L EUROPE ET LE SPORT Colin MIEGE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L EUROPE ET LE SPORT Colin MIEGE"

Transcription

1 L EUROPE ET LE SPORT Colin MIEGE I - Les institutions sportives en Europe : davantage de disparités que de similitudes I La contribution de l Europe à l émergence du mouvement sportif et de l olympisme 1- L Europe de l Ouest a été le berceau du sport mondial - Le sport moderne est né en Angleterre dans la deuxième moitié du XIXème siècle - L olympisme moderne a été fondé à Paris en 1894 par Pierre de Coubertin 2- L Europe reste un acteur essentiel du sport mondial - Les 2/3 des dirigeants des fédérations sportives internationales sont issus de l Europe Occidentale - 80 % des sièges des fédérations internationales sont implantés en Europe, et 1/3 dans l UE à 15 - L Europe continue d exercer un pouvoir d influence essentiel en matière sportive : alors que sa population (à 15) représente 8% de la population mondiale, elle a organisé à ce jour sur son territoire plus de la moitié des jeux Olympiques, et la moitié des championnats du monde de football. Le cas de l IFAB. 3 Le modèle sportif européen: mythe ou réalité? - structure hiérarchique et pyramidale de l organisation sportive - monopole fédéral - principe de promotion et de relégation dans les compétitions - le rôle fondamental du bénévolat associatif ; ses différentes formes en Europe; sa prise en compte par le Conseil de l Europe et par les instances communautaires II La mosaïque des institutions sportives nationales 1 - Une grande diversité d organisation, qui recouvre un clivage entre Europe du Nord (modèle libéral) et Europe du Sud (modèle interventionniste) 2- Aperçu sur les administrations publiques en charge du sport dans quelques pays de l Union européenne 3- Le paradoxe français : décentralisation de fait, mais non de droit 4 La structuration des mouvements sportifs nationaux : Comité national olympique et/ou Confédération nationale des sports 1

2 III Les fédérations sportives européennes 1 Le périmètre des fédérations sportives européennes est variable selon les disciplines, et ne correspond en général ni à celui de l Union européenne, ni à celui du Conseil de l Europe 2 Les confédérations sportives européennes : les COE et l ENGSO IV L impact économique du sport et son financement 1 L impact économique du sport, et l emploi sportif en Europe (à 15) millions de pratiquants (sur 380 millions d habitants, devenus 460 avec l élargissement) à associations sportives à emplois liés au sport dans l UE - bénévoles et professionnels - environ 2% du PIB communautaire 2 Le financement du sport selon les pays : - Le financement privé (dépenses des ménages, apport des entreprises) est toujours supérieur au financement public, - Les dépenses des ménages sont toujours supérieures à l apport des entreprises - Dans le financement public, l apport des collectivités locales est toujours supérieur à celui de l Etat - Les autres ressources (jeux, paris et loteries) II - L incidence de la construction européenne sur les organisations sportives I Le rôle précurseur du Conseil de l Europe 1.- La distinction fondamentale entre le Conseil de l Europe et l Union européenne 2 Aspects institutionnels (réunions des ministres responsables des sports, CDDS,.) II Les initiatives spécifiques du Conseil de l Europe 1 La définition d une «doctrine européenne du sport» : la Charte européenne du sport et le Code d éthique sportive de La promotion de la tolérance dans le sport et de l esprit sportif 3 La coopération avec les pays de l Est (programme Sprint) 4 Le dispositif Eurofit 2

3 III Les actions communes entre le Conseil de l Europe et l Union européenne 1 La lutte contre la violence dans le sport 1.1 L action du Conseil de l Europe, et la convention européenne sur la violence et les débordements de spectateurs de L action de l Union européenne : la coopération policière et judiciaire 1.3 La mobilisation de l UEFA 1.4 Les dispositions nationales de lutte contre la violence dans les stades 2 La lutte contre le dopage au niveau européen 2.1 L action pionnière du Conseil de l Europe : la convention européenne contre le dopage de La Commission et le Conseil européens : une prise en compte récente et progressive 2.3 Le Parlement européen : un rôle d aiguillon 2.4 Le rôle des instances sportives internationales (CIO et FSI) 2.5 L Agence mondiale antidopage, et la question de son financement par les Européens 2.6 L élaboration d une convention internationale antidopage sous l égide de l UNESCO III - La prise en compte du sport dans le cadre communautaire I Aspects institutionnels 1 Rappel des grandes étapes du processus de construction européenne, l élargissement et l approfondissement 2 Les principales institutions de l Union européenne concernées par le sport 3 Les sources du droit communautaire et ses caractéristiques 3.1 Les traités, le droit dérivé (directives, réglements ou décisions), la jurisprudence de la Cour de justice 3.2 Un droit puissant, caractérisé par sa primauté sur les législations nationales et par son applicabilité directe 3.3 Le principe de compétence et le principe de subsidiarité 4 Le contrôle du respect du droit communautaire 4.1 Le rôle de la Commission, «gardienne des traités», notamment en matière de concurrence 3

