Le développement de la temporalité chez les. enfants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le développement de la temporalité chez les. enfants"

Transcription

1 Conférence à la Société Romande d Audiologie, de Phoniatrie et de Logopédie Le développement de la temporalité chez les Vincent Quartier Plan de la présentation Le temps Temps et hyperactivités Questionnaire QTE Psychogenèse du temps 2 1

2 11/05/09 1. Le temps, cet inconnu Définitions du temps Le temps se dissimule en multipliant les astuces pour se confondre avec les événements qu il contient «Quand on ne me le demande pas, je sais ce qu est le temps; quand on me le demande, je ne le sais plus» (St-Augustin) Le temps physique ou l espace-temps (Galilée, Newton, Einstein) Le temps historico-culturel! Temps linéaire et temps circulaire! Modèles culturels du temps (Hall, 1984) Le temps social (Elias, 1996) Le temps psychologique 3 2. Le développement des temporalités A.!Le modèle de l horloge interne B.! Les rythmes C.!Les notions cinématiques D.!Le temps notionnel 4 BIOLOGIQUE! SOCIAL/CULTUREL! 2

3 A. Le modèle de l horloge interne Un système de réseaux neuronaux corticaux et sous-corticaux émet des impulsions de façon régulière (une sorte d horloge interne). Pour évaluer une durée, le cerveau compte le nombre d impulsions accumulées. Plus le nombre d impulsions est élevé, plus la durée est jugée longue. Les émotions, le stress, la prise de psychotropes et l environnement influencent la vitesse de notre horloge interne. Gil et al., 2007; Matell & Meck, 2004; Pouthas & Macar, B. Les rythmes La notion de rythme est complexe et polysémique. La nature de ce qui compose le rythme (l action, la répétition, la structure) permet au petit enfant de construire ses premières connaissances, d organiser son monde affectif et d établir ses premières relations. «L enfance est la source de nos rythmes» (Bachelard, 1950) «Le rythme constitue pour le bébé le premier outil pour découvrir le monde» (Gratier, 2000) «Le sens du temps de l enfant émerge de cette notion de rythme» (Bergès, 1968) «La conscience rythmique prépare l enveloppe temporelle» (Anzieu, 1995) 6 3

4 C. Le développement des notions cinématiques «L espace est un instantané pris sur le temps et le temps est l espace en mouvement» (Piaget, 1946) durées pratiques (séquences d actions puis coordination d actions) temps intuitif (4 à 7 ans) temps opératoire : possibilité de déduire la durée à partir de la simultanéité et de la succession (dès 8 ans) «Les rapports de simultanéité, de succession et de durée se construisent ensemble progressivement, en s appuyant les uns sur les autres» (Piaget, 1946) opérations temporelles métriques (vers ans) 7 D. Le développement du temps notionnel Genèse de l horizon temporel résumé par Fraisse (1967) Friedmann (1992) : système de listes verbales et système d images 8 4

5 3. Questionnaire d évaluation du temps notionnel chez l enfant (QTE) Le QTE vise à évaluer la compréhension et la capacité de verbalisation de différentes dimensions se rapportant au temps. 34 questions de 6 à 13 ans Références :! Capul, M. (1966). Etude des difficultés temporelles chez des inadaptés. Revue de Neuropsychiatrie Infantile et d Hygiène Mentale de l Enfance, 14(1), ! Quartier, V. (2009). Le développement de la temporalité : théorie et instrument de mesure du temps notionnel chez l'enfant. Approche Neuropsychologique des Apprentissages chez l'enfant, 100 (20), pp QTE : échelles a priori 10 5

6 QTE : exemples de questions Orientation! Quel jour de la semaine serons-nous demain?! Quel mois sommes-nous? Séquences dans le temps! Peux-tu me dire les saisons dans l'ordre?! Pâques, Noël, Nouvel An, 1er août, est-ce que c'est dans l'ordre? Durées objectives! Combien de temps dure la nuit quand tu es dans ton lit?! Combien de temps y a-t-il entre deux de tes anniversaires?! Le dimanche dure-t-il le même temps que les autres jours de la semaine? 11 QTE : exemples de questions Durées subjectives! Si tu avais ton anniversaire dans une semaine, tu trouverais ça plutôt long?! Est-ce que ce questionnaire était long? Anticipation! Le soir, avant de t'endormir, penses-tu souvent à la journée du lendemain?! Penses-tu souvent à ton avenir, à quand tu seras grand?! Es-tu souvent en retard? 12 6

7 Qualités développementales du QTE 13 Retard de développement de la temporalité: quelles interventions possibles? Apprentissage des notions temporelles (jeux, plannings, calendriers) Repères temporels visuels Approches psychocorporelles (psychomotricité, relaxation) 14 7

8 4. Le développement de la temporalité dans les hyperactivités de l enfant : littérature Les observations cliniques (Wallon, 1925; Capul, 1966) «Il confond les heures et ne retrouve pas le nom des jours, mais ça ne l intéresse pas. Il préfère triturer le temps à sa volonté. L étirant ou le rétractant selon ses envies. Et puis faire attendre l amuse tellement» (Guichard, 2001) La dyschronie (Gibello, 1976, 2001; Claudon & Moyano, 2003) Difficultés majeures des hyperactifs à constituer et à utiliser des représentations psychiques relatives au temps et à la durée Recherches expérimentales Déficit de reproduction et d estimation de séquences temporelles (Capella, 1977; Barkley et al.,1997; West, 2000; Kimberly et al., 2001; Barkley, 2001; Seri, 2002; Smith, 2002; McGee et al., 2004) 15 Titre de la présentation Méthode Épreuves de contrôle!! "Devinettes" du K-ABC!! "Cubes" du WISC-III Épreuves piagétiennes!! sur l ordre des événements!! sur les durées Questionnaires!! Questionnaire sur le temps notionnel des (QTE)!! Questionnaire pour les parents sur le sens du temps des (QTP) 16 Titre de la présentation 8

9 Résultats par âge à l épreuve piagétienne sur l ordre des événements 6 à 9 ans (n = 14) 10 à 12 ans (n = 18) 12 à 13 ans (n = 12) 17 Résultats aux questionnaires temporels QTE : il n y a pas de déficit cognitif temporel systématique dans le groupe des hyperactifs QTP : selon les parents d hyperactifs, le sens du temps de leur enfant est gravement déficient Groupe contrôle Groupe hyperactifs QTE QTP 18 Titre de la présentation 9

10 Interprétation des résultats «Le temps, il le sait, mais il n en tient pas compte» Une mère d un enfant hyperactif «L'espace apparaît comme le lieu de notre liberté, arpentable à notre guise, tandis que le temps est telle une étreinte vis-àvis de laquelle nous ne pouvons être que passifs» Etienne Klein, Merci pour le temps de votre écoute 20 10

DÉFINITIONS. Motricité. Robert Rigal ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS

DÉFINITIONS. Motricité. Robert Rigal ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS Robert Rigal DÉFINITIONS Motricité Ensemble des fonctions qui assurent les mouvements autogénérés d un organisme; Étude des mouvements humains et de leurs caractéristiques

Plus en détail

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire La construction du temps et de l espace au cycle 2 Rappel de la conférence de Pierre Hess -Démarche de recherche: importance de se poser des questions, de chercher, -Envisager la démarche mentale qui permet

Plus en détail

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Atelier Cognisud Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Ces notes sont une contribution à la réflexion dans le cadre de PIRSTEC, faite par le réseau Cognisud suite à un atelier organisé le Jeudi

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

PRÉPARATION TERMINALE AVANT UNE ÉCHÉANCE MAJEURE

PRÉPARATION TERMINALE AVANT UNE ÉCHÉANCE MAJEURE PRÉPARATION TERMINALE AVANT UNE ÉCHÉANCE MAJEURE LA PRÉPARATION PHYSIQUE DES DERNIERS JOURS Les Jeux Olympiques de Londres 2012 Un essai de N. Krantz Mai & juin 2012 LES REPRÉSENTATIONS COMME PORTE D ENTRÉE

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine O B J E C T I F S Programme llongiitudiinall : Introduction Personne, santé, société (PSS) Cours d introduction - Présentation du cours PSS. - Importance des dimensions psycho-sociales dans la pratique

Plus en détail

GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS

GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS Dans des organisations en constante évolution, un manager doit pouvoir devenir une base de sécurité pour l équipe qu il dirige. Il doit pouvoir être une source de

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire CHAPITRE 3 Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire Parmi les analyses statistiques descriptives, l une d entre elles est particulièrement utilisée pour mettre en évidence

Plus en détail

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation DIALOGUE ESPRIT / CERVEAU : CIRCULARITE CRP -OU Santé ANTAGONISME? Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation Charles Pull Directeur du «Laboratoire

Plus en détail

Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009

Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009 Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009 Introduction L attention est une fonction de base dont l intégrité est nécessaire au bon fonctionnement cognitif

Plus en détail

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale)

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) 8h45-9h00 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité

Plus en détail

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE 800 HT/jour Prendre conscience de l'importance et des enjeux d'un accueil physique et téléphonique de qualité Maîtriser les techniques de communication pour optimiser

Plus en détail

Ma représentation du problème

Ma représentation du problème Niveaux : 6 e et 8 e année, secondaire 3 Ma représentation du problème (Collecte de données) Matières scolaires : sciences de la nature, français, mathématiques Objectifs de l ERE : les connaissances,

Plus en détail

LES APPRENTISSAGES DES ELEVES Qu est-ce qu apprendre?

LES APPRENTISSAGES DES ELEVES Qu est-ce qu apprendre? LES APPRENTISSAGES DES ELEVES Qu est-ce qu apprendre? 1- Pensées et aphorismes 2- Les réseaux neuronaux en Intelligence Artificielle 3- Parallèles avec les apprentissages humains 4- Qu est-ce qu une situation

Plus en détail

2. CONSTRUIRE LE CONCEPT DE. la dialectique enseigner / apprendre

2. CONSTRUIRE LE CONCEPT DE. la dialectique enseigner / apprendre 2. CONSTRUIRE LE CONCEPT DE NOMBRE, OUI MAIS COMMENT? la dialectique enseigner / apprendre 1 un modèle d'apprentissage : Piaget psychologie du développement sujet milieu (d'apprentissage) équilibre élément

Plus en détail

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing Stéphanie MICHEL AMATO Consultante AJEM Consultants Avec le témoignage de François CHALUMEAU Directeur GlobaWare International

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation.

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation. Ecole Niveau Le maire de Brest souhaite mieux connaître les enfants de la ville. Il veut savoir si vous vous plaisez à Brest, si vous connaissez les loisirs, activités que vous pouvez faire, si vous savez

Plus en détail

SKRIVA vous présente, avec l intervention de M. Tony BEERDEN (ALCOBE) des cycles de formation sur ces thèmes dans la région Aquitaine.

SKRIVA vous présente, avec l intervention de M. Tony BEERDEN (ALCOBE) des cycles de formation sur ces thèmes dans la région Aquitaine. SKRIVA FORMATION CONTINUE Vous avez du mal à gérer votre temps et à vous organiser? Vous avez à gérer des relations avec des personnes «difficiles»? Vous êtes confrontés au stress dans votre vie professionnelle

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

Données temporelles : qu est-ce qui est temporel dans les données? qu est-ce qui est donné dans le temporel?

Données temporelles : qu est-ce qui est temporel dans les données? qu est-ce qui est donné dans le temporel? Données temporelles 8/7/2008 p. 1/3 Données temporelles : qu est-ce qui est temporel dans les données? qu est-ce qui est donné dans le temporel? Catherine Letondal letondal@lri.fr In Situ, INRIA Futurs

Plus en détail

La mesure du temps. séance 1 Les calendriers. séance 2 Je me repère dans la ronde des mois et des saisons.

La mesure du temps. séance 1 Les calendriers. séance 2 Je me repère dans la ronde des mois et des saisons. Calendrier du XV e siècle représentant les 12 mois de l année et les travaux des champs correspondants. RMN (Domaine de Chantilly) / Ojéda séance 1 Les calendriers. séance 2 Je me repère dans la ronde

Plus en détail

Partenaires: w w w. c o g m a s t e r. n e t

Partenaires: w w w. c o g m a s t e r. n e t Partenaires: w w w. c o g m a s t e r. n e t Une approche interdisciplinaire et intégrative neuropsychologie psychologie neuroanatomie linguistique philosophie SCIENCES COGNITIVES logique/probas neurosciences

Plus en détail

Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015

Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015 Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015 Notre programme se compose d'une formation de base (4 journées) et six formations en profondeur (le weekend, (samedi et dimanche). Vous pouvez vous inscrire

Plus en détail

«Promotion de la santé au travail : Sommeil & nutrition en lien avec le travail posté» Entreprise COCA-COLA MIDI SAS - Signes

«Promotion de la santé au travail : Sommeil & nutrition en lien avec le travail posté» Entreprise COCA-COLA MIDI SAS - Signes Sommeil & nutrition en lien avec le travail posté» Introduction Les troubles du sommeil et de la vigilance interviennent de façon importante dans le monde du travail et notamment dans le travail à horaires

Plus en détail

ENQUÊTE À PROPOS DU SENTIMENT DE SECURITE DE L ENFANT, SUR LE CHEMIN DE SON ECOLE

ENQUÊTE À PROPOS DU SENTIMENT DE SECURITE DE L ENFANT, SUR LE CHEMIN DE SON ECOLE ENQUÊTE À PROPOS DU SENTIMENT DE SECURITE DE L ENFANT, SUR LE CHEMIN DE SON ECOLE Bonjour. Voici un questionnaire anonyme pour lequel nous demandons la participation des élèves de 6 ème primaire, 1 ère,

Plus en détail

CONFERENCE 1 L AUTISME : COMMENT EDUQUER AUTREMENT?

CONFERENCE 1 L AUTISME : COMMENT EDUQUER AUTREMENT? CONFERENCE 1 L AUTISME : COMMENT EDUQUER AUTREMENT? Les institutions spécialisées ne sont pas la seule solution envisageable. Même si celles-ci sont dans l ensemble de plus en plus à l écoute des enfants.

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation.

La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation. 1 La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation. Édition d avril 2009 Thème : Le trouble déficitaire de l attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) Références : www.comportement.net

Plus en détail

Autisme Questions/Réponses

Autisme Questions/Réponses Autisme Questions/Réponses 1. Quelle est la définition de l autisme et des autres troubles envahissants du développement établie dans l état des connaissances élaboré et publié par la HAS? Les définitions

Plus en détail

La prise en charge des personnes avec autisme et troubles envahissants du développement : l'intervention adaptée et individualisée

La prise en charge des personnes avec autisme et troubles envahissants du développement : l'intervention adaptée et individualisée Approche neurocognitive de l autisme Symposium 2008 Samedi 18 octobre 2008 La prise en charge des personnes avec autisme et troubles envahissants du développement : l'intervention adaptée et individualisée

Plus en détail

PRENOM NOM DE L ENTREPRISE DATE DU STAGE METIER

PRENOM NOM DE L ENTREPRISE DATE DU STAGE METIER NOM DATE DU STAGE METIER PRENOM NOM DE L ENTREPRISE L ENTREPRISE L ENTREPRISE Dates du stage :... Nom de l entreprise :.. Adresse de l entreprise :...... Que fait-on dans cette entreprise?. Combien de

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire?

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? L épilepsie concerne plus de 500 000 personnes en France, dont la moitié sont des enfants ou des adolescents.

Plus en détail

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 BULLE D AIR Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mme BOISSEAU Béatrice Intervenante bien-être Mme PESCHARD Aurélie Enseignante EPS et professeur

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Les petits pas. Pour favoriser mon écoute. Où le placer dans la classe? Procédurier. Adapter les directives. Référentiel Présentation des travaux

Les petits pas. Pour favoriser mon écoute. Où le placer dans la classe? Procédurier. Adapter les directives. Référentiel Présentation des travaux Tombe facilement dans la lune (distraction interne) Compenser les déficits d attention des élèves ayant un TDAH : des moyens simples à proposer aux enseignants Line Massé Département de psychoéducation,

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

Les cinq premiers pas pour devenir vraiment agile à XP Day Suisse 2009 par Pascal Van Cauwenberghe et Portia Tung: La Rétrospective

Les cinq premiers pas pour devenir vraiment agile à XP Day Suisse 2009 par Pascal Van Cauwenberghe et Portia Tung: La Rétrospective Ce qui était bien Ce qui n était pas bien Questions J ai appris Bon résumé des valeurs Simplicité du format Présentateurs sympathiques et joie communicative Bonbons Utilisation réelle du feedback Présentation

Plus en détail

L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport

L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport Communiqué de presse Rolle, le 13.11.13 L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport Education 4 Peace, Fondation Suisse basée à Rolle, en collaboration avec l UEFA, publie le premier

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Appendice 2 Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Afin de déterminer les mesures d adaptation lors de l évaluation, il est essentiel d avoir une bonne compréhension

Plus en détail

DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6. La stimulation cognitive

DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6. La stimulation cognitive DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6 La stimulation cognitive Emilie Wenisch Psychologue CMMR-IDF Hôpital Broca Stimulation Cognitive : terminologie SC : terme vaste «Ateliers mémoire» Pratiquée

Plus en détail

Et en 2 e et 3 e, on pourrait mettre d autres questions éternellement débattues comme celle de la conscience ou du rapport nature/culture

Et en 2 e et 3 e, on pourrait mettre d autres questions éternellement débattues comme celle de la conscience ou du rapport nature/culture La question qui va nous intéresser aujourd hui figure parmi ce qu on pourrait appeler les débats vieux comme le monde. Je dirais même qu elle figure dans les premières places, si ce n est pas la première!

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE?

COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE? 10 504, boulevard Saint-Laurent, local 1 Montréal, (Qc), H3L 2P4; 514.332.9593 www.cliniquebeausoleil.com COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE? QU'EST-CE QUE LE BÉGAIEMENT? à Trouble caractérisé par une fréquence

Plus en détail

PSYCHOTHÉRAPIES DES AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES. Pr Jean Louis Senon Master Pro criminologie

PSYCHOTHÉRAPIES DES AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES. Pr Jean Louis Senon Master Pro criminologie PSYCHOTHÉRAPIES DES AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES Pr Jean Louis Senon Master Pro criminologie Définition Une psychothérapie est un traitement actif par des moyens psychologiques (Senon, 1995) «toute utilisation

Plus en détail

Activité 1. Compter les points Écriture binaire des nombres. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériel

Activité 1. Compter les points Écriture binaire des nombres. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériel Activité 1 Compter les points Écriture binaire des nombres Résumé Les données de l ordinateur sont stockées et transmises sous la forme d une série de 0 et de 1. Comment peut-on représenter des mots et

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Conférence de Marie-Thérèse Zerbato-Poudou : Les apprentissages à l école maternelle 12 novembre 2008, St Etienne de St Geoirs

Plus en détail

Les troubles spécifiques des apprentissages

Les troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques des apprentissages www.apedys78-meabilis.fr En collaboration avec L. Denariaz, psychologue cognitiviste Points clefs Définitions et repérage Quelle est l origine du trouble? Vers

Plus en détail

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire.

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Conseil général du Lot é t e r p o La pr chez l enfant s n a 6 à 0 de Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. La propreté, cela ne s apprend pas! Maman, je vais certainement te surprendre,

Plus en détail

Marie-Noëlle LEVAUX. Collaborateurs : Martial Van der Linden Frank Laroi Unité de Psychopathologie Cognitive de Liège

Marie-Noëlle LEVAUX. Collaborateurs : Martial Van der Linden Frank Laroi Unité de Psychopathologie Cognitive de Liège Marie-Noëlle LEVAUX Collaborateurs : Martial Van der Linden Frank Laroi Unité de Psychopathologie Cognitive de Liège Jean-Marie Danion Isabelle Offerlin-Meyer Unité Inserm 666 de Strasbourg Toute utilisation

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif?

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif? Le trouble de traitement auditif _TTA Entendre n est pas comprendre. Détecter les sons représente la première étape d une série de mécanismes auditifs qui sont essentiels pour la compréhension de la parole

Plus en détail

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Analyse Appliquée du Comportement Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Qu est-ce que l ABA? «Applied Behavior Analysis» (Analyse appliquée du comportement) C est une méthode inspirée de Skinner

Plus en détail

capacité à particulièrement chez on la reconnaît chez ceux qui si on en manque

capacité à particulièrement chez on la reconnaît chez ceux qui si on en manque capacité à particulièrement chez on la reconnaît chez ceux qui si on en manque Les Intelligences Multiples selon Howard Gardner l intelligence verbale/linguistique C est la capacité à être sensible aux

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

Votre avis est essentiel!

Votre avis est essentiel! M E S U R E D E L A S AT I S F AC T I O N D E S U S AG E R S D E L A M D P H - Maisons Départementales des Personnes Handicapées - Votre avis est essentiel! La MDPH a un réel besoin de retours sur son

Plus en détail

PRÉPARATION AU TC BEES 1 er DEGRÉ ou /et ADMISSION BP JEPS (1/2)

PRÉPARATION AU TC BEES 1 er DEGRÉ ou /et ADMISSION BP JEPS (1/2) SPORT 76 PRÉPARATION AU TC BEES 1 er DEGRÉ ou /et ADMISSION BP JEPS (1/2) Préparer le candidat à l épreuve du TC BEES Sciences biologiques Biomécanique : notions générales de biomécanique d'anatomie fonctionnelle

Plus en détail

Stress des soignants et Douleur de l'enfant

Stress des soignants et Douleur de l'enfant 5e rencontre francophone Suisse et France voisine de la douleur chez l enfant Stress des soignants et Douleur de l'enfant Céline ROUSSEAU-SALVADOR Psychomotricienne - Psychologue Clinicienne Service d

Plus en détail

Repenser l organisation du temps scolaire Corinne Azélie, Marc Zanoni et vous Vallon Pont d Arc, 3 février 2015

Repenser l organisation du temps scolaire Corinne Azélie, Marc Zanoni et vous Vallon Pont d Arc, 3 février 2015 Repenser l organisation du temps scolaire Corinne Azélie, Marc Zanoni et vous Vallon Pont d Arc, 3 février 2015 Que pensez-vous? De vos nouveaux rythmes : Du point de vue des enseignants? 2 points positifs

Plus en détail

L influence de la musique sur les capacités cognitives et les apprentissages des élèves en maternelle et au cours préparatoire

L influence de la musique sur les capacités cognitives et les apprentissages des élèves en maternelle et au cours préparatoire L influence de la musique sur les capacités cognitives et les apprentissages des élèves en maternelle et au cours préparatoire Note de synthèse Juillet 2012 Aurélie Lecoq et Bruno Suchaut IREDU-CNRS et

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE Table des matières INTRODUCTION... 2 POURQUOI UNE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE... 3 L'IMPORTANCE DE LA SIESTE ET DU RESPECT DES RYTHMES BIOLOGIQUES... 3 À

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE :

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : 2 e ANNÉE DU 1 er CYCLE - PRIMAIRE ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : Adaptation par Martin Darveau, Normand Fortin, Julien Guay, Patrick Santerre, Jean- François Tremblay et Vincent Charbonneau

Plus en détail

La gestion de la fatigue au quotidien, une question de temps ou de contraintes de travail?

La gestion de la fatigue au quotidien, une question de temps ou de contraintes de travail? 27 janvier 2006 La gestion de la fatigue au quotidien, une question de temps ou de contraintes de travail? Pierre-Sébastien Fournier pierre-sebastien.fournier@mng.ulaval.ca Présentation 1. Contexte de

Plus en détail

TDAH et adaptations scolaires

TDAH et adaptations scolaires TDAH et adaptations scolaires - niveau post secondaire- Section 1 : Faire le point Tu es étudiant? Tu as reçu un diagnostic de TDAH? Prends un moment pour faire le point sur les impacts possibles du TDAH

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

LES BASES DU COACHING SPORTIF

LES BASES DU COACHING SPORTIF LES BASES DU COACHING SPORTIF Module N 1 Motivation, concentration, confiance, communication Module N 2 L apprentissage : «Apprendre à apprendre» LES BASES DU COACHING SPORTIF APPRENTISSAGE PLAISIR PERFORMANCE

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

Performance et débordements du travail sur la vie personnelle Les enseignements d une étude menée auprès de cadres en France

Performance et débordements du travail sur la vie personnelle Les enseignements d une étude menée auprès de cadres en France Performance et débordements du travail sur la vie personnelle Les enseignements d une étude menée auprès de cadres en France Émilie Genin École de Relations Industrielles Université de Montréal Colloque

Plus en détail

Me définir. Intérêts

Me définir. Intérêts Intérêts Voici quelques exemples de champs d intérêt. Ce sont tous des mots ou groupes de mots pouvant servir à compléter la phrase : «J aime». Ne vous limitez pas à cette liste. Elle est loin d être complète!

Plus en détail

Ces enfants ont des besoins spécifiques

Ces enfants ont des besoins spécifiques L Enfant Qui? Par Adoptons-Nous association neuchâteloise de familles adoptantes Les enfants adoptés sont des enfants comme les autres. C est leur histoire qui fait d eux des enfants ayant des besoins

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e)

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e) OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Assistant(e) secrétaire commercial(e) Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Normes de référence. Comparaison. Commande cognitive Sentiments épistémiques Incarnés dépendants de l activité

Normes de référence. Comparaison. Commande cognitive Sentiments épistémiques Incarnés dépendants de l activité Séminaire Sciences Cognitives et Education 20 Novembre 2012 Collège de France L importance de la Métacognition: Joëlle Proust Institut Jean-Nicod, Paris jproust@ehess.fr http://joelleproust.org.fr Plan

Plus en détail

Le comportement verbal

Le comportement verbal Le comportement verbal Charlotte GAMARD Orthophoniste - Formatrice Colloque Autisme Dijon 1-2 - 3 avril 2015 Plan Historique et définition de l ABA Le courant ABA-VB Les opérants verbaux : définitions

Plus en détail

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie Etudes cliniques dans l autisme Marie-Christine Picot Congrès Epsylon 5 avril 2013 Introduction Mesurer la Qualité de Vie liée à la Santé : Evaluer les

Plus en détail

Le rôle des actions et de leurs coordinations dans l organisation conceptuelle

Le rôle des actions et de leurs coordinations dans l organisation conceptuelle Le rôle des actions et de leurs coordinations dans l organisation conceptuelle Pierre Mounoud Mars 2008 Problématique Ce projet a débuté en l an 2000. Les recherches réalisées portent sur l étude des principaux

Plus en détail

3.1 Les différents espaces professionnels 2.2 Le mobilier et les espaces de présentation

3.1 Les différents espaces professionnels 2.2 Le mobilier et les espaces de présentation M ission 8 1 J agence et j implante les produits Bonjour à toutes, 2 Dans la première tâche, vous apprendrez comment on agence un institut de beauté. Créer son institut de beauté est souvent l aboutissement

Plus en détail

Comment vas-tu? Quand tu réponds, essaie de penser à la semaine dernière, c est à dire aux sept derniers jours.

Comment vas-tu? Quand tu réponds, essaie de penser à la semaine dernière, c est à dire aux sept derniers jours. Les ID Comment vas-tu? Questionnaire pour les enfants Bonjour! Ce questionnaire est composé de plusieurs parties. Tes réponses nous sont nécessaires pour mieux comprendre ce qui, à ton avis, est important

Plus en détail

Association Suisse romande de Parents d Enfants et d adultes concernés par le trouble du Déficit d Attention / Hyperactivité

Association Suisse romande de Parents d Enfants et d adultes concernés par le trouble du Déficit d Attention / Hyperactivité accompagner Association Suisse romande de Parents d Enfants et d adultes concernés par le trouble du Déficit d Attention / Hyperactivité préface table des matières 1 / Définition P. 4 2 / Manifestations

Plus en détail

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Intégration était le maître mot de la loi de 75, scolarisation est ce lui

Plus en détail

Simulation d une entrevue

Simulation d une entrevue Simulation d une entrevue Grande compétence B : Communiquer des idées et de l information Groupe de tâches B1 : Interagir avec les autres B3 : Remplir et créer des documents Voies : Emploi, Formation en

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

CATALOGUE. Logiciel et Matériels 2010/2011. www.ipocarte.com

CATALOGUE. Logiciel et Matériels 2010/2011. www.ipocarte.com CATALOGUE Logiciel et Matériels 2010/2011 www.ipocarte.com Nos CONSEILS Matériel Informatique Nous vous conseillons et vous guidons pour tous achat de matériels informatiques selon vos spécificités. Ci-dessous

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE CONCEPTS ET LANGAGES T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline/ Spécialité : MUSICOLOGIE Présentée et soutenue le :

Plus en détail