Intérêt et organisation d un Système d Information Géographique pour gérer les données relatives aux milieux aquatiques. Barbara GERARD FDAPPMA44

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Intérêt et organisation d un Système d Information Géographique pour gérer les données relatives aux milieux aquatiques. Barbara GERARD FDAPPMA44"

Transcription

1 Intérêt et organisation d un Système d Information Géographique pour gérer les données relatives aux milieux aquatiques Barbara GERARD FDAPPMA44

2 Objet de la projection Présenter l intérêt de la mise en place d un outil informatique pour valoriser les données produites où utilisées par les Fédérations, à travers l exemple de la Loire-Atlantique.

3 Les raisons rencontrées en Loire-Atlantique Le besoin est né à partir des constats suivants : la nécessité de réactualiser le SDVP 44 l impossibilité de répondre rapidement et correctement à des demandes de données croissantes l impression de détenir de nombreuses connaissances sans pouvoir les valoriser l impossibilité de fournir des données standardisées aux partenaires équipés de SIG et de maintenir un réseau d échange de données la nécessité de positionner la Fédération comme acteur incontournable de la protection des milieux et des pêcheurs.

4 En quoi consiste le SIG? Le Système d Information Géographique = Système informatique permettant de gérer à la fois des données descriptives et des données géolocalisées. C est une association Outils + Données Des outils informatiques Un ou plusieurs SGBD = Système de Gestion de Bases de Données Exemple : Microsoft Access, MySQL, Oracle etc. Un ou plusieurs logiciels SIG = Logiciels pouvant manipuler et représenter des données géolocalisées Exemple : Mapinfo, ArcGIS, Géoconcept Des données Des objets cartographiés, tables de données, des informations descriptives Produire des cartes, des bilans, des synthèses à partir du même outil sans avoir à re-saisir des données existantes. Matérialiser les connaissances du personnel

5 Le contenu Source des données Données produites par la Fédération Résultats d études sur les milieux (Résultats de pêches électriques, d inventaires faunistiques et floristiques) Mises en place d actions en faveur des pêcheurs (plans de gestion, aménagements halieutiques, arrêtés) Rapports de stages, de travaux divers etc. Données «volatiles» Connaissances des salariés (savoir personnel, connaissances du terrain, des acteurs, des projets) Connaissances des membres des AAPPMA (connaissances de l historique, connaissance du territoire) Données produites par des tiers Données administratives (Découpages territoriaux, programmes de gestion) Etudes piscicoles (ONEMA, Universités, syndicats de bassins versants, bureaux d études)

6 Le contenu Thèmes abordés Zonages administratifs et techniques Pourquoi Périmètres un SAGE SI? Com Com ZNIEFF Les Périmètres utilisations CRE Contextes piscicoles Secteurs SDVP Données produites par la FP44 Référentiels Qualité physico chimique de l eau BD Carthage BDOrtho IGN Ref Hydro FP44 Caractérisation du milieu aquatique Morphologie Habitat Envahissement (plantes) Envahissement (animaux) Frayères Données AELB, CG44 Etat fonctionnel bio. Zones humides BDCarto IGN Hydrologie et régime des eaux BDTopo IGN BD FaunaEuropea Ref Espèces FP44 Qualité biologique Peuplements piscicoles Stations d inventaire Qualité piscicole Espèces rencontrées IBGN A venir Franchissabilité piscicole Données produites par des partenaires Usages et Pressions Halieutisme AAPPMA Zones de pêche Réserves de pêche Parcours pêche spé. Alevinages Sur BV Economie-industrie Agriculture Usages AEP-infr.collectives prox. milieu Sur milieu aqu. Navigation. Pêche pro. Usages Loisirs hors prox. pêche milieu Ouvrages hydraul. Usages prox. milieu

7 Le contenu Deux Familles de données «Brutes» «Elaborées»

8 Le contenu Deux Familles de données «Brutes» Données issues des observations directes du terrain Exemple : description d ouvrage, résultats de pêches électriques, description de zones humides, caractéristiques d une zone de frayère, observations d une espèce, site de pêche de loisir, parcours spécifiques réserves de pêche préfectorales, lots de pêche, localisation de pontons handicapés, localisation des foyers de jussie, etc. Mises à jour au fur et à mesure des projets

9 Le contenu Deux Familles de données «Brutes» Données stockées dans des bases de données dédiées (avec des interfaces de saisie)

10 Le contenu Deux Familles de données «Elaborées» Données synthétisant un ensemble de données brutes ainsi que d autres données de synthèse, à des échelles variables : le cours d eau, le bassin versant, le secteur Exemple : Usages anthropique sur un BV, Présence d espèces sur un cours d eau, Présence d AAPPMA sur un BV, Franchissabilité piscicole sur un cours d eau, Etat fonctionnel d un contexte piscicole etc. Périodes de retour fixes (ex : tous les 5 ans, tous les ans) ou Actualisation à l occasion de projets spécifiques (ex : PDPG, SDVP)

11 Le contenu Deux Familles de données «Elaborées» Données stockées dans des bases de données dédiées (avec des interfaces de consultation)

12 Les différentes exploitations du SIG Requêtes Requêtes spatiales : Interrogation par logiciel SIG Exemples : Liste des stations de pêche sur tel BV ou telle commune Liste des AAPPMA sur le territoire d un projet soumis à Loi-sur-l eau Requêtes attributaires : Exemple : Liste des cours d eau sur lesquels l écrevisse américaine n a pas été observée Sorties graphiques Cartes Cartes représentant les résultats des études, la localisation des stations, des espèces etc. Etats (Formulaires) de synthèses Synthèse par espèce des pêches électriques

13 Les différentes exploitations du SIG

14 Les avantages Une centralisation des connaissances Les connaissances sont mutualisées quelle que soit leur provenance (personnel FD, AAPPMA, partenaires extérieurs) Une information accessible pour tous types de projet (communication, suivis, expertises, projets halieutiques) Un positionnement La Fédération identifiée comme une structure productrice de données sur le milieu aquatique Sollicitation pour des suivis conventionnés par des syndicats de BV ou par des collectivités. Participation sur des projets de création d outils de suivi dans le domaine des espèces biologiques envahissantes Une économie d énergie et de temps Réponses relativement rapides et formalisées face aux diverses sollicitations Demandes d informations pour les études d impact (demande croissante) Demandes d informations pour les diagnostics préalables aux CRE, SAGE etc. Réalisations d études d impact pour les projets d aménagement (frayères) Contribue à une meilleure prise en compte des milieux aquatiques et de l activité pêche

15 La nécessité de disposer de personnel dédié Conception réfléchie Eviter le projet «jetable» Alimentation régulière des bases de données Disponibilité pour réaliser les extractions sur demande Cartographie Développement informatique Veille technologique, participation aux groupes de travail SIG Le coût Personnel (qualifié ou formé) Matériel (Ordinateur, système de stockage des données, de sauvegardes) Logiciels (Solutions payantes couteuses, ou libres mais longues à la mise en œuvre) techniques liées à celles des petites structures Des outils informatiques limités (Access + MapInfo) Peu de temps pour assurer la veille Nécessité de gérer des problèmes «informatiques» (sauvegardes, bugs etc.) Un projet qui bénéficie de soutien public L actualisation du SDVP a été l occasion de créer une partie du SIG. Subventions pour le suivi annuel de l état d envahissement de nos cours d eau par les plantes aquatiques envahissantes (CG44). Mise à disposition gratuite des référentiels SIG indispensable pour produire une information fiable (CG44).

16 Débat-Questions

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement A la demande des commissions locales de l eau (CLE) concernées, l Etablissement devrait assurer en 2015 le rôle de structure

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

Inventaire des Zones Humides

Inventaire des Zones Humides Inventaire des Zones Humides 1-Aspects réglementaires et Sage 2-Bilan sur le bassin Loire Bretagne 3-Perspectives méthodologiques 4-Conclusions 1 1- Aspects réglementaires Définition d une ZH Loi sur l

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES POUR LA REALISATION

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES POUR LA REALISATION CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES POUR LA REALISATION DES INVENTAIRE DES ZONES HUMIDES Septembre 2012 Préambule Le SAGE Rance Frémur baie de Beaussais, par sa disposition 17 «inventorier les zones humides»,

Plus en détail

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE CO-181 QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE FAVE P. IGN, RAMONVILLE SAINT-AGNE, FRANCE 1. OBJECTIFS ET CONTEXTE 1.1. Contexte Le service IGN Espace, rattaché

Plus en détail

Activités informatiques

Activités informatiques Développement d un Système d Informations Statistiques sur les Entreprises (SISE) en Tunisie Documentation technique finale Activités informatiques Contrat de Jumelage n TU/07/AA/OT/02 Sommaire 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

La démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire

La démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire La démarche «industrielle» Une contribution à la compétitivité économique des territoires ÉVOLUTION DU CONTEXTE D INTERVENTION Rôle croissant joué par le changement climatique comme révélateur des vulnérabilités

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

Éditorial. Sommaire. Pourquoi un établissement. 29 juillet 2011 : naissance de l EPMP

Éditorial. Sommaire. Pourquoi un établissement. 29 juillet 2011 : naissance de l EPMP Éditorial Le Marais poitevin est un territoire exceptionnel, aux milieux naturels riches et diversifiés. J y suis très attachée. L Etablissement public du Marais poitevin est en charge de la gestion de

Plus en détail

Les mesures compensatoires pour les zones humides Eléments de doctrine

Les mesures compensatoires pour les zones humides Eléments de doctrine 2010-05-31 Les mesures compensatoires pour les zones humides Eléments de doctrine Les acteurs de la compensation sont engagés, par respect du cadre réglementaire, à porter une réflexion sur la compensation

Plus en détail

Date et signature 03/2011 SIRS

Date et signature 03/2011 SIRS Systèmes d Information à Référence Spatiale Mise en correspondance des données de consommation d espace pour en appréhender les évolutions Nom et Fonction Date et signature Diffusion Pour Action Préparé

Plus en détail

Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments

Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments Version provisoire pour test 2015 Juin 2015 Cahier des charges technique HQE Performance pour l évaluation

Plus en détail

MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS

MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS BILAN D ACTIVITE Année 2008 Elus : Jean-Pierre MANSE, adjoint au Maire. Paulette FONTANILLES, conseillère municipale, déléguée au handicap. Chargé de mission

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales.

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales. DÉCISION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANCEAGRIMER MEP/SMEF/ Délégation nationale de VOLX. BP 8 25 Rue Maréchal Foch 04130 VOLX Dossier suivi par : Denis Cartier-Millon Tel. : 04.92.79. 34.55 E-mail : denis.cartier-millon@franceagrimer.fr

Plus en détail

Refonte du site Web du CEMHTI cahier des charges

Refonte du site Web du CEMHTI cahier des charges 1 Refonte du site Web du CEMHTI cahier des charges 1. Marché 1.1 Le contexte Le CEMHTI, laboratoire du CNRS d environ 120 personnes, dispose actuellement d un site Web www.cemhti.cnrs orleans.fr comprenant

Plus en détail

SYSTEME D INFORMATIONS GEOGRAPHIQUES D EUROP ESSONNE GUIDE D UTILISATION

SYSTEME D INFORMATIONS GEOGRAPHIQUES D EUROP ESSONNE GUIDE D UTILISATION SYSTEME D INFORMATIONS GEOGRAPHIQUES D EUROP ESSONNE GUIDE D UTILISATION Version : Aigle 4.6.6.3 Mars 2013 Guide d utilisation- Application SIG Web 1 Sommaire 1. LE SIG... 3 2. SE CONNECTER... 4 3. INTERFACE

Plus en détail

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION EN REGION AUVERGNE

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION EN REGION AUVERGNE GROUPE REGIONAL AUVERGNE SUR LES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES ATELIER 1 : Mobilisation des acteurs et communication CAMPAGNE DE SENSIBILISATION EN REGION AUVERGNE GROUPE REGIONAL AUVERGNE SUR LES PLANTES

Plus en détail

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail.

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. 1 ère partie :! Evaluation de la charge! Mesure et maitrise du temps de travail! Espaces d autonomie!

Plus en détail

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne CTI Accompagnement des Communes et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne 2016-2021 Dans un contexte de réduction des dotations de l État, cette nouvelle politique territoriale affiche la

Plus en détail

Prescriptions nationales pour la numérisation des documents d'urbanisme

Prescriptions nationales pour la numérisation des documents d'urbanisme Prescriptions nationales pour la numérisation des documents d'urbanisme (Cahier des charges CNIG) Boîte à outils Fiche thématique n 7 PAN ADS Décembre 2010 Contexte Pourquoi des prescriptions nationales

Plus en détail

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN Proposées par UDAPEI du BAS-RHIN Union départementale des associations de parents, de personnes handicapées

Plus en détail

Les Services d'assainissement Non Collectif (ANC)

Les Services d'assainissement Non Collectif (ANC) Les Services d'assainissement Non Collectif () 69 La Compétence L article L 2224-8 du Code Général des Collectivités Territoriales (modifié par la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 art. 159 et 161) précise

Plus en détail

Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie. Audit externe CAHIER DES CHARGES

Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie. Audit externe CAHIER DES CHARGES Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie, province Sud 11 rue Guynemer 98 800 Nouméa Tél : (+687) 23 69 69 Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie Audit externe CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique Cahier des charges Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique 1. OBJET DE LA MISE EN CONCURRENCE OBJET DU MARCHÉ Le présent marché concerne l assistance à maîtrise

Plus en détail

Mots clés : Bassin versant, réseau hydrographique, écoulements superficiels, Système d'information Géographique, Ile de la Réunion.

Mots clés : Bassin versant, réseau hydrographique, écoulements superficiels, Système d'information Géographique, Ile de la Réunion. Mots clés : Bassin versant, réseau hydrographique, écoulements superficiels, Système d'information Géographique, Ile de la Réunion. l I I En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : Chevalier

Plus en détail

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «SCHEMAS INTERCOMMUNAL D ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE» INFORMATIONS : Territoire concerné : Communauté de Communes Eyrieux aux Serres L

Plus en détail

SYSTEME INFORMATISE DE SUIVI-ÉVALUATION DE PROJETS ET PROGRAMMES CO-FINANCÉS

SYSTEME INFORMATISE DE SUIVI-ÉVALUATION DE PROJETS ET PROGRAMMES CO-FINANCÉS SYSTEME INFORMATISE DE SUIVI-ÉVALUATION DE PROJETS ET PROGRAMMES CO-FINANCÉS Avenue du Dollar Résidence Sidi Mansour III Bloc A - 1053 Les Berges du Lac, Tunis, Tunisie Tél : (216) 71 195 300- Fax: (216)

Plus en détail

Le Responsable Q.S.E.

Le Responsable Q.S.E. Le Responsable Q.S.E. Ses secteurs d activités : Tous les secteurs d activité, de la PME au grand groupe international - Mettre en place et assurer le suivi des systèmes de management internationaux ou

Plus en détail

Chaque candidat est laissé seul juge de ses capacités et aptitudes à s adapter au programme qu il aura choisi.

Chaque candidat est laissé seul juge de ses capacités et aptitudes à s adapter au programme qu il aura choisi. Rubrique Jobs et Stages du Contrat Qualité de L Office juin2009 RUBRIQUE «LES JOBS ET STAGES EN ENTREPRISE A L ETRANGER» DU CONTRAT QUALITE Jobs à l étranger Il s agit de programmes ayant pour but de se

Plus en détail

Présentation de la démarche

Présentation de la démarche PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE GUENGAT Présentation de la démarche Réunion avec la Commission PLU 23 août 2012 Conception Réalisation: GEOLITT - 7 Rue Le Reun - 29480 Le Relecq Kerhuon Tél : 02 98 28

Plus en détail

MASTER MENTION HISTOIRE, GÉOGRAPHIE ET AMÉNAGEMENT SPÉCIALITÉ TERRITOIRES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

MASTER MENTION HISTOIRE, GÉOGRAPHIE ET AMÉNAGEMENT SPÉCIALITÉ TERRITOIRES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE MASTER MENTION HISTOIRE, GÉOGRAPHIE ET AMÉNAGEMENT SPÉCIALITÉ TERRITOIRES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales Mention

Plus en détail

Programmateur série Evolution

Programmateur série Evolution Programmateur série Evolution 4 à 16 voies Logiciel de programmation Intérieur et extérieur Modulaire Pour en savoir plus www.toroevolution.com Voici la nouvelle génération de programmateurs! Avec une

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION

SYNTHESE DE L EVALUATION SYNTHESE DE L EVALUATION I. Contexte de l action II. III. La Guilde avait initié, dans les années 80, des dotations aux actions des petites ONG qui venaient présenter leurs actions dans le cadre du Forum

Plus en détail

Inscrire le projet de restauration dans un projet territorial

Inscrire le projet de restauration dans un projet territorial Une démarche 2 Inscrire le projet de restauration dans un projet territorial L essentiel La considération des personnes impliquées et de leur perception de la rivière doit être au cœur de la démarche d

Plus en détail

ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE

ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE Entre La Fédération nationale du personnel d encadrement des industries chimiques et connexes Branche VAD CFE/CGC, la Fédération

Plus en détail

CARTOGRAPHIE TRANSFRONTALIÈRE POUR LA NOUVELLE CARTE DE BASE AU 1 : 25 000

CARTOGRAPHIE TRANSFRONTALIÈRE POUR LA NOUVELLE CARTE DE BASE AU 1 : 25 000 CARTOGRAPHIE TRANSFRONTALIÈRE POUR LA NOUVELLE CARTE DE BASE AU 1 : 25 000 par François Lecordix, Paul Emmanuel Gautreau, Yann Sciardis Institut national de l information géographique et forestière, Service

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL. Mise à jour août 2010 1

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL. Mise à jour août 2010 1 CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL Mise à jour août 2010 1 I ) STRUCTURE ET MISSIONS DU CADRE D EMPLOIS Les rédacteurs territoriaux constituent un cadre d emplois administratif de catégorie B au sens de

Plus en détail

3.2. Préservation et valorisation de l environnement

3.2. Préservation et valorisation de l environnement 3.2. Préservation et valorisation de l environnement 3.2.1. Espaces naturels 3.2.1.1. Prévention des risques de pollution maritime Objet de l aide : Inscrire le transport maritime dans une perspective

Plus en détail

BTS AG PME PMI BTS Assistant de Gestion à référentiel commun européen

BTS AG PME PMI BTS Assistant de Gestion à référentiel commun européen BTS AG PME PMI BTS Assistant de Gestion à référentiel commun européen EPREUVE E4 : COMMUNICATION ET RELATIONS AVEC LES ACTEURS INTERNES ET EXTERNES ÉPREUVE ORALE ET PRATIQUE (Coef. 8) U41 : SOUS EPREUVE

Plus en détail

Epreuve E6 PROJET ET PRATIQUES DE LA COMMUNICATION

Epreuve E6 PROJET ET PRATIQUES DE LA COMMUNICATION Epreuve E6 PROJET ET PRATIQUES DE LA COMMUNICATION Épreuve orale - durée 40 minutes - Coefficient 4 U6 1. Finalités et objectifs L objectif visé est d apprécier l aptitude du candidat à conduire un projet

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS L Association des Etats de la Caraïbe (AEC) invite les consultants éligibles intéressés à soumettre des propositions pour la fourniture d un

Plus en détail

Prestataires EF-Etudes

Prestataires EF-Etudes Prestataires EF-Etudes Avr. 12 Mai.12 Juin. 12 Juil.12 Aou. 12 Sept 12 Oct. 12 Nov. 12 Dec.12 2 Calendrier prévisionnel de l étude Etape 1 : Réunion de lancement 1 Etape 2 : Préparation des données Pré-délimitation

Plus en détail

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 Observatoire du SCoT des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 L édito du Président SOMMAIRE Edito 1 Activité de construction 2 Approche géographique 4 Construction par type de logements Rappel

Plus en détail

Résultats de l enquête de perception «Informatique et Développement Durable» Juin 2013

Résultats de l enquête de perception «Informatique et Développement Durable» Juin 2013 DDéveloppement Résultats de l enquête de perception «Informatique et Développement Durable» Juin 2013 urable Lille 2 de taux de réponse souhaitent participer à la démarche de réflexion pour une informatique

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2010/E1/014 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

Jeudi 11 décembre 2014

Jeudi 11 décembre 2014 Jeudi 11 décembre 2014 Questions posées par les participants et pour lesquelles la réponse n a pas été donnée oralement durant la conférence en ligne. Certaines questions très spécifiques nécessitent une

Plus en détail

Digramme des cas d utilisation

Digramme des cas d utilisation Digramme des cas d utilisation A. Cas d utilisations identifiés : Globalement, le système doit permettre de récupérer les flux RSS à partir d une liste d URL fournis par le client et qui pourront être

Plus en détail

DÉMARCHE D AUTORISATION DES PROJETS DANS LES MILIEUX HUMIDES ASSUJETTIS À L ARTICLE 22, 2 E ALINÉA DE DE LA LOI SUR LA QUALITÉ DE L ENVIRONNEMENT

DÉMARCHE D AUTORISATION DES PROJETS DANS LES MILIEUX HUMIDES ASSUJETTIS À L ARTICLE 22, 2 E ALINÉA DE DE LA LOI SUR LA QUALITÉ DE L ENVIRONNEMENT 241 DB74 MILIEUX HUMIDES Projet d implantation du terminal méthanier Rabaska et des infrastructures connexes Lévis 6211-04-004 DÉMARCHE D AUTORISATION DES PROJETS DANS LES MILIEUX HUMIDES ASSUJETTIS À

Plus en détail

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés Chef de file en matière d habitat depuis plus de 30 ans, la Communauté urbaine du Grand Nancy

Plus en détail

Loi sur l eau et les milieux aquatiques

Loi sur l eau et les milieux aquatiques Continuité écologique des cours d eau Procédure classement L. 214-1717 du Code de l Environnement 1 Préambule Loi sur l eau et les milieux aquatiques La loi sur l eau et les milieux aquatiques réforme

Plus en détail

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail

Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION. Cahier des Charges

Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION. Cahier des Charges Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION Cahier des Charges 1 SOMMAIRE ARTICLE 1 - Objet du marché ARTICLE 2 - Contenu et déroulement de

Plus en détail

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Patrimoine Mondial Distribution limitée 25 COM WHC-01/CONF.208/14 Paris, le 31 octobre 2001 Original : anglais/français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION

Plus en détail

SOMMAIRE. I. L emploi 2. A. Présentation du cadre d emplois 2 B. Les fonctions exercées 2. II. L examen professionnel 4

SOMMAIRE. I. L emploi 2. A. Présentation du cadre d emplois 2 B. Les fonctions exercées 2. II. L examen professionnel 4 EXAMEN PROFESSIONNEL ADJOINT DU PATRIMOINE DE 1ERE CLASSE FILIERE CULTURELLE CATEGORIE C Examen professionnel par voie d avancement de grade Contact : Accueil de la Maison de L Emploi Territorial 04.76.33.20.33

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

Axe 6 : Maintenir les dynamiques sportives, culturelles, associatives et accompagner les jeunes vers l'autonomie

Axe 6 : Maintenir les dynamiques sportives, culturelles, associatives et accompagner les jeunes vers l'autonomie N de la mesure : 6.3.2 Axe 6 : Maintenir les dynamiques sportives, lles, associatives et accompagner les jeunes vers l'autonomie Action 6.3 : Former et éduquer les citoyens de demain Pilote : Finalité

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL CONCEPTION, GESTION, VALORISATION DE L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE

MASTER PROFESSIONNEL CONCEPTION, GESTION, VALORISATION DE L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE MASTER PROFESSIONNEL CONCEPTION, GESTION, VALORISATION DE L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE Mention : Sciences de l'antiquité et du moyen-âge Spécialité : Conception, gestion et valorisation de l'opération archéologique

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2013/O1/070 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION ORDINAIRE DE 2013 REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF SUBVENTIONNEMENT

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales FICHE DE POSTE IntitulÄ du poste : Agent de däveloppement local. Cadre statutaire : FiliÄre : Administrative CatÅgorie : B Cadres d emploi : RÄdacteur Territorial Emploi permanent : Oui Missions : Met

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2016. Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs

DOSSIER DE PRESSE 2016. Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs DOSSIER DE PRESSE 2016 Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs 1 SOMMAIRE Présentation Le mot du PDG 4 Les chiffres clés 5 Le SIRH c est quoi 6 L avantage d avoir un SIRH en mode SaaS 7

Plus en détail

Livret Pédagogique. Classe Préparatoire Intégrée CPI. Institut National de Formation des Personnels du Ministère de l Agriculture.

Livret Pédagogique. Classe Préparatoire Intégrée CPI. Institut National de Formation des Personnels du Ministère de l Agriculture. Institut National de Formation des Personnels du Ministère de l Agriculture Livret Pédagogique Classe Préparatoire Intégrée CPI au concours de TSMA Technicien Supérieur du Ministère de l Agriculture Octobre

Plus en détail

Adoptée : Le 25 février 2003. En vigueur : Le 25 février 2003. Amendement : Le 22 mars 2005 (CC-2005-080) Section 06

Adoptée : Le 25 février 2003. En vigueur : Le 25 février 2003. Amendement : Le 22 mars 2005 (CC-2005-080) Section 06 Dotation de personnel Adoptée : Le 25 février 2003 En vigueur : Le 25 février 2003 Amendement : Le 22 mars 2005 (CC-2005-080) Section 06 1. But de la politique Le but de la présente politique est de préciser

Plus en détail

VADEMECUM INCENDIE. Références réglementaires

VADEMECUM INCENDIE. Références réglementaires VADEMECUM INCENDIE Ce document a pour objet d aider les directrices et directeurs d école à mettre en œuvre les obligations qui sont les leurs en matière de sécurité incendie. Références réglementaires

Plus en détail

Circulaire du 2 novembre 2010

Circulaire du 2 novembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : MTSF1024195C Circulaire du 2 novembre 2010 Relative aux modalités d accueil des élèves de l enseignement secondaire

Plus en détail

TéMiS. Transport Management System. Présentation fonctions "consignations emballages" Version 1.2

TéMiS. Transport Management System. Présentation fonctions consignations emballages Version 1.2 Présentation Auteur : TeMiS 1.2 L. AUPLAT TéMiS Transport Management System Présentation fonctions "consignations emballages" Version 1.2 Version 1..3 Date de création 08 novembre.2013 Date de dernière

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

Documentation Utilisateur. Exploitation du Centre de Ressources

Documentation Utilisateur. Exploitation du Centre de Ressources Documentation Utilisateur Exploitation du Centre de Ressources Collectivité Territoriale de Guyane Plateforme régionale SIG - 2016 Plan I. Introduction... 3 II. Dépôts de données... 4 III. Téléchargement

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de procédé de fabrication», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de procédé de fabrication», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de procédé de fabrication» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

CONTRIBUTION CARTE VITALE DU LOGEMENT :

CONTRIBUTION CARTE VITALE DU LOGEMENT : Objet : contribution au Groupe de travail Rénovation des logements : du diagnostic à l'usage "carte vitale du logement" pour le Plan Bâtiment Durable CONTRIBUTION CARTE VITALE DU LOGEMENT : DPE et plate

Plus en détail

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Les missions de la CAPEB (régionale et départementale) Le positionnement de la fonction emploi-rh Le référentiel

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions à l intention des jeunes exposés à la délinquance Action de remobilisation pour prévenir le basculement dans la délinquance PARCOURS CITOYEN Nature du porteur

Plus en détail

SIRHYUS. Projet de R&D collaboratif. Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages.

SIRHYUS. Projet de R&D collaboratif. Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages. Appel à projet du 12 ème FUI Projet: SIRHYUS Projet de R&D collaboratif Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages SIRHYUS Soutiens demandés auprès de : Etat (FUI),

Plus en détail

la boîte à outils «zones humides» Missions complémentaires Séminaire des animateurs territoriaux Angerville l Orcher, Vendredi 12 avril 2013

la boîte à outils «zones humides» Missions complémentaires Séminaire des animateurs territoriaux Angerville l Orcher, Vendredi 12 avril 2013 la boîte à outils «zones humides» Missions complémentaires Séminaire des animateurs territoriaux Angerville l Orcher, Vendredi 12 avril 2013 Autres missions réalisées par le Forum pour l Agence Journées

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Recrutement de l ingénieur Génie Civil -Expert bâtiments du Programme Durée une année renouvelable selon le besoin TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales.

Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales. Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales. Le Conseil Général du Cher a souhaité associer l ensemble des acteurs aux différentes étapes,

Plus en détail

FILIERE ANIMATION. CONCOURS D ANIMATEUR TERRITORIAL (BAC) et CONCOURS D ANIMATEUR PRINCIPAL de 2 ème classe (BAC + 2)

FILIERE ANIMATION. CONCOURS D ANIMATEUR TERRITORIAL (BAC) et CONCOURS D ANIMATEUR PRINCIPAL de 2 ème classe (BAC + 2) FILIERE ANIMATION CONCOURS D ANIMATEUR TERRITORIAL (BAC) et CONCOURS D ANIMATEUR PRINCIPAL de 2 ème classe (BAC + 2) I - Catégorie et composition... 2 II - Les fonctions... 2 III - Les conditions d accès...

Plus en détail

ULTIMAX PBMS. Développer les marges bénéficiaires des entreprises fonctionnant à l affaire en optimisant la gestion de projets

ULTIMAX PBMS. Développer les marges bénéficiaires des entreprises fonctionnant à l affaire en optimisant la gestion de projets ULTIMAX PBMS Développer les marges bénéficiaires des entreprises fonctionnant à l affaire en optimisant la gestion de projets Développer les marges bénéficiaires des entreprises fonctionnant à l affaire

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Exercice 2012 Table des Matières Introduction...3 I.

Plus en détail

CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE

CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE I - CONTEXTE Les membres de l Eurorégion Pyrénées-Méditerranée souhaitent valoriser

Plus en détail

Dossier de demande de subvention - FONCTIONNEMENT - ANNEE 2016

Dossier de demande de subvention - FONCTIONNEMENT - ANNEE 2016 Dossier de demande de subvention - FONCTIONNEMENT - ANNEE 2016 INTITULÉ DU PROJET :... ASSOCIATION :... Activité nouvelle : Reconduction de projet : Convention pluriannuelle : Cadre réservé au Syndicat

Plus en détail

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=-

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- I BASES REGLEMENTAIRES Le plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) et la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

Relevé des déductions ------

Relevé des déductions ------ Cahier des charges du mode EDI du téléservice SIMPL-TVA Relevé des déductions ------ Version 1.1 10 Février 2016 SUIVI DES VERSIONS Date N Version Motif de Mise à Jour 24/07/2015 1.0 Création 10/02/2016

Plus en détail

Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes. Formations thématiques : «L'association : sa gestion»

Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes. Formations thématiques : «L'association : sa gestion» Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes Formations thématiques : Afin que les formations répondent au mieux à vos besoins, ou pour toute demande de formation sur-mesure, nous

Plus en détail

CONFERENCE SUR L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Le 9 avril 2013

CONFERENCE SUR L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Le 9 avril 2013 CONFERENCE SUR L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Rappel de l ordre du jour : Le 9 avril 2013 1) La réglementation en matière d assainissement non collectif et le rôle du SPANC 2) Les modalités des aides de

Plus en détail

AVIS. Demande de permis unique pour la rénovation et l extension d un hypermarché «Carrefour» à MARCHE-EN-FAMENNE. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.

AVIS. Demande de permis unique pour la rénovation et l extension d un hypermarché «Carrefour» à MARCHE-EN-FAMENNE. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV. AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.742 Liège, le 22 mai 2006 Objet : Demande de permis unique pour la rénovation et l extension d un hypermarché «Carrefour» à MARCHE-EN-FAMENNE Avis du CWEDD portant sur la demande

Plus en détail

AVIS. Demande de permis d environnement pour un terrain d initiation à la conduite de véhicules 4x4 au Thier du Mont à LIERNEUX.

AVIS. Demande de permis d environnement pour un terrain d initiation à la conduite de véhicules 4x4 au Thier du Mont à LIERNEUX. AVIS Réf. : CWEDD/07/AV.1225 Liège, le 9 juillet 2007 Objet : Demande de permis d environnement pour un terrain d initiation à la conduite de véhicules 4x4 au Thier du Mont à LIERNEUX Avis du CWEDD portant

Plus en détail

cykabore@yahoo.fr Novembre 2003 à septembre 2007

cykabore@yahoo.fr Novembre 2003 à septembre 2007 PREMIER RAPPORT NATIONAL REGULIER SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROTOCOLE DE CARTAGENA SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES BIOTECHNOLOGIQUES Partie Personne à contacter pour le rapport Nom et titre de la personne

Plus en détail

Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt

Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt L Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ci-après l Autorité),

Plus en détail

Service de la circulation

Service de la circulation Recommandation Sécurité des circulations Moyen acceptable de conformité Service de la circulation RC A-B 2a n 1 Applicable sur : RFN Version n 1 du 20 novembre 2015 Applicable à partir du : 5 juin 2016

Plus en détail

DUT Génie Biologique Option Génie de l Environnement

DUT Génie Biologique Option Génie de l Environnement DUT Génie Biologique Option Génie de l Environnement SOMMAIRE Qu est ce qu un DUT? Le DUT Génie de l Environnement Débouchés et poursuites d études Le Stage et le PTUT ERASMUS - Alternance Etre étudiant

Plus en détail

PROJET OIBT / CITES/UE «Inventaire de Pericopsis elata (Afrormosia) dans une forêt de production au Congo en vue de sa gestion durable»

PROJET OIBT / CITES/UE «Inventaire de Pericopsis elata (Afrormosia) dans une forêt de production au Congo en vue de sa gestion durable» PROJET OIBT / CITES/UE «Inventaire de Pericopsis elata (Afrormosia) dans une forêt de production au Congo en vue de sa gestion durable» République du Congo/Ministère du Développement Durable de l Economie

Plus en détail

Vous avez la possibilité de participer à l amélioration des applications Sage en adhérant au Programme d Amélioration Produits :

Vous avez la possibilité de participer à l amélioration des applications Sage en adhérant au Programme d Amélioration Produits : Sage 100 Comptabilité i7 Programme d Amélioration Produits Vous avez la possibilité de participer à l amélioration des applications Sage en adhérant au Programme d Amélioration Produits : Une fois les

Plus en détail

Journée de la restauration. de la continuité écologique des cours d'eau. en Adour Garonne

Journée de la restauration. de la continuité écologique des cours d'eau. en Adour Garonne Patrice BEAUDELIN DREAL Midi-Pyrénées Le cadre législatif et réglementaire de la restauration de la continuité écologique Journée d information pour la restauration de la continuité écologique des cours

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES DIAGNOSTIC EN 4 MOIS

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES DIAGNOSTIC EN 4 MOIS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES DIAGNOSTIC EN 4 MOIS ACCORD CADRE MONO ATTRIBUTAIRE DE MAITRISE D ŒUVRE DANS LE CADRE DE LA RESTAURATION DE L EGLISE NOTRE DAME DU GRAND ANDELY, IMMEUBLE CLASSE AU TITRE

Plus en détail

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Éléments d information à l intention des professeurs de Troisième À la rentrée 2011, le

Plus en détail

Tous les élèves, tous les personnels

Tous les élèves, tous les personnels Tous les élèves, tous les personnels Une politique de ressources pédagogiques spécifiques. Définir les besoins en ressources pédagogiques. - Lancer une enquête auprès des enseignants par l intermédiaire

Plus en détail