4 4.2 Les «questions préjudicielles» posées à la CJCE en vue d interpréter le droit communautaire 4.3 Les fondements de l intervention du droit communautaire dans le domaine du sport et la jurisprudence de la CJCE : arrêts Walrave et Koch / UCI de 1974, et Donà / Mantero de 1976 II L impact du droit communautaire sur le sport 1 La libre circulation des personnes 1.1 La mise en évidence de la non-conformité des règles fédérales du football avec le droit communautaire dans l affaire Bosman 1.2 La portée et les conséquences de l arrêt Bosman du 15 décembre 1995 : la notion «d exception sportive» ne peut être acceptée ; la dérégulation du sport professionnel consécutive 1.3 La réforme du système des transferts internationaux de joueurs professionnels 1.4 L extension aux ressortissants des pays associés à l UE avec les arrêts Kolpak du 8 mai 2003 et Simutenkov du 12 avril La liberté de pratiquer pour les sportifs amateurs (non discrimination selon la nationalité) 2 La liberté d établissement et la libre prestation des services 2.1 La disparité des dispositifs de qualification aux métiers du sport au sein de l Union européenne 2.2 La jurisprudence Heylens de Le dispositif communautaire de reconnaissance générale des diplômes : les directives 88/48/CEE du 21/12/1988, et 92/5/CEE du 18 juin La transposition des directives communautaires relatives au système général de reconnaissance en droit national ; les dérogations accordées à certains pays 2.5 Le parrainage des évènements sportifs et le sponsoring des fédérations par les fabricants d alcool et de tabac : la directive de juin 2003 interdisant la publicité pour le tabac 2.6 La libre prestation de service en matière de paris sportifs, et la prise en compte des considérations nationales d ordre public : arrêt Gambelli, arrêt Zanatti 2.7 La compatibilité de la loi française interdisant la publicitée télévisée pour les boissons alcooliques avec le droit communautaire (loi Evin de 1991 et arrêts CJCE du 13 juillet 2004) 2.8 L exonération de la TVA appliquée aux prestations de services fournies par des organismes sans but lucratif dans le domaine du sport (arrêts CJCE du 21 mars 2002) 3 La libre circulation des marchandises 3.1 La sanction des pratiques commerciales restrictives ou déloyales dans la fourniture d articles de sport (affaires Dunlop et Tretorn) 3.2 La normalisation des équipements sportifs individuels et collectifs (certification CE pour les équipements de protection individuelle; EPI) 4 La libre circulation des capitaux La mise en conformaité de la loi française sur le sport (art. 13 : interdiction de l appel public à l épargne; art : intertiction de prise de participation dans plusieurs clubs) avec les disposition de l art. 56 du traité CE. 4

5 4 La politique communautaire de concurrence appliquée au sport 4.1 Le contrôle des labels officiels accordés par les fédérations 4.2 L encadrement des aides publiques nationales accordées au sport professionnel 4.3 Le contrôle de la vente des billets d entrée pour les grandesmanifestations sportives 4.4 Les restrrictions à l accès à la profession d agents de joueurs de football (arrêt TPICE du 26 janvier 2005 Laurent Piau c/ Commission et FIFA). 5 La politique communautaire de santé et de sécurité des consommateurs La directive 76/160/CEE du Conseil du 8 décembre 1975 relative à la qualité des eaux de baignade (Cf arrêt CJCE du 15 nov. 2003, Commission c/espagne : astreinte de /an) IV - L Union européenne et le sport I Les initiatives de l Union européenne en faveur du sport 1 Les premières initiatives de la Communauté européenne en matière sportive 2.1 La communication par le sport et la notion de citoyenneté européenne 2.2 Les premiers documents de réflexion et de proposition 2.2 La mise en œuvre du programme communautaire Eurathlon de soutien au sport, et en faveur des handicapés ( ) 2.3 Les programmes communautaires susceptibles d apporter une aide aux projets à caractère sportif : programme Jeunesse, programme Leonardo; les fonds structurels 2 Les autres développements Le Réseau européen des instituts des sciences du sport (REISS), et l Observatoire européen de l emploi sportif II Les efforts pour prendre en compte le sport dans sa globalité 1 La prise en compte des spécificités du sport 1.1 La déclaration commune sur le sport annexée au traité d Amsterdam de La déclaration du sommet européen de Nice de décembre 2000 «relative aux caractéristiques spécifiques du sport et à ses fonctions sociales en Europe devant être prises en compte dans la mise en œuvre des politiques communes» 1.3 Les arrêts Deliège du 11 avril 2000 et Lehtonen 13 avril 2000, fixant les limites de l application des règles communautaires au secteur sportif. 5

6 2 Les initiatives visant à reconnaître le sport dans sa globalité et à sauvegarder ses structures 3.1 Les menaces qui pèsent sur l éthique sportive et sur l organisation fédérale du sport 3.2 Les premières assises du sport de l Union européenne à Olympie en mai La nécessité de préserver les structures actuelles du sport, et de conforter ses fonctions éducatives et sociales. Le rapport de la Commission en vue du sommet européen d Helsinki de décembre Comment définir des actions communes en faveur du sport : le consensus difficile, le manque de bases légales 3.5 L insertion d un article sur le sport dans le projet de constitution pour l Union européenne (article III 282) 3.6 L action «2004 année européenne de l éducation par le sport» (AEES) 3.7 Le rôle de l Union européenne dans la défense des valeurs du sport 6

TABLE DES MATIÈRES. 4 Organisation internationale et européenne des APS

TABLE DES MATIÈRES. 4 Organisation internationale et européenne des APS Table des matières 1 p. 1 1 TABLE DES MATIÈRES 2 Index Abréviations Lexique 2.1 Table des matières 2.2 Index 2.3 Abréviations 3 Renseignements pratiques 3.1 Table des matières 3.2 Les adresses utiles 3.2.1

Plus en détail

3. Libre circulation des marchandises (y compris l Union douanière)

3. Libre circulation des marchandises (y compris l Union douanière) X. DROIT EUROPEEN 0. Revues 1. Ouvrages généraux : traités, manuels encyclopédies, dictionnaires sur l Union européenne a. Recueils de textes de droit européen (primaire et dérivé) 2. Libertés de circulation

Plus en détail

Cadre juridique : Introduction et rappels Faculté des Sciences du Sport et de l EP Université Lille 2 Corinne DELMAS

Cadre juridique : Introduction et rappels Faculté des Sciences du Sport et de l EP Université Lille 2 Corinne DELMAS Cadre juridique : Introduction et rappels Faculté des Sciences du Sport et de l EP Université Lille 2 Corinne DELMAS Bases à maîtriser ; le «cadre juridique des secteurs sportifs» Les sources du droit

Plus en détail

RÉSOLUTION EUROPÉENNE

RÉSOLUTION EUROPÉENNE N 14 S É N A T Le 16 octobre 2013 SESS IO N OR D IN A IRE DE 2 0 1 3-2014 RÉSOLUTION EUROPÉENNE sur l action de l Union européenne en matière de sport professionnel. Est devenue résolution du Sénat, conformément

Plus en détail

L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne

L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne Introduction Dans l Europe à 25, on compte environ 130 millions de

Plus en détail

M2S. Formation Droit et Réglementation. formation. Les marchés publics Répondre au cahier des charges

M2S. Formation Droit et Réglementation. formation. Les marchés publics Répondre au cahier des charges Formation Droit et Réglementation M2S formation Les marchés publics Répondre au cahier des charges Répondre aux appels d offres des Marchés s Dématérialisation des marchés publics Le Droit Les bases pratiques

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE PROGRAMME 12h Intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Plus en détail

Peut-on envisager un effet direct?

Peut-on envisager un effet direct? Les implications de la convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées sur la législation de l UE concernant le handicap Peut-on envisager un effet direct? Peut-on envisager

Plus en détail

Annexes. Annexe de la Charte du Sport PAGE 1 / 7. www.european-lotteries.org. Version No 1 / Mai 2012

Annexes. Annexe de la Charte du Sport PAGE 1 / 7. www.european-lotteries.org. Version No 1 / Mai 2012 Annexes Liste des sujets examinés dans le cadre de la Charte EL du sport Table des matières: 1. Mesures permettant de préserver indirectement l intégrité du sport 1.1. Régulation des paris sportifs...

Plus en détail

Organisation du monde sportif

Organisation du monde sportif Organisation du monde sportif Pratique sportive au cours de l année Les Sportifs licenciés Français Organisation du sport en France Problèmes de compétences ETAT Mouvement (para)olympique Fédérations

Plus en détail

Association Nationale des Ligues de Sport Professionnel

Association Nationale des Ligues de Sport Professionnel ENJEUX EUROPENS POUR LE SPORT PROFESSIONNEL FRANÇAIS Association Nationale des Ligues 21, rue René Goscinny 75 013 Paris Tél : 06-82-84-29-96 fbesnier@anlspfr wwwanlspfr décembre 2011 Le 1 er décembre

Plus en détail

Chapitre 10 REGLES CONCERNANT LA PUBLICITE.

Chapitre 10 REGLES CONCERNANT LA PUBLICITE. 01COMMUN.qxd 31/01/05 8:04 Page 24 - - Chapitre 10 REGLES CONCERNANT LA PUBLICITE. Art. 49 : Le cadre du règlement Le présent règlement s applique à toutes les formes de publicité, de promotion et de développement

Plus en détail

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Table des matières Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Introduction... 9 I. Le cadre général de la recherche : l espace pénal

Plus en détail

la Directive «Services» 2006/123/CE

la Directive «Services» 2006/123/CE la Directive «Services» 2006/123/CE présentation du 22 février 2008 pour la Ville et les Communes de la Région de Bruxelles-Capitale Van De Sande J.M. SPF Economie DG Potentiel économique Président de

Plus en détail

Chapitre II - Le droit de pratiquer une activité salariée dans un autre Etat membre.. 13

Chapitre II - Le droit de pratiquer une activité salariée dans un autre Etat membre.. 13 Table des matières Avant-propos.................................................. 7 PREMIERE PARTIE - Libre circulation des personnes...................... 9 Chapitre I - Présentation, notion, évolution............................

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS FR FR FR COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 18.1.2011 COM(2011) 12 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS

Plus en détail

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49 Table des matières Remerciements... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Préface... 19 Introduction générale... 23 I. L enrichissement de la conception de l administration au sein

Plus en détail

Directives pour les contributions à des. événements sportifs internationaux en Suisse

Directives pour les contributions à des. événements sportifs internationaux en Suisse Swiss Olympic Case postale 606 CH-3000 Berne 22 Tél +41 31 359 71 11 Fax +41 31 359 71 71 info@swissolympic.ch www.swissolympic.ch Siège Maison du Sport Talgutzentrum 27 CH-3063 Ittigen près de Berne 1.

Plus en détail

TABLEAU DE CORRESPONDANCE ENTRE LES SAVOIRS JURIDIQUES ASSOCIES DU REFERENTIEL BAC PRO GA ET LE PROGRAMME D ECONOMIE-DROIT

TABLEAU DE CORRESPONDANCE ENTRE LES SAVOIRS JURIDIQUES ASSOCIES DU REFERENTIEL BAC PRO GA ET LE PROGRAMME D ECONOMIE-DROIT TABLEAU DE CORRESPONDANCE ENTRE LES SAVOIRS JURIDIQUES ASSOCIES DU REFERENTIEL BAC PRO GA ET LE PROGRAMME D ECONOMIE-DROIT Avertissement : ce document a pour seul objet de faciliter le de repérage des

Plus en détail

C. N. E. E. TRANSCRIPTION DES DIRECTIVES 92/49/CEE 92/96/CEE et 92/50/CEE. Titre II Article 6

C. N. E. E. TRANSCRIPTION DES DIRECTIVES 92/49/CEE 92/96/CEE et 92/50/CEE. Titre II Article 6 C. N. E. E. TRANSCRIPTION DES DIRECTIVES 92/49/CEE 92/96/CEE et 92/50/CEE Assurances vie et non vie. La Directive 92/49/CEE du Conseil du 18 juin 1992 porte coordination des dispositions législatives,

Plus en détail

Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS)

Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) Fiche actualisée le 27/02/2015 Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) Définition Une convention collective est un accord conclu entre un employeur ou un groupement d employeurs,

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L INTÉGRITÉ DU SPORT

PLAN D ACTION RELATIF A L INTÉGRITÉ DU SPORT THE EUROPEAN LOTTERIES PLAN D ACTION RELATIF A L INTÉGRITÉ DU SPORT 7 LE PROGRAMME EN POINTS AU BÉNÉFICE DU SPORT EUROPÉEN ET DE SES DÉVELOPPEMENTS FUTURS MARS 2013 THE EUROPEAN LOTTERIES PLAN D ACTION

Plus en détail

Guide de la POLITIQUE SPORTIVE DE L'UNION EUROPÉENNE

Guide de la POLITIQUE SPORTIVE DE L'UNION EUROPÉENNE Guide de la POLITIQUE SPORTIVE DE L'UNION EUROPÉENNE COLOPHON Editeur : Editeur responsable : Bureau des COE auprès de l UE (EOC EU Offi ce) Avenue de Cortenbergh 52 B-1000 Bruxelles Folker Hellmund (directeur

Plus en détail

RESOLUTION EUROPEENNE

RESOLUTION EUROPEENNE N 192 SÉNAT Le 2 août 2011 SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 RESOLUTION EUROPEENNE relative à la redevance au profit des sociétés de courses. Est devenue résolution du Sénat, conformément à l article

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

En marge de la directive sur les services dite directive Bolkestein

En marge de la directive sur les services dite directive Bolkestein En marge de la directive sur les services dite directive Bolkestein La libre circulation des personnes physiques et morales, la libre circulation des services, la liberté d établissement, la libre prestation

Plus en détail

Index thématique VOIR AUSSI :

Index thématique VOIR AUSSI : Index thématique Les séries thématiques ci-dessous indiquent les principaux termes de ce dictionnaire, classés par thèmes (traités, institutions, politiques et domaines d action, questions générales).

Plus en détail

fédération française des entreprises de jeux en ligne

fédération française des entreprises de jeux en ligne fédération française des entreprises de jeux en ligne Le 13/6/2012 Contribution de la Fédération Française des Entreprises de Jeux en Ligne FFEJEL, à la consultation de la Commission Européenne sur le

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

Les paris sportifs peuvent-ils, d un point de vue juridique, être un mode de financement du sport?

Les paris sportifs peuvent-ils, d un point de vue juridique, être un mode de financement du sport? Les paris sportifs peuvent-ils, d un point de vue juridique, être un mode de financement du sport? En fédération Wallonie-Bruxelles Johan Vanden Eynde Avocat (Bruxelles Paris) Arbitre auprès de la Cour

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre Commentaire Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre (Renvoi au décret pour fixer certaines dispositions relatives à l exercice de la profession d avocat) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

ANNEXE 1 : RAPPELS SUR LES REGLES ENCADRANT LES RELATIONS FINANCIERES DES COLLECTIVITES PUBLIQUES AVEC LES ASSOCIATIONS

ANNEXE 1 : RAPPELS SUR LES REGLES ENCADRANT LES RELATIONS FINANCIERES DES COLLECTIVITES PUBLIQUES AVEC LES ASSOCIATIONS PREMIER MINISTRE LE HAUT COMMISSAIRE À LA JEUNESSE ANNEXE 1 : RAPPELS SUR LES REGLES ENCADRANT LES RELATIONS FINANCIERES DES COLLECTIVITES PUBLIQUES AVEC LES ASSOCIATIONS Les associations à but non lucratif

Plus en détail

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Toute personne accède à une activité professionnelle en devenant salarié, fonctionnaire ou travailleur indépendant. Chacun de ces trois régimes juridiques

Plus en détail

Le Marché Intérieur de l UE

Le Marché Intérieur de l UE Le Marché Intérieur de l UE 2010, Montréal Dr. Nicola Notaro, Chef d Unité ajoint - Unité Eau, Commission européenne, DG Environnement European Commission: Environment Directorate General Slide: 1 Vous

Plus en détail

N 937 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 937 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 19 juin 2008 N 937 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 4 juin 2008. PROPOSITION

Plus en détail

Chapitre I. Fondements possibles du droit à l image

Chapitre I. Fondements possibles du droit à l image Table des matières Préface... 7 Remerciements... 9 Introduction... 13 Chapitre I. Fondements possibles du droit à l image Introduction... 17 I. Le droit de propriété... 19 II. La protection de la vie privée...

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE La coopération judiciaire face à la «souveraineté pénale» étatique

PREMIÈRE PARTIE La coopération judiciaire face à la «souveraineté pénale» étatique TABLE DES MATIÈRES 717 PAGES Préface........................................................... 5 Introduction générale............................................... 13 1. La lente émergence d un espace

Plus en détail

The European Lotteries Livre blanc. pour. durable en matière de jeux d argent dans

The European Lotteries Livre blanc. pour. durable en matière de jeux d argent dans The European Lotteries Livre blanc pour une politique responsable et durable en matière de jeux d argent dans l intérêt de la société JUILLET 2012 THE EUROPEAN LOTTERIES Livre blanc pour une politique

Plus en détail

Les Services Sociaux et de Santé d Intérêt Général

Les Services Sociaux et de Santé d Intérêt Général Les Services Sociaux et de Santé d Intérêt Général Droits fondamentaux versus marché intérieur? Préface de Vladimir Špidla Une contribution au débat communautaire Editions Bruylant, Bruxelles, novembre

Plus en détail

Les services sociaux d intérêt général (SSIG) dans l Union européenne

Les services sociaux d intérêt général (SSIG) dans l Union européenne Les services sociaux d intérêt général (SSIG) dans l Union européenne SSIG, quelle définition? S ils sont le fruit de valeurs et de traditions propres à chaque pays, les services sociaux poursuivent tous,

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Annales des sujets des concours de recrutement des inspecteurs de la jeunesse et des sports

Annales des sujets des concours de recrutement des inspecteurs de la jeunesse et des sports Annales des sujets des concours de recrutement des inspecteurs de la jeunesse et des sports Session et Epreuve n 1 (externe) : culture générale sujet : «La jeunesse sait ce qu elle ne veut pas avant de

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

LE SECTEUR DES SOINS DE SANTÉ ET LA LOGIQUE D INTÉGRATION EUROPÉENNE. Henri Lewalle ANMC Strasbourg 15 juin 2007

LE SECTEUR DES SOINS DE SANTÉ ET LA LOGIQUE D INTÉGRATION EUROPÉENNE. Henri Lewalle ANMC Strasbourg 15 juin 2007 LE SECTEUR DES SOINS DE SANTÉ ET LA LOGIQUE D INTÉGRATION EUROPÉENNE Henri Lewalle ANMC Strasbourg 15 juin 2007 1 Les sources de droit LE TRAITÉ, les normes à force obligatoire et le «soft law» LA JURISPRUDENCE

Plus en détail

La Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Haute-Savoie

La Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Haute-Savoie La Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Haute-Savoie Ses missions et services Pôle Logement hébergement Marie-Antoinette FORAY, cheffe de pôle téléphone 04.50.88.48.72 télécopie 04.50.88.48.82

Plus en détail

RESPECT DES VALEURS DU SPORT

RESPECT DES VALEURS DU SPORT LOIS LOI n o 2012-158 du 1 er février 2012 visant à renforcer l éthique du sport et les droits des sportifs (1) NOR : SPOX1115082L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République

Plus en détail

MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY

MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY Marcoussis, le 29 mai 2013 AVIS HEBDOMADAIRE n 960 MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY La loi du 1er février 2012 visant à renforcer l éthique du sport et les

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 11 janvier 2010 (embargo > 11.01.10 9h00) APPEL A UN SOUTIEN DE LA PROPOSITION DE LOI SUR LES SSIG

COMMUNIQUE DE PRESSE 11 janvier 2010 (embargo > 11.01.10 9h00) APPEL A UN SOUTIEN DE LA PROPOSITION DE LOI SUR LES SSIG COMMUNIQUE DE PRESSE 11 janvier 2010 (embargo > 11.01.10 9h00) APPEL A UN SOUTIEN DE LA PROPOSITION DE LOI SUR LES Le Collectif appelle les membres de la Commission des affaires sociales de l Assemblée

Plus en détail

Liste ARJEL des catégories de compétitions et résultats

Liste ARJEL des catégories de compétitions et résultats Cadre légal des paris sportifs en France - Principes Loi n 2010-476 du 12 mai 2010 Encadrement de la forme des paris (mutuelle, à cote, live betting) Détermination des supports de paris par l ARJEL (compétitions

Plus en détail

22 janvier 2004 B5-0040/3

22 janvier 2004 B5-0040/3 22 janvier 2004 B5-0040/3 AMENDEMENT 3 Paragraphe 2 (annexe VI, point IX, intitulé) IX. Commission de l'industrie et de la compétitivité AM\521282.doc PE 340.722/3 22 janvier 2004 B5-0040/4 AMENDEMENT

Plus en détail

La commercialisation des médicaments et de dispositifs médicaux par Internet

La commercialisation des médicaments et de dispositifs médicaux par Internet CMS Adonnino Ascoli & Cavasola Scamoni CMS Albiñana & Suárez de Lezo CMS Bureau Francis Lefebvre CMS Cameron McKenna CMS DeBacker CMS Derks Star Busmann CMS von Erlach Henrici CMS Hasche Sigle CMS Reich-Rohrwig

Plus en détail

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Présentation Rassemblant les syndicats et associations

Plus en détail

Meca-Medina : un pas en arrière pour le modèle sportif européen et la spécificité du sport?

Meca-Medina : un pas en arrière pour le modèle sportif européen et la spécificité du sport? Meca-Medina : un pas en arrière pour le modèle sportif européen et la spécificité du sport? 1 Meca-Medina : un pas en arrière pour le modèle sportif européen et la specificité du sport? Gianni Infantino,

Plus en détail

La libre circulation des avocats dans l espace UEMOA/CEMAC Par Pr. Moussa SAMB

La libre circulation des avocats dans l espace UEMOA/CEMAC Par Pr. Moussa SAMB La libre circulation des avocats dans l espace UEMOA/CEMAC Par Pr. Moussa SAMB Agrégé des Facultés de droit Directeur de la Recherche et de la Documentation de l ERSUMA A CE PROPOS La liberté de circulation

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION DROIT

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie LE PERMIS D EXPLOITATION ET LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie LE PERMIS D EXPLOITATION ET LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 26/07/2011 N : 28.11 LE PERMIS D EXPLOITATION ET LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT Le Décret n 2011-869 du 22 juillet

Plus en détail

Thème I Qu est-ce que le droit?

Thème I Qu est-ce que le droit? Objectifs du chapitre : - Identifier les sources de droit - Comprendre la hiérarchie des sources de droit Découverte 1 : les sources communautaires du droit Les femmes paieront bientôt leur assurance auto

Plus en détail

LE E P ROJ O ET E T A SS S OC O I C ATI T F Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier

LE E P ROJ O ET E T A SS S OC O I C ATI T F Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier LE PROJET ASSOCIATIF Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier 3 contraintes pour les associations sportives ; 1. S adapter 2. Se structurer 3. Se développer ; prépare l

Plus en détail

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Groupe de travail Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Les participants ont tous reçu une copie du rapport particulièrement riche du précédent groupe de travail. A l issue des rapports des représentantes

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

LE TELEGRAMME DU CEPLIS

LE TELEGRAMME DU CEPLIS LE TELEGRAMME DU CEPLIS Conseil Européen des Professions Libérales European Council of the Liberal Professions Europäischer Rat der Freien Berufe Le Conseil Européen des Professions Libérales 4 Rue Jacques

Plus en détail

Profil Conseil & Formation

Profil Conseil & Formation Profil Conseil & Formation DRF de la région PACA Législation sur les débits de boisson Monsieur JOURDAN PROJET : n 15.03.15 Le 17 mars 2015 PROFIL C&F 139/147 avenue Paul Vaillant Couturier 93120 La Courneuve

Plus en détail

PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE

PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE L évolution générale politique, économique et sociale du monde et le mouvement des idées depuis le milieu du XVIII

Plus en détail

1 REGLEMENT INTERIEUR 10 MEMBRES

1 REGLEMENT INTERIEUR 10 MEMBRES 1 REGLEMENT INTERIEUR 10 MEMBRES 100 TITRES HONORIFIQUES Le titre de Président d Honneur, Vice-Président d Honneur ou Membre d'honneur est décerné par le Comité Directeur de la Fédération aux personnes

Plus en détail

PETERKA & PARTNERS. Bratislava, SLOVAQUIE Prague, REPUBLIQUE TCHEQUE

PETERKA & PARTNERS. Bratislava, SLOVAQUIE Prague, REPUBLIQUE TCHEQUE PETERKA & PARTNERS Bratislava, SLOVAQUIE Prague, REPUBLIQUE TCHEQUE Droit des sociétés après l entrée de la Slovaquie dans l Union européenne Přemysl Marek le 18 mars 2004 Contenu Introduction Sources

Plus en détail

NOR: MJSK0670293A. Version consolidée au 8 février 2012

NOR: MJSK0670293A. Version consolidée au 8 février 2012 ARRETE Arrêté du 15 décembre 2006 portant création de la mention rugby à XV du diplôme d Etat de la jeunesse, de l éducation populaire et du sport spécialité perfectionnement sportif. NOR: MJSK0670293A

Plus en détail

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales 1 Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires es Universite Nationale du Vietnam-Hanoi Faculté de Droit Matières Objectifs du cours Compétences acquises UE UE-1

Plus en détail

Organisation administrative des services de santé au travail

Organisation administrative des services de santé au travail Plan Organisation administrative des services de santé au JDV Nancy juillet 2006 Complément de cours Contexte réglementaire évolutif Les différents types de services de santé au conditionnés par leurs

Plus en détail

par le sport et démocratie?

par le sport et démocratie? 6ème conférence EWS - Femmes, sport et démocratied mocratie Table ronde Education par le sport et démocratie? d mocratie? Pat Lambert Unité Sport Direction générale Education et Culture Commission européenne

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice PREMIER MINISTERE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice Visa -DGLTE -DBC -CF Décret n 092-2007 / PM fixant les attributions du ministre chargé de la Jeunesse et des Sports et l

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

Mise sur le marché des engrais en Europe. Paris, le 9 septembre 2009. Vincent Delvaux

Mise sur le marché des engrais en Europe. Paris, le 9 septembre 2009. Vincent Delvaux Mise sur le marché des engrais en Europe Paris, le 9 septembre 2009 Vincent Delvaux Implémentation pratique des Articles 28 et 30 et 95 du Traité CE Législation harmonisée garantit que les produits sont

Plus en détail

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014 Intervention de Thierry BRAILLARD Clôture du Forum sur l intégrité du sport Université de la Sorbonne Paris le 15 mai 2014 Mesdames, Messieurs, Chers amis du sport, Depuis que j'ai été nommé secrétaire

Plus en détail

La Présidence luxembourgeoise

La Présidence luxembourgeoise La Présidence luxembourgeoise Outre la conférence du 2 mai 2005, la Direction de la Consommation a assuré la présidence du groupe Conseil Protection et Information du consommateur dont les dossiers ont

Plus en détail

Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière. Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE

Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière. Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE Estelle BROSSET Maître de conférences HDR en en droit public

Plus en détail

Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale

Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale 1 Préambule et principes de l accord 2 - Champ d application 3 Disposition d application immédiate 4 - Axes de progrès

Plus en détail

Procédure législative ordinaire

Procédure législative ordinaire Annexe 4 LISTE DES ARTICLES RELEVANT DE LA PROCÉDURE LÉGISLATIVE ORDINAIRE Le traité de Lisbonne prévoit l extension de la procédure dite de «codécision» et désormais appelée «procédure législative ordinaire»,

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

Jeux d argent et de hasard en ligne : La nouvelle règlementation

Jeux d argent et de hasard en ligne : La nouvelle règlementation Jeux d argent et de hasard en ligne : La nouvelle règlementation Droit au pari au profit des fédérations sportives : Théorie et pratique Paris, 18 février 2010 Perrine Pelletier www.ulys.net Avocat au

Plus en détail

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Le présent document est établi sur base de l article 17, paragraphe 1 er, alinéa 2 du règlement grand-ducal du 10 juin 2009 portant organisation

Plus en détail

AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX

AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX L Europe pour le bien-être des animaux AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX DEMANDE DE LA FRANCE Si nous voulons clairement intégrer

Plus en détail

LE SPORT AU SERVICE DE LA VIE SOCIALE

LE SPORT AU SERVICE DE LA VIE SOCIALE 264 N U M É R O Lundi 9 avril 2007 LE SPORT AU SERVICE DE LA VIE SOCIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ LECLERCQ AU NOM DE LA SECTION DU CADRE DE VIE PRÉSIDÉE PAR BERNARD QUINTREAU Assemblée Plénière des 10 et 11

Plus en détail

Conférence Nationale du Sport. 20 novembre 2008. Discours de Guy Drut, Membre du CIO. Bravo Henri et encore merci pour cette belle initiative.

Conférence Nationale du Sport. 20 novembre 2008. Discours de Guy Drut, Membre du CIO. Bravo Henri et encore merci pour cette belle initiative. 1 Conférence Nationale du Sport 20 novembre 2008 Discours de Guy Drut, Membre du CIO Bravo Henri et encore merci pour cette belle initiative. L occasion qui est donnée aujourd hui de rassembler les différents

Plus en détail

L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE

L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE Pacte de stabilité et de croissance Sommet de La Haye Commission parlementaire ECON Commission parlementaire CRIS BCE SEBC Comité économique et financier L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE Acte unique européen

Plus en détail

évolution des politiques et pratiques

évolution des politiques et pratiques Parcours scolaires et parcours d insertion : évolution des politiques et pratiques Intervention à l ESEN Novembre 2009 Jean-Marie Lenzi 1- Orientation et insertion professionnelle Service public de l éducation

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

RELEVE DE DECISIONS. Comité Directeur du 6 décembre 2014 à Paris au siège fédéral

RELEVE DE DECISIONS. Comité Directeur du 6 décembre 2014 à Paris au siège fédéral RELEVE DE DECISIONS Comité Directeur du 6 décembre 2014 à Paris au siège fédéral 1) Approbation du compte rendu de la réunion du Comité Directeur du 11 octobre 2014 à Paris. 2) DTN Approuvé à la majorité,

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

FICHE DE PROFIL DE POSTE

FICHE DE PROFIL DE POSTE FICHE DE PROFIL DE POSTE POSTE : Agent de développement sportif et/ou socio-sportif de secteur ou de bassin d activité CONVENTION COLLECTIVE : CCNS GROUPE : 1 METIER : Agent de développement Comité STRUCTURE

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE I. Organisation de la profession comptable Profession comptable Comptable s salariés Comptable s libéraux Comptable s publics A. Comptables salariés 1. La profession

Plus en détail

CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU

CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU Préambule Le sport de haut niveau joue un rôle social et culturel de première importance. Conformément aux valeurs de l Olympisme énoncées dans la Charte olympique et aux

Plus en détail

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 -

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - 40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - A. DEFINIR DES PRIORITES PARTAGEES «L EXPERIENCE DE LA PROXIMITE AU SERVICE D

Plus en détail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique NOR : [ ] DECRET n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail Publics concernés : fonctionnaires,

Plus en détail

Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques : une réforme réalisée

Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques : une réforme réalisée 4 Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques : une réforme réalisée PRESENTATION Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques, est un organisme chargé, par

Plus en détail

Création d une association sportive. Les Différentes Etapes

Création d une association sportive. Les Différentes Etapes Création d une association sportive Les Différentes Etapes Une association sportive Loi du 1 er Juillet 1901 Qu est-ce que c est? Une Réunion de personnes Un but commun Un but non lucratif 170 000 associations

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail