Les consommateurs et le marché intérieur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les consommateurs et le marché intérieur"

Transcription

1 Euro-Info-Consommateurs Les consommateurs et le marché intérieur CUS 17 février 2011 Présentation de Martine Mérigeau, Directrice générale de EIC

2 La consommation Un thème résolument européen (90% de législation faite à Bruxelles et Strasbourg) Un thème qui concerne tous les citoyens consommateurs / thème de proximité qui renforce le sentiment d appartenance à l Europe: «Acteurs du marché unique» La consommation en région frontalière devient un acte quotidien à intégrer dans le contexte de toute politique transfrontalière Objectif : renforcer la cohésion économique dans une région frontalière (éviter des problèmes de concurrence, etc )

3 Euro-Info-Consommateurs: Une association franco-allemande différente Objectif : Protéger les intérêts du consommateur européen Missions européennes et transfrontalières Présidence : Alain Lamassoure Membres français et allemands (associations de consommateurs, députés européens, députés nationaux, avocats, notaires etc..) Actuellement 27 salariés (temps plein) trilingues, dont 18 juristes spécialisés en droit communautaire, droit international privé et droits nationaux (français et allemand) Plus de sollicitations en 2010 contre en 2009 Taux de satisfaction : 70 % des 6395 litiges transfrontaliers

4 Proposition n 50 sur les outils informels de résolution des litiges Depuis 2005, le réseau des Centres Européens des Consommateurs : Informer et faciliter l accès aux consommateurs à la résolution des litiges transfrontaliers de consommation European Consumer Centres Network ECC-Net

5 Les Centres Européens des Consommateurs France et Allemagne : l exception franco-allemande Rappel des missions : conseil et d assistance dans la résolution amiable des litiges transfrontaliers Promouvoir la médiation observatoire et de relais auprès de la Commission européenne et des instances nationales et européennes Couverture géographique : 1 centre par Etat membre + l Islande et la Norvège = actuellement 29 centres.

6

7 Traitement des réclamations dans le réseau des Centres Européens des Consommateurs Consommateur Professionnel CEC dans le pays du consommateur Consumer - ECC CEC dans le pays du professionnel Trader - ECC

8 Traitement des litiges par les CEC France et Allemagne Saisine : le consommateur saisi le CEC de son pays de résidence (Consumer ECC), généralement par ou courrier Recevabilité : élément d extranéité, absence de fraude ou de procédure judiciaire en cours, échec de la réclamation intentée par le consommateur Accusé de réception (dans les 3 jours) Analyse juridique de la réclamation par le Consumer ECC (droit applicable, droits et obligations des parties en vertu de la législation applicable) Transmission de la réclamation au CEC dans le pays du professionnel (Trader ECC) via l outil intranet européen IT-TOOL Le Consumer ECC informe le consommateur du suivi de son dossier et du résultat de la démarche amiable entreprise par le Trader ECC

9 Traitement des litiges par les CEC France et Allemagne Les avantages de la procédure : Primauté du droit et de l équité (recherche d une solution consensuelle) Procédure gratuite Traitement rapide (2 mois ½ en moyenne) Traitement efficace (+ de 70% de satisfaction des consommateurs) Confidentialité

10 La procédure de règlement amiable et la médiation : une nécessité pour le règlement des litiges transfrontaliers Des modes de résolution des litiges encouragés par la Commission européenne et mis en place dans le cadre du réseau des CEC (V. proposition n 46) Atouts en matière transfrontalière, au vu de : La complexité juridique des litiges, Du faible coût des litiges, Des difficultés linguistiques entre professionnels et consommateurs.

11 Principes garantissant la qualité de la médiation - Indépendance - Transparence - Efficacité - Légalité - Contradictoire Recommandation 98/257/CE de la Commission du 30 mars 1998, concernant les principes applicables aux organes responsables pour la résolution extrajudiciaire des litiges de consommation Recommandation de la Commission du 4 avril 2001, relative aux principes applicables aux organes extrajudiciaires chargés de la résolution consensuelle des litiges de consommation non couverts par la recommandation 98/257/CE

12 Les avantages du règlement amiable des litiges de consommation transfrontaliers M E D I A T I O N Moderne Efficace Dynamique Indépendant Accessible Transparent International Optionnel Nécessaire

13 Absence de directive européenne en matière de crédit immobilier Obstacle à la libre circulation des services Exemple des prêts immobiliers en Allemagne : seul un «code de conduite européen» existe que de nombreux établissements de crédit allemands ont adopté. Constat EIC : montage financier dont le coût et la complexité sont très préjudiciables aux consommateurs Des améliorations, notamment concernant la transparence des contrats, ont été apportées mais de nombreux manquements (absence de coût total du prêt, frais importants, absence de durée totale du prêt etc )sont à déplorer.

14 Proposition n 43: droits des passagers aériens 545 sollicitations au 30 août 2010, et 900 sollicitations liées à l éruption volcanique islandaise d avril 2010 ; en 2009, près de 638 sollicitations enregistrées. => Mise en place d une coopération avec le nouveau Médiateur des Voyages Annulés Volcan, engagement pour la pérennisation de ce dispositif => rédaction d un rapport afin de : 1/ dresser un bilan sur l application du Règlement Européen 261/2004 relatif aux droits des passagers aériens par les compagnies aériennes, les agences de voyages, les autorités et organismes existants. 2/ soumettre des propositions pour améliorer le traitement des litiges dans ce domaine.

15 Garantie décennale Exemples d entraves à la libre circulation des biens et services Dossier soumis à la Commission européenne Problématique : Difficultés d obtention de l assurance garantie décennale (obligatoire en France) par les entreprises allemandes dans le secteur des constructions de maisons individuelles (avec ossature en bois, équipements de chauffage avec énergie renouvelable etc ) Mécanisme de l assurance construction made in France assure une haute protection du consommateur mais peut constituer un frein au principe de libre prestation de service.

16 Garantie décennale Propositions EIC/ pistes de réflexion suivantes : 1/ Une plus grande coopération entre les compagnies d assurance des différents Etats membres. 2/ Etendre le mécanisme français de l assurance construction aux autres Etats membres (notamment en Allemagne) tout en la laissant facultative et non obligatoire. 3/ Faciliter / accélérer la reconnaissance mutuelle des matériaux de construction dans les différents Etats membres. 4/ Modifier l obligation (pour les compagnies d assurances françaises) de subordonner l assurance construction à l utilisation de produits et de matériaux de construction français tout en poursuivant l œuvre d harmonisation communautaire des matériaux de construction.

17 Immatriculation des véhicules Exemples d entraves à la libre circulation des biens Le cas des voitures sans certificat de conformité européen car initialement fabriquées hors UE Dossier signalé par EIC à la Commission européenne en Procédure d infraction engagée contre la France en Réponse de la CE en août 2010 : «Un montant de 1500 (pour immatriculer un véhicule d occasion en France! ), compte tenu de la grande valeur des véhicules en cause, ne saurait être considéré comme disproportionné» Difficultés à immatriculer en France certaines motos neuves achetées en Allemagne Non reconnaissance par les Préfectures de bridages effectués en Allemagne, Non reconnaissance de certains certificats de conformité européens Non reconnaissance des rapports de contrôle technique étrangers lors de la procédure d immatriculation en France et en Allemagne

18 Exemples d entraves à la libre circulation des biens : Art 20 de la Directive service/ lutter contre les discriminations (V. Proposition n 5) 1/ Achat et pose de granit économie de 40% en passant commande auprès du fournisseur allemand, refus d honorer la commande en raison du contrat d exclusivité du distributeur français : un distributeur allemand n a le droit ni de livrer du matériel, ni d effectuer une quelconque prestation de service comme la pose en France! 2/ Achat de béton prêt à l emploi 20% de moins (à quantité et qualité identique) pour livraison de béton prêt à l emploi. Refus des fournisseurs allemands de livrer les chantiers situés en France. Explication : existence d un contrat d exclusivité.

19 Contrats d exclusivité / Ententes illicites entre entreprises européennes Le consommateur ne peut pas profiter des bas prix pratiqués pour un même produit dans des pays différents. Les contrats de distribution exclusive constituent des méthodes discriminatoires de vente et portent atteinte au bon fonctionnement du marché en nuisant aux intérêts des consommateurs. Ces pratiques ont un arrière goût d entente sur les prix et de répartition des marchés, qui ne semble pas compatible avec le droit communautaire de la concurrence. Dossiers transmis aux autorités nationales de la concurrence

20 Proposition n 46 : vers un système européen de résolution des litiges en ligne Objectif : résoudre efficacement à l amiable les litiges nationaux et transfrontaliers liés au commerce électronique entre des consommateurs et/ou professionnels domiciliés dans le Bade- Wurtemberg - un projet novateur depuis juin soutenu par le Ministère de la Consommation du Bade-Wurtemberg - plus que 300 dossiers dans la première année (juin2009 à juin 2010) - Taux de satisfaction : environ 75% - Durée moyenne de traitement : 50 jours - Perspectives : déploiement sur tout le territoire allemand

21 Notifié par la Commission Européenne Von der Europäischen Kommission notifiziert

22 La procédure européenne de règlement des petits litiges Instituée par le Règlement (CE) n 861/2007 du Parlement européen et du Conseil, du 11 juillet 2007 Applicable depuis le 1er janvier 2009 dans tous les États membres de l'union européenne sauf le Danemark. Conditions : litiges transfrontaliers, en matière civile et commerciale, dont le montant réel ou estimé ne dépasse pas 2000.

23 La small claim : Une procédure adaptée aux besoins des consommateurs européens Dans près de 75 % des dossiers traités par le CEC France, la valeur en litige est inférieure à 2000 (achats sur internet, réservations de voyage/de vols secs, ) Le recours à un avocat n est pas obligatoire Une procédure rapide et à moindre coût (entre 15 et 200 pour les frais de procédure selon les pays) Confort de la procédure (à distance et écrite avec 4 formulaires types) Reconnaissance et exécution des décisions dans tous les Etats membres de l UE

24 Small Claims : Complémentarité avec les missions d EIC -Solution adaptée pour des litiges de consommation transfrontaliers qui ne se règlent pas à l amiable -Suite logique de la procédure extrajudiciaire proposé par EIC -EIC et le réseau des CEC contribue à promouvoir la procédure des small claims auprès des consommateurs européens: informions sur l existence de cet outil (brochure d information, site internet, liens vers le RJECC ) -EIC et le réseau des CEC peuvent assister les consommateurs dans leurs démarches : aide pour remplir les formulaires, pour trouver les coordonnées du tribunal compétent etc. Une assistance, une aide pratique aux parties est d ailleurs une obligation pour les Etats membres selon l art. 11 du règlement 861/2007 CE. -Rôle d observateur des CEC : signaler à la CE et aux Etats membres les problèmes concrets rencontrés par les consommateurs

25 Small Claims : Difficultés dans la pratique -Manque d information sur l existence et le fonctionnement des small claims, tant pour les consommateurs que les tribunaux (certains tribunaux français refusent actuellement les formulaires) -Difficultés à trouver le tribunal compétent. Ex.: contrats de transport; tribunal du lieu de départ ou du lieu d arrivée -Pas d information préalable transparente sur les frais de justice. «Chèque en blanc» avec obligation de communiquer les coordonnées bancaires dans le formulaire A

26 Small Claims : Difficultés dans la pratique -Délais d accusé de réception trop longs, opacité dans le traitement du dossier -Problème de la traduction des formulaires et des pièces justificatives -Manque d information aux consommateurs sur l exécution de la décision dans les différents pays européens et les frais afférents. Tribunal, huissier ou shérif comme à Dublin?

27 Les nouveaux locaux à partir de mars 2011 à Kehl Euro-Info- Consommateurs Am Bahnhofsplatz Kehl Allemagne mail: Pour soumettre une réclamation : Tél

Médiation Tourisme Voyage dans le contexte européen

Médiation Tourisme Voyage dans le contexte européen Médiation Tourisme Voyage dans le contexte européen Forum SETO Deauville 11.12.2013 Camille BERTRAND Juriste CEC France Centre Européen de la Consommation 1 structure - 5 services Centre Européen des Consommateurs

Plus en détail

On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main!

On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Shutterstock Immobilier énergie Justice On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! brochure réalisée

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs Belgique (CEC) Rapport annuel 2014

Centre Européen des Consommateurs Belgique (CEC) Rapport annuel 2014 Centre Européen des Consommateurs Belgique (CEC) Rapport annuel 2014 Le CEC, c est quoi? Compétence CEC Belgique: Litiges de consommation transfrontaliers: Consommateur belge >< Commerçant UE ou Consommateur

Plus en détail

Procédure de règlement des petits litiges et injonction de payer européenne. Des procédures simplifiées pas si simples dans la pratique

Procédure de règlement des petits litiges et injonction de payer européenne. Des procédures simplifiées pas si simples dans la pratique Procédure de règlement des petits litiges et injonction de payer européenne Des procédures simplifiées pas si simples dans la pratique SOMMAIRE p.1 Introduction p.1 A/ Des procédures européennes simplifiées,

Plus en détail

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans

Plus en détail

S informer sur. Le médiateur de l AMF

S informer sur. Le médiateur de l AMF S informer sur Le médiateur de l AMF 04 Autorité des marchés financiers Le médiateur de l AMF Sommaire Quelle est la mission du médiateur de l AMF? 03 Quelles situations peuvent donner lieu à médiation?

Plus en détail

Ses compétences sont décrites à l article 302 de la loi relative aux assurances du 4 avril 2014.

Ses compétences sont décrites à l article 302 de la loi relative aux assurances du 4 avril 2014. L Ombudsman des Assurances intervient si un problème persiste lorsque le demandeur n a pas obtenu de réponse satisfaisante à sa demande de la part de l entreprise d assurances ou de l intermédiaire d assurances.

Plus en détail

Faire appel à des artisans allemands

Faire appel à des artisans allemands Centre Européen des Consommateurs France en coopération avec le Centre Européen des Consommateurs Allemagne Réseau européen ECC-Net Actualisé en janvier 2012 Le guide du consommateur européen Faire appel

Plus en détail

L accès aux soins dans l Union européenne. Information sur les droits des patients en Europe. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme.

L accès aux soins dans l Union européenne. Information sur les droits des patients en Europe. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme. Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Immobilier énergie Justice L accès aux soins dans l Union européenne Information sur les droits des patients en Europe Sommaire L accès aux soins La

Plus en détail

GERFLOR Job Reference Award 2015 Prix qui récompense la plus belle référence Gerflor de l année 2015

GERFLOR Job Reference Award 2015 Prix qui récompense la plus belle référence Gerflor de l année 2015 GERFLOR Job Reference Award 2015 Prix qui récompense la plus belle référence Gerflor de l année 2015 Article 1. Organisateur Gerflor, société par actions simplifiée au capital de 1.932.385 dont le siège

Plus en détail

Médiateur européen. Des problèmes avec l UE? Qui peut vous aider?

Médiateur européen. Des problèmes avec l UE? Qui peut vous aider? Médiateur européen Des problèmes avec l UE? Qui peut vous aider? Le Médiateur européen tente de trouver une issue équitable aux plaintes déposées contre les institutions de l Union européenne, il encourage

Plus en détail

Acheter un bien immobilier en Allemagne. Informations et conseils sur la réglementation allemande. Finances. Achats. e-commerce. Santé.

Acheter un bien immobilier en Allemagne. Informations et conseils sur la réglementation allemande. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Immobilier énergie Justice Acheter un bien immobilier en Allemagne Informations et conseils sur la réglementation allemande Sommaire Vos intermédiaires

Plus en détail

Gérer un litige lié à des travaux dans un logement

Gérer un litige lié à des travaux dans un logement L habitat COMPRENDRE Gérer un litige lié à des travaux dans un logement Les bons réflexes à adopter en cas de différend avec un professionnel Édition : avril 2015 Des informations juridiques à connaître

Plus en détail

CHARTE BNP Paribas Personal Finance DU TRAITEMENT AMIABLE DES RECLAMATIONS

CHARTE BNP Paribas Personal Finance DU TRAITEMENT AMIABLE DES RECLAMATIONS CHARTE BNP Paribas Personal Finance DU TRAITEMENT AMIABLE DES RECLAMATIONS RECLAMATION & MEDIATION «BNP Paribas Personal Finance» veille à apporter à ses clients la meilleure qualité de service. Toutefois,

Plus en détail

Comment régler un litige avec ma banque?

Comment régler un litige avec ma banque? MARS 2014 N 3 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES Comment régler un litige avec ma banque? sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

Les procédures de recouvrement de créances au niveau européen

Les procédures de recouvrement de créances au niveau européen Les procédures de recouvrement de créances au niveau européen Séminaire 12.10.2012 - Les outils essentiels de l UE pour soutenir l internationalisation des PME Des factures impayées à l étranger? L objectif:

Plus en détail

Accident automobile en Europe : comment réagir? Le guide du consommateur européen. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme.

Accident automobile en Europe : comment réagir? Le guide du consommateur européen. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme. Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Immobilier énergie Justice Accident automobile en Europe : comment réagir? Le guide du consommateur européen SOMMAIRE Indispensables dans votre boîte

Plus en détail

Comment régler un litige avec ma banque?

Comment régler un litige avec ma banque? MARS 2014 N 3 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelamediationbancaire.com Le portail de la médiation bancaire lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Comment régler

Plus en détail

Droit de la consommation : Bilan des nouveautés de 2014

Droit de la consommation : Bilan des nouveautés de 2014 Droit de la consommation : Bilan des nouveautés de 2014 La fin de l année approche et avec elle ses bilans et autres rétrospectives. Pour l ULC, c est l occasion de faire le point et d informer les consommateurs

Plus en détail

Passagers aériens voyagez malin! Informations et conseils pour voyager en toute quiétude. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme.

Passagers aériens voyagez malin! Informations et conseils pour voyager en toute quiétude. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme. Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Immobilier énergie Justice Passagers aériens voyagez malin! Informations et conseils pour voyager en toute quiétude Sommaire Préparer son voyage Conseils

Plus en détail

EN ALLEMAGNE, PAS D'IMMATRICULATION SANS PREUVE D'ASSURANCE AUTOMOBILE : Un modèle à suivre en France?

EN ALLEMAGNE, PAS D'IMMATRICULATION SANS PREUVE D'ASSURANCE AUTOMOBILE : Un modèle à suivre en France? EN ALLEMAGNE, PAS D'IMMATRICULATION SANS PREUVE D'ASSURANCE AUTOMOBILE : Un modèle à suivre en France? Dossier réalisé par le Septembre 2015 Bien que l assurance automobile soit obligatoire, entre 370

Plus en détail

Comment régler un litige avec ma banque?

Comment régler un litige avec ma banque? Juillet 2012 n 3 difficultés Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Comment régler un litige avec ma banque? FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ)

Foire aux questions (FAQ) Règlement (CE) n 924/2009 concernant les paiements transfrontaliers dans la Communauté (Règlement concernant l égalité des frais pour les paiements nationaux et transfrontaliers) Foire aux questions (FAQ)

Plus en détail

Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients

Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients Cette politique du Groupe La Française a pour but de décrire le dispositif de suivi et de traitement des demandes d informations

Plus en détail

Avis de la Chambre des Métiers

Avis de la Chambre des Métiers CdM/18/04/2012-133-11 Proposition de Directive relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation. Proposition de Règlement relatif au règlement en ligne des litiges de consommation. Avis

Plus en détail

Recommandation sur le traitement des réclamations 2011-R-05 du 15 décembre 2011

Recommandation sur le traitement des réclamations 2011-R-05 du 15 décembre 2011 2011-R-05 du 15 décembre 2011 1. Contexte L information du client sur les modalités d examen des réclamations ainsi que le traitement de ces dernières font l objet de plusieurs textes, notamment de nature

Plus en détail

A V I S A-2442/12-11. sur la

A V I S A-2442/12-11. sur la A-2442/12-11 A V I S sur la proposition de directive du Parlement européen et du Conseil relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation et portant modification du règlement (CE) n 2006/2004

Plus en détail

CHARTE LASER COFINOGA DU TRAITEMENT AMIABLE DES RECLAMATIONS

CHARTE LASER COFINOGA DU TRAITEMENT AMIABLE DES RECLAMATIONS CHARTE LASER COFINOGA DU TRAITEMENT AMIABLE DES RECLAMATIONS RECLAMATION & MEDIATION veille à apporter à ses clients la meilleure qualité de service. Toutefois, des difficultés peuvent survenir dans l

Plus en détail

Consultation on collective redress. Contribution d Euro-Info-Consommateurs et du Centre Européen des Consommateurs (CEC) France

Consultation on collective redress. Contribution d Euro-Info-Consommateurs et du Centre Européen des Consommateurs (CEC) France Consultation on collective redress Contribution d Euro-Info-Consommateurs et du Centre Européen des Consommateurs (CEC) France Q 1- Quelle valeur ajoutée apporterait l'instauration de nouveaux mécanismes

Plus en détail

Rapport annuel. Euro-Info-Consommateurs et les Centres Européens des Consommateurs France et Allemagne. Evènements. Informations. www.euroinfo-kehl.

Rapport annuel. Euro-Info-Consommateurs et les Centres Européens des Consommateurs France et Allemagne. Evènements. Informations. www.euroinfo-kehl. Rapport annuel 2010 Evènements Informations Photo Parlement européen Architecte : Architecture Studio Euro-Info-Consommateurs et les Centres Européens des Consommateurs France et Allemagne www.euroinfo-kehl.eu

Plus en détail

Recommandation sur le traitement des réclamations

Recommandation sur le traitement des réclamations Recommandation sur le traitement des réclamations 1. Contexte 2015-R-03 du 26 février 2015 L information du client sur les modalités d examen des réclamations ainsi que le traitement de ces dernières font

Plus en détail

IK/ELIPSO PackTheFuture Sustainable Plastic Packaging Award 2015 Règlement du Concours

IK/ELIPSO PackTheFuture Sustainable Plastic Packaging Award 2015 Règlement du Concours IK/ELIPSO PackTheFuture Sustainable Plastic Packaging Award 2015 Règlement du Concours Article 1: Objet Dans le cadre de la promotion de l industrie de l emballage plastique, ELIPSO (France) et IK (Allemagne)

Plus en détail

Extension de garantie Protection juridique

Extension de garantie Protection juridique REFERENCE : 552 000 / HISCOX (à rappeler dans toute correspondance). Cette garantie, facultative, vous est acquise uniquement si la mention figure dans vos Conditions Particulières et si vous avez acquitté

Plus en détail

Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure

Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure Ce projet est cofinancé par l Union européenne 2 Europe Une saisie européenne des avoirs bancaires Éléments de procédure Prise de position

Plus en détail

Guide. tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 PROFESSIONNELS

Guide. tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 PROFESSIONNELS Guide PROFESSIONNELS tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 1 La Société financière de la Nef est une société anonyme coopérative à capital variable, à directoire et à conseil de surveillance - Agréée par

Plus en détail

DIVORCE l intérêt du consentement amiable

DIVORCE l intérêt du consentement amiable Conférence-débat du jeudi 2 octobre 2014 DIVORCE l intérêt du consentement amiable Depuis le 1 er janvier 2005 (date d entrée en vigueur de la loi sur le divorce du 26 mai 2004), les époux ont le choix

Plus en détail

LE référentiel des métiers

LE référentiel des métiers LE référentiel des métiers 2 Le référentiel des métiers de Pôle emploi FILIÈRE RELATION DE SERVICES Métiers MISSIONS ACTIVITÉS COMPÉTENCES Le référentiel des métiers de Pôle emploi 3 4 Le référentiel des

Plus en détail

Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme. Véhicules. Immobilier énergie. Justice. Louer un véhicule en Europe

Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme. Véhicules. Immobilier énergie. Justice. Louer un véhicule en Europe Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Immobilier énergie Justice Louer un véhicule en Europe Sommaire Au moment de la réservation 3 Lors de la signature du contrat ÎÎTermes et conditions

Plus en détail

FICHE RECAPITULATIVE COMPAREE Les droits et obligations des GARAGISTES en France et en Allemagne

FICHE RECAPITULATIVE COMPAREE Les droits et obligations des GARAGISTES en France et en Allemagne FICHE RECAPITULATIVE COMPAREE Les droits et obligations des GARAGISTES en France et en Allemagne Grâce à la libre prestation de service, vous pouvez faire appel au garagiste de votre choix partout en Europe.

Plus en détail

Guide. tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 PARTICULIERS

Guide. tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 PARTICULIERS Guide PARTICULIERS tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 1 La Société financière de la Nef est une société anonyme coopérative à capital variable, à directoire et à conseil de surveillance - Agréée par la

Plus en détail

Acheter un véhicule en Europe. brochure réalisée par le Centre Européen des Consommateurs France. Finances. Achats. e-commerce. Santé.

Acheter un véhicule en Europe. brochure réalisée par le Centre Européen des Consommateurs France. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Immobilier énergie Justice Acheter un véhicule en Europe brochure réalisée par le Centre Européen des Consommateurs France Sommaire Simplification des

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a pris connaissance de la procédure judiciaire.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a pris connaissance de la procédure judiciaire. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2008-41 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le 18

Plus en détail

Conditions générales SOUSCRIPTION EN LIGNE DU CONTRAT D ASSURANCE HABITATION

Conditions générales SOUSCRIPTION EN LIGNE DU CONTRAT D ASSURANCE HABITATION Conditions générales SOUSCRIPTION EN LIGNE DU CONTRAT D ASSURANCE HABITATION SOMMAIRE 1 ère PARTIE - INFORMATIONS LÉGALES 3 2 ème PARTIE - CHAMP D APPLICATION DES CONDITIONS GÉNÉRALESDE SOUSCRIPTION EN

Plus en détail

LES PNEUS HIVER SONT-ILS OBLIGATOIRES DANS TOUTE L EUROPE?

LES PNEUS HIVER SONT-ILS OBLIGATOIRES DANS TOUTE L EUROPE? LES PNEUS HIVER SONT-ILS OBLIGATOIRES DANS TOUTE L EUROPE? novembre 2013 Introduction En période hivernale, difficile de savoir si l équipement en pneus neige des voitures est obligatoire dans le(s) pays

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES 1. GÉNÉRALITÉS ET DEFINITIONS

CONDITIONS GENERALES 1. GÉNÉRALITÉS ET DEFINITIONS 07/2015 CONDITIONS GENERALES 1. GÉNÉRALITÉS ET DEFINITIONS 1.1. Définitions 1.1.1. Le Centre de Formation à Distance, appartenant au groupe CFDF, société à responsabilité limitée de droit français dont

Plus en détail

GROUPE DE RÉDACTION SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES ENTREPRISES (CDDH-CORP)

GROUPE DE RÉDACTION SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES ENTREPRISES (CDDH-CORP) Strasbourg, 22 août 2014 CDDH-CORP(2014)10 COMITÉ DIRECTEUR POUR LES DROITS DE L'HOMME (CDDH) GROUPE DE RÉDACTION SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES ENTREPRISES (CDDH-CORP) Projet de recommandation du Comité

Plus en détail

LA MÉDIATION BANCAIRE ET FINANCIÈRE

LA MÉDIATION BANCAIRE ET FINANCIÈRE INC document FICHE PRATIQUE J. 221 Mars 2011 LA MÉDIATION BANCAIRE ET FINANCIÈRE Vous êtes client d une banque et vous rencontrez un problème que vous n arrivez pas à résoudre avec votre chargé de clientèle

Plus en détail

Mini-guide n 25 - Septembre 2011

Mini-guide n 25 - Septembre 2011 Mini-guide téléchargé depuis le site www.lesclesdelabanque.com - e-mail : cles@fbf.fr Mini-guide n 25 - Septembre 2011 La Convention AERAS La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

Les laissés pour compte de la libre circulation des services et des marchandises dans le secteur de la construction : La situation franco-allemande

Les laissés pour compte de la libre circulation des services et des marchandises dans le secteur de la construction : La situation franco-allemande Euro-Info-Consommateurs Euro-Info-Verbraucher e. V. www.euroinfo-kehl.eu Centre Européen des Consommateurs France Europäisches Verbraucherzentrum Deutschland Les laissés pour compte de la libre circulation

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 2 Les réglementations européennes de lutte contre les retards et les défauts de paiement 25

Table des matières. Chapitre 2 Les réglementations européennes de lutte contre les retards et les défauts de paiement 25 Table des matières Présentation du guide 7 Contenu du guide 7 Adresses utiles 8 Chapitre 1 Les retards de paiement en Europe 15 Section I La crise économique et les retards de paiement 15 Section II Cartographie

Plus en détail

La Convention AERAS. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. Septembre 2011

La Convention AERAS. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. Septembre 2011 Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Locations saisonnières en France

Locations saisonnières en France Centre Européen des Consommateurs GIE Luxembourg 2009 Locations saisonnières en France Locations saisonnières en France Introduction La location saisonnière consiste à louer, pendant une durée limitée

Plus en détail

PROTECTION DES DROITS DU TRADUCTEUR ET DE L INTERPRETE

PROTECTION DES DROITS DU TRADUCTEUR ET DE L INTERPRETE PROTECTION DES DROITS DU TRADUCTEUR ET DE L INTERPRETE Le traducteur ou l interprète non salarié doit en permanence veiller à la préservation de ses droits tant dans l établissement de sa relation avec

Plus en détail

Maison du droit et de la médiation www.ville-stains.fr

Maison du droit et de la médiation www.ville-stains.fr www.ville-stains.fr SOMMAIRE page 4 INFORMATION ET ORIENTATION page 6 ACCES AU DROIT page 8 AIDE AUX VICTIMES page 10 MEDIATION page 12 ECRIVAIN PUBLIC page 14 LEXIQUE + NOS PARTENAIRES EDITO Pour la Municipalité,

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ Instructions: 1. Le rapport doit être renvoyé au REFJ (exchanges@ejtn.eu) dans le mois suivant le stage. 2. Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour rédiger votre rapport

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg

Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg Téléphone : +352 26 84 64-1 Fax : +352 26 84 57 61 E-mail : info@cecluxembourg.lu Website : www.cecluxembourg.lu

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

CONTRAT DE MOBILITE 2015-2016 POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ dans les pays participant au programme (mobilités européennes)

CONTRAT DE MOBILITE 2015-2016 POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ dans les pays participant au programme (mobilités européennes) 1 CONTRAT DE MOBILITE 2015-2016 POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ dans les pays participant au programme (mobilités européennes) Nom légal complet de l établissement d envoi et code Erasmus

Plus en détail

Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade?

Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Alors complétez et adressez cette fiche à : Mutuelle MYRIADE - Service Conventionnement Tiers Payant Allée de la Capère

Plus en détail

Camping-car Park est un concept novateur de gestion d aires d étapes de camping-cars en France et à l Etranger, ouvertes 24 H/24, toute l année.

Camping-car Park est un concept novateur de gestion d aires d étapes de camping-cars en France et à l Etranger, ouvertes 24 H/24, toute l année. CONDITIONS GENERALES DE VENTES CAMPING-CAR PARK Camping-car Park est un concept novateur de gestion d aires d étapes de camping-cars en France et à l Etranger, ouvertes 24 H/24, toute l année. PRÉAMBULE

Plus en détail

Objet du marché : REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION

Objet du marché : REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION Objet du marché : Voyage Linguistique et Culturel En Angleterre : Devon Sur la piste des grands détectives anglais REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION Procédure de consultation utilisée : Procédure

Plus en détail

Conférence MENA OCDE Sur le financement des entreprises Sur le thème : A Casablanca le 22 février 2011

Conférence MENA OCDE Sur le financement des entreprises Sur le thème : A Casablanca le 22 février 2011 Conférence MENA OCDE Sur le financement des entreprises Sur le thème : «Accompagner la croissance des micros et petites entreprises : réduire les obstacles financiers dans la région MENA». A Casablanca

Plus en détail

TARIFS MÉDIATION FAMILIALE CONVENTIONNELLE

TARIFS MÉDIATION FAMILIALE CONVENTIONNELLE Paiements par : Cartes Bancaires, Espèces, Chèques bancaires, Paypal, Devises étrangères en cours acceptées (billets uniquement si espèces et rendu de monnaie en euros selon le cours du change du jour

Plus en détail

Commission du marché intérieur et de la protection du consommateur DOCUMENT DE TRAVAIL

Commission du marché intérieur et de la protection du consommateur DOCUMENT DE TRAVAIL PARLEMENT EUROPÉEN 2009-2014 Commission du marché intérieur et de la protection du consommateur 3.3.2010 DOCUMENT DE TRAVAIL sur la proposition de directive relative aux droits des consommateurs - COM(2008)614/3-2008/0196(COD)

Plus en détail

Conditions Générales de Vente du site www.sahamassurance.com

Conditions Générales de Vente du site www.sahamassurance.com Conditions Générales de Vente du site www.sahamassurance.com Informations légales... 2 Généralités... 2 La déclaration du Souscripteur... 2 La procédure de conclusion du Contrat et prix... 2 Paiement...

Plus en détail

Règlement du concours

Règlement du concours Règlement du concours Organisateur : La SA à conseil d administration TOTAL MARKETING SERVICES (l «Organisateur») dont le siège social est situé au 24 cours Michelet 92800 Puteaux France souhaite stimuler

Plus en détail

Conditions particulières de ventes

Conditions particulières de ventes Conditions particulières de ventes D après les articles L.211-8 et suivants du Code du Tourisme et des articles R.211-3 et suivants du Code du Tourisme. Article 1 : Les Offices de Tourisme autorisés dans

Plus en détail

DROITS DES CONSOMMATEURS. européens d énergie. Ce que la législation européenne apporte aux consommateurs d énergie. Énergie

DROITS DES CONSOMMATEURS. européens d énergie. Ce que la législation européenne apporte aux consommateurs d énergie. Énergie DROITS DES CONSOMMATEURS européens d énergie Ce que la législation européenne apporte aux consommateurs d énergie Énergie Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses aux questions

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CONCOURS PVTISTES.NET «Ô CANADA»

RÈGLEMENT DU CONCOURS PVTISTES.NET «Ô CANADA» RÈGLEMENT DU CONCOURS PVTISTES.NET «Ô CANADA» Préambule : Le règlement initial du concours «Ô Canada», a été déposé le 29 décembre 2014 à l étude DARRICAU PECASTAING huissiers de Justice à Paris 75018.

Plus en détail

est beaucoup plus protecteur que le droit des autres pays membres de l Union européenne. On peut donc identifier deux types de problèmes :

est beaucoup plus protecteur que le droit des autres pays membres de l Union européenne. On peut donc identifier deux types de problèmes : Le recours à la médiation transfrontalière dans les litiges entre consommateurs et professionnels en Europe : Le réseau des Centres Européens des Consommateurs Par Fabien Fédy et Ulrich Walter Ce n est

Plus en détail

JURISINFO FRANCO-ALLEMAND Octobre 2012 LE RECOUVREMENT DE CREANCES EN ALLEMAGNE

JURISINFO FRANCO-ALLEMAND Octobre 2012 LE RECOUVREMENT DE CREANCES EN ALLEMAGNE LES NOTES D'INFORMATION ION JURIDIQUE SERVICE JURIDIQUE JURISINFO FRANCO-ALLEMAND Octobre 2012 Avertissement : Cette note a pour but de donner une information générale et ne peut remplacer une étude juridique

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 04/03/2009 Cour d appel de Paris ct0151 Audience publique du 7 décembre 2007 N de RG: 07/06272 Publié par le service de documentation de la Cour de cassation REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

Réponse des autorités françaises à la consultation de la Commission européenne sur l accès à un compte de paiement de base

Réponse des autorités françaises à la consultation de la Commission européenne sur l accès à un compte de paiement de base Novembre 2010 Réponse des autorités françaises à la consultation de la Commission européenne sur l accès à un compte de paiement de base La France partage pleinement le souci de la Commission européenne

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MLD 2011-57

Décision du Défenseur des droits n MLD 2011-57 Paris, le 10 novembre 2011 Décision du Défenseur des droits n MLD 2011-57 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

COFFRA. Compagnie Fiduciaire Franco-Allemande. Le commerce en ligne avec l Allemagne. Vade-mecum à l usage des «e-exportateurs» français

COFFRA. Compagnie Fiduciaire Franco-Allemande. Le commerce en ligne avec l Allemagne. Vade-mecum à l usage des «e-exportateurs» français COFFRA Compagnie Fiduciaire Franco-Allemande Le commerce en ligne avec l Allemagne Vade-mecum à l usage des «e-exportateurs» français Le commerce en ligne avec l Allemagne Avant-propos Le premier grand

Plus en détail

LE LIVRE BLANC DU RÉSEAU ANTI-ARNAQUES

LE LIVRE BLANC DU RÉSEAU ANTI-ARNAQUES LE LIVRE BLANC DU RÉSEAU ANTI-ARNAQUES 10 propositions pour améliorer la protection du consommateur en matière d offres promotionnelles et d arnaques de la consommation 15 novembre 2004 CONTEXTE L UFC-QUE

Plus en détail

Table des matières GUIDE POUR LES BÉNÉFICIAIRES DES MICROPROJETS

Table des matières GUIDE POUR LES BÉNÉFICIAIRES DES MICROPROJETS GUIDE POUR LES BÉNÉFICIAIRES DES MICROPROJETS Table des matières 1 L ÉLABORATION, LA SÉLECTION ET LE DÉMARRAGE DE VOTRE MICROPROJET...2 1.1 L élaboration de votre microprojet...2 1.2 La sélection de votre

Plus en détail

PRIX COFFIM DE LA MEILLEURE PHOTOGRAPHIE EDITION 2015

PRIX COFFIM DE LA MEILLEURE PHOTOGRAPHIE EDITION 2015 PRIX COFFIM DE LA MEILLEURE PHOTOGRAPHIE EDITION 2015 REGLEMENT DU CONCOURS Plan du règlement : Article 1 : L Organisateur Article 2 : Participants Article 3 : Annonce du concours Article 4 : Modalités

Plus en détail

DOCUMENT A14.P0704 Société Michel Greco SA à Luxembourg Version A14.P0704 indice B

DOCUMENT A14.P0704 Société Michel Greco SA à Luxembourg Version A14.P0704 indice B DOCUMENT A14.P0704 Société Michel Greco SA à Luxembourg Version A14.P0704 indice B Table des matières 1. Introduction... 3 1.1. Titre du document... 3 1.2. Objet... 3 1.3. Convention de lecture... 3 1.4.

Plus en détail

Conditions générales Claim it

Conditions générales Claim it * * * Conditions générales Claim it Dernière version du 30 mars 2015 TABLE DES MATIÈRES Article 1 Identité de l entreprise Article 2 Champ d application et conditions Article 3 Offre et ordre de service

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU Jeu H- Park Poker Tour 2015 by Aurelien Rougerie

REGLEMENT DU JEU Jeu H- Park Poker Tour 2015 by Aurelien Rougerie REGLEMENT DU JEU Jeu H- Park Poker Tour 2015 by Aurelien Rougerie 1) Présentation de la Société Organisatrice La société Pari Mutuel Urbain (PMU), Groupement d intérêt économique, immatriculée au RCS de

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE - Signature électronique et cryptographie 71. Sommaire

COMMERCE ELECTRONIQUE - Signature électronique et cryptographie 71. Sommaire COMMERCE ELECTRONIQUE - Signature électronique et cryptographie 71 SIGNATURE ELECTRONIQUE ET CRYPTOGRAPHIE Sommaire A- Signature électronique I - Textes luxembourgeois 1. Code civil (Extrait: Articles

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE)

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) Article 2 L'Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d'égalité, de l'état de droit, ainsi que de

Plus en détail

Juin 2012. Rapport du Centre Européen de la Consommation et du Centre Européen des Consommateurs France

Juin 2012. Rapport du Centre Européen de la Consommation et du Centre Européen des Consommateurs France Juin 2012 Rapport du Centre Européen de la Consommation et du Centre Européen des Consommateurs France SOMMAIRE A. Bilan statistique B. Bilan mitigé des pratiques des compagnies aériennes et application

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1 ) Définitions CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les termes ci-après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes : Vendeur : la société 37DEUX, société à responsabilité

Plus en détail

Europe P aiements en

Europe P aiements en Paiements en Europe Payer en Europe comme si vous étiez dans votre pays 2 Grâce à la construction de la zone de paiement européenne unique SEPA (Single Euro Payments Area), la différence entre les paiements

Plus en détail

Extension de garantie Protection juridique

Extension de garantie Protection juridique 1 Cette garantie, conforme aux lois n 2007-210 du 19 Février 2007 et n 89-1014 du 31.12.1989 ainsi qu au décret n 90-697 du 1 er Août 1990, est régie par les Dispositions Générales qui suivent ainsi que

Plus en détail

INFOGREFFE.FR LE PORTAIL DE L INFORMATION LÉGALE DES ENTREPRISES ET DE TOUTES VOS FORMALITÉS

INFOGREFFE.FR LE PORTAIL DE L INFORMATION LÉGALE DES ENTREPRISES ET DE TOUTES VOS FORMALITÉS INFOGREFFE.FR LE PORTAIL DE L INFORMATION LÉGALE DES ENTREPRISES ET DE TOUTES VOS FORMALITÉS Extrait Kbis L extrait Kbis : la «carte d identité» de l entreprise L obtenir et disposer en permanence d un

Plus en détail

Règlement du Jeu SMS «JEU DE LA POMPE DELTA FM»

Règlement du Jeu SMS «JEU DE LA POMPE DELTA FM» Règlement du Jeu SMS «JEU DE LA POMPE DELTA FM» ARTICLE 1 OBJET DELTA FM située Boulevard de l Europe à Gravelines organise un jeu gratuit et sans obligation d'achat intitulé «LE JEU DE LA POMPE DELTA

Plus en détail

... pour votre entreprise,

... pour votre entreprise, AGENT DE VOTRE ENTREPRISE... pour votre entreprise, dans la gestion de sa vie quotidienne > Diagnostic des pratiques sociales et juridiques de votre entreprise > Production et vérification de vos documents

Plus en détail

PAYS-BAS - hors Aruba, Bonaire, Curaçao, Saba, Saint Eustache et Saint-Martin

PAYS-BAS - hors Aruba, Bonaire, Curaçao, Saba, Saint Eustache et Saint-Martin PAYS-BAS - hors Aruba, Bonaire, Curaçao, Saba, Saint Eustache et Saint-Martin Attention! Les règles spécifiques concernant les territoires ultramarins des Pays-Bas (voir fiches consacrées à ARUBA, CURAÇAO,

Plus en détail

La Convention. www.lesclesdelabanque.com. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les mini-guides bancaires.

La Convention. www.lesclesdelabanque.com. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les mini-guides bancaires. octobre 2012 n 25 crédit Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) 1

Plus en détail

Conditions pour la location de matériel de chantier (Les présentes conditions ont été élaborées par des délégations de VSBM et SBI/SSE)

Conditions pour la location de matériel de chantier (Les présentes conditions ont été élaborées par des délégations de VSBM et SBI/SSE) Conditions pour la location de matériel de chantier (Les présentes conditions ont été élaborées par des délégations de VSBM et SBI/SSE) 1. Généralités Les conditions énoncées ci-après sont valables pour

Plus en détail