PRÉPARATION TERMINALE AVANT UNE ÉCHÉANCE MAJEURE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRÉPARATION TERMINALE AVANT UNE ÉCHÉANCE MAJEURE"

Transcription

1 PRÉPARATION TERMINALE AVANT UNE ÉCHÉANCE MAJEURE LA PRÉPARATION PHYSIQUE DES DERNIERS JOURS Les Jeux Olympiques de Londres 2012 Un essai de N. Krantz Mai & juin 2012

2 LES REPRÉSENTATIONS COMME PORTE D ENTRÉE Quand le mental organise le physique N. Krantz Essai Juin

3 CADRE D INTERVENTION & OBJECTIF(S) A qui? Les sélectionnés Olympiques Quand? Pour une échéance qui aura lieu du 27 Juillet au 12 Août 2012 à Londres La phase ultime de la préparation Quoi? Les 2 dernières semaines les derniers jours / les dernières séances Domaine de la préparation physique Placer le sportif dans la meilleure condition physique possible dans les meilleures dispositions / «le jour J» Par qui? VISER l ATTEINTE D UN ETAT SUPERIEUR Celui qui a en charge la préparation physique N. Krantz Essai Juin

4 POURQUOI? Quelques objectifs à viser Quelques erreurs à éviter «Je suis prêt & je me sens prêt» «Je suis bien dans mon corps & dans ma tête» (sentiment de bien être physique et psychologique» d harmonie) «Je ne me suis jamais senti aussi bien» (sentiment de pente ascendante )» «Je me sens fort, etc.» (selon la qualité ) «Je me sens «d attaque» (volonté «d en découdre») La séance de «trop» ou la séance «trop»(mal calibrée) Pour se rassurer se donner bonne conscience Qui provoque des courbatures, augmente les délais de récupération voire qui blesse La séance «inhabituelle» Qui désadapte et trouble!! La «mauvaise» séance ou séance inutile (mal ciblée) Elle n apporte pas grand-chose Elle ne permet pas de traiter ce qui apparaît comme prioritaire (récupération, confiance, etc.) La séance «qui ne convient pas» (mal individualisée) Elle ne correspond pas aux aspirations La séance mal enchaînée ou mal placée Des successions et des sommations difficiles Des effets bénéfiques qui ne sont pas en phase avec les moments de compétition Etc. N. Krantz Essai Juin

5 «JE SUIS PRÊT & JE ME SENS PRÊT» Développer la croyance du sujet en ses possibilités N. Krantz Essai Juin

6 COMMENT? QUELS OBJECTIFS ET QUELS CONTENUS? Un modèle de départ N. Krantz Essai Juin

7 N. Krantz Essai Juin 2012 Surcompensation Bioénergétique Les meilleures dispositions possibles Optimum Prophylaxie Bien être physique et mental «Etre soi, totalement et pleinement» Intégralité et intégration =) Etat Adaptatif Supérieur 7

8 EVOLUER DANS LES CENTRATIONS De -21 jours à avant =) sur la tâche Entre -10 et - 21 jours =) sur le contexte Dans les 10 jours précédents la compétition =) sur le sujet. Représente les 3 ou 5 dernières séances de P. Physique N. Krantz Essai Juin

9 La notion de «bien être» =) disponibilité et envie LA PROBLÉMATIQUE CONSISTE À CENTRER SON ATTENTION SUR LE SPORTIF EN PRENANT EN INTERROGEANT LES REPRÉSENTATIONS QUI NOURRISSENT SON SENTIMENT DE COMPÉTENCE. N. Krantz Essai Juin

10 LA TRAME «Tu es qui quand tu es en forme?»

11 QUESTIONS ADRESSEES AU SHN A. Qui es-tu? A. Nom /Homme ou femme / Âge / Spécialité sportive / Nombre d années de pratique au plus haut niveau B. Contexte général du questionnement Question ouverte en guise d introduction I. C est comment quand tu te sens en forme? I. Quand tu te sens bien physiquement, c est comment? Laisser le sportif «vous «raconter / de façon orale ou par écrit C. Problématique(s) spécifique(s) 7 questions relativement fermées 1. Durant la phase terminale, est-ce que tu juges la préparation physique comme un domaine très important de la préparation? 2. Attentes: combien de séances de préparation physique durant les 10 derniers jours? 3. Caractéristiques de la dernière séance de préparation physique avant échéance: quand ( cad à J-?), durée (en min.), niveau d effort alloué (sur 10)? 4. Profil psychologique: à l occasion des toutes dernières séances et selon toi, le préparateur physique doit-il concentrer son attention plutôt sur le travail des points faibles, plutôt sur le travail des points forts ou sur les deux en même temps? 5. Profil physiologique: est-ce qu il y a une ou deux capacités physiques qui émergent plus que les autres quand tu es en forme? 6. Ou sur toi? Est-ce qu il y a une partie du corps ou plusieurs, dans lequel siège ton sentiment de forme? 7. Est-ce qu il y a des séances de préparation physique que tu apprécies plus que d autres ou dont tu as horreur? N. Krantz Essai Juin

12 QUESTIONNAIRE N. Krantz Essai Juin

13 I. QUI ES-TU? NOM:. FEMME ou HOMME:. AGE:. SPECIALITE SPORTIVE: NOMBRE D ANNEES DE PRATIQUE AU PLUS HAUT NIVEAU: N. Krantz Essai Juin

14 II. C EST COMMENT QUAND TU TE SENS EN FORME? RACONTE: «Quand tu te sens bien physiquement, c est comment?» N. Krantz Essai Juin

15 III. ENCORE PLUS PRECISEMENT QUESTIONS 1 À 3 1. Durant la phase terminale, est-ce que tu juges la préparation physique comme un domaine très important de la préparation? 2. Attentes: combien de séances de préparation physique durant les 10 derniers jours? 3. Caractéristiques de la dernière séance de préparation physique avant échéance: quand (cad à J-?), durée (en min.), niveau d effort alloué (sur 10)? N. Krantz Essai Juin

16 III. ENCORE PLUS PRECISEMENT QUESTIONS 4 & 5 4. Profil psychologique: à l occasion des toutes dernières séances et selon toi, le préparateur physique doit-il concentrer son attention plutôt sur le travail des points faibles, plutôt sur le travail des points forts ou sur les deux en même temps? 5. Profil physiologique: est-ce qu il y a une ou deux capacités physiques qui émergent plus que les autres quand tu es en forme? N. Krantz Essai Juin

17 III. ENCORE PLUS PRECISEMENT QUESTIONS 6 & 7 6. Ou sur toi? Est-ce qu il y a une partie du corps ou plusieurs, dans lequel siège ton sentiment de forme? 7. Est-ce qu il y a des séances de préparation physique que tu apprécies plus que d autres ou dont tu as horreur? N. Krantz Essai Juin

18 FICHES RESUME Au nombre de 2: elles expriment les aspirations du sportif N. Krantz Essai Juin

19 LES 10 DERNIERS JOURS AVANT LE JOUR «J» COMPETITION: SPORTIF:... DATE: La préparation physique est très importante Plus de 5 séances / période de 10 jours La préparation physique est importante sans plus Entre 2 et 5 séances / période de 10 jours La préparation physique n est pas très importante Caractéristiques dernière séance Quand:. Durée:. Niveau d effort:. Orientation préférentielle»point forts» Orientation préférentielle Points faibles Orientation préférentielle Les deux en même temps Genre de séance apprécié: Genre de séance «rejeté»: 0 à 2 séances / période de 10 jours N. Krantz Essai Juin

20 LOCALISATION CORPORELLE DU SENTIMENT DE FORME SPORTIVE COMPETITION: SPORTIF:... DATE: N. Krantz Essai Juin

21 EXEMPLE CONCRET

22 LES 10 DERNIERS JOURS AVANT LE JOUR «J» COMPETITION: «X» SPORTIF: «Y» DATE: «Z» La préparation physique est très importante Plus de 5 séances / période de 10 jours La préparation physique est importante sans plus Entre 2 et 5 séances / période de 10 jours La préparation physique n est pas très importante Caractéristiques dernière séance Quand: J-3 Durée: 1h 45min Niveau d effort: 99,5/100 Orientation préférentielle»point forts» Orientation préférentielle Points faibles Orientation préférentielle Les deux en même temps Genre de séance apprécié: Force Genre de séance «rejeté»: 0 à 2 séances / période de 10 jours N. Krantz Essai Juin

23 LOCALISATION CORPORELLE DU SENTIMENT DE FORME SPORTIVE COMPETITION: «X» SPORTIF: «Y» DATE: «Z» N. Krantz Essai Juin

24 ANNEXE N. Krantz Essai Juin

25 QU EST CE QUE J ENTENDS PAR LÀ! «Je suis prêt & je me sens prêt» Des feedbacks qui permettent d objectiver le niveau de forme Développer la croyance du sujet en ses possibilités «Je suis bien dans mon corps & dans ma tête» Sentiment d habiter un corps qui répond!! Intégralité et intégration des fonctions dans un «Tout harmonieux» (Matveiev) «Je ne me suis jamais senti aussi bien» Développer le sentiment de pente ascendante «Je me sens fort, réactif, vif, etc.» Selon la qualité qui doit être entérinée «Je me sens d attaque» Envie d en découdre Capacités d adaptation (perceptives, cognitives et motrices) N. Krantz Essai Juin

Comment vas-tu? Quand tu réponds, essaie de penser à la semaine dernière, c est à dire aux sept derniers jours.

Comment vas-tu? Quand tu réponds, essaie de penser à la semaine dernière, c est à dire aux sept derniers jours. Les ID Comment vas-tu? Questionnaire pour les enfants Bonjour! Ce questionnaire est composé de plusieurs parties. Tes réponses nous sont nécessaires pour mieux comprendre ce qui, à ton avis, est important

Plus en détail

N. Krantz Le 17.5.2011

N. Krantz Le 17.5.2011 N. Krantz Le 17.5.2011 L OBJET Pour assurer la formation intellectuelle et morale d un jeune sportif, l entraîneur peut être amené à: A. Choisir un thème d investigation / support à échanges et controverses

Plus en détail

REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (2 ème partie /4)

REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (2 ème partie /4) REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (2 ème partie /4) Reconditionnement, réathlétisation & réhabilitation WK à la suite d une ostéotomie Un document de Norbert KRANTZ Année 2005-2006

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Je me prépare pour mon plan de transition

Je me prépare pour mon plan de transition Depuis que tu es en route vers ton avenir tu as identifié plusieurs rêves. Tous ces rêves ne peuvent pas être réalisés en même temps. Pour t aider à choisir, prends le temps de te préparer à ta rencontre

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

ENQUÊTE À PROPOS DU SENTIMENT DE SECURITE DE L ENFANT, SUR LE CHEMIN DE SON ECOLE

ENQUÊTE À PROPOS DU SENTIMENT DE SECURITE DE L ENFANT, SUR LE CHEMIN DE SON ECOLE ENQUÊTE À PROPOS DU SENTIMENT DE SECURITE DE L ENFANT, SUR LE CHEMIN DE SON ECOLE Bonjour. Voici un questionnaire anonyme pour lequel nous demandons la participation des élèves de 6 ème primaire, 1 ère,

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Rapport d activité et retours d évaluations du service de coaching en ligne COACHLINE

Rapport d activité et retours d évaluations du service de coaching en ligne COACHLINE Rapport d activité et retours d évaluations du service de coaching en ligne COACHLINE Client: entreprise du secteur privé et public Population: top management - 160 cadres dirigeants répartis en France

Plus en détail

Le développement de la temporalité chez les. enfants

Le développement de la temporalité chez les. enfants Conférence à la Société Romande d Audiologie, de Phoniatrie et de Logopédie Le développement de la temporalité chez les Vincent Quartier Plan de la présentation Le temps Temps et hyperactivités Questionnaire

Plus en détail

Ma représentation du problème

Ma représentation du problème Niveaux : 6 e et 8 e année, secondaire 3 Ma représentation du problème (Collecte de données) Matières scolaires : sciences de la nature, français, mathématiques Objectifs de l ERE : les connaissances,

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles? Sommaire Séquence 3 Pour nous déplacer, prendre un objet, monter des escaliers, nous utilisons nos muscles. Quand nous devons faire un effort important, il faut prendre des aliments riches en énergie,

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

FAQ ( Questions Fréquentes) Joueur de Foot

FAQ ( Questions Fréquentes) Joueur de Foot s e s on r u o p t u o t ir o v sa! ép r t e.. s. n o i t s ue q 40 FAQ ( Questions Fréquentes) Joueur de Foot Information : Tu trouveras des liens vidéos sur ce document. Si ton Débit Internet le permet,

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION

QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION 2015-2016 0 Section à être complétée par les parents Nom de l élève : Degré : Date de naissance : En guise d introduction, nous aimerions avoir un bref historique de la situation

Plus en détail

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser»

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» Séquence «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» CADRE PREALABLE : - Présentation du projet au CESC du collège en juin 2014. - Présentation du projet à Mme la Principale en septembre

Plus en détail

La carte de mon réseau social

La carte de mon réseau social La carte de mon réseau social Avant de commencer Un réseau social, c est quoi? Dans ta vie, tu es entouré de plusieurs personnes. Certaines personnes sont très proches de toi, d autres le sont moins. Toutes

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM 1 HEG- 2006- Cours Statistique et techniques d'enquête Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM "Nous sommes des étudiants de la Haute Ecole de Gestion à Genève nous faisons des études pour travailler

Plus en détail

Le diplôme de bachelor en Marketing

Le diplôme de bachelor en Marketing Le diplôme de bachelor en Marketing Tu aimes: Bouger Rencontrer Communiquer Dialoguer Négocier Convaincre Calculer Décider Ton profil: Tu es une personne d action qui veut travailler sur le terrain Tu

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Comment prendre des notes?

Comment prendre des notes? La prise de notes n est pas toujours obligatoire. Cependant, c est le meilleur moyen pour te rappeler ce qui s est passé durant le cours. C est ta MÉMOIRE! 1- Pour qui la prise de notes? Avant de commencer

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Communauté française de Belgique MNISTERE DE L EDUCATION, DE LA RECHERCHE ET DE LA FORMATION. Direction générale de l Organisation des Etudes

Communauté française de Belgique MNISTERE DE L EDUCATION, DE LA RECHERCHE ET DE LA FORMATION. Direction générale de l Organisation des Etudes 7/5656 Communauté française de Belgique MNISTERE DE L EDUCATION, DE LA RECHERCHE ET DE LA FORMATION Direction générale de l Organisation des Etudes Enseignement secondaire Deuxième et troisième degrés

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

COMPETENCE DE NIVEAU N1

COMPETENCE DE NIVEAU N1 GROUPE DES ACTIVITES ATHLETIQUES DEMI FOND Réaliser une performance motrice maximale mesure à une échéance donnée COMPETENCE DE NIVEAU N1 Compétences attendues dans l APSA Réaliser la meilleure performance

Plus en détail

CO-INTERVENTION. Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS

CO-INTERVENTION. Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS CO-INTERVENTION Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS la co-intervention dans le cadre de la remédiation: ex mathématique en CE2

Plus en détail

J ai cinq sens JE FAIS LE POINT. Exercice

J ai cinq sens JE FAIS LE POINT. Exercice C est mon corps J ai cinq sens 4 5 6 > Comment es-tu renseigné sur ce qui t entoure? Que peux-tu répondre à cette question? Dessine ou note tes réponses sur ton cahier de sciences. > Comment donner la

Plus en détail

PRENOM NOM DE L ENTREPRISE DATE DU STAGE METIER

PRENOM NOM DE L ENTREPRISE DATE DU STAGE METIER NOM DATE DU STAGE METIER PRENOM NOM DE L ENTREPRISE L ENTREPRISE L ENTREPRISE Dates du stage :... Nom de l entreprise :.. Adresse de l entreprise :...... Que fait-on dans cette entreprise?. Combien de

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

Enregistrer un camp sur l intranet

Enregistrer un camp sur l intranet Enregistrer un camp sur l intranet Ce document à pour but de reprendre les principales étapes pour enregistrer ton dossier de camp sur l intranet des Scouts et Guides de France. Les préliminaires : * Où

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Association des banquiers canadiens

Association des banquiers canadiens Association des banquiers canadiens Littératie financière : adolescents et parents Décembre 009 Données techniques Données techniques Le Strategic Counsel est heureux de présenter les résultats des deux

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

Introduction au modèle de la pédagogie culturelle au service de la construction identitaire

Introduction au modèle de la pédagogie culturelle au service de la construction identitaire Introduction au modèle de la pédagogie culturelle au service de la construction identitaire Présentation conceptualisée par Lise Paiement du projet Pédagogie culturelle et animée par Marc Lauzon Juin 2008

Plus en détail

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif Isabelle Cyr, B.sc. Psychologie. B.sc. Service social. T.s. Thérapeute Josée Dostie, B.A. Psychologie. Thérapeute

Plus en détail

Sondage sur le climat. scolaire. Sondage auprès des élèves de la 4 e à la 6 e année sur : l équité et l éducation inclusive l intimidation/harcèlement

Sondage sur le climat. scolaire. Sondage auprès des élèves de la 4 e à la 6 e année sur : l équité et l éducation inclusive l intimidation/harcèlement Sondage sur le climat scolaire Sondage auprès des élèves de la 4 e à la 6 e année sur : l équité et l éducation inclusive l intimidation/harcèlement Nom de l école Numéro d identification de l école Nom

Plus en détail

Le Bien-être et les jeunes professionnels

Le Bien-être et les jeunes professionnels Le Bien-être et les jeunes professionnels Contexte La conférence sur le thème le bien être et les jeunes professionnels s inscrit dans le cadre du forum de l entreprise édition 2014 sous le thème générique

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Checkliste pour une interview radio Auteur: Ulrike Werner / traduit par Lars Jung et Aurore Visée

Checkliste pour une interview radio Auteur: Ulrike Werner / traduit par Lars Jung et Aurore Visée Checkliste pour une interview radio Auteur: Ulrike Werner / traduit par Lars Jung et Aurore Visée Lors d une interview radio, incite ton interlocuteur à répondre de manière intéressante. Il faut savoir

Plus en détail

Questionnaire pour le Jumeau B Second né

Questionnaire pour le Jumeau B Second né ETUDE SUR LA QUALITE DES RELATIONS GEMELLAIRES D ENFANTS DE 3 A 5 ANS ET PRATIQUES EDUCATIVES PARENTALES Questionnaire pour le Jumeau B Second né Thèse réalisée dans le cadre d un Doctorat de Psychologie

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Déterminants possessifs

Déterminants possessifs POSSESSIFS MATÉRIEL POUR ALLOPHONES 1 Déterminants Déterminants référents Déterminants possessifs Le déterminant possessif indique une relation d appartenance, de possession, de parenté, d origine, etc.,

Plus en détail

MODE D EMPLOI CREATION D UN COMPTE D UTILISATEUR

MODE D EMPLOI CREATION D UN COMPTE D UTILISATEUR MODE D EMPLOI CREATION D UN COMPTE D UTILISATEUR A partir du 15 janvier 2015, tu as la possibilité de créer ton compte d utilisateur sous : www.girlsdayboysday.lu Élèves - inscription ETAPE 1 CRÉER TON

Plus en détail

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation.

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation. Ecole Niveau Le maire de Brest souhaite mieux connaître les enfants de la ville. Il veut savoir si vous vous plaisez à Brest, si vous connaissez les loisirs, activités que vous pouvez faire, si vous savez

Plus en détail

Programmes et et programmation de. à l école primaire

Programmes et et programmation de. à l école primaire Programmes et et programmation de de l EPS à l école primaire D. Smadja,, IEN Maromme Animation pédagogique p cycle 2 février 2011 1-1- CONTENUS D ENSEIGNEMENTD Enjeux et finalités Compétences et activités

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Une création Socrates www.socratesonline.com. Internet accessible pour tous

Une création Socrates www.socratesonline.com. Internet accessible pour tous Une création Socrates www.socratesonline.com Internet accessible pour tous Qui sommes-nous et qu est-ce que SitEthique? Le cabinet Socrates accompagne depuis 10 ans les établissements et les services dans

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Partenaires: w w w. c o g m a s t e r. n e t

Partenaires: w w w. c o g m a s t e r. n e t Partenaires: w w w. c o g m a s t e r. n e t Une approche interdisciplinaire et intégrative neuropsychologie psychologie neuroanatomie linguistique philosophie SCIENCES COGNITIVES logique/probas neurosciences

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE Santé et pollution intérieure dans les écoles : Réseau d observation en Europe QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE A compléter par les enfants

Plus en détail

Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans

Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans Une étude Ipsos Public Affairs / A.P.E.A.S Janvier 01 Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Stratégies favorisant ma réussite au cégep

Stratégies favorisant ma réussite au cégep Source de l image :daphneestmagnifique.blogspot.ca Stratégies favorisant ma réussite au cégep par Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy Table des matières UN GUIDE POUR TOI!... 2 STRATÉGIES DE GESTION

Plus en détail

Cursus des 21 jours du Praticien en PNL 2

Cursus des 21 jours du Praticien en PNL 2 Praticien en PNL les horaires Les horaires sont convenus avec le groupe La référence de base étant cet horaire : 9h/17h30 avec une pause déjeuner sur place. le document pédagogique Les documents remis

Plus en détail

GPS Qu est-ce que l intégrité?

GPS Qu est-ce que l intégrité? LA CONGRUENCE PÉDAGOGIQUE Intention du dialogue X Prise de conscience Prise de position Prise en charge GPS Qu est-ce que l intégrité? Quels sont les messages clés que tu veux faire ressortir pendant le

Plus en détail

PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket*

PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket* COMMENCER LE SPORT PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket* La sédentarité liée à nos modes de vie participe à une augmentation de risques pour la santé

Plus en détail

Agir et s exprimer avec son corps

Agir et s exprimer avec son corps Agir et s exprimer avec son corps LES JEUX COLLECTIFS À L ÉCOLE MATERNELLE Mercredi 10 décembre 2014 ANDREU Sophie, CPC 9 ème BOTHUA Alexandre, CPC 10 ème BREYTON Maryline, CPC 9 ème Déroulé de la formation

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle!

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle! Ma première assurance auto Je suis en contrôle! L assurance auto, c est obligatoire! Obligatoire L assurance auto sert d abord à couvrir les dommages que tu pourrais causer aux autres. Ça s appelle la

Plus en détail

Invitation d une personne de votre cercle de connaissances à une présentation/soirée VMG

Invitation d une personne de votre cercle de connaissances à une présentation/soirée VMG Invitation d une personne de votre cercle de connaissances à une présentation/soirée VMG Bonjour Ici... Comment vas-tu? J organise chez moi (au club) une présentation/soirée d information Vivre Mieux &

Plus en détail

Le STIF a créé le forfait imagine R

Le STIF a créé le forfait imagine R Le STIF a créé le forfait imagine R pour offrir aux jeunes franciliens scolarisés de moins de 26 ans des conditions de transport moins chères toute l année. Grâce à la contribution budgétaire de la Région

Plus en détail

Jeu questionnaire Es-tu prêt(e) pour le secondaire? Ma future école

Jeu questionnaire Es-tu prêt(e) pour le secondaire? Ma future école Est-ce que je suis prêt ou prête? C est sûrement une des questions que tu te poses! Voici une activité qui te permettra de savoir où tu en es dans ton cheminement. Ma future école Je connais le nom de

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS 1. Choisis et entoure l adjectif possessif qui convient. a Je ne trouve pas mon / ma / mes lunettes. b Tu veux venir à son / sa / ses fête d anniversaire? c Nous n

Plus en détail

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro INNOVATION De la rééducation au sport santé LPG crée le Neuro Physical Training! Bouger pour sa santé, une évidence pour les français? Bien que Faire du sport soit, chaque année, une des résolutions prioritaires

Plus en détail

Les élèves, ta tache aujourd hui est de travailler sur ton projet de sciences humaines. J envoie de nouveau les directives.

Les élèves, ta tache aujourd hui est de travailler sur ton projet de sciences humaines. J envoie de nouveau les directives. 8 ième année science humaines Les élèves, ta tache aujourd hui est de travailler sur ton projet de sciences humaines. J envoie de nouveau les directives. Si tu n as pas ton information avec toi, tu peux

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs: Motivation et performance sportive : une caractéristique commune des arbitres et entraîneurs de haut niveau Support théorique : Jean Pierre Famose EPS N 35 Arbitre et entraîneur deux acteurs du sport moderne

Plus en détail

Homophones grammaticaux de catégories différentes. près prêt

Homophones grammaticaux de catégories différentes. près prêt GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES PRÈS HOMOPHONES PRÊT 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes près prêt près : adverbe. Il indique la proximité dans l espace ou dans le temps. Il a le

Plus en détail

Carlo Diederich Directeur Santé&Spa. Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu

Carlo Diederich Directeur Santé&Spa. Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu Carlo Diederich Directeur Santé&Spa Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu Mondorf Healthcare at work Nouveau service destiné aux entreprises en collaboration avec les Services de Médecine du Travail

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

Le monde du vivant : les dents

Le monde du vivant : les dents SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 L hygiène dentaire Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com SEANCE 4 Le différent rôle des dents SEANCE 3 Nos dents sontelles identiques? EANCE 2 Combien avonsnous

Plus en détail

Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta

Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta La relation homme animal peut ainsi être définie comme le degré de proximité ou de distance entre l animal et l homme, c est-à-dire la perception mutuelle qui

Plus en détail

Intérêt pour les personnes 1.9. 9.9 Club social. 5.5 Compromis 1.1. 9.1 Laisser-faire. Intérêt pour la tâche. Travail équipe.

Intérêt pour les personnes 1.9. 9.9 Club social. 5.5 Compromis 1.1. 9.1 Laisser-faire. Intérêt pour la tâche. Travail équipe. Cours 12 Le pouvoir au sein d une organisation Les liens entre pouvoir, autorité et obéissance Le leadership et les traits personnels Les théories du leadership situationnel Pouvoir Capacité d un individu

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing Stéphanie MICHEL AMATO Consultante AJEM Consultants Avec le témoignage de François CHALUMEAU Directeur GlobaWare International

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION

GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION Programme d éducation et de motivation à l hygiène pour les patients en psychiatrie Cécile GABRIEL-BORDENAVE C.H. St Egrève (38) Problèmes d hygiène corporelle

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Institut Informatique de gestion. Communication en situation de crise

Institut Informatique de gestion. Communication en situation de crise Institut Informatique de gestion Communication en situation de crise 1 Contexte Je ne suis pas un professionnel de la communication Méthode empirique, basée sur l(es) expérience(s) Je suis actif dans un

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT

PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT Activités éducatives pour les 15 à 17 ans PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT VOTRE ENFANT APPREND À : ESTIMER LES COÛTS DE LA VIE EN APPARTEMENT ÉVALUER SA CAPACITÉ FINANCIÈRE DRESSER UN BUDGET DÉTAILLÉ FAIRE

Plus en détail

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline Fiche 1 Lecture orale 1 Je lis les lettres. c d q t g k s f v z b u è é e h c n k l m u b v S Z Q V T N C D O L P R 2 Je lis des mots outils. dessus dessous devant derrière qui que nous vous mon son pourquoi

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

L art de la reconnaissance en gestion

L art de la reconnaissance en gestion L art de la reconnaissance en gestion Sophie Tremblay Coach & Stratège Dans votre parcours professionnel, quelle est la personne qui vous a offert la reconnaissance qui vous a le plus marqué? Quelles sont

Plus en détail

Ma banque, mes emprunts et mes intérêts

Ma banque, mes emprunts et mes intérêts Ma banque, mes emprunts et mes intérêts Alexandre Vial 0 janvier 2009 Les intérêts cumulés Je place 00 e à 4% par an pendant un an. Donc au bout d un an, j ai 00 + 00. 4 = 00 00( + 4 ) =04 e. 00 Cependant,

Plus en détail

Proposition module maternelle : courir

Proposition module maternelle : courir Proposition module maternelle : courir Compétences des programmes Champs d actions Capacité Forme(s) de pratique(s) Adapter ses déplacements à des environnements ou des contraintes variées Pratique d activités

Plus en détail

Semer, fertiliser et récolter vos objectifs

Semer, fertiliser et récolter vos objectifs Semer, fertiliser et récolter vos objectifs Psychologue du travail, coach et conférencière Tél: 819 849-9016 Courriel: pierretted@lincsat.com Site internet: www.pierrettedesrosiers.com Plan: Atteindre

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

MOTIV ACTION. Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer

MOTIV ACTION. Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer 5 MOTIV ACTION Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer André Bélanger, psychologue au collège Bois-de-Boulogne Diane Da Sylva, psychologue au cégep de Saint-Laurent André Grégoire,

Plus en détail

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire.

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Conseil général du Lot é t e r p o La pr chez l enfant s n a 6 à 0 de Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. La propreté, cela ne s apprend pas! Maman, je vais certainement te surprendre,

Plus en détail