Médiation sociale : Réflexions critiques entourant les principes de la médiation sociale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Médiation sociale : Réflexions critiques entourant les principes de la médiation sociale"

Transcription

1 Médiation sociale : Réflexions critiques entourant les principes de la médiation sociale - Congrès de la Société de criminologie Atelier 35 INTRODUCTION : La médiation dont il est question ici porte plusieurs noms en fonction notamment du lieu géographique où elle se retrouve. Elle est nommée parfois «sociale», «citoyenne» en France et au Québec, ou «communautaire» dans les pays anglophones et hispanophones (Faget 2010 : 221). L appellation «médiation citoyenne» soit la médiation entre citoyens, porte à croire qu elle intervient uniquement entre individu. Ce type de médiation poursuit différents objectifs : de développer le lien social, de réguler les conflits, de favoriser l implication des citoyens dans la vie de la cité et d améliorer le vivre ensemble. Dans les faits, le projet de médiation intervient généralement lorsque des citoyens, sur une base volontaire et sans contrôle judiciaire, contactent directement le médiateur ou sont référés à ce dernier par un tiers qui peut être un organisme communautaire, un élu local ou les policiers par exemple. Ce projet est destiné à des conflits qui sont sources de tension. Il peut s agir de divergences entre voisins, allant de l incivilité (bruit, dérangement ou non-respect de la propriété privée) jusqu aux menaces ou aux voies de fait. Fait à noter, dans ce type de projet on se rend rarement jusqu à la médiation face-à- 1

2 face, et les médiateurs agissent le plus souvent à titre d accompagnateur à la résolution de conflit. En effet, la personne qui fait appel au service trouve fréquemment réponse à ses questions sans nécessairement avoir besoin de rencontrer l autre partie. Le rôle du médiateur en est souvent un : d écoute, de conseils, de références, ou d informations. Ce faisant, il vise à changer la perspective avec laquelle les gens envisagent le conflit ce qui peut avoir pour effet un apaisement émotionnel ou une meilleure compréhension du conflit pouvant mener à le résoudre. Pour Lemaire et Poitras (2004), les pratiques diverses émergent souvent de crises qui sont à la fois une conséquence et une réponse de la désorganisation sociale pour reconstruire une nouvelle forme de cohésion sociale. Ces crises seraient pour Bondu (1998) la démonstration de l incapacité des groupes, des organisations ou de la société globale à mettre en œuvre un être-ensemble des individus. Pour Catherine Tourrilhes (2008) : «La médiation vise la résolution des conflits entre les personnes elles-mêmes et l amélioration des relations entre les institutions, les groupes et les personnes. Selon Faget (2010), on remarque que ce type de médiation est davantage interindividuelle et délaissent les problématiques sociales collectives ayant des dimensions politiques, socioéconomiques, environnementales ou de dégradation physique des quartiers. Quelle la portée réelle du principe de transformation sociale des projets de médiation sociale : Pour qu on puisse parler de transformation social, au moins 3 critères sont nécessaires. Il faut qu elle soit : repérable dans le temps, qu elle concerne l ensemble du système social, qu elle ait des conséquences durables. (Source : aehsc.chez.com) 2

3 En travail social, on parle de transformation du rapport de l individu à la société. Les projets d empowerment ou le développement du pouvoir d agir, la défense des droits universels ou la transformation des conditions de vie reflètent cette dimension transformatrice. L approche de l action communautaire est alors favorisée. Elle désigne «toute initiative issue de personnes ou de groupes communautaires, d une communauté qui peut être géographique, d intérêt, identitaire, visant à apporter une solution collective et solidaire à un problème social ou à un besoin commun. L action communautaire s actualise par des pratiques multiples et diversifiées structurées autour de trois axes principaux : la mise en place de ressources et de services d utilité sociale évidente, des activités d éducation populaire favorisant l exercice d une citoyenneté active, la formulation et la mise à l avant de revendications sociales visant à rendre notre société plus cohérente avec les valeurs auxquelles nous adhérons collectivement. (Lamoureux, Lavoie, Mayer, Panet-Raymond, 2008). Voici maintenant deux processus de pratique collective qui font actuellement l objet de recherche qui seront disponibles sous peu : Parc Viger et le Petit Maghreb Premier exemple : Parc Viger L Équipe de médiation urbaine (ÉMU) était un projet d intervention mené initialement par le Regroupement des organismes de justice alternative du Québec (ROJAQ) en 2007 pour travailler la problématique des personnes marginalisées dans le centre-ville de Montréal. Ce projet a été transféré à Trajet, organisme de justice alternative de Montréal, en À l été 2010, la Ville de Montréal (arrondissement Ville-Marie) contacte l EMU afin de solliciter ses services de résolution de conflits en raison des plaintes des résidants du quartier concernant des problèmes de cohabitation dans le parc Viger et ses alentours. 3

4 Comme outils d intervention, l ÉMU met sur pied «les cercles de résolution de conflits» regroupant l ensemble des acteurs touchés par la problématique soit : des citoyens, des commerçants, des organismes communautaires, des policiers, des représentants du palier municipal et des personnes marginalisées. Deuxième exemple : Le Petit Maghreb Créer en 2007, le secteur de Montréal appelé Petit Maghreb (quartier St-Michel à Montréal) pose un certain nombre de problèmes de cohabitation notamment d ordre interculturels. En avril 2010, Trajet est invité par les pouvoirs publics (Ville et service de police), à intervenir dans le quartier afin de diminuer les tensions entre les différents acteurs. Les acteurs clés sont alors contactés : des représentants de l Association des marchands du Petit Maghreb, des citoyens qui ont initié le mouvement de contestation dans le quartier, des organismes communautaires et des représentants des pouvoirs publics. Des rencontres regroupant l ensemble des acteurs concernés par la situation se sont tenues afin de dégager des solutions pouvant améliorer la qualité de vie dans le quartier. Ces rencontres de médiation se sont déroulées sous la forme de cercles de dialogue permettant à chacun des acteurs de partager ses perceptions de la situation, d entendre les points de vue des autres acteurs présents et de rechercher des solutions adaptées. Les principes de base du cercle sont les suivants : l objectif est de restaurer la confiance et la dignité; la responsabilité du processus est partagée; personne n est en position d autorité (hors rôle); tous ont l occasion de s exprimer, d être entendus et de participer à la solution et la participation est parfaitement volontaire (Barter 2011) Ces deux exemples de pratique ont contribuer à amorcer le dialogue entre les parties, à apaiser les tensions, à identifier un certain nombre de pistes d action et donc à jeter les bases d une réelle transformation sociale. 4

