Nous avons fixé 10 objectifs ambitieux repris sur notre site Internet sous la rubrique Accueil.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous avons fixé 10 objectifs ambitieux repris sur notre site Internet www.iexpj.be sous la rubrique Accueil."

Transcription

1 IEXPJ NEWSLETTER Institut des experts judiciaires N 1 JUILLET 2011 Voici le 1 er numéro de notre lettre d information dénommée «IEXPJ Newsletter», laquelle paraîtra mensuellement sauf en mars, juin, août, septembre et décembre. Nous vous en souhaitons bonne lecture. Le mot du Président Il y a deux mois, nous étions 7 collègues experts judiciaires, à nous réunir à Liège en face du Palais de Justice, et à lancer l union professionnelle dénommée Institut des Experts Judiciaires. Nous avons fixé 10 objectifs ambitieux repris sur notre site Internet sous la rubrique Accueil. La bataille n est certainement pas gagnée d avance, mais nous sommes tous confiants car nous savons qu il faut le faire et que c est maintenant qu il faut agir! Nous comptons sur votre soutien, vous pouvez compter sur notre détermination. Bien à vous, Pierre NOEL La vie de l Institut Notre site Internet est en ligne ( ) : nous vous en détaillerons chaque mois un chapitre. Dans la rubrique DOCUMENTATION, vous pouvez accéder à une page PUBLICATIONS qui comprend, Page 1 sur 6

2 d une part des publications légales : les tarifs au pénal , utiles pour dresser nos notes d honoraires & frais ; le livre des distances légales, document légalement utile en cas de contestation sur des Km de trajet d autre part les publications IEXPJ : la liste référence des taux d intérêts légaux, liste qui peut s avérer utile pour les calculs d intérêts lors d appréciation de dommages et/ ou préjudices ; deux nomenclatures servant de base aux listes d experts 1 & 2, dont nous vous parlerons plus avant dans une prochaine édition. L actu justice et autre Un arrêt récent de la cour européenne ( 05/ 04/ 2011 ), saisie par un bureau français d experts-comptables, a créé du rififi en autorisant désormais la publicité pour les professions libérales. Le barreau belge se réunit en ce mois de juin pour revoir son code de déontologie en ce sens la pub oui, le démarchage direct de clients non! Nous tiendrons bien sûr, nous aussi, compte de cet arrêt dans notre propre charte de déontologie, en cours d élaboration. Le 22 juin 2011 dernier avait lieu à Bruxelles, au Palais de Justice, les festivités du bicentenaire du barreau de la capitale. Notre toute jeune association n a pas manqué de féliciter la désormais vénérable institution bruxelloise. Nous avons aussi soutenu l action du même barreau en faveur des BAJistes ( bureau d assistance judiciaire ) : en effet, le BAJ peut aussi nous concerner et toute absence d indexation des barèmes pénalise tous ceux qui veulent bien accepter de travailler sous ces conditions BAJ. Par ailleurs et pratiquement le même jour, la Cour de cassation a envoyé un message clair au ministre de la justice à propos du collège des cours et tribunaux que tente de mettre en place ce dernier : d aucuns s inquiètent pour l indépendance des juges et la cohérence de la politique criminelle Page 2 sur 6

3 Le CSJ ( Conseil Supérieur de la justice ) a réagi dès le lendemain, de manière assez claire et sans ménagement : «Le ministre ne communique aucune vision de la nouvelle architecture qu il a en tête pour la justice. Ce nouveau collège flotte dans le vide. Plutôt que de créer un énième nouvel organe, il vaudrait mieux rationaliser les organes existants, prévenir les doubles emplois et renforcer les compétences» Que voilà un langage direct, sans langue de bois comme nous aimons affaire à suivre donc! Le 30/ 06/ 2011 la chambre a approuvé l examen en urgence de 7 recommandations de la commission spéciale sur les abus sexuels et les faits de pédophilie dans une relation d autorité, principalement au sein de l église : une de ces recommandations concerne l extension de la levée du secret professionnel selon la députée PS Lalieux, «il n est pas question de rendre la dénonciation obligatoire et il y a lieu de préciser le texte pour qu il n y ait aucun doute!» à suivre de près! A la même date, la chambre a adopté la proposition de loi Bacquelaine * portant sur le titre et la création d un Institut des experts en automobiles. La proposition adoptée est dès lors passée au sénat. On se souviendra que le statut de l expert automobile est réglé par une loi de 2007 dont on s est rendu compte qu elle était inapplicable à suivre donc également de près pour et avec nos collègues «auto» Au 30/ 06/ 2011 toujours, 3 parlementaires Vlaams Belang ont introduit une proposition de loi relative aux listes d experts à établir par les tribunaux de 1 ère instance du travail- de commerce ce document est à l étude! Au 1 er juillet, entrée en piste du code pénal social : les services d inspection ont désormais l outil infaillible pour sanctionner les infractions à la législation sociale. Le 04 juillet, tous les journaux du pays titraient «Les frais de justice explosent», suite à la parution du rapport de la Commission de Modernisation de l Ordre Judiciaire ( CMOJ ) *. A première vue, cet accroissement est du aux frais d interprètes, d huissiers et aux tests ADN. Le volumineux rapport nécessite un examen approfondi que nous entamons ; réponse et suivi à la rentrée. Page 3 sur 6

4 Le même jour paraissait la note du formateur, lequel propose notamment de scinder les ordres professionnels, avec choix NL ou FR à Bruxelles l IRE et l IEC ont déjà fermement réagi lors d une conférence de presse : pour eux c est non, aucune valeur ajoutée et coûts plus élevés à suivre! * les documents évoqués peuvent être consultés sur notre site Internet - rubrique Documentation - page Documents officiels ou Documents de travail L agenda Mi- septembre 2011 paraîtra le 1 er exemplaire de notre revue «Le carnet de bord de l expertise judiciaire» : nous invitons tous ceux qui ont «quelque chose à dire» à s exprimer ; seule contrainte, rentrer vos articles pour le 05/ 09/ 2011 au plus tard. N hésitez pas à nous faire part aussi de toute manifestation dont vous êtes informé par votre organisation professionnelle. Nous en ferons écho. L info pratique Chaque mois, nous essayerons de vous donner une info pour aider à notre pratique quotidienne de l expertise. Notre petit pays ayant quatre frontières avec l étranger ( France, Pays-Bas, Allemagne et Grand Duché de Luxembourg ), certains d entre nous peuvent être amenés à facturer une expertise à une partie hors frontière. Qu en est-il de l application de la TVA sur des factures d expertises à adresser à l étranger? S il s agit d un particulier, non immatriculé à la TVA, il faut appliquer la TVA belge de 21 % et mettre en communication «article 21 bis 2.5.b du code TVA». Page 4 sur 6

5 S il s agit d une entreprise immatriculée à la TVA, la TVA à appliquer est nulle et on mettra en communication «article 21 1 er du code TVA». Le communiqué de presse Notre service presse se met en place et sera actif pour la rentrée judiciaire. Invitation est lancée à tous nos membres qui auraient des contacts privilégiés avec les médias du pays. Le pavé dans la mare Chaque mois, nous ouvrirons cette rubrique à un «coup de gueule» toujours utile si on veut faire avancer le «schmilblich» Le système américain, que nous découvrons un peu mieux chaque semaine grâce à l affaire DSK, semblait, il y a peu, plaire à notre ministre de la justice, lequel y voyait un bon moyen de diminuer très fortement les frais d expertises au pénal, sachant bien sûr que ce sont les experts judiciaires qui coûtent cher! Il semble que nous soyons à un tournant : que voulons- nous et surtout, que veulent nos politiques en cette matière, un système à l américaine où les experts judiciaires sont au service des avocats ( tous très chers ) et mènent des enquêtes sélectives ( dans le but de démontrer que ) : si c est cela, qu on ait le courage de nous le dire et surtout de le dire à nos concitoyens! ou garder notre système où les experts, avec le ministère public, recherchent la vérité de manière indépendante et la plus objective possible : pour cela il faut certainement un contrôle sur la désignation des experts et sur le suivi de la qualité du travail de ces derniers, ce que nous pouvons admettre et même aider à mettre en place avec tous les acteurs du monde judiciaire concernés Page 5 sur 6

6 MAIS IL FAUT AUSSI un payement dans des délais «normaux», non plus à la prestation comme actuellement, mais selon d autres critères à définir, critères «dignes du 21 ème siècle» SVP. A ce propos, nous préparons un dossier pour la rentrée et invitons tous ceux qui ont introduit des recours auprès de la Commission des frais de justice, à nous contacter. A l Institut des Experts judiciaires, nous sommes prêts à agir : dès septembre 2011, nous aurons terminé l étude des propositions de lois en cours et des avis ou rapports tant du CSJ que de la CMOJ ; partant, notre stratégie sera définie, avec nos membres et sympathisants référents et nous commencerons des actions concrètes. A bientôt et bonnes vacances à toutes et à tous, L équipe rédactionnelle de l IEXPJ Pour ceux qui souhaiteraient s inscrire à notre Institut des Experts Judiciaires ( IEXPJ ), rien de plus simple : vous remplissez le formulaire d inscription accessible sur notre site Internet - rubrique Membres vous le sauvegardez puis, - soit vous l imprimez et nous le faxez au soit vous nous le transmettez par e- mail à notre adresse Page 6 sur 6

Conditions générales et Tarif de Maître BECK. Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014

Conditions générales et Tarif de Maître BECK. Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014 Conditions générales et Tarif de Maître BECK Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014 1. L avocat BECK travaille au mieux des intérêts du client sur base des présentes

Plus en détail

CHAMBRE DES REPRESENTANTS DE BELGIQUE. 18 Mars 2009

CHAMBRE DES REPRESENTANTS DE BELGIQUE. 18 Mars 2009 CHAMBRE DES REPRESENTANTS DE BELGIQUE 18 Mars 2009 MOTION en conclusion du rapport de la commission d enquête parlementaire sur le respect de la Constitution, en particulier le principe de la séparation

Plus en détail

On se fait une loi de vous guider

On se fait une loi de vous guider On se fait une loi de vous guider La relation client-avocat Table des matières 3 L avocat : votre allié 4 Comment le choisir? q Les services de référence 6 Bien préparé, vous êtes plus efficace 6 Une communication

Plus en détail

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales?

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales? Réunion Informelle des Ministres de la Justice et des Affaires Intérieures Luxembourg, 27-29 janvier 2005 RENFORCER LA JUSTICE - Quelles politiques européennes pour la reconnaissance et l exécution transfrontalières

Plus en détail

Le secret professionnel est donc reconnu comme Droit et devoir fondamental et primordial de l Avocat.»

Le secret professionnel est donc reconnu comme Droit et devoir fondamental et primordial de l Avocat.» 1 FBE MADRID Me Dominique ATTIAS 23-25/9/10 Avocat Membre du Conseil de l Ordre du Barreau de Paris (France) AFFAIRE ANDRE et autres contre FRANCE REQUETE N 18630/03 ARRET CEDH DU 24.7.2008 «Le secret

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES

PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES ASSURANCES : - PREVENTION ET INFORMATION JURIDIQUES - DEFENSE AMIABLE DES INTERETS - DEFENSE JUDICIAIRE DES INTERETS Les présentes conditions particulières

Plus en détail

Le dossier médical et le secret professionnel

Le dossier médical et le secret professionnel Le dossier médical et le secret professionnel Par Me Francis TEHEUX et Me Jean-François HENROTTE I. La tenue d un dossier médical L obligation de tenir un dossier médical pour chaque patient est à la fois

Plus en détail

N 2345 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2345 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2345 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 25 mai 2005. PROPOSITION DE LOI abrogeant l article 434-7-2 du code

Plus en détail

Délibération n 2008-190 du 15 septembre 2008

Délibération n 2008-190 du 15 septembre 2008 Délibération n 2008-190 du 15 septembre 2008 Sexe / Transsexualisme / Emploi privé / Rappel à la loi / Recommandations Les personnes transsexuelles sont souvent victimes de discrimination durant la période

Plus en détail

Le recouvrement de créances

Le recouvrement de créances Le recouvrement de créances 008 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés ont été volontairement vulgarisés

Plus en détail

POUR UNE MISE EN PLACE URGENTE DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES SYNDICS : APPEL A TOUS LES ADHERENTS DE L ARC

POUR UNE MISE EN PLACE URGENTE DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES SYNDICS : APPEL A TOUS LES ADHERENTS DE L ARC POUR UNE MISE EN PLACE URGENTE DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES SYNDICS : APPEL A TOUS LES ADHERENTS DE L ARC Comme nous allons le voir, l une des dispositions-phare de la loi ALUR en faveur des usagers

Plus en détail

SPF ÉCONOMIE, P.M.E., CLASSES MOYENNES ET ÉNERGIE DIRECTION GÉNÉRALE «STATISTIQUE ET INFORMATION ECONOMIQUE» (E8) TABLEAU DE GESTION DES ARCHIVES

SPF ÉCONOMIE, P.M.E., CLASSES MOYENNES ET ÉNERGIE DIRECTION GÉNÉRALE «STATISTIQUE ET INFORMATION ECONOMIQUE» (E8) TABLEAU DE GESTION DES ARCHIVES SPF ÉCONOMIE, P.M.E., CLASSES MOYENNES ET ÉNERGIE DIRECTION GÉNÉRALE «STATISTIQUE ET INFORMATION ECONOMIQUE» (E8) TABLEAU DE GESTION DES ARCHIVES Version : 1.70 Statut : APPROUVE PAR E8 Nombre de séries

Plus en détail

Commentaires du CCBE sur le document de travail de la Commission

Commentaires du CCBE sur le document de travail de la Commission Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers Commentaires du CCBE sur le document de travail de la Commission «L application à la profession d avocat de la directive 91/308/CEE relative

Plus en détail

Présentation à la Commission d enquête sur l octroi et la gestion des contrats publics dans l industrie de la construction

Présentation à la Commission d enquête sur l octroi et la gestion des contrats publics dans l industrie de la construction Présentation à la Commission d enquête sur l octroi et la gestion des contrats publics dans l industrie de la construction Jacques Filion, ing., syndic adjoint et directeur adjoint Robert-C. Lalonde, ing.,

Plus en détail

Audit & conseil en tarification AT/MP Recours gracieux & contentieux Réduction des coûts liés aux AT/MP Contestation du caractère professionnel

Audit & conseil en tarification AT/MP Recours gracieux & contentieux Réduction des coûts liés aux AT/MP Contestation du caractère professionnel Les Enjeux Chaque année en France, les accidents du travail et les maladies professionnelles entraînent la perte de 48 millions de journées de travail, ce qui équivaut à la fermeture d'une entreprise de

Plus en détail

Transparence du patrimoine : réponses belges au questionnaire

Transparence du patrimoine : réponses belges au questionnaire Transparence du patrimoine : réponses belges au questionnaire (Frédéric Georges, assistant et maître de conférences à l Université de Liège, avocat) 1. La localisation du débiteur 1.1. Les personnes physiques

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

P/Plan justice Koen Geen/Pot-pourri I/Recouvrement de créances/30.06.2015/final

P/Plan justice Koen Geen/Pot-pourri I/Recouvrement de créances/30.06.2015/final Observations d AVOCATS.BE concernant le projet de loi modifiant le droit de la procédure civile et portant des dispositions diverses en matière de justice (Doc. parl., Chambre, 54/1219) en ce qui concerne

Plus en détail

Conditions générales relatives aux honoraires et à la mission de l avocat

Conditions générales relatives aux honoraires et à la mission de l avocat Conditions générales relatives aux honoraires et à la mission de l avocat Le client charge l avocat Jean-Pol Nijs, ci-après dénommé l avocat de la défense de ses intérêts dans le cadre du litige. Me Jean-Pol

Plus en détail

CONVENTION D HONORAIRES Facturation forfaitaire

CONVENTION D HONORAIRES Facturation forfaitaire CONVENTION D HONORAIRES Facturation forfaitaire Entre : Monsieur LE CLIENT Né le à,, de nationalité, Demeurant, Ci-après dénommé «le Client», De première part, Et : Maître Antoine CHRISTIN Avocat au Barreau

Plus en détail

Le jugement déclaratif de faillite

Le jugement déclaratif de faillite Le jugement déclaratif de faillite 016 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. La matière abordée a été volontairement vulgarisée

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 301 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 17 février 2010 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, visant à améliorer l'indemnisation des victimes de

Plus en détail

Introduction. Groupe Eyrolles

Introduction. Groupe Eyrolles Introduction Conciliateurs de Justice depuis un certain nombre d années, nous avons traité et acquis une expérience certaine concernant l ensemble des conflits du quotidien qui préoccupent nos concitoyens

Plus en détail

Charte du cotisant. contrôlé

Charte du cotisant. contrôlé Charte du cotisant contrôlé Le mot du directeur Vous avez été informé de la visite de l un de nos inspecteurs dans le cadre d un contrôle. La CRPCEN s engage, par la présente charte, à vous informer sur

Plus en détail

Table des matières. 1. Les magistrats sur les réseaux sociaux : questions de déontologie... 15

Table des matières. 1. Les magistrats sur les réseaux sociaux : questions de déontologie... 15 Table des matières 1. Les magistrats sur les réseaux sociaux : questions de déontologie... 15 Benoit Dejemeppe Conseiller à la Cour de cassation Maître de conférences à l Université Saint-Louis Bruxelles

Plus en détail

REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA COMMISSION ECONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L AFRIQUE ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE S. E. M. L AMBASSADEUR LIBERE BARARUNYERETSE,

Plus en détail

Gérer un litige lié à des travaux dans un logement

Gérer un litige lié à des travaux dans un logement L habitat COMPRENDRE Gérer un litige lié à des travaux dans un logement Les bons réflexes à adopter en cas de différend avec un professionnel Édition : avril 2015 Des informations juridiques à connaître

Plus en détail

Les démarches auprès de la justice

Les démarches auprès de la justice Les démarches auprès de la justice SOMMAIRE - A quel tribunal s adresser - Les juridictions civiles - Les juridictions pénales - Les juridictions administratives - Répartition des compétences A quel tribunal

Plus en détail

M 412 SYSTÈME JURIDIQUE ET JUDICIAIRE DUT GEA ANNÉE SPÉCIALE

M 412 SYSTÈME JURIDIQUE ET JUDICIAIRE DUT GEA ANNÉE SPÉCIALE M 412 SYSTÈME JURIDIQUE ET JUDICIAIRE DUT GEA ANNÉE SPÉCIALE Jean-François Paulin Maître de conférences en droit privé www.jfpaulin.com / jeanfrancoispaulin@gmail.com Qu est-ce que le Droit? Le Droit est

Plus en détail

LE COMPTABLE-FISCALISTE IPCF: PREMIER PARTENAIRE DES ENTREPRENEURS. Par Marc Van Thournout et Jean-Marie Conter, Comptables-fiscalistes agréés

LE COMPTABLE-FISCALISTE IPCF: PREMIER PARTENAIRE DES ENTREPRENEURS. Par Marc Van Thournout et Jean-Marie Conter, Comptables-fiscalistes agréés : PREMIER PARTENAIRE S ENTREPRENEURS Par Marc Van Thournout et Jean-Marie Conter, Comptables-fiscalistes agréés A. Le conseiller et partenaire privilégié des indépendants, PME, professions libérales et

Plus en détail

CONVENTION D HONORAIRES Facturation en application du temps passé

CONVENTION D HONORAIRES Facturation en application du temps passé CONVENTION D HONORAIRES Facturation en application du temps passé Entre : Monsieur LE CLIENT Né le à,, de nationalité, Demeurant, Ci-après dénommé «le Client», De première part, Et : Maître Antoine CHRISTIN

Plus en détail

Comité consultatif sur la copropriété Chambre des notaires du Québec 1801, avenue McGill College, bureau 600 Montréal (Québec) H3A 0A7

Comité consultatif sur la copropriété Chambre des notaires du Québec 1801, avenue McGill College, bureau 600 Montréal (Québec) H3A 0A7 Comité consultatif sur la copropriété Chambre des notaires du Québec 1801, avenue McGill College, bureau 600 Montréal (Québec) H3A 0A7 Mémoire de l OAQ Mai 2012 INTRODUCTION Présentation de l Ordre des

Plus en détail

COMMISSION DES INSTITUTIONS

COMMISSION DES INSTITUTIONS COMMISSION DES INSTITUTIONS MANDAT : ÉTUDE DU RAPPORT «PROPOSITIONS DE MODIFICATIONS À LA LOI SUR LA TRANSPARENCE ET L ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE LOBBYISME ALLOCUTION DU COMMISSAIRE AU LOBBYISME DU QUÉBEC 17

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

Contrat de prestation sous Procédure Adaptée

Contrat de prestation sous Procédure Adaptée TERRITOIRE DE BELFORT MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS COMMUNICATION RELATIVES A LA REVUE MUNICIPALE (12 numéros à compter du numéro à paraître en octobre 2009) Lot 3 : Régie publicitaire de la Ville de

Plus en détail

CONVENTION EURO-QUALITY SYSTEM France - CLIENT

CONVENTION EURO-QUALITY SYSTEM France - CLIENT Centre Opérationnel Europe 5 Avenue Joseph Paxton 77164 FERRIERES EN BRIE Tél. 0033 1 64 77 27 70 / Fax 0033 1 64 77 27 79 Mail : euro-quality-system@wanadoo.fr CONVENTION EURO-QUALITY SYSTEM France -

Plus en détail

Note d information à l attention des personnes victimes d une infraction

Note d information à l attention des personnes victimes d une infraction LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Ministère de la Justice Note d information à l attention des personnes victimes d une infraction 2010 En vertu de l article 4-1 du Code d instruction criminelle,

Plus en détail

Administrateur Mai 2010 01

Administrateur Mai 2010 01 Charte Informatique Date de Date de Version Public Cible Publication Révision Administrateur Mai 2010 01 Portée La présente charte s applique à tout utilisateur du système informatique de l entreprise,

Plus en détail

AVOCAT SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/11/2015 1

AVOCAT SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/11/2015 1 AVOCAT SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AVOCAT... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AVOCAT... 4 L'ACTIVITÉ DE L'AVOCAT... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'AVOCAT... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 11 1 LE MARCHÉ DE L'AVOCAT

Plus en détail

Cette lettre de mission a pour objet de confirmer notre entretien et de définir les conditions de notre collaboration.

Cette lettre de mission a pour objet de confirmer notre entretien et de définir les conditions de notre collaboration. M...... Madame, Monsieur, Vous avez bien voulu nous consulter en qualité d expert-comptable pour une mission de présentation des comptes annuels de votre activité. Nous vous remercions de cette marque

Plus en détail

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Groupe de travail Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Les participants ont tous reçu une copie du rapport particulièrement riche du précédent groupe de travail. A l issue des rapports des représentantes

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ Instructions: 1. Le rapport doit être renvoyé au REFJ (exchanges@ejtn.eu) dans le mois suivant le stage. 2. Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour rédiger votre rapport

Plus en détail

CONVENTION D HONORAIRES

CONVENTION D HONORAIRES CONVENTION D HONORAIRES Le, à Evere, au cabinet de l avocat Olivier DUPONT, sis rue Frans Pepermans, n 14, Entre Et ci-après dénommés conjointement «le client», Maître Olivier DUPONT, dont le cabinet est

Plus en détail

Table des matières. SECTION 1 L obligation d information en dehors des contrats... 11

Table des matières. SECTION 1 L obligation d information en dehors des contrats... 11 Table des matières Sommaire...................................................................... 5 1 Introduction générale...................................................... 7 François Glansdorff professeur

Plus en détail

La définition du droit du travail

La définition du droit du travail La définition du droit du travail Fiche 1 Objectifs Identifier l objet du droit du travail et les situations pour lesquelles le droit du travail doit s appliquer. Prérequis Introduction au droit. Mots-clefs

Plus en détail

LOI Loi n 91-647 du 10 juillet 1991 relative à l aide juridique NOR: JUSX9100049L. Version consolidée au 27 janvier 2016

LOI Loi n 91-647 du 10 juillet 1991 relative à l aide juridique NOR: JUSX9100049L. Version consolidée au 27 janvier 2016 Le 27 janvier 2016 LOI Loi n 91-647 du 10 juillet 1991 relative à l aide juridique NOR: JUSX9100049L Version consolidée au 27 janvier 2016 Article 1 Modifié par LOI n 2014-1654 du 29 décembre 2014 - art.

Plus en détail

ACCORD DU 8 SEPTEMBRE 2009

ACCORD DU 8 SEPTEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DES AGENCES DE RECHERCHES

Plus en détail

Votre droit à contester la décision prise concernant votre demande

Votre droit à contester la décision prise concernant votre demande Votre droit à contester la décision prise concernant votre demande Votre droit à contester la décision prise concernant votre demande La Sécurité sociale veut être certaine que vous bénéficiez bien des

Plus en détail

Conditions générales Claim it

Conditions générales Claim it * * * Conditions générales Claim it Dernière version du 30 mars 2015 TABLE DES MATIÈRES Article 1 Identité de l entreprise Article 2 Champ d application et conditions Article 3 Offre et ordre de service

Plus en détail

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC)

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) Strasbourg, 4 juillet 2003 MONEYVAL (2003)6 Res COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) COMITE RESTREINT D'EXPERTS SUR L'EVALUATION DES MESURES DE LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX (MONEYVAL)

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ Instructions: 1. Le rapport doit être renvoyé au REFJ (exchanges@ejtn.eu) dans le mois suivant le stage. 2. Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour rédiger votre rapport

Plus en détail

BELGIQUE APERCU HISTORIQUE STRUCTURE DE L ETAT FEDERAL

BELGIQUE APERCU HISTORIQUE STRUCTURE DE L ETAT FEDERAL BELGIQUE APERCU HISTORIQUE STRUCTURE DE L ETAT FEDERAL 1 APERCU HISTORIQUE 1830 : révolution belge indépendance du pays 1831 : La constitution organise l Etat sous forme d une monarchie constitutionnelle

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 2 SEPTEMBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Propriétés insalubres et nuisances sur votre territoire: Que faire?

Propriétés insalubres et nuisances sur votre territoire: Que faire? Propriétés insalubres et nuisances sur votre territoire: Que faire? Le 25 août 2014 Par M e François Bérubé francois.berube@clcw.ca 2 I. Introduction et mise en contexte II. Les moyens légaux pour les

Plus en détail

mars 2004, des dispositions adoptées d une norme professionnelle. Ces dispositions adoptées antérieurement par le Conseil

mars 2004, des dispositions adoptées d une norme professionnelle. Ces dispositions adoptées antérieurement par le Conseil CONSEI SUPERIEUR DES PROFESSIONS ECONOMIQUES North Gate III - 5ème étage 16 Bld Roi Albert II - 1000 Bruxelles Tél. 02/206.48.71 Fax 02/201.66.19 E-mail : CSPEHREB@skynet.be www.cspe-hreb.be Avis du 16

Plus en détail

Grille d analyse relative au droit d accès à l information en Tunisie

Grille d analyse relative au droit d accès à l information en Tunisie Grille d analyse relative au droit d accès à l information en Tunisie Abdelkrim Hizaoui Introduction : le cadre politique tunisien La Tunisie est une république à régime politique présidentiel, soutenu

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 juin 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 juin 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 8 juin 2015 CROISSANCE, ACTIVITÉ ET ÉGALITÉ DES CHANCES ÉCONOMIQUES - (N 2765) Adopté L article 20 ter est ainsi rédigé : AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE

Plus en détail

La procédure concernant une demande d aide

La procédure concernant une demande d aide Version n : 1 Dernière actualisation : 11-12-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Quand est-ce que je peux demander de l aide au CPAS? 3) Comment obtenir une aide du CPAS? Étape n 1 : l introduction de

Plus en détail

CONFERENCE LIBRE DU JEUNE BARREAU CONFERENCE DE MIDI LA BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES

CONFERENCE LIBRE DU JEUNE BARREAU CONFERENCE DE MIDI LA BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES CONFERENCE LIBRE DU JEUNE BARREAU CONFERENCE DE MIDI LA BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES 1. Le cadre législatif Loi du 16 janvier 2003 portant création d une Banque-Carrefour des Entreprises, modernisation

Plus en détail

Demande d indemnisation adressée à la. Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions 1 (C.I.V.I)

Demande d indemnisation adressée à la. Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions 1 (C.I.V.I) Nous sommes là pour vous aider Demande d indemnisation adressée à la N 12825*03 Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions 1 (C.I.V.I) (Articles 706-3 à 706-15, R 50-1 à R 50-28 du code de procédure

Plus en détail

PROMOUVOIR «LE DIALOGUE INTERNE EN TANT QUE FACTEUR D AMÉLIORATION»

PROMOUVOIR «LE DIALOGUE INTERNE EN TANT QUE FACTEUR D AMÉLIORATION» PROMOUVOIR «LE DIALOGUE INTERNE EN TANT QUE FACTEUR D AMÉLIORATION» Février 2012 1. INTRODUCTION Depuis quelques années, la Justice s interroge sur la qualité de son fonctionnement. En novembre 2010, le

Plus en détail

LE RôLE ET LEs services du syndic

LE RôLE ET LEs services du syndic Le Rôle et les services du syndic La présente brochure a pour seul objectif de donner de l information sur le rôle et les services du syndic de l Ordre des comptables agréés du Québec. Elle ne vise pas

Plus en détail

Conditions générales 2010/2011

Conditions générales 2010/2011 Conditions générales 2010/2011 SCP Berger avocats 36, av. Amans-Rodat 12000 Rodez MAJ 22/11/2010 RCS RODEZ 389 879 099 Table des matières I N T R O D U C T I O N 2 CHAPITRE 1 Dossiers classiques 4 CHAPITRE

Plus en détail

Engagement d un juriste (H/F) spécialisé en marchés publics pour la Ville de Dinant CDI/Temps plein - Echelle A1.

Engagement d un juriste (H/F) spécialisé en marchés publics pour la Ville de Dinant CDI/Temps plein - Echelle A1. Recrutement d un juriste(h/f) (marchés publics) (au grade de chef de bureau administratif) pour les besoins de fonctionnement du Service Technique du Patrimoine Immobilier de la Province de Namur. Engagement

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse LA VICE-PREMIERE MINISTRE, MINISTRE DE L INTERIEUR ET DE L EGALITE DES CHANCES Bruxelles, le 22 novembre 2013 Communiqué de presse Renforcement de l éthique et du contrôle dans le secteur de la sécurité

Plus en détail

Développez vos compétences

Développez vos compétences Développez vos compétences Formations Fiscalité > La nouvelle mesure générale anti-abus en matière d impôts sur les revenus, de droits d enregistrement et de droits de succession > La fiscalité française

Plus en détail

Créer le statut d avocat en entreprise

Créer le statut d avocat en entreprise d années, s est d abord orientée vers l interprofessionnalité, mais ce projet s est heurté à une vive opposition des avocats. Les différentes auditions auxquelles a procédé la commission ont auprès des

Plus en détail

L agenda incontournable et gratuit!

L agenda incontournable et gratuit! L agenda incontournable et gratuit! Wavre, le 20 octobre 2014 Chers organisateurs de joggings, marathons, trails, triathlons et autres courses sur routes, Nous vous confirmons la préparation de l édition

Plus en détail

l expertise judiciaire 1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 2. Evolution de la législation relative à l expertise judiciaire et cadre du traité

l expertise judiciaire 1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 2. Evolution de la législation relative à l expertise judiciaire et cadre du traité l expertise judiciaire 1 TABLE DES MATIÈRES Inhoud.............................................................. 13 Table alphabétique.................................................... 25 Zaakregister..........................................................

Plus en détail

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC)

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) Strasbourg, 4 juillet 2003 MONEYVAL (2003)9 Res COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) COMITE RESTREINT D'EXPERTS SUR L'EVALUATION DES MESURES DE LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX (MONEYVAL)

Plus en détail

Affiliations & assurance à l UFAPEC

Affiliations & assurance à l UFAPEC Affiliations & assurance à l UFAPEC Les affiliations Vous avez tout intérêt à affilier votre AP, à vous affilier à l UFAPEC! Les affiliations personnelles gratuites donnent accès à notre Newsletter et

Plus en détail

loi macron spécial Calendrier de la loi «Macron» 21 juillet 2015 - N 34 Introduction

loi macron spécial Calendrier de la loi «Macron» 21 juillet 2015 - N 34 Introduction 21 juillet 2015 - N 34 spécial loi macron Introduction L Assemblée nationale a adopté définitivement le projet de loi Macron le 10 juillet, après un nouveau recours du gouvernement à l article 49-3. Le

Plus en détail

Un extranet : obligatoire pour qui pour quoi?

Un extranet : obligatoire pour qui pour quoi? ARC / DOSSIER N 2 DU MOIS DE NOVEMBRE 2014 Un extranet : obligatoire pour qui pour quoi? Le nouvel article 18 Alinéa 6 de la loi du 10 juillet 1965 oblige, à partir du 1 er janvier 2015, les syndics professionnels

Plus en détail

SECRETARIAAT-GENERAAL SECRÉTARIAT GÉNÉRAL. Titre. Coopération Benelux. dans la lutte anti-arnaques: Exemple de coopération renforcée 18.03.

SECRETARIAAT-GENERAAL SECRÉTARIAT GÉNÉRAL. Titre. Coopération Benelux. dans la lutte anti-arnaques: Exemple de coopération renforcée 18.03. SECRETARIAAT-GENERAAL SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Titre Coopération Benelux dans la lutte anti-arnaques: Exemple de coopération renforcée Benelux : plus de 50 ans... 1944 «Union douanière» (entrée en vigueur :

Plus en détail

TITRE SECRETAIRE JURIDIQUE

TITRE SECRETAIRE JURIDIQUE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPETENCES TITRE SECRETAIRE JURIDIQUE Enregistré au RNCP Arrêté du 16 avril 2014 Page 1 REDACTION, SAISIE ET ENVOI DES COURRIERS Prendre des notes Saisir et mettre en forme

Plus en détail

Dossier de presse 28 janvier 2013

Dossier de presse 28 janvier 2013 Dossier de presse 28 janvier 2013 1. Pourquoi un Centre pour Entreprises en difficulté en Wallonie? Certes, le nombre de faillites augmente. Mais, c est surtout, le fait de voir qu un conseil rapide et

Plus en détail

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Présentation de Judicial 2013 I Pack Pro : la solution d accompagnement juridique pour les Dirigeants de

Plus en détail

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est?

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Version n : 1 Dernière actualisation : 13-10-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu un CPAS (Centre Public d Action Sociale)? 3)

Plus en détail

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 601bis du Code judiciaire, posée par le Tribunal de police de Dinant.

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 601bis du Code judiciaire, posée par le Tribunal de police de Dinant. Numéro du rôle : 2785 Arrêt n 163/2003 du 10 décembre 2003 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 601bis du Code judiciaire, posée par le Tribunal de police de Dinant. La Cour

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION O R D R E D E S A V O C A T S D U B A R R E A U D E P A R I S DOSSIER D INSCRIPTION En application de l article 98 du Décret 91-1197 du 27 novembre 1991 NOM : Prénom(s) : Réservé à l Ordre des Avocats

Plus en détail

Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure

Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure Ce projet est cofinancé par l Union européenne 2 Europe Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure Prise de position

Plus en détail

Nos juristes d Allianz vous aident à résoudre vos litiges. Protection Juridique

Nos juristes d Allianz vous aident à résoudre vos litiges. Protection Juridique Nos juristes d Allianz vous aident à résoudre vos litiges. Protection Juridique Allianz Protection Juridique * est l assurance de protection juridique du Groupe Allianz. Chargée de défendre les intérêts

Plus en détail

Chapitre 3 : Environnement juridique des professions de santé. Docteur François PAYSANT

Chapitre 3 : Environnement juridique des professions de santé. Docteur François PAYSANT UE7 - Santé Société Humanité Société, droit et vieillissement Chapitre 3 : Environnement juridique des professions de santé Docteur François PAYSANT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier

Plus en détail

BENELUX COUR DE JUSTICE GERECHTSHOF A 2004/5/12. ARRET du 24 octobre 2005. En cause : DELHAIZE. contre DIOR. Langue de la procédure : le français

BENELUX COUR DE JUSTICE GERECHTSHOF A 2004/5/12. ARRET du 24 octobre 2005. En cause : DELHAIZE. contre DIOR. Langue de la procédure : le français COUR DE JUSTICE BENELUX GERECHTSHOF ~ A 2004/5/12 ARRET du 24 octobre 2005 En cause : DELHAIZE contre DIOR Langue de la procédure : le français ARREST van 24 oktober 2005 Inzake : DELHAIZE tegen DIOR Procestaal

Plus en détail

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Table des matières Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Introduction... 9 I. Le cadre général de la recherche : l espace pénal

Plus en détail

A PL RL ASSOCIATION DES

A PL RL ASSOCIATION DES A PL RL ASSOCIATION DES PROFESSIONS LIBERALES POUR LA REGION DE LYON 22 rue Robert - 69458 LYON Cedex 06 Tel : 04.72.83.61.30 Fax : 04.72.83.61.33 E-mail : aplrl@aplrl.asso.fr Site Internet : http://www.aplrl.com/

Plus en détail

Memo BATL : la nouvelle loi sur la régularisation fiscale

Memo BATL : la nouvelle loi sur la régularisation fiscale Memo BATL : la nouvelle loi sur la régularisation fiscale Dans le cadre de ses objectifs, la BATL souhaite collaborer à une législation efficace et de qualité qui soit applicable dans la pratique du droit

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 4.1.2. Accidents du travail. 4.1. Élaboration de la réglementation. 4.1.1. Financement alternatif de la sécurité sociale

RÉGLEMENTATION. 4.1.2. Accidents du travail. 4.1. Élaboration de la réglementation. 4.1.1. Financement alternatif de la sécurité sociale O4 RÉGLEMENTATION Notre SPF élabore la réglementation de toutes les branches de la sécurité sociale, à l exception de la branche chômage, pour laquelle le SPF Emploi est compétent. Ceci implique l élaboration

Plus en détail

Document mis en distribution le 24 novembre 1999 N o 1931 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 16 novembre 1999.

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE I. Organisation de la profession comptable Profession comptable Comptable s salariés Comptable s libéraux Comptable s publics A. Comptables salariés 1. La profession

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 2 Les réglementations européennes de lutte contre les retards et les défauts de paiement 25

Table des matières. Chapitre 2 Les réglementations européennes de lutte contre les retards et les défauts de paiement 25 Table des matières Présentation du guide 7 Contenu du guide 7 Adresses utiles 8 Chapitre 1 Les retards de paiement en Europe 15 Section I La crise économique et les retards de paiement 15 Section II Cartographie

Plus en détail

CANDIDATURE LISTE DES EXPERTS AGRÉÉS PAR LA COUR DE CASSATION FORMALITÉS A ACCOMPLIR PAR LES PERSONNES PHYSIQUES

CANDIDATURE LISTE DES EXPERTS AGRÉÉS PAR LA COUR DE CASSATION FORMALITÉS A ACCOMPLIR PAR LES PERSONNES PHYSIQUES CANDIDATURE LISTE DES EXPERTS AGRÉÉS PAR LA COUR DE CASSATION FORMALITÉS A ACCOMPLIR PAR LES PERSONNES PHYSIQUES Pour toute candidature (inscription ou extension d inscription) : * Le dossier doit être

Plus en détail

L organisation française de la justice est fondée sur le principe de la division entre deux ordres de juridiction : l ordre judiciaire

L organisation française de la justice est fondée sur le principe de la division entre deux ordres de juridiction : l ordre judiciaire L organisation française de la justice est fondée sur le principe de la division entre deux ordres de juridiction : l ordre judiciaire pour régler les litiges entre les simples justiciables (juridictions

Plus en détail

Fraude de masse - L approche belge. Luxembourg le 14.03.11

Fraude de masse - L approche belge. Luxembourg le 14.03.11 Fraude de masse - L approche belge Luxembourg le 14.03.11 Fernand Van Gansbeke Directeur DG Controle et Médiation Qu est-ce que la «fraude de masse» Tous types de fraude Utilisant tous les techniques de

Plus en détail

US ET COUTUMES I. PRINCIPES

US ET COUTUMES I. PRINCIPES US ET COUTUMES I. PRINCIPES Art. Indépendance Le privilège souverain de l avocat réside en son indépendance absolue, notamment à l égard de son client. Cette indépendance doit être comprise comme un devoir

Plus en détail

Il arrive que des situations courantes L ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE. Pour favoriser l accès au droit et à la justice

Il arrive que des situations courantes L ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE. Pour favoriser l accès au droit et à la justice L ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE Pour favoriser l accès au droit et à la justice Pour favoriser l accès au droit et à la justice Il arrive que des situations courantes de votre vie quotidienne provoquent

Plus en détail

CONSEIL D'ÉTAT ============== No 50.945 Projet de loi

CONSEIL D'ÉTAT ============== No 50.945 Projet de loi CONSEIL D'ÉTAT ============== No 50.945 Projet de loi portant modification du Code d instruction criminelle et de la loi modifiée du 30 mai 2005 concernant la protection de la vie privée dans le secteur

Plus en détail

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 Après avoir lu la circulaire, nous vous invitons à suivre le présent guide pour vous aider à remplir les différentes rubriques de votre (vos) formulaire(s) de

Plus en détail

L anesthésiste face à l expert!! Docteur D.MONTPELLIER

L anesthésiste face à l expert!! Docteur D.MONTPELLIER L anesthésiste face à l expert!! Docteur D.MONTPELLIER Conflits d intérêts de l Expert Corporatisme, Copinage avec les avocats. Expertise judiciaire + assurance + associations. Accepter une expertise en

Plus en détail