DÉVELOPPEMENT DEVELOPPEMENT DURABLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉVELOPPEMENT DEVELOPPEMENT DURABLE"

Transcription

1 RAPPORT D DÉVELOPPEMENT DEVELOPPEMENT DURABLE L Efficacité Énergétique et Environnementale en action

2 SOMMAIRE Performance énergétique et environnementale Énergies locales et renouvelables Intégration de services Nos engagements en faveur du développement durable Interview de Gilbert Réglier, directeur général de Cofely 9 engagements pour être un modèle de développement durable Des solutions durables pour nos clients Engager notre responsabilité sociétale 08 Des pratiques et une culture responsables 10 Regards croisés : Élisabeth Laville & Angélique Mennessiez Exemplaires par notre sobriété énergétique Impliqués par notre démarche éco-responsable Responsables par notre exigence managériale durable Regards croisés : Gilles Berhault & Pascal Roger Novateurs dans la conception et la mise en œuvre de solutions pour accroître l efficacité énergétique et environnementale Moteurs pour le développement des énergies renouvelables et locales Attentifs aux enjeux sociaux de nos clients Regards croisés : Tristan Lecomte & Nicolas Lefébure Vigilants sur la qualité de vie professionnelle de nos collaborateurs et leur épanouissement Présents par notre ancrage territorial et notre soutien à des initiatives locales cohérentes avec nos valeurs Actifs par un dialogue structuré avec chacune de nos parties prenantes Indicateurs sociaux et environnementaux Plan d action développement durable Glossaire

3 COFELY EN CHIFFRES collaborateurs en France 3,4 milliards d euros de chiffre d affaires en millions de m 2 gérés 65 réseaux de chaleur et de froid (1 er opérateur en énergie délivrée) 2,4 millions de tonnes de CO 2 évités grâce à Cofely en 2009 BOUQUET ÉNERGÉTIQUE 5 % 5 % 1 % 16 % 10 % 3 % 26 % 13 % Énergies renouvelables et de récupération 31,5 % Cogénération au gaz Gaz naturel 41,5 % 22 % 26 % Fioul Charbon Autres TOUTES ACTIVITÉS DONT RÉSEAUX DE CHALEUR

4 NOS IMPLANTATIONS 45AGENCES AU SEIN DE NOS 6 RÉGIONS Centre Ouest IDF Nord Est LÉGENDES Directions régionales Agences Cofely Principales filiales Sud Ouest Sud Est 3 FILIALES SPÉCIALISÉES GEPSA, services sites pénitentiaires CPCU, réseau de chaleur de Paris Climespace, réseau de froid de Paris Région IDF Énergies Services Région IDF Tertiaire

5 o Leader français des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit, met en œuvre et exploite des solutions qui permettent aux entreprises, aux collectivités et à l État de mieux utiliser les énergies et de réduire leur impact environnemental. En tant qu acteur de premi er plan de la productionon et de la distribution locale d énergie, Cofely se doit d être un ac teur majeur du développem ent durable. Nos engagements en témoignent, tout comme notre large expérience et notre légitimité dans la gestion et l optimisation du bouquet énergétique des différents types d énergie renouvelable. Notre volonté d être un modèle de développement durable s affirme chaque jour à travers nos trois métiers : > l amélioration de la perform ance énergétique et environnement al e des bâti ments; > la pro duct ion, l exploitation et la distribution des énergies locales et renouvelables; > l intégration de ser vi ces. Cofely fait partie de GDF SUEZ Énergie Services qui emploie collaborateurs pour un chiffre d affaires de 14 milliards d euros. En inscrivant la croissance responsable au cœur de ses métiers (énergie, services à l énergie et environnement), GDF SUEZ se donne pour mission de relever de grands défis : répondre aux besoins en énergie, assurer la sécurité d approvisionnement, lutter contre les changements climatiques et optimiser l utilisation des ressources.

6 02 NOS MÉTIERS Un acteur engagé > Cofely s engage dans la durée et par contrat sur des économies d énergie chiffrées et mesurables. > Cofely permet à ses clients de mieux contrôler et de maîtriser leurs émissions : mesure (métrologie), diagnostic de site, gestion des quotas de CO 2 et certificats d économie d énergie, engagement de résultats sur les émissions