5 CONCLUSION La médiation sociale peut prendre diverses formes et poursuivre différents objectifs. Si l objectif de transformation est retenu, il serait intéressant de pousser plus loin la réflexion et surtout la pratique en faisant place aux enjeux sociaux ainsi qu à une diversité d acteurs au sein de nos communautés. Donc, ajouter à la pratique interindividuelle, une pratique qui prend en compte les problématiques sociales collectives. Sinon, les effets identifiables de transformation demeureront négligeables et peu perceptibles. 5

6 BIBLIOGRAPHIE Analyse économique et historique des sociétés contemporaines. [En ligne] aehsc.chez.com (Page consultée le 5 octobre 2013) BARTER, Dominic. «Restorative circles» (2011) [En ligne] (Page consultée le 10 juillet 2011) BONDU, Dominique (1998). Nouvelles pratiques de médiation sociale, Paris, ESF Éditeur. FAGET, Jacques (2010). Médiations : les ateliers silencieux de la démocratie, Toulouse, éditions ÉRÈS, coll. «Trajets». LAMOUREUX, Henri; LAVOIE Jocelyne; MAYER Robert; et PANET-RAYMOND, Jean. La pratique de l action communautaire, 2008, Éditions Presse de l'université du Québec, 2è édition actualisée, p.4. LEMAIRE, Élise et POITRAS, Jean (2004). La construction des rapports sociaux comme l un des objectifs des dispositifs de médiation, Esprit critique, vol. 6, no 3, TOURRILHES, Catherine (2008). La médiation, innovation sociale ou nouveau mode de régulation? Vers des espaces tiers de socialisation, Pensée plurielle no 18,

Marches exploratoires 2.0

Marches exploratoires 2.0 Dossier de presse Octobre 2015 Marches exploratoires 2.0 Quand les femmes changent la ville Nées au Canada, les marches exploratoires de femmes sont des diagnostics de l environnement urbain réalisés par

Plus en détail

MARCHES EXPLORATOIRES 2.0

MARCHES EXPLORATOIRES 2.0 Dossier de presse Mai 2015 MARCHES EXPLORATOIRES 2.0 Quand les femmes changent la ville Nées au Canada, les marches exploratoires de femmes sont des diagnostics de l environnement urbain réalisés par des

Plus en détail

Référence à des règles générales (prêt-à-porter normatif) La décision clôt le litige mais pas nécessairement le conflit

Référence à des règles générales (prêt-à-porter normatif) La décision clôt le litige mais pas nécessairement le conflit Situer la médiation Pour beaucoup, tant dans le public que dans le monde poltique ou professionnel, la médiation est un concept «flou» [1] qui au mieux évoque le dialogue. C est aussi un concept «mou»

Plus en détail

Développement des communautés et inégalités sociales

Développement des communautés et inégalités sociales Développement des communautés et inégalités sociales Un mariage inéluctable? L expérience de Présentation de Jean-François Roos organisateur communautaire CSSS-IUG de Sherbrooke dans le cadre des Journées

Plus en détail

La médiation sociale en théorie et en pratique

La médiation sociale en théorie et en pratique La médiation sociale en théorie et en pratique Stéphanie SALAGAN et Ginette VÉZINA Institut Pacifique Nina ADMO Collège de Maisonneuve Université de Montréal 8 novembre 2013 Notre mission Organisme sans

Plus en détail

PARCE QUE LA QUALITÉ DE VIE DE VOTRE MUNICIPALITÉ ET DE SES CITOYENS VOUS TIENT À CŒUR

PARCE QUE LA QUALITÉ DE VIE DE VOTRE MUNICIPALITÉ ET DE SES CITOYENS VOUS TIENT À CŒUR PARCE QUE LA QUALITÉ DE VIE DE VOTRE MUNICIPALITÉ ET DE SES CITOYENS VOUS TIENT À CŒUR Service offert par Aucune ville n est pas à l abri des différends qui peuvent dégénérer entre citoyens, élus, quartiers

Plus en détail

MÉDIATION CITOYENNE. Projet collectif de gestion des conflits

MÉDIATION CITOYENNE. Projet collectif de gestion des conflits MÉDIATION CITOYENNE Projet collectif de gestion des conflits Document de présentation Regroupement des organismes de justice alternative du Québec Août 2012 ii Ce texte a été élaboré par les membres du

Plus en détail

SYMPOSIUM NATIONAL. Vieillir en sécurité À quelles conditions? Une approche de police de proximité

SYMPOSIUM NATIONAL. Vieillir en sécurité À quelles conditions? Une approche de police de proximité SYMPOSIUM NATIONAL Vieillir en sécurité À quelles conditions? Une approche de police de proximité Montréal Le 24 octobre 2007 Rappel historique Soucieuse de mieux desservir les citoyens et de favoriser

Plus en détail

Lancement de la concertation sur la Police de sécurité du quotidien 1

Lancement de la concertation sur la Police de sécurité du quotidien 1 Lancement de la concertation sur la Police de sécurité du quotidien 1 Avec la Police de Sécurité du Quotidien, le gouvernement s est engagé dans une évolution des missions de la police et de la gendarmerie

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. CLD de L Érable

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. CLD de L Érable POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CLD de L Érable HISTORIQUE Avant la création des CLD, en 1997, plusieurs tables sectorielles existaient au Centre-du-Québec. La politique de soutien au développement local

Plus en détail

LA GESTION AUTONOME DE LA MÉDICATION (GAM) COMME VECTEUR DE CITOYENNETÉ

LA GESTION AUTONOME DE LA MÉDICATION (GAM) COMME VECTEUR DE CITOYENNETÉ LA GESTION AUTONOME DE LA MÉDICATION (GAM) COMME VECTEUR DE CITOYENNETÉ PRÉSENTATION Le Rivage du Val-St-François: ressource d action communautaire autonome et alternative en santé mentale (Estrie) Mission:

Plus en détail

Finalités et mise en œuvre de l enseignement moral civique aux cycles 2 et 3 Transmettre des valeurs fondées sur la morale civique

Finalités et mise en œuvre de l enseignement moral civique aux cycles 2 et 3 Transmettre des valeurs fondées sur la morale civique Finalités et mise en œuvre de l enseignement moral civique aux cycles 2 et 3 Transmettre des valeurs fondées sur la morale civique Liberté, égalité, fraternité, laïcité, solidarité, justice, respect, absence

Plus en détail

LES TABLES DE QUARTIER À MONTRÉAL UNE APPROCHE TERRITORIALE

LES TABLES DE QUARTIER À MONTRÉAL UNE APPROCHE TERRITORIALE LES TABLES DE QUARTIER À MONTRÉAL UNE APPROCHE TERRITORIALE INTÉGRÉE PAR ET POUR LE MILIEU YVES BELLAVANCE NATHALIE FORTIN 1 Colloque du RQIIAC 31 mai et 1 er juin 2012 Université Concordia Montréal PLAN

Plus en détail

CGC1D -Enjeux géographiques du Canada

CGC1D -Enjeux géographiques du Canada Importance spatiale Constantes et tendances Interrelations Perspective géographique CGC1D -Enjeux géographiques du A. Environnement naturel et B. Ressources naturelles et activités économiques C. Communautés

Plus en détail

DES RENCONTRES INTERCULTURELLES POUR UNE COLLECTIVITÉ ACCUEILLANTE

DES RENCONTRES INTERCULTURELLES POUR UNE COLLECTIVITÉ ACCUEILLANTE DES RENCONTRES INTERCULTURELLES POUR UNE COLLECTIVITÉ ACCUEILLANTE Présenté par Magninin Koné CONFÉRENCE NATIONALE DE VOIES VERS LA PROSPÉRITÉ 29 novembre au 1 er décembre 2015 Toronto Rife2007@yahoo.fr

Plus en détail

[ 1 ] communauté urbaine Toulouse Métropole Politique de la Ville et Innovation Sociale

[ 1 ] communauté urbaine Toulouse Métropole Politique de la Ville et Innovation Sociale [ 1 ] communauté urbaine Toulouse Métropole La communauté urbaine Toulouse Métropole : 2001 : création de la communauté d agglomération transformée en communauté urbaine en 2009. Un territoire progressivement

Plus en détail

Intervention collective. Quelques rappels Par Sylvie Dubord Août 2008

Intervention collective. Quelques rappels Par Sylvie Dubord Août 2008 Intervention collective Quelques rappels Par Sylvie Dubord Août 2008 Objectifs de la rencontre: A. Rafraîchir les notions associées à l intervention collective B. Réfléchir ensemble à ce que vous pourriez

Plus en détail

Le COMITÉ ACCOMPAGNEMENT JUSTICE-ITINÉRANCE (CAJI) et les PROGRAMMES liés à la COUR MUNICIPALE DE MONTRÉAL

Le COMITÉ ACCOMPAGNEMENT JUSTICE-ITINÉRANCE (CAJI) et les PROGRAMMES liés à la COUR MUNICIPALE DE MONTRÉAL Le COMITÉ ACCOMPAGNEMENT JUSTICE-ITINÉRANCE (CAJI) et les PROGRAMMES liés à la COUR MUNICIPALE DE MONTRÉAL CAJI - Comité accompagnement justice-itinérance Le CAJI est un comité de travail dédié à la poursuite

Plus en détail

Mario Gagnon Directeur général de l organisme Point de Repères (Québec) Journées annuelles de Santé Publique (novembre 2010)

Mario Gagnon Directeur général de l organisme Point de Repères (Québec) Journées annuelles de Santé Publique (novembre 2010) L éthique pour guider la réflexion et influencer l élaboration des politiques publiques favorables à la santé dans le contexte de la mise en place des services d injection supervisé Mario Gagnon Directeur

Plus en détail

Chantal Guillotte, directrice adjointe ROJAQ Audrey Villeneuve, directrice Centre de justice de proximité de Québec Luc Simard, directeur L interface

Chantal Guillotte, directrice adjointe ROJAQ Audrey Villeneuve, directrice Centre de justice de proximité de Québec Luc Simard, directeur L interface Chantal Guillotte, directrice adjointe ROJAQ Audrey Villeneuve, directrice Centre de justice de proximité de Québec Luc Simard, directeur L interface et l ARC Audrey Villeneuve, directrice du CJPQ Présentation

Plus en détail

Gangs, violence, jeunesse et controverse

Gangs, violence, jeunesse et controverse Gangs, violence, jeunesse et controverse 11 es journées annuelles de santé publique Agir ensemble, une condition d insertion des jeunes en difficulté Sylvie Hamel, Ph.D. Professeure, département de psychoéducation

Plus en détail

A.C.J.M. Projet Associatif A S S O C I A T I O N D AIDE AUX VICTIMES, DE C O N T R O L E JUDICIAIRE SOCIO-

A.C.J.M. Projet Associatif A S S O C I A T I O N D AIDE AUX VICTIMES, DE C O N T R O L E JUDICIAIRE SOCIO- A.C.J.M. Projet Associatif 2015 A S S O C I A T I O N D AIDE AUX VICTIMES, DE C O N T R O L E JUDICIAIRE SOCIO- E D U C A T I F, D ENQUETE DE PERSONNALITE ET DE MEDIATION PENALE Projet Associatif Le projet

Plus en détail

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DES METIERS DU PROFESSORAT ET DE L EDUCATION

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DES METIERS DU PROFESSORAT ET DE L EDUCATION REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DES METIERS DU PROFESSORAT ET DE L EDUCATION 1. FAIRE PARTAGER LES VALEURS DE LA REPUBLIQUE Savoir transmettre et faire partager les principes de la vie démocratique

Plus en détail

Présentation. La Médiation, pivot des politiques et des stratégies locales de prévention. Marc De Decker

Présentation. La Médiation, pivot des politiques et des stratégies locales de prévention. Marc De Decker Présentation La Médiation, pivot des politiques et des stratégies locales de prévention Marc De Decker Téléphone : +32 498.588.690 E-mail : de.decker.marc@skynet.be I. Introduction II. Présentation de

Plus en détail

LES MAISONS DE JUSTICE ET DU DROIT. Rotary Club d Ambérieu-en-Bugey 21 avril 2009

LES MAISONS DE JUSTICE ET DU DROIT. Rotary Club d Ambérieu-en-Bugey 21 avril 2009 LES MAISONS DE JUSTICE ET DU DROIT Rotary Club d Ambérieu-en-Bugey 21 avril 2009 1 DEFINITION LIEU DE JUSTICE DE PROXIMITE LIEU D ACCUEIL, D ECOUTE ET D ORIENTATION SUR LES DROITS ET LES DEVOIRS LIEU DE

Plus en détail

améliorer le cadre et la

améliorer le cadre et la La Ville de Montréal, comme tous les grands centres urbains, fait face à des problèmes sociaux complexes dont les causes sont multiples. Le plus souvent, ces problèmes amènent non seulement une détérioration

Plus en détail

TITRE LA DÉMOCRATIE LOCALE PARTICIPATIVE

TITRE LA DÉMOCRATIE LOCALE PARTICIPATIVE TITRE LA DÉMOCRATIE LOCALE PARTICIPATIVE QUELLE REPRÉSENTATION ET QUELLE PARTICIPATION DES HABITANTS? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 83 INTRODUCTION Une démocratie locale à approfondir Au regard des pratiques

Plus en détail

L IDENTIFICATION DES DÉSERTS ALIMENTAIRES EN MILIEU RURAL : UNE ÉTUDE EXPLORATOIRE

L IDENTIFICATION DES DÉSERTS ALIMENTAIRES EN MILIEU RURAL : UNE ÉTUDE EXPLORATOIRE L IDENTIFICATION DES DÉSERTS ALIMENTAIRES EN MILIEU RURAL : UNE ÉTUDE EXPLORATOIRE Une collaboration de l Université Laval avec le Comité régional pour la sécurité alimentaire en Chaudière-Appalaches Présentation

Plus en détail

Territorialisation des systèmes alimentaires: Nourrir les politiques autrement

Territorialisation des systèmes alimentaires: Nourrir les politiques autrement Cette présentation a été effectuée le 21 novembre 2016, au cours de la journée «La santé dans toutes les politiques au Québec : vers la mise en œuvre de la Politique gouvernementale de prévention en santé»

Plus en détail

Table d action et de concertation en sécurité à LaSalle

Table d action et de concertation en sécurité à LaSalle Table d action et de concertation en sécurité à LaSalle Origine de la Table d action et de concertation Janvier 1996 Création des postes de quartier Création des CAP (Comité aviseur des partenaires) Mandat

Plus en détail

Groupe de solutions pour un développement durable

Groupe de solutions pour un développement durable Novembre 2007, Montréal Commentaires sur le projet de stratégie gouvernementale sur le développement durable Par le Groupe de Solutions pour un Développement Durable Introduction Le Groupe de solutions

Plus en détail

ASSEMBLÉE DES PARTENAIRES 3 novembre 2016

ASSEMBLÉE DES PARTENAIRES 3 novembre 2016 ASSEMBLÉE DES PARTENAIRES 3 novembre 2016 MOT DE BIENVENUE OUVERTURE Comité Paul Bourque, citoyen Ursula Cabral, Collective Community Services Daniel Chainey, Comité logement Lachine-Lasalle, Table habitation

Plus en détail

PLAN D ACTION QUARTIERS DU MONDE BOGOTA

PLAN D ACTION QUARTIERS DU MONDE BOGOTA PLAN D ACTION QUARTIERS DU MONDE BOGOTA PRESENTATION Quartiers du Monde consiste en un processus dans lequel les jeunes jouent un rôle fondamental, dans sa conception et sa consolidation. Cette initiative

Plus en détail

Lutter contre l exclusion sociale : la mobilisation par le logement communautaire

Lutter contre l exclusion sociale : la mobilisation par le logement communautaire Lutter contre l exclusion sociale : la mobilisation par le logement communautaire Une organisation en mouvement Parole d'exclues Parole d exclues: premier coup d œil - Trois champs d action Transformation

Plus en détail

La violence conjugale et les femmes autochtones au Québec: état des lieux et des interventions

La violence conjugale et les femmes autochtones au Québec: état des lieux et des interventions La violence conjugale et les femmes autochtones au Québec: état des lieux et des interventions Chercheure principale Lyse Montminy, Université de Montréal Co-chercheures Renée Brassard, co-chercheure principale

Plus en détail

L avenir des villes interculturelles

L avenir des villes interculturelles L avenir des villes interculturelles Colloque annuel RQVVS Victoriaville, 20 septembre 2013 Rôles et responsabilités des municipalités: Un aperçu Patrice Allard, chef de division Direction de la diversité

Plus en détail

INTERVENTION SOCIALE ET EMPOWERMENT dans un squat de consommateurs de drogues marginalisés

INTERVENTION SOCIALE ET EMPOWERMENT dans un squat de consommateurs de drogues marginalisés 46 rue Custine 75018 PARIS TL 01 53 28 08 89 / FX 01 42 58 09 46 @ infos@coordtox.org ATELIER SANTE VILLE _ PARIS 19e Prévention Santé Psycho-sociale INTERVENTION SOCIALE ET EMPOWERMENT dans un squat de

Plus en détail

MOBILISATION CONTRE L EXCLUSION SOCIALE PAR LE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE.

MOBILISATION CONTRE L EXCLUSION SOCIALE PAR LE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE. MOBILISATION CONTRE L EXCLUSION SOCIALE PAR LE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE www.parole-dexclus.qc.ca Printemps 2007, sur l avenue Pelletier à Montréal-Nord, commence une histoire peu banale. À partir de la rénovation

Plus en détail

Parc des Tanneries. Mémoire. Regroupement de résidents du Village des Tanneries Appuyé par la table de concertation Solidarité Saint Henri.

Parc des Tanneries. Mémoire. Regroupement de résidents du Village des Tanneries Appuyé par la table de concertation Solidarité Saint Henri. Mémoire Déposé par Regroupement de résidents du Village des Tanneries Appuyé par la table de concertation Solidarité Saint Henri Dans le cadre de la Consultation publique sur l aménagement des quartiers

Plus en détail

Du comité jusqu à vous

Du comité jusqu à vous Bulletin du comité des relations interculturelles et de la diversité 2008 Vol.2, n o 4 Édition du 14 octobre 2008 Du comité jusqu à vous En 2004, la Ville de Sherbrooke se dotait d une politique d accueil

Plus en détail

Objectif. Principe. Rencontres citoyennes de la Montagne : les Ateliers locaux. Présentation des ateliers locaux Appel à porteur de projet

Objectif. Principe. Rencontres citoyennes de la Montagne : les Ateliers locaux. Présentation des ateliers locaux Appel à porteur de projet Rencontres citoyennes de la Montagne : les Ateliers locaux Présentation des ateliers locaux Appel à porteur de projet Cet appel à porteur de projet vous invite à devenir des acteurs de la démarche «Rencontres

Plus en détail

SYNTHESE ET PRIORISATION DES OBJECTIFS THEMATIQUES DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE MOULINS COMMUNAUTE

SYNTHESE ET PRIORISATION DES OBJECTIFS THEMATIQUES DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE MOULINS COMMUNAUTE SYNTHESE ET PRIORISATION DES OBJECTIFS THEMATIQUES DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE MOULINS COMMUNAUTE Ces différents tableaux sont la synthèse des objectifs présentés et développés dans le Contrat

Plus en détail

Guide de valeurs et d éthique du RPCU et de ses membres

Guide de valeurs et d éthique du RPCU et de ses membres Guide de valeurs et d éthique du RPCU et de ses membres La mission du RPCU La mission du Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU) est de défendre et protéger les droits des usagers du réseau

Plus en détail

Rencontres avec des femmes de Parc-Extension

Rencontres avec des femmes de Parc-Extension CRÉATION D UN ZINE COMME OUTIL DE MÉDIATION CULTURELLE Rencontres avec des femmes de Parc-Extension Article disponible en ligne à l adresse : www.pensercreerlurbain.ca/pdf/pcu_pdf_9-magazine.pdf Pour citer

Plus en détail

Forum sur la démocratie et la gouvernance des commissions scolaires 20 et 21 février 2008

Forum sur la démocratie et la gouvernance des commissions scolaires 20 et 21 février 2008 C O N S E I L S U P É R I E U R D E L É D U C A T I O N Forum sur la démocratie et la gouvernance des commissions scolaires 20 et 21 février 2008 Présentation des positions du Conseil supérieur de l éducation

Plus en détail

L Etat de la Médiation communautaire dans les régions wallonne et bruxelloise

L Etat de la Médiation communautaire dans les régions wallonne et bruxelloise Ville de Liège Contrat de Sécurité et de Prévention Volet Prévention intégrée dans les quartiers L Etat de la Médiation communautaire dans les régions wallonne et bruxelloise Geoffrey FRANCOIS, Chef de

Plus en détail

INAISE 2016 Par Roselyne Mavungu

INAISE 2016 Par Roselyne Mavungu INAISE 2016 Par Roselyne Mavungu Origines INFORMEL Pays du Sud Pays du Nord FORMEL Bengladesh INSTITUTIONNEL Pays développés Microfinance : Offre de services de produits financiers aux populations à faible

Plus en détail

TITRE : POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE ET DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL

TITRE : POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE ET DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL CODE : SRH 05-06 14 ADOPTION : 2006-02-28 Résolution : C.C. 019-06 Page 1 sur 7 TITRE : POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE ET DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL SERVICE :

Plus en détail

TRAVAIL SOCIAL (388.A0) DESCRIPTION DES COURS INTRODUCTION AUX TECHNIQUES DE

TRAVAIL SOCIAL (388.A0) DESCRIPTION DES COURS INTRODUCTION AUX TECHNIQUES DE TRAVAIL SOCIAL (388.A0) DESCRIPTION DES COURS PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT DE LA PERSONNE I 350-A13-VM Compétence : 018D(p) Ce cours permet à l élève de situer et d analyser les comportements de l enfant

Plus en détail

Développement d une formation mieux ciblée. Anna Pilote Fédération de la santé et des services sociaux (CSN)

Développement d une formation mieux ciblée. Anna Pilote Fédération de la santé et des services sociaux (CSN) Développement d une formation mieux ciblée Anna Pilote Fédération de la santé et des services sociaux (CSN) Développement d une formation mieux ciblée FORUM 2014 Règlements de griefs : PLEINS FEUX sur

Plus en détail

TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE

TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE 19 NOVEMBRE 2015 A S S O C I AT I O N S P O R T I V E E T C O M M U N AU TA I R E D U C E N T R E - SUD 2 0 9 3 R U E D E L A V I S I TAT I

Plus en détail

Michel Parazelli Éric Gagnon. Midi-Prism, Centre de santé et services sociaux de la Vieille-Capitale, Québec 11 novembre 2013 VISIBLES ET INVISIBLES

Michel Parazelli Éric Gagnon. Midi-Prism, Centre de santé et services sociaux de la Vieille-Capitale, Québec 11 novembre 2013 VISIBLES ET INVISIBLES VISIBLES ET INVISIBLES LE PARTAGE DE L ESPACE PUBLIC ENTRE LES PERSONNES MARGINALISÉES ET LES AUTRES POPULATIONS Michel Parazelli Éric Gagnon Midi-Prism, Centre de santé et services sociaux de la Vieille-Capitale,

Plus en détail

ANNEXE 1 - Fiches programme Prévention de la délinquance et tranquillité publique

ANNEXE 1 - Fiches programme Prévention de la délinquance et tranquillité publique ANNEXE 1 - Fiches programme Prévention de la délinquance et tranquillité publique Contrat de ville de Quimper Fiche programme Prévention de la délinquance et tranquillité publique Période 2000-2003 n 1.1

Plus en détail

Description d emploi

Description d emploi Description d emploi Nom du poste : Intervenant(e) Soutien communautaire Nos Valeurs Selon la philosophie du Gîte Ami, l accueil chaleureux et l acceptation inconditionnelle d autrui constituent des aptitudes

Plus en détail

L empowerment comme approche stratégique de la mobilisation des communautés

L empowerment comme approche stratégique de la mobilisation des communautés L empowerment comme approche stratégique de la mobilisation des communautés William A. «Bill» Ninacs COSMOSS Assemblée des partenaires Rimouski, novembre 2010 L empowerment, c est : un processus par lequel

Plus en détail

L économie solidaire au Brésil

L économie solidaire au Brésil L économie solidaire au Brésil Vers un pluralisme socioéconomique Analyse à travers une conception polanyienne de l économie Basé sur une recherche doctorale (2009) Andreia Lemaître andreia.lemaitre@uclouvain.be

Plus en détail

Plan d action. de la politique familiale

Plan d action. de la politique familiale Plan d action 2005 2007 de la politique familiale La Politique familiale de la Ville de Québec tend à faire de Québec un milieu de vie qui soutient activement les familles, facilite leur organisation

Plus en détail

Direction de la communication Tél. : Courriel : Le 9 février 2015 DIALOGUE CITOYEN

Direction de la communication Tél. : Courriel : Le 9 février 2015 DIALOGUE CITOYEN Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 9 février 2015 DOSSIER DE PRESSE DIALOGUE CITOYEN UN DISPOSITIF INNOVANT DE PARTICIPATION A LA VIE DE LA CITÉ

Plus en détail

MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL. sur

MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL. sur 3680, rue Jeanne-Mance Bureau 317 Montréal (Québec) Canada H2X 2K5 www.culturemontreal.ca T 514.845.0303 T 514.845.0304 info@culturemontreal.ca MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL sur LE PROJET DE LOI N O 14 MODIFIANT

Plus en détail

Etat des lieux de la vie associative Synthèse

Etat des lieux de la vie associative Synthèse Etat des lieux de la vie associative 2014-2015 Synthèse ENGAGEMENT BENEVOLE Chiffres clés- Etude nationale 2 français sur 3 ont un lien avec le secteur associatif Un sentiment fort que la cohésion sociale

Plus en détail

Tremplin DEC (081.06)

Tremplin DEC (081.06) Tremplin DEC (081.06) Cheminement permettant d intégrer ou de compléter un programme d études conduisant au DEC Enseignement collégial Le présent document a été produit par le ministère de l Éducation,

Plus en détail

Intervention de crise en situation interculturelle: contradictions et pistes de pratique

Intervention de crise en situation interculturelle: contradictions et pistes de pratique Intervention de crise en situation interculturelle: contradictions et pistes de pratique Michèle Vatz Laaroussi Université de Sherbrooke CEETUM 1 Objectifs Présenter les spécificités de l intervention

Plus en détail

Bachelier Assistant(e) social(e)!

Bachelier Assistant(e) social(e)! Bachelier Assistant(e) social(e) Structure du profil d'enseignement et du programme d'études détaillé Année académique : 2016-2017 Haute Ecole Paul-Henri Spaak Catégorie sociale (IESSID) 1 1. Le profil

Plus en détail

«Pour une politique d éducation par le sport dans les quartiers populaires» APPEL A CANDIDATURE POUR LES VILLES

«Pour une politique d éducation par le sport dans les quartiers populaires» APPEL A CANDIDATURE POUR LES VILLES «Pour une politique d éducation par le sport dans les quartiers populaires» APPEL A CANDIDATURE POUR LES VILLES Jusqu au 10 juillet 2010 Créée en 1996, l Agence pour l Education par le Sport est une organisation

Plus en détail

Participation à la culture Culture de la participation

Participation à la culture Culture de la participation Participation à la culture Culture de la participation Jean-Marie Lafortune UQAM Forum terrain-école de l orientation animation socioculturelle HETS - Sierre 27 mars 2014 Plan de l exposé Participation

Plus en détail

RAPPORT SYNTHÈSE FORUM CITOYEN : BEAUPORT, J Y VIS, J Y DONNE MON AVIS! 23 SEPTEMBRE 2017

RAPPORT SYNTHÈSE FORUM CITOYEN : BEAUPORT, J Y VIS, J Y DONNE MON AVIS! 23 SEPTEMBRE 2017 RAPPORT SYNTHÈSE FORUM CITOYEN : BEAUPORT, J Y VIS, J Y DONNE MON AVIS! 23 SEPTEMBRE 2017 19 octobre 2017 1 Table des matières Mise en contexte... 3 Déroulement de l exercice de consultation... 3... 3...

Plus en détail

Programme d action Prévention jeunesse : Agir à l intention des jeunes exposés à la délinquance

Programme d action Prévention jeunesse : Agir à l intention des jeunes exposés à la délinquance Programme d action Prévention jeunesse : Agir à l intention des jeunes exposés à la délinquance Axe 1 : Eviter le basculement dans des comportements à risque Repérer et prendre en charge Prévenir le décrochage

Plus en détail

Toujours centrée sur le développement global de la personne, sa mission présente toutefois des réalités plurielles, où la formation

Toujours centrée sur le développement global de la personne, sa mission présente toutefois des réalités plurielles, où la formation «Une promesse d avenir Francophone, public, urbain et métissé, le Collège de Maisonneuve bat au rythme de la société québécoise depuis plus de 75 ans. Résolument moderne et ouvert sur le monde, il s inscrit

Plus en détail

Objectifs généraux du premier cycle

Objectifs généraux du premier cycle Objectifs généraux du premier cycle 1/ Intégrer harmonieusement son milieu familial et local 2/Acquérir un esprit patriotique et de respect des valeurs de civisme, de solidarité et d ouverture 3Développer

Plus en détail

Contrat Local de Sécurité «Transports» CLSPD Ville de Marseille

Contrat Local de Sécurité «Transports» CLSPD Ville de Marseille Contrat Local de Sécurité «Transports» CLSPD Ville de Marseille PREAMBULE La sécurité est un droit fondamental auquel peut prétendre tout citoyen. Elle est en outre une condition essentielle à la cohésion

Plus en détail

PROCÉDURE INSTITUTIONNELLE DE RÈGLEMENT DES LITIGES DIRECTION DES ÉTUDES. Avril 2013 (révisée en août 2014)

PROCÉDURE INSTITUTIONNELLE DE RÈGLEMENT DES LITIGES DIRECTION DES ÉTUDES. Avril 2013 (révisée en août 2014) PROCÉDURE INSTITUTIONNELLE DE RÈGLEMENT DES LITIGES ENTRE LES MEMBRES DU CORPS PROFESSORAL ET LES ÉTUDIANTES/ÉTUDIANTS DIRECTION DES ÉTUDES Avril 2013 (révisée en août 2014) PRÉSENTATION La, dans sa première

Plus en détail

ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD. 2 février 2017 Salle du conseil d arrondissement, 800 de Maisonneuve Est

ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD. 2 février 2017 Salle du conseil d arrondissement, 800 de Maisonneuve Est ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD 2 février 2017 Salle du conseil d arrondissement, 800 de Maisonneuve Est BILAN DE LA JOURNÉE Le 27 novembres 2016, environ 280 personnes ont

Plus en détail

élections scolaires 2 novembre 2014 rôle D E L É L U electionsscolaires2014.com

élections scolaires 2 novembre 2014 rôle D E L É L U electionsscolaires2014.com rôle D E L É L U S C O L A I R E élections scolaires 2 novembre 2014 electionsscolaires2014.com L ÉLU SCOLAIRE, UN ACTEUR IMPORTANT À LA COMMISSION SCOLAIRE ET DANS SA COMMUNAUTÉ Trace les orientations

Plus en détail

PLAIDOYER POUR UN PROCESSUS DE PAIX DURABLE AU TCHAD

PLAIDOYER POUR UN PROCESSUS DE PAIX DURABLE AU TCHAD PLAIDOYER POUR UN PROCESSUS DE PAIX DURABLE AU TCHAD Tchad Superficie : 1 284 000 km² Population : 11 millions (8,8 hab./ km²) 45% moins de 15 ans 3% plus de 64 ans IDH : 0,34 (faible),184 / 187 (2012)

Plus en détail

MÉDIATION ET RÉDUCTION DES CONFLITS : DES PROMETTEUSES. Aux trois pivots

MÉDIATION ET RÉDUCTION DES CONFLITS : DES PROMETTEUSES. Aux trois pivots MÉDIATION ET RÉDUCTION DES CONFLITS : DES APPROCHES PROMETTEUSES Aux trois pivots Organisme de justice alternative Membre du Regroupement des organismes de justice alternative du Québec (ROJAQ) Jean Montambeault

Plus en détail

LES MÉCANISMES DE MISE EN ŒUVRE ET DE SUIVI DES PROJETS URBAINS : LE CAS DU DISTRICT GRIFFIN

LES MÉCANISMES DE MISE EN ŒUVRE ET DE SUIVI DES PROJETS URBAINS : LE CAS DU DISTRICT GRIFFIN MISE EN ŒUVRE ET DE DISTRICT GRIFFIN La friche industrielle de Griffintown Vue sur le centre-ville de Montréal à partir bassin Peel Stationnement au coin des rues Wellington et Shannon Source : Xan Shian

Plus en détail

Développement durable et territoires Économie, géographie, politique, droit, sociologie

Développement durable et territoires Économie, géographie, politique, droit, sociologie Développement durable et territoires Économie, géographie, politique, droit, sociologie Vol. 1, n 1 Mai 2010 Coopération décentralisée et développement durable Moser Gabriel, 2009, Psychologie environnementale.

Plus en détail

PROCÉDURE POUR UN MILIEU EXEMPT D INCIVILITÉ, DE HARCÈLEMENT ET DE VIOLENCE

PROCÉDURE POUR UN MILIEU EXEMPT D INCIVILITÉ, DE HARCÈLEMENT ET DE VIOLENCE Date d'approbation Date modification PROCÉDURE POUR UN MILIEU EXEMPT D INCIVILITÉ, DE HARCÈLEMENT ET DE VIOLENCE Date d'approbation CONSEIL D ADMINISTRATION R. : 6991 2005.05.02 Date modification 2009.11.16

Plus en détail

Partenariat entre la ville de Montreuil (France) et les migrants originaires de Yélimané (Mali)

Partenariat entre la ville de Montreuil (France) et les migrants originaires de Yélimané (Mali) Dialogue international sur les migrations, Genève, Mars 2010 Étude de cas: Partenariat entre la ville de Montreuil (France) et les migrants originaires de Yélimané (Mali) Ville de Montreuil (France) Avec

Plus en détail

INTRODUCTION. La problématique du développement local interpelle donc tous les acteurs pour au moins deux raisons essentielles :

INTRODUCTION. La problématique du développement local interpelle donc tous les acteurs pour au moins deux raisons essentielles : DECENTRALISATION ET DEVELOPPEMENT LOCAL I Introduction 1) Le cadre Juridique des collectivités territoriales nigériennes 2) Le concept de développement local 3) Corrélation Décentralisation/Développement

Plus en détail

Implication des parents dans l éducation plurilingue et interculturelle

Implication des parents dans l éducation plurilingue et interculturelle Implication des parents dans l éducation plurilingue et interculturelle 1 Les relations école-familles demeurent peu développées, or cette collaboration peut donner des résultats très encourageants : meilleur

Plus en détail

Une politique de la communication pour demain EXTRAIT. 6 e Conférence ministérielle européenne sur la politique des communications de masse

Une politique de la communication pour demain EXTRAIT. 6 e Conférence ministérielle européenne sur la politique des communications de masse MCM (2000) 10 EXTRAIT 6 e Conférence ministérielle européenne sur la politique des communications de masse Cracovie (Pologne), 15-16 juin 2000 Une politique de la communication pour demain Textes adoptés

Plus en détail

Programme Tandem-Sécurité urbaine

Programme Tandem-Sécurité urbaine Page14 Programme Tandem-Sécurité urbaine OBJECTIFS SERVICES DESCRIPTION ATTENTES RÉSULTATS Réduire le nombre d introductions par effraction et prévention des incendies à domicile Visites sécuritaires Service

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

La charte de la Démocratie Participative

La charte de la Démocratie Participative La charte de la Démocratie Participative Préambule Etre citoyen de sa ville, c est participer à la vie au quotidien, c est être informé et vouloir donner un sens à un destin collectif. La démocratie participative

Plus en détail

L OBSERVATOIRE URBAIN

L OBSERVATOIRE URBAIN L OBSERVATOIRE URBAIN Un Exemple de Participation Sibiu - Roumanie L OBSERVATOIRE URBAIN Sibiu - Roumanie OBJECTIF GENERAL Renforcer la coopération entre les acteurs locaux pour assurer la construction

Plus en détail

[SeP] Sociologie en Pratiques Association de sociologues et de formateurs en travail social (loi 1901)

[SeP] Sociologie en Pratiques Association de sociologues et de formateurs en travail social (loi 1901) 1 [SeP] Sociologie en Pratiques Association de sociologues et de formateurs en travail social (loi 1901) Formations thématiques Fort de leur expérience de plus de dix ans, les experts et les acteurs du

Plus en détail

Le perfectionnement et l accompagnement du personnel scolaire

Le perfectionnement et l accompagnement du personnel scolaire Le perfectionnement et l accompagnement du personnel scolaire Le programme de formation et d accompagnement du SEIIM: Adapter les pratiques aux réalités des jeunes nouveaux arrivants et leurs familles

Plus en détail

DISPOSITIF CULTURE ET LIEN SOCIAL

DISPOSITIF CULTURE ET LIEN SOCIAL APPEL A PROJETS 2017 DISPOSITIF CULTURE ET LIEN SOCIAL CAHIER DES CHARGES 1 Présentation du contexte départemental La loi «Modernisation de l action publique et d affirmation des métropoles» du 27 janvier

Plus en détail

RESPONSABLE JURIDIQUE

RESPONSABLE JURIDIQUE 24 Affaires juridiques Le domaine fonctionnel Affaires juridiques regroupe les emplois relatifs à l élaboration, à l analyse et à l application de la norme juridique ainsi qu à la prévention du contentieux.

Plus en détail

Contrat de Ville Projet de territoire Belleville Amandiers Pelleport

Contrat de Ville Projet de territoire Belleville Amandiers Pelleport Contrat de Ville 2015-2020 Projet de territoire Présentation en Conseil de Quartier 12 octobre et 9 novembre 2015 Les quartiers prioritaires du 20 e Le 20 e arrondissement compte 198 000 habitants Les

Plus en détail

Le rôle de l économie sociale et des organismes d insertion sociale dans le processus d intégration des immigrants

Le rôle de l économie sociale et des organismes d insertion sociale dans le processus d intégration des immigrants Le rôle de l économie sociale et des organismes d insertion sociale dans le processus d intégration des immigrants Par: Juan Luis Klein et Reina Victoria Vega Du 19 au 23 juin 2011 XIII ème Congrès de

Plus en détail

Bilan des formations aux Syndicats d initiative maliens Siby, Sikasso, Bandiagara, Kayes, Ségou, Gao, Tombouctou

Bilan des formations aux Syndicats d initiative maliens Siby, Sikasso, Bandiagara, Kayes, Ségou, Gao, Tombouctou Bilan des formations aux Syndicats d initiative maliens Siby, Sikasso, Bandiagara, Kayes, Ségou, Gao, Tombouctou 2008-20092009 Formations animées par Tourisme sans Frontières dans le cadre de la Convention

Plus en détail

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport Mieux comprendre les particularités Le Regroupement interculturel Comment travaille le RID avec les immigrants et les réfugiés? Rôle, mandat,

Plus en détail

La Petite-Bourgogne: Un projet de mobilisation et de revitalisation urbaine

La Petite-Bourgogne: Un projet de mobilisation et de revitalisation urbaine La Petite-Bourgogne: Un projet de mobilisation et de revitalisation urbaine Profil des résidants des Îlots Saint-Martin La Petite-Bourgogne et l OMHM Les Îlots Saint-Martin 313 logements 924 locataires

Plus en détail

DESCRIPTIF DES COURS DE 2 E ET 3 E CYCLES EN SERVICE SOCIAL

DESCRIPTIF DES COURS DE 2 E ET 3 E CYCLES EN SERVICE SOCIAL DESCRIPTIF DES COURS DE 2 E ET 3 E CYCLES EN SERVICE SOCIAL Sigle Titre / Session Description 6000 Projet individuel (3 cr) Ce cours est réservé aux étudiants inscrits au programme de maîtrise en service

Plus en détail

PERIODE : Mercredi 07 au Vendredi 10 Avril 2015

PERIODE : Mercredi 07 au Vendredi 10 Avril 2015 Côte d Ivoire PROJET LIANE2015/CARITAS-UE SCOLAIRES RAPPORT CONSOLIDE DE LA FORMATION DES AGENTS COMMUNAUTAIRES SUR LES TECHNIQUES SENSIBILISATION SUR LA COHESION SOCIALE, LA RECONCILIATION ET LA PROMOTION

Plus en détail

Groupes de responsabilisation pour auteurs de vols et d'agressions.

Groupes de responsabilisation pour auteurs de vols et d'agressions. Groupes de responsabilisation pour auteurs de vols et d'agressions. Penser sa victime, penser son acte. L'asbl arpège-prélude est subventionnée par le SPF Justice depuis octobre 1995. L'asbl est chargée

Plus en détail

EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE CYCLE 1 *-*-*-*-*-*-*-*

EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE CYCLE 1 *-*-*-*-*-*-*-* CYCLE 1 5 domaines d apprentissage : - Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions ; - Agir, s exprimer, comprendre à travers l activité physique ; - Agir, s exprimer, comprendre à travers les activités

Plus en détail

Modernisation de la Maison de Radio-Canada et développement de son site

Modernisation de la Maison de Radio-Canada et développement de son site Modernisation de la Maison de Radio-Canada et développement de son site Démarche de consultation du milieu Préparé par Verreault Bénard Conseils Septembre 2008 1064 Laurier ouest Montréal Québec H2V 2K8

Plus en détail