. Arrêt n 119/2004 du 30 juin 2004 A R R E T

Numéro du rôle : 2801. Arrêt n 119/2004 du 30 juin 2004 A R R E T Numéro du rôle : 2801 Arrêt n 119/2004 du 30 juin 2004 A R R E T En cause : le recours en annulation du décret de la Commission communautaire française du 16 janvier 2003 modifiant la loi du 21 avril 1965

Plus en détail

Numéro du rôle : 4525. Arrêt n 83/2009 du 14 mai 2009 A R R E T

Numéro du rôle : 4525. Arrêt n 83/2009 du 14 mai 2009 A R R E T Numéro du rôle : 4525 Arrêt n 83/2009 du 14 mai 2009 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 7, 13, alinéa 2, de l arrêté-loi du 28 décembre 1944 concernant la sécurité sociale

Plus en détail

Questions de droit international. Sommaire :

Questions de droit international. Sommaire : Version 2 du 21/05/2013 Questions de droit international Sommaire : I- La juridiction compétente...2 A-La juridiction compétente pour connaitre d'un litige entièrement national...3 1-Les règles de compétence

Plus en détail

CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière

CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière En application de l article L. 316-1 du Code monétaire et financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différends

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 25.11.2011 COM(2011) 832 final 2007/0229 (COD) COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN conformément à l'article 294, paragraphe 6, du traité sur le fonctionnement

Plus en détail

Numéro du rôle : 4767 et 4788. Arrêt n 53/2010 du 6 mai 2010 A R R E T

Numéro du rôle : 4767 et 4788. Arrêt n 53/2010 du 6 mai 2010 A R R E T Numéro du rôle : 4767 et 4788 Arrêt n 53/2010 du 6 mai 2010 A R R E T En cause : les questions préjudicielles concernant l'article 162bis du Code d'instruction criminelle, tel qu'il a été inséré par l'article

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC- 415 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur un projet d AR modifiant l arrêté royal du 4 août 1992 relatif aux coûts, aux taux, à la durée et aux modalités de remboursement du crédit à la consommation,

Plus en détail

ARBITRAGE ET RECOURS COLLECTIFS AU QUÉBEC

ARBITRAGE ET RECOURS COLLECTIFS AU QUÉBEC ARBITRAGE ET RECOURS COLLECTIFS AU QUÉBEC LA COUR D APPEL CONFIRME QU UNE ENTREPRISE PEUT RECOURIR À L ARBITRAGE POUR GÉRER LE RISQUE DES RECOURS COLLECTIFS Par Claude Marseille et André Durocher Les entreprises

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS C.C. 221 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur les matières, relatives aux communications commerciales, nécessitant une harmonisation européenne et sur celles pour lesquelles le principe de reconnaissance

Plus en détail

Numéro du rôle : 4834. Arrêt n 78/2010 du 23 juin 2010 A R R E T

Numéro du rôle : 4834. Arrêt n 78/2010 du 23 juin 2010 A R R E T Numéro du rôle : 4834 Arrêt n 78/2010 du 23 juin 2010 A R R E T En cause : les questions préjudicielles concernant l article 162bis du Code d instruction criminelle, tel qu il a été inséré par l article

Plus en détail

F Th-Eurocents A05 Bruxelles, le 18.11.2004 MH/SL/JP A V I S. concernant LA PROBLEMATIQUE DES PIECES DE 1 ET 2 EUROCENTS

F Th-Eurocents A05 Bruxelles, le 18.11.2004 MH/SL/JP A V I S. concernant LA PROBLEMATIQUE DES PIECES DE 1 ET 2 EUROCENTS F Th-Eurocents A05 Bruxelles, le 18.11.2004 MH/SL/JP A V I S concernant LA PROBLEMATIQUE DES PIECES DE 1 ET 2 EUROCENTS (entériné par le Conseil Supérieur des Indépendants et des PME le 18 novembre 2004)

Plus en détail

A V I S N 1.913 ----------------------- Séance du mercredi 5 novembre 2014 --------------------------------------------------

A V I S N 1.913 ----------------------- Séance du mercredi 5 novembre 2014 -------------------------------------------------- A V I S N 1.913 ----------------------- Séance du mercredi 5 novembre 2014 -------------------------------------------------- Projet d arrêté royal modifiant l arrêté royal du 7 septembre 2012 Détermination

Plus en détail

LA NOUVELLE AUTORITE DE LA CONCURRENCE

LA NOUVELLE AUTORITE DE LA CONCURRENCE LA NOUVELLE AUTORITE DE LA CONCURRENCE A COMPTER DU 1ER JANVIER 2009 Par Sarah TEMPLE-BOYER (Décembre 2008) La nouvelle Autorité de concurrence, créée par l article 95 de la Loi du 4 août 2008 de modernisation

Plus en détail

------ GAP, le 17 juin 2009

------ GAP, le 17 juin 2009 Liberté Egalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PREFECTURE DES HAUTES-ALPES DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES COLLECTIVITES LOCALES BUREAU DES RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITES LOCALES ------ GAP,

Plus en détail

AVIS A.1231 SUR LES AVANT- PROJETS DE DÉCRETS CONJOINTS RELATIFS À LA RÉUTILISATION DES INFORMATIONS DU SECTEUR PUBLIC

AVIS A.1231 SUR LES AVANT- PROJETS DE DÉCRETS CONJOINTS RELATIFS À LA RÉUTILISATION DES INFORMATIONS DU SECTEUR PUBLIC AVIS A.1231 SUR LES AVANT- PROJETS DE DÉCRETS CONJOINTS RELATIFS À LA RÉUTILISATION DES INFORMATIONS DU SECTEUR PUBLIC ADOPTÉ PAR LE BUREAU DU CESW LE 7 SEPTEMBRE 2015 2015/A.1231 I. Introduction Le 4

Plus en détail

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats La solution La contestation d une candidature, quels qu en soient les motifs, se rattache à la régularité

Plus en détail

CONTRAT DE MISSION. MANDAT DE POUVOIR SPECIAL Art. 1987 du code civil. Domicile ou siège social (RCS). Profession Société.. Téléphone Mobile.. Email.

CONTRAT DE MISSION. MANDAT DE POUVOIR SPECIAL Art. 1987 du code civil. Domicile ou siège social (RCS). Profession Société.. Téléphone Mobile.. Email. Michel MAMMERI Diplômé d Etat 2009 Licence Professionnelle Sécurité des biens et des personnes Certificat Ecole de Détective et Enquêteur 1983 Agrément CNAPS - 075 2017 10 10 20120299902 Tel : 01 78 54

Plus en détail

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM)

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM) DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES Sous-direction des élus locaux et de la fonction publique territoriale Bureau de l emploi territorial Paris, le 20 avril 2009 et de la protection sociale FP3

Plus en détail

Résumé de l avis interprétatif relatif à l article 133, alinéa 6, 1 du Code des sociétés, approuvé le 16 juillet 2004

Résumé de l avis interprétatif relatif à l article 133, alinéa 6, 1 du Code des sociétés, approuvé le 16 juillet 2004 COMITÉ D AVIS ET DE CONTRÔLE DE L INDÉPENDANCE DU COMMISSAIRE Ref: Accom INTERPRETATION 2004/1 Résumé de l avis interprétatif relatif à l article 133, alinéa 6, 1 du Code des sociétés, approuvé le 16 juillet

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC 433 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur l évaluation du code de conduite relatif au service de mobilité interbancaire élaboré par Febelfin. Bruxelles, le 5 novembre 2010 RESUME Cet avis concerne l évaluation

Plus en détail

AVIS SUR UNE CLAUSE PORTANT MODIFICATION UNILATÉRALE D UNE PRIME DE POLICE D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE

AVIS SUR UNE CLAUSE PORTANT MODIFICATION UNILATÉRALE D UNE PRIME DE POLICE D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE C.C.A. 12 COMMISSION DES CLAUSES ABUSIVES AVIS SUR UNE CLAUSE PORTANT MODIFICATION UNILATÉRALE D UNE PRIME DE POLICE D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE Bruxelles, le 21 octobre 2003 2 Avis sur une clause

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 259385 Publié au recueil Lebon 1ère et 6ème sous-sections réunies Mme Hagelsteen, président Mlle Anne Courrèges, rapporteur M. Devys, commissaire du gouvernement SCP WAQUET, FARGE, HAZAN,

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi n 91-14 du 11 février 1991 Article Premier Il est institué un Médiateur de la République, autorité indépendante qui reçoit, dans les conditions

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC 389 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur la requête en vue d'obtenir la protection du titre de "conservateur - restaurateur d'oeuvres d'art et de biens culturels" Bruxelles, le 28 septembre 2007 1 RESUME

Plus en détail

Conditions générales de partenariat

Conditions générales de partenariat Conditions générales de partenariat 1. Cadre de la collaboration La société ROCOLUC S.A. est titulaire de licences B+ délivrées par la Commission des Jeux de Hasard belge. Ces licences lui permettent d

Plus en détail

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 2277bis du Code civil, posée par la Cour de cassation.

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 2277bis du Code civil, posée par la Cour de cassation. Numéro du rôle : 4367 Arrêt n 184/2008 du 18 décembre 2008 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 2277bis du Code civil, posée par la Cour de cassation. La Cour constitutionnelle,

Plus en détail

Allemagne: Licenciement d un salarié

Allemagne: Licenciement d un salarié Allemagne: Licenciement d un salarié Allemagne: Licenciement d un salarié Le licenciement («Kündigung») par une société allemande ou française d un salarié employé en Allemagne n est pas aussi strictement

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC 417 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS Sur la proposition de loi cadre relative à la création de l Agence de Protection des consommateurs de produits financiers communs (Chambre, Doc. 52, 1632/001) Bruxelles,

Plus en détail

Le congédiement fondé sur l impossibilité d exécution de contrat ce que les employeurs doivent savoir

Le congédiement fondé sur l impossibilité d exécution de contrat ce que les employeurs doivent savoir decembre 2010 Le congédiement fondé sur l impossibilité d exécution de contrat ce que les employeurs doivent savoir Les employeurs font face à des défis lorsqu un employé souffre d une maladie ou d une

Plus en détail

L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES

L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES 1/ La mention de l indemnité sur les conditions générales de vente (CGV) et les factures et son versement en cas de retard sont-ils

Plus en détail

24.01.12. La décision a été prise conformément à l article 45 i du règlement interne du Bundesrat.

24.01.12. La décision a été prise conformément à l article 45 i du règlement interne du Bundesrat. Bundesrat Imprimé 772/11 (Décision) 24.01.12 Décision du Bundesrat - Chambre européenne - Proposition de directive du Parlement européen et du Conseil relative au règlement extrajudiciaire des litiges

Plus en détail

Références LEXIQUE JURIDIQUE A FICHE 19. Références Juridiques 318

Références LEXIQUE JURIDIQUE A FICHE 19. Références Juridiques 318 FICHE 19 Références LEXIQUE JURIDIQUE A ACTE EXTRA-JUDICIAIRE Acte établi généralement par un huissier. Par exemple, un commandement de payer. ACTION EN JUSTICE Pouvoir de saisir la justice. ACTION PUBLIQUE

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire et financier

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire

Plus en détail

CESSION DE PARTS SOCIALES ET ACTIONS : LE NOUVEAU RÉGIME DE DÉTERMINATION DE LA VALEUR DES DROITS SOCIAUX

CESSION DE PARTS SOCIALES ET ACTIONS : LE NOUVEAU RÉGIME DE DÉTERMINATION DE LA VALEUR DES DROITS SOCIAUX CESSION DE PARTS SOCIALES ET ACTIONS : LE NOUVEAU RÉGIME DE DÉTERMINATION DE LA VALEUR DES DROITS SOCIAUX LA RÉFORME DE L ARTICLE 1843-4 DU CODE CIVIL : BRIS DE JURISPRUDENCE ET REGAIN DE LA LIBERTÉ CONTRACTUELLE

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre Commentaire Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre (Renvoi au décret pour fixer certaines dispositions relatives à l exercice de la profession d avocat) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : R. G. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 10 Appel n o : GE-13-2316 ENTRE : R. G. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION

Plus en détail

Code de droit économique. Livre XVI

Code de droit économique. Livre XVI Code de droit économique Livre XVI Table des matières LIVRE XVI Règlement extrajudiciaire des litiges de consommation... 3 TITRE 1er. - Disposition générale... 3 TITRE 2. - Le traitement des plaintes par

Plus en détail

Le Tribunal de Commerce

Le Tribunal de Commerce Le Tribunal de Commerce Le commerce exige d être à la fois organisé et sanctionné. Il présente toutefois des singularités, qui se traduisent d abord par des juridictions particulières pour régler les litiges

Plus en détail

LA PROTECTION DU CREANCIER DANS LA PROCEDURE SIMPLIFIEE DE RECOUVREMENT DES CREANCES CIVILES ET COMMERCIALES. Droit de l OHADA & Pratiques européennes

LA PROTECTION DU CREANCIER DANS LA PROCEDURE SIMPLIFIEE DE RECOUVREMENT DES CREANCES CIVILES ET COMMERCIALES. Droit de l OHADA & Pratiques européennes LA PROTECTION DU CREANCIER DANS LA PROCEDURE SIMPLIFIEE DE RECOUVREMENT DES CREANCES CIVILES ET COMMERCIALES Droit de l OHADA & Pratiques européennes Résume de l ouvrage Apollinaire A. de SABA 2 ème EDITION

Plus en détail

- le MAC apporte un soutien aux avocats (collaborateurs ou non) en difficulté, par des conseils confidentiels et bénévoles ; NOS PROPOSITIONS

- le MAC apporte un soutien aux avocats (collaborateurs ou non) en difficulté, par des conseils confidentiels et bénévoles ; NOS PROPOSITIONS Le Manifeste des Avocats Collaborateurs (MAC www.notremanifeste.com) est un syndicat qui a pour objet la défense des intérêts des avocats collaborateurs et des avocats en installation, ainsi que la défense

Plus en détail

COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE AVIS (BRUGEL-AVIS-2011-109) relatif aux clients protégés ne répondant plus aux conditions d'application initiales. Etabli en application

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-179 QPC du 29 septembre 2011 Mme Marie-Claude A. (Conseil de discipline des avocats)

Commentaire. Décision n 2011-179 QPC du 29 septembre 2011 Mme Marie-Claude A. (Conseil de discipline des avocats) Commentaire Décision n 2011-179 QPC du 29 septembre 2011 Mme Marie-Claude A. (Conseil de discipline des avocats) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 12 juillet 2011 par la première chambre civile

Plus en détail

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse Les Nouvelles Prérogatives des IRP Synthèse Renforcement de l information et de la consultation des RP sur les orientations stratégiques de l entreprise. Délais de consultation des RP encadrés, en contrepartie.

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

TITRE VII - De la protection du consommateur dans les contrats électroniques. Présentation des textes

TITRE VII - De la protection du consommateur dans les contrats électroniques. Présentation des textes TITRE VII - De la protection du consommateur dans les contrats électroniques Présentation des textes Le Liban s est récemment doté d une législation moderne en droit de la consommation : la loi n 659 du

Plus en détail

L an deux mil quatorze ; Et le dix-sept décembre ; Assisté de Maître BAH Stéphanie, Greffier ; -Constater la nullité de l acte de caution ;

L an deux mil quatorze ; Et le dix-sept décembre ; Assisté de Maître BAH Stéphanie, Greffier ; -Constater la nullité de l acte de caution ; REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE --------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- RG N 3378/2014 ---------------- ORDONNANCE DU JUGE D EXECUTION

Plus en détail

COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE PROJET d AVIS d initiative (BRUGEL-AVIS-20150605-205) pour consultation relatif aux obligations de service public des fournisseurs

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie En application de l article L 316-1 du Code Monétaire et Financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différents avec ses clients

Plus en détail

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail DROIT SOCIAL CHSCT : RECENTES EVOLUTIONS LEGALES ET JURISPRUDENTIELLES Véronique VINCENT Septembre 2013 Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT), partenaire social au domaine

Plus en détail

Numéro du rôle : 5633. Arrêt n 26/2014 du 6 février 2014 A R R E T

Numéro du rôle : 5633. Arrêt n 26/2014 du 6 février 2014 A R R E T Numéro du rôle : 5633 Arrêt n 26/2014 du 6 février 2014 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 4 de l arrêté royal du 18 novembre 1996 «instaurant une assurance sociale en

Plus en détail

REGLEMENT LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG

REGLEMENT LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG ASSOCIATION DES MEDECINS DU CANTON DE GENEVE REGLEMENT de LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG adopté par son Conseil le septembre 0 et entré en vigueur à cette date AMG Rue Micheli-du-Crest

Plus en détail

Numéro du rôle : 4489. Arrêt n 48/2009 du 11 mars 2009 A R R E T

Numéro du rôle : 4489. Arrêt n 48/2009 du 11 mars 2009 A R R E T Numéro du rôle : 4489 Arrêt n 48/2009 du 11 mars 2009 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 10, alinéa 2, de la loi du 12 avril 1965 concernant la protection de la rémunération

Plus en détail

Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels

Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels Préambule : Les présentes conditions générales de vente ont pour objet la conformité aux dispositions visées à l article L.441-6 du Code de commerce

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 55 29 avril 2008. S o m m a i r e PROTECTION DES CONSOMMATEURS

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 55 29 avril 2008. S o m m a i r e PROTECTION DES CONSOMMATEURS MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 759 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 55 29 avril 2008 S o m m a i r e PROTECTION DES CONSOMMATEURS Loi du

Plus en détail