Utilisation de l énergie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation de l énergie"

Transcription

1 Utilisation de l énergie Séance d information Entrée en vigueur de la nouvelle législation cantonale sur l énergie au 1 e r janvier 2012 Office de la coordination environnementale et de l énergie du canton de Berne

2 Loi cantonale sur l énergie révisée (LCEn) Certificat énergétique cantonal des bâtiments pour les subventions d encouragement Exigences en matière d utilisation de l énergie Utilisation des rejets de chaleur Part des énergies non renouvelables admissible Exigences plus élevées pour les bâtiments cantonaux et subventionnés Interdiction des chauffages électriques à résistances Subventions cantonales pour l adaptation des bâtiments Modèle du gros consommateur Promotion de l efficacité énergétique et des énergies renouvelables Conventions de prestations avec les communes Centres régionaux de conseil en énergie Plans directeurs de l énergie communaux Plans d affectation communaux - Bonus d affectation - Prescription de l agent énergétique - Prescription part admissible ENR - Liberté pour la part EN

3 Aperçu Exigences posées aux installations techniques des bâtiments (art. 40) - production d eau chaude au moyen d énergies renouvelables - interdiction des nouveaux chauffages électriques fixes à résistances pour le chauffage des bâtiments Couplage chaleur-force et utilisation des rejets de chaleur(art. 44) Chauffage à l extérieur (art ) Bâtiments occupés seulement par intermittence (art. 50) Valeurs limites des besoins en électricité (art. 51 et 28 OCEn) Augmentation des exigences pour les installations du canton et des communes (art. 52) Obligation d adaptation pour les bâtiments et installations existants Dérogations Facilitations et exemptions

4 Chauffages électriques fixes à résistances (art. 40 / art. 72) Fait : Le potentiel d économie à l échelle de la Suisse correspond à la quantité d électricité produite par la centrale nucléaire de Mühleberg, soit environ 3 milliards de kilowattheures par an! Nouvelle exigence : Il est interdit d installer de nouveaux chauffages électriques fixes à résistances.

5 Eau chaude sanitaire (art. 21, al. 3 OCEn) Fait : 1/3 des besoins en chaleur annuels est utilisé pour le chauffage d eau sanitaire. Nouvelle exigence : Pour les nouveaux bâtiments, l eau sanitaire est chauffée au moins à 50 pour cent au moyen d énergies renouvelables

6 Valable uniquement pour les nouveaux bâtiments Maisons familiales ou locatives Ecoles Restaurants Installations sportives Piscine couvertes Catégories I XII dont la consommation d eau chaude sanitaire est élevée

7 Variantes autorisées en matière d eau chaude sanitaire (1) Installation solaire thermique combinée à un système primaire de production de chaleur (mazout, gaz, pompe à chaleur)

8 Eau chaude sanitaire (2) Sondes géothermiques Pompes à chaleur sur nappe phréatique

9 Eau chaude sanitaire (3) Chauffage au bois (pellets aussi)

10 Eau chaude sanitaire (4) Chauffe-eau pompe à chaleur

11 Eau chaude sanitaire (5) Solutions standard qui remplissent les exigences : Sst 3 Isolation thermique renforcée, installation solaire Sst 4 Chauffage au bois, installation solaire Sst 5 Chauffage au bois automatique Sst 6 Pompe à chaleur avec sondes géothermiques ou à eau Sst 7 Pompe à chaleur utilisant l'air extérieur Sst 8 Aération douce et installation solaire Sst 9 Installation salaire Sst 10 Rejets thermiques Solutions standard qui ne remplissent pas les exigences : Sst 1 Isolation thermique renforcée Sst 2 Isolation thermique renforcée, aération douce Sst 11 Couplage chaleur-force

12 Couplage chaleur- force (art. 44) Fait : L utilisation parallèle de chaleur et d électricité permet d atteindre un rendement nettement plus élevé. Nouvelle exigence : Les nouvelles installations de production de chaleur fonctionnant aux énergies fossiles doivent en principe être aménagées en installations de couplage chaleur-force. Les installations de production de chaleur d une puissance thermique inférieure à 2 mégawatts doivent être aménagées en installations de couplage chaleur-force (CCF). Cette approche doit permettre d appliquer le principe de l utilisation économique de l énergie dans les petites installations.

13 Exemples de CCF Gazéification du bois Energie primaire : mazout Energie primaire : gaz Mini centrale thermique monobloc (CTM)

14 Chauffages à l extérieur uniquement avec des énergies renouvelables (art ) Exceptions comme jusqu à présent : a) la sécurité des personnes, des animaux ou des choses, ou la protection d équipements techniques exigent l exploitation d un chauffage à l extérieur que b) des mesures de construction et des mesures d exploitation soient impossibles ou disproportionnées, et que c) le chauffage à l extérieur soit équipé d un réglage dépendant de la température et de l humidité.

15 Les chauffages mobiles ne sont pas soumis aux exigences (art ) Nouveau : Les chauffages mobiles placés à l extérieur ne sont pas soumis aux exigences de l article 48 LCEn. Selon le DPC, ils ne nécessitent pas non plus de permis de construire si : Il s agit de postes de travail non permanents Exemple : marché hebdomadaire ou marché de Noël Il s agit de besoins pour l hôtellerie et la restauration. Exemple: bars, terrasses, etc. Lorsque la zone extérieure est soumise à l octroi d un permis de construire, ce sont les exigences minimales de la loi cantonale sur l énergie qui s appliquent.

16 Télécommande pour les nouveaux bâtiments qui seront occupés par intermittence (art. 50) Fait : Baisser la température en dehors des périodes d occupation consomme moins d énergie que de chauffer en permanence. Nouvelle exigence : Les bâtiments ou les logements occupés par intermittence doivent être équipés de télécommandes. Le marché propose de nombreux systèmes de commande à distance (téléphone, Internet, SMS). Remplacement du chauffage : Lors du remplacement du chauffage, il faut à présent installer un système de commande à distance.

17 Valeurs limites des besoins en électricité art. 51 Fait : L éclairage et la ventilation des bâtiments représentent une grande part de l électricité qu ils consomment. Exigence : Preuve du respect des valeurs limites des besoins annuels en électricité à partir d une surface de référence énergétique de maintenant 500 m 2. Norme SIA 380/4 norme SIA 380/4 (L énergie électrique dans le bâtiment). Outils de calcul à disposition sous Attention : Cette disposition (preuve) n est pas applicable aux bâtiments d habitation.

18 Bâtiments cantonaux et bâtiments subventionnés par le canton (art. 52) Exigences plus élevées pour les bâtiments cantonaux ou subventionnés par le canton à hauteur de francs ou au moins 50 pour cent des coûts de construction Aujourd hui standard minimal MINERGIE-P Equiper l enveloppe des bâtiments nouveaux ou rénovés d installations pour utiliser l énergie solaire.

19 Obligation d adaptation pour les bâtiments existants (art. 37 LCEn) Les bâtiments ou les parties de bâtiments doivent être adaptés à ces exigences au plus tard en cas de transformation ou de réaffectation influençant l utilisation de l énergie. Les installations techniques du bâtiment doivent être adaptées lorsqu elles sont renouvelées, transformées ou modifiées.

20 Transformation et réaffectation Objet Un bâtiment existant avec des locaux chauffés et non chauffés. u = non chauffé (activement) b = chauffé

21 Nouvelle construction, nouvelle partie Si des parties du bâtiment sont construites ou remplacées, elles doivent remplir les exigences applicables aux nouvelles constructions. Exemples : - nouvelle construction - cloison dans la cave - remplacement de fenêtre - remplacement de fenêtres de toit

22 Réaménagement et augmentation du volume du bâtiment Lors d un réaménagement, les parties ajoutées doivent remplir les exigences applicables aux nouvelles constructions. Exemple : réaménagement du grenier Si une pièce se voit attribuer une nouvelle affectation et est chauffée, les parties avoisinantes doivent remplir les exigences applicables aux transformations. Si le réaménagement conduit à une augmentation du volume du bâtiment = part maximale d énergies non renouvelables selon EN-1 à respecter.

23 Construction annexe chauffée ou non chauffée et surélévation Toute surélévation augmente le volume du bâtiment. La surface nouvellement chauffée doit répondre à la part maximale d énergies non renouvelables selon EN-1. Les parties de bâtiment déjà existantes doivent remplir les exigences applicables aux transformations. Annexe chauffée = nouvelle construction Annexe non chauffée = pas d exigences selon LCEn

24 Transformations s apparentant à la construction d un nouveau bâtiment Exemple : - Evacuation de murs intérieurs - Transformation d une grange en partie habitable - Transformation d un local d exploitation en partie habitable Lorsqu un bâtiment est transformé de sorte que une grande partie de l enveloppe du bâtiment doit être enlevée ou remplacée, il s agit d une transformation s apparentant à la construction d un nouveau bâtiment. Elle doit donc remplir les exigences applicables aux nouvelles constructions. Exception pour les fermes : Agrandissement au-dessus d une partie existante = exigences applicables aux transformations

25 Changement d affectation/réaménagement sans augmentation du volume du bâtiment Exemple : - Cave non chauffée réaménagée en local de bricolage - Réaménagement du grenier non chauffé en pièce habitable Réaffectation = l utilisation du local change. Si la température standard selon SIA 380/1 change, les parties du bâtiment sont touchées par les transformations. Exigences = transformations Si le changement d affectation ou le réaménagement n entraîne pas d augmentation du volume du bâtiment, la part maximale d énergies non renouvelables ne doit pas être respectée.

26 Questions de délimitation les plus fréquentes Transformation : Que se passe-t-il si j opte pour une isolation thermique mais qui est insuffisante pour atteindre la valeur limite? C est tout de même mieux que rien, non? Si les mesures exigent l isolation de l enveloppe thermique du bâtiment, les exigences doivent impérativement être respectées.

27 Questions de délimitation les plus fréquentes Fenêtres : Le certificat énergétique est-il nécessaire en cas de remplacement des fenêtres? Non. mais les fenêtres doivent répondre aux exigences minimales applicables aux nouvelles constructions.

28 Questions de délimitation les plus fréquentes Remplacement du chauffage : Mon nouveau chauffage devra-t-il utiliser 50 % d énergies renouvelables pour produire l eau chaude sanitaire? Non, l article 21 OCEn n est applicable qu aux nouveaux bâtiments.

