d ondes sont rouge, orange, jaune, vert, cyan, bleu, violet.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "d ondes sont rouge, orange, jaune, vert, cyan, bleu, violet."

Transcription

1 Première S Physique Date :.. Chapitre 2 Ŕ Couleur des objets et des solutions. Thème 1 - Observer Prérequis : Objectifs : _ savoir énumérer dans l ordre les 7 couleurs (longueurs d onde) de l arc-en-ciel. _ savoir que pour être visible la lumière d un objet doit atteindre notre œil avec une intensité suffisante. _ savoir que l œil n est sensible qu à certaines longueurs d ondes. _ savoir énumérer les couleurs primaires détectables par l œil. _ savoir énumérer les couleurs fondamentales. _ savoir expliciter la synthèse additive et soustractive des couleurs. I. Lumière Ŕ Œil Ŕ Photorécepteurs. 1. Les couleurs accessibles à nos yeux : spectre de la lumière blanche. La lumière blanche contient toute les radiations visibles dont les couleurs s'étendent du rouge (λ r = 800nm) au violet (λ v = 400nm). Donnez, dans l ordre décroissant des longueurs d ondes, les couleurs de l'arc en ciel : Les couleurs, visibles par l œil humain, dans l ordre décroissant des longueurs d ondes sont rouge, orange, jaune, vert, cyan, bleu, violet. N.B. : en-deçà du domaine visible se trouvent les infrarouges (I.R.) et au-delà du domaine visible se trouvent les ultra-violets (U.V. A puis B). 2. Les photorécepteurs de l œil. Les cellules réceptrices (cônes ~ 10M pour la vision des couleurs, et bâtonnets ~ 120M pour la vision de nuit) de la rétine de l œil absorbent la lumière incidente et mettent environ 0,1s pour revenir à leur état initial : c est le temps de latence. Chaque cône de la rétine réagit à une couleur qui lui est propre : Les lodopsines (protéines photoréceptives) absorbent autour d une couleur spécifique. Précisez les couleurs et les longueurs d ondes associées à chaque molécule réceptive. o Les lodopsine (S) absorbent (détectent) dans le bleu (λ b 430 nm), le violet (λ vi 400 nm) et le cyan (λ c 470 nm). o Les lodopsine (M) absorbent (détectent) dans le vert (λ ve 520 nm), le cyan (λ c 470 nm) et le jaune (λ j 570 nm). o Les lodopsine (L) absorbent (détectent) dans le rouge (λ r 700 nm), jaune (λ j 570 nm) et vert (λ ve 520 nm). La couleur d un objet est une interprétation par le cerveau, des stimuli envoyés par l ensemble des photorécepteurs de l œil. C est la somme des contributions de chaque couleur primaire (rouge, vert, bleu) qui va déterminer la couleur de l objet. 1

2 II. Couleur d un objet ou d une solution. 1. Comportement de la lumière à une interface. Lors d un changement de milieu, une onde incidente peut-être réfléchie, diffusée, transmise ou absorbée. La diffusion est un phénomène optique par lequel un objet éclairé renvoie dans toutes les directions une partie de la lumière incidente. La réflexion est un phénomène optique par lequel un objet éclairé renvoie dans une direction privilégiée une partie de la lumière incidente. La transmission est un phénomène optique par lequel un objet éclairé est traversé par une partie de la lumière incidente. L absorption est un phénomène optique par lequel un objet éclairé absorbe une partie de la lumière incidente et s échauffe. 2. Synthèse de additive des couleurs - Applications. a) Synthèse additive. Des couleurs sont complémentaires si leur superposition par projection donne du blanc. (bleu + vert + rouge) Synthèse additive : couleurs primaires RVB - Cf. Annexe Vert Cyan Bleu Jaune Magenta Rouge La superposition par projection de 2 couleurs primaires génère une couleur secondaire. (jaune, cyan ou magenta) b) Applications. o Projection d un film sur un écran blanc Ŕ Principe du vidéoprojecteur. La couleur apparente d un écran de projection dépend de la lumière qui l éclaire : En lumière blanche, l écran, prévu pour renvoyer/diffuser toutes les couleurs du spectre lumineux, paraît blanc. En lumière jaune, l écran, qui renvoi/diffuse ici le rouge et le vert, parait jaune. Les couleurs sont respectées d autant plus fidèlement que l écran absorbe peu et diffuse efficacement toutes les lumières incidentes. 2

3 Principe du vidéoprojecteur : Un vidéoprojecteur crée électroniquement (sur écran LCD, sur des micromiroirs ou par lasers), un objet lumineux à projeter. Le schéma, ci-contre, montre la décomposition de la lumière blanche de la lampe de projection par les miroirs dichroïques : chaque couleur passe à travers un écran LCD qui lui est propre où s affiche une partie de l image à projeter, qui filtre une partie des rayons lumineux. Les faisceaux sont recombinés en sortie pour se superposer et former l image définitive couleur. o Affichage d un film par un écran LCD ou plasma. Les écrans LCD (Liquid Cristal Display Ecran à Cristaux Liquides) ou plasma utilisent tout deux des cellules (pixel RVB) contenant 3 sous-pixels pouvant émettre chacun une couleur primaire spécifique. Perçus des loin, les 3 sous-pixels se confondent et les 3 couleurs primaires se superposent avec des intensités variables en fonction de la couleur définitive désirée. Les sous-pixels LCD : Une lumière polarisée -Onde Electromagnétique (OEM) dont le champ électrique ( ) [V.m -1 ] est orienté- traverse une épaisseur de cristaux liquides qui possède un pouvoir rotatoire -ou activité optique- (α) [rad] sur la lumière : o En l absence d une tension électrique, l orientation en hélice des cristaux liquides modifie la polarisation de la lumière, qui est transmise par le second filtre polarisant. Le sous-pixel est lumineux. (cf. sous-pixel rouge sur le schéma) o En présence d une forte tension électrique, l orientation des cristaux liquides change (ils s alignent selon le champ électrique) et ne modifie pas la polarisation de la lumière, qui est arrêtée par le second filtre polarisant. Le sous-pixel est noir. (cf. sous-pixel bleu sur le schéma) o En présence d une faible tension électrique, l orientation des cristaux liquides change légèrement et modifie légèrement la polarisation de la lumière, qui est transmise en partie par le second filtre polarisant. Le sous-pixel est faiblement lumineux. (cf. sous-pixel vert sur le schéma) Précisions sur le pouvoir rotatoire (α) [rad] ou [ ] d un système chimique : Les molécules chirales (ni plan et ni centre de symétrie) sont optiquement actives. Exemples : saccharose, glucose, menthol, quartz, Certaines de ces molécules, dissoutes dans un solvant inactif optiquement et chimiquement, (eau, alcool, ) confère à la solution un pouvoir rotatoire spécifique (α s ) sur la lumière qui le traverse. Loi de Biot (1812) donnant le pouvoir rotatoire (α) : α = α s.l.c [ ] ; avec (l) [cm] la longueur de la solution traversée, (c) [mol.l -1 ] la concentration de la solution en espèce chimique optiquement active, et (α s ) [.cm -1.L.mol -1 ] le pouvoir rotatoire spécifique qui est fonction de l espèce chimique active et de la longueur d onde du rayonnement. Les sous-pixels plasma : Une décharge électrique produit des rayons U.V. qui vont exciter les niveaux d énergie d un matériau phosphorescent. Celui-ci va émettre un rayonnement visible en se désexcitant. L intensité des couleurs de chaque sous-pixel dépend de la puissance de la décharge initiale. 3

4 3. Synthèse de soustractive des couleurs - Applications. a) Synthèse soustractive. Synthèse soustractive : couleurs fondamentales JCM - Cf. Annexe Rouge Magenta Jaune Bleu Vert La superposition par mélange de 2 couleurs fondamentales génère une couleur primaire (rouge, vert ou bleu) b) Applications. Cyan o Couleur d un projecteur de lumière. Les projecteurs se composent d une ampoule, d un réflecteur, et d un filtre coloré. Indiquez le rôle de chacun des composants précédent. L ampoule émet une lumière aussi blanche que possible. Les 3 couleurs primaires (RVB) sont émises. Le réflecteur donne une direction générale à la lumière et crée un faisceau. Le filtre coloré absorbe une couleur spécifique (il s échauffe) et laisse passer la couleur complémentaire. o Couleur d une peinture en fonction de l éclairage. Les couleurs perçus dépendent de l éclairage utilisé : o Couleur de solutions. Une solution est colorée si elle absorbe au moins une couleur du visible. Si la solution n absorbe aucune couleur du visible, elle peut alors présenter 2 aspects (blanche ou transparente) : o La solution est blanche : elle diffuse toutes les longueurs d ondes. o La solution est transparente : elle transmet toutes les longueurs d ondes. Si la solution absorbe plus d une couleur visible, elle peut alors présenter 7 aspects (noir, rouge, vert, bleu, jaune, cyan, magenta) : o La solution est noire si elle absorbe toutes les longueurs d onde visibles. Une solution colorée diffuse les couleurs qu elle n a pas absorbées. Montage pour l obtention de spectres d absorption : Lampe à incandescence. Lumière blanche. Fente Lentille convergente Prisme à vision directe Solution colorée Ecran blanc 4

5 Analyse de spectres de solutions colorées : o La solution diffuse du jaune (rouge + vert) si elle absorbe le bleu. o La solution diffuse du cyan (vert + bleu) si elle absorbe le rouge. o La solution diffuse du magenta (rouge + bleu) si elle absorbe le vert. o La solution diffuse du rouge si elle absorbe le cyan (vert + bleu). o La solution diffuse du vert si elle absorbe le magenta (rouge + bleu). o La solution diffuse du bleu si elle absorbe le jaune (rouge + vert). Précisions sur l absorbance (A) [-] d une solution colorée : L absorbance (A) [-] d une solution est proportionnelle à la longueur (l) [cm] traversée et à la concentration (c) [mol.l -1 ] de l espèce chimique colorée. Une solution colorée paraitra d autant plus sombre que la concentration, en colorants ou en tanins, est élevée et que la longueur de solution que la lumière doit traversée est grande. Loi de Beer-Lambert : [-] ; s applique pour les concentrations inférieures à 2 mol.l -1. Le coefficient de proportionnalité, qui détermine le spectre d absorbance de l espèce chimique, est le coefficient d extinction molaire ε(λ) [L.mol -1.cm -1 ]. Celui-ci dépend directement de la longueur d onde et de la nature de la solution étudiée : Vases à symétrie cylindrique de concentrations (c 1) et (c 2) avec c 1< c 2 :. Précisez les couleurs et les longueurs d ondes diffusées par chaque solution ci-dessous. Une solution de sulfate de cuivre absorbe le rouge. Une solution de (Cu 2+ (aq) + SO 4 2- (aq) ) absorbe le rouge. Le vert (λ ve 520 nm) et le bleu (λ b 430 nm) sont diffusés, sa couleur est donc cyan (λ c 470 nm). L ion cuivre est pentahydraté et forme un complexe qui donne sa couleur à la solution. Une solution de permanganate de potassium absorbe une grande partie du vert. Une solution de (K + (aq) + MnO 4 - (aq) ) absorbe le vert. Le rouge (λ r 750 nm) et le bleu (λ b 430 nm) sont diffusés, sa couleur est donc magenta (λ m Indefini). Une solution de sulfate de nickel absorbe le rouge et le bleu. Une solution de (Ni 2+ (aq) + SO 4 2- (aq) ) absorbe le rouge et le bleu. Le vert (λ ve 520 nm) est diffusé, sa couleur est donc verte. L ion nickel est heptahydraté et forme un complexe qui donne sa couleur à la solution. 5

6 o Couleur d objets. Déterminez la couleur apparente de l objet éclairé. On éclaire de la peinture magenta avec de la lumière bleue : L objet absorbe le vert, et renvoie le rouge et le bleu, ici seul le bleu est renvoyé, l objet parait bleu. On éclaire un mélange de peinture magenta et jaune avec de la lumière blanche : L objet absorbe le vert et le bleu ; et renvoie le rouge, l objet parait rouge. On éclaire un mélange de peinture cyan et jaune avec de la lumière rouge : L objet absorbe le rouge et le bleu, et renvoie le vert, l objet parait noir. Les couleurs bleu-jaunâtre et vert-rougeâtre ne peuvent être perçus : On peut tenter de décrire la vision des couleurs en faisant une analogie avec le traitement du signal ou de l'information. On considère ainsi que l'information couleur est structurée en 3 canaux (figure 5). 1. Le canal bleu-jaune qui fournit une réponse antagoniste opposant les cônes S et la réponse additive issue des cônes M et L. 2. Le canal vert-rouge qui fournit une réponse antagoniste opposant les cônes L et les cônes M. 3. Le canal achromatique qui fournit une réponse additive issue de la sollicitation des cônes M et L représentant une information sur le niveau d'éclairement indépendamment de la composition spectrale du rayonnement reçu. Figure 5 : Schéma de principe des processus rétiniens de vision des couleurs. L'analogie proposée ici ne décrit pas la réalité des processus physiologiques à la base de la perception des couleurs mais présente un schéma simplifié du résultat de ces processus. En particulier la notion de canal est sans doute trop schématique. Le traitement de l'information colorée est donc actuellement décrit par la théorie du codage antagoniste basée sur des résultats expérimentaux 6

7 Synthèse additive : couleurs primaires Synthèse soustractive : couleurs fondamentales 7

CHAPITRE 3 : LES COULEURS DES OBJETS

CHAPITRE 3 : LES COULEURS DES OBJETS CHAPITRE 3 : LES COULEURS DES OBJETS Lycée International des Pontonniers Septembre 2016 I. Synthèse additive des couleurs 1. Couleur spectrale et couleur perçue a. Lumière blanche Définition : on appelle

Plus en détail

I. Synthèses colorées

I. Synthèses colorées Chap. II 1. La synthèse additive Les cônes sont des cellules permettant à l œil de voir les couleurs. Il en existe trois types et chacun d eux est sensible à une couleur différente : bleu, rouge ou vert.

Plus en détail

CQFR physique 3 : Les couleurs

CQFR physique 3 : Les couleurs CQFR physique 3 : Les couleurs 1) La est une polychromatique, c est à dire une constituée de la superposition d une infinité de rayons lumineux colorés appelés radiations monochromatiques. 2) Une radiation

Plus en détail

OBSERVER 2. Couleur des objets

OBSERVER 2. Couleur des objets Couleur des objets Notions vues au collège et en seconde La lumière blanche émise par un corps chaud est composée d une infinité de radiations lumineuses. Dans le vide les longueurs d ondes des radiations

Plus en détail

Thème 2 : Lumière et matière colorée / CHAP4

Thème 2 : Lumière et matière colorée / CHAP4 Thème 2 : Lumière et matière colorée / CHAP4 Essayons de répondre aux questions suivantes : comment peut-on obtenir de la lumière blanche à partir de lumières colorées? comment peut-on obtenir une lumière

Plus en détail

Thème : Optique. Chap 4 : COLORIMETRIE

Thème : Optique. Chap 4 : COLORIMETRIE Thème : Optique Chap 4 : COLORIMETRIE 1) Introduction : Les objets, les matières sont colorés car ils absorbent certaines radiations de la lumière qui les éclaire et diffusent (ou transmettent) le reste

Plus en détail

Vision et couleurs. NOM : Prénom : CONTEXTE DU SUJET

Vision et couleurs. NOM : Prénom : CONTEXTE DU SUJET NOM : Prénom : CONTEXTE DU SUJET Un élève de classe explique à ses camarades qu il est daltonien. Il existe plusieurs formes d anomalies. Lui ne peut pas distinguer le rouge et le vert. Comment le cerveau

Plus en détail

La lumière. Exemple : La Lune, les planètes et un miroir sont des sources secondaires de lumière.

La lumière. Exemple : La Lune, les planètes et un miroir sont des sources secondaires de lumière. La lumière I- Les sources de lumière La lumière est émise par des sources de lumière. Certaines sources produisent leur propre lumière, ce sont les sources primaires de lumière. Il existe deux types de

Plus en détail

Chapitre 8 : La couleur des objets

Chapitre 8 : La couleur des objets Chapitre 8 : La couleur des objets A) La lumière blanche TP : La couleur des objets Classe : Prénom : Nom : Couleur et lumière A) La lumière blanche Un réseau est une feuille transparente Lampe où est

Plus en détail

O2. Sources de lumières colorées

O2. Sources de lumières colorées O2. Sources de lumières colorées Mise en situation Pourquoi tous les objets n ont- ils pas la même couleur? Pourquoi des lampes «blanches» différentes vendues dans le commerce ne semblent pas de la même

Plus en détail

Chapitre 4 : Couleur et quantité de matière

Chapitre 4 : Couleur et quantité de matière Chapitre 4 : Couleur et quantité de matière I) La matière colorée : les colorants et les pigments Dans ce chapitre on s intéresse aux espèces chimiques à l origine de la couleur. Il existe deux types de

Plus en détail

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Compétence(s) requise(s) : Les sources de lumières, primaires et secondaires. La propagation rectiligne de la lumière et les faisceaux de lumière. Objectif(s)

Plus en détail

2) A l aide d un réseau :

2) A l aide d un réseau : T.P.15 OBJECTIFS : LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE - Découvrir et comparer différents systèmes dispersifs. - Observer, comparer et classer. les spectres produits par de la lumière émise par différentes

Plus en détail

La dispersion de la lumière blanche correspond à sa.

La dispersion de la lumière blanche correspond à sa. Chapitre 10 : La lumière des étoiles (Physique UNIVERS) Objectifs : Connaître la définition de l année de lumière et son intérêt ; Expliquer l expression «Voir loin c est voir dans le passé» ; Savoir qu

Plus en détail

Correction exercices chapitre 2.

Correction exercices chapitre 2. Correction exercices chapitre 2. Exercice 1p38. 1. La rétine. 2. Les cônes. 3. Trois sortes. Bleu, rouge et vert. 4. Rouge, bleue et verte. Exercice 2p38. 1. Il y a trois types de cônes, le rouge, le vert

Plus en détail

Chapitre 4 : Couleur et quantité de matière

Chapitre 4 : Couleur et quantité de matière Chapitre 4 : Couleur et quantité de matière I) La matière colorée : les colorants et les pigments Dans ce chapitre on s intéresse aux espèces chimiques à l origine de la couleur. Il existe deux types de

Plus en détail

Notions et Contenus :

Notions et Contenus : Couleur des objets Sommaiire -I- La lumière. -------------------------------------------------- 2 1. Sources de lumière. (voir DE) ---------------------------------------------- 2 2. Analyse de la lumière.

Plus en détail

Il y a apparition de trois nouvelles couleurs : Le cyan, le jaune et le magenta sont les couleurs secondaires

Il y a apparition de trois nouvelles couleurs : Le cyan, le jaune et le magenta sont les couleurs secondaires Couleurs? (interaction lumière-matière, on approche) Pourquoi ce cahier est-il vert et cet autre rouge? La réponse est manifestement à trouver dans l interaction avec la lumière qui les éclaire (vu que,

Plus en détail

Fiche N 5-1 : La couleur : synthèse additive et soustractive

Fiche N 5-1 : La couleur : synthèse additive et soustractive La couleur On a vu (fiche 1-1) que la lumière n est perceptible que par la surface qu elle touche. Les ondes de la lumière sont en partie absorbées et en partie réfléchies par cette surface touchée. Les

Plus en détail

Lumière Et Couleur. Gérard Mantoux Février 2014

Lumière Et Couleur. Gérard Mantoux Février 2014 Définition de la Lumière et de la couleur Lumière Et Couleur Gérard Mantoux Février 2014 La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain. Leurs longueurs d'ondes sont comprises

Plus en détail

Spectres lumineux. L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique.

Spectres lumineux. L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique. TP Physique N 6 Spectres lumineux L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique. Poste N 1 : Matériel: source lumineuse, fente,

Plus en détail

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE 1. Qu'est- ce que la lumière? La lumière est l ensemble des ondes électromagnétiques visibles (entre 400 et 800 nm). Décomposition de la lumière blanche La lumière solaire,

Plus en détail

Sciences Physiques 1S S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1S S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1S S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Optique Chapitre: Chapitre 2 Couleurs Couleurs Les couleurs nous entourent à chaque moment de notre vie. On n y pense presque jamais sauf peut-être

Plus en détail

Première partie. Optique géométrique, réflexion, réfraction, dispersion

Première partie. Optique géométrique, réflexion, réfraction, dispersion Première partie Optique géométrique, réflexion, réfraction, dispersion 1 Chapitre 1 Propagation de la lumière 1.1 Rectiligne - Source de lumière créée par un ensemble appelé faisceau lumineux. - L optique

Plus en détail

Chapitre 1 : Les lumières colorées

Chapitre 1 : Les lumières colorées Chapitre 1 : Les lumières colorées I) De quoi la lumière blanche est-elle elle constituée? La lumière qui éclaire la fente est de couleur blanche, de même que la lumière qui pénètre dans le prisme. La

Plus en détail

Observer. I t. Cuve contenant la solution

Observer. I t. Cuve contenant la solution 1S TP.7 (B) : Analyse de pigments et de colorants par spectrophotométrie Citation de Goethe :

Plus en détail

Leçon N 4. Par groupe de quatre élèves, formuler des hypothèses en tentant de répondre aux questions suivantes :

Leçon N 4. Par groupe de quatre élèves, formuler des hypothèses en tentant de répondre aux questions suivantes : Son et Lumière Leçon N 4 Lumières et couleurs I. DÉCOMPOSITION DE LA LUMIÈRE BLANCHE Question du jour : combien y a-t-il de couleurs dans un arc-en-ciel? Activité n 1 : Formulation d hypothèses Par groupe

Plus en détail

Nouveau programme de première S (2011) : l essentiel du cours.

Nouveau programme de première S (2011) : l essentiel du cours. Nouveau programme de première S (2011) : l essentiel du cours www.physagreg.fr 26 septembre 2011 Table des matières 1 Couleur, vision et image 2 1.1 Oeil réel et oeil réduit...................... 2 1.2

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE Terminale S Chimie Chapitre 2 TP 2b SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance du milieu réactionnel

Plus en détail

Devoir commun de Physique-Chimie 1S (1H30) Calculatrice interdite

Devoir commun de Physique-Chimie 1S (1H30) Calculatrice interdite Nom Prénom :.. Classe : 1S- Devoir commun de Physique-Chimie 1S (1H30) Calculatrice interdite Exercice 1 (5 points) : Ne pas se fier à la couleur On dispose d un poivron et d un poivron. On réalise les

Plus en détail

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 12 : Lumière d étoile p1/6 CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 2 : Lumière d étoile p1/5 CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse nécessite

Plus en détail

A. Schéma A B. Schéma B C. Schéma C D. Schéma D 3- Tracer l image de AB

A. Schéma A B. Schéma B C. Schéma C D. Schéma D 3- Tracer l image de AB Partie : Vision et image - Un œil peut être modélisé par : A. Une lentille convergente, un diaphragme et un écran B. Une lentille divergente, un diaphragme et un écran C. Une source lumineuse, une lentille

Plus en détail

1. Révisions d optique de 5 ème 2 h. 2. Lumière colorées et couleur des objets 5 h h DS. 3. Les lentilles 3 h min DL

1. Révisions d optique de 5 ème 2 h. 2. Lumière colorées et couleur des objets 5 h h DS. 3. Les lentilles 3 h min DL En classe de 5 ème : Connaître les deux types de sources de lumière Comprendre les conditions de visibilité d un objet Établir un modèle de propagation de la lumière Déterminer une ombre propre, une ombre

Plus en détail

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS 1. COMMENT DECOMPOSER LA LUMIERE? Newton, dès 1766, réussit à décomposer la lumière solaire avec un prisme : Placer la légende sur le schéma : lumière blanche, écran,

Plus en détail

Sciences Physiques 1S S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1S S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1S S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Observer Chapitre: Chapitre 4 Chimie des couleurs Couleurs Nous sommes, dans la vie quotidienne, entourés de couleurs différentes. On les utilise

Plus en détail

Séance de révision 1 Chapitre 1 Exercice I Exercice II plus grande droite échelle 1/2 Chapitre 2 Exercice I

Séance de révision 1 Chapitre 1 Exercice I Exercice II plus grande droite échelle 1/2 Chapitre 2 Exercice I Accompagnement 1 ère S Séance de révision 1 Chapitre 1 Détermination par utilisation des relations de conjugaison À travers une vitrine, Alex regarde des badges sur la sauvegarde de l environnement et

Plus en détail

A l aide d un prisme ou d un réseau, on peut décomposer la lumière blanche.

A l aide d un prisme ou d un réseau, on peut décomposer la lumière blanche. A l aide d un prisme ou d un réseau, on peut décomposer la lumière blanche. On observe un faisceau de lumière colorée allant du violet au rouge comme lors de la formation d un arcen-ciel. 400 440 480 500

Plus en détail

Table des matières. Première partie Production de lumière et lampes CHAPITRE 1 Nature de la lumière... 5

Table des matières. Première partie Production de lumière et lampes CHAPITRE 1 Nature de la lumière... 5 Table des matières Introduction.... 1 Première partie Production de lumière et lampes... 1 CHAPITRE 1 Nature de la lumière... 5 1.1 La lumière, qu est-ce que c est?... 6 1.1.1 Lumière-onde... 7 1.1.2 Lumière-particule...

Plus en détail

A- Documents mis à disposition. Matériel mis à disposition : Rappel : B- Travail demandé

A- Documents mis à disposition. Matériel mis à disposition : Rappel : B- Travail demandé 4- Couleur et quantité de matière TP : Loi de Beer-Lambert Dosage spectrophotométrique Objectif : Utiliser la lumière pour déterminer la concentration d'une solution colorée. A- Documents mis à disposition

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée 2 novembre 2012 Sources de lumière colorée Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 4 3 Lumière et ondes électromagnétiques 5 4 Couleur des corps

Plus en détail

LA FORMATION DES IMAGES LA COULEUR DES OBJETS

LA FORMATION DES IMAGES LA COULEUR DES OBJETS LA FORMATION DES IMAGES LA COULEUR DES OBJETS I. Formation des images Commençons par expliquer comment se forment les images sur notre rétine, c est-à-dire comment un objet se représente à nous. Une personne

Plus en détail

Comprendre ce qu est la lumière

Comprendre ce qu est la lumière Comprendre ce qu est la lumière Méfions-nous des lapalissades : la conséquence de l appui sur le déclencheur (ce petit bouton de l appareil photographique qui provoque la prise de vue) est évidemment l

Plus en détail

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière CH03 CH04 Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 5 3 Lumière et ondes électromagnétiques

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée Sources de lumière colorée " Que la lumière soif Et la lumière but. " André Beucler, poète, romancier et scénariste français du XX e siècle Prérequis : Le Soleil, les étoiles et les lampes sont des sources

Plus en détail

ACTIVITE 1 : Décomposition de la lumière blanche. A. Décomposition par un prisme

ACTIVITE 1 : Décomposition de la lumière blanche. A. Décomposition par un prisme Document élève 1/5 Nom : Prénom : Classe : Date : Physique Chimie Thème : L Univers SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Objectifs : Utiliser un système dispersif pour visualiser des spectres d émission

Plus en détail

Accompagnement 1 ère S Séance 1

Accompagnement 1 ère S Séance 1 Accompagnement 1 ère S Séance 1 Construction avec une lentille I Utiliser les grandeurs algébriques Une construction est orientée positivement dans le sens de propagation vers de la lumière et, en général,

Plus en détail

Chapitre Opt-2 La couleur des objets. Les couleurs sont-elles dans les objets ou dans la lumière qui les éclaire?

Chapitre Opt-2 La couleur des objets. Les couleurs sont-elles dans les objets ou dans la lumière qui les éclaire? Chapitre Opt-2 La couleur des objets Les couleurs sont-elles dans les objets ou dans la lumière qui les éclaire? I ETUDE DE LA LUMIERE DU SOLEIL I 1. Décomposition de la lumière I 1. a) Expérience historique

Plus en détail

COULEURS. Chapitre 2. A. Le programme. B. La démarche adoptée dans le manuel. Commentaires

COULEURS. Chapitre 2. A. Le programme. B. La démarche adoptée dans le manuel. Commentaires Chapitre 2 COULEURS A. Le programme Notions et contenus Couleur des objets. Synthèse additive, synthèse soustractive. Absorption, diffusion, transmission. Vision des couleurs et trichromie. Daltonisme.

Plus en détail

SPECTROMETRIE D ABSORPTION MOLECULAIRE UV, VISIBLE ET IR

SPECTROMETRIE D ABSORPTION MOLECULAIRE UV, VISIBLE ET IR SPECTROMETRIE D ABSORPTION MOLECULAIRE UV, VISIBLE ET IR 1. Spectroscopie moléculaire d absorption 1.1 Aspect théorique a) Energie d une molécule La spectroscopie est une technique d analyse des molécules

Plus en détail

Caractérisation de sources lumineuses

Caractérisation de sources lumineuses Caractérisation de sources lumineuses 1 BUT DE LA MANIPULATION Le but de cette manipulation est de déterminer : les longueurs d onde d une lumière émise par une lampe spectrale, par utilisation d un spectroscope,

Plus en détail

DEFI n 1 : Remettre à l éclairagiste une notice simple intitulée «Comment obtenir 7 couleurs sur un écran blanc avec 3 spots?»

DEFI n 1 : Remettre à l éclairagiste une notice simple intitulée «Comment obtenir 7 couleurs sur un écran blanc avec 3 spots?» Notion contenu - Couleurs des objets - Synthèse additive et soustractive des couleurs - Absorption, diffusion, transmission. Compétences - Pratiquer une démarche expérimentale permettant d illuster et

Plus en détail

L optique une révision

L optique une révision L optique une révision Partie A : le vocabulaire : trouver les définitions dans les pages qui suivent et dans vos notes, telles que le survol de l unité le spectre la théorie additive la théorie soustractive

Plus en détail

La lumière des étoiles

La lumière des étoiles La lumière des étoiles Quelles informations peut-on obtenir en analysant la lumière venant des étoiles? 1) Lumière monochromatique et lumière polychromatique T.P. : décomposition de la lumière émise par

Plus en détail

STRUCTURE ET PROPRIETES DES MATERIAUX CRISTAUX LIQUIDES ASDS : QUELLES APPLICATIONS POUR LES CRISTAUX LIQUIDES?

STRUCTURE ET PROPRIETES DES MATERIAUX CRISTAUX LIQUIDES ASDS : QUELLES APPLICATIONS POUR LES CRISTAUX LIQUIDES? ASDS : QUELLES APPLICATIONS POUR LES? D après «La physique par les objets quotidiens» C.Ray et J-C Poizat édition Belin pour la science. Doc.1. Les cristaux liquides : un étrange état de la matière L admiration

Plus en détail

Séquence 2 : 5 heures + Evaluation 45 min

Séquence 2 : 5 heures + Evaluation 45 min Séquence 2 : 5 heures + Evaluation 45 min SL5 Pourquoi les objets sont-ils colorés? 1 ère Capacités Connaissances Support Compétences Séance 1 Réaliser la décomposition de la lumière blanche par un prisme

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température Sources de lumière colorée Accompagnement 1 ère S Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence Tout corps chaud émet des rayonnements. Au début, ces derniers appartiennent

Plus en détail

Eclairage artificiel Nicolas REMY

Eclairage artificiel Nicolas REMY Eclairage artificiel Nicolas REMY La lumière blanches - définitions. vision des couleurs Sources de lumière artificielle (Photométrie et critères de choix). Température de couleur. IRC. Flux lumineux Familles

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

POLARISATION RECTILIGNE (TP-COURS)

POLARISATION RECTILIGNE (TP-COURS) Nom : 25/01/17 TP 13 POLARISATION RECTILIGNE (TP-COURS) Matériel : 1 banc optique muni de cavaliers 1 lampe avec condendeur 1 diaphragme circulaire et 1 fente réglable 1 lentille f = 20 cm et 1 miroir

Plus en détail

OPTIQUE Enseignants : A. Khellaf/ A.Merrar

OPTIQUE Enseignants : A. Khellaf/ A.Merrar OPTIQUE Enseignants : A. Khellaf/ A.Merrar 2013-2014 Plan I-Nature de la lumière Approche générale, nature ondulatoire Description sommaire de l oeil Caractéristiques d une onde EM Indice de réfraction

Plus en détail

Blancheur JAUNE. Blancheur LUMIÈRE VISIBLE RAYONS X ULTRA- ROUGES ONDES ORANGE ROUGE VIOLETS VIOLET HERTZI- ENNES. 457 nm BLEU INFRA- VERT

Blancheur JAUNE. Blancheur LUMIÈRE VISIBLE RAYONS X ULTRA- ROUGES ONDES ORANGE ROUGE VIOLETS VIOLET HERTZI- ENNES. 457 nm BLEU INFRA- VERT Blancheur La blancheur est, d une certaine façon, un concept difficile à expliquer. D un point de vue physique, une surface blanche est un réflecteur diffus parfait. Aucune surface semblable n existe dans

Plus en détail

TP 2de Spectre démission et d absorption

TP 2de Spectre démission et d absorption TP 2de Spectre démission et d absorption EXPERIENCE 1 : SPECTRE DE LA LUMIERE BLANCHE La plage colorée observée sur l écran est appelée : ---------------------------------------------------------- Définition

Plus en détail

Activité expérimentale AE 13 : La lumière, messagère des étoiles

Activité expérimentale AE 13 : La lumière, messagère des étoiles Activité expérimentale AE 13 : La lumière, messagère des étoiles I. Spectre continu et température Starlord est un explorateur de l espace. Il a pris plusieurs photographies d arc-en-ciel sur différentes

Plus en détail

THÈME UNIVERS CHAPITRE I DISPERSION DE LA LUMIÈRE SPECTRES LUMINEUX

THÈME UNIVERS CHAPITRE I DISPERSION DE LA LUMIÈRE SPECTRES LUMINEUX TP PHYSIQUE SECONDE THÈME UNIVERS CHAPITRE I DISPERSION DE LA LUMIÈRE SPECTRES LUMINEUX T P 13 P page 1 / 8 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. DISPERSION DE LA LUMIÈRE BLANCHE a) Introduction

Plus en détail

PAGE 1 / 5 1STD2A ACTIVITÉS DOCUMENTAIRES CHAPITRE II : VISION ET COULEURS

PAGE 1 / 5 1STD2A ACTIVITÉS DOCUMENTAIRES CHAPITRE II : VISION ET COULEURS ACTIVITÉS DOCUMENTAIRES CHAPITRE II : VISION ET COULEURS PAGE 1 / 5 1STD2A I. A) LA PERCEPTION DES COULEURS ACTIVITÉ DOCUMENTAIRE : LA VISION DES COULEURS PAR L ŒIL Questions 1) Quels capteurs sont responsables

Plus en détail

Le programme. Évaluation diagnostique p. 30. observer Couleur, vision et image

Le programme. Évaluation diagnostique p. 30. observer Couleur, vision et image séquence PAtiE 1 2 Manuel unique, p. 30 ( ision Manuel de physique, et p. 28) couleur Le programme notions et contenus Couleur des objets. Synthèse additive, synthèse soustractive. Absorption, diffusion,

Plus en détail

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Rappel : Un prisme ou un réseau permettent de décomposer la lumière. On obtient alors un spectre. Dans le cas de la lumière blanche, ce spectre est continu et constitué par

Plus en détail

Activité Couleur des objets

Activité Couleur des objets Activité Couleur des objets Répondre sur une feuille annexe aux 6 activités en vous aidant des documents. Faites ensuite les exercices correspondants. I. Décomposition de la lumière 1. Décomposition de

Plus en détail

Schéma de principe d un spectrophotomètre à prisme

Schéma de principe d un spectrophotomètre à prisme Bac S Pondichéry 2012 EXERCICE II Spectrophotométrie (5,5 points) La lumière est un «outil» précieux en chimie analytique. En effet, toute espèce chimique est susceptible d interagir avec des radiations

Plus en détail

LA PHYSIQUE DES SPECTRES : COMMENT FAIRE PARLER LA LUMIÈRE?

LA PHYSIQUE DES SPECTRES : COMMENT FAIRE PARLER LA LUMIÈRE? Travaux Pratiques Séance 5 Thème : L Univers Chapitre n 3 (La lumière des étoiles) LA PHYSIQUE DES SPECTRES : COMMENT FAIRE PARLER LA LUMIÈRE? Objectifs : Savoir qu un corps chaud émet un rayonnement continu,

Plus en détail

DS SECONNDE DS ) Spectre continu B. 3) Spectre de bandes d absorption A. 4) Spectre de raies d absorption D

DS SECONNDE DS ) Spectre continu B. 3) Spectre de bandes d absorption A. 4) Spectre de raies d absorption D I. SAVOIR RECONNAITRE LES DIFFÉRENTS SPECTRES (4 PTS) Compléter la légende, en indiquant la lettre majuscule qui désigne le spectre sur le document ci contre 1) Spectre de raies d émission C 2) Spectre

Plus en détail

ETUDE CINETIQUE D UNE REACTION PAR SPECTROPHOTOMETRIE.

ETUDE CINETIQUE D UNE REACTION PAR SPECTROPHOTOMETRIE. Mme LAVIELLE BCPST 1 2014/2015 Lycée TOULOUSE - AUZEVILLE TP de CHIMIE GENERALE n 6 ETUDE CINETIQUE D UNE REACTION PAR SPECTROPHOTOMETRIE. Avant l épreuve, quelques explications orales sur le déroulement

Plus en détail

U2 - Etude de l étoile GLIESE

U2 - Etude de l étoile GLIESE U2 - Etude de l étoile GLIESE PARTIE 1 : COMPOSITION DE LA CHROMOSPHERE DE L ETOILE GLIESE Les zouzous ont profité de leur voyage sur Terre pour faire une analyse spectrale de leur étoile à l aide d un

Plus en détail

Pourquoi le ciel est-il bleu?

Pourquoi le ciel est-il bleu? Pourquoi le ciel est-il bleu? Hypothèses des élèves : 1. «Le ciel est bleu car la Terre est bleue.» 2. «Le ciel est bleu à cause des couches d ozone.» 3. «Le ciel est bleu à cause du Soleil.» 4. «Le ciel

Plus en détail

LE MODELE ONDULATOIRE DE LA LUMIERE

LE MODELE ONDULATOIRE DE LA LUMIERE LE MODELE ONDULATOIRE DE LA LUMIERE Lumière onde 1 I LA LUMIERE : UNE ONDE? 1) Diffraction de la lumière : Lorsqu'une ouverture ou un obstacle de petite taille (fente, trou circulaire, fil fin etc ) est

Plus en détail

Chapitre 1 : Lumières et couleurs

Chapitre 1 : Lumières et couleurs Chapitre 1 : Lumières et couleurs 1/ De quoi est composée la lumière blanche? La lumière émise par le soleil ou par lampe est appelée.. Expérience historique de Newton : (refaite en classe) C est l expérience

Plus en détail

Kids University La couleur. Christian RONSE Icube. mél tél

Kids University La couleur. Christian RONSE Icube. mél tél La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 A gauche : dessin originel. Au milieu : dessin reproduit par un «daltonien» (dichromate). A droite : dessin reproduit par un patient

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Analyse spectrale. Comment identifier la structure d'une molécule à partir de ses différents spectres? 1) Comment interpréter un spectre UVvisible?

Analyse spectrale. Comment identifier la structure d'une molécule à partir de ses différents spectres? 1) Comment interpréter un spectre UVvisible? 8h Analyse spectrale Comment identifier la structure d'une molécule à partir de ses différents spectres? 1) Comment interpréter un spectre UVvisible? T.P. : Tracé et analyse de spectres UV-visible 1) Spectroscopie

Plus en détail

1 ère ES/L Sciences Physiques et Chimiques Chapitre 3 1 ère Partie : Représentation visuelle Exercices. Exercice 1. Exercice 2.

1 ère ES/L Sciences Physiques et Chimiques Chapitre 3 1 ère Partie : Représentation visuelle Exercices. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 1 Exercice 2 Exercice 3 1 CRRECTIN de l exercice 1 1. 9 doubles liaisons conjuguées 2. Le carotène est orange, couleur qu il n absorbe donc pas, au contraire des bleus et verts entre 400 et 500

Plus en détail

TS Chimie Spectrophotométrie Cinétique

TS Chimie Spectrophotométrie Cinétique Page 1 sur 5 TS Chimie Cinétique Enoncé On veut étudier la cinétique de l oxydation des ions iodure I par le peroxyde d hydrogène (eau oxygénée) H 2 O 2. Cette réaction est lente et totale. A. Etude de

Plus en détail

Notions de base sur les couleurs

Notions de base sur les couleurs Traitements numériques des images de télédétection Notions de base sur les couleurs OLIVIER DE JOINVILLE 1ère partie Table des matières I - Principes 5 A. Definition...5 B. Nature spectrale de la couleur...5

Plus en détail

Optique Géométrique. Licence 1 MIPCM Semestre 1. Cours N. Delorme L1

Optique Géométrique. Licence 1 MIPCM Semestre 1. Cours N. Delorme L1 Optique Géométrique Licence 1 MIPCM Semestre 1 Chapitre 1 Propriétés de la lumière Un peu d Histoire Lumière = rayon 1609 : Galilée 1611 : Kepler traité d optique 1621 : Snell réfraction 1637 : Descartes

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée Sources de lumière colorée I La lumière du domaine visible : expérience:décomposition de la lumière par un prisme observation : spectre continu fourni par un filament chauffé. De combien de couleurs spectrales

Plus en détail

Microscopie photonique

Microscopie photonique Plan Lumière et interactions avec la matière Formation de l image Microscopies en fond clair / fond noir Microscopies de phase et interférentielle Microscopie de fluorescence Microscopie confocale Capteurs

Plus en détail

La trichromie La synthèse des couleurs. La synthèse additive

La trichromie La synthèse des couleurs. La synthèse additive La trichromie La synthèse des couleurs Nous pouvons à partir de trois couleurs obtenir toutes les couleurs visibles par l œil dont la somme constitue la lumière blanche par synthèse additive. Rappel :

Plus en détail

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 1 ère S Thème : Couleurs et images Activités Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 I. La lumière 1. Les ondes électromagnétiques - Voir Document 1 Connaissances exigibles : Distinguer

Plus en détail

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants 2. QCM a.!= c " b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption a. 5,45

Plus en détail

«L éclairage dans l habitat»

«L éclairage dans l habitat» 1STL-TC Date : «L éclairage dans l habitat» Thème du programme : Habitat Type d activités : Point cours Extrait BOEN : Sources lumineuses. Flux lumineux ; longueur d onde ; couleur et spectre. Sous-thème

Plus en détail

! Techniques d analyse quantitative!!!!!!!!!!! Les$interactions$matière"rayonnement,*bases* de#la#spectrophotométrie!

! Techniques d analyse quantitative!!!!!!!!!!! Les$interactions$matièrerayonnement,*bases* de#la#spectrophotométrie! Techniques d analyse quantitative La spectrophotométrie Les$interactions$matière"rayonnement,*bases* de#la#spectrophotométrie Laspectroscopieestl étudequantitativedesinteractionsentrela matièreetlalumière.

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

LES COULEURS. I. La lumière blanche : (voir livre p 126) Je dois savoir Comment on obtient un spectre continu Le rôle d'un filtre

LES COULEURS. I. La lumière blanche : (voir livre p 126) Je dois savoir Comment on obtient un spectre continu Le rôle d'un filtre 4 ème COURS Optique Chapitre 3 Je dois savoir Comment on obtient un spectre continu Le rôle d'un filtre LES COULEURS Synthèse additive et synthèse soustractive La lumière du Soleil nous semble incolore.

Plus en détail

I. Spectroscopie UV-visible

I. Spectroscopie UV-visible CHAPITRE N 8 PARTIE A SPECTRE UV-VISIBLE ET SPECTRE INFRAROUGE TS I. Spectroscopie UV-visible 1. Introduction à la spectroscopie La spectroscopie est une technique d analyse de la matière basée sur l étude

Plus en détail

Les signaux vidéos. A. Quidelleur igm.univ-mlv.fr/~quidelleur MMI1 Meaux

Les signaux vidéos. A. Quidelleur igm.univ-mlv.fr/~quidelleur MMI1 Meaux Les signaux vidéos A. Quidelleur aurelie.quidelleur@u-pem.fr igm.univ-mlv.fr/~quidelleur MMI1 Meaux 2016-2017 UE12 - Culture technologique et développement multimédia : bases Module M1201 - Culture scientifique

Plus en détail

N 3 p 36: La perception des couleurs

N 3 p 36: La perception des couleurs N 3 p 36: La perception des couleurs 1. a. La radiation monochromatique est bleue. b. Les cônes mis en jeu sont les cônes sensibles aux lumières bleue, verte et (rouge?). Les cônes sensibles au bleu présentent,

Plus en détail

Cahier de laboratoire Fiche expérience Par M. Didier CAMILLERI

Cahier de laboratoire Fiche expérience Par M. Didier CAMILLERI Principe d un afficheur à cristaux liquides. Objectif : Comprendre le fonctionnement d un afficheur cristaux liquides Matériel : Un banc optique complet (source + lentilles + accessoires). Un filtre vert.

Plus en détail

Couleurs. " La vie est comme un arc-en-ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs. "

Couleurs.  La vie est comme un arc-en-ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs. Couleurs " La vie est comme un arc-en-ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs. " A. Ramaiya Prérequis : La lumière blanche est composée d une infinité de radiations monochromatiques.

Plus en détail

CHAPITRE 01 INTRODUCTION À LA CINETIQUE CHIMIQUE

CHAPITRE 01 INTRODUCTION À LA CINETIQUE CHIMIQUE PARTIE A CINETIQUE CHIMIQUE CHAPITRE 1 INTRODUCTION À LA CINETIQUE CHIMIQUE I. DE QUOI ON PARLE On a vu jusqu ici au lycée des transformations chimiques «instantanées», i.e. dont la durée entre les états

Plus en détail