Voyage d étude à Auschwitz

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Voyage d étude à Auschwitz"

Transcription

1 Modifiez le style des sous-titres du masque Auschwitz David Hebert décembre 2005 Camp de concentration Voyage d étude à Auschwitz

2 Pourquoi aller à Auschwitz? D après la revue d histoire de la Shoah Ø C est là que la «Solution finale» a été mise en œuvre sur la durée la plus longue : les premiers détenus polonais y arrivèrent le 14 juin Le camp fut libéré le 27 janvier avec les moyens techniques les plus perfectionnés : l extermination relevait d une organisation rigoureuse et scientifique. A Auschwitz, comme dans les autres camps d extermination, a eu lieu l anéantissement systématique d une population de manière industrielle. au final, le bilan meurtrier le plus lourd : 1,1million de morts, dont au minimum personnes gazées dès l arrivée des convois. Ø Auschwitz c est le plus grand complexe concentrationnaire du IIIe Reich Ce n est pas un camp, c est trois camps!

3

4 shoah/page_url=/html/labo.cfm

5 Auschwitz I : camp de concentration Portail d'auschwitz I, avec le fameux "Arbeit macht frei" «le travail rend libre» Avril 1940, Heinrich Himmler décida de créer un camp de concentration à Auschwitz destiné essentiellement à la détention des Polonais arrêtés pour des motifs politiques : individus jugés dangereux par l occupant, représentants des élites intellectuelles. Les prisonniers jugés aptes à accomplir des tâches pénibles étaient placés dans ce camp ; ils étaient utilisés comme esclaves dans des carrières ou des usines. Ils représentaient environ 20% des nouveaux arrivants au camp.

6 En mars 1941, Himmler ordonna de construire à proximité un deuxième camp, beaucoup plus vaste, pour prisonniers soviétiques. Il devait être implanté à l emplacement du village de Birkenau à trois kilomètres du camp principal. Mais le commandant du camp Rudolf Höss reçut rapidement l ordre de se préparer à un afflux massif de déportés juifs en lieu et place des prisonniers de guerre soviétiques.

7 Auschwitz II Birkenau : camp d extermination Porte d entrée du camp d extermination

8 Vue aérienne du camp d'auschwitz-birkenau, prise par les avions alliés le 31 mai 1944 Les premiers convois partirent de Slovaquie et de France en Mars A l arrivée, un petit nombre d hommes et de femmes, jugés aptes au travail, étaient enregistrés et tatoués. Tous les autres, 80% des déportés, étaient immédiatement assassinés à l écart du camp dans deux anciennes maisons aménagées en chambre à gaz : les Bunkers I et II Entre mars et juin 1943, quatre structures intégrées de gazage et d incinération furent mises en services à Birkenau, alors que les centres de mise à mort de Belzec, Sobibor et Treblinka étaient progressivement fermés.

9 Auschwitz III Monowitz : camp de travail Himmler à Monowitz, le 17 juillet 1942 Le gouvernement nazi travaillait avec les industriels allemands (fonderie, industrie chimique, armement ). L usine IG Farben de la Buna à Monowitz utilisait détenus d Auschwitz. Sous-alimentés et maltraités, ces derniers finissaient par mourir au travail, quand cela n était pas dans les chambres à gaz à l occasion d une sélection, ou au cours d une expérience médicale. Un ancien détenu relate les conditions de travail dans les usines à Monowitz : «Le trajet du camp au lieu de travail était de 4 à 6km. De plus, il fallait rester debout durant une à deux heures pendant les appels du matin et du soir. Il est clair qu on ne pouvait supporter ce régime pendant plus de trois à quatre mois ; au bout de cette période, les hommes tombaient d inanition et d épuisement. (...) Chaque jour on ramenait du chantier des morts ou des agonisants qui s éteignaient peu de temps après».

10

11 LES USINES DE LA MORT UN SYSTÈME INDUSTRIEL

12 feature=player_embedded&v=w_twfedzk0a v=ux7k7iaylfw&feature=relmfu

13 La mort était administrée de plusieurs façons, mais toujours avec une efficacité redoutable. Dès leur arrivée, les prisonniers étaient triés, soit pour être éliminés immédiatement (les personnes âgées, malades, handicapées, les jeunes enfants, les femmes enceintes), soit pour les travaux forcés Le médecin Josef Mengele, l'abominable "ange de la mort", qui arriva au camp en mai 1943, supervisa au moins soixantequatorze séances de "tri", et s'essaya à des expériences épouvantables sur des jumeaux et des nains. Le triage se poursuivait dans les baraquements, et dans ce que l'on appelait l'infirmerie, pour faire de la place au fur et à mesure qu'arrivaient d'autres prisonniers. De nombreux détenus mouraient aussi des effets de la faim, des travaux forcés, des sévices et de la torture.

14 Auschwitz se caractérisait aussi par la gestion industrielle des condamnés et des cadavres, par son système de convoyage à la chaîne, depuis le tri jusqu'aux fours crématoires, en passant par les quatre chambres à gaz. Cette organisation s'appuyait sur une gestion rigoureuse des convois de déportés acheminés vers les camps dans des trains qui devaient partir à l'heure, et poussait la recherche de l'efficacité jusqu'à l'exploitation commerciale et industrielle des cadavres Après le gazage, les cadavres étaient traînés jusqu'aux fours crématoires par des prisonniers désignés de force, les membres du Sonderkommando, qui étaient abattus sur le champ s'ils refusaient d'obtempérer. Leur propre moyenne de vie n'excédait pas trois mois, puisqu'ils étaient gazés et incinérés à leur tour. Les cadavres étaient une source de richesse pour l'état allemand. Les prothèses dentaires en or étaient prélevées, les montres et les bijoux envoyés au Reich ; les cheveux servaient pour les matelas, les os étaient broyés et répandus sur les routes verglacées.

Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale.

Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale. Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale. Le bilan pour les Alliés et pour l'axe. Les archives de la Solution Finale: Des Ghettos à Auschwitz ou Treblinka. Des juifs envoyés sous escorte

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées?

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? HISTOIRE DES ARTS Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? Etude du tableau de David Olère réalisé en 1950 : Les

Plus en détail

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides?

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? Dans les régions occupées par l URSS, des divisions SS les Einsatzgruppen) massacrent systématiquement les Juifs à partir de 1941. Ils sont gazés

Plus en détail

Auschwitz!... Que faire après?

Auschwitz!... Que faire après? Auschwitz!... Que faire après? L exposition «Auschwitz!... Que faire après?» n a pas pour objectif d expliquer le fonctionnement du système d extermination nazi mais de permettre une réflexion sur la mémoire

Plus en détail

I) La politique nazie d extermination

I) La politique nazie d extermination I) La politique nazie d extermination La Seconde guerre mondiale a été marquée par l extermination de 10 millions de personnes par les nazis. Les Juifs en particulier ont été les victimes d un génocide

Plus en détail

Les camps de concentration et d extermination nazis : quelle organisation spatiale? L exemple d Auschwitz. DIAPO I :

Les camps de concentration et d extermination nazis : quelle organisation spatiale? L exemple d Auschwitz. DIAPO I : Les camps de concentration et d extermination nazis : quelle organisation spatiale? L exemple d Auschwitz. DIAPO I : Les camps de concentration et d extermination nazis : quelle organisation spatiale?

Plus en détail

La politique d'extermination nazie. Les ghettos

La politique d'extermination nazie. Les ghettos La politique d'extermination nazie Les ghettos Le regroupement des Juifs dans les ghettos (ici : le ghetto de Varsovie) Vivre dans le ghetto de Varsovie Les plus pauvres ne pouvaient se protéger du froid

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

MAUS par Art SPIEGELMAN

MAUS par Art SPIEGELMAN HISTOIRE DES ARTS MAUS par Art SPIEGELMAN I. IDENTIFIER ET PRESENTER L ŒUVRE L œuvre présentée ici est une bande-dessinée intitulée Maus, l intégrale, un survivant raconte réalisée par Art Spiegelman en

Plus en détail

La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes.

La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes. Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 2 La guerre au XXe siècle Question 1 Guerres mondiales et espoirs de paix Cours 2 La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et

Plus en détail

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Pourquoi la Seconde guerre mondiale est-elle une guerre d anéantissement? I. Un affrontement planétaire A. Les grandes phases de la guerre ...................... 1

Plus en détail

Introduction à la Shoah

Introduction à la Shoah Introduction à la Shoah Des Juifs de la Ruthénie subcarpatique sont soumis à une sélection sur l aire de transit à Auschwitz-Birkenau. (Photo : Musée du Mémorial de l Holocauste aux États-Unis, offerte

Plus en détail

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents Corrigé du Brevet blanc janvier 2008 Partie histoire : La Shoah Etude de documents Doc.1 : P.V de la conférence de Wannsee, tenue à Berlin en 1942, et réunissant secrètement la haute hiérarchie nazie.

Plus en détail

Présentation du DVD Une petite fille privilégiée Un témoignage de Francine Christophe Une histoire dans l Histoire

Présentation du DVD Une petite fille privilégiée Un témoignage de Francine Christophe Une histoire dans l Histoire Présentation du DVD Une petite fille privilégiée Un témoignage de Francine Christophe Une histoire dans l Histoire Ce témoignage de Francine Christophe, expérience douloureuse d une partie de sa vie, «croise»

Plus en détail

9, rue Littré, 24000 PÉRIGUEUX 05.53.03.33.33 cg24.educatif.archives@dordogne.fr Service éducatif des Archives départementales de la Dordogne 2009

9, rue Littré, 24000 PÉRIGUEUX 05.53.03.33.33 cg24.educatif.archives@dordogne.fr Service éducatif des Archives départementales de la Dordogne 2009 Service éducatif des Archives Départementales de la Dordogne. Livret pédagogique d accompagnement de l exposition «une famille juive dans la tourmente de Strasbourg à Périgueux 1939-1944» Cycle 3 9, rue

Plus en détail

Les phases de la Seconde Guerre mondiale

Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Le monde en 1942 La politique antisémite

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

Voyage de mémoire. La Pologne. Du 2 au 7 mars 2014

Voyage de mémoire. La Pologne. Du 2 au 7 mars 2014 Voyage de mémoire La Pologne Du 2 au 7 mars 2014 Table des matières AVANT-PROPOS 3 LE PROGRAMME DU VOYAGE 4 LA SHOAH EN POLOGNE 5 CARTE DE LA POLOGNE 6 CRACOVIE 7 LE QUARTIER JUIF (CASIMIR) 7 8 L ANCIEN

Plus en détail

LE GHETTO DE VARSOVIE

LE GHETTO DE VARSOVIE LA SECONDE GUERRE MONDIALE LE GHETTO DE VARSOVIE Gaumont Pathé archives, collection Pathé Les documents d archives Pathé nous transportent dans une actualité devenue, aujourd hui, de l histoire. Ces fragments

Plus en détail

DISCOURS MADAME SIMONE VEIL. Présidente de la FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH

DISCOURS MADAME SIMONE VEIL. Présidente de la FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH DISCOURS DE MADAME SIMONE VEIL Présidente de la FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH Athènes, le 30 janvier 2006 Journée nationale à la mémoire des héros et des martyrs de l Holocauste en Grèce Monsieur

Plus en détail

Les chambres à gaz. 1. Introduction. 2. Les chambres à gaz américaines 5. Mélanie Berger. 2.1. Description du gazage

Les chambres à gaz. 1. Introduction. 2. Les chambres à gaz américaines 5. Mélanie Berger. 2.1. Description du gazage Les chambres à gaz Mélanie Berger 1. Introduction L'objectif des négationnistes est de nous amener à croire qu'il n'y a jamais eu d'extermination volontaire des juifs pendant la période de la seconde guerre

Plus en détail

27 J nvier 2009 : 64 ème,anniversaire de sa Hbéra ion. Sommaire:

27 J nvier 2009 : 64 ème,anniversaire de sa Hbéra ion. Sommaire: AACD/'T I\C Il le DA c 'f'c'rt::b.rt: T/)I IDA 1JlI CI ID 1 A I//)TC DIIDI r,,-,/ le /1 \//'i=c \ /1.' 27 J nvier 2009 : 64 ème,anniversaire de sa Hbéra ion Numéro spécial conçu par des élèves de 1 ère

Plus en détail

Une Journée à Auschwitz

Une Journée à Auschwitz Une Journée à Auschwitz V,oyage du 12 Décembre 2007 au Camp d'auschwitz-birkenau de la Classe de TMVM2 du Lycée Professionnel Guynemer Sommaire L'enrichissement personnel, Jérémy Piérard-Casier La création

Plus en détail

Juifs de Salonique en 1917

Juifs de Salonique en 1917 Témoignage de Mada adame ATTAS-DECALO Nous avons rencontré Madame Estelle DECALO, Estelle ATTAS de son nom de jeune fille, à son domicile de la rue de Grézan à Nîmes, le 9 juin 2009. Âgée de 88 ans, Madame

Plus en détail

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement H2.1 : Guerres mondiales et espoirs de paix. La II e Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides. Introduction : Si la 1 ère guerre mondiale fut la première guerre totale, la 2 ème GM, par

Plus en détail

L'Holocauste. Table des matières. L Holocauste : aperçu

L'Holocauste. Table des matières. L Holocauste : aperçu L'Holocauste Table des matières The Holocaust: Theme Overview 1 Objets personnels Helena Zaleska 2 Auschwitz-Birkenau, 1944 3 Étoile de David 4 Gobelet de métal 5 Chaussure d enfant 6 L Holocauste : aperçu

Plus en détail

Identifier l antisémitisme et le racisme

Identifier l antisémitisme et le racisme 47 29 ANNExE A2 Identifier l antisémitisme et le racisme Glossaire sur l Holocauste Exemple de représentation graphique Coupons de mots reliés à l Holocauste Glossaire de l élève Centre commémoratif de

Plus en détail

V o y a g e d é t u d e. Auschwitz. L i v r e t d a c c o m p a g n e m e n t A d u l t e s

V o y a g e d é t u d e. Auschwitz. L i v r e t d a c c o m p a g n e m e n t A d u l t e s V o y a g e d é t u d e Auschwitz L i v r e t d a c c o m p a g n e m e n t A d u l t e s 1 SOMMAIRE I/ La Shoah : l extermination des Juifs d Europe...Page 2 Exclure : les persécutions antisémites en

Plus en détail

Films à la Fiche. NUIT ET BROUILLARD Un dispositif d alerte NUIT ET BROUILLARD

Films à la Fiche. NUIT ET BROUILLARD Un dispositif d alerte NUIT ET BROUILLARD Films à la Fiche NUIT ET BROUILLARD Un dispositif d alerte TH6790 Présentation Musique de l allemand Eisler, commentaire écrit par l ex-déporté Jean Cayrol et lu par Michel Bouquet, ce court métrage «de

Plus en détail

Pourquoi les «négationnistes» ne sont pas des historiens

Pourquoi les «négationnistes» ne sont pas des historiens Michel Condé Un document réalisé par le centre culturel Les Grignoux. Tous droits de reproduction et d adaptation réservés pour tout pays. D / 2015 / 6039 / 13 ISBN 978-2-87503-143-3 Sommaire 1. Le travail

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

Chronologie comparée de la Shoah

Chronologie comparée de la Shoah Chronologie comparée de la Shoah Cadre général Le sort des Juifs en Europe En France 1933 1933 1933 30 janvier : Adolf Hitler chancelier 1 avril : journée de boycott des magasins juifs 7 avril : révocation

Plus en détail

CHAPITRE 2 La Seconde Guerre mondiale : Guerre d anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes.

CHAPITRE 2 La Seconde Guerre mondiale : Guerre d anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes. CHAPITRE 2 La Seconde Guerre mondiale : Guerre d anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes. INTRODUCTION ET RAPPELS Comme la Première Guerre mondiale, la seconde est une Guerre Totale qui implique

Plus en détail

Les étapes de l'extermination des Juifs et des Tziganes dans les camps d'extermination

Les étapes de l'extermination des Juifs et des Tziganes dans les camps d'extermination Les étapes de l'extermination des Juifs et des Tziganes dans les camps d'extermination Tâche complexe : à l aide du dossier et du site Internet proposé ci-dessous, présentez les étapes suivies par les

Plus en détail

Brevet Blanc d'histoire Géographie Education Civique Mardi 17 Avril 2012

Brevet Blanc d'histoire Géographie Education Civique Mardi 17 Avril 2012 Brevet Blanc d'histoire Géographie Education Civique Mardi 17 Avril 2012 (Rappel : la maîtrise de la langue (orthographe et expression écrite) est notée sur 4 points) Pour la première partie, le candidat

Plus en détail

IZIEU, LA MEMOIRE D UN GENOCIDE. EXPOSITION PRESENTEE PAR LES ELEVES DE 1 SMS B LYCEE GENEVIEVE DE GAULLE ANTHONIOZ.

IZIEU, LA MEMOIRE D UN GENOCIDE. EXPOSITION PRESENTEE PAR LES ELEVES DE 1 SMS B LYCEE GENEVIEVE DE GAULLE ANTHONIOZ. IZIEU, LA MEMOIRE D UN GENOCIDE. EXPOSITION PRESENTEE PAR LES ELEVES DE 1 SMS B LYCEE GENEVIEVE DE GAULLE ANTHONIOZ. Projet et exposition réalisés avec la collaboration étroite de la Maison d Izieu, Mémorial

Plus en détail

La vie et ses évènements traumatiques. La part d humanité rescapée de la masse

La vie et ses évènements traumatiques. La part d humanité rescapée de la masse 1 La vie et ses évènements traumatiques 17 septembre 2015 / Auditori CaixaForum / Barcelona L évènement traumatique et sa transmission Journée en hommage à Neus Català Organisée par la Fundació Cassià

Plus en détail

Les moyens d élimination des corps

Les moyens d élimination des corps Les moyens d élimination des corps Nadine Singy Avant-propos Les camps de concentration. Pourquoi ai-je choisi de traiter ce sujet pour mon travail de maturité? Je ne pourrais vous donner une réponse claire

Plus en détail

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de)

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de) Dans nos classes La Résistance et la Déportation dans les manuels Classe de troisième Les leçons : Belin, avril 2003. Eric Chaudron, Remy Knafou. Leçons La 2 guerre mondiale. * Les grandes phases de la

Plus en détail

L autre extermination

L autre extermination L autre extermination 6 millions de morts, tel est le prix que le peuple juif a payé durant la Shoah. Ce chiffre donne froid dans le dos tant son ampleur dépasse l entendement. Il résonne à juste titre

Plus en détail

RÉSISTANCE À AUSCHWITZ III

RÉSISTANCE À AUSCHWITZ III 54 RÉSISTANCE À AUSCHWITZ III À 17 ans, ne pouvant supporter l occupation allemande qui devenait de plus en plus opprimante pour tous, et en plus pour nous, juifs, les terribles lois raciales, je faisais

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

Les dernières lettres de Marie Jelen

Les dernières lettres de Marie Jelen Les dernières lettres de Jelen Histoire de Jelen Jelen a dix ans lorsqu elle est arrêtée avec sa mère, le 16 juillet 1942, lors de la rafle du Vel d Hiv. Sa famille était juive, d origine polonaise. Elle

Plus en détail

Journée de la mémoire de l Holocauste et de la prévention des crimes contre l Humanité

Journée de la mémoire de l Holocauste et de la prévention des crimes contre l Humanité Journée de la mémoire de l Holocauste et de la prévention des crimes contre l Humanité Lycée Français de Varsovie Dossier réalisé par A. Léonard, professeur d Histoire-Géographie. I. Quelques données générales

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La Discours de Frédérik BERNARD, Maire de Poissy Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation - dimanche 24 avril 2011 - Monsieur le Député (présence non confirmée), Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

VOYAGE CICAD 2010 Auschwitz-Birkenau Mercredi 24 novembre 2010. 1 - Les participants

VOYAGE CICAD 2010 Auschwitz-Birkenau Mercredi 24 novembre 2010. 1 - Les participants Décembre 2010 VOYAGE CICAD 2010 Auschwitz-Birkenau Mercredi 24 novembre 2010 «Que ce lieu où les nazis ont assassiné un million et demi d hommes, de femmes et d enfants, en majorité des Juifs de divers

Plus en détail

Le zyklon B. Avant-propos. 1. Introduction. 2. Le Zyklon B. Pauline Chatagny

Le zyklon B. Avant-propos. 1. Introduction. 2. Le Zyklon B. Pauline Chatagny Le zyklon B Pauline Chatagny Avant-propos La seconde Guerre Mondiale est une des périodes historiques qui m intéresse le plus. Notre tuteur, M. Jean-Benoît Clerc, nous a fait découvrir le négationnisme

Plus en détail

«LES PROTOCOLES D'AUSCHWITZ»

«LES PROTOCOLES D'AUSCHWITZ» «Les Protocoles d'auschwitz» 171 «LES PROTOCOLES D'AUSCHWITZ» LOS «PROTOCOLOS DE AUSCHWITZ» : UNA FUENTE HISTORICA [Les «Protocoles d'auschwitz» : une source historique?] par Enrique AYNAT, Ediciones de

Plus en détail

ENSEIGNER LA DEPORTATION ET L EXTERMINATION

ENSEIGNER LA DEPORTATION ET L EXTERMINATION ENSEIGNER LA DEPORTATION ET L EXTERMINATION Enseigner la déportation n est pas une tâche facile et ce pour différentes raisons. Mais deux approches sont fondamentales et complémentaires pour faire en sorte

Plus en détail

70ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945 MESSAGE A LA POPULATION. Le 8 mai 1945, l'allemagne d'hitler capitulait.

70ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945 MESSAGE A LA POPULATION. Le 8 mai 1945, l'allemagne d'hitler capitulait. 70ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945 MESSAGE A LA POPULATION Chers Amis, Cari Paisani, Le 8 mai 1945, l'allemagne d'hitler capitulait. "C'est le jour le plus beau, le plus joyeux qu'ait connu

Plus en détail

Dr Marcel Tenenbaum rescapé de la Shoah

Dr Marcel Tenenbaum rescapé de la Shoah D ix questions à Dr Marcel Tenenbaum rescapé de la Shoah La Caserne Dossin en bref... La Caserne Dossin est située à Malines en Belgique. C est à cet endroit que l on regroupa les Juifs de ce pays avant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION Ministère d État Centre de documentation et de recherche sur l Enrôlement forcé

DOSSIER DE PRESENTATION Ministère d État Centre de documentation et de recherche sur l Enrôlement forcé DOSSIER DE PRESENTATION Ministère d État Centre de documentation et de recherche sur l Enrôlement forcé 1 www.secondeguerremondiale.public.lu 1. Comment l exposition est-elle née? Au début il y eut 18

Plus en détail

Correction brevet blanc n 2 Avril 2013

Correction brevet blanc n 2 Avril 2013 Correction brevet blanc n 2 Avril 2013 Première partie histoire 13 points 1.Questions 1. Quand et où sont apparues les premières civilisations? 1 point Les premières civilisation sont apparues : - En Mésopotamie

Plus en détail

Pour en savoir plus sur l histoire des Juifs de Vire, sur Lublin, Majdanek, Belzec, l Aktion Reinhard rdv sur www.memoire-viretuelle.fr.

Pour en savoir plus sur l histoire des Juifs de Vire, sur Lublin, Majdanek, Belzec, l Aktion Reinhard rdv sur www.memoire-viretuelle.fr. La «Shoah» qu est-ce que c est? Un génocide. Presque six millions de morts. Difficile de réaliser. Personne peut-être ne parvient à le faire Contre toute attente, la Shoah s est aussi passée à Vire. Vingt

Plus en détail

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) 1. Questions (6 points) 1. A quels siècles correspond l «âge des églises gothiques»? (1 point) L «âge des églises gothiques» va

Plus en détail

Sommaire. Présentation de l exposition et informations pratiques...3. Contenu de l exposition. 4

Sommaire. Présentation de l exposition et informations pratiques...3. Contenu de l exposition. 4 Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier pédagogique Sommaire Présentation de l exposition et informations pratiques....3 Contenu de l exposition. 4 Les Juifs en Corrèze pendant la Seconde

Plus en détail

LA 2 GUERRE MONDIALE : UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT

LA 2 GUERRE MONDIALE : UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT LA 2 GUERRE MONDIALE : UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT Problématique Qu est- ce qui fait de la 2 Guerre mondiale une guerre d anéantissement? Plan I- Une guerre planétaire d anéantissement en 2 actes. II-

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2

CORRECTION BREVET BLANC 2 CORRECTION BREVET BLANC 2 PARTIE 1: Histoire Question 1: Expliquer les repères qui correspondent aux dates suivantes: 622 / 1598. 622: l'hégire, Mahomet et ses compagnons quittent La Mecque pour Médine,

Plus en détail

LES CAMPS ALLEMANDS NAZIS

LES CAMPS ALLEMANDS NAZIS LES CAMPS ALLEMANDS NAZIS Les années 1933 1939 La crise économique de 1929, qui alla jusqu en 1933, toucha pratiquement tous les pays du monde, provoquant l effondrement de l économie allemande et une

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

Le camp d extermination de Belzec

Le camp d extermination de Belzec Le camp d extermination de Belzec Noémie Moullet Avant-propos Malgré les difficultés évidentes, liées au choix d un sujet à la fois lourd et délicat, j ai tenu à mener à bien cette entreprise «périlleuse».

Plus en détail

Cimetière du Père-Lachaise

Cimetière du Père-Lachaise Cimetière du Père-Lachaise MAIRIE DE PARIS MUSÉE DE LA RÉSISTANCE NATIONALE (CHAMPIGNY) MÉMORIAL LECLERC ET DE LA LIBÉRATION DE PARIS MUSÉE JEAN MOULIN (VILLE DE PARIS) Henri Garat - Mairie de Paris Préface

Plus en détail

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Première Sa Evaluation Histoire La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Sujet classique mais attention à ne pas tomber dans un récit chronologique du conflit, ce qui serait horssujet. Réfléchir

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

Glossaire 3 : 3 Ressources :

Glossaire 3 : 3 Ressources : Le vocabulaire concernant l extermination des Juifs d Europe par les nazis Le régime nazi a, de 1941 à 1945, mis en œuvre sa décision planifiée de destruction des populations juives d Europe. L objectif

Plus en détail

HISTOIRE : 18 points dont 10 pour le paragraphe argumenté

HISTOIRE : 18 points dont 10 pour le paragraphe argumenté Collège René Long 74 540 Alby-sur-Chéran Page 1 Brevet blanc d Histoire et d Education Civique * Durée : 2 heures * Présentation et Orthographe : 4 points * Le candidat/ la candidate traitera l un de deux

Plus en détail

Le procès de Nuremberg et les autres procès des camps de concentration d Allemagne de l ouest

Le procès de Nuremberg et les autres procès des camps de concentration d Allemagne de l ouest Le procès de Nuremberg et les autres procès des camps de concentration d Allemagne de l ouest Stéphanie Schlüchter Avant-propos Ayant toujours été intéressée à la deuxième guerre mondiale et à la Shoah

Plus en détail

Concours national de la Résistance et de la Déportation (2014-2015) Des adolescents revenus de l enfer : Henri Borlant, Simone Jacob et Thomas Geve

Concours national de la Résistance et de la Déportation (2014-2015) Des adolescents revenus de l enfer : Henri Borlant, Simone Jacob et Thomas Geve Concours national de la Résistance et de la Déportation (2014-2015) Des adolescents revenus de l enfer : Henri Borlant, Simone Jacob et Thomas Geve «La libération des camps nazis, le retour et l accueil

Plus en détail

Politique relative aux accidents ou aux incidents

Politique relative aux accidents ou aux incidents Section Politique relative aux accidents ou aux incidents Transport sécurité Date Juin 2003 Page 1 sur 4 Révision Janvier 2014 M04 303 Politique Dans le cas d'un accident ou d'un incident impliquant un

Plus en détail

La Libération des camps par les Alliés

La Libération des camps par les Alliés Introduction La Libération des camps par les Alliés La libération des camps est un des évènements marquants de la Seconde Guerre mondiale. Leur découverte, en particulier celle des centres de mise à mort,

Plus en détail

Les jeunes contre l oubli

Les jeunes contre l oubli Ici, il y a des gens qui : Fabriquent de faux-papiers, Tout en restant discrets ; Aident des enfants, Même pas pour un franc. Ils sont cachés dans les maisons, Au lieu d être dans les camps de concentration.

Plus en détail

Zoom sur la police scientifi que. Questionnaire. 1/ En Scène de crime! 2/ Diatomées, les traceurs aquatiques. 3/ Entomologie criminelle

Zoom sur la police scientifi que. Questionnaire. 1/ En Scène de crime! 2/ Diatomées, les traceurs aquatiques. 3/ Entomologie criminelle 1/ En Scène de crime! QUESTION : Le prélèvement de traces et indices est-il réalisable par un enquêteur? Le prélèvement est par un scientifi que de la police technique et scientifi que (un Agent Spécialisé

Plus en détail

spécifique lié aux notions étudiées.

spécifique lié aux notions étudiées. Compétences du socle commun : Programmes de 2008 : Identifier les principales périodes de l histoire en les situant dans l ordre chronologique et en les caractérisant simplement, par le recours à des récits

Plus en détail

Chronologie du système concentrationnaire nazi (1933-1945)

Chronologie du système concentrationnaire nazi (1933-1945) LES MESURES ANTI-JUIVES. LE GÉNOCIDE Le sort des juifs de France «Les négociations avec le gouvernement français ont donné les résultats suivants. L ensemble des Juifs de France sont tenus prêts à notre

Plus en détail

Alliés Antisémitisme Aryanisation Auschwitz-Birkenau Belzec Bergen Belsen Blocus britannique

Alliés Antisémitisme Aryanisation Auschwitz-Birkenau Belzec Bergen Belsen Blocus britannique Glossaire Alliés Nations qui ont collaboré par les armes pour combattre l'allemagne nazie, l'italie fasciste et le Japon pendant la seconde guerre mondiale. Les principaux pays alliés furent la Grande

Plus en détail

Correction du devoir commun (mars 2013)

Correction du devoir commun (mars 2013) Correction du devoir commun (mars 2013) Attention : il ne s agit que d une proposition de réponses possibles. Chaque correcteur est libre d attribuer les points correspondant aux questions en fonction

Plus en détail

COMPTE RENDU DU STAGE ACADEMIQUE AU MEMORIAL DE LA SHOAH A PARIS ET A CRACOVIE (I)

COMPTE RENDU DU STAGE ACADEMIQUE AU MEMORIAL DE LA SHOAH A PARIS ET A CRACOVIE (I) COMPTE RENDU DU STAGE ACADEMIQUE AU MEMORIAL DE LA SHOAH A PARIS ET A CRACOVIE (I) du 11 au 14 février 2010 G. Sabatier, Lycée Claude Fauriel et IUFM de Saint-Etienne (42) L objectif de ce compte-rendu

Plus en détail

Expérimentations nazies médico-dentaires dans les camps de concentration. par le Docteur Xavier Riaud

Expérimentations nazies médico-dentaires dans les camps de concentration. par le Docteur Xavier Riaud Expérimentations nazies médico-dentaires dans les camps de concentration par le Docteur Xavier Riaud En 1933, s ouvre le premier des camps de concentration : Dachau. Dans cet univers concentrationnaire

Plus en détail

CONCOURS DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION 2 005

CONCOURS DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION 2 005 CONCOURS DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION 2 005 Le Comité creusois du concours de la Résistance et de la Déportation se propose, cette année encore, de vous aider à préparer le concours dont le thème

Plus en détail

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey.

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. ETUDE DU CAS N 1 Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. A un croisement, les deux occupants sont contrôlés par

Plus en détail

Madame, Monsieur, Nous vous rappelons que l accueil de loisirs se situe au Paturail à Bellenaves.

Madame, Monsieur, Nous vous rappelons que l accueil de loisirs se situe au Paturail à Bellenaves. Gestionnaire du service : Centre Social Rural d Ebreuil la gare BP8-03450 EBREUIL Objet : Convoyage s enfants «Accueil loisirs été 2013» Ebreuil, le 4 Juillet 2013, Madame, Monsieur, Nous vous rappelons

Plus en détail

Journée de la mémoire de l Holocauste et de la prévention des crimes contre l Humanité

Journée de la mémoire de l Holocauste et de la prévention des crimes contre l Humanité Journée de la mémoire de l Holocauste et de la prévention des crimes contre l Humanité Lycée Français de Varsovie Dossier réalisé par A. Léonard, professeur d Histoire-Géographie. «Il y a soixante ans,

Plus en détail

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Ancienne gare de déportation de Bobigny Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Sommaire : 1. Bobigny, une gare entre Drancy et Auschwitz 2. Après la guerre,

Plus en détail

Les enfants juifs déportés dans les camps d extermination

Les enfants juifs déportés dans les camps d extermination FEVRIER 2009 D o s s i e r s e t d o c u m e n t s d I z i e u Concours National de la Résistance et de la Déportation Session 2009 «Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi»

Plus en détail

H 6. La Seconde Guerre Mondiale (1939-1945)

H 6. La Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) H 6. La Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) En 1939, débute le conflit le plus meurtrier de l'histoire, la 2 nde Guerre Mondiale. Ce fut une vraie guerre mondiale et idéologique qui mobilisa l'ensemble

Plus en détail

LA RESISTANCE DANS LES CAMPS DE CONCENTRATION ET D EXTERMINATION. Il ne faut pas mourir ( ) chaque mort est une victoire du SS. Robert Antelme 81 474

LA RESISTANCE DANS LES CAMPS DE CONCENTRATION ET D EXTERMINATION. Il ne faut pas mourir ( ) chaque mort est une victoire du SS. Robert Antelme 81 474 LA RESISTANCE DANS LES CAMPS DE CONCENTRATION ET D EXTERMINATION Il ne faut pas mourir ( ) chaque mort est une victoire du SS. Robert Antelme 81 474 Buchenwald Dans tous les camps, y compris les centres

Plus en détail

Symphonie n 13. ou «Babi Yar» Dimitri Chostakovitch sur un poème de Evgueni Evtouchenko.

Symphonie n 13. ou «Babi Yar» Dimitri Chostakovitch sur un poème de Evgueni Evtouchenko. Symphonie n 13. ou «Babi Yar» Dimitri Chostakovitch sur un poème de Evgueni Evtouchenko. Né en 1906 et mort à Moscou en 1975, Dimitri Chostakovitch est un compositeur russe et un pianiste majeur du 20

Plus en détail

TARIFS MARIAGE. FORMULE ECO : 190

TARIFS MARIAGE. FORMULE ECO : 190 HELLEBUYCK Alexandre 12 Avenue David d Angers 49400 SAUMUR 07 81 24 63 77 http://studio-utopie.com http://www.facebook.com/studioutopie TARIFS MARIAGE. FORMULE ECO : 190 Le meilleur moyen d'avoir des photos

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CEP/AC.10/2006/5 31 mars 2006 FRANÇAIS Original: RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES POLITIQUES DE L ENVIRONNEMENT Groupe

Plus en détail

LE GENOCIDE EXTREME : L EXTERMINATION DES JUIFS D EUROPE

LE GENOCIDE EXTREME : L EXTERMINATION DES JUIFS D EUROPE Lycée cantonal de Porrentruy Examens de baccalauréat 2005 Option complémentaire HISTOIRE Examen écrit : Étude de documents LE GENOCIDE EXTREME : L EXTERMINATION DES JUIFS D EUROPE Consignes - Analysez,

Plus en détail

- 1 - DIRECTION RESSOURCES HUMAINES ET QUALITE POLITIQUE VOYAGES

- 1 - DIRECTION RESSOURCES HUMAINES ET QUALITE POLITIQUE VOYAGES - 1 - DIRECTION RESSOURCES HUMAINES ET QUALITE POLITIQUE VOYAGES Avril 2011 Sommaire Remarques préliminaires Trouver l équilibre entre temps professionnel et temps personnel Voyager uniquement en cas de

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Nadine Heftler, Si tu t en sors... : Auschwitz, 1944-1945 1

Nadine Heftler, Si tu t en sors... : Auschwitz, 1944-1945 1 Nadine Heftler, Si tu t en sors... : Auschwitz, 1944-1945 1 Par Laurence Krongelb, professeure d histoire 2 Préface Préface PRÉSENTATION DE L OUVRAGE Le livre est un récit, écrit en 1946, peu après le

Plus en détail

Grand-Père. Présentation de l ouvrage

Grand-Père. Présentation de l ouvrage Présentation de l ouvrage Grand-Père Titre : Grand-père Auteur : Gilles Rapaport Illustrateur : Gilles Rapaport Editeur : Circonflexe Genre : Album historique Résumé : Avant de mourir, un grand-père, Juif

Plus en détail

Thème 2006 / 2007 Le travail dans l univers concentrationnaire nazi

Thème 2006 / 2007 Le travail dans l univers concentrationnaire nazi «Ne jetez pas ce journal, faites-le circuler» BULLETIN PÉDAGOGIQUE ANNUEL Édité par le CDDP Val-de-Marne et le Musée de la Résistance nationale à Champigny-sur-Marne dans le cadre de la préparation du

Plus en détail

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2 Supports Documentaire Le cahier de Susi, de Guillaume Ribot, en intégralité à l exception du prologue, et les documents d archives intégrés au DVD. Fac-similé du Cahier de Susi et présentation de Guillaume

Plus en détail

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale Qu est-ce que ce film nous apprend sur l évolution de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France?

Plus en détail