29 Pause de 20 minutes...

Notices «Production d eau chaude» et «Maisons-conteneurs» remaniées

Notices «Production d eau chaude» et «Maisons-conteneurs» remaniées Direction des travaux publics, des transports et de l énergie du canton de Berne Office de la coordination environnementale et de l énergie Reiterstrasse 11 3011 Berne N ISCB 7/741.111/1.1 1 er septembre

Plus en détail

Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences

Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences Agence MINERGIE romande Nicole Perrenoud Février 2010 Nouveautés 2009/2010 De nombreux règlements, normes et ordonnances ont été modifiés

Plus en détail

Luis Marcos - architecte à la direction de l énergie Séminaire Hoval - Lausanne - mars 2014

Luis Marcos - architecte à la direction de l énergie Séminaire Hoval - Lausanne - mars 2014 Luis Marcos - architecte à la direction de l énergie Séminaire Hoval - Lausanne - mars 2014 Politique énergétique 2011 Décision du Conseil Fédéral de sortir du nucléaire 2011 Prise de position de la Conférence

Plus en détail

Efficacité énergétique des bâtiments: Hausse importante des subventions 2017 mises à disposition par l Etat de Vaud

Efficacité énergétique des bâtiments: Hausse importante des subventions 2017 mises à disposition par l Etat de Vaud Efficacité énergétique des bâtiments: Hausse importante des subventions 2017 mises à disposition par l Etat de Vaud Taxe CO 2 Nouvelle répartition pour 2017 Affectation partielle de la taxe CO 2 sur les

Plus en détail

ROF 2016_136. Ordonnance. modifiant le règlement sur l énergie. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg. Arrête : du 31 octobre 2016

ROF 2016_136. Ordonnance. modifiant le règlement sur l énergie. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg. Arrête : du 31 octobre 2016 Ordonnance du 31 octobre 2016 Entrée en vigueur : 01.01.2017 modifiant le règlement sur l énergie Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du 26 juin 1998 sur l énergie ; Vu le Modèle

Plus en détail

ROF 2007_001. Ordonnance. modifiant le règlement sur l énergie. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg. Arrête: du 12 décembre 2006

ROF 2007_001. Ordonnance. modifiant le règlement sur l énergie. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg. Arrête: du 12 décembre 2006 Ordonnance du 12 décembre 2006 Entrée en vigueur : 01.01.2007 modifiant le règlement sur l énergie Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 9 juin 2000 sur l énergie; Arrête: Art. 1 Le règlement

Plus en détail

Modification de la loi sur l énergie

Modification de la loi sur l énergie Amt für Energie AfE Séance d information Modification de la loi sur l énergie Suissetec section fribourg Jeudi 30 janvier 2014 Serge Boschung Chef du service de l énergie Direction de l'économie et de

Plus en détail

Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé

Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé Le label MINERGIE en Suisse www.minergie.ch Aperçu général Qu est-ce que c est Minergie produits, histoire, resultats Les different standards

Plus en détail

= = ~ Certificat énergétique des bâtiments

= = ~ Certificat énergétique des bâtiments Certificat énergétique des bâtiments Certificat énergétique cantonal CECB Méthode calculée selon SIA 380/1 Facteurs de pondération des agents énergétiques : électricité 2 / mazout 1 / bois 0,5 Rapport

Plus en détail

Conférence de presse du 11 décembre 2008 sur l ouverture de la procédure de consultation. Révision de la loi cantonale sur l énergie (LCEn)

Conférence de presse du 11 décembre 2008 sur l ouverture de la procédure de consultation. Révision de la loi cantonale sur l énergie (LCEn) Conférence de presse du 11 décembre 2008 sur l ouverture de la procédure de consultation Révision de la loi cantonale sur l énergie (LCEn) Ulrich Nyffenegger, chef de projet Office de la coordination environnementale

Plus en détail

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique Le contexte Le cahier SIA 2031: principes Méthodes Le certificat Applications et perspectives

Plus en détail

Règlement communal relatif aux mesures d'encouragement pour l'utilisation rationnelle de l'énergie et pour la promotion des énergies renouvelables

Règlement communal relatif aux mesures d'encouragement pour l'utilisation rationnelle de l'énergie et pour la promotion des énergies renouvelables Règlement communal relatif aux mesures d'encouragement pour l'utilisation rationnelle de l'énergie et pour la promotion des énergies renouvelables Le Conseil général, vu la loi fédérale sur l énergie du

Plus en détail

Présentation du 14 juillet KlimaBank - LENOZ - Guichet unique - PRIMe House

Présentation du 14 juillet KlimaBank - LENOZ - Guichet unique - PRIMe House Présentation du 14 juillet 2016 - KlimaBank - LENOZ - Guichet unique - PRIMe House KlimaBank 2 KlimaBank Avant assainissement énergétique Après assainissement énergétique Préfinancement des travaux de

Plus en détail

La rénovation énergétique dans le contexte neuchâtelois

La rénovation énergétique dans le contexte neuchâtelois La rénovation énergétique dans le contexte neuchâtelois Steeve Michaud Responsable de la gestion énergétique des bâtiments La Sagne, le 4 mai 2017 1 Situation initiale: parc existant Source : Recensement

Plus en détail

Bien rénover sa maison, augmenter mon confort et obtenir des soutiens. Présenté par Mme Sahar Pasche 10 novembre 2016

Bien rénover sa maison, augmenter mon confort et obtenir des soutiens. Présenté par Mme Sahar Pasche 10 novembre 2016 Bien rénover sa maison, augmenter mon confort et obtenir des soutiens Présenté par Mme Sahar Pasche 10 novembre 2016 Experts Ingénieurs & architectes Propriétaires Fournisseurs Entrepreneurs Association

Plus en détail

Le développement territorial à l échelle du quartier. La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser

Le développement territorial à l échelle du quartier. La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser Le développement territorial à l échelle du quartier La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser 1 La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser

Plus en détail

Des investissements rentables

Des investissements rentables Service de l'énergie SdE Amt für Energie AfE Efficacité énergétique et Energies renouvelables Des investissements rentables Conférence Mercredi 3 mai 2017 Serge Boschung Chef du Service de l énergie Evolution

Plus en détail

Chambre Fribourgeoise de l Immobilier Conférencedu3mai2017

Chambre Fribourgeoise de l Immobilier Conférencedu3mai2017 Chambre Fribourgeoise de l Immobilier Conférencedu3mai2017 «Les déductions fiscales suite à des travaux visant à améliorer l efficacité énergétique des bâtiments» Fiduciaire Jordan SA Boulevard de Pérolles

Plus en détail

Séance d information Entrée en vigueur de la nouvelle législation sur l énergie au 1 er janvier 2012

Séance d information Entrée en vigueur de la nouvelle législation sur l énergie au 1 er janvier 2012 Energie de réseau Séance d information Entrée en vigueur de la nouvelle législation sur l énergie au 1 er janvier 2012 Office de la coordination environnementale et de l énergie (OCEE) 1 Révision de la

Plus en détail

- 1 - b) les mesures de promotion; c) les conditions de raccordement des producteurs indépendants. Art. 4 Champ d'application 1

- 1 - b) les mesures de promotion; c) les conditions de raccordement des producteurs indépendants. Art. 4 Champ d'application 1 - - 70. Loi sur l'énergie du 5 janvier 00 Le Grand Conseil du canton du Valais vu l article 9 de la loi fédérale sur l'énergie du 6 juin 998; vu l article de l'ordonnance fédérale du 7 décembre 998; vu

Plus en détail

Le Parlement de la République et Canton du Jura. La loi du 24 novembre 1988 sur l'énergie 1) est modifiée comme suit :

Le Parlement de la République et Canton du Jura. La loi du 24 novembre 1988 sur l'énergie 1) est modifiée comme suit : Avant-projet du octobre 0 70. Loi sur l'énergie Modification du Le Parlement de la République et Canton du Jura arrête : I. La loi du novembre 988 sur l'énergie ) est modifiée comme suit : Préambule (nouvelle

Plus en détail

RACCORDEMENT DES LAVE-LINGE ET LAVE-VAISSELLE À L EAU CHAUDE

RACCORDEMENT DES LAVE-LINGE ET LAVE-VAISSELLE À L EAU CHAUDE RACCORDEMENT DES LAVE-LINGE ET LAVE-VAISSELLE À L EAU CHAUDE Economiser de l électricité pour laver votre linge et votre vaisselle De nos jours, de plus en plus de lave-linge sont équipés pour un raccordement

Plus en détail

L indice de dépense d énergie (IDE) MAS EDD-BAT / CAS 1 /

L indice de dépense d énergie (IDE) MAS EDD-BAT / CAS 1 / L indice de dépense d énergie (IDE) MAS EDD-BAT 2009-2010 / CAS 1 / peter.haefeli@leea.ch Energie PRIMAIRE / énergie FINALE / énergie UTILE Pth Eth Qth Energie PRIMAIRE Puits de pétrole Pth = Eth + énergie

Plus en détail

770.11. Règlement. sur l énergie (REn) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg. Arrête : du 5 mars 2001

770.11. Règlement. sur l énergie (REn) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg. Arrête : du 5 mars 2001 770. Règlement du 5 mars 00 sur l énergie (REn) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du 6 juin 998 sur l énergie (LEne) et son ordonnance du 7 décembre 998 (OEne) ; Vu la loi du 9

Plus en détail

Séminaire Rénover futé

Séminaire Rénover futé Séminaire Rénover futé Steeve Michaud Responsable de la gestion énergétique des bâtiments 1 Sommaire Le programme de subventions 2017 Exemples de projet Procédures, précautions et CECB Plus Comment faire

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

Demande de subventions. Les points forts. Revalorisation fondamentale des mesures dans le domaine de la rénovation énergétique

Demande de subventions. Les points forts. Revalorisation fondamentale des mesures dans le domaine de la rénovation énergétique 1 2 Demande de subventions Les points forts Le Ministère du Développement durable et des Infrastructures soutient les particuliers, les a.s.b.l., les sociétés civiles immobilières ainsi que les promoteurs

Plus en détail

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016 Applications avec les accumulateurs thermiques et technologies pour aider à réduire la consommation de combustibles fossiles Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire

Plus en détail

Quel développement énergétique territorial pour atteindre la société à 2000 watt?

Quel développement énergétique territorial pour atteindre la société à 2000 watt? Quel développement énergétique territorial pour atteindre la société à 2000 watt? 12 décembre 2013 Dr Jean-Albert Ferrez Directeur général, énergies sion région Chef Service Eau Energies, Ville de Sion

Plus en détail

Le certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB

Le certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB L EtiquetteEnergie de votre bâtiment Le certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB Connaître sa consommation énergétique, rénover son bâtiment Nouvelles dispositions dans le canton de Vaud dès

Plus en détail

Le certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB

Le certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB L EtiquetteEnergie de votre bâtiment Le certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB Connaître sa consommation énergétique, rénover son bâtiment Nouvelles dispositions dans le canton de Vaud dès

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Récapitulatif des principaux producteurs de chaleur Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectifs

Plus en détail

EN-VD-15. Justificatif énergétique Nouveaux sites entrant dans la catégorie des grands consommateurs

EN-VD-15. Justificatif énergétique Nouveaux sites entrant dans la catégorie des grands consommateurs Direction générale de l environnement Direction de l énergie EN-VD-15 Justificatif énergétique Nouveaux sites entrant dans la catégorie des grands consommateurs Commune : N cadastre : N bâtiment : Objet

Plus en détail

INTRODUCTION. Crise de l'énergie? Pourquoi produire aussi son électricité? Produire son électricité et son eau chaude?

INTRODUCTION. Crise de l'énergie? Pourquoi produire aussi son électricité? Produire son électricité et son eau chaude? INTRODUCTION Dunod La photocopie non autorisée est un délit. Crise de l'énergie? Malgré toutes les mesures d économie d énergie prises au niveau européen ou français, la demande est en augmentation croissante.

Plus en détail

Définition : que la puissance utile soit inférieure à kw, de respecter les exigences présentées ci-après.

Définition : que la puissance utile soit inférieure à kw, de respecter les exigences présentées ci-après. D un point de vue réglementaire, peut on implanter une nouvelle chaufferie fonctionnant au Gaz Naturel sur la toiture terrasse d un bâtiment d habitation? Oui, il est possible d implanter une nouvelle

Plus en détail

MoPEC MuKEn MoPEC Information relative au MoPEC 2014

MoPEC MuKEn MoPEC Information relative au MoPEC 2014 MoPEC MuKEn MoPEC Information relative au MoPEC 2014 MoPEC 2014: l essentiel en bref Le nouveau MoPEC (modèle de prescriptions énergétiques des cantons qui réglemente les valeurs limites en matière de

Plus en détail

Maisons passives & nouveaux bâtiments. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS

Maisons passives & nouveaux bâtiments. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Maisons passives & nouveaux bâtiments Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Principes de planification Isolation thermique 3 Principes de planification Lors de la

Plus en détail

Plan directeur communal des énergies

Plan directeur communal des énergies Séminaire CREM du mercredi 8 septembre Planification énergétique territoriale Enjeux pour les collectivités locales Plan directeur communal des énergies 09.09.2010 [ INTRODUCTION ] Sommaire - Contextes

Plus en détail

Office cantonal de l'énergie Directive relative au calcul de l'indice de dépense de chaleur admissible

Office cantonal de l'énergie Directive relative au calcul de l'indice de dépense de chaleur admissible REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de laménagement, du logement et de lénergie Office cantonal de lénergie Directive relative au calcul de lindice de dépense de chaleur admissible 21 janvier 2013

Plus en détail

Projet CEPIC Le coût de l'assainissement énergétique du parc immobilier du canton de Genève

Projet CEPIC Le coût de l'assainissement énergétique du parc immobilier du canton de Genève Projet CEPIC Le coût de l'assainissement énergétique du parc immobilier du canton de Genève Par Félix Dalang, Noé21 Novembre 2011 Les économies de CO2 nécessaires à Genève 4'000'000 3'000'000 aéroport

Plus en détail

La politique énergétique valaisanne, aujourd hui et demain

La politique énergétique valaisanne, aujourd hui et demain ConstructionValais BauenWallis Assemblée générale Sion, 26 avril 2007 La politique énergétique valaisanne, aujourd hui et demain Thomas Burgener Chef DSSE Mandat de prestation Forces hydrauliques Domaine

Plus en détail

Réunion d'information Biel/Bienne, 25 août Besoins en énergie des nouveaux bâtiments Valeurs limites

Réunion d'information Biel/Bienne, 25 août Besoins en énergie des nouveaux bâtiments Valeurs limites Réunion d'information Biel/Bienne, 25 août 2016 Besoins en énergie des nouveaux bâtiments Valeurs limites Pierre Renaud / Kurt Marti Conseillers en énergie Exemple sur une villa individuelle Sud Ouest

Plus en détail

Référentiel «Haute Performance Energétique»

Référentiel «Haute Performance Energétique» 1 Référentiel «Haute Performance Energétique» (HPE 2005, HPE EnR 2005, THPE 2005, THPE EnR 2005, BBC Effinergie) Applicable aux opérations de construction faisant l objet des certifications NF Logement

Plus en détail

ENERGIE CONCEPTION DIRECTRICE ET PLAN DIRECTEUR

ENERGIE CONCEPTION DIRECTRICE ET PLAN DIRECTEUR ENERGIE CONCEPTION DIRECTRICE ET PLAN DIRECTEUR CONCEPTION DIRECTRICE ADOPTEE PAR LE CONSEIL DE VILLE DE DELEMONT LE. AU NOM DU CONSEIL DE VILLE LA PRESIDENTE LA SECRETAIRE Françoise Doriot Edith Cuttat

Plus en détail

ANNEXE 1 L ARRÊTÉ DU GOUVERNEMENT WALLON DU 11 FÉVRIER 1999 ANNEXE 1 : LES CRITÈRES DE SALUBRITÉ L ARTICLE 1 DE L ARRÊTÉ FIXE :

ANNEXE 1 L ARRÊTÉ DU GOUVERNEMENT WALLON DU 11 FÉVRIER 1999 ANNEXE 1 : LES CRITÈRES DE SALUBRITÉ L ARTICLE 1 DE L ARRÊTÉ FIXE : ANNEXE 1 L ARRÊTÉ DU GOUVERNEMENT WALLON DU 11 FÉVRIER 1999 LE CARACTÈRE AMÉLIORABLE OU NON DES LOGEMENTS - ANNEXE I DE L ARRÊTÉ LES CRITÈRES MINIMAUX D OCTROI DE SUBVENTIONS - ANNEXE II DE L ARRÊTÉ L

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 4 octobre 2001 relatif aux conditions d octroi des prêts conventionnés. NOR: EQUU A

ARRETE Arrêté du 4 octobre 2001 relatif aux conditions d octroi des prêts conventionnés. NOR: EQUU A Le 1 juin 2011 ARRETE Arrêté du 4 octobre 2001 relatif aux conditions d octroi des prêts conventionnés. NOR: EQUU0100060A Le ministre de l économie, des finances et de l industrie, le ministre de l équipement,

Plus en détail

Promotion des énergies renouvelables et des économies d énergies, de la préservation de la ressource en eau et de la mobilité durable

Promotion des énergies renouvelables et des économies d énergies, de la préservation de la ressource en eau et de la mobilité durable REGLEMENT DES AIDES DEPARTEMENTALES POLITIQUE DEVELOPPEMENT DURABLE DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L ORNE Promotion des énergies renouvelables et des économies d énergies, de la préservation de la ressource

Plus en détail

Notice technique. Remplacement des installations de production de chaleur selon le MoPEC

Notice technique. Remplacement des installations de production de chaleur selon le MoPEC Schweizerisch-Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband Association suisse et liechtensteinoise de la techniue du bâtiment Associazione svizzera e del Liechtenstein della tecnica della costruzione Associaziun

Plus en détail

RÉNOVER ET INVESTIR JUDICIEUSEMENT

RÉNOVER ET INVESTIR JUDICIEUSEMENT Amt für Energie AfE RÉNOVER ET INVESTIR JUDICIEUSEMENT COMMENT BIEN RÉUSSIR SA RÉNOVATION ET AVEC QUEL FINANCEMENT 2010 Source :Conférence des directeurs cantonaux de l'énergie Direction de l'économie

Plus en détail

Plus confortable. Simplement meilleur.

Plus confortable. Simplement meilleur. NOUVEAUTÉ! Plus efficace. www.minergie2017.ch Plus confortable. Simplement meilleur. Minergie fait peau neuve Les trois standards de construction Minergie, Minergie-P et Minergie-A ont été révisés en profondeur.

Plus en détail

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION?

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 1 SOMMAIRE 1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 4. QUELQUES SOLUTIONS POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS

Plus en détail

Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants

Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants Cadre réglementaire et contenu du certificat Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable benoit.fourez@spw.wallonie.be 1 Sommaire

Plus en détail

Minergie: Le label pour le confort et l efficacité énergétique. Votre garantie de qualité et d efficacité

Minergie: Le label pour le confort et l efficacité énergétique. Votre garantie de qualité et d efficacité Minergie: Le label pour le confort et l efficacité énergétique Votre garantie de qualité et d efficacité Qu est-ce que Minergie? Depuis 1998, Minergie est le label suisse dédié au confort des bâtiments,

Plus en détail

Ordonnance sur la taxe sur le CO 2

Ordonnance sur la taxe sur le CO 2 Ordonnance sur la taxe sur le CO 2 (Ordonnance sur le CO 2 ) Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 8 juin 2007 sur le CO 2 1 est modifiée comme suit: Préambule vu les art.

Plus en détail

Plan directeur cantonal - Fiche de coordination. Approvisionnement en énergie. Instances. Description. Etat au:

Plan directeur cantonal - Fiche de coordination. Approvisionnement en énergie. Instances. Description. Etat au: Plan directeur cantonal - Fiche de coordination Approvisionnement Approvisionnement en énergie Etat au: 04.11.2008 voir aussi fiches n A.7/A.10/C.7/G.1/G.3/G.4/G.5/F.8/H.4 Instances responsable de l'objet

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable

Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable GAMME EAU CHAUDE SANITAIRE 1 kw CONSOMMÉ 3 kw DE CHAUFFAGE jusqu à 70% d économie

Plus en détail

Les expériences faites au Luxembourg dans le domaine de la construction des maisons à performance énergétique

Les expériences faites au Luxembourg dans le domaine de la construction des maisons à performance énergétique Proceedings passiefhuis-symposium 2006 77 Les expériences faites au Luxembourg dans le domaine de la construction des maisons à performance énergétique Jean Biver Administration de l environnement C2 Le

Plus en détail

Carte d admissibilité des sondes géothermiques verticales (SGV) Notice explicative. pour le guichet cartographique

Carte d admissibilité des sondes géothermiques verticales (SGV) Notice explicative. pour le guichet cartographique Carte d admissibilité des sondes géothermiques verticales (SGV) Notice explicative pour le guichet cartographique http://map.geo.fr.ch Service de l environnement SEn Amt für Umwelt AfU Direction de l aménagement,

Plus en détail

Données de base pour le remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur

Données de base pour le remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur Données de base pour le remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur Feuille de saisie des informations de l'installation destinée à l'installateur Objet : Concepteur/Installateur : Lieu : Nom :

Plus en détail

REALISATION D UNE GEOTHERMIE. présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont. mercredi 26 mars 2014.

REALISATION D UNE GEOTHERMIE. présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont. mercredi 26 mars 2014. REALISATION D UNE GEOTHERMIE présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont mercredi 26 mars 2014. Hôtel Restaurant Verviers à Verviers Bureau d'études GN Bureau d'ingénierie en techniques

Plus en détail

«La Cigale» - Projet de rénovation Chauffage par pompes à chaleur solaires couplées à des stocks à changement de phase - retour d expérience

«La Cigale» - Projet de rénovation Chauffage par pompes à chaleur solaires couplées à des stocks à changement de phase - retour d expérience «La Cigale» - Projet de rénovation Chauffage par pompes à chaleur solaires couplées à des stocks à changement de phase - retour d expérience Avant la rénovation Après la rénovation Les partenaires du projet

Plus en détail

Passeport énergétique

Passeport énergétique PASS Passeport énergétique Bâtiments d habitation Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS PASS Passeport énergétique 3 Qu est-ce que le passeport énergétique? Le passeport

Plus en détail

Programme Bâtiments dès 2017 : Cahier des charges pour l'analyse des bâtiments avec recommandations sur la procédure

Programme Bâtiments dès 2017 : Cahier des charges pour l'analyse des bâtiments avec recommandations sur la procédure Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Section bâtiments Le 30 juin 2016 COO.2207.110.2.1125716 Programme Bâtiments dès 2017 : Cahier des charges

Plus en détail

Chauffage et climatisation

Chauffage et climatisation Chauffage et climatisation BRISE Thomas Deville Facilitateur Bâtiment Durable Objectif(s) de la présentation Comprendre le fonctionnement d une installation de chauffage / d ECS / de refroidissement Reconnaître

Plus en détail

Système de production de chaleur

Système de production de chaleur Système de production de chaleur Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Une installation de chauffage est composée par différents éléments : La génération (la chaudière), la distribution (les réseaux),

Plus en détail

Loi sur l énergie du 24 novembre Le Parlement de la République et Canton du Jura,

Loi sur l énergie du 24 novembre Le Parlement de la République et Canton du Jura, 70. Loi sur l énergie du 4 novembre 988 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 45, alinéas et, 46, alinéas et, 47, alinéa, et 50 de la Constitution cantonale ), arrête: SECTION

Plus en détail

Programme bâtiments 2017

Programme bâtiments 2017 Direction générale de l environnement (DGE) Direction de l énergie Rue du Valentin 10 1014 Lausanne Programme bâtiments 2017 Montants et conditions d éligibilité Janvier 2017 v.5 Table des matières Généralités

Plus en détail

CITE Taux réduit de la TVA Eco-PTZ. Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment

CITE Taux réduit de la TVA Eco-PTZ. Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment CITE Taux réduit de la TVA Eco-PTZ 1 2017 CITE Crédit d Impôt pour la Transition Energétique 2 Conditions d application du CITE Logements où sont réalisés les travaux Habitation principale du contribuable

Plus en détail

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex?

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex? Glossaire BBC-Effinergie Qu est-ce que la méthode TH-C-E? La méthode de calcul utilisée par les certificateurs du label BBC-Effinergie, est la méthode réglementaire française TH-C-E établie par le CSTB.

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur Aussi, afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle Environnement a prévu la mise en oeuvre d un programme de réduction des consommations

Plus en détail

Energie électrique, SIA 380/4 : Partie Ventilation/Climatisation

Energie électrique, SIA 380/4 : Partie Ventilation/Climatisation Aide à l application EN-13 Energie électrique, SIA 380/4 : Partie Ventilation/Climatisation Contenu et objectif Cette aide à l application traite des exigences énergétiques à respecter pour les installations

Plus en détail

Règlement communal ayant comme objet le subventionnement d investissements dans le but d une utilisation rationnelle de l énergie

Règlement communal ayant comme objet le subventionnement d investissements dans le but d une utilisation rationnelle de l énergie Règlement communal ayant comme objet le subventionnement d investissements dans le but d une utilisation rationnelle de l énergie Pour la période du 1 janvier 2017 au 31 décembre 2020 Article 1er.- Objet

Plus en détail

PREAVIS N 12/2014 AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS N 12/2014 AU CONSEIL COMMUNAL MUNICIPALITE PREAVIS N 12/2014 AU CONSEIL COMMUNAL Demande de crédit de CHF 192'000. pour l assainissement des installations de chauffage et de ventilation du Théâtre Municipal - Crédit cadre - 1 ère étape

Plus en détail

I. Projets nécessitant un préavis du Service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants

I. Projets nécessitant un préavis du Service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants au bois Informations concernant la mise en place, le renouvellement ou la transformation d'une installation productrice de chaleur alimentée au bois I. Projets nécessitant un préavis du Le projet de mise

Plus en détail

631.421. Ordonnance. La Direction des finances. Ordonne : du 21 mars 2001

631.421. Ordonnance. La Direction des finances. Ordonne : du 21 mars 2001 63.4 Ordonnance du mars 00 sur la déduction des frais relatifs aux immeubles privés, des investissements destinés à économiser l énergie et à ménager l environnement ainsi que des frais de restauration

Plus en détail

Minergie-A: Autonomie énergétique, confort et qualité optimale. Votre bâtiment à énergie positive

Minergie-A: Autonomie énergétique, confort et qualité optimale. Votre bâtiment à énergie positive Minergie-A: Autonomie énergétique, confort et qualité optimale Votre bâtiment à énergie positive Qu est-ce que Minergie? Depuis 1998, Minergie est le label suisse dédié au confort des bâtiments, à l efficacité

Plus en détail

Dimensionnement des pompes à chaleur

Dimensionnement des pompes à chaleur Office fédéral de l énergie Dimensionnement des pompes à chaleur 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et utilisée en fonction des besoins, la pompe à chaleur permet un fonctionnement avantageux de

Plus en détail

Définitions et symboles accumulateurs d eau chaude et chauffe-eaux selon OEne 2016 (écoconception UE)

Définitions et symboles accumulateurs d eau chaude et chauffe-eaux selon OEne 2016 (écoconception UE) Document pour planificateurs Août 2017 ImmoClimat Suisse accumulateurs d eau chaude et chauffe-eaux selon OEne 2016 (écoconception UE) Définitions Termes généraux Réservoir d eau chaude OEne Reg. N 812/2013

Plus en détail

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Les textes réglementaires Le décret relatif aux caractéristiques thermiques

Plus en détail

Chauffage au mazout moderne énergies renouvelables

Chauffage au mazout moderne énergies renouvelables Chauffage au mazout moderne énergies renouvelables 1 2 Le mazout, le diesel et les technologies faisant appel à ces combustibles peuvent être combinés avec des énergies renouvelables. Production d eau

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Liste et des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2017 Le projet de loi de finances pour 2018 modifie l'éligibilité de certains équipements au CITE (sous réserve de son adoption).

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants Fiche d application : Calcul de la valeur d un bâtiment Date Modification Version 31 mars 2011 1 Préambule Pour déterminer quel volet de la réglementation thermique des bâtiments existants s applique à

Plus en détail

Immeuble : CHEVILLARDE 16. Indice énergie SIA2031 (thermique + électrique)

Immeuble : CHEVILLARDE 16. Indice énergie SIA2031 (thermique + électrique) Immeuble : 0778 - CHEVILLARDE 16 Responsable gérance : Brolliet SA Novembre 2015 Synthèses ImmoLabel Résumé des étiquettes Valeurs de référence Surface énergétique(sre) 1244.69 Année de construction 1995

Plus en détail

Remeha Neptuna. Un confort pour toute l année 4/6/8/11/16/22/27. the comfort innovators

Remeha Neptuna. Un confort pour toute l année 4/6/8/11/16/22/27. the comfort innovators Remeha Neptuna 4/6/8/11/16/22/27 Un confort pour toute l année the comfort innovators Un confort pour toute l année Remeha Neptuna Une source d énergie naturelle telle que l air, l eau ou la lumière solaire

Plus en détail

Remplacement des chauffages électriques. Guide pour une rénovation réussie

Remplacement des chauffages électriques. Guide pour une rénovation réussie Remplacement des chauffages électriques Guide pour une rénovation réussie Les chauffages électriques ne sont plus adaptés à notre époque. Le présent guide illustre les différents systèmes existants et

Plus en détail

LES TRAVAUX ÉLIGIBLES

LES TRAVAUX ÉLIGIBLES LES TRAVAUX ÉLIGIBLES Critères d éligibilité & pièces justificatives Critères d éligibilité & pièces justificatives Avril 2016-1/25 Isolation de combles ou de toitures page 4 Isolation de murs page 6 Isolation

Plus en détail

Optez pour les énergies renouvelables. Réduisez votre facture énergétique.

Optez pour les énergies renouvelables. Réduisez votre facture énergétique. Optez pour les énergies renouvelables. Réduisez votre facture énergétique. Que vous soyez propriétaire ou locataire de villa ou d appartement, vous avez la liberté de choisir votre source d énergie électrique.

Plus en détail

L histoire du gaz de réseau : une transition historique

L histoire du gaz de réseau : une transition historique Volume L histoire du gaz de réseau : une transition historique Ressource Vecteur Usages Charbon H 2 + CO Eclairage Cuisson Gaz naturel CH 4 Chauffage, ECS, Industrie Organisation Ressource centralisée

Plus en détail

A TAUX ZERO. Copropriété : Nom de la copropriété :

A TAUX ZERO. Copropriété : Nom de la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES FACTURES 2016» CADRE A Données relatives

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2016 Près de 60 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées

Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées Mesures à PRI très courte Installation d un refroidisseur permettant la récupération de chaleur Gestion de l apport d air extérieur par

Plus en détail

Bienvenue. «Régulation : Suivi de processus thermiques»

Bienvenue. «Régulation : Suivi de processus thermiques» Bienvenue «Régulation : Suivi de processus thermiques» Présentation de la société THERSA en quelques dates : - 2003 : Création de la société - 2016 : Obtention de l agréation en Classe 6 catégories D16-D17-D18

Plus en détail

Vers des bâtiments qui ont de la classe

Vers des bâtiments qui ont de la classe Vers des bâtiments qui ont de la classe Auvernier 8 juin 2015 Marc-Hermann Schaffner Chef de la section Energie et immisions Service de l énergie et de l environnement 1 Cette présentation sera prochainement

Plus en détail

Concept énergétique communal. Exemple fictif d une commune de plus de 2000 habitants

Concept énergétique communal. Exemple fictif d une commune de plus de 2000 habitants Concept énergétique communal Exemple fictif d une commune de plus de 2000 habitants Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) Division énergie www.vd.ch/energie T 41 21 316 95 50 F 41 21 316 95

Plus en détail

Commune de Vaux-sur-Morges

Commune de Vaux-sur-Morges Règlement du Fonds communal pour la promotion du développement durable et des énergies renouvelables Chapitre I - CONSTITUTION, BUTS ET CHAMPS D APPLICATION Article 1 : Il est constitué un Fonds communal

Plus en détail

Production efficiente de froid L essentiel sur la production de froid selon SIA 382/1

Production efficiente de froid L essentiel sur la production de froid selon SIA 382/1 Production efficiente L essentiel sur la production selon SIA 382/1 POUR GARANTIR UNE AMBIANCE AGRÉABLE DANS LES PIÈCES OÙ LOCAUX MÊME EN ÉTÉ TOUT EN RÉDUISANT AU MINIUM LE BESOIN EN ÉNERGIE, IL EST IMPÉRATIF

Plus en détail

Pièces à retourner à

Pièces à retourner à CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL DEMANDE DE SUBVENTION AIDES COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE 2014 Pièces à retourner à Tel : 04-95-10-98-64 Fax : 04-95-77-23-11 1) Lettre de demande de subvention, signée

Plus en détail

Club Suisse des utilisateurs Display. 8 novembre 2016 à Lausanne

Club Suisse des utilisateurs Display. 8 novembre 2016 à Lausanne Club Suisse des utilisateurs Display 8 novembre 2016 à Lausanne DISPLAY - CECB Martine Plomb Chef de projet, responsable CREM-Services CREM DISPLAY La campagne européenne Display est une initiative volontaire

Plus en détail