7 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE Issue d un savoir-faire historique, l amélioration de la performance énergétique et environnementale s inscrit pour Cofely et ses clients dans une dynamique de progrès. Nos prestations de services vont de l exploitation et la maintenance multitechnique jusqu à des solutions globales. À la fois opérateur et conseiller auprès de ses clients, Cofely s engage à long terme pour réduire les consommations énergétiques, optimiser l utilisation d énergies renouvelables et limiter les émissions de gaz à effet de serre. Une offre globale À partir du diagnostic énergétique global qui analyse le bâti, les outils de production et de distribution des énergies et leurs modes d utilisation, chaque étape participe à la mise en œuvre de l efficacité énergétique et environnementale : choix de sources d énergie adaptées (cogénération, énergies renouvelables ), amélioration du rendement des équipements, rénovation thermique du bâti, exploitation optimisée des équipements, sensibilisation des utilisateurs Accompagner nos clients vers des bâtiments plus économes en énergie Cofely accompagne les bailleurs sociaux, les promoteurs immobiliers et les collectivités locales vers l amélioration de la performance énergétique de leurs bâtiments : habitat collectif, immeubles de bureaux, bâtiments administratifs, équipements sportifs et culturels tout en maîtrisant l évolution de leurs charges. Transformer le développement durable en facteur de compétitivité pour les industriels À partir de son expertise historique, Cofely a développé des solutions pour répondre aux attentes complexes de ses clients industriels, dans un souci permanent de performance environnementale, sociale et financière : gestion de plates-formes multi-utilités, conception, construction et exploitation de centrales d utilités mutualisées, cogénération 03

8 04 NOS MÉTIERS ÉNERGIES LOCALES ET RENOUVELABLES Leader sur le marché des réseaux de chaleur, la cogénération et les centrales d utilités industrielles, Cofely a développé un savoir-faire historique dans la production et la distribution locale d énergies. Cofely fait évoluer ces installations vers plus d efficacité énergétique et un bouquet énergétique diversifié en intégrant une part toujours plus forte d énergies renouvelables. Son expertise lui permet d apporter des solutions adaptées : maîtrise des coûts, qualité de l énergie utile fournie, qu il s agisse des fluides industriels ou de chaleur, pertinence de la solution en matière de développement durable. Accompagner les collectivités vers la ville durable En proposant des solutions de chaleur et de froid pour les villes ou les éco-quartiers qui intègrent une part toujours plus importante d énergies renouvelables, Cofely participe auprès des collectivités à l aménagement durable de leur patrimoine. Un bouquet énergétique local et varié Comme alternative aux énergies fossiles, responsables de forts rejets de CO 2, Cofely recourt de plus en plus aux énergies locales, renouvelables et de récupération. Cofely est l un des acteurs européens majeurs à avoir développé la biomasse, le solaire thermique, la géothermie, et bénéficie également des développements du groupe GDF SUEZ dans les parcs éoliens, l hydraulique, le biogaz. L essor du bois énergie Face à la multiplication des projets de chaufferies bois en France, Cofely a décidé depuis plusieurs années de s investir dans la structuration de la filière bois. Cofely développe des outils et des méthodes qui favorisent l émergence de la composante bois-énergie dans la filière bois et s engage dans des partenariats sur le long terme permettant aux professionnels de la forêt d investir pour moderniser leurs équipements et de pérenniser des emplois locaux.

9 Un acteur engagé > Cofely s engage à réduire l impact environnemental, notamment en ayant recours aux énergies renouvelables. > Cofely donne la priorité à l innovation et développe son savoir-faire en matière de conception et de réalisation d équipements, soutenu par une politique de veille technologique et de R&D. > Cofely accompagne ses clients vers un respect total de la réglementation environnementale. 05

10 06 NOS MÉTIERS Un acteur engagé > Cofely met à la disposition de ses clients des équipes locales, proches, professionnelles et disponibles, coordonnées par une structure centrale dédiée. > Cofely s engage à intégrer ses prestations dans une vision partagée du développement durable, notamment en mettant en œuvre les principes HQE exploitation et ceux des différents systèmes de management de l environnement. > Cofely communique régulièrement en toute transparence sur des indicateurs de résultats pertinents intégrés à un plan de progrès.

11 INTÉGRATION DE SERVICES Dans le cadre de son activité d intégration de services, Cofely organise et gère pour ses clients un ensemble de prestations à la périphérie de leur métier de base, tout en leur garantissant des résultats conformes à leurs attentes. L intégration de services peut inclure ou non la reprise d actifs ou de personnels dans le cadre de montages tels que les Facilities Management. Les Facilities Management La prestation de Facilities Management coordonne un ensemble de services et de prestations annexes au cœur de métier d une entreprise ou d une organisation (industrie, tertiaire, santé, armée, prison ) en assurant la maîtrise des coûts et le respect de leurs objectifs de qualité de service. La gestion multisite Dans le cadre de cette activité, Cofely organise la réalisation de prestations types sur un grand nombre de sites à travers la France. La qualité des prestations et leur homogénéité sont garanties par des compétences spécifiques en termes d achats techniques, de gestion de projet, de benchmark. Un interlocuteur unique assure le suivi et le reporting de l ensemble de la prestation. Une culture de résultats Afin d assurer la fluidité des relations avec ses clients et la satisfaction de leurs attentes, Cofely met systématiquement en place des indicateurs de performance sur ses contrats de Facilities Management et multisites. Ils permettent de mesurer le niveau d atteinte des objectifs fixés dans le cadre du contrat, la qualité des prestations ainsi que la satisfaction des attentes du client selon trois types d indicateurs : de performance technique, administratifs et généraux, de satisfaction des utilisateurs. 07

12 08 NOS ENGAGEMENTS EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Quelles conséquences ont les enjeux du développement durable pour une entreprise d efficacité énergétique comme Cofely? Comme toutes les entreprises, Cofely est confronté à de nombreux enjeux : environnementaux avec la problématique du changement climatique et la raréfaction des ressources ; économiques avec le phénomène de la mondialisation et les crises financières ; sociaux avec les inégalités et les précarités grandissantes Le poids de ces enjeux sur notre quotidien se traduit par le renforcement des réglementations en matière de rejets de CO 2, d efficacité énergétique et de préservation des ressources, mais aussi des attentes de nos clients et plus globalement de la société civile dans son ensemble. Ces derniers exigent des entreprises qu elles soient plus responsables et qu elles pérennisent les modes de production et de consommation. Construire un monde plus sobre en carbone et plus équitable socialement implique pour les entreprises de repositionner leur modèle dans la durée et de proposer des réponses concrètes, plus adaptées. Le développement durable fait-il partie intégrante de votre stratégie d entreprise? Oui. Les métiers de Cofely sont incontestablement au cœur des défis actuels. De par nos activités d efficacité énergétique et environnementale, nous sommes naturellement acteur du développement durable. Notre credo est historiquement de proposer à nos clients des solutions contribuant à la croissance verte, socialement plus responsable. C est avec discrétion que nous l avons toujours pratiqué au quotidien. Avec le Grenelle de l Environnement, nous avons voulu le rendre plus visible. Aujourd hui, avec ce premier rapport développement durable, nous souhaitons afficher notre volonté d être un modèle de développement durable, tant pour nos clients que pour nos collaborateurs. Tout comme notre groupe GDF SUEZ, nous avons pour ambition de redéfinir le rapport de l homme à l énergie dans une démarche de progrès constant et de croissance durable. Nos clients cherchent à réduire leurs consommations énergétiques et à pérenniser leur patrimoine, mais aussi à trouver des solutions sociales plus équitables. Cofely les aide à structurer leur propre démarche de développement durable en leur fournissant des solutions globales. Gilbert RÉGLIER, Directeur Général de Cofely NOTRE VOLONTÉ EST DE TRANSFORMER LE DÉVELOPPEMENT DURABLE EN FACTEUR DE COMPÉTITIVITÉ. Comment le développement durable se traduit-il au quotidien chez Cofely? Notre volonté est de transformer le développement durable en facteur de compétitivité pour nos clients, comme pour nousmêmes. Cela se traduit par la mise en œuvre de trois grands chantiers stratégiques : > être exemplaires par notre sobriété énergétique, nos comportements et notre exigence managériale soutenable afin d être en cohérence avec nos métiers ; > encourager l innovation environnementale et sociale en proposant à nos clients des solutions globales et durables permettant de réduire leur empreinte environnementale et de les aider à pérenniser et à assurer la diversité sociale et l employabilité dans les territoires ; > affirmer plus largement notre responsabilité sociétale, en restant à l écoute et dans l échange avec chacune de nos parties prenantes afin d instaurer dans la durée la confiance et l adhésion de tous. À notre niveau et chaque jour, nous travaillons pour les générations de demain, pour une ville et un monde durables.

13 9 engagements pour être un modèle de développement durable INSCRIRE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS NOS PRATIQUES ET NOTRE CULTURE 1 Être exemplaires par notre sobriété énergétique, notamment dans la gestion de nos locaux et de nos déplacements 2 S impliquer dans une démarche Eco-Responsable 3 Développer une culture d exigence managériale durable APPORTER À NOS CLIENTS DES SOLUTIONS CONCRÈTES EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 4 Concevoir et mettre en œuvre dans la durée des solutions d efficacité énergétique et de réduction des émissions 5 Développer la production, la distribution et l utilisation des énergies renouvelables et locales 6 Intégrer dans nos solutions les enjeux sociaux de nos clients notamment pour développer l emploi local AFFIRMER NOTRE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE 7 Devenir un employeur de référence en plaçant le développement de nos collaborateurs et leur épanouissement au cœur de nos actions 8 Renforcer notre ancrage territorial et soutenir des initiatives locales cohérentes avec nos valeurs 9 Assurer un dialogue actif avec chacune de nos parties prenantes 09

14 10

15 DES PRATIQUES ET UNE CULTURE U RESPONSABLESS ENGAGEMENT N 1 EXEMPLAIRES PAR NOTRE SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE ENGAGEMENTNT N 2 IMPLIQUÉS PAR NOTRE DÉMARCHE ÉCO-RESPONSABLE ENGAGEMENT N 3 RESPONSABLES PAR NOTRE EXIGENCE MANAGÉRIALE DURABLE 11

16 12 REGARDS CROISÉS ÉLISABETH LAVILLE, FONDATRICE D UTOPIES (1), CABINET DE CONSEIL EN STRATÉGIE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES ENTREPRISES, DÉTAILLE AVEC ANGÉLIQUE MENNESSIEZ, RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DE COFELY, LES BÉNÉFICES D UNE STRATÉGIE QUI CONJUGUE CROISSANCE ET DURABILITÉ Quels sont les enjeux d une stratégie de développement durable pour une entreprise? Élisabeth Laville : Deux éléments sont essentiels. En premier lieu, il ne faut pas perdre de vue la finalité de la démarche : faire en sorte que les activités de l entreprise aient le moins de dommages sur ses environnements naturels, humains et sociaux et, si possible, que les actions engagées puissent engendrer un impact positif. Dans un deuxième temps, les entreprises responsables doivent trouver les bons processus pour répondre de leurs actes et impacts auprès de leurs parties prenantes qui les interpellent de plus en plus. C est un phénomène nouveau pour elles, qui n ont pas l habitude de dialoguer avec ces publics, et encore moins de leur rendre des comptes Angélique Mennessiez : L enjeu est de redonner du sens aux activités de l entreprise et de les rendre acceptables au regard des attentes des parties prenantes, de la société civile. Le Grenelle nous impose des contraintes réglementaires fortes en termes de réduction des consommations d énergie chez nous comme chez nos clients. La société civile est également en attente de réponses sur les problématiques sociales et sociétales d actualité CULTURE & Personne n attend des entreprises qu elles soient parfaites. Ce que les parties prenantes apprécient, c est qu elles soient honnêtes et transparentes.

17 Comment mettre en pratique une telle stratégie? A.M. : Notre approche du développement durable se traduit par la mise en place de trois grandes actions fondamentales : la réduction des consommations énergétiques et l optimisation de nos déplacements, la sensibilisation de nos collaborateurs à l éco-responsabilité et la mise en œuvre du développement durable dans nos pratiques managériales. Rendre le message accessible à tous est essentiel pour impliquer l ensemble des collaborateurs. La mise en place d indicateurs permettant de mesurer nos progrès et de les rendre communicables est également primordiale. E.L. : La compréhension des enjeux sociaux et environnementaux est une étape majeure. Elle doit se réaliser du sommet à la base de l entreprise. J ajouterais que les manques de compréhension ne sont pas toujours là où on le pense Le meilleur moyen de franchir cette étape est de s ouvrir au point de vue d autres publics. Il faut être en veille permanente sur les évolutions des demandes. Un autre volet important concerne la mesure et la communication de la mesure : personne n attend des entreprises qu elles soient parfaites. Ce que les parties prenantes apprécient, c est qu elles soient honnêtes et transparentes. Nous avons tous les éléments en main pour parvenir à notre objectif : être un acteur exemplaire du développement durable à l horizon COMPORTEMENT Quelles sont les clés de la réussite d une telle démarche? E.L. : La stratégie de développement durable ne doit pas être déconnectée de la stratégie commerciale. Il s agit d élaborer une offre de produits et de services qui intègre les paramètres du développement durable. Concevoir la relation à nos environnements dès l amont, à partir de la phase de recherche et de développement, me semble donc un élément clé. Par ailleurs, l intégration de cette politique dans le système de management, avec notamment des dispositifs de bonifications qui guident les collaborateurs au quotidien, est essentielle. A.M. : L implication et le portage managérial sont à la base de la réussite. Chez Cofely, le message est porté à trois niveaux : la direction générale, les directeurs de région et de filiales et les 45 directeurs d agences qui relayent cette stratégie auprès des collaborateurs de terrain. Nous avons, de plus, mis en place une équipe spécialement dédiée au déploiement de la démarche avec des correspondants dans chacune de nos régions. Nous sommes déjà acteur du développement durable pour nos clients. En interne, nous avons tous les éléments en main pour parvenir à notre objectif : être un acteur exemplaire du développement durable à l horizon (1) Convaincue qu «une entreprise ne vit bien que dans un cercle vertueux où elle prospère en contribuant à la prospérité de ses environnements», l agence Utopies s est donné pour mission depuis sa création, en 1993, de promouvoir la responsabilité sociale et environnementale des entreprises. 13

18 14 DES PRATIQUES ET UNE CULTURE RESPONSABLES ENGAGEMENT N 1 Exemplaires De par la nature même de ses activités, Cofely a résolument engagé une démarche de développement durable avec deux orientations fortes : la réduction des consommations de ses bâtiments et l optimisation des déplacements liés à son activité, pour être chaque jour exemplaire par sa sobriété énergétique. REPÈRES LE BÂTIMENT, PREMIER CONSOMMATEUR D ÉNERGIE EN FRANCE Durant les 30 dernières années, la consommation énergétique des logements et bureaux a augmenté de 30 % en France. Elle représente 43 % de l énergie finale totale consommée dans l Hexagone et 25 % des émissions nationales de CO2. Source : ADEME Cette volonté stratégique, contribuant aux objectifs du Grenelle de l Environnement, s est notamment traduite par l intégration du développement durable dans la nouvelle politique d aménagement immobilière mise en place suite au rapprochement des deux sociétés qui ont donné naissance à Cofely en mars Locataire de la majorité de ses bâtiments, Cofely s est fixé pour objectif d intégrer des bâtiments basse consommation pour les sièges des directions régionales et de niveau minimum RT 2005 pour les agences. La 1 et 2 : Dire ction région ale Cofel fely ys ud- Ouest. PAR NOTRE SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE mise en œuvre de ce plan sera facilitée par les éventuels déménagements. Pour les bâtiments à rénover, les investissements liés à la réduction des consommations énergétiques se feront en collaboration avec les propriétaires. CONSOMMER MOINS ET MIEUX EN ASSURANT LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL Ce programme est associé à un suivi régulier des consommations énergétiques des locaux avec un engagement de réduction des consommations de 38 % à l horizon 2020, en conformité avec les engagements du Grenelle de l Environnement. Une charte d aménagement intégrant des indicateurs, comme la consommation d énergie et l accessibilité des sites, est actuellement en cours de rédaction. Elle permettra de tenir ces engagements, tout en assurant aux collaborateurs de l entreprise de meilleures conditions de confort et de travail. Par ailleurs,

19 1 2 Tour Voltaire, Paris La Défense. plusieurs sites ont déjà réalisé leur bilan carbone. On peut citer l agence Bretagne, la direction régionale Île - de - France Énergies Services, le siège Le Voltaire et, prochainement, la direction régionale Centre-Ouest. UNE RECHERCHE CONTINUE DE PROGRÈS Cette approche respectueuse de l environnement et des ressources naturelles a également été mise en œuvre dans deux directions régionales. Ainsi, en 2008, Cofely Sud-Ouest a été la première direction régionale à intégrer une multitude de solutions technologiques efficaces grâce auxquelles son nouveau siège atteint une consommation énergétique de 133 kwh/m 2 /an. Cette performance résulte de l installation de panneaux photovoltaïques en terrasse qui alimentent l enseigne de l immeuble, de panneaux solaires pour la production d eau chaude sanitaire, d ampoules basse consommation, d un puits canadien assurant le renouvellement de l air dans la zone d accueil, et d un système de récupération des eaux pluviales qui alimentent les réservoirs des sanitaires et assurent l arrosage écologique des espaces verts Un effort particulier a été entrepris sur la régulation de la température intérieure limitée à 19 C ; la mise en place d un dispositif de climatisation actif à partir de 26 C, et enfin, sur le traitement de l air des grandes salles de réunion assuré par le free cooling. Deux ans plus tard, en 2010, la direction Sud-Est de Cofely a engagé la même démarche et s est installée dans un bâtiment basse consommation. Le Monolithe situé dans le quartier de Confluence à Lyon est une réalisation emblématique en matière de sobriété énergétique à tous points de vue. Concernant les consommations énergétiques, les chiffres sont éloquents : moins de 40 kwh/m 2 / an pour le chauffage, une consommation inférieure à 5 kwh/m 2 /an pour l eau chaude sanitaire, un système de climatisation consommant moins de 10 kwh/m 2 / an. Ces données représentent, pour le chauffage, un besoin 4 fois moindre que la moyenne nationale et, concernant la climatisation, un besoin 10 fois inférieur à un bâtiment standard. Quant à la localisation du bâtiment, le choix a reposé sur une démarche globale qui intègre également une réflexion sur l optimisation des déplacements de l ensemble >>> FAIT MARQUANT UN BILAN DES ÉMISSIONS AU SIÈGE, TOUR VOLTAIRE En 2008, le bilan des émissions de CO 2 de la Tour Voltaire, siège partagé par GDF SUEZ Énergie Services, Cofely, Ineo et Endel, a été mené, permettant de fixer un objectif de réduction des émissions de 35 % d ici à 2020, soit tonnes évitées. Pour y parvenir, trois axes de progrès ont été identifiés : la réduction des consommations énergétiques, l optimisation des déplacements ainsi que la réduction des consommations de papier et la valorisation des autres déchets. Ces actions seront complétées par une démarche de compensation sur les postes de consommation incompressibles. CHIFFRE CLÉ 215 millions C est le nombre total de km parcourus par la flotte Cofely 15

20 16 DES PRATIQUES ET UNE CULTURE RESPONSABLES Roulez malin! Une multiplicité d actions, souvent locales, sont mises en place pour promouvoir des modes de déplacement différents. Ainsi, la Tour Voltaire a ouvert aux vélos un accès à son parking, action complétée par la mise en ligne du site sur l Intranet de Cofely. Dans la région Sud-Ouest, à proximité de Pau, trois collaborateurs ont décidé de faire du covoiturage : ils organisent leur semaine en fonction de leurs déplacements et de leur charge de travail. En partageant ainsi leurs trajets, ils économisent près de 200 km par semaine, soit 1 tonne de CO 2 par an. Le Monolithe, bâtiment HQE du nouveau quartier durable de Lyon, est quasi autonome en énergie : 80 % de sa consommation de chauffage et 30 % de sa consommation électrique sont assurés par 3 chaudières bois et m 2 de panneaux photovoltaïques. >>> des collaborateurs : un parking avec un nombre de places réduit et la proximité des transports collectifs permettant l utilisation de modes de transport alternatifs à la voiture. DES AGENCES BBC ET ZÉRO ÉNERGIE Plusieurs agences ont entamé des démarches similaires. La dernière en date est l agence Loire-Porte du Sud, située près de Saint-Etienne. Ce bâtiment zéro énergie vise, à terme, à produire plus d énergie qu il n en consomme, devenant ainsi un bâtiment à énergie positive. Cette réalisation anticipe les décisions du Grenelle de l Environnement prévoyant que toutes les constructions neuves devront respecter ces critères à partir de Pour parvenir à ce résultat, Cofely a mobilisé tout son savoir-faire en matière de maîtrise de l énergie et de réseaux de chaleur. L immeuble est équipé d un système de ventilation à double flux, de puits d eau et d air destinés à capter l air à la température du sous-sol, de panneaux photovoltaïques, et enfin, d un procédé de récupération des eaux de pluie. Baptisé Soleole, ce nouveau bâtiment à isolation renforcée constitue une véritable vitrine technologique pour Cofely. TRANSPORTS, UN PARC PLUS VERT Dans le cadre de sa politique de développement durable, Cofely a mené une réflexion toute particulière sur la question des transports, dans le but de réduire de 30 % sa consommation de carburant d ici à Un sujet de haute importance pour la réalisation des activités de l entreprise qui compte un parc de plus de véhicules parcourant en moyenne 215 millions de kilomètres par an. La prise en compte de l environnement a été intégrée à la politique d achat : 95 % des véhicules utilitaires répondent aux normes Euro 4 ou Euro 5, les plus exigeantes en matière de rejets de particules polluantes. Pour aller plus loin, Cofely s est en outre engagé à intégrer, d ici à la fin 2011, 200 véhicules électriques. À cette mesure, s ajoute la décision d intégrer, dans la grille de véhicules de fonction des modèles émettant moins de 150 grammes de CO 2 par kilomètre parcouru. LEVER LE PIED Si les progrès technologiques enregistrés ces dernières années sur les systèmes de motorisation permettent d améliorer les performances environnementales, les habitudes de chacun et le changement de comportement au volant sont aussi essentiels. C est pourquoi Cofely a initié un programme de formation à l écoconduite. Au-delà de la préoccupation de réduire les sinistres de 15 %, il s agit également de faire baisser de REPÈRES La part du secteur des transports dans la consommation d énergie en France est de 26 %. Cette consommation a doublé depuis Les transports représentent 34 % des émissions nationales de CO 2.

21 10 % la consommation moyenne par une conduite mieux adaptée. Ainsi, 727 collaborateurs ont été formés en 2009 à l éco-conduite au cours de 90 sessions. Cette initiative a permis de réduire de plus de 15 % leurs émissions de CO 2. Désormais inscrits dans le plan de formation annuel, ces enseignements doivent concerner l ensemble des utilisateurs de véhicules Cofely. OPTIMISER LES DÉPLACEMENTS Se déplacer moins et plus sobrement est une solution d avenir pour préserver les ressources naturelles et la planète. Ne pas se déplacer est encore mieux. Au-delà du travail mené sur le parc automobile et sur les comportements au volant, Cofely a engagé plus largement une réflexion sur l optimisation des déplacements. Elle concerne aussi bien le personnel d exploitation que les fonctions support. Une série d actions a donc été mise en œuvre pour aider les populations des différents sites à réduire leurs déplacements et/ou à se déplacer autrement. Du côté des équipes d exploitation, en plus de l optimisation systématisée des tournées depuis plusieurs années, un outil a été mis en place pour réduire les déplacements liés à la réception des matériels : CIEL. À la clé : des consommations de carburant en baisse, des émissions de gaz à effet de serre réduites et un gain de temps, source de productivité accrue. Enfin, la démarche Webex et les visioconférences leur permettent d échanger via une plate-forme informatique et audiovisuelle. Le nombre de réunions tenues en webmeeting à partir du siège de Cofely est ainsi passé de 86 en 2008 à 425 en Un exemple à suivre Ces démarches pourraient préfigurer la mise en place d un plan de déplacements entreprise (PDE). FAIT MARQUANT SIGNATURE DU MANIFESTE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DU WBCSD Gérard Mestrallet, président de GDF SUEZ, a signé en 2009 le manifeste efficacité énergétique du WBCSD (World Business Council for Sustainable Development) par lequel GDF SUEZ s engage, notamment, à réduire les consommations énergétiques de son parc immobilier mondial de 10 % d ici à 2012 et de 20 % d ici à L INSTITUT DES MÉTIERS ET DE LA FORMATION Un aménagement exemplaire L Institut des Métiers et de la Formation situé dans l immeuble Tivoli à Nanterre fait également figure de référence. Dès le début des travaux, une attention particulière a été portée à la sélection de matériaux issus de fabricants labellisés ISO Cela se traduit, entre autres, par l utilisation de bois labellisé PEFC pour la réalisation du mobilier, des portes ainsi que des parements de cloison. Ressource naturelle et renouvelable, dotée d excellentes capacités d isolation, le liège a été retenu pour le sol. Côté gestion de la qualité de l air, c est la solution ELENA, (innovation du centre de recherche Cylergie de Cofely) qui a été mise en place. Ce dispositif ajuste la ventilation des locaux en fonction de leur occupation afin d assurer le meilleur compromis entre qualité de l air intérieur, économie d énergie et confort. Enfin, les éléments vitrés du bâtiment couvrent 60 % de la surface des parois verticales, permettant ainsi un important apport de lumière naturelle. 17

Les services d efficacité énergétique et environnementale

Les services d efficacité énergétique et environnementale Les services d efficacité énergétique et environnementale Sommaire Notre organisation Page 4 Notre offre Page 6 Nos métiers Améliorer la performance énergétique et environnementale des bâtiments Page 8

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

étudié pour les étudiants!

étudié pour les étudiants! étudié pour les étudiants! Réussir, c est une question de volonté, c est aussi être accompagné. Un concept étudié pour les étudiants On ne réussit jamais par hasard. Qu il s agisse de ses études ou de

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Otis France - 2011

Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Otis France - 2011 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : OTIS S.A.S. Code NAF : 4329B Code SIREN : 521 07 800 Numéro de SIRET : 542107800 Nombre de salariés : 5 027 Adresse : 3 place de La Pyramide

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Charte Développement Durable. Les 15 engagements du réseau C10

Charte Développement Durable. Les 15 engagements du réseau C10 Charte Développement Durable Les 15 engagements du réseau C10 2014 Charte Développement Durable Les 15 engagements du réseau C10 Né en 1996 de la volonté d entrepreneurs indépendants, le réseau C10 est

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

Facility Management Une organisation à votre service

Facility Management Une organisation à votre service Facility Management Une organisation à votre service Les Services d Efficacité Energétique et Environnementale Sommaire Le FM, au service de votre stratégie page 4 Une organisation à votre service page

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout!

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants» Antoine de Saint-Exupéry

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Carbone de la Communauté d agglomération Loire Forez Patrimoine et Services 2009 Contexte de l étude Afin de lutter contre

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE MUTUELLE MACIF Macif Nord-Pas de Calais B.P. 169 59029 Lille Cedex Site : www.macif.fr Directeur régional : Jean-Jacques Roy Contact : Jean Quéméré La Macif, histoire et valeurs Depuis 1960, la Macif est

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Octobre 2012 Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Convaincu de l impérieuse nécessité pour les entreprises de prendre en compte les

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

L énergie. d innover. cylergie centre de recherche de Cofely. cylergie centre de recherche de Cofely

L énergie. d innover. cylergie centre de recherche de Cofely. cylergie centre de recherche de Cofely cylergie centre de recherche de Cofely cylergie centre de recherche de Cofely L énergie L Orée d Ecully - Bâtiment L Chemin de la Forestière 69130 Ecully d innover Conception et réalisation : - Crédits

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E GreenGuide DEVOTEAM S ENGAGE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE Le groupe Devoteam est un acteur économique et social qui se doit d être responsable. C est la raison pour laquelle nous avons décidé d engager

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

RENOVATION ENERGETIQUE

RENOVATION ENERGETIQUE RENOVATION ENERGETIQUE DES BATIMENTS DU TERTIAIRE : IL FAUT AGIR! Par le pôle Ecologie de Terra Nova Le 25 octobre 2013 La rénovation énergétique des bâtiments est une condition sine qua non de la réussite

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ

ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ Mieux maîtriser les enjeux de la construction et de la rénovation durables Engagé dans une démarche éco-volontaire depuis ses débuts, Raboni lance le programme R+. Son objectif

Plus en détail

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME udition DEME au Conseil d Orientation pour l Emploi 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l DEME Plan de la présentation Connaître et préparer l évolution des

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012 Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 212 Sommaire Maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. La rénovation du parc existant, élément clé des enjeux

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement JECO journée des éco-entreprises Présentation de l événement Atelier Valoriser sa démarche environnementale UN LEVIER DE CROISSANCE POUR L ENTREPRISE Objectifs Faire un panorama des différents référentiels

Plus en détail

PREFETE DE LA MEUSE. Bilan Carbone de la. Direction Départementale des Territoires de la Meuse SYNTHESE DES ACTIONS. Année 2013

PREFETE DE LA MEUSE. Bilan Carbone de la. Direction Départementale des Territoires de la Meuse SYNTHESE DES ACTIONS. Année 2013 PREFETE DE LA MEUSE Bilan Carbone de la Direction Départementale des Territoires de la Meuse SYNTHESE DES ACTIONS Année 2013 Affaire suivie par : Aimé MAPELLI Chargé de mission Développement Durable Service

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

LE MONET SAINT DENIS / 93

LE MONET SAINT DENIS / 93 LE MONET SAINT DENIS / 93 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE JUIN 2015 LIVRAISON DE L IMMEUBLE DE BUREAUX LE MONET... 2 LE MONET DES BUREAUX à HAUTE VALEUR AJOUTéE ENVIRONNEMENTALE DANS UN NOUVEAU BASSIN DE VIE...

Plus en détail

Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Schneider Electric Energy France Publication Décembre 2012 Emissions de l année fiscale 2011

Plus en détail

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le projet de loi relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l Environnement entend réaffirmer de nouvelles

Plus en détail

Le réseau de chaleur. durable

Le réseau de chaleur. durable Le réseau de chaleur durable 1 ER Réseau de chaleur en france 4 000 mw de capacité de production ( y compris SYCTOM*) Port de Gennevilliers Gennevilliers Colombes La Garenne-Colombes Asnières Clichy Courbevoie

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie EDF, partenaire pour une énergie durable en Lorraine Didier Guénin, délégué regional EDF Lorraine EDF partenaire de la Lorraine, terre d énergie Au travers de son histoire, de ses hommes et de ses femmes,

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

GROUPE OLANO Développement Durable 1

GROUPE OLANO Développement Durable 1 GROUPE OLANO Développement Durable 1 NOS ENGAGEMENTS DEVELOPPEMENT DURABLE REALISER UNE POLITIQUE ET UNE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE SENSIBILISER ET INCITER NOS SALARIES A CETTE POLITIQUE CONTRIBUER

Plus en détail

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles La STIB Sur les rails du développement durable www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles Le développement durable occupe une place prépondérante dans le domaine des transports publics.

Plus en détail

Investir durablement en Gironde La preuve par 10. Agenda 21, pour construire ensemble la Gironde du 21 e siècle

Investir durablement en Gironde La preuve par 10. Agenda 21, pour construire ensemble la Gironde du 21 e siècle Investir durablement en Gironde La preuve par 10 Agenda 21, pour construire ensemble la Gironde du 21 e siècle Changer les choses ici, et dès à présent 2AGENDA 21 Édito A la suite du Sommet de la terre

Plus en détail

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU GUIDE de L ÉCO CITOYEN au BUREAU SUIVEZ LE GUIDE...................................................................... p.03 QUELS BESOINS, QUELS IMPACTS? ce qui est consommé ce qui est rejeté > Transport

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de gaz à effet de serre Banque Courtois A Description de la personne morale concernée : Raison sociale : BANQUE COURTOIS Sigle : BANQUE

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources L énergie Déjà près de 30 ans de géothermie et ça se renouvelle! Engagée en faveur du développement et contre la précarité énergétique, la Ville lance ce mois-ci des travaux pour améliorer et augmenter

Plus en détail

POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA

POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA 1 POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA SOMMAIRE 1. OBJECTIFS ET ENJEUX 2. METHODOLOGIE 3. AUDIT ENERGETIQUE ET GROS ENTRETIEN 4. STRATEGIE ENERGETIQUE

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail