Electrochirurgie. Manuel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Electrochirurgie. Manuel"

Transcription

1 Electrochirurgie Manuel

2 1 Principes électrophysiques La Société Gebrüder Martin GmbH & Co. KG est activement engagée depuis 1960 dans la production d appareils pour électrochirurgie. Les générateurs à haute fréquence conçus et fabriqués pendant cette période ont permis à Martin d obtenir auprès des utilisateurs du monde entier, la réputation d un fournisseur compétent dans toutes les disciplines chirurgicales. La technologie des appareils produits par Martin a suivi jusqu'à nos jours une évolution continue. Parmi les développements des plus récents se trouvent par exemple, la coupe bipolaire, l identification des électrodes et le contrôle du contact de la plaque neutre au moyen d une électrode double zone en caoutchouc conducteur. Les principes de construction des générateurs ont totalement changé au cours des dernières décennies. Avec l asservissement dynamique des courbes de puissance, Martin offre aux utilisateurs un système prenant en charge de façon automatique l adaptation des caractéristiques du générateur aux nécessités de l intervention. Ce manuel sert de complément à la présentation. Cette dernière est disponible chez Martin. Il est possible de la visionner en la demandant aux représentants Martin. Ce manuel comprend les chapitres suivants: 1 Principes électrophysiques 2 Techniques d utilisation 3 Risques 4 Informations concernant le produit Quelques informations historiques av. J.C. Première description de l utilisation de la chaleur comme moyen thérapeutique dans le plus ancien texte de chirurgie connu, le Papyrus Edwin Smith. Réchauffement des instruments par le feu ou au moyen de gaz combustibles. Moitié du XIX siècle Le réchauffement des instruments par l extérieur n est plus nécessaire, puisque l on connaît désormais les caractéristiques possédées par le courant électrique qui réchauffe les conducteurs métalliques, lorsqu il les traverse. Première utilisation du courant électrique dans la technique opératoire. Utilisation du cautère galvanique constitué par un fil de platine porté au rouge Précurseur des bistouris H.F. 2 V 1.1

3 1 Principes électrophysiques Principe de fonctionnement de l électrochirurgie Le dessin illustre le principe de fonctionnement d un bistouri électrique. Le générateur électrochirurgical est l élément dans lequel l énergie électrique fournie par l alimentation secteur est transformée en courant de haute fréquence. Ce courant est conduit par un câble et un manche à une électrode active ponctuelle. Au point de contact de l application de cette électrode avec les tissus, se produit une densité importante de courant. Grâce à cette forte concentration d énergie sur une petite surface de tissus, on obtient l effet électrochirurgical souhaité. Lors du passage du courant à travers les tissus du patient vers l électrode plaque, la densité du courant diminue et du fait de l importante surface de contact de l électrode plaque avec la peau, aucun effet thermique ne se produit dans la zone d application. Le retour du courant vers le générateur, donc le bouclage du circuit se fait à travers le câble de plaque. La mise en route du générateur de haute fréquence est effectuée par l opérateur au moyen de la commande par pédale ou de la commande digitale. Il faut noter ici que le risque de brûlures au niveau de l électrode plaque résulte du fait que si celle-ci n est pas parfaitement et totalement appliquée sur le patient, la densité du courant sur cette surface réduite de contact produit un effet thermique indésirable. Le principe décrit ci-dessus concerne les générateurs dit «monopolaires». Lorsque l appareil est conçu pour appliquer le courant de haute fréquence sur les deux branches, une pince spéciale dont les branches sont isolées l une par rapport à l autre, on obtient un effet dit «bipolaire». Pour de plus amples informations voir le paragraphe «technique bipolaire». V 1.1 3

4 1 Principes électrophysiques Action excito-motrice Des courants pulsés, par exemple des courants continus à fréquence rythmée ou des courants à basse fréquence (par exemple la fréquence de l alimentation secteur) provoquent des stimuli ou des réactions sur les fibres nerveuses et sur les cellules musculaires. Par conséquent, l on constate une stimulation de l échange ionique normal de l organisme humain responsable de la conduction de stimuli physiologiques. Les stimuli de ce type entraînent une contraction de la musculature jusqu'à provoquer des extrasystoles et des fibrillations. L effet du stimulus, appelé également effet faradique, se calcule de la façon suivante: I R= F Le système physiologique d excitation des tissus est dépendant d une courbe dont le seuil de stimulation par des courants continus hachés, ou des courants de basse fréquence, détermine des impulsions de stimulations agressives. Avec des courants alternatifs de haute fréquence (> 200 khz) le système physiologique ne peut plus suivre le rythme des impulsions, et l on constate une insensibilité aux stimuli. Pour ces raisons, les bistouris électriques délivrent des courants de haute fréquence supérieurs à 300 khz. 4 V 1.1

5 1 Principes électrophysiques Loi de Joule Les bistouris électriques mettent en application le principe de la transformation d énergie, c est-à-dire la transformation d énergie électrique en énergie thermique. La loi de base est la loi thermique de «*Joule». Cette loi explique que la quantité de chaleur produite dans les tissus traversés par le courant électrique, dépend de l intensité de courant, la résistance en Ohms et la durée de l action. Q = I 2 x R x t * Joule, James Prescott, , physicien anglais qui a défini l équivalence thermique de l'énergie mécanique. V 1.1 5

6 1 Principes électrophysiques Effets de la loi de Joule Cette illustration montre de façon symbolique l effet de la loi de base thermique de Joule dans le cas d un bistouri électrique à haute fréquence. La quantité de chaleur produite dépend: du carré de l intensité du courant du réglage de la puissance de la résistance en Ohm du tissu physique, considérée comme résistance totale au point de contact avec l électrode active (par exemple: sang, tissus musculaires ou tissu adipeux) la résistance totale dans la zone comprise entre l électrode active et l électrode neutre. Le temps de réaction t est la période pendant laquelle le courant de haute fréquence est activé au moyen de la commande digitale ou la commande par pédale. Il faut en outre prendre en considération le fait que la température produite par l électrode active peut être réduite par le flux sanguin irriguant le point de contact. Avec les générateurs H.F. de technologie récente, la courbe de puissance n est pas forcément linéaire; c est-à-dire que la position à moitié course du potentiomètre de réglage ne correspond pas à la moitié de la puissance disponible. Ceci a l avantage, lors d interventions difficiles, de permettre un ajustage très fin dans la partie inférieure des réglages, et de disposer d une importante réserve de puissance en cas de nécessité. 6 V 1.1

7 1 Principes électrophysiques Influences sur l'effet thermique L'effet thermique dépend des facteurs suivants: 1. Intensité du courant et puissance de sortie 2. Degré de modulation 3. Forme de l électrode 4. Etat de l électrode active 5. Vitesse de coupe et durée de l action 6. Caractéristiques des tissus Intensité du courant et puissance de sortie Degré de modulation On entend par ce terme la forme des impulsions du courant de haute fréquence, en fonction de la conception du générateur et des réglages possibles sur le bistouri électrique. Plusieurs conceptions différentes en rapport avec les expériences spécifiques des constructeurs existent sur le marché. Le degré de modulation peut par exemple, être un paramètre dans l efficacité de la coupe mais aussi un élément pour l effet de profondeur lors d une coagulation. Forme de l électrode. La forme de l électrode active détermine la concentration des lignes de champ au point d application. L on peut ainsi définir la température de cette zone et l effet prévu. De fines électrodes ponctuelles produisent une densité de courant élevée, donc une température élevée et un effet de coupe électrique correspondant. Des électrodes de surface plus importante produisent une densité de courant inférieur donc une température plus basse et un effet de coagulation correspondant. V 1.1 7

8 1 Principes électrophysiques Etat des électrodes En application de la loi thermique de Joule, les effets prévus dépendent des résistances présentes. Outre les résistances physiques des tissus, déjà décrites, il intervient également la résistance de contact de l électrode active; en particulier lorsque l électrode est couverte de croûtes de carbonisation, la résistance ohmique du système peut augmenter de façon considérable. Pour des réglages et des durées d application identiques, l effet final peut être considérablement réduit. De ce fait il est important de toujours bien nettoyer les électrodes durant l intervention. Caractéristiques des tissus Comme énoncé précédemment on sait que les tissus ont des caractéristiques de résistance différentes en fonction de leur physiologie. Ces caractéristiques sont exprimées en valeur physique au moyen de la résistance spécifique R 0. Tissu biologique (de 0,3 à 1 MHz) Métal Sang 0,16 x 10 3 Argent 0,16 x 10-5 Muscles, reins, cœur 0,2 x 10 3 Cuivre 0,17 x 10-5 Foie, rate 0,3 x 10 3 Or 0,22 x 10-5 Cerveau 0,7 x 10 3 Aluminium 0,29 x 10-5 Poumon 1,0 x 10 3 Graisse 3,3 x V 1.1

9 1 Principes électrophysiques Effets du courant Des températures supérieures à 45 C entraînent dans les tissus vivants, une altération de la structure et de la fonction des protéines. On parle dans ce cas de dénaturation. Cette dernière est donc la conséquence d effets thermiques. En fonction des températures et des types d impulsions utilisées, on peut obtenir deux effets différents provoqués par le courant de haute fréquence. Coagulation Des températures allant de 60 à 70 C dans la zone s étendant autour de l électrode active provoquent une évaporation lente des liquides intracellulaires au travers de la membrane cellulaire. Par conséquent la cellule se rétracte et plusieurs cellules s unissent en un bloc. On constate alors ce que l on appelle un «effet de soudage» grâce auquel on peut obtenir une hémostase. Electrotomie Des températures supérieures à 100 C dans la zone s étendant autour de l électrode active provoquent un développement rapide de vapeur à partir du liquide présent dans la membrane cellulaire. Sous l effet de la pression de vapeur, il se produit une rupture de la membrane cellulaire et la formation d une atmosphère de vapeur autour de l électrode active. D autres cellules placées à proximité de l électrode sont sujettes au même phénomène. Par conséquent l électrotomie ne peut pas être comparée à une procédure de coupe mécanique. Courants mixtes Les effets de base de la coagulation et de l électrotomie peuvent être combinés de différentes façons par l utilisation de courants mixtes. Les bistouris électriques permettent ainsi la section avec faible hémostase, ou au contraire une forte escarrification. La sélection se fait par des touches sur la façade du bistouri électrique. V 1.1 9

10 2 Techniques d utilisation Principes de fonctionnement de la technique monopolaire Dans la technique de fonctionnement monopolaire un flux de courant part de l électrode active, passe par le tissu biologique, pour arriver à l électrode neutre. Le générateur de haute fréquence remplit dans ce cas, la fonction de source de tension pour le courant de haute fréquence. La conduction s effectue par le manche porte-électrode, l électrode active, le patient, l électrode neutre et son câble de connexion. Le circuit électrique est ainsi bouclé. La technique monoterminale est un type particulier de technique monopolaire. On recourt principalement à cette technique lorsqu on utilise des bistouris électriques en chirurgie dentaire. Dans ce cas, l on n applique pas l électrode neutre; cette fonction est remplie par l effet capacitif qui s établit entre le patient et le fauteuil du cabinet dentaire. 10 V 1.1

11 2 Techniques d utilisation Le principe de coagulation A la suite de l effet de chaleur dans la zone entourant l électrode active, on constate une coagulation des protéines. Le niveau de température, la surface de contact déterminée par l électrode de coagulation, la puissance réglée sur le générateur sont importants et déterminent la réaction de coagulation. La zone de coagulation effective est constituée par les tissus entourant directement l électrode active, et correspondant à la zone d action du courant. Dans les tissus adjacents, il peut se produire une dénaturation de ces tissus; dans les tissus plus éloignés en direction de l électrode neutre, aucun effet thermique ne devrait se produire. Dans un vaisseau présentant une hémorragie, le sang subit un reflux grâce à l effet décrit cidessus. Les parois des vaisseaux qui se trouvent à proximité de l électrode se rétractent à cause de la coagulation des protéines. On obtient par conséquent une coagulation provoquant une hémostase. Les électrodes les plus adaptées à une coagulation de contact, sont des électrodes à boule et des électrodes couteaux ou lancettes appliquées sur le plat. V

12 2 Techniques d utilisation Coagulation par pince Dans l utilisation du bistouri électrique à des fins de coagulation, ce sont les coagulations par pinces qui sont les plus utilisées. Dans ce cas le chirurgien saisi et clampe le vaisseau avec une pince ou clamp pour obtenir l arrêt mécanique du saignement. L électrode active est mise en contact avec la partie métallique de l instrument et le courant H.F. est activé. L instrument agit de ce fait comme une prolongation de l électrode active. Cette coagulation s obtient au point de contact de l instrument avec les tissus. Les gants du chirurgien, en plus de leurs fonctions aseptiques, assurent également une isolation électrique du chirurgien par rapport aux parties métalliques conductrices. Pour éviter les risques de perforation du gant, il faut procéder de la façon suivante: Toucher tout d abord l instrument avec l électrode active. Déclencher ensuite seulement le courant de haute fréquence. Dans le cas contraire, c est-à-dire si l on approche l électrode active déjà sous tension de l instrument, il se produit une étincelle d amorçage qui par effet faradique peut provoquer à travers le gant, un choc électrique. 12 V 1.1

13 2 Techniques d utilisation Coagulation par étincelage La coagulation par étincelage (spray-coagulation) est une forme de coagulation particulière. Elle est déjà connue depuis longtemps sous le terme de fulguration. Dans ce cas, une électrode active est maintenue à quelques millimètres de distance de la surface du tissu, et le courant spécifique pour étincelage est activé. Grâce à la haute tension du générateur de courant, l on obtient un transfert d étincelles. Cette énergie produit sur les tissus une zone de coagulation superficielle fortement carbonisée. En déplaçant l électrode active, de vastes zones de tissus de structures différentes peuvent être coagulées. L application principale se situe dans l ouverture du sternum en chirurgie cardiaque, ainsi que dans la chirurgie hépatique. V

14 2 Techniques d utilisation Electrotomie En produisant la vaporisation instantanée du liquide intracellulaire, et grâce à une électrode ponctuelle et des paramètres sélectionnés sur le générateur, on obtient l éclatement des cellules avec un effet de séparation des tissus, c est-à-dire l électrotomie. La température nécessaire pour effectuer une électrotomie doit être supérieure à 100 C; on a même pu mesurer des températures supérieures à 300 C. L électrotomie n est pas une séparation mécanique des tissus. Dans la zone de contact de l électrode active, l atmosphère de vapeur provoque dans le sens du déplacement de l électrode, une réaction en chaîne sur les cellules environnantes avec une transmission d énergie sur celles-ci. L effet décrit se prolonge tant que le courant est activé. Cet effet est connu sous le nom de l effet Leidenfrost*. Les électrodes les plus adaptées sont de type à lame, à aiguille ou à anse. Le mélange des effets de coagulation et de section conduit à des courants mixtes permettant de réaliser de la section avec hémostase ou escarrifications. L électrotomie «pure» conduit à une section lisse et franche, comparable à celle obtenue par une lame de bistouri. * Leidenfrost, Johann Gottlieb, , médecin, Phénomène de Leidenfrost: sur une plaque de métal dont la température est très élevée, les gouttes d eau se déplacent et s évaporent très lentement, car elles sont transportées par une couche de vapeur. 14 V 1.1

15 2 Techniques d utilisation Utilisation de l'électrotomie L utilisation du courant H.F. pour électrotomie produit par le générateur appelle les remarques suivantes: Les éléments de sélection et de déclenchement des courants H.F., au niveau du manche digital ou des pédales répondent à un code couleur. Le bleu est réservé à la coagulation et le jaune à la section. On constate souvent dans l utilisation courante une inversion entre le programme sélectionné et l effet souhaité. Dans ce cas, grâce notamment à une augmentation de la puissance, on peut obtenir un certain résultat, mais on obtient un effet optimal que lorsqu on utilise un courant adapté. V

16 2 Techniques d utilisation Résection transurétrale (R.T.U.) La «coupe sous eau» constitue une application particulière de l électrotomie. Le but est d extirper par la voie naturelle, à partir de la vessie remplie de liquide de rinçage, des copeaux de tissus prostatiques. On utilise comme électrode active mobile, une anse en fil au travers d un résectoscope composé d un système de lumière froide, une optique d observation et un système d irrigation et de rinçage. A l aide du courant de coupe on effectue une résection des tissus souhaités, par exemple dans les cas d adénome de la prostate. L hémostase des vaisseaux se fait par le courant de coagulation, ou la coupe avec hémostase. Lorsque le courant est activé, une partie de l énergie est dissipée dans le liquide de rinçage, et de ce fait la puissance disponible au point d application est réduite. Les générateurs H.F. actuels disposent d un mode R.T.U. spécifique, grâce à des techniques d adaptation aux paramètres, tels l impédance, le degré de modulation, l asservissement dynamique. 16 V 1.1

17 2 Techniques d utilisation Principe de fonctionnement de la technique bipolaire Contrairement à la technique monopolaire, dans la technique bipolaire le courant de haute fréquence ne passe pas par le corps du patient pour atteindre l électrode neutre. En utilisant des mesures de construction particulière (isolation), on peut produire des instruments bipolaires dans lesquels l électrode active et l électrode neutre sont placées directement l une en face de l autre. L instrument le plus connu dans ce cas est la pince bipolaire. Le courant circule d une pointe de la pince à l autre et de ce fait, le parcours du courant est direct et réduit; il provoque des coagulations très localisées, et ne nécessite qu une faible puissance. La technique bipolaire est préférable à la technique monopolaire pour des raisons de sécurité. L électrode neutre nécessaire en technique monopolaire n assure aucune fonction dans la technique bipolaire. V

18 2 Techniques d utilisation Utilisation de la «coagulation bipolaire» La coagulation bipolaire est une technique très utilisée. Dans la plupart des cas, on utilise des pinces bipolaires; il en existe de plusieurs formes. Parce que cette technique est utilisée principalement dans des interventions chirurgicales complexes, il est très important de maintenir les contacts des pinces bipolaires propres durant l opération, et éventuellement de les nettoyer. En effet, les pointes des pinces sur lesquelles se sont incrustés des résidus de coagulation, ont tendance à adhérer aux tissus clampés, et provoquer de nouveaux saignements après que l on ait retiré les pinces. Le générateur haute fréquence bipolaire doit avoir une sortie symétrique. Une sortie asymétrique favorise l adhérence des pinces. Puisque le besoin énergétique de cette méthode est limité, les puissances de sortie maximales des parties bipolaires d un bistouri électrique sont comprises entre 80 et 100 watt. 18 V 1.1

19 2 Techniques d utilisation Utilisation «coupe bipolaire» La coupe et la coagulation monopolaire, ainsi que la coagulation bipolaire sont des techniques couramment utilisées. La coupe bipolaire est par contre une technique d utilisation relativement récente. Du fait de l utilisation croissante de la chirurgie endoscopique (chirurgie invasive minimale), on adapte de plus en plus en raison de sa plus grande sécurité, les techniques bipolaires; ceci a conduit au développement d instruments de coupe bipolaire. Le fait de pouvoir asservir l instrument et le générateur en puissance et en caractéristique de fonctionnement par un système de codification, constitue un avantage important pour les utilisateurs. V

20 3 Risques Risques L utilisation du bistouri électrique présente des risques particuliers. Par conséquent, les générateurs de haute fréquence et leurs accessoires sont également soumis aux lois concernant «les équipements techniques à risques spécifiques». Les risques encourus par les patients, les utilisateurs et les tiers peuvent être d origines diverses. Les risques répertoriés dans les publications, et constatés par la longue expérience des fabricants sont les suivants: carences au niveau technique brûlures imprévues dues à la haute fréquence erreurs d utilisation accessoires défectueux incendie dû à des liquides ou des gaz combustibles dangers résultant de connexions incorrectes avec d autres appareils. Il faut noter que des escarres causées par la position du malade sont quelques fois considérées de façon erronée, comme étant des brûlures de haute fréquence. Il faut souligner cependant que les bistouris électriques, lorsqu ils sont utilisés de façon correcte et adéquate, sont des dispositifs médicaux sûrs et fiables. Le strict respect du mode d emploi livré avec chaque appareil est bien entendu indispensable. 20 V 1.1

21 3 Risques Application de l électrode neutre Application de l électrode neutre Contact sur toute la surface Contact durable Qualité de contact Date de péremption Application de l'électrode neutre sur le patient Application par contact total et durable de l'électrode neutre, c'est-à-dire que l'on choisit une électrode neutre ayant la plus grande surface possible Application de toute la surface active de l'électrode neutre Surface de l'électrode neutre sans saleté, ni résidus Application interdite sur les saillies osseuse Application interdite sur tous tissus ayant des cicatrices Application interdite au-dessus des implants Garantie d'une application durable (utiliser les sangles en caoutchouc) Rasage des poils en cas de forte pilosité, ne pas utiliser d'alcool Electrode neutre située si possible à proximité du champ opératoire Eviter les emplacements humides Les points d'application particulièrement bien adaptés sont les zones riches en muscles, au niveau des bras et des cuisses. S'il n est pas possible d'effectuer une application correcte de l'électrode neutre, il faut renoncer à la technique monopolaire, et adopter la technique bipolaire. Le non-respect des règles d'application de l électrode neutre entraîne le risque de brûlures du patient. Les règles d'utilisation des bistouris doivent, par conséquent, être parfaitement respectées. V

22 3 Risques Sécurité technique durant l'application de l'électrode neutre Electrode neutre - Connexion de sécurité - Positionnement correct des câbles - Utilisation limitée dans la région coronarienne - Prise en compte des électrodes ECG et EEG et autres capteurs - Choix d'un point d'application correcte - Respect des normes d'application Outre les normes d'utilisation à proprement parler, il faut également prendre en considération les règles techniques suivantes. Parfait état de l électrode neutre Connexions de sécurité Positionnement correct du câble, c est-à-dire: Positionnement du câble sans contact avec le patient Longueur du câble la plus courte possible Cheminement du câble sans formation de boucles Cheminement du câble sans contact avec d autres conducteurs (par exemple le câble E.C.G.) Ne pas coucher le patient sur les câbles Utilisation limitée dans la région coronarienne Prise en compte des électrodes pour E.C.G. et E.E.G. et autres capteurs Positionnement correct de l électrode neutre Respecter des normes d application. 22 V 1.1

23 3 Risques Différents types d'électrodes neutres Il existe aujourd hui quatre types différents utilisés dans la technique des électrodes neutres. Les électrodes neutres se divisent: Electrodes à usage unique Les électrodes neutres à usage unique existent en modèle à zone de contact unique, et en modèle à double zone. Ces électrodes offrent un certain confort d utilisation grâce à leur caractéristique d auto-adhésion, elles doivent cependant être utilisées en respectant les règles générales déjà énoncées. Il faut veiller en particulier à ne pas emprisonner sous l électrode des traces d humidité (désinfectants). Pour ce type d électrode, le rasage de forte pilosité est souvent nécessaire. Les électrodes neutres à usage unique ont une durée de conservation limitée. Elles comportent une date de péremption à ne pas dépasser. V

24 3 Risques Electrodes neutres réutilisables Les électrodes neutres réutilisables en caoutchouc siliconé avec carbone sont aujourd hui disponibles sous la forme d électrodes simples et double zones. Les électrodes neutres en caoutchouc à deux zones représentent le développement le plus récent dans le domaine des électrodes neutres. Ce type d électrode possède les caractéristiques d une électrode réutilisable. De plus, l on peut effectuer un monitorage en cours d application au moyen des deux surfaces appliquées. Les bistouris équipés d un tel dispositif contrôlent l impédance entre la peau et la plaque, et de ce fait la bonne et totale application sur la peau. Les électrodes réutilisables doivent être nettoyées avant d être réutilisées. Pour la régénération des caractéristiques électriques, elles doivent être périodiquement soumises à un processus de stérilisation à la vapeur, suivant le cycle prévu pour les caoutchoucs. 24 V 1.1

25 3 Risques Exemple de brûlure par haute fréquence Dans le cas présent, il s agit d une brûlure apparue sous une électrode neutre et pouvant être provoquée par deux facteurs: 1. La surface poilue sur laquelle est placée l électrode n a pas été rasée avant l application. 2. Il y a des restes d humidité (surtout des solutions désinfectantes) entre la surface cutanée et l électrode. L électrode neutre reçoit l énergie de haute fréquence par l intermédiaire de ponts de liquides qui sont des conducteurs à basse résistance électrique. Cela provoque dans ces zones une concentration particulièrement importante en courant électrique et par conséquent une brûlure. V

26 3 Risques Positionnement correct du patient Pour une utilisation correcte du bistouri électrique, il faut placer le patient sur plan opératoire isolé et sur un support sec et imperméable. Toutes les surfaces conductrices, et tous les points de contact (tels que les supports pour bras et jambes) doivent être isolés du patient. Il faut isoler le patient de la table d opération sur toute sa surface et sur tous les points où peut avoir lieu un contact. Il faut en outre, penser à isoler tous les points de contact entre les membres et le tronc. Les supports secs au départ ne doivent pas être mouillés lorsque l on utilise des liquides tels des désinfectants. Les accumulations de liquide doivent être aspirées rapidement et sans laisser de résidus. 26 V 1.1

27 3 Risques Utilisation correcte des bistouris électriques Les bistouris électriques sont des dispositifs médicaux présentant à l utilisation un certain degré de risques. Avant d utiliser un appareil de ce type, l utilisateur doit se familiariser avec ce dernier. Il faut lire avec attention le manuel d utilisation. Ces appareils ne doivent être utilisés que pour des objectifs conformes aux dispositions les concernant, et le bistouri ainsi que ses accessoires doivent être en parfait état technique. Les normes d utilisation doivent en outre, être respectées. Les utilisations inopportunes comme par exemple une utilisation continue sont interdites, car elles sont dangereuses. La dépose du manche porte-électrode ne doit pas se faire avec d autres instruments, et il faut veiller à ne pas activer involontairement le courant par la commande digitale ou les pédales. Les accessoires ne doivent pas servir de supports. Si des doutes subsistent quant à la fiabilité de l appareil, il faut immédiatement mettre ce dernier hors service, et le soumettre à un contrôle effectué par le service d assistance technique. Les équipements médico-techniques ne doivent être utilisés que dans des locaux conformes aux normes en vigueur. V

28 3 Risques Manipulation de liquides et de gaz combustibles Durant l utilisation des bistouris électriques, il ne faut pas oublier que des arcs électriques peuvent se produire en bout de l électrode active. Lorsqu on manipule des substances anesthésiques, des solutions pour le nettoyage de la peau, des solutions dégraissantes ou des substances désinfectantes, il existe en effet un risque d explosion par étincelles, et donc un danger pour les personnes présentes. Par conséquent, il faut observer avec attention toutes les indications de risques concernant les liquides et les gaz combustibles, respecter toutes les règles prévues en matière de sécurité. Des cas isolés de combustion de gaz endogènes ont également été observés. Ces risques d accident peuvent être évités en adoptant les normes spécifiques (utilisation de gaz inertes). 28 V 1.1

29 3 Risques Utilisation de l'électrochirurgie chez des patients portant un stimulateur cardiaque Patient portant un stimulateur cardiaque - Monitorage du patient - Disponibilité immédiate d'un défibrillateur - Puissance HF réduite; bipolaire de préférence Chez les patients porteurs d un stimulateur cardiaque, l électrochirurgie ne doit être utilisée que de façon limitée. Dans les cas extrêmes, on peut observer une interférence dans le fonctionnement du stimulateur cardiaque, avec d éventuelles fibrillations et dommages irréparables au stimulateur même. Durant une opération où l on recourt à l électrochirurgie, les patients porteurs d un stimulateur cardiaque doivent être soumis à un contrôle par monitorage. Les modèles anciens d électrocardiographe peuvent subir des perturbations dues à la haute fréquence. Dans ce cas, il faut effectuer un contrôle du pouls par palpation. Les équipements nécessaires au traitement cardiaque d urgence (stimulateur cardiaque prêt à l usage et défibrillateur) doivent toujours être disponibles. Il faut toujours respecter les règles d application de l électrochirurgie. Il est important d utiliser une puissance haute fréquence la plus faible possible. Chaque fois que cela est possible, il est conseillé d utiliser la technique bipolaire plutôt que la technique monopolaire. V

C H I R U R G I E À H A U T E F R É Q U E N C E L e s B a s e s. Principes de l Elec trochirurgie

C H I R U R G I E À H A U T E F R É Q U E N C E L e s B a s e s. Principes de l Elec trochirurgie C H I R U R G I E À H A U T E F R É Q U E N C E L e s B a s e s Principes de l Elec trochirurgie TABLE DES MATIÈRES Introduction 03 Le principe de la chirurgie HF 04 Bases physiques Modifications des tissus

Plus en détail

Générateur électrochirurgical HF AUTOCON II 80 UNITS 7-2 07/2014-FR

Générateur électrochirurgical HF AUTOCON II 80 UNITS 7-2 07/2014-FR Générateur électrochirurgical HF AUTOCON II 80 UNITS 7-2 07/2014-FR Générateur électrochirurgical HF AUTOCON II 80 L AUTOCON II 80 est un générateur électrochirurgical HF compact et puissant au rapport

Plus en détail

Principes. de l electrochirurgie

Principes. de l electrochirurgie Principes de l electrochirurgie TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 04 LE PRINCIPE DE LA CHIRURGIE HF 05 Bases physiques Modifications des tissus sous l effet de la chaleur Facteurs influençant l effet de

Plus en détail

DANGERS DE L ÉLECTRICITÉ

DANGERS DE L ÉLECTRICITÉ DANGERS DE L ÉLECTRICITÉ 1 Introduction...2 2 Risques électriques...3 2.1 Pour les personnes...3 2.2 Pour les équipements...3 3 Liens entre les risques et les paramètres électriques...3 3.1 Tension...3

Plus en détail

SOMMAIRE. Président: B. MILLAT Modérateurs : B. LELONG (Marseille) J.-F. GRAVIE (Toulouse) Un représentant de l'afssaps

SOMMAIRE. Président: B. MILLAT Modérateurs : B. LELONG (Marseille) J.-F. GRAVIE (Toulouse) Un représentant de l'afssaps SOMMAIRE Président: B. MILLAT Modérateurs : B. LELONG (Marseille) J.-F. GRAVIE (Toulouse) Un représentant de l'afssaps Déclarations d'incidents liés à l'utilisation de source d'énergie : les données de

Plus en détail

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Vieillissement de la population Augmentation du nombre de patients porteurs de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables Augmentation

Plus en détail

Éclairages d examen. marled E3. Lumière d examen de la dernière génération

Éclairages d examen. marled E3. Lumière d examen de la dernière génération Éclairages d examen marled E3 Lumière d examen de la dernière génération Le nouvel éclairage marled E3 de KLS Martin satisfait aux normes les plus strictes en matière de qualité. Le design du produit entièrement

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

Electrochirurgie Principes, Applications et Risques. S Roncé nov. 2013

Electrochirurgie Principes, Applications et Risques. S Roncé nov. 2013 Electrochirurgie Principes, Applications et Risques S Roncé nov. 2013 INTRODUCTION L'utilisation de la chaleur pour arrêter le saignement remonte à plusieurs centaines d'années. Au fil des ans, les chercheurs

Plus en détail

Independant. Un positionnement flexible et une utilisation optimale de l espace dans le bloc opératoire et aux soins intensifs

Independant. Un positionnement flexible et une utilisation optimale de l espace dans le bloc opératoire et aux soins intensifs Systèmes plafonniers d alimentation médicale Independant Un positionnement flexible et une utilisation optimale de l espace dans le bloc opératoire et aux soins intensifs INDEPENDANT : statifs plafonniers

Plus en détail

pour des implants dentaires

pour des implants dentaires La meilleure raison pour des implants dentaires Régénération en douceur de l os maxillaire avec SonicWeld Rx Dental Il est un temps, où rien ne peut nous arriver Pendant ce temps, tout grandit et prospère.

Plus en détail

ARC 300. Sûr, tout simplement. BOWA-electronic GmbH & Co. KG Heinrich-Hertz-Strasse 4 10 72810 Gomaringen I Allemagne

ARC 300. Sûr, tout simplement. BOWA-electronic GmbH & Co. KG Heinrich-Hertz-Strasse 4 10 72810 Gomaringen I Allemagne ARC 300 Appareil de chirurgie HF Sûr, tout simplement BOWA-electronic GmbH & Co. KG Heinrich-Hertz-Strasse 4 10 72810 Gomaringen I Allemagne Téléphone +49 (0) 7072-6002-0 Télécopie +49 (0) 7072-6002-33

Plus en détail

Septembre 2003 BISTOURIS ÉLECTRIQUES : PRINCIPES ET PRÉCAUTIONS D UTILISATION RECOMMANDATIONS DE LA

Septembre 2003 BISTOURIS ÉLECTRIQUES : PRINCIPES ET PRÉCAUTIONS D UTILISATION RECOMMANDATIONS DE LA Septembre 2003 RECOMMANDATIONS DE LA BISTOURIS ÉLECTRIQUES : PRINCIPES ET PRÉCAUTIONS D UTILISATION J.-M. CANARD (Paris) Avec la collaboration de : T. PONCHON (Lyon), B. NAPOLEON (Lyon), J. BOYER (Angers),

Plus en détail

ACCIDENTS ELECTRIQUES EN CHIRURGIE COELIOSCOPIQUE. Dr JF Gravié FCVD

ACCIDENTS ELECTRIQUES EN CHIRURGIE COELIOSCOPIQUE. Dr JF Gravié FCVD ACCIDENTS ELECTRIQUES EN CHIRURGIE COELIOSCOPIQUE Dr JF Gravié FCVD CONTEXTE (1) Risques électriques de 0,1 à 0,4% Enquête de pratique * 506 chirurgiens: 18% expérience personnelle, 54% connaissaient un

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION

NOTICE D INSTALLATION NOTICE D INSTALLATION PowerSlate Mono Serie FR60 Version 1.2 Okt 2013 Sommaire 1. Introduction 3 2. Avis général de sécurité 4 3. Transport et stockage 5 4. Installation 6 5. Sécurité sur chantier 10 6.

Plus en détail

ACCESSOIRES DE BISTOURIS

ACCESSOIRES DE BISTOURIS ELECTRODES ACTIVES Electrodes isolées, sur canon de 5 cm Aiguille courte fine, les 5 Electrode boule diam. 3 mm, les 5 Electrode couteau droit Aiguille Epilation jetables, les 50 Electrode couteau droit

Plus en détail

Sécurité électrique bloc opératoire

Sécurité électrique bloc opératoire Sécurité électrique bloc opératoire Intervenant : Thierry CAUCHARD thierry.cauchard@socotec.fr Diaporama n 1 Sommaire Risques liés à l électricité Normes de référence Règles à respecter Diaporama n 2 Risques

Plus en détail

LABORATOIRES DE PHYSIQUE Sécurité électrique

LABORATOIRES DE PHYSIQUE Sécurité électrique LABORATOIRES DE PHYSIQUE Sécurité électrique A. Connaissance du risque électrique Le courant peut agir alors sur le corps de trois façons différentes : Par blocage des muscles, que ce soient ceux des membres

Plus en détail

Électrochirurgie. Mots clés. Présentation de l électrochirurgie dans le cadre de l utilisation des gants en latex

Électrochirurgie. Mots clés. Présentation de l électrochirurgie dans le cadre de l utilisation des gants en latex Électrochirurgie Présentation de l électrochirurgie dans le cadre de l utilisation des gants en latex Une brûlure ou un choc électrique durant l utilisation du bistouri électrique font partie des risques

Plus en détail

CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED. Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique

CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED. Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique Tuttlingen, novembre 2011 - La nouvelle CHROMOPHARE Génération

Plus en détail

FOT-100 capteur de température à fibre optique. Manuel d installation

FOT-100 capteur de température à fibre optique. Manuel d installation FOT-100 capteur de température à fibre optique Manuel d installation Informations de sécurité Ce manuel contient de l information et des consignes de sécurité qui doivent être respectées afin de prévenir

Plus en détail

ORL 88 8.0 06/2015-FR CLEARVISION II. Pour le nettoyage peropératoire de la lentille distale

ORL 88 8.0 06/2015-FR CLEARVISION II. Pour le nettoyage peropératoire de la lentille distale ORL 88 8.0 06/2015-FR CLEARVISION II Pour le nettoyage peropératoire de la lentille distale Système CLEARVISION II : Pour le nettoyage peropératoire de la lentille distale Le problème posé par les gouttes

Plus en détail

IS 28 INSTRUCTION DE SECURITE SAFETY INSTRUCTION DANGERS DUE TO ELECTRICITY DANGERS DE L ELECTRICITE - - - CERN. Edms 335796

IS 28 INSTRUCTION DE SECURITE SAFETY INSTRUCTION DANGERS DUE TO ELECTRICITY DANGERS DE L ELECTRICITE - - - CERN. Edms 335796 CERN INSTRUCTION DE SECURITE SAFETY INSTRUCTION Edms 335796 IS 28 Publié par TIS Date de publication : 1986 DANGERS DUE TO ELECTRICITY - - - DANGERS DE L ELECTRICITE DANGERS DE L'ELECTRICITE Table des

Plus en détail

EURO DEFI PADS 52502000IU9I 2012/10

EURO DEFI PADS 52502000IU9I 2012/10 EURO DEFI PADS 52502000IU9I 2012/10 PLAQUES MULTI-FONCTIONS JETABLES EURODEFIPADS NOTICE D UTILISATION DESCRIPTION DU PRODUIT Les plaques multifonctions jetables EURODEFIPADS sont composées de deux électrodes

Plus en détail

Alarme pour séparateur hydrocarbure /graisse Type : WGA 02

Alarme pour séparateur hydrocarbure /graisse Type : WGA 02 Notice technique Alarme pour séparateur hydrocarbure /graisse Type : WGA 02 WGA 02 (avec sonde WGA-ES4) Code Article : 265 0021 Sonde WGA-R6 (sonde seule) Code Article : 265 0027 Sonde WGA-ES4 (sonde seule)

Plus en détail

L électrochirurgie en toute simplicité

L électrochirurgie en toute simplicité L électrochirurgie en toute simplicité Français Techniques d utilisation Servotome vous permet de bénéficier des effets de l électrochirurgie dans toutes les situations L électrosection, en volatilisant

Plus en détail

MCO 25plus et MCO 50plus

MCO 25plus et MCO 50plus Systèmes au laser MCO 25plus et MCO 50plus FOCALISATION SUR L ESSENTIEL La prestation «en plus» «Focalisation sur l essentiel» Dispositif médical classique, le laser CO 2 est depuis longtemps utilisé avec

Plus en détail

CHIRURGIE À HAUTE FRÉQUENCE SCELLEMENT DES VAISSEAUX COAGULATION PAR PLASMA D ARGON CRYOCHIRURGIE CHIRURGIE À JET D EAU APPAREILS ET MODULES

CHIRURGIE À HAUTE FRÉQUENCE SCELLEMENT DES VAISSEAUX COAGULATION PAR PLASMA D ARGON CRYOCHIRURGIE CHIRURGIE À JET D EAU APPAREILS ET MODULES CHIRURGIE À HAUTE FRÉQUENCE SCELLEMENT DES VAISSEAUX COAGULATION PAR PLASMA D ARGON CRYOCHIRURGIE CHIRURGIE À JET D EAU APPAREILS ET MODULES Légende Table des matières Chirurgie à haute fréquence Domaines

Plus en détail

Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène

Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène Objectifs pédagogiques Après l étude de ce chapitre, vous pourrez : Différencier les effets des polarités CCDP, CCPI et c.a. sur le nettoyage

Plus en détail

Manuel technique Système d alimentation électrique T4002

Manuel technique Système d alimentation électrique T4002 Manuel technique Système d alimentation électrique T400 MOZELT GmbH & Co. KG Veuillez impérativement tenir compte des consignes de sécurité et des recommandations suivantes avant la mise en service! Copyright:

Plus en détail

BIENVENUE DANS LE MONDE DE CONCEPT PHYTO+

BIENVENUE DANS LE MONDE DE CONCEPT PHYTO+ BIENVENUE DANS LE MONDE DE CONCEPT PHYTO+ L 'applicateur CONCEPT PHYTO+ est une solution innovante de soin à domicile pour faciliter la pénétration d'un gel ou d'une crème polarisée en ions positifs dans

Plus en détail

Réglementation selon les arrêtés du 26/02/2003, du 07/03/2008 et du 14/12/2011 et le Code du travail. Effectif des locaux Évacuation Ambiance

Réglementation selon les arrêtés du 26/02/2003, du 07/03/2008 et du 14/12/2011 et le Code du travail. Effectif des locaux Évacuation Ambiance RÉGLEMENTATION L éclairage de sécurité et l alarme incendie (suite) 2. Les établissements recevant des travailleurs (ERT) Pour les Établissements Recevant des Travailleurs (ERT), l effectif théorique des

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

LE RISQUE ELECTRIQUE. Effet du courant sur le corps humain: électrisation, électrocution, brûlure

LE RISQUE ELECTRIQUE. Effet du courant sur le corps humain: électrisation, électrocution, brûlure LE RISQUE ELECTRIQUE Effet du courant sur le corps humain: électrisation, électrocution, brûlure Effet du courant sur le corps humain: électrisation, électrocution, brûlure L électrisation,l électrocution

Plus en détail

Mode d'emploi. Interrupteur à bouton poussoir lumineux encastrable > 8018/3

Mode d'emploi. Interrupteur à bouton poussoir lumineux encastrable > 8018/3 Mode d'emploi Interrupteur à bouton poussoir lumineux encastrable > 8018/3 Sommaire 1 Sommaire 1 Sommaire...2 2 Indications générales...2 3 Consignes de sécurité...3 4 Conformité aux normes...3 5 Fonction

Plus en détail

Documentation Technique Amplificateur GM-500 3G. Amplificateur GM-R500 3G Documentation Technique

Documentation Technique Amplificateur GM-500 3G. Amplificateur GM-R500 3G Documentation Technique Amplificateur GM-R500 3G Documentation Technique Table des matières I. Présentation de l Amplificateur GM-R500 3G... 3 a) Rôle... 3 b) Avantages... 3 II. Fonctionnement de l amplificateur... 3 III. Constitution

Plus en détail

APC 2. Une utilisation complete de la coagulation par plasma d argon (APC) COAGULATION PAR PLASMA D ARGON

APC 2. Une utilisation complete de la coagulation par plasma d argon (APC) COAGULATION PAR PLASMA D ARGON APC 2 Une utilisation complete de la coagulation par plasma d argon (APC) COAGULATION PAR PLASMA D ARGON Hémostase et dévitalistion efficaces à l aide de la coagulation par plasma d argon (APC) Une histoire

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

Gravure et la Découpe Laser

Gravure et la Découpe Laser Manuel pour la Gravure et la Découpe Laser www.troteclaser.com Trucs et Astuces pour travailler avec une machine laser Trotec Table des matières 3 Introduction 3 Que peut faire un laser? 4 Les sources

Plus en détail

TRAITEMENTS ZONES D APPLICATION ULTRA-CAVITATION THERAPIE LUMIERE LED

TRAITEMENTS ZONES D APPLICATION ULTRA-CAVITATION THERAPIE LUMIERE LED GUIDE D UTILISATION DESCRIPTION DU PRODUIT Le Cavitat est un nouveau traitement total et complet de beauté qui combine l ultra-cavitation et la thérapie par la lumière LED. Le Cavitat vous aidera à amincir

Plus en détail

Compagnie minière IOC Santé, sécurité et environnement

Compagnie minière IOC Santé, sécurité et environnement Santé, sécurité et environnement Travail à chaud 1 BUT La pratique sur le travail à chaud a pour but : d établir un système efficace de gestion du travail à chaud pouvant contribuer à prévenir un incendie,

Plus en détail

MANUEL OLYMPIA INSERT

MANUEL OLYMPIA INSERT MANUEL OLYMPIA INSERT 1. GÉNÉRAL L installation doit se faire selon les règles et normes Européennes EN 13229 et selon les indications suivantes; la sécurité et le bon fonctionnement en dépendent. En cas

Plus en détail

Manuel d installation KIT FAST

Manuel d installation KIT FAST Veuillez lire attentivement ces consignes de sécurité qui s adressent uniquement à un installateur photovoltaïque qualifié : Manuel d installation KIT FAST Ce présent document contient des informations

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

Thermorégulation et exercice physique

Thermorégulation et exercice physique Thermorégulation et exercice physique Généralités L activité physique en ambiance chaude ou froide augmente les charges pour l organisme Dans des conditions extrêmes, l organisme doit s adapter Mécanismes

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision NOTICE D UTILISATION Masque de soudage protecteur de vision Attention : Lire attentivement le présent manuel dans son intégralité avant d utiliser le masque de soudage. Table des matières GUIDE DE L UTILISATEUR

Plus en détail

SURVEILLANCE EN CONTINU ET LIMITATION DES COURANTS RÉSIDUELS DANS LES CENTRES INFORMATIQUES À L AIDE DE SYSTÈMES RCM Livre blanc Révision n 3

SURVEILLANCE EN CONTINU ET LIMITATION DES COURANTS RÉSIDUELS DANS LES CENTRES INFORMATIQUES À L AIDE DE SYSTÈMES RCM Livre blanc Révision n 3 IT Power Solutions SURVEILLANCE EN CONTINU ET LIMITATION DES COURANTS RÉSIDUELS DANS LES CENTRES INFORMATIQUES À L AIDE DE SYSTÈMES RCM Livre blanc Révision n 3 Thomas B. Jones 1 Introduction Présentation

Plus en détail

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE Tous les jours, des milliers de Néo-Brunswickois travaillent près de produits chimiques dangereux. Même si

Plus en détail

Effet Joule Livret de l élève

Effet Joule Livret de l élève Dossier de Physique Niveau 4 ème secondaire Effet Joule Livret de l élève Véronique BOUQUELLE Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, Antenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences et

Plus en détail

Les dangers de l électricité

Les dangers de l électricité Faculté des Sciences et Techniques de l Ingénieur (STI) Laboratoire de réseaux électriques (LRE) Les dangers de l électricité Table ronde du 22 janvier 2009 Pierre Zweiacker Plan de la présentation La

Plus en détail

Mode d emploi. régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques

Mode d emploi. régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques Mode d emploi régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques 1 Conseils de sécurité 2 2 Principe de foncionnement 2 3 Affichage et commandes d operation 3 4 Préréglages 4 5 Réglage des paraètres

Plus en détail

Normes CE Equipements de Protection Individuelle

Normes CE Equipements de Protection Individuelle E. P. I D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N Normes CE Equipements de Protection Individuelle Normes CE EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Définitions : E.P.I : Tout dispositif ou moyen destiné

Plus en détail

I) Chauffage par résistance

I) Chauffage par résistance Le chauffage électrique électrique est de plus en plus répandu. Les avantages sont : * Facilité d utilisation * Confort d utilisation * Aucune pollution * Fiabilité et précision de réglage. Dans ce cours

Plus en détail

Notice de montage et d utilisation

Notice de montage et d utilisation BECK-O-TRONIC 5 Version : Centronic fr Notice de montage et d utilisation Commande de porte Informations importantes pour: l'installateur / l'électricien / l'utilisateur À transmettre à la personne concernée!

Plus en détail

Coussin de massage Shiatsu

Coussin de massage Shiatsu Coussin de massage Shiatsu Appareil et éléments de commande Têtes de massage doubles tridimensionnelles _ Revêtement amovible _ Commutateur 0 Appareil éteint I Massage allumé II Massage et chauffage allumés

Plus en détail

Aspirateur sans sac. Réf: EV-500-S20 / Modèle: OCEAVCDC22GR MANUEL D UTILISATION

Aspirateur sans sac. Réf: EV-500-S20 / Modèle: OCEAVCDC22GR MANUEL D UTILISATION Aspirateur sans sac Réf: EV-500-S20 / Modèle: OCEAVCDC22GR MANUEL D UTILISATION MISES EN GARDE IMPORTANTES Lire attentivement le manuel d'instructions avant de vous servir de cet appareil. Conserver le

Plus en détail

Notice emploi Mesureur de force PCE-FM50

Notice emploi Mesureur de force PCE-FM50 2, Rue du Saumon 67000 Strasbourg France Tel.: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr Notice emploi Mesureur de force PCE-FM50 Table de matières 1. Caractéristiques... 3 2. Spécifications...

Plus en détail

fabriqué en Finlande

fabriqué en Finlande fabriqué en Finlande INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LE MATELAS THÉRAPEUTIQUES CARITAL OPTIMA 1. Surveiller l état de la batterie dans le contrôleur régulièrement. 2. Le contrôleur s utilise uniquement à

Plus en détail

Mode d emploi. OR 151 upc FRANCAIS. 1. Choisir la langue 2. Choisir le pays Suisse 3. ID Réseau et fréquence : 43033 426.0 MHz

Mode d emploi. OR 151 upc FRANCAIS. 1. Choisir la langue 2. Choisir le pays Suisse 3. ID Réseau et fréquence : 43033 426.0 MHz Mode d emploi OR 151 upc FRANCAIS 1. Choisir la langue 2. Choisir le pays Suisse 3. ID Réseau et fréquence : 43033 426.0 MHz FRANÇAIS L appareil porte le sigle CE et est par conséquent conforme aux principales

Plus en détail

3. Les limites d inflammations ou d explosivités.

3. Les limites d inflammations ou d explosivités. L explosimétrie 1. Qu est ce qu une explosion? L explosion est due à la présence d un combustible mélangé à un comburant dans des proportions données, qui en présence d une source d ignition ou de chaleur,

Plus en détail

Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR. LI214x 704776/00 10/2010

Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR. LI214x 704776/00 10/2010 Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR LI214x FR 704776/00 10/2010 Contenu 1 Remarque préliminaire 3 1.1 Symboles utilisés 3 2 Consignes de sécurité 3 3 Fonctionnement et caractéristiques 4 3.1 Application

Plus en détail

Système de surveillance vidéo

Système de surveillance vidéo Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 12/01 Entretien Pour un fonctionnement correct de votre système de surveillance vidéo, prenez note des conseils suivants : 1/ Tenez la caméra et le

Plus en détail

IDÉES NOUVELLES ET NOVARTRICES.

IDÉES NOUVELLES ET NOVARTRICES. IDÉES NOUVELLES ET NOVARTRICES. SolMetall est votre partenaire pour capteurs solaires thermiques d une efficacité unique, radiateurs muraux efficaces et éléments de refroidissement aussi bien que pour

Plus en détail

APPAREILS DE SOUDAGE DE CONTACTS. D1Q, D2Q, D3Q Quickchange Appareil de soudage de contacts argent-graphite

APPAREILS DE SOUDAGE DE CONTACTS. D1Q, D2Q, D3Q Quickchange Appareil de soudage de contacts argent-graphite APPAREILS DE SOUDAGE DE CONTACTS D1Q, D2Q, D3Q Quickchange Appareil de soudage de contacts argent-graphite Appareils de soudage de contacts pour l industrie des circuits imprimés Modules de processus à

Plus en détail

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3.

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3. Dangers des gaz NATURE : Gaz inerte : Azote, Argon, CO2, Hélium Gaz comburant : Oxygène, Protoxyde d azote Gaz inflammable : Hydrogène, Acétylène, Propane Gaz toxique : Ammoniac, Chlore, Fluor, SO2 Risque

Plus en détail

Electrochirurgie et Autres Techniques de Coagulation

Electrochirurgie et Autres Techniques de Coagulation La Haute Ecole de la Province de Namur 188-190 Rue Henry Blès 5000 Namur COLLART Elodie Spécialisation en Pédiatrie Electrochirurgie et Autres Techniques de Coagulation Travail réalisé dans le cadre du

Plus en détail

Aspirateur avec sac. Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION

Aspirateur avec sac. Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION Aspirateur avec sac Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION 1 MISES EN GARDE IMPORTANTES Lire attentivement le manuel d'instructions avant de vous servir de cet appareil. Conserver ce

Plus en détail

WELLNESS IN BLUE. Technologie 2014

WELLNESS IN BLUE. Technologie 2014 WELLNESS IN BLUE Technologie 2014 1 2 Index 7 Ligne Multiéquipement 7 Kpsule 7 Multilab 8 Gant magique, Bio lifting visage, scrubber, courant galvanique et ultrasons 8 Tête chaude/froide, haute fréquence,

Plus en détail

Arrêté royal du 28 mars 2014 relatif à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (M.B. 23.4.2014)

Arrêté royal du 28 mars 2014 relatif à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (M.B. 23.4.2014) Arrêté royal du 28 mars 2014 relatif à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (M.B. 23.4.2014) Section première.- Champ d application et définitions Article 1 er.- Le présent arrêté s applique

Plus en détail

Gestionnaire de batteries pour Véhicules Récréatifs Batteries manager for Recreative Vehicules

Gestionnaire de batteries pour Véhicules Récréatifs Batteries manager for Recreative Vehicules Gestionnaire de batteries pour Véhicules Récréatifs Batteries manager for Recreative Vehicules a) Positif+ Batterie du véhicule Positive+ to vehicule battery b) Commun Négatif - Ground c) Positif+, Alimentation

Plus en détail

Manuel d'installation, d'utilisation et de maintenance

Manuel d'installation, d'utilisation et de maintenance Simplicity & Comfort* Manuel d'installation, d'utilisation et de maintenance Ce manuel fait partie intégrante du kit et ne doit jamais être séparé de celui-ci F interphone vidéo à encastrer 2 fils platine

Plus en détail

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53.

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53. CardiOuest Chaque jour en France, environ 200 personnes succombent d'un Arrêt Cardiaque Soudain (ACS). C'est 10 fois plus que le nombre de victime d'accident de la route. Faute d'intervention rapide, le

Plus en détail

27 rue Lt-Col Prevost 69006 Lyon Téléphone : +33 (0) 3 / 83 22 94 67 Télécopie : +33 (0) 3 / 83 22 82 38 e-mail : info@schmitz-france.

27 rue Lt-Col Prevost 69006 Lyon Téléphone : +33 (0) 3 / 83 22 94 67 Télécopie : +33 (0) 3 / 83 22 82 38 e-mail : info@schmitz-france. PA_01 Dessins 2700 3000 Fixation au plafond, plafonds normaux 480 Fixation au plafond, plafond bas 230 2260 2320 min 950 max 2130 min 1260 max 2380 850 300 Fixation murale 90 2300 1 2280 Pied à quatre

Plus en détail

Quels contrôles de fonctionnalité après le nettoyage?

Quels contrôles de fonctionnalité après le nettoyage? Quels contrôles de fonctionnalité après le nettoyage? Studienmiddag 28 octobre 2010 Frédy Cavin Contrôles jusqu'à ce jour Contrôle visuel Propre Sec Fonctionnel Contrôle possible avec une loupe grossissante

Plus en détail

Radiateur électrique à inertie sèche

Radiateur électrique à inertie sèche Radiateur électrique à inertie sèche VISALIA Type 17E65 638200-638201 - 638202 Version: 04/2013 Ces instructions sont pour votre sécurité. Lisez-les attentivement avant utilisation, et conservez-les pour

Plus en détail

Consignes sur l utilisation

Consignes sur l utilisation Consignes sur l utilisation du système de bornes d E/S et du système de bornes EtherCat dans des atmosphères explosibles (ATEX) Version : 3.1.0 Date : 10.06.2011 Table des matières Table des matières

Plus en détail

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens Détecteur de mouvement 70 blanc 0831 02 Détecteur de mouvement 70 anthracite 0831 10 1 Consignes de sécurité L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

Hygiène et Sécurité INSTRUCTIONS IMPORTANTES

Hygiène et Sécurité INSTRUCTIONS IMPORTANTES Hygiène et Sécurité INSTRUCTIONS IMPORTANTES L Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande un allaitement exclusif jusqu à l âge de 6 mois. Nestlé soutient ces recommandations. CONSIGNES DE SÉCURITÉ

Plus en détail

NOTICE D INSTRUCTIONS

NOTICE D INSTRUCTIONS NOTICE D INSTRUCTIONS SMART 1 - Lisez attentivement la notice avant d installer l appareil. - Assurez-vous que le voltage de l alimentation corresponde à celui indiqué sur l étiquette collée sur le côté

Plus en détail

Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation

Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation GmbH & Co. KG Régulation SAS Fiche technique 907020 Page 1/7 Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation Pour la mesure de l humidité relative de l air

Plus en détail

Module de fonction. SM10 Module solaire pour EMS. Instructions de service 6 720 801 042 (2012/02) FR

Module de fonction. SM10 Module solaire pour EMS. Instructions de service 6 720 801 042 (2012/02) FR Module de fonction SM10 Module solaire pour EMS Instructions de service FR Sommaire 1 Sécurité.......................................3 1.1 Remarque...................................3 1.2 Utilisation conforme.............................3

Plus en détail

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER Depuis 1964 Hôpitaux Cliniques Dentisterie Cabinets médicaux Seniories et centres de médication Le nettoyage et la désinfection sont primordiaux pour

Plus en détail

Mode d emploi. Chargeur de batterie de voitures CPL-2054

Mode d emploi. Chargeur de batterie de voitures CPL-2054 Mode d emploi Chargeur de batterie de voitures CPL-2054 1 DÉSIGNATION DES PIÈCES 1. Chargeur de batteries de voitures CPL-2054 2. Panneau de commande 3. Câble d alimentation électrique 4. Pince de batterie

Plus en détail

BT 12 TESTEUR DE BATTERIE EN PUISSANCE Pour batterie 12V de type automobile

BT 12 TESTEUR DE BATTERIE EN PUISSANCE Pour batterie 12V de type automobile BT 12 TESTEUR DE BATTERIE EN PUISSANCE Pour batterie 12V de type automobile Référence : 6588 PERMET ÉGALEMENT DE TESTER LE CIRCUIT DE CHARGE DU VÉHICULE CONSIGNES DE SÉCURITÉ LES BATTERIES DE TYPE AUTOMOBILE

Plus en détail

Manuel d'installation, d'utilisation et de maintenance

Manuel d'installation, d'utilisation et de maintenance S implicity Comfort* Manuel d'installation, d'utilisation et de maintenance Ce manuel fait parti intégrante du kit et ne doit jamais être séparé de celui-ci F interphone vidéo tactile ultraplat 2 fils

Plus en détail

Alarme par radio Art. No.:0814..

Alarme par radio Art. No.:0814.. Art. No.:0814.. Caractéristiques du produit Indication et message d alarmes, de pannes et d état de la pile de tous les détecteurs de danger installés Programmation allant jusqu à 20 détecteurs de danger

Plus en détail

NOTICE SCV 4330 COLLECTION RADIATEUR SOUFFLANT SECHE-SERVIETTES SECHE-CHEVEUX / SECHE-MAINS 29738-08-10

NOTICE SCV 4330 COLLECTION RADIATEUR SOUFFLANT SECHE-SERVIETTES SECHE-CHEVEUX / SECHE-MAINS 29738-08-10 NOTICE SCV 4330 COLLECTION RADIATEUR SOUFFLANT SECHE-SERVIETTES SECHE-CHEVEUX / SECHE-MAINS Nous vous remercions de la confiance que vous nous témoignez en choisissant un appareil SUPRA. Nous espérons

Plus en détail

Définition: LA STERILSATION

Définition: LA STERILSATION LA STERILSATION Définition: Procédé par lequel tous les germes (bactéries, virus, levure,.) sont définitivement détruits en surface et en profondeur dans un espace incontaminable clos. Préparation du matériel

Plus en détail

Consommation. Poids brut (transport)

Consommation. Poids brut (transport) Manuel d utilisation Laminateurs à froid EM 1200 Spécifications Largeur maximum de plastification Epaisseur maximum de plastification Vitesse maximum Vitesse minimum (en ajustant la pression des rouleaux

Plus en détail

La protection électrique

La protection électrique La protection électrique 1. Protection des appareils électriques a. ntroduction : Effets de l intensité sur certains métaux. La fusion : expérience Paille de fer Une forte. passe dans le circuit, ce qui

Plus en détail

NATTE CHAUFFANTE BICONDUCTRICE BBC 65 watts / 85 watts MANUEL D INSTALLATION

NATTE CHAUFFANTE BICONDUCTRICE BBC 65 watts / 85 watts MANUEL D INSTALLATION NATTE CHAUFFANTE BICONDUCTRICE BBC 65 watts / 85 watts MANUEL D INSTALLATION DOMAINE D APPLICATION La natte chauffante BBC est un système global de chauffage électrique basse température par le sol conçu

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

Everything stays different

Everything stays different Everything stays different Manuel Français Manuel Contenu 1. Avant utilisation................ 3 2. Champ d application......... 3 3. Produits livrés.................. 4 4. Spécifications.................

Plus en détail

Activité expérimentale

Activité expérimentale STi2D STL Thème Santé Activité expérimentale Le laser en médecine Fiche professeur THÈME du programme : SANTÉ Sous thème : prévention et soin. Type d activité : Réinvestissement-Approfondissement NOTIONS

Plus en détail

GA-2 Dispositif d'alarme pour séparateur de graisse avec deux capteurs Instructions d'installation et de fonctionnement

GA-2 Dispositif d'alarme pour séparateur de graisse avec deux capteurs Instructions d'installation et de fonctionnement Labkotec Oy Myllyhaantie 6 FI-33960 PIRKKALA FINLANDE Tél : + 358 29 006 260 Fax : + 358 29 006 1260 19.1.2015 Internet : www.labkotec.fi 1/12 GA-2 Dispositif d'alarme pour séparateur de graisse avec deux

Plus en détail

LIVRET DU PORTEUR DE STIMULATEUR CARDIAQUE

LIVRET DU PORTEUR DE STIMULATEUR CARDIAQUE LIVRET DU PORTEUR DE STIMULATEUR CARDIAQUE DEPARTEMENT DE RYTHMOLOGIE ET STIMULATION CARDIAQUE CLINIQUE DU PONT DE CHAUME ANATOMIE DU COEUR Oreillette droite Oreillette gauche «frontière électrique» Ventricule

Plus en détail

Sondes industrielles. Sondes ph & rédox. Caractéristiques

Sondes industrielles. Sondes ph & rédox. Caractéristiques Sondes industrielles Sondes ph & rédox Caractéristiques Senseurs auto-nettoyants Amplificateur encastré et pile remplaçable Contact pour mise à la terre avec entrée différentielle Corps en polymère Senseurs

Plus en détail

Mode d'emploi. Interrupteur > 8030/51

Mode d'emploi. Interrupteur > 8030/51 Mode d'emploi > Sommaire 1 Sommaire 1 Sommaire...2 2 Indications générales...2 3 Consignes de sécurité...3 4 Conformité aux normes...3 5 Fonction...3 6 Caractéristiques techniques...4 7 Montage...5 8 Installation...6

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Défibrillateur Philips HeartStart OnSite Caractéristiques techniques Défibrillateur Modèle Gamme de défibrillateur Éléments livrés Type d onde Énergie Intervalle entre chocs Délivrance rapide du choc Instructions

Plus en détail