Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009"

Transcription

1 Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention Ania MIRET Montluçon le

2 Introduction L attention est une fonction de base dont l intégrité est nécessaire au bon fonctionnement cognitif Le trouble de l attention est un problème important dans notre société, les consultations pour motifs de trouble de l attention augmentent Ce n est néanmoins pas un problème nouveau (décrit dès 1845; la question d un syndrome particulier est posée en 1905)

3 Définition du trouble DSM IV, CIM-10 (démarche( diagnostique) Définition à partir des composantes cognitives identifiées : alerte, attention sélective, attention soutenue, attention divisée (démarche évaluative)

4 Définition dans le cadre d une démarche diagnostique Le DSM-IV définit le TDAH comme «un mode persistant d inattention et/ou d hyperactivité- impulsivité, plus fréquent et plus sévère que ce qu on observe habituellement chez des sujets d un niveau de développement similaire». Cette définition inclut trois formes du trouble pouvant se manifester chez l enfant, soit - le type inattention prédominante - le type hyperactivité-impulsivité prédominante - le type mixte

5 Critères diagnostiques du DSM-IV Inattention (9 éléments) Ne parvient pas à prêter attention aux détails ou fait des fautes d étourderie. A souvent du mal à soutenir son attention. Semble souvent ne pas écouter. Ne se conforme pas aux consignes et ne parvient pas à mener à terme ses devoirs scolaires. A souvent du mal à organiser ses travaux ou ses activités Évite souvent les tâches qui nécessitent un effort mental soutenu. Perd souvent les objets nécessaires à son travail. Se laisse facilement distraire par des stimuli externes. A des oublis o fréquents dans la vie quotidienne.

6 Critères diagnostiques du DSM-IV Hyperactivité (6 éléments) Remue souvent les mains ou les pieds, ou se tortille sur son siège. Se lève souvent en classe ou dans d autres situations. Souvent court ou grimpe partout. A du mal à se tenir tranquille dans les jeux. Est souvent «sur la brèche» ou agit souvent comme s il était «monté sur ressorts». Parle souvent trop.

7 Critères diagnostiques du DSM-IV Impulsivité (3 éléments) Laisse souvent échapper la réponse à une question qui n est pas encore posée. A souvent du mal à attendre son tour. Interrompt souvent les autres ou impose sa présence.

8 Le DSM-IV exige Certains des symptômes d hyperactivité impulsivité ou d inattention ayant provoqué une gêne fonctionnelle étaient présents avant l âge de 7 ans. Présence d un certain degré de gêne fonctionnelle liée aux symptômes dans deux, ou plus de deux types d environnement différents (e.g. à l école et à la maison)

9 Le DSM-IV exige (suite) Altération cliniquement significative du fonctionnement social, scolaire ou professionnel. Les symptômes ne doivent pas résulter d un trouble envahissant du développement (autisme, syndrome d Asperger, syndrome de Rett), d une maladie psychotique ni d une autre maladie psychiatrique.

10 Critères selon les trois types Type inattention prédominante: Présence de six symptômes d inattention pendant au moins six mois. Type hyperactivité-impulsivité: Présence de six symptômes d hyperactivité-impulsivité pendant au moins six mois. Type mixte: Présence de six symptômes d inattention et de six symptômes d hyperactivité- impulsivité pendant au moins six mois.

11 Définitions dans le cadre d une démarche évaluative Alerte : correspond à l état général d éveil de la personne et à sa disposition à traiter et à réagir aux stimulations extérieures Attention sélective : correspond au processus permettant de sélectionner et de traiter un stimulus ou une classe de stimuli particulier parmi l ensemble des stimulations de l environnement. Implique l inhibition des réponses aux stimuli non pertinents. Dépend de la modalité sensorielle : auditive / visuelle

12 Attention soutenue : correspond à la capacité à maintenir un niveau attentionnel suffisant pendant une période de temps assez longue Attention divisée : correspond à la capacité à répartir ses ressources attentionnelles entre plusieurs tâches ou sources d information

13 Prévalence 3 à 5 % de la population normale Fréquence plus importante chez le garçon que chez la fille (allant de 4 à 1 ou de 9 à 1) Trouble généralement diagnostiqué à l âge scolaire C est souvent un trouble présent en association avec d autres

14 Le bilan Vient après la consultation médicale Entretien semi-structuré Questionnaires Evaluation du niveau scolaire Bilan cognitif global Bilan attentionnel spécifique Le bilan de contrôle après traitement

15 Le bilan: après la consultation médicale Diagnostic différentiel avec d autres affections psychiatriques ou neuropédiatriques est déjà fait Le bilan neuropsychologique vient donc quantifier le trouble attentionnel et son impact mais ne vise pas la totalité du diagnostic différentiel Le bilan neuropsychologique s inscrit donc dans le cadre d une évaluation pluri- disciplinaire

16 Le bilan: entretien semi-structuré Recueil de la plainte Evaluation du contexte Répercussions en milieu scolaire Répercussions en milieu familial Rythme de vie de l enfant Activités où l enfant est attentif

17 La plainte Lenteur Difficultés de concentration Distractibilité Agitation Problèmes de comportement Manquement éducatif Echec scolaire Difficultés de mémorisation Difficultés avec les pairs

18 Le contexte Motivation, Manque d intérêts Manque de confiance en soi Difficultés cognitives Contexte familial Pathologies neuropédiatriques

19 Répercussions en milieu scolaire Suivant les matières travaillées Dans la cour de récréation Dans les relations avec les pairs

20 Répercussions en milieu familial Dans les magasins Dans la rue En visite chez des amis ou dans la famille élargie Invité aux anniversaires?

21 Rythmes de vie de l enfant Heure de lever, heure de coucher Garderie, cantine, nounou? Réveil spontané le matin? Heure de réveil les Samedi et Dimanche Rapport entre les activités indoor et outdoor Importance de la télévision et des divers écrans

22 Activités où l enfant est attentif Télévision Jeux Activités très particulières Contexte particulier

23 Le bilan: questionnaires Echelle de comportement: CBCL: Child Behavior Checklist (Achenbach 1991) Echelles d évaluation de Conners

24 Le CBCL Échelle globale d évaluation de la psychopathologie de l enfant qui fournit une description standardisée des troubles émotionnels et comportementaux Remplie par les parents en se basant sur les six derniers mois (enfant de 4 à 16 ans) Deux sous-échelles : échelle de compétence sociale et échelle de comportement (118 questions)

25 Le CBCL : l échelle de comportement 118 questions Difficultés «internalisées»: anxiété/dépression, repli sur soi, plainte somatique Difficultés «externalisées» : comportements délinquants, comportements agressifs Problèmes sociaux, problèmes liées aux pensées, problèmes d attention

26 Le CBCL : graphique

27 Les questionnaires de Conners Introduits par Conners en 1969 et révisés de multiples fois Traduits en français Evaluation de la symptomatologie de l hyperactivité de l enfant, limitée aux perturbations comportementales de l hyperactivité Questionnaire parents et questionnaire enseignant

28 Conners (suite) 5 facteurs prédominants dans la version parents: troubles des conduites, problèmes d apprentissage, manifestations psychosomatiques, impulsivité-hyperactivité, anxiété 3 facteurs prédominants dans la version enseignants : trouble des conduites, hyperactivité, immaturité-passivité Index d hyperactivité

29

30 Le bilan: évaluation du niveau scolaire Cahiers de l enfant (état des cahiers, lisibilité ) Bulletins scolaires (avec comparaison à la moyenne de la classe) Evaluations nationales (CE1 et CM2), avec comparaison aux résultats nationaux Appréciations scolaires (sur les bulletins et sur les cahiers)

31 Le bilan: bilan cognitif global Indispensable Réalisé avec une échelle de Wechsler (WPPSI- III ou WISC-IV) Permet d évaluer le niveau global, les difficultés cognitives de l enfant Permet de voir l enfant en action +++ Réussite aux limites lorsque l attention est contrôlée

32

33 Le bilan: observation au cours du bilan cognitif L agitation motrice L anxiété («elle est où Maman?») Les signes de dévalorisation («de toute façon je suis nul») Les difficultés d exploration visuelle La fluctuation des résultats L impulsivité

34 Le bilan attentionnel Alerte Attention sélective visuelle Attention sélective auditive Attention divisée

35 Evaluation de l alerte Tâche de temps de réaction : informatisée. Deux tests : - CPT-II (Conners Continuous Performance Test) : âge 6 ans et +. Appuyer sur une touche lorsqu une lettre apparaît (sauf la lettre X). Temps de passation : 14 minutes. Norme sur près de 2000 sujets - Batterie TEA ou KITAP (Zimmerman & al) : appuyer sur une touche lorsqu un élément donné surgit à l écran.

36 Evaluation de l attention sélective visuelle Tous les tests de barrage (WISC-IV, NEPSY, test de D2, barrage de Zazzo ) TEA-Ch (Test d évaluation de l Attention Chez l Enfant, édition ECPA) : Recherche dans le ciel.

37

38

39 Evaluation de l attention sélective auditive Epreuve d attention auditive de la NEPSY Dans cette épreuve, l enfant entend des mots au rythme de un par seconde. Lorsqu il entend le mot cible «rouge», il doit placer un petit carré rouge dans une boîte. Normes pour les enfants de 5 à 12 ans. Effet plafond à partir de 8 ans.

40 Epreuve Coups de fusil de la TEA-Ch L enfant doit compter des cibles sonores, espacées entre elles de manière inégale (500 à 1500 millisecondes). Normes disponibles pour les enfants de 6 à 12 ans.

41 Evaluation de l attention divisée Attention visuelle + attention auditive : TEA- Ch. Recherche dans le ciel + Coups de fusil Attention auditive + attention auditivo-verbale

42

43 Le bilan de contrôle après traitement Questionnaires de Conners Avis des différents intéressés (enfant, parents, enseignants) Avis d adultes naïfs Tests d attention auditive, sélective et d attention divisée (TEA-Ch)

44 Conclusion Distinguer chez l enfant le développement normal du développement pathologique ou de problèmes temporaires est complexe. Le bilan neuropsychologique s inscrit dans un bilan pluri-disciplinaire Il est donc adossé à un bilan médical C est un bilan long mais nécessaire Il permet de quantifier la plainte Il permet d établit une ligne de base pour évaluer les interventions

45 Je vous remercie. de votre attention.

Questions/réponses sur le trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

Questions/réponses sur le trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) Questions/réponses sur le trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) Quels sont les symptômes du trouble de déficit de l attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH)? - L enfant

Plus en détail

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1 Le Trouble Déficit de l Attention/ l ttention/hyperactivité TDAH Avril 2009 ASH 04 1 Caractéristiques ristiques Ce trouble est caractéris risé par : des difficultés à se concentrer «je suis très s facilement

Plus en détail

Sommaire...V. Préface...VII. Chapitre 1. Le trouble déficit d attention/hyperactivité : une approche sociologique...1

Sommaire...V. Préface...VII. Chapitre 1. Le trouble déficit d attention/hyperactivité : une approche sociologique...1 Sommaire...V Préface...VII Chapitre 1. Le trouble déficit d attention/hyperactivité : une approche sociologique...1 1. Introduction... 1 2. Un climat polémique... 4 3. Mutations de la psychiatrie... 7

Plus en détail

Trouble Déficitaire de l Attention avec (ou sans) Hyperactivité T.D.A.H. Francine Delenne CPC ASH 07 Animation Aubenas 2 15 mai 2013

Trouble Déficitaire de l Attention avec (ou sans) Hyperactivité T.D.A.H. Francine Delenne CPC ASH 07 Animation Aubenas 2 15 mai 2013 Trouble Déficitaire de l Attention avec (ou sans) Hyperactivité T.D.A.H Francine Delenne CPC ASH 07 Animation Aubenas 2 15 mai 2013 Plan Des exemples Des terminologies variées Les étapes du diagnostic

Plus en détail

Les troubles spécifiques des apprentissages

Les troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques des apprentissages www.apedys78-meabilis.fr En collaboration avec L. Denariaz, psychologue cognitiviste Points clefs Définitions et repérage Quelle est l origine du trouble? Vers

Plus en détail

Autisme et Qualité de vie. «Petit enfant deviendra grand»

Autisme et Qualité de vie. «Petit enfant deviendra grand» Autisme et Qualité de vie «Petit enfant deviendra grand» Atelier animé par Jessica Huin, maman d Aymeric et Marie-Hélène Bouchez, psychologue à la Fondation SUSA Qu allons-nous partager avec vous? Deux

Plus en détail

Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique. Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral

Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique. Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral Pour plus d informations 1. En théorie Plan 2. En pratique 3. Et l écologie dans tout

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral Le traumatisme cranio-cérébral léger chez les personnes âgées : impact sur les processus mnésiques et exécutifs - Mise en relation avec les habitudes de vie Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique

Plus en détail

L HYPERACTIVITE: ASPECTS CLINIQUES ET THERAPEUTIQUES HISTORIQUE DIAGNOSTIC

L HYPERACTIVITE: ASPECTS CLINIQUES ET THERAPEUTIQUES HISTORIQUE DIAGNOSTIC L HYPERACTIVITE: ASPECTS CLINIQUES ET THERAPEUTIQUES HISTORIQUE Dr. David Da Fonseca Pédopsychiatre Hôpital Sainte Marguerite, Marseille 1902: G. STILL décrit 20 enfants hyperactifs «contrôle moral défectueux»

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

Table des matières. Préface de la première édition française... 5 Lisez d abord ceci... 7. Petit dictionnaire de poche... 13 Exemple préalable...

Table des matières. Préface de la première édition française... 5 Lisez d abord ceci... 7. Petit dictionnaire de poche... 13 Exemple préalable... Table des matières Préface de la première édition française... 5 Lisez d abord ceci... 7 1. L intention : un livre pour les parents d enfants hyperactifs... 7 2. Le point de départ : les préoccupations

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

MAI 2010 Document révisé juin 2012. Document 1

MAI 2010 Document révisé juin 2012. Document 1 MAI 2010 Document révisé juin 2012 Document 1 Commission scolaire de la Riveraine 1 Niveau 1 Classe ordinaire avec l enseignante ou l enseignant comme premier responsable de la prévention, du dépistage,

Plus en détail

Les fonctions exécutives: le vocabulaire et son utilisation

Les fonctions exécutives: le vocabulaire et son utilisation Les fonctions exécutives: le vocabulaire et son utilisation Formation offerte par Dominic Gauthier Conseiller pédagogique Gauthier.dominic@cscapitale.qc.ca 17 octobre 2014 Ordre du jour Fonctions cognitives

Plus en détail

La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation.

La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation. 1 La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation. Édition d avril 2009 Thème : Le trouble déficitaire de l attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) Références : www.comportement.net

Plus en détail

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs Plan et objectifs Synthèse de la conférence CAO2010 (l imparfait au présent) Les trois grandes raisons pour lesquelles un enfant semble ne pas apprendre De qui parle-t-on: Quelques histoires Que peut apporter

Plus en détail

Le Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH)

Le Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH) Le Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH) Dr. J Boulloche Centre de Référence des Troubles du Langage et des Apprentissages - Le Havre Réseau esope le Havre - 22 février 2011

Plus en détail

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Formation PLURADYS Mathilde MIGNON mathilde-mignon@club-internet.fr La neuropsychologie : spécialité de la psychologie qui fournit une compréhension

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

22/02/2010. Conseils pour mieux aider l enfant TDA/H dans sa scolarité. 6 12 ans. Adolescence. Adolescence. Trouble de l attention sélective

22/02/2010. Conseils pour mieux aider l enfant TDA/H dans sa scolarité. 6 12 ans. Adolescence. Adolescence. Trouble de l attention sélective Conseils pour mieux aider l enfant TDA/H dans sa scolarité. Stéphanie de Schaetzen 6 12 ans Difficultés scolaires, malgré un bon potentiel. Reçois constamment des remarques négatives sur soi. Relations

Plus en détail

3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce

3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce 3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce «Le 3 ème plan autisme vise à répondre à la faiblesse criante de la prise en charge de l autisme en France tout en laissant le choix aux familles

Plus en détail

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Code : Connaissance De Soi TITRE : STRATEGIES POUR ORGANISER SON TEMPS Niveau : 4ème Groupe : Matériel : ½ Classe questionnaire organiser son temps Durée

Plus en détail

Les troubles attentionnels sont de plus en plus diagnostiqués chez les enfants. On parle de TDAH : Trouble Déficitaire de l Attention et Hyperactivité

Les troubles attentionnels sont de plus en plus diagnostiqués chez les enfants. On parle de TDAH : Trouble Déficitaire de l Attention et Hyperactivité Cour infirmier Troisième année sur les troubles attentionnels 1. Introduction Les troubles attentionnels sont de plus en plus diagnostiqués chez les enfants. On parle de TDAH : Trouble Déficitaire de l

Plus en détail

TROUBLES ENVAHISSANTS DU COMPORTEMENT (TEC)

TROUBLES ENVAHISSANTS DU COMPORTEMENT (TEC) TROUBLES ENVAHISSANTS DU COMPORTEMENT (TEC) Comprendre, prévenir et prendre en charge la clinique du mouvement et de l agir de l enfant Pierre Delion 1. Actualité Les enfants sont préoccupants sur ce point

Plus en détail

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3»

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Dossier de Presse 12 Novembre 2008 De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Contact : Professeur Bruno Vellas Responsable du Pôle Gériatie du CHU de Toulouse et du

Plus en détail

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Ce questionnaire s inscrit dans le cadre d une démarche de travail collectif des services de la ville en charge de l accueil

Plus en détail

TDAH. Le TDAH et les troubles concomitants chez l enfant

TDAH. Le TDAH et les troubles concomitants chez l enfant TDAH Le TDAH et les troubles concomitants chez l enfant LE TDAH ET LES ENFANTS Le trouble déficitaire de l attention avec hyperactivité (TDAH) est une affection médicale reconnue qui demande souvent l

Plus en détail

TROUBLE DU DÉFICIT DE SANS HYPERACTIVITÉ. Dr. Abder Sahouli

TROUBLE DU DÉFICIT DE SANS HYPERACTIVITÉ. Dr. Abder Sahouli Le TDA-H: QUOI AU JUSTE? TROUBLE DU DÉFICIT DE L ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITÉ (TDA-H) Dr. Abder Sahouli Exercice de Réchauffement Vrai ou Faux 1. Il existe trois formes de trouble déficit de l

Plus en détail

Journée des DYS 2012, le samedi 13 octobre 2012, Faculté de médecine de Dijon

Journée des DYS 2012, le samedi 13 octobre 2012, Faculté de médecine de Dijon Les adaptations scolaires Docteur Hélène LILETTE et Sabine de Meester Journée des DYS 2012, le samedi 13 octobre 2012, Faculté de médecine de Dijon Objectifs des adaptations scolaires en cas de trouble

Plus en détail

HABILETÉS SOCIALES à l école. Emmanuelle CHAMBRES COLLOQUE NATIONAL AUTISME- PLURADYS Dijon 3 Avril 2015

HABILETÉS SOCIALES à l école. Emmanuelle CHAMBRES COLLOQUE NATIONAL AUTISME- PLURADYS Dijon 3 Avril 2015 HABILETÉS SOCIALES à l école Emmanuelle CHAMBRES COLLOQUE NATIONAL AUTISME- PLURADYS Dijon 3 Avril 2015 PRÉSENTATIONS Cabinet de Psychologie- Riom 63 LES HABILETÉS SOCIALES: DÉFINITION «Il s agit d un

Plus en détail

Troubles de la vigilance au travail. Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble

Troubles de la vigilance au travail. Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble Troubles de la vigilance au travail Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble Sandrine Launois-Rollinat Patrick Lévy, Jean-Louis Pépin,

Plus en détail

Comment aider un enfant «girouette» avec ou sans hyperactivité

Comment aider un enfant «girouette» avec ou sans hyperactivité Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue Comment aider un enfant «girouette» avec ou sans hyperactivité Image tirée de Google 1 Trois paramètres Inattention : L enfant GIROUETTE. Impulsivité :

Plus en détail

Enquête sur les attentes et besoins des personnes en situation de handicap vis-à-vis des Services d Aide à la Personne

Enquête sur les attentes et besoins des personnes en situation de handicap vis-à-vis des Services d Aide à la Personne Ce questionnaire est aussi disponible en ligne sur le site : www.handirhoneservices.org Ou par flash code : Vous pouvez être aidé au remplissage par téléphone au : 06 52 16 34 84 Enquête sur les attentes

Plus en détail

TDAH Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité

TDAH Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité TDAH Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité PLURADYS/intervention Lycée Castel Mathilde MIGNON Neuropsychologue Symptomatologie/Aspects cliniques Symptomatologie selon l âge et le

Plus en détail

La prise en charge des personnes avec autisme et troubles envahissants du développement : l'intervention adaptée et individualisée

La prise en charge des personnes avec autisme et troubles envahissants du développement : l'intervention adaptée et individualisée Approche neurocognitive de l autisme Symposium 2008 Samedi 18 octobre 2008 La prise en charge des personnes avec autisme et troubles envahissants du développement : l'intervention adaptée et individualisée

Plus en détail

Référence : Michèle MAZEAU - Neuropsychologie et troubles des apprentissages - MASSON, 2005.

Référence : Michèle MAZEAU - Neuropsychologie et troubles des apprentissages - MASSON, 2005. Déficits d attention avec ou sans impulsivité et/ou hyperactivité. Syndromes dysexécutifs. Conseils aux enseignants et rééducateurs. Dr Alain POUHET. Médecin de Rééducation. Référence : Michèle MAZEAU

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction

Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction Résumé Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction Dr Jean-Jacques Déglon Médecin-directeur de la Fondation Phénix Le syndrome d hyperactivité

Plus en détail

Attention et concentration

Attention et concentration Attention et concentration Service de soutien à l apprentissage Services-conseils Objectif de l atelier «Attention et concentration» : Connaître les conditions et les stratégies facilitant la mobilisation

Plus en détail

Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes

Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes Résumé de recherche Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes Robert Ladouceur, Ph.D. 1 Francine Ferland, Ph.D. Christiane Poulin, M.D., M.Sc., F.R.C.P.C.

Plus en détail

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens.

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 15/04/2010 Féminin Âge: 17 Étalonnage: Lycéens Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation de Formation

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves

AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves «Le conseil des maîtres propose l'organisation générale

Plus en détail

DEMANDE DE COMPENSATION POUR DÉPASSEMENT DES MAXIMA D ÉLÈVES PAR GROUPE 2006-2007. Cahier à consulter Disponible sur le site WEB

DEMANDE DE COMPENSATION POUR DÉPASSEMENT DES MAXIMA D ÉLÈVES PAR GROUPE 2006-2007. Cahier à consulter Disponible sur le site WEB DEMANDE DE COMPENSATION POUR DÉPASSEMENT DES MAXIMA D ÉLÈVES PAR GROUPE 2006-2007 Cahier à consulter Disponible sur le site WEB Au www.sevf.ca (le syndicat EHDAA Encarts thématiques) Demande de compensation

Plus en détail

La maîtrise du TDAH chez l adulte

La maîtrise du TDAH chez l adulte La maîtrise du TDAH chez l adulte Un programme de thérapie cognitive-comportementale Manuel du client Stratégies éprouvées pour gérer les symptômes du TDAH Feuilles de travail et tableaux inclus pour vous

Plus en détail

L ATTENTION. Rôle important dans toutes les fonctions cognitives et dans les apprentissages

L ATTENTION. Rôle important dans toutes les fonctions cognitives et dans les apprentissages NEUROPSYCHOLOGIE DE L ATTENTION Laure BRICOUT Neuropsychologue Docteur en psychologie cognitive 1 L ATTENTION Aristote (370 av JC): Rétrécissement des sens William James (1890): Prise de possession mentale

Plus en détail

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09)

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09) Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09). PSYCHOLOGIE CLINIQUE : définition de base o Nature du domaine professionnel : la psychologie clinique est une discipline se souciant du bien-être

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE I. CADRE LÉGAL Développer des compétences, telle est désormais la mission de l école. Le

Plus en détail

Extraversion. Agréabilité. Stabilité émotionnelle. Conscience. Ouverture

Extraversion. Agréabilité. Stabilité émotionnelle. Conscience. Ouverture Les tests utilisés par les RH : le D5D et le Big Five Extraversion Agréabilité Stabilité émotionnelle Conscience Ouverture Renvoie à la quantité et à l intensité des relations avec l environnement, elle

Plus en détail

TDAH. Les enfants avec un. et leur scolarité. Trouble Déficit de l Attention / Hyperactivité. Trouble Déficit de l Attention Hyperactivité

TDAH. Les enfants avec un. et leur scolarité. Trouble Déficit de l Attention / Hyperactivité. Trouble Déficit de l Attention Hyperactivité TDAH Trouble Déficit de l Attention Hyperactivité Les enfants avec un Trouble Déficit de l Attention / Hyperactivité et leur scolarité e t s c o l a r i t é 1. Qu est-ce que c est que le TDAH? Le trouble

Plus en détail

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques.

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. LUDIVINE FAGES Infirmière Anesthésiste/Hypnopraticien DIU aide au sevrage tabagique Année universitaire 2014/2015

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail

LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ!

LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ! LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ! LA REVOLUTION Plus qu'une simple révision, la WPPSI -IV est une évolution majeure pour l'examen psychologique : l évaluation est à la fois plus écologique et rigoureuse

Plus en détail

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN PERSONNE AGEE AUX URGENCES Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN ET NON PAS URGENCES DE LA PERSONNE AGEE QUELQUES BANALITES TOUJOURS BONNES A PRECISER L âge n est pas une pathologie L âge de l

Plus en détail

Trouble Déficitaire de l Attention (TDA-H) PLURADYS M. MIGNON, Neuropsychologue

Trouble Déficitaire de l Attention (TDA-H) PLURADYS M. MIGNON, Neuropsychologue Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA-H) PLURADYS M. MIGNON, Neuropsychologue «Bruyant, bouillonnant, brise-tout, chahuteur, diable, dissipé, emporté, excité, échevelé, effervescent,

Plus en détail

Dossier de travail du candidat

Dossier de travail du candidat DCL FLE annale 2012 Dossier de travail du candidat Page 1 sur 12 Diplôme de Compétence en Langue Français Langue Etrangère Session du mercredi 23 mai 2012 Dossier de travail du candidat Rendre tous les

Plus en détail

Unité de guidance infantile. Consultation multidisciplinaire du psycho-développement. Evaluer, diagnostiquer et traiter l enfant

Unité de guidance infantile. Consultation multidisciplinaire du psycho-développement. Evaluer, diagnostiquer et traiter l enfant Unité de guidance infantile Consultation multidisciplinaire du psycho-développement Evaluer, diagnostiquer et traiter l enfant Pour qui? En âge préscolaire La consultation multidisciplinaire du psycho-développement

Plus en détail

Évaluer la formation dans l entreprise

Évaluer la formation dans l entreprise L objectif de ce guide méthodologique est de dresser un bilan des actions de formation menées. L évaluation constitue la dernière étape du management de la formation. La démarche permet de : mesurer la

Plus en détail

L intervention multidimensionnelle auprès des élèves présentant un TDAH: impact, conditions d efficacité et défis

L intervention multidimensionnelle auprès des élèves présentant un TDAH: impact, conditions d efficacité et défis L intervention multidimensionnelle auprès des élèves présentant un TDAH: impact, conditions d efficacité et défis Line Massé, Ph.D. Département de psychoéducation, UQTR Catherine Lanaris, Ph.D. Département

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

PRÉSENTATION du SEMESTRE 2

PRÉSENTATION du SEMESTRE 2 PRÉSENTATION du SEMESTRE 2 INTRODUCTION Dans la poursuite de la pédagogie proposée dès le semestre 1, nous vous proposons, pour le semestre 2, de renforcer l apprentissage des savoirs et vous permettre

Plus en détail

mots pour maux burnout

mots pour maux burnout mots pour maux burnout burnout Définition Le terme de burnout était primairement utilisé pour définir le surchauffement d une fusée résultant de l épuisement de carburant. Puis H. Freudenberg, un psychanalyste

Plus en détail

SNAP-IV Instructions pour la cotation

SNAP-IV Instructions pour la cotation SNAP-IV Instructions pour la cotation La SNAP-IV est une version modifiée du questionnaire de Swanson, Nolan & Pelham (SNAP ; Swanson et al., 1983). Les items du DSM-IV (1994) du Trouble Déficitaire de

Plus en détail

Fonctions Exécutives

Fonctions Exécutives Remédiation Cognitive des Fonctions Exécutives Stéphanie de Bournonville, psychologue spécialisée en neuropsychologie, Fondation Vallée Stéphanie Iannuzzi, psychologue spécialisée en neuropsychologie,

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE Dépistage 4 ans 9 ans B.R.E.V : Batterie rapide d évaluation fonctions cognitives (C. Billard) Evaluation fonctions cognitives en«écart-type», langagières et

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

ECU E27 SL Semestre 2

ECU E27 SL Semestre 2 ECU E27 SL Semestre 2 ECUPréparation aux études d orthophonie Christelle Dodane Permanence : H211, mardi, de 10h à 11h - Tel. 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Plan général de

Plus en détail

Centre de réadaptation MAB Mackay Programmes et services pour la déficience motrice

Centre de réadaptation MAB Mackay Programmes et services pour la déficience motrice Langues desservies: français et anglais MISSION Le Centre de réadaptation MAB-Mackay (CRMM) contribue à maximiser l autonomie et la participation sociale de ses usagers, et ce, dans le but d améliorer

Plus en détail

Comportement de l enfant. Observation jeux libres OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS

Comportement de l enfant. Observation jeux libres OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION Deux séances d une heure chacune sont aménagées pour le bilan psychologique Linda Harré Psychologue CIERA Bilan

Plus en détail

MOI-questionnaire sur le concept de soi

MOI-questionnaire sur le concept de soi MOI-questionnaire sur le concept de soi Wilfrid LAROCHELLE QUEBEC conseiller d'orientation Atelier de pratique :français / Workshop of practices :French Nom des intervenants & Institutions d appartenance

Plus en détail

AUTISME Troubles Envahissants du Développement

AUTISME Troubles Envahissants du Développement AUTISME Troubles Envahissants du Développement Sémiologie chez le nourrisson Dr Stéphanie Marignier, neuropédiatre Centre de Ressources Autisme Rhône-Alpes Troubles envahissants du développement altérations

Plus en détail

Pyramid Educational Consultant PECS France

Pyramid Educational Consultant PECS France Formations à la méthode PECS (Système de communication par échange d images) Et ABA Fonctionnel (L Approche Pyramidale de l Education) Pyramid Educational Consultant PECS France Du lundi 3 au vendredi

Plus en détail

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Appendice 2 Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Afin de déterminer les mesures d adaptation lors de l évaluation, il est essentiel d avoir une bonne compréhension

Plus en détail

Enfance en difficulté : Glossaire

Enfance en difficulté : Glossaire Enfance en difficulté : Glossaire Objectifs Vous fournir les définitions des termes relatifs à l enfance en difficulté qui sont utilisés dans le système de l Éducation en Ontario. Anomalie Une anomalie

Plus en détail

UF2. Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA

UF2. Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA UF2 Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA Introduction La connaissance des fondamentaux pédagogiques est indispensable dans une première qualification

Plus en détail

Conseils pour la scolarité des enfants présentant un trouble attentionnel

Conseils pour la scolarité des enfants présentant un trouble attentionnel 1 Centre de Référence Troubles des Apprentissages Service 502 Conseils pour la scolarité des enfants présentant un trouble attentionnel Madame, Monsieur, Vous accueillez au sein de votre classe un/des

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

Troubles des apprentissages et du développement. La démarche diagnostique

Troubles des apprentissages et du développement. La démarche diagnostique Troubles des apprentissages et du développement 1 La démarche diagnostique 1.Eliminer une origine sensorielle, neurologique, médicale 2.Evaluer le fonctionnement et les répercussions fonctionnelles 3.Coordonner

Plus en détail

TDAH Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité

TDAH Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité TDAH Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité Mathilde MIGNON, Neuropsychologue Christophe SAGLIER, Psychologue, Docteur en psychologie clinique et psychopathologie 1. Historique du

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION

QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION 2015-2016 0 Section à être complétée par les parents Nom de l élève : Degré : Date de naissance : En guise d introduction, nous aimerions avoir un bref historique de la situation

Plus en détail

Les psychomotriciens sont des auxiliaires médicaux intervenant sur prescription médicale auprès d une population allant du nouveau-né à la

Les psychomotriciens sont des auxiliaires médicaux intervenant sur prescription médicale auprès d une population allant du nouveau-né à la Les psychomotriciens sont des auxiliaires médicaux intervenant sur prescription médicale auprès d une population allant du nouveau-né à la personne âgée. Ils s'occupent des troubles du mouvement et du

Plus en détail

Politique et procédures en matière de ressources humaines

Politique et procédures en matière de ressources humaines Numéro : 1.0 Origine : Ressources humaines Politique et procédures en matière de ressources humaines Approuvé par : Président directeur général Entrée en vigueur : 1 er janvier 2012 Remplace : Nouveau

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES PRÉAMBULE La description des activités et des compétences du métier d ostéopathe ne se substitue pas au cadre réglementaire. En effet, la plate-forme

Plus en détail

Présentation section euro anglais 4 ème & 3 ème

Présentation section euro anglais 4 ème & 3 ème Présentation section euro anglais 4 ème & 3 ème Présentation: Recrutement en 5 ème Engagement de l élève sur deux ans Deux heures d anglais en plus par semaine, sur le créneau S0 ( de 12h50 à 13h45). Ce

Plus en détail

FICHE ACTION N 7 [2009-2010]

FICHE ACTION N 7 [2009-2010] FICHE ACTION N 7 [2009-2010] Intitulé: conseil d élèves Niveau(x) ou cycle(s): tous Nombre d enseignants concernés : 3 la directrice, parents élus, représentant de l IEN, représentant de la mairie Nombre

Plus en détail

Le système de communication par échange d images (PECS)

Le système de communication par échange d images (PECS) Le système de communication par échange d images (PECS) Programme d intervention sur la communication et le comportement social Catherine Gasser Caractéristiques (Preston & Carter, 2009) Système de communication

Plus en détail

TDAH: du comportement au fonctionnement cognitif

TDAH: du comportement au fonctionnement cognitif TDAH: du comportement au fonctionnement cognitif Journée de formation continue en logopédie 27 avril 2007 Pascal Zesiger Plan Quelques problèmes Critères diagnostiques Quelques données Evolution et conséquences

Plus en détail

Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes

Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes Audit Committee Institute Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes Le comité d audit joue un rôle de plus en plus important dans l orientation et l exécution des travaux de l audit

Plus en détail

Prise en charge rééducative après traumatisme crânien grave de l enfant Géraldine Gambart Geneviève Abada Jeanne Vassel-Hitier Pauline Notteghem HÔPITAL NATIONAL DE SAINT MAURICE DU Réhabilitation Neuropsychologique

Plus en détail

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE n Quelles sont les différences et les similarités, d après certaines caractéristiques du milieu familial et les réponses au questionnaire, entre les élèves de 9 e année inscrits au cours théorique et au

Plus en détail

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5 1 DEMENCES DES PERSONNES AGEES PLAN A. INTRODUCTION... 2 I. Historique... 2 II. Les démences :... 2 a) Définition... 2 b) Epidémiologie... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 I. Les démences dégénératives...

Plus en détail

Politique d accessibilité pour les services à la clientèle

Politique d accessibilité pour les services à la clientèle Politique d accessibilité pour les services à la clientèle La Politique d accessibilité pour les services à la clientèle (la Politique) établit les normes d accessibilité adoptées par la Compagnie pour

Plus en détail

Règlements et autres actes

Règlements et autres actes Partie 2 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 6 juin 2012, 144 e année, n o 23 2893 Règlements et autres actes Gouvernement du Québec Décret 527-2012, 23 mai 2012 (L.R.Q., c. C-26) Psychothérapeutes Permis CONCERNANT

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION 2014-2015

CYCLE DE FORMATION 2014-2015 Intitulé de la formation Intervenir au quotidien auprès de personnes avec autisme Public Parents d enfants présentant un trouble du spectre autistique ; professionnels intervenant auprès de personnes présentant

Plus en détail

Partie 1. Psychologie clinique et psychopathologie, définition, histoire et démarche scientifique

Partie 1. Psychologie clinique et psychopathologie, définition, histoire et démarche scientifique Sommaire Introduction Partie 1. Psychologie clinique et psychopathologie, définition, histoire et démarche scientifique Chapitre 1 Qu'est-ce que la psychopathologie? 2. Pathologie et souffrance psychique

Plus en détail

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE Les services à la personne désignent les activités destinées à répondre aux besoins des particuliers dans leur vie quotidienne. On distingue 3 domaines de services

Plus en détail

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie Etudes cliniques dans l autisme Marie-Christine Picot Congrès Epsylon 5 avril 2013 Introduction Mesurer la Qualité de Vie liée à la Santé : Evaluer les

Plus en détail