Analyse de l indemnisation du Corporel Grave dans une perspective européenne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse de l indemnisation du Corporel Grave dans une perspective européenne"

Transcription

1 Newsletter technique juin 2013 Analyse de l indemnisation du Corporel Grave dans une perspective européenne Depuis plusieurs années l indemnisation du dommage corporel sur le marché français fait l objet de réflexions approfondies afin de faire émerger un véritable droit dédié à cette matière. Cette volonté est aussi au cœur des préoccupations des instances européennes, en quête d une harmonisation. Ainsi, en matière pénale, une réflexion s est ouverte suite à une directive européenne en date du 25 octobre 2012 visant à renforcer et harmoniser les droits des victimes. Dans son discours prononcé lors de la rentrée solennelle 2013 de la Cour d Appel de Paris, le Premier Président de la Cour a évoqué l idée de faire évoluer le procès pénal à la française en s inspirant du modèle anglais, dans lequel la victime n est pas partie au procès, mais un simple témoin. Dans ce système, les victimes d infractions doivent nécessairement passer par la voie civile afin d obtenir la réparation de leurs éventuels dommages corporels. Le procès civil ne pouvant s ouvrir qu une fois le procès pénal terminé, une telle réforme nécessiterait une accélération des procédures. Faute de quoi, la France s exposerait à une multiplication des condamnations par la Cour européenne des droits de l homme pour non-respect du droit à des délais de procédure raisonnables qui découle du droit au procès équitable. De même, en matière civile, une recommandation a été présentée par l Institut pour le droit européen de la circulation en février 2013 en vue de l élaboration d un droit à l indemnisation intégrale pour les enfants victimes d accidents de la circulation, et de façon générale, pour toutes les victimes considérées comme vulnérables, telles que les personnes âgées et handicapées. Pour tenir compte de ce contexte, nous avons choisi de donner une ouverture européenne à cette étude, tout en analysant les grandes tendances que nous observons sur le marché français à partir de notre base statistique constituée des sinistres liquidés. En ce qui concerne le marché français, nous vous proposons de comparer les évolutions de la charge de ces sinistres en droit commun par rapport à des indices macro-économiques, et nous nous livrerons à une analyse plus détaillée de l évolution de certains postes de préjudice. Enfin, nous aborderons les sujets d actualités des marchés européens voisins.

2 L évolution du coût des sinistres corporels graves confrontée aux réalités économiques et juridiques Évolution du PIB et de l inflation par rapport au coût moyen d un sinistre corporel grave supérieur à 50 %. Indice Indice coût moyen du corporel grave Indice évolution de l'inflation Indice évolution du PIB Indice évolution du TME Source : SCOR Global P&C Entre 2001 et 2011, la charge des indemnisations a progressé de 160 points. Les règlements amiables et les décisions judiciaires devenues définitives ont tous respecté le principe de la réparation intégrale : «le préjudice, tout le préjudice, rien que le préjudice». Sur cette même période, les indicateurs économiques font apparaître une progression de l inflation de seulement 19 points, et de 35 points pour le Produit Intérieur Brut (PIB) en valeur. Il ne peut résulter de cette volatilité qu un sentiment d inégalité chez les victimes, et un défaut de prévisibilité pour les assureurs. De même, en ce qui concerne les modalités de calcul des réserves techniques pour les préjudices futurs, qui représentent une part prépondérante du coût total de l indemnisation, nous constatons que l évolution du Taux Moyen d Emprunt d État (TME) n est pas nécessairement corrélée à celle du coût moyen des indemnisations des dommages corporels les plus lourds : nous remarquons une majoration de 26 points du coût du corporel grave en 2011 par rapport à 2010, alors que le TME a connu une variation de seulement 4 points. Ceci résulte des nouvelles modalités de l arrêté du 23 décembre 2010 qui prend pour base de calcul l évolution de ce taux sur les 24 derniers mois. Si l évolution du TME constitue une cause de dérives, d autres facteurs nous semblent entrer en jeu. C est sous l action des demandes d indemnisation toujours plus importantes que le pouvoir souverain d appréciation des magistrats s est librement exercé, créant des disparités de traitement dans le temps et bien sûr dans l espace entre les cours d appel. Conscientes de cette situation, certaines d entre elles ont harmonisé leurs règles afin de construire un référentiel commun. Au global, cette approche n a pas modifié la tendance inflationniste, puisque les valeurs les plus hautes ont été retenues au fur et à mesure de l intégration progressive de nouvelles cours au sein de cet outil commun. Il nous reste à souhaiter la mise au point d un référentiel national en vue d une diminution de la volatilité et d une meilleure prévisibilité pour tous les acteurs, et d une égalité de traitement pour les victimes. Pour l heure, nous vous proposons d analyser plus précisément certains postes de préjudice clés à partir de notre base des sinistres liquidés sur le marché français. Une situation différente selon les marchés En Italie, un référentiel commun jurisprudentiel s est progressivement mis en place en l absence de loi. Après plusieurs décisions rendues par la Cour Suprême italienne, toutes les juridictions ont commencé à suivre le référentiel mis au point par le tribunal de Milan. Un projet de loi visant à établir un outil commun reste toujours en attente. En Espagne, un barème d indemnisation a été mis en place au niveau national dès Auparavant, l Espagne rencontrait les mêmes problèmes que la France aujourd hui : dérive du coût global des indemnisations des dommages corporels lourds, et inégalité des victimes face à la diversité des critères d indemnisation utilisés par les juridictions espagnoles. Le «Baremo» a permis d apporter de la prévisibilité, et de renforcer l égalité dans l évaluation du corporel. En Belgique, un tableau indicatif a vu le jour dès 1994, résultat d un compromis entre les magistrats et les assureurs, à défaut d initiative parlementaire. Il est mis à jour régulièrement. 2 - SCOR Global P&C - Newsletter technique

3 Ventilation des postes de préjudice indemnisés en 2010/2011 Assistance (A.T.P.) Assistance 0,95 % 4,47 % 9,36 % De façon générale, nous observons que le recours à l aide humaine reste privilégié à la situation de placement. Dans un contexte d augmentation continue de la charge des sinistres corporels les plus graves, l Assistance représente pratiquement 54 % du coût global d indemnisation. Nous constatons une augmentation des coûts horaires. À cet égard, la Cour de cassation a rappelé avec fermeté que l indemnisation de la tierce personne ne saurait être réduite en cas d assistance familiale 1, et continue d écarter l application d un taux horaire différencié selon que l aide humaine est prodiguée par un membre de la famille de la victime ou par un professionnel 2. La majoration du nombre d heures d assistance allouées aux victimes se poursuit, y compris au-delà des 24 heures par jour pour les situations les plus lourdes. Parfois, faute d indication au moment du règlement sur le nombre d heures convenues et les coûts horaires correspondants, il devient extrêmement difficile de justifier des années après, ce qui avait été convenu de toute bonne foi. Pour cela, nous ne pouvons que recommander de détailler le calcul indemnitaire lors de l élaboration des protocoles transactionnels consécutifs à un accord amiable. Un outil d aide au calcul des besoins en aide humaine permettrait très certainement d éviter les situations de contentieux survenant à l occasion de demandes de réouverture pour aggravation. 1 Cass. 2 è Civ., 4 octobre 2012, n Cass. 2 è Civ., 22 novembre 2012, n Une situation différente 4,47 % 0,95 % Frais de logement et de véhicule adapté En Suisse, le poste de préjudice Assistance cohabite avec la notion de préjudice ménager, qui désigne l incapacité à effectuer les tâches domestiques de son foyer. L évaluation de ce préjudice se fait sous la forme de tests standardisés, sous le contrôle d un médecin, qui permettent de déterminer ce que la victime est toujours capable de faire. Les résultats de ces tests sont ensuite validés par une visite au domicile de la victime. 9,36 % Frais Divers 0,82 % A.T.P.T. 0,95 % 3,65 % 9,36 % Frais de logement et de véhicule adapté (F.L.A. et F.V.A.) Les frais d aménagements du logement et du véhicule représentent 2,7 % du coût total des indemnisations des corporels graves en On observe une augmentation de ce poste de l ordre de 21 % depuis notre dernière étude publiée en juillet Une fois encore, nous remarquons que le bénéfice des aides techniques et des aménagements Frais Divers (F.D.) Hors Assistance Temporaire, les Frais Divers ne représentent que 0,8% du coût total des indemnisations des dommages corporels lourds en , contre 1,1 % en Ils restent quasiment stables par rapport aux années précédentes. En revanche, en tenant compte des effets de la nomenclature DINTHILAC, on constate que n a pas réduit la part dédiée à l aide humaine. Très souvent, nous constatons que la liquidation de ce poste intervient ultérieurement à l expertise médicale qui permet de fixer les besoins en tierce personne. Faute d une analyse globale, le principe de la réparation intégrale n est pas respecté. ce poste s est alourdi avec le rattachement des frais liés à l aide humaine nécessaire jusqu à la consolidation des blessures. L Assistance Temporaire représente plus de 80 % du total des frais divers. Les effets de la Nomenclature semblent ancrés dans notre environnement juridique. Pertes de Gains Professionnels Actuels (P.G.P.A.) Préjudices des victimes indirectes Frais de Véhicules Adaptés (F.V.A.) et Frais de Logements Adaptés (F.L.A.) Préjudices Déficit Fonctionnel Permanent (D.F.P.) Pertes de Gains Professionnels et Futurs (P.G.P.F.) et Incidence Professionnelle (I.P.) Dépenses de Santé Actuelles et Futures (D.S.A.F.) Assistance (A.T.P.) Assistance Temporaire (A.T.P.T.) Frais Divers (F.D.) SCOR Global P&C - Newsletter technique - 3

4 Dépenses de Santé Actuelles et Futures (D.S.A. et D.S.F.) 0,95 % 4,47 % 19,36 % Dépenses de Santé Actuelles 7,69 % Dépenses de Santé Futures 8,72 % En , les dépenses enregistrent une hausse. Cette augmentation est relativement équilibrée entre les Dépenses de Santé Actuelles et les Dépenses de Santé Futures, comme l illustre le tableau ci-dessous : Variation Dépenses de Santé Actuelles et Futures 14,23 % + 15,32 % Dépenses de Santé Actuelles 6,72 % + 14,43 % 7,69 % Dépenses de Santé Futures 7,51 % + 16,11 % 8,72 % Il est intéressant de noter cette tendance au moment même où l on observe au niveau national un ralentissement de la progression des dépenses courantes, et ce depuis En effet, les Comptes de la Santé publiés en 2011 par la DREES (Direction de la Recherche, des Études, de l Évaluation et des Statistiques) révèlent une hausse de seulement 2,7 % entre 2010 et 2011, contre une augmentation de 4,3 % entre 2006 et Malgré les contraintes budgétaires pesant sur le fonctionnement des établissements hospitaliers, il existe très certainement une meilleure prise en charge des victimes gravement atteintes. 0,95 % 4,47 % P.G.P.F. 9 % I.P. 0,36 % Perte de Gains Professionnels Futurs et Incidence Professionnelle (P.G.P.F. et I.P.) La part de l Incidence Professionnelle est très faible comparée à celle des Pertes de Gains Professionnels Futurs. L indemnisation forfaitaire que permet l I.P. est de plus en plus délaissée par les juges et les régleurs pour les dossiers les plus lourds, au profit d une indemnisation au titre des P.G.P.F., calculés mathématiquement. Ces dernières pourraient d ailleurs augmenter si une indemnisation de ce poste de préjudice sous forme de rente venait à se généraliser. Ce n est pas encore le cas aujourd hui, puisque nous observons à partir de notre base de liquidation que les P.G.P.F. sont liquidées en rente dans moins de 30 % des cas, et en capital dans plus de 70 % des cas. Par ailleurs, il subsiste encore le problème de la prise en compte des accessoires du salaire, dont on peut penser qu ils feront l objet d un contentieux à venir. Une situation différente En Autriche, comme en Suisse et en Allemagne, la réinsertion socio-professionnelle des victimes fait partie intégrante de la réparation du préjudice. Elle peut s effectuer de différentes manières, soit en aménageant l emploi occupé, soit en offrant des formations qui permettront à la victime d effectuer un travail plus adapté à son handicap. Ce sont généralement les organismes de sécurité sociale qui ont l obligation de mettre en place ces mesures de réhabilitation professionnelle. Pertes de Gains Professionnels Actuels (P.G.P.A.) Déficit Fonctionnel Permanent (D.F.P.) Assistance (A.T.P.) Dépenses de Santé Futures (D.S.F.) Préjudices des victimes indirectes Pertes de Gains Professionnels et Futurs (P.G.P.F.) Assistance Temporaire (A.T.P.T.) Frais de Véhicules Adaptés (F.V.A.) et Frais de Logements Adaptés (F.L.A.) Incidence Professionnelle (I.P.) Frais Divers (F.D.) Préjudices Dépenses de Santé Actuelles et Futures (D.S.A.F.) Dépenses de Santé Actuelles (D.S.A.) Source : SCOR Global P&C 4 - SCOR Global P&C - Newsletter technique

5 0,95 % 4,47 % Déficit Fonctionnel Permanent 9,36 % Déficit Fonctionnel Permanent (D.F.P.) Dans un contexte d augmentation des coûts d indemnisation, la part consacrée au Déficit Fonctionnel Permanent est restée quasiment identique entre 2008 et Comme l illustre le graphique ci-dessous, nous sommes certainement parvenus à un palier. 20,60 % 11,40 % 9,75 % 7,68 % 7,48 % 2005/ / / / / /2011 Après avoir analysé les coûts d indemnisation des victimes des dommages corporels les plus lourds enregistrés sur le marché français, il nous semble utile de les confronter à ceux de huit autres pays économiquement comparables en Europe. Des niveaux d indemnisation hétérogènes selon les marchés Nous vous proposons de prendre comme élément de comparaison un homme tétraplégique âgé de 30 ans, dont la capacité de gain est équivalente aux revenus moyens de chaque pays. L indemnisation des traumatisés crâniens et des paraplégiques s avère trop volatile : elle reste trop sensible à l importance des séquelles et à la capacité de la victime à retrouver ou non une activité professionnelle. Le coût de l indemnisation aux Pays-Bas, qui est le plus faible parmi les neuf pays étudiés, constitue l indice 100. Blessé tétraplégique âgé de 30 ans (Base ) Pays-Bas Espagne Italie Belgique Autriche Suisse Allemagne France Royaume-Uni Au regard de ce graphique classé par ordre croissant, nous notons une importante disparité dans les niveaux d indemnisation. Il apparaît que l harmonisation en matière d indemnisation des dommages corporels lourds est loin d être atteinte, notamment du fait de régimes juridiques différents. Par exemple, les organismes sociaux n ont pas ou peu de recours contre l assureur qui indemnise la victime dans les pays où le coût de l indemnisation est le plus faible, comme les Pays-Bas ou l Espagne. En Autriche, en Suisse et en Allemagne, la gestion de la réinsertion professionnelle par les organismes sociaux réduit le coût des Pertes de Gains Professionnels Futurs. Quant au Royaume- Uni, il faut noter que la charge totale est alourdie par la prise en compte de l ensemble des frais de procédure et honoraires. Sur ce marché, le développement du règlement en rente contribue aussi à alourdir les coûts à la charge des assureurs. SCOR Global P&C - Newsletter technique - 5

6 Le règlement sous forme de rente constitue d ailleurs une autre illustration des disparités entre les différents marchés. En effet, tous ne l ont pas adopté, comme le montre le tableau ci-desous : Modes de règlement selon les postes de préjudice dans les différents marchés européens en 2013 Allemagne Autriche Belgique Espagne France Italie Pays-Bas R.-U Suisse 3 Paiement en Capital de santé (soins + appareillage) - Pertes de gains Frais d adaptation du logement et du véhicule de santé (soins + appareillage) - Pertes de gains - Frais d adaptation du logement et du véhicule - Préjudice - Préjudice ménager - Pertes de gains patrimoniaux (incluant la perte de gains ) - Frais divers - Pertes de gains - Frais d adaptation du logement et du véhicule - Défi cit Fonctionnel temporaire et Permanent («Danno Biologico») - Frais d avocat et d expertise patrimoniaux (incluant la perte de gains ) patrimoniaux (incluant la perte de gains ) (soins + appareillage) - Perte de gains + perte de retraite - Préjudice ménager patrimoniaux Paiement en Rente (très rarement) de Santé Futures - Perte de gains futures (moins fréquent) - «Case Management» - Perte de gains (moins fréquent) 3 En Suisse, le paiement en rente est possible mais très rare. Habituellement, les indemnités sont versées en capital, ou payées au fur et à mesure (par exemple les dépenses ou l assistance tierce personne). 4 Dans la plupart des cas les préjudices sont réglés en capital. En vertu de plusieurs décisions de la Cour Suprême, il est possible de combiner un règlement en capital avec un règlement en rente. Cependant de tels cas sont rares et impliquent des séquelles des plus sérieuses et la demande explicite de la victime d un règlement en rente. 5 La règle générale est le règlement en rente ( 843 du bürgerliches Gesetzbuch - BGB). Cependant, dans la plupart des cas, les parties se mettent d accord pour un règlement en capital. Typiquement, les pertes de gains seront versées en rente à la victime pendant 3 à 8 ans (jusqu à ce que la situation de la victime se stabilise) puis sont versées en capital en ce qui concerne les pertes de gains futures. En principe, pour l Assistance, la situation est similaire, mais les accords défi nitifs sur une somme versée en capital deviennent moins fréquents. En raison de la crise fi nancière, et des faibles taux d intérêt, un changement des pratiques, et donc une utilisation plus fréquente des règlements en rente, semble possible. Dans environ 80-90% des cas de dommages corporels lourds, le règlement défi nitif intervient dans une période de 10 à 12 ans suivant le sinistre. Dans 10 à 20 % des cas, les parties ne s accordent jamais sur un règlement défi nitif, ce qui conduit à un règlement en rente. Ce mode de règlement est largement utilisé en France, et commence à se développer au Royaume-Uni. Il demeure marginal sur les autres marchés, alors qu il présente un intérêt indéniable pour les victimes en période d incertitude économique : le risque relatif à l efficience des placements n est pas supporté par le bénéficiaire de l indemnité. Face à ces disparités, les sujets de préoccupation en matière d indemnisation du dommage corporel diffèrent nécessairement selon les marchés. 6 - SCOR Global P&C - Newsletter technique

7 Regards croisés sur les problématiques actuelles de l indemnisation en Europe Hans-Ulrick Finck (Cologne) : En Allemagne, aucun droit à réparation n est reconnu pour le préjudice moral des proches d une victime décédée dans un accident de la route, sauf dans quelques cas exceptionnels. Cependant, le Ministère de la Justice bavarois a initié en 2012 un projet de loi visant à indemniser le préjudice moral des époux, partenaires, parents ou enfants des victimes décédées suite à un accident de la circulation. La mise en œuvre de ce projet pourrait aboutir à une augmentation des coûts d indemnisation de l ordre de 900 millions pour les assureurs, alors que les coûts d indemnisation en Allemagne sont déjà parmi les plus élevés d Europe. Une hausse des primes serait alors à prévoir. Bien que ce projet soit actuellement suspendu, la discussion reste ouverte, notamment quant à l élargissement de l indemnisation du préjudice moral au bénéfice des proches des victimes les plus lourdement atteintes. Beate Quast (Zurich) : En Autriche, les organismes de sécurité sociale ont l obligation de fournir des services de réinsertion professionnelle aux victimes d accidents corporels depuis La victime doit pour cela s adresser à l organisme d assurance accidents obligatoire, ou à l assurance retraite, ou encore à l Office Fédéral des Assurances Sociales. Malgré le contexte économique actuel, l Etat poursuit ces programmes de réhabilitation socioprofessionnelle, permettant ainsi aux victimes de réintégrer une vie sociale. Isabelle Tanre (Paris) : En Belgique, la sixième version du tableau indicatif mis en place en 1994 a été publiée à la fin de l année Ce nouveau barème a été élaboré par une commission exclusivement composée de magistrats, comme un outil non contraignant, venant en soutien du juge dans l évaluation du dommage. La commission a élaboré une nouvelle mission d expertise dont la finalité est d obtenir un descriptif séquellaire plus précis pour permettre une indemnisation plus équitable. La mise en place de ce nouveau barème a entraîné une minoration du coût des dossiers dont les victimes présentent un taux d invalidité inférieur à 6 % mais une augmentation des plus lourds, notamment en raison du changement du taux de capitalisation. De même, l augmentation du nombre des recours de l agence pour les personnes handicapées (VAPH - Vlaams Agentschap voor Personen met een Handicap) en remboursement des frais de placement est un facteur de dérives. José Marquez Ruiz (Madrid) : En Espagne, une réforme du barème national est attendue pour cette année, de façon à suivre au plus près les évolutions économiques actuelles. Elle se concentrera sur l indemnisation des besoins futurs des victimes de dommages corporels lourds, notamment les traumatisés crâniens. L évaluation des Pertes de Gains Professionnels Futurs pourrait aussi être modifiée, en s inspirant du modèle des tables d Ogden utilisées au Royaume Uni. Tous les acteurs du secteur sont d accord sur le principe de la réforme du barème national. C est pourquoi la Direction Générale des Assurances et des Fonds de Pension (DGSFP) a décidé d avancer au mois de juillet 2013 la date de remise du rapport établi par un comité d experts sur la modification du système actuel d évaluation. François Blanchet (Paris) : En France, deux problématiques récentes ont et auront encore des effets inflationnistes sur la charge sinistre : Pour les accidents survenus depuis le 1 er janvier 2013, la revalorisation des rentes indemnitaires versées suite à un accident de la circulation est transférée à la charge des assureurs, en lieu et place d un Fonds dédié. A la suite d un premier arrêté du 27 décembre 2011, actualisé par un arrêté du 29 janvier 2013, une nouvelle table de capitalisation a été officialisée pour le calcul des créances des organismes sociaux au titre des prestations futures. Il s agit d une table TH/TF et d un taux fixé à 2,97 % pour Stefano Lassa (Milan) : En Italie, au titre de la Responsabilité Civile automobile, la couverture minimum est maintenant limitée à 5 millions par évènement pour les dommages corporels et à 1 million pour les dommages matériels suite à la 5ème directive européenne sur l automobile. La réparation des dommages des victimes dont le taux d incapacité est inférieur à 9 % est encadrée par une loi qui détermine chaque année le prix du point d incapacité. Le système est globalement bien maîtrisé, même si une flexibilité très limitée accordée aux juges permet de faire varier légèrement les sommes finales accordées. En ce qui concerne les victimes dont le taux d incapacité est supérieur à 9%, les règles d indemnisation de leurs dommages relèvent toujours du pouvoir souverain des juges. Au titre de la Responsabilité Civile médicale, une loi a été adoptée en novembre Elle impose à présent une obligation d assurance à tous les médecins, et modifie la charge de la preuve : dès lors qu un médecin, en cas de dommage corporel, justifie du respect du code de bonnes pratiques mis en place par l hôpital, la charge de la preuve du lien de causalité repose sur la victime. Cette réforme est susceptible de modifier le contentieux actuel. Pascal Cornet (Paris) : Aux Pays-Bas, la couverture en matière d assurance de Responsabilité Civile Auto obligatoire est fixée aux minima de la 5 e directive européenne sur l automobile, soit 5,6 millions pour les dommages corporels après indexation à l indice européen des prix à la consommation. Le droit de l indemnisation du dommage corporel n a pas connu d évolution significative récente. Les montants des indemnités allouées demeurent par ailleurs relativement stables. Les intervenants dans le domaine de l indemnisation du dommage corporel ont adhéré à une charte de bonne conduite dans la gestion des dossiers sinistres qui pose le principe d une gestion rapide, en privilégiant les règlements amiables. Enfin, dans un pays où les organismes étatiques de sécurité sociale prennent en charge une grande partie des dommages sans recours direct contre le tiers responsable, le projet visant à réduire les prestations, notamment la loi sur les dépenses médicales exceptionnelles couvrant les frais de soins et SCOR Global P&C - Newsletter technique - 7

8 de tierce personne (ABWZ), laisse planer le risque d une prise en charge par l assureur du tiers responsable des frais exposés directement par la victime. Stuart Lomax (Londres) : Au Royaume-Uni, la question de la méthode de règlement des indemnités aux victimes des accidents corporels graves est au centre des préoccupations des assureurs et des réassureurs. En 2003, alors que les assureurs privilégiaient le règlement en capital, la loi a donné aux juges la possibilité d imposer le règlement en rente (Periodical Payment Order). Mais c est surtout depuis l arrêt d appel Thompstone vs Tameside rendu en 2008 que ce mode de règlement s est développé, en utilisant une nouvelle méthode d indexation, différente de celle prescrite par la loi de Le taux de capitalisation, fixé à 2,5 % depuis 2001, est vivement critiqué par les associations de victimes : elles considèrent qu avec la crise économique, celui-ci est dorénavant trop élevé pour satisfaire pleinement le principe de la réparation intégrale. Dans ce contexte, le Ministère de la Justice a décidé de consulter le marché, notamment sur la méthode de fixation du taux de capitalisation, son application et sur la question de savoir si le règlement en rente doit continuer à être favorisé. Viviane Le Dantec-Fuhrmann (Zurich) : En Suisse, la notion de préjudice ménager fait l objet d importantes discussions. Elle a ainsi été au cœur des débats lors du dernier Forum de l Indemnisation du Préjudice Corporel organisé en janvier L évaluation de ce préjudice implique la détermination de l activité ménagère qu aurait effectuée la victime si elle avait été valide. Ceci est rendu possible grâce aux tables ESPA (Enquête Suisse sur la Population Active), qui ont été mises à jour en 2010 et qui regroupent les statistiques sur l activité ménagère d un échantillon de habitants. Le préjudice ménager représente environ 20 % du coût total d indemnisation pour les victimes de dommages corporels lourds. Très souvent, on indemnise aussi une aide humaine en complément de ce préjudice. Il faut noter que plus l aide humaine sera élevée, plus le préjudice ménager sera réduit, voire inexistant, puisque les activités ménagères seront alors effectuées par la tierce personne. Conclusion Nous souhaitions analyser l indemnisation des dommages corporels lourds observée en en France à la lumière de l actualité observée dans les pays voisins. Il existe des préoccupations communes, telles que l évaluation de l aide humaine, l existence et l actualisation de référentiels indemnitaires, ainsi que la revalorisation des tables de capitalisation. Idéalement, une harmonisation européenne du droit de l indemnisation du dommage corporel devrait retenir les meilleures règles d évaluation et d indemnisation des différents pays européens. A cette fin, nous devrions mettre en place une méthode unifiée pour l évaluation médicale et le calcul indemnitaire. De même, l accompagnement de la victime dans sa réintégration socio-professionnelle devrait devenir la norme. En effet, le sort des victimes et des (ré)assureurs est intimement lié. C est pourquoi nous nous devons de trouver des règles qui offrent davantage d efficacité pour tous. Jean-Marc Houisse Hans-Ulrick Finck Beate Quast Isabelle Tanré José Marquez Ruiz François Blanchet Stefano Lassa Pascal Cornet Stuart Lomax Vivane Le Dantec-Fuhrmann Pauline Demarez SCOR Global P&C 5, avenue Kléber Paris Cedex 16 - France Responsable de la publication : Dominique Dionnet Tél. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) ISSN : Toute reproduction totale ou partielle de ce document doit faire l objet d une autorisation préalable du Responsable de la publication. Conception et création : - (06/2013).

EVALUATION DES DOMMAGES DANS LE RAPPORT DE L EXPERT L REALISATION PRATIQUE ET CONSEQUENCES JUDICIAIRES

EVALUATION DES DOMMAGES DANS LE RAPPORT DE L EXPERT L REALISATION PRATIQUE ET CONSEQUENCES JUDICIAIRES EVALUATION DES DOMMAGES DANS LE RAPPORT DE L EXPERT L : REALISATION PRATIQUE ET CONSEQUENCES JUDICIAIRES Benoît GUIMBAUD Directeur gestion des sinistres et des risques - SHAM Évaluation des dommages :

Plus en détail

Pour une indemnisation équitable et un accompagnement des victimes de dommages corporels

Pour une indemnisation équitable et un accompagnement des victimes de dommages corporels Pour une indemnisation équitable et un accompagnement des victimes de dommages corporels 1 Les dommages corporels en chiffres Nombre d accidents corporels en France Accidents de la circulation (source

Plus en détail

Service Risques et Assurances de La Poste

Service Risques et Assurances de La Poste Service Risques et Assurances de La Poste La réforme du recours des tiers payeurs : rapport d étape Généalogie de la réforme De l amendement Vasselle à l article 25 de la loi de financement de la sécurité

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 301 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 17 février 2010 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, visant à améliorer l'indemnisation des victimes de

Plus en détail

Traitement des contentieux. Jacqueline CARDONA

Traitement des contentieux. Jacqueline CARDONA Traitement des contentieux Jacqueline CARDONA Maladie Blessure PHASE EVOLUTIVE Stabilisation INVALIDITE Indemnités Journalières Pension Contestation Incapacité de travail Expertise L 141-1 Tribunal Contentieux

Plus en détail

Marché français et RC Automobile : analyse 2011 de l indemnisation du Corporel Grave

Marché français et RC Automobile : analyse 2011 de l indemnisation du Corporel Grave Newsletter technique juillet 2012 Marché français et RC Automobile : analyse 2011 de l indemnisation du Corporel Grave L indemnisation des dommages corporels en France suscite, depuis plusieurs années,

Plus en détail

La transaction amiable, Procédures et indemnisation. Brahim KOBBI FTUSA

La transaction amiable, Procédures et indemnisation. Brahim KOBBI FTUSA , Procédures et indemnisation Brahim KOBBI FTUSA Introduction Les préjudices indemnisables Les modes d indemnisation L indemnisation amiable Conclusion 2 Introduction L assurance automobile est désormais

Plus en détail

C.E.R.N.A. ACCIDENTS CORPORELS DU SKIEUR ET ASSURANCE

C.E.R.N.A. ACCIDENTS CORPORELS DU SKIEUR ET ASSURANCE Partenaire de C.E.R.N.A. 14 ème journée juridique Vendredi 18 novembre 2005 ACCIDENTS CORPORELS DU SKIEUR ET ASSURANCE I - Quelques statistiques II - Quelles garanties pour les dommages corporels III -

Plus en détail

SDPM fiche Cédric MICHEL. Rente d incapacité permanente partielle = IPP

SDPM fiche Cédric MICHEL. Rente d incapacité permanente partielle = IPP SDPM fiche Cédric MICHEL Rente d incapacité permanente partielle = IPP Si le salarié reste atteint d une incapacité permanente, qui résulte de l accident du travail, il pourra percevoir une rente. L attribution

Plus en détail

Réparation du préjudice corporel en Algérie

Réparation du préjudice corporel en Algérie Réparation du préjudice corporel en Algérie Communication en deux parties: 1. Le cadre institutionnel 2. L expertise médicale Première partie Le cadre institutionnel Introduction 1. La réparation du préjudice

Plus en détail

LA REPARATION INTEGRALE DU DOMMAGE CORPOREL ET L ACCIDENT DU TRAVAIL. I Le droit positif avant l arrêt du Conseil Constitutionnel du 18 juin 2010

LA REPARATION INTEGRALE DU DOMMAGE CORPOREL ET L ACCIDENT DU TRAVAIL. I Le droit positif avant l arrêt du Conseil Constitutionnel du 18 juin 2010 LA REPARATION INTEGRALE DU DOMMAGE CORPOREL ET L ACCIDENT DU TRAVAIL En 1896, un arrêt de la Chambre Civile de la Cour de Cassation, l arrêt TEFFAINE, a retenu le principe d une responsabilité directe

Plus en détail

Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail

Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail L assurance belge contre les maladies professionnelles et les accidents du travail occupe une place particulière dans

Plus en détail

Exposé en droit des assurances sous le thème :

Exposé en droit des assurances sous le thème : Université Cadi Ayyad Master : Droit des Affaires Faculté des Sciences Juridiques Semestre : 3 Economiques et Sociales. UFR Marrakech Exposé en droit des assurances sous le thème : De la classification

Plus en détail

Obs. : Automaticité de la pénalité de l article L. 211-13 C. ass. : la victime n a aucune demande à formuler

Obs. : Automaticité de la pénalité de l article L. 211-13 C. ass. : la victime n a aucune demande à formuler Cass. crim., 18 mars 2014, n 12-83.274 Assurance automobile Offre d indemnité Pénalité en cas d offre tardive et insuffisante Doublement du taux de l intérêt légal Absence de demande d indemnisation de

Plus en détail

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES A vos côtés pour gérer vos risques professionnels est le partenaire de votre entreprise en cas d accidents du travail et de maladies professionnelles Un

Plus en détail

Table des matières. Section 1 Les garanties aux différentes étapes de l expertise 10

Table des matières. Section 1 Les garanties aux différentes étapes de l expertise 10 Table des matières L expertise amiable et l expertise judiciaire offrent-elles les mêmes garanties? 9 Paul-Henry Delvaux Introduction 9 Section 1 Les garanties aux différentes étapes de l expertise 10

Plus en détail

L ASSURANCE STATUTAIRE

L ASSURANCE STATUTAIRE VILLE DE TREGUNC MARCHE ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES L ASSURANCE STATUTAIRE 1 DEFINITIONS Pour l application des présentes garanties, on entend par : COLLECTIVITE SOUSCRIPTRICE :

Plus en détail

L admission à la retraite pour invalidité des fonctionnaires relevant de la CNRACL

L admission à la retraite pour invalidité des fonctionnaires relevant de la CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

Contrat d'assurance de protection et de défense des adhérents

Contrat d'assurance de protection et de défense des adhérents Contrat d'assurance de protection et de défense des adhérents de l'aitf Résumé des garanties SOMMAIRE ART. 1 - BÉNÉFICIAIRES DE LA GARANTIE 3 ART. 2 - PRISE D EFFET, CESSATION DES GARANTIES 3 2.1 - Prise

Plus en détail

ASSURANCE DES ACCIDENTS CORPORELS SUBIS PAR LES CAVALIERS

ASSURANCE DES ACCIDENTS CORPORELS SUBIS PAR LES CAVALIERS C.S. n 043 a ASSURANCE DES ACCIDENTS CORPORELS SUBIS PAR LES CAVALIERS CONVENTIONS SPÉCIALES N 043 a imp MMA Le Mans COR 6255-5 (12/03) S O M M A I R E Articles Les garanties proposées à l'assuré... 1

Plus en détail

AIDE HUMAINE : le dépassement des 24h/24

AIDE HUMAINE : le dépassement des 24h/24 Décembre 2010 AIDE HUMAINE : le dépassement des 24h/24 Au cours des vingt dernières années, l indemnisation de l assistance par Tierce Personne a connu une dérive sans lien avec la réalité économique.

Plus en détail

ASSOCIATION DES ACCIDENTÉS DE LA VIE. Quelles procédures après un accident de la route? Informations pour les victimes de dommages corporels

ASSOCIATION DES ACCIDENTÉS DE LA VIE. Quelles procédures après un accident de la route? Informations pour les victimes de dommages corporels ASSOCIATION DES ACCIDENTÉS DE LA VIE Quelles procédures après un accident de la route? Informations pour les victimes de dommages corporels janvier 2014 SOM MAIRE Après l accident p. 4 Procédure pénale

Plus en détail

Table des matières. Questions particulières en rapport avec l évaluation du préjudice matériel résultant d une blessure ou d un décès

Table des matières. Questions particulières en rapport avec l évaluation du préjudice matériel résultant d une blessure ou d un décès Table des matières Questions particulières en rapport avec l évaluation du préjudice matériel résultant d une blessure ou d un décès Daniel de Callataÿ Chapitre 1 La perte d un travail antérieurement non

Plus en détail

Descriptif des Garanties

Descriptif des Garanties EPHC Titre 8 de la Convention collective nationale DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT Régime de prévoyance obligatoire Descriptif des Garanties Personnel concerné Ensemble des salariés, non cadres et

Plus en détail

LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014

LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014 LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014 Assurance des praticiens Un praticien peut être amené à répondre de ses actes (ou omissions) à un triple niveau selon l objectif

Plus en détail

Mieux comprendre l assurance avec Generali

Mieux comprendre l assurance avec Generali Mieux comprendre l assurance avec Generali Prévoyance : mieux comprendre ce qu il se passe en cas d invalidité Dans une précédente parution, nous avons abordé le thème de la prévoyance individuelle en

Plus en détail

La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles

La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles 1 La nouvelle tarification ne change pas dans son principe mais elle est plus simple à comprendre et

Plus en détail

Le régime de la responsabilité civile des enseignants

Le régime de la responsabilité civile des enseignants Le régime de la responsabilité civile des enseignants Document réalisé par le SE-UNSA 94 Octobre 2014 Complexité : tel est le maître mot du régime de la responsabilité des enseignants. Ses grands principes

Plus en détail

évaluation des troubles neuropsychologiques de dommage corporel

évaluation des troubles neuropsychologiques de dommage corporel Application de l él évaluation des troubles neuropsychologiques à la réparation r de dommage corporel Anne Laurent-Vannier Vannier* Elisabeth Vieux Mathilde Chevignard* * Hôpital National de saint Maurice,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

Panorama du risque en établissements de santé, sociaux et médico-sociaux Édition 2015

Panorama du risque en établissements de santé, sociaux et médico-sociaux Édition 2015 Communiqué de presse Le 6 octobre 2015 Panorama du risque en établissements de santé, sociaux et médico-sociaux Édition 2015 Nouveaux enjeux, nouvelles technologies : une exposition aux risques renforcée

Plus en détail

LES OBJECTIFS DE LA LOI

LES OBJECTIFS DE LA LOI Jean-Pierre STOULS Avocat AIPPI - 17 juin 2009 LES OBJECTIFS DE LA LOI Constat d une indemnisation de la victime souvent trop faible : système antérieur fondé sur le principe de la responsabilité civile

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Les évolutions de pouvoir d achat des retraités depuis 1992 à partir des cas types du COR. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les évolutions de pouvoir d achat des retraités depuis 1992 à partir des cas types du COR. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document n 3 Document de travail, n engage pas le Conseil Les évolutions de pouvoir d

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

LES DROITS DE L ENFANT

LES DROITS DE L ENFANT LES DROITS DE L ENFANT Maître Viviane SCHMITZBERGER HOFFER Avocat, Ancien Bâtonnier du Barreau de METZ Colloque du 11 octobre 2013 Syndrome du bébé secoué au Ministère de la Santé Mise en garde Article

Plus en détail

JE SUIS UN MÉDECIN ASSURÉ PAR SOGEMEC

JE SUIS UN MÉDECIN ASSURÉ PAR SOGEMEC JE SUIS UN MÉDECIN ASSURÉ PAR SOGEMEC CONTACTEZ-NOUS : 1 800 361-5303 information@sogemec.qc.ca RÉSUMÉ DU RÉGIME D ASSURANCE Une offre de services couvrant tous vos besoins UNE GAMME DE PROTECTIONS QUI

Plus en détail

RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec (le Fonds).

RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec (le Fonds). Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec 08.01.0 Page 1 de 8 DATE DE MISE À JOUR 2015-07-15 RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation

Plus en détail

Présentation du 3 juin 2014

Présentation du 3 juin 2014 DATE Émetteur rappel du titre général de la présentation Présentation du 3 juin 2014 Programme d accompagnement des victimes d accidents du travail complexes 1 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

Réforme des règles du contentieux prud homal

Réforme des règles du contentieux prud homal Loi de sécurisation de l emploi n 2013-504 du 14 juin 2013 5 e avertissement sur la loi entrant en vigueur au 1 er juillet Réforme des règles du contentieux prud homal Si les dispositions relatives au

Plus en détail

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Etablissement public sous la tutelle du Ministère chargé de la santé Les recours possibles pour les patients OBTENIR DES EXPLICATIONS Si un patient

Plus en détail

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Etablissement public sous la tutelle du Ministère chargé de la santé Lorsqu il estime avoir été victime, de la part d un établissement ou d un

Plus en détail

Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19

Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19 Page 1 de 12 Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19 RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation

Plus en détail

Cabinet d avocat Leduc-Novi. Indemnisation du préjudice corporel des. personnes victimes d un accident de la route

Cabinet d avocat Leduc-Novi. Indemnisation du préjudice corporel des. personnes victimes d un accident de la route Cabinet d avocat Leduc-Novi Indemnisation du préjudice corporel des personnes victimes d un accident de la route Aout 2013 1. Avant-propos Permettre à tout justiciable de connaitre clairement et facilement

Plus en détail

LA LOI FRANÇAISE SUR L INDEMNISATION DES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION

LA LOI FRANÇAISE SUR L INDEMNISATION DES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION LA LOI FRANÇAISE SUR L INDEMNISATION DES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION BUREAU CENTRAL FRANCAIS DES SOCIETES D ASSURANCES CONTRE LES ACCIDENTS D AUTOMOBILES Françoise DAUPHIN Directrice du Bureau central

Plus en détail

FICHE JURIDIQUE N 5 LES DOMMAGES ET INTERETS. Les dommages et intérêts L indemnisation de la victime

FICHE JURIDIQUE N 5 LES DOMMAGES ET INTERETS. Les dommages et intérêts L indemnisation de la victime Association Réflexion Action Prison et Justice FICHE JURIDIQUE N 5 LES DOMMAGES ET INTERETS L indemnisation de la victime La partie civile dispose des règles du droit civil et des voies d exécution de

Plus en détail

AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT.

AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. Contexte L attentat de Karachi survenu en 2002 a eu des conséquences

Plus en détail

ASSURANCES DE LA FEDERATION SPEED BADMINTON CLUB DE FRANCE. RC/individuelle accidents/assistance/rc Mandataires

ASSURANCES DE LA FEDERATION SPEED BADMINTON CLUB DE FRANCE. RC/individuelle accidents/assistance/rc Mandataires Votre Agent Général M DAVID DEGROISE 26 RUE DE LA PETITE BILANGE 49400 SAUMUR Tél : 02 41 51 19 32 Fax : 02 41 50 73 56 N ORIAS : 07020714 ASSURANCES DE LA FEDERATION SPEED BADMINTON CLUB DE FRANCE RC/individuelle

Plus en détail

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Les indemnités de la CSST ou de l Employeur Clause 7-14.33 Comparaison des droits d accident du travail vs régime d

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT)

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) à partir du 1 er août 2014 Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1 Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX 09, et,

Plus en détail

Plan de prévoyance 94

Plan de prévoyance 94 valable dès le 1er janvier 2015 Plan de prévoyance 94 Assurance d interruption Objectif L assurance d interruption a pour objectif d assurer la couverture de risques pour les personnes de moins de 50 ans,

Plus en détail

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.2/214/3 Distr. générale 12 février 214 Français Original: russe Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe d

Plus en détail

ANNEXE N 5. Médiateur du Groupement des entreprises mutuelles d assurances (GEMA) Historique du dispositif. Description

ANNEXE N 5. Médiateur du Groupement des entreprises mutuelles d assurances (GEMA) Historique du dispositif. Description ANNEXE N 5 Médiateur du Groupement des entreprises mutuelles d assurances (GEMA) Historique du dispositif À l instar du dispositif de médiation de la FFSA, celui du GEMA, dans sa forme actuelle, découle

Plus en détail

Etre expatrié ou s expatrier à l étranger Frais de santé au 1er euro (prise en charge intégrale):

Etre expatrié ou s expatrier à l étranger Frais de santé au 1er euro (prise en charge intégrale): Etre expatrié ou s expatrier à l étranger Frais de santé au 1er euro (prise en charge intégrale): L assurance frais de santé est une couverture santé intégrale. En effet, elle couvre 100% du prix des soins

Plus en détail

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME :

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME : 10 Avril 2013 SYNTHESE SUR LA «CORRESPONDANCE» ENTRE L ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11 JANVIER 2013 SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI ET LA VERSION DU PROJET DE LOI ADOPTEE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

NOTE D INFORMATION n 01 Janvier 2014

NOTE D INFORMATION n 01 Janvier 2014 DIRECTION DE L ÉVALUATION, DE LA PROSPECTIVE, ET DE LA PERFORMANCE DEPP NOTE D INFORMATION n 1 Janvier 214 La dépense par élève ou étudiant pour un parcours dans l enseignement scolaire ou supérieur en

Plus en détail

L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES

L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES QUELQUES CHIFFRES 2004 : 43.177 accidents 4.356 décès 64.714 blessés environ 40 milliards DA coût 600.000 déclarations de sinistres matériels/an 57.000 déclarations

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles CHAPITRE 7 Les accidents et les maladies professionnelles 7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles 7.2.1 Méthodologie Définitions L accident

Plus en détail

Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels

Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels Charte Prévention Artisans et Entreprises du Bâtiment La démarche V.A.L.E.U.R. Bien sûr... Boîte à outils Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels État des lieux du risque Statistiques

Plus en détail

Dossier de presse. L assurance vie en Tunisie. L assurance automobile en Tunisie

Dossier de presse. L assurance vie en Tunisie. L assurance automobile en Tunisie Dossier de presse L assurance vie en Tunisie L assurance automobile en Tunisie Table Ronde 7 Avril 2009 (Réalités) Quel rôle pour les assurances dans l accompagnement du développement des économies en

Plus en détail

Protégez votre avenir et celui de vos proches.

Protégez votre avenir et celui de vos proches. Professionnels de la santé aviva.fr/pro Protégez votre avenir et celui de vos proches. Professionnel, comme vous. Le médecin a, trop souvent, une prévoyance mal organisée et sous-évaluée par rapport aux

Plus en détail

professionnels Tout savoir pour mieux protéger votre famille

professionnels Tout savoir pour mieux protéger votre famille particuliers professionnels Tout savoir pour mieux protéger votre famille Generali, 2 ème assureur généraliste en France (1) met à votre service son expertise reconnue en matière de protection. Au travers

Plus en détail

Maladie (arrêt) Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail?

Maladie (arrêt) Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail? Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail? L arrêt maladie est un arrêt de travail prescrit par un médecin en raison de la maladie ou de l accident du salarié,

Plus en détail

REFORME DE LA REGLEMENTATION SUR L INDEMNISATION DU PREJUDICE CORPOREL: POINT DE VUE DE LA CIMA

REFORME DE LA REGLEMENTATION SUR L INDEMNISATION DU PREJUDICE CORPOREL: POINT DE VUE DE LA CIMA REFORME DE LA REGLEMENTATION SUR L INDEMNISATION DU PREJUDICE CORPOREL: POINT DE VUE DE LA CIMA Présenté par Adolphe Ouédraogo, Chef de Brigade à la CIMA 37éme Assemblée Générale de la FANAF Yaoundé, du

Plus en détail

PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION

PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION Sylvie Chanh Chargée d études juridiques risque automobile, Fédération Française des Sociétés d Assurances Une prestation sociale consiste est le versement par un

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises

GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises Par Patricia PENGOV GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises I. Mise en place d une obligation en matière de prévoyance

Plus en détail

Demande d indemnisation adressée à la. Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions 1 (C.I.V.I)

Demande d indemnisation adressée à la. Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions 1 (C.I.V.I) Nous sommes là pour vous aider Demande d indemnisation adressée à la N 12825*03 Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions 1 (C.I.V.I) (Articles 706-3 à 706-15, R 50-1 à R 50-28 du code de procédure

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Manuel des directives - Indemnisation des dommages corporels 1. CHAMP D'APPLICATION

Manuel des directives - Indemnisation des dommages corporels 1. CHAMP D'APPLICATION 1. CHAMP D'APPLICATION Cette directive traite du paiement d intérêts par la Société de l assurance automobile du Québec (la Société). 2. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE Cette directive découle de la Loi sur

Plus en détail

S adapte à votre besoin de protection.

S adapte à votre besoin de protection. S adapte à votre besoin de protection. ALLEGRA prend le relais là où vos assurances accidents de base (caisse maladie ou assurances professionnelles) s arrêtent, afin de vous offrir une protection complète

Plus en détail

FNATH Grand Sud. 10 rue du Château d Eau 31140 Aucamville. Tel. 05 61 70 24 83 Mail : fnathgrandsud@bbox.fr http//fnath-grand-sud.

FNATH Grand Sud. 10 rue du Château d Eau 31140 Aucamville. Tel. 05 61 70 24 83 Mail : fnathgrandsud@bbox.fr http//fnath-grand-sud. FNATH Grand Sud 10 rue du Château d Eau 31140 Aucamville Tel. 05 61 70 24 83 Mail : fnathgrandsud@bbox.fr http//fnath-grand-sud.org Présentation par : Audrey CANALI Secrétaire générale PRESENTATION DE

Plus en détail

La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue

La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue Fiche d information juridique La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue Mars 2011 Isabelle Joly, Lionel Parois, Patrice Pienkowski, Bruno Richard-Molard, René Laugier et la Commission Juridique

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction

Chapitre 1. Introduction ISBN 92-64-01565-5 L assurance-maladie privée dans les pays de l OCDE OCDE 2004 Chapitre 1 Introduction Ce chapitre introductif du rapport explique pourquoi l OCDE a décidé d entreprendre une étude sur

Plus en détail

Quelle masse salariale prendre en compte dans le calcul des budgets du comité d entreprise?

Quelle masse salariale prendre en compte dans le calcul des budgets du comité d entreprise? Claudine Vergnolle, Expert-comptable, Membre de la commission «secteur non marchand/comités d entreprise» à l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Philippe Gervais, Expert-comptable,

Plus en détail

Cent dixième session. Rome, 19-23 septembre 2005. Coûts des régimes d assurance maladie. I. Introduction

Cent dixième session. Rome, 19-23 septembre 2005. Coûts des régimes d assurance maladie. I. Introduction Août 2005 F COMITE FINANCIER Cent dixième session Rome, 19-23 septembre 2005 Coûts des régimes d assurance maladie I. Introduction 1. À sa cent quatrième session, le Comité financier a examiné trois questions

Plus en détail

01/09/2011 RÉFÉRENTIEL INDICATIF D INDEMNISATION PAR L ONIAM. Référentiel indicatif d indemnisation par l ONIAM 1

01/09/2011 RÉFÉRENTIEL INDICATIF D INDEMNISATION PAR L ONIAM. Référentiel indicatif d indemnisation par l ONIAM 1 RÉFÉRENTIEL INDICATIF D INDEMNISATION PAR L ONIAM Référentiel indicatif d indemnisation par l ONIAM 1 PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL QUI PEUT ÊTRE INDEMNISÉ PAR L ONIAM? L ONIAM a pour principale mission

Plus en détail

JECO LYON NOVEMBRE 2013. Dionysos Antonopoulos. AXA Assistance Développement, D. Antonopoulos

JECO LYON NOVEMBRE 2013. Dionysos Antonopoulos. AXA Assistance Développement, D. Antonopoulos JECO LYON NOVEMBRE 2013 Dionysos Antonopoulos AXA Assistance Développement, D. Antonopoulos 1 REFLEXIONS SUR L ORGANISATION DES SERVICES Depuis le début des années 2000 on constate un virage sur la considération

Plus en détail

Invalidité et incapacité permanente dans la fonction publique. Direction générale de l administration et de la fonction publique

Invalidité et incapacité permanente dans la fonction publique. Direction générale de l administration et de la fonction publique CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 mars 2011 à 9 h 30 «Inaptitude, incapacité, invalidité, pénibilité et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Invalidité

Plus en détail

Plafond de la sécurité sociale pour 2015

Plafond de la sécurité sociale pour 2015 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Règles RH Destinataires Diffusion narionale Tous services Contact Tél :

Plus en détail

Dt14,5_4V_2x2_0906 RÉVISION DES DÉCISIONS CRITÈRES D EXCLUSION. Dt 14,5 x 8. 4 volets. Volet 1 recto

Dt14,5_4V_2x2_0906 RÉVISION DES DÉCISIONS CRITÈRES D EXCLUSION. Dt 14,5 x 8. 4 volets. Volet 1 recto CRITÈRES D EXCLUSION RÉVISION DES DÉCISIONS Est exclue de l application du régime la personne qui : Toute décision rendue peut être contestée en révision ou en reconsidération administrative. La demande

Plus en détail

Collectives. Osmose Prévoyance. La protection des cadres

Collectives. Osmose Prévoyance. La protection des cadres Collectives Osmose Prévoyance La protection des cadres Entreprises Prévoyance Osmose Prévoyance salariés cadres Ce document décrit l offre standard pour des sociétés de 1 à 4 cadres. Traitement de référence.

Plus en détail

La notion d accident de la circulation :

La notion d accident de la circulation : Fédération française des sociétés d assurances Accidents corporels de la circulation : Accident de la circulation : L indemnisation des dommages corporels. Piéton, cycliste, motard, passager d un véhicule

Plus en détail

Statistiques sur la sécurité routière et l indemnisation des dommages corporels

Statistiques sur la sécurité routière et l indemnisation des dommages corporels Statistiques sur la sécurité routière et l indemnisation des dommages corporels Laurent Carnis Chargé de Recherche IFSTTAR AME DEST Conseil National de l Information Statistique Ministère de l Economie

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion CNRACL Octobre 2014 Résumé La Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) est un régime de retraite complet

Plus en détail

ASSURANCE AUTO : POINT IMPORTANTS

ASSURANCE AUTO : POINT IMPORTANTS La convention RDR et d expertise ASSURANCE AUTO : POINT IMPORTANTS Le but de la convention est d accélérer les règlements de sinistre. Ainsi les frais de gestion sont diminués et les assurés sont contents.

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Artisans, industriels et commerçants. Votre assurance invalidité

Artisans, industriels et commerçants. Votre assurance invalidité Artisans, industriels et commerçants Votre assurance invalidité Édition 2015 ARTISANS, INDUSTRIELS ET COMMERÇANTS VOTRE ASSURANCE INVALIDITÉ L assurance invalidité permet de couvrir le risque «invalidité»

Plus en détail

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives?

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? La pratique sportive est génératrice de risque et d accident matériel ou corporel. C est pourquoi il existe de nombreuses

Plus en détail

Réparation du Préjudice Corporel. Présenté par Mr LATTER CAAR

Réparation du Préjudice Corporel. Présenté par Mr LATTER CAAR Réparation du Préjudice Corporel Présenté par Mr LATTER CAAR - La Procédure d indemnisation à l amiable. a pour but de réduire les délais d indemnisation et de garantir une réparation suffisante et équitable.

Plus en détail

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

Indicateur n 9 : Nombre de consultations de professionnels de santé pat habitant

Indicateur n 9 : Nombre de consultations de professionnels de santé pat habitant 38 Indicateur n 9 : Nombre de consultations de professionnels de santé pat habitant Sous-indicateur n 9-1 : nombre de consultations de médecins par habitant (omnipraticiens et spécialistes, y compris consultations

Plus en détail

Accident de la circulation Accident de chasse

Accident de la circulation Accident de chasse Livret de l indemnisation Accident de la circulation Accident de chasse Conditions d intervention 1 Conditions d indemnisation 2 de votre préjudice Nature et lieu de l accident 3 Fonds de Garantie - Siège

Plus en détail

Mémoire du Mouvement des caisses Desjardins. présenté à. l Autorité des marchés financiers

Mémoire du Mouvement des caisses Desjardins. présenté à. l Autorité des marchés financiers présenté à l Autorité des marchés financiers dans le cadre de la consultation relative à la distribution de produits d assurance par les concessionnaires et autres marchands d automobiles Octobre 2006

Plus en détail

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES SERVICE DES RETRAITES DE l ETAT - 0810 10 33 35 - www.pensions.bercy.gouv.fr - Edition du 1 er mai 2013 En application de l article L. 40 du code des

Plus en détail

Les familles entre assureurs et tribunaux:

Les familles entre assureurs et tribunaux: Les familles entre assureurs et tribunaux: La valeur de la vie humaine Caroline MASSON Ecole Nationale de la Statistique et de l Administration Economique Voie Actuariat 19 mars 2010 BINÔME : Xiao Dong

Plus en détail

Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants

Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants N 43 Avril 1 Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants Le RSI gère les régimes invalidité-décès des artisans et commerçants. L assurance invalidité permet de couvrir

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail