Préface. Cher professeur,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préface. Cher professeur,"

Transcription

1 Préface Cher professeur, Depuis 2008, l'économie mondiale est en crise. Il nous paraissait opportun de faire le point sur les origines de la crise économique et les réponses mises en place par l'union européenne pour y faire face. ème Ce dossier pédagogique, destiné au 3 cycle de l'enseignement secondaire supérieur, aborde en 10 questions des concepts économiques souvent complexes. Des graphiques, schémas et tableaux illustrent les concepts développés pour une meilleure clarté. Pour les enseignants qui désirent en savoir plus, le dossier est suivi d'un glossaire et de fiches détaillées. Nous espérons que cet outil fournira une réponse à la demande de matériel pédagogique sur la crise et pourra vous apporter un éclairage sur le sujet. Nous vous invitons à nous envoyer vos réactions, remarques et commentaires à l'adresse: Jimmy Jamar Chef de la Représentation de la Commission européenne en Belgique 1

2

3 Sommaire Depuis Qu'est-ce que la "crise économique" précisément? 5 2. Quel est l'élément déclencheur de cette crise? 6 3. Est-ce que la crise aurait pu être évitée en Europe? 4. Pourquoi a-t-il fallu sauver les banques? 5. Comment a-t-on fait pour arrêter cet effet domino? 6. Les Etats avaient-ils assez d'argent pour mener à bien toutes ces actions? 7. Et si les Etats n'avaient plus d'argent, qui les a aidés? Finalement, la crise a-t-elle accéléré les réformes? Et la Belgique dans tout ça? Une série de problèmes ont été résolus pour limiter les effets de la crise, mais que reste-t-il à faire? Glossaire

4 Depuis 2008, l'union européenne mais aussi le monde entier connaissent une crise sans précédent. La crise est devenue le sujet de toutes les conversations. Aurions-nous pu l'éviter? Pourquoi est-elle apparue? Comment l'union européenne et la Belgique y ont-elles fait face? Ce dossier tente de répondre de la manière la plus claire possible à ces questions parfois complexes de l'actualité. Il comprend une première partie sous forme de 10 questions accompagnées d'un, et une deuxième partie «Pour en savoir plus» avec quelques liens utiles vers des vidéos, articles et jeux. glossaire 4

5 1 Qu'est-ce que la "crise économique" précisément? Le terme «crise» est aujourd'hui utilisé pour désigner une situation économique difficile. On parle de "crise économique" ou de "récession" quand un pays voit la valeur totale de ce qu'elle produit pendant un an (Produit intérieur brut) diminuer pendant 2 trimestres consécutifs. Récession taux de croissance du PIB négatif pendant 2 trimestres consécutifs. Produit intérieur brut (PIB) valeur totale de ce qu'un pays produit pendant une année (sa richesse). L'exploitation de ce revenu représente la richesse d'un pays. Exprimé en nombre d'habitants, il représente le niveau de vie d'une population. 5

6 2 Quel est l'élément déclencheur de cette crise? L'élément déclencheur est la crise des «subprimes» (prêts hypothécaires à risque) qui surgit aux États-Unis en Concrètement, les ménages américains ne peuvent plus rembourser aux banques l'argent emprunté pour acheter leur maison. Le taux d'intérêt de leur prêt augmente, ce qui gonfle la somme à rembourser. En conséquence, les banques ne récupèrent pas l'argent prêté car la valeur des biens hypothéqués s'effondre vu l'augmentation du nombre de maisons mises en vente. Ces banques ayant elles-mêmes emprunté de l'argent à d'autres banques, le système est paralysé et l'"effet domino" entraîne des difficultés dans le monde entier. La crise s'étend alors au monde financier. Un sentiment de méfiance généralisé s'installe, les banques décident de prêter moins et la crise de liquidité s'installe. Lorsque les citoyens constatent que les banques ne prêtent plus d'argent, ils consomment moins (voitures, vêtements, livres, ordinateurs, etc.). De leur côté, par peur de vendre moins, les entreprises fabriquent moins de biens et se séparent d'une partie de leur personnel, le chômage augmente alors. La crise financière atteint l'économie réelle. Crise de liquidité désigne un phénomène au cours duquel un État ou une entreprise ne dispose pas des liquidités nécessaires pour faire face à ses engagements. Dans le domaine bancaire, on parle de crise de liquidités lorsque les banques et autres établissements financiers refusent de se prêter mutuellement de l'argent entre eux. Sortir plus fort de la crise 'La vision européenne' 6

7 3 Est-ce que la crise aurait pu être évitée en Europe? En Europe, des déséquilibres macroéconomiques importants ont fragilisé certains pays de la zone euro face aux chocs économiques. En effet, durant les dernières décennies et alors que nous produisions beaucoup de richesses, les Etats ont dépensé plus que ce qu'ils ne gagnaient. Par exemple, la Belgique a une dette publique qui égale ce que le pays produit en un an. Ainsi, il faudrait que tout le pays travaille une année entière sans rien dépenser pour ne plus avoir de dette. Ces déséquilibres macroéconomiques n'ont pas été pris au sérieux. Les politiques budgétaires et macroéconomiques auraient dû être suivies Compétitivité capacité d'un pays à vendre ses produits et services sur les marchés nationaux et étrangers. Déséquilibres macroéconomiques phénomènes globaux considérés comme néfastes, dont les principaux sont l'inflation, le taux de chômage et le déséquilibre extérieur (situation d'un pays qui importe davantage qu'il n'exporte). de plus près afin d'éviter de tels écarts de compétitivité (productivité de la main d'oeuvre) dans la zone euro. Voir "Pour en savoir plus 1". Productivité de la main d'œuvre = rapport entre la production et le nombre d'heures travaillées (PIB / heures travaillées) Des disparités entre Etats membres Taux de croissance du PIB en 2013 Q2 (% variation 2012 Q2) EU 28 = -0.2 Zone euro = Non disponible 7

8 La faible croissance du Produit intérieur brut a entraîné une pression sur les finances publiques, les dettes publiques ainsi que d'énormes déficits de la balance des opérations courantes. Balance des opérations courantes entrées nettes de capitaux provenant des échanges de biens et services, des revenus et des transferts courants. Produit intérieur brut (PIB) valeur totale de ce qu'un pays produit pendant une année (sa richesse). Cette production peut être revendue et générer un revenu. L'exploitation de ce revenu (flux) représente la richesse d'un pays (stock). C'est un indicateur du niveau de vie d'une population Croissance du PIB (%) 08 Dette publique brute (% PIB) 12 USA Zone euro Chômage (% de la population active civile) Chômage pourcentage de la population active inoccupée par rapport à la population active totale 10 Déficit public (%PIB) Dette publique ensemble des emprunts contractés par l'etat, les collectivités locales et les organismes de sécurité sociale. Déficit public solde négatif entre les recettes et les dépenses de l'etat, les collectivités locales et les organismes de sécurité sociale. Lorsque les dépenses sont supérieures aux recettes, un pays doit emprunter ce qui alourdit sa dette (le déficit d'aujourd'hui représente la dette de demain). Source: Services de la Commission européenne 8

9 4 Pourquoi a-t-il fallu sauver les banques? Les banques se prêtent de l'argent mutuellement, c'est ce que l'on appelle les prêts interbancaires. Quand une banque se trouve en difficulté, cela veut dire que toutes les banques le sont potentiellement. Le risque d'effet domino met tout le système bancaire en danger. Ainsi en 2008, plusieurs banques sont en difficulté, en Irlande, au Royaume-Uni mais aussi en Belgique. Fortis, le premier groupe de banque-assurance des pays du Benelux, a dû recourir à un plan de sauvetage établi par les trois pays. Ensuite Dexia a dû être nationalisée. En octobre 2008, ce sont les banques ING et KBC qui à leur tour ont dû être soutenues financièrement par les gouvernements néerlandais et belge. Cela représente un montant considérable pour la Belgique alors que sa dette publique était déjà très élevée avant la crise. Suite à cette longue liste d'interventions financières par les Etats en Europe, les bourses européennes perdent un quart de leur valeur fin A partir des premiers mois de 2009, tous les secteurs de l'économie sont touchés par la crise. Les institutions européennes et internationales (Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international) ainsi que les Etats se mobilisent afin d'éviter que la crise bancaire ne se propage sur tout le continent. 9

10 5 Comment a-t-on fait pour arrêter cet effet domino? Tout d'abord, il était important d'éviter les mouvements de panique. Craignant une faillite des banques et le retrait soudain de l'épargne des ménages, l'union européenne a décidé de garantir les dépôts des épargnants jusqu'à euros en cas de faillite d'une banque. Au-delà de cette nécessité d'éviter la panique des épargnants, il fallait également sauver les banques et rassurer le marché bancaire européen afin d'éviter l'effet domino. Ce pourquoi, fin 2012, l'union européenne instaure le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) (Voir "Pour en savoir plus 2"). Fin 2008, la Commission européenne met sur pied un plan de relance économique européen de 200 milliards d'euros, financé par les Etats (1.5% du PIB) et par le budget européen (0.3%). Ce plan s'accompagne de la possibilité d'augmenter les dépenses de relance, dès lors qu'elles sont ciblées et temporaires (investissements socialement bénéfiques), tout en gardant malgré tout un œil sur les déficits publics. Dépenses de relance Déficit public solde négatif entre les recettes et les dépenses de l'etat, les collectivités locales et les organismes de sécurité sociale. Lorsque les dépenses sont supérieures aux recettes, un pays doit emprunter ce qui alourdit sa dette (le déficit d'aujourd'hui représente la dette de demain). 10 dépenses publiques dans le but de provoquer une «relance économique», c'est-à-dire une augmentation de l'activité économique et une réduction du chômage lors des périodes de faible croissance ou de récession.

11 6 Les Etats avaient-ils assez d'argent pour mener à bien toutes ces actions? Au début, on pensait qu'il suffirait de rassurer les marchés financiers et d'injecter une somme importante dans l'économie. Mais cela ne suffit pas car, en janvier 2009, les indicateurs économiques s'effondrent, l'industrie reçoit de moins en moins de commandes et le chômage augmente. Les pays s'endettent de plus en plus. En 2009, la Grèce est le premier Etat concerné avec une dette publique qui s'élève à 130% du PIB. Dans la foulée, d'autres gouvernements interviennent pour sauver leurs banques en difficulté mais leur dette publique augmente alors de façon considérable. En réaction, ils diminuent leurs dépenses publiques alors que les recettes baissent, ce qui entraîne leur pays dans une crise des dettes souveraines. Dette publique ensemble des emprunts contractés par l'etat, les collectivités locales et les organismes de sécurité sociale. La crise des dettes souveraines a eu des causes et des impacts très différents selon les pays : Ÿ En Grèce, le Ministre des Finances annonce, en 2009, un déficit public de 12,7% du PIB (et non 6% comme déclaré), ce qui provoque la perte de confiance des marchés. Une agence de notation dégrade la note souveraine (note qui indique la capacité de rembourser les emprunts pris par le pays). Si la note est dégradée, le taux d'intérêt auquel le gouvernement peut emprunter augmente. Les investisseurs perdent alors confiance et le pays est au bord de la faillite. Ÿ En Irlande, le pays en recapitalisant ses banques en 2010 s'endette énormément (crise bancaire). Agence de notation entreprise, institution chargée de la notation financière des collectivités (États ) ou entreprises selon certains critères définis par une réglementation ou par les acteurs du marché. Ÿ Au Portugal, les ménages ont vu leur taux d'emprunt augmenter suite à la dégradation de la note de leur dette souveraine (crise des ménages). 11

12 Ÿ En Espagne, la crise des ménages est due à l'éclatement de la bulle immobilière. La note de sa dette souveraine est également rétrogradée vu les faibles espoirs de croissance de son économie trop liée à son secteur immobilier. Mais vu Bulle immobilière écart conséquent entre le prix d'un bien immobilier et sa valeur intrinsèque. l'importance de l'économie espagnole au sein de la zone euro, cette dégradation est encore plus préoccupante qu'en Grèce. Ÿ En 2012, Chypre connaît une crise bancaire. L'Etat décide de recapitaliser son secteur bancaire vu l'impossibilité pour les banques de se financer directement sur les marchés financiers. Le contexte une succession de crises sans précédent Crise des "subprimes" 2008 Crise financière 2009 Crise économique 2010 Crise des dettes souveraines Stimulus budgétaire + stabilisateurs automatiques rise Crise économique? Crise du chômage Crise systémique de l'? Crise de l'europe? Programmes d'assistance économique et financière + Mécanisme de stabilité (zone euro) Recapitalisations bancaires + garanties d'etats 12

13 7 Et si les Etats n'avaient plus d'argent, qui les a aidés? Revenons sur le cas de la Grèce pour expliquer ce qui s'est passé en La Grèce était au bord de la faillite et elle devait emprunter massivement de l'argent pour pouvoir continuer à fonctionner. Il n'était pas envisageable de laisser sombrer un Etat, au nom de la solidarité européenne. De plus, la Grèce faisant partie de la zone euro, il y avait un risque de contagion et que celle-ci perde sa crédibilité. Finalement, une solution a été trouvée. En mai 2010, la Grèce bénéficie d'un premier plan d'aide d'un montant de 110 milliards sous forme de facilités de prêts provenant des autres pays de la zone euro et du Fonds Monétaire International (prêts à taux plus favorables que ceux Programme d'ajustement offerts par le marché). En contrepartie, la Grèce doit faire des macroéconomique programme de réformes et de économies drastiques et présenter un programme d'ajustement consolidation budgétaire que tout Etat membre bénéficiant d'une macroéconomique défini dans un Mémorandum d'accord (Voir aide financière doit respecter selon un calendrier bien défini. "Pour en savoir plus 2"). Vu la dégradation de la situation dans plusieurs Etats membres, les Ministres des Finances de la zone euro, l'eurogroupe (Voir "Pour en savoir plus 4") créent, fin 2012, le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) afin d'éviter que la crise d'un membre de la zone euro ne déstabilise l'ensemble des pays partageant la monnaie unique. 13

14 8 Finalement, la crise a-t-elle accéléré les réformes? La crise a au moins eu l'avantage d'accélérer la mise en place d'une gouvernance économique et financière à l'échelon européen. Les Etats membres et les institutions européennes se sont mis d'accord sur un ensemble de dispositions pour éviter que de telles situations se reproduisent. Gouvernance économique manière de gérer et de diriger l'aspect économique d'un pays, d'une entreprise. Les mesures concernent le secteur financier, et en particulier les banques, mais poussent aussi vers un encadrement plus strict des politiques économiques et budgétaires des Etats. En ce qui concerne la stabilité financière, le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) est mis en place, fin 2012, afin de fournir une assistance financière à tout Etat membre de la zone euro qui connait ou risque de connaître des difficultés financières. Parallèlement, une Union bancaire est créée. Jusqu'à présent, un décalage persistait entre un système financier qui ne connaissait pas de frontière et des régulations qui s'effectuaient sans coordination à l'échelon national. Il existait des autorités européennes mais elles n'avaient qu'un rôle consultatif. Depuis 2011, un système de surveillance et de supervision du secteur financier a été mis en place. Les structures existantes ont été considérablement renforcées, transformées en véritables autorités de surveillance des marchés, des assurances et des banques. Dès septembre 2014, la Banque centrale européenne, en coopération avec les instances nationales de supervision des banques, surveillera la stabilité financière d'environ 130 banques de la zone euro. Elle pourra obliger les établissements de crédit à prendre des mesures correctives. Ce Mécanisme unique de supervision bancaire sera obligatoire pour tous les membres de la zone euro et ouvert aux autres Etats membres de l'union européenne. L'Autorité bancaire européenne est chargée d'élaborer des procédures de contrôle que les superviseurs des banques nationales devront suivre. Les banques aussi prennent leurs responsabilités en testant leur situation financière grâce à des outils, appelés «tests de résistance». Ces tests sont menés par les banques centrales. Cela permet donc d'éviter des scénarios comme l'union européenne en a connus et où les Etats et les banques centrales ont dû intervenir pour sauver les banques. Tests de résistance Exercices consistant à simuler des conditions économiques et financières extrêmes mais plausibles afin d'en étudier les conséquences sur les banques et de mesurer leur capacité de résistance à de telles situations. 14

15 Un fonds spécial, appelé "Fonds de Résolution des crises" sera constitué grâce aux recettes des taxes bancaires. Cela revient à contraindre les banques à souscrire une assurance. En outre, l'union européenne a adopté une législation pour limiter les bonus des dirigeants des banques et a demandé à certains pays d'assouplir le secret bancaire pour plus de transparence. Ainsi la gouvernance financière est l'un des domaines où les institutions auront énormément progressé durant la crise. Au-delà des banques, la crise a permis de faire significativement avancer la gouvernance économique à l'échelle européenne. D'une gestion dans l'urgence pilotée par les Etats individuellement en 2008, on passe dès 2009, à une coordination des politiques budgétaires et macroéconomiques à travers la mise en place de plusieurs chantiers de régulation (Voir "Pour en savoir plus 3"). L'Union européenne a gagné en compétences en établissant, depuis 2011, une nouvelle méthode de travail appelée Semestre européen (calendrier décisionnel portant sur 6 mois - Voir "Pour en savoir plus 4 ") ainsi que de nouveaux systèmes de surveillance. Ce cycle de surveillance et de coordination s'articule autour de 3 axes de coordination des politiques économiques : politiques budgétaires, politiques macroéconomiques et politiques liées aux objectifs Europe2020 dans le domaine de l'éducation, de la formation, de l'énergie, du changement climatique et de la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale (Voir "Pour en savoir plus 6 "). Les Etats reconnaissent leur responsabilité dans la crise et mettent en place un contrôle plus strict de leurs dépenses budgétaires, en proposant un plan de réforme triannuel et en soumettant pour avis à la Commission européenne et aux membres de l'eurogroupe leur projet de budget avant son approbation (Voir "Pour en savoir plus 5"). 15

16 9 Et la Belgique dans tout ça? Tout d'abord, il est important de dire qu'il revient toujours en priorité à la Belgique de décider quelles sont les mesures à prendre. La crise a mis en évidence des déséquilibres qui existaient déjà. La Belgique met en place des réformes pour sortir de la crise de manière durable et s'adapter aux changements de la société. La Belgique doit essentiellement faire face à trois types de problèmes : Premièrement, sa dette publique est élevée (environ 100% du PIB). Son budget est déficitaire car le pays dépense plus que ce qu'il ne gagne. Les autorités belges prennent les mesures nécessaires pour résoudre cette situation. Une "feuille de route" appelée recommandation a été adoptée pour indiquer la voie à suivre. Deuxièmement, la Belgique doit faire face au vieillissement de sa population. La pyramide des âges est en train de s'inverser suite à une baisse du taux de natalité. Si la situation perdure, les Recommandation avis, visant à guider les politiques nationales, fondé sur l'examen des performances économiques et sociales réalisées par chaque EM l'année précédente au regard des priorités fixées dans l'examen annuel de croissance (EAC). Dette publique ensemble des emprunts contractés par l'etat, les collectivités locales et les organismes de sécurité sociale. Déficit public solde négatif entre les recettes et les dépenses de l'etat, les collectivités locales et les organismes de sécurité sociale. Lorsque les dépenses sont supérieures aux recettes, un pays doit emprunter ce qui alourdit sa dette (le déficit d'aujourd'hui représente la dette de demain). dépenses pour les retraites et les soins de santé des personnes âgées ne seront plus couvertes par la population active. La Belgique a déjà entrepris de réformer son système de pensions mais il est vraisemblable que cela ne sera pas suffisant. Davantage d'efforts seront sans doute exigés. C'est un problème qui touche plusieurs Etats membres de l'union. 16

17 Enfin, la Belgique est confrontée à une perte de compétitivité. Cela veut dire que la Belgique est à la traîne par rapport à ses voisins pour la production de biens et de services avec un rapport qualité/prix intéressant. Plusieurs facteurs expliquent cette situation : un coût Compétitivité capacité d'un pays à vendre ses produits et services sur les marchés nationaux et étrangers. salarial généralement plus élevé que dans les pays voisins, des prix de l'énergie comparativement plus élevés et une valeur-ajoutée plus faible des produits fabriqués. Vu que la Belgique est un petit pays au centre de l'europe, une grande partie de ses revenus est constituée 1 par ses exportations, notamment vers les pays voisins. Si les coûts sont trop élevés, les entreprises risquent de produire à l'extérieur, ce qui est néfaste pour l'économie belge. 1 Avec des exportations se montant à environ deux tiers du Produit intérieur brut (2012), la Belgique dépend de façon importante du commerce extérieur. 17

18 10 Une série de problèmes ont été résolus pour limiter les effets de la crise, mais que reste-t-il à faire? De nombreuses mesures ont été prises par l'union en vue d'améliorer la gouvernance économique et financière. Afin d'achever l'architecture d'une Union économique et monétaire, la Commission a établi un calendrier détaillé qui permettra à moyen terme de renforcer la capacité budgétaire de la zone euro pour financer les réformes structurelles dans les économies en difficulté et, à long terme, d'établir un budget indépendant pour la zone euro afin de donner à l'union économique et monétaire les moyens financiers de soutenir les Etats membres fragilisés par un choc économique. (Voir "Pour en savoir plus 7 " ). Les décisions prises au niveau européen dans les domaines financier, budgétaire et économique vont dans le sens de l'instauration progressive d'une Union politique. 18

19 Glossaire Agence de notation Entreprise, institution chargée de la notation financière des collectivités (États ) ou entreprises selon certains critères définis par une réglementation ou par les acteurs du marché. Balance des opérations courantes Entrées nettes de capitaux provenant des échanges de biens et services, des revenus et des transferts courants. Bulle immobilière Ecart conséquent entre le prix d'un bien immobilier et sa valeur intrinsèque. Compétitivité Capacité d'un pays à vendre ses produits et services sur les marchés nationaux et étrangers. Crise de liquidité Période au cours de laquelle un État ou une entreprise ne dispose pas des liquidités nécessaires pour faire face à ses engagements. Dans le domaine bancaire, on parle de crise de liquidités lorsque les banques et autres établissements financiers refusent de se prêter mutuellement de l'argent entre eux. Déficit extérieur Solde négatif de la balance commerciale. Celle-ci exprime la différence entre la valeur monétaire des exportations de biens et services d'un pays et la valeur monétaire de ses importations de biens et services. Déficit public Solde négatif entre les recettes et les dépenses de l'etat, les collectivités locales et les organismes de sécurité sociale. Lorsque les dépenses sont supérieures aux recettes, un pays doit emprunter ce qui alourdit sa dette (le déficit d'aujourd'hui représente la dette de demain). Déficit structurel Déficit public corrigé des mesures liées à la conjoncture (e.g. hausse des indemnités chômage en période de crise). Dépenses de relance Dépenses publiques dans le but de provoquer une «relance économique», c'est-à-dire une augmentation de l'activité économique et une réduction du chômage lors des périodes de faible croissance ou de récession. Déséquilibres macroéconomiques Phénomènes globaux considérés comme néfastes, dont les principaux sont l'inflation (hausse générale du niveau des prix), le taux de chômage (rapport de la population active inoccupée sur la population active totale) et le déséquilibre extérieur (situation d'un pays qui importe davantage qu'il n'exporte). Dette extérieure Ensemble des dettes engagées par les agents économiques d'un pays envers des agents économiques extérieurs. 19

20 Dette publique Ensemble des emprunts contractés par l'etat, les collectivités locales et les organismes de sécurité sociale. Fonds Somme d'argent déposée sur un compte, prête à être utilisée. Gouvernance économique Manière dont un gouvernement exerce son autorité économique, politique et administrative et gère les ressources d'un pays en vue de son développement. Majorité qualifiée inversée Les décisions de sanctions concernant les déficits excessifs sont prises à la majorité qualifiée inversée, ce qui signifie qu'une amende est considérée comme approuvée par le Conseil dès lors qu'elle n'est pas contestée par une majorité qualifiée d'états membres. Productivité de la main d'œuvre Rapport entre la production et le nombre d'heures travaillées (PIB/heures travaillées) Produit intérieur brut (PIB) Valeur totale de ce qu'un pays produit pendant une année (sa richesse). L'exploitation de ce revenu représente la richesse d'un pays. Exprimé en nombre d'habitants, il représente le niveau de vie d'une population. Programme d'ajustement macroéconomique Programme de réformes et de consolidation budgétaire que tout Etat membre bénéficiant d'une aide financière doit respecter selon un calendrier bien défini. Programme de partenariat économique Programme de réformes et de consolidation budgétaire que tout Etat membre (de la zone euro) présentant un déficit excessif doit respecter. Récession Taux de croissance du PIB négatif pendant 2 trimestres consécutifs. Recommandations Avis, visant à guider les politiques nationales, fondé sur l'examen des performances économiques et sociales réalisées par chaque Etat membre l'année précédente au regard des priorités fixées dans l'examen annuel de croissance (EAC). Tests de résistance Exercices consistant à simuler des conditions économiques et financières extrêmes mais plausibles afin d'en étudier les conséquences sur les banques et de mesurer leur capacité de résistance à de telles situations. 20

Soirée d'information sur la crise financière

Soirée d'information sur la crise financière Soirée d'information sur la crise financière 6 ème Sciences Economiques 18 novembre 2008 Questions abordées I. Quelle est l'origine de la crise? II.Comment les subprimes se sont retrouvées dans nos banques

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Crises financières et de la dette

Crises financières et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-2 Crises financières

Plus en détail

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO?

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? Tous les documents sont tirées de «La Grèce peut-elle se sauver en sortant de la zone euro?», Flash éco Natixis, 08 novembre

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Quels sont les grands déséquilibres macroéconomiques? Durée : maximum 4h30

Quels sont les grands déséquilibres macroéconomiques? Durée : maximum 4h30 Quels sont les grands déséquilibres macroéconomiques? Durée : maximum 4h30 Raphaël Pradeau (Académie de Nice) et Julien Scolaro (Académie de Poitiers) Programme : NOTIONS : Demande globale, inflation,

Plus en détail

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Allocution de Monsieur Abdellatif JOUAHRI Gouverneur de Bank Al-Maghrib Messieurs les Secrétaires Généraux, Messieurs

Plus en détail

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT?

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT? Pour citer ce document, merci d utiliser la référence suivante : OCDE (2012), «Quelle doit être l ampleur de la consolidation budgétaire pour ramener la dette à un niveau prudent?», Note de politique économique

Plus en détail

France-Allemagne : Preis Vergleich

France-Allemagne : Preis Vergleich France-Allemagne : Preis Vergleich Les marchés financiers connaissent une période de rémission, dopés par les politiques ultraaccommodantes des banquiers centraux qui déversent des océans de liquidités

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur,

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur, Version de : juillet 2013 Le point sur... Informations fournies par le ministère fédéral des Finances Les mécanismes européens de stabilité Sur la voie de l Union de la stabilité 1 2 3 4 ème volet Editorial

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie I. Le financement de l'économie Financement = fait d'apporter des fonds à un individu, une entreprise, ou à soi-même. A) Les différents types de financement

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 Pascale Micoleau-Marcel Déléguée Générale de l IEFP La finance pour tous Sommaire 1/ De quoi parle-t-on? 2/ Pourquoi

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

1. Les fluctuations économiques : une dynamique heurtée de développement économique

1. Les fluctuations économiques : une dynamique heurtée de développement économique COMMENT EXPLIQUER L INSTABILITE DE LA CROISSANCE? 1. LES FLUCTUATIONS ECONOMIQUES : UNE DYNAMIQUE HEURTEE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE... 1 1.1 DES CHOCS ECONOMIQUES PERTURBENT REGULIEREMENT LA CROISSANCE...

Plus en détail

LETTRE FINANCIÈRE n 120

LETTRE FINANCIÈRE n 120 LETTRE FINANCIÈRE n 120 A - Septembre 2015 - Après Chypre, qui avait prélevé 10% des avoirs en banque à tout le monde + 47,5% des avoirs des clients des deux banques en faillite, la Grèce est le pays suivant

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques :

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques : LES BANQUES I. Les différents services proposés par les banques : Les services bancaires représentent l ensemble des produits proposés par une banque. Les services bancaires les plus connus sont : Epargne

Plus en détail

Les questions relatives aux finances publiques, longtemps réservées aux spécialistes, sont

Les questions relatives aux finances publiques, longtemps réservées aux spécialistes, sont CHAPITRE 1 LES FACTEURS STRUCTURELS DE LA HAUSSE DE L ENDETTEMENT PUBLIC DANS LES PAYS AVANCÉS Les questions relatives aux finances publiques, longtemps réservées aux spécialistes, sont revenues au cœur

Plus en détail

Eco-Fiche POINT D ETAPE SUR LA CRISE DES DETTES SOUVERAINES. Conjoncture économique au sortir de la crise des subprimes

Eco-Fiche POINT D ETAPE SUR LA CRISE DES DETTES SOUVERAINES. Conjoncture économique au sortir de la crise des subprimes Eco-Fiche Octobre 2012 POINT D ETAPE SUR LA CRISE DES DETTES SOUVERAINES Conjoncture économique au sortir de la crise des subprimes La France est "techniquement" sortie de crise à partir du deuxième trimestre

Plus en détail

Bulletin Economique CIRCUIT ET AGENTS ECONOMIQUES APPLIQUES A LA HAUSSE DES SALAIRES. «Théorie & Analyse économique» - 15 Juin 2015 -

Bulletin Economique CIRCUIT ET AGENTS ECONOMIQUES APPLIQUES A LA HAUSSE DES SALAIRES. «Théorie & Analyse économique» - 15 Juin 2015 - Bulletin Economique CIRCUIT ET AGENTS ECONOMIQUES APPLIQUES A LA HAUSSE DES SALAIRES «Théorie & Analyse économique» - 15 Juin 2015 - L'ECONOMISTE France Tel: +33.(6).98.70.49.15 - Fax: +33.(8).26.99.74.01

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES 4 mars 1996 FRANCAIS Original : RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFERENCE DES STATISTICIENS EUROPEENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES (EUROSTAT) ORGANISATION

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs?

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? En ces temps de crise économique et de crise des dettes souveraines (ou publiques), tous les hommes politiques de gauche comme de droite

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 1 Macroéconomie : croissance à

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Les dépenses et la dette des ménages

Les dépenses et la dette des ménages Les dépenses et la dette des ménages Les dépenses des ménages représentent près de 65 % 1 du total des dépenses au Canada et elles jouent donc un rôle moteur très important dans l économie. Les ménages

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14 TABLE DES MATIERES Préface... 5 Avant- propos... 9 Partie 1 Approches macroéconomique et fiscale Introduction à la première partie... 14 CHAPITRE 1 La politique budgétaire est- elle encore efficace pour

Plus en détail

DOCUMENT 4 DOCUMENT 5

DOCUMENT 4 DOCUMENT 5 DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée explicitement ou implicitement dans le sujet ; - de construire une argumentation à partir d une problématique qu il devra élaborer

Plus en détail

Consommation et investissement : une étude économétrique

Consommation et investissement : une étude économétrique Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Consommation et investissement : une étude économétrique Décembre 1996 Document de travail n 14 Consommation et Investissement : Une

Plus en détail

Risques Financiers Réforme de Bâle II Crise du Subprime Séminaire Master FAB N. Roucoux P. Bizet

Risques Financiers Réforme de Bâle II Crise du Subprime Séminaire Master FAB N. Roucoux P. Bizet Risques Financiers Réforme de Bâle II Crise du Subprime Séminaire Master FAB N. Roucoux P. Bizet 1 Jeudi 25 Octobre 2007 Crises financières et Risques Bancaires Réforme de Bâle II I. Définitions des risques

Plus en détail

Problèmes économiques contemporains

Problèmes économiques contemporains Problèmes économiques contemporains Objectifs de l'épreuve: Déceler une capacité à lire des documents de nature statistique et/ou des textes relatifs aux grands problèmes économiques contemporains pour

Plus en détail

Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé

Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé L augmentation des salaires du personnel de l administration publique

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2)

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Une précédente analyse 1 a introduit le concept d'effet de levier, procédé visant à s'endetter pour chercher à accroître

Plus en détail

3e question : Qui crée la monnaie?

3e question : Qui crée la monnaie? 3e question : Qui crée la monnaie? INTRO : Sensibilisation Vidéo : Comprendre la dette publique en quelques minutes (1min à 2min 27) http://www.youtube.com/watch?v=jxhw_ru1ke0&feature=related Partons de

Plus en détail

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences.

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences. Cours passé : Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Aujourd hui : Le «peg» du yuan et les conséquences. - Important rappel théorique ; - Le contexte ; - L effet sur le niveau des taux d intérêt

Plus en détail

Nouvellesperspectives politiqueset économiques en Europe

Nouvellesperspectives politiqueset économiques en Europe Nouvellesperspectives politiqueset économiques en Europe 11 mars 2015 Didier REYNDERS Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires étrangères et européennes - 1 - Table des matières I. Situation économique

Plus en détail

Crise financière et dette souveraine : impacts sur la zone euro

Crise financière et dette souveraine : impacts sur la zone euro Crise financière et dette souveraine : impacts sur la zone euro Portraits économiques de l'espagne et du Japon comparaison avec la Belgique 2012 Retracer la crise financière aux multiples facettes qui

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I ()*( TABLE DES MATIERES 1. EXERCICE I 3 2. EXERCICE II 3 3. EXERCICE III 4 4. EXERCICE IV 4 5. EXERCICE V 5 6. EXERCICE VI 5 7. SOURCES 6 (#*( 1. EXERCICE

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL. Feuille de route pour une union bancaire

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL. Feuille de route pour une union bancaire COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 12.9.2012 COM(2012) 510 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL Feuille de route pour une union bancaire FR FR COMMUNICATION DE LA COMMISSION

Plus en détail

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée Épreuve composée Pour la partie 3 (Raisonnement s appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet : en développant un raisonnement ; en exploitant les documents du

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Perspectives. Les Orientations générales de la politique monétaire en Afrique du Sud. Ediab Ali. que monétaire

Perspectives. Les Orientations générales de la politique monétaire en Afrique du Sud. Ediab Ali. que monétaire ARTICLE & ETUDE Les Orientations générales de la politique monétaire en Afrique du Sud Ediab Ali Le concept de la politi- Économiste que monétaire La politique monétaire est une des plus importants piliers

Plus en détail

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe Retraites : qu'en disent nos voisins européens? Le 7 octobre 2010 Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010 Face au vieillissement de la population et aux déficits publics aggravés par

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise de 1929 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège Expliquer la crise de 1929? La crise de 1929 a été l objet de nombreuses publications tentant d expliquer ses causes,

Plus en détail

Réunions publiques janvier 2013. Présentation du Débat d Orientation Budgétaire

Réunions publiques janvier 2013. Présentation du Débat d Orientation Budgétaire Réunions publiques janvier 2013 Présentation du Débat d Orientation Budgétaire 7 février 2011 LE CONTEXTE Une économie mondiale très ralentie En zone Euro : des incertitudes autour de la crise de la dette

Plus en détail

Quelles orientations pour sortir de la crise? Argumentaire

Quelles orientations pour sortir de la crise? Argumentaire Quelles orientations pour sortir de la crise? Argumentaire Le début de l année fut marqué par la crise de la Grèce, avec la mise en place d un plan de sauvetage de 60 milliards d euros (prêts consentis

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

UNION MONÉTAIRE EUROPÉENNE

UNION MONÉTAIRE EUROPÉENNE Contexte Qu est-ce qu une union monétaire? Une union monétaire désigne un ensemble d Etats souverains aux monnaies distinctes regroupés au sein d une zone monétaire unique. Une union monétaire présente

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 22 juin 2011 (OR. en) 11316/3/11 REV 3

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 22 juin 2011 (OR. en) 11316/3/11 REV 3 CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 22 juin 2011 (OR. en) 11316/3/11 REV 3 UEM 133 ECOFIN 353 SOC 500 COMPET 263 ENV 476 EDUC 143 RECH 179 ENER 180 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS Objet:

Plus en détail

Les stratégies de sortie de crise. Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 2013

Les stratégies de sortie de crise. Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 2013 Les stratégies de sortie de crise Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 213 S endetter est facile se désendetter devient un jour, obligatoire et risqué Page 2-22/7/211 ECO/EIS

Plus en détail

Une épargne toujours importante, objectif prioritaire pour les collectivités locales

Une épargne toujours importante, objectif prioritaire pour les collectivités locales Une épargne toujours importante, objectif prioritaire pour les collectivités locales Depuis maintenant plusieurs années, les collectivités locales s'efforcent d'augmenter leur épargne afin d'autofinancer

Plus en détail

Bulletin Economique LA CRISE GLOBALE (2007 -?) "Théorie & Analyse" -26 Avril 2013-

Bulletin Economique LA CRISE GLOBALE (2007 -?) Théorie & Analyse -26 Avril 2013- Bulletin Economique LA CRISE GLOBALE (2007 -?) "Théorie & Analyse" -26 Avril 2013- L'ECONOMISTE France Tel: +33.(6).98.70.49.15 - Fax: +33.(8).26.99.74.01 - Email: contact@leconomiste.eu www.leconomiste.eu

Plus en détail

Question Marie-Thérèse Weber-Gobet / Benoît Rey Crise du marché financier et incidences pour le canton de Fribourg

Question Marie-Thérèse Weber-Gobet / Benoît Rey Crise du marché financier et incidences pour le canton de Fribourg Question Marie-Thérèse Weber-Gobet / Benoît Rey Crise du marché financier et incidences pour le canton de Fribourg QA3169.08 Question La crise du marché financier, dont l origine se trouve aux Etats-Unis,

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 2 E PARTIE Les banques et la crise financière

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 2 E PARTIE Les banques et la crise financière Les crises bancaires Les risques de l activité bancaire L activité principale des banques s accompagne inévitablement de risques: si un débiteur ne rembourse pas son crédit, la banque doit pouvoir absorber

Plus en détail

L'économie européenne se remet mais la reprise rencontre des risques majeurs

L'économie européenne se remet mais la reprise rencontre des risques majeurs L'économie européenne se remet mais la reprise rencontre des risques majeurs Les mesures d'austérité budgétaire prévues, ou en cours, entraînent les risques d'un nouveau déclin économique Genève, 18 janvier

Plus en détail

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 1.1 Les indicateurs de la santé financière d'une

Plus en détail

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 Pages 38 à 41. Pourquoi on a fait l'euro. Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 - situe en 1970 le projet de créer une monnaie unique au sein de la Communauté économique européenne

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

credit crunch ou non?

credit crunch ou non? ANALYSE FEB Financement des investissements : credit crunch ou non? Octobre 2013 8,1% II recul des investissements en comparaison avec leur niveau le plus élevé avant la crise 13,9% II l augmentation de

Plus en détail

E 6221 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT.

E 6221 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT. E 6221 ASSEMBLÉE NATIONALE TREIZIÈME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 4 mai 2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 mai 2011 TEXTE

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

BANQUE JUDICIAIRE NEWSLETTER

BANQUE JUDICIAIRE NEWSLETTER Edito Sommaire Madame, Monsieur, Aujourd hui, l économie va très vite. Tout change, avance, évolue sans cesse. Certaines décisions politiques ou économiques peuvent avoir un impact fort sur l évolution

Plus en détail

CE DONT LE CANADA A MAINTENANT BESOIN POUR ENRAYER LA CRISE ÉCONOMIQUE UNE DÉ CLARATION DU CONSEIL CANADIEN DES CHEFS D ENTREPRISE

CE DONT LE CANADA A MAINTENANT BESOIN POUR ENRAYER LA CRISE ÉCONOMIQUE UNE DÉ CLARATION DU CONSEIL CANADIEN DES CHEFS D ENTREPRISE CE DONT LE CANADA A MAINTENANT BESOIN POUR ENRAYER LA CRISE ÉCONOMIQUE UNE DÉ CLARATION DU CONSEIL CANADIEN DES CHEFS D ENTREPRISE OTTAWA Le Canada est relativement bien placé, mais ne pourra pas échapper

Plus en détail

TENDANCES CONJONCTURELLES Fiche de travail

TENDANCES CONJONCTURELLES Fiche de travail De quoi s agit-il? Le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) est le centre de compétence de la Confédération pour toutes les questions fondamentales de politique économique. La situation économique actuelle

Plus en détail

Rapport sur le travail dans le monde 2012

Rapport sur le travail dans le monde 2012 Rapport sur le travail dans le monde 2012 De meilleurs emplois pour une économie meilleure Résumé ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL INSTITUT INTERNATIONAL D ÉTUDES SOCIALES Comment sortir du piège

Plus en détail

L'argent afflue vers l'euro

L'argent afflue vers l'euro L'argent afflue vers l'euro Au cours des dernières semaines la crise de la dette a ressurgi en Europe. Les obligations portugaises, grecques et irlandaises ont été massivement vendues, tandis que les rendements

Plus en détail

Dégradation de la note de la France un «non event»?

Dégradation de la note de la France un «non event»? 15 novembre 2013 6A, rue Goethe, L-1637 Luxembourg, Tel.: (+352) 26 895-1, Fax: (+352) 26 895-24 e-mail: secretariat@bcee-am.lu, www.bcee-assetmanagement.lu Dégradation de la note de la France un «non

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

26.6.2013 FR Journal officiel de l Union européenne L 174/1

26.6.2013 FR Journal officiel de l Union européenne L 174/1 26.6.2013 FR Journal officiel de l Union européenne L 174/1 INTRODUCTION CHAPITRE 19 LES COMPTES EUROPÉENS 19.1 Le processus d'intégration européenne a dicté la nécessité d'établir une séquence complète

Plus en détail

Les incitants à l'épargne sont-ils équitables en Belgique?

Les incitants à l'épargne sont-ils équitables en Belgique? Les incitants à l'épargne sont-ils équitables en Belgique? Fiscalité de l'épargne (1/2) Le Belge est, d'après les statistiques disponibles, un des meilleurs épargnants d'europe. Pourtant, plus d'un quart

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME NICOLAS SARKOZY 2007-2012 : LE DEPOT DE BILAN POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME Par Daniel Vasseur Le 17 février 2012 Jusqu au plan de rigueur du Gouvernement annoncé le 7 novembre 2011, l Etat avait

Plus en détail

Programme de stabilité 2015-2017 Quel impact sur l investissement local?

Programme de stabilité 2015-2017 Quel impact sur l investissement local? Le 3 juillet 2014 Programme de stabilité 2015-2017 Quel impact sur l investissement local? Guy Gilbert * et Alain Guengant ** Les résultats qui suivent sont obtenus sous l hypothèse que les comportements

Plus en détail

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIERE D'AIDES D'ETAT Tableau de correspondance entre l'ancienne et la nouvelle numérotation des articles suite à l'entrée

Plus en détail

Football professionnel Note relative au rapport de la DNCG saison 2009-2010

Football professionnel Note relative au rapport de la DNCG saison 2009-2010 Football professionnel Note relative au rapport de la DNCG saison 2009-2010 30 mars 2011 UCPF - 88 Avenue Kléber - 75116 PARIS Tél : 01.55.73.32.32 - Fax : 01.55.73.32.33 www.ucpf.fr - email : ucpf@ucpf.fr

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

expertises La crise de la dette souveraine en zone euro Michel Aglietta Nil Bayik Laurent Berrebi Audrey Cohen

expertises La crise de la dette souveraine en zone euro Michel Aglietta Nil Bayik Laurent Berrebi Audrey Cohen expertises La crise de la dette souveraine en zone euro Michel Aglietta Nil Bayik Laurent Berrebi Audrey Cohen N 8. 2011 La crise de la dette souveraine en zone euro Michel Aglietta Conseiller économique

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

Bloc 1 Sens des nombres et des opérations (+- 6 cours)

Bloc 1 Sens des nombres et des opérations (+- 6 cours) Bloc 1 Sens des nombres et des opérations (+- 6 cours) 1 Démontrer une compréhension du concept du nombre et l utiliser pour décrire des quantités du monde réel. (~6 cours) RÉSULTATS D APPRENTISSAGE SPÉCIFIQUES

Plus en détail

Valeur refuge ultime, l or physique devrait faire partie de la constitution de tout patrimoine.

Valeur refuge ultime, l or physique devrait faire partie de la constitution de tout patrimoine. Valeur refuge ultime, l or physique devrait faire partie de la constitution de tout patrimoine. Depuis des milliers d'années déjà, l'or est un moyen de paiement. Les médias en parlent de plus en plus fréquemment.

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE UNION- DISCIPLINE -TRAVAIL MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET ~-'-\:.-?:> \~ DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ~ ~,.;'~ ~"1...; c.,' -..~ L'. UNIVERSITE DE COCODY PROGRAMME

Plus en détail

LETTRE D INVESTISSEMENT

LETTRE D INVESTISSEMENT BANQUE PRIVEE LETTRE D INVESTISSEMENT JUILLET 2015 DOCUMENT CONFIDENTIEL ET RÉSERVÉ À L USAGE DES DESTINATAIRES Monaco, le 08 juillet 2015 Newton et la loi gravitationnelle Selon la loi de la gravitation

Plus en détail