La répartition des êtres vivants dans un milieu

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La répartition des êtres vivants dans un milieu"

Transcription

1 CHAPITRE 2 La répartition des êtres vivants dans un milieu Ces deu photos peuvent être utilisées pour permettre au élèves de découvrir la répartition différente de deu poissons. L évocation d une eplication possible de cette répartition s appuie, dans un premier temps, sur les connaissances établies à l école primaire, en 6 e et au cours du chapitre précédent : chaque être vivant trouve dans son environnement les conditions nécessaires à sa vie ; les êtres vivants ne sont pas répartis au hasard, leur répartition dépend des caractéristiques de l environnement ; la respiration se manifeste par un échange de gaz entre un être vivant et son milieu. La plupart des êtres vivants absorbent le dioygène contenu dans l air ou dissous dans l eau : leurs organes en ont besoin. Les informations prélevées dans les deu photos conduisent à formuler le problème : «Quels facteurs du milieu influencent la répartition des êtres vivants?» 16 CHAPITRE 2

2 Classe de cinquième Programmes officiels Notions-Contenus Compétences Eemples d activités Les caractéristiques du milieu déterminent les conditions de la respiration et influent ainsi sur la répartition des êtres vivants. [Thèmes : Statistiques, Environnement] [Maths : moyenne des relevés, tableau, graphiques] [Physique-Chimie : dioygène dissous et température de l eau] [Français : compte-rendu écrit, oral] Les caractéristiques physiques d un milieu (température, agitation) conditionnent sa teneur en dioygène et influent ainsi sur la répartition des êtres vivants. À la lumière, les végétau chlorophylliens contribuent à oygéner le milieu. En modifiant les conditions de respiration dans les milieu, l Homme influe sur leur qualité et leur équilibre. Epliquer la modification de l occupation d un milieu par la variation d un facteur (température, pollution, agitation, peuplement végétal) influant sur la respiration. Relier la répartition des êtres vivants à une teneur en dioygène. Mettre en évidence le rejet de dioygène par les végétau chlorophylliens à la lumière. Relier l oygénation d un milieu et la présence de végétau chlorophylliens. Relier action de l Homme sur l environnement et effet sur la répartition des êtres vivants. Présenter par écrit et/ou oralement les résultats d une recherche. I/Ra recherche d une eplication à la répartition d animau vivant dans un cours d eau. Re mise en évidence par EAO du rejet de dioygène par les végétau chlorophylliens durant 24 heures. Re/Ra mise en évidence et comparaison du rejet de dioygène par les végétau chlorophylliens à la lumière et à l obscurité. I recherche documentaire sur la responsabilité de l Homme dans la modification des conditions de la respiration. [B2i] C présentation écrite et/ou orale, assistée ou non par ordinateur, de résultats de travau de groupes. [B2i] I/Ra eploitation de données sur la répartition d êtres vivants d un même milieu, à deu endroits ou moments différents en liaison avec une action de l Homme. Les acquis de l école primaire Programme officiel paru au B.O. hors série n 1 du 14 février 2002 consultable sur le site du B.O. : Au cycle 2 Diversité du vivant et diversité des milieu Sensibilisation au problèmes de l environnement, prise de conscience de la fragilité des équilibres observés dans les milieu de vie. Au cycle 3 Éducation à l environnement Approche écologique à partir de l environnement proche. Rôle et place des êtres vivants, notions de chaînes et de réseau alimentaires. Documents d accompagnement fiche 10, cycles 2 et 3 consultable sur le site du CNDP : à la rubrique «Enseigner primaire secondaire» CHAPITRE 2 17

3 ACTIVITÉ 1 Répartition des animau le long d un cours d eau Les objectifs visés Cette activité a pour but de montrer que, pour les poissons : les caractéristiques de leur milieu de vie sont modifiées au long du cours d une rivière ; leur répartition, dans une rivière, varie suivant les caractéristiques du cours d eau ; cette répartition est spécialement à mettre en relation avec la teneur en dioygène de l eau. Connaissances construites Les êtres vivants se répartissent dans les milieu en fonction de la teneur en dioygène. La répartition des êtres vivants dans les milieu est à mettre en relation avec les conditions de la respiration. 18 CHAPITRE 2

4 Capacités et compétences développées Relier la répartition des êtres vivants à une teneur en dioygène (documents a à h). (I/Ra) Réponses au questions posées Les caractéristiques qui changent entre l amont et l aval de la rivière sont : l agitation de l eau (importante en amont et faible en aval) ; la température (qui augmente de l amont vers l aval) ; la teneur en dioygène (qui diminue de l amont vers l aval). Le vairon, la truite des rivières et le goujon ne survivent qui si la teneur de l eau en dioygène est élevée (supérieure à 5 à 7 ml/l d eau). L amont de la rivière présente une forte teneur en dioygène (8 à 10 ml par litre d eau) : les animau peuvent donc y vivre. L aval de la rivière présente une teneur en dioygène faible (5 à 6 ml/l d eau) : ces animau ne peuvent y survivre. La carpe, le gardon et la tanche sont capables de supporter des teneurs en dioygène dans l eau faibles à très faibles (4 à 0,5 ml/l d eau). Matériel et mise en œuvre La mise en œuvre de cette activité peut être facilitée par : Le recueil de données concernant le milieu aquatique. Le programme invite à étudier ce milieu. En effet, seul ce milieu présente des variations sensibles de la teneur en dioygène. Le recueil de fiches sur différents poissons présentant les lieu où on les trouve dans une rivière, leur préférendum, dont celui concernant la teneur en dioygène. Le recueil de données concernant la qualité des eau. On peut imaginer faire les mesures de la teneur en dioygène des eau lors d une sortie avec un oymètre portatif. En revanche, il faut abandonner l idée de pouvoir faire des mesures sur de l eau prélevée quelques temps plus tôt et stockée dans des bocau. Même si ceuci sont étanches, ils contiennent de l eau non stérile donc contenant différents micro-organismes consommateurs de dioygène. Les mesures envisagées sont donc faussées. Les données supplémentaires concernant d autres poissons peuvent être trouvées sur le net. Un site wallon paraît particulièrement riche : Les documents du manuel sont à projeter à partir du CD-Rom. CHAPITRE 2 19

5 ACTIVITÉ 2 Des conditions de la respiration variées Les objectifs visés Cette activité a pour but de montrer que différents facteurs influent sur la teneur en dioygène du milieu. Des mesures réalisées grâce à l utilisation de matériel EAO permettent de déterminer l influence : de la température de l eau ; de l agitation de l eau ; de la présence des végétau. Connaissances construites Les caractéristiques physiques du milieu déterminent sa teneur en dioygène : une eau chaude présente une teneur en dioygène plus faible qu une eau froide ; une eau agitée présente une teneur en dioygène plus importante qu une eau calme. Les végétau chlorophylliens, à la lumière, rejettent du dioygène dans le milieu : ils contribuent donc à oygéner le milieu. Les variations de la température et de l agitation influencent les conditions de la respiration dans l eau. [B2i] 20 CHAPITRE 2

6 Capacités et compétences développées Relier l oygénation d un milieu et la présence de végétau chlorophylliens (document c). (I/Ra) Mettre en évidence le rejet de dioygène par les végétau chlorophylliens à la lumière (document d). (Re/Ra) Réponses au questions posées On constate que, lorsque la température de l eau augmente, la teneur en dioygène de l eau diminue. On constate que, lorsque l eau n est pas agitée, la teneur en dioygène reste constante à 4,6 mg/l. Lorsque que l eau est agitée, la teneur en dioygène augmente (4,5 à 9,0 mg/l) pendant la durée de l agitation. L agitation contribue à oygéner l eau. Le premier chapitre a permis de mettre en évidence que, au cours de la respiration, les animau comme les végétau absorbaient du dioygène et rejetaient du dioyde de carbone. En toute logique, dans ces bulles de gaz, on devrait trouver du dioyde de carbone. Ce qui n est pas cohérent avec les besoins des insectes. Donc ces bulles contiennent du dioygène que les insectes viennent prélever. Pendant une période de lumière, la teneur en dioygène de l eau augmente. Pendant une période d obscurité, la teneur en dioygène diminue. Pendant la période de lumière, l augmentation de la teneur en dioygène de l eau est due au végétau chlorophylliens qui, à la lumière, rejettent du dioygène. Matériel et mise en œuvre Les mesures de la teneur en dioygène de l eau en fonction de la température réalisées dans le cours de physique-chimie. Un agitateur magnétique, un cristallisoir, un oymètre relié à un dispositif EAO (Jeulin, Micrelec, Pierron). De l élodée, du cabumba, une solution de bicarbonate, un dispositif EAO avec sonde oymétrique et sonde lumineuse. Astuces Il est possible d obtenir une eau pauvre en dioygène en la portant à ébullition. Un refroidissement rapide est alors nécessaire pour pouvoir réaliser la mesure de l influence de l agitation. Effectuer la mesure sans agitation puis la mesure lors de l agitation. La mesure de la teneur en dioygène du milieu peut-être réalisée sans matériel EAO mais avec un oymètre. Un relevé de la teneur en dioygène est réalisé toutes les 20 secondes. En utilisant un outil tableur d une suite (OpenOffice ou bien Microsoft), il est possible de tracer les courbes correspondantes. [B2i] Pour la mesure avec le matériel végétal, il suffit de couper les feuilles en 2 ou 3. Placer le matériel végétal dans l enceinte et placer de l eau tiède autour de l enceinte. Les végétau sont beaucoup plus réactifs dans cette situation. Ne pas oublier d ajouter une source de dioyde de carbone avec la solution de bicarbonate de potassium. Il est possible d amener les élèves à rechercher la signification de la diminution de la teneur en dioygène de l eau lors des périodes d obscurité, en présence de végétau. Les documents du manuel sont à projeter à partir du CD-Rom. CHAPITRE 2 21

7 ACTIVITÉ 3 L influence de l Homme sur les conditions de la respiration Les objectifs visés Cette activité a pour but de montrer que : l Homme influe sur la répartition des êtres vivants en modifiant les caractéristiques et les qualités du milieu de vie ; l action de l Homme par des pollutions ou par des actions d épuration d un milieu conditionne la teneur en dioygène de celui-ci. Il influe ainsi sur les conditions de la respiration des êtres vivants. Connaissances construites En modifiant les conditions de respiration dans les milieu, l Homme influe sur leur qualité et leur équilibre. 22 CHAPITRE 2

8 Capacités et compétences développées Relier action de l Homme sur l environnement et effet sur la répartition des êtres vivants (document a à d). (I/Ra) Réponses au questions posées On constate que la teneur en substances polluantes dans la rivière est plus importante après la ville. On peut donc proposer comme eplication à l augmentation de cette teneur, les rejets de matières polluantes de la ville dans la rivière. On constate que les êtres vivants trouvés dans la rivière avant la ville ne sont plus du tout présents après la ville. Lors de son passage dans la ville, l eau de la rivière reçoit des rejets polluants. Des bactéries vont dégrader ces matières polluantes en consommant du dioygène. L eau de la rivière est appauvrie en dioygène. Les êtres vivants trouvés dans la rivière avant la ville ne peuvent plus survivre. D autres êtres vivants s installent. Ils sont capables de supporter la faible teneur en dioygène de l eau. Entre 1870 et 1970, la teneur en dioygène de la Seine diminue à 100 km en aval de Paris (de 6 à 1,8 mg/l). Puis de 1970 à 2003, elle augmente (1,8 à 4,8 mg/l). La diminution a deu origines : les rejets des eau usées directement dans le fleuve et l augmentation de la population dans la région parisienne. Les eau étaient alors de plus en plus riches en substances polluantes qui étaient dégradées par des bactéries. Cette dégradation est consommatrice de dioygène. L augmentation est due au fait que les eau sont traitées et épurées dans des stations d épuration avant d être rejetées dans la Seine. La raréfaction des poissons dans la Seine entre 1870 et 1970 est due à l appauvrissement de la teneur en dioygène de l eau de la Seine. Depuis 1970, l Homme traite ses eau avant de les rejeter dans la Seine. Cela a permis une augmentation de la teneur en dioygène dans l eau de la Seine. Les conditions de la respiration sont meilleures. À nouveau, des espèces de poissons se sont installées dans la rivière. Matériel et mise en œuvre Cette activité vise à montrer l action de l Homme sur la teneur en dioygène et en conséquence sur le peuplement du milieu. Tout comme pour la première activité, des mesures peuvent être réalisées sur la teneur de l eau en dioygène lors d une sortie. Il faut être attentif à montrer des actions bénéfiques de l Homme sur ce milieu. Une sortie dans une station d épuration permet de montrer une des actions bénéfiques. Le site SIAAP : donne des données concrètes et pédagogiques sur le traitement de la qualité de l eau de la Seine. Les documents du manuel sont à projeter à partir du CD-Rom. CHAPITRE 2 23

9 EXERCICES Appliquer ses connaissances 2 Les végétau chlorophylliens et la lumière 1. De 0 à 1 minute, la teneur en dioygène de l eau diminue de 5,2 à 4,8 mg/l. De 1 à 5 minutes, la teneur augmente de 4,8 à 6,0 mg/l. De 5 à 6 minutes, la teneur diminue de 6 à 5,6 mg/l. 2. On constate que de 1 à 5 minutes, lorsque la teneur en dioygène augmente, les végétau sont éclairés. De plus on constate que, lors des deu premières minutes d éclairement, l intensité lumineuse étant plus importante (1000 W/m 2 ), le dégagement total de dioygène est de 5,6 4,8 = 0,8 mg/l. Lors des deu dernières minutes d éclairement, l intensité lumineuse étant plus faible (500 W/m 2 ), le dégagement total de dioygène est de 6,0 5,6 = 0,4 mg/l. Donc l intensité de l éclairement influence la production de dioygène par les végétau. 3 Mettre en évidence le dégagement de dioygène 1. Deu manipulations sont réalisées, l une à la lumière, l autre à l obscurité. Dans les deu cas, des végétau sont placés dans un cristallisoir rempli d eau. On place au-dessus de ces végétau un entonnoir renversé. Sur l entonnoir, on place un tube à essai rempli d eau. 2. Il n y a aucun changement dans la manipulation à l obscurité. Dans la manipulation placée à la lumière, on constate que du gaz s est accumulé au sommet du tube à essai. 3. À la lumière, les végétau ont dégagé du dioygène qui s est accumulé au sommet du tube à essai. 4 L altitude et le dioygène de l air 1. Le tete fournit l eplication: l oygène (dioygène) se fait rare en altitude. 2. Les lamas de l Altiplano peuvent survivre à la raréfaction du dioygène car ils peuvent prélever de façon plus efficace le dioygène de l air. 5 Teneur en dioygène et diversité des êtres vivants 24 CHAPITRE 2 1. On constate sur le premier graphique que: de 1870 à 1970, la teneur en dioygène de l air diminue de 10 à 2 mg/l; de 1970 à 2000, la teneur augmente de 2 à 8 mg/l. 2. On constate sur le deuième graphique que: de 1870 à 1970, le nombre d espèces de poissons diminue de 120 à moins de 5; de 1970 à 2000, le nombre d espèces augmente de 5 à On constate que, lorsque la teneur en dioygène diminue dans la rivière, le nombre d espèces de poissons fait de même. Lorsque cette teneur augmente, le nombre d espèces de poissons augmente aussi.

10 6 Des îlots de survie pour la Seine 1. Les bactéries prolifèrent lors d une pollution. 2. Lors d une crue, il y a pollution de la Seine, la teneur en dioygène de l eau diminue alors: les bactéries qui dégradent les substances polluantes utilisent du dioygène. 3. Les îlots de survie permettent d injecter du dioygène dans la Seine lors de crue. Cela permet au êtres vivants qui peuvent souffrir de la diminution de la teneur en dioygène de survivre. 7 L Isère et sa pollution 1. On constate qu avant la zone de pollution, en amont de Grenoble, le nombre d espèces d animau est supérieur à 22. Puis, dans la zone de pollution, en aval de Grenoble, le nombre d espèces est inférieur à 5 (l échelle est la même). Donc la pollution fait diminuer le nombre d espèces d animau. 2. La pollution de l Isère est due à l arrivée des eau polluées du Drac dans l Isère. 3. On constate qu à partir de la station 4, le nombre d espèces d animau augmente à nouveau. La rivière est certainement moins polluée. (L activité 3 permet de dire que des bactéries ont dégradé les substances polluantes.) 8 Des animau à classer 1. Critère Animal Carpe Lombric Lama Demoiselle Poule d eau Grenouille verte Argyronète Squelette interne Squelette eterne Corps mou Nageoires Pattes Poils Plumes 2. Animal Carpe Lombric Lama Demoiselle Poule d eau Grenouille verte Argyronète Groupe vertébrés poissons annélides vertébrés mammifères arthropodes insectes vertébrés oiseau vertébrés amphibiens arthropodes arachnides CHAPITRE 2 25

Activité 24 : Découvrir une relation entre caractéristiques du milieu, respiration et répartition des êtres vivants

Activité 24 : Découvrir une relation entre caractéristiques du milieu, respiration et répartition des êtres vivants 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Respiration et occupation des milieux de vie Notions contenus Compétences Exemples d activités Les caractéristiques du milieu déterminent les conditions

Plus en détail

Chapitre II Les conditions de respiration et la répartition des êtres vivants dans le milieu aquatique.

Chapitre II Les conditions de respiration et la répartition des êtres vivants dans le milieu aquatique. Chapitre II Les conditions de respiration et la répartition des êtres vivants dans le milieu aquatique. La diversité des appareils et des comportements respiratoires permet aux êtres vivants d occuper

Plus en détail

Chapitre. Respiration et caractéristiques du milieu. Les options pédagogiques du chapitre

Chapitre. Respiration et caractéristiques du milieu. Les options pédagogiques du chapitre Chapitre 2 Respiration et caractéristiques du milieu Les options pédagogiques du chapitre Après avoir montré que la respiration permettait aux animaux de peupler le milieu aérien ou aquatique, on peut

Plus en détail

Activité 26 : Relations activités humaines et qualité de l eau : effets sur la répartition des êtres vivants

Activité 26 : Relations activités humaines et qualité de l eau : effets sur la répartition des êtres vivants Activité 26 : Relations activités humaines et qualité de l eau : effets sur la répartition des êtres vivants 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Respiration et occupation des milieux de vie Notions

Plus en détail

Un exemple d activité expérimentale en classe de 5ème. Journées pédagogiques SVT collège janvier 2004

Un exemple d activité expérimentale en classe de 5ème. Journées pédagogiques SVT collège janvier 2004 Respiration des et occupation milieux Un exemple d activité expérimentale en classe de 5ème Journées pédagogiques SVT collège janvier 2004 Nutrition et respiration en Classe de 5ème C : Des êtres vivants

Plus en détail

Activité 28 : Découvrir la respiration des organes

Activité 28 : Découvrir la respiration des organes Activité 28 : Découvrir la respiration des organes 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Notions. contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

Partie 2 : Respiration et occupation des milieux

Partie 2 : Respiration et occupation des milieux Partie 2 : Respiration et occupation des milieux Leçon 3 : Respirer dans différents milieux de vie Ce que je dois savoir et savoir-faire pour réussir l évaluation : Je sais définir : Maîtriser et mobiliser

Plus en détail

Chapitre. La respiration des êtres vivants. Les options pédagogiques du chapitre

Chapitre. La respiration des êtres vivants. Les options pédagogiques du chapitre Chapitre 1 La respiration des êtres vivants Les options pédagogiques du chapitre Il s agit, dans ce premier chapitre, d étudier l unité de la respiration. Si les élèves savent en général que tous les animaux

Plus en détail

Activité 25 : Découvrir les facteurs susceptibles d agir sur la teneur en dioxygène de l eau

Activité 25 : Découvrir les facteurs susceptibles d agir sur la teneur en dioxygène de l eau Activité 25 : Découvrir les facteurs susceptibles d agir sur la teneur en dioxygène de l eau 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Respiration et occupation des milieux de vie Notions contenus

Plus en détail

LA RESPIRATION EST UN PROCESSUS GENERAL QUI INFLUENCE LE PEUPLEMENT DE DIFFERENTS MILIEUX

LA RESPIRATION EST UN PROCESSUS GENERAL QUI INFLUENCE LE PEUPLEMENT DE DIFFERENTS MILIEUX LA RESPIRATION EST UN PROCESSUS GENERAL QUI INFLUENCE LE PEUPLEMENT DE DIFFERENTS MILIEUX 1 - La respiration se manifeste par des échanges de gaz avec l environnement. 1 - La respiration se manifeste

Plus en détail

SERVICE ANIMATIONS ET ÉDUCATION GRILLE DE CORRESPONDANCE ENTRE PROGRAMMES DE SVT. Connaître, aimer et protéger les océans

SERVICE ANIMATIONS ET ÉDUCATION GRILLE DE CORRESPONDANCE ENTRE PROGRAMMES DE SVT. Connaître, aimer et protéger les océans SERVICE ANIMATIONS ET ÉDUCATION GRILLE DE CORRESPONDANCE ENTRE PROGRAMMES DE SVT ET COLLÈGES - LYCÉES Connaître, aimer et protéger les océans MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO - ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012

Plus en détail

Activité 46: Classification des espèces animales rencontrées

Activité 46: Classification des espèces animales rencontrées Fiche professeur - 5 e Activité 46: Classification des espèces animales rencontrées 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie transversale Partie «respiration et occupation des milieux de vie : «la classification

Plus en détail

Notice. Présentation. Partie 1 : des observations recueillies sur le terrain. 1. Programme. 2. Objectifs. 3. Principales parties

Notice. Présentation. Partie 1 : des observations recueillies sur le terrain. 1. Programme. 2. Objectifs. 3. Principales parties Notice Milieu, respiration et répartition des êtres vivants Présentation 1. Programme Programme : classe de 5ème : " C. Des êtres vivants dans leur milieu Des caractéristiques du milieu déterminent les

Plus en détail

Acquis 6ème: - Animaux et végétaux sont des êtres vivants. - Ils occupent des milieux de vie variés, terrestres ou aquatiques.

Acquis 6ème: - Animaux et végétaux sont des êtres vivants. - Ils occupent des milieux de vie variés, terrestres ou aquatiques. Acquis 6ème: - Animaux et végétaux sont des êtres vivants. - Ils occupent des milieux de vie variés, terrestres ou aquatiques. - Tous les êtres vivants, à quelques exceptions près, respirent. - Au cours

Plus en détail

Partie 1 : Respiration et occupation des milieux de vie

Partie 1 : Respiration et occupation des milieux de vie Partie 1 : Respiration et occupation des milieux de vie Chapitre 1 : Respirer dans des milieux de vie différents Chapitre 1 : Respirer dans des milieux de vie différents Introduction : La respiration est

Plus en détail

Partie A : Respiration et occupation des milieux de vie. Chapitre I : Respirer dans des milieux de vie différents (p 11)

Partie A : Respiration et occupation des milieux de vie. Chapitre I : Respirer dans des milieux de vie différents (p 11) Partie A : Respiration et occupation des milieux de vie Chapitre I : Respirer dans des milieux de vie différents (p 11) I Les échanges de gaz lors de la respiration chez les animaux Quels sont les gaz

Plus en détail

1 Observer et comparer quelques animaux aquatiques vivants - Utiliser une clé

1 Observer et comparer quelques animaux aquatiques vivants - Utiliser une clé Cycle 3 Observation de la petite faune aquatique Classification animale Réseaux alimentaires aquatiques Animation Adaptations au milieu de vie Comportements éco-citoyens Durée : 3 heures Lieu : en classe

Plus en détail

Tous les pêcheurs le savent : suivant l'endroit où l'on se trouve le long d'un cours d'eau, on ne trouve pas les mêmes êtres vivants.

Tous les pêcheurs le savent : suivant l'endroit où l'on se trouve le long d'un cours d'eau, on ne trouve pas les mêmes êtres vivants. Chapitre 2 : Respiration et répartition des êtres vivants. Tous les pêcheurs le savent : suivant l'endroit où l'on se trouve le long d'un cours d'eau, on ne trouve pas les mêmes êtres vivants. Qu'est ce

Plus en détail

Réalisation de travaux pratiques en ateliers tournants, en classe de cinquième, incluant un dispositif EXAO

Réalisation de travaux pratiques en ateliers tournants, en classe de cinquième, incluant un dispositif EXAO Réalisation de travaux pratiques en ateliers tournants, en classe de cinquième, incluant un dispositif EXAO Objectifs cognitifs : Comme l être humain, tous les êtres vivants respirent. Chez tous les êtres

Plus en détail

Iris des marais. Eléments nutritifs : eau, sels minéraux. Numéro : 2. Groupe : végétaux. Milieu de vie : bord de l eau

Iris des marais. Eléments nutritifs : eau, sels minéraux. Numéro : 2. Groupe : végétaux. Milieu de vie : bord de l eau 1 3 2 6 4 5 Iris des marais Numéro : 2 Groupe : végétaux Milieu de vie : bord de l eau Eléments nutritifs : eau, sels minéraux Ver de vase Numéro : 4 Groupe : insectes Milieu de vie : eau (larve), air

Plus en détail

PARTIE A : RESPIRATION ET OCCUPATION DES MILIEUX DE VIE. Chapitre 1 : L unité de respiration chez les êtres vivants

PARTIE A : RESPIRATION ET OCCUPATION DES MILIEUX DE VIE. Chapitre 1 : L unité de respiration chez les êtres vivants PARTIE A : RESPIRATION ET OCCUPATION DES MILIEUX DE VIE Chapitre 1 : L unité de respiration chez les êtres vivants Constat de départ : Les êtres vivants vivent dans des milieux de vie différents (air,

Plus en détail

ORIGINE DE LA MATIERE DES ETRES VIVANTS

ORIGINE DE LA MATIERE DES ETRES VIVANTS PARTIE II : ORIGINE DE LA MATIERE DES ETRES VIVANTS Chapitre II : Le devenir de la matière organique dans le sol Coller le TP La composition du sol I. La structure du sol : Apprendre le schéma de la coupe

Plus en détail

I La respiration des êtres vivants. Problème : Qu est-ce que la respiration? Activité 1 : étude de la composition de l air expiré et de l air inspiré.

I La respiration des êtres vivants. Problème : Qu est-ce que la respiration? Activité 1 : étude de la composition de l air expiré et de l air inspiré. 0mn 30s 1mn 1mn 2mn 2mn 3mn 3mn 4mn Partie 1 : Respiration et occupation milieux de vie. Problème général : Comment les êtres vivants respirent-ils dans milieux de vie différents? I La respiration êtres

Plus en détail

Ex'eau LA RESPIRATION EN MILIEU AQUATIQUE. Exercices sur la respiration (College) Avec la participation de : P. VANDECASTEELE

Ex'eau LA RESPIRATION EN MILIEU AQUATIQUE. Exercices sur la respiration (College) Avec la participation de : P. VANDECASTEELE Ex'eau Exercices sur la respiration (College) LA RESPIRATION EN MILIEU AQUATIQUE Avec la participation de : P. VANDECASTEELE A) Respiration en milieu aquatique Problématique: Quels sont les comportements,

Plus en détail

Temps de culture Lot A Lot B 0 jour jours jours

Temps de culture Lot A Lot B 0 jour jours jours Question : Proposez des évaluations de 5 minutes à chaque début de séance, visant à vérifier les acquis de la semaine précédente, ainsi qu une évaluation d 1 heure à la fin de cette partie. Vous pouvez

Plus en détail

Matériel : étiquettes, 6 petites boites transparentes

Matériel : étiquettes, 6 petites boites transparentes SCIENCES La classification du vivant Niveau : Cycle 3 Classer des animaux selon leur caractère propre Séance : 1/5 Domaine : L unité et la diversité du vivant Compétences : - Pratiquer une démarche d investigation

Plus en détail

Epreuve de Travaux Pratiques Agro-ParisTech Sujet MG 1 (1) Dosage du dioxygène dissous dans l eau, par la méthode de Winckler

Epreuve de Travaux Pratiques Agro-ParisTech Sujet MG 1 (1) Dosage du dioxygène dissous dans l eau, par la méthode de Winckler Epreuve de Travaux Pratiques Agro-ParisTech 2015 Sujet MG 1 (1) Dosage du dioxygène dissous dans l eau, par la méthode de Winckler Présentation Les eaux de la planète, douces ou salées, doivent être oxygénées

Plus en détail

Mesure de la biomasse végétale produite dans différentes conditions expérimentales.

Mesure de la biomasse végétale produite dans différentes conditions expérimentales. Séance E 5 EVALUATION DU CHAPITRE 5 EXERCICE : Mobiliser ses connaissances Parmi les affirmations suivantes, choisissez la ou les bonnes affirmations.. La photosynthèse: est réalisée par tous les êtres

Plus en détail

Chapitre 2. Le classement des espèces

Chapitre 2. Le classement des espèces Chapitre 2 Le classement des espèces 60 III/ Les organismes peuvent être classés 61 62 si on change de critère on change le classement 63 Quelle méthode pour classer correctement? 64 Pour classer correctement

Plus en détail

PARTIE 5/ répartition du vivant et peuplement des milieux. Chapitre 1- des relations entre les êtres vivants et leur milieu de vie

PARTIE 5/ répartition du vivant et peuplement des milieux. Chapitre 1- des relations entre les êtres vivants et leur milieu de vie PARTIE 5/ répartition du vivant et peuplement des milieux A faire cet aprem sommaire : Chapitre 1- des relations entre les êtres vivants et leur milieu de vie I- comment mesurer des caractéristiques physiques

Plus en détail

Biodiversité et classification. Jacques Fossati

Biodiversité et classification. Jacques Fossati Biodiversité et classification Jacques Fossati Crue d octobre 2001 Étiage de juillet 2002 Amont : «Lez vert», aménagement de 2006 Aval : «Lez urbain», aménagement de 1980 Récolte et tri Quelques animaux

Plus en détail

Plan annuel des Sciences Classe : EB Date / Durée Unité Chapitre Objectifs

Plan annuel des Sciences Classe : EB Date / Durée Unité Chapitre Objectifs Date / Durée Unité Chapitre Objectifs Septembre / Octobre Les plantes et Chapitre 1: Le jardin et ses constituants Découvrir les variétés de jardins (publics, privés). Citer leurs caractéristiques. Identifier

Plus en détail

THEME 2 : Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol

THEME 2 : Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol THEME 2 : Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol Quels sont les ressources utilisées par les Hommes? L eau La nourriture : végétale et animale L énergie ( charbon, gaz, pétrole, électricité) L

Plus en détail

Mesures de la qualité de l'eau de la Loire. Collège Hubert Fillay/ Bracieux/ Juin 2009

Mesures de la qualité de l'eau de la Loire. Collège Hubert Fillay/ Bracieux/ Juin 2009 Mesures de la qualité de l'eau de la Loire Collège Hubert Fillay/ 41250 Bracieux/ Juin 2009 La température La température des cours d eau joue un rôle fondamental dans la dynamique des écosystèmes aquatiques.

Plus en détail

Activité 1 : Les caractéristiques du sol, un écosystème naturel de surface

Activité 1 : Les caractéristiques du sol, un écosystème naturel de surface Connaissances Le sol est le produit des interactions entre biosphère, lithosphère et atmosphère. Le sol est un écosystème caractérisé par une faune et une flore singulière permettant un recyclage de la

Plus en détail

Respiration et occupation des milieux de vie

Respiration et occupation des milieux de vie Respiration et occupation des milieux de vie Objectifs scientifiques l s'agit : - d'établir l'unité de la respiration ; - de mettre en relation la diversité des appareils et des comportements respiratoires

Plus en détail

L eau et les milieux humides

L eau et les milieux humides L eau et les milieux humides L environnement de la ferme présente des zones humides très intéressantes : c est ainsi, que la source et la tourbière vous dévoileront tous leurs secrets et vous serez sensibilisés

Plus en détail

FEDERATION DE PECHE. Notions d écologie aquatique

FEDERATION DE PECHE. Notions d écologie aquatique FEDERATION DE PECHE Notions d écologie aquatique Ecologie C est la relation entre les êtres vivants et leur milieu Milieu = biotope Etres vivants = biocénose (faune, flore, bactéries, champignons, ) Les

Plus en détail

CM1 CM2 6e. Connaissances et compétences: Utiliser différents critères pour classer les êtres vivants: classification des animaux avec emboîtements

CM1 CM2 6e. Connaissances et compétences: Utiliser différents critères pour classer les êtres vivants: classification des animaux avec emboîtements CLASSER les organismes vivants, exploiter les liens de parenté pour comprendre et expliquer l évolution des organismes D1 Utiliser différents langages (tableau, groupes) D4 Observer pour classer Utiliser

Plus en détail

Niveau Compétences liées au programme de l Education Nationale. Objectifs Généraux. Découpage de la séquence d animation Mots clés.

Niveau Compétences liées au programme de l Education Nationale. Objectifs Généraux. Découpage de la séquence d animation Mots clés. Thème Niveau Compétences liées au programme de l Education Nationale Objectifs Généraux Découpage de la séquence d animation Mots clés Messages proposés L eau, une ressource à préserver Cycle 3 (adaptable

Plus en détail

TP 5 : La respiration des levures. Activité 1 : Identifier les échanges entre une levure et son milieu lors de la respiration cellulaire.

TP 5 : La respiration des levures. Activité 1 : Identifier les échanges entre une levure et son milieu lors de la respiration cellulaire. TP 5 : La respiration des levures. Les levures sont des champignons utilisés dans l alimentation. Observation au MO : une levure est être vivant eucaryote unicellulaire. On peut donc étudier à respiration

Plus en détail

TP5 : Métabolisme cellulaire

TP5 : Métabolisme cellulaire Noms Prénoms Thème 1 : La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant TP5 : Métabolisme cellulaire 2nde Chap2 : Diversité et parenté des êtres vivants Date : / / Peut- on trouver des points communs

Plus en détail

Notice La respiration trachéenne du criquet

Notice La respiration trachéenne du criquet Notice La respiration trachéenne du criquet DVD didactique scientifique et pédagogique de 12 minutes Présentation Ce film s adresse principalement aux élèves des classes de collège - classe de sixième

Plus en détail

Cahier de textes des 5 A et B, Groupe 2.

Cahier de textes des 5 A et B, Groupe 2. Collège Maxime Javelly à Riez > Disciplines > SVT > Cahiers de textes des classes de M. Serne > Cahier de textes des 5 A et B, Groupe 2. Cahier de textes des 5 A et B, Groupe 2. lundi 6 septembre 2010,

Plus en détail

0,4 1,8 7,0 8,8 ph. Zone de réglage de l indicateur. 2. Utilisation du Rouge de Crésol pour montrer les échanges de dioxyde de carbone

0,4 1,8 7,0 8,8 ph. Zone de réglage de l indicateur. 2. Utilisation du Rouge de Crésol pour montrer les échanges de dioxyde de carbone TP..5 La cellllulle assurre des ffoncttiions apparrues au courrs de ll évolluttiion La nature du vivant CORRIGÉ A. Les métabolismes influencent l environnement. 1. Introduction : les propriétés du Rouge

Plus en détail

THÈME 1 : RESPIRATION ET OCCUPATION DES MILIEUX DE VIE

THÈME 1 : RESPIRATION ET OCCUPATION DES MILIEUX DE VIE THÈME 1 : RESPIRATION ET OCCUPATION DES MILIEUX DE VIE Chapitre 1 : La respiration dans les différents milieux de vie Un organisme vivant est constitué d une ou plusieurs cellules Ex : animaux (Homme),

Plus en détail

Bio-indicateurs. La Pêche révèle votre Nature

Bio-indicateurs. La Pêche révèle votre Nature Bio-indicateurs La Pêche révèle votre Nature 1/ La 1ère catégorie, paradis des truites! La 1ère catégorie comprend principalement les eaux peuplées de truites : - rivières et lacs d altitudes et de piémont

Plus en détail

COMPOSANTES DU MILIEU MARIN et REPARTITION DES ETRES VIVANTS EN MILIEU MARIN. Niveau 6 ème. Fiches Enseignants Elèves

COMPOSANTES DU MILIEU MARIN et REPARTITION DES ETRES VIVANTS EN MILIEU MARIN. Niveau 6 ème. Fiches Enseignants Elèves COMPOSANTES DU MILIEU MARIN et REPARTITION DES ETRES VIVANTS EN MILIEU MARIN Niveau 6 ème Fiches Enseignants Elèves Fiches thématiques créées par le service éducatif du Seaquarium. Année 2010-2011 Les

Plus en détail

JE ME NOURRIS. lumière (1) obscurité(2) former, à L OBSCURITE (ou à la lumière (pour les plantes) ) du gaz carbonique (CO 2 ) et de l eau (H 2 O)

JE ME NOURRIS. lumière (1) obscurité(2) former, à L OBSCURITE (ou à la lumière (pour les plantes) ) du gaz carbonique (CO 2 ) et de l eau (H 2 O) JE ME NOURRIS 1) Où notre corps va-t-il chercher sa nourriture? Rappels de quelques notions importantes : a) La photosynthèse a.1) Equation- bilan Les producteurs primaires de nourriture sont les plantes

Plus en détail

Classe de cinquième: accompagnement. principes généraux. Inspection Pédagogique Régionale

Classe de cinquième: accompagnement. principes généraux. Inspection Pédagogique Régionale Classe de cinquième: accompagnement principes généraux Inspection Pédagogique Régionale Septembre - octobre 2006 1 1 - Démarches et formation au raisonnement scientifique : a. La démarche d investigation,

Plus en détail

Bio-indicateurs. La Pêche révèle votre

Bio-indicateurs. La Pêche révèle votre Bio-indicateurs La Pêche révèle votre 1/ La 1ère catégorie, paradis des truites! La 1ère catégorie comprend principalement les eaux peuplées de truites : - rivières et lacs d altitudes et de piémont -

Plus en détail

Activité 35: Recherche d indices montrant le passage privilégié des nutriments dans le sang au niveau de l intestin grêle

Activité 35: Recherche d indices montrant le passage privilégié des nutriments dans le sang au niveau de l intestin grêle Activité 35: Recherche d indices montrant le passage privilégié des nutriments dans le sang au niveau de l intestin grêle 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Activité 1 : S informer à partir d expériences afin d identifier les besoins des cellules végétales

Activité 1 : S informer à partir d expériences afin d identifier les besoins des cellules végétales Problème :.......... Activité 1 : S informer à partir d expériences afin d identifier les besoins des cellules végétales A. La respiration des plantes 1ere expérience : On place un dispositif ExAO permettant

Plus en détail

DES BESOINS EN DIOXYGÈNE :

DES BESOINS EN DIOXYGÈNE : DES BESOINS EN DIOXYGÈNE : Observation : Tous les êtres vivants respirent. A. Problème : Comment font-ils pour combler les besoins de leurs s en dioxygène? Pour étudier en quoi consiste la respiration

Plus en détail

LA RESPIRATION. Plan. Qu est-ce que la respiration? La respiration des plantes. La respiration des animaux. La respiration des poissons.

LA RESPIRATION. Plan. Qu est-ce que la respiration? La respiration des plantes. La respiration des animaux. La respiration des poissons. LA RESPIRATION Plan Qu est-ce que la respiration? La respiration des plantes La respiration des animaux La respiration des poissons Synthèse 14 mars 2009 Formation Environnement et Biologie sous-marine

Plus en détail

Activité 23 : Découvrir le système respiratoire chez un insecte

Activité 23 : Découvrir le système respiratoire chez un insecte Activité 23 : Découvrir le système respiratoire chez un insecte 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Respiration et occupation des milieux de vie Notions contenus Compétences Exemples d

Plus en détail

Etude de la structure de l écosystème sol

Etude de la structure de l écosystème sol THÈME : Thème 3 - Diversité et complémentarité des métabolismes «Du carbone minéral aux composants du vivant : la photoautotrophie pour le carbone» Etude de la structure de l écosystème sol Niveau : Spécialité

Plus en détail

PROGRESSION / PROGRAMMATION COLLEGE : 6 E

PROGRESSION / PROGRAMMATION COLLEGE : 6 E PROGRESSION / PROGRAMMATION COLLEGE : 6 E Sur une base de 30 semaines de cours dans l année. Caractéristiques de l environnement proche et répartition des êtres vivants (10%, 3 semaines) I. LES COMPOSANTES

Plus en détail

CE2. 4 ème CM1 CM2. Présentation comparative des connaissances et compétences en SVT Cycle 3 Collège. Volcans et séismes

CE2. 4 ème CM1 CM2. Présentation comparative des connaissances et compétences en SVT Cycle 3 Collège. Volcans et séismes Présentation comparative des connaissances et compétences en SVT Thème : Ciel et Terre Thème : Activité interne du globe Volcans et séismes o Décrire une éruption volcanique terrestre en utilisant un vocabulaire

Plus en détail

Activité 29 : Découvrir les besoins des muscles au repos et en activité

Activité 29 : Découvrir les besoins des muscles au repos et en activité Activité 29 : Découvrir les besoins des muscles au repos et en activité 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Notions. contenus Compétences

Plus en détail

EUTROPHISATION SUPPORT de L'ANIMATION Fiche enseignant Propriété intellectuelle : GIPREB Conception et réalisation : Tralalere

EUTROPHISATION SUPPORT de L'ANIMATION Fiche enseignant Propriété intellectuelle : GIPREB Conception et réalisation : Tralalere EUTROPHISATION SUPPORT de L'ANIMATION 2014 Fiche enseignant Propriété intellectuelle : GIPREB Conception et réalisation : Tralalere ÉTAPE 1 : LAGUNE EN FONCTIONNEMENT NORMAL Dans une lagune à l écosystème

Plus en détail

Les bandes riveraines

Les bandes riveraines Les bandes riveraines Plan de la présentation 1. Les définitions 2. Les types de cours d eau 3. La classification des vivants 4. L eau brunâtre: Pourquoi? Les milieux aquatiques et terrestres Définitions:

Plus en détail

La respiration des êtres vivants

La respiration des êtres vivants Chapitre 1 Activités 1 et 2 Par temps froid, on peut voir s échapper un souffle d air des narines du cerf. Ce phénomène n est pas toujours aussi visible, pourtant il a lieu en permanence. La respiration

Plus en détail

Chapitre 3 : produire de la matière

Chapitre 3 : produire de la matière Chapitre 3 : produire de la matière Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 6 ème Chapitre 3 : produire

Plus en détail

CLASSIFICATION DES ETRES VIVANTS ACTIVITES PEDAGOGIQUES

CLASSIFICATION DES ETRES VIVANTS ACTIVITES PEDAGOGIQUES CLASSIFICATION DES ETRES VIVANTS ACTIVITES PEDAGOGIQUES I. Identification des êtres vivants Toutes les activités pédagogiques concernant l'identification des animaux ou des plantes doivent être menées

Plus en détail

Projet Interdisciplinaire : Sciences et Technologie. Cycle 3 (6e) «La journée d un collégien»

Projet Interdisciplinaire : Sciences et Technologie. Cycle 3 (6e) «La journée d un collégien» Projet Interdisciplinaire : Sciences et Technologie Cycle 3 (6e) «La journée d un collégien» Table des matières : Chapitre 1 : Les appareils électriques utilisés le matin. Chapitre 2 : La salle de bain

Plus en détail

Chap2 L'air un mélange de molécules.

Chap2 L'air un mélange de molécules. Chap2 L'air un mélange de molécules. Items Connaissances Acquis Composition de l air Le dioxygène est nécessaire à la vie. Distinction entre un gaz et une fumée. Appareil de mesure de la pression. L'unité

Plus en détail

Fiche Méthode 1 : Construire un graphique

Fiche Méthode 1 : Construire un graphique Nom, prénom Cahier de S.V.T. p. 4 1- La respiration, des échanges de gaz. Vocabulaire : dioxyde de carbone, dioxygène, expérience témoin, hypothèse Le matériel : 1/ à l aide des documents p. 12 et 14,

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ÉLÉMENT FICHE PÉDAGOGIQUE ACCESSIBILITÉ MOTS CLÉS

PRÉSENTATION DE L ÉLÉMENT FICHE PÉDAGOGIQUE ACCESSIBILITÉ MOTS CLÉS LA PÉDAGOGIE COMME RÈGLE DU JEU FICHE PÉDAGOGIQUE L EAU PRÉSENTATION DE L ÉLÉMENT Vous êtes face à une maquette représentant le cycle de l eau utilisée par l homme, depuis son pompage jusqu à son rejet

Plus en détail

L INFLUENCE DES DIFFERENTES RADIATIONS DANS LA PHASE PHOTOCHIMIQUE

L INFLUENCE DES DIFFERENTES RADIATIONS DANS LA PHASE PHOTOCHIMIQUE L INFLUENCE DES DIFFERENTES RADIATIONS DANS LA PHASE PHOTOCHIMIQUE Fiche sujet - élève On cherche à montrer que certaines radiations constitutives de la lumière blanche n'ont pas la même efficacité photosynthétique.

Plus en détail

Série STHR - Classe de première et terminale Enseignement scientifique Alimentation-Environnement Mathématiques

Série STHR - Classe de première et terminale Enseignement scientifique Alimentation-Environnement Mathématiques Série STHR - Classe de première et terminale Enseignement scientifique Alimentation-Environnement Mathématiques Une ressource bidisciplinaire : croissance bactérienne 1. Place de la séquence dans les programmes

Plus en détail

TP 7 : La fermentation des levures

TP 7 : La fermentation des levures Préparer pain avant TP Fabrication pain : la levure Saccharomyces cerevisiae. Dans un milieu privé d'air, en anaérobie, les levures absorbent le glucose sucre- des éléments avec lesquels elles sont en

Plus en détail

1 Observer et comparer des êtres vivants pour établir des classements

1 Observer et comparer des êtres vivants pour établir des classements Cycle 2 Observation de la petite faune aquatique Classification animale Comportements éco-citoyens Animation Durée : 3 heures Lieu : en classe Mots-clés : Êtres vivants aquatiques, insectes, crustacés,

Plus en détail

En faisant varier le lieu d arrosage d une plante, amener les élèves à mieux comprendre l hydrotropisme.

En faisant varier le lieu d arrosage d une plante, amener les élèves à mieux comprendre l hydrotropisme. Rubrique : Découverte Page : 13 à 17 Titre : Très utiles, les plantes! Fiche pédagogique Magazine Les Explorateurs Mars 2015 J ai soif! Compétences Science et technologie Étudier un comportement des végétaux

Plus en détail

ACTIVITE 1 : Les besoins des cellules végétales

ACTIVITE 1 : Les besoins des cellules végétales ACTIVITE 1 : Les besoins des cellules végétales Ce que nous savons : Pour produire leur propre matière, les végétaux ont besoin de matière minérale (eau, sels minéraux et dioxyde de carbone) mais aussi

Plus en détail

- Positionne sur la carte les rivières Oise et Aisne.

- Positionne sur la carte les rivières Oise et Aisne. Livret pédagogique - Positionne sur la carte les rivières Oise et Aisne. - Entoure le grand bassin Seine Normandie et à l intérieur de celui-ci le bassin versant de l Oise. - Positionne les 5 fleuves qui

Plus en détail

Chapitre 4 : le devenir de la matière des êtres vivants après leur mort.

Chapitre 4 : le devenir de la matière des êtres vivants après leur mort. Chapitre 4 : le devenir de la matière des êtres vivants après leur mort. Que deviennent les restes d organismes vivants après leur mort? I/ Les restes d organismes vivants se décomposent. Voir activité

Plus en détail

DEFINITION : Respirer = absorber du dioxygène et rejeter du dioxyde de carbone. Qu est-ce qui respire? Voir activité 1.

DEFINITION : Respirer = absorber du dioxygène et rejeter du dioxyde de carbone. Qu est-ce qui respire? Voir activité 1. DEFINITION : Respirer = absorber du dioxygène et rejeter du dioxyde de carbone. Qu est-ce qui respire? Voir activité 1. Tous les êtres vivants, animaux comme végétaux, respirent. Certains respirent dans

Plus en détail

Autour du Madon. Un projet de recherche participative sur le Madon

Autour du Madon. Un projet de recherche participative sur le Madon Autour du Madon Un projet de recherche participative sur le Madon Le projet : L'association La Vigie de l eau a pour objet de développer la culture scientifique autour de l eau. Un projet de recherche

Plus en détail

SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE

SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE PROGRAMMES DE L ECOLE PRIMAIRE (2012) OBJECTIFS Les sciences expérimentales et la technologie ont pour objectif de comprendre et de décrire le monde réel, celui de

Plus en détail

Caractéristiques et rendement énergétique de la fermentation alcoolique

Caractéristiques et rendement énergétique de la fermentation alcoolique Enseignement de spécialité (5 points) Partie II Exercice 2 Diversité et complémentarité des métabolismes Caractéristiques et rendement énergétique de la fermentation alcoolique Les levures sont des champignons

Plus en détail

Plan annuel des Sciences Classe : EB Date / Durée Unité Chapitre Objectifs

Plan annuel des Sciences Classe : EB Date / Durée Unité Chapitre Objectifs Date / Durée Unité Chapitre Objectifs Septembre / Octobre Octobre Chapitre 1: Les plantes répandues au Liban Chapitre 3: Les plantes à fleurs Définir «plantes sauvages» et «plantes cultivées». Citer les

Plus en détail

Au fil de l eau «Mares à boues et pieds dans l eau»

Au fil de l eau «Mares à boues et pieds dans l eau» DOSSIER PEDAGOGIQUE Au fil de l eau «Mares à boues et pieds dans l eau» Propositions thématiques Ateliers scolaires 2016/2017 Dossier pédagogique : Au fil de l eau «Mare à boues et pieds dans l eau» -

Plus en détail

Dessalement de l eau. I. Distillation d eau de mer : Réaliser la distillation d eau de mer. II. Osmose : III. Vaporisation de l eau :

Dessalement de l eau. I. Distillation d eau de mer : Réaliser la distillation d eau de mer. II. Osmose : III. Vaporisation de l eau : Thème : L eau Sous-thème : 2. Eau et ressources Séance 1. Dessalement de l eau Le professeur va vous montrer un extrait du journal télévisé. Pratique expérimentale I. Distillation d eau de mer : Réaliser

Plus en détail

Les vertébrés. Définition : C est un animal qui possède une colonne vertébrale.

Les vertébrés. Définition : C est un animal qui possède une colonne vertébrale. Les vertébrés Définition : C est un animal qui possède une colonne vertébrale. La classification des vertébrés Les vertébrés se divisent en 5 classes : Les poissons Les amphibiens Les reptiles Les oiseaux

Plus en détail

Chap2 : Parenté et diversité des organismes vivants

Chap2 : Parenté et diversité des organismes vivants Introduction : Chap2 : Parenté et diversité des organismes vivants La biodiversité actuelle est le fruit de l évolution : toutes les espèces actuelles et fossiles ont pour origine les 1ères formes de vie

Plus en détail

Cellule de Malassez MT13287 MT Description du Produit. 1. Introduction

Cellule de Malassez MT13287 MT Description du Produit. 1. Introduction Cellule de Malassez MT13287 MT13288 Description du Produit 1. Introduction Cette technique permet d évaluer la concentration cellulaire d une suspension de levure à un instant donné : elle va permettre

Plus en détail

doss er Une plongée dans les lagons

doss er Une plongée dans les lagons Fiche pédagogique Wapiti 292/juillet 2011 doss er Une plongée dans les lagons Les lagons, ça fait rêver! Leurs eaux chaudes et turquoise sont remplies d une faune et flore aux milles couleurs Attrape ton

Plus en détail

Respiration et milieux de vie

Respiration et milieux de vie Respiration et milieux de vie Points du programmes Chez les êtres vivants, animaux et végétaux, la respiration consiste à absorber du dioxygène et rejeter du dioxyde de carbone. La diversité des appareils

Plus en détail

Définition et interprétation de la DBO

Définition et interprétation de la DBO D après le site : http://pedagogie.ac-montpellier.fr/disciplines/svt/dbo/index.htm Évaluation de la qualité d'une eau par mesure de sa DBO La DBO, demande biologique en dioxygène, définit la charge polluante

Plus en détail

Exposition «Lire l eau»

Exposition «Lire l eau» Exposition «Lire l eau» Finalité Permettre au public accueilli de prendre conscience d appartenir à un bassin versant dont la ressource en eau est fragile et en quantité limitée et ainsi générer des comportements

Plus en détail

Chapitre 1 : L énergie, l eau : des ressources à ménager et à mieux utiliser

Chapitre 1 : L énergie, l eau : des ressources à ménager et à mieux utiliser Chapitre 1 : L énergie, l eau : des ressources à ménager et à mieux utiliser SEQUENCE DE COURS : 5 ème Source : Bulletin Officiel du 26 novembre 2015 Ressources : Eduscol 1 MISE EN PLACE DE LA SEQUENCE

Plus en détail

1. Citer les éléments présents dans l échantillon de sol (voir la boîte distribuée) :

1. Citer les éléments présents dans l échantillon de sol (voir la boîte distribuée) : ACTIVITÉ N 1 : OBSERVER POUR CONNAÎTRE LA COMPOSITION DU SOL. I. Le sol est situé entre la litière et le sous-sol : 1. Compléter la coupe schématique ci-dessous en utilisant le livre p 158 : végétaux litière

Plus en détail

Fiche n 5 : Pourquoi le pain a-t-il des trous? Niveau : 6 ème SVT

Fiche n 5 : Pourquoi le pain a-t-il des trous? Niveau : 6 ème SVT FICHE RÉCAPITULATIVE L eau et la farine forment une pâte. Pour obtenir une pâte, il faut ajouter de la levure. Pourquoi le pain a-t-il des trous? Comment la levure transforme-elle la pâte en pâte à pain?

Plus en détail

Le circuit de l eau domestique

Le circuit de l eau domestique 6 Le circuit de l domestique Une seringue, un tube à essai, une cuve à, un petit tube à dégagement, un cristallisoir, un moyen de chauffage Les gaz dissous dans l mettre en évidence un gaz dissous dans

Plus en détail

Activité 6 : Les composantes de notre environnement

Activité 6 : Les composantes de notre environnement Activité 6 : Les composantes de notre environnement 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Caractéristiques de l environnement proche et répartition des êtres vivants durée : 5 heures Notions.

Plus en détail

Sc7.1.3 : Les écosystèmes et nous

Sc7.1.3 : Les écosystèmes et nous Sciences 7 e année TARDIVE Nom : Sc7.1.3 : Les écosystèmes et nous Plan du chapitre Guide d étude 1. La succession (livre p.68-71) 2. L activité humaine et l environnement (p.78-82) Vocabulaire : primaire

Plus en détail

EXERCICE DE TYPE PARTIE 2.2 : METABOLISME DES LEVURES ET INFORMATION GENETIQUE

EXERCICE DE TYPE PARTIE 2.2 : METABOLISME DES LEVURES ET INFORMATION GENETIQUE EXERCICE DE TYPE PARTIE 2.2 : METABOLISME DES LEVURES ET INFORMATION GENETIQUE Olivier Hanecart Lycée Côte d Albâtre St Valery en Caux Différentes souches de levures existent dans le monde vivant : elles

Plus en détail

Comment économiser l eau?

Comment économiser l eau? A la maison les gestes à adopter : Comment économiser l eau? Par Mr CHELOUCHE Noreddine Je ferme le robinet lorsque je me brosse les dents, je prends une douche plutôt qu un bain Je control régulièrement

Plus en détail

Plans : 1 Les contrôles et exercices préparatoires de 6 ème de l année et leur correction. 1 er contrôle page 14. Les réponses page 12

Plans : 1 Les contrôles et exercices préparatoires de 6 ème de l année et leur correction. 1 er contrôle page 14. Les réponses page 12 1 Les contrôles et exercices préparatoires de 6 ème de l année 2016-2017 et leur correction. Plans : Par ordre croissant 1 er contrôle page 14 Les réponses page 12 Préparer le 2 e contrôle page 11 Exercice

Plus